Alimentation Du veau à la vache Battice, 15 décembre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alimentation Du veau à la vache Battice, 15 décembre 2011"

Transcription

1 Alimentation Du veau à la vache Battice, 15 décembre 2011 Alimentation lactée I. Naissance : Colostrum II. Les trois premiers mois Alimentation du sevrage au vêlage De 3 mois au vêlage -alimentation -Estimation du poids -développement de la mamelle -Préparation du vêlage Isabelle Dufrasne Service de Nutrition, Faculté de Médecine vétérinaire Université de Liège 1 Naissance Nursing Premier contact avec l homme décubitus sternal favorable à la respiration suspension du veau placement sous lampe infra rouge (limite les déperditions caloriques) : Température optimale : C (Bovins adultes : 5 à 20 C) 2 1

2 Naissance Constat Mortalité dans les troupeaux laitiers en Europe et aux USA 5 8% Morbidité : travail et cout de santé supplémentaires Objectifs Génisses d élevage : /j Potentiel croissance musculaire et squelettique très élevé Tout retard pendant les 3 premiers mois sera difficilement récupéré 3 Monogastrique Naissance Caillette > Rumen, réseau : peu développé Premier aliment = colostrum : transition entre la vie fœtale et postnatale. Le veau nait sans Ig. Elles sont transmises par le colostrum. 2 grands rôles : transfert de l immunité et apport énergétique Composition Lait Colostrum MS 13% 24-26% x 2 lactose 4.5% 2.5-3% x 0.66 MG 4% 4-5% x 1.1 Minéraux* 0.8% % x 2 Protéines 3.5% 12-15% x 4 Gamma glob.* 0.7% 10-13% x 15 Vit A* 1000 ui ui x 15 + substances bioactives et promoteurs de croissance : favorisent le démarrage 2

3 Naissance Facteurs de variation de la composition en IG Quantité - Qualité Races : Jersey>v. allaitante>v. laitière Individu : héritabilité ( ) Numéro de lactation : primipares et 2nde lac.< pluripares Tarissement : au moins 28 jours Jumeaux : moins de colostrum Alimentation : E, P, minéraux (possibilité de passer la barrière placentaire et stockage dans le foie), Vit A Santé : mammite, distomatose nature des AC : microbisme d étable vaccination 5 Naissance Conservation du colostrum Frigo : quelques jours congélateur : 1 an, la congélation détruit les globules blancs, mais arrête la multiplication des germes- décongélation progressive : pas au micro-ondes, pas à une température supérieure à 50 C banque de colostrum - colostrum IBR - sachets lyophilisés de colostrum (à diluer dans du lait) Autres produits : colostro-remplaceur (pas en Belgique) colostro-supplement : voir composition Ac Ac injectables ou buvables : médicament- pex : E coli Qualité du transfert du colostrum Meilleur rendement dans les 6 premières heures de vie diminue au cours des 3 premiers jours Protection de la muqueuse intestinale par les Ig non absorbés Le veau commence à synthétiser ses AC à partir d une semaine Période sensible à un mois de vie 6 3

4 Distribution Naissance Propreté : prélèvement et distribution! Idéal : têtée miser sur le première têtée Favorise la fermeture de la gouttière oesophagienne 2 à 5 l de colostrum de bonne qualité 50 gr Ig/l (10 % du pois corporel) objectif : gr Ig Réchauffer au bain marie 38 C Contrôle Transfert : dosage des prot sanguines chez veau de 36 h à 1 semaine sur 5 veaux (Transfert de 20%) protéinémie : ok si 70% des veaux > 50g/l, taux d Ig sériques > 10 g/l (25 g = correct) Qualité : Pèse colostrum : Zone verte: :excellent >100 g Ig/l moyen : 50 et 100 g/l 7 Les 3 premiers mois Alimentation : Lait Aliments 1 ER âge foin + EAU LAIT Quantité à distribuer volume de la caillette : 1 litre si trop de lait apporté : excédent va dans le rumen augmenter quantité progressivement plusieurs repas les premiers jours pour arriver à 2 repas de 3 à 4 l 1 litre de lait pour 10 kg poids vif ne pas en donner trop car il faut stimuler l ingestion d autres alts : passage de monogatrique à polygastrique Sevrage progressif 8 4

5 Les 3 premiers mois types de lait (-colostrum pendant 2-3 jours) -lait mammite : bactéries, toxines, antibiotiques! (résistance) -lait écarté pour cellules -lait entier : si pas livré à laiterie, très digestible et très riche mais composition variable - écrémage : lait écrémé - crème, beurre -milk replacer- lactoremplacer - «poudre de lait» Laits reconstitués à base de poudre de lait, pas d ajoût de protéine Laits artificiels à base de lactosérum 9 Poudre de lait écrémé % 50-60% Sans lactosérum Haut de gamme différents lactoremplaceurs Produits laitiers % Indication Prix 70% Démarrage ++++ (100) Prix du lait 20-40% +Lactosérum 70-80% Démarrage élevage ++/++ (80-90) 0% Lactosérum 70% Élevage préparation sevrage + (65) 10 5

6 Les 3 premiers mois Lactoremplaceur 125 g à 140 g ds 1 l d eau (MS lait : 13%) t eau 40 C ; si 50 C: formation de maquée bien homogénéiser, pas de grumeaux : solubilité = première qualité Pour l élevage d un veau : 6 x130 g x 70 jours = 54 kg de poudre Prix = ± euros 11 chez le jeune veau rumen 15 cm de long, 0.5 litre, poids = 100 g caillette : 25 cm, 1 l chez un veau de 4 mois : poids rumen = 2 kg (x20) Source : Institut Babcock Monogastrique : digestion dans la caillette et l intestin L énergie vient des nutriments et glucose Ruminant: les fermentations dans le rumen fournissent énergie et protéines 12 6

7 Les 3 premiers mois ALIMENT DE 1 er AGE Aliment sec : permet le développement des papilles du rumen qui permettent l absorption et la métabolisation des acides gras volatils développement des papilles selon type de fermentation : AGV et ingestion de protéines Installation des fermentations : à ± 3 sem à distribuer dès le premiers jours avec eau à disposition ingestion 25 g/j au début, 1,5 kg à 6 sem À base de céréales favoriser l ingestion : mélasse, offrir de faibles quantités (frais) 13 FOIN Les 3 premiers mois Fibreux Permet le développement du rumen : volume Alimentation journalière du veau jusqu à 2,5-3 mois lait 2 x 3-4 l Aliment 1 er âge 25 g à 1.5 kg foin 0 à 2 kg eau fraîche, propre et facilement accessible 14 7

8 De 3 mois au vêlage Objectifs Gains 0.75 kg / j jusqu au vêlage Alimentation : Quels aliments? Distribuer des aliments peu couteux permettant une croissance régulière : fourrages et concentré Concentré : aliment de 1 er âge remplacé par un aliment avec céréales aplaties peut contenir un peu de PS - 14% MAT Fourrage : 40 à 80% foin peut être partiellement remplacé 120 kg 200 kg 300 kg (4mois) (8 mois) (10 mois) Ens. Maïs (à partir de 4 mois) Ens. herbe préf.(à partir de 5 mois) Ens. d herbe en coupe directe à partir de 6 mois 15 De 3 mois au vêlage Aliments disponibles sur la ferme : fourrages ensilage d herbe (5kg/100 kg max) - Foin ensilage de maïs (5 kg/100kg max) ensilage de pulpes surpressées, drêches Concentré APPORTS : Energie Protéines Minéraux Oligo E vitamines en relation avec les BESOINS : Energie Protéines Minéraux Oligo E vitamines 16 8

9 De 3 mois au vêlage Besoins génisses POIDS Besoins Gestation MS (kg) / -1.5 VEM / 2 MAD / 200 Calcium : min 4.5 g/kg MS Phosphore : min 3 g/kg MS Sodium : min 1.6 g/kg MS Magnésium : 1 g/kg MS Vitamine A : UI /100 kg poids Cuivre : 8-10 ppm Zinc : ppm Manganèse : ppm Sélénium : min 0.1 mg/kg MS Iode : min 0.2 mg/kg MS 17 DIVERSIFIER De 3 mois au vêlage Energie : hydrates de carbone fermentés en acides gras volatils Cellulose Hémicellulose : ensilage d herbe Foin Pectine : pulpes surpressées - séchées Amidon : ensilage de maïs céréales, concentré 18 9

10 De 3 mois au vêlage Protéines ensilage d herbe : ++++ Foin : ++ pulpes surpressées, séchées: + ensilage de maïs céréales : + Concentré : Amidon + N 19 De 3 mois au vêlage minéraux et oligo-éléments Vitamines Teneurs variables selon le type d aliment et selon les récoltes peu dans ensilage de maïs beaucoup dans les issues de céréales Ca/P à respecter à considérer comme 0 dans les ensilages Peuvent être apportés par la ration de base (fourrages) et concentré Si nécessaire : complexe minéral vitaminé NB : ajout de sel (NaCl) souvent indispensable 20 10

11 En été LA PRAIRIE! Mais pas avant 5-6 mois 21 De 3 mois au vêlage Quantité d aliments en fonction du poids Estimation de la croissance Pourquoi? Importance : ration, âge de saillie, posologie des médicaments (+ sevrage) Poids : Reflète la croissance des organes, des muscles, du gras Taille : croissance du squelette Etat corporel : qualité de l alimentation, réserve de gras aussi état du poil 22 11

12 Poids De 3 mois au vêlage L idéal = la pesée Alternative : mesure du tour de poitrine avec un mètre ruban (PN holstein) Mesure derrière les pattes avant et le garrot Objectif : 100 cm correspond à environ 90 kg : sevrage 130 cm correspond à environ 190 kg : 6 mois 150 cm correspond à environ 280 : 11 mois 170 cm correspond à environ 390 kg : 15 mois Précision : environ 15 kg 23 Courbes de croissance (génisses Blanc bleu belge) 100 kg 24 12

13 De 3 mois au vêlage objectifs Naissance Puberté Saillie Vêlage adulte Poids (kg) Age (mois) % Poids adulte (kg) Gains/j (kg) De 3 mois au vêlage Taille au garrot Toise 105 cm à 6 mois 120 cm à 11 mois 130 cm à 15 mois Mesure de l état corporel Palpation base de la queue, côtes 1= maigre 5 = gras MOIS Hoffman,

14 De 3 mois au vêlage Lorsque les besoins ne sont pas couverts Insuffisance en énergie développement trop faible, objectif kg à mois, 0,7-0,8 kg / j du sevrage au vêlage système génital non développé et immature, petits ovaires peu d hormone au niveau génital (pas détectable), pas de chaleur, pas de gestation Insuffisance en protéines retard de croissance et problèmes gynécologiques 27 De 3 mois au le vêlage En cas d excès d énergie gains trop élevés (1 kg/j et plus) Concours, prédisposition raciale : laitière > BB csq : symptômes proches de l insuffisance : mise en veilleuse du système génital noyé par la graisse (ovaire, hypophyse, hypothalamus) 28 14

15 De 3 mois au vêlage développement de la mamelle Relation entre le niveau alimentaire pendant période d élevage de la génisse et sa future production laitière : - de la naissance à 3 mois : croissance isométrique - de 3 mois à la puberté :croissance allométrique dépôt de gras préjudiciables à la production laitière croissance optimale avant la puberté : 750 g/j Période à risque si gains trop élevés : dépôt de gras préjudiciables à la production laitière croissance compensatrice possible 29 De 3 mois au vêlage développement de la mamelle - de 9-11 mois à 3 mois avant la gestation : croissance isométrique Deux niveaux de croissance pendant la période d élevage Gain quot. moyen (g/j) NS Poids du pis (gr) P<0.05 Poids du parenchyme (g) 440 (46 %) 245 (12 %) P<

16 Avant le vêlage Trop grasse : problèmes au vêlage Trop maigre : faibles performances en lactation et veaux petits Transition avec la ration de production : progressive Hiérarchie : places à table, nombre de logettes Qualité du colostrum dépend de l alimentation 31 Avant le vêlage Trop grasse : problèmes au vêlage Trop maigre : faibles performances en lactation et veaux petits Transition avec la ration de production : progressive Hiérarchie : places à table, nombre de logettes Qualité du colostrum dépend de l alimentation : Minéraux, vitamines, Ig 32 16

17 Score corporel optimum état d engraissement au vêlage : Score 3 Score

APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE

APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE Alimentation Energie et azote Les apports énergétiques et azotés recommandés pour les chèvres laitières sont mesurés respectivement par les unités UFL

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

Préparation au vêlage

Préparation au vêlage Carences en Iode et Sélénium Problèmes de foie Carences en oligoéléments Problèmes de peau Problèmes de sabots Problèmes de fertilité Préparation au vêlage HEPATOLIC Présentation : liquide aromatisé Conditionnements

Plus en détail

Le colostrum : pour un veau en bonne santé

Le colostrum : pour un veau en bonne santé Le colostrum : pour un veau en bonne santé Le colostrum et son importance Le veau à la naissance est sans immunité : pas de passage placentaire des protéines Le seul moyen de protection : colostrum Constat

Plus en détail

SERVIROC LE CATALOGUE LIQUIDE NUTRITIF. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08

SERVIROC LE CATALOGUE LIQUIDE NUTRITIF. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08 SERVIROC LE CATALOGUE LIQUIDE NUTRITIF 1/15 LIQUIDE ES VITAMINE RENFORTS Liquide es vitamine pour la résistance, les fonctions musculaires et nerveuses. Améliore la résistance des animaux en période difficile.

Plus en détail

Prévenir les diarrhées néonatales en élevage bovin

Prévenir les diarrhées néonatales en élevage bovin Prévenir les diarrhées néonatales en élevage bovin Les diarrhées des veaux ont un impact économique très important en élevage (mortalité, coût des soins, retard de croissance, retard de mise à la reproduction

Plus en détail

Lait maternel Composition biochimique. Dr I.Loras-Duclaux 2010

Lait maternel Composition biochimique. Dr I.Loras-Duclaux 2010 Lait maternel Composition biochimique Dr I.Loras-Duclaux 2010 Principaux constituants du lait maternel Fonction protection Fonction nutrition Facteurs protecteurs : IgA, lactoferrine, lysozyme Nutriments

Plus en détail

BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX. Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec

BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX. Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec NRC Cheval 2007 BESOINS NUTRITIFS BESOINS D ENTRETIEN

Plus en détail

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit LES MATIERES GRASSES : De l auge à l assiette Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit en contenir. On les trouve dans le beurre, l huile, mais

Plus en détail

Édito. des antibiotiques en élevage. La prévention. formation et l information sont donc essentielles pour réussir.

Édito. des antibiotiques en élevage. La prévention. formation et l information sont donc essentielles pour réussir. Septembre 2012 La lettre Synthèse élevage N 03 L information des éleveurs de bovins Sommaire Pages 2 à 4 Les problèmes de foie sur la vache laitière Mythe ou réalité? Page 5 Colostrum contre les diarrhées

Plus en détail

A L I M E N T A T I O N

A L I M E N T A T I O N www.pep.chambagri.fr Dossier : Raisonner l alimentation des chèvres laitières, les principes de base L M E O Favoriser au maximum l ingestion des fourrages grossiers 1- La part des fourrages doit représenter

Plus en détail

Les fiches techniques caprines Sud-Ouest Place aux chevrettes

Les fiches techniques caprines Sud-Ouest Place aux chevrettes Les fiches techniques caprines Sud-Ouest Fiche n 1 L élevage des chevrettes constitue une phase importante. Ces jeunes animaux, choisis selon des critères précis, vont faire l objet de soins et d attention

Plus en détail

SERVIROC LE CATALOGUE CROQUETTE CHIEN. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08

SERVIROC LE CATALOGUE CROQUETTE CHIEN. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08 SERVIROC LE CATALOGUE CROQUETTE CHIEN 1/8 CROQUETTE CHIEN SPORTIF Croquette chien sportif pour bien répondre aux chiens à activité soutenue. Equilibre aux besoins du chien de chasse ou sportif. Améliore

Plus en détail

Les 100 premiers jours de la vie du veau

Les 100 premiers jours de la vie du veau Management 9 Pour Jean-Marie Lenoir il n y a pas de fatalité. Les veaux sont malades quand ils sont fragilisés et/ou si la pression microbienne est trop forte Les 100 premiers jours de la vie du veau Les

Plus en détail

ssentials DESIGNED DOG for your www.delimill.ch

ssentials DESIGNED DOG for your www.delimill.ch e ssentials DESIGNED DOG www.delimill.ch for your Le siège social de la société est basé à Luzern en Suisse. Les actionnaires fondateurs de la société ont de nombreuses années d éxpérience dans le domaine

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch Rien n est trop bon pour le meilleur ami de l homme! Aliments pour chiens bitsdog: des produits de haute qualité pour une alimentation équilibrée qui tient compte des

Plus en détail

EVOLUTION DE L APPAREIL DIGESTIF DU VEAU D ELEVAGE

EVOLUTION DE L APPAREIL DIGESTIF DU VEAU D ELEVAGE EVOLUTION DE L APPAREIL DIGESTIF DU VEAU D ELEVAGE VEAU NOUVEAU NE Le lait passe directement dans la caillette. Les pré-estomacs ne sont pas fonctionnels. DES QUE LE VEAU CONSOMME DES ALIMENTS SOLIDES

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch L aliment adéquat pour votre félin. Avec bitscat, vous assurez santé et bien-être à vos meilleurs amis à quatre pattes. Les produits bitscat sont des aliments de haute

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

Visite de la ferme pédagogique du Bessy. Valérie et Christian LALEUF

Visite de la ferme pédagogique du Bessy. Valérie et Christian LALEUF Visite de la ferme pédagogique du Bessy Valérie et Christian LALEUF L'exploitation agricole est principalement laitière, avec 50 vaches de race Prim'Holstein, 40 génisses et des veaux de boucherie. La

Plus en détail

Alimentation des génisses de 0 mois à 6 mois

Alimentation des génisses de 0 mois à 6 mois Alimentation des génisses de 0 mois à 6 mois Journée Génisses Rudelle, le 18 février 2013 Les différentes phases d'élevage des veaux Naissance 8 jours 2 mois sevrage 4 mois 6 mois Veau nouveau-né Veau

Plus en détail

Pourquoi une alimentation sèche?

Pourquoi une alimentation sèche? Pourquoi une alimentation sèche? Best Choice Super Premium est une nourriture extrudée. Ce procédé de fabrication rend Best Choice parfaitement assimilable et digestible. On peut nourrir proprement, la

Plus en détail

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Module élevage des monogastrique S6 2016 Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Plan Introduction I. Rappels de physiologie de la digestion a. Eléments de

Plus en détail

MEDIAREPRO Granulé et la reproduction

MEDIAREPRO Granulé et la reproduction MEDIAREPRO Granulé et la reproduction POURQUOI Y - A T - IL AUTANT DE PROBLEMES DE REPRODUCTION? Les récentes études menées par l EDE du Finistère, l INRA et l URCEO ont démontré que la raison principale

Plus en détail

LA COMPLEMENTATION MINERALE ET VITAMINIQUE DES CHÈVRES LAITIÈRES

LA COMPLEMENTATION MINERALE ET VITAMINIQUE DES CHÈVRES LAITIÈRES LA COMPLEMENTATION MINERALE ET VITAMINIQUE DES CHÈVRES LAITIÈRES Alimentation Avec des animaux de plus en plus performants et des rations alimentaires de moins en moins diversifiées, il importe de vérifier

Plus en détail

Produits spéciaux pour l'éleveur de pointe. Table des matières. Qualifeed 304 Assortiment de produits pour bovins 2012 2

Produits spéciaux pour l'éleveur de pointe. Table des matières. Qualifeed 304 Assortiment de produits pour bovins 2012 2 12.11 Table des matières Page Produits spéciaux pour l'éleveur de pointe Produits spéciaux pour l'éleveur de pointe 2 Qualifeed 304 3 OM 320 3 Plan d allaitement au lait entier pour veaux 4 QUALIFEED Sels

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

LE LAIT UN ALIMENT UNIQUE ET PLURIEL A LA FOIS

LE LAIT UN ALIMENT UNIQUE ET PLURIEL A LA FOIS LE LAIT UN ALIMENT UNIQUE ET PLURIEL A LA FOIS Dr Jean Michel Lecerf Service de Nutrition - Institut Pasteur de Lille Service de Nutrition - 1 - LES DERNIERES AVANCEES LE SYMPOSIUM DE GRENADE LA RICHESSE

Plus en détail

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal.

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv + Extraits de plantes fermentées Fourrage carboné Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv+ pour chevaux Application et dosage: Administrer chaque

Plus en détail

PERFORMANCE. Grande Race

PERFORMANCE. Grande Race Chiens actifs CROCKY s STAR Performance Grande Race est un aliment de très haute qualité pour les chiens adulte de grandes races (agés de + de 16 mois) à activité forte ou sportif. PERFORMANCE Grande Race

Plus en détail

Des protéines aussi dans l herbe

Des protéines aussi dans l herbe Des protéines aussi dans l herbe Comment bien les valoriser chez le ruminant? Yves Beckers Unité de Zootechnie FUSAGx Gembloux 24 mars 2009 Régions tempérées : herbe Disponible en quantité SAU sous prairies

Plus en détail

De l énergie pour toute la journée!

De l énergie pour toute la journée! De l énergie pour toute la journée! Une portion de couvre 100 % des besoins journaliers d un adulte en nutriments précieux Vitamines, sels minéraux et oligoéléments à l extrait de malt d orge Calcium,

Plus en détail

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique -

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intervenant : Samuel MAIGNAN Zootechnie : Intérêt nutritionnel de la luzerne déshydratée Intérêt nutritionnel de la luzerne

Plus en détail

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012 SEPTEMBRE 2012 PRAIRIES Luzerne : limiter les mauvaises herbes p. 3 Ravageurs : une lutte surtout agronomique p. 6 MAÏS Tasser et protéger le silo pour éviter l'entrée d'air p. 8 Ajuster la ration des

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 67 HERBANEWS SOMMAIRE L alimentation du sportif L alimentation du sportif Trois nutriments essentiels L hydratation Les alternatives Herbalife Ce qu il faut

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 55 SOMMAIRE Les fibres Mieux connaître les fibres Focus sur les rôles des fibres Les apports conseillés Les sources de fibres Le Complément Alimentaire à Base

Plus en détail

Suppléments ou compléments alimentaires?

Suppléments ou compléments alimentaires? Suppléments ou compléments alimentaires? 1 Supplémenter c est ajouter «en plus» Complémenter c est ajouter «à la place de» Quel est l intérêt de complémenter ou de supplémenter? L équilibre alimentaire

Plus en détail

Colostrum et. transfert d immunité Manuel pratique à l attention des éleveurs

Colostrum et. transfert d immunité Manuel pratique à l attention des éleveurs Colostrum et transfert d immunité Manuel pratique à l attention des éleveurs Avant-propos Chère éleveuse, cher éleveur, Si on compare l élevage bovin à une construction, les veaux en sont les fondations.

Plus en détail

Valorisation de l Energie par les brebis. Jean-Marc ARRANZ 15 mars 2007

Valorisation de l Energie par les brebis. Jean-Marc ARRANZ 15 mars 2007 Valorisation de l Energie par les brebis Jean-Marc ARRANZ 15 mars 2007 Plan Rappel système INRA Le rumen et son fonctionnement Les sucres Les fibres Indices de fibrosité Régulation du transit et du PH

Plus en détail

Santé et croissance : de la naissance au sevrage

Santé et croissance : de la naissance au sevrage Santé et croissance : de la naissance au sevrage Atelier 2 L objectif de tout élevage est de pouvoir sevrer un maximum de veaux par rapport au nombre de vaches reproductrices. C est la performance et la

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

Quel équilibre entre protéines animales et végétales pour une alimentation durable?

Quel équilibre entre protéines animales et végétales pour une alimentation durable? Quel équilibre entre protéines animales et végétales pour une alimentation durable? Didier RÉMOND, Unité de Nutrition Humaine, Clermont-Fd SIA 2015 26/03/2015.01 Gaz à effet de serre H2O Biodiversité Alloca)on

Plus en détail

NUTRITION TOTALE POUR UNE MEILLEURE SANTÉ DES ANIMAUX

NUTRITION TOTALE POUR UNE MEILLEURE SANTÉ DES ANIMAUX NUTRITION TOTALE POUR UNE MEILLEURE SANTÉ DES ANIMAUX NUTRITION SCIENCE INNOVATION MD QUALITÉ SIFTO POUR LA VIE DE VOTRE TROUPEAU ET POUR VOTRE SUBSISTANCE Depuis de longues années Sifto est une marque

Plus en détail

Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent

Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent 31 mars 2010 Gembloux 01/04/2010 M-J Mozin 1 Le lait est un aliment liquide, un aliment complexe. Est-il indispensable àla croissance? Peut-on

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU

Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU Plan Les besoins des vaches de race limousine Alimentation et santé des veaux Complémentation des broutards sous la mère Besoins

Plus en détail

Fiche technique n 3 : l alimentation des porcs

Fiche technique n 3 : l alimentation des porcs Fiche technique n 3 : l alimentation des porcs L alimentation est très importante pour la réussite de l élevage de porcs. Quelques données sur l alimentation des porcs Le porc n est pas très exigeant quant

Plus en détail

ADV ANCED NUTRITION FOR OPTIMAL HEALTH LA HAUTE NUTRITION AU JUSTE PRIX

ADV ANCED NUTRITION FOR OPTIMAL HEALTH LA HAUTE NUTRITION AU JUSTE PRIX ADV ANCED NUTRITION FOR OPTIMAL HEALTH LA HAUTE NUTRITION AU JUSTE PRIX RENFORCE LE SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIOXYDANTS ANTIAGING OPTIDIGEST NUCLEOTIDES Advance renforce le système immunitaire grâce à sa

Plus en détail

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE Dr Jean Pierre MASSOZ 12, 13 et 14 AVRIL 2016 Préambule : des chiffres pour situer l élevage LES REPERES Sevrage 100

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

La maîtrise de l allaitement a une très forte

La maîtrise de l allaitement a une très forte BIEN MAITRISER L ALLAITEMENT DE VOS VEAUX : POUR UNE CROISSANCE ET POUR UNE QUALITÉ OPTIMALES La maîtrise de l allaitement a une très forte incidence sur la qualité de vos veaux élevés sous la mère (couleur

Plus en détail

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11.

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11. Nutrition et Sport L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Qui est considéré comme sportif? Valérie Ducommun Diététicienne dipl. ES Diplôme universitaire Nutrition du Sportif A.F. Creff

Plus en détail

Alimentation hivernale des bovins charolais. Recommandations et repères

Alimentation hivernale des bovins charolais. Recommandations et repères Alimentation hivernale des bovins charolais Recommandations et repères Hiver 0/0 Les conditions climatiques défavorables de cette année 0 n ont pas permis de constituer suffisamment de stocks hivernaux

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr.

Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr. Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr. Stratégie de groupage Valorisation des fourrages Choix des ingrédients Digestion de la ration Stratégie d additifs Stratégie de groupage

Plus en détail

ADULT COMPOSITION : ALIMENT GRANULÉ POUR CHEVAUX ADULTES DE LOISIRS, D INSTRUCTION OU À L ENTRETIEN. CONDITIONNEMENTS DISPONIBLES

ADULT COMPOSITION : ALIMENT GRANULÉ POUR CHEVAUX ADULTES DE LOISIRS, D INSTRUCTION OU À L ENTRETIEN. CONDITIONNEMENTS DISPONIBLES ADULT COMPOSITION : Orge, Luzerne 17 cheval, Paille, Graines de lin extrudées, Tourteau de soja sans OGM*, Phosphate bicalcique, Lithotamne, Oligo-éléments et Vitamines. * Garanti à 99,1% - Céréales d

Plus en détail

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons Diaporama réalisé par l ISPED, Université Bordeaux 2, juin 2010 Les laits de mammifères Composition

Plus en détail

ALIMENTATION DU CHEVAL ATHLETE

ALIMENTATION DU CHEVAL ATHLETE MERIAL ANGERS 2001 ALIMENTATION DU CHEVAL ATHLETE Philippe BENOIT Clinique Equine 78610 LES BREVIAIRES DU POULAIN AU CHEVAL ATHLETE Caractèristiques du cheval athlète. Sujets à des efforts variés. Court

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France La Gastronomie Francaise pour votre chien Fabriqué en France Entreprise et philosophie Préparer un bon repas pour la famille et les amis, rechercher des bonnes recettes et ingrédients d excellence est

Plus en détail

Ici et ailleurs. La production laitière. Sujets abordés. Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde

Ici et ailleurs. La production laitière. Sujets abordés. Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde Sylvain Boyer, T.P. Directeur principal, service des ruminants La Coop fédérée La production laitière Ici et ailleurs Sujets abordés Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

Elaboré par Juvénal TURATSINZE www.africa-do-business.com. Profil de Projet : Mini-laiterie: production de lait pasteurisé et caillé, fromage, yaourt

Elaboré par Juvénal TURATSINZE www.africa-do-business.com. Profil de Projet : Mini-laiterie: production de lait pasteurisé et caillé, fromage, yaourt Profil de Projet : Mini-laiterie: production de lait pasteurisé et caillé, fromage, yaourt 1. Une description du projet Le projet consiste à l installation d une laiterie pour la production de lait pasteurisé,

Plus en détail

Répartition des aliments sur la journée

Répartition des aliments sur la journée Répartition des aliments sur la journée (Exemple de ration journalière) Matin 2 tranches de pain complet Un peu de beurre Confiture Thé 1 verre de jus d orange Matinée 1 pomme Midi Lasagnes Salade mêlée

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau Alimentation du sportif: apports en eau 1 L eau représente 40 à 70% de la masse corporelle (selon son âge, son sexes et sa composition corporelle). Elle représente 65 à 75 % de sa masse musculaire et environ

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

L ALIMENTATION LACTEE DES CHEVRETTES L Eleveur de Chèvres - numéro 10 octobre 2002

L ALIMENTATION LACTEE DES CHEVRETTES L Eleveur de Chèvres - numéro 10 octobre 2002 L ALIMENTATION LACTEE DES CHEVRETTES L Eleveur de Chèvres - numéro 10 octobre 2002 Dossier réalisé par : - Bernard POUPIN, Contrôle Laitier Vendée - Nicole BOSSIS, Institut de l'elevage - Jean CHERBONNIER,

Plus en détail

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 A emporter Âge au premier vêlage Règles physiologiques Choix stratégiques

Plus en détail

Besoins nutritionnels des lapines et interactions mères/lapereaux avant le sevrage

Besoins nutritionnels des lapines et interactions mères/lapereaux avant le sevrage Besoins nutritionnels des lapines et interactions mères/lapereaux avant le sevrage L. Fortun-Lamothe INRA, Station de Recherches Cunicoles 31326 Castanet Tolosan Alimentation et santé digestive chez le

Plus en détail

L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues

L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues C est un sujet de débat récurrent entre les stagiaires lors du cours d alimentation : tandis que certains soutiennent que

Plus en détail

besoins spécifiques de chaque chien & chat

besoins spécifiques de chaque chien & chat chien et chat Le programme nutritionnel qui répond aux besoins spécifiques de chaque chien & chat Dog Croc économique Nos aliments économiques pour chiens sont destinés aux chiens de toutes races à partir

Plus en détail

Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé

Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé Vive le chien Vive le chien Vive le chien Cette expression décrit de façon pertinente la philosophie

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

ADULT COMPOSITION : ALIMENT GRANULÉ POUR CHEVAUX ADULTES DE LOISIRS, D INSTRUCTION OU À L ENTRETIEN. CONDITIONNEMENTS DISPONIBLES

ADULT COMPOSITION : ALIMENT GRANULÉ POUR CHEVAUX ADULTES DE LOISIRS, D INSTRUCTION OU À L ENTRETIEN. CONDITIONNEMENTS DISPONIBLES ADULT COMPOSITION : Orge, Luzerne 17 cheval, Paille, Graines de lin extrudées, Tourteau de soja sans OGM*, Phosphate bicalcique, Lithotamne, Oligo-éléments et Vitamines. * Garanti à 99,1% - Céréales d

Plus en détail

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT LE REPAS DES ATHLETES Gagnez en confiance. Optimisez votre alimentation pré-entrainement., équilibrée en glucides, protéines, vitamines et minéraux, vous apporte une base solide de nutriments essentiels

Plus en détail

) REFERENTIEL 2014 des réseaux d élevage Auvergne, Lozère, Aveyron Conjoncture 2013. Sommaire général : Avertissements

) REFERENTIEL 2014 des réseaux d élevage Auvergne, Lozère, Aveyron Conjoncture 2013. Sommaire général : Avertissements ) REFERENTIEL 2014 des réseaux d élevage Auvergne, Lozère, Aveyron Conjoncture 2013 Sommaire général : Avertissements Fiches techniques - bovins lait - bovins allaitants - cultures Fiches économiques -

Plus en détail

DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE

DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE REFERENCES TECHNICO ECONOMIQUES : SAISONNALITE DE LA PRODUCTION DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE RESEAUX Rhône Alpes D ELEVAGE FACTEURS DE REUSSITE ET RISQUES DE DERIVES POURQUOI CETTE FICHE?

Plus en détail

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois Dr Amina SAAD Pédiatre Agadir 2 Mai 2008 Introduction La nutrition du nouveau-né et du nourrisson à: - Suscité de nombreux travaux - Soulevé de

Plus en détail

Equilibres microbiens dans les Elevages

Equilibres microbiens dans les Elevages Equilibres microbiens dans les Elevages Tech&Bio Juin 2012 Gilles GROSMOND - Vétérinaire HIPPOLAB La vie sur la terre Apparition de l UNIVERS 13,7 Ga Apparition de la TERRE 5 Ga Apparition de la VIE Autoduplication

Plus en détail

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012 SEPTEMBRE 2012 PRAIRIES Luzerne : limiter les mauvaises herbes p. 3 Ravageurs : une lutte surtout agronomique p. 6 MAÏS Tasser et protéger le silo pour éviter l'entrée d'air p. 8 Ajuster la ration des

Plus en détail

ARTICLE N 6 LA PRODUCTIVITE NUMERIQUE DU TROUPEAU BOVIN ALLAITANT. Objectif : un veau par vache et par an LE COUPLE VACHE - VEAU

ARTICLE N 6 LA PRODUCTIVITE NUMERIQUE DU TROUPEAU BOVIN ALLAITANT. Objectif : un veau par vache et par an LE COUPLE VACHE - VEAU ARTICLE N 6 LA PRODUCTIVITE NUMERIQUE DU TROUPEAU BOVIN ALLAITANT Objectif : un veau par vache et par an LE COUPLE VACHE - VEAU 1 CONDUITE A TENIR POUR EVITER LES PERTES DE VEAUX AUTOUR DU VELAGE ET LES

Plus en détail

Intérêt des oligo-éléments organiques en race Blanc-Bleu Belge. Management

Intérêt des oligo-éléments organiques en race Blanc-Bleu Belge. Management 22 Les analyses de fourrages ont mis en évidence un excès de fer dans 3 des 13 exploitations, des déficits en cuivre dans 7 exploitations, en iode dans 3 exploitations et en sélénium dans 8 exploitations.

Plus en détail

Les sous-produits... peut-on en tirer profit?

Les sous-produits... peut-on en tirer profit? JOHANNE CAMERON, agr. M.Sc. Responsable en vulgarisation au CEPOQ Ovin Québec, Octobre 2007 Les sous-produits... peut-on en tirer profit? Bonjour. J ai toujours aimé contrôler mon coût de production en

Plus en détail

Santé et bien-être HOKOVIT

Santé et bien-être HOKOVIT Santé et bien-être H.U. HOFMANN AG CH-4922 BÜTZBERG Tél. + 41 (0)62 958 80 80 Fax + 41 (0)62 963 22 03 Courriel : info@hokovit.ch www.hokovit.ch DOG GUARD Complément alimentaire pour chiens, destiné à

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. PARTIE II : ALIMENTATION, PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : L organisme prélève dans son milieu les aliments qu

Plus en détail

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS Nous trouvons dans les aliments que nous consommons les substances indispensables au renouvellement des constituants de l organisme et

Plus en détail

Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999

Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999 Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999 Au cours d'un cycle de production, les semaines qui entourent la mise-bas sont capitales : elles conditionnent

Plus en détail

But d élevage de la race Holstein (sections RH et HO)

But d élevage de la race Holstein (sections RH et HO) But d élevage de la race Holstein (sections RH et HO) Etat 2013 Quantité de lait par lactation standard sous des conditions favorables 7 000 kg 8'500 kg 10'000 kg Teneurs du lait matière grasse 4.00 %

Plus en détail

Vache tarie Préparation à la lactation

Vache tarie Préparation à la lactation Vache tarie Préparation à la lactation MEDIABOLUS (Oligo-éléments et vitamines) 2 MEDIABOLUS au tarissement Tarissement Tarissement Début lactation 1 mois 2 mois 1 mois 2 mois 120 jours Couverture des

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

L alimentation de la truie en lactation pour des porcelets de qualité

L alimentation de la truie en lactation pour des porcelets de qualité L alimentation de la truie en lactation pour des porcelets de qualité L alimentation de la truie en lactation pour des porcelets de qualité SIMON HUARD, M. SC., AGR. SUPPORT TECHNIQUE EN NUTRITION PORCINE

Plus en détail

Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017

Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017 IFCE-ESCE Alexandre Kempfer Pôle Formation Professionnelle et Sportive Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017 Sommaire - Les critères à prendre en compte - Savoir

Plus en détail

ENTREE du labyrinthe

ENTREE du labyrinthe ENTREE du labyrinthe «A LA DECOUVERTE DE LA VACHE LAITIERE» Salut! Je m appelle Sami, je suis un épis de maïs. Je vais t accompagner tout au long de ce parcours. Retrouve-moi sur chaque panneau, afin de

Plus en détail

S E R V I C E S. Nactus La nature en action dans votre élevage OFFRES DE

S E R V I C E S. Nactus La nature en action dans votre élevage OFFRES DE OFFRES DE S E R V I C E S Nactus La nature en action dans votre élevage H O M E O P A T H I E L E S F O N D A M E N T A U X Vous êtes le premier témoin de votre élevage, devenez le premier acteur de sa

Plus en détail