Présentation - solaire photovoltaïque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation - solaire photovoltaïque"

Transcription

1 Sécurisons notre avenir Présentation - solaire photovoltaïque

2 Notre intervention S adresse aux différents acteurs financiers du marché Due diligences Banques Investisseurs Fonds Institutionnels Due-diligences mutualisables entre les parties prenantes

3 Notre métier Sécuriser l opération sur l ensemble du périmètre du véhicule par une analyse approfondie des interactions transversales Financier Coordination transversale Technique Contractuel et administratif

4 Due Diligences Due diligences financières Schéma général Inputs initiaux Due diligences techniques Construction du modèle financier initial Due diligences contractuelles et administratives Inputs initiaux Inputs initiaux Avancement des analyses Réajustements du modèle Avancement des analyses Evolution de la structure Conclusions Inputs définitifs Modèle financier définitif (Inputs et structure définitifs) Inputs définitifs Conclusions Levée des réserves Levée des réserves Financement Levée des réserves

5 Due Diligences Technique Validation du gisement Vérification des ombrages Vérification des choix techniques Analyse de l environnement du projet

6 Notre métier Technique Validation du gisement Analyse des indices de performance des installations et comparaison avec des valeurs de référence Vérification du rayonnement global horizontal utilisé dans le projet Vérification de l incidence globale dans le plan de capteur (azimut / inclinaison) utilisé dans le projet Vérification des ombrages Ombrages proches Ombrages lointains Parcelles cadastrales proches

7 Notre métier Technique Vérification des choix techniques Validation du choix des panneaux photovoltaïques, onduleurs et transformateurs installés par rapport aux contraintes techniques et administratives Analyse de la stratégie d optimisation du plan de calepinage Analyse de l environnement du projet Analyse du système de monitoring installé Vérification des pertes liées à la température du champ Vérification des pertes liées à l incidence des panneaux Vérification des pertes liées à l encrassement des panneaux Analyse des études de structure neige et vent

8 Due Diligences Rapport Due Diligences Techniques Conditions suspensives Facteurs de correction Prise en compte des interactions financières, contractuelles et administratives

9 Due Diligences Contractuel et administratif Analyse de la structure du projet Validation des pièces contractuelles Validation des pièces administratives Analyse des polices d assurance

10 Notre métier Contractuel et administratif Analyse de la structure juridique et contractuelle du projet Coordination des différents acteurs de la SPV Analyse des conflits d intérêts Constructeur Exploitant Contrats de construction Contrat d Exploitation & maintenance Banque Prêt Remboursements Société de Projet (SPV) Contrat de fourniture d énergie Vente d Energie Réseau électrique Développement du projet, obtention des autorisations et permis de construire Bail Loyers Sponsor Propriétaire

11 Notre métier Contractuel et administratif Analyse des pièces contractuelles Analyse du contrat de maintenance exploitation (O&M) : garanties onduleurs et panneaux engagement et garanties de performance de l installation délais d intervention et modalités d exécution des pénalités suivi de l installation, conception des outils de suivi, GMAO, etc. Analyse du contrat de construction (EPC) : garanties matériel et la nécessité de constituer un compte de réserve conformité des prix, comptes rendus de chantier, etc. Analyse du consuel : construction du projet dans les règles de l art garantissant la conformité réglementaire Analyse du CARDi : validation des étapes administratives ERDF

12 Notre métier Contractuel et administratif Analyse des pièces administratives Analyse des cadastres et baux : validation de la maitrise foncière évaluation de risque d ombrage proche Analyse de l environnement documentaire : PTF, convention de raccordement, permis de construire, Assurances TRC + Polices DO & Exploitation Déclaration d'exploiter 4 PTF Versement de l'acompte PTF Convention de raccordement déclaration d exploiter évaluation de la conformité des pièces en vue d obtenir le Permis de construire Bail contrat d achat au réseau de distribution d électricité. Le radar d'analyse permet de : repérer les points forts et les faiblesses du projet proposer des actions à engager pour améliorer le profil de conformité des pièces administratives

13 Notre métier Contractuel et administratif Analyse des polices d assurances Analyse du niveau de couverture des pertes de recettes par rapport au chiffre d affaires prévisionnel du projet Analyse des niveaux de couverture des dommages ouvrages pendant le chantier Vérification du matériel couvert par la police d assurance par rapport à l analyse technique du projet Vérification des typologies de risques couverts

14 Due Diligences Rapport Due Diligences Contractuelles et Administratives Conditions suspensives Facteurs de correction Prise en compte des interactions financières et techniques

15 Due Diligences Financier Analyse du plan de financement Modélisation du compte d exploitation Modélisation de la fiscalité ad-hoc Modélisation des coûts associés au SPV Détermination de la cascade des flux Modélisation d un cas de base et de scénarii dégradés Préconisations de garanties financières

16 Notre métier Financier Analyse du plan de financement Mise en place du plan de financement et du profil de décaissement Constitution des comptes de réserve Détermination du compte d exploitation Modélisation des recettes d exploitation en fonction de l analyse technique et tarifaire tenant compte de la saisonnalité Modélisation des charges opérationnelles conformément aux modalités de calcul contractuelles Modélisation de la fiscalité ad-hoc Modélisation de l amortissement, de l IS, du CET, etc. Modélisation des coûts associés au SPV Détermination de la cascade des flux

17 Notre métier Financier Modélisation du cas de base Solde de trésorerie Résultat net, solde de trésorerie Profil des capitaux propres Profil des charges d exploitation, profil des revenus Profil DSCR et encours des dettes bancaires Contrôle du solde des comptes de réserves Profil des cash flows Profil des TRI projet et actionnaire Modélisation de scénarii dégradés Préconisation des prises de sûreté

18 Due Diligences Rapport Due Diligences Financières Conditions suspensives Facteurs de correction Préconisation des sûretés

Présentation Mandat de Gestion de SPV

Présentation Mandat de Gestion de SPV Sécurisons notre avenir Présentation Mandat de Gestion de SPV Présentation d Adenfi Adenfi est une société de conseil indépendante destinée aux banques, aux investisseurs, aux fonds d investissement ainsi

Plus en détail

Le financement des Projets de Méthanisation

Le financement des Projets de Méthanisation Le financement des Projets de Méthanisation DIRECTION DES ENTREPRISES CREDIT COOPERATIF Jean Michel YOUINOU Le 19 février 2013 ATEE Club Biogaz Les projets d énergies renouvelables financés par le Crédit

Plus en détail

INTRODUCTION - Fil conducteur sur la réalisation d un projet -

INTRODUCTION - Fil conducteur sur la réalisation d un projet - INTRODUCTION - Fil conducteur sur la réalisation d un projet - Paris 11 et 12 octobre 2011 Etapes d un projet Création d une structure porteuse Association Collectivité SEM/SAEML SPL SA/SAS Règles de fonctionnement

Plus en détail

Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE. Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014

Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE. Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014 LE CREDIT AGRICOLE, ACTEUR DE LA TRANSITION ENERGETIQUE Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014 1 ACCOMPAGNER NOS CLIENTS DANS LA

Plus en détail

BL Finance. Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com

BL Finance. Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com Agence Locale de l Energie - Lyon BL Finance Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com Les métiers de BL Finance Conseil / Ingénierie financière Levée de fonds

Plus en détail

PROJET INVESTISSEMENT PHOTOVOLTAIQUE

PROJET INVESTISSEMENT PHOTOVOLTAIQUE PROJET INVESTISSEMENT PHOTOVOLTAIQUE A) Modèle économique viable? B) Quelle structure juridique pour porter le projet? C) Une fiscalité favorable? D) Le financement: la clé du projet? E) Comment sécurisermon

Plus en détail

Xavier GROJEAN. CER FRANCE Midi Méditerranée

Xavier GROJEAN. CER FRANCE Midi Méditerranée Les Instants Eco du GRAND NARBONNE Photovoltaïque, entre ombre et lumière L énergie : un sujet d actualité, un enjeu d avenir Xavier GROJEAN Expert Comptable Consultant Energie CER FRANCE Midi Méditerranée

Plus en détail

PORT REFORM TOOLKIT. Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER. Concession d un terminal à conteneurs avec adossement

PORT REFORM TOOLKIT. Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER. Concession d un terminal à conteneurs avec adossement Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER Concession d un terminal à conteneurs avec adossement 1/ CONSEILS PREALABLES A L UTILISATION DU MODELE Logiciel requis : Excel 2000 pour PC Données

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE. Mercredi 13 juin 2007

CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE. Mercredi 13 juin 2007 CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE Mercredi 13 juin 2007 LOCALISATION DE VEHICULES D INVESTISSEMENT EN FRANCE INVESTISSEMENTS PAN-EUROPEENS REGIMES SPECIFIQUES

Plus en détail

Cofinancement d installations photovoltaïques

Cofinancement d installations photovoltaïques MESNIL FINANCE CONSEIL Conseil en investissements financiers Cofinancement d installations photovoltaïques Gérard MAURIN gmaurin@mesnilfinance.com 17 rue Mesnil, 75116 Paris Tél : 01.56.28.07.94 Fax :

Plus en détail

Le tiers investissement des projets en économie d énergie

Le tiers investissement des projets en économie d énergie Le tiers investissement des projets en économie d énergie 1. Principes de fonctionnement 2. Conditions de rentabilité 3. Contrat de performance énergétique 4. Cas concrets 1. Principes Tiers-investissement

Plus en détail

FRAIS DE DOSSIER : 990.00 TTC

FRAIS DE DOSSIER : 990.00 TTC OPERATION ABRIS SOLAIRES GRATUITS FRAIS DE DOSSIER : 990.00 TTC 450.00 REMBOURSES EN CAS DE NON OBTENTION DU PERMIS DE CONSTRUIRE www.sofisep.com - Port : +33 (0) 6 03 01 81 25 - Sofisep@wanadoo.fr 1 www.sofisep.com

Plus en détail

Exploitation, àdistance, des données d un système de production d énergie électrique photovoltaïque.

Exploitation, àdistance, des données d un système de production d énergie électrique photovoltaïque. Exploitation, àdistance, des données d un système de production d énergie électrique photovoltaïque. 1. Principe de fonctionnement d un système «connecté réseau» 2. Localisation et présentation des panneaux

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

LA RENTABILITE DES INVESTISSEMENTS

LA RENTABILITE DES INVESTISSEMENTS LA RENTABILITE DES INVESTISSEMENTS FLUX NETS DE TRESORERIE (ou CASH FLOWS) = ENCAISSEMENTS - DECAISSEMENTS Exemple : Notre entreprise compte réaliser un investissement de 800 000. Les flux nets de trésorerie

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES

Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE A / OBJET DE L ETUDE 1 Le contexte 2 Le périmètre de l étude 3 Les objectifs

Plus en détail

Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque

Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque CYTHELIA Adresse: La maison Zen Le Chef Lieu 73000 Montagnole Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque La maison ZEN Projet : Client : Adresse : Maison Zen Cythelia Le Chef Lieu 73 000 Montagnole

Plus en détail

SOMMAIRE DEFINITION DE LA COMPTABILITE DOCUMENTS OBLIGATOIRES CAS PRATIQUE

SOMMAIRE DEFINITION DE LA COMPTABILITE DOCUMENTS OBLIGATOIRES CAS PRATIQUE Ces formations gratuites sont dispensées par le Comité Départemental Olympique et Sportif du Rhône et le CENACLE, dans le cadre de leur mission de soutien au développement de la vie associative sportive

Plus en détail

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES Thème : ASSURANCE 1 PF Version du O5 novembre 2009 SOMMAIRE Pages Les risques assurables En cours de construction 4 En cours d exploitation 5 A la réception des installations

Plus en détail

publié par en collaboration avec Analyse de cash-flow dynamique des projets photovoltaïque en Tunisie Manuel d utilisation de l outil de rentabilité

publié par en collaboration avec Analyse de cash-flow dynamique des projets photovoltaïque en Tunisie Manuel d utilisation de l outil de rentabilité publié par en collaboration avec Analyse de cash-flow dynamique des projets photovoltaïque en Tunisie Manuel d utilisation de l outil de rentabilité publié par en collaboration avec Analyse de cash-flow

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion. (Semestre 5)

EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion. (Semestre 5) EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion (Semestre 5) Exercice 1 Pour développer son activité, l entreprise SDT achète un nouvel équipement dont les caractéristiques

Plus en détail

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements.

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements. - 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE Objectif(s) : o Choix du financement des investissements ; o Coût du financement. Pré-requis : o Modalités : Connaissance des caractéristiques

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Analyse d un investissement François Longin 1 www.longin.fr Plan Modélisation

Plus en détail

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL 17 parazit - Fotolia.com Étape 3 > Mes prévisions financières > Mon plan de financement > Mon compte de résultat prévisionnel > Mon seuil de rentabilité > Mon

Plus en détail

Module IV Le contenu des contrats de PPP

Module IV Le contenu des contrats de PPP Module IV Le contenu des contrats de PPP 1. Principes fondamentaux sur lesquels repose la relation contractuelle entre les partenaires public et privé dans un PPP 2 L architecture contractuelle Le contrat

Plus en détail

ASSOCIATIONS ANNÉE NOM DE... L ASSOCIATION... DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

ASSOCIATIONS ANNÉE NOM DE... L ASSOCIATION... DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION NOM DE... L ASSOCIATION... ASSOCIATIONS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE Service sports - vie associative Maison des associations et de l économie sociale et solidaire 29 av. du Maquis de l Oisans

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Le sujet comporte trois dossiers indépendants : - un diagnostic financier basé sur le besoin en fonds de roulement normatif et le tableau de flux de trésorerie de

Plus en détail

Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS

Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS 2 EDF ENR Solaire La Supervision-Maintenance des toitures photovoltaïques

Plus en détail

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante :

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante : Assistance administrative et financière Intuitae vous propose de prendre en charge vos problématiques administratives, comptables et financières : collecte et classement de vos documents administratifs,

Plus en détail

L Offre UNIFERGIE. Les Echos - 28 mai 2003. Derbi 31 mai 2007

L Offre UNIFERGIE. Les Echos - 28 mai 2003. Derbi 31 mai 2007 L Offre UNIFERGIE Les Echos - 28 mai 2003 1 1 UNIFERGIE : SOFERGIE de Crédit Agricole Leasing SOFERGIE : SOCIETE DE CREDIT BAIL DEDIEE AU SECTEUR DE L ENERGIE ET DE L ENVIRONNEMENT, intervention en EMPRUNT

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE N 22 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 octobre 2008 PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE pour le financement de l économie, ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE,

Plus en détail

Rôle de l expert-comptable dans une opération de capital investissement

Rôle de l expert-comptable dans une opération de capital investissement Petit déjeuner débat : L expert-comptable : acteur du capital investissement Organisé par : le Conseil Régional de l Ordre des Expert Comptables de Casablanca et des Régions du Centre, Tensift et Sud,

Plus en détail

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com FINANCEMENT DES TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com SOMMAIRE Présentation SMALT énergie Compréhension du contexte actuel 3 9 SOMMAIRE Réponses aux besoins Assistance

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Guide d'analyse des devis photovoltaïques pour les installations de plus de 3 Kwc

Guide d'analyse des devis photovoltaïques pour les installations de plus de 3 Kwc Guide d'analyse des devis photovoltaïques pour les installations de plus de 3 Kwc Ce document présente les paramètres à prendre en compte lors de l'analyse des devis des installateurs. N'hésitez pas à

Plus en détail

LE FINANCEMENT D UN INVESTISSEMENT IMMOBILIER

LE FINANCEMENT D UN INVESTISSEMENT IMMOBILIER LE FINANCEMENT D UN INVESTISSEMENT IMMOBILIER Dans le cadre de l optimisation du financement d une acquisition immobilière, il est souvent difficile de faire le point de toutes les propositions et d optimiser

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

AMIC Bourse de Casablanca Financement des Entreprises Du Capital Investissements à la Bourse

AMIC Bourse de Casablanca Financement des Entreprises Du Capital Investissements à la Bourse Transactions Maroc AMIC Bourse de Casablanca Financement des Entreprises Du Capital Investissements à la Bourse Strictement confidentiel Les étapes clefs La préparation, un facteur clef de succès Quelle

Plus en détail

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple

Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Le financement adossé de l immobilier en gestion de patrimoine : une modélisation simple Laurent Batsch ahier de recherche n 2005-01 Le financement adossé est une des modalités de financement de l investissement

Plus en détail

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Auteur: Rémy Rigo-Mariani Equipe LAPLACE: X. Roboam, Groupe GENESYS S. Astier, Groupe GENESYS B. Sareni, Groupe

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 FINANCE D ENTREPRISE - session 214 Proposition de CORRIGÉ 214 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 1 points 1.

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

Fondement 04. Objectifs de l évaluation 05. Critères d évaluation 06. 1. Planification 07

Fondement 04. Objectifs de l évaluation 05. Critères d évaluation 06. 1. Planification 07 Sommaire Fondement 04 Objectifs de l évaluation 05 Critères d évaluation 06 1. Planification 07 1.1 Concept et composants techniques 07 1.2 Développeur de projets / EPC 08 1.3 Système de documentation

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» L effet de levier François Longin 1 www.longin.fr L effet de levier Notion d effet de levier Les principaux effets de levier

Plus en détail

Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU

Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU SOMMAIRE I. Cadre de la transmission II. Les étapes clés de la transmission III. Les dix écueils à éviter I. Le cadre de la transmission Céder

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

Pilat Solaire SAS par la SEM SOLEIL et Subsol SAS Equipement solaire du patrimoine Immobilier de Gier Pilat Habitat (42)

Pilat Solaire SAS par la SEM SOLEIL et Subsol SAS Equipement solaire du patrimoine Immobilier de Gier Pilat Habitat (42) Pilat Solaire SAS par la SEM SOLEIL et Subsol SAS Equipement solaire du patrimoine Immobilier de Gier Pilat Habitat (42) 28 août 2014 v 2.5 SOMMAIRE 1- UN PROJET PORTÉ PAR LA SEM SOLEIL ET SUBSOL SAS...4

Plus en détail

Optimisation de l impôt sur les sociétés. 18, boulevard Montmartre 75009 Paris

Optimisation de l impôt sur les sociétés. 18, boulevard Montmartre 75009 Paris INVESTIS Optimisation de l impôt sur les sociétés 18, boulevard Montmartre 75009 Paris INVEST IS - Page 0 tél : 01 43 29 02 02 - fax : 01 43 29 02 12 - e-mail : info@fineiffel.com - www.fineiffel.com FINEIFFEL

Plus en détail

Marché des entreprises

Marché des entreprises Marché des entreprises Demande d ouverture d une ligne de cautions Douanes Formulaire à nous retourner accompagné des documents de constitution du dossier : par mail à : serviceclient.entreprises@c-garanties.com

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT Nom Prénom : Activité : Ecrivez dans les cases grises DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT LA DEMANDE Prêt NACRE : Quel Montant? Quelle durée? Affectation? Prêt d honneur : Quel Montant? Quelle durée? Quel

Plus en détail

Indicateur n 1.3 : Ecart entre le taux d intérêt des emprunts de la Sécurité sociale et le taux du marché

Indicateur n 1.3 : Ecart entre le taux d intérêt des emprunts de la Sécurité sociale et le taux du marché 82 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 1 Garantir la viabilité financière des régimes de Indicateur n 1.3 : Ecart entre le taux d intérêt des emprunts de la Sécurité sociale et le taux du marché 1er

Plus en détail

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif Première Partie 1) Evolution des SIG DOSSIER 1 Production vendue 369 458 394 023-6,2% Production stockée 1 162 2 541-54,3% Production de l'exercice

Plus en détail

L état des flux de trésorerie

L état des flux de trésorerie CHAPITRE 2 L état des flux de trésorerie 9 RECUEIL DE SOLUTIONS POUR ÉTUDIANTS CHAPITRE 2 LIBRAIRIE LACOSTE INC. chap. 2, n o 1 CHIFFRIER DE L ÉTAT DES FLUX DE TRÉSORERIE pour l exercice terminé le 31

Plus en détail

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Ville de Clamart PARTENAIRES Finances Locales Avril 2015 Ville de Clamart 1 Présentation de PARTENAIRES Finances Locales PARTENAIRES Finances Locales

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises 1 Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises Sommaire Préambule Comment bien évaluer une entreprise? Le diagnostic Le business plan L approche

Plus en détail

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

GmbH & Co. KG. Perspective énergie solaire.

GmbH & Co. KG. Perspective énergie solaire. GmbH & Co. KG 24 Perspective énergie solaire. Mission d entreprise Wir stellen uns vor. Bienvenue chez Module24, une entreprise encore jeune mais d autant plus impliquée qui développe, finance et réalise

Plus en détail

PROMISSIO EN BREF 2015

PROMISSIO EN BREF 2015 2015 PROMISSIO EN BREF 1. Notre offre 2. Notre organisation 3. Nos références 4. Le cabinet et ses valeurs 1. Notre offre L offre de Promissio couvre les problématiques clés du Directeur Financier La performance

Plus en détail

1. Crédit Agricole: un modèle de financement par le réseau adapté au financement «EnR diffus» Mme Christine DELAMARRE, UNIFERGIE et Crédit Agricole

1. Crédit Agricole: un modèle de financement par le réseau adapté au financement «EnR diffus» Mme Christine DELAMARRE, UNIFERGIE et Crédit Agricole Conférence Mines-Energie - Jeudi 10 avril 2014 à 18h30 - Compte rendu «La voie étroite du financement des projets d'énergies renouvelables» Avertissement : ce compte rendu reflète les discussions intervenues

Plus en détail

Finance pour Manager non financier. Formation

Finance pour Manager non financier. Formation Page 1/5 Formation Référence : Durée 1 : 2 semaines Date : Du 02 au 13 Novembre 2015 Type de formation : Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING-CASABLANCA (MAROC) Prix et modalités de paiement Le

Plus en détail

PIERRE PLUS CILOGER. Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable. Immobilier d entreprise

PIERRE PLUS CILOGER. Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable. Immobilier d entreprise PIERRE PLUS Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable Immobilier d entreprise CILOGER ! Avertissement L investissement en parts de la SCPI PIERRE PLUS présente les

Plus en détail

Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe. En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER

Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe. En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER ! Du 17 février 2015 au 30 septembre 2015, ATOUT PIERRE

Plus en détail

Questionnaire Projet de Centrale Photovoltaïque

Questionnaire Projet de Centrale Photovoltaïque Questionnaire Projet de Centrale Photovoltaïque Questionnaire Projet de Panneaux Photovoltaïques Ce questionnaire a pour objet de renseigner l Assureur sur le risque à garantir. Les réponses apportées

Plus en détail

Gestion de la trésorerie

Gestion de la trésorerie Conseils Economiques Généraux Gestion de la trésorerie Petit-déjeuner des Start-ups du 28 février 2003 Office de la Promotion Economique du Canton de Genève 1 Start-ups Paramétrisation du projet «Start-up»

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR:

Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR: 4èmes rencontres TEPOS Mimizan 2014 Les projets VALOREM pour proposer l investissement participatif dans les EnR: partenariat bancaire pour la mise en place d un dédié à l éolien; modèle de co-investissement

Plus en détail

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds ENTREPRISE ET PATRIMOINE RDV TransmiCCIon 23 mai 2013 Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds Conseil en fusions-acquisitions et ingénierie financière Intégrité indépendance

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION PARTENAIRE DE LA RÉUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS Tél : (687) 25.25.26 Fax : (687) 25.37.90 12 rue Tourville Quartier Latin BP 8104 98807 Nouméa Cedex www.tropic.nc 01LES

Plus en détail

Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés

Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés Faire face au changement avec Phoenix Solar une exploitation rentable des terrains vierges Générez des revenus à long terme La réhabilitation

Plus en détail

ACE LEADER S VALUE ÉTUDE DE CAS IMMOBILIER À QUI S ADRESSE CE PRODUIT? INCENDIE? EXPLOSION? ÉVÉNEMENT NATUREL POURQUOI CHOISIR ACE LEADER S VALUE?

ACE LEADER S VALUE ÉTUDE DE CAS IMMOBILIER À QUI S ADRESSE CE PRODUIT? INCENDIE? EXPLOSION? ÉVÉNEMENT NATUREL POURQUOI CHOISIR ACE LEADER S VALUE? ÉTUDE DE CAS P hilippe est asset manager, pour le compte d une société de gestion d actifs immobiliers. Afin de protéger les actifs dont il a la charge, il a souscrit un contrat ACE Leader s Value, comprenant

Plus en détail

Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau compétence bâti»

Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau compétence bâti» Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau Page 1 Objectifs pédagogiques Acquérir les connaissances théoriques et pratiques nécessaires au montage en toiture d un système

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

BILAN 31/12/2010 31/12/2009 ETAT DES SOLDES DE GESTION COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES. TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE (en milliers MAD) 31/12/2010

BILAN 31/12/2010 31/12/2009 ETAT DES SOLDES DE GESTION COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES. TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE (en milliers MAD) 31/12/2010 BILAN ENGAGEMENTS DONNES Engagements de financement donnés en faveur d'établissements de crédit et assimilés Engagements de financement donnés en faveur de la clientèle Engagements de garantie d'ordre

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012

financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012 Comment bien choisir le financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012 La détection du désir d investissement 3 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012

Plus en détail

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1010006 DCG SESSION 2010 Document autorisé : Aucun document autorisé. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises

www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises PwC Offre de services Transactions Présentation générale Le pôle Transactions de PwC Maroc en collaboration

Plus en détail

INSTALLATION EN LIBERAL. 12 juin 2008

INSTALLATION EN LIBERAL. 12 juin 2008 INSTALLATION EN LIBERAL 12 juin 2008 Un secteur en pleine croissance, mais une profession souvent mal connue des banques en raison des tailles très diverses des cabinets d une organisation professionnelle

Plus en détail

SOMMAIRE. Analyse de la production Locindus au 31 mars 2010 3. Analyse des activités 4. Finance et trésorerie 5. Analyse du compte de résultat 7

SOMMAIRE. Analyse de la production Locindus au 31 mars 2010 3. Analyse des activités 4. Finance et trésorerie 5. Analyse du compte de résultat 7 SOMMAIRE Faits marquants du 1 er trimestre 2010 2 Analyse de la production Locindus au 31 mars 2010 3 Analyse des activités 4 Finance et trésorerie 5 Analyse du compte de résultat 7 2 FAITS MARQUANTS DU

Plus en détail

Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la Maison des associations 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux

Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la Maison des associations 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux Pièces à fournir obligatoirement par l association demandeuse Tout document/renseignement

Plus en détail

LISTE DES REFERENCES INGELYO

LISTE DES REFERENCES INGELYO LISTE DES REFERENCES INGELYO PROJETS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES INGELYO Bureau d études et d ingénierie solaire photovoltaïque Siège social : Villa Célony 1175 Montée d Avignon 13090 Aix en Provence Siret

Plus en détail

Gestion de projet - critères de décision

Gestion de projet - critères de décision Gestion de projet - critères de décision GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table des

Plus en détail

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne De : Les comptables A : La direction de Moréa Annexe : Le compte de résultat prévisionnel du projet Date : 21/09/2009 Objet : L impact des résultats financiers RAPPORT Nous avons réalisé un compte de résultat

Plus en détail