CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE EN TENANT COMPTE DE SON ECOBILAN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE EN TENANT COMPTE DE SON ECOBILAN"

Transcription

1 - - CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE EN TENANT COMPTE DE SON ECOBILAN Utiliser des matériaux perfrmants, résistants aux agents de dégradatin, renuvelables u abndants dans la nature, recyclés et recyclables, en prenant en cmpte leur écbilan. PRINCIPES DEMARCHE Les revêtements de titure nt pur rôles la prtectin du bâtiment et de ses ccupants cntre les intempéries ainsi que la régulatin thermique du bâtiment en général, et des lcaux sus titure en particulier. Pur remplir efficacement ces rôles, les matériaux et leur mise en euvre divent être de grande qualité. Les critères à prendre en cmpte dans le chix des matériaux snt dès lrs les suivants : Les prpriétés envirnnementales : elles snt identifiables par des dnnées centralisées tels que les écbilans, qui mettent en avant les résultats d analyse de différents impacts envirnnementaux. L analyse des impacts intègre l ensemble du cycle de vie des prduits. Il existe sur le marché différents utils cnsidérant plus u mins de critères d analyse et permettant d effectuer un chix rienté des matériaux et prduits de cnstructin. Sit les résultats d analyse snt énncés sus frme d un principe de ctatin glbale, et identifiable sur une échelle de référence. Sit ils snt identifiés sus frme d une synthèse uverte reprenant les résultats d étude de différents critères nn pndérés. Dans cette fiche, nus faisns référence au classement du NIBE (Nederlands Instituut vr Buwbilgie en Eclgie présentant des ctatins glbales allant de 1a «Meilleur Chix» à 7c «Chix inacceptable». Les critères cnsidérés par la NIBE snt les suivants : besins en énergie grise pur la fabricatin des matériaux, épuisement du stck de ressurces naturelles, pllutin du site d extractin des matières premières, mdificatin physique u chimique de la chaîne mléculaire, émissin de gaz plluants (CO2, SO2), facteur santé (gaz, hygrmétrie, niveau électrmagnétique), durée de vie : lngévité, entretien, recyclage, et indice de mise en valeur. Les prpriétés techniques : durée de vie, fréquence de maintenance, adéquatin aux caractéristiques de la titure (plate / à versants / ensleillement / envirnnement humide ) Les prpriétés écnmiques : cût initial et entretien Les prpriétés esthétiques : les réglementatins d urbanisme cnstituent un critère de chix des matériaux de recuvrement nn négligeable. Elles visent à maintenir une certaine harmnie visuelle et cncernent généralement le matériau, sa culeur, et la pente de titure. PAGE 1 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

2 OBJECTIFS Minimum : éviter les matériaux dnt l écbilan est le mins favrable : cuvertures métalliques zinc, aluminium, cuivre (titure inclinée), et membranes cautchuc, PVC u bitume (titure plate). Cnseillé : Sélectinner les matériaux u mdes cnstructifs avec un écbilan favrable : Pur les titures à versants : ardises naturelles dans le cas de rénvatins à l identique, tuiles de terre cuite u bétn, ardises fibr-ciment. Pur les titures plates : membrane EPDM, TPO, POCB. Les membranes peuvent seln le cas rester apparentes, être cuvertes d un empierrement assurant le lestage et aidant la régulatin thermique. De gauche à drite : tuiles terre cuite, ardises et membrane EPDM Surce : Optimum Accmpagner le chix d un matériau avec écbilan favrable d une végétalisatin de la titure. Une végétalisatin peut être de type extensif (musses et lichens) u de type intensif (plantatins et arbustes), et peut se faire tant sur une titure plate que sur une titure inclinée (myennant certains dispsitifs techniques. Une fiche spécifique est dédiée aux titures vertes (TER06 «Réaliser des titures vertes») Parmi ces différentes slutins, il faudra identifier et sélectinner les matériaux seln leur résistance dans le temps et l estimatin de leur sllicitatin. Ntns qu une réflexin apprfndie sur le type d islatin et ses perfrmances devra être menée parallèlement au chix du matériau de recuvrement et de sa technique de mise en œuvre. ELEMENTS DE CHOIX ASPECTS TECHNIQUES Nus décrivns ici les principaux matériaux existants, pur les titures à versants puis pur les titures plates. > Les titures à versants Titure en tuiles terre cuite u bétn Il existe un grand nmbre de tuiles différentes, que ce sit au niveau des frmes (Grand mule / petit mule / plate ), de la matière première (terre cuite / bétn ) u de la finitin (émaillée / vernissées / engbées ) Le chix d une tuile dit répndre aux critères liés à l esthétique, aux charges de titure impliquant un dimensinnement spécifique de charpente, ainsi qu au cût inhérent au type de tuile et à leur mise en œuvre. Seln leur frme et leurs dimensins générales, les tuiles assurernt un recuvrement variable. Pur exemple, 1 m² de titure représente +/- 15 tuiles de type «Grand mule», cntre +/- 35 tuiles de type «canal». (tuile française en terre cuite) Le nmbre influence les cûts glbaux : quantité de tuiles / main d œuvre / quantité de bis de charpente. PAGE 2 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

3 Titure en ardises naturelles u artificielles Les ardises naturelles u artificielles présentes plus u mins les mêmes caractéristiques, bien que l ardise naturelle sit plus stable dans le temps. Les ardises naturelles snt plus suvent utilisées pur la restauratin du patrimine pur une interventin à «l identique». Les techniques de mise en œuvre spécifique et la faible dispnibilité du prduit en fnt un matériau néreux suvent délaissé au prfit de l ardise artificielle pur les cnstructins «cmmunes». Seln la technique de mise en œuvre et la dimensin du matériau, le nmbre d ardise par 1 m² variera de 97 pièces à 26 pièces pur des dimensins respectives de 25x15 à 40x25. La NIT 195 du CSTC décrit la mise en œuvre crrecte de cuvertures en ardise naturelle. Elle est cmplétée par la NIT 219 qui traite de la cnceptin de raccrds de titure. Revêtements métalliques ferreux et nn-ferreux : Parmi les revêtements métalliques utilisés en titure, se truvent le zinc, l aluminium et le cuivre. Ntns que parmi les métaux, le zinc est le matériau le plus utilisé en titure, l aluminium et le cuivre snt davantage explités dans les secteurs de la rénvatin u pur des revêtements de façade. De façn générale, ces matériaux snt mis en œuvre essentiellement pur leur durée de vie supérieure, leur résistance aux agents de dégradatin et leur rapidité de mise en œuvre. La rigidité des assemblages limite en utre les prblèmes de prise au vent et de risques de déplacement (ex : muvement des tuiles par grands vents sur des znes peu accessibles ). S ils ffrent une série d avantages, ils cmprtent néanmins des pints mins favrables tels que le cût de la matière première et leur impact envirnnemental nn négligeable. Nus attirns l attentin sur le fait que certains revêtements métalliques peuvent se révéler néfastes pur l envirnnement lrs du retur des eaux de titures dans le cycle hydrlgique naturel et peu cmpatibles avec une récupératin d eau de pluie. Prenns pur exemple le cuivre qui au cntact des pluies acides va prgressivement se déstructurer et plluer l eau de pluie en «métaux lurds» nn traités en statin d épuratin cllective. Idéalement, ces eaux devraient être récupérées et déplluées avant d être évacuées vers le sl u les réseaux. (Filtrage naturel au travers de cuches drainantes et plantatins). PAGE 3 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

4 > Les titures plates Membranes EPDM EPDM : Ethylène Prpylène Diène Mnmère, Il s agit de membranes d étanchéité synthétiques cntenant une cuche d élastmère utilisée ntamment lrs de la mise en œuvre de titures végétalisées. Il s agit d une matière première d rigine nn renuvelable liée à la chimie du pétrle. Leur durée de vie supérieure à 25 ans, est supérieure à celle des membranes bitumineuses. Les membranes EPDM snt mins sumises aux phénmènes de dilatatin / rétractin thermique influençant défavrablement la durée de vie et l étanchéité des titures. Membranes d étanchéité bitumineuses : Elles snt cmpsées de bitume additinné de plymères synthétiques pur assurer l élasticité de la membrane, et de fibres de verre u plyester pur assurer la résistance à la tractin et au pinçnnement. Les lés de bitume snt cnstitués d une successin de différentes cuches cnstituant la membrane. Très fréquemment utilisés dans la cnstructin, ce type de membrane mise en œuvre à chaud tend néanmins à être remplacé seln les applicatins par des membranes EPDM mises en œuvre à frid par fixatins mécaniques. La face supérieure de la membrane peut être claire, ce qui permet dans une certaine mesure de réduire la surchauffe de surface ainsi que les effets de dilatatin. La membrane bitumineuse est généralement recuverte d un empierrement de galets rulés, d une titure végétale u de dalles sur plts dans le cas de titures terrasses. Ces recuvrements assurent à la membrane une durée de vie supérieure la prtégeant partiellement des effets du temps. Si elles ffrent de bnnes perfrmances d étanchéité, les membranes cmprtent cependant des désavantages principalement liés à leur bilan envirnnemental défavrable. Nus attirns l attentin sur le fait que les revêtements bitumineux peuvent se révéler néfastes pur l envirnnement lrs du retur des eaux de titures dans le cycle hydrlgique naturel, du fait du lessivage d hydrcarbures nn traités en statin d épuratin cllective. Idéalement, ces eaux devraient être récupérées et déplluées avant d être évacuées vers le sl u les réseaux. (séparateur d hydrcarbure u filtrage naturel au travers de cuches drainantes et plantatins). PAGE 4 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

5 Membranes d étanchéité TPO TPO : Thermplastique Plyléfine - Elles snt cmpsées de plyester renfrcé pur assurer la résistance à la tractin et au pinçnnement. C est un prduit synthétique prvenant de la plymérisatin d hydrcarbures insaturés. Il s agit d une matière première d rigine nn renuvelable liée à la chimie du pétrle, qui est néanmins classées «meilleur chix» dans le classement NIBE2009 (avec les cuvertures EPDM et POCB) sur base de l analyse de sn cycle de vie. La mise en œuvre des lés s effectue par fixatin mécanique et air chaud. La durée de vie myenne est > 25 ans. La face supérieure de la membrane peut être claire, ce qui permet dans une certaine mesure de réduire la surchauffe de surface ainsi que les effets de dilatatin. Surce : Membranes d étanchéité PVC PVC : Plychlrure de vinyle Elles snt cmpsées de granulés de PVC figés sur une armature en tile de verre assurant la résistance à la tractin et au pinçnnement. C est une matière première d rigine nn renuvelable liée à la chimie du chlre. La mis en œuvre des lés s effectue par sudage u cllage. La durée de vie myenne est > à 25 ans. Surce : Membranes d étanchéité phtvltaïques : Depuis peu snt apparues sur le marché des membranes cmbinant «Etanchéité» et «prductin électrique phtvltaïque». Il s agit de membranes à base de bitume plymère sur lesquelles snt appliquées des mdules phtvltaïques suples amrphes. L utilisatin de ce type d étanchéité est davantage adaptée aux bâtiments dispsant de surfaces de titure cnséquentes (bâtiments industriels ) mais purrait à terme se dévelpper pur des unités cnstruites plus réduites. Les aspects énergétiques des membreanes phtvltaïques snt dévelppés dans la fiche ENE21 «Installer des cellules phtvltaïques». PAGE 5 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

6 Surce : Seln le cas, les revêtements d étanchéité peuvent rester apparents u peuvent être recuverts. Dans le cas de revêtements apparents : la face supérieure de la plupart des membranes peut être claire, ce qui permet dans une certaine mesure de réduire la surchauffe de surface ainsi que les effets de dilatatin. Dans le cas de revêtements cuverts : Les techniques de recuvrement des membranes assurent plusieurs rôles : elles prtègent la membrane cntre les rayns UV, elles amélirent l aspect esthétique, elles réduisent la température superficielle en cas d ensleillement et elles ffrent (seln la technique) une perfrmance acustique. Parmi les principaux recuvrements, n distingue : L empierrement : Cnstitué de galets rulés u cncassés, ce recuvrement à pur rôle de lester la titure tut en juant un rôle de régulateur thermique et hydrique. Ces deux dernières prpriétés assurent une durée de vie accrue des membranes d étanchéité. Galets rulés / Surce : La titure végétale : Il existe différentes techniques de titures végétales, variables seln l usage de la titure et le type de plantatin. De manière générale, la titure végétale se met en œuvre directement sur l étanchéité mais en prenant sin de dispser une prtectin entre la membrane et le cmplexe végétal. Le cmplexe se cmpse d une membrane de déslidarisatin, d une membrane anti-racine, de bacs de rétentin et de drainage d eau, d une membrane textile filtrante (gétextile), du substrat et de la végétatin. Seln que la végétatin est cmpsée de musses et lichens u de plantes basses/hautes saisnnières, n parlera respectivement de titure végétale intensive u extensive. Outre des agréments liés à l envirnnement, les titures végétales ffrent un rôle de prtectin de l étanchéité, ainsi qu une perfrmance au niveau thermique et acustique. Une fiche spécifique est dédiée aux titures végétales. La questin des titures végétale est détaillée dans la fiche TER06 «Réaliser des titures vertes» de ce guide. PAGE 6 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

7 Les revêtements sur plts : Le principe cnsiste à appliquer sur l étanchéité une cuche de fibre de verre sur lesquels snt appsés les plts de supprt du revêtement. Le revêtement peut être de type minéral (dalles) u végétal (bis u dérivés). Ce type de revêtement est réalisés principalement pur les terrasses / titures terrasses. De gauche à drite : dalles sur plts, bis sur plts Surce : > Pids de la titure Le tableau ci-dessus met en évidence le pids du matériau sélectinné ainsi que sn ptentiel d utilisatin en fnctin de la pente de titure. Pids [kg/m²] * Pente Tuile céramique ± 45 à 60 (seln la technique) 25 à 50 Tuile céramique plate ± 45 à 60 (seln la technique) 30 à 80 Ardise naturelle ± 27 à à 90 Ardise artificielle ± 18 à à 90 Titure végétale extensive ± 50 à 150 (seln le substrat) 0 à 45 Titure végétale intensive ± 290 à 900 (seln le substrat) 0 à 45 Empierrement ± 100 à 130 <5 * les valeurs «pids» ne tiennent pas cmpte de la structure de pse PAGE 7 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

8 ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX > Ec-bilan des matériaux Pur les revêtements de titure en pente, le classement NIBE fait apparaître la supéririté des matériaux naturels u à base de matériaux naturels à faible transfrmatin. Titure en pente Appréciatin* Tuile en bétn 1a Meilleur Chix Tuile céramique 2a Bn chix Ardise naturelle 2a Bn chix Prfilé en fibres ciment 2b Bn chix Ardise en fibres ciment 3b Chix acceptable Prfilé métallique zingué 4b Mins bn chix Bardeaux de bitume 4b Mins bn chix Prfilé en aluminium avec cating 4c Mins bn chix Revêtement zinc 5a Chix à décnseiller Revêtement cuivre 6a Mauvais chix * NIBE Uitgave 2010 / gevels en daken Pur les revêtements de titure plate, le classement NIBE fait apparaître des différences mins significatives, bien que nn négligeables, dans l impact glbal seln des matériaux cnsidérés. Titure plates Appréciatin* Membrane EPDM 1a Meilleur Chix Cuverture TPO 1b Meilleur Chix Bandes EPDM 1c Meilleur Chix Cuverture POCB 1c Meilleur Chix Bitume 2a Bn chix Films PVC 2a Bn chix Cuverture cautchuc SBS 2b Bn chix * NIBE Uitgave 2010 / gevels en daken > Remarques La mise en œuvre des différents systèmes de revêtements de titure à versants, est tujurs accmpagnée d un travail de charpenterie faisant ffice de supprt. Il est imprtant de veiller à ratinaliser la quantité de matière mise en œuvre au niveau de ces charpentes (éviter le surdimensinnement) ainsi que de sélectinner des bis d rigine lcale (Belgique / UE) et répndants aux labels FSC (Frest Stewardship Cucil), PEFC (Prgramme fr the Endrsement f Frest Certificatin schemes) u équivalent recnnu par le marché et le secteur du bis. Parallèlement, n veillera à sélectinner les prduits de traitement du bis adaptés à une démarche éclgique. (vir fiche CSS10 «Traitements du bis : tenir cmpte de leur impact sur la santé et l'envirnnement») Certains matériaux spécifiques de recuvrement issus de filières de recyclage (tuiles et ardises en matières plastiques recyclées) tendent à apparaître sur le marché. Bien qu intéressants sur le principe, ces matériaux ne dispsent pas à l heure actuelle de PAGE 8 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

9 recnnaissance de qualité technique et n ffrent pas systématiquement de garanties de qualité quant à leurs cmpsants (impacts santé et envirnnement), ils ne snt dès lrs pas dévelppés dans ces fiches. De plus amples infrmatins sur le sujet snt dispnibles sur le site du CSTC (Centre Scientifique et Technique de la Cnstructin) (recyhuse) De tute évidence, n éliminera d ffice les matériaux cnstitués d asbeste (amiante) essentiellement dans le cas d un réempli. Dans tus les cas de rénvatin, n s assurera que les matériaux existants (panneaux de titure / panneaux de sus-titure / islatin des canalisatins ) snt «asbest-free». Le cas cntraire, deux slutins purrnt être envisagées avec un degré d efficacité différent : sit le démntage et l évacuatin des matériaux prblématiques avec tutes les précautins et dispsitins d usage (cmbinaisns / masques / gants / déchets emballés en sac hermétiques ), sit l identificatin et le marquage des matériaux nn «asbest-free» pur recnnaissance ultérieure. Cette secnde alternative est à éviter dans le secteur du lgement. Le remplacement des matériaux dangereux est à recmmander Il n ccasinne, au regard de l imprtance de la prise en cmpte des effets sur la santé, qu un impact écnmique tut relatif. Enfin, afin d être chérent dans l apprche envirnnementale des matériaux de titure, il imprte de tenir cmpte du chix des autres matériaux entrants dans la cmpsitin du cmplexe de titure, tels que la structure prtante, l islatin thermique et phnique, les membranes de diffusin (pare-vapeur) et les sus-titures. Les fiches relatives aux matériaux islants, à l étanchéité à l air ainsi qu aux éléments de structure ffrent des infrmatins plus spécifiques sur le sujet. ASPECTS ECONOMIQUES > Dispnibilité des slutins éclgiques En Régin de Bruxelles Capitale, tut cmme dans les autres régins, la plupart des fabricants et des revendeurs snt affiliés aux clusters u rganismes représentatifs du secteur éccnstructin. Pur Bruxelles, nus relevns le cluster Ecbuild et l «ABEA Le centre urbain» Pur la Wallnie, nus relevns «Nature de prgrès» (www.natpr.be) et le «Cluster éccnstructin» (wwww.cluster.wallnie.be) Pur la Flandre nus relevns VIBE (Vlaams Instituut vr Bi-Eclgisch Buwen en Wnen et CEDUBO (Centrum Duurzaam Buwen Le site internet du CSTC prpse également une banque de dnnée de revendeurs et fabricants, avec recherche par mts-clefs, dnt certains prpsent des islants végétaux. Enfin, certains labels prpsent également des listes de matériaux, ntamment Natureplus (www.natureplus.rg). > Privilégier les matériaux et prduits dispsants d'éclabels u d'éc-certificatin Le recurs à des matériaux bénéficiant d agréments techniques belges (ex : ATG de l UBATc - Unin Belge pur l Agrément Technique dans la cnstructin : permet d apprter des garanties de perfrmance et de qualité des prduits. Néanmins, ces listes n étant pas exhaustives des équivalents belges u eurpéens purrnt être utilisés (Avis techniques eurpéens ATE, certificatins agréées : CSTC, CSTB, NF, DIN allemande ). PAGE 9 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

10 En dehrs des aspects techniques, aujurd hui, de nmbreux labels u éc-certificatins permettent au cncepteur de chisir des matériaux plus respectueux de l envirnnement et de la santé. Priritairement, n se turnera vers les labels fficiels, dnt le principal est l éclabel eurpéen. Il existe également des labels natinaux plus stricts et plus ambitieux que le label eurpéen, et des labels privés. Nus décrivns brièvement ci-dessus les principaux éclabels. La multiplicatin des labels étant surce de cnfusin, une cmparaisn détaillée des critères techniques sus-jacents peut être truvée sur le site Nus listns succinctement quelques labels ci-dessus. Pur une descriptin plus cmplète, se référer ntamment à la fichemat05 «islatin thermique : chisir des matériaux sains et éclgiques». Eclabel eurpéen : label fficiel basé sur une analyse du cycle de vie. Il n y a pas à ce jur de matériaux de cuverture de titure prtant l éclabel eurpéen. Différents labels natinaux tels que la marque française NF envirnnement snt des déclinaisns de ce label eurpéen Label Blaue Engel : label natinal allemand fficiel et cntrôlé qui va plus lin et cuvre plus de prduits que l éclabel eurpéen. L ensemble des prduits ayant btenus la certificatin snt accessibles sur le site Label Natureplus : un label privé attribué à des matériaux de cnstructin visant une grande perfrmance envirnnementale, qui répndent à tris critères essentiels : adéquatin avec utilisatin, sécurité pur la santé humaine et sécurité pur l'envirnnement. Les différents prduits ayant btenu la certificatin (ainsi que les certificats sus frmat pdf) snt repris sur le site La plupart des prducteurs et furnisseurs de matériaux éclgiques snt affiliés au cluster «Ec-cnstructin» u à «Bis et Habitat». Le «Vibe» (Vlaams Instituut vr Bi-Eclgisch Buwen en Wnen) dispse également d une banque de dnnée de furnisseurs sur sn site internet. > Cût des slutins éclgiques Le tableau ci-dessus reprend des indicatins de cût de différents matériaux, sur base du catalgue UPA A ce jur, il n existe pas en Régin dbruxelles-capitale de primes à l investissement pur des matériaux «éclgiques» autres que les islants. Slutins «Eclgiques» Tuiles terre cuite Tuiles bétn Ardise naturelle lcale Ardise artificielle fibr-ciment Membrane EPDM Slutins Alternatives Zinc * Alu * Cût ± 50 à 100 /m² (seln la qualité et typlgie de la tuile) ± 30 à 60 /m² (seln la qualité de la tuile) ± 100 à 120 /m² (seln la qualité et le frmat) ± 55 à 75 /m² (seln le frmat et la destinatin) ± 50 à 60 /m² ± 90 /m² ± 80 /m² PAGE 10 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

11 Cuivre * Membrane bitumineuse * Membrane PVC Recuvrements titures plates Empierrement Titure végétale Revêtement sur plts (dalles) ± 120 /m² ± 60 à 70 /m² ± 50 à 60 /m² ± 15 à 25 /m² (seln épaisseur) ± 190 à 230 /m² (seln épaisseur substrat) ± 150 à 175 /m² (seln typlgie du revêtement) * Les cûts des slutins Zinc / Aluminium / Cuivre et membrane bitumineuse snt dnnés à titre indicatif, en effet, ils ne fnt pas partie intégrante des matériaux cnsidérés cmme éclgiques. Néanmins, certaines applicatins cnstructives requièrent l utilisatin de ces matériaux pur leurs prpriétés techniques spécifiques. (ex : titure en zinc pur les milieux très agressifs sumis à la pllutin et difficiles d accès ) Il imprte dès lrs de situer leur prix par rapprt aux slutins techniques éclgiques. Les cûts énncés snt indicatifs. Tus les prjets cmprtent des spécificités susceptibles de mdifier le cût d interventin (lcalisatin gégraphique / accessibilité / surfaces d interventin ). Il imprte pur chaque réalisatin cncrète de se référer à un fabricant, un revendeur u un installateur. ASPECTS SOCIAUX ET CULTURELS Le chix des matériaux peut être cntraint par un règlement cmmunal d urbanisme u un éventuel permis de ltir. Si le prjet ne cadre pas avec ces prescriptins, des cntacts précces avec les autrités cmmunales, vir réginales, peuvent être utiles pur faire accepter le prjet sur base d une apprche chérente et justifiée. ARBITRAGE Le tableau ci-dessus résume les avantages et incnvénient des différentes techniques de revêtement de titure à versants et titures plates : Cût /m² Ec-bilan Pids Tuiles terre cuite Tuiles bétn Ardise naturelle lcale Ardise artificielle fibr-ciment Zinc Alu Cuivre Membrane EPDM Membrane bitumineuse Titure végétale extensive Titure végétale intensive L analyse de ces critères met en évidence l avantage des matériaux naturels mncmpsants : terre cuite, ardises naturelles. Certains matériaux se révèlent plus cûteux mais dispsent néanmins d un écbilan favrable. Il imprte dans ce cas d analyser l ensemble des critères avant d exclure un matériau pur des raisns écnmiques. De manière générale, les revêtements en tuile de terre cuite et les titures plates avec étanchéité EPDM ffrent un bn cmprmis. PAGE 11 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

12 DANS LA PRATIQUE Des mesures divent être prises aux différentes phases de dévelppement et de réalisatin du prjet : PROGRAMMATION Identifier les exigences de la réglementatin urbanistique. Vérifier auprès des services cmmunaux les prescriptins relatives aux matériaux de titure (Matériaux / pentes / culeurs ). Si le chix du matériau demande une dérgatin aux règlements en vigueur, prendre au plus tôt des cntacts avec l administratin cmmunale pur présenter le prjet. Identifier les exigences de durée de vie et de résistance pur le matériau sélectinné Vérifier le chix adapté du matériau en fnctin des facteurs de détériratin et du cntexte : présence d une humidité cnstante / rientatin / prise au vent / accessibilité pur réfectin / ensleillement / envirnnement direct (ex : arbres ccasinnant un dépôt de feuilles et branches sur la titure et dans les chéneaux ) Dans le cas d une rénvatin, n veillera à identifier avant le chix définitif du matériau de recuvrement, les limites de charges autrisées sur la structure en place. PROJET D EXECUTION, DOSSIER POUR LE PERMIS D URBANISME Titures à versants : Respect du dimensinnement (entre-axe / calibrage) de la structure de pse (vligeage / lattage). La structure dit être dimensinnée de manière à puvir reprendre les charges du revêtement de titure variables seln le matériau sélectinné. Respect du chix et de la mise en œuvre des systèmes de fixatin / accrchage / finitins. Les tuiles snt mise en œuvre par embîtement u cluées / les ardises snt fixées par crchet / le zinc est slidarisé par des jints debut. Bien étudier la lcalisatin des matériaux cnnexes au cmplexe de titure. Par exemple n tiendra cmpte du psitinnement adéquat de la sus titure / de l islatin / du pare-vapeur (tujurs psitinné du cté chaud). Titures plates : Dans le cas des étanchéités laissées apparentes, n veillera à appliquer directement sur la membrane une culeur permettant la réflexin des UV au mieux n chisira une membrane dispsant d un fini clair avec traitement anti-uv. (Certaines membranes EPDM) Dans le cas des étanchéités cuvertes d un empierrement (lestage), n veillera à sélectinner des graviers dits «rulés» ne présentant pas d angles saillants risquant d endmmager l étanchéité. Dans le cas d utilisatin d un empierrement à l aide de caillux dits «grssiers» u de gravats issus d une filière de recyclage, n veillera à dispser une prtectin intermédiaire du type matelas de feutre. Ntns que l empli des gravats issus du recyclage cmprte un avantage éclgique imprtant. Dans tus les cas n s assurera de la qualité des raccrds entre la membrane et la périphérie de la titure en s assurant d une remntée suffisante en parties latérales pur éviter tute remntée d eau. Les angles francs devrnt être munis d un chanfrein (45 ) destiné à éviter tutes altératins de la mem brane lrs de sa mise en œuvre. SUIVI ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX Exiger, lrs de la réceptin des matériaux labellisés / nrmalisés, la preuve de leur rigine et de leur label. Etanchéité : s assurer de la réalisatin crrecte des pints de jnctin et raccrds cncerne essentiellement les rives et le faîte pur les titures à versants ainsi que les raccrds périphériques d acrtère pur les titures plates. PAGE 12 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

13 RECEPTION ET MISE EN EXPLOITATION S assurer de l étanchéité des revêtements (titures plates) et du bn fnctinnement du réseau d évacuatin des eaux pur éviter tus risques de débrdements et/u infiltratins. S assurer de l accessibilité des crniches et crépines pur permettre l entretien ultérieur (surtut dans les znes bisées) INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES AUTRES ELEMENTS A GARDER A L ESPRIT Les fiches suivantes traitent de thématiques prches : MAT02 - Grs œuvre: chisir des techniques et matériaux de structure ratinnels et écnmes, en prenant en cmpte leur écbilan MAT05 - Islatin thermique: chisir des matériaux sains et éclgiques MAT08 - Chisir un bis en fnctin de sn rigine et de sa mise en œuvre TER06 - Réaliser des titures vertes ENE10 - Assurer une bnne étanchéité à l'air de l'envelppe CSS10 - Traitements du bis: tenir cmpte de leur impact sur la santé BIBLIOGRAPHIE Ouvrages généraux sur le chix des matériaux : Michiel Haas, Milieuclassificatie Buwmaterialen, Nederlands Instituut vr Buwbilgie en Eclgie te Naarden (NIBE) Fiches «Ec-devis», rédigées par la «Cnférence sur l éc cnstructin», Friedrich Kur, L habitat éclgique Quels matériaux chisir, éditins terre vivante, 1999 Jutta Schwarz, L éclgie dans le bâtiment Guides cmparatifs pur le chix des matériaux de cnstructin, 1998 Suzanne et Pierre Déux, Le guide de l habitat sain, Mediec Editins Infrmatins sur les revêtements minéraux : Pierres et marbres de Wallnie : CSTC, Titure en ardise : cnceptin et exécutin des uvrages de raccrd - NIT 219, 2001 CSTC, Titure en ardise naturelle : cnceptin et mise en euvre- NIT 195, 1995 Infrmatins sur les revêtements bis : Ecmat : Hutinfbis : util d infrmatin sur le bis transfrmé en Belgique et ses applicatins, créé par les scieries et industries cnnexes (www.hutinfbis.be) Bis et habitat : asbl euvrant pur la prmtin de la cnstructin en bis (www.bishabitat.cm) Belgian Wdfrum : Créé à l initiative du secteur belge du bis, ils éditent ntamment la revue «les curriers du bis» (www.bis.be) Fédératin natinale des négciants en bis : Infrmatins sur les labels: un site de cmparaisn des critères des différents labels éclgiques existants. Natureplus : Frest Steward Cuncil : Pan Eurpean Frest Certificatin : et Divers Centre Scientifique et Technique de la Cnstructin : Le Ministère de la régin Wallnne a édité un guide pratique intitulé «L islatin thermique des titures inclinées», rédigé par F.Simn et JM.Hauglustaine, dans lequel n truve de nmbreuses infrmatins relatives aux revêtements de titure : «Vibe» (Vlaams Instituut vr Bi-Eclgisch Buwen en Wnen: PAGE 13 SUR 13 CHOISIR UN MATERIAU DE COUVERTURE DE TOITURE

CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE

CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - MAT08 - CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE Chisir, seln l usage auquel n le destine,

Plus en détail

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE - - ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE Chisir des matériaux lurds et les laisser en cntact direct avec l ambiance du lcal, pur dispser d un tampn thermique imprtant. PRINCIPES DEMARCHE Pur assurer le

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE»

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» REGLEMENT TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» Le «Trphée bétn, liberté de l espace», rganisé par les assciatins Bétcib, Cimbétn et la Fndatin Ecle Française du Bétn a pur but de révéler les jeunes diplômés

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES

CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES - - CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES Utiliser des matériaux renuvelables u abndants dans la nature, recyclables et recyclés, en prenant en cmpte leur écbilan et la typlgie d entretien

Plus en détail

GROS-OEUVRE: CHOISIR DES TECHNIQUES ET MATERIAUX DE STRUCTURE RATIONNELS ET ECONOMES, EN PRENANT EN COMPTE LEUR ECOBILAN

GROS-OEUVRE: CHOISIR DES TECHNIQUES ET MATERIAUX DE STRUCTURE RATIONNELS ET ECONOMES, EN PRENANT EN COMPTE LEUR ECOBILAN - - GROS-OEUVRE: CHOISIR DES TECHNIQUES ET MATERIAUX DE STRUCTURE RATIONNELS ET ECONOMES, EN PRENANT EN COMPTE LEUR ECOBILAN PRINCIPES Limiter l impact du grs œuvre sur l envirnnement et la santé Afin

Plus en détail

CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES

CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES - - CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES Réaliser des clisns intérieures éclgiques participant au cnfrt thermique, hygrmétrique et acustique des espaces habités. PRINCIPES

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. ATEc N 21/13-38 obtenu le 20 juin 2013. Appuyer sur entrée pour le défilement des pages

NOTE TECHNIQUE. ATEc N 21/13-38 obtenu le 20 juin 2013. Appuyer sur entrée pour le défilement des pages 1 NOTE TECHNIQUE ATEc N 21/13-38 btenu le 20 juin 2013 Appuyer sur entrée pur le défilement des pages SOMMAIRE 2 1. Objet de la nte technique 2. Brevet INPI 3. Répartitin des charges sur la titure 3. Répartitin

Plus en détail

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

d un assainissement non collectif

d un assainissement non collectif Service Public d Assainissement Nn Cllectif Cmmunauté de cmmunes de Sablé-sur-Sarthe Place Raphaël Elizé BP 129 72305 Sablé-sur-Sarthe Cedex SPANC de la Cmmunauté de Cmmunes de Sablé sur Sarthe Cahier

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Propriétés acoustiques des matériaux & travaux de réhabilitation. Ricardo Atienza Suzel Balez L5C. 2007-2008

Propriétés acoustiques des matériaux & travaux de réhabilitation. Ricardo Atienza Suzel Balez L5C. 2007-2008 Prpriétés acustiques des matériaux & travaux de réhabilitatin Ricard Atienza Suzel Balez L5C. 2007-2008 Rappel des principes de base de l islatin acustique Réduire à la surce Ne pas cnfndre islatin et

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE - - REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE La régulatin du système de chauffage dit permettre une crrespndance idéale entre le besin d énergie et la quantité de chaleur effectivement prduite.

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux Table des matières 8. Qualité de l air... 8.1 8.1. Aire gégraphique... 8.1 8.2. Situatin existante et future (sans prjet)... 8.1 8.3. Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet... 8.2 8.3.1. Estimatin

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

OUI OUI OUI. Attention : Un maximum de 2 primes B de type différents (excepté B8) peuvent être demandées pour un même bâtiment par année civile.

OUI OUI OUI. Attention : Un maximum de 2 primes B de type différents (excepté B8) peuvent être demandées pour un même bâtiment par année civile. PRIME ÉNERGIE B5 TOITURE VERTE Décisin du 08 nvembre 2012 du Guvernement de la Régin de Bruxelles-Capitale d apprbatin du prgramme d exécutin relatif à l ctri d aides financières en matière d énergie A-

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Loire

CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Loire CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Lire Enquête auprès des publics du SPRO Synthèse Décembre 2014 CARIF-OREF Bretagne, Centre et Pays de la Lire Enquête auprès des publics du SPRO 6, rue Gurvand

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES FICHE ACTIONS CRUARD Charpente-Cnstructin bis ACTIONS GLOBALES Maintien et prgrès de la démarche du dévelppement durable par la réductin des impacts envirnnementaux, le respect des enjeux techniques, écnmiques

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau sanitaire peut être

Plus en détail

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G STACKTON Mur de Sutènement BLOC-G Directive Spécifique 1. Général : 1.1 But Les travaux tiennent cmpte de la livraisn et de l installatin des blcs mdulables pur le mur de sutènement, cnfrmément au plan

Plus en détail

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffer, distribuer et puiser de l eau chaude sanitaire en tenant cmpte

Plus en détail

Appel à projets national sur le plan Ecophyto II Programme 2016

Appel à projets national sur le plan Ecophyto II Programme 2016 Appel à prjets natinal sur le plan Ecphyt II Prgramme 2016 Ministère de l agriculture, de l agralimentaire et de la frêt Directin générale de l alimentatin Ministère de l envirnnement, de l énergie et

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

INSTALLER DES CELLULES PHOTOVOLTAIQUES

INSTALLER DES CELLULES PHOTOVOLTAIQUES GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - PRINCIPES CONTEXTE INSTALLER DES CELLULES PHOTOVOLTAIQUES Prduire de l électricité au myen de cellules phtvltaïques.

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 3 juin 2014) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

Centre e-learning HES-SO

Centre e-learning HES-SO Installer le lgiciel Ht Ptates - Décmpresser le fichier winhtpt60.zip - Lancer le Setup - Suivre la prcédure prpsée par l assistant Chisir le type d exercice Ht Ptates Ce lgiciel prpse cinq types de questinnaires

Plus en détail

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1 Ntice d évaluatin des incidences sur l envirnnement 1 1. DEMANDEUR Nm : Prénm : Qualité : Dmicile: Numér de téléphne: Numér de télécpie : Date de la demande : 2. PRÉSENTATION DU PROJET Pur chacune des

Plus en détail

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE ARTICLE UE 1 / OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Dans tute la zne snt interdites les ccupatins et utilisatins du sl suivantes : 1. Les cnstructins,

Plus en détail

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment RT : Nuveauté Diviser par 3 la cnsmmatin énergétique d un bâtiment RT 2005 : 150 kwh/m².an RT : 50 kwh/m².an 3 exigences Cnceptin biclimatique Faible cnsmmatin d énergie Bn cnfrt d été Le maître d uvrage

Plus en détail

À l attention des. 2 Dossier d élaboration de projet... 2. 3 Dispositions de sécurité... 3

À l attention des. 2 Dossier d élaboration de projet... 2. 3 Dispositions de sécurité... 3 3 Date de publicatin Objet Id du dcument Juillet 2013 Prescriptins de travail à l attentin des FST u des sciétés utilisatrices et de mandataires accrédités Prescriptins prtant sur les travaux dans les

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

ASSURER UNE BONNE ETANCHEITE A L AIR DU BATIMENT

ASSURER UNE BONNE ETANCHEITE A L AIR DU BATIMENT Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS

Plus en détail

6.3.1 NOTICE INFORMATIVE PIÈCE N COMMUNE DE BOIS D ARCY DÉPARTEMENT DES YVELINES (78) VU POUR ÊTRE ANNEXÉ À LA DÉLIBÉRATION DU :

6.3.1 NOTICE INFORMATIVE PIÈCE N COMMUNE DE BOIS D ARCY DÉPARTEMENT DES YVELINES (78) VU POUR ÊTRE ANNEXÉ À LA DÉLIBÉRATION DU : COMMUNE DE BOIS D ARCY DÉPARTEMENT DES YVELINES (78) PIÈCE N 6.3.1 NOTICE INFORMATIVE Agence Karine Ruelland architecte-urbaniste 42, rue Srbier 75020 PARIS VU POUR ÊTRE ANNEXÉ À LA DÉLIBÉRATION DU : Annexes

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES CQFD H2CO. 1 - Façade "Bois"

DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES CQFD H2CO. 1 - Façade Bois DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 - Façade "Bis" Les façades et pignns snt réalisés en ssature bis : ssature bis pin classe 2 épaisseur 145 mm fixée sur sablière entre dalle côté extérieur : vile

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique GROUPE HOSPITALIER PUBLIC DU SUD DE L OISE GHPSO SITE DE CREIL (60) Partie 1 Demande d autrisatin d expliter Résumé nn technique RENOUVELLEMENT DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

ASSURER LA QUALITE DE L AIR

ASSURER LA QUALITE DE L AIR - - ASSURER LA QUALITE DE L AIR Eviter les plluants et prévir un renuvellement d air suffisant pur assurer la qualité de l air PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dans les bâtiments est suvent mins

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 15 juillet 2015 VILLE DE CREIL. Pôle urbanisme et aménagement

DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 15 juillet 2015 VILLE DE CREIL. Pôle urbanisme et aménagement Pôle urbanisme et aménagement Directin de la vie écnmique de l aménagement et du dévelppement de la cité Place Françis Mitterrand, B.P. 76 60109 CREIL Cedex Tél. MISSION : 03 44 29 DE 50 MAITRISE 56 D

Plus en détail

Normes dans la construction métallique

Normes dans la construction métallique PRODUITS DE CONSTRUC- TION / CONFORMITÉ PARTIE 5 Nrmes dans la cnstructin métallique Afin de mieux assimiler les nrmes en cnstructin métallique, nus allns d abrd expliquer en détail la nrme eurpéenne EN

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1 TERMES DE REFERENCE Réalisatin d un schéma d aménagement, d un plan d investissement et des Etudes d Avant Prjet Détaillé pur la mise en place de service d apprvisinnement en eau ptable de la Cmmune Rurale

Plus en détail

EN RENOVATION : ISOLER LES PAROIS

EN RENOVATION : ISOLER LES PAROIS - - EN RENOVATION : ISOLER LES PAROIS Lrs d une rénvatin, déterminer la meilleure façn de renfrcer l islatin des paris PRINCIPES DEMARCHE Lrs d une rénvatin, les interventins permettant de réduire la demande

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

Conception de sites web marchands: TD 2

Conception de sites web marchands: TD 2 Cnceptin de sites web marchands: TD 2 Email : nassim.bahri@yah.fr Site web : http://nassimbahri.vh Nassim BAHRI Etude de cas Un grupe de librairies vudrait mettre en place un site web marchand. Ce client

Plus en détail

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI054 Utiliser un lgiciel de gestin de parc (généralités) TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 FONCTIONS DES LOGICIELS DE GESTION DE PARC... 3 2.1 ACQUISITION

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE C'est une zne qui crrespnd aux débrdements des eaux de crue, dans la partie urbaine de la Ville de Saint Etienne, du fait des capacités insuffisantes des

Plus en détail

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE 1 - BUT Ce TP a pur but de mettre en œuvre une installatin électrique alimentée par un panneau slaire. Cette étude cmprendra : L analyse du besin en énergie

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Appel à Projets BPFI-PACA «Bâtiments performants ou exemplaires pour des filières innovantes en Provence-Alpes-Côte d Azur»

Appel à Projets BPFI-PACA «Bâtiments performants ou exemplaires pour des filières innovantes en Provence-Alpes-Côte d Azur» Appel à Prjets BPFI-PACA «Bâtiments perfrmants u exemplaires pur des filières innvantes en Prvence-Alpes-Côte d Azur» Année 2015-2016 Cet appel à prjets est lancé dans le cadre des pératins exemplaires

Plus en détail

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ Plitique Envirnnement du grupe GDF SUEZ Cmme tute rganisatin humaine, le grupe GDF SUEZ est en interactin avec l Envirnnement. Le présent dcument précise les principaux enjeux de cette interactin ainsi

Plus en détail

ZAC METAIRIE COUËRON (44)

ZAC METAIRIE COUËRON (44) ZAC METAIRIE COUËRON (44) CAHIER DES RECOMMANDATIONS ENERGETIQUES Nvembre 2014 Aménageur Urbaniste de la ZAC Bureau d études énergétique LOIRE OCEAN DEVELOPPEMENT, 1, Bd du Zénith 44821 ST HERBLAIN Cedex

Plus en détail

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC»

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC» Objectifs du mdule 1 : «Cnceptin de dispsitifs de frmatin et scénaris pédaggiques recurant aux TIC» Ce mdule vise à amener l apprenant à cncevir et à gérer un dispsitif de frmatin recurant à divers scénaris

Plus en détail

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT

FORMATION INNOVATION MANAGEMENT FORMATION INNOVATION MANAGEMENT Atelier de 3 jurs «Réinventer sn activité» à destinatin de chefs d entreprises Dates : 24/11, 08/12 et 09/12 Lieu : Chambre de Cmmerce du Luxemburg Frais d'inscriptin :

Plus en détail

VALLAT Patrick MACONNERIE RENOVATION CONSTRUCTION CHANVRE 23. Avenir Rénovation Brivadoise. Zone Artisanale - 43100 Vieille-Brioude HAUTE LOIRE

VALLAT Patrick MACONNERIE RENOVATION CONSTRUCTION CHANVRE 23. Avenir Rénovation Brivadoise. Zone Artisanale - 43100 Vieille-Brioude HAUTE LOIRE VALLAT Patrick MACONNERIE RENOVATION CONSTRUCTION CHANVRE 23 1. CONTACT Nm cmmercial Nm / prénm du prpriétaire VALLAT Patrick Avenir Rénvatin Brivadise Adresse / Ville / cmmune Département / Pays Zne Artisanale

Plus en détail

www.shelter-solution.fr

www.shelter-solution.fr www.shelter-slutin.fr Impasse Luis Blérit, P.A. de la Guerche, 44250 Saint-Brévin les Pins - France Tel: +33 604 190 553 // mail: Ntre expertise au service de vs spécificités Frce de prpsitin pur le chix

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 1 : PLÂTRERIE / PEINTURE / FAUX PLAFOND

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 1 : PLÂTRERIE / PEINTURE / FAUX PLAFOND REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lt n 1 : PLÂTRERIE

Plus en détail

Date et heure limites de remise des projets : 3 février 2014 à 12h00

Date et heure limites de remise des projets : 3 février 2014 à 12h00 AVIS D APPEL A PROJETS CESSION DE TERRAINS SUR L ECOPARC DE CERVONNEX DOSSIER DE PRESENTATION DE L APPEL A PROJETS Date et heure limites de remise des prjets : 3 février 2014 à 12h00 1 Smmaire Préambule

Plus en détail

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois Deux nuveaux arrêtés prtant sur la sécurité incendie dans les établissements recevant du public, l un sur les aménagements intérieurs, l autre sur la prpagatin du feu par les façades, nt quelque peu mdifié

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE Page 1 sur 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Présidence de l Unin eurpéenne : Les prirités de la Wallnie et de la Cmmunauté française (04-03-10) L Unin se dtera, à l ccasin du prchain Smmet de printemps les 25 et

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail