ESTIMATIONS DES CHARGES D UN PROJET DE SYSTEME D INFORMATIONS. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESTIMATIONS DES CHARGES D UN PROJET DE SYSTEME D INFORMATIONS. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 1"

Transcription

1 ESTIMATIONS DES CHARGES D UN PROJET DE SYSTEME D INFORMATIONS 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 1

2 - Risques projets Sommaire: - Estimation des charges - Méthodes d Estimation 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 2

3 ANALYSE DU RISQUE Qu est ce que le risque dans le cadre d un projet de développement d un système d informations? 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 3

4 ANALYSE DU RISQUE - Définition générale Risque =(coût des conséquences d un événement craint) x (probabilité d apparition) Apparition du risque peut mettre en cause le processus projet, notion de risque d échec. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 4

5 ANALYSE DU RISQUE - Constats d échecs ou dérives Taux d échec = 3/4 environ. 1/10 par abandon, 3/4 en dépassement de budget et/ou délai, 1/2 n ayant pas atteint les objectifs, - Objectif du chef de Projet: identifier les facteurs de risque d échec d un projet. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 5

6 ANALYSE DU RISQUE - Facteurs de risque Liés aux caractéristiques du projet Taille du projet Etendue fonctionnelle Choix technologiques Complexité de l intégration Effectifs 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 6

7 ANALYSE DU RISQUE - Facteurs de risque Liés à l environnement du projet Etendue du projet par rapport à l entreprise cliente Incidence des changements liés au projet sur l organisation Stabilité de l équipe du projet 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 7

8 ANALYSE DU RISQUE - Profil de risque d un projet (exemple) Nature Risque Taille du projet Difficulté technique Degré d intégration Contraintes organisationnelles Changement Stabilité équipe projet Degré du risque / projet /09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 8

9 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT - Choix d un modèle de développement - Mise en place du dispositif de coordination - Choix des modalités de participation des utilisateurs - Mise en place de tableaux de bord de pilotage du projet 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 9

10 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT - Gérer le risque par les biais des choix précédents Risque lié à la taille : Faible visibilité => développement par itérations, modèle en spirale, attention au mode de facturation du projet, dépassement des charges, Équipe importante => dispositif de coordination formelle, tableaux de bord formalisés, Risque technique : Résultante de la complexité => nécessite une bonne maîtrise des compétences de son équipe et une affectation de chaque membre au poste le mieux approprié matrices de compétences Problématique liée à la programmation ou la nouveauté => développement en cascade avec deux étapes majeures, modèle en W 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 10

11 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT Risque lié à l intégration : appelle une coordination personnelle. Modèle en V (facilite l intégration modulaire). Configuration organisationnelle Recherche d un consensus décisionnel Modèle du cycle RAD Risque lié au changement : Participation des différents acteurs, Modèle de développement évolutif (si les contraintes de budget et de délai sont faibles). Instabilité de l équipe du projet Management des hommes, Doublonnage des compétences Documentation du projet, 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 11

12 STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT - Cas particulier: projet à très court délai Démarche qualité efficace et pragmatique Possibilité de mettre en œuvre une méthode RAD => s assurer de la participation active des utilisateurs. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 12

13 PLAN DE DÉVELOPPEMENT - Mise en oeuvre de la stratégie de développement - Trois actions Valider la production, Décider de l organisation du projet, Gérer l avancement du projet, changement 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 13

14 PLAN DE DÉVELOPPEMENT Analyse des risques du projet Objectifs du Processus de décision Objectifs du Processus de production Stratégie de développement: Modèle de développement Dispositif de coordination Modalité de participation Tableau de bord Objectifs du Processus de changement Fin du plan de développement 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 14

15 ESTIMATION DES CHARGES - Charge et durée / délai Charge La CHARGE d un projet, est la quantité de travail à fournir pour conduire le projet, indépendamment du nombre d intervenants au sein de l équipe, La Charge, est exprimée en Jours Homme, Mois Homme, ou Années Homme, elle permet: D obtenir un budget projet, De définir la taille, et les enjeux humains (équipe) d un projet.» Projet < 3 m/h => très petit projet» Projet < 9 m/h => petit projet» Projet < 40 m/h => projet moyen» Projet < 100 m/h => grand projet» Projet > 100 m/h => très grand projet 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 15

16 ESTIMATION DES CHARGES - Charge et durée/ délai Durée, délai La Durée ou le Délai du projet, correspond au temps nécessaire pour le conduire en terme d espace de temporel, La durée / délai, dépend de l effectif de l équipe projet, évaluation non isotrope (9 personnes pendant un mois ne sont pas équivalentes à 1 personne pendant 9 mois) 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 16

17 ESTIMATION DES CHARGES - Au niveau du projet global - Au niveau de l étape Ordre de grandeur : jours/homme Ajuster le découpage Sous-traiter Prévoir le temps de gestion du projet: Ordonnancement, planification, Ré-estimé, reste à faire, consommé, affectations 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 17

18 ESTIMATION DES CHARGES - Au niveau de la phase Planification détaillée de la phase, Planification des livrables intermédiaires, Planification du pilotage de projet, du suivi, mesure des écarts, Affectation des ressources, 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 18

19 ESTIMATION DES CHARGES - Au niveau de la tâche Affectation des ressources individuelles, Planification fine de la tâche, - Utilisation de techniques d estimation adaptées au niveau de granularité 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 19

20 LES MÉTHODES D ESTIMATION Loi de Parkinson : «le travail se dilate jusqu à remplir le temps disponible» «loi du marché»: la charge correspond au prix à proposer pour remporter l appel d offres, Méthodes classiques: Delphi, Cocomo / Diebold, évaluation analytique et «points de fonction» 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 20

21 Principe LES MÉTHODES D ESTIMATION Construire un référentiel d estimation rassemblant l expertise des projets antérieurs Faire une estimation de la taille du projet à l aide d une unité de mesure Ajuster la taille ou la charge brute en fonction des spécificités du projet Répartir la charge entre les différentes étapes. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 21

22 DELPHI Méthode élaborée en 1948 par la Rand Corporation, basée sur le jugement d experts Principe est de rechercher des analogies avec des projets antérieurs, et d affiner successivement les ratios énoncés par plusieurs experts jusqu à obtention d une convergence, 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 22

23 Répartition Proportionnelle C h a r g e s p r o j e t é e s ( = l e t o t a l ) C h a r g e s c o n n e x e s S p é c i f i c a t i o n C o n c e p t i o n R é a l i s a t i o n I n t é g r a t i o n s i t e V a l i d a t i o n s i t e I n t é g r a t i o n u s i n e V A B F T V a l i d a t i o n u s i n e M a n u e l s C h a r g e s t r a n s v e r s e s M a î t r i s e d o e u v r e E n c a d r e m e n t d e s é q u i p e s Q u a l i t é 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 23

24 Répartition Proportionnelle C o e f f i c i e n t s d u c y c l e e n " V " C h a r g e s c o n n e x e s P h a s e R a t i o C e s c h a r g e s s 'é v a lu e n t d i r e c t e m e n t. S p é c ific a t io n s X % C o n c e p ti o n Y % R é a lis a t io n ( C h a r g e p iv o t ) Z % In t é g r a t io n u s in e T % V a lid a t i o n u s in e V % T O T A L ( C h a r g e p r o j e t é e ) % Il e n r é s u lt e q u e l'o n o b t ie n t la c h a r g e p r o j e t é e p a r : C h a r g e p iv o t = Z % x C h a r g e p r o je t é e S o it : C h a r g e p r o j e t é e = /Z x C h a r g e p i v o t C h a r g e c o n n e x e = n h x j C o e f f i c i e n t s d e s c h a r g e s t r a n s v e r s e s L e s c o e f fic ie n ts c i- d e s s o u s s o n t a p p li q u é s a u x c h a r g e s c i- d e s s u s ( C h a r g e s p r o je t é e s e t C h a r g e s c o n n e x e s ) T â c h e s R a t i o M a ît r is e d 'œ u v r e A % E n c a d r e m e n t d e s é q u ip e s B % Q u a lit é C % Il e n r é s u lt e q u e l'o n o b t ie n t la c o n t r i b u ti o n a u i x c h a r g e s t r a n s v e r s e s d 'u n e c h a r g e p r o je té e o u c h a r g e c o n n e x e p a r la f o r m u l e : C h a r g e s t r a n s v e r s e s = ( A + B + C ) % x [ C h a r g e s p r o j e t é e s + C h a r g e s c o n n e x e s ] 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 24

25 CYCLE EN «V» 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 25

26 CYCLE EN «V» 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 26

27 Répartition Proportionnelle Les charges projet correspondant à un cycle en V s évaluent approximativement de la façon suivante: Phases Ratio : Spécifications 10 Conception 21 Réalisation +TU 47 Intégration 11 Validation 11 Total 100 % 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 27

28 Répartition Proportionnelle Charges transversales: Tâches Ratio Maîtrise d œuvre 4% Encadrement des équipes 6% Qualité 3% Total 13 % Charges connexes: généralement de l ordre de: 7-15%, dont : 3-5% documentation, formation utilisateurs, charte ergonomique, maquettage, accompagnement au démarrage, 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 28

29 Répartition Proportionnelle La charge globale du projet, en fonction du niveau de maîtrise de l environnement, de l équipe de réalisation et conception, de compétence du client, varie entre: 2 et 3 fois la charge de développement, estimée pour une équipe moyenne. Retenir la méthode 2.5 (/charge de développement), pour obtenir la charge globale maxi avec une équipe normale, elle baissera généralement à 2.2 avec une équipe expérimentée en environnement connu. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 29

30 Répartition Proportionnelle Tâches élémentaires Charges Réalisation Charges Totales L ergonomie des écrans Création d un simple (1 à 4): 0,75 J 2 J Création d un moyen (5 à 6): 1 J 2,5 J Création d un complexe (7 à 8): 1,5 J 3,75 J Modification d un écran : 0.3 J 0,75 J Les sources TP/Batchs (programmes et sous-programmes) En Création Les sources simples (1 à 4): 1 J 2,5 J Les sources moyens (5 à 6): 2 J 5 J Les sources complexes (7 à 8): 3 J 7,5 J En Modification Les sources simples : 0,3 J 0,75J Les sources moyens : 0,75 J 2 J Les sources complexes : 1,5 J 3,75 J 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 30

31 Répartition Proportionnelle On admet généralement que le délai incompressible pour réaliser un projet est : Tmin = 2,5 x (Chm) 1/3 où Tmin est exprimé en mois et Chm en hommes x mois. Le délai optimum correspond au meilleur compromis entre délai, encadrement et prise de risques : Topt = 1,4 x Tmin Les unités d œuvre sont évaluées dans le cadre du délai optimum 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 31

32 LES MÉTHODES À MODÈLE : COCOMO ET DIEBOLD Constructive Cost Model (COCOMO) Boehm 1981 Deux hypothèses : Un informaticien évalue mieux la taille du logiciel à développer que la quantité de travail nécessaire Il faut toujours le même effort pour écrire un nombre donné de lignes de programme, quel que soit le langage (3eme génération) 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 32

33 COCOMO ET DIEBOLD L unité : l instruction source Le modèle permet d obtenir la charge de réalisation en m/h et le délai normal recommandé Formules de calcul : Charge en mois/homme = a (Kisl) b Kisl = kilo instruction source testée 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 33

34 COCOMO ET DIEBOLD Durée normale en mois = c(charge) d Les paramètres a, b, c et d dépendent de la catégorie du projet. Soit l la taille du logiciel. Projet simple si l< 50 Kisl, spécifications stables, petite équipe. Projet moyen si 300 Kisl >l > =50 Kisl, spécifications stables, petite équipe. Projet complexe si l >300 Kisl, grande équipe. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 34

35 COCOMO Type de projet Charge en mois homme Durée en mois Simple C= 3,2 (Kisl) 1,05 D= 2,5( C ) 0,38 Moyen C= 3 (Kisl) 1,12 D= 2,5( C ) 0,35 Complexe C= 2,8 (Kisl) 1,2 D= 2,5( C ) 0,32 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 35

36 Exemple COCOMO Soit un projet visant à développer un logiciel de instructions sources C est un projet MOYEN par la taille du logiciel. Charge = 3*(100) 1,12 = 521 mois/homme Durée normale = 2,5* (521) 0,35 = 22 mois Ce qui donne une taille moyenne de l équipe = 521 / 22 = 23 personnes. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 36

37 COCOMO Il faut tenir compte des «facteurs correcteurs» d estimation de charge. Quatre sources de risque sur l estimation Exigences attendues du logiciel caractéristiques de l environnement technique (matériel) Caractéristiques de l équipe projet Environnement du projet lui-même 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 37

38 COCOMO Les facteurs logiciels sont : Fiabilité du logiciel : influence forte si exigence dans ce sens Base de données : mesuré par le ratio (volume de données gérées en octets) /(taille du logiciel en lignes) L influence du facteur est faible si le ratio<10, très forte si ratio>1000 Complexité : celle des algorithmes Temps d exécution : crucial si temps réel 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 38

39 COCOMO Les facteurs matériels sont : Taille mémoire : optimisation Stabilité de l environnement : logiciel de base Contrainte de délai : par rapport au délai calculé «théorique». 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 39

40 COCOMO La correction intervient dans la formule : Charge nette = produit (valeurs des facteurs correcteurs) * Charge brute Démarche en cinq étapes: Estimation du nombre d instructions source, Calcul de la charge «brute», Sélection des facteurs correcteurs, Calcul de la charge nette, Evaluation de la durée sur la charge nette, 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 40

41 DIEBOLD Version antérieure et simplifiée de COCOMO. Connaît le nombre d instructions à écrire et donne le temps en jours Temps(jours) = (complexité)*(savoirfaire)*(connaissance)*(kisl) 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 41

42 DIEBOLD Complexité du logiciel. 10<=c<=40 Savoir-faire, expérience du programmeur Forte expérience: 0,65 Faible expérience: 2 Connaissance de l environnement technique : 1 = bonne 2 = faible 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 42

43 POINTS de FONCTION A. Albrecht (IBM) 1979 Principe : Estimation à partir d une description externe du futur système, et de ses fonctions. 5 types d unité d œuvre et 3 degrés de complexité 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 43

44 POINTS de FONCTION Détermination du périmètre de l application Identification du composant Evaluation complexité de chaque composant Calcul poids en points de fonction pour chaque composant Calcul nombre brut de points de fonction 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 44

45 POINTS de FONCTION Pour un projet donné on calcule son poids en «points de fonction». Méthode: Comptage des points au début du projet Comptage en fin Ecart = changement d envergure Evaluation : Calcul de la taille, Ajustement de la taille, Transformation en charge. 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 45

46 POINTS de FONCTION Composants fonctionnels : Groupe logique de données internes (GDI) Groupe logique de données externes (GDE) Entrée de traitement (ENT) Sortie de traitement (SORT) Interrogation (INT) 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 46

47 POINTS de FONCTION Complexité d un composant : Faible Moyenne Elevée Nombre de points de fonction du composant : Tableau de correspondance entre la complexité et le type du composant = > poids 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 47

48 Calcul du nombre de points de fonction brut : exemple Entité GDI (Groupe logique de données internes) GDE (Groupe logique de données externes) ENT (Entrée de traitement) SORT (Sortie de traitement) INT (Interrogation) PFB (Points fonction bruts) Complexité Nb de composants A dénombrer Faible Moyenne Elevée Faible Moyenne Elevée Faible Moyenne Elevée Faible Moyenne Elevée Faible Moyenne Elevée Poids Fixé Nb de Points de fonction /09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 48

49 POINTS de FONCTION Composants des points de fonction Utilisateurs entrées sorties interrogations Application GDI entrées sorties interrogations Autres applications GDE 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 49

50 POINTS de FONCTION Le Point de Fonction Brut est ensuite ajusté par une appréciation des spécificités du projet. 14 facteurs d influence sont identifiés, auxquels sont attribués une note de 0 à 5 en fonction du degré d influence. (leur somme DIT est nommée degré d influence total= SOMME (Di i, i = 1 à 14 )) Le Point de Fonction Ajusté ou nombre ajusté de points PFA = (0,65 +DIT/100)* PFB 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 50

51 POINTS de FONCTION Degrés d influence du système Transmission des données Système distribué Contrainte de performance Configuration à utilisation intensive Taux de transaction Saisie interactive Convivialité Mise à jour en temps réel Complexité des traitements Réutilisation Facilité d exploitation Portabilité de l application Flexibilité de modification 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 51

52 POINTS de FONCTION Echelle de 0 à 5 des degrés d influence 0 inexistante ou sans influence 1 influence secondaire 2 influence restreinte 3 influence moyenne 4 influence importante 5 influence intensive partout 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 52

53 POINTS de FONCTION Le Point de Fonction permet de donner le nombre d instructions source utiles (ISL) pour COCOMO ou DIEBOLD avec la formule : ISL (lprocédural)= 118, 7 * PFA /09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 53

54 POINTS de FONCTION En fin d étude préalable 3 jh si projet moyen/pf 2 jh si petit projet/pf 4 jh si grand projet/pf En fin d étude détaillée : 1 à 2 jh / PF selon l environnement Réalisation en L4G 1jH/10 PF Conception + Réalisation en RAD : 0,5 jh/pf 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 54

55 Questions / Réponses 05/09/2007 V1.0 Gestion projets - Estimation charges 55

Rappel de la première partie

Rappel de la première partie Conduite de projets (informatiques) Eric Bourreau Thérèse Libourel 1 Rappel de la première partie Définition et terminologie Projet (besoin objectif) gestion d un projet (estim, planif, pilot, suivi) Le

Plus en détail

Estimation des charges. «Le travail se dilate jusqu à remplir le temps disponible»

Estimation des charges. «Le travail se dilate jusqu à remplir le temps disponible» «Le travail se dilate jusqu à remplir le temps disponible» Le savoir faire du chef de projet Pas d excès d optimisme Retour sur expérience Toujours garder de la marge Identifier les points à risque Ne

Plus en détail

6. Le management des délais du projet (estimation)

6. Le management des délais du projet (estimation) 6. Le management des délais du projet (estimation) 6.1 Processus et méthodes liés à l estimation des charges 6.2 Le jugement d experts 6.3 L estimation par analogie 6.4 Les estimations à base quantitative

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2009» Concours EXTERNE d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Rapport Technique" Thème : conception et développement logiciel Note : 15,75/20 Rapport technique

Plus en détail

A-t-on le temps de faire les choses?

A-t-on le temps de faire les choses? A-t-on le temps de faire les choses? A-t-on le temps de faire les choses? Un parcours de 25 ans dans le domaine des Systèmes d'information de 6 grandes entreprises Consultante depuis 19 ans Mission / contrats

Plus en détail

MESURE & ESTIMATION DES PROJETS LOGICIELS

MESURE & ESTIMATION DES PROJETS LOGICIELS C E N T R E D E MAITRISE DES SYSTEMES ET DU LOGICIEL MESURE & ESTIMATION DES PROJETS LOGICIELS INTRODUCTION N.Trèves / CNAM - CMSL / Mesure & estimation des projets logiciels 31-3-04 / Vers. 1.0 Page 1

Plus en détail

Notions de Gestion de Projet (Partie 2)

Notions de Gestion de Projet (Partie 2) Notions de Gestion de Projet (Partie 2) QCM Sommaire 1ère 1 Partie Sommaire 2ème 2 Partie - Problématique de départ Structure et Pilotage d un projet - Qu est ce qu un projet? - Vocabulaire spécifique

Plus en détail

Cours Gestion de projet : Corrigés des exercices

Cours Gestion de projet : Corrigés des exercices Cours Gestion de projet : Corrigés des exercices 1. Le découpage structurel : corrigé.... L'analyse des risques : corrigé...3 3. L analyse de la valeur monétaire attendue (arbre de décision): corrigé...5

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

WBS est une décomposition successive d une activité plus grande (le projet lui même) dans des activités plus petites.

WBS est une décomposition successive d une activité plus grande (le projet lui même) dans des activités plus petites. Démo 1- Correction Gestion de projet Professeur : Bruno Dufor Démonstrateurs : Marouane Kessentini Hassen Grati Partie théorique : Exercice 1 : WBS (Work Breakdown Structure) 1. Qu est-ce que WBS? «Décomposition

Plus en détail

Chapitre 3 : Découper pour estimer pour planifier

Chapitre 3 : Découper pour estimer pour planifier I - Pourquoi découper? Un découpage précis du chemin à parcourir, et des différentes parties du produit à construire, permet une bonne identification et optimisation : Des ressources. Des délais. Des charges

Plus en détail

Phase 2 : Mettre en œuvre. Gestion des projets. Les étapes de mise en œuvre. La méthodologie. R Collomp - D Qualité D 1 Ges4on de projets part 3

Phase 2 : Mettre en œuvre. Gestion des projets. Les étapes de mise en œuvre. La méthodologie. R Collomp - D Qualité D 1 Ges4on de projets part 3 Phase 2 : Mettre en œuvre Gestion des projets Les étapes de mise en œuvre La méthodologie Etapes en amont E. Définition des étapes Faire un découpage du projet en étapes De manière appropriée Trop simple

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 PRE-REQUIS... 2 ACTIVITES ET LIVRABLES...

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

Pratique de logiciels de planification

Pratique de logiciels de planification Pratique de logiciels de planification MASTER TECHNOLOGIE & HANDICAP Université Paris 8 Sommaire Introduction Organisation d un projet Les principaux axes de la planification Gestion des tâches Gestion

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Le livrable 3 demande à l équipe d utiliser le progiciel d ordonnancement MS Project afin de réaliser les opérations suivantes :

Le livrable 3 demande à l équipe d utiliser le progiciel d ordonnancement MS Project afin de réaliser les opérations suivantes : Gestion de Projet Projet de session Livrable 3 Planification du projet Description Le livrable 3 consiste a : Objectifs saisir les tâches ; créer les lots de travail ; déterminer les prédécesseurs ; déterminer

Plus en détail

Dimensionner une application ou un projet?

Dimensionner une application ou un projet? CNAM- 13 Juin 2001 Processus d estimation de projet logiciels dans les domaines de Systèmes d Information Dimensionner une application ou un projet? François de Verdière Directeur IMRglobal ! Préambule!

Plus en détail

Gestion de Projet. Génie Logiciel. Renaud Marlet. LaBRI / INRIA. http://www.labri.fr/~marlet. (d'après A.-M. Hugues) màj 19/04/2007

Gestion de Projet. Génie Logiciel. Renaud Marlet. LaBRI / INRIA. http://www.labri.fr/~marlet. (d'après A.-M. Hugues) màj 19/04/2007 1 Génie Logiciel (d'après A.-M. Hugues) Gestion de Projet Renaud Marlet LaBRI / INRIA http://www.labri.fr/~marlet màj 19/0/007 Est-ce bien nécessaire? Principes de gestion = beaucoup d'évidences Pourtant

Plus en détail

SEANCE 2 INTRODUCTION

SEANCE 2 INTRODUCTION SEANCE 2 INTRODUCTION Types de développement des SI Développement sur mesure SI développé from scratch par des pro de SI en fonction des besoins d utilisateur. o Coût o Temps o Erreur o + Besoins Développement

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on Phase 4 : Amélioration Revue de direction Actions correctives Retour expérience Valorisation Actions d amélioration Réexamen des risques significatifs non totalement éliminés ou les besoins non totalement

Plus en détail

Licence en Informatique à Horraire Décalé. Cours Gestion de projet informatique Première partie

Licence en Informatique à Horraire Décalé. Cours Gestion de projet informatique Première partie Licence en Informatique à Horraire Décalé Cours Gestion de projet informatique Première partie 1 PLAN Introduction 1. Les concepts de base en management de projet : 3-33 2 Les processus du management de

Plus en détail

GESTION DE PROJET. Toute action ou ensemble d actions destiné à réaliser un. objectif, qu il soit physique ou intellectuel (un bâtiment,

GESTION DE PROJET. Toute action ou ensemble d actions destiné à réaliser un. objectif, qu il soit physique ou intellectuel (un bâtiment, GESTION DE 2.PROCESSUS? Toute action ou ensemble d actions destiné à réaliser un objectif, qu il soit physique ou intellectuel (un bâtiment, une machine, une étude, un divertissement, une démarche individuelle

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel. David Janiszek. Le projet. En résumé. Troisième partie III. Eléments de gestion de projet

Cours de Génie Logiciel. David Janiszek. Le projet. En résumé. Troisième partie III. Eléments de gestion de projet Troisième partie III Eléments de gestion de projet Un projet informatique est l ensemble des activités et des actions à entreprendre pour répondre au besoin d informatisation d un ensemble de tâches dans

Plus en détail

Questions de révision Gestion de projet Janvier- février 2010

Questions de révision Gestion de projet Janvier- février 2010 CHAPITRE 1 1. Quel est le rôle du promoteur? Le promoteur est celui qui veut que le projet se réalise. C est lui qui conçoit l idée et qui détermine les paramètres clés du projet. Il doit aussi déterminer

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

LE KIT DU MANAGER DE PROJETS

LE KIT DU MANAGER DE PROJETS LE KIT DU MANAGER DE PROJETS Ce kit est basé sur les travaux du Professeur Hugues Marchat (parus aux éditions Eyrolles) complétés par les expériences opérationnelles de Denis Lannel. Sommaire Travailler

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Gestion de projet- Indicateurs de performance

Gestion de projet- Indicateurs de performance GESTION DE PROJET Pour réaliser ce Tp, vous devez disposer du contexte Itaste et d'un accès à la base de données Itaste, hébergée sur notre serveur de bases de données de production. Vous utiliserez Microsoft

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

ÉTUDE DE FAISABILITÉ HUMAINE (EFH) OU ÉTUDE D IMPACT HUMAIN (EIH): UN OUTIL POUR LA CONDUITE DU CHANGEMENT Jean-Pierre Brun

ÉTUDE DE FAISABILITÉ HUMAINE (EFH) OU ÉTUDE D IMPACT HUMAIN (EIH): UN OUTIL POUR LA CONDUITE DU CHANGEMENT Jean-Pierre Brun ÉTUDE DE FAISABILITÉ HUMAINE (EFH) OU ÉTUDE D IMPACT HUMAIN (EIH): UN OUTIL POUR LA CONDUITE DU CHANGEMENT Jean-Pierre Brun ACTIONS STRATÉGIQUES 1. Élever au niveau corporatif la réflexion sur les impacts

Plus en détail

Gestion des Incidents (Incident Management)

Gestion des Incidents (Incident Management) 31/07/2004 Les concepts ITIL-Incidents 1 «Be prepared to overcome : - no visible management ou staff commitment, resulting in non-availability of resources - [ ]» «Soyez prêts a surmonter : - l absence

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT FORMATION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT Présentation rapide Jamal Achiq Consultant - Formateur sur le management de projet, MS Project, et EPM Certifications: Management de projet : «PRINCE2, Praticien»

Plus en détail

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique Collectivités Finances Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres à

Plus en détail

Processus d Informatisation

Processus d Informatisation Processus d Informatisation Cheminement de la naissance d un projet jusqu à son terme, deux grandes étapes : Recherche ou étude de faisabilité (en amont) L utilisateur a une idée (plus ou moins) floue

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Introduction à la Gestion de Projets

Introduction à la Gestion de Projets v1.1 Introduction à la Gestion de Projets Promotion M2-SAR-2009 - Module ISR Jean-Baptiste Voron jean-baptiste.voron@upmc.fr Prolégomènes Ce cours est inutile! Enfin presque... Pratiquez : Il n y a que

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA GRH PUBLIQUE LOCALE

LES ENJEUX DE LA GRH PUBLIQUE LOCALE Convention sectorielle 2005-2006 Pacte pour une fonction publique locale et provinciale solide et solidaire Formation du personnel des pouvoirs locaux et provinciaux LES ENJEUX DE LA GRH DANS L ADMINISTRATION

Plus en détail

Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information"

Introduction à la conduite de projet systèmes d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information" Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/principes/guide-introduction

Plus en détail

La gestion de projets. Data & Information System

La gestion de projets. Data & Information System La gestion de projets Data & Information System SOMMAIRE Rédacteurs : Réf.: D. Blondel / F. Barthelemy AXIO_POLARIS_V1 NOTRE VISION DE LA GESTION DE PROJETS LES POINTS DE FONCTION LA SOLUTION POLARIS LE

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

silog erp L'ERP le plus complet

silog erp L'ERP le plus complet silog erp L'ERP le plus complet SILOG 8.5 version SILOG ERP répond aux besoins de la PME moderne confrontée à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites, EDI, qualité ISO, législation

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

QUALITE LOGICIELLE. 1- Norme NF ISO/CEI 9126 2-6 sigma (6 σ) 3- CMMI. UV IF 05 - printemps 08 - M4

QUALITE LOGICIELLE. 1- Norme NF ISO/CEI 9126 2-6 sigma (6 σ) 3- CMMI. UV IF 05 - printemps 08 - M4 QUALITE LOGICIELLE 1- Norme NF ISO/CEI 9126 2-6 sigma (6 σ) 3- CMMI QUALITE LOGICIELLE : Norme NF ISO/CEI 9126 Qualité logicielle : Définition Identifier les forces et les faiblesses d un produit logiciel

Plus en détail

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Outils et guides Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Mai 2013 Le document source est téléchargeable

Plus en détail

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE DOCTRINE D EMPLOI APPROUVEE PAR LE C.N.O.S. DU 13 NOVEMBRE 2014 Principes : Le fonds de soutien créé par la loi de finances initiale pour

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

ERPme Les étapes essentielles

ERPme Les étapes essentielles ERPme Les étapes essentielles Sélection-Implantation- Optimisation francis.decasteau@crif.be Gsm : 0498 919316 Agenda Qu est-ce qu un ERP Caractéristiques,avantages,Contraintes Etapes du cycle de vie d

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d accompagnement à la certification EN 9100 V 2003 TERMES DE RÉFÉRENCE

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d accompagnement à la certification EN 9100 V 2003 TERMES DE RÉFÉRENCE Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d accompagnement à la certification EN 9100 V 2003 TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIFS... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 PRE-REQUIS... 2 ACTIVITES ET

Plus en détail

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO Le rôle des Crédit Bureaux pour l accès au crédit des PME 2009 Agenda L activité des Crédit Bureaux Sujets critiques pour les PME Crédit Bureaux: quels avantages pour les PME? Exemple d évaluation Conclusion

Plus en détail

Exemple d implémentation d un. Projet SAP avec ASAP

Exemple d implémentation d un. Projet SAP avec ASAP Exemple d implémentation d un Projet SAP avec ASAP Implémentation d un ERP dans une organisation problématiques : adéquation aux besoins conduite du changement adaptation de l ERP adaptabilité aux utilisateurs

Plus en détail

METH04 ESTIMER. 70682814@fr.ibm.com Page 1 du 23-12-02

METH04 ESTIMER. 70682814@fr.ibm.com Page 1 du 23-12-02 ESTIMER 70682814@fr.ibm.com Page 1 du 23-12-02 Que faut-il estimer? Les ressources nécessaires ou charge Calcul des coûts Engagements des ressources préparer les contrats évaluer les risques Les durées

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE 1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE Cette méthode, fruit de retours d expériences, permet de maîtriser un projet QSE et d atteindre l objectif de certification. C est une véritable «feuille

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

Gestion Projet. Cours 3. Le cycle de vie

Gestion Projet. Cours 3. Le cycle de vie Gestion Projet Cours 3 Le cycle de vie Sommaire Généralités 3 Séquentiel 7 Itératif/Incrémental 17 Extreme Programming 22 Que choisir? 29 Etats Transverse 33 Cours 3 2006-2007 2 Généralités Cours 3 2006-2007

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude budgétaire. principes. objectifs.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude budgétaire. principes. objectifs. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS

AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS «Validation méthodologique de l élaboration de scores composites de performance hospitalière» 1.

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

Les différents paradigmes de programmation

Les différents paradigmes de programmation Les différents paradigmes de programmation Un peu d histoire... Les problèmes posés par les s La programmation Un peu d histoire... Les difficultés du développement La programmation procédurale (ou impérative)

Plus en détail

Construire son projet de formation en ligne

Construire son projet de formation en ligne Anne BOUTHRY Christophe JOURDAIN Construire son projet de formation en ligne Préface de Sandra Bellier Directrice du développement e-business du groupe Adecco Groupe Eyrolles, 2003, 2007, ISBN 10 : 2-7081-3734-4

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES 27.06.2015 GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES CRÉATION OU REFONTE D UN SITE INTERNET Expert indépendant en web et en communication digitale depuis 2009 6 allée Armonville, appt. 12-86000 Poitiers contact@mehdi-benyounes.com

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Page 1 de 44 alexandre.rolland@synergieassocies.com Vincent.gorlier@synergieassocies.com Page 2 de 44 SYNERGIE Associés Société de conseil et d'ingénierie La clef de votre succès : «La Synergie entre vos

Plus en détail

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011 LA GESTION DE PROJETS Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011 2 Objectifs de la formation Permettre à chacun d entre vous: d acquérir des connaissances sur le sujet de recevoir

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Les unités d'oeuvre en pratique

Les unités d'oeuvre en pratique Les unités d'oeuvre en pratique François PUPIER STERIA AQUITAINE Les unités d œuvre en pratique 1. Les enjeux 2. Panorama des méthodes mises en œuvre à Steria 3. Méthode d estimation par unités d œuvre

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en conception de dispositif e-commerce inventaire fonctionnel e-commerce.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en conception de dispositif e-commerce inventaire fonctionnel e-commerce. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

L'usine du futur : quel travail dans quel modèle économique?

L'usine du futur : quel travail dans quel modèle économique? Conférences ATEMIS L'usine du futur : quel travail dans quel modèle économique? Tommaso Pardi sociologue GERPISA, ENS-Cachan Sandro De Gasparo ergonome ATEMIS ESCP - Paris, le 2 avril 2015 L'usine du futur

Plus en détail

LA MESURE DE LA PERFORMANCE

LA MESURE DE LA PERFORMANCE LA MESURE DE LA PERFORMANCE Pour tout projet commercial, le manageur doit prévoir, dès la conception, un suivi des actions commerciales mises en œuvre. Un des rôles du manageur est en effet de contrôler,

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Cours : Gestion de Projet

Cours : Gestion de Projet Cours : Gestion de Projet Mardi 25 avril: (A. Perruchoud) i) 14.30 15.15 : définition d un projet demande de projet Mercredi 26 avril : ii) 8.00 à 9.30 : (A. Perruchoud) - organisation et auto-organisation

Plus en détail

DSCG : UE5 - Management des Systèmes d'information CARTE HEURISTIQUE...1 GESTION DE PROJET...2

DSCG : UE5 - Management des Systèmes d'information CARTE HEURISTIQUE...1 GESTION DE PROJET...2 Table des matières CARTE HEURISTIQUE...1 GESTION DE PROJET...2 DÉFINITION D'UN PROJET... 2 LES CLASSIFICATIONS DES PROJETS DE SYSTÈME D'INFORMATION...3 La classification selon des critères généraux...3

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2007 07 89 0262 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Développement de la démarche innovation I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Le tableau de bord, outil de pilotage de l association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône-Alpes) Difficile d imaginer la conduite d un bateau sans boussole

Plus en détail

Conseil opérationnel en transformation des organisations

Conseil opérationnel en transformation des organisations Conseil opérationnel en transformation des organisations STRICTEMENT CONFIDENTIEL Toute reproduction ou utilisation de ces informations sans autorisation préalable de Calliopa est interdite Un cabinet

Plus en détail

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Processus de développement centré utilisateur 1/36 LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Processus de développement centré utilisateur

Plus en détail

PROJET DE CONCEPTION (6GIN333)

PROJET DE CONCEPTION (6GIN333) PROJET DE CONCEPTION (6GIN333) Cours #7 Hiver 2012 Ordre du jour Gestion des risques Introduction Concepts & définitions Processus d analyse Outils & méthodes Résultats Pause de 15 minutes Suivit des coûts

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail