Cour du travail de Liège (13e ch.) - Arrêt du 21 janvier Rôle n 2013-AN-43

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cour du travail de Liège (13e ch.) - Arrêt du 21 janvier 2014 - Rôle n 2013-AN-43"

Transcription

1 Cour du travail de Liège (13e ch.) - Arrêt du 21 janvier Rôle n 2013-AN-43 Arrêt COUR DU TRAVAIL DE LIEGE Section de NAMUR Audience publique du 21 janvier 2014 R.G. n 2013/AN/43 13ème Chambre Réf. Trib. trav. Namur, 4e ch., R.G. n 09/2284/A Réf. I NAM I : RN : / EN CAUSE DE : Madame Claudine V.D appelante, comparaissant personnellement assistée par M. Yves Debouck, délégué de mutuelle. CONTRE : L'INSTITUT NATIONAL D'ASSURANCE MALADIE-INVALIDITE, en abrégé I.N.A.M.1., établissement public dont le siège est sis à 1150 BRUXELLES, avenue de Tervuren, 211 intimé, comparaissant par Me Alex Geubelle, avocat. MOTIVATION L'arrêt est fondé sur les motifs suivants Quant à la recevabilité de l'appel. Le jugement dont appel a été notifié le 26 février La requête d'appel a été déposée au greffe de la Cour le 14 mars L'appel, régulier en la forme, est recevable. 1. Les faits. - Mme V. D, ci-après l'appelante, a exercé une activité de foraine en tant qu'aidante pour sa famille (depuis l'âge de 11 ans) puis avec son ex-mari (depuis l'âge de 18 ans). Avec ce dernier, elle tenait un lunapark Bulldozer du moins est-ce la dernière activité exercée au moment du début de son incapacité de travail. - En 2005, des douleurs apparaissent aux pieds puis s'étendent à l'ensemble du corps. - Le 1er août 2008, elle tombe en incapacité de travail reconnue par son organisme assureur. Il est fait état de multiples douleurs diffuses, voyageantes et quotidiennes, d'un épuisement, d'idées noires, de perte d'élan. A ce tableau, il faut ajouter qu'elle est analphabète (ne sait ni lire, ni écrire). - Le 8 mai 2008, il lui est reconnu 15 points sur 18 dans le cadre de la fibromyalgie. - Le médecin-conseil transmet le dossier à l'i.n.a.m.i. (avec le diagnostic de «fibromyalgie, troubles dysthymiques et analphabétisme) et note : «semble ne pas répondre à l'article 20 sinon ITT sans doute définitive 3. La décision.

2 Par décision du 23 juillet 2009, le C.M.I. de l'i.n.a.m.i. met fin à l'état d'invalidité au motif que l'appelante n'est pas incapable d'exercer toute activité quelconque dont elle pourrait être chargée équitablement. Les médecins du service ont estimé que «l'examen clinique ne démontre pas de limitation fonctionnelle» et qu'il n'y a pas de signe de dépression majeure, la dramatisation étant entretenue par la surmédicalisation. 4. Le jugement. Le tribunal confie au docteur et professeur J.-Ph. HAUZEUR une mission d'expertise. Il conclut son rapport le 10 octobre 2011 comme suit : «La fibromyalgie est un syndrome de douleurs. Un syndrome veut dire qu'il s'agit d'une association de symptômes et que le processus pathologique fondamental n'est pas éclairci. [L'appelante] rentre dans les critères diagnostiques de cette affection tels que décrits par l'association Américaine de Rhumatologie. Ce syndrome semble lié à un désordre du système nerveux central avec une mauvaise gestion des flux périphériques. Autrement dit l'alarme que représente la sensation de douleurs se déclenche de façon inadéquate. Cela veut donc également dire qu'il n'y a pas de pathologie identifiée en périphérie, entre autres, directement au niveau des articulations et des muscles douloureux. L'évolutivité de l'affection peut être fluctuante et n'est pas nécessairement irréversible. Elle ne conduit pas à des handicaps structurels définitifs. La littérature internationale recommande donc l'absence d'handicap fonctionnel définitif lié à cette maladie. Par contre, il peut y avoir des épisodes de douleurs tels que la fonction (par exemple dans les activités professionnelles) est trop perturbée et conduit à une inaptitude au travail temporaire. [L'appelante] est en incapacité de travail depuis 2008, soit 3 ans [Note de la Cour : sans tenir compte de la décision de fin d'invalidité avec effet au 1er août 2009]. Elle a la particularité d'avoir, comme activité professionnelle, essentiellement de l'activité de forain. Elle n'a jamais fait d'autres études particulières ni d'autres expériences professionnelles que la foire. Cela peut signifier beaucoup de postes de travail différents. Comme le mentionne le Dr. D. [médecin-inspecteur de l'i.n.a.m.i.], certaines activités, telles que tenir un stand ou tenir une caisse de manège, ne sont pas des activités particulièrement fatigantes. Le traitement actuel suivi par [l'appelante] est à revoir puisqu'elle cumule plusieurs antidépresseurs et de la cortisone. En fin de compte elle ne fait pas d'activité de rééducation fonctionnelle telle que recommandé [Note de la Cour : s.e. par la littérature médicale], à savoir gymnastique aérobic, pour lutter contre le syndrome de déconditionnement à l'effort. Peut-être que ceci n'est pas réellement nécessaire. Elle a bien toujours une certaine activité dans son ménage [Note de la Cour : selon le rapport, elle prépare les repas de midi et du soir et s'occupe du linge mais pas de l'hygiène de l'habitat]». L'appelante dépose des certificats nouveaux (établis en 2012), notamment du service de médecine interne de l'hôpital de Mont-Godinne qui fait état d'allergie à la pénicilline, d'une recrudescence des crises douloureuses quotidiennes, d'une tentative de suicide. Le tribunal entérine le rapport et déboute l'actuelle appelante de son recours. 5. L'appel. L'appelante relève appel au motif que son état ne s'améliore pas et que les douleurs sont permanentes. Elle signale à l'audience suivre un traitement régulier à l'hôpital de jour de Vilvorde ce qui implique des déplacements

3 pénibles. Elle affirme avoir vendu sa maison et vivre du capital reçu en l'absence de toute autre possibilité de revenus, étant divorcée. 6. Fondement Les textes. En vertu l'arrêté royal du 20 juillet 1971 instituant une assurance indemnités et une assurance maternité en faveur des travailleurs indépendants et des conjoints aidants, Article 19 : Au cours des périodes d'incapacité primaire, le titulaire est reconnu se trouver en état d'incapacité de travail lorsque, en raison de lésions ou de troubles fonctionnels, il a dû mettre fin à l'accomplissement des tâches qui étaient afférentes à son activité de titulaire indépendant et qu'il assumait avant le début de l'incapacité de travail. il ne peut en outre exercer une autre activité professionnelle, ni comme travailleur indépendant ou aidant, ni dans une autre qualité. Le travail volontaire au sens de la loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires n'est pas considéré comme une activité professionnelle, à condition que le médecin-conseil constate que cette activité est compatible avec l'état général de santé de l'intéressé. Lorsque, au moment ou débute l'état d'incapacité de travail, le titulaire n'exerçait plus d'activité professionnelle, l'état d'incapacité est apprécié en fonction de l'activité de travailleur indépendant qu'il a exercée en dernier lieu. Article 20 : Au cours de la période d'invalidité, le titulaire est reconnu se trouver en état d'incapacité de travail lorsqu'il est satisfait à l'article 19 et, qu'en outre, il est reconnu incapable d'exercer une quelconque activité professionnelle dont il pourrait être chargé équitablement, tenant compte notamment de sa condition, de son état de santé et de sa formation professionnelle. Pour l'évaluation de l'état d'incapacité de travail, visé à l'alinéa 1er, il est tenu compte des compétences professionnelles acquises lors d'un programme de réadaptation professionnelle au terme d'une période de six mois prenant cours à l'expiration du mois pendant lequel ledit programme a été achevé Leur interprétation. En période d'invalidité, visée par l'article 20 de l'arrêté royal du 20 juillet 1971, le travailleur doit remplir d'abord les conditions de l'article 19 mais aussi réunir des conditions plus exigeantes et plus larges. «Il doit être reconnu inapte par rapport à toute activité professionnelle, salariée ou indépendante, dont il pourrait être chargé équitablement par référence à sa condition, sa formation professionnelle, son état de santé ; «l'équité» commande en l'occurrence l'atténuation de la portée de l'exigence de l'inaptitude à toute activité professionnelle ; il ne peut y avoir déclassement ou disqualification par le biais des références professionnelles à considérer pour évaluer cet état personnalisé ; la connaissance des critères de condition, de formation professionnelle et d'état de santé est essentielle pour cette appréciation personnalisée et en équité exigée par la norme légale ; les «facteurs étrangers à la personne» de l'intéressé, ainsi de la situation économique sont irrelevants(1) ; l'article 20 exige pour la reconnaissance de l'état d'invalidité un reclassement équitablement impossible et non pas seulement malaisée(2)»(3). Le critère qui différencie l'incapacité primaire de l'invalidité est la référence à toute activité professionnelle quelle qu'elle soit sans plus se limiter à l'activité précédemment exercée(4), ni même à une activité que l'assuré social aurait exercée. A défaut d'un barèmes, il faut se référer à la «grille d'évaluation» de l'article 20, à savoir les «paramètres ou facteurs personnels du travailleur (condition socio-économico-culturelle, formation professionnelle et intellectuelle, état de santé, les autres facteurs propres du travailleur) qu'il y a lieu d'examiner avec rigueur et dans le détail.

4 Cette grille permet une appréciation personnalisée et concrète de l'état d'invalidité telle que voulue par le législateur, c'est-à-dire en équité»(6). Comme le rappelle la cour du travail de Mons, «en matière d'assurance maladie-invalidité, l'évaluation de l'incapacité est individualisée. Sont pris en compte l'exercice antérieur d'une activité professionnelle et des facteurs propres à l'assuré social (possibilité réelle de reclassement, nationalité, langue, formation, rééducation professionnelle)»(7). L'inaptitude à exercer une activité professionnelle ne peut être totale, la preuve de l'existence d'une incapacité de travail de 100% n'étant pas exigée(8). Il faut, avec Ph. Gosseries(9), rappeler qu'il «ne serait pas conforme à l'objectif de l'article 56 [et à celui de l'article 20 en ce qui concerne les travailleurs indépendants] de déclarer capable de travailler une personne dont l'aptitude au travail restante rend la reprise du travail illusoire ou chimérique» et que «sans réelle aptitude au travail ou à un poste de travail concret et convenable, il n'y a pas de capacité de gain tandis qu'à aptitude réduite au travail, il y a réduction de capacité de gain». Ainsi, il faut écarter «les activités que pourrait encore, selon l'expert, exercer l'assuré social [mais qui] n'existent plus ou ne sont pas assimilables à une profession car elles ne peuvent atteindre un seuil de rentabilité qui lui permettrait d'assurer sa subsistance»(10). Il n'est donc pas conforme à l'article 20 de ne pas reconnaître l'état d'invalidité à un travailleur indépendant au motif qu'il serait apte à exercer un emploi à temps partiel. L'activité dont l'exercice est considéré comme possible doit consister en une activité professionnelle et non pas se rapprocher d'un passe-temps. Cette activité doit permettre au travailleur indépendant de vivre de son activité, sans déclassement professionnel(11). Il a été jugé, en matière d'allocation de remplacement de revenus accordée à une personne handicapée, que la situation de la personne handicapée doit être comparée avec celle d'une personne valide exerçant une activité à temps plein(12). Mutatis mutandis, l'appréciation de la capacité de travail d'un travailleur (salarié ou indépendant) doit également, sauf s'il s'agit d'un travailleur n'ayant exercé qu'une activité à temps partiel (ce qui peut être le cas pour un travailleur salarié mais est plus rarement le cas d'un indépendant), être comparée avec la capacité de travail d'une personne exerçant une activité professionnelle à temps plein. Comme l'a rappelé Ph. Gosseries(13), il faut que le travail en fonction duquel une aptitude a été constatée soit pratiquement réalisable par le travailleur et qu'il constitue une véritable activité professionnelle(14). Il ne faut pas perdre de vue que le travailleur indépendant peut, en période d'invalidité, être autorisé à reprendre son activité professionnelle ou une autre activité professionnelle mais dans le respect de conditions strictes posées par les articles 23 et 23bis de l'arrêté royal du 20 juillet Le travailleur ne peut y être forcé mais doit au contraire solliciter lui-même cette faveur et obtenir une autorisation (préalable) du médecin-conseil, autorisation limitée dans le temps qui peut viser soit une reprise totale ou partielle d'une autre activité professionnelle soit une reprise partielle de son activité antérieure mais qui présuppose en toute hypothèse une continuité dans la reconnaissance de l'état d'invalidité en ce compris pendant cette reprise temporaire de travail. Il n'est donc pas conforme aux articles 20 et 23 de l'arrêté royal de considérer comme apte au travail un travailleur indépendant au seul motif qu'il est capable de reprendre une autre activité professionnelle à temps partiel alors que devant une telle éventualité, la reprise partielle devrait suivre une demande de l'assuré social ainsi que l'accord du médecin-conseil et impliquerait le maintien de la reconnaissance de l'état d'invalidité. Concrètement, il ne faut donc pas limiter le champ d'investigation aux activités professionnelles précédemment exercées ni même à un secteur déterminé surtout lorsque le travailleur indépendant est encore jeune et

5 disposerait d'un état de santé qui devrait lui permettre de travailler dans d'autres secteurs où il pourrait trouver des emplois de type plus léger nécessitant des efforts physiques moins soutenus ou adaptés à son handicap. Il incombe à l'expert de préciser quels emplois le travailleur indépendant pourrait exercer malgré son handicap et ce sans réadaptation professionnelle préalable(16). Tous les emplois sont ici concernés, qu'il s'agisse d'emplois exercés en tant que travailleur indépendant ou salarié". Mais il faut en outre tenir compte de ce qu'un emploi requiert des déplacements et donc inclure les difficultés rencontrées par l'assuré social pour se rendre à son travail. Les douleurs qu'occasionnent les déplacements s'ajoutent à celles engendrées par l'exercice de l'activité professionnelle(18). Les emplois de type légers n'exigent pas tous une formation particulière. Ce n'est pas en outre à l'assurance indemnités à s'occuper de formation professionnelle ni à pallier à l'absence de couverture chômage au profit des travailleurs indépendants(19). Le travailleur ne peut par ailleurs pas subir un déclassement professionnel. L'équité(20) impose qu'il en soit ainsi(21). L'âge du travailleur indépendant, sa formation, son expérience professionnelle et son état de santé sont des critères essentiels pour apprécier son état d'invalidité. C'est ainsi qu'un agriculteur n'ayant géré qu'une petite exploitation laitière ne pourrait valoriser son expérience professionnelle auprès d'une exploitation plus importante, plus mécanisée, utilisant des méthodes de gestion plus moderne qu'il n'a pas connues. Si cet agriculteur de 54 ans doit suivre une reconversion nécessitant un apprentissage pour entamer un travail qui compte tenu de son état de santé ne peut être lourd, une telle reprise d'activité est irréaliste et son invalidité doit être reconnue(22). De même, il a été admis que «Un indépendant de 56 ans qui durant toute sa vie a exclusivement travaillé de ses mains et, lorsqu'il a entamé l'activité de garagiste, a laissé la partie administrative de cette activité entre les mains de son conjoint n'est pas capable d'entamer une activité de vendeur de voiture ou de produits de carrosserie si comme le relève l'expert, il souffre d'affections qui l'empêchent de surcroît de marcher plus de 300 mètres et s'il subit une fatigue importante avec nécessité d'une sieste journalière. Il faut en effet tenir compte des aptitudes physiques et intellectuelles à exercer ce métier. Or, l'appelant n'a pas terminé ses études primaires et la description de son état de santé ne correspond pas à celle attendue d'un vendeur qui doit accrocher le client»(23). En ce qui concerne plus spécifiquement un travailleur indépendant atteint de fibromyalgie, la Cour de céans a déjà précédemment été amenée à examiner un dossier dans lequel l'expert (le docteur HAUZEUR également) terminait son rapport par les ternies suivants : «Un élément dont il convient de tenir compte est que les publications internationales sur le sujet ont bien montré que la mise en incapacité de travail prolongée, et plus particulièrement la réduction des activités physiques et de stimulation liée à l'activité professionnelle, pouvait conduire plutôt à une aggravation de la situation qu'à une amélioration. ll convient donc de faire le nécessaire pour que la patiente reprenne une activité régulière, peut-être après un travail de reconditionnement à l'effort (incapacité de travail depuis 5 ans). Ce programme pourrait être suivi régulièrement dans une organisation de réadaptation fonctionnelle et de kinésithérapie (elle répond à ce titre aux critères de reconnaissance en pathologie de type F donnant accès à un programme de réadaptation professionnelle prolongé). Ce programme ne semble pas incompatible avec une reprise d'une activité professionnelle d'emblée». Elle a fait observer à cet égard que «La question n'est pas de savoir si à l'issue d'un «reconditionnement», l'assurée sociale sera à même de reprendre le travail mais si elle l'est indépendamment de celui-ci. Certes, il est souhaitable que le patient atteint de fibromyalgie reprenne une activité physique, professionnelle ou non, mais la

6 Cour est saisie de la régularité de la remise au travail à une date déterminée et doit se positionner sur cette question»(24). La cour de céans a aussi fait observer que : «Il faut à cet égard cesser de culpabiliser les assurés sociaux qui, aux yeux des médecins-conseils ou inspecteurs, ne démontrent pas leur volonté de s'en sortir en suivant des traitements ou en se prenant énergiquement en charge»(25). La Cour a aussi récemment jugé que «En ce qui concerne l'absence de démarches, l'expert part du principe que «Rappelons qu'il convient qu'un patient démontre sa volonté de surmonter ses problèmes médicaux par une démarche diagnostique et thérapeutique adéquate et soutenue pour récupérer dans les délais les plus brefs son aptitude professionnelle». Cette démarche proactive de l'assuré social n'est pas une obligation laquelle n'est en effet ni mentionnée dans la disposition légale, ni admise en jurisprudence. Un assuré social doit être reconnu incapable de travailler s'il remplit les critères légaux et il ne peut lui être reproché de ne pas suivre des traitements qui pourraient l'aider à recouvrer une capacité de gain dès lors qu'il faut apprécier sa capacité de gain en fonction de la situation réelle et non théorique»(26) Leur application en l'espèce. Le syndrome de fibromyalgie est posé et non contesté. Il est sérieux vu le nombre de points reconnus (15 sur 18). En soi déjà un tel état empêche un travail régulier à temps plein même s'il peut permettre occasionnellement quelques activités occupationnelles telles que la préparation du repas ou le repassage du linge. C'est à tort que l'expert, suivi par la premier juge, a approuvé l'observation du médecin-inspecteur de l'i.n.a.m.i. selon lequel certaines activités, telles que tenir un stand ou tenir une caisse de manège, ne sont pas des activités particulièrement fatigantes et qu'elles peuvent être tenues par l'appelante. L'activité de forain ne peut être «saucissonnée» et être réduite à une partie seulement de ce qu'elle implique. L'I.N.A.M.I. doit examiner concrètement si le travailleur indépendant est capable d'exercer une activité professionnelle, c'est-à-dire lucrative susceptible de le faire vivre, compte tenu de son état de santé réel et non une activité purement hypothétique. Une activité de forain qui lui permettrait de rester assise à sa caisse et verrait les autres activités être effectuées toutes seules ou par des tiers n'existe pas sans compter qu'il n'est pas sérieux de soutenir que l'appelante pourrait, au vu de son état, rester assise des heures durant sans bouger. La Cour a déjà rappelé qu'il faut cesser de culpabiliser les assurés sociaux qui, aux yeux des médecins-conseils ou inspecteurs, ne démontrent pas leur volonté de s'en sortir en suivant des traitements ou en se prenant énergiquement en charge. L'attitude si elle doit être proactive doit l'être aussi dans le chef des institutions de sécurité sociale ; or, force est de relever que rien n'a été proposé à l'appelante pendant la durée de sa prise en charge et que son analphabétisme rend difficile un reclassement dans un métier non manuel qui lui est bien actuellement et depuis 2008 inaccessible. A cela s'ajoute le problème dépressif, qui paraît bien avoir été minimisé dès lors qu'il a amené à une tentative de suicide postérieurement au dépôt du rapport de l'expert mais avant le jugement dont appel. Tous ces éléments, même si on écarte le problème dépressif pourtant souligné depuis le départ, permettent à la Cour de ne pas suivre les conclusions du rapport de l'expert qui ne donne qu'un avis médical mais non juridique. Equitablement, l'appelante ne peut, en l'état actuel de ses problèmes de santé et compte tenu des autres critères à prendre en considération et notamment de sa condition socio-économico-culturelle et de son analphabétisme, être renvoyée vers le marché du travail. L'appel est fondé et l'appelante doit être réintégrée dans ses droits.

7 La demande de paiement d'intérêts ne peut concerner l'i.n.a.m.i. qui n'est pas l'institution débitrice des indemnités. INDICATIONS DE PROCÉDURE Vu les pièces du dossier de la procédure et notamment le jugement contradictoirement rendu le 15 février 2013 par la 4ème chambre du tribunal du travail de Namur (R.G. n 08/2284/A), Vu l'appel formé par requête déposée au greffe de la Cour du travail le 14 mars 2013 et régulièrement notifiée à la partie adverse le jour même, Vu l'ordonnance rendue le 16 avril 2013 sur la base de l'article 747 du Code judiciaire aménageant les délais pour conclure et fixant la date de plaidoiries au 15 octobre 2013, date à laquelle l'examen de la cause a été reporté au 17 décembre 2013, Vu le dossier de l'auditorat du travail de Namur, dossier contenant le dossier administratif, figurant dans le dossier de procédure du tribunal, Vu les conclusions de l'intimé reçues au greffe le 25 avril 2013, Vu les dossiers déposés par les parties à l'audience du 17 décembre 2013 à laquelle elles ont été entendues en l'exposé de leurs moyens. DISPOSITIF PAR CES MOTIFS, LA COUR, après en avoir délibéré, statuant publiquement et contradictoirement, vu les dispositions de la loi du 15 juin 1935 sur l'emploi des langues en matière judiciaire et notamment son article 24 dont le respect a été assuré, entendu Madame Corinne LESCART, Substitut général, en son avis oral donné en langue française et en audience publique le 17 décembre 2013, reçoit l'appel, le déclare fondé, réforme le jugement dont appel en toutes ses dispositions, sauf en ce qu'il condamne l'i.n.a.m.i. aux dépens, annule la décision administrative dont recours, rétablit l'appelante dans ses droits depuis le 1er août 2009, dit non fondée à l'égard de l'i.n.a.m.i. la demande portant sur les intérêts légaux, met comme de droit, sur la base de l'article 1017, al. 2, du Code judiciaire, à charge de l'intimé les dépens d'appel liquidés jusqu'ores à zéro en ce qui concerne l'appelante. Ainsi arrêté par M. Michel DUMONT, Président, Mme Nicole COLLAER. Conseiller, M. Claude MACORS, Conseiller social au titre de travailleur indépendant, qui ont assisté aux débats de la cause,

8 assistés lors de la signature de M. Frédéric ALEXIS, Greffier, qui signent ci-dessous Le Greffier Le Conseiller, Le Conseiller social Le Président et prononcé en langue française, à l'audience publique de la TREIZIEME CHAMBRE de la COUR DU TRAVAIL DE LIEGE, section de Namur-, au palais de justice de NAMUR, Place du Palais de Justice, 5, le VINGT-ET-UN JANVIER DEUX MILLE QUATORZE par le Président et le Greffier.M. Frédéric ALEXIS Le Président M. Michel DUMONT

INFORMATIONS BREVES JURISPRUDENCES RECENTES EN SANTE AU TRAVAIL

INFORMATIONS BREVES JURISPRUDENCES RECENTES EN SANTE AU TRAVAIL INFORMATIONS BREVES JURISPRUDENCES RECENTES EN SANTE AU TRAVAIL Docteur Anne Gillet Docteur Jacques Darmon INTRODUCTION Une judiciarisation de plus en plus importante des relations sociales avec interventions

Plus en détail

0 - PROCEDURE DE RENOUVELLEMENT 1 - DECOMPTE DES CONGES

0 - PROCEDURE DE RENOUVELLEMENT 1 - DECOMPTE DES CONGES Guide Mémento Recueil - PC6 Congés de longue durée pour pensionnés de RENOUVELLEMENT DES CONGES PC 6.2 0 - PROCEDURE DE RENOUVELLEMENT Le fonctionnaire doit adresser une demande de prolongation de congé

Plus en détail

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants 1 Introduction: l assurance maladie-invalidité L assurance maladie-invalidité (AMI) forme une des branches du système belge de la sécurité sociale;

Plus en détail

RG N : 09/00803 AFFAIRE : Madame M. Fournisseur X DB/VA

RG N : 09/00803 AFFAIRE : Madame M. Fournisseur X DB/VA ARRET N RG N : 09/00803 AFFAIRE : Madame M. C/ Fournisseur X DB/VA Demande en paiement du prix, ou des honoraires formée contre le client et/ou tendant à faire sanctionner le non-paiement du prix, ou des

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

Sécurité sociale. Conjoint de travailleur indépendant. Présomption d'assujettissement. AR n 38, art. 7 bis.

Sécurité sociale. Conjoint de travailleur indépendant. Présomption d'assujettissement. AR n 38, art. 7 bis. R~Y AUME DE BELGIQUE POUVOIR JUDICIAIRE COUR DU TRAVAIL DEMONS ARRET PRONONCE A L'AUDIENCE PUBLIQUE DU 14 DECEMBRE 2012 N 2012/ 6 ème Chambre R.G.2011/AM/427 Sécurité sociale. Conjoint de travailleur indépendant.

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/091 DÉLIBÉRATION N 14/045 DU 3 JUIN 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CODÉES PAR

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/162 DÉLIBÉRATION N 07/059 DU 6 NOVEMBRE 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL EN MATIÈRE

Plus en détail

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

Décision déférée du 20 Janvier 2012 - Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de HAUTE GARONNE (21000912)

Décision déférée du 20 Janvier 2012 - Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de HAUTE GARONNE (21000912) 12/09/2013 ARRÊT N N RG : 12/00725 BB/KP Décision déférée du 20 Janvier 2012 - Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de HAUTE GARONNE (21000912) F LUCIANI Nadine D C/ CAISSE REGIONALE ASSURANCE MALADIE

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL D ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Etablissement public institué par la loi du 9 août 1963 Avenue de Tervueren, 211 B-1150 Bruxelles

INSTITUT NATIONAL D ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Etablissement public institué par la loi du 9 août 1963 Avenue de Tervueren, 211 B-1150 Bruxelles INSTITUT NATIONAL D ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Etablissement public institué par la loi du 9 août 1963 Avenue de Tervueren, 211 B-1150 Bruxelles Service des Soins de Santé COMMISSION NATIONALE MEDICO-MUTUALISTE

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES ET MM les Directeurs Date : 29/04/99. des Caisses Primaires d'assurance Maladie. des Caisses Générales

Plus en détail

LE TEMPS PARTIEL THÉRAPEUTIQUE? SALARIÉS, MÉDECINS, EMPLOYEURS En toute concordance!

LE TEMPS PARTIEL THÉRAPEUTIQUE? SALARIÉS, MÉDECINS, EMPLOYEURS En toute concordance! LE TEMPS PARTIEL THÉRAPEUTIQUE? SALARIÉS, MÉDECINS, EMPLOYEURS En toute concordance! C O M M E N T V O U S Y R E T R O U V E R?. www.polesantetravail.fr Réglementation (Art. L323-3 Code SS) «En cas de

Plus en détail

Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A

Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A ARRÊT No Répertoire général : 13/01407 11 mars 2014. COUR D'APPEL DE BORDEAUX CHAMBRE SOCIALE - SECTION A -------------------------- ARRÊT DU : 11 MARS

Plus en détail

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins n 50774#02 quelques conseils à l'usage du médecin traitant remplir le protocole de soins articles 71-4 et 71-4-1 du Règlement Intérieur des Caisses Primaires Cet imprimé est à remplir si votre patient

Plus en détail

ORDONNANCE D EXPERTISE DU TRIBUNAL CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES. Chambre 2

ORDONNANCE D EXPERTISE DU TRIBUNAL CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES. Chambre 2 R E P U B L I Q U E E T CANTON DE GENEVE P O U V O I R J U D I C I A I R E ATAS/493/2009 ORDONNANCE D EXPERTISE DU TRIBUNAL CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES du 30 avril 2009 Chambre 2 En la cause Monsieur

Plus en détail

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail?

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? L arrêt maladie est un arrêt de travail prescrit par un médecin en raison de la maladie ou de l accident du salarié,

Plus en détail

protocole de soins volet médical 1

protocole de soins volet médical 1 protocole de soins volet médical 1 articles 71-4 et 71-4 -1 du Règlement Intérieur des caisses primaires identification de la de naissance de la identification de l assuré(e) (à remplir si la n est pas

Plus en détail

REGIME INVALIDITE-DECES DES SAGES-FEMMES 1

REGIME INVALIDITE-DECES DES SAGES-FEMMES 1 REGIME INVALIDITE-DECES DES SAGES-FEMMES 1 Article 1 Le régime dit "d'assurance invalidité-décès" des sages-femmes, institué conformément aux dispositions de l'article L. 644-2 du code de la Sécurité sociale,

Plus en détail

GESTION DE L INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

GESTION DE L INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Indisponibilité texte en tête physique taille 16 Protection sociale GESTION DE L INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 1. Les dispositions législatives et réglementaires L état

Plus en détail

2 Avril 2009. Société comité d'entreprise de la société dimension data France

2 Avril 2009. Société comité d'entreprise de la société dimension data France Page 1 Document 1 de 1 Cour de cassation Chambre civile 1 2 Avril 2009 Cassation - renvoi Evry Sélectionné N 08-11.231 Société slg canal ce Société comité d'entreprise de la société dimension data France

Plus en détail

COUR DE CASSATION CIV. 2. Audience publique du 10 mai 2012. Cassation. M. LORIFERNE, président. Arrêt n 703 FS-P+B. Pourvoi n F 10-27.

COUR DE CASSATION CIV. 2. Audience publique du 10 mai 2012. Cassation. M. LORIFERNE, président. Arrêt n 703 FS-P+B. Pourvoi n F 10-27. CIV. 2 JL COUR DE CASSATION Audience publique du 10 mai 2012 M. LORIFERNE, président Pourvoi n F 10-27.254 Cassation Arrêt n 703 FS-P+B LA COUR DE CASSATION, DEUXIEME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

Quelles sont les missions du médecin du travail?

Quelles sont les missions du médecin du travail? ROLE DU MEDECIN DU TRAVAIL INAPTITUDE et HANDICAP Dans sa pratique quotidienne, le médecin du travail doit répondre à cette interrogation constante : l'accident, la maladie, peuvent entraîner une inaptitude

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES R.G.N 46.578 le feuillet. Rep.N. dnl~(~d. COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 5 DECEMBRE 2006. 4 ème chambr Contrat d'emploi Contradictoire Définitif En cause de: Maurice, Appelant,

Plus en détail

La disponibilité I/ LES CAS DE DISPONIBILITE. Note d'informations du 20 mars 2009

La disponibilité I/ LES CAS DE DISPONIBILITE. Note d'informations du 20 mars 2009 Note d'informations du 20 mars 2009 La disponibilité Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale CSSS/12/346 DÉLIBÉRATION N 12/117 DU 4 DÉCEMBRE 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES CODÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 5 décembre 2012 Rejet. M. LACABARATS, président. Arrêt n 2548 FS-P+B. Pourvoi n Y 11-17.

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 5 décembre 2012 Rejet. M. LACABARATS, président. Arrêt n 2548 FS-P+B. Pourvoi n Y 11-17. SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION Audience publique du 5 décembre 2012 Rejet M. LACABARATS, président Pourvoi n Y 11-17.913 Arrêt n 2548 FS-P+B LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l'arrêt suivant

Plus en détail

Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet 2004

Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet 2004 COMITÉ D AVIS ET DE CONTRÔLE DE L INDÉPENDANCE DU COMMISSAIRE Ref: Accom INTERPRETATION 2004/1 Résumé de l avis interprétatif relatif à l article 133, alinéa 6, 1 du Code des sociétés, approuvé le 16 juillet

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 23 MARS 2009 S.08.0122.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N S.08.0122.F ALLIANCE NATIONALE DES MUTUALITES CHRETIENNES, dont le siège est établi à Schaerbeek, chaussée de Haecht, 579, demanderesse

Plus en détail

inaptitude quelles sont les obligations?

inaptitude quelles sont les obligations? inaptitude quelles sont les obligations? L inaptitude d un salarié est lourde de conséquences, et impose à l employeur d être très vigilant, qu elle soit ou non d origine professionnelle. La procédure

Plus en détail

Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex.

Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex. Toute saisine de ces deux instances doit être adressée à l adresse suivante: Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex. - D envoyer un dossier

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE L'assurance sociale couvre les pensions suivantes : -

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MM les Directeurs 23/11/81 des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : DGR Réf. : DGR

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale Date : 02/11/1992 Origine : DGR ACCG Mmes et Mrs les Directeurs des Caisses Primaires d'assurance Maladie des Caisses Générales de Sécurité

Plus en détail

Numéro du rôle : 5726. Arrêt n 135/2014 du 25 septembre 2014 A R R E T

Numéro du rôle : 5726. Arrêt n 135/2014 du 25 septembre 2014 A R R E T Numéro du rôle : 5726 Arrêt n 135/2014 du 25 septembre 2014 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant la loi relative à l assurance obligatoire soins de santé et indemnités, coordonnée

Plus en détail

Madame Marie-Gabrielle I..AURENT, Président, Monsieur Patrick GARREC, Conseiller, co co Madame Agnès LAF A Y, C~onseiller, 1;:1

Madame Marie-Gabrielle I..AURENT, Président, Monsieur Patrick GARREC, Conseiller, co co Madame Agnès LAF A Y, C~onseiller, 1;:1 APPELANTE: RÉ~PUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Septième Chambre ARRÊT N. 04/01691 COUR D'APPEL DE RENNES A ARJ~ET DU 18 MAI 2005 COMPOSITION DE I..A COUR LORS DES DÉBATS ET DU -p- DELIBERE

Plus en détail

INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010

INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010 INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010 La personne agée dépendante : assistance et protection judiciaire Intervention de Maître BODIKIAN Carole, notaire, membre de la Chambre Départementale

Plus en détail

Le contrôle Urssaf. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales.

Le contrôle Urssaf. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales. Le contrôle Urssaf Définition. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales. En effet, ces dernières sont recouvrées à partir

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 11 JUIN 2007 C.06.0255.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.06.0255.N D. J., Me Paul Wouters, avocat à la Cour de cassation, contre KBC ASSURANCES, société anonyme. I. La procédure devant la Cour

Plus en détail

* * COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET. \, R.G. W 20lllÂB1209. 1er feuillet AUDIENCE PUBLIQUE DU 17 OCTOBRE 2012. 8ème Chambre

* * COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET. \, R.G. W 20lllÂB1209. 1er feuillet AUDIENCE PUBLIQUE DU 17 OCTOBRE 2012. 8ème Chambre \, R.G. W 20lllÂB1209 1er feuillet COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 17 OCTOBRE 2012 8ème Chambre SECURITE SOCIALE DES TRAVAILLEURS Notification: article 580, 2 0 C.J. Arrêt contradictoire

Plus en détail

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX C E N T R E d e G E S T I O N D e s P y r é n é e s O r i e n t a l e s FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX 04 68 34 87 21-04 68 34 37 24 - beringuier.medprev@cdg66.fr

Plus en détail

Cour d'appel Paris Pôle 6, chambre 12

Cour d'appel Paris Pôle 6, chambre 12 Cour d'appel Paris Pôle 6, chambre 12 20 Novembre 2014 N 11/09499 Madame M P CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DU VAL DE MARNE, Monsieur le Ministre chargé de la sécurité sociale Classement :Inédit Contentieux

Plus en détail

SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS

SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS Dossier n 2610 M. Charles F Masseur-Kinésithérapeute Séance du 11 Décembre 2001 Lecture du 26 Février 2002 LA SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES MEDECINS, Vu, enregistrés

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 11 décembre 2014 Rejet Mme FLISE, président. Arrêt n o 1838 FS-P+B

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 11 décembre 2014 Rejet Mme FLISE, président. Arrêt n o 1838 FS-P+B CIV. 2 LM COUR DE CASSATION Audience publique du 11 décembre 2014 Rejet Mme FLISE, président Pourvoi n o N 13-25.777 Arrêt n o FS-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

Cour d'appel, Lyon, 6e chambre, 3 Septembre 2015 n 13/09407. Cour d'appel. Lyon 6e chambre. 3 Septembre 2015 Répertoire Général : 13/09407

Cour d'appel, Lyon, 6e chambre, 3 Septembre 2015 n 13/09407. Cour d'appel. Lyon 6e chambre. 3 Septembre 2015 Répertoire Général : 13/09407 Cour d'appel, Lyon, 6e chambre, 3 Septembre 2015 n 13/09407 Cour d'appel Lyon 6e chambre 3 Septembre 2015 Répertoire Général : 13/09407 La CAISSE DE CRÉDIT MUTUEL ENSEIGNANT DU SUD EST Monsieur X Contentieux

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU CANTON DE FRIBOURG

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU CANTON DE FRIBOURG TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU CANTON DE FRIBOURG Ière COUR ADMINISTRATIVE Séance du 7 avril 2003 Statuant sur le recours interjeté le 22 janvier 2003 (1A 03 14) par N., à Fribourg, représentée par Me R., avocat

Plus en détail

L ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE DE CESSATION D ACTIVITE ET DE DIFFICULTE FINANCIERE

L ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE DE CESSATION D ACTIVITE ET DE DIFFICULTE FINANCIERE L ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE DE CESSATION D ACTIVITE ET DE DIFFICULTE FINANCIERE 019 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs

Plus en détail

COMMISSION DEPARTEMENTALE DE REFORME DU HAUT-RHIN

COMMISSION DEPARTEMENTALE DE REFORME DU HAUT-RHIN PRÉFET DU HAUT-RHIN Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations COMMISSION DEPARTEMENTALE DE REFORME DU HAUT-RHIN A compter du 1 er décembre 2008, la Commission

Plus en détail

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre.

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, six mars deux mille huit. Composition: Marc SCHLUNGS, président de la Cour,

Plus en détail

R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés.

R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés. R ôle des représentants du personnel dans l emploi des travailleurs handicapés. QUI EST OETH? L association OETH a pour objectif la mise en œuvre de l Accord de Branche 2006-2010 relatif à l Obligation

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Votre permis de conduire et votre état de santé

Votre permis de conduire et votre état de santé Votre permis de conduire et votre état de santé Le présent document explique comment votre état de santé peut affecter votre capacité à être titulaire d un permis de conduire du Yukon, et comment le gouvernement

Plus en détail

DYSFONCTIONNEMENTS JURIDIQUES & MEDICAUX

DYSFONCTIONNEMENTS JURIDIQUES & MEDICAUX DESCRIPTIF DES DYSFONCTIONNEMENTS DES SERVICES JURIDIQUES ET MEDICAUX DE LA SECURITE SOCIALE Vous êtes victime de dysfonctionnements des services juridiques et médicaux de la Caisse Primaire d Assurance

Plus en détail

Page 1. Document 1 de 1. Cour d'appel Aix-en-Provence. Ordonnance. 19 Mars 2013 N 2013/ 228. Numéro de rôle : 12/11894. Madame Janne SIEBEN

Page 1. Document 1 de 1. Cour d'appel Aix-en-Provence. Ordonnance. 19 Mars 2013 N 2013/ 228. Numéro de rôle : 12/11894. Madame Janne SIEBEN Page 1 Document 1 de 1 Cour d'appel Aix-en-Provence Ordonnance 19 Mars 2013 N 2013/ 228 Numéro de rôle : 12/11894 Madame Janne SIEBEN Maître Déborah MAURIZOT Classement :Inédit Contentieux Judiciaire PROVENCE

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE DE BRUXELLES

TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE DE BRUXELLES R.G. n 2009/11673/A Divorce Au fond Contradictoire TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE DE BRUXELLES EN CAUSE DE: Monsieur X, domicilié à Bruxelles, rue de..., demandeur originaire, défendeur sur reconvention,

Plus en détail

Représentée par Me Hervé-Jean POUGNAND (avoué à la Cour) Assistée de Me CHAPUIS (avocat au barreau de GRENOBLE) LORS DES DEBA TS ET DU DELmERE

Représentée par Me Hervé-Jean POUGNAND (avoué à la Cour) Assistée de Me CHAPUIS (avocat au barreau de GRENOBLE) LORS DES DEBA TS ET DU DELmERE APPELANT: R.G. N 99/00770 - N Minute: g 31 AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D' APPEL DE GRENOBLE ftre CHAMBRE CIVILE ARRET DU LUNDI 13 NOVEMBRE 2000 AFFAIRE: B. c/ C Appel d'une décision (No R 11-97-003302)

Plus en détail

Quelles sont les conditions d obtention d un temps partiel thérapeutique pour un fonctionnaire?

Quelles sont les conditions d obtention d un temps partiel thérapeutique pour un fonctionnaire? Juin 2012 Questions sociales Qu est-ce que le mi-temps thérapeutique? Le mi-temps thérapeutique se met en place après avis du médecin traitant et du médecin de la Sécurité sociale, à la suite d un arrêt

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 579, 1, du Code judiciaire, posée par la Cour du travail de Mons.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 579, 1, du Code judiciaire, posée par la Cour du travail de Mons. Numéro du rôle : 5056 Arrêt n 144/2011 du 22 septembre 2011 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 579, 1, du Code judiciaire, posée par la Cour du travail de Mons. La Cour

Plus en détail

SA CHUBB INSURANCE COMPANY OF EUROPE

SA CHUBB INSURANCE COMPANY OF EUROPE Page 1 Document 1 de 1 Cour d'appel Aix-en-Provence Chambre 15 B 4 Mars 2010 N 2010/ 089 N de rôle 09/06442 Monsieur Roland André Louis GRENET, SA ONET SA CHUBB INSURANCE COMPANY OF EUROPE Classement :

Plus en détail

Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail. Confédération Française de l'encadrement-cgc. I. Qu est-ce que l inaptitude?

Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail. Confédération Française de l'encadrement-cgc. I. Qu est-ce que l inaptitude? Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail Fiches pratiques www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc L inaptitude Vous êtes salarié et êtes confronté à cette situation

Plus en détail

Nouvel élu? Solidaris vous informe

Nouvel élu? Solidaris vous informe Nouvel élu? Solidaris vous informe Mandataires politiques locaux et ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Outre leur mandat politique, bon nombre de mandataires locaux exercent une autre activité comme travailleur

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 14 DECEMBRE 2012. 10ème Chambre

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 14 DECEMBRE 2012. 10ème Chambre R. G. N 201O/AB/859 le feuillet. Rép. COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 14 DECEMBRE 2012 10ème Chambre SEC. SOC. DES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS - pensions indépendants Not. 581, 2

Plus en détail

Entre: appelante aux termes d un exploit de l huissier de justice Jean-Lou THILL de Luxembourg du 16 août 2007,

Entre: appelante aux termes d un exploit de l huissier de justice Jean-Lou THILL de Luxembourg du 16 août 2007, Exempt- appel en matière de droit du travail Audience publique du dix juillet deux mille huit. Numéro 32992 du rôle. Composition: Romain LUDOVICY, premier conseiller; Roger LINDEN, conseiller; Jean-Paul

Plus en détail

Décision déférée du 20 Janvier 2014 - Tribunal de Commerce de TOULOUSE - 2013J00041

Décision déférée du 20 Janvier 2014 - Tribunal de Commerce de TOULOUSE - 2013J00041 Cour d'appel Toulouse Chambre 2, section 1 12 Novembre 2014 N 335, 14/00709 X / Y Classement :Inédit Contentieux Judiciaire 12/11/2014 ARRÊT N 335 N RG: 14/00709 GC/MB Décision déférée du 20 Janvier 2014

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE LIEGE

COUR DU TRAVAIL DE LIEGE N D ordre Rép. N 2012/154 Accident du travail secteur privé évaluation d une incapacité permanente notion de marché général du travail notion de facteurs propres à la victime exclusion du travail en atelier

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES 1. ~( R.G. W 2008/AB/51311 1er feuillet Rep.N 2012/~O. COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 19 AVRIL 2012 8ème Chambre SECURITE SOCIALE DES TRAVAILLEURS SALARIES - assurance maladie-invalidité

Plus en détail

Atelier social sur les questions liées au travail

Atelier social sur les questions liées au travail Atelier social sur les questions liées au travail Avril 2013 Nathalie RAYMOND Assistante Sociale Lorsque vous êtes en difficulté dans le cadre du travail, vous pouvez solliciter différents dispositifs

Plus en détail

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 24/07/2014 23:44:27

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 24/07/2014 23:44:27 Décret n 97-185 du 25 février 1997 modifié relatif au recrutement des travailleurs handicapés dans la fonction publique hospitalière pris pour l'application de l'article 27 de la loi n 86-33 du 9 janvier

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET Qu est-ce qu un accident du travail? Quelles sont les caractéristiques de l accident du travail et comment reconnaître son caractère professionnel? Définir l'accident

Plus en détail

TRIBUNAL DU CONTENTIEUX DE L'INCAPACITÉ DE TOULOUSE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL DU CONTENTIEUX DE L'INCAPACITÉ DE TOULOUSE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS www.next-up.org/news/restricted/ehs.html TRIBUNAL DU CONTENTIEUX DE L'INCAPACITÉ DE TOULOUSE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Audience Recours Affaire c/. MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Plus en détail

Page 1. Document 1 de 1. Cour d'appel Aix-en-Provence Chambre 1 C. 15 Mai 2014 N 2014/392. Numéro de rôle : 13/08165. Monsieur L, S.A.

Page 1. Document 1 de 1. Cour d'appel Aix-en-Provence Chambre 1 C. 15 Mai 2014 N 2014/392. Numéro de rôle : 13/08165. Monsieur L, S.A. Page 1 Document 1 de 1 Cour d'appel Aix-en-Provence Chambre 1 C 15 Mai 2014 N 2014/392 Numéro de rôle : 13/08165 Monsieur L, S.A. AXA FRANCE IARD Monsieur C, MUTUELLE GÉNÉRALE DE L'ÉDUCATION NATIONALE

Plus en détail

L INAPTITUDE MEDICALE EN PRATIQUE

L INAPTITUDE MEDICALE EN PRATIQUE L INAPTITUDE MEDICALE EN PRATIQUE Principe Cadre légal et Aspects jurisprudentiels Docteur Christophe ROSE Février 2005 SOMMAIRE NOTIONS D APTITUDE ET D INAPTITUDE INAPTITUDE TEMPORAIRE A QUELLE OCCASION

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26 Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à des observations en justice Domaine(s) de compétence de l Institution : Droits des usagers des services

Plus en détail

Cour constitutionnelle - Arrêt du 28 février 2013 - Rôle n 19-2013

Cour constitutionnelle - Arrêt du 28 février 2013 - Rôle n 19-2013 Exercice de deux activités - incapacité de travail pour l'une des deux - octroi d'indemnités de maladie-invalidité à temps partiel - rappel des conditions Cour constitutionnelle - Arrêt du 28 février 2013

Plus en détail

MALADIE CONTROLE des ARRETS de TRAVAIL L EMPLOYEUR et la CPAM peuvent contrôler la véracité de l état de santé du salarié absent pour maladie par une visite médicale ou une contre-visite CONTRE VISITE

Plus en détail

Numéro du rôle : 4525. Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T

Numéro du rôle : 4525. Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T Numéro du rôle : 4525 Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 7, 13, alinéa 2, de l arrêté-loi du 28 décembre 1944 concernant la sécurité sociale

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 21 MAI 2010 C.09.0340.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0340.F C. A., demandeur en cassation, représenté par Maître Pierre Van Ommeslaghe, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

Revenu Garanti Brochure

Revenu Garanti Brochure Revenu Garanti Brochure AMMA ASSURANCES a.m. Association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément à l article 2, 2 de la Loi du 25.06.1992 (M.B. 20.08.1992) agréée sous le code 0126 pour les

Plus en détail

La gestion des fins de disponibilité discrétionnaire (accordée sous réserve des nécessités de service)

La gestion des fins de disponibilité discrétionnaire (accordée sous réserve des nécessités de service) Fiches statut 1/30/MA Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr La gestion des fins de disponibilité discrétionnaire (accordée sous réserve des nécessités de

Plus en détail

Numéro du rôle : 3778. Arrêt n 63/2006 du 26 avril 2006 A R R E T

Numéro du rôle : 3778. Arrêt n 63/2006 du 26 avril 2006 A R R E T Numéro du rôle : 3778 Arrêt n 63/2006 du 26 avril 2006 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 38, 2bis, des lois relatives à la police de la circulation routière, coordonnées

Plus en détail

Délibération n 2008-131 du 16 juin 2008. Etat de santé/handicap Emploi secteur public (fonction publique hospitalière) Recommandation

Délibération n 2008-131 du 16 juin 2008. Etat de santé/handicap Emploi secteur public (fonction publique hospitalière) Recommandation Délibération n 2008-131 du 16 juin 2008 Etat de santé/handicap Emploi secteur public (fonction publique hospitalière) Recommandation La haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de GRENOBLE

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de GRENOBLE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de GRENOBLE CONTRADICTOIRE JUGEMENT CORRECTIONNEL D : 18 MARS 2002 N' de Jugement - 1057/MP6JC N de Parquet :0116577 A l'audience du TRIBUNAL CORRECTIONNEL, au Palais de Justice

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 9 février 2012 N de pourvoi: 11-10091 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président Me Ricard, SCP Gadiou et Chevallier, avocat(s)

Plus en détail

13 Novembre 2013 SAS DALLMAYR SERVI PLUS DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE FRANCE COMITE D'ENTREPRISE DE LA SOCIETE SIS VENDOME COBRA

13 Novembre 2013 SAS DALLMAYR SERVI PLUS DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE FRANCE COMITE D'ENTREPRISE DE LA SOCIETE SIS VENDOME COBRA Page 1 Document 1 de 1 Cour d'appel Besancon Chambre civile 2 13 Novembre 2013 Numéro de rôle : 12/02221 SAS DALLMAYR SERVI PLUS DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE FRANCE COMITE D'ENTREPRISE DE LA SOCIETE SIS

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 25 JANVIER 2010 C.09.0203.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0203.F 1. C. V., comte d. R., 2. GENERALI BELGIUM, société anonyme dont le siège social est établi à Bruxelles, avenue Louise, 149,

Plus en détail

Diabète et législation. M.Chirola,C.Coureau,R.Chenebault,C.Chiappe,A.Casals

Diabète et législation. M.Chirola,C.Coureau,R.Chenebault,C.Chiappe,A.Casals Diabète et législation M.Chirola,C.Coureau,R.Chenebault,C.Chiappe,A.Casals 1 PLAN INTRODUCTION I)DIABETE ET SECURITE SOCIALE a)prise en charge b)la couverture maladie universelle II) DIABETE ET VIE SOCIALE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/152 DÉLIBÉRATION N 15/011 DU 3 MARS 2015, MODIFIÉE LE 1 ER SEPTEMBRE 2015, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES

Plus en détail

CIRCULAIRE N. Bruxelles. le. Administration Générale des Personnels de l'enseignement Cellule des Accidents du Travail de l'enseignement

CIRCULAIRE N. Bruxelles. le. Administration Générale des Personnels de l'enseignement Cellule des Accidents du Travail de l'enseignement Bruxelles. le Administration Générale des Personnels de l'enseignement Cellule des Accidents du Travail de l'enseignement CIRCULAIRE N Objet : Accidents du travail et maladies professionnelles - Indemnisation

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

DRSM Ile-de-France Cellule régionale PDP Assurance Maladie

DRSM Ile-de-France Cellule régionale PDP Assurance Maladie Cellule régionale PDP Assurance Maladie En Ile-de-France La Direction régionale du Service médical est un service déconcentré de la Cnamts : Placé sous la responsabilité d un directeur régional Présent

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 4 DECEMBRE 2009 C.09.0007.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0007.F G. C., demanderesse en cassation, représentée par Maître Jacqueline Oosterbosch, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet

Plus en détail

Aptitude Inaptitude Maintien dans l'emploi

Aptitude Inaptitude Maintien dans l'emploi Aptitude Inaptitude Maintien dans l'emploi Par le Docteur Nicolas SANDRET D.R.T.E.EP. 66, rue de Mouzaia - 75931 PARIS Tél : Ol 44 84 25 17 - Fax : O1 42 41 22 77 Le législateur, par la loi sur la non-discrimination,

Plus en détail

CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE ACTIVE à partir du 1 er janvier 2010

CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE ACTIVE à partir du 1 er janvier 2010 Réf. : CDG-INFO2010-6/MDE/CVD Personnes à contacter : Christine DELEBARRE Thérèse SMOLAREK Valérie TANSSORIER Date : le 25 février 2010 : 03.59.56.88.28/29 CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES

Plus en détail

Notre engagement de service

Notre engagement de service Heures d ouverture Lundi 8.30-12h 13-16h Mardi 8.30-12h 13-16h Mercredi 8.30-12h Jeudi 8.30-12h 13-16h Vendredi 8.30-12h Ou sur rendez-vous en dehors des heures d ouverture Notre engagement de service

Plus en détail