Guide. de rédaction des descriptifs de travaux. pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment en France. Prescripteurs.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide. de rédaction des descriptifs de travaux. pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment en France. Prescripteurs."

Transcription

1 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT L entreprise du bâtiment au centre de l acte de construire Nos missions Le GMPV-FFB représente les métiers du bâtiment aptes à aborder de façon transversale les spécificités des installations photovoltaïques, soit près de entreprises. Les entreprises du groupement, notamment d électricité, de couverture, d étanchéité, de métallerie et de génie climatique, interviennent lors de la conception, de l installation et de la maintenance des systèmes. Guide Les professionnels du GMPV-FFB sont appelés à être les acteurs des métiers de demain en maîtrisant ces nouvelles compétences multimétiers et en participant activement au développement raisonné et cohérent du photovoltaïque dans l enveloppe du bâtiment. Les principes défendus par les professionnels du bâtiment en France, tels que savoir-faire, engagements, contrôles, responsabilités, doivent permettre de garantir un ouvrage solide et étanche, dont la performance est éprouvée et mesurée dans le temps. Le GMPV-FFB souhaite promouvoir le développement du photovoltaïque dans le bâtiment de façon raisonnée, responsable et respectueuse des règles et pratiques des métiers de la construction. Dans ce contexte, le GMPV-FFB souhaite avant tout placer l entreprise du bâtiment à sa juste place, c est-à-dire au centre de l acte de construire et de rénover. Prescripteurs Maîtres d œuvre Architectes Bureaux d études Économistes Maîtres d'ouvrage Entreprises du bâtiment CRÉONS ENSEMBLE LES MÉTIERS DE DEMAIN de rédaction des descriptifs de travaux pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment en France Guide édité sous l égide d IT-FFB, mandaté par le GMPV-FFB Guide de rédaction des descriptifs de travaux (Groupement des métiers du photovoltaïque de la Fédération Française du Bâtiment) GMPV PHOTOVOLTAÏQUE

2 ÉDITO Un guide de rédaction des descriptifs de travaux pour le photovoltaïque Dans le cadre des appels d offres pour les marchés publics ou privés, la rédaction des cahiers des charges techniques conditionne souvent la capacité des entreprises du bâtiment à y répondre et à réaliser les travaux dans les règles de l art. C est particulièrement vrai dans des secteurs d activité récents comme celui du photovoltaïque dans le bâtiment, qui est de surcroît à l intersection de plusieurs lots de construction (couverture, électricité, étanchéité ). Afin de permettre aux entreprises de répondre dans les meilleures conditions aux appels d offres dans ce domaine, aussi bien dans le neuf que dans l existant, le Groupement des métiers du photovoltaïque (GMPV-FFB) a énoncé, sous la forme d un guide pratique, des règles de référence pour la rédaction des pièces de marché. Issues du retour d expérience des professionnels du secteur, ces règles visent à compléter la documentation technique existante sur cette activité, récente par rapport aux métiers traditionnels de la construction. L Untec et le GMPV-FFB ont décidé de collaborer pour assurer la plus large diffusion institutionnelle de cet ouvrage, vers les entreprises du bâtiment et vers les économistes. Nous espérons que cet ouvrage répondra à vos attentes, dans la perspective de l écriture prochaine d une grille d analyse des solutions, prévue pour mi Jean DAMIAN Président du GMPV-FFB Pierre MIT Président de l UNTEC La Cub - Bordeaux (F) BDM Architectes - Castel Alu

3 PHOTOVOLTAÏQUE : Guide de rédaction des descriptifs de travaux SOMMAIRE n Avant-propos...04 n Domaine d application...05 n Textes de référence...05 Électricité...05 Bâtiment...06 n Définitions...07 n Prescriptions générales...08 Organisation des marchés de travaux...08 Présentation des prestations...08 Qualification des entreprises et formation des intervenants...10 Sécurité sur chantier Matériel - Formation et habilitation du personnel Assurances / Responsabilités...12 Dispositions de coordination...13 DOE et DIUO...13 n Prescriptions techniques...14 Matériaux et produits Supports - Modules photovoltaïques - Système photovoltaïque - Câbles et équipements électriques Conception de l installation photovoltaïque Optimisation de la production électrique - Conception de la partie électrique de l installation photovoltaïque - Accessibilité de l installation photovoltaïque et emplacement du local technique - Dossier d exécution Mise en œuvre de l installation photovoltaïque Mise en œuvre du système photovoltaïque - Mise en œuvre de la partie électrique de l installation photovoltaïque - Essais et vérifications en fin de travaux n Annexe : Entretien et maintenance...22 n Focus : Les travaux du GMPV-FFB...24 Guide de rédaction des descriptifs de travaux 3

4 AVANT-PROPOS Ce guide pratique a été publié sous l égide d IT-FFB, mandaté par le GMPV-FFB, l union de la Fédération Française du Bâtiment dédiée aux métiers du bâtiment aptes à aborder de façon transversale les spécificités des installations photovoltaïques, soit près de entreprises. Les entreprises de ce groupement, dont les compétences relèvent des métiers traditionnels de l électricité, de la couverture, de l étanchéité, du génie climatique, de la métallerie, du verre et des façades aluminium, interviennent lors de la conception, de l installation et de la maintenance des systèmes photovoltaïques. Les professionnels du GMPV-FFB sont appelés à être les acteurs des métiers de demain en maîtrisant de nouvelles compétences multimétiers et en participant activement au développement raisonné et cohérent du photovoltaïque dans l enveloppe du bâtiment. Les principes défendus par les professionnels du bâtiment en France, tels que savoir-faire, engagements, contrôles, responsabilités, doivent permettre de garantir un ouvrage solide et étanche, dont la performance est éprouvée et mesurée dans le temps. Le GMPV-FFB souhaite ainsi promouvoir le développement du photovoltaïque dans le bâtiment, de façon responsable et respectueuse des règles et pratiques des métiers de la construction. Ce guide édicte des préconisations pour la rédaction de pièces de marché concernant des installations photovoltaïques réalisées dans le cadre de marchés publics et privés de travaux dans le bâtiment. Il a vocation à être utilisé en particulier afin de rédiger des cahiers des charges techniques (CDC) dans le cas de marchés de travaux privés ou des cahiers des clauses techniques particulières (CCTP) dans le cas de marchés publics de travaux. GMPV-FFB - Francewatts Il regroupe les principes clés concernant l organisation des marchés de travaux incluant une installation photovoltaïque, ainsi que les prescriptions générales et techniques qu il est préconisé d associer aux installations photovoltaïques mises en œuvre sur bâtiment afin d assurer une qualité de réalisation et une fiabilité dans le temps satisfaisantes. Il aborde des aspects de conception, mise en œuvre et maintenance des installations, et comprend en outre des préconisations sur la qualification des entreprises et la formation des intervenants ainsi que sur les dispositions à prendre en matière de sécurité sur les chantiers. 4 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

5 DOMAINE D APPLICATION Ce guide constitue des règles applicables aux marchés incluant des installations photovoltaïques liées à l enveloppe du bâtiment, c est-à-dire les procédés photovoltaïques installés sur/en : couverture; toiture avec étanchéité ; bardage; menuiseries extérieures (façades, allèges, verrières, garde-corps, brise-soleil). Il s applique aux travaux effectués dans le cadre de la construction de bâtiments neufs et de la rénovation/réhabilitation de bâtiments existants. Il ne s applique pas aux travaux effectués dans les DOM. Il s adresse en particulier aux maîtres d œuvre (économistes, architectes, bureaux d études ) mais également aux maîtres d ouvrage commanditaires des travaux et ayant de fait un intérêt particulier à la bonne réalisation des ouvrages ainsi qu aux entreprises du bâtiment, chargées de la réalisation effective des travaux. TEXTES DE RÉFÉRENCE Électricité NF C : Installations électriques à basse tension NF C : Installation de branchement à basse tension NF C : Opérations sur les ouvrages et installations électriques et dans un environnement électrique Prévention du risque électrique NF C : Protection contre la foudre Protection des structures et des zones ouvertes contre la foudre par paratonnerre à dispositif d amorçage DIN VDE : Dispositif de déconnexion automatique entre un générateur et le réseau public basse tension NF EN : Qualification pour la sûreté de fonctionnement des modules photovoltaïques (PV) Partie 1 : exigences pour la construction NF EN : Qualification pour la sûreté de fonctionnement des modules photovoltaïques (PV) Partie 2 : exigences pour les essais NF EN : Modules photovoltaïques (PV) au silicium cristallin pour application terrestre Qualification de la conception et homologation NF EN : Modules photovoltaïques (PV) en couches minces pour application terrestre Qualification de la conception et homologation NF EN : Connecteurs pour systèmes photovoltaïques Exigences de sécurité et essais Guide de rédaction des descriptifs de travaux 5

6 NF EN : Spécifications particulières et informations sur les plaques de constructeur pour les modules photovoltaïques Guide UTE C : Installations photovoltaïques sans stockage et raccordées au réseau public de distribution Guide UTE C : Installations photovoltaïques autonomes non raccordées au réseau public de distribution avec stockage par batterie Guide UTE C : Principes de choix et d application Parafoudres connectés aux installations photovoltaïques Guide «Installations solaires photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution et inférieures ou égales à 250 kv» édité dans les cahiers pratiques de l association Promotelec Bâtiment DTU des métiers concernés par la mise en œuvre d installations photovoltaïques dans l enveloppe du bâtiment, c est-à-dire notamment les séries : - DTU 31 (Construction en bois) - DTU 32 (Construction métallique) - DTU 33 (Façades rideaux) - DTU 36 et 37 (Menuiserie) - DTU 39 (Miroiterie Vitrerie) - DTU 40 (Couverture) - DTU 43 (Étanchéité) NF EN /NA : Annexe nationale à l Eurocode 1 : Actions sur les structures Partie 1-3 : Actions générales Charges de neige NF EN /NA : Annexe nationale à l Eurocode 1 : Actions sur les structures Partie 1-4 : Actions générales Actions du vent NF P : Verre dans la construction/modules photovoltaïques incorporés au bâti/ Dimensionnement en toiture NF EN : Calcul des structures pour leur résistance aux séismes Partie 1 : Règles générales, actions sismiques et règles pour les bâtiments Recommandations professionnelles de la CSFE : Mise en œuvre de procédés d étanchéité photovoltaïques avec modules souples (juin 2009) Recommandations professionnelles de la CSFE : Mise en œuvre traditionnelle de capteurs solaires rapportés sur revêtement d étanchéité en toiture-terrasse (février 2011) Guide RAGE 2012 (Règles de l art Grenelle de l environnement 2012) : Conception, mise en œuvre et maintenance des systèmes photovoltaïques par modules rigides sur toitures inclinées 6 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

7 DÉFINITIONS Maître d ouvrage : C est le «client», personne physique ou morale, pour le compte de qui les travaux sont exécutés. Il choisit le maître d œuvre (parfois sur concours), s entend avec lui sur un avant-projet, puis sur un projet et sur les solutions techniques proposées, et lui confie la coordination et le suivi des travaux, dont il assure le paiement sur situation et mémoire en suivant un échéancier convenu. Maître d œuvre : Celui qui est chargé de la conception et des études, puis du suivi des travaux et de la coordination pour le compte de son client (maître d ouvrage). Cellule photovoltaïque : Dispositif photovoltaïque de base pouvant générer de l électricité en courant continu lorsqu il est soumis au rayonnement solaire. Module photovoltaïque : Terme générique désignant un assemblage (cadré ou non) de cellules photovoltaïques interconnectées, complètement protégées de l environnement. Chaîne photovoltaïque : Circuit constitué par des modules photovoltaïques connectés en série (généralement désigné par le terme «string»). Système de montage : Ensemble d éléments permettant le supportage et la mise en œuvre des modules photovoltaïques en association avec le bâtiment. Système photovoltaïque : Ensemble composé d un ou de plusieurs modules photovoltaïques et de leur système de montage. Installation photovoltaïque : Ensemble constitué du système photovoltaïque ainsi que de tous les équipements mécaniques et électriques nécessaires au bon fonctionnement et à la sécurité de l unité de production d énergie électrique. Côté DC : Désigne la partie du circuit électrique dans laquelle circule un courant continu, c est-à-dire entre les modules photovoltaïques et l onduleur. DC signifie «direct current» (courant continu). Côté AC : Désigne la partie du circuit électrique dans laquelle circule un courant alternatif, c est-à-dire en aval de l onduleur jusqu au réseau électrique. AC signifie «alternative current» (courant alternatif). Évaluation technique : Elle fournit aux acteurs de la construction un avis scientifique indépendant sur le comportement prévisible des ouvrages réalisés à l aide des procédés concernés. Elle porte sur le couple «système d intégration modules photovoltaïques». Il existe plusieurs types d évaluations techniques correspondant aux systèmes photovoltaïques : avis technique, Pass Innovation, ATEx, ETN Guide de rédaction des descriptifs de travaux 7

8 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES Organisation des marchés de travaux Les marchés de travaux organisés avec fourniture et pose sont parfaitement adaptés au cas des installations photovoltaïques mises en œuvre sur bâtiment. On entend par fourniture et pose celles des modules photovoltaïques, du système de montage, des matériaux assurant le clos et le couvert, et de l ensemble des équipements électriques nécessaires à la transmission et à la conversion du courant électrique en toute sécurité. L entreprise de bâtiment est titulaire du marché de travaux. Elle gère dans sa globalité l installation des systèmes mis en œuvre : conception, mise en œuvre conforme aux spécifications, respect des règles de sécurité, mise en service, et maintenance si elle propose ce service. Elle respecte un plafond de sous-traitance fixé par les organismes de qualification/certification agréés par le Cofrac (exemple : Qualibat, Qualit EnR, Qualifelec ). L entreprise de bâtiment peut disposer en propre de toutes les compétences et de tout le matériel nécessaires à la bonne réalisation de l installation, et sous-traiter une partie des travaux dans la limite du seuil de sous-traitance précité. Elle peut aussi être le mandataire d un groupement momentané d entreprises, en exécutant une partie du marché. Le marché de travaux incluant l installation photovoltaïque fait normalement partie d un lot unique concernant l ouvrage traditionnel associé à l installation photovoltaïque, tel que : couverture intégrant une installation photovoltaïque ; toiture avec étanchéité intégrant une installation photovoltaïque ; bardage intégrant une installation photovoltaïque ; menuiseries extérieures intégrant une installation photovoltaïque. Le lot unique permet de tenir compte, dans l étude technique et la réalisation des travaux, de l ensemble des aspects relatifs à l association mécanique des modules photovoltaïques avec l ouvrage et le bâtiment. Lorsque l installation photovoltaïque ne concerne qu une portion non significative de l ouvrage, il est cependant admis d attribuer le lot concernant l ouvrage traditionnel et le lot photovoltaïque à deux titulaires différents. Présentation des prestations Le descriptif indique l objet du lot et la nature des travaux à réaliser. Exemple Cas d une installation photovoltaïque en couverture «Le présent lot a pour objet la mise en œuvre de la couverture d un bâtiment d habitation collectif, comprenant une installation photovoltaïque intégrée en couverture. Ce lot est réalisé dans le cadre de la construction d un bâtiment neuf. [ ]» 8 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

9 Il indique également les caractéristiques générales de l ouvrage et de l installation photovoltaïque. Exemple Cas d une installation photovoltaïque en couverture Descriptif de l installation photovoltaïque «La puissance de l installation photovoltaïque attendue est de 60 kwc environ. La surface disponible pour la mise en œuvre du champ photovoltaïque en toiture est de 700 m². L installation photovoltaïque devra être mise en œuvre en intégration au bâti, dans le respect des critères d intégration définis dans la réglementation. Le système de montage devra être techniquement compatible avec les éléments de couverture environnants, qui seront de type ardoise. L installation photovoltaïque devra être raccordée au réseau électrique de distribution, de manière à permettre une vente partielle de l électricité produite. [ ]» Il retranscrit également les spécifications fonctionnelles et esthétiques liées à l ouvrage intégrant une installation photovoltaïque. Exemple Cas d une installation photovoltaïque en couverture «L installation photovoltaïque sera constituée d ardoises photovoltaïques de couleur noire uniforme imitant l aspect des ardoises naturelles. Elle sera reliée à l égout et au faîtage, les ardoises traditionnelles complétant la surface de la toiture de part et d autre de l installation. [ ]» Le descriptif spécifie les prestations exactes incluses dans le lot. Exemple Fourniture et pose des éléments de construction traditionnels ; fourniture et pose du système photovoltaïque intégré au bâti ; fourniture, mise en œuvre et raccordement des équipements électriques constitutifs de l installation photovoltaïque, permettant la conversion du courant continu en courant alternatif, la protection des circuits électriques et le raccordement au réseau électrique de distribution, dont : - cheminements, - câblages AC et DC, - armoires de raccordement AC et DC, - onduleur(s) ; réalisation des démarches administratives jusqu à la mise en service de l installation raccordée au réseau et l obtention d un contrat d achat de l électricité photovoltaïque. Guide de rédaction des descriptifs de travaux 9

10 Qualification des entreprises et formation des intervenants Un niveau suffisant de qualification des entreprises et de formation des intervenants peut être évalué par le respect des critères suivants : l entreprise est qualifiée ou certifiée par un organisme accrédité par le Cofrac (Qualibat, Qualit EnR, Qualifelec ) pour l activité photovoltaïque, a obtenu une qualification/certification en probatoire ou bien a engagé une démarche d obtention de l un de ces signes de qualité. Si elle fait appel à des sous-traitants, elle recourt à des entreprises elles-mêmes qualifiées ou certifiées pour l activité sous-traitée ; les intervenants ont suivi une formation sur les spécificités des installations photovoltaïques raccordées au réseau, notamment en termes de sécurité électrique (exemples : formations QualiPV Bât ou Élec) ; si le fabricant du système photovoltaïque propose des formations spécifiques à ses produits, les intervenants ont suivi la formation dédiée au système mis en œuvre, celle-ci pouvant être effectuée directement sur le chantier ; les intervenants disposent des formations et habilitations adaptées aux types de travaux réalisés, telles que décrites dans le paragraphe «Formation et habilitation du personnel» de la partie «Sécurité sur chantier» du présent document. Il est recommandé de s inspirer des «Règles de bonne conduite pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment» pour le choix d une entreprise de travaux respectant les critères de sérieux et de qualité définis par la profession. Sécurité sur chantier Dans le cas d une installation mise en œuvre en couverture, la sécurité est assurée dans le respect des préconisations du guide RAGE 2012 «Conception, mise en œuvre et maintenance des systèmes photovoltaïques par modules rigides en toitures inclinées». n Matériel La mise en œuvre d une installation photovoltaïque en hauteur impose de se conformer au décret n du 1 er septembre 2004 relatif à l utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur et toutes autres dispositions du Code du travail. L entreprise prévoit, dans l établissement de son projet, le matériel nécessaire à la bonne marche des installations et de leurs équipements, à leur conduite aisée, à leur contrôle et à leur sécurité. L entreprise indique, dans le PPSPS (plan particulier de sécurité et de protection de la santé), l ensemble des mesures destinées à prévenir les risques découlant de l interférence ou de la succession des activités des différents intervenants sur le chantier. 10 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

11 L entreprise indique également, dans le cadre de l établissement du DIUO (dossier d intervention ultérieure sur l ouvrage), le matériel de sécurité visant à faciliter toute intervention ultérieure sur l installation photovoltaïque. Les dispositions de sécurité sont conformes aux préconisations de la fiche pratique de sécurité ED137 «Pose et maintenance de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques» et aux recommandations de la CNAM «Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité». Les équipements de protection collective sont à privilégier systématiquement vis-à-vis des équipements de protection individuelle. L entreprise pourra notamment utiliser les matériels suivants : protections collectives (exemples : garde-corps, filets, échafaudage) ; protections individuelles (exemples : ligne de vie, harnais de sécurité, longe, casque, chaussures de sécurité, gants isolants, écran facial) ; moyens d accès temporaires ou permanents (exemples : échelle mobile, échelle à crinoline, échafaudage) ; matériel de manutention (exemples : palan, grue, nacelle, échelle élévatrice) ; outils appropriés (exemples : outils isolants, outillage portatif, vérificateur de tension) ; barrières de signalisation. GMPV-FFB - Izeo Guide de rédaction des descriptifs de travaux 11

12 n Formation et habilitation du personnel Le personnel intervenant lors de la mise en œuvre des modules photovoltaïques doit être formé et habilité pour les travaux réalisés. Le personnel concerné doit être formé au travail en hauteur. Le cas échéant, les intervenants doivent être formés au port du harnais ainsi qu au montage, à l utilisation et à la réception des échafaudages. L utilisation d une nacelle ou d un chariot télescopique nécessite une formation, une évaluation (CACES) et une autorisation de conduite de l employeur. En application de la réglementation, les intervenants effectuant le raccordement des modules et la mise en œuvre des équipements électriques doivent disposer de l habilitation électrique concernée, selon la norme NF C (habilitation symbole BP ou habilitation symbole BR «Photovoltaïque»). Une dispense d habilitation électrique n est autorisée que pour certaines opérations spécifiquement décrites dans la norme NF C (notamment l interconnexion de modules à l aide de connecteurs débrochables conformes à la norme NF EN sur une chaîne de tension à vide inférieure ou égale à 60 V en courant continu). Les intervenants non habilités à effectuer les raccordements électriques ou à travailler à proximité de pièces nues sous tension ne doivent pas être amenés à effectuer des opérations de raccordement ou à pénétrer dans les zones de travail pouvant présenter un danger. En cours de chantier, des signalisations mises en place par le personnel électricien indiquent à tout intervenant extérieur le danger lié à la zone de travail. Le personnel intervenant doit être prémuni contre tout risque d électrocution ou autre risque d origine accidentelle, notamment grâce à des équipements de protection individuelle tels que décrits précédemment dans le paragraphe «Matériel». Assurances / Responsabilités L entreprise titulaire d un marché comportant la réalisation d une installation photovoltaïque fournit : une assurance de responsabilité civile pour couvrir les dommages causés aux tiers, dont le maître d ouvrage ; une assurance de responsabilité décennale, dès lors que les travaux réalisés y sont soumis et qu ils relèvent du champ de l assurance décennale obligatoire. Il convient de vérifier que le procédé mis en œuvre est considéré comme «technique courante» au sens du contrat d assurance ou, si ce n est pas le cas, que la garantie a été étendue au procédé en question. Ces assurances doivent mentionner que l activité photovoltaïque est couverte. Il est également possible de souscrire une assurance couvrant les dommages pouvant affecter les modules photovoltaïques, une fois installés. Cette assurance de dommages mentionne une liste d événements couverts, tels que tempête, bris de vitre, grêle, foudre, etc. Si le sinistre est pris en charge, alors la perte de production en résultant directement peut également être couverte. L assureur peut conditionner la délivrance de cette assurance à l existence d un contrat de maintenance accompagnant les travaux. 12 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

13 Dispositions de coordination Le maître d œuvre est chargé d assurer la coordination entre les différents lots. Il s assure que l entreprise chargée de la réalisation du lot affecté à l ouvrage photovoltaïque travaille en étroite collaboration avec les autres corps d état ayant une incidence sur son lot, ou inversement, et ce, dès l établissement des plans de chantier. Comme indiqué dans la partie «Organisation des marchés de travaux», il est préférable de prévoir un lot unique affecté à l ouvrage intégrant des systèmes photovoltaïques, ce qui permet notamment de simplifier grandement les aspects de coordination entre lots, le photovoltaïque étant par essence une activité transversale. Lorsque le lot affecté à l installation photovoltaïque est différent du lot affecté à l ouvrage traditionnel sur lequel elle se rapporte, le maître d œuvre assurera une coordination particulière entre les entreprises titulaires de ces lots, et veillera à une cohérence entre les dispositions techniques spécifiées pour chaque lot. Le maître d œuvre pourra organiser une concertation entre les entreprises, préalable à tous travaux, afin de valider les dispositions constructives ainsi que l ordre d intervention des entreprises. Dans le cas où le lot affecté à la mise en œuvre du système photovoltaïque ne comprend pas la réalisation de la partie électrique de l installation photovoltaïque, le maître d œuvre pourra organiser une concertation concernant l acheminement des câbles jusqu au local technique ainsi que le passage des câbles vers l intérieur du bâtiment, et l étanchéité des solutions choisies pour le passage des câbles. Dossier des ouvrages exécutés (DOE) et dossier d intervention ultérieure sur l ouvrage (DIUO) Après la réception des travaux, l entreprise remet au maître d ouvrage et/ou au maître d œuvre le dossier des ouvrages exécutés (DOE). Exemple Le DOE pourra notamment contenir : - les plans de l installation photovoltaïque ; - les notes de dimensionnement ; - les notices techniques des appareils installés ; - l attestation de conformité électrique (de type CONSUEL) ; - les listes «flash-test» correspondant aux modules photovoltaïques mis en œuvre ; - le relevé des mesures effectuées après la mise en œuvre de l installation photovoltaïque ; - le contrat de maintenance, le cas échéant. Guide de rédaction des descriptifs de travaux 13

14 L entreprise remet également au maître d ouvrage et/ou au maître d œuvre les éléments permettant l établissement du dossier d intervention ultérieure sur l ouvrage (DIUO), qui rassemble les informations à même de faciliter la prévention des risques professionnels lors des opérations ultérieures, et en particulier lors de l entretien de l ouvrage intégrant des systèmes photovoltaïques. Exemple Le DIUO pourra notamment contenir : - le calepinage de l installation indiquant la localisation des circuits électriques alimentés en courant continu et en courant alternatif ; - la localisation du local technique ; - les dispositifs de protection contre les chutes de hauteur mis en place en vue de l entretien de l installation. PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Matériaux et produits Les équipements (modules photovoltaïques, système de montage, câbles et équipements électriques) sont conformes au dossier d exécution réalisé par l entreprise (cf. partie «Conception de l installation photovoltaïque»). n Supports Dans le cas des travaux neufs comme dans le cas de travaux sur bâtiment existant, il appartient au maître d ouvrage ou à son représentant de faire vérifier au préalable la stabilité de l ouvrage dans les conditions du ou des DTU concernés. L entreprise d installation effectue la réception du support et informe le maître d œuvre des non-conformités éventuellement relevées. L entreprise ne pourra intervenir tant que celles-ci ne seront pas reprises. n Modules photovoltaïques Il est préconisé de choisir des modules photovoltaïques respectant les critères de qualité suivants : les modules photovoltaïques sont conformes aux normes NF EN «Qualification pour la sûreté de fonctionnement des modules photovoltaïques (PV) Partie 1 : exigences pour la construction» et NF EN «Qualification pour la sûreté de fonctionnement des modules photovoltaïques (PV) Partie 2 : exigences pour les essais» ; ils comportent le marquage exigé par la norme NF EN «Spécifications particulières et informations sur les plaques de constructeur pour les modules photovoltaïques» ; les modules rigides à base de silicium cristallin disposent d une certification vérifiant la conformité à la norme NF EN «Modules photovoltaïques (PV) au silicium cristallin pour application terrestre Qualification de la conception et homologation» ; 14 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

15 les modules en couches minces disposent d une certification vérifiant la conformité à la norme NF EN «Modules photovoltaïques (PV) en couches minces pour application terrestre Qualification de la conception et homologation» ; la tension maximale admissible par les modules photovoltaïques est compatible avec les niveaux de tension prévus dans le cadre du fonctionnement de l installation photovoltaïque. Il convient de privilégier le choix de modules photovoltaïques disposant d une marque visant à renforcer les essais mécaniques et électriques effectués sur les modules, et/ou à renforcer la qualité de fabrication des modules par la mise en place d audits qualité réguliers des processus de fabrication (exemple : certifications renforcées mises en place par Certisolis). Les modules photovoltaïques seront conformes aux dispositions esthétiques et fonctionnelles indiquées dans la présentation des prestations. Ils seront notamment compatibles avec le système de montage choisi, permettant de respecter ces dispositions. n Système photovoltaïque Il est préconisé de choisir un système photovoltaïque respectant les critères de qualité suivants : il bénéficie d une évaluation technique de type : avis technique (ATec), Pass Innovation Vert, enquête de technique nouvelle (ETN), ATEx, ATE ou DTA ; il est compatible avec les caractéristiques de la structure porteuse, notamment : - types et caractéristiques des supports, - éléments de construction environnants, - pente de la structure porteuse ; Exemple Cas d une installation photovoltaïque en toiture-terrasse Type des éléments supports : maçonnerie, béton cellulaire, bois, tôles d acier nervuré Caractéristiques des supports isolants (classe de compressibilité ) Type de complexe d étanchéité existant, le cas échéant Pente de la toiture-terrasse [ ] il est compatible avec les conditions spécifiques du site d implantation, notamment : - zones climatiques (régions de vent, zones de neige ), - zones de sismicité, - zones de plaine ou de montagne, - atmosphères extérieures et intérieures, - destination du bâtiment ; il assure les fonctions traditionnelles de l enveloppe du bâtiment ; Guide de rédaction des descriptifs de travaux 15

16 Exemple Cas d une installation photovoltaïque en couverture «Le système photovoltaïque assure l étanchéité et la résistance mécanique de la toiture. La ventilation naturelle de la toiture doit être assurée.» La ventilation de la toiture, y compris en sous-face de l installation photovoltaïque, permet en outre de refroidir les modules photovoltaïques et ainsi d optimiser la production électrique et la durée de vie de l installation. sur la base des informations issues des évaluations techniques, il est choisi en fonction des dispositions esthétiques et fonctionnelles précisées dans le descriptif. n Câbles et équipements électriques Il convient de faire le choix d équipements électriques (câbles, connecteurs, dispositifs de protection, dispositifs de coupure, onduleurs, régulateurs, batteries...) respectant les critères de qualité suivants : les équipements électriques sont choisis dans le respect de la norme NF C et du guide UTE C dans le cas d une installation raccordée au réseau ou UTE C dans le cas d une installation autonome ; les connecteurs sont conformes à la norme NF Ils ne sont pas débrochables sans outils. Dans le cas contraire, les vibrations et la mise en tension des câbles pourraient les déconnecter et par la suite provoquer un arc électrique. Tous les connecteurs DC utilisés sont du même fabricant, de la même marque et du même modèle ; l onduleur respecte la norme DIN VDE afin d assurer la fonction de protection de découplage en cas de panne du réseau électrique. Sa fréquence de découplage est conforme à la documentation technique de référence du gestionnaire de réseau public. Conception de l installation photovoltaïque La conception de l installation tient compte des contraintes de l ouvrage auquel elle est liée et doit respecter les référentiels relatifs à cet ouvrage. Dans le cas d une installation photovoltaïque en couverture, la conception de l installation respecte les préconisations du guide RAGE 2012 «Conception, mise en œuvre et maintenance des systèmes photovoltaïques par modules rigides sur toitures inclinées». Dans le cas d une installation photovoltaïque mise en œuvre sur membrane d étanchéité, la conception de l installation respecte les recommandations professionnelles de la CSFE : «Mise en œuvre de procédés d étanchéité photovoltaïques avec modules souples», en date de juin 2009, ou «Mise en œuvre traditionnelle de capteurs solaires rapportés sur revêtement d étanchéité en toiture-terrasse», en date de février Dans tous les cas, la conception de l installation photovoltaïque respecte les dispositions de l évaluation technique (avis technique, Pass Innovation, ATEx, ETN ) du système photovoltaïque dans sa globalité, incluant le support et le domaine d emploi qui y est précisé. 16 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

17 Exemple Cas d une installation photovoltaïque en couverture Si l évaluation technique du système choisi impose un entraxe maximal entre les liteaux ou les chevrons, et que celui-ci n est pas respecté, une adaptation de la charpente devra être envisagée par le maître d ouvrage. Si l évaluation technique proscrit toute pénétration dans la partie courante du système photovoltaïque, ou impose un raccordement du système à l égout, le calepinage devra prévoir une implantation adéquate. Si l installation photovoltaïque est destinée à être mise en œuvre sur un ERP (établissement recevant du public), la conception de l installation respecte les règles de construction spécifiques. n Optimisation de la production électrique Au préalable de la rédaction du descriptif de travaux, une étude optimise le calepinage de l installation en fonction de la production électrique attendue et de l utilisation souhaitée (vente d électricité, autoconsommation ). Le descriptif prend en considération les conclusions de cette étude. L orientation et l inclinaison de l installation photovoltaïque sont optimisées dans la mesure des possibilités techniques et des exigences du maître d ouvrage et du maître d œuvre. Les masques, c est-à-dire les ombres portées par un obstacle proche comme lointain, sont évités dans la mesure du possible. La proximité de l installation avec des obstacles de type cheminées, équipements techniques, végétation est à éviter. Si celle-ci est inévitable, un relevé de masques est effectué avant toute étude, afin de déterminer l impact de l ombrage sur la production électrique de l installation photovoltaïque. L installation est conçue de manière que les modules photovoltaïques ne se masquent pas mutuellement (par exemple dans le cas d une installation en sheds en toiture-terrasse ou en brise-soleil). Il convient pour la maîtrise d ouvrage d anticiper les masques ultérieurs (végétation, construction ). slavun - Fotolia Guide de rédaction des descriptifs de travaux 17

18 Le dimensionnement électrique de l installation prend lui aussi en compte les éventuels masques. En effet, un ombrage sur un module ou une partie de module influe sur la production électrique de tous les modules raccordés en série sur la même chaîne. Si un masque est inévitable, l installation sera conçue de telle sorte que ce masque affecte un minimum de chaînes de modules. Des technologies existantes et à venir permettent de s affranchir de cette problématique. Le calcul de la production électrique est réalisé à l aide d un logiciel adapté, et prend en compte au minimum la localisation géographique, l orientation et l inclinaison du système photovoltaïque, les masques, la ventilation du système et le rendement de l onduleur. n Conception de la partie électrique de l installation photovoltaïque La partie électrique de l installation photovoltaïque est conçue dans le respect de la norme NF C et du guide UTE C dans le cas d une installation raccordée au réseau ou UTE C dans le cas d une installation autonome. Les câbles sont dimensionnés conformément aux guides précités de manière à supporter sans dégradation le courant électrique amené à les traverser. Le cheminement des canalisations électriques de la partie DC de l installation est conçu de manière à proscrire les boucles d induction, tout en cherchant à réduire les longueurs de câbles. Les modalités de passage des câbles vers l intérieur du bâtiment sont prévues en fonction des contraintes spécifiées par le maître d œuvre. Pour le dimensionnement de l onduleur, il est préconisé de respecter les dispositions suivantes : un rendement élevé de l onduleur sur la plage de tension d entrée correspondant au fonctionnement usuel de l installation est à privilégier ; sa plage de tension d entrée et sa tension optimale de fonctionnement sont adaptées aux caractéristiques électriques du système photovoltaïque ; l installation de l onduleur est prévue dans un local suffisamment ventilé et tempéré, ou à l extérieur. n Accessibilité de l installation photovoltaïque et emplacement du local technique L installation photovoltaïque est conçue de manière à être accessible pour tous les travaux nécessaires d entretien et de maintenance (cf. annexe «Entretien et maintenance»). En particulier, le positionnement de l onduleur, des coffrets (côté AC et DC), des boîtes de jonction et des boîtes de raccordement permet l accessibilité à la maintenance. Un positionnement en hauteur de ces équipements électriques (sous la toiture par exemple) est à éviter, lorsque cet emplacement les rend difficilement accessibles à la maintenance. Lorsqu un local technique est prévu, celui-ci est suffisamment ventilé et isolé des pièces de vie. Il ne pourra contenir de matériel ou d équipement présentant un danger immédiat pour les appareils électriques en présence (produits inflammables, atmosphère corrosive ou poussiéreuse ). Le matériel installé à l extérieur possède le degré de protection minimum IP44. Son degré de protection contre les impacts mécaniques est au moins IK Guide de rédaction des descriptifs de travaux

19 n Dossier d exécution Après l attribution du lot, l entreprise remet au maître d œuvre, préalablement aux travaux, une étude technique détaillée (dossier d exécution) concernant la partie «photovoltaïque» de l ouvrage. Exemple Le dossier d exécution pourra notamment contenir : - le synoptique de présentation générale de l installation ; - les certificats des modules photovoltaïques ; - la notice de montage du système photovoltaïque ; - l évaluation technique du système photovoltaïque (ATec, ATEx, Pass Innovation, ETN ) ; - le détail du liaisonnement de l installation photovoltaïque avec les éléments de construction environnants, le cas échéant ; - les plans de cheminement des canalisations ; - le schéma unifilaire de l installation photovoltaïque ; - le détail des raccordements électriques ; - les fiches techniques des équipements électriques. Mise en œuvre de l installation photovoltaïque La mise en œuvre de l installation photovoltaïque tient compte des contraintes de l ouvrage auquel elle est liée et respecte les référentiels relatifs à cet ouvrage. La mise en œuvre de l installation est conforme au synoptique et au calepinage prévu dans le dossier d exécution (cf. partie «Conception de l installation photovoltaïque»). n Mise en œuvre du système photovoltaïque Dans le cas d une installation réalisée en couverture par modules photovoltaïques rigides, la mise en œuvre du système photovoltaïque respecte les préconisations du guide RAGE 2012 «Conception, mise en œuvre et maintenance des systèmes photovoltaïques par modules rigides sur toitures inclinées». Dans le cas d une installation photovoltaïque réalisée sur membrane d étanchéité, la mise en œuvre du système photovoltaïque respecte les recommandations professionnelles de la CSFE : «Mise en œuvre de procédés d étanchéité photovoltaïques avec modules souples», en date de juin 2009, ou «Mise en œuvre traditionnelle de capteurs solaires rapportés sur revêtement d étanchéité en toiture-terrasse», en date de février La mise en œuvre du système photovoltaïque respecte les dispositions prévues dans le cadre de l évaluation technique (avis technique, Pass Innovation, ATEx, ETN ) dans sa globalité, incluant le support, ainsi que les préconisations du fabricant ou les DTU en vigueur pour les ouvrages concernés. Guide de rédaction des descriptifs de travaux 19

20 Verrière photovoltaïque ISSOL - ISSOL Boveroux Architectes

21 La mise en œuvre est précédée, si nécessaire, d une adaptation du support afin que le domaine d emploi du système soit parfaitement respecté. La procédure de montage du système photovoltaïque doit permettre aux intervenants d éviter de marcher directement sur les modules photovoltaïques. n Mise en œuvre de la partie électrique de l installation photovoltaïque La mise en œuvre de la partie électrique de l installation photovoltaïque doit être réalisée en conformité avec le guide UTE C dans le cas d une installation raccordée au réseau ou UTE C dans le cas d une installation autonome. Lorsque cela est nécessaire, les connecteurs de la partie DC sont assemblés à l aide d un outillage adapté, tel qu une pince à sertir. Les connecteurs fournis avec les modules photovoltaïques ne doivent pas être remplacés. Les principaux composants de l installation photovoltaïque, et en particulier l onduleur ainsi que les boîtes de jonction et canalisations de la partie DC, sont signalisés par un marquage conforme au guide UTE C dans le cas d une installation raccordée au réseau ou UTE C dans le cas d une installation autonome. Les câbles sont fixés à la structure porteuse ou acheminés grâce à des guides de dimensions adaptées de manière à éviter toute action mécanique induisant une dégradation et toute stagnation d eau au niveau des câbles et connecteurs. Les câbles sont protégés des bords anguleux. Exemple Cas d une installation photovoltaïque en toiture-terrasse Les connecteurs ne doivent pas reposer directement sur l étanchéité : des chemins de câble doivent impérativement être prévus. Les passages de câbles vers l intérieur du bâtiment sont réalisés selon les modes d intégration au bâti, par le biais d accessoires adaptés (par exemple, tuiles à douille, passe-câble, manchon, collerette dans le cas d une paroi verticale ). Les équipements électriques, et en particulier les onduleurs, sont fixés sur des supports adaptés à leur poids. Les distances minimales entre onduleurs ou équipements électriques, telles que spécifiées dans les notices des constructeurs, sont respectées. n Essais et vérifications en fin de travaux En fin de travaux, l entreprise vérifie la fixation des modules photovoltaïques sur leur support, leur bonne mise en œuvre, les éventuels raccordements d étanchéité avec les éléments de construction environnants, ainsi que la bonne conception et mise en œuvre des équipements électriques. La conformité électrique de l installation aux normes en vigueur est établie par le biais d une attestation de conformité visée par un organisme agréé tel que le CONSUEL, conformément à la réglementation en vigueur. Guide de rédaction des descriptifs de travaux 21

22 ANNEXE : ENTRETIEN ET MAINTENANCE La durabilité de l installation photovoltaïque ne peut être pleinement satisfaite que si l installation photovoltaïque est entretenue, et son usage normal. Dans le cas d une installation photovoltaïque sur toiture-terrasse, il convient de se référer aux dispositions dédiées des recommandations professionnelles de la CSFE en date de juin 2009 et de février 2011, citées dans la partie «Textes de référence». Dans le cas d une installation photovoltaïque en couverture, il convient de se référer aux préconisations de la partie «Entretien et maintenance» du guide RAGE 2012 «Conception, mise en œuvre et maintenance des systèmes photovoltaïques par modules rigides sur toitures inclinées». Une installation photovoltaïque est une centrale de production électrique qui doit faire l objet d un entretien et d une maintenance préventive régulière. L entretien et la maintenance sont à la charge du maître d ouvrage à compter de la réception des travaux. Il est préconisé de réaliser les opérations associées à cette maintenance au minimum une fois par an. La fréquence de ces opérations doit être adaptée selon les conditions d implantation de l installation photovoltaïque : par exemple, une atmosphère particulièrement agressive ou poussiéreuse incitera à un entretien et une maintenance accrue. Ces opérations, par leur technicité et le danger inhérent à la manipulation de l installation photovoltaïque, seront effectuées par des profesionnels compétents. Les dispositions décrites dans la partie «Sécurité sur chantier» du présent document seront respectées. Exemple Les visites d entretien et de maintenance peuvent notamment comporter les opérations suivantes : Vérification visuelle en extérieur : - État des modules photovoltaïques (éventuelles décolorations, bris de vitre, traces, salissures ), - Absence de nouveaux masques et ombres portées (végétation, nouveaux bâtiments ), - État du système de montage et des fixations, - État des chemins d évacuation d eau de pluie, le cas échéant ; Vérification en sous-face des modules (si accessible) : - État visuel du système de montage et des fixations, - État des chemins d évacuation d eau résiduelle ou de condensation, le cas échéant, - Ventilation en sous-face des modules photovoltaïques, - État visuel des câbles, des connexions (resserrage si besoin) et des boîtiers de raccordement, - Vérification des liaisons équipotentielles. 22 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

23 Vérification des équipements électriques (dans le local onduleur si existant) : - Vérification et dépoussiérage des tableaux électriques, resserrage des bornes ; - Contrôle des fusibles, disjoncteurs, parafoudres, boîtes de jonction ; - Vérification de l état de l onduleur ; - Vérification de la bonne ventilation du local onduleur ; - Vérification du bon usage du local onduleur (exemples : absence de produits inflammables, atmosphère corrosive ou poussiéreuse) ; - Vérification du fonctionnement de chaque onduleur avec consignation de la production instantanée et de la production cumulée ainsi que de la date et de l heure du contrôle. Compteurs d injection : - Consignation de la valeur de la production. Opérations supplémentaires : - Nettoyage des modules photovoltaïques ; - Vérification de l installation par la caméra thermique (exemples : modules, boîtes de raccordement, câblages, connectiques, appareils électriques) par du personnel compétent. Un rapport de visite est établi. Celui-ci inclut les éventuels travaux réalisés, les réponses aux éventuelles remarques du client ainsi que toute recommandation nécessaire au bon fonctionnement de l installation. Les opérations de maintenance décrites en exemple ne concernent que la maintenance préventive de l installation photovoltaïque. Les opérations de maintenance sont conformes au DIUO établi par la maîtrise d œuvre. Afin de ne pas grever la production électrique de l installation photovoltaïque, les modules de remplacement doivent présenter les mêmes caractéristiques électriques que les autres modules de la chaîne. Leurs caractéristiques mécaniques et dimensionnelles doivent également être compatibles avec le système de montage utilisé. ISSOL Cenit Visual Découpes et contours PV actifs Guide de rédaction des descriptifs de travaux 23

24 FOCUS : LES TRAVAUX DU GMPV-FFB Le GMPV-FFB (Groupement des métiers du photovoltaïque de la Fédération Française du Bâtiment) a effectué de nombreux travaux visant à promouvoir le développement du photovoltaïque dans le bâtiment de manière raisonnée et respectueuse des règles de l art. Le GMPV-FFB a notamment rédigé les documents suivants : Campagne de communication nationale «Les relais de croissance pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment en France» La campagne de communication porte sur des sujets d avenir, leviers de développement des marchés d aujourd hui et de demain : «Le photovoltaïque au service de la performance énergétique dans le bâtiment» et «Les solutions d autoconsommation de l électricité photovoltaïque dans le bâtiment». Les objectifs de la campagne sont les suivants : > assurer la promotion des solutions innovantes pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment et l information sur les fantastiques opportunités de marchés qu offre l activité photovoltaïque quel que soit l usage du bâtiment (résidentiel, tertiaire, industriel, agricole ) à grande échelle (quartier, ville, territoire) ; > accompagner dans leur choix, non seulement nos concitoyens, mais d abord nos entreprises et compagnons, en démontrant la valeur ajoutée du photovoltaïque sur l enveloppe du bâtiment (valorisation du patrimoine foncier, nouveau matériau de construction multifonctionnel et nouvelle source d énergie compétitive) ; > sensibiliser les maîtres d ouvrage publics et privés et les informer au mieux pour leurs choix de prescription. Deux guides informatifs ont notamment été développés, et portent sur les thèmes phares de cette campagne de communication : > «Le photovoltaïque au service de la performance énergétique dans le bâtiment en France» Ce guide vise à informer les différentes parties prenantes sur la place du photovoltaïque dans la réglementation thermique, et sa valeur ajoutée dans l amélioration de la performance énergétique du bâtiment ; > «Les solutions d autoconsommation de l électricité photovoltaïque dans le bâtiment en France» Ce guide vise à sensibiliser les parties prenantes au principe de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque, à son intérêt et à son avenir dans le cadre des bâtiments et des territoires de demain. Les deux guides visent également à informer les différents acteurs sur les solutions photovoltaïques existantes, leurs modes d intégration au bâti et les corps de métiers concernés. Ils rappellent que l entreprise de bâtiment occupe une place centrale dans l acte de construire et de rénover. 24 Guide de rédaction des descriptifs de travaux

Règles. de bonne conduite. pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment en France. Entreprise de bâtiment. Fabricant. Ingénierie.

Règles. de bonne conduite. pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment en France. Entreprise de bâtiment. Fabricant. Ingénierie. L entreprise du bâtiment au centre de l acte de construire CRÉONS ENSEMBLE LES MÉTIERS DE DEMAIN Règles de bonne conduite pour le développement du photovoltaïque dans le bâtiment en France Entreprise de

Plus en détail

Kit photovoltaïque intégré

Kit photovoltaïque intégré Kit photovoltaïque intégré pour maison individuelle 1 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU KIT 3kWc SILIKEN :... 3 2. MONTAGE ELECTRIQUE :... 4 2.1. Câblage du kit de production d énergie photovoltaïque :... 4 A.

Plus en détail

Nom du site :... Adresse du site :..

Nom du site :... Adresse du site :.. CÔTE ALTERNATIF Tableau 1 (h) CÔTE CONTINU INSTALLATEUR SITE DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE Configuration nécessitant des dispositifs de protection contre les surintensités en courant continu

Plus en détail

CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles

CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles Lors de la réalisation d une installation de production d électricité par la pose de générateur photovoltaïques

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Installations photovoltaïques

GUIDE PRATIQUE. Installations photovoltaïques UTE C 15-712 Février 2008 UNION TECHNIQUE DE L'ELECTRICITE INSTALLATIONS ELECTRIQUES A BASSE TENSION GUIDE PRATIQUE Installations photovoltaïques Photovoltaic installations éditée et diffusée par l'union

Plus en détail

Qualité et Sécurité des installations photovoltaïques intégrées au bâti

Qualité et Sécurité des installations photovoltaïques intégrées au bâti Photo NTD Photo CLIPSOL Qualité et Sécurité des installations photovoltaïques intégrées au bâti 1 Les installations PV raccordées au réseau Vente totale Champ photovoltaïque Interrupteur sectionneur Onduleur

Plus en détail

AFRICASOLAR 2015. Ouagadougou, Burkina Faso, 25-27 Juin 2015 QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES : QUELLES NORMES APPLICABLES?

AFRICASOLAR 2015. Ouagadougou, Burkina Faso, 25-27 Juin 2015 QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES : QUELLES NORMES APPLICABLES? Ouagadougou, Burkina Faso, 25-27 Juin 2015 QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES : QUELLES NORMES APPLICABLES? GM consultant Expertise systèmes photovoltaïques-formation SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS GROUPEMENT GESTION DES RISQUES SERVICE PREVISION PREVISION TECHNIQUE RELATIVE AUX AVIS TECHNIQUES SUR LES PROJETS

Plus en détail

Manuel d installation KIT FAST

Manuel d installation KIT FAST Veuillez lire attentivement ces consignes de sécurité qui s adressent uniquement à un installateur photovoltaïque qualifié : Manuel d installation KIT FAST Ce présent document contient des informations

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules

CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS d électricité Installation électrique Chauffage et rafraîchissement Réseaux de communication 8 PRESCRIPTIONS

Plus en détail

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C. Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C. La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE. L entreprise du bâtiment au centre de l acte de construire

PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE. L entreprise du bâtiment au centre de l acte de construire PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE Le GMPV-FFB, l Union LES MÉTIERS technique DE représentant DEMAIN les professionnels du photovoltaïque dans le bâtiment Ce guide a été établi par le GMPV-FFB, l Union de la Fédération

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB

Contribution du GMPV-FFB Contribution du GMPV-FFB Projet de cahier des charges du prochain appel d offres photovoltaïque (puissance supérieure à 250 kwc) Septembre 2014 GMPV-FFB : Groupement des Métiers du Photovoltaïque de la

Plus en détail

PATHOLOGIE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES

PATHOLOGIE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES UN GUIDE POUR ENCADRER LA CONCEPTION, LA MISE EN ŒUVRE ET LA MAINTENANCE TEXTE : PASCAL POGGI PHOTOS : FATH, FRANKEN SOLAR, SAG SOLARSTROM, SCHOTT SOLAR Le récent Guide Systèmes

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2 Préconisations pour la mise en place de panneaux Service PréveNTiON edition mars 2010 En l absence de réglementation applicable à l installation de panneaux,

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES 1/18 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES Date d application : 01 juillet 2015 2/18 SOMMAIRE

Plus en détail

Une centrale photovoltaïque

Une centrale photovoltaïque Cahier des charges: Une centrale photovoltaïque Date limite de l offre : 5 novembre 2008 NOTA : une réponse détaillée est exigée pour chaque caractéristique technique présentée ci-dessous Caractéristiques

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL B.T.S. ENVELOPPE DU BATIMENT BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL Coordonnées l entreprise Nom l apprenti LES PRODUITS VERRIERS. Les produits verriers Connaître pour chaque produit

Plus en détail

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009)

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 2086 Décembre 2012 Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 1 Introduction Photo 1 : Installation PV

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention réseaux électriques monteur souterrain Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification

Plus en détail

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif Fabricant français de panneaux solaires 20 13 Mars Notice d installation pour module équipé du cadre solrif 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement 4 Maintenance et Entretien 5 Caractéristiques

Plus en détail

Garde-corps La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles

Garde-corps La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles PROTECTION PÉRIPHÉRIQUE Notre métier, votre sécurité La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles fixes ou autoportants Conformes

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva

Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva Rédigé par : MD/JFR Le 24/05/2013 Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva Versions : Nom Version Date Modifications MD V1.3

Plus en détail

Manuel d installation KIT NUR

Manuel d installation KIT NUR Veuillez lire attentivement ces consignes de sécurité qui s adressent uniquement à un installateur photovoltaïque qualifié : Manuel d installation KIT NUR Ce présent document contient des informations

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS UTILISÉS PAR ÉLECTRICITÉ DE STRASBOURG RÉSEAUX

ÉQUIPEMENTS UTILISÉS PAR ÉLECTRICITÉ DE STRASBOURG RÉSEAUX ÉQUIPEMENTS UTILISÉS PAR ÉLECTRICITÉ DE STRASBOURG RÉSEAUX Résumé Ce document fixe les règles de qualification du matériel apte à l exploitation sur le réseau de distribution d ÉS Réseaux. Le présent document

Plus en détail

LE RISQUE ELECTRIQUE

LE RISQUE ELECTRIQUE Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Pôle Concours, Emploi, Santé, Sécurité, Organisation du Travail et Maintien dans l Emploi Service Prévention LE RISQUE ELECTRIQUE En 2010,

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 14 : PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Panneaux photovoltaïques - 1 / 8 14 LOT 14 PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES

Plus en détail

Le photovoltaïque. au service de la performance énergétique. dans le bâtiment PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE

Le photovoltaïque. au service de la performance énergétique. dans le bâtiment PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE Le GMPV-FFB, l Union LES MÉTIERS technique DE représentant DEMAIN les professionnels du photovoltaïque dans le bâtiment Ce guide a été établi par le GMPV-FFB, l Union de la Fédération

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

LA TUILE SOLAIRE Solution énergétique pour le bâtiment

LA TUILE SOLAIRE Solution énergétique pour le bâtiment LA TUILE SOLAIRE Solution énergétique pour le bâtiment LA TUILE LUXOL Enfin une tuile traditionnelle qui produit de l électricité Le Bourget-du-Lac, Savoie, France L ENTREPRISE Les locaux de LUXOL à Savoie-Technolac

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

Toitures et charpentes. Couverture

Toitures et charpentes. Couverture Toitures et charpentes Couverture en petits éléments (tuiles, ardoises, béton ) C.3 1/5 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures en petits éléments

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

RISQUE ELECTRIQUE ET HABILITATION ELECTRIQUE

RISQUE ELECTRIQUE ET HABILITATION ELECTRIQUE RISQUE ELECTRIQUE ET HABILITATION ELECTRIQUE Fabrice NORGEUX, Carsat Centre Ouest 1 1 Le risque électrique : quelques chiffres La réglementation et ses évolutions L'habilitation électrique 2 Le risque

Plus en détail

EXECUTANT Programme sur 1 jour

EXECUTANT Programme sur 1 jour GP-HAB-B0H0-EX-GEN Préparation à l habilitation B0-H0 pour un personnel non électricien - Exécutant Comprendre le risque et savoir prendre les mesures de sécurité adaptées pour des opérations non-s dans

Plus en détail

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE Annexe 1 Page 1 1. FINALITES DE L UNITE DE FORMATION 1.1. FINALITES GENERALES Dans le respect de l article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l enseignement de promotion

Plus en détail

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en toiture Produits esthétiques et conformes aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture CONCEPTION / FABRICATION / INSTALLATION / RÉNOVATION /

Plus en détail

Coffrets Photovoltaïques Regroupement de chaînes pour applications résidentielles (RJB) & Bâtiments (BJB) de 1 à 6 chaînes / 1 à 2 MPPT / DC ou DC/AC

Coffrets Photovoltaïques Regroupement de chaînes pour applications résidentielles (RJB) & Bâtiments (BJB) de 1 à 6 chaînes / 1 à 2 MPPT / DC ou DC/AC Produits et solutions intégrés Coffrets Photovoltaïques Regroupement de chaînes pour applications résidentielles () & Bâtiments (BJB) de 1 à 6 chaînes / 1 à 2 MPPT / ou /AC new La solution pour > : Résidentiels

Plus en détail

Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc.

Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc. Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc. 1972 modifié 1. Introduction Au titre du décret n 72-1120 du 14 déc. 1972 modifié,

Plus en détail

Les signes de qualité des entreprises du bâtiment

Les signes de qualité des entreprises du bâtiment Les signes de qualité entreprises du bâtiment Partie 1 : Les Qualifications, les Appellations Les signes de reconnaissance de la qualité acteurs sont repères (marques de certification, de, appellations,

Plus en détail

Design et technologie à la perfection

Design et technologie à la perfection Design et technologie à la perfection www.solarworld-belgique.com Vos avantages en un coup d œil esthétique : intégration au toit harmonieuse puissance : rendements optimaux grâce à une construction spéciale

Plus en détail

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 Manuel* réf. : PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 RDT-ISC-0002-2014-Rév 0 3 NOTES DE DOCTRINE *Manuel = Manuel Qualité - PI = Procédure Interne - PE = Procédure Externe RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Terminale Bac Pro NOM : DATE : Comment exploiter l énergie solaire? Comment fonctionne une installation photovoltaïque? Principe de l énergie solaire photovoltaïque : transformer

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 «Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires» Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE:

Plus en détail

ECO SECURE. Sécurité en Toiture. Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

ECO SECURE. Sécurité en Toiture. Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en Toiture Solutions globales et personnalisées en neuf et en rénovation Produits esthétiques qui répondent aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques mi ni s t èr e Éducati on nat i on al e REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques SERVICE DES FORMATIONS SOUS DIRECTION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD COMMUNE DE GROSSETO-PRUGNA Mission de coordination en matière de sécurité et de protection de la santé, pour la réhabilitation du groupe scolaire de Porticcio. Règlement

Plus en détail

Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu

Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu Daniel JACQUEMOT Le 09 décembre 2013 La définition de la 4453 445 METALLERIE RESISTANT AU FEU 4453 Fabrication et mise en œuvre d'ouvrages de

Plus en détail

L habilitation électrique BF-HF

L habilitation électrique BF-HF Fiche Prévention - G3 F 02 15 L habilitation électrique BF-HF Depuis le 1 er juillet 2011, l habilitation électrique est obligatoire et vise à renforcer la maîtrise du risque électrique. Elle s appuie

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : AGENCEMENT DE LOCAUX

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : AGENCEMENT DE LOCAUX 1/8 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : AGENCEMENT DE LOCAUX Date d application : 01 juillet 2015 2/8 SOMMAIRE PAGES

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE : BT120023 INDICE 0 NOM DU PROCEDE : COUVERTURES EN CLIMAT DE MONTAGNE TYPE DE PROCEDE : DOUBLE TOITURE

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation

Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation (Mathilde MARDUEL-Cythelia-23/02/2012) 1. Recommandation de bonnes pratiques pour les installations chez les particuliers Toute installation

Plus en détail

Fiche Préconisation Création d ascenseur

Fiche Préconisation Création d ascenseur Page : 1 1- Constat Impossibilité d accéder à un ou plusieurs niveaux du bâtiment par un moyen de transport vertical Rappel réglementaire : Un ascenseur est obligatoire 1- Si l effectif admis aux étages

Plus en détail

FORMATION ET HABILITATIONS ÉLECTRIQUES

FORMATION ET HABILITATIONS ÉLECTRIQUES FORMATION ET HABILITATIONS ÉLECTRIQUES L électricité est un danger qui ne se voit pas. Pourtant, elle est source de nombreux accidents. Connaître et appliquer les principes de base de la sécurité électrique

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Guadeloupe

Le Photovoltaïque en Guadeloupe Le Photovoltaïque en Guadeloupe Quelles opportunités? Recommandations pour une bonne mise en oeuvre? Coûts et démarches? CAUE Cynthia CAROUPANAPOULLÉ, Responsable Environnement Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

STAGE : MONTEUR-CABLEUR EN ELECTRICITE DU BATIMENT

STAGE : MONTEUR-CABLEUR EN ELECTRICITE DU BATIMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Sommaire. Concertations et décisions entreprises Objectifs de l étude Résultats de l étude Perspectives

Sommaire. Concertations et décisions entreprises Objectifs de l étude Résultats de l étude Perspectives Sommaire Introduction DGO4 Missions du Département Evolution du Photovoltaïque en Wallonie et en Belgique Objectifs régionaux de qualité PV et sécurité des pompiers Concertations et décisions entreprises

Plus en détail

UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5

UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5 UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5 Les précisions d éléments de contenu A. Repérer des éléments sur des plans : d installations électriques; d architecture; de climatisation; de plomberie. Les dessins

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : ÉTANCHÉITÉ

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : ÉTANCHÉITÉ 1/9 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : ÉTANCHÉITÉ Date d application : 06 octobre 2015 2/9 SOMMAIRE PAGES 1. OBJET

Plus en détail

La Chambre d Agriculture de la Dordogne anime une consultation commerciale sur le solaire photovoltaïque pour les particuliers et les agriculteurs.

La Chambre d Agriculture de la Dordogne anime une consultation commerciale sur le solaire photovoltaïque pour les particuliers et les agriculteurs. Dossier suivi par Florent wieczorek Tel : 05 53 63 56 50, Fax : 05 53 63 56 55 Mail : florent.wieczorek@dordogne.chambagri.fr Bergerac, le 10 mai 2010 Objet : photovoltaïque Madame, Monsieur, La Chambre

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

Version 1.0 du 04.03.2014

Version 1.0 du 04.03.2014 Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK Bundesamt für Energie BFE Version 1.0 du 04.03.2014 Directive «Installations photovoltaïques intégrées aux bâtiments» relative

Plus en détail

CAP de Couvreur. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP de Couvreur. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES . PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET DES TACHES FONCTIONS 1- ORGANISATION 2-3- RÉCEPTION ET CONTRÔLE DU CHANTIER TACHES 1) Recenser les moyens nécessaires pour réaliser le chantier (matériaux et matériels).

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 1 : PLATRERIE / PEINTURE / FAUX PLAFOND

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 1 : PLATRERIE / PEINTURE / FAUX PLAFOND REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 1 : PLATRERIE

Plus en détail

L énergie solaire intégrée au bâtiment

L énergie solaire intégrée au bâtiment L énergie solaire intégrée au bâtiment Tenesol : l expert en solutions photovoltaïques Conception, fabrication, commercialisation, installation et maintenance de systèmes photovoltaïques innovants clés

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION La règle s applique à tous types de sites ou bâtiments quels qu en soit la surface totale et l usage. L avantage d un unique document est d harmoniser les méthodes

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM

C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM 1 GENERALITES 1.1 PRINCIPES GENERAUX 1.1.1 REGLEMENTATION Les travaux seront soumis aux règles définissant les caractéristiques et conditions de mise

Plus en détail

Pro. Les Services. Le compact extérieur Polyrey Façades, un concentré de design et de technologie.

Pro. Les Services. Le compact extérieur Polyrey Façades, un concentré de design et de technologie. Les Services Pro Les Services Pro Le compact extérieur Polyrey Façades, un concentré de design et de technologie. Panneau de stratifié compact haute pression (HPL) autoportant, composé de couches de papier

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail

Kit solaire 48V - 3000W + Convertisseur de tension 48V/230V

Kit solaire 48V - 3000W + Convertisseur de tension 48V/230V Kit solaire 48V - 3000W + Convertisseur de tension 48V/230V Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 2h Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

Eurotoit, le panneau performant pour le système d isolation thermique des toitures par l extérieur

Eurotoit, le panneau performant pour le système d isolation thermique des toitures par l extérieur Eurotoit, le panneau performant pour le système d isolation thermique des toitures par l extérieur Adapté au marché du neuf et de la rénovation en climat de plaine et de montagne. isolation thermique par

Plus en détail

EXUGROOM Dispositif d Evacuation Naturelle des Fumées et de Chaleur monté en façade Alimenté par énergie électrique

EXUGROOM Dispositif d Evacuation Naturelle des Fumées et de Chaleur monté en façade Alimenté par énergie électrique 0333 NF- DISPOSITIF D EVACUATION NATURELLE DES FUMEES ET DE CHALEUR FERMETURES GROOM Z.I. de l'aumaillerie BP 80256 35302 FOUGERES Tel : 02 99 94 87 00 Fax : 02 99 94 87 01 EXUGROOM Dispositif d Evacuation

Plus en détail

LA VALEUR SURE : LE TOIT SOLAIRE PLUS

LA VALEUR SURE : LE TOIT SOLAIRE PLUS LA VALEUR SURE : LE TOIT SOLAIRE PLUS www.solarworld.fr Installation Toit Solaire sur toiture en ardoise Installation Toit Solaire sur toiture en tuile «Coup de coeur» du concours de photo 2010 - Qualit

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX. Commune de Saint Claude de Diray Place de la Mairie 41350 SAINT CLAUDE DE DIRAY. Objet de la consultation :

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX. Commune de Saint Claude de Diray Place de la Mairie 41350 SAINT CLAUDE DE DIRAY. Objet de la consultation : MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché passé dans le cadre de la procédure adaptée (art. 28 du CMP) Commune de Saint Claude de Diray Place de la Mairie 41350 SAINT CLAUDE DE DIRAY Objet de la consultation : REFECTION

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance NT 1166 C 1 /16 20/11/2008 MANUEL D INSTALLATION NORMES DE SECURITE ET MARQUAGE CE Nos techniciens sont régulièrement engagés dans la recherche et le développement de produits de plus en plus efficace

Plus en détail

Vous êtes industriels ou distributeurs de procédés d intégration photovoltaïques au bâti, comme solutions techniques de construction.

Vous êtes industriels ou distributeurs de procédés d intégration photovoltaïques au bâti, comme solutions techniques de construction. Guide à la rédaction du dossier d instruction pour le CEIAB Nouveau : en bleu dans le texte les dernières précisions nécessaires au CEIAB pour une analyse objective des critères techniques. Avertissement

Plus en détail

ÖìáÇÉ=ÇÉë=ëçäìíáçåë=íÉÅÜåáèìÉë=ÇÉ=ê~ÅÅçêÇÉãÉåí=ÇDìåÉ= áåëí~ää~íáçå=çé=éêççìåíáçå= =Ä~ëëÉ=íÉåëáçå=

ÖìáÇÉ=ÇÉë=ëçäìíáçåë=íÉÅÜåáèìÉë=ÇÉ=ê~ÅÅçêÇÉãÉåí=ÇDìåÉ= áåëí~ää~íáçå=çé=éêççìåíáçå= =Ä~ëëÉ=íÉåëáçå= = ÖìáÇÉ=ÇÉë=ëçäìíáçåë=íÉÅÜåáèìÉë=ÇÉ=ê~ÅÅçêÇÉãÉåí=ÇDìåÉ= áåëí~ää~íáçå=çé=éêççìåíáçå= =Ä~ëëÉ=íÉåëáçå= o ëìã = = `É= ÇçÅìãÉåí= êéåéåëé= Éí= áääìëíêé= äéë= ÇáÑÑ êéåíéë= ëçäìíáçåë= ÇÉ= ê~ååçêçéãéåí= ÇDìåÉ=

Plus en détail

FICHE THEMATIQUE. n 1 LE COORDONNATEUR SPS 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR SPS

FICHE THEMATIQUE. n 1 LE COORDONNATEUR SPS 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR SPS FICHE THEMATIQUE n 1 LE COORDONNATEUR 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR 1.1. Dans quels cas le recours à un coordonnateur est il obligatoire? 1.1.1. Les dispenses de coordonnateur

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 3 : CONTROLE

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

Guide Systèmes photovoltaïques sur toiture-terrasse

Guide Systèmes photovoltaïques sur toiture-terrasse L entreprise du bâtiment au centre de l acte de construire CRÉONS ENSEMBLE LES MÉTIERS DE DEMAIN Guide Systèmes photovoltaïques sur toiture-terrasse À destination des acteurs du bâtiment NEUF RÉNOVATION

Plus en détail