«AMOUR, SEXE ET MARIAGE»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«AMOUR, SEXE ET MARIAGE»"

Transcription

1 Guide de discussion pour «AMOUR, SEXE ET MARIAGE» Service VIH de l Alliance Biblique Universelle Rédigé par Béatrice Gangouap et Konstanse Raen

2 TABLE DES MATIÈRES : Introduction : Pourquoi étudier le module: «Amour, Sexe et Mariage»?.. 3 Comment organiser la projection du film... 4 Organisation des groupes... 5 Remerciement... 7 Guide pour le film 1 : «Les traditions africaines favorisent les hommes, pas les femmes»... 8 Guide pour le film 2 : «Pourquoi se marier?» Guide pour le film 3 : «Donne-moi l argent! Qui gère les finances de la famille?» Guide pour le film 4 : «Nous n avons jamais partagé nos attentes» AVEZ-VOUS BESOIN D AUTRES EXEMPLAIRES DE CE GUIDE? TELECHARGER AU FORMAT A4 À PARTIR : Service vih de l Alliance Biblique Universelle Rédigé par Béatrice Gangouap et Konstanse Raen Courrier électronique : Site:

3 INTRODUCTION: POURQUOI ETUDIER LE MODULE: «AMOUR SEXE ET MARIAGE»? Ce module fait partie du programme Bon Samaritain. Il est composé d une série de quatre films (d environ 30 minutes chacun). Un guide est disponible pour chaque film afin de faciliter la discussion. Ils présentent des défis réels dans les familles et l évolution des rôles des hommes et des femmes dans la société d aujourd hui. L histoire dans les films suit une famille de trois générations. A travers ce qui leur arrive, les gens peuvent comparer à leurs propres vies et ensemble discuter des solutions. Les films sont recommandés pour les séminaires des couples, des programmes pour les familles dans les églises, pour les jeunes qui se préparent au mariage et pour les groupes mixtes constitués à la fois des couples et des célibataires. Les familles sont en crise et la propagation rapide de l infection à vih chez les couples mariés est alarmante. Avant de développer les films, le service vih de l Alliance Biblique Universelle a fait des recherches dans quelques pays africains pour identifier les raisons de cette crise. L information a été utilisée pour créer le script. Traditionnellement, les couples mariés et les personnes qui ont vécu ensemble pendant longtemps étaient considérés comme un groupe à faible risque d infection à vih. Néanmoins, aujourd hui les relations hétérosexuelles sont le principal mode de transmission en Afrique sub-saharienne et représentent 80 % de nouvelles infections dans le monde. Les hommes et les femmes ont une responsabilité égale pour réduire le risque de transmission du vih, mais les femmes 3

4 et les filles sont souvent plus vulnérables. Les traditions culturelles ont souvent valorisé les hommes par rapport aux femmes. En tent qu hommes, ils sont censés être investis du pouvoir d exécution et de la prise des décisions, tandis que les femmes sont censées accepter et se soumettre. Cette subordination des femmes est injuste et ne peut pas être tolérée. Le message biblique est que les hommes et les femmes sont tous créés à l image de Dieu et ont la même valeur. Jésus a appelé les femmes et les hommes à son service. Nous devons travailler pour rétablir les droits des femmes et des filles et assurer la dignité et l égalité des sexes. Dans un couple où le mari et la femme s aiment et se respectent mutuellement, il y a ouverture pour une meilleure communication, une meilleure vie sexuelle et une plus heureuse vie de famille. COMMENT ORGANISER LA PROJECTION DU FILM : Vérifiez la salle avant le début du spectacle : Vérifiez avant l arrivée du public si l équipement technique fonctionne; si tout le monde peut voir l écran et si les hautparleurs produisent un bon son. Les films ont des sous-titres en anglais et en français; il faudra s assurer qu ils sont activés si vous prévoyez les utiliser. Présentation du film : Le responsable devra faire une courte introduction avant que le film ne commence. Il devra présenter les personnages principaux et susciter la curiosité des spectateurs, mais ne devra pas révéler trop le contenu. Le guide de chaque film a une courte introduction qui peut être lu. 4

5 Après le film : Il faudra garder un petit temps pour des réactions spontanées (5 minutes). Posez des questions ouvertes telles que : Que pensez-vous? Qu avez-vous aimé? Qu est-ce que vous n avez pas aimé? Est-ce que ce genre de choses arrive? Les commentaires doivent être courts et venir de différentes personnes. Ce n est pas le moment de discuter en profondeur, ni de répondre aux questions. C est juste une occasion pour que les gens donnent librement et spontanément leurs premières réactions. Le vrai débat aura lieu dans les groupes. ORGANISATION DES GROUPES : Travail en groupe de 5 à 7 personnes : Tous les participants sont repartis en groupes pour donner à chacun la chance de partager et de discuter. Les organisateurs ou les participants eux-mêmes peuvent choisir le responsable et le secrétaire du groupe (s ils vont écrire). Les groupes des bourdonnements : C est quand la réunion est divisée en petits groupes (en général 2 3) où ils discutent un problème particulier pour un temps limité. La discussion peut fonctionner comme brainstorming (ou remue-méninge) au sein du groupe. Les organisateurs décideront si les conclusions devraient ou ne devraient pas être soumises en séance plénière Groupes mixtes ou non-mixtes? Les groupes peuvent être organisés de différentes façons en 5

6 fonction du sujet à discuter. Normalement les groupes mixtes fonctionneront mieux. Mais pour des questions sensibles, les femmes et les hommes pourront se sentir plus à l aise de parler s ils étaient dans des groupes séparés. La même procédure sera valable pour les jeunes si leurs différents groupes d âge se rassemblaient. Les groupes peuvent donc être organisés différemment selon les sujets à discuter. Les résultats peuvent être rapportés à tous en séance plénière. Les couples seuls Dans les séminaires pour les couples, il devra y avoir un temps pendant lequel le mari et la femme parlent seuls. De ce qu ils ont vu dans le film, ils ont été peut-être incités à partager leurs propres expériences et défis. Une femme a déclaré après un atelier : «Nous sommes mariés depuis 7 ans, mais nous n avons jamais discuté de ce genre de choses.» Il revient au couple de décider ce qu ils vont partager avec les autres. Des participants illettrés Il est également important que les participants analphabètes répondent aux questionnaires et remplissent les tableaux comme les autres. Ils devraient être aidés par des personnes qui peuvent lire pour eux les questions et écrire leurs réponses. Evitez d utiliser femme ou mari comme entraide de peur d influencer la réponse! Quel est le temps nécessaire pour chaque film? Le Guide pour chaque film a beaucoup de questions intéressantes et les gens auront besoin du temps pour réfléchir et ré- 6

7 agir. La projection lors d un atelier devrait durer 2 3 heures. Dans des veillées, les discussions doivent être réparties en plusieurs soirées. Il serait bon de montrer le même film plusieurs fois et chercher chaque fois de différents sujets à discuter. REMERCIEMENT Nous remercions la «Good News Production International» qui nous a assistés lors de la préparation, du tournage et du montage de ces films, y compris l incorporation des soustitres en anglais et en français. Nous comptons sur leur expertise technique et service pour la diffusion de films aux Alliances Bibliques et leurs partenaires en Afrique. Nous exprimons notre gratitude au Ministère Finlandais des Affaires Etrangères et à l Alliance Biblique Finlandaise pour leur généreuse contribution financière à la production des films et des guides. Sans leur soutien, le projet ne serait pas réalisé. Nous tenons également à souligner la contribution de tous les coordonnateurs (-trices) du Service vih du programme Bon Samaritain en Afrique qui ont contribué à l élaboration des films et à l expérimentation des Guides. Ils seront des personnes de contact pour le partage du module «Amour, Sexe et Mariage» avec des partenaires dans les 20 pays où le programme Bon Samaritain est exécuté.

8 guide du film 1 : «LES TRADITIONS AFRICAINES FAVORISENT LES HOMMES, PAS LES FEMMES» Présentation du film : lisez le texte suivant : Rebecca et Abdo sont un couple moderne qui vit une vie active en ville. La mort subite d un membre de famille proche les ramène au village pour les funérailles. Lorsque la famille prend des décisions concernant les biens et l avenir des enfants, la veuve n est pas consultée. Pour Esther, la jeune fille, la famille décide qu elle devrait travailler à la ferme au lieu de poursuivre ses études en ville. L expérience de la veuve est que «les traditions africaines favorisent les hommes, pas les femmes.» Etes-vous d accord? Après le film : Prenez un petit temps pour les réactions spontanées (5 minutes). (Voir l introduction). Organisation des groupes : (voir l introduction). Répartition en groupes et discussion des questions suivantes : 1. Dans le film, les gens avaient différentes opinions sur les traditions L ancienne génération les a considérés comme positives et utiles, tandis que d autres (comme Ruth) ont vu les choses 8

9 différemment. a) Pouvez-vous donner des exemples des traditions que vous appréciez et souhaitez conserver? Donnez les raisons. b) Avez-vous des traditions que vous voulez changer? Donnez les raisons. 2. Discutez de la situation de Ruth et des femmes dans une situation similaire Ruth et les autres femmes dont les maris vivent loin de la maison sont aujourd hui le groupe à plus haut risque d infection à vih. Normalement, elles restent fidèles et s abstiennent à l absence de leurs maris, mais dans certains pays plus de 60 % d entre elles sont infectées par le vih. a) Expliquez comment les hommes et les femmes dans les mariages peuvent être à risque d infection? b) Qu est-ce qui a amené Ruth et les autres femmes comme elle dans une situation vulnérable? Qu est-ce que Ruth aurait-elle pu faire différemment? c) Qu est-ce que les gens autour de Ruth auraient pu faire pour réduire sa vulnérabilité d être infectée? Qu en est-il de Thomas? d) Ruth dit : «Les hommes ne sont pas comme nous...» qu est-ce qu elle veut dire? Est-ce que «l abstinence et la fidélité» ne sont pas possibles pour un homme qui vit loin de son épouse? e) Il est acceptable pour un homme d avoir une relation extraconjugale mais pas une femme. Donnez vos commentaires à ce sujet. 9

10 3. Avez-vous trouvé des exemples où les droits humains sont violés dans le film? Pour répondre à ces questions, les participants devraient avoir une version de la Déclaration des Droits humains pour la comparaison; par exemple : «Version simplifiée de la Déclaration universelle des droits humains.» Téléchargez à partir du lien a) Selon vous, qui a été privé de ses droits dans le film? Qu en est-il d Esther? Est-ce que ce qui est arrivé à Esther pourrait également arriver aux jeunes femmes de votre société? b) Considérez la situation de Ruth en tant que veuve et comparez-la à celle des veuves dans votre société. Qu est-ce que les traditions voudront qu elle fasse et que peut-elle décider elle-même? c) Qu en est-il du droit d une veuve à prendre soin de ses enfants et des biens? A-t-elle la liberté de se remarier, la possibilité de travailler et de continuer son éducation? Y a-t-il une différence entre les traditions et les lois dans votre pays? d) Que pouvons-nous faire en tant qu individus, église et société pour assurer que les filles et les femmes puissent jouir des mêmes droits que les autres? 4. Les traditions juives favorisent les hommes, qu en est-il de Jésus? Jésus se comportait souvent selon les coutumes et les traditions de son temps. Autrefois, il se dissociait des lois et des conventions sociales établies par les trois principaux groupes 10

11 religieux juifs de l époque : les Esséniens, les pharisiens et les sadducéens. Quand il le faisait, c était toujours à cause de l amour et de la compassion (Matt. 5, 17 18). Il guérissait les gens le jour du sabbat, il mangeait avec les parias, les publicains et les pécheurs et il a parlé à une femme samaritaine d une réputation douteuse. L attitude de Jésus à l égard des femmes est révolutionnaire à plusieurs égards. Même si la religion juive dit que les hommes et les femmes ont été créés à l image de Dieu et ont la même valeur, les femmes ont été traitées comme inférieures aux hommes dans la société. Le Sanhédrin, qui avait le pouvoir juridique et religieux était constitué de 70 (72) hommes. Il n était pas permis aux femmes de témoigner devant le tribunal, elles ne pouvaient pas sortir en public, ou parler aux étrangers. Jésus a violé les règlements juifs qui prônaient l inégalité des sexes. Par exemple, un homme pouvait divorcer de sa femme, mais la femme n avait pas le droit de divorcer de son mari. Jésus renverse cette tradition et affirme qu aucun des conjoints ne devrait divorcer de l autre; il regardait les femmes et les hommes comme égaux. Il a enseigné les femmes et les a acceptées parmi les personnes qui l accompagnaient. Après sa résurrection, Jésus est apparu aux femmes et leur a demandé d aller témoigner, en dépit de la loi judaïque qui ne permettait pas aux femmes de témoigner juridiquement. Il a utilisé des femmes et a montré que dans son royaume, elles sont tout aussi importantes que les hommes. a) Voyez-vous des ressemblances dans la façon dont les femmes sont traitées dans la bible et dans votre société? 11

12 b) Qu est-ce que vous appréciez dans la façon dont Jésus traite les femmes? Est-ce que les femmes dans votre société sont considérées selon la norme que Jésus a promue? Que peut-on faire pour atteindre complètement l égalité des sexes dans l église et la société? Jésus a utilisé des femmes et a montré que dans son royaume, elles sont tout aussi importantes que les hommes. (Voir pour apprendre plus sur la façon dont Jésus considérait les femmes dans l article : «Réflexions bibliques sur l égalité dans le mariage.»)

13 guide du film 2 : «POURQUOI SE MARIER?» Présentation du film : lisez le texte suivant : Les nouvelles de Sylvia et Georges en instance de divorce étaient un choc pour leurs amis. Georges n avait -il pas décidé d épouser une fille du village parce qu elle serait une femme parfaite pour lui? Qu est-ce qui aurait pu arriver? Esther, la jeune nièce de Rebecca est bouleversée. Elle demande : «Quel est le but du mariage?» Elle a décidé de cohabiter avec son copain à cause de l amour. Pourquoi devraient-ils se marier? Après le film : Prenez un petit temps pour les réactions spontanées (5 minutes). (Voir l introduction). 1. «Les rôles du mari et de la femme dans le mariage» Ce questionnaire doit être rempli par chaque participant. Il peut être distribué avant ou après la projection du film. Il montrera ce que les participants pensent du rôle du mari ou de la femme. Le même questionnaire peut être donné après la formation pour voir si les opinions ont changé. 13

14 Selon vous, quel est le rôle de la femme et du mari dans le mariage? Répondez en cochant d accord (Oui) ou pas d accord (Non) : Nr Questions Oui Non 1 Toutes les femmes sont capables de faire le ménage 2 Une femme peut parler en public sans demander la permission de son mari 3 Une femme qui travaille, devrait dire à son mari ce qu elle gagne 4 Les femmes prennent naturellement soin des enfants 5 Une femme peut refuser lorsque son mari veut avoir des relations sexuelles avec elle 6 Un homme est plus capable de réparer l équipement technique qu une femme 7 Les hommes ne sont pas capables de faire le ménage 8 Les hommes ne sont pas aptes à prendre soin des enfants 9 Un homme peut parler en public sans demander la permission de sa femme 10 Un homme qui travaille devrait dire à sa femme ce qu'il gagne 11 Un homme peut refuser quand sa femme veut avoir des relations sexuelles avec lui 12 Les hommes sont mieux en politique que les femmes 14

15 2. Discutez en groupes : Regardez de nouveau les deux couples dans le film. Quelles sont les forces et les faiblesses que vous-pouvez trouver dans les mariages de : a) Rebecca et Abdo? b) Georges et Sylvia? 3. Pourquoi se marier? Quelle est votre opinion sur le mariage? Un mariage est en crise quand il y a des conflits, de la violence domestique et le divorce. Mais selon la Bible, l intention du mariage est différente. Dans Marc 10, 6 9, nous lisons : «Mais au début de la création, Dieu les fit homme et femme. Pour cette raison l homme quittera son père et sa mère et s attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Donc, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Pour cela, ce que Dieu a uni, que personne ne le sépare.» a) Discutez ensemble : Quels sont les avantages d être marié? Quelles sont les causes des problèmes et des défis? b) À votre avis, quelles sont les qualités : d une bonne épouse? d un bon mari? Pour la dernière question, l idéal serait de repartir les hommes et les femmes en groupes séparés où les femmes identifient les qualités d une bonne épouse, et les hommes identifient les qualités d un bon mari. (Cette approche est la meilleure par rapport à celle de demander aux hommes de décrire une bonne épouse et aux femmes de décrire un bon mari, 15

16 qui souvent souffre de trop d exagération). Ensuite, chaque groupe peut présenter les résultats en séance plénière. Préparez de courtes présentations pour montrer de bonnes et de mauvaises qualités du mari et de la femme! 4. Selon la culture et les traditions dans votre société, les hommes et les femmes ont différents rôles et différentes tâches à faire. a) Faites une liste sur laquelle vous écrivez des comportements et des tâches qui ne sont pas acceptables pour un homme dans votre société? b) Et une autre liste pour ce qui n est pas acceptable pour une femme. c) Regardez à nouveau sur la liste concernant ce qu un homme ne peut pas faire et demandez : Peut-il faire cela, si on lui donne l occasion? Mettez une tique ( ) où il peut. d) Regardez à nouveau sur la liste concernant ce qu une femme ne peut pas faire et demandez : Peut-elle faire ça, si elle a la possibilité? Mettez une tique ( ) où elle peut. Discutez : Quels changements aimeriez-vous voir en ce qui concerne les rôles des hommes et des femmes dans votre famille ou société? Pourquoi est-il difficile de réaliser ces changements? 5. Comment mari et femme peuvent ils partager mieux des responsabilités dans la famille? Prenez un peu de temps pour réfléchir sur les changements que vous aimeriez voir dans votre mariage ou famille. 16

17 Utilisez la table et donnez des exemples concrets comment un couple et d autres membres de la famille peuvent partager différentes tâches domestiques telles que le lavage, la cuisine, le jardinage. Et également, comment peuvent -ils partager la responsabilité pour les finances et les décisions et pratiquer le respect et l amour. Pour la discussion entre les couples, c est toujours mieux de commencer à partager les expériences telles que : «Je me souviens quand tu m as aidé», «quand tu me disais» Partager avec votre partenaire, et peut-être après, avec le groupe. Thème Comment partager mieux les travaux ménagers, le jardinage, etc. Partager mieux la responsabilité financière Prendre des initiatives pour une bonne vie sexuelle et intime Participer à l éducation des enfants Partager les plans et les décisions Vos exemples 6. Quelques réflexions bibliques pour les chrétiens : Le mari est le «chef», la femme doit se soumettre. Qu estce que cela veut dire? (Cette partie se trouve sur le logiciel Power Point sur sous le titre : 17

18 «Est-ce que la Bible enseigne que les hommes sont supérieurs aux femmes?») Ephésiens 5, : Soumettez-vous l un à l autre dans la crainte du Christ. Femmes soyez soumises à vos maris comme vous le faites pour le Seigneur. Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l Eglise, son corps, dont il est le Sauveur. Maintenant, comme l Eglise se soumet au Christ, les femmes aussi doivent se soumettre à leurs maris en toutes choses. Maris, aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l Eglise et s est livré pour elle. Ces versets ont provoqué beaucoup de discussion. Certaines personnes pensent qu être «chef» signifie exercer le pouvoir et l autorité; et certains maris ont utilisé le passage ci-dessus pour forcer leurs épouses et d autres membres de la famille de se prosterner devant eux et les servir. Ils utilisent la comparaison femme-mari-christ comme une ligne de commande, avec le Christ au sommet et la femme au fond. Cette image correspond souvent bien à certaines traditions africaines où les chefs / maris ont le droit de donner des ordres et forcer d autres personnes à les servir. Christ Mari Femme et membres de la famille 18

19 C est l inverse de ce que Jésus a enseigné et montré. Quand avons-nous vu le Christ utiliser son pouvoir pour forcer les gens à le servir? Au contraire, il s est abaissé pour laver les pieds de ses disciples. C était un exemple qui illustre la façon dont il voulait qu ils agissent. Femme et membres de la famille Mari Christ Quand un mari chrétien prend son devoir comme «chef» de la famille, il devrait être le premier à promouvoir l amour et le bien-être de sa femme et sa famille. C est le contraire de forcer les autres membres de la famille pour le servir, ou utiliser la violence pour obtenir ce qu il veut. Comme le Christ, il devrait essayer de montrer l amour et la bonté et même sacrifier sa vie pour ceux qu il aime. Pour ce genre de mari, il sera facile à sa femme de se soumettre et de le respecter, comme il est dit à l épouse dans le même passage (Ephésiens 5, 33). La soumission doit être mutuelle Les gens ont tendance à voir la soumission comme quelque chose de négatif. Quand quelqu un veut utiliser la force pour contrôler et commander une autre personne, cela devient clairement négatif. Cela provoque un sentiment d humiliation et d esclavagisme. 19

20 Mais la soumission dans le contexte biblique est différente. Ici la soumission est un choix volontaire pour se placer en dessous d un autre; se donner à l autre. Cette soumission est toujours liée au Christ, comme le montre la figure ci-dessous : Christ Femme Mari Sur base de leur union en Christ, les deux conjoints sont invités à se soumettre les uns aux autres. Ils essaient de partager les responsabilités sur la base de dons, de l expertise et de la disponibilité. La soumission consiste à ce que tous les deux puissent pratiquer l humilité et l amour. C est la volonté d écouter attentivement, de respecter les opinions et la volonté de l autre personne et accepter qu «elle ait sa propre façon.»

21 guide du film 3 «DONNE-MOI L ARGENT! QUI GÈRE LES FINANCES DE LA FAMILLE?» Présentation du film : lisez le texte suivant : Abdo et Georges ont eu une réduction des salaires. Rebecca doit faire des heures supplémentaires, pendant qu Abdo s occupe des enfants et du ménage. N est-ce pas honteux pour un homme? Georges est confronté à un désastre financier. Sa maîtresse l a dépouillé avant de le quitter. La banque menace de saisir sa maison et son épouse Sylvia est déjà rentrée au village. Pour lui, elle était sans charme et n avait aucune idée sur la gestion de l argent. Etonnamment, Sylvia et sa sœur ont opéré quelques miracles financiers au village. Mais avant que Rebecca n arrive à informer Georges, un accident sérieux se produit. Après le film : Prenez un petit temps pour les réactions spontanées (5 minutes). (Voir l introduction). 1. Le film a montré que certaines personnes savent mieux gérer de l argent que d autres a) Donnez des exemples des personnes qui ont bien géré leur argent dans le film. 21

22 b) Êtes-vous d accord que les hommes gèrent mieux l argent que les femmes? Quelles sont vos expériences? c) Que pensez-vous des problèmes financiers de Georges? Qu aurait-il pu faire différemment? 2. Le budget familial, une responsabilité conjointe des époux? a) Abdo et Georges étaient convaincus que le budget de la famille était la responsabilité de l homme seul et ont essayé de cacher leurs problèmes à leurs épouses. Êtes-vous d accord? b) Qui devrait être responsable du budget de la famille, l homme ou la femme? c) Est-ce qu un mari peut dire à sa femme ce qu il gagne? Quel est l avantage, quel peut être le risque? d) Est-ce qu une femme peut dire à son mari ce qu elle gagne? Quel est l avantage, quel peut être le risque? e) Si un couple veut avoir un compte commun et décider ensemble, quels sont les problèmes auxquelles ils peuvent faire face? Que peut-on faire pour éviter les abus s ils ont décidé d avoir une caisse ou un compte bancaire commun? 3. Comment les hommes et les femmes peuvent-ils ensemble contribuer au budget de la famille? Selon la tradition, les attentes sont différentes en ce qui concerne les contributions des hommes et des femmes pour leur maison et famille. Faites une liste des nourritures et des provisions familiales les plus communes dans votre société. Ajoutez les produits alimentaires qu ils peuvent pourvoir 22

23 eux-mêmes comme les légumes, la viande, le poisson, les fruits et d autres qu ils doivent acheter. Qu en est-il du bois de chauffage, du gaz ou de l électricité? Qui achète les vêtements, les uniformes scolaires et les médicaments? (Prenez les plus importantes, vous ne pouvez pas tout mentionner!) a) Utilisez la boîte à image pour écrire la liste des provisions nécessaires dans un ménage, et indiquez la personne qui normalement fournit ces éléments : l homme, la femme ou les deux? Articles - Dépenses femme homme les deux Les légumes (précisez) La viande Les fruits (précisez) L électricité Etc, etc. b) Enfin, consultez la même liste et demandez si les femmes et les hommes peuvent mieux partager les dépenses de la famille. Par exemple, l homme qui est souvent plus fort, peut plus aider à cultiver des légumes et la femme contribuer davantage aux dépenses de la famille? Veuillez à ce que l exercice ne se transforme pas en critique du mari ou de la femme de ne pas contribuer suffisamment, mais plutôt se concentrer sur la façon dont ils peuvent s aider mutuellement pour mettre en pratique l amour. 23

24 4. Donnez des conseils comment un couple peut mettre en place un budget familial a) Qu est-ce qui devrait être pris en compte dans la planification? (les dépenses fixes, les priorités, les urgences). Illustrez par des exemples. b) Pourquoi est-il important d avoir une bonne communication entre le couple lors de cette opération? c) Dans quelle mesure les enfants devraient-ils être associés et informés? 5. Les familles en difficultés financières Comme Abdo et Georges, de nombreuses familles sont confrontées à des difficultés à cause de la réduction du salaire ou du chômage. La pauvreté et le manque de produits de première nécessité apportent non seulement des souffrances physiques, mais aussi des difficultés émotionnelles et spirituelles pour toute la famille. Où sont les Bons Samaritains dans les églises et le quartier qui sont prêts à aider les gens dans ce genre de crise? a) Pourquoi beaucoup de familles sont aujourd hui confrontées à des difficultés financières? Que peuvent être les conséquences pour le mari, la femme et les enfants. Donnez des exemples. b) Quand il y a manque d argent, les gens commencent souvent à se quereller et se blâmer l un l autre pour la crise. Cela peut conduire de nouveau à la violence conjugale et au divorce. Qu est-ce que les amis et les voisins peuvent faire pour soutenir et aider? 24

25 c) Faites une présentation pour montrer certains problèmes auxquels sont confrontés les familles, et essayez de donner un peu d encouragement et d aide. Présentez cette scène en 4 minutes. d) Une bonne communication et la volonté de trouver ensemble des solutions sont la seule façon pour les couples de surmonter leurs difficultés. Peut-être quelqu un peut partager des expériences comment cela peut être fait? 6. Quelques versets de la Bible aux familles en difficultés financières : Dieu se soucie de tous ses enfants, dans les bonheurs et dans les souffrances. Lisez : Lamentation.3, ; Esaïe 43, 1-3a; Rom.8, 35-39; 1 Pierre 5, 7. Les couples et les familles sont invités à avoir la patience et de l amour, même dans les périodes difficiles de la vie. Lisez : 1 Corinthiens 13, 4 8 ; Colossiens 3,

26 guide du film 4: «NOUS N AVONS JAMAIS PARTAGÉ NOS ATTENTES» Présentation du film : lisez le texte suivant : L accident de Sylvia a été une alerte pour Georges. Il a constaté qu il aimait toujours son épouse. Ils s étaient séparés parce qu ils croyaient n avoir rien en commun. Mais, à travers les visites quotidiennes de Georges à l hôpital, ils ont commencé à parler ensemble. «Nous avons tellement des choses à partager», dit Sylvia. Pourquoi n avaient-ils pas fait cela avant? Esther et Jean jouissent leur bonheur comme étudiants qui cohabitent dans un appartement payé par le père de Jean. Puis, Esther a commencé à avoir un malaise le matin. Elle a fait un test de grossesse et le résultat a été un choc pour tous les deux. Ils n avaient jamais prévu une telle situation ou même en parler. Qu est-ce qui va se passer maintenant? Après le film : Prenez un petit temps pour les réactions spontanées (5 minutes). (Voir l introduction). 1. Avez-vous trouvé quelques Bons Samaritains dans le film? a) Cette série est appelée le «Programme Bon Samaritain.» Décrivez les ressemblances entre le Bon Samaritain dans 26

27 la Bible et certaines personnes que vous avez vues dans le film. b) Donnez des exemples comment pouvez-vous agir comme un Bon Samaritain? 2. Identifiez certains problèmes parmi les couples dans le film La Bible dit : «Les deux doivent être une seule chair» (Genèse 2, 24). Que signifie l unité la plus proche. Plusieurs couples vivent ensemble depuis des années, ils mangent et dorment ensemble, mais se connaissent-ils? Pourquoi préfèrent-ils garder leurs pensées intérieures comme un secret à leurs partenaires? Les exemples ci-dessous montrent trois types de couples. Observez-les et donnez vos commentaires : Couple 1 : Symbolisons ce mariage avec deux lignes étroitement liées : Cette image montre deux personnes (un couple) qui marchent ensemble. Ils peuvent être en désaccord et avoir de différents défis mais ils communiquent sincèrement et ils restent ensemble. Couple 2 : Cet exemple montre un mari et une femme qui vivent ensemble, mais il existe une distance entre eux. Ils vivent des vies parallèles. L époux ou l épouse savent très peu de ce que l autre pense, attend ou fait. 27

28 Couple 3 : Ce couple vit des vies parallèles et il y a risque d être de plus en plus écartée. Parfois ils finissent par une séparation (divorce). Discutez ensemble : a) Quels types de mariages avez-vous vu dans le film? Rappelez-vous aussi que les gens et les relations changent au fil des années. Quels changements avez-vous vu pour les couples dans le film? b) En couple, vous pouvez également vous demander quel est le modèle de votre mariage? 3. Comment identifier les besoins émotionnels de votre mari ou votre femme? C est un exercice qui peut vous aider à découvrir les besoins de votre partenaire. Utilisez deux vases (verres) : l un est rempli d eau et l autre est presque vide, et utilisez-les pendant la présentation : Comparons notre vie émotionnelle avec un vase. (Montrez un vase/un verre). Il peut être vide, plein ou à moitié rempli. En tant qu êtres humains, nous avons tous des besoins émotionnels qui devraient être satisfaits. Ils sont différents en termes des besoins de base comme la nourriture, les vêtements, les maisons, etc. Identifions ensemble certains de ces besoins émotionnels intérieurs : 28

29 Quelques exemples et ajoutez d autres Être vu, se sentir aimé et désiré Être touché et caressé Attachement à la famille et aux amis Être accepté et valorisé dans la société De bonnes paroles et attitudes Appréciation et encouragement Passer du temps et des activités ensemble Valeurs et convictions communes Respect de soi / estime de soi. a) Nos besoins émotionnels sont différents selon notre état : enfant, adulte, homme ou femme, et nous chercheront à satisfaire nos émotions de différentes manières. L identification de nos besoins émotionnels est un exercice important pour nous connaître et connaître également notre partenaire. b) L introduction peut être suivie d un exercice. Mettez le groupe en cercle au tour de deux vases dont l un contient de l eau et l autre est vide. Que chaque participant s avance et dit un mot d appréciation envers son partenaire. Comme symbole, il verse un peu d eau dans le vase vide. A travers les paroles de gentillesse et d appréciation, tu peux remplir le vase émotionnel des autres! c) Le même exercice peut être répété, mais cette fois-ci en vidant le vase remplie d eau chaque fois que vous faites des critiques et affichez des attitudes négatives envers les autres. Quelle est votre attitude à l égard d autres personnes? 29

30 4. Exercice pour les couples a) Dans les séminaires pour les couples, l exercice sur «la façon de remplir le vases émotionnel» doit être donné au couple, mari et femme séparément. Utilisez deux verres, l un est rempli d eau et l autre est vide. Chacun verse de l eau dans le verre vide de son partenaire en disant de bonnes choses. b) Connaissez-vous les attentes de votre mari / de votre épouse? Que pouvez-vous faire pour les découvrir? c) Comment pouvez-vous utiliser le vase émotionnel cidessus pour revivifier votre relation dans le mariage? (Les séminaires pour les couples fonctionnent souvent comme une source de ravitaillement des couples, car ils ont eu du temps pour voir et apprécier l autre!) 5. Avez-vous trouvé des gens ayant des vases vides dans le film? a) Georges a dit que la raison pour laquelle il a rompu avec Sylvia était qu elle n avait plus rien à offrir? Quelle sorte de vide les deux ont-ils ressenti dans leur mariage? b) Qu auraient-ils pu faire différemment? c) «Nous devons tout le temps être remplis. L amour ne peut pas seulement être consommé, il doit également être cultivé,» dit Rebecca. Qu est-ce qu elle veut dire? 6. Qui devrait faire le premier pas dans la réconciliation? Lorsqu il y a un problème au sein d un couple, le pardon et la réconciliation sont nécessaires. Mais qui doit faire le premier pas? Le problème de Georges est qu il devrait laisser son 30

31 orgueil, et le défi de Sylvia est qu elle pourrait profiter du fait qu elle était maintenant forte. Dans cette situation, Rebecca a donné un conseil à son amie en disant ceci : Quand tu es la plus forte, tu dois... a) Qu est-ce qu elle a chuchoté à Sylvia, et que s est il passé après? b) Qu est-ce que Sylvia a fait pour amener Georges à accepter facilement? Comment mari et femme peuvent-ils partager les forces et les faiblesses? Avez-vous des exemples? Faire quelques scènes Revenons à certains épisodes qui montrent des scènes de mariage entre Sylvia et Georges. Faisons trois présentations basées sur ce que vous avez vu : Première présentation : Sylvia est prosternée entrain de servir à Georges de la boisson, de la nourriture, la télécommande et autres choses à sa portée pour lui faire plaisir. Georges reçoit avec un air renfrogné, sachant qu il est le maître qui a le droit d être servi, d obtenir les meilleurs plats, de prendre toutes les décisions. Deux amis viennent leurs rendre visite et ils essaient de donner à Georges d autres idées. Préparez les discussions en groupe (durée 15 minutes) de sorte que la présentation soit claire et dégourdie (4 5 minutes). Deuxième présentation : Sylvia est assise seule, elle plie les vêtements. Elle a l air fatigué, triste et sans initiative. Elle pense qu elle est ignorante, illettrée et ne plait à personne. Son rôle est d être femme soumise, mais Georges devient plus 31

32 colérique envers elle. Deux amies viennent lui rendre visite et essayent de lui remonter le moral et lui donner un peu d espoir. Préparez en groupe leur visite (durée : 15 minutes) de sorte que la présentation soit claire et dégourdie (4 5 minutes). Troisième présentation : Abdo est à la maison. Il essaie de laver et préparer la nourriture pour les enfants pendant que Rebecca est au travail. Il est mal à l aise. Il brûle la nourriture et se fâche. Il demande aux enfants de fermer la porte, il a peur que les voisins le voient en train de faire la cuisine. Deux amis viennent lui rendre visite. Ils comprennent sa situation. Comment vont-ils essayer de l aider et l encourager? Préparez en groupe leur visite (durée : 15 minutes) de sorte que la présentation soit claire et dégourdie (4 5 minutes). PARTIE 2 : LE PROBLÈME DE L AVORTEMENT; QUE POUVONS-NOUS FAIRE? 1. L avortement est un problème mondial; voici quelques statistiques : 29 femmes sur 1000 en âge de procréer (15 44 ans) dans le monde ont eu un avortement provoqué. Les lois sur l avortement sont différentes d un pays à l autre. Malgré le statut légal, les avortements sont effectués dans des conditions dangereuses qui tuent de milliers 32

33 de femmes et laissent d autres avec des problèmes chroniques et irréversibles de santé. Dans le monde, une sur dix grossesses se termine par un avortement dangereux. Les médecins peuvent évaluer si l avortement est nécessaire, par exemple pour sauver la vie de la mère. Selon l OMS, les complications durant la grossesse et l accouchement sont les principales causes de décès de jeunes filles dans les pays en voie de développement. Le problème des grossesses indésirables Esther et Jean étaient tous heureux de cohabiter, mais ils n avaient jamais discuté des conséquences qui en résulteraient. a) Quelles étaient les attentes de Jean et celles d Esther? b) Après que le test ait montré qu Esther était enceinte, ils ont réagi différemment. Jean a dit : «J ai une petite amie enceinte, pas un enfant.» Que voulait-il dire? Pourquoi Esther était choquée par la réaction de Jean? c) Qu est-ce qu Esther et Jean auraient pu faire différemment? Donnez des suggestions d) «J ai besoin de parler à Jean», a déclaré Abdo. Que va-t-il lui dire? Faites une présentation pour illustrer leur discussion. 2. Le risque d avortement illégal a) Les femmes font l avortement pour plusieurs raisons. Ces raisons peuvent être différentes pour les filles et les femmes. Donnez des exemples. 33

34 b) Pourquoi l avortement illégal est un risque? Qu est-ce qui peut arriver à une femme qui fait un avortement? c) Pouvez-vous trouver des situations où l avortement légal était la meilleure solution? 3. Le dilemme de l avortement Décider d avoir un avortement est généralement très difficile. L opération peut à la fois provoquer une douleur physique et mentale à la mère. La raison pour faire un avortement peut varier mais souvent la décision est prise sous une pression psychique, physique ou sociale accompagné du stress. Les chrétiens sont enseignés à suivre l exemple du Bon Samaritain. Comment agirait un Bon Samaritain en rencontrant une femme / fille qui a fait un avortement? a) Donnez l exemple comment les gens (les amis, la famille, l église et la société) autour d elle peuvent la soutenir. b) «Que ferai-je?» demanda Esther. Quelles solutions voyezvous pour Esther et d autres filles qui sont dans la même situation? Qu est-ce que les gens autour d elle peuvent-ils faire pour l aider et la soutenir?

35

36 Connaissez-vous Le Programme «BON SAMARITAIN»? «AMOUR, SEXE ET MARIAGE» N EST QU UN MODULE DE CE PROGRAMME POPULAIRE. MAIS IL YA PLUSIEURS! L offre du Bon Samaritain comprend livre de ressource, manuel de formation, boîte à image et 3 DVD. Il combine des informations sur le VIH et le SIDA avec des passages bibliques appropriés. Bon Samaritain pour Enfants donne l apprentissage de la vie et sensibilisation au VIH pour enfants âgés de 9-15 ans. Il comprend manuel de formation, boîte à image, carnet de travail pour enfants et guide pour parents. Sois Responsable! Etude biblique pour les jeunes face au défi du VIH et du SIDA avec manuel de formation et un DVD interactif. POUR PLUS DE MATÉRIEL DE BON SAMARITAIN, CONTACTEZ VOTRE ALLIANCE BIBLIQUE Amour, Sexe et Mariage Service VIH de l Alliance Biblique Universelle et Ministry for Foreign Affairs of Finland (2013). La duplication non autorisée est fortement interdite. P Service VIH de l Alliance Biblique Universelle (2013). Produit par Good News Productions International Africa. SUPPORTED BY OFFICIAL DEVELOPMENT AID FROM THE MINISTRY FOR FOREIGN AFFAIRS OF FINLAND

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

Services Aux Victimes

Services Aux Victimes Services Aux Victimes I n i t i a t i v e s Avez-vous besoin d un plan de sécurité? Guide à l intention des personnes qui se trouvent dans des relations abusives Qu est-ce qu un plan de sécurité? Il s

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Projet existant depuis 2005 et soutenu par l INPES et l ARS IledeFrance 1 Vision d ensemble sur le projet Origine du projet : Les communautés africaines

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom :

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom : R Projet d écoute Texte ludique : Fais ton ménage! FLA 10-2 Cahier de l élève Nom : Fais ton ménage! DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras un extrait intitulé : Les petits pouvoirs de Suzanne Lebeau. L extrait

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES APPENDICE COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES Les difficultés créées par celui ou celle que l on souhaiterait conduire à Christ se révèlent sous forme de questions, d excuses, d objections et d arguments

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Introduction La planification financière couvre un large éventail de sujets et dans le meilleur des cas, elle les regroupe d une manière ordonnée et intégrée. Toutefois, vu qu

Plus en détail

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE 1 La b ussole Un outil pratique pour les formateurs de disciples Multiplier Apprendre à utiliser la brochure Satisfait? CONVERSATION EN COURS DE ROUTE J ai une question pour toi. Quel enseignement biblique

Plus en détail

Les Activités Les Futures Forêts

Les Activités Les Futures Forêts Les Activités Les Futures Forêts MODULE A POURQUOI LES FORÊTS ET LES ARBRES SONT IMPORTANTS Ce module aidera vos jeunes à apprendre pourquoi les arbres et les forêts sont importants pour eux. Il contient

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Deuxième semaine : L assurance du salut

Deuxième semaine : L assurance du salut Deuxième semaine : L assurance du salut Répondez par VRAI (V) ou FAUX (F) Maintenant je peux être sûr que je suis sauvé. Dieu veut que je pèche pour me montrer plus d amour. Si je pèche et meurs sans me

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Les devoirs du mari. Leçon

Les devoirs du mari. Leçon Leçon 6 Les devoirs du mari Un jeune homme, rempli de joie, rentra chez lui en courant pour annoncer la bonne nouvelle à ses parents, son amie avait promis de l épouser. Mais le père, au lieu de réagir

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème )

Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème ) Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème ) Titre : Comme le Petit Chaperon Rouge de Perrault, apprenons à nous méfier des apparences... Pré requis de

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol

Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol À donner à la victime Violences sexuelles Tout le monde peut être victime d une agression sexuelle n importe où. La violence sexuelle peut toucher

Plus en détail

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Enseignement des habiletés sociales au secondaire

Enseignement des habiletés sociales au secondaire Enseignement des habiletés sociales au secondaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 28 : Bien réagir aux taquineries Par Sonia Breton Fiche de planification Habileté sociale : Bien

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010)

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010) Guidé par un aveugle CFI / INJA CIRPP (18 février 2010) 3 projets pour le projet La junior entreprise L entreprenariat Guidé par un aveugle : 2-07-08 / 22-06-09 Intentions pédagogiques Apprend t-on à se

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Comment trouver ce que vous voulez dans la Bible?

Comment trouver ce que vous voulez dans la Bible? Leçon 3 Comment trouver ce que vous voulez dans la Bible? Nul ne pouvait trouver quoi que ce soit dans la cuisine de grand-mère. La boîte contenant de la farine portait l indication «sucre», et celle où

Plus en détail

Encourager les comportements éthiques en ligne

Encourager les comportements éthiques en ligne LEÇON Années scolaire : 7 e à 9 e année, 1 re à 3 e secondaire Auteur : Durée : HabiloMédias 2 à 3 heures Encourager les comportements éthiques en ligne Cette leçon fait partie de Utiliser, comprendre

Plus en détail

Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale.

Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale. Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale. MICHÈLE VATZ LAAROUSSI, UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE MAGNININ KONÉ, RIFE ESTELLE BERNIER, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Objectifs Réfléchir sur les

Plus en détail

Umoja: Guide de la coordination. 3. Comment recruter et former des facilitateurs

Umoja: Guide de la coordination. 3. Comment recruter et former des facilitateurs Umoja: Guide de la coordination 27 3. Comment recruter et former des facilitateurs 28 3. Comment recruter et former des facilitateurs Comment recruter et former des facilitateurs Cette section porte sur

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

SECTION 3 Les outils pour la personne

SECTION 3 Les outils pour la personne SECTION 3 Les outils pour la personne DISCUTER AVEC MON OU MA MÉDECIN/PSYCHIATRE : DÉVELOPPER DES STRATÉGIES POUR REGAGNER DU POUVOIR 1 Le moment de la consultation avec le ou la psychiatre/médecin dans

Plus en détail

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements Un guide pour les aînés 43 SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Les violences

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung!

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung! 1 Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir vivre de manière indépendante. Elles doivent pouvoir décider librement de leur vie. Elles doivent avoir les mêmes droits que les personnes qui n

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL?

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? R. Le Centre de crise pour les victimes de viol est un groupe de femmes qui apporte son soutien aux femmes qui ont vécu une expérience

Plus en détail

Diplôme(s) : Spécialité(s) : Aurez-vous une voiture sur place? oui

Diplôme(s) : Spécialité(s) : Aurez-vous une voiture sur place? oui Melle Mme M. Nom : Prénom(s) : Fiche d inscription Nom de jeune fille: Date de naissance : / / Jour mois année Nationalité : Réservé à l usage interne Adresse : Code Postal : Ville : Pays : Coller ICI

Plus en détail

Se protéger Les droits des enfants

Se protéger Les droits des enfants séance 1 Se protéger Les droits des enfants Je découvre Fotolia Observe ces photos. Décris ce qui se passe sur chacune d elles. Est-ce que les activités de ces enfants te semblent normales? D après toi,

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés produit par L Association yukonnaise d éducation et d information juridiques janvier 2015 L Héritage de Jean Une production de

Plus en détail

Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme

Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme Code de programme : Code de l état : Étude sur les services et l assistance sans hébergement contre la violence familiale Formulaire de retour d information sur le programme Instructions : Veuillez répondre

Plus en détail

Institut Chrétien de Formation des Media en Afrique FORMULAIRE D INSCRIPTION (2015)

Institut Chrétien de Formation des Media en Afrique FORMULAIRE D INSCRIPTION (2015) mediafrique 01 B.P. 252 Lomé, Togo info@mediafrique.org Téléphone / FAX: +228 20 25 04 67 Cel : +228 99 40 44 40 www.mediafrique.org Institut Chrétien de Formation des Media en Afrique FORMULAIRE D INSCRIPTION

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

OÙ EST MA PLACE? Guide juridique de la séparation et du divorce à l usage des enfants.

OÙ EST MA PLACE? Guide juridique de la séparation et du divorce à l usage des enfants. OÙ EST MA PLACE? Guide juridique de la séparation et du divorce à l usage des enfants. INTRODUCTION Voici une brochure destinée aux enfants dont les parents décident de se séparer ou de divorcer. La séparation

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

4 e escale : Évaluation (ou bilan)

4 e escale : Évaluation (ou bilan) 4 e escale : Évaluation (ou bilan) Dernière escale avant d arriver à bon port : l évaluation! Cette étape peut paraître bien anodine en terme d impact sur votre action (puisque celle-ci est déjà passée!),

Plus en détail

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom :

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom : 3. Projet de lecture Médias : Fait ou fiction? Français 30-2 Cahier de l élève Nom : Fait ou fiction? DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire un texte qui traite de la validité de l information en ligne pour

Plus en détail

Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie

Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie Le récit de vie est une méthode de recherche pluridisciplinaire issue de la psychologie, de l ethnographie et de l histoire orale.

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Fiche d accompagnement Épisode 11 «Mon ordinateur a attrapé un virus

Fiche d accompagnement Épisode 11 «Mon ordinateur a attrapé un virus Fiche d accompagnement Épisode 11 «Mon ordinateur a attrapé un virus Attention» Niveaux : cycle 2 et 3, 6 e aux clichés, ce n est pas la réalité Si d un fichier, l origine tu ne connais pas, le télécharger,

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Le manque de surveillance parentale: les perspectives des enfants seuls à la maison à Montréal

Le manque de surveillance parentale: les perspectives des enfants seuls à la maison à Montréal Le manque de surveillance parentale: les perspectives des enfants seuls à la maison à Montréal Mónica Ruiz-Casares, Ph.D Département de Psychiatrie et Équipe de Recherche et Intervention Transculturelles

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

CONTEXTE PÉDAGOGIQUE

CONTEXTE PÉDAGOGIQUE CONTEXTE PÉDAGOGIQUE Le principe L Isoloir est un dispositif participatif en ligne innovant, ludique et interactif, simple à mettre en œuvre et qui ménage une véritable place aux enseignants. Face à la

Plus en détail

Document de réflexion

Document de réflexion Document de réflexion RESPECT DE L INTIMITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET ACCOMPAGNEMENT DANS LEUR VIE AFFECTIVE ET SEXUELLE. Préambule Depuis 50 ans, l APAJH, par son action militante, œuvre

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

En famille, comment choisir?

En famille, comment choisir? FICHE ANIMATEUR n P3 1 Avec des PARENTS En famille, comment choisir? Une proposition à vivre avec des parents (possibilité de pause-café, dessert ) Comment faire pour choisir? Les choix sont inévitables

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

Vaincre le mal de dos, la sciatique

Vaincre le mal de dos, la sciatique L ES LIVRES QUI SOIGNENT Docteur Patrick M. GEORGES Vaincre le mal de dos, la sciatique Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-7081-3593-7 Notice explicative Comment utiliser ce livre pour aller mieux? Votre santé

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION À L USAGE DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET DE DEVELOPPEMENT REALISANT UNE AUTO-EVALUATION SUR LA BASE DE LA NORME HAP 2010

Plus en détail

PRIMAIRE. 1er cycle, 2e année. Les tâches familiales. Planification des activités

PRIMAIRE. 1er cycle, 2e année. Les tâches familiales. Planification des activités DES OUTILS DE PROMOTION ET DE PRÉVENTION EN MATIÈRE DE SEXUALITÉ JEUNESSE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN MATHÉMATIQUE Les tâches familiales Planification des activités PRIMAIRE 1er cycle,

Plus en détail