Résultats annuels 2012/ décembre 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultats annuels 2012/2013 19 décembre 2013"

Transcription

1 Résultats annuels 2012/ décembre 2013

2 Résistance du Groupe dans un contexte économique difficile 2012/ /2012 Chiffre d affaires 678,0 677,7 Excédent Brut d Opérationnel 152,7 160,1 EBO/CA 22,5% 23,6% Résultat net avant dépréciations d actifs 20,6 34,6 Dépréciations d actifs (20,3) (1,7) Résultat net part du groupe 1,9 27,7 2

3 Sommaire Faits marquants Résultats de l exercice Stratégie et perspectives 3

4 Faits marquants Domaines skiables Parcs de loisirs Développement international 4

5 Domaines skiables Un pilotage efficace de la croissance Activité Gestion Une politique tarifaire efficace qui bénéficie à tous les sites et compense les effets du calendrier scolaire Bonne dynamique des stations ayant favorisé une offre d hébergement dynamique Maîtrise des coûts directs et des frais de personnel Refonte de la gamme tarifaire des 3 vallées Hausse globale des tarifs de 3,1% Progression des JS aux Arcs et à Grand Massif > 3% Hausse de la marge hors non récurrent de 60bp Investissements Des investissements sélectifs et ciblés Maintien d un niveau d équipement élevé, optimisation des coûts par réinternalisation de certaines prestations (partenariat Ingelo/BMF) Hébergements Foncière rénovation Montagne : acquisitions de 200 hébergements, soit 40% de l objectif triennal Chiffre d affaires + 14,2 M +3,8% Excédent Brut Opérationnel + 3,6 M + 2,9% Evolution Capex bruts - 2,0 M 5

6 Parcs de loisirs Une exigence accrue des clients sur le rapport qualité/prix Activité Un contexte météo/crise qui a affecté tous les sites Près de visiteurs perdus Fréquentation : - 7,2% hors Bioscope Une politique commerciale insuffisamment agressive Chiffre d Affaires :- 3,4% hors non récurrent ( Bioscope et Dolfinarium) Dépenses par visiteur : + 2,1% Chiffre d affaires - 15,3 M - 5,1% Gestion Investissements Réorganisation de la Division Parcs de loisirs Impact au dernier trimestre de l effort de baisse du point mort Des investissements d attractivité, moteurs de la fréquentation Focalisation sur les ventes et la connaissance clients Impact limité sur la baisse du chiffre d affaires Hurracan (BWP) Psyché Underground (WB) Prix mondial 2013 de la profession (IAAPA) pour Aquabella, spectacle du Dolphinarium Excédent Brut Opérationnel - 7,7 M - 18,8% Evolution Capex bruts - 0,3 M Hébergement Walibi Village (Hollande) Hôtel du Futuroscope 6

7 Développement international Une montée en puissance progressive Activité Grévin : poursuite du développement Ouverture réussie de Montréal Avancement de Prague en ligne avec le budget et le calendrier Chiffre d affaires + 1,4 M Investissements Consulting et appui à l exploitation Augmentation des capex bruts en ligne avec l objectif d ouverture d un Grevin par an Rosa Khutor : épreuve de coupe du monde en M d investissements par an en moyenne Excédent Brut Opérationnel - 2,7 M Evolution Capex bruts + 9,5 M 7

8 Résultats de l exercice Domaines skiables Parcs de loisirs Développement international Groupe Flux financiers Structure financière 8

9 Compte de résultats Domaines skiables En M 2012/ /12 Chiffre d affaires 393,6 379,4 +3,8% Journées skieurs (millions) 14,2 14,1 +0,7% Excédent brut opérationnel (EBO) 128,4 124,8 +2,9% Progression du chiffre d affaires porté par un effet prix (+ 3,1%) et un effet volume Hausse de l EBO dans un contexte de maîtrise des coûts => hausse du taux de marge hors non récurrent EBO/CA 32,6% 32,9% -30bp Hors non récurrent 32,7% 32,1% +60bp Investissements bruts 72,9 74,9-2,0 y/c variation BFR 76,7 66,0 +10,7 Effets non récurrents : Boni d assurance en 2012 (Aup de Véran) Finalisation en 2013 de la négociation avec Tignes sur la redevance de la Régie des pistes Neutralisation de l effet positif du CICE Un niveau d investissement stabilisé qui privilégie les projets générateurs de chiffre d affaires et/ou d optimisation des coûts 9

10 Compte de résultats Parcs de loisirs En M 2012/ /12 Chiffre d affaires 280,9 296,2-5,1% Un contexte très défavorable : météo et crise économique Fréquentation en baisse de - 7,2% (hors EBG). Chiffre d affaires en baisse de 4,1% (hors EBG) Visiteurs (en millions) 8,430 9,079-7,2% Excédent brut opérationnel (EBO) 33,3 41,0-18,8% EBO/CA 11,9% 13,8% -190 bp Hors non récurrent 12% 15,6% -360 bp Investissements bruts 46,1 46,4-0,3 y/c variation BFR 45,5 49,2-3,7 Une sensibilité sous-estimée des clients aux prix DPV en hausse de + 2,1% dans un contexte concurrentiel agressif Base de coûts en baisse sous l effet : De la sortie du périmètre du Bioscope (EBG) : - 4,2M d EBO Des premiers effets d un travail sur la baisse du point mort Le taux de marge retraité des éléments non récurrents s érode de 3,6 points (en neutralisant l effet positif du CICE) Priorité au redressement de la performance opérationnelle de la division 10

11 Compte de résultats Développement International En M 2012/ /12 Chiffre d affaires 2,4 1,0 x2,4 Grévin Montréal : bon accueil Un CA de 1,2M et une fréquentation de 100K visiteurs Effet de décalage entre opex et CA du fait ouverture 2 nd semestre de l exercice Excédent brut opérationnel (EBO) -3,3-0,6-2,7 Rosa Khutor (Jeux Olympiques) : >1M de commissions récurrentes Investissements bruts 12,3 2,8 +9,5 yc variation BFR 12,3 2,8 +9,5 Premiers impacts de Grévin Prague (ouverture 2 ème trimestre 2014) 11

12 Compte de résultats groupe En M 2012/ /2012 Chiffre d affaires 678,0 677,7 Stabilité des frais de siège Excédent Brut Opérationnel 152,7 160,1 EBO/CA 22,5% 23,6% Résultat opérationnel 49,3 60,1 Résultat financier -14,9-14,8 Impôts -13,8-12,9 Mises en équivalence 3,7 2,2 Activités abandonnées -3,7 0,0 Résultat net avant dépréciations d actifs 20,6 34,6 Pertes de valeur -20,3-1,7 Intérêts minoritaires +1,6-5,3 Résultat net part du groupe 1,9 27,7 Maîtrise du coût de financement Activités abandonnées : finalisation des opérations de sortie du Bioscope Charge d impôts en hausse malgré une baisse de l assiette imposable reflétant la hausse de la fiscalité. => impact sur le résultat de plus de 3M (hors forfait social et CICE qui se situent au niveau de l EBO) 12

13 Flux financiers En M 2012/ /2012 Capacité d'autofinancement 126,1 136,9 Investissements industriels nets 136,1 119 Autofinancement disponible (10) 17,9 Autofinancement hors développements 5 19,8 Performance décevante dans les parcs de loisirs Montée en puissance du développement international Effet de variation de BFR d immobilisation dans les DS Projets informatiques et effets des variation d impôts sur la CAF de la holding 13

14 Structure financière et rentabilité En M 2012/ /2012 Capitaux propres 746,2 778,2 Dette nette 413,8 365,2 Dette nette/ capitaux propres 55,5% 46,9% Dette nette / EBO (<3,5) 2,71 2,28 EBO / Frais financiers (>5) 10,73 10,81 Baisse des capitaux propres Paiement du dividende 2012 Rachats des minoritaires sur 2Alpes Dette nette en hausse en lien avec Développement à l international Consolidation dans participations stratégiques ROE ROCE (y/c écarts d acquisition) 0,3% 4,1% 3,1% 3,8% Levier de l entreprise confortable ; covenants largement respectés 14

15 Groupe Un contexte qui nécessite des mesures immédiates Un bon exercice dans les Domaines skiables qui reflète la solidité de cette activité Des résultats non satisfaisants dans les Parcs de loisirs Des projets porteurs de développement prometteurs mais des résultats à confirmer => Le Groupe se met en ordre de marche : En donnant la priorité au redressement de la rentabilité des Parcs de loisirs En adaptant sa stratégie => En conséquence, le conseil d administration proposera à l assemblée générale de ne pas verser de dividende au titre de l exercice

16 Stratégie et perspectives État des lieux : Un solide potentiel Une inflexion de la stratégie Une mise en œuvre volontariste 16

17 État des lieux Création très rapide d un groupe leader dans les loisirs Leader mondial N 4 européen 14M de journées-skieurs/an 8,4M visiteurs 11 domaines de prestige en France 14 parcs en Europe et 1 au Canada 4 participations dont Chamonix 7 participations De fortes barrières à l entrée Des positions stratégiques 17

18 Etat des lieux L arrivée brutale de la crise a révélé des faiblesses Certains actifs acquis au plus haut du cycle à la veille de la crise et parfois «sousinvestis» Une absence d organisation intégrée des activités Une structure financière trop tendue dans un contexte de crise Un portefeuille d actifs trop diversifié Une insuffisante focalisation sur les leviers de la croissance organique 18

19 Depuis 2008, de nombreuses mesures prises pour tenir compte de cette situation Des mesures qui ont déjà porté leurs fruits Rééquilibrage de la structure financière Transformation de la holding en groupe Cession d actifs périphériques Focalisation sur les investissements de mise à niveau dans les Parcs de Loisirs Des initiatives prometteuses Déploiement à l international : Sotchi, Grévin Int l Élargissement du positionnement dans la chaine de valeur des Domaines skiables Développement de la connaissance clients et marchés Des marges de progression Réduction de la sensibilité aux aléas climatiques Sélectivité dans la stratégie de capex d attractivité, en particulier dans les Parcs Stratégie de marques et optimisation de l incorporel Montée en puissance de l agilité commerciale (CRM, digital, yield management) 19

20 2013, adaptation de la stratégie Un problème d allocation du capital que nous traitons Chiffre d affaires (en M ) Parcs de loisirs Domaines skiables ROCE <5%* 5%<ROCE<10%* ROCE>10%* * ROCE = résultats opérationnels après impôts / capitaux engagés hors goodwills 20

21 2013, adaptation de la stratégie Une nouvelle feuille de route Créer une nouvelle dynamique dans les Domaines skiables Se recentrer sur les Parcs de loisirs susceptibles de rentabiliser la très grande satisfaction clients Accélérer la croissance organique à l international 21

22 2013, un recadrage stratégique Des objectifs à 5 ans Métiers historiques Domaines skiables Parcs de loisirs Excédent Brut Opérationnel 34% 23%* ROCE opérationnel ** > 8% 22 * Hors Futuroscope dont la performance doit être analysée au niveau du résultat opérationnel ** ROCE = Résultats opérationnels après impôts / capitaux engagés hors goodwills

23 Domaines skiables Croissance de l activité des remontées mécaniques Contexte Prix vs concurrence internationale CSP++ moins sensibles à la crise Clientèle étrangère 33% couverture neige de culture Risque météo Débanalisation des lits chauds Calendrier scolaire Des actions ciblées Clauses d indexation des prix Foncière Rénovation Commercialisation renforcée vers l étranger Packages débutants en France Refonte des gammes tarifaires Un objectif de 450M de chiffre d affaires à horizon 5 ans 23

24 Domaines skiables Progression de la rentabilité de l activité remontées mécaniques Contexte Des actifs benchmarks Un niveau d équipement > ou = à la concurrence Marchés de fourniture en oligopole Masse salariale dynamique Des actions ciblées Maîtrise des Capex Politique achats Réinternalisation des prestations Optimisation des ressources en convergeant vers les meilleurs standards du groupe Objectif de marge d EBO à 34% 24

25 Domaines skiables Dynamiser la croissance Distribution digitale Alpes Ski resa JV Promovacances Ingénierie AMOA éventuellement suivies d exploitation Rosa Khutor Caucase Nord (Arkhyz) Très faible consommation de capital Activation de la distribution et réinternalisation d une partie des commissions de distribution Des marges d ingénierie > celles de nos activités historiques Positionnement sur l exploitation de stations intégrées à l international 25

26 Parcs de loisirs Une réallocation nécessaire du capital Points forts Marques fortes Sites uniques Savoir-faire Points faibles ROCE insuffisant Contexte difficile en Europe occidentale Développement international à accélérer Benchmark concurrent Marges (Parcs thématisés) : 25% Présence sur les marchés porteurs (Asie, Amériques) Concepts industrialisables 26

27 Parcs de loisirs Une approche réaliste selon 3 axes Optimiser le portefeuille existant Baisse des points morts Efficacité commerciale accrue A horizon cinq ans Viser l excellence : La Très Grande Satisfaction Développer l international Des actions immédiates sans impact Capex sur l ensemble des parcs Des investissements ciblés sur des parcs à potentiel (impact ) Arbitrage raisonné du portefeuille Grévin : 1/an Point mort à 3 ans, EBITDA à 30% à 5 ans Consulting (ex. Sindibad) Autres projets à l'étude 27

28 Parcs de Loisirs Très grande Satisfaction, un puissant moteur de performance Souhait de visite Intention de visite Aimeriez-vous aller à l avenir à. Avez-vous l intention de vous rendre au cours des 12 prochains mois à Puy du Fou 48% 71% +23% Puy du Fou 22% 41% +19% Zoo de Beauval 37% 73% +36% Zoo de Beauval 22% 42% +20% Europa Park 57% 76% +19% Europa Park 35% 53% +18% Disneyland Paris 49% 68% +19% Disneyland Paris 25% 47% +22% Futuroscope 41% 66% +25% Futuroscope 18% 34% +16% Parc Astérix 51% 66% +15% Parc Astérix 27% 46% +19% Base très satisfaits (9-10) 28 Base plutôt satisfaits (7-8) 28

29 Parcs de Loisirs Très grande Satisfaction, un puissant moteur de performance Une note de satisfaction dans le décile supérieur : > 4,5 / 5 Intention de revisite à 12 mois > 40% (x1,5 à2) Capacité de prescription (buzz) supérieure de 50% Gain de parts de marché dans tous les parcs classés sur ce segment en Europe continentale 29

30 Parcs de Loisirs Des drivers identifiés accessibles HIÉRARCHIE DES CRITÈRES 1. Diminuer l insatisfaction propreté /sentiment de sécurité / temps d attente 2. Améliorer la satisfaction globale ambiance /personnages 3. Différencier la visite 30

31 Parcs de Loisirs Des conditions qui s appliquent au cœur des parcs du groupe Critères d optimisation de la TGS (investissements d attractivité) Zone de chalandise Accessibilité Caractère différenciant de l offre Concurrence Hébergement 31

32 Perspectives 2013/2014 Des premiers signaux encourageants Domaines skiables Premières tendances de réservations positives pour la saison de ski 2013/2014 Prolongation DSP des Arcs nouvelle DSP Chamonix Investissements d attractivité : ex. Luge aux Menuires 140 appartements rénovés dans la Foncière Rénovation, objectif de180 acquisitions pour 2014 Soft opening de Alpes Ski Résa Achats : signature d un partenariat avec AZTEC, contrat de fourniture d énergie conclu avec EDF pour Parcs de Loisirs Performance positive sur Halloween Investissements d attractivité : Lancement de Lapins Crétins au Futuroscope en décembre Forêt des Druides au Parc Astérix Premier partenariat «contenu» avec Art Ludique Développement international Signature d un contrat avec Arkhyz En consortium sur un indoor «Grévin» 2015 et 2016 ciblés 32

33 Conclusion Une allocation du capital priorisée dans les décisions stratégiques Une croissance solide de l activité la plus rentable Une stratégie de création de valeur reposant sur des investissements focalisés et des arbitrages du portefeuille Des équipes impliquées dans l adaptation de la stratégie et mobilisées pour la mettre en oeuvre 33

34 34 Questions

35 ANNEXES 35

36 ANNEXES: FINANCE ET KPI OPERATIONNELS 36

37 Compte de résultat Domaines skiables En M 2012/ /2012 Var. (%) CA 393,6 379,4 + 3,8% EBO 128,4 124,8 + 2,9% % CA Hors éléments non récurrents % CA 32,6% 32,9% - 30 pb 32,7% 32,1% + 60 pb RO 66,0 64,0 + 3,1% % CA 16,8% 16,9% - 10 pb 37

38 Compte de résultat Parcs de loisirs En M 2012/ /2012 Var. (%) CA 280,9 296,2-5,1% EBO 33,3 41,0-18,8% % CA Hors éléments non récurrents % CA 11,9% 13,8% pb 12% 15,6% pb RO - 5,5 4,4 NA % CA NA 1,5% NA 38

39 Résultats Développement International En M 2012/ /2012 Var. (%) CA 2,4 1,0 NA EBO - 3,3-0,6 NA RO - 3,9-0,8 NA 39

40 Résultats Autres En M 2012/ /2012 Var. (%) CA 1,1 1,1 NS EBO - 5,7-5,1-11,8% RO - 7,3-7,5 + 2,7% 40

41 Rendement pour l actionnaire Résultat net par action 0,08 1,15 Dividende par action 0 0,7 Dividende total - 16,9 M Taux de distribution - 61% Cours de l action au 30/09 15,69 14,54 Rendement brut - 4,8% 41

RÉSULTATS DE L EXERCICE 2014/2015. 15 décembre 2015

RÉSULTATS DE L EXERCICE 2014/2015. 15 décembre 2015 RÉSULTATS DE L EXERCICE 2014/2015 15 décembre 2015 SOMMAIRE 1. Faits marquants de l exercice 2. Résultats de l exercice 3. Stratégie & perspectives 2 EXERCICE 2014 / 2015 De bonnes performances Chiffre

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION ACTIONNAIRES. 17 septembre 2015 Paris

RÉUNION D INFORMATION ACTIONNAIRES. 17 septembre 2015 Paris RÉUNION D INFORMATION ACTIONNAIRES Paris SOMMAIRE 1. Présentation du Groupe 2. La Compagnie des Alpes et ses actionnaires 3. Performances financières 4. Perspectives & enjeux 2 Présentation Actionnaires

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION ACTIONNAIRES. 23 juin 2015 Lyon

RÉUNION D INFORMATION ACTIONNAIRES. 23 juin 2015 Lyon RÉUNION D INFORMATION ACTIONNAIRES Lyon SOMMAIRE 1. Présentation du Groupe 2. La Compagnie des Alpes et ses actionnaires 3. Résultats du semestre 4. Perspectives & enjeux 2 Présentation Actionnaires 1

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

La Compagnie Des Alpes (CDA)

La Compagnie Des Alpes (CDA) La Compagnie Des Alpes (CDA) Délégation de service public, privatisation des bénéfices et stratégie hasardeuse (publié avril 2016) La CDA a été créée en 1984 par des capitaux publics, pour assurer l exploitation

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 Chiffre d affaires de 48,5 Mds, en progression organique de + 4,7 % En France : - Fin du cycle de repositionnement tarifaire des enseignes discount (Géant et Leader Price) - Développement

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Mercredi 2 mars 2016 Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Chiffre d affaires consolidé de 798,0 M, en progression de 4,1 % en publié et 4,6 % en

Plus en détail

GROUPE FLO GROUPE FLO

GROUPE FLO GROUPE FLO GROUPE FLO Le 28 juillet 2011 1 Faits marquants du 1 er semestre 2011 Poursuite de la progression de l activité Progression de + 5,3 % du total des ventes sous enseignes, à 289,6 M Progression de + 1,6

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Résultats annuels 2006 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007

Résultats annuels 2006 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007 Résultats annuels 2006 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 3 avril 2007 Résultats annuels 2006 mardi 3 avril 2007 Présentation et positionnement du Groupe Sqli Faits marquants et résultats

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007

Résultats semestriels 2007 et perspectives. SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 et perspectives SQLI, solutions et services e-business 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 lundi 17 septembre 2007 Résultats semestriels 2007 Stratégie et modèle économique

Plus en détail

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015 Priorité au développement : Korian accélère PARIS 17 SEPTEMBRE 2015 1 Un leader européen bien en place Leader du Bien Vieillir implanté dans des pays à fort potentiel BELGIQUE 55 établissements 6 176 lits

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013 LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE Résultats 2012/2013 Novembre 2013 1 Résultats annuels 2012/2013 Profil Les faits marquants 2012/13 Des résultats en fort redressement Une nouvelle dynamique

Plus en détail

INFORMATION RÉUNION SEMESTRIELLE - EXERCICE 2013/2014 27 FEVRIER 2014

INFORMATION RÉUNION SEMESTRIELLE - EXERCICE 2013/2014 27 FEVRIER 2014 INFORMATION FINANCIÈRE RÉUNION SEMESTRIELLE - EXERCICE 2013/2014 27 FEVRIER 2014 1 Faits marquants Intégration de Coopers Acquisition de 100% du capital de Coopers of Stortford (UK) en septembre 2013 Prix

Plus en détail

Résultats semestriels Pour les 6 mois clos le 31 octobre 2014. 11 décembre 2014

Résultats semestriels Pour les 6 mois clos le 31 octobre 2014. 11 décembre 2014 Résultats semestriels Pour les 6 mois clos le 31 octobre 2014 11 décembre 2014 1 Alan Parker, Président 2 Agenda I. Synthèse II. III. IV. Comptes semestriels Les 4D Initiatives de développement 3 I. Synthèse

Plus en détail

Rapport Financier Annuel Simplifié 2014

Rapport Financier Annuel Simplifié 2014 Rapport Financier Annuel Simplifié 2014 SOMMAIRE 1. Rapport d activité 2014 2. Etat de la situation financière consolidée 3. Compte de résultat consolidé 4. Etat du résultat global 5. Variation des capitaux

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité Communiqué de presse La Fouillouse, le lundi 9 décembre 2013 Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Plus en détail

Résultats semestriels 2012. Réunion SFAF du 6 septembre 2012

Résultats semestriels 2012. Réunion SFAF du 6 septembre 2012 Résultats semestriels 2012 Réunion SFAF du 6 septembre 2012 Sommaire I Faits marquants du semestre pages 3 à 5 II Comptes semestriels 2012 pages 6 à 11 III Perspectives Plan OPUS VINI 2015 pages 12 à 22

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 3 novembre 03 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE ET DES NEUF PREMIERS MOIS 03 POURSUITE AU TROISIÈME TRIMESTRE DES TENDANCES CONSTATÉES AU DEUXIÈME TRIMESTRE - BONNE

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué

INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI DIDIER FAUQUE NICOLAS REBOURS. + Président du Conseil d administration. + Directeur Général. + Directeur Général Délégué INTERVENANTS ROLAND FITOUSSI + Président du Conseil d administration DIDIER FAUQUE + Directeur Général NICOLAS REBOURS + Directeur Général Délégué ORDRE DU JOUR FAITS MARQUANTS ET RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

Résultats annuels 2014. 10 avril 2015

Résultats annuels 2014. 10 avril 2015 10 avril 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Comptes 2014 3. Activité Antalis et Arjowiggins 4. Perspectives 5. Questions & Réponses Annexe : Eléments financiers des opérations 2 Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 SOCIETE OBER Société Anonyme au Capital de 2 061 509 Euros. 31, rue de Bar 55000 LONGEVILLE EN BARROIS RCS Bar le Duc B 382 745 404 RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 Le groupe OBER a

Plus en détail

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A.

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 26 AOUT 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com Lasne,

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015 Bonne résistance des résultats opérationnels en 2014 dans une période de mise en œuvre du plan de transformation d Arjowiggins et de consolidation

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Jeudi 30 juillet 2015

Jeudi 30 juillet 2015 Jeudi 30 juillet 2015 1 Avertissement Le présent document a été établi par le Groupe Vétoquinol dans le seul but de présenter ses résultats semestriels, le 30 juillet 2015. Ce document ne peut être reproduit

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2008

RESULTATS ANNUELS 2008 RESULTATS ANNUELS 11 février 2009 CHIFFRE D AFFAIRES DE 1 420,9 MILLIONS D EUROS EN PROGRESSION DE +2,4 % A TAUX DE CHANGE CONSTANTS MARGE D EXPLOITATION NORMALISEE DE 15,1 % GENERATION DE TRESORERIE EN

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF JEUDI 27 FEVRIER 2014 SOMMAIRE 01 - FAITS MARQUANTS 2013 02 RÉSULTATS ANNUELS 2013 03 PERSPECTIVES 1 LE GROUPE LINEDATA UN GROUPE MONDIAL 3 nouveaux bureaux en

Plus en détail

RALLYE. Résultats semestriels 2013

RALLYE. Résultats semestriels 2013 Paris, le 26 juillet 2013 RALLYE Résultats semestriels 2013 Bonnes performances sur ce semestre marquées par : La forte croissance des ventes totales de Casino (+37%) ainsi que du ROC (+51,9%) au premier

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 27 août COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES 1 er SEMESTRE BONS RÉSULTATS COMMERCIAUX ET AMÉLIORATION DES RÉSULTATS FINANCIERS DE BOUYGUES TELECOM DYNAMISME DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION À L INTERNATIONAL

Plus en détail

-1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004

-1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004 -1 - Groupe SQLI Présentation des résultats semestriels 2004 Septembre 2004 -2 - Sommaire Présentation de SQLI Faits marquants et résultats semestriels Perspectives -3 - SQLI : les éléments clés Dates

Plus en détail

Résultats Semestriels 2011

Résultats Semestriels 2011 Résultats Semestriels 2011 9 Juin 2011 Sandpiper Bay Floride Faits marquants du 1 er semestre 2011 Forte progression de l activité Croissance à deux chiffres du Volume d Activité Villages Croissance sur

Plus en détail

Chiffre d affaires consolidé de 6 347 millions d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés)

Chiffre d affaires consolidé de 6 347 millions d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés) 14.18 Prises de commandes en hausse de 25 % à 9,1 milliards d euros Chiffre d affaires de 6,3 milliards d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés) Marge opérationnelle

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 Résultats 30 juillet 2014

Résultats semestriels 2014 Résultats 30 juillet 2014 Résultats semestriels 2014 30 juillet 2014 Sommaire 1. Introduction 2. Comptes S1 2014 3. Activité Antalis et Arjowiggins 4. Perspectives 5. Questions & Réponses Annexe : Eléments financiers des opérations

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE PONTON Fanny Blossier Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 65 66 87 42 E-mail : fanny.blossier@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

APRIL : Résultats semestriels en ligne

APRIL : Résultats semestriels en ligne Jeudi 3 septembre 2015 APRIL : Résultats semestriels en ligne Chiffre d affaires consolidé de 401,7 M, en progression de 3,7% à périmètre et taux de change constants, 3,8% en publié Résultat opérationnel

Plus en détail

Bilan général de l année 2009

Bilan général de l année 2009 Bilan général de l année 2009 2009 : l économie Conséquences de la crise financière Récession dans les économies évoluées, et ralentissement dans les économies émergentes Incertitude, et recherche de sécurité

Plus en détail

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M Communiqué de presse Paris, le 31 mai 2011, 18h00 Résultats annuels 2010/11 : 11,7% de marge opérationnelle courante «Solucom 2015», une nouvelle ambition pour Solucom Lors de sa réunion du 30 mai 2011,

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

ELEMENTS CLES DE L ANNEE 2011

ELEMENTS CLES DE L ANNEE 2011 RESULTATS ANNUELS 2011 Paris, le 8 mars 2012 Free : des recrutements record avec une part de marché de 35% en 2011 Accélération de la croissance du Groupe grâce au succès de la Freebox Révolution : un

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE: SIOEN INDUSTRIES - 27/02/2015 AVANT OUVERTURE DE LA BOURSE CONTENU 1. Synthèse de l état consolidé du résultat total 4 2. Commentaire

Plus en détail

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008 1 Assemblée générale mixte du 3 juin 2008 3 juin 1993 3 juin 2008 2 15 e anniversaire de l introduction en bourse d Hermès 3 La société de Bourse Ferri en charge de l introduction en bourse d Hermès écrivait

Plus en détail

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ : 3 591,5 millions d euros (3 727,4 millions en 2012) RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION COURANT : 642,9 millions

Plus en détail

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange RESULTATS ANNUELS 2010 Paris, le 9 mars 2011 Chiffre d affaires à plus de 2 milliards d euros Marge d EBITDA Groupe à plus de 39% Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros Signature d

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004

Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004 SCOR VIE Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004 Présentation du Paris Avertissement Certaines informations contenues dans cette présentation pouvant être des informations de nature prospective

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 13 février 2014. Résultats annuels 2013

RÉSULTATS ANNUELS 2013 13 février 2014. Résultats annuels 2013 RÉSULTATS ANNUELS 2013 13 février 2014 1 Faits Marquants Poursuite de la CROISSANCE DES PARCS CLIENTS CROISSANCE SOUTENUE à l International STABILISATION DES MARGES à un niveau parmi les plus élevés du

Plus en détail

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés 1. Résultats semestriels 1998 2. Tendances d activité à fin septembre 3. Sensibilités et opportunités actuelles Perspectives 1998 4. Actions stratégiques en cours 1 1. Premier semestre 1998 Chiffres clés

Plus en détail

Pierre Milchior. Richard Simonin. Gérant. Directeur Général Exécutif. L année 2005 a été très encourageante.

Pierre Milchior. Richard Simonin. Gérant. Directeur Général Exécutif. L année 2005 a été très encourageante. Rapportannuel2005 Pierre Milchior Gérant L année 2005 a été très encourageante. Elle restera incontestablement marquée par une progression de notre activité, associée à un retour des bénéfices. Cela s

Plus en détail

Pierre-Jean SIVIGNON

Pierre-Jean SIVIGNON 7 MARS 2013 Georges PLASSAT Pierre-Jean SIVIGNON Remarques préliminaires 2012 Le Groupe s est recentré sur les pays où il a une position forte et un profil multi-format : Grèce : réorganisation de son

Plus en détail

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS EXERCICES PARTIE 2 : INTERPRETATION DES ETATS FINANCIERS SKEMA Business School 1/19 Exercice 1 : VRAC 2 En reprenant le bilan comptable de l exercice 1 Partie 1 (VRAC),

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

C O M M U N I Q U É. Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés. Réalisations du premier trimestre :

C O M M U N I Q U É. Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés. Réalisations du premier trimestre : Limoges, le 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés Réalisations du premier trimestre : - Croissance totale des ventes hors effets de change

Plus en détail

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Ces résultats et le référentiel du premier semestre 2004 sont présentés en normes IFRS. Chiffre d affaires en hausse de 5,5 % à 833,7 millions d euros

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE. 15 mai 2008

ASSEMBLEE GENERALE. 15 mai 2008 ASSEMBLEE GENERALE 15 mai 2008 FAITS & CHIFFRES 2007 10ème rang des SSII cotées sur Euronext Paris* Croissance interne de 13,1% CA : 165,6 M Marge opérationnelle courante de 9,5 % 2.194 Ingénieurs et Consultants

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE

RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE Croissance confirmée des ventes en France et à l international Progression du résultat opérationnel courant de +9,8% 1 Multiplication par 6 du résultat

Plus en détail

Résultats Semestriels 2015 9 septembre 2015

Résultats Semestriels 2015 9 septembre 2015 Résultats Semestriels 2015 9 septembre 2015 Sommaire Présentation du Groupe Toupargel L activité commerciale au 1 er semestre 2015 Les résultats semestriels consolidés 2015 Point sur le projet d entreprise

Plus en détail

«L année 2013 a été marquée par le lancement du FALCON 5X, qui enrichit la gamme FALCON, et par la consolidation du socle France du RAFALE.

«L année 2013 a été marquée par le lancement du FALCON 5X, qui enrichit la gamme FALCON, et par la consolidation du socle France du RAFALE. Prises de commandes 64 FALCON contre 58 en 2012 Livraisons 77 FALCON et 11 RAFALE contre 66 FALCON et 11 RAFALE en 2012 Chiffre d'affaires 4 593 millions d'euros, en hausse de 17% Résultat Net ajusté(*)

Plus en détail

Audit stratégique. Démarche méthodologique

Audit stratégique. Démarche méthodologique Audit stratégique Démarche méthodologique La méthode ANALYSE DE L ENVIRONNEMENT Identifier les opportunités et menaces DIAGNOSTIC DE L ENTREPRISE Identifier les forces et faiblesses POSITIONNEMENT STRATEGIQUE

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires

Plus en détail

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale?

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? Skandia renforce son positionnement en France Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? 7 mai 2010 Sommaire 1. Présentation et actualité du Groupe Old

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2015. vendredi 11 mars 2016

RÉSULTATS ANNUELS 2015. vendredi 11 mars 2016 RÉSULTATS ANNUELS 2015 vendredi 11 mars 2016 SOMMAIRE 1. LE GROUPE TOUPARGEL 2. L ACTIVITE COMMERCIALE EN 2015 3. LES RESULTATS CONSOLIDES 2015 4. LE PROJET D ENTREPRISE 5. CONCLUSION 2 LE GROUPE TOUPARGEL

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

Résultats annuels 2012 25 janvier 2013

Résultats annuels 2012 25 janvier 2013 Résultats annuels 2012 25 janvier 2013 Sommaire Introduction Résultats financiers annuels 2012 Marché et perspectives Le présent document contient des informations prospectives. Celles-ci sont susceptibles

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009

RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009 Société anonyme au capital de 1.437.099 Siège Social à LYON (69009) - 51 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT D ACTIVITE RESULTATS SEMESTRIELS SECTORIELS AU 30 JUIN 2009 1 Principe comptable 1.1

Plus en détail

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action Paris, le 29 février 2012 En millions d euros (1) 31.12.2011 31.12.2010 variation Chiffre

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

Résultats annuels 2007

Résultats annuels 2007 L environnement au quotidien Résultats annuels 2007 Mardi 8 avril 2008 Sommaire HISTORIQUE DU GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT Les développements récents Les résultats financiers 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats semestriels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats semestriels 2014 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats semestriels 2014 Croissance et rentabilité 3. Environnement & perspectives

Plus en détail

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Information réglementée 27 mars 2014 16h30 CET GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Chiffre d affaires de 210,4 Mio, en hausse de 6,1%

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières Performance solide et objectifs 2014 atteints Chiffre d affaires T4 en hausse de +13% et croissance organique à +2,5% Chiffre d affaires annuel en hausse de +6,6%, croissance organique

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2004. Conférence analystes 8 février 2005

RESULTATS ANNUELS 2004. Conférence analystes 8 février 2005 RESULTATS ANNUELS 2004 Conférence analystes 8 février 2005 Faits marquants en 2004 Un chiffre d affaires en croissance de 8,4 % Une marge opérationnelle qui progresse d 1 milliard d euros et représente

Plus en détail

Sommaire. Bilan 2010 Résultats annuels 2009/2010 Perspectives 2011 et orientations stratégiques Conclusion

Sommaire. Bilan 2010 Résultats annuels 2009/2010 Perspectives 2011 et orientations stratégiques Conclusion Sommaire Bilan 2010 Résultats annuels 2009/2010 Perspectives 2011 et orientations stratégiques Conclusion 2 2009/2010 : Des performances financières solides dans un contexte difficile pour l activité Une

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés

Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés COMMUNIQUE DE PRESSE Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés - Chiffre d affaires T1 11 : 204,9 millions d euros o +18,3% en données publiées o +9,2% 1 en

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail