Présentation - solaire photovoltaïque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation - solaire photovoltaïque"

Transcription

1 Sécurisons notre avenir Présentation - solaire photovoltaïque

2 Notre intervention S adresse aux différents acteurs financiers du marché Due diligences Banques Investisseurs Fonds Institutionnels Due-diligences mutualisables entre les parties prenantes

3 Notre métier Sécuriser l opération sur l ensemble du périmètre du véhicule par une analyse approfondie des interactions transversales Financier Coordination transversale Technique Contractuel et administratif

4 Due Diligences Due diligences financières Schéma général Inputs initiaux Due diligences techniques Construction du modèle financier initial Due diligences contractuelles et administratives Inputs initiaux Inputs initiaux Avancement des analyses Réajustements du modèle Avancement des analyses Evolution de la structure Conclusions Inputs définitifs Modèle financier définitif (Inputs et structure définitifs) Inputs définitifs Conclusions Levée des réserves Levée des réserves Financement Levée des réserves

5 Due Diligences Technique Validation du gisement Vérification des ombrages Vérification des choix techniques Analyse de l environnement du projet

6 Notre métier Technique Validation du gisement Analyse des indices de performance des installations et comparaison avec des valeurs de référence Vérification du rayonnement global horizontal utilisé dans le projet Vérification de l incidence globale dans le plan de capteur (azimut / inclinaison) utilisé dans le projet Vérification des ombrages Ombrages proches Ombrages lointains Parcelles cadastrales proches

7 Notre métier Technique Vérification des choix techniques Validation du choix des panneaux photovoltaïques, onduleurs et transformateurs installés par rapport aux contraintes techniques et administratives Analyse de la stratégie d optimisation du plan de calepinage Analyse de l environnement du projet Analyse du système de monitoring installé Vérification des pertes liées à la température du champ Vérification des pertes liées à l incidence des panneaux Vérification des pertes liées à l encrassement des panneaux Analyse des études de structure neige et vent

8 Due Diligences Rapport Due Diligences Techniques Conditions suspensives Facteurs de correction Prise en compte des interactions financières, contractuelles et administratives

9 Due Diligences Contractuel et administratif Analyse de la structure du projet Validation des pièces contractuelles Validation des pièces administratives Analyse des polices d assurance

10 Notre métier Contractuel et administratif Analyse de la structure juridique et contractuelle du projet Coordination des différents acteurs de la SPV Analyse des conflits d intérêts Constructeur Exploitant Contrats de construction Contrat d Exploitation & maintenance Banque Prêt Remboursements Société de Projet (SPV) Contrat de fourniture d énergie Vente d Energie Réseau électrique Développement du projet, obtention des autorisations et permis de construire Bail Loyers Sponsor Propriétaire

11 Notre métier Contractuel et administratif Analyse des pièces contractuelles Analyse du contrat de maintenance exploitation (O&M) : garanties onduleurs et panneaux engagement et garanties de performance de l installation délais d intervention et modalités d exécution des pénalités suivi de l installation, conception des outils de suivi, GMAO, etc. Analyse du contrat de construction (EPC) : garanties matériel et la nécessité de constituer un compte de réserve conformité des prix, comptes rendus de chantier, etc. Analyse du consuel : construction du projet dans les règles de l art garantissant la conformité réglementaire Analyse du CARDi : validation des étapes administratives ERDF

12 Notre métier Contractuel et administratif Analyse des pièces administratives Analyse des cadastres et baux : validation de la maitrise foncière évaluation de risque d ombrage proche Analyse de l environnement documentaire : PTF, convention de raccordement, permis de construire, Assurances TRC + Polices DO & Exploitation Déclaration d'exploiter 4 PTF Versement de l'acompte PTF Convention de raccordement déclaration d exploiter évaluation de la conformité des pièces en vue d obtenir le Permis de construire Bail contrat d achat au réseau de distribution d électricité. Le radar d'analyse permet de : repérer les points forts et les faiblesses du projet proposer des actions à engager pour améliorer le profil de conformité des pièces administratives

13 Notre métier Contractuel et administratif Analyse des polices d assurances Analyse du niveau de couverture des pertes de recettes par rapport au chiffre d affaires prévisionnel du projet Analyse des niveaux de couverture des dommages ouvrages pendant le chantier Vérification du matériel couvert par la police d assurance par rapport à l analyse technique du projet Vérification des typologies de risques couverts

14 Due Diligences Rapport Due Diligences Contractuelles et Administratives Conditions suspensives Facteurs de correction Prise en compte des interactions financières et techniques

15 Due Diligences Financier Analyse du plan de financement Modélisation du compte d exploitation Modélisation de la fiscalité ad-hoc Modélisation des coûts associés au SPV Détermination de la cascade des flux Modélisation d un cas de base et de scénarii dégradés Préconisations de garanties financières

16 Notre métier Financier Analyse du plan de financement Mise en place du plan de financement et du profil de décaissement Constitution des comptes de réserve Détermination du compte d exploitation Modélisation des recettes d exploitation en fonction de l analyse technique et tarifaire tenant compte de la saisonnalité Modélisation des charges opérationnelles conformément aux modalités de calcul contractuelles Modélisation de la fiscalité ad-hoc Modélisation de l amortissement, de l IS, du CET, etc. Modélisation des coûts associés au SPV Détermination de la cascade des flux

17 Notre métier Financier Modélisation du cas de base Solde de trésorerie Résultat net, solde de trésorerie Profil des capitaux propres Profil des charges d exploitation, profil des revenus Profil DSCR et encours des dettes bancaires Contrôle du solde des comptes de réserves Profil des cash flows Profil des TRI projet et actionnaire Modélisation de scénarii dégradés Préconisation des prises de sûreté

18 Due Diligences Rapport Due Diligences Financières Conditions suspensives Facteurs de correction Préconisation des sûretés

Présentation Mandat de Gestion de SPV

Présentation Mandat de Gestion de SPV Sécurisons notre avenir Présentation Mandat de Gestion de SPV Présentation d Adenfi Adenfi est une société de conseil indépendante destinée aux banques, aux investisseurs, aux fonds d investissement ainsi

Plus en détail

Le financement des Projets de Méthanisation

Le financement des Projets de Méthanisation Le financement des Projets de Méthanisation DIRECTION DES ENTREPRISES CREDIT COOPERATIF Jean Michel YOUINOU Le 19 février 2013 ATEE Club Biogaz Les projets d énergies renouvelables financés par le Crédit

Plus en détail

APPROCHE BANCAIRE du financement des Petites Centrales Hydrauliques (PCH)

APPROCHE BANCAIRE du financement des Petites Centrales Hydrauliques (PCH) APPROCHE BANCAIRE du financement des Petites Centrales Hydrauliques (PCH) Grégory Raboisson Le 25 septembre 2015 APPROCHE BANCAIRE DU FINANCEMENT DES PCH 1. Présentation de Crédit Agricole UNIFERGIE 2.

Plus en détail

L intervention des banques dans les montages en PPP / DSP. Journée d étude «Faire ou faire faire» 21 juin 2007

L intervention des banques dans les montages en PPP / DSP. Journée d étude «Faire ou faire faire» 21 juin 2007 1 L intervention des banques dans les montages en PPP / DSP Journée d étude «Faire ou faire faire» 21 juin 2007 2 Sommaire 1. Contexte actuel des marchés financiers 2. L analyse financière des projets

Plus en détail

INTRODUCTION - Fil conducteur sur la réalisation d un projet -

INTRODUCTION - Fil conducteur sur la réalisation d un projet - INTRODUCTION - Fil conducteur sur la réalisation d un projet - Paris 11 et 12 octobre 2011 Etapes d un projet Création d une structure porteuse Association Collectivité SEM/SAEML SPL SA/SAS Règles de fonctionnement

Plus en détail

PROJET INVESTISSEMENT PHOTOVOLTAIQUE

PROJET INVESTISSEMENT PHOTOVOLTAIQUE PROJET INVESTISSEMENT PHOTOVOLTAIQUE A) Modèle économique viable? B) Quelle structure juridique pour porter le projet? C) Une fiscalité favorable? D) Le financement: la clé du projet? E) Comment sécurisermon

Plus en détail

Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE. Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014

Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE. Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014 LE CREDIT AGRICOLE, ACTEUR DE LA TRANSITION ENERGETIQUE Christine Delamarre Directeur Général délégué UNIFERGIE Rencontres Nationales Energie Positive 26 septembre 2014 1 ACCOMPAGNER NOS CLIENTS DANS LA

Plus en détail

LA SALLE BLANCHE / 200 KWC / 150 /MWC

LA SALLE BLANCHE / 200 KWC / 150 /MWC DESCRIPTION DÉTAILLÉE DU PROJET PHOTOVOLTAÏQUE LA SALLE BLANCHE / 200 KWC / 150 /MWC La SCI Les Chênes Verts est propriétaire d un bâtiment industriel d une superficie de 3000 m² situé à Apt, dans la Zone

Plus en détail

Cofinancement d installations photovoltaïques

Cofinancement d installations photovoltaïques MESNIL FINANCE CONSEIL Conseil en investissements financiers Cofinancement d installations photovoltaïques Gérard MAURIN gmaurin@mesnilfinance.com 17 rue Mesnil, 75116 Paris Tél : 01.56.28.07.94 Fax :

Plus en détail

Expert Financement Projets Energies

Expert Financement Projets Energies Expert Financement Projets Energies UNICA CONSEIL Les Arches -Bâtiment 3-12 Rue Louis Courtois de Viçose 31 100 Toulouse -FRANCE Tél. : +33 (0) 5 67 73 17 56 - contact@unica-conseil.fr - 1 Etat des lieux

Plus en détail

Parcours Filières innovantes : énergie et climat

Parcours Filières innovantes : énergie et climat Parcours Filières innovantes : énergie et climat ATELIER 1 Accompagner et soutenir les projets locaux de transition énergétique Sous le parrainage d AMORCE Animé par Catherine LAPIERRE Vice-présidente,

Plus en détail

BL Finance. Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com

BL Finance. Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com Agence Locale de l Energie - Lyon BL Finance Bruno LECONTE Président de BL Finance Bruno.leconte@bl-finance.com www.bl-finance.com Les métiers de BL Finance Conseil / Ingénierie financière Levée de fonds

Plus en détail

Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES

Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE A / OBJET DE L ETUDE 1 Le contexte 2 Le périmètre de l étude 3 Les objectifs

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Financement des énergies renouvelables

Financement des énergies renouvelables Financement des énergies renouvelables DERBI 5 juin 2008 Perpignan oseo.fr Interventions d OSEO OSEO intervient dans trois domaines principaux : Le financement des investissements et du cycle d exploitation

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

PIMAN CONSULTANTS. Offre Photovoltaïque

PIMAN CONSULTANTS. Offre Photovoltaïque PIMAN CONSULTANTS Offre Photovoltaïque Pourquoi PIMAN dans vos projets PV? Les compétences requises pour le développement de projets photovoltaïque : Expertise technique Gestion de projet / de contrats

Plus en détail

Le tiers investissement des projets en économie d énergie

Le tiers investissement des projets en économie d énergie Le tiers investissement des projets en économie d énergie 1. Principes de fonctionnement 2. Conditions de rentabilité 3. Contrat de performance énergétique 4. Cas concrets 1. Principes Tiers-investissement

Plus en détail

Les partenariats public-privé (PPP) au service du développement régional Cadre juridique des PPP Béatrice MAJZA Avocat associé

Les partenariats public-privé (PPP) au service du développement régional Cadre juridique des PPP Béatrice MAJZA Avocat associé Les partenariats public-privé (PPP) au service du développement régional Cadre juridique des PPP Béatrice MAJZA Avocat associé 1 1. Qu est-ce qu un PPP? 2. Principaux montages en PPP en droit français.

Plus en détail

Xavier GROJEAN. CER FRANCE Midi Méditerranée

Xavier GROJEAN. CER FRANCE Midi Méditerranée Les Instants Eco du GRAND NARBONNE Photovoltaïque, entre ombre et lumière L énergie : un sujet d actualité, un enjeu d avenir Xavier GROJEAN Expert Comptable Consultant Energie CER FRANCE Midi Méditerranée

Plus en détail

CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE. Mercredi 13 juin 2007

CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE. Mercredi 13 juin 2007 CONFERENCE SORBONNE - IMMO RICS INVESTISSEMENT IMMOBILIER STRUCTURATION FISCALE Mercredi 13 juin 2007 LOCALISATION DE VEHICULES D INVESTISSEMENT EN FRANCE INVESTISSEMENTS PAN-EUROPEENS REGIMES SPECIFIQUES

Plus en détail

PHOTOVOLTAIQUE ET ENTREPRISES. Montages opérationnels

PHOTOVOLTAIQUE ET ENTREPRISES. Montages opérationnels PHOTOVOLTAIQUE ET ENTREPRISES Montages opérationnels Développement du Photovoltaîque Annecy 23 Novembre 2009 POURQUOI DU PHOTOVOLTAIQUE SUR LES TOITS? Le toit : un support disponible, revendiqué pour aucune

Plus en détail

Greensolver votre partenaire indépendant dédié aux parcs éoliens et solaires ayant pour seul objectif la création de valeur pour ses clients

Greensolver votre partenaire indépendant dédié aux parcs éoliens et solaires ayant pour seul objectif la création de valeur pour ses clients Greensolver votre partenaire indépendant dédié aux parcs éoliens et solaires ayant pour seul objectif la création de valeur pour ses clients Créé en 2008 par des financiers pour les investisseurs, Greensolver

Plus en détail

TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT

TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT Avertissement : ce document a pour seul objet de faciliter le de repérage des

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION PARTENAIRE DE LA RÉUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS Tél : (687) 25.25.26 Fax : (687) 25.37.90 12 rue Tourville Quartier Latin BP 8104 98807 Nouméa Cedex www.tropic.nc 01LES

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN. 1816Le B.O. SUPÉRIEUR - MODIFICATION

BREVET DE TECHNICIEN. 1816Le B.O. SUPÉRIEUR - MODIFICATION 1816Le B.O. BREVET DE TECHNICIEN a) Techniques commerciales appliquées aux affaires immobilières 1 - La connaissance des besoins et du marché dans le domaine de l immobilier 1.1 La connaissance du marché

Plus en détail

Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS

Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS 2 EDF ENR Solaire La Supervision-Maintenance des toitures photovoltaïques

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

4 Choix d investissement

4 Choix d investissement cterrier 1/8 26/01/2011 Cours Mathématiques financières Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre

Plus en détail

GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE

GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE Plan de la présentation Présentation du dispositif existant Retour d expérience Présentation du nouveau dispositif 2/15 L objectif visé par le contrat «permis de construire»

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES Thème : ASSURANCE 1 PF Version du O5 novembre 2009 SOMMAIRE Pages Les risques assurables En cours de construction 4 En cours d exploitation 5 A la réception des installations

Plus en détail

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc»

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» SYSTÈME D INFORMATIOND DE L ONEPL PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ONEP SIONEP PÉRIMÈTRE FONCTIONNEL

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 SOCIETE OBER Société Anonyme au Capital de 2 061 509 Euros. 31, rue de Bar 55000 LONGEVILLE EN BARROIS RCS Bar le Duc B 382 745 404 RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 Le groupe OBER a

Plus en détail

LE FINANCEMENT D UN INVESTISSEMENT IMMOBILIER

LE FINANCEMENT D UN INVESTISSEMENT IMMOBILIER LE FINANCEMENT D UN INVESTISSEMENT IMMOBILIER Dans le cadre de l optimisation du financement d une acquisition immobilière, il est souvent difficile de faire le point de toutes les propositions et d optimiser

Plus en détail

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL 17 parazit - Fotolia.com Étape 3 > Mes prévisions financières > Mon plan de financement > Mon compte de résultat prévisionnel > Mon seuil de rentabilité > Mon

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

Le 19 avril 2013 - ANGERS

Le 19 avril 2013 - ANGERS Le 19 avril 2013 - ANGERS 2 > Sommaire 1. Cadre réglementaire 2. Cadre de délégation 3. Périmètre d intervention du Comité d'audit 4. Rôle du Comité d Audit 5. Coordination et planification des travaux

Plus en détail

Exploitation-Maintenance de centrales photovoltaïques en toitures

Exploitation-Maintenance de centrales photovoltaïques en toitures Exploitation-Maintenance de centrales photovoltaïques en toitures Page 1/12 Sommaire Pourquoi l exploitation-maintenance? Définitions Télégestion Exemple offre standard Photon Garantie de production Ordre

Plus en détail

EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion. (Semestre 5)

EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion. (Semestre 5) EXERCICES CORRIGES Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion (Semestre 5) Exercice 1 Pour développer son activité, l entreprise SDT achète un nouvel équipement dont les caractéristiques

Plus en détail

PROMISSIO EN BREF 2015

PROMISSIO EN BREF 2015 2015 PROMISSIO EN BREF 1. Notre offre 2. Notre organisation 3. Nos références 4. Le cabinet et ses valeurs 1. Notre offre L offre de Promissio couvre les problématiques clés du Directeur Financier La performance

Plus en détail

L Offre UNIFERGIE. Les Echos - 28 mai 2003. Derbi 31 mai 2007

L Offre UNIFERGIE. Les Echos - 28 mai 2003. Derbi 31 mai 2007 L Offre UNIFERGIE Les Echos - 28 mai 2003 1 1 UNIFERGIE : SOFERGIE de Crédit Agricole Leasing SOFERGIE : SOCIETE DE CREDIT BAIL DEDIEE AU SECTEUR DE L ENERGIE ET DE L ENVIRONNEMENT, intervention en EMPRUNT

Plus en détail

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements.

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements. - 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE Objectif(s) : o Choix du financement des investissements ; o Coût du financement. Pré-requis : o Modalités : Connaissance des caractéristiques

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace

Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Premier Contrat de Partenariat de Performance Energétique en France. Philippe Gross, Ingénieur Etude, COFELY Services, Agence Alsace Karine Le Bourg,

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE»

CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE» CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE» Formation collective. Conformément aux dispositions de l article R. 6351-6 du code du travail. Déclaration d activité enregistrée sous le numéro

Plus en détail

Cliquer ici pour obtenir la version complète.

Cliquer ici pour obtenir la version complète. Cliquer ici pour obtenir la version complète. www.elektor.fr/nrj Production électrique photovoltaïque raccordée au réseau (dossier pédagogique destiné aux enseignants) Objectifs : ANALYSER la structure

Plus en détail

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine La maîtrise de la Dette Pour un développement harmonieux du patrimoine Les Constats L environnement économique est le même pour tous L environnement professionnel : le Bilan Actif Passif L environnement

Plus en détail

Installation de la régie du service public de l efficacité énergétique en Picardie. Atelier ManagEnergy Halle PAJOL - 27 mars 2014

Installation de la régie du service public de l efficacité énergétique en Picardie. Atelier ManagEnergy Halle PAJOL - 27 mars 2014 Installation de la régie du service public de l efficacité énergétique en Picardie Atelier ManagEnergy Halle PAJOL - 27 mars 2014 Contexte régional Objectifs fixés par le Schéma Régional Climat Air Energie

Plus en détail

GROUPE FLO GROUPE FLO

GROUPE FLO GROUPE FLO GROUPE FLO Le 28 juillet 2011 1 Faits marquants du 1 er semestre 2011 Poursuite de la progression de l activité Progression de + 5,3 % du total des ventes sous enseignes, à 289,6 M Progression de + 1,6

Plus en détail

Rôle de la fonction finance

Rôle de la fonction finance La fonction finance Rôle de la fonction finance Assurer aux décideurs qu ils disposent des fonds nécessaires à l instant T pour financer les investissements nécessaires à la croissance et au développement

Plus en détail

Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives. SMA Service Sunny Central

Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives. SMA Service Sunny Central Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives SMA Service Sunny Central LUXEL Repères (1) Spécialiste des projets photovoltaïques de grande taille Consulting Réalisation d'études de faisabilité

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

Document d information relatif à la catégorisation des clients

Document d information relatif à la catégorisation des clients Document d information relatif à la catégorisation des clients Edition Novembre 2007 Document d information relatif à la catégorisation des clients 1 SOMMAIRE 1. CLASSIFICATION DU CLIENT PAR LA BANQUE

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 (En millions d'euros) ACTIF I. - Bilan consolidé (IFRS) PASSIF RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 IFRS

Plus en détail

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif Première Partie 1) Evolution des SIG DOSSIER 1 Production vendue 369 458 394 023-6,2% Production stockée 1 162 2 541-54,3% Production de l'exercice

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI)

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) Le cadre réglementaire du CCMI Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est réglementé par la loi du 19 décembre

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Les risques de perte de production, Comment sécuriser ses revenus?

Les risques de perte de production, Comment sécuriser ses revenus? Les risques de perte de production, Comment sécuriser ses revenus? Pascal Richard Directeur Commercial - 24 juin 2014 MODELE ECONOMIQUE OFFRE DE SERVICES SMA Bank / Technical Advisor Investisseurs résidentiel

Plus en détail

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM.

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. NOTE EXPLICATIVE Principe général Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. L état Français, au lieu d allouer une subvention aux entreprises locales a décidé pour plus de réactivité

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés

Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés Produire de l électricité solaire sur les terrains non utilisés Faire face au changement avec Phoenix Solar une exploitation rentable des terrains vierges Générez des revenus à long terme La réhabilitation

Plus en détail

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées)

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées) Informations financières consolidées sélectionnées au Tour Ariane 5, place de la Pyramide 92088 Puteaux La Défense Cedex Informations financières consolidées sélectionnées au COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

Plus en détail

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com FINANCEMENT DES TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com SOMMAIRE Présentation SMALT énergie Compréhension du contexte actuel 3 9 SOMMAIRE Réponses aux besoins Assistance

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE REALISATION D UNE INSTALLATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Puissance crête : 2940 Wc M AMANDIER - 13013 - MARSEILLE Devis N GNB2011-06-01-03 du 01/06/2011 Votre interlocuteur

Plus en détail

LISTE DES REFERENCES INGELYO

LISTE DES REFERENCES INGELYO LISTE DES REFERENCES INGELYO PROJETS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES INGELYO Bureau d études et d ingénierie solaire photovoltaïque Siège social : Villa Célony 1175 Montée d Avignon 13090 Aix en Provence Siret

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr

LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr LE POTENTIEL PARTICIPATIF DES Enr Pour se détourner d une épargne fossile ou fissile Journées d été EELV - Août 2012 Jean-Yves GRANDIDIER Claudio RUMOLINO INTRODUCTION Pourquoi des mécanismes participatifs

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES «CONDUCTEUR DE TRAVAUX»

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES «CONDUCTEUR DE TRAVAUX» Document mis à jour le 04/02/2015 APGP - Association Paritaire de Gestion du Paritarisme 8 rue du chalet - 75010 PARIS Tél. : 01 42 84 28 71 - Fax : 01 42 02 68 53 cpnef.architecture@apgp.fr www.branche-architecture.fr

Plus en détail

Business Plan. Ex : «Montpellier Business Plan»

Business Plan. Ex : «Montpellier Business Plan» Business Plan Ex : «Montpellier Business Plan» 1 Objectifs Créer, Reprendre, Prendre une participation (active/passive), Suivre une entreprise Recherche de fonds : Prêts bancaires Partenariats financiers

Plus en détail

Rapport spécial des commissaires aux comptes sur les conventions réglementées

Rapport spécial des commissaires aux comptes sur les conventions réglementées Rapport spécial des commissaires aux comptes sur les conventions réglementées Aux actionnaires, En notre qualité de commissaires aux comptes de votre société, nous vous présentons notre rapport sur les

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque Donnez une nouvelle énergie à votre territoire Solaire photovoltaïque Collectivités territoriales, Propriétaires fonciers, Industriels LES ENJEUX 01 AVEC LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE, Tirez aujourd hui les

Plus en détail

Le solaire photovoltaïque Centrale solaire au sol: les étapes technico-économiques pour le développement du projet

Le solaire photovoltaïque Centrale solaire au sol: les étapes technico-économiques pour le développement du projet Le solaire photovoltaïque Centrale solaire au sol: les étapes technico-économiques pour le développement du projet EFE, Paris, 27/01/2010 Yannick BAUER, Co-directeur Juwi EnR juwi, l énergie est là 2 Notre

Plus en détail

financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012

financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012 Comment bien choisir le financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012 La détection du désir d investissement 3 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012

Plus en détail

Jean-Luc Guiziou. Rencontres Métiers La Finance

Jean-Luc Guiziou. Rencontres Métiers La Finance Rencontres Métiers La Finance Jean-Luc Guiziou Rencontres Métiers La Finance Profil financier de TOTAL Chiffre d affaires RN ajusté (part Groupe) Investissements Niveaux d investissements de TOTAL Réalisations

Plus en détail

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération

Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération Centrales villageoises photovoltaïques Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération 1. Les caractéristiques techniques de la toiture et du bâtiment... 1 2. Les critères susceptibles

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION

PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION FINANCEMENT EN DÉFISCALISATION GIRARDIN INDUSTRIELLE D INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS DANS LES DÉPARTEMENTS ET COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER Article 199 undecies

Plus en détail

Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe. En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER

Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe. En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER ! Du 17 février 2015 au 30 septembre 2015, ATOUT PIERRE

Plus en détail

PERFORMANCE PIERRE : LA PROMOTION IMMOBILIERE

PERFORMANCE PIERRE : LA PROMOTION IMMOBILIERE PERFORMANCE PIERRE : LA PROMOTION IMMOBILIERE Cet investissement propose aux investisseurs privés et institutionnels d acquérir des participations dans des sociétés de promotions et de profiter ainsi d

Plus en détail

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE CHAPITRE I ACTEURS, OBJECTIFS ET MODALITES DU DIAGNOSTIC FINANCIER 1) Les champs d application et les acteurs du diagnostic financier ACTEURS CONCERNES Dirigeants

Plus en détail

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM.

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. NOTE EXPLICATIVE Principe général Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. L état Français, au lieu d allouer une subvention aux entreprises locales a décidé pour plus de réactivité

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

PROJET DE CENTER PARC SUR LA COMMUNE DU ROUSSET LES ÉLÉMENTS ESSENTIELS DU MONTAGE JURIDIQUE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITÉS

PROJET DE CENTER PARC SUR LA COMMUNE DU ROUSSET LES ÉLÉMENTS ESSENTIELS DU MONTAGE JURIDIQUE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITÉS PROJET DE CENTER PARC SUR LA COMMUNE DU ROUSSET LES ÉLÉMENTS ESSENTIELS DU MONTAGE JURIDIQUE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITÉS 1 SOMMAIRE Les étapes déjà lancées Estimer les montants Pré-modéliser le

Plus en détail

Banque et Capital-Investissement Un double partenariat pour les PME. Alger, 11 et 12 mars 2009

Banque et Capital-Investissement Un double partenariat pour les PME. Alger, 11 et 12 mars 2009 11 mars2009 Banque et Capital-Investissement Un double partenariat pour les PME Alger, 11 et 12 mars 2009 Amaury Mulliez, Proparco Représentant Maroc et Capital-investissement au Maghreb RAPPEL: DIFFERENCE

Plus en détail

Présentation à PlanetPME

Présentation à PlanetPME Présentation à PlanetPME 1 akol energies Un partenaire solide pour un investissement de long terme Un positionnement original Un focus particulier sur les centrales solaires intégrées au bâti Une équipe

Plus en détail

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS POUR UNE PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (PME) préparé par François BROUARD, DBA, CA Eric Sprott School of Business Carleton University 1125 Colonel By Drive,

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

PIERRE PLUS CILOGER. Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable. Immobilier d entreprise

PIERRE PLUS CILOGER. Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable. Immobilier d entreprise PIERRE PLUS Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable Immobilier d entreprise CILOGER ! Avertissement L investissement en parts de la SCPI PIERRE PLUS présente les

Plus en détail

En route vers le développement durable

En route vers le développement durable En route vers le développement durable Mars 2010 Une nouvelle majoration pour le NP0% dans le Neuf Le financement des panneaux Photovoltaïques La norme BBC La norme BBC : le principe Principe : le logement

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise L investissement des collectivités locales : un enjeu national «L investissement des collectivités locales est nécessaire à l avenir économique et à la cohésion sociale du

Plus en détail