Guide d aide À la conception 0.4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide d aide À la conception 0.4"

Transcription

1 Toitures-terrasses / Toitures-parking Guide d aide À la conception 0.4

2 0 Introduction 3 Toitures-terrasses et toitures-parking Combinées avec des toits verts intensifs 1 conceptions 1.1 Réglementation Marquage CE NF EN Charges de calcul 1.3 Types de toitures Toiture froide Toiture chaude Toiture inversée Toiture sans isolation thermique 1.4 Isolation thermique 1.5 Systèmes d étanchéité Systèmes d étanchéité continue º Membranes d étanchéité bitumineuses modifiées (APP - SBS) º Membranes d étanchéité synthétiques º Systèmes d étanchéité liquide º Asphalte coulé 1.6 Reliefs 1.7 Inclinaison élément porteur 1.8 Drainage du toit Évacuation des eaux pluviales par drainage gravitaire à l intérieur d un bâtiment - sorties de toits Drain linéaire Évacuation des eaux pluviales vers la bordure de toit Eau de surface des toits et des façades adjacents 2 mise en oeuvre d une toiture-terrasse ou d une toiture-parking 2.1 Couche de séparation 2.2 Couche de glissement 2.3 Couche de protection 2.4 Couche de drainage 2.5 Couche de filtration 2.6 ND Système de Drainage ND Système de Drainage sur toiture inversée 2.7 Dimensionnement ND Système de Drainage 2.8 Couche de fondation Couche de fondation sur toiture chaude ou toiture sans isolation thermique Couche de fondation sur toiture inversée 2.9 Couche de nivellement 2.10 Couche de base 2.11 Couche de surface Inclinaisons Pavés et dalles Modèles de pose Remplissage des joints Bordures de retenue 4 Systèmes toitures-terrasses et toitures parking 4.1 Systèmes de Toitures-Terrasses charge de classe 1 Toiture chaude / toiture sans isolation thermique a. Construction sans couche de fondation b. Construction avec couche de fondation c. Construction avec couche de nivellement Toiture inversée a. Construction sans couche de fondation b. Construction avec couche de nivellement 4.2 Systèmes de Toitures-Parking Véhicules légers - charge de classe 2 Toiture chaude / toiture sans isolation thermique a. Construction sans couche de fondation b. Construction avec larges dalles en béton, sans couche de fondation c. Construction avec couche de fondation Toiture inversée a. Construction sans couche de fondation b. Construction avec larges dalles en béton sans couche de fondation c. Construction avec couche de fondation 4.3 Systèmes de Toitures-Parking Véhicules lourds - charge de classe 3 Toiture chaude / toiture sans isolation thermique a. Construction avec larges dalles en béton sans couche de fondation b. Construction avec couche de fondation Toiture inversée a. Construction avec larges dalles en béton sans couche de fondation b. Construction avec couche de fondation Annexe A Test index: Évaluation du niveau de protection assuré par la couche de protection Annexe B - Test de performance: Évaluation de la performance et du comportement d un dallage en conditions de circulation simulées, effectué à l Université Technique de Munich 3

3 0 Introduction À mesure que l urbanisation se développe et que le nombre de voitures dans nos rues augmente, le manque de places de stationnement nous oblige à reconsidérer notre utilisation de l espace, afin de maximiser son potentiel, et d explorer les possibilités de développement vertical. Les immeubles de bureaux, les complexes résidentiels et les centres commerciaux modernes peuvent utiliser une combinaison d aménagements paysagers lourds et légers sur leurs toits plats et de parcs de stationnement en sous-sol de façon à tirer le meilleur parti de leur espace ouvert limité. Un urbanisme bien pensé et une architecture adaptée permettront d améliorer globalement les conditions de vie dans nos villes en créant de grands espaces verts ouverts et des lieux de loisirs, tandis que les structures en sous-sol fournissent des zones de stationnement souterraines n encombrant pas l environnement urbain. Une conception minutieuse des architectes et des ingénieurs peut permettre d optimiser l emploi d espaces verts de qualité en recouvrant les toits de plantations extensives et / ou intensives combinées à des structures donnant accès aux véhicules et / ou aux piétons. Toute conception devra s adapter à des conditions de construction spécifiques telles que la hauteur nécessaire de dallage, la hauteur de substrat de croissance requise par la plantation, les charges de surface maximales admissibles, la pose d un système d étanchéité approprié Lors de l utilisation de dallage, celui ne sera pas construit sur le sol comme c est normalement le cas, mais sera construit audessus d un élément porteur, et en conséquence la conception doit prendre en compte les considérations suivantes: la différence de comportement et de réaction qui peut être at tendue entre les sous sols naturels et les éléments porteurs des toitures le système d étanchéité doit être adapté à la fois aux charges statiques et dynamiques le type de toiture, s il s agit d une «toiture chaude», d une toiture inversée, ou d une «toiture froide» la résistance à la compression de l isolation thermique le type et la profondeur des couches de matériaux granulaires, telles que la couche de fondation ou de la couche de base le type, la profondeur et le comportement du dallage l utilisation et l intensité de l usage prévues de la toiture aménagée par les personnes et les véhicules, et les charges imposées par cet usage 1 conception 1.1 Réglementation Marquage CE NF EN La norme européenne NF EN «Géotextiles et produits apparentés. Caractéristiques requises pour l utilisation dans les systèmes de drainage» spécifie les caractéristiques requises des géotextiles et produits apparentés utilisés dans les systèmes de drainage, et les méthodes d évaluation appropriées pour déterminer ces caractéristiques. Cette norme présente des procédures pour l évaluation de la conformité du produit à cette norme européenne et pour les dispositifs de contrôle de la production en usine. Sur la base de cette norme européenne, les géotextiles et produits apparentés utilisés dans des systèmes de drainage doivent avoir un marquage CE. Les systèmes de drainage sont définis comme des systèmes de collecte et de transport des eaux de pluie, des eaux souterraines et / ou d autres fluides. Il ne s agit pas seulement des géotextiles tels que les filtres tissés et nontissés entrant dans le champ d application de la présente norme européenne NF EN ISO «Géosynthétiques - Termes et définitions», mais cela concerne également les produits apparentés aux géotextiles tels que, les systèmes de drains préfabriqués (géocomposites) et les plaques alvéolées (géoespaceurs*). En tant que fabricant responsable, Nophadrain est tenu de préparer une déclaration de conformité des géotextiles et produits apparentés mis sur le marché répondent aux exigences énoncées dans la norme NF EN Une partie de cette déclaration de conformité est une déclaration consistant en l examen des dispositifs de contrôle de la production en usine. Ces dispositifs consistent en un système permanent de contrôle interne de la production afin d assurer que les ND Système de Drainage sont conformes à la norme NF EN et que les valeurs mesurées sont conformes aux valeurs déclarées. Nophadrain fait l objet d un audit annuel par un organisme certifié (organisme accrédité indépendant). La déclaration de conformité autorise Nophadrain à apposer le marquage CE sur ses géocomposites de drainage et de mettre ses produits sur le marché européen. Tous les géotextiles et produits apparentés mis sur le marché par Nophadrain sont marqués CE. * structure polymérique tridimensionnelle conçue de façon à créer un espace aéré dans le sol et / ou d autres matériaux dans les applications de géotechnique et de génie civil (NF EN ISO 10318) 1.2 Charges de calcul Grâce aux recherches ménées en étroite collaboration avec l Université technique de Munich, en Allemagne, les surcharges admissibles peuvent être déterminées en fonction de l usage programmé de la toiture aménagée. Charge Toiture Trafic Charge à l essieu 1 Toiture - terrasse Piétons, deux-roues 2 Toiture - parking Véhicules légers 10 kn essieu avant, 15 kn essieu arrière 3 Toiture - parking Véhicules lourds 100 kn Tableau 1. Classification des charges Nophadrain Toitures-Terrasses Toitures-Parking

4 1.3 Types de toitures L élément porteur doit être capable de supporter et d absorber les charges statiques et dynamiques induites tant lors de la construction qu à l exploitation. Sont prises en considération, les toitures suivantes: Toiture froide Il s agit d une toiture, avec un plafond indépendant enfermant un espace aéré entre l élément porteur et le plafond. Lors de son installation, l isolation est placée sous l élément porteur avec un espace ventilé entre les deux. En général, ce type de toiture n est pas adapté à la circulation de véhicules; à savoir les charges de classes 2 et 3. Toiture chaude Il s agit d une toiture, sans espace aérien ventilé sous l élément porteur. Lors de son installation, l isolation est placée au dessus de l élément porteur. En général, ce type de toiture est adapté à la circulation des piétons et des véhicules; à savoir les charges de classes 1 à 3. Toitures spéciales dérivées des toitures chaudes: Toiture inversée L isolation est placée au dessus de la membrane d étanchéité. En cas de d installation de dallage sur une toiture inversée, des dispositifs de diffusion de l humidité doivent être considérés. Lors de l installation d un dallage, une couche drainante perméable à l humidité doit être placée sur l isolant thermique afin de le protéger de l accumulation d humidité (condensation interne) au cours du temps. En général, ce type de toiture est adapté à la circulation des piétons et des véhicules; à savoir les charges de classes 1 à 3. Toiture sans isolation thermique La membrane d étanchéité est installée sur l élément porteur sans aucune isolation thermique. Une des caractéristiques de cette toiture est que l espace sous le toit n est pas chauffé. En général, ce type de toiture est adapté à la circulation des piétons et des véhicules; à savoir les charges de classes 1 à Isolation thermique L isolation thermique doit être marquée CE sur la base des normes NF EN «Produits isolants thermiques pour le bâtiment Spécifications». Deux méthodes différentes existent pour l installation d isolation thermique sur une toiture aménagée: Isolant placé sous la membrane d étanchéité - toiture chaude; Isolant placé sur la membrane d étanchéité - toiture inversée. Le cas de la toiture froide a été écarté, car ce type de toiture est rarement utilisé de nos jours. La membrane d étanchéité et l isolation thermique doivent être en mesure de résister aux pressions à court et à long terme. Les possibilités de détérioration de l isolation thermique doivent être prises en compte lors de la sélection de la membrane d étanchéité (sorties de toit, bordures de toit, saillies de toit, etc.) Les toitures-terrasses et toitures parking accessibles installées sur toitures isolées doivent avoir une classe de compressibilité C exigée par le Guide technique UEAtc (Cahier CSTB 2662) adéquation de l isolation thermique doit être validée par le fabricant. Adéquation des différents types d isolation thermique: Classification des isolants thermiques Type de toiture Toit vert extensif Toit vert intensif / Toiture-terrasse Toiture-parking - véhicules légers Toiture-parking - véhicules lourds Polystyrène expansé (EPS) en accord avec NF EN «Produits isolants thermiques pour le bâtiment Produits manufacturés en polystyrène expansé (EPS) Spécification» Polystyrène extrudé (XPS) en accord avec NF EN «Produits isolants thermiques pour le bâtiment Produits manufacturés en polystyrène extrudé (XPS) Spécification» Mousse rigide de polyuréthane (PUR) en accord avec NF EN «Produits isolants thermiques pour le bâtiment Produits manufacturés en mousse rigide de polyuréthane (PUR) Spécification» Verre cellulaire (CG) en accord avec NF EN «Produits isolants thermiques pour le bâtiment Produits manufacturés en verre cellulaire (CG) Spécification» Chaude 100 kpa* 150 kpa* Inversée Chaude 200 kpa* 300 kpa* 500 kpa* 700 kpa* Inversée 300 kpa* 300 kpa* 500 kpa* Chaude 100 kpa* 100 kpa* 100 kpa* Inversée Chaude 400 kpa* 400 kpa* 900 kpa* kpa* Inversée Tableau 2. Surcharges et résistance à la compression de l isolation thermique * Contrainte de compression pour un écrasement de 10 % selon la norme NF EN 826 «Produits isolants thermiques destinés aux applications du bâtiment. Détermination du comportement en compression»

5 Recommandation En cas d installation d une dallage sur une toiture isolée, il est recommandé d opter pour une toiture inversée avec isolation XPS ou pour une toiture chaude avec du verre cellulaire. Sur toiture inversée, la membrane d étanchéité doit être fixée en pleine adhérence avec l élément porteur, de sorte que toute fuite au niveau de la membrane d étanchéité puisse être facilement localisée. Les panneaux d isolation XPS offrent une protection supplémentaire de la membrane d étanchéité lors de l installation d un dallage. Il est important qu une couche drainante perméable à l humidité soit placée au dessus de l isolant XPS. Cela permet aux panneaux de sécher. L absorption d eau due à la condensation interne sera ainsi minimisée. Il n est pas nécessaire d ajouter de pare vapeur indépendant, la membrane de l étanchéité assurant cette fonction ellemême. La couche de drainage ne doit pas endommager le dessus des panneaux d isolant. La fixation en pleine adhérence de la membrane d étanchéité est également possible avec une toiture chaude si le verre cellulaire est utilisé comme isolant thermique. Les panneaux de verre cellulaire adhèrent pleinement à l élément porteur et tous les joints sont recouverts de bitume. Le système d étanchéité est ainsi pleinement solidaire des panneaux en verre cellulaire. 1.5 Systèmes d étanchéité Systèmes d étanchéité continue Les toitures sont en général protégées contre l infiltration de l eau par une membrane d étanchéité (bitumineuse, synthétique ou liquide). Lors de l installation et du choix d un système d étanchéité, l utilisation future, les normes applicables, la règlementation et les bonnes pratiques doivent être respectées. Les toitures aménagées doivent être construites avec l inclinaison adéquate. Le système d étanchéité doit être adapté à l exploitation finale. Il est essentiel que la membrane d étanchéité soit installée de la façon la plus homogène possible afin de maintenir l intégrité de la membrane et de permettre une installation optimale des protections d étanchéité. Les toitures accessibles aux véhicules sont soumises à des charges horizontales causées par le trafic qui peuvent affecter la membrane d étanchéité. De telles pressions doivent être évitées en ajoutant des couches de séparation et de glissement à la struture. La membrane d étanchéité sous végétalisation intensive doit être résistante aux racines (conformément à la norme NF EN 13948) ou protégée contre la pénétration des racines par une barrière anti-racine additionnelle. La résistance à la pénétration des racines peut être prouvée si le matériau a passé le test FLL-de résistance aux racines. Les revêtements d étanchéité (à l exception de ceux fixés mécaniquement) font l objet d un classement performentiel dit «classement FIT» : F = Résistance à la fatigue (endurance aux mouvements du support) I = Résistance à l indentation ou au poinçonnement T = Résistance de tenue à la chaleur Les membranes peuvent comporter une ou deux couches et sont fixées à l élément porteur selon les méthodes suivantes: pose en indépendance pose en semi-indépendance pose en adhérence La mise en oeuvre d un système d étanchéité en pleine adhérence peut se faire comme suit: Membranes d étanchéité bitumineuses modifiées (APP - SBS) marquage CE conformément à la norme NF EN au moins deux couches première couche: une armature à base de polyester adhérant pleinement à l élément porteur (à dérouler) couche supérieure: une membrane résistante à la pénétration des racines type APP ou SBS fixée en pleine adhérence (soudée à chaud) Membranes d étanchéité synthétiques marquage CE conformément à la norme NF EN 13956; au moins deux couches première couche: une armature à base de polyester adhérant pleinement à l élément porteur (à dérouler) couche supérieure: une membrane d étanchéité EPDM, PVC-P ou FPO fixée en pleine adhérence à la première couche Systèmes d etanchéité liquide marquage CE conformément au Guide d Aggrément Technique Européen ETAG 022 l étanchéité liquide est considérée comme un système mono-couche elle doit adhérer entièrement à la surface et être appliquée en deux couches au minimum un géotextile adapté doit être placé entre les couches comme renforcement Asphalte coulé la sous-structure en béton doit être amorcée avant l installation comme sous-couche - une membrane type APP SBS (sodée à chaud) résistante à la pénétration des racines la couche d asphalte d une épaisseur minimale de 25 mm doit être installée sur la sous-couche Recommandation La pose en adhérence d une membrane d étanchéité sur l élément porteur est recommandée. Dans de nombreuses installations, des fuites se produisent à cause d un mauvais assemblage, d un mauvais choix des matériaux, ou de dommages survenus au cours de l installation. Quand un système d étanchéité librement posé est endommagé, le point de fuite est difficile à repérer car l eau peut se déplacer librement au niveau de l élément porteur. Les systèmes d étanchéité collés en pleine adhérence sont beaucoup plus fiables s ils sont installés sur une structure fermée. Cela signifie que pour les toitures isolées, le choix s orientera vers une isolation en verre cellullaire sur toiture chaude ou vers une isolation XPS sur toiture inversée. Si décision est prise d installer une toiture chaude sur laquelle la membrane d étanchéité n adhère pas pleinement à la structure, la création de compartiments séparés au sein du pare vapeur est recommandée. Les fuites seront plus facilement détectables en cas de dommages de la membrane d étanchéité. Nophadrain Toitures-Terrasses Toitures-Parking

6 1.6 Reliefs Les mêmes principes d étanchéité s appliquent aux obstacles de toitures aménagées à l instar des toitures plates. La membrane d étanchéité devrait être relevée d au moins 100 mm au dessus du niveau de surface (dallage). 150 mm Aux seuils de porte où un caniveau est installé, la membrane d étanchéité doit être relevée au-dessus de la surface du dallage d au moins 100 mm. Si la membrane d étanchéité déborde du bord du toit dans le sol, il est recommandé d étendre la membrane d étanchéité d au moins 200 mm au-dek de la liai son mur / plancher. Lorsque le dallage est apposé contre la façade, une bande de caoutchouc est placée entre le revêtement et la membrane d étanchéité pour protéger la membrane d étanchéité contre les dommages mécaniques. 100 mm Figure1. Seuil de porte 150 mm Figure 2. Façade 1.7 Inclinaison élément porteur Une toiture-terrasse dédiée à la circulation doit être conçue avec l inclinaison adéquate afin d empêcher la présence d eau stagnante sur la membrane d étanchéité, la couche de fondation ou la couche de base. L inclinaison doit être telle que les eaux de surface sont directement dirigées hors de la structure aussi rapidement que possible. Remarque Si l eau stagne au niveau de la toiture en raison d inclinaison insuffisante, des mesures supplémentaires doivent être prises en ce qui concerne le drainage et les dommages possibles du revêtement dus au gel. La réglementation française (en application des DTU de la série 43) impose: une pente minimale de 2 % pour les toitures-terrasses acces sibles aux véhicules une pente minimale de 1,5 % pour les toitures-terrasses acces sibles aux piétons (sauf dans le cas de protection directe par dalles sur plots où la pente peut être nulle) Les solutions possibles sont: l utilisation d un géocomposite adapté à un toit sans inclinaison avec spécification de la longueur de drainage l utilisation de matériau de couche de fondation sans fines (matériau sans particules de granulométrie inférieure à 1 mm) l utilisation de matériau de couche de base sans fine dans le cas où le dallage est directement posé sur ND Système de Drainage Nophadrain recommande, pour sa part, des pentes de: 2 % : pour les toitures-terrasses accessibles aux piétons 2,5 % : pour les toitures-terrasses accessibles aux véhicules Les inclinaisons additionnelles peuvent être obtenues: au niveau de l élément porteur par l ajout d une couche de nivellement au niveau de l isolation thermique La solution la plus adaptée est déterminée par le projet. Produits : ND 800 Système de Drainage

7 1.8 Drainage du toit Sur les toitures-terrasses comportant un dallage, le drainage de l eau de surface et de l eau d infiltration est obtenu au moyen de sorties de toit. Les sorties de toit sont connectées à un système de drainage gravitaire à l intérieur ou en dehors du bâtiment redirigeant l eau collectée vers un système conventionnel d évacuation d eau de pluie sous la surface ou vers les bords de la toiture-terrasse. Toutes les eaux de surface et d infiltration doivent être évacuées à pression atmosphérique standard et sans aucune atténuation. Les drains autant que le réseau de caniveaux de surface doivent Trois niveaux d évacuation peuvent être identifiés: 1er niveau - membrane d étanchéité 2ème niveau - dallage 3ème niveau - isolation thermique (toiture inversée) Évacuation des eaux pluviales par drainage gravitaire à l intérieur d un bâtiment - sorties de toit Les sorties de toit doivent être placées au point le plus bas de la toiture. Elles doivent être dimensionnées selon la norme NF EN «Réseaux d évacuation gravitaire à l intérieur des bâtiments» et être accessibles à des fins d inspection à tout moment. Les sorties de toit doivent recueillir et évacuer à la fois les eaux de ruissellement de surface provenant du revêtement ainsi que toute eau ayant pénétré par les joints et entrant en contact avec la couche de base. Les sorties de toit situées dans une zone pavée doivent comporter une chambre d inspection munie d un caniveau grillagé de surface posé au ras du revêtement. Les capacités de la chambre d inspection et des caniveaux grillagés doivent correspondre à ou excéder la capacité de charge totale de la toiture-terrasse. La chambre d inspection doit également intégrer un piège à limon. Les charges ponctuelles subies par la chambre d inspection doivent être reportées sur la couche de fondation ou sur la couche de drainage. Le puits de la chambre d inspection doit permettre la collecte et l évacuation des eaux à partir du premier niveau d évacuation (membrane d étanchéité) et du troisième niveau d évacuation (isolation thermique d une toiture inversée). Le réseau de caniveaux grillagés supérieurs doit être en mesure de recueillir l eau du deuxième niveau d évacuation (dallage). Figure 3. Chambre d inspection avec caniveau de surface grillagé Les drains autant que le réseau de caniveaux de surface doivent correspondre aux capacités de charges de la toiture-terrasse ou dépasser les capacités de charge de la toiture terrasse selon NF EN 1433 «Classification, prescriptions de conception et d essai, marquage et évaluation de la conformité - Caniveaux hydrauliques pour l évacuation des eaux dans les zones de circulation utilisées par les piétons et les véhicules» et NF EN 124. «Dispositifs de couronnement et de fermeture pour les zones de circulation utilisées par les piétons et les véhicules - Principes de construction, essais types, marquage, contrôle de qualité». Les drains linéaires doivent être connectés par l intermédiaire de chambres d inspection appropriées aux sorties de toit qui, placées en face de façades et de seuils de porte, permettent l évacuation au travers de la couche de drainage. Évacuation des eaux pluviales vers la bordure de toit Les eaux de surface peuvent aussi être collectées par un système de gouttière en bordure de toit, ou être évacuée de la bordure dans le sol adjacent. Un filtre ou un complexe de drains à ailettes (tranchée d agrégats propres, auto-drainants ou à drainage libre entourant un tuyau perforé qui est enveloppé dans un géotextile) doit être placé le long des bordures pour prévenir les inondations et les dommages à la sous-structure de la surface dallée. Les propriétés du caniveau de surface grillagé sont déterminées par sa capacité de charge (NF EN 124 «Dispositifs de couronnement et de fermeture pour les zones de circulation utilisées par les piétons et les véhicules» ) charge classe 1 = caniveau de surface grillagé de classe A charge classe 2 = caniveau de surface grillagé de classe B charge classe 3 = caniveau de surface grillagé de classe C La solution la plus appropriée dépend de chaque projet. Drain linéaire La couche de base ou la couche de soutien pour un drain linéaire ne doivent pas entraver ou bloquer la circulation horizontale de la couche de drainage. Les drains linéaires peuvent être utilisés comme alternative aux chambres d inspection avec un réseau de caniveaux de surface. Les unités de ce réseau doivent permettre la collecte et l évacuation de l eau de surface sans besoin de pression ou d atténuation supplémentaires. Figure 4. Évacuation des eaux pluviales en bordure de toit Eau de surface des toits et des façades adjacents Lors de la détermination des besoins en évacuation des eaux de surface d une toiture-terrasse, il est essentiel de prévoir la prise en charge des eaux en excès pouvant provenir des toits. Nophadrain Toitures-Terrasses Toitures-Parking

8 Eau de surface provenant des toits et des façades adjacents Lors de la détermination des besoins en évacuation des eaux de surface d une toiture-terrasse, il est essentiel de prévoir la prise en charge des eaux en excès pouvant provenir des toits et des façades adjacents. Si ceci n est pas possible, des mesures adéquates assurant un drainage indépendant des toits adjacents doivent être prises.les eaux de ruissellement des façades adjacentes peuvent être recueillies et évacuées en disposant des bandes d agrégats et / ou des drains linéaires reliés aux sorties de toit appropriées ou à la couche de drainage. 2 mise en oeuvre d une toiture - terrasse ou d une toiture - parking La mise en place du dallage sur toiture aménagée comprend les couches suivantes qui seront considérées dans les sections correspondantes: couche de séparation couche de glissement couche de protection couche de drainage couche de filtration couche de fondation couche de nivellement La compatibilité et la coopération de chacune des couches individuelles est essentielle pour déterminer une durée de vie raisonnable pour une surface pavée flexible. Chaque couche doit avoir la capacité d absorber et de limiter les charges statiques et dynamiques, avoir une résistance adéquate à la compression et ne doit pas présenter de fluage à court terme. Normalement, chaque couche a sa fonction propre dans l ensemble du système. Cependant il est possible que: un seul produit intègre les fonctions de plusieurs couches - par exemple, la couche de glissement peut également remplir la fonction de la couche de séparation et de protection certaines couches utilisent plus d un produit - par exemple, la couche de glissement nécessite deux surfaces non adhésives pour permettre la réalisation de ce glissement 2.1 Couche de séparation Les matériaux de construction chimiquement incompatibles doivent être isolés par une couche de séparation (par exemple, polychlorure de vinyle [PVC] et polystyrène [PS]). Une couche de séparation peut consister en: une feuille de plastique un géotextile Les matériaux de construction incompatibles doivent être séparés (recouverts) complètement. Les géocomposites de drainage peuvent être fournis munis d un film de séparation et de glissement manufacturé ou d un géotextile diffusant l humidité au verso. Produits : ND Système de Drainage ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection 2.2 Couche de glissement Pendant la construction et lors de l exploitation, les dallages sont soumis à la fois à des charges verticales et horizontales. Les charges horizontales sont générées par les changements de température au sein de la structure et par des sources dynamiques externes telles que le freinage, l accélération, et les virages effectués par des véhicules. Ces charges verticales et horizontales doivent être supportées par les couches sous-jacentes. Toutefois, il convient de noter que les systèmes d étanchéité ne sont pas en mesure de supporter les charges horizontales typiques d un dallage et doivent donc être sélectionnés avec prudence. En cas d incertitude quant à la capacité portante horizontale de la membrane d étanchéité, une couche de glissement, comprenant deux surfaces lisses, non adhésives, pouvant se déplacer l une par rapport à l autre, sera nécessaire. En général, des bâches en plastique, fabriquées à partir des matériaux suivants, sont utilisées comme couches de glissements: PET (polyéthylène téréphtalate) PP (polypropylène) PE (polyéthylène) PS (polystyrène) Dans le système Toiture-Terrasse Nophadrain, cette fonction de «glissement» est obtenue en utilisant la ND TGF-20 Feuille de Séparation et de Glissement qui est placée sous le ND Système de Drainage muni d un feuille de séparation et de glissement. Dans ce système Nophadrain particulier, la couche de séparation et de protection est assurée par le ND Système de Drainage qui est également la deuxième surface lisse de la couche de glissement. Dans les systèmes Toiture - Parking - Véhicules (légers ou lourds) Nophadrain (capacités de charges 2 et 3), une ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection constitue une surface tandis que son homologue est représenté par la feuille de protection et de glissement des ND Système de Drainage. La ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection remplit la fonction de couche de protection dans le système Toiture - Parking - Véhicules (légers ou lourds) Nophadrain. Sur une toiture inversée, la couche de glissement est constituée de deux couches de ND TGF-20 Feuilles de Séparation et de Glissement installées sous l isolation thermique. Products : ND Système de Drainage TGF ND-100 Feuille de glissement et de protection

9 2.3 Couche de protection La couche de protection protège la membrane d étanchéité contre les dommages causés par les pressions statiques et dynamiques et isole les matériaux qui sont chimiquement incompatibles. Cette couche peut faire partie de la couche de glissement lorsqu elle a une surface lisse et non adhésive. Concernant des charges plus lourdes (charges de classes 2 et 3), et quand une couche de fondation (charges de classe 1) est installée, géotextiles lourds, bâches en plastique, chapes de béton et assimilés sont nécessaires pour protéger la membrane d étanchéité contre les dommages causés par les charges statiques et dynamiques survenant au cours de l installation et durant l exploitation. Pour de légères charges statiques et dynamiques (charges de classe 1), le ND Système de Drainage peut agir comme une couche de protection lorsqu il est installé immédiatement après la couche ètanchéité, la barrière anti-racine, ou le film de séparation et de glissement. Sur les toits de charge de classe 1 (toitures-terrasses) et de charges de classes 2 et 3 (toitures-terrasses circulables) où une couche de nivellement ou une couche de fondation est présente, ou lorsque les chargeuses sur pneus sont utilisées lors de l installation, il est recommandé d installer une ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection au-dessus du système d étanchéité. La ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection doit être installée de telle manière à ce qu aucun matériau granulaire ne puisse passer au travers et endommager la membrane d étanchéité. La couche de protection peut également remplir la fonction de couche de séparation et de glissement. Les couches de séparation et de protection posées librement doivent se chevaucher d au moins 100 mm, et la couche ne doit pas glisser de plus de 5 % avec un maximum de 2 mm. L évaluation du niveau de protection assuré par la couche de protection sur les structures accessibles (charges de classes de 1 à 3) peut être faite au moyen de tests index (cf. annexe A) des produits individuels ou à travers un test de performance (cf. annexe B) du système dans sa totalité. Test index de la ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection (classes de charges de 1 à 3), cf. annexe A, tableau 9. La feuille de glissement et de protection peut être installée au-dessus d une couche d isolant ou d une membrane d étanchéité avec une élongation (%) acceptable à long terme plus importante. Tests de performance des systèmes Toitures-Parking Véhicules (légers ou lourds) Nophadrain (charges de classes 2 et 3) cf. annexe B. Les données des tests de performance pour les différentes options pour les classes de charges 2 et 3 sont disponibles sur demande. Produits : ND Système de Drainage ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection 2.4 Couche de drainage La couche de drainage soulage la membrane d étanchéité des pressions hydrostatiques. Elle permet l évacuation de l eau en excès sous la couche de fondation / couche de base et empêche l accumulation d eau dans ces couches et le risque de soulèvement par le gel pouvant affecter le dallage. La couche de drainage doit avoir une bonne perméabilité verticale combinée avec la capacité de transporter les eaux de surface horizontalement de la surface du toit vers les sorties de toit ou vers la bordure du toit. La rétention d eau dans la couche de sous-base et / ou dans la couche de fondaton doit être évitée à tout moment. La couche de drainage doit maintenir une complète fonctionnalité pour une période de 50 ans, en conformité avec la norme allemande DIN La capacité de drainage doit être spécifiée en litres par seconde par mètre linéaire l/(s.m), en tenant compte de l inclinaison du toit et des charges attendues. Cf brochure Nophadrain : «Dimenssionnement de la couche de drainage». Tout Système de drainage, y compris les feuilles en plastique alvéolées (géoespaceurs), qui font partie d un système de drainage, doit être marqué CE selon la norme NF EN La capacité de drainage des ND Système de Drainage (longueur de flux max.) augmente en fonction de la quantité d eaux pluviales évacuées de la surface. 2.5 Couche de filtration La couche filtrante protège la couche de drainage contre le colmatage par les fines particules provenant de la couche de fondation ou de la couche de base, et assure ainsi un drainage horizontal efficace. La taille des pores des géotextiles tissés ou non tissés doit être adaptée à la taille des grains des matériaux granulaires utilisés pour la couche de base et la couche de fondation. Lors de l utilisation de terreau, des mesures spéciales doivent être prises pour éviter que les fines particules du sol colmatent la couche filtrante par exemple en installant des ND WSM-50 Panneau Réserves d Eau. Les filtres tissés et nontissés doivent bénéficier du marquage CE selon la norme NF EN lorsqu ils sont placés au dessus d un géoespaceur. Note Les filtres tissés / nontissés doivent se chevaucher sur au moins 100 mm, et sur les bords, les filtres doivent être relevés au niveau de la surface du dallage afin d empêcher le lessivage des matériaux granulaires. La couche de filtration doit être recouverte dans la semaine suivant son installation et doit être protégée contre l action du vent. La couche de filtration, qu elle soit un géotextile tissé ou non tissé, fait partie intégrante des ND Système de Drainage. Le géotextile est fixé sur chaque plot de la feuille plastique et dépasse de la base de 100 mm. Carge * Couche de fondation Résistance au poinçonnement NF EN ISO en kn 1 sans 1,0 1 avec 1,5 2 et 3 avec / sans 2,5 Tableau 3. Couche de filtration * cf. tableau 1. Classification de charges Nophadrain Toitures-Terrasses Toitures-Parking

10 2.6 ND Système de Drainage Les ND Système de Drainage regroupent la couche de filtration, la couche de drainage et la couche de séparation et de protection en une unité intégrée. Le noyau du ND Système de Drainage est une plaque en plastique alvéolée de 13 à 27 mm d épaisseur combinée à un filtre (tissé ou non tissé) collé sur chaque plot. Selon l application, le noyau peut être perforé et muni d un film de glissement réducteur de pression ou d un géotextile perméable à l humidité au dos. ND Système de Drainage sur toitures inversée Certains géocomposites de drainage ont un noyau perforé. Ces géocomposites de drainage empêchent la formation de vapeur au-dessus de l isolation thermique XPS. La partie supérieure des panneaux d isolant XPS peut s assécher ; ainsi la condensation interne est réduite au minimum. La valeur d isolation n est pas affectée au fil du temps. Système de Drainage Charge* Toiture Avec isolation Sans isolation Toiture inversée ND ND ND 200s 1 ND 200sv 1 ND ND / 2** ND 600s 1 ND 600sv 1 / 2 ND / 2 ND 600hdsv 2 / 3 ND 620hd 2 / 3 Tableau 4. Applications des ND Système de Drainage* cf. tableau 1. Classification de charge 20 = avec un film de glissement réducteur de pression s = renfort perforé (perméable à l humidité) v = géotextile perméable à l humidité hd = résistance à la compression élevée (> 1200 kn/m²) 2.7 Dimensionnement des ND Système de Drainage Sur les toits avec un aménagement paysager lourd, les eaux pluviales / de surface sont partiellement évacuées du dallage (qo), ce qui constitue le deuxième niveau d évacuation. La couche de drainage, soit le premier niveau d évacuation, a pour but d intercepter les eaux pluviales ayant infiltré le revêtement (q a,s ) q a,s = r - q o q a,s = eaux pluviales infiltrant le revêtement (l/(s.m 2 )) r = intensité des précipitations (l/(s.m²)) conformément à la norme NF EN q o = eaux pluviales évacuées du revêtement (l/(s.m 2 )) Sur la base d une intensité de précipitations de 15 minutes se produisant une fois tous les 10 ans r ( 15 0,1 ) = 0,03 l/(s.m²) les valeurs suivantes peuvent être utilisées pour déterminer la quantité des eaux pluviales infiltrant le revêtement (q a.s ) Surface q a,s (l/(s.m 2 ) Pavés en béton 0,01 Gravier auto - bloquant 0,015 Revêtement engazonné sur sous - couche perméable Tableau 5. Eaux pluviales infiltrant la revêtement q a,s 0,03

11 La quantité d eau qui doit être évacuée par la couche de drainage (q ) peut être calculée en utilisant l équation suivante: q a,s x A q = en l/(s.m) Lr q = quantité d eau devant être évacuée par la couche de drainage l/(s.m)) q a,s = eaux pluviales infiltrant le revêtement (l/(s.m 2 )) (tableau 2) A = surface de toit efficace (m²) (Lr x Br) Br Lr 2.8 Couche de fondation Figure 5. surface de toit efficace m² Lr = longueur de toit à drainer (m) Br = la largeur de de la gouttière à la crête (m) La fonction de la couche de fondation est d absorber et de répartir les charges statiques et dynamiques et ainsi d éviter la déformation du dallage. Pour assurer le bon fonctionnement de la couche de fondation, un Système de drainage stable doit être installé en tant que couche de drainage. Un bon dimensionnement de la couche de fondation permet de réduire les charges s exerçant sur les couches sous-jacentes. La profondeur de la couche de fondation doit être déterminée en fonction des charges statiques et dynamiques prévues et de la solidité des couches sous-jacentes. Une couche de fondation peut être installée pour répartir les charges statiques et dynamiques (charges de classes 2 et 3) et / ou pour créer des inclinaisons (charges de classes 1 à 3) Selon charge prévue, la couche de fondation devra être compactée pour répondre aux modules de déformation qui suivent: Charge* Modules de déformation statique E v2 (MN/m²) Tableau 6. Modules de déformation * Voir le tableau 1. Classification de charge Des tests statiques et / ou dynamiques doivent être entrepris pour s assurer que le compactage des plaques est complet et effectif. Le type le plus approprié de compacteur à plaque doit être choisi en accord avec l ingénieur de conception Couche de fondation sur toiture chaude ou toiture sans isolation thermique La couche de fondation doit être composée de matériaux naturels concassés avec une granulométrie de 0-22 mm, 0-32 mm ou 0-45 mm. Afin de prévenir les dommages pouvant survenir aux sorties de toit, seule une quantité limitée d hydroxyde de calcium devrait être lessivée à partir du matériau de la couche de fondation. Cette exigence peut être asouplie dans les cas où la collecte et l évacuation des eaux pluviales ne se fait pas par les sorties de toit mais par le bord du toit. Charge* Matériau Granulométrie en mm Matériau naturel concassé Matériau concassé lié hydrauliquement Matériau concassé lié hydrauliquement Tableau 7. Couche de fondation sur toiture chaude * Voir le tableau 1. Classification de charge Hauteur de la couche mm / Couche de fondation sur toiture inversée La conception d une toiture inversée implique que des dispositifs de diffusion de l humidité soient mis en œuvre. L installation d une couche pare-vapeur au dessus de l isolation thermique n est pas autorisée. La profondeur de la couche de fondation doit être majorée à cause de la difficulté de compacter les matériaux sans fines non liés hydrauliquement de la couche de fondation (à savoir matériau sans particules de diamètre inférieur à 1 mm). Pour chaque cas de figure, il faut déterminer si la diffusion de l humidité au sein des ND Systèmes de Drainage de type sv est compatible avec l installation d une couche de fondation sans fines particules. Charge* Matériau Granulométrie en mm Matériau naturel concassé Matériau naturel concassé Matériau naturel concassé Hauteur de la couche mm ** ** / 0-45** 150 Tableau 8. Couche de fondation sur toiture inversée * cf. le tableau 1. Classification de charge ** L adéquation de l isolation thermique est à démontrer par le fabricant Nophadrain Toitures-Terrasses Toitures-Parking

12 2.9 Couche de nivellement La mise à niveau des différences de hauteur et / ou la création d inclinaisons peut nécessiter l installation d une couche de nivellement sous les revêtements piétonniers seulement (charge de classe 1). La couche de nivellement résulte de la combinaison d une couche de base et d une couche de fondation. Le revêtement est posé directement sur la couche de nivellement. Les matériaux de remplissage des joints doivent être nivelés avec soin de façon à ce qu ils soient adaptés à la fois à la largeur du joint et au niveau du matériau de la couche de nivellement. Cette couche peut être constituée de matériaux naturels concassés avec une granulométrie de: 2-8 mm 3-9 mm La profondeur de la couche varie entre un minimum de 50 mm et un maximum de 150 mm. Le système complet est compacté une fois le revêtement installé et ajusté. En cas de nivellement supérieur à 150 mm de hauteur, la couche de nivellement se compose d un matériau naturel concassé de granulométrie de 2-22 mm. Le revêtement est posé sur une couche de base séparée, constituée de matériaux naturels concassés avec la granulométrie énoncée plus haut Couche de base La couche de base est requise pour ajuster les variations d épaisseur des éléments de dallage et éventuellement les irrégularités de la couche de fondation, ainsi que pour garantir la stabilité des éléments de dallage. La couche de base doit être aussi fine que possible, cependant son épaisseur peut être augmentée lorsque les charges en présence et donc les risques de déformation sont limités. La couche de base peut être constituée de matériaux naturels concassés de granulométrie : 0-4 mm 0-5 mm 0-11 mm (Pavés d épaisseur 120 mm - profondeur de la couche de base 40 mm) 1-3 mm 2-5 mm Sur une toiture inversée il pourrait s avérer nécessaire d utiliser un matériau de remplissage classé comme permettant la diffusion d humidité ou «grossier» c.à.d. sans particules de granulométrie inférieure à 1 mm. Les matériaux de remplissage des joints doivent être nivelés avec soin afin d être au niveau de la couche de base.tailles des granulats des matériaux de la couche de base qui peuvent être utilisés pour une bonne diffusion de l humidité au sein du système: 1-3 mm 2-5 mm La profondeur de la couche de base après compactage doit être comprise entre 30 et 50 mm. Lors de l installation de pavés d épaisseur 120 mm, la couche de base doit avoir une hauteur d au moins 40 mm avec une taille de granulats de 0/11 mm. En fonction des charges prévues et du type de revêtement utilisé, la couche de base peut être installée directement sur le ND Système de Drainage Couche de surface Pour les toitures-terrasses, certains types d éléments de dallage (par exemple: pavés, petits éléments de dallage) posés sur une couche de base meuble ou granulaire sont normalement utilisés de préférence à un dallage rigide ou semi-rigide (par exemple: béton, macadam ou asphalte). Les principales raisons de ce choix de revêtement sont les suivantes: la facilité d accès à la structure du toit et au système d étanchéité pour inspection et entretien la capacité à poursuivre et / ou à étendre l utilisation d aménagements paysagers lourds ou légers sur la surface de la toiture, la rendant «invisible» pour les utilisateurs la protection du système d étanchéité contre les charges statiques ou dynamiques excessives de faibles coûts d installation et d entretien. Une protection par dalles ou pavés est perméable et est constituée d éléments individuels préfabriqués. Une protection par dalles ou pavés est aussi dénommée «ouverte» par rapport aux protections «fermées» telles que celles en béton ou en asphalte. L épaisseur du revêtement est fonction des charges, des éléments de dallage, du modèle de pose et de la capacité portante des couches sous-jacentes. Il y a plus de 200 différents types d éléments de dallage disponibles sur le marché. Inclinaisons Autant que possible, les eaux pluviales doivent circuler sur la surface du revêtement et être collectées par un système de drainage approprié. L infiltration des eaux pluviales / de surface à travers le dallage, la couche de base et les couches sousjacentes doit être minimisée en s assurant que le revêtement est posé avec l inclinaison adéquate et avec des joints étanches. Les inclinaisons minimales suivantes devraient être respectées en fonction du type de revêtement choisi: dalles en béton et en pierre naturelle 2 % pavés de béton 2,5 % revêtement perméable ouvert (pavés engazonnés) 1 % revêtement lié hydrauliquement 2 % Les inclinaisons peuvent être créés au niveau de: l élément porteur la couche de fondation la couche de nivellement

13 En ce qui concerne les éléments de dallage individuels (pavés en béton autobloquants ou non, dalles en béton ou pierre naturelle), jusqu à % de l eau de surface peut pénétrer par les joints et s infiltrer dans les couches sousjacentes. Les infiltrations peuvent être encore plus importantes sur les pavements nouvellement réalisés où le raccordement des joints n a pas eu l occasion de s établir sur les jointures avec des détritus, ou aux pavements conçus avec une inclinaison inadéquate. Pavés et dalles Les éléments de dallage peuvent être des pavés préfabriqués (petits éléments de dallage, blocs de béton, dalles en béton, pavés, ou dalles de grand format). La largeur et la profondeur du joint, ainsi que le matériau de remplissage utilisé permettront de déterminer si l eau de surface peut s infiltrer dans les couches du sous-sol. Pavés en béton les pavés en béton, conformes à la norme NF EN 1338, peuvent être disposés à 90 et 45, selon des motifs en chevrons; ces motifs garantissent le plus haut degré de stabilité à long terme les pavés sont installés sur une couche de désolidarisation de 6 cm d épaisseur minimum les pavés doivent avoir une épaisseur minimale de 60 mm les pavés sont auto - bloquants ou non Dalles en béton préfabriquées ou en pierre naturelle les dalles en béton sont conformes à la norme NF EN 1339 les dalles en pierre naturelle sont conformes à la norme XP B les dalles sont installés sur une couche de désolidarisation de 3 cm d épaisseur minimum les dalles en pierre naturelle doivent avoir une épaisseur minimum de 40 mm Dalles sur plots les dalles sur plots sont en béton (ou en bois) et conformes à la norme NF EN 1339 les dalles sur plots ont des dimensions comprises entre 0,40 et 0,60 m es dalles sur plots sont en général posés sur des plots régla bles tel que décrit dans dans les documents techniques d application ou dans un avis technique particulier Modèles de pose Les zones piétonnières peuvent être mises en place selon pratiquement n importe quel motif néanmoins la pose en chevrons et les pavés autobloquants en béton offre le plus grand degré d emboîtement et donc le plus haut niveau de stabilité à long terme, les mouvements / fluages étant contrôlés à la fois transversalement et longitudinalement. génération des forces de friction entre unités, assurant, pour une bonne part, la capacité de charge du revêtement. Granulométrie des matériaux de remplissage des joints: 0-4 mm 0-5 mm 0-8 mm 0-11 mm (largeur des joints > 10 mm) Granulométrie des matériaux de remplissage des joints pouvant être utilisés dans un système permettant la diffusion de l humidité: 1-3 mm 2-5 mm Un remplissage des joints correctement effectué est déterminant en ce qui concerne les performances à long terme et la longévité des dallages soumis à la circulation automobile. Les dallages en béton sont très efficaces quant à la répartition des charges ponctuelles aux couches sous-jacentes. Cette aptitude dépend de la qualité de fabrication et de la précision de dimensionnement des éléments de dallage leur permettant d être positionnés avec précision et d avoir des largeurs de joints uniformes. Lorsque ces joints sont bien réalisés, les charges imposées, telles que celles créées par la circulation des véhicules, génèrent des forces de frottement importantes entre pavés contigus de sorte que ces charges sont réparties par transfert partiel aux unités adjacentes. Après consolidation du revêtement au moyen d un compacteur à plaque vibrante et afin de garantir un remplissage correct des joints, du sable de joint sec doit être répandu à la surface du dallage et réparti au moyen d un balai de façon à recouvrir et, dans la mesure du possible, à remplir chaque joint. Les joints doivent être inspectés et ajustés, autant de fois que nécessaire, après consolidation du dallage et doivent être vérifiés à nouveau régulièrement durant les 3-4 premiers mois suivant la pose, en veillant à parachever les joints insuffisamment remplis ou «maigres» avec du matériau de remplissage supplémentaire. Après cette période initiale, le dallage doit être inspecté trois ou quatre fois par an car les joints peuvent être abrasés (détériorés) par l action de l eau de surface et du vent, par les équipements de nettoyage urbain et par l usure quotidienne due à la circulation. Remplissage des joints La largeur des joints est habituellement fonction de la capacité de charge et du type d élément de dallage utilisé. Les matériaux de remplissage des joints doivent être nivelés avec soin de fa çon à ce qu ils soient adaptés à la fois à la largeur du joint et au niveau du matériau de la couche de nivellement. Une largeur insuffisante peut faire obstacle à un remplissage satisfaisant des joints et amener les pavés adjacents à être en contact direct, ce qui peut entraîner l effritement ou des dommages aux arêtes des unités de dallage. Une largeur excessive peut compromettre la Nophadrain Toitures-Terrasses Toitures-Parking

14 Pose en chevrons à 90 Pose à joints contrariés Pose en chevrons à 45 Pose à joints en croix Figure 6. Modèles Bordures de retenue Les dallages, tels que ceux construits à partir de blocs de béton à fixation souple doivent être correctement maintenus sur les bords afin d empêcher tout glissement latéral et la désolidarisation du dallage dans son ensemble. Une alternative aux chapes ou assises en béton est la bordure de retenue ND. Ce produit est parfaitement adapté à une utilisation avec des dallages de charges de classes 1 et 2. Des bordures correctement conçues sont déterminantes pour garantir l efficacité, l intégrité et la durée de vie des dallages. Les bordures doivent «immobiliser» la surface dallée et doivent donc prévenir tout glissement ou désolidarisation des unités individuelles. 150mm Le type de bordure le plus approprié est le plus souvent déterminé en fonction du type de dallage et de l exploitation prévue, à savoir si la toiture-terrasse est destinée à la circulation des piétons seulement ou également à celle des véhicules. Pour les revêtements accessibles aux véhicules, les dalles situées aux bords nécessiteront d être maintenues autant horizontalement que verticalement. Lors de l emploi du béton, cependant, il existe un risque de lessivage des hydroxydes de calcium qui pourraient endommager les sorties d évacuation de la toiture. Par conséquent, pour de telles applications, il est recommandé d utiliser un béton traité selon la norme NF EN ou des bétons plus denses tels que CEM 3 et CEM 5 (norme NF EN 206). En outre, les chapes ou assises en béton ne doivent pas faire obstacle au drainage horizontal de la protection de la toiture-terrasse, et doivent donc être placées au-dessus de la couche de filtration et de drainage. Figure 7. Bordure avec le Profilé de ND Bordure de Retenue. Produits : ND 100/4V Bordure de Retenue ND 150/4V Bordure de Retenue ND 200/4V Bordure de Retenue

15 3 TOITURES-TERRASSES ET / OU TOITURES - PARKING COMBINÉES AVEC DES TOITS VERTS INTENSIFS La combinaison d aménagements paysagers lourds et d éléments paysagers légers tels que pelouse, plantes vivaces, les arbustes, buissons et arbres permet d améliorer considérablement la qualité de vie et l intégration de la ligne de toiture au milieu environnant. Les systèmes Nophadrain rendent ces combinaisons faciles à réaliser en intégrant des panneaux réserve d eau à la couche de filtration et de drainage. La couche de substrat de croissance est placée sur le dessus de ces panneaux et est plantée avec la végétation intensive appropriée. Le «Guide d aide à la conception des Toits Verts Intensifs» Nophadrain, disponible sur demande, donne une description détaillée et des conseils plus complets sur ce type de construction. Nophadrain Toitures-Terrasses Toitures-Parking

16 4 SYSTÈMES DE TOITURES-TERRASSES ET DE TOITURES-PARKING NOPHADRAIN 4.1 Systèmes de Toitures-terrasses - charge de classe 1 Toiture chaude / toiture sans isolation thermique a. Construction sans couche de fondation L inclinaison est créée par l élément porteur Dallage 40 mm d épaisseur 80 mm Couche de base, hauteur = mm, sable grossier ou gravier = 1-3 mm ou 2-5 mm ND 220 Système de Drainage Membrane d étanchéité b. Construction avec couche de fondation L inclinaison est créée par l élément porteur et / ou par le nivellement de la couche de fondation Dallage 40 mm d épaisseur Couche de nivellement, hauteur = mm, sable grossier ou de gravier 1-3 mm ou 2-5 mm 180 mm Couche de fondation, profondeur 100 mm, matériau naturel concassé = 0-22 mm ND 620 Système de Drainage ND TGF-100 Feuille de Glissement et de Protection Membrane d étanchéité

17 c. Construction avec couche de nivellement L inclinaison est créée par l élément porteur et / ou par le nivellement de la couche de nivellement Dallage 40 mm d épaisseur 100 mm Couche de nivellement, hauteur de mm, matériau naturel concassé = 2-8 mm ou 3-9 mm ND 220 Système de Drainage Membrane d étanchéité Toiture inversée a. Construction sans couche de fondation L inclinaison est créée par l élément porteur Dallage 40 mm d épaisseur 80 mm Couche de base, hauteur = mm, gravier = 1-3 mm ou 2-5 mm ND 200s Système de Drainage Isolant thermique* Membrane d étanchéité b. Construction avec couche de nivellement L inclinaison est créée par l élément porteur et / ou par le nivellement de la couche de nivellement Dallage 40 mm d épaisseur 100 mm Couche de nivellement, hauteur = mm, matériau naturel concassé 2-8 mm ou 3-9 mm ND 200s Système de Drainage Isolant thermique* Membrane d étanchéité * Compatibilité de l isolant thermique à valider par le fabricant

18 4.2 Systèmes de Toitures-parking Véhicules légers charge de classe 2 Toiture chaude / toiture sans isolation thermique a. Construction sans couche de fondation L inclinaison est créée par l élément porteur 140 mm Pavés autobloquants en béton 80 mm Couche de base, hauteur = mm gravier = 1-3 mm ND 620hd Système de Drainage ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection Membrane d étanchéité b. Construction avec de larges dalles en béton sans couche de fondation L inclinaison est créée par l élément porteur Larges dalles en béton (750 mm x 750 mm)* 150 mm Couche de base, hauteur = mm** gravier = 2-5 mm ND 620 Système de Drainage ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection Membrane d étanchéité * Compatibilité des larges dalles en béton à valider par le fabriquant ** Hauteur de couche conforme aux recommandations du fabricant de dallages

19 c. Construction avec couche de fondation L inclinaison est créée par l élément porteur et / ou par le nivellement de la couche de fondation Pavés en béton 80 mm: pose en chevrons à 90 ou mm Couche de base, hauteur = mm, gravier 1-3 mm Couche de fondation, hauteur mm, matériau naturel concassé 0-22 mm ND 620 Système de Drainage ND TSF-100 Feuille de Glissement et de Protection Membrane d étanchéité Toiture inversée a. Construction sans couche de fondation L inclinaison est créée par l elément porteur Pavés autobloquants en béton 80 mm 140 mm Couche de base, hauteur = mm, gravier 1-3 mm ND 600hdsv Système de Drainage Isolant thermique* Membrane d etanchéité * Compatibilite de l isolation thermique à valider par le fabriquant Nophadrain Toitures-Terrasses Toitures-Parking

20 b. Construction avec larges dalles en béton sans couche de fondation L inclinaison est créée par l elément porteur Larges dalles en béton armé 60 mm* 150 mm Couche de base, hauteur = mm ** gravier = 2-5 mm ND 600sv Système de Drainage Isolant thermique*** Membrane d etanchéité c. Construction avec couche de fondation L inclinaison est créée par l elément porteur et / ou par le nivellement de la couche de fondation Pavés en béton 80 mm: pose en chevrons à 90 ou mm Couche de base, hauteur = mm** gravier = 1-3 mm Couche de fondation, profondeur mm, matériau naturel concassé 0-22 mm ND 600sv Système de Drainage Isolant thermique* Membrane d etanchéité * Compatibilité des larges dalles en béton à valider par le fabriquant ** Hauteur de couche conforme aux recommandations du fabricant de dallages *** Compatibilite de l isolation thermique à valider par le fabriquant

Isolation inversée pour toitures-terrasses

Isolation inversée pour toitures-terrasses Isolation inversée pour toitures-terrasses - Version accessible aux véhicules - Conseils de mise en œuvre Informations générales Nous conseillons de toujours faire appel à un maître d œuvre qualifié et

Plus en détail

Guide d aide À la conception 0.3

Guide d aide À la conception 0.3 toit verts INtensifs Guide d aide À la conception 0.3 0 introduction 1 conception 2 mise en oeuvre d un toit vert intensif 1.1 réglementation Marquage CE NF EN 13252 Directives pour la conception, la mise

Plus en détail

toit verts extensifs Guide d aide À la conception 0.2

toit verts extensifs Guide d aide À la conception 0.2 toit verts extensifs Guide d aide À la conception 0.2 0 Introduction 1 conception 2 mise en oeuvre d un toit vert extensif 1.1 réglementation Marquage CE NF EN 13252 Directives pour la conception, la mise

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

Pardak XL. Circulation de véhicules lourds sur toitures-parking

Pardak XL. Circulation de véhicules lourds sur toitures-parking Pardak XL Circulation de véhicules lourds sur toitures-parking Pardak XL Circulation de véhicules lourds sur toitures-parking Les systèmes de dallage Pardak de Zoontjens sont constitués de dalles posées

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

02/10/2014 Journée technique «Murs et toits végétalisés» THEDY François 1

02/10/2014 Journée technique «Murs et toits végétalisés» THEDY François 1 THEDY François 1 1/ Introduction 2/ Rappel sur la composition d une toiture plate 3/ Principes fondamentaux : lors de l étude du projet et pour le choix du système anti-racines 4/ Exemples de compositions

Plus en détail

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide F-a5 4 e édition Octobre 2011 Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide Fesco, Fesco S, Kooltherm K4, Retrofit, Retrofit S, sous-couches PUR, PSE 1b 2b 2c

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN ANNEXE 3 LA TOITURE VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS LES TYPES DE TOITURE VERTE La toiture-jardin La toiture-jardin légère La toiture végétalisée LES AVANTAGES DE LA TOITURE VERTE LES PARTICULARITÉS DE L ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

Mousse polyuréthane. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) EUROTHANE BR-BIO EUROTHANE AUTOPRO-SI EUROTHANE BI-3 EUROTHANE BI-3A POWERDECK

Mousse polyuréthane. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) EUROTHANE BR-BIO EUROTHANE AUTOPRO-SI EUROTHANE BI-3 EUROTHANE BI-3A POWERDECK Mousse polyuréthane EUROTHANE BR-BIO 10 EUROTHANE AUTOPRO-SI 10 EUROTHANE BI-3 12 EUROTHANE BI-3A 12 POWERDECK 14 KNAUF THANE ET 16 KNAUF THANE MULTTI 16 9 Mousse polyuréthane EUROTHANE BR-BIO et AUTOPRO-SI

Plus en détail

Sinistres causés par l eau

Sinistres causés par l eau Sinistres causés par l eau Activités de formation continue accréditées par la ChAD 4 Chapitres - 4 UFC http://reseauexperts.ca/ PRÉSENTÉ PAR : Frédéric Charest, ing. http://expertises.ca/ fci@expertises.ca

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

1 Les Systèmes TPO Firestone

1 Les Systèmes TPO Firestone 1 Les Systèmes TPO Firestone 1. Pour obtenir une étanchéité durable et sans problème, l utilisation d une membrane de qualité supérieure ne suffit pas. L expérience a montré que la membrane d étanchéité

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LES CHOIX DE L AUTEUR DE PROJET ILLUSTRATION PAR UN EXEMPLE : AU STADE DE L ESQUISSE LE PARTI ARCHITECTURAL LES CHOIX DES SYSTÈMES DE TOITURE ILLUSTRATION

Plus en détail

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Standard Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Notre gamme de produit à base de HDPE est de très haute qualité.

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE PAVÉS EN BETON CONCEPTION APPROPRIÉE + MISE EN OEUVRE PROFESSIONNELLE = RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE 10 règles de base pour une mise en œuvre correcte de revêtements de pavés en béton 1 2 3 4 5 6 7 8

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Toitures - terrasses

Toitures - terrasses FICHE TECHNIQUE Toitures - terrasses 2 5 CONNAÎTRE > De la pierre au béton > Constitution d une toiture-terrasse > Fonctions des terrasses et classification > L élément porteur > Le support d étanchéité

Plus en détail

Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon. Système 1.1.1. avec cahier des charges à partir de la page 3

Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon. Système 1.1.1. avec cahier des charges à partir de la page 3 Systèmes d isolation en contact avec la terre Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon FOAMGLAS FLOOR BOARD, pose à sec Cette technique est adaptée pour une isolation

Plus en détail

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011 Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation Liste de prix 2011 Natte d étanchéité, de desolidarisation et de drainage Nattes d étanchéité et desolidarisation en polyéthylène pour la pose

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est?

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide 11 La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? 11 1. Définition 12 2. Composition 13 La fonction des éléments constitutifs de la toiture-terrasse

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES FICHE TECHNIQUE : MONOCOQUES propose un large choix de garages préfabriqués monocoques en béton, garantie pour vous de trouver celui qui correspond parfaitement aux exigences techniques de votre projet.

Plus en détail

Les toitures inclinées

Les toitures inclinées Les toitures inclinées 1. Introduction Les toitures inclinées sont aussi appelées : toitures sèches : c'est à dire qu'elles comportent un espace de ventilation toitures froides : c'est à dire qu'elles

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC Les toitures O. Vandooren CSTC Les toitures un concept pas vraiment nouveau Babylone VII e avant JC 2007 2 3 4 5 Une toiture verte est une toiture recouverte de végétation et des couches nécessaires au

Plus en détail

HYPERFLEX HYPERFLEX FM

HYPERFLEX HYPERFLEX FM HYPERFLEX HYPERFLEX FM Procédés d étanchéité monocouches en PVC GAMME PVC HYPERFLEX / HYPERFLEX FM Procédés d étanchéité monocouches en PVC La gamme PVC HYPERFLEX s utilise en travaux neufs ou de réfection

Plus en détail

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte»

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» «Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» Silva Cell Module d enracinement pour arbres Application : - Le module Silva Cell crée un espace souterrain permettant l enracinement des arbres en ville.

Plus en détail

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée LES TOITURES Les toitures plates Les toitures inclinées Les toitures plates Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée 1 Toiture chaude 1 Protection 2 Etanchéité 3 Isolant 4 Pare-vapeur 5 Support

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Exemples de solutions de raccord et de terminaison selon la Norm SIA 271 avec description détaillée des différentes couches.

FICHE TECHNIQUE. Exemples de solutions de raccord et de terminaison selon la Norm SIA 271 avec description détaillée des différentes couches. FICHE TECHNIQUE CO M M I S S I O N T E C H N I Q U E TO I T P L AT 00 SVD. W 0 D E TA I L S D D E S Y S T E M E S D E TO I T P L AT E N B I T U M I N E Exemples de solutions de raccord et de terminaison

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 17/10-229*01 Add Additif à l Avis Technique 17/10-229 Drain Drain Drän Système de drainage par géocomposite Afitex Coverdrain FT Relevant de la

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

DÉTAILS DE CONSTRUCTION

DÉTAILS DE CONSTRUCTION PROFESSIONNE DES CHOIX LLE GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR DÉTAILS DE CONSTRUCTION 3 ET DIVERS TRAVAUX Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs preuves. La gamnme de produits

Plus en détail

Système pour construction sèche I.4

Système pour construction sèche I.4 Système pour construction sèche I.4 Dans le cas du système pour construction sèche de SCHÜTZ, les tuyaux de chauffage sont posés dans l'isolation thermique au moyen de modules de conduction thermique.

Plus en détail

1. Introduction. 2. Bases. 3. Evacuation des eaux des toits plats

1. Introduction. 2. Bases. 3. Evacuation des eaux des toits plats Evacuation des eaux des toitures plates SOMMAIRE 1. Introduction 2. Bases 3. Evacuation des eaux des toits plats 1. Introduction La conception et le calcul des installations d évacuation des eaux de toitures

Plus en détail

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Décembre 2010 Lot n 3 Étanchéité Suivant avis techniques

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Edwige Noirfalisse ir. Chef-Adjoint du laboratoire Matériaux d isolation et d étanchéité Isolation thermique des toitures

Plus en détail

La protection des parois enterrées

La protection des parois enterrées La protection des parois enterrées Les produits pour traiter les remontées capillaires ou l action des eaux de ruissellement ou d infiltration : parce que les parois enterrées se doivent d être protégées

Plus en détail

fermacell Assainissement avec un gain énergétique

fermacell Assainissement avec un gain énergétique fermacell Assainissement avec un gain énergétique Version: mars 2014 Édition Suisse Subventions possibles Vérifiez les subventions possibles pour vos travaux 2 Sommaire 1. Produits utilisés dans l assainissement

Plus en détail

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile Muret Laurentien MC Classique et Versatile Le muret Laurentien par son look classique s agence à toutes nos gammes de pavé. Qualités et caractéristiques Intégration particulièrement harmonieuse du muret

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE MISE EN ŒUVRE - ISOLATION POUR TOITURE PLATE IKO ENERTHERM ALU/MG/BGF/BM

INSTRUCTIONS DE MISE EN ŒUVRE - ISOLATION POUR TOITURE PLATE IKO ENERTHERM ALU/MG/BGF/BM INSTRUCTIONS DE MISE EN ŒUVRE - ISOLATION POUR TOITURE PLATE IKO ENERTHERM ALU/MG/BGF/BM Instructions de mise en œuvre générales Stockage Les panneaux d isolation doivent être stockés de manière à éviter

Plus en détail

Polystyrène extrudé. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) ROOFMATE SL-A ROOFMATE SL-X ROOFMATE MK FLOORMATE 500 ET 700 ROOFMATE LG-X

Polystyrène extrudé. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) ROOFMATE SL-A ROOFMATE SL-X ROOFMATE MK FLOORMATE 500 ET 700 ROOFMATE LG-X Polystyrène extrudé ROOFMATE SL-A 40 ROOFMATE SL-X 40 ROOFMATE MK 40 FLOORMATE 500 ET 700 42 ROOFMATE LG-X 44 PERIMATE DI-A 46 TOPOX CUBER SL 48 TOPOX CUBER SL-T 48 ROOF 115 48 TOPOX BÉTON 50 JACKODUR

Plus en détail

CALFEUTREMENT. 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX - Tél : 01 47 17 69 37 - Fax : 01 47 17 69 37 www.ufme.fr

CALFEUTREMENT. 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX - Tél : 01 47 17 69 37 - Fax : 01 47 17 69 37 www.ufme.fr CALFEUTREMENT DES MENUISERIES Document d information Déc. 2014 RECOMMANDATIONS G É N É R A L E S P O U R LA MISE EN ŒUVRE DES FENÊTRES ET PORT ES EXTÉRIEURES DANS LES CONSTRUCTIONS NEUVES OU EN RÉNOVATION

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur. Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt»

Isolation Thermique par l Extérieur. Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt» Isolation Thermique par l Extérieur Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt» Conditions particulières de mise en œuvre d une isolation en partie enterrée, procédé dénommé «Revitherm.IsoEnt» Sommaire

Plus en détail

DALLES DE BÉTON. A. DALLE DE BÉTON DE TECHO-BLOC 45 À 60 mm (1 3 4" À 2 3 8") 0-20 mm (0-3 4") C. LIT DE POSE (SABLE À BÉTON) 25 mm (1") J.

DALLES DE BÉTON. A. DALLE DE BÉTON DE TECHO-BLOC 45 À 60 mm (1 3 4 À 2 3 8) 0-20 mm (0-3 4) C. LIT DE POSE (SABLE À BÉTON) 25 mm (1) J. DALLES DE BÉTON D 01 A. DALLE DE BÉTON DE TECHO-BLOC 45 À 60 mm (1 3 4" À 2 3 8") B. JOINT DE SABLE C. LIT DE POSE (SABLE À BÉTON) 25 mm (1") D. GÉOTEXTILE 300 mm (12") DE LARGEUR BORD RELEVÉ H. CLOU I.

Plus en détail

1 Les Systèmes EPDM Firestone

1 Les Systèmes EPDM Firestone 1 Les Systèmes EPDM Firestone 1. Pour obtenir une étanchéité durable et sans problème, l utilisation d une membrane de qualité supérieure ne suffit pas. L expérience a montré que la membrane d étanchéité

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

FORCE CONCEPTO. Le guide

FORCE CONCEPTO. Le guide FORCE CONCEPTO Le guide SOUDABLE ADHÉSIF FORCE CONCEPTO SOUDABLE ADHÉSIF Etanchéité de toitures inaccessibles Supports: bétons, bois Etanchéité autoprotégée Coloris: Noir Maine Gris Bretagne Blanc Savoie

Plus en détail

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs Chapitre3 Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs 1 - Les concepts 2 - Les atouts des chaussées à structures réservoirs en béton 37 Chapitre 3 Les concepts et atouts des revêtements

Plus en détail

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Les seules normes internationales reconnues sont NF EN 14411 La présente Norme européenne définit et fixe les termes, les exigences et

Plus en détail

Conservation et stockage Les rouleaux SP4GRANICOLOR doivent être impérativement transportés et stockés debout sur deux hauteurs maximum.

Conservation et stockage Les rouleaux SP4GRANICOLOR doivent être impérativement transportés et stockés debout sur deux hauteurs maximum. Présentation SP4GRANICOLOR est un revêtement d étanchéité monocouche, autoprotégé, biarmé, bénéficiant de la garantie de 10 ans. L autoprotection de cette membrane est assurée par une couche de paillettes

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH PRESENTATION Le réservoir souterrain horizontal, type ECODEPUR, modèle RSH est fabriqué en Polyéthylène Linéaire avec additif anti-uv, par système de rotomoulage,

Plus en détail

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION Le fossé Le fossé est une structure linéraire creusée pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux de ruissellement. Il permet notamment de drainer la structure de la piste. Un fossé bien entretenu

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée

Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée F-a e édition Octobre 011 Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée FescoDrain, FescoDrain S, Fesco, Kooltherm K1 1 Solutions 1 réfection totale

Plus en détail

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm VI Chemins et places 1. Notions et généralités Les données pour la construction des infrastructures des chemins et places dépendent, en grande partie, du type de trafic auquel les chemins et places seront

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Logiciel pavages drainants mode d emploi

Logiciel pavages drainants mode d emploi Logiciel pavages drainants mode d emploi FEBESTRAL a développé, en collaboration avec le Centre de Recherches Routières (CRR), un logiciel de calcul pour pavages drainants. Ce programme vous guide lors

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Préparation de la tranchée et du lit de pose

Préparation de la tranchée et du lit de pose Préparation de la tranchée et du lit de pose Prévoir une tranchée d'installation suffisamment profonde pour le caniveau et la semelle béton. Suivant la qualité du sol, l'épaisseur de la semelle béton telle

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

Toitures plates Partie 2

Toitures plates Partie 2 Toitures plates Partie 2 Les ouvrages de raccord des toitures plates (NIT 244) : éléments importants pour l étancheur Vincent Jadinon Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et développement

Plus en détail

LE CONFORT D UN SOL ISOLE

LE CONFORT D UN SOL ISOLE l isolation de sol la plus mince pour chaque niveau d isolation un format pratique de 1200 x 2500 mm une haute résistance mécanique une pose rapide et efficace LE CONFORT D UN SOL ISOLE Des sols au-dessus

Plus en détail

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers.

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Le sol, seule surface avec laquelle nous sommes toujours en contact, représente 15% des pertes calorifiques du bâtiment.

Plus en détail

Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton

Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton L éventail de solutions qu offrent les revêtements de pavés et de dalles en béton, dans le cadre de l aménagement de notre

Plus en détail

DUPONT TM PLANTEX GROUNDGRID La solution intelligente pour stabiliser les graviers

DUPONT TM PLANTEX GROUNDGRID La solution intelligente pour stabiliser les graviers DUPONT TM PLANTEX GROUNDGRID La solution intelligente pour stabiliser les graviers Créez une surface stable et perméable à l eau en minimisant le déplacement du gravier et les risques d'ornières liés à

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D. Créateur d aires de vie durables. Pour parkings, aires et voiries perméables

Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D. Créateur d aires de vie durables. Pour parkings, aires et voiries perméables Créateur d aires de vie durables Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D Un concept exclusif aux propriétés exceptionnelles Pour parkings, aires et voiries perméables www.o2d-environnement.com Créateur

Plus en détail

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch Janvier 008 I F 3969 ToitureTerrasse Gamme La gamme isolant support d étanchéité de Placo est composée de panneaux en PSE pour l isolation des toituresterrasses en maçonnerie, béton cellulaire ou bois.

Plus en détail

Pose de carreaux, et de dalles en pierre naturelle, de grand format, en toute sécurité avec Schlüter-Systems

Pose de carreaux, et de dalles en pierre naturelle, de grand format, en toute sécurité avec Schlüter-Systems Pose de carreaux, et de dalles en pierre naturelle, de grand format, en toute sécurité avec Schlüter-Systems Pose libre sur Schlüter -TROBA sur un lit de gravier ou de concassé Structure de revêtement

Plus en détail

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com CARDOK MULTI Doubler votre espace de parking Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Installation pour maison privée, immeuble, hôtel, bureau, CARDOK MULTI - FICHE TECHNIQUE Différents

Plus en détail

Film à structure bosselée résistant à la pression pour un drainage durable de la surface

Film à structure bosselée résistant à la pression pour un drainage durable de la surface Pour que se soit parfait. Durabase DD Film à structure bosselée résistant à la pression pour un drainage durable de la surface F Problèmes Durabase DD assure un drainage très efficace avec un fort pouvoir

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Mousse Polyéthylène dans le Bâtiment

Mousse Polyéthylène dans le Bâtiment Mousse Polyéthylène dans le Bâtiment Building and construction Le bâtiment & génie civil BANDES PERIPHERIQUES ISOLANTES Les bandes isolantes «plinthe» sont élastiques, impérissables, résistantes à l eau

Plus en détail

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE CONTENU 1. APPLICATIONS 03 2. TECHNIQUE DE POSE 04 2.1. GENERALITES 2.1.1. IMPERMÉABILITÉ À L EAU ET À L AIR 04 2.1.2. RESPECT DE LAME D AIR 04 2.1.3. L ÉCRASEMENT

Plus en détail

2) CARACTERISTIQUES D IDENTIFICATION ET DE PERFORMANCES

2) CARACTERISTIQUES D IDENTIFICATION ET DE PERFORMANCES 1) DEFINITION ISOCOQ PL 4 D30 est un produit d isolation thermique fabriqué à partir de Polystyrène rigide expansé et moulé par plaques de 1,20m x0,60m x 0,04m. La pré expansion du polystyrène est réalisée

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES GUIDE D INSTALLATION La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Réduit la circulation d air à travers les murs Évite la formation d

Plus en détail

ISOLATION ACOUSTIQUE 7.14-0.5CHF-KT01-KT

ISOLATION ACOUSTIQUE 7.14-0.5CHF-KT01-KT ISOLATION ACOUSTIQUE VUE D ENSEMBLE Fonction Absorption des bruits aériens Isolement aux bruits aériens Absorption des bruits solidiens Isolation contre la chaleur et le froid Champ d application Installations

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

www.alkorproof.com Détails

www.alkorproof.com Détails www.alkorproof.com Détails 35171/35271 Information Produit D 35171 Membrane homogène en chlorure de polyvinyle souple, non renforcée, destinée à l étanchéité des détails. Type 35171: gris clair/gris non-résistant

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Les toitures vertes Les Isnes 25 février 2014 Benoît Michaux ir. Chef-Adjoint de la division Enveloppe du bâtiment et

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

La sécurité pour toits et murs

La sécurité pour toits et murs La sécurité pour toits et murs pro clima SOLITEX perméable à la diffusion de vapeur, résistant à la déchirure, étanche à la pluie pro clima SOLITEX bande de sous-toiture sur chevrons / bande de sous-toiture

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

efigreen alu 80 mm en garde-fou 100 mm en référence isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé

efigreen alu 80 mm en garde-fou 100 mm en référence isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé EFIGREEN ALU 80 en garde-fou 100 en référence l Réglementation Thermique 2005 l isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé efigreen alu efigreen alu

Plus en détail

Knauf InTherm PUR L isolation et la finition, tout en un. Un mouvement, une personne.

Knauf InTherm PUR L isolation et la finition, tout en un. Un mouvement, une personne. le parachèvement à sec 05/2015 Panneau isolant de 60 cm de large, idéal pour la rénovation Knauf InTherm PUR L isolation et la finition, tout en un. Un mouvement, une personne. Pourquoi isoler? Une habitation

Plus en détail