Bilan , PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan 2013 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E WWW.JEUDEPAUME.ORG"

Transcription

1 Bilan , PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E

2 Le Jeu de Paume est subventionné par le minist re de la Culture et de la Communication. Il bénéficie du soutien de NEUFLIZE VIE, m c ne principal et de La Manufacture Jaeger-LeCoultre. La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques contribue à la production des œuvres de la programmation Satellite. Olympus soutient les activités éducatives du Jeu de Paume. Les Amis du Jeu de Paume s associent à ses activités. Sauf mention contraire, toutes les images : Jeu de Paume

3 expositions 4 Concorde 5 Hors les murs 10 Itinérance 13 sommaire activités en ligne 14 Espace virtuel 15 Le magazine en ligne 15 Ressources en ligne 17 activités éducatives 18 Actions en direction des scolaires 20 Propositions destinées aux enseignants 23 Visites et formations 24 Activités pour les familles et le jeune public 25 Actions hors les murs 25 activités culturelles 28 Autour des expositions 29 Autour de l espace virtuel 31 Séminaires 32 Cinéma 33 Rencontres en librairie 37 éditions 38 Catalogues et application 40 Petits journaux 41 communication, presse et partenariats 42 Presse 42 Partenariats média 48 Privatisations 49 fréquentation 50 Expositions 50 Activités 55 Communication sur Internet 58 recettes 60 Billetterie 60 Librairie 62 3

4 4 Vue de l entrée du Jeu de Paume

5 Concorde Le début de l année 2013 au Jeu de Paume a été marqué par les dernières semaines de la rétrospective consacrée à Manuel Álvarez Bravo (Mexico, ), qui entendait présenter le travail de ce maître de la photographie mexicaine dans une perspective nouvelle. Dépassant les stéréotypes d un surréalisme exotique et d une vision «folklorique», l exposition révélait un imaginaire qui, à la fois poétique et déconcertant, est une synthèse unique de l expression mexicaine et du projet moderne. Les photographies noir et blanc emblématiques de son travail côtoyaient des images inédites et expérimentales provenant de ses archives clichés en couleurs, Polaroid et films expérimentaux datant des années Cette sélection dévoilait des aspects méconnus de sa photographie, tout en étant d une urgente actualité : les motifs iconographiques récurrents dans son œuvre trahissent une syntaxe graphique forte, autonome et cohérente, à mille lieues des occasions fortuites du «réel merveilleux» mexicain. Parallèlement, l itinéraire de l exposition «Entre / Between» recourait au concept de constellation pour tisser des liens thématiques entre des travaux appartenant à différentes étapes de la production de Muntadas (né à Barcelone en 1942). Le corpus de son travail sert de cadre à un discours sur les systèmes visibles et invisibles de la communication et du pouvoir, dans une société dominée chaque jour davantage par le spectacle des médias de masse, l hyperconsommation et les nouvelles technologies. Le vaste champ d investigation exploré par l artiste au cours des quarante dernières années s articulait autour de neuf constellations : «Microespaces», «Paysage médiatique», «Sphères du pouvoir», «Territoire de la peur», «Espaces publics», «Lieux de spectacle», «Domaines de traduction, «Archives» et «Systèmes de l art». Enfin, «Luta ca caba inda (La lutte n est pas finie)», présentée en clôture de la cinquième édition de la programmation Satellite de la commissaire indépendante portugaise Filipa Oliveira, constituait un nouvel ajout au projet de recherche mené par l artiste portugaise Filipa César (née à Porto en 1975). En cours depuis 2008, ce projet interroge les origines de la production cinématographique en Guinée-Bissau. À partir d une cartographie intuitive répertoriant les archives filmiques de ce pays, avec des dates, des titres, des descriptions et un film séquencé par le discours de plusieurs intervenants commentant des photogrammes tirés de ces archives, l exposition proposait une réflexion sur leur processus complexe d exhumation et de recoupement entre faits et fictions, récits personnels et collaborations. Au printemps 2013, le Jeu de Paume a présenté l œuvre, complexe et controversée, de la photographe Laure Albin Guillot (Paris, ). Si son esthétique classique et son lyrisme symbolique l éloignent des pratiques avant-gardistes de nombre de ses contemporains, la cohérence de son travail et son activisme institutionnel ont marqué le milieu de la photographie française de toute une époque. Organisée autour de quatre sections, l exposition regroupait un ensemble conséquent de 200 épreuves et de livres originaux de Laure Albin Guillot permettant de découvrir son art du portrait et du nu, son rôle actif dans le domaine de la publicité, son œuvre imprimée et enfin ses «micrographies décoratives», stupéfiantes photographies de préparations microscopiques qui firent sa renommée en Simultanément était présentée la première rétrospective personnelle en France de l artiste d origine albanaise Adrian Paci (né à Shkodra en 1969), réalisée en coproduction avec le Musée d art contemporain de Montréal. Si son expérience de l exil définit le contexte de ses premières œuvres, Adrian Paci se détache peu à peu de son propre vécu pour élargir sa réflexion à l histoire collective. Ses projets mettent l accent sur les conséquences des conflits et des bouleversements sociétaux, montrant combien l identité est conditionnée par le contexte socio-économique. Dans ses mises en scène, l artiste explore ainsi le sentiment de la perte, la revendication d identité, le caractère transitoire et le déplacement de l être, inhérents à la condition humaine. Il tire son inspiration d histoires issues de la vie quotidienne, qu il fait glisser vers la fiction et la poésie par la mise en tension de leurs aspects dramatiques et merveilleux. L exposition réunissait un ensemble d œuvres très diverses vidéos, installations, peintures, photographies et sculptures, réalisées depuis Conçue spécifiquement pour l occasion, The Column articule une réflexion autour de la notion d efficacité productive, qui devient prétexte à un voyage poétique entre Orient et Occident. Cette vidéo montre l évolution d un bloc de marbre depuis son extraction d une carrière en Chine jusqu à son transport maritime, durant lequel des sculpteurs le transforment en colonne romaine. Parallèlement à la vidéo, la colonne sculptée était exposée dans le jardin des Tuileries, à proximité du Jeu de Paume. En 2013, la sixième édition de la programmation Satellite du Jeu de Paume a été confiée au commissaire français Mathieu Copeland. Sa proposition, «Suite pour exposition(s) et publication(s)» dont le titre jouait de la connotation musicale du terme «suite», s offrait en quatre mouvements comme une réflexion expositions 5

6 Vue du montage de l exposition «Adrian Paci. Vies en transit» sur l exposition, son image, sa représentation ainsi que son catalogue. Premier mouvement de cette suite, «Une exposition parlée» abordait l exposition du mot et l expérience de l œuvre par la parole. Étaient ici questionnées la place du mot et de la lecture dans l exposition, entre écriture et image mentale, que ce soit à travers une série de «rétrospectives parlées», enregistrements sonores d artistes évoquant la rétrospective idéale de leur œuvre, ou d une «exposition à être lue», publication constituée d œuvres écrites par des artistes et destinées à être lues à haute(s) voix. À l été, le Jeu de Paume a présenté le travail de l artiste afro-américaine Lorna Simpson (née à Brooklyn en 1960), qui a fait de sa position minoritaire le point de départ d un questionnement sur le genre, l identité, le corps, la mémoire et la représentation. Le parcours de son exposition mettait en évidence des tournants dans l œuvre de l artiste, mais aussi les continuités de ses recherches conceptuelles et performatives. Dans ses œuvres alliant photographie et texte, ainsi que dans ses installations vidéo, Lorna Simpson intègre, tout en les bouleversant, les genres de l image fixe et de l image en mouvement et s en sert pour poser la question de l identité, de l histoire, de la réalité et de la fiction. L exposition rassemblait les photo-textes de grand format du milieu des années 1980 qui l ont fait connaître de la critique, les impressions sérigraphiques sur panneaux de feutre, qu elle poursuit depuis les années 1990, un vaste ensemble de dessins et d aquarelles réalisés depuis 2005, mais aussi ses Photo Booths, ensembles composés de photos trouvées et de dessins. L exposition invitait également à découvrir des installations vidéo, narrations multivalentes remettant en question la manière dont l expérience est créée et perçue plus ou moins faussement, dont une nouvelle installation vidéo, Chess, créée spécialement pour l occasion. Présentée initialement au MACBA de Barcelone, l exposition «Phantom Home [Foyer Fantôme]» d Ahlam Shibli (Palestinienne née en 1970) portait 6

7 sur les contradictions inhérentes à la notion de foyer. Son travail photographique traite de la perte du foyer et du combat contre cette perte, mais aussi des restrictions et des limitations que l idée de foyer impose aux individus. Parmi les lieux où se rencontre cette problématique, on peut citer les territoires palestiniens occupés ; les monuments français qui commémorent sans distinction les résistants à l occupant nazi et les soldats engagés dans les guerres coloniales menées contre des peuples qui réclamaient leur indépendance ; les corps des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres issus de sociétés orientales ; et les communautés d enfants recueillis dans les orphelinats polonais. L exposition rassemblait six des séries photographiques réalisées par Ahlam Shibli durant la dernière décennie. Death, sa dernière série en date, spécialement conçue pour cette rétrospective, montre comment la société palestinienne préserve la présence des «martyrs», selon le terme employé par l artiste. Cette série témoigne d une vaste représentation des absents au travers de photographies, de posters, de tombes et de graffitis exhibés comme une forme de résistance. Troisième mouvement de la «Suite pour exposition(s) et publication(s)» proposée par Mathieu Copeland, «Une exposition un événement» envisageait ce moment où l œuvre fait abstraction d elle-même pour se jouer du spectacle de l exposition, que ce soit au travers d actions morcelées dans l espace et dans le temps avec les Spatial Poems ( ) et Events & Games (1965) de Mieko Shiomi, d invitations à imaginer un événement par le texte avec les œuvres Fight Posters (2012), Live Forever (2013) et Let Go (2013) de Tim Etchells ou encore d interventions et gestes infimes, réalisés notamment au sein d espaces interstitiels avec 1 place de la Concorde, Paris (2013) et Entrée gratuite (2013) de Maria Eichhorn. L événement, considéré ici dans son acception la plus large et selon une approche fragmentaire et déceptive, consacrait ainsi le non événement. Dans le même temps, le Jeu de Paume dédiait une exposition à l œuvre de Natacha Nisic (née à Grenoble en 1967), dans laquelle s exerce une recherche constante du rapport invisible, voire magique, entre les images, les mots, l interprétation, le symbole et le rituel. Ses vidéos, photographies et dessins mettent en résonance différents récits pour révéler la complexité des liens entre le montré et le caché, le dit et le non-dit. L artiste explore d une part les paradoxes de la croyance, de la peur de l inconnu ou de la réversibilité / irréversibilité de la perception ; d autre part, elle oscille de manière subtile et critique entre l analyse des effets du colonialisme et les tentations de l orientalisme. Dans le prolongement de la réflexion de l artiste sur le visible et l invisible, le document et la narration, l exposition «Écho» réunissait un ensemble d œuvres réalisées au cours des vingt dernières années, depuis son premier Catalogue de gestes jusqu à ses derniers travaux tels qu Indice Nikkei, e, Fukushima et, surtout, deux nouvelles créations produites spécifiquement pour l occasion : Andrea en conversation, l histoire d une Bavaroise convertie au chamanisme coréen, et f, sur les conséquences de la catastrophe de Fukushima. Ces images fixes ou en mouvement, qui fonctionnent comme substrat de la mémoire, constituent autant de prises de position sur le statut de la représentation. Dernier mouvement de la programmation Satellite 6, «Une exposition des projections» interrogeait l exposition à travers la notion de projection, entendue ici dans une large acception orale, mentale, cinématographique, qu il s agisse de la projection du mot par la lecture du catalogue d une exposition passée (entresol et niveau 1) ou de la projection du texte avec un film à être lu (auditorium). À l automne 2013, enfin, le public a été invité à découvrir l œuvre protéiforme d Erwin Blumenfeld (Berlin, 1897-Rome, 1969) avec la première exposition en France à rendre compte des multiples facettes de son travail. À travers plus de trois cents œuvres et documents réalisés entre la fin des années 1910 et les années 1960, la rétrospective explorait les différents médiums pratiqués par l artiste tout au long de sa carrière : dessin, photographie, montage et collage. Étaient présentés les motifs, aujourd hui devenus classiques, de ses photographies expérimentales en noir et blanc, ses multiples autoportraits et portraits de personnalités connues ou inconnues, ses plus célèbres couvertures de magazines, notamment pour Vogue et Harper s Bazaar, ainsi qu une sélection de diapositives de Berlin, Paris et New York, jusqu alors inédites. 7

8 16 octobre janvier 2013 Manuel Álvarez Bravo ( ), un photographe aux aguets Commissaires : Laura González Flores et Gerardo Mosquera Coproduction Jeu de Paume, Paris, et Fundación MAPFRE, Madrid, Avec la collaboration du Museo Amparo, Puebla, Mexique Avec le soutien de la Fundación Televisa, Mexico, Avec le concours de l Instituto Cultural de México, Paris, et de l Institut français d Amérique latine, Mexico Muntadas. Entre / Between Commissaire : Daina Augaitis Production Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid, avec la collaboration du Jeu de Paume, Paris Avec le soutien de l Acción Cultural Española (AC/E) et de l Institut Ramon Llull Filipa César : Luta ca caba inda (La lutte n est pas finie) Programmation Satellite 5 Commissaire : Filipa Oliveira La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) contribue à la production des œuvres de la programmation Satellite Avec la collaboration de l Arsenal Institute for Film and Video Art, Berlin Avec le soutien de la Fondation Calouste Gulbenkian Délégation en France, l Instituto Camões et l Ambassade du Portugal en France Avec l aide du Goethe-Institut de Dakar, du Goethe-Institut de Paris, du ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d Allemagne, du Next Future Gulbenkian Program et du Stiftung Kunstfonds de Bonn 26 février 12 mai 2013 Adrian Paci. Vies en transit Commissaires : Adrian Paci, Marie Fraser et Marta Gili Coproduction Jeu de Paume, Paris, Musée d art contemporain de Montréal et Padiglione d Arte Contemporanea, Milan Avec le soutien de la Commission permanente de coopération franco-québécoise Laure Albin Guillot ( ), l enjeu classique Commissaires : Delphine Desveaux et Michaël Houlette Production Jeu de Paume, Paris, avec la collaboration de la Parisienne de Photographie, Paris, et du Musée de l Élysée, Lausanne Avec le soutien de la Manufacture Jaeger- LeCoultre, partenaire privilégié du Jeu de Paume Une exposition parlée Suite pour exposition(s) et publication(s), premier mouvement Programmation Satellite 6 Commissaire : Mathieu Copeland La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) contribue à la production des œuvres de la programmation Satellite 28 mai 1 er septembre 2013 Lorna Simpson Commissaire : Joan Simon Coproduction Foundation for the Exhibition of Photography, Minneapolis, et Jeu de Paume, Paris, avec la collaboration de la Haus der Kunst, Munich Avec le soutien privilégié de Neuflize Vie, mécène principal du Jeu de Paume Ahlam Shibli. Phantom Home [Foyer Fantôme] Commissaires : Carles Guerra, Marta Gili, João Fernandes et Isabel Sousa Braga Coproduction Jeu de Paume, Paris, Museu d Art Contemporani de Barcelona (MACBA), Barcelone, et Fundaçao de Serralves-Museu de Arte Contempoânea, Porto Une exposition un événement Suite pour exposition(s) et publication(s), troisième mouvement Programmation Satellite 6 Commissaire : Mathieu Copeland La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) contribue à la production des œuvres de la programmation Satellite. 15 octobre janvier 2014 Erwin Blumenfeld ( ). Photographies, dessins et photomontages Commissaire : Ute Eskildsen Production Jeu de Paume, Paris, avec la collaboration du Multimedia Art Museum, Moscou Natacha Nisic. Écho Commissaire : Natacha Nisic et Marta Gili Production : Jeu de Paume, Paris Une exposition des projections Suite pour exposition(s) et publication(s), quatrième mouvement Programmation Satellite 6 Commissaire : Mathieu Copeland. La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) contribue à la production des œuvres de la programmation Satellite 8

9 Exposition «Natacha Nisic. Écho». Photo : Romain Darnaud 9

10 Hors les murs En 2013, soucieux de valoriser et de diffuser le patrimoine photographique national et international, le Jeu de Paume a présenté trois expositions au Château de Tours, en collaboration avec la Ville de Tours. La première, «Lartigue, l émerveillé ( )», inaugurée en fin d année 2012, s est poursuivie jusqu en mai Sous la houlette de la Donation Jacques Henri Lartigue, cette rétrospective offrait une sélection d environ cent images tirées en grand format, qui ont contribué à construire la célébrité du photographe. Elles ont été choisies dans les cent trente-cinq grands albums originaux de format 52 x 36 cm, constitués de clichés pris par Lartigue entre 1902 et 1986 et mis en pages et légendés par ses soins un journal en images qui couvre le XX e siècle avec ses pages. Des citations extraites de son journal, une sélection de fac-similés de documents (albums, agendas illustrés de croquis) et la projection de deux films dressant son portrait permettaient également d approcher la démarche de Lartigue au plus près. La seconde exposition du Château de Tours, à l été 2013, était consacrée à Bruno Réquillart (né en 1947 à Marcq-en-Barœul). Le parcours de Réquillart débute en 1967 avec des reportages témoignant de l état d esprit libertaire et militant propre à son époque. Mais l expérience photographique se poursuit bientôt chez lui en marge de la commande. Sa démarche se fait alors conceptuelle, relève de l inventaire de sujets soi-disant insignifiants du quotidien. Sa curiosité visuelle est cependant tout aussi révélatrice d un besoin «d état des lieux». L entreprise s arrête brusquement en Persuadé d en avoir terminé avec la photographie, Réquillart fait bientôt don à l État de ses négatifs et de ses tirages. À partir de 2000, s opère un retour à la pratique. Il photographie avec un appareil panoramique les paysages de son enfance dans le Nord-Pas-de-Calais, les ruelles de Pavia (Portugal), et surtout Paris. La ville est à nouveau scrutée comme un inépuisable matériel visuel mais sa représentation s est enrichie d innombrables détails. L exposition proposait un regard rétrospectif sur une œuvre passée et dévoilait pour la première fois un travail en devenir : deux périodes d une démarche faite de recherches et de ruptures mais qui affichent une constance et une richesse peu ordinaires. En fin d année, enfin, le Château de Tours a accueilli une exposition de Vivian Maier (New York, 1926-Chicago, 2009). Le talent de Vivian Maier est à rapprocher des figures majeures de la Street Photography américaine telles que Lisette Model, Helen Levitt ou encore Diane Arbus et Garry Winogrand. Avec cent vingt épreuves argentiques noir et blanc et couleur tirées d après les diapositives et négatifs originaux ainsi qu avec des extraits de films super-8 qu elle réalisa dans les années 1960 et 1970, l exposition réalisée en collaboration avec la Ville de Tours et dichroma photography était la plus importante consacrée à Vivian Maier en France jusqu alors. Ce projet, conçu à partir de la collection réunie par John Maloof, a constitué une première approche de l œuvre, révélant un regard, une poésie et un humanisme hors du commun. Dans le cadre de la programmation Satellite 6 du Jeu de Paume, soutenue par la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques, la Maison d Art Bernard Anthonioz de Nogent sur Marne a présenté «Une exposition sans textes». Il s agissait du deuxième mouvement de la «Suite pour exposition(s) et publication(s)» proposée par Mathieu Copeland, qui s offrait en écho direct au premier mouvement présenté simultanément au Jeu de Paume sous le titre «Une exposition parlée». «Une exposition sans textes» prenait le contrepoint du mot parlé et envisageait ce moment où le texte fait image, où l écriture (dans sa plus large acception) s efface au profit de l abstraction et de la disparition du sens. Explorant la superposition et l accumulation, l effacement et la déchirure, la re-peinture et l obstruction, l oblitération et la défiguration de et dans l œuvre, l exposition manifestait le désir affirmé d annuler tout texte ou toute image. Cette approche de l exposition dans ce qu elle peut avoir de plus formel insiste sur l existence de l œuvre à travers la représentation que l on s en fait ou et les mots que l on projette. Enfin, à l invitation du Jeu de Paume et du Festival international d art de Toulouse, Lindsay Seers a réalisé une installation vidéo et sonore inédite One of Many, inspirée par le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle et par l histoire de l Hôtel Dieu de Toulouse, ancien hôpital dont le symbole est la coquille des pèlerins. L œuvre, coproduite avec le Jeu de Paume, était installée dans la Salle des pèlerins et dans la Chapelle de l Hôtel Dieu dans le cadre du Festival. La pratique artistique de Lindsay Seers s apparente à une enquête poétique et visuelle sur la manière dont la photographie et le cinéma façonnent l être humain et modifient notre regard sur le monde. Lindsay Seers élabore ici un récit personnel ponctué de constructions narratives invraisemblables où les théories sur la photographie se mêlent à des concepts philosophiques, psychologiques et scientifiques. 10

11 Exposition «Bruno Réquillart. Poétique des formes» au Château de Tours. Photo : Romain Darnaud 11

12 Château de Tours Maison d Art Bernard Anthonioz, Nogent-sur-Marne 24 novembre mai 2013 Lartigue, l émerveillé ( ) Commissaire : Martine d Astier Coproduction Jeu de Paume, Paris, et l Association des Amis de Jacques Henri Lartigue (dite Donation J.H. Lartigue) sous tutelle de la direction générale des Patrimoines ministère de la Culture et de la Communication En collaboration avec la Ville de Tours 22 juin 20 octobre 2013 Bruno Réquillart. Poétique des formes Commissaire : Michaël Houlette et Matthieu Rivallin Production Jeu de Paume, Paris, en collaboration avec la Médiathèque de l architecture et du patrimoine, Paris, et la Ville de Tours 9 novembre er juin 2014 Vivian Maier ( ), une photographe révélée Commissaire : Anne Morin Production dichroma photography, en collaboration avec le Jeu de Paume, Paris, et la Ville de Tours Avec l aide de la galerie Howard Greenberg, New York 21 mars 19 mai 2013 Une exposition sans textes Suite pour exposition(s) et publication(s), deuxième mouvement Programmation Satellite 6 Commissaire : Mathieu Copeland La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) contribue à la production des œuvres de la programmation Satellite Le Printemps de Septembre à Toulouse / Hôtel-Dieu 24 mai 23 juin 2013 Lindsay Seers. One of Many Coproduction Jeu de Paume, Paris, et Festival international d art de Toulouse Dans le cadre de l édition 2013 «Artist comes first» du Festival international d art de Toulouse Exposition «Bruno Réquillart. Poétique des formes» au Château de Tours. Photo : Romain Darnaud 12

13 Itinérance Le Jeu de Paume s est appliqué à étendre son réseau d échanges et son rayonnement international. La grande majorité des expositions présentées en 2013 ont ainsi été coproduites avec d autres centres d art, musées et institutions culturelles, nationaux et internationaux. D autres expositions produites antérieurement par le Jeu de Paume ont aussi été présentées dans les lieux coproducteurs. Coproductions 25 janvier 28 avril 2013 Ahlam Shibli. Phantom Home [Foyer Fantôme] Museu d Art Contemporani de Barcelona (MACBA), Barcelone, Espagne 15 novembre février 2014 Ahlam Shibli. Phantom Home [Foyer Fantôme] Fundaçao de Serralves Museu de Arte Contemporânea, Porto, Portugal Circulations 29 avril 27 mai 2013 Willy Ronis Museu Da Imagem e Do Som, São Paulo, Brésil 20 juin 3 novembre 2013 Denise Colomb, portraits d artistes Musée Angladon Dubrujeaud, Avignon, France 7 octobre 30 novembre 2013 Photographies à l œuvre. Enquêtes et chantiers de la reconstruction dans le Nord-Est parisien ( ) Centre culturel André Malraux, Le Bourget, France 10 décembre mai 2014 Photographies à l œuvre. Enquêtes et chantiers de la reconstruction dans le Nord-Est parisien ( ) Archives départementales de Seine-Saint-Denis, Bobigny, France 6 février 28 avril 2013 Laurent Grasso : Uraniborg Musée d art contemporain, Montréal, Canada 11 février 19 mai 2013 Manuel Álvarez Bravo ( ), un photographe aux aguets Fundación MAPFRE, Madrid, Espagne 6 juillet 14 octobre 2013 Manuel Álvarez Bravo ( ), un photographe aux aguets Museo Amparo, Puebla, Mexique 3 juin 1 er septembre 2013 Laure Albin Guillot ( ), l enjeu classique Musée de l Élysée, Lausanne, Suisse 5 octobre janvier 2014 Adrian Paci. Vies en transit Padiglione d Arte Contemporanea, Milano, Italie 10 octobre janvier 2014 Lorna Simpson Haus der Kunst, Munich, Allemagne 9 novembre février 2014 Muntadas. Entre / Between Art Gallery, Vancouver, Canada 6 décembre avril 2014 Kati Horna Museo Amparo, Puebla, Mexique 13

14 14 Une visiteuse consultant les informations en ligne sur l exposition «Erwin Blumenfeld»

15 Espace virtuel en ligne L espace virtuel, soutenu par les Amis du Jeu de Paume, constitue une plateforme d aide aux artistes développant des propositions à destination du réseau Internet et menant une réflexion spécifique et pointue sur ce médium. Il présente ainsi une large diversité de projets accessibles exclusivement sur le web. Depuis octobre 2012, Alessandro Ludovico présente «Erreur d impression. Publier à l ère du numérique». Ce projet propose de mettre en lumière un phénomène contemporain majeur : la métamorphose des médias imprimés et ses conséquences sur la transmission de l information et la préservation des contenus. Les publications imprimées ne sont pas obsolètes, mais elles traversent une phase de mutation profonde, en grande partie liée à leur supplantation progressive par les écrans. Le projet examine de quelle manière théoriciens, artistes et techniciens abordent cette mutation essentielle ainsi que ses implications directes. Tout au long de l année 2013, ont été publiées de nouvelles œuvres produites par différents artistes : Dušan Barok, David Guez, Mimi Cabell & Jason Huff, La Société Anonyme, Michael Wolf, Krissy Wilson, Darius Kazemi, Reading Club (Annie Abrahams et Emmanuel Guez). De nouveaux projets conçus par d autres artistes s ajouteront régulièrement à l exposition jusqu en avril octobre avril 2014 Erreur d impression. Publier à l ère du numérique Commissaire : Alessandro Ludovico Avec les interventions de Gregory Chatonsky, Benjamin Gaulon aka Recyclism, Julian Oliver et Danja Vasiliev, Jonathan Puckey (Moniker), DuroSport Electronics, DIY Book Scanner (Daniel Reetz), Stéphanie Vilayphiou, Dušan Barok, David Guez, Mimi Cabell & Jason Huff, La Société Anonyme, Michael Wolf, Krissy Wilson, Darius Kazemi, Reading Club (Annie Abrahams et Emmanuel Guez) Production Jeu de Paume Avec le concours des Amis du Jeu de Paume Le magazine en ligne Plateforme multimédia dédiée à la création artistique et aux différentes approches théoriques de l image, le magazine en ligne du Jeu de Paume invite de nombreuses personnalités à débattre, échanger et se produire. Dans la continuité des expositions et des activités culturelles du Jeu de Paume, le magazine se propose ainsi de multiplier les échanges de points de vue en exploitant les différentes temporalités et l accessibilité qu offre le web. Son corpus de près de 300 articles, utilisant diverses ressources multimédia (enregistrements sonores, vidéos, galeries d images et textes) permet d établir de nouvelles connexions dans les domaines de la création et de la pensée. Le magazine du Jeu de Paume s inscrit ainsi dans la recherche constante de transversalité dans l étude de la culture visuelle et de l image. Le blog invité permet à une personnalité choisie par le Jeu de Paume de développer sa propre approche de l image sur une période de six mois, en suivant l actualité du monde de l art et ses propres activités professionnelles (recherche, enseignement, journalisme ). Depuis 2013, les Carnets constituent un nouvel espace entièrement dédié aux artistes qui, désormais, peuvent partager les différentes étapes de leur processus créatif avec les internautes, dans les six mois qui précèdent leur exposition. Enfin, cette année, le magazine du Jeu de Paume a apporté sa contribution à Un coup de dés, le magazine en ligne des centres d art du réseau d.c.a, marquant les 30 ans de la décentralisation en France. L article «Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian» d Antoine Thirion portait sur les problématiques présentes dans l œuvre de cet artiste visuel auquel le Jeu de Paume a consacré une rétrospective. En 2013, le magazine a publié 65 articles. La bloggeuse invitée Beatriz Preciado, philosophe et activiste queer, a publié 9 articles en trois langues (français, anglais, espagnol). En images «Filmer sous l Occupation», 20 mars 2013 «Vivian Maier, une photographe révélée», 18 novembre 2013 Coulisses «Adrian Paci : The Column at Jeu de Paume», 19 mars 2013 «Erwin Blumenfeld, montage d une exposition», 10 octobre 2013 Portfolios I.Soldier de Khaled Jarrar, 8 janvier 2013 Les choses-même de Véronique Ellena, 14 février 2013 Elika Hedayat, 14 février 2013 L étrangeté familière d Ester Vonplon, 28 mars activités en ligne 15

16 Hors champ «Erwin Blumenfeld : The Man Who Shot Beautiful Women?», 7 octobre 2013 Regards «L ouvrier en grève, assassiné raconté par Laura González Flores», 3 janvier 2013 «Helen Adkins présente : Erwin Blumenfeld, Autoportrait, 1945», 30 octobre 2013 «Michael Raeburn, un regard de cinéma sur l Afrique du Sud», 18 novembre 2013 «Newton I. Aduaka, un regard de cinéma sur l Afrique du Sud», 29 novembre 2013 «Oliver Schmitz, un regard de cinéma sur l Afrique du Sud», 13 décembre 2013 «Akin Omotoso, un regard de cinéma sur l Afrique du Sud», 16 décembre 2013 Performances «Le Reading Club au Jeu de Paume», 19 décembre 2013 Entretiens «L héritage de Glauber : Danièle Hibon interviewe Marina Meliande et Felipe Bragança», 20 janvier 2013 «Entretien entre Joanna Mytkowska et Ahlam Shibli», 1 er septembre 2013 Rencontres «Le séminaire photo 2013 : Gilles Veneret (2/7)», 7 janvier 2013 «Le séminaire photo 2013 : Geoffroy Mathieu (3/7)», 20 janvier 2013 «Le séminaire photo 2013 : Julie Fischer (4/7)», 14 février 2013 «Le séminaire photo 2013 : Émile Loreaux (5/7)», 17 avril 2013 «Arno Gisinger : Topoï», 3 mai 2013 «Le séminaire photo 2013 : Marie-Noëlle Boutin (6/7)», 22 mai 2013 «Ulrich Loock : Ahlam Shibli at Jeu de Paume», 10 juin 2013 «Le séminaire photo 2013 : Documentation Céline Duval (7/7)», 27 juin 2013 «Memory and Meanings : three panel discussions about the work of Lorna Simpson», 12 juillet 2013 «Jean-François Chevrier : Intimité territoriale et espace public», 15 septembre 2013 «L image-témoin : l après-coup du réel avec Emmanuel Alloa et Julieta Hanono», 20 octobre 2013 «Le séminaire photo 2014 : Catherine Poncin (1/7)», 18 novembre 2013 «Le séminaire photo 2014 : Faux Amis (2/7)», 31 décembre 2013 Publications en ligne Laure Albin Guillot, «Photographie publicitaire», 15 février 2013 Giorgio Agamben, «Notes sur le geste», 5 avril 2013 Huey Copeland, «Bye, Bye Black Girl : le retrait figuratif de Lorna Simpson», 5 juillet 2013 Abigail Solomon-Godeau, «Mistaken Identities», 2 août 2013 Lectures «Une rétrospective parlée de Yona Friedman», 17 mars 2013 «Suite pour exposition(s) et publication(s) : avec Raffaella della Olga, Kenneth Goldsmith, franck leibovici et Vanessa Place», 21 juin 2013 La parole à Olivia Speer, «Manuel Álvarez Bravo et le réalisme magique», 14 janvier 2013 Hervé Joubert-Laurencin, «Pasolini chez Paci. De la permanence temporaire», 15 février 2013 Bernard Eisenschitz, «De Jeanne d Arc à Philippe Pétain», 18 mars 2013 Caroline Hancock, «Et toc! Clac! Pan! La photographie selon Jacques Henri Lartigue», 28 mars 2013 Jacques Aumont, «La Main du diable de Maurice Tourneur», 17 avril 2013 Florian Cramer, «Post-digital Aesthetics», 1 er mai 2013 Marie-José Mondzain, «Ne cédons pas», 20 juin 2013 Emmanuel Alloa, «La censure est de retour», 20 juin 2013 Claudio Zulian, «Histoires d avenir», 10 septembre 2013 Abigail Solomon-Godeau, «L invention de Vivian Maier», 16 septembre 2013 Carnets Carnet de Claudio Zulian, mars-octobre 2013 Carnet de Natacha Nisic, mars-octobre 2013 Blog invité Beatriz Preciado, «Peau de Rat» (FR / EN / ES), mai-décembre 2013 Collaboration Antoine Thirion, «Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian» (FR / EN) pour Un coup de dés, le Magazine en ligne des centres d art de l association d.c.a (http://www.uncoupdedes.net), octobre

17 Ressources en ligne Portraits filmés Pour chacune de ses expositions, le Jeu de Paume produit des «portraits filmés» qui sont l occasion d une rencontre avec les artistes et les commissaires d exposition autour de leur travail, leur démarche, leur parcours. Ces films s introduisent dans leurs univers et permettent de comprendre les processus de création, les thématiques et les enjeux que peuvent susciter les œuvres exposées au Jeu de Paume. Les vidéos, d une durée de 7 à 12 minutes, sont diffusées sur le site Internet du Jeu de Paume, le magazine en ligne ainsi que dans les espaces du Jeu de Paume à Paris et au Château de Tours. En 2013, 10 portraits filmés ont été produits par le Jeu de Paume : «Laure Albin Guillot, the Question of Classicism», 8 mars 2013 ; «Une exposition parlée, premier mouvement», 18 mars 2013 ; «Adrian Paci. Lives in Transit», 20 mars 2013 ; «Une exposition sans textes, deuxième mouvement», à la Maison d Art Bernard Anthonioz, 21 mars 2013 ; «Lorna Simpson», 5 juin 2013 ; «Une exposition un événement, troisième mouvement», 5 juin 2013 ; «Bruno Réquillart. Poétique des formes», 3 juillet 2013 ; «Une exposition des projections, quatrième mouvement», 31 octobre 2013 ; «Natacha Nisic», 6 novembre 2013 ; «Erwin Blumenfeld. Photographies, dessins et photomontages», 19 novembre archives des expositions de l espace virtuel ; archives des cycles de cinéma et des activités culturelles ; enregistrements sonores des séminaires, colloques et rencontres présentés à l auditorium ; édition en ligne des actes des colloques et des textes des conférences ; bilans annuels d activités. Certains espaces et rubriques du site du Jeu de Paume rassemblent plus spécifiquement des ressources pour les équipes pédagogiques et éducatives. Ainsi un espace «Enseignants et scolaires» a été développé en Il met à disposition les ressources suivantes : enregistrements sonores de séances de la formation continue des enseignants autour des cours «Images et arts visuels» ; enregistrements sonores de séquences pédagogiques réalisées par les enseignants partenaires et les professeurs-relais des académies de Créteil et de Paris et par des formateurs de l Éducation nationale ; présentation en ligne des travaux d élèves, réalisés dans le cadre des projets de classes en partenariat avec le Jeu de Paume dans le cadre d une rubrique intitulée «Partage d expériences» ; présentation des contenus et le bilan détaillé des «activités scolaires et enseignants» dossiers enseignants des expositions ; liens vers des sites ressources notamment en histoire des arts. Supports et archives en ligne Sur le site Internet, différents espaces mettent à disposition du public des supports et archives. Ils se déclinent sous forme de textes et d enregistrements sonores des activités du Jeu de Paume, pour permettre à ses visiteurs de préparer en amont ou de prolonger, compléter ou approfondir la visite des expositions. Ces supports et archives en ligne sont téléchargeables gratuitement : archives des expositions présentées au Jeu de Paume, au Château de Tours, et en France et à l étranger dans le cadre des circulations et coproductions d expositions ; petits journaux des expositions ; portraits filmés des artistes et commissaires des expositions ; 17

18 18 Les rendez-vous en famille. Photo : Élodie Coulon

19 Les activités éducatives du Jeu de Paume, étroitement liées à l actualité des expositions présentées, s inscrivent dans la continuité des principaux axes de la programmation de l institution. Elles se construisent dans une dynamique de dialogue entre les images, les mots, les idées et les expériences. L attention est portée tout autant aux modalités de rencontres et d échanges avec les publics qu aux contenus des activités proposées. Celles-ci ont pour enjeux : l étude des pratiques à l œuvre dans la composition, la diffusion et la réception des images ; l engagement des relations entre l art, les artistes et les publics ; le questionnement du statut des images dans l histoire de la représentation et dans notre société ; la multiplication et l entrecroisement des parcours dans l histoire de la photographie ; l exploration des passages entre patrimoine, arts visuels et création contemporaine. En 2013, les grands axes de réalisation de ces enjeux ont été les actions en direction des scolaires, les propositions destinées aux enseignants et aux équipes éducatives, les visites commentées des expositions, les formations pour les publics adultes et les activités pour les familles et les jeunes publics, ainsi que les activités hors les murs au Château de Tours. Ces actions élaborées en partenariat avec le ministère de la Culture et de la communication et le ministère de l Éducation nationale, les rectorats d Île-de-France et les Délégations à l éducation artistique et à l action culturelle des académies de Créteil, Paris, Versailles et Orléans-Tours, se développent dans la perspective du «parcours d éducation artistique et culturelle», tel qu il a été défini par la circulaire interministérielle n o du 3 mai Le parcours d éducation artistique et culturelle» a pour objectif de mettre en cohérence enseignements et actions éducatives et de les relier aux expériences personnelles : «Il conjugue l ensemble des connaissances acquises, des pratiques expérimentées et des rencontres organisées dans les domaines des arts et de la culture, dans une complémentarité entre les temps scolaire, périscolaire et extrascolaire. [ ] Le parcours d éducation artistique et culturelle doit permettre aux élèves d aborder les grands domaines des arts et de la culture dans leur diversité. S inscrivant dans un territoire, il prend appui notamment sur les ressources locales et privilégie la démarche de projet en partenariat avec les acteurs de l éducation artistique et culturelle.» («Guide pour la mise en œuvre du parcours d éducation artistique et culturelle») En dehors du temps scolaire, sont également organisées des activités pour le jeune public, notamment les rendez-vous en famille et les visites ateliers le samedi après-midi. Conçu comme un site modulable, l espace éducatif du Jeu de Paume est investi comme un laboratoire d échanges, d expérimentations et de formations. Avant ou après la découverte des expositions, il constitue un lieu de rencontres, de questionnements et de débats. L espace éducatif s ouvre à des actions de restitution et de valorisation des travaux réalisées par les publics scolaires et périscolaires dans le cadre de leurs projets avec le Jeu de Paume : présentation des travaux d élèves, projections et discussions, invitations aux parents et aux familles. Pour les plus jeunes, l espace éducatif propose également des livres, des images et des sites en consultation. Situé au premier étage des salles d exposition, l espace éducatif du Château de Tours accueille quant à lui des activités scolaires et périscolaires. Des propositions et des pistes de travail sont mises à la disposition des enseignants et des responsables des groupes, afin de leur permettre de prolonger la visite des expositions avec les jeunes publics. En lien avec chaque exposition, sont aussi offerts à la consultation de tous les visiteurs du Château de Tours une sélection d ouvrages et les «portraits filmés» des commissaires des expositions. activités éducatives 19

20 Actions en direction des scolaires Depuis plusieurs années, le Jeu de Paume travaille en direction des publics scolaires, notamment avec le soutien de deux professeurs-relais des académies de Créteil et de Paris, mis à disposition chaque mercredi. Il propose aux publics des écoles, collèges et lycées les conditions d une rencontre active et argumentée avec les œuvres. Son objectif est de faire apparaître la place particulière que peuvent jouer les différentes approches de l image et des arts visuels dans la formation générale des élèves, en renforçant tant l exercice de leur regard que l organisation de leurs connaissances, leurs capacités d échanger et de partager des expériences. Les expositions présentées au Jeu de Paume ont permis d aborder, avec les élèves et les différentes classes, plusieurs axes thématiques de documentation, d analyse et de questionnement autour des pratiques et des enjeux de l image. Parallèlement à l accueil des scolaires dans le cadre des différentes visites, le Jeu de Paume a poursuivi la conception et le développement d actions caractérisées à la fois par la démarche de projet, l association de plusieurs activités pour une même classe et leur déploiement dans la durée. Ces propositions comprennent une préparation en amont avec les enseignants et l équipe éducative, l articulation et le suivi du contenu tout au long de leurs réalisations et des réunions-bilans en lien avec les projets de classe et d établissement. Ces actions ont pris principalement la forme de «partenariats scolaires annuels» et de «parcours croisés et spécifiques». En 2013, 369 classes sont venues visiter les expositions du Jeu de Paume. De janvier à juin 2013, 18 classes ont suivi un partenariat scolaire annuel avec le Jeu de Paume, dont 16 situées dans des zones d éducation prioritaire dispositifs ÉCLAIR (Écoles, collèges et lycées pour l ambition, l innovation et la réussite) ou RRS (Réseau de réussite scolaire), tandis que 20 classes ont pris part à des parcours croisés et spécifiques. Depuis septembre 2013, 16 nouvelles classes ont formalisé un partenariat annuel (dont 13 en zones d éducation prioritaire) et 15 autres ont suivi des parcours croisés au cours du premier trimestre. Des projets spécifiques innovants ont aussi été développés avec différents partenaires tout au long de l année. Axes de travail thématiques Manuel Álvarez Bravo ( ), un photographe aux aguets Le mouvement moderne en photographie, avantgarde, Straight Photography et surréalisme ; Enregistrement du réel, poétique de l objet et composition plastique ; Rapport à l espace et rapport au temps en photographie ; Rencontres de la photographie, de la littérature, de la peinture et du cinéma ; Langages visuels et réalités sociales. Muntadas. Entre / Between Appropriation et critique des médias ; Art et espace public ; Processus, dispositifs et installations ; Enquêtes et collectes, montages et archives ; Perception et participation, intervention et démonstration. Adrian Paci. Vies en transit Images en mouvement et images fixes, vidéo et peinture ; Récit et narration, chronique et conte ; Expérience individuelle et histoire collective ; Déplacements et transformations ; Frontières et exils. Laure Albin Guillot ( ), l enjeu classique Application et exposition de la photographie ; Modernité et académisme dans l entre-deuxguerres ; Photographie professionnelle et commande publique ; Photographie et illustration, photographie de mode, photographie publicitaire ; Photographie et arts décoratifs. Erwin Blumenfeld ( ). Photographies, dessins et photomontages Avant-gardes et contexte de l entre-deuxguerres, art et pouvoir ; Photographies expérimentales et possibilités plastiques (montage, solarisation, surimpression, fragmentation, multiplication) ; Déplacement des pratiques d avant-garde vers la photographie commerciale ; Formalisme et exploration de la couleur dans la photographie de mode ou publicitaire ; Photographie en studio et publication dans les magazines. Natacha Nisic. Écho Image et réalité, image et narration ; Statuts des images et pluralité des médiums ; Approches du monde contemporain et nouveaux récits des images en mouvement ; Enregistrer le visible et l invisible, matérialité et temporalité des images ; Langage et poétique des gestes, symboles et rituels. 20

21 Visites-conférences Les conférenciers du Jeu de Paume accueillent et accompagnent les classes dans la découverte des expositions, tout en favorisant l activité du regard et la prise de parole des élèves. Ces visites ont pour objectif de permettre aux publics scolaires de s approprier les expositions et les œuvres, d être en position active et documentée devant les images. Les visites sont adaptées aux programmes d enseignement et au projet des classes, du niveau élémentaire à l enseignement supérieur. Les propositions de visites peuvent se développer pour les groupes, dans le cadre des activités périscolaires. Partenariats scolaires annuels Les partenariats scolaires annuels se caractérisent par leur durée sur toute l année scolaire, par des rencontres régulières avec les élèves et les enseignants comme par les allers-retours entre le Jeu de Paume et les établissements scolaires. La participation d enseignants de différentes disciplines d une même classe implique une vision transdisciplinaire, notamment dans le cadre de l enseignement de l histoire des arts. Le programme s articule pour chaque classe autour de la découverte de trois expositions au Jeu de Paume. Les conférenciers se rendent ensuite dans les établissements scolaires pour une rencontre thématique qui s appuie sur la projection commentée et discutée d images s inscrivant dans les problématiques de l histoire de la représentation et des arts visuels. Par ailleurs, le Jeu de Paume a créé des projets d établissement avec quatre structures partenaires. Mon quartier entre quat z yeux Sur l année scolaire , un partenariat spécifique a été mis en œuvre avec le Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) de Paris pour le projet «Mon quartier entre quat z yeux». Ce dernier, autour du thème du développement durable, de l espace urbain et de sa représentation par la photographie, concernait 22 classes de primaire et de collège et avait pour enjeu de sensibiliser les élèves aux transformations de la ville. Les enseignants ont été invités à travailler en trois temps : explorer et connaître son quartier, découvrir les expositions «Manuel Álvarez Bravo ( ), un photographe aux aguets» et «Muntadas. Entre / Between», puis percevoir son quartier en y posant un regard plastique et créatif. Les élèves et les classes ont ensuite réalisé des photographies de leur quartier, en illustrant des couples de mots. Une restitution du travail mené pendant l année a eu lieu du 23 au 28 avril 2013 dans l espace éducatif du Jeu de Paume, tandis qu une exposition des travaux d élèves a été organisée par le CRDP au Chai de Bercy du 4 au 6 juin Atelier de création En 2013, l artiste Claudio Zulian a mené le projet Power No Power avec les élèves et deux enseignantes d une classe de cinquième du collège Victor-Hugo d Aulnay-sous-Bois, dans le cadre d un atelier coordonné par l association Cinémas 93 et le Jeu de Paume, avec le soutien de la FNAGP et de la Fondation d entreprise Hermès. Au cours des séances de travail, les élèves. Ils ont écrit, rassemblé et joué des histoires sur le thème du pouvoir qui ont servi de base au tournage d un film par Claudio Zulian. En octobre 2013, l œuvre a été projetée en avant-première dans l auditorium du Jeu de Paume, dans le cadre d une rétrospective consacrée à l artiste. Cette séance a accompagné la restitution du projet en présence des partenaires, des enseignantes, des élèves et de leurs familles. Concours photo Le Jeu de Paume s est associé à l académie de Créteil pour soutenir et accompagner son projet de «concours photo», organisé avec la participation du CLEMI (Centre de liaison de l enseignement et des médias d information), du CRDP (Centre régional de documentation pédagogique) et de la Bibliothèque nationale de France. Ouvert à toutes les académies, ce concours propose aux classes de s interroger et de s exprimer, avec une photographie et un texte d accompagnement, sur un thème lié aux fondements de la photographie, aussi bien esthétiques que médiatiques. Cette année, 168 classes ont participé à ce concours, autour du thème «espaces», et la présentation des travaux primés a eu lieu au Jeu de Paume le 5 juin 2013 Partenariat avec le lycée Brassaï Le lycée professionnel de la photographie Brassaï à Paris et le Jeu de Paume se sont rapprochés afin d inciter les élèves à une fréquentation régulière en autonomie de lieux artistiques et culturels, de renforcer leur socle de connaissances artistiques, de développer une approche critique de l image et de contribuer à la préparation de leur orientation postbac et de leur insertion professionnelle. Ce partenariat a vocation à se poursuivre sur l ensemble de la scolarité de la seconde à la terminale. Les actions s orientent dans deux directions : d une part, un travail d approche de la pratique photographique à l attention des six classes de l établissement ; d autre part, des actions d accompagnement et de formation pour l équipe éducative et les enseignants. 21

La Rentrée au Jeu de paume!

La Rentrée au Jeu de paume! La Rentrée au Jeu de paume! Communiqué DE PRESSE activités jeune public et moins de 26 ans Photo : Elodie Coulon Jeu de Paume 2014 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E M CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG La rentrée

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

ACTIVITÉS ÉDUCATIVES 2015-2016

ACTIVITÉS ÉDUCATIVES 2015-2016 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E MÉTRO CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG visites-confe rences visites pre pare es et formations partenariats scolaires parcours croise s activite s hors temps scolaire ACTIVITÉS

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la production de projets audiovisuels Le master «Création, Production, Images» du département de l ISIC - Institut des

Plus en détail

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1 www.inmediats.fr 2 VERS DES AGORAS DE L innovation Partie 1 VERS DES AGORAS DE L innovation Inmédiats est un projet imaginé et construit par six centres de culture scientifique, technique et industrielle

Plus en détail

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université La première pratique culturelle des jeunes est celle de l image, sous toutes ses formes et sur tous ses supports : cinéma, photo, télévision, jeux

Plus en détail

Séquences pédagogiques téléchargeables pour la classe. Conférences et interviews pour la formation. Sélection de ressources documentaires

Séquences pédagogiques téléchargeables pour la classe. Conférences et interviews pour la formation. Sélection de ressources documentaires Le site de l ABCD de l égalité fournit des ressources pour accompagner l expérimentation qui se déroule pendant l année scolaire 2013-2014 dans dix académies volontaires et concerne 275 écoles et plus

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Cinéma Cirque Musique Patrimoine Théâtre Architecture Scénographie Arts plastiques

Cinéma Cirque Musique Patrimoine Théâtre Architecture Scénographie Arts plastiques 2014 2016 Cinéma Cirque Musique Patrimoine Théâtre Architecture Scénographie Arts plastiques Arts visuels Musée Lecture Danse Paysage une volonté partagée sur le territoire de la gironde La Direction des

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

FICHE N 8 «Lire-écrire-publier» à partir des ressources en ligne de la BnF : un atelier éditorial Pascale Hellégouarc h, université Paris 13

FICHE N 8 «Lire-écrire-publier» à partir des ressources en ligne de la BnF : un atelier éditorial Pascale Hellégouarc h, université Paris 13 titre trop long FICHE N 8 «Lire-écrire-publier» à partir des ressources en ligne de la BnF : un atelier éditorial Pascale Hellégouarc h, université Paris 13 Niveau et thème de programme Terminale L, «Lire-écrire-publier»

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Institut national de l audiovisuel (INA) lance l opération Ina Mémoires partagées Automobile. Cet appel à contribution

Plus en détail

REPÉRER UN DÉCOR POUR LE CINÉMA ET LA TÉLÉVISION

REPÉRER UN DÉCOR POUR LE CINÉMA ET LA TÉLÉVISION Publié le 06/08/2015 Produit n 223250 Code interne : B INFORMATIONS PRATIQUES Du 02/11/2015 au 05/11/2015 Réf. Afdas : 1540059 Durée : 28h Lieu de formation : CENTRE IMAGE LORRAIN (Lorraine) Effectif :

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire de l art Recherche et valorisation de la recherche

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire de l art Recherche et valorisation de la recherche www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire de l art Recherche et valorisation de la recherche Acquérir des compétences scientifiques en histoire de l art et apprendre à les valoriser Le master recherche,

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Arts plastiques LICENCE

Arts plastiques LICENCE Arts plastiques LICENCE Objectifs de la formation Présentant un équilibre entre enseignements pratiques et cours théoriques, la formation en Arts plastiques a pour visée principale la maîtrise par l étudiant

Plus en détail

Domaines professionnels. Projet professionnel. Objectifs de la formation

Domaines professionnels. Projet professionnel. Objectifs de la formation Cinéma LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence Études cinématographiques et audiovisuelles est organisée afin de répondre à quatre objectifs : développer le lien entre théorie et pratique, favoriser

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe...... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation 1 OBJECTIFS "A l'usage, l association IL ETAIT UN

Plus en détail

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Charte des musées muséomixés

Charte des musées muséomixés Charte des musées muséomixés Les fondamentaux de Museomix Museomix propose d imaginer le musée et de se l approprier : ouvrir de nouvelles perspectives, construire d autres représentations du musée et

Plus en détail

Vivian Maier DOSSIER DE PRESSE. VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h

Vivian Maier DOSSIER DE PRESSE. VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h DOSSIER DE PRESSE Vivian Maier VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h EXPOSITION du mercredi 16 octobre au samedi 21 décembre 2013 Du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous Nous sommes heureux

Plus en détail

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012 Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Acteur des arts et cultures numériques en France, Seconde Nature

Plus en détail

Orientation et Insertion Professionnelle

Orientation et Insertion Professionnelle Orientation et Insertion Professionnelle A L ISSUE DE LA LICENCE PROFESSIONNELLE Enquête réalisée en 2011-2012 par Stéphane BOULAY pour le SUIO-IP - Avril 2012 Des métiers exercés - Assistant(e) de production

Plus en détail

PROJET D ECOLE PLURIANNUEL 2013/2017

PROJET D ECOLE PLURIANNUEL 2013/2017 PROJET D ECOLE PLURIANNUEL 2013/2017 l ensemble du document 4 doit être envoyé électroniquement à la CEPEC : ce.94cepec@ac-creteil.fr Axes retenus, objectifs, partenariats et actions Axes académiques Intitulés

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son CIEL! LES NOCTAMBULES Depuis sa création en 1997, Ciel! Les Noctambules milite en faveur du court-métrage et de la création

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art.

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. APPEL A CANDIDATURE L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. La communauté d agglomération Cap Calaisis, en charge de la gestion

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS 1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS Parallèlement aux activités d échange et d organisation des rencontres et du séminaire thématique, nous avons réalisé durant les premières phases

Plus en détail

«Mise en œuvre des stratégies locales de développement», Mesure 323-E du PRDH : «Préservation et mise en valeur du patrimoine culturel» Fiche action

«Mise en œuvre des stratégies locales de développement», Mesure 323-E du PRDH : «Préservation et mise en valeur du patrimoine culturel» Fiche action 1. PRESENTATION DU PROJET Fiche action Libellé du projet : Résidence d artistes Mobil Home (2012) et Vivre ici (2013) Porteur de projet : La Compagnie Les Décisifs (2012) et l Association du Pays de Chaumont

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre LE DOCUMENTAIRE : ÉCRITURES DES MONDES CONTEMPORAINS Master 2 Professionnel DEMC (2013-2014) PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Bloc 1 : Culture du documentaire, connaissance du milieu,

Plus en détail

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia É S École supérieure d art des Pyrénées Pau Tarbes École supérieure d art des Pyrénées - Pau Tarbes Établissement public d enseignement supérieur artistique P Y R É N É E S Des formations d excellence,

Plus en détail

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire ECOLE ET CINEMA Ancrage dans les instructions officielles Les compétences du Livret scolaire PALIER 1 : COMPETENCE 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE DIRE S exprimer clairement à l oral en utilisant

Plus en détail

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch Option Arts du Cirque Bac L Lycée Le Garros Auch «Le cirque n est pas un spectacle, c est une expérience de vie, c est une façon de voyager dans notre propre vie.» Federico Fellini 2011, Lycée Le Garros

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE CITRON BIEN présente «Récession Terminale» : un film en animation de sable de David Myriam diffusé sur Arte. COMMUNIQUE DE PRESSE Après le lancement le 9/9 de «Paphù contre les Idoles» : la 1ère série

Plus en détail

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises VIDEO FADA un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) est un réseau d associations, basées en Afrique et en Europe, qui a pour objectif d organiser

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS

FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS 9 septembre 31 décembre 44 e édition DOSSIER DE PRESSE JOHN GIORNO Service de presse : Christine Delterme, Carole Willemot Assistante : Mélodie Cholmé Tél : 01 53 45 17 13 Fax

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS

L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS QU EST- CE QUE L OPTION CINÉMA- AUDIOVISUEL? L option Cinéma Audiovisuel (CAV) fait partie des enseignements artistiques proposés au lycée. Le lycée Albert

Plus en détail

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets Chambon-sur-Lignon Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne Appel à Projets 2013-2014 Un pays d humanité «Le Chambon-sur-Lignon, paradis des enfants» Depuis la fin du XIXe siècle,

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet 1 CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet ENTRE : Le ministère de la Culture et de la Communication situé 182, rue Saint-Honoré - 75033 Paris

Plus en détail

Visiter le Musée national Picasso Paris. en groupe

Visiter le Musée national Picasso Paris. en groupe Visiter le Musée national Picasso Paris en groupe 2015-2016 Visiter le Musée national Picasso Paris en groupe La collection du Musée national Picasso-Paris compte plus de 5 000 œuvres et plusieurs dizaines

Plus en détail

Document réalisé par Laëtitia Kadur d après le travail de l équipe enseignante d Exideuil De la TPS au CM2 Année scolaire 2013-2014 En juin 2014 avait lieu la projection du film d animation «Les trois

Plus en détail

Domaines professionnels

Domaines professionnels Anglais LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence d anglais LLCE de l université Bordeaux Montaigne se caractérise par la grande pluridisciplinarité, la richesse et la variété de ses contenus, ainsi

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Cinéma et audiovisuel Approches interculturelles du cinéma

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Cinéma et audiovisuel Approches interculturelles du cinéma www.u-bordeaux3.fr Master recherche Cinéma et audiovisuel Approches interculturelles du cinéma Présentation de la formation Le master recherche en cinéma a été créé en 2005 lors du passage au LMD comme

Plus en détail

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON QUI SOMMES-NOUS? CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d Avignon) est une association loi 1901, créée en 1959 qui a pour objet de

Plus en détail

Programme des expositions 2015 et exposition inaugurale 2016

Programme des expositions 2015 et exposition inaugurale 2016 Communiqué de presse, Bâle, 5 décembre 2014 Programme des expositions 2015 et exposition inaugurale 2016 L année 2015 est une année décisive pour le Kunstmuseum Basel. Le nouveau bâtiment conçu par Christ

Plus en détail

ARRÊTÉ du 8 avril 2009

ARRÊTÉ du 8 avril 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :ESRS0906085A ARRÊTÉ du 8 avril 2009 modifiant l arrêté du 31 juillet 1996 modifié portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

AUTOUR DE L'EXPOSITION

AUTOUR DE L'EXPOSITION AUTOUR DE L'EXPOSITION DOSSIER DE PRESSE #Halsman Visites & Activités Jeune public 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E M CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG VISITES & ACTIVITÉS JEUNE PUBLIC Comment un oiseau peut-il

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

L histoire des arts à l école

L histoire des arts à l école Renseignements et réservations Les réservations sont à effectuer à la maison du patrimoine au moins quinze jours à l avance : 02 98 95 52 48. Tarif : 50e / classe Les projets sont élaborés avec les médiateurs

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :ESRS0906085A ARRÊTÉ du 8 avril 2009 modifiant l arrêté du 31 juillet 1996 modifié portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

POUR LES ARTISTES DE DEMAIN

POUR LES ARTISTES DE DEMAIN Concours Double S POUR LES ARTISTES DE DEMAIN 15 Rue Guénégaud 75006 PARIS Tél : 09 73 16 57 00 www.galeriedoubles.com concours.doubles@gmail.com LE CONCOURS La Galerie Double S, idéalement située au cœur

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 4

Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 4 Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 3 Arts plastiques Enjeux et positionnement des arts plastiques dans la formation générale des élèves Fiche 2 : mise en perspective des

Plus en détail

Marc Pataut / Humaine

Marc Pataut / Humaine Centre Régional de la Photographie Nord Pas-de-Calais Marc Pataut / Humaine «Photographie et Territoire» Résidence de recherche et de création 2008-2011 Exposition 12.05 30.09.2012 Conférence de presse,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais Objectifs de la formation Perspectives professionnelles La licence d anglais LLCE de l université Michel de Montaigne Bordeaux 3 se caractérise par la grande pluridisciplinarité,

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

27, 28 et 29 SEPT. 2013

27, 28 et 29 SEPT. 2013 27, 28 et 29 PLAZA STHUBERT, MONTRÉAL INTERSECTION STHUBERT ET BELLECHASSE WWW.DCLIC.CA 3 JOURS DE S ET D ATELIERS PHOTO ET VIDÉO GRATUITS EN PLEIN AIR Présenté par : HORAIRE VENDREDI 27 PORTRAIT FRANÇOIS

Plus en détail

Jade est une initiative portée par le réseau SPES et l Association Française des Aidants

Jade est une initiative portée par le réseau SPES et l Association Française des Aidants Tu as entre 8 et 22 ans? Tu t occupes d un parent, grand-parent, d un frère ou d une sœur malade ou handicapé? Tu veux prendre un peu de temps pour toi? Viens participer à un séjour cinéma-répit où tu

Plus en détail

Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand.

Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand. Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand. Le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand profite du temps fort qu est le rendez-vous

Plus en détail

STORYHACKATHON BRAND CONTENT. 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux

STORYHACKATHON BRAND CONTENT. 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux STORYHACKATHON BRAND CONTENT 48h pour imaginer des contenus innovants pour votre marque Mercredi 27 et jeudi 28 janvier 2015 à Bordeaux Créé à l initiatives de quelques acteurs aquitains des nouvelles

Plus en détail

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES vous propose : Association de loi 1901 DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES Edito Sourds et entendants un seul

Plus en détail

Utilisation de documents audiovisuels dans la formation continue des enseignant-e-s à Genève

Utilisation de documents audiovisuels dans la formation continue des enseignant-e-s à Genève COLLOQUE MEMORIAV 2009 Utilisation de documents audiovisuels dans la formation continue des enseignant-e-s à Genève Jean-Claude Domenjoz Formation aux MITIC* à Genève formation initiale IFMES de 1999 à

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 Objet de la mission et objectifs 1-1 Objet de la mission La mission de gestion des relations presse est prévue pour l'exposition MONUMENTA 2008 : Richard SERRA.

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Une rencontre internationale pour la culture et le patrimoine en ligne. 9 au 12 avril 2008 - Montréal, Québec, Canada

Une rencontre internationale pour la culture et le patrimoine en ligne. 9 au 12 avril 2008 - Montréal, Québec, Canada Museums and the Web 2008 Une rencontre internationale pour la culture et le patrimoine en ligne 9 au 12 avril 2008 - Montréal, Québec, Canada Sommaire du programme Museums and the Web 2008 9 au 12 avril

Plus en détail

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION DU 26 MARS AU 26 JUIN 2016 UN PARTENARIAT ENTRE TROIS GRANDS MUSÉES EUROPÉENS Autoportraits, de Rembrandt au selfie est la première exposition

Plus en détail

quel avenir pour les modèles universaliste et multiculturaliste?

quel avenir pour les modèles universaliste et multiculturaliste? Diversité culturelle et cohésion sociale : quel avenir pour les modèles universaliste et multiculturaliste? Interventions de Jean-Louis BAGLAN Inspecteur d Académie de la Haute-Garonne. & Kag SANOUSSI

Plus en détail

SITOGRAPHIE 1. DES SITES DÉDIÉS À L'HISTOIRE DES ARTS

SITOGRAPHIE 1. DES SITES DÉDIÉS À L'HISTOIRE DES ARTS ressources histoire des arts collège et lycée sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES DÉDIÉS À L'HISTOIRE DES ARTS le portail de l'éducation artistique > ce site a été réalisé par le cndp en lien avec

Plus en détail

GAMMES COULEURS, SÉMINAIRES, FORUMS : EN SEPTEMBRE, PREMIÈRE VISION PARIS REPENSE SES OUTILS ET ESPACES D INFORMATION MODE

GAMMES COULEURS, SÉMINAIRES, FORUMS : EN SEPTEMBRE, PREMIÈRE VISION PARIS REPENSE SES OUTILS ET ESPACES D INFORMATION MODE GAMMES COULEURS, SÉMINAIRES, FORUMS : EN SEPTEMBRE, PREMIÈRE VISION PARIS REPENSE SES OUTILS ET ESPACES D INFORMATION MODE Depuis plus de 40 ans, Première Vision est reconnu pour la qualité et l exclusivité

Plus en détail

Initiation et réalisation BD. Création d univers et dialogué. Réalisation d un récit de A à Z. Découpage et storyboard. Mise en couleur numérique

Initiation et réalisation BD. Création d univers et dialogué. Réalisation d un récit de A à Z. Découpage et storyboard. Mise en couleur numérique Initiation bande dessinée La semaine du 21 au 25 avril 2014 De 9h30 à 16h30 Module Scénario BD du 7 et 8 décembre 2013 du 11 et 12 janvier 2013 Tous les mardis du 21 janvier au 8 avril 2014 Module Dessin

Plus en détail

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités 161 Étudier la commande de film institutionnel 1.1. Analyser le contexte de la commande s informer sur les attentes du commanditaire ou du client analyser les

Plus en détail

Réception offerte aux maires et aux élus de la Nièvre

Réception offerte aux maires et aux élus de la Nièvre Réception offerte aux maires et aux élus de la Nièvre le samedi 13 septembre 2014 Centre des Archives Historiques de la Nièvre Vos contacts : Jean Marie Linsolas Directeur des Archives départementales

Plus en détail

Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» Cahier des charges

Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» Cahier des charges Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» 1 Présentation 1.1 Contexte Cahier des charges La Ville de Nantes propose en 2015/2016 aux écoles publiques nantaises, en concertation

Plus en détail

mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES)

mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES) mention : Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation / second degré (MEEF) parcours : Lettres Modernes (CAPES) responsable : Jean-Marc Vercruysse - SEMESTRE 1 - ECU 1 : Questions de littérature

Plus en détail

APPEL D OFFRES POUR LA CRÉATION D UN VISUEL GÉNÉRIQUE ET D UN SLOGAN

APPEL D OFFRES POUR LA CRÉATION D UN VISUEL GÉNÉRIQUE ET D UN SLOGAN Agence de valorisation de l économie de la culture en Limousin 19, boulevard de la Corderie 87000 Limoges 05 87 21 30 50 contact@avec-limousin.fr www.avec-limousin.fr APPEL D OFFRES POUR LA CRÉATION D

Plus en détail

APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015. ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat

APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015. ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015 ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat 1) Le règlement du projet «Ambassadeurs en herbe» 2015 et au titre

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

CARLOS SPOTTORNO CHINA WESTERN 06.12.13-02.02.14 DOSSIER DE PRESSE DANS LE CADRE DU FESTIVAL STRASBOURG-MÉDITERRANÉE

CARLOS SPOTTORNO CHINA WESTERN 06.12.13-02.02.14 DOSSIER DE PRESSE DANS LE CADRE DU FESTIVAL STRASBOURG-MÉDITERRANÉE CARLOS SPOTTORNO CHINA WESTERN 06.12.13-02.02.14 DOSSIER DE PRESSE CARLOS SPOTTORNO, SANS TITRE, CHINA WESTERN, 2008 - IMAGE RECADRÉE DANS LE CADRE DU FESTIVAL STRASBOURG-MÉDITERRANÉE CARLOS SPOTTORNO

Plus en détail

Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008

Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008 Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008 Titre du projet : Nom de l'école : Classe concernée : Nom

Plus en détail