Code d éthique CLSC. du Csss lucille-teasdale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Code d éthique CLSC. du Csss lucille-teasdale"

Transcription

1 Code d éthique CLSC du Csss lucille-teasdale

2 La mission du CSSS Lucille-Teasdale consiste à dispenser des soins, des services de santé et des services sociaux, soutenir le développement d un réseau local de services afin d améliorer la santé et le bien-être de la population et améliorer l accès aux services des citoyens des quartiers Hochelaga-Maisonneuve, Mercier-Ouest et Rosemont. 3

3 Définition des termes : La désignation des personnes qui oeuvrent en CLSC inclut le personnel, les médecins, les stagiaires, les bénévoles et les personnes à contrat. La désignation des usagers inclut toute personne qui reçoit des soins et des services sur une base interne ou externe à l établissement. Ce terme comprend, le cas échéant, tout représentant de l usager au sens de l article 12 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (L.R.Q., C.S-4.2). Crédits : Ce code d éthique a été conçu par un comité interdisciplinaire représentant les 3 CLSC du CSSS Lucille-Teasdale et des représentants du comité des usagers. Il a fait l objet d une consultation auprès des différentes instances internes, du comité des usagers et du personnel. La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière du comité des usagers du CSSS Lucille-Teasdale. Adopté par le conseil d administration le 4 octobre Service des communications CSSS Lucille-Teasdale 2909, rue Rachel Est Montréal (Québec) H1W 0A9 Préambule Ce code d éthique a pour but de vous informer de vos droits, de l engagement des personnes qui œuvrent en CLSC au CSSS Lucille- Teasdale et des attentes de l établissement face aux usagers des CLSC de Hochelaga-Maisonneuve, CLSC de Rosemont et CLSC Olivier-Guimond. Le code d éthique s inspire de deux valeurs maîtresses, soit la qualité des services et le respect. Ainsi, le CSSS Lucille-Teasdale privilégie le respect des personnes, leurs différences, leurs droits, leurs attentes, leur autonomie et leur pouvoir sur leur santé et leurs conditions de vie. La qualité des services signifie que le CSSS Lucille-Teasdale compte sur des intervenants compétents pour offrir des services accessibles et adaptés, fondés sur des approches reconnues, en fonction de l évaluation de vos besoins et des ressources disponibles. Notre code d éthique traite de cinq grands droits : 1Qualité des services 2Respect 3Participation 4Information et confidentialité 5Protection et sécurité 4 5

4 2 Droit au respect Vous avez Droit : De recevoir des services accessibles, continus et de qualité. Fournir des soins et des services personnalisés et continus. Droit à des services de qualité Respecter les ententes convenues et, dans la mesure du possible, vous informer à l avance de tout changement. Par exemple, les heures de rendez-vous. Offrir des soins et des services dans les meilleurs délais ou vous diriger vers les ressources appropriées. Informer le personnel de toute modification de votre état de santé ou d événements pouvant avoir une influence sur les services que vous recevez. Respecter les consignes et les ententes convenues avec votre intervenant. Utiliser de manière judicieuse les services offerts. Par exemple, respecter les rendez-vous fixés et prévenir dans les meilleurs délais s il est impossible de vous présenter. Vous avez Droit : Au respect de votre personne et de vos besoins. À la reconnaissance de votre autonomie. Au respect de vos décisions et de vos choix. Respecter votre intimité et votre vie privée. Faire preuve de courtoisie, de civilité et de politesse. Par exemple, le vouvoiement sera privilégié. Traiter toute personne sans aucune discrimination. Faire preuve de courtoisie et de respect envers les autres usagers du CLSC et l ensemble du personnel œuvrant au CLSC. Traiter les membres du personnel ou les autres usagers sans aucune discrimination. Vous abstenir de toute violence physique, verbale ou psychologique. 6 7

5 3 Droit à la participation Droit à l information et à la confidentialité Vous avez droit : Vous avez droit : De signifier vos besoins, vos attentes et vos limites. De participer à l élaboration de votre plan d intervention. De recevoir l accompagnement et l assistance requis pour obtenir un service ou de l information. De refuser un soin ou un service.* Être à l écoute de vos besoins, de vos attentes et respecter vos limites. Obtenir un consentement libre et éclairé avant toute intervention, sauf en situation d urgence. Favoriser votre participation et votre autonomie. Promouvoir la participation de votre famille et des proches ainsi que celle des ressources de la communauté. Respecter votre décision de refuser des soins ou des services et vous expliquer les conséquences de ce choix. Poser toutes les questions vous permettant de faire des choix éclairés. Collaborer activement à votre plan d intervention ou à la révision de celui-ci. Participer aux soins et services qui vous concernent, selon vos capacités. D être informé de votre état de santé, des traitements ou interventions possibles, de même que des risques et des conséquences généralement associés à ceux-ci. À la confidentialité des renseignements vous concernant. D avoir accès à votre dossier, à moins de restriction légale. De refuser que vos coordonnées soient utilisées à des fins de sondages ayant pour objet de connaître vos attentes et votre satisfaction ainsi qu à des fins de sollicitation à verser un don au bénéfice de l établissement ou de sa fondation. D être informé de la procédure à suivre pour exprimer votre insatisfaction. Vous informer des services, des ressources disponibles et des règlements de l établissement, notamment les consignes de sécurité et de prévention des infections. Vous assister dans la compréhension de votre état de santé. Préserver la confidentialité de vos renseignements personnels et de votre état de santé. Déclarer et divulguer sans délai, tout accident survenu au cours d une prestation de soins ou de services. Vous informer de la procédure des plaintes et vous en expliquer les modalités. Respecter la vie privée des autres usagers et des intervenants. Informer le CLSC de votre refus que soient utilisées vos coordonnées à des fins de sondages ayant pour objet de connaître vos attentes et votre satisfaction ainsi qu à des fins de sollicitation à verser un don au bénéfice de l établissement ou de sa fondation. Signaler votre insatisfaction aux personnes concernées. 8 * Conformément aux articles du Code civil traitant du consentement aux soins 9

6 5 Droit Vous avez droit : De recevoir des services dans un environnement sécuritaire. De recevoir l aide requise en cas de difficulté, de risque ou de comportement dangereux pouvant porter atteinte à votre sécurité. à la protection et à la sécurité Assurer un environnement accueillant, sécuritaire et propice aux soins et services, notamment en appliquant les règles de prévention des infections et des accidents. Assurer une vigilance et vous aider en cas d abus, de harcèlement, de violence, d intimidation, de discrimination, d exploitation ou de négligence. Nous identifier clairement en portant notre carte d employé. Respecter les règlements et politiques de l établissement, notamment les consignes de sécurité et de prévention des infections. Lors des soins à domicile, accueillir le personnel dans un environnement sécuritaire. Préserver les biens de l établissement mis à votre disposition. Ne pas offrir de pourboire, ni cadeau aux intervenants. Pour améliorer nos soins et nos services Le CSSS s assure de la qualité des soins et des services qu il vous offre, en mettant à votre disposition diverses ressources. Nous vous invitons à nous faire part de votre satisfaction soit par la poste à l attention du service visé ou du Service des communications, soit à l adresse courriel suivante : gouv.qc.ca. Vos commentaires et vos suggestions permettront de maintenir et d améliorer la qualité des soins et services dispensés. Nous vous encourageons également à nous faire savoir si vous êtes insatisfait des services reçus ou de ceux que vous souhaitez recevoir. Pour ce faire, nous vous suggérons de vous adresser d abord à l intervenant ou au chef de service concerné. Ils tenteront de corriger la situation ou de trouver une solution au problème que vous avez soulevé. Si une insatisfaction persiste, nous vous invitons à communiquer avec le comité des usagers ou la commissaire locale aux plaintes et à la qualité qui pourront vous aider. Éviter toute situation de conflit d intérêt, notamment en refusant des pourboires ou toute forme de rémunération additionnelle

7 La commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services Le comité des usagers Le comité des usagers se préoccupe de l amélioration de la qualité des services et de la satisfaction de la clientèle envers l ensemble des usagers du territoire du CSSS Lucille-Teasdale. La Loi sur les services de santé et les services sociaux définit les fonctions du comité des usagers comme suit : renseigner les usagers sur leurs droits et obligations; promouvoir l amélioration de la qualité des conditions de vie des usagers et évaluer le degré de satisfaction à l égard des services reçus; accompagner ou assister, sur demande, tout usager dans une démarche pour faire reconnaître ses droits en vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux ou de la Loi sur le Protecteur des usagers; s assurer du bon fonctionnement des comités de résidents dans les centres d hébergement. Si vous n avez pas obtenu satisfaction ou si pour une raison quelconque vous ne souhaitez pas vous adresser au chef de service, nous vous invitons à communiquer avec le bureau de la commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services. Vous pourrez discuter avec la commissaire de votre insatisfaction et elle pourra agir en tant que conciliateur ou enregistrer votre plainte. Des dépliants décrivant la procédure pour porter plainte sont disponibles dans des présentoirs à l accueil des CLSC et sur le site web suivant : wwww.cssslucilleteasdale.qc.ca. Vous pouvez aussi rejoindre la commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services au numéro suivant : , poste Pour rejoindre le comité des usagers, vous pouvez : laisser un message dans la boîte vocale du comité au numéro : , poste envoyer un courriel à l adresse suivante : visiter le site web du comité des usagers :

8 En conclusion Ce code d éthique constitue un moyen concret pour contribuer à l amélioration continue de la qualité des services et à la satisfaction de la clientèle. En plus de ce code d éthique, le CSSS Lucille-Teasdale a adopté des normes, des règlements et des politiques qui s appliquent à tous les employés, les médecins, les stagiaires, les personnes à contrat, les bénévoles et les gestionnaires. Les intervenants membres d un ordre professionnel répondent également à leur code de déontologie. Ce code ne peut en aucun cas remplacer les dispositions prévues par la loi qui régissent les rapports entre un usager et le CLSC, bien que ce document ait été inspiré par : la Loi sur les services de santé et les services sociaux; la Charte des droits et libertés de la personne; la Loi sur la protection de la jeunesse; la Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels; le Code civil du Québec; le Code des professions; la Loi sur le Curateur public. 14

9 Les coordonnées des CLSC du CSSS Lucille-Teasdale CLSC de Hochelaga-Maisonneuve 4201, rue Ontario Est, Montréal (Québec) H1V 1K CLSC Olivier-Guimond 5810, rue Sherbrooke Est, Montréal, (Québec) H1N 1B CLSC de Rosemont 2909, rue Rachel Est, Montréal, (Québec) H1W 0A

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité.

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité. Code d éthique Transparence Initiative Respect et humanité Initiative Reconnaissance Respect et hum Professionnalisme Transparence Professionnalisme Reconnaissance Cohére Professionnalisme Respect et humanit

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

C o d e d é t h i q u e

C o d e d é t h i q u e Code d éthique Notre mission Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Bordeaux- Cartierville Saint-Laurent a pour mission de promouvoir et d améliorer la santé et le bien-être de la population

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DOUGLAS

CODE D ÉTHIQUE DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DOUGLAS CODE D ÉTHIQUE DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DOUGLAS Note au lecteur : le premier document concernant les droits et responsabilités des patients a été adopté par le Conseil d administration

Plus en détail

www.csssdeportneuf.qc.ca

www.csssdeportneuf.qc.ca D2636-Code ethique2:d2636-code ethique 10/20/08 10:26 AM Page 1 CODE D ÉTHIQUE www.csssdeportneuf.qc.ca Table des matières 01. Préambule... 4 02. Introduction... 5 03. Nos valeurs organisationnelles...

Plus en détail

Code d éthique et charte des droits et responsabilités de l usager. L expression de notre ENGAGEMENT!

Code d éthique et charte des droits et responsabilités de l usager. L expression de notre ENGAGEMENT! Code d éthique et charte des droits et responsabilités de l usager L expression de notre ENGAGEMENT! Table des matières Préambule...3 Définitions...4 Droits des usagers et conduites attendues...5 1. Droit

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX e des matières CODE D ÉTHIQUE Table des matières JANVIER 2013 TABLE DES MATIERES PRÉAMBULE 3 Pourquoi un code d éthique? 3 À qui s adresse le code d éthique? 3 LA

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie

Code d éthique et de déontologie Code d éthique et de déontologie du Centre de santé et de services sociaux de Kamouraska Adopté par le conseil d administration du Centre de santé et de services sociaux de Kamouraska le 10 juin 2008 (résolution

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE. Le patient est notre raison d être et nous nous engageons à :

CODE D ÉTHIQUE. Le patient est notre raison d être et nous nous engageons à : CODE D ÉTHIQUE CODE D ÉTHIQUE RÉSEAU DE SANTÉ VITALITÉ Avant-propos Ce code d éthique définit les droits et les responsabilités des patients ainsi que les responsabilités des intervenants. Nous nous engageons

Plus en détail

Le code d éthique, notre inspiration au quotidien

Le code d éthique, notre inspiration au quotidien Le code d éthique, notre inspiration au quotidien Adopté par le conseil d administration le 22 juin 2009 Sommaire Le code d éthique...3 Notre mission..................................3 Nos valeurs....................................4

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE

CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE Depuis ses origines, Maison l Échelon s inspire de valeurs humanistes qui placent la dignité de la personne au premier plan. Le client souffrant de maladie psychiatrique est une

Plus en détail

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Adoptée par le Conseil d administration Le 6 décembre 2011 1. PRINCIPES ET VALEURS Le Cégep de Saint-Jérôme

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

Le code d éthique ROCH- PINARD. Résidences OU11&8LAY

Le code d éthique ROCH- PINARD. Résidences OU11&8LAY Le code d éthique ROCH- PINARD OU11&8LAY Résidences 1615 et 1625, boul. Gouin Est Montréal (Québec) H2C 1C2 Téléphone : 514 381-1841 www.berthiaume-du-tremblay.com Rédaction et révision : Chantal Bernatchez,

Plus en détail

Code d éthique. Créé le 9 mai 2007. Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur

Code d éthique. Créé le 9 mai 2007. Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur Code d éthique Créé le 9 mai 2007 Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos Mission du CPCQ Philosophie

Plus en détail

RÈGLEMENT 32. Règlement du conseil d administration du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec. concernant

RÈGLEMENT 32. Règlement du conseil d administration du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec. concernant RÈGLEMENT 32 Règlement du conseil d administration du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec concernant La procédure d examen des plaintes des usagers Règlement adopté par le conseil d administration,

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE N o 4 POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Modifiée le 9 novembre 2010 cegepdrummond.ca Règlement n o 12 abrogé : 6 décembre 2004 (CA-04-12-06-03) Politique adoptée au conseil d administration

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire.

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire. Loi sur la santé et la sécurité du travail soyez plus sécuritaires soyez plus productifs INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Information à l intention de l employeur, du maître d œuvre et du travailleur

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES 1. CHAMP D APPLICATION Le présent code d éthique et de déontologie s applique à tout commissaire au sens de la Loi sur l instruction publique. Il s applique

Plus en détail

POLITIQUE DRHSC 2013-082

POLITIQUE DRHSC 2013-082 POLITIQUE Programme Déficience physique VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES DE TOUTE PERSONNE DÉSIRANT EXERCER OU EXERÇANT DES FONCTIONS AU PROGRAMME DÉFICIENCE PHYSIQUE EXPÉDITEUR : Direction des

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

CAHIER DE GESTION COTE

CAHIER DE GESTION COTE CAHIER DE GESTION POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ENCADREMENT DES VOYAGES DES GROUPES ET DES DÉLÉGATIONS ORGANISÉS À L INTENTION DES ÉTUDIANTES ET DES ÉTUDIANTS DU COTE 70-04-10.001 OBJET Préciser et faire

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DES USAGERS Adopté par le conseil d administration, le 17 septembre 2002 Document préparé par : Le commissaire local aux plaintes et à la qualité des services

Plus en détail

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Numéro : 1. Objet général La présente politique vise à établir les règles applicables

Plus en détail

L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes

L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes L ESPRIT DE LA LOI L utilisation de l isolement et de la contention est encadrée par l article

Plus en détail

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL POLITIQUE POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL # 61-03 Adoption le 14 juin 2005 Amendement le Mise en vigueur le 14 juin 2005 Résolution # C.C.-1865-06-05 Autorisation Susan

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels

Politique sur la protection des renseignements personnels Page : 1 de 9 Émis : 2014-09-22 Note : Les textes modifiés d une politique existante sont identifiés par un trait vertical dans la marge de gauche. A. PRÉAMBULE La Charte des droits et libertés de la personne

Plus en détail

Déclaration de services aux citoyennes et citoyens

Déclaration de services aux citoyennes et citoyens La personne au coeur des actions de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse Déclaration de services aux citoyennes et citoyens www.cdpdj.qc.ca La personne au cœur des actions

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

Politique de gestion de la qualité. Commission des normes du travail

Politique de gestion de la qualité. Commission des normes du travail Politique de gestion de la qualité Commission des normes du travail Date de la dernière modification : décembre 2009 Remplacement Cette politique remplace la Politique de gestion de la qualité adoptée

Plus en détail

Code de conduite pastorale

Code de conduite pastorale Code de conduite pastorale à l intention des prêtres, diacres, séminaristes, employés et bénévoles engagés dans le ministère et les autres services de l archidiocèse d Ottawa Contenu 1 Préambule Code de

Plus en détail

POLITIQUE EN GOUVERNANCE C. A. 2013.02. Conseil d administration du CSSS de Portneuf. Date de la dernière révision :

POLITIQUE EN GOUVERNANCE C. A. 2013.02. Conseil d administration du CSSS de Portneuf. Date de la dernière révision : POLITIQUE EN GOUVERNANCE C. A. 2013.02 Émetteur : Conseil d administration du CSSS de Portneuf Date d'émission : 2013-05-06 Destinataires : Administrateurs du conseil d administration, directeurs, cadres

Plus en détail

Le 2 juin 2008, la Commission transmettait une copie de votre plainte à l entreprise pour obtenir sa version des faits. La Commission a pris

Le 2 juin 2008, la Commission transmettait une copie de votre plainte à l entreprise pour obtenir sa version des faits. La Commission a pris Montréal, le 7 février 2012 Objet : Plainte de concernant le D r N/Réf. : 08 08 57 Monsieur, La Commission d accès à l information (la Commission) a pris connaissance des faits en lien avec la plainte

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DES USAGERS DU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DES USAGERS DU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DES USAGERS DU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC Adopté par le conseil d administration le 11 décembre 2006. Modifié par le conseil d administration

Plus en détail

Protocole d intervention pour contrer l intimidation et la violence École Saint-Fidèle

Protocole d intervention pour contrer l intimidation et la violence École Saint-Fidèle École Saint-Fidèle Rédigé par le comité de lutte contre l intimidation Et la violence de l école St-Fidèle Inspiré du protocole rédigé par Marie-Claude Auclair,2011 Psychoéducatrice école de la Chanterelle

Plus en détail

L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF. dans les AFFAIRES

L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF. dans les AFFAIRES L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF dans les AFFAIRES AVANT-PROPOS Ce document présente les règles éthiques de GSF. Celles-ci sont destinées à servir de ligne de conduite claire et sécurisante à tous les salariés

Plus en détail

PROTOCOLE DE COLLABORATION POUR L AIDE PSYCHOSOCIALE ET L ACCOMPAGNEMENT SOCIOJUDICIAIRE DES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE ET DES ENFANTS EXPOSÉS

PROTOCOLE DE COLLABORATION POUR L AIDE PSYCHOSOCIALE ET L ACCOMPAGNEMENT SOCIOJUDICIAIRE DES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE ET DES ENFANTS EXPOSÉS PROTOCOLE DE COLLABORATION POUR L AIDE PSYCHOSOCIALE ET L ACCOMPAGNEMENT SOCIOJUDICIAIRE DES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE ET DES ENFANTS EXPOSÉS LES PARTENAIRES : Bureau du Directeur des poursuites criminelles

Plus en détail

Toute l équipe du CASC s est engagée à réaliser notre vision et notre mission. Notre vision : Des soins exceptionnels offerts à tous, chaque jour.

Toute l équipe du CASC s est engagée à réaliser notre vision et notre mission. Notre vision : Des soins exceptionnels offerts à tous, chaque jour. Notre CASC en bref Toute l équipe du CASC s est engagée à réaliser notre vision et notre mission. Notre vision : Des soins exceptionnels offerts à tous, chaque jour. Notre mission : Dispenser des services

Plus en détail

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6 Lignes directrices Pour l expertise en matière de garde d enfants et des droits d accès février 2oo6 INTRODUCTION................. 3 PRÉAMBULE.................. 3 I. AMORCE DU PROCESSUS........... 4 A.

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES SCECR-DIR-04-09 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Destinataires

Plus en détail

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport d intervention

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport d intervention Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport d intervention Intervention au Centre de santé et de services sociaux Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Québec, le 18 février 2015

Plus en détail

AVIS CONCERNANT LA SIGNATURE DES NOTES D ÉVOLUTION RÉDIGÉES PAR LES ÉTUDIANTES, LES EXTERNES OU LES CANDIDATES

AVIS CONCERNANT LA SIGNATURE DES NOTES D ÉVOLUTION RÉDIGÉES PAR LES ÉTUDIANTES, LES EXTERNES OU LES CANDIDATES AVIS CONCERNANT LA SIGNATURE DES NOTES D ÉVOLUTION RÉDIGÉES PAR LES ÉTUDIANTES, LES EXTERNES OU LES CANDIDATES Hélène d'anjou Avocate Direction des Services juridiques Avec la collaboration de Jacinthe

Plus en détail

Adopté à l automne 2006

Adopté à l automne 2006 Adopté à l automne 2006 PRÉAMBULE Un code d éthique pour l AQEM Notre mission Mise en perspectives Nos principales valeurs Application du code d éthique Chapitre 1 : Deux valeurs fondatrices de l AQEM

Plus en détail

Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale

Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale 2 Définitions Définitions Banque Bureau de l ombudsman Ombudsman Client Client commercial Client particulier Décision d affaires Décision

Plus en détail

CODE D'ÉTHIQUE. du Centre de santé et de services sociaux de Laval

CODE D'ÉTHIQUE. du Centre de santé et de services sociaux de Laval CODE D'ÉTHIQUE du Centre de santé et de services sociaux de Laval Juillet 2009 Document préparé par Hélène B. Labrie, adjointe du directeur général et approuvé par le conseil d'administration le 18 juin

Plus en détail

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ But L objectif de cette politique est d assurer que la Lutheran Community Care Centre offre un environnement sécuritaire et accessible d une manière qui respecte la dignité et

Plus en détail

PROCÉDURE EN CAS DE LITIGE DANS LE CADRE DE LA RELATION PÉDAGOGIQUE ENTRE ÉTUDIANTS ET ENSEIGNANTS (ENSEIGNEMENT RÉGULIER)

PROCÉDURE EN CAS DE LITIGE DANS LE CADRE DE LA RELATION PÉDAGOGIQUE ENTRE ÉTUDIANTS ET ENSEIGNANTS (ENSEIGNEMENT RÉGULIER) PROCÉDURE EN CAS DE LITIGE DANS LE CADRE DE LA RELATION PÉDAGOGIQUE ENTRE ÉTUDIANTS ET ENSEIGNANTS (ENSEIGNEMENT RÉGULIER) Adoptée à la Commission des études du 28 février 2008 2 1 PRÉAMBULE Le Collège

Plus en détail

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion...

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion... Adopté par le conseil d administration le 31 mars 2009 CADRE DE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D ÉTHIQUE Sommaire Introduction...3 1. Les principes d action de l effort éthique...4 2. Les valeurs................................

Plus en détail

POLITIQUE SUR L'UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE AVEC ENREGISTREMENT

POLITIQUE SUR L'UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE AVEC ENREGISTREMENT 596, 4 e Rue Chibougamau, (Québec) G8P 1S3 Téléphone : 418-748-7621 Télécopieur : 418-748-2440 POLITIQUE SUR L'UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE AVEC ENREGISTREMENT ADOPTÉE LE : 2006-02-22 RÉSOLUTION

Plus en détail

ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE

ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET DE DÉONTOLOGIE INTRODUCTION Le succès d Entreprises minières Globex inc. («Globex») repose sur l intégrité personnelle et professionnelle

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137»

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137» LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8 Code de vie du «137» Bienvenue parmi nous! Ce code de vie est conçu pour expliquer le fonctionnement du «137». Étant donné que cet

Plus en détail

Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège

Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1362-00-10 Nombre de pages : 6 Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège Adoptée par le Conseil

Plus en détail

SEPTEMBRE 2007. Guide des compétences professionnelles

SEPTEMBRE 2007. Guide des compétences professionnelles SEPTEMBRE 2007 Guide des compétences professionnelles Table des matières Préambule....................................................................... 1 Schéma des compétences du CRHA ou CRIA.........................................

Plus en détail

RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY

RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU CŒUR-DE-L ÎLE Le 6 juin 2012 Avis Le présent rapport rend compte d une intervention du Protecteur du citoyen

Plus en détail

ATELIER SUR LE LOGEMENT. Présenté par René Guitard

ATELIER SUR LE LOGEMENT. Présenté par René Guitard ATELIER SUR LE LOGEMENT Présenté par René Guitard Logement droit des locataires Locataires Avant d y emménager : dépôt ou lettre de garantie Pendant: Loyer, Réparations Expulsion Avis de déménagement Logement

Plus en détail

PROCÉDURE 1. OBJECTIF

PROCÉDURE 1. OBJECTIF PROCÉDURE Code : PR-DG-015-1 Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2010. Entrée en vigueur le même jour Bonification approuvée et adoptée au comité de direction le : 10 avril 2013

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL

ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL ENTRE : LE BARREAU DU QUÉBEC, ayant son siège social au 445, boul. Saint-Laurent, Montréal, Québec, H2Y 3T8 (Ici représenté

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET

PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET Direction générale Avril 2010 Préparé par : Daniel Paré Directeur général Adopté par le conseil d administration du CSSSML le 15 avril 2010 i Sommaire PLAN

Plus en détail

RPA No Règlement 2012 No Règlement 2007 Sujet C/N

RPA No Règlement 2012 No Règlement 2007 Sujet C/N T 12 L exploitant d une résidence privée pour aînés doit, avant d accueillir un résident, conclure avec lui ou avec son représentant, le cas échéant, un bail écrit, en utilisant, selon le cas, les formulaires

Plus en détail

MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA COMMISSION BOUCHARD-TAYLOR TITRE DU MÉMOIRE :

MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA COMMISSION BOUCHARD-TAYLOR TITRE DU MÉMOIRE : MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA COMMISSION BOUCHARD-TAYLOR TITRE DU MÉMOIRE : Cadre de référence relatif à l intervention en contexte interculturel : la personnalisation des soins et des services et les accommodements

Plus en détail

RESSOURCES STRATECO INC. 21 mars 2013

RESSOURCES STRATECO INC. 21 mars 2013 21 mars 2013 Ressources Strateco inc. 1225 rue Gay-Lussac, Boucherville (Québec) J4B 7K1 Tél : (450) 641-0775 1-866-774-7722 Télécopieur : (450) 641-1601 Site Internet : www.strateco.ca Courriel : info@strateco.ca

Plus en détail

Code d éthique Version révisée février 2011

Code d éthique Version révisée février 2011 Code d éthique Version révisée février 2011 Table des matières Introduction...3 1. Devoirs et obligations...4 1.1. Déclarations de la personne accompagnatrice... 4 1.2. Dispositions générales de la personne

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Protocole d intervention à l intention du personnel inspecteur et contrôleur

Protocole d intervention à l intention du personnel inspecteur et contrôleur Protocole d intervention à l intention du personnel inspecteur et contrôleur Objet général Le protocole d intervention à l intention du personnel inspecteur et contrôleur vise à mettre en place des façons

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA POLITIQUE POUR UN MILIEU DE TRAVAIL EXEMPT DE HARCÈLEMENT ET DE VIOLENCE

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA POLITIQUE POUR UN MILIEU DE TRAVAIL EXEMPT DE HARCÈLEMENT ET DE VIOLENCE COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s il y a lieu) Code : P - 39 - RH Rés : CC-0999 Date : 19 décembre 2005 Page : 1 de 9 POLITIQUE POUR UN MILIEU DE TRAVAIL EXEMPT DE HARCÈLEMENT ET

Plus en détail

Politique d utilisation des médias sociaux et des technologies de l information

Politique d utilisation des médias sociaux et des technologies de l information CA 06-02-2015 Annexe 10.1 Politique d utilisation des médias sociaux et des technologies de l information Janvier 2015 2 1. PRÉAMBULE La Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ) est une fédération

Plus en détail

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca 1 PROTECTION CONTRE L EXPLOITATION Toute personne âgée ou handicapée a le droit d être protégée contre toute

Plus en détail

S ENGAGER DANS UN PROCESSUS DE

S ENGAGER DANS UN PROCESSUS DE Service de psychologie et d orientation S ENGAGER DANS UN PROCESSUS DE CONSULTATION PSYCHOLOGIQUE Ce feuillet a pour but de vous renseigner sur le processus d aide que vous allez entreprendre au Service

Plus en détail

PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT

PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT INSTITUT DE TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE Campus de La Pocatière Campus de Saint-Hyacinthe DIRECTION GÉNÉRALE 5 FÉVRIER

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier Code de conduite des fournisseurs de Bombardier 1 À PROPOS DE BOMBARDIER Bombardier croit qu un solide engagement et une approche stratégique à l égard de la responsabilité d entreprise sont essentiels

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

OBJET : Politique sur la prévention et la gestion des conflits, du harcèlement et de la violence en milieu de travail

OBJET : Politique sur la prévention et la gestion des conflits, du harcèlement et de la violence en milieu de travail Page 1 sur 21 A.GÉNÉRALITÉS ET RESPONSABILITÉS 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique reflète les valeurs que le conseil d administration et la direction générale du Centre de santé et de services

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de sécurité de l information Émise par la Direction, Gestion des

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DÉFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION La législation québécoise en matière de santé et de sécurité du travail est constituée

Plus en détail

Politique quant à l utilisation des médias sociaux

Politique quant à l utilisation des médias sociaux Politique quant à l utilisation des médias sociaux 2012-2013 Cette politique vise à guider les élèves du Collège dans leur usage des médias sociaux. Pour tous les élèves du Collège St-Jean-Vianney Politique

Plus en détail

Contrat de service de jumelage Volet Chèque Emploi Service

Contrat de service de jumelage Volet Chèque Emploi Service Contrat de service de jumelage Volet Chèque Emploi Service Action Services aux proches aidants de Longueuil (ASAPAL) 581, King-George Longueuil (Québec) J4J 2V8 Téléphone (450) 928-0776 poste 222 Télécopieur

Plus en détail

Projet de loi n o 59. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice

Projet de loi n o 59. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 59 Loi édictant la Loi concernant la prévention et la lutte contre les discours haineux et les discours incitant à la violence et apportant

Plus en détail

Objet : Procédure d application du règlement sur l usage du tabac au CSSSNL Adopté le : 28 juin 2006 Adopté par : Comité de direction

Objet : Procédure d application du règlement sur l usage du tabac au CSSSNL Adopté le : 28 juin 2006 Adopté par : Comité de direction Page 1 de 5 Code :CD-18.1-2006 DOCUMENT DE GESTION Type de document : Procédure Révision prévue : Mai 2007 Adopté le : 28 juin 2006 Adopté par : Comité de direction Entré en vigueur le : 29 juin 2006 Révisé

Plus en détail

Résidence pour personnes âgées Registre des résidences pour personnes âgées (art. 7 du PL 16 : 346.0.1, al. 1 LSSSS 3 )

Résidence pour personnes âgées Registre des résidences pour personnes âgées (art. 7 du PL 16 : 346.0.1, al. 1 LSSSS 3 ) AJ2011-04 Émis le 2011-06-02 AU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION AU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU DIRECTEUR DES SERVICES FINANCIERS AU RESPONSABLE DU PROGRAMME PALV AU RESPONSABLE DU PROGRAMME SOINS À DOMICILE

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT

POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT Mise à jour : 2011-09-14 POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT Afin d'alléger le texte du présent document, le masculin sert à désigner, lorsque le contexte s'y prête, aussi bien les hommes que les femmes. POLITIQUE

Plus en détail

La réputation de l entreprise sera le résultat de l application de règles de conduite inspirées des valeurs reconnues par la collectivité.

La réputation de l entreprise sera le résultat de l application de règles de conduite inspirées des valeurs reconnues par la collectivité. 1. PRÉAMBULE La réputation de l entreprise sera le résultat de l application de règles de conduite inspirées des valeurs reconnues par la collectivité. 2. OBJECTIF Le Code d éthique regroupe l essentiel

Plus en détail

CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS COMPOSITION, MANDAT ET RAPPORT ANNUEL 1

CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS COMPOSITION, MANDAT ET RAPPORT ANNUEL 1 CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS COMPOSITION, MANDAT ET RAPPORT ANNUEL 1 Composition Art. 213 LSSSS Un conseil des médecins, dentistes et pharmaciens est institué pour chaque établissement

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE ACHATS

CHARTE ETHIQUE ACHATS Page : 1/5 CHARTE ETHIQUE ACHATS LES ENJEUX Les conflits d intérêts sont aujourd hui un thème essentiel du débat de société. Il convient de garantir l intégrité des achats et la saine concurrence entre

Plus en détail

code de conduite des employés de la Ville de Montréal

code de conduite des employés de la Ville de Montréal code de conduite des employés de la Ville de Montréal Les valeurs de la Ville de Montréal L intégrité Franchise, droiture et honnêteté sont des qualités auxquelles la Ville de Montréal s attend de ses

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1 La mission et les résultats en chiffres 1 La mission du Protecteur du citoyen Le Protecteur du citoyen a pour mandat, en vertu de la Loi sur le Protecteur du citoyen et, depuis le 1 er avril 2006, en vertu

Plus en détail

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Édité par : L Ordre des infirmières et des infirmiers

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

ET LIBRE DE TOUTE FORME DE VIOLENCE ENVERS LE PERSONNEL SUR LES LIEUX DE TRAVAIL. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

ET LIBRE DE TOUTE FORME DE VIOLENCE ENVERS LE PERSONNEL SUR LES LIEUX DE TRAVAIL. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DÉAQ-03 POLITIQUE FAVORISANT UN CLIMAT DE TRAVAIL SAIN ET LIBRE DE TOUTE FORME DE VIOLENCE ENVERS LE PERSONNEL SUR LES LIEUX DE TRAVAIL ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation

Plus en détail