Séminaire de la Fédération Nationale des Chorales Scolaires 2014 Lycée Louis Pasteur - LILLE 25 au 27 mars 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séminaire de la Fédération Nationale des Chorales Scolaires 2014 Lycée Louis Pasteur - LILLE 25 au 27 mars 2014"

Transcription

1 Séminaire de la Fédération Nationale des Chorales Scolaires 2014 Lycée Louis Pasteur - LILLE 25 au 27 mars 2014 Mardi 25 mars 2014 : Accueil de Monsieur Jean-Michel ELOIRE, IPR de l Académie de Lille. L Association Régionale pour l Expansion des Rencontres Chorales Scolaires (ARERCS) est une organisation importante. Il y a de nombreux projets dans l académie, mais l association ARERCS n organise pas toutes les rencontres dans l académie de Lille. Intervention de Chantal OHANESSIAN, Présidente de la FNCS : Souhaite la bienvenue aux participants et remercie toute l équipe de l académie de Lille qui nous reçoit : accueil un peu de dernière minute puisque prévue seulement depuis l an dernier, suite au désistement d une autre académie. Au moins 15 académies sont présentes pour ce séminaire. Intervention de Vincent MAESTRACCI - IGEN : L éducation musicale a une politique d ensemble à laquelle participent largement les chorales des collèges. Est très attaché à porter la cohérence et les vecteurs que sont la musique à l école. C est la première fois qu un séminaire de la FNCS est accueilli dans un lycée avec TMD. Il faudrait permettre aujourd hui de moderniser davantage cette filière TMD. On s interroge sur le peu de place qu a la série musique dans l éducation, et la place économique qu a le champ sonore dans notre société. Le contexte général est difficile : s L économie et les perspectives budgétaires sont peu favorables pour les associations, la situation est inquiétante. s Depuis juillet 2013 la nouvelle loi de refondation de l école est en place et se manifeste par la réforme des rythmes scolaires, des travaux commandés au Conseil Supérieur des programmes. Pour la prochaine rentrée, des textes sur les programmes obligatoires de l école et du collège seront mis en consultation. Des évolutions sur les textes de nos programmes sont nécessaires.)

2 Les Programmes : Aujourd hui il y a débat autour cette terminologie franco française. En France on a effectivement le particularisme de la notion de programme. C est une tradition d instruction publique, avec une découpe en tranches annuelles de développement de savoirs. Autour de nous, dans les autres pays, on est davantage dans la notion de curriculum, avec des objectifs généraux, larges, qui se développe dans un parcours pluri annuel. Depuis l instauration des nouveaux programmes en 2008 le professeur construit des parcours, des démarches en fonction des outils, lieux L éducation musicale est la seule discipline à s inscrire dans cette modernité. La chorale scolaire : Selon le texte de 2008, le chant choral est un enseignement complémentaire de l enseignement obligatoire et de parcours. s Cela nécessite de penser la globalité de l éducation musicale dans la vie sociale des élèves et dans la vie d un établissement. Il nous faudra développer des argumentaires et des valeurs qui soient le fondement de l éducation musicale : chorale et approche pédagogique qui mobilisent tous les vecteurs. Statut des profs, les négociations sont abouties et vont donner lieu à un décret : L action des profs est divisée en trois catégories : 1. Action devant élève 2. Action pas devant élève (réunion, conseil de classe ) 3. Mission confiée relevant de conseils, formation, pas forcément directement en lien avec les missions au sein de l établissement, mais indispensable à la discipline pour son rayonnement dans l académie. La question de l horaire statutaire pour la chorale est à nouveau posée : Cette question est prise en compte dans les négociations. Elle est devant élèves, toute l année A cette action s ajoute l organisation des projets, artistiques et administratifs. Il faut attendre le décret à venir, très prochainement. La circulaire d application sera à surveiller avec attention. Vincent MAESTRACCI espère pourvoir créer des liens importants avec des partenaires professionnels qui pourraient apporter une formation de haut niveau, mais surtout une formation induite par la création d un projet, comme par exemple avec le CREA (Didier Grosjman). Convention avec le CREA = travail très particulier qui associe le travail vocal et le travail du corps en scène Public particulier, etc. Mais l idée de formation à travers un projet n est pas simple car couteuse. Il est difficile de mobiliser les autorités supérieures et de faire entendre l importance de la chorale.

3 Cette action en Ile de France a abouti à un beau concert à la cité de la musique, mais il n y a pas d effet, pas de reconnaissance, et pas de retombée ou de suite Pourtant il faut tenir bon car nous faisons masse au niveau national à travers la quantité de concerts chaque année, la quantité d élèves, etc Intervention de Chantal OHANESSIAN : Agrément de la FNCS avec le ministère de l Education Nationale : s La dynamique du spectacle vivant à travers les concerts des chorales représente 12 millions d euros rapportés à la SACEM. s Agrément renouvelé = preuve d une reconnaissance, dossier apprécié par les membres de la commission de la DEGESCO. C est un témoignage de confiance de l institution et de reconnaissance de tout notre travail. Par le fait que la FNCS bénéficie de l agrément, les associations par affiliation peuvent-elles en bénéficier? s Certaines académies ont fait des démarches propres, mais dans l avenir, il serait intéressant de faire une démarche de demande d agrément global. s On a intérêt à faire une demande d agrément académique. s En général, l interlocuteur privilégié est la DAAC, il faut préserver cette relation. s L agrément au niveau national est de 5 ans, est-ce la même durée au niveau académique? Echanges avec les participants au séminaire : Pourquoi n arrive-t-on pas à faire bouger notre statut et à faire intégrer notre chorale dans notre service? s Pour l instant, il n y a pas de réponse. M. Verny propose d afficher le séminaire de la FNCS sur le plan de formation nationale. s Vincent MAESTRACCI pense autrement la formation professionnelle avec Didier GROSJMAN : faire le pari, pour une fois, de former réellement le formateur. s La meilleure formation dans ce domaine est l approche de cette nature là avec D. Grojman. Mais le développement de cette formation est très compliqué et pour l instant pas possible sur le plan national. s Concernant le PNF, ce qui est privilégié, c est garder l autonomie de la FNCS par rapport à l inspection générale et laisser la liberté à chaque académie d envoyer des missionnaires ou pas.

4 Rappels : s Le séminaire est ouvert à l ensemble des académies, pas seulement les académies qui ont une association. s Lors des séminaires, les ateliers proposés sont des ateliers qui ont des procédures artistiques et des démarches pédagogiques qui questionnent. Les DAAC distribuent des heures pour les chorales, mais il semblerait que ces heures aient tendances à disparaitre? s VM : on sape car il n y a pas de texte officiel et qu il n y a pas de politique forte. Le nouveau décret devrait donner une nouvelle assise à cette préoccupation pour mettre davantage de transparence sur la façon dont les moyens sont engagés. Les HSE devraient être transformées en indemnités Conclusion de l intervention de Vincent MAESTRACCI : Nous vivons une période difficile avec beaucoup d interrogations et beaucoup d espoirs. Les perspectives budgétaires sont inquiétantes. Dans ce vaste paysage d éducation artistique et culturelle : il y a des choses extrêmement diverses, mais les chorales ont une identité très forte (identité éducative, culturelle, sociétale ) : encrage très solide qui ne va pas tant se fragiliser que ça. PRESENTATION DE CREATIONS : 1. Présentation académie Aix-Marseille : «MUNDO ENTERO» : Arthur Dente, prof de musique certifié mais en dispo pour travailler sa guitare et la composition. Technique de flamenco très importante. Œuvre teinté de flamenco. Dans le programme : 9 chansons, à 3 voix (soprano jusqu au si aigu!) 3 langues (espagnols, portugais et français) + lien danse (atelier danse flamenco animé pas la compagne du compositeur). Pas d histoire, mais c est la dispersion du monde hispanique dans l univers ; c est sur le cheminement. Présentation de 2 chants et d une séance d atelier danse flamenco. 2. Présentation académie de Limoges : «Si j étais un héros» (Guillaume Blin, professeur collège et lycée) Un livret est donné pour l académie. 7 tableaux qui se superposent. 12 chants avec un rap et un slam. 3. Présentation académie Aix-Marseille : Miles DAVIS : 12 chants à voix égales.

5 Après-midi : Pratique de deux ateliers animés par des professionnels du spectacle : Atelier d improvisation jazz et mise en espace animé par Marie-Sophie Talbot (Bruxelles) Atelier de beat box animé par Gaspard Herblot (Lille) Mercredi 26 mars 2014 : Assemblée Générale FNCS Lycée Pasteur - LILLE Introduction Chantal OHANESSIAN, présidente de la Fédération Nationale des Chorales Scolaires (FNCS) remercie chaleureusement l académie de Lille et ses représentants, organisateurs du séminaire Elle remercie également Monsieur l Inspecteur Général, Vincent MAESTRACCI, pour sa présence lors de la première demi-journée. Elle remercie enfin les 17 associations académiques qui ont pu se rendre disponibles. L engagement de moyens, dans le contexte actuel, représente un effort véritable. Depuis plusieurs années, la volonté de la FNCS est de donner une thématique au séminaire pour davantage de cohérence. Cette année le thème retenu a été celui de «L improvisation et ses déclinaisons». La mise en place des différents ateliers (atelier Beat Box, atelier improvisation jazz et mise en espace, Sound painting) doit permettre des applications directes et immédiates en classe, et ainsi contribuer au renouvellement des pratiques. Le planning des séminaires est prévu sur 4 ans. En 2015 l académie de Nice recevra le séminaire (mercredi 25 mars, jeudi 26 mars, vendredi 27 mars), puis Rouen en 2016, Toulouse en Rien n est décidé pour 2018, la FNCS est en attente de proposition d une académie. Le séminaire de Nice se déroulera sur 3 jours pleins, du mercredi au vendredi, soit une demijournée supplémentaire pour permettre une présentation plus détaillée des créations académiques. Il y a nécessité d un temps d appropriation plus long pour rentrer dans l esthétique du projet. Les collègues de l académie de Nice proposent une prolongation facultative du séminaire sur le week-end autour d un programme culturel.

6 Le rapport d activité La FNCS ne perçoit plus de subvention spécifique du ministère depuis plusieurs années. Cela étant, la pratique du chant choral s appuie sur un financement en heures dans les établissements, donc sur les fonds propres à l Education Nationale. Cette subvention attribuée dans le passé permettait un soutien financier à la création de nouveaux répertoires. Ce soutien ne disparait pas totalement puisque l aide à la création se manifeste par l intermédiaire du séminaire et la communication sur le site FNCS. La FNCS continue à concentrer son action sur l évolution graphique du site, l organisation de séminaires thématiques. Elle s appuie sur les compétences des collègues en académie. L organisation du séminaire se fait en collaboration étroite entre l académie hôte et le bureau de la FNCS. Le partage de ressources académiques, d intervenants potentiels se fait au service de la valorisation du chant choral. Le site internet Le site internet a connu une restructuration importante en Il faut être attentif à son évolution, son organisation pour être efficace sur toutes les plateformes, être lu dans tous les cas. C est un outil exceptionnel dont il convient de s emparer de manière optimale. Chaque académie doit rentrer ses fiches de concerts pour actualiser les données, ce qui permettra à la FNCS d être ainsi plus crédible auprès de nos partenaires. L interlocuteur principal concernant le site est toujours Thibault PLANTEVIN (académie Aix-Marseille). Chaque message doit être mis en copie à la présidente, Chantal OHANESSIAN. Une grande souplesse est permise dans la transmission des fiches académiques : possibilité d attacher des documents annexes à télécharger (vidéo, Powerpoint, etc.). Il reste très important que chaque académie ait un interlocuteur désigné pour les échanges sur ce sujet. Le problème du droit est évoqué. Il y a la possibilité de mettre un espace privatif sur le site, pour laisser plus de liberté. On peut aussi associer la fiche projet à un lien d accès plus détaillé (photos ou séquences vidéo). La FNCS disposait d un abonnement «C.E.S.A.M.E.» permettant l affichage d extraits audio sur le site, mais l abonnement a été abandonné car pour l instant, les remontées académiques ne sont pas suffisantes. Par ailleurs, une demande pour une plus grande lisibilité et précision sur les données d un projet est souhaitée. Attention à bien veiller à la qualité de ce qui est montré, car il s agit d un affichage grand public (institution, parents, partenaires ). Il faut donc absolument un affichage de moments choisis, réellement porteurs. Il est préférable de privilégier un extrait court et significatif, plutôt qu un extrait trop long et d une qualité approximative.

7 Lors de la fête de la musique 2013, une opération de communication a été engagée par le ministère de l Education Nationale sur les pratiques des chorales et des orchestres dans les établissements. Elle a remporté un certain succès. Il y a donc un potentiel d affichage que l on doit intensifier sur le site FNCS. Un réflexe est à mettre en place. Des échanges ont lieu sur la possibilité de récupérer les liens des publications sur Daily motion, de prendre contact avec l équipe publiant sur ce réseau. Pour Chantal OHANESSIAN, la question de fond reste que si l espace FNCS est dynamique, il ressortira plus facilement sur les moteurs de recherche, d où la nécessité de nourrir la rubrique. Nous devons faire évoluer nos pratiques. Les photos ne suffisent plus. L internaute est consommateur des vidéos associées. Ce n est pas forcément à la FNCS d héberger les vidéos. Cela peut être fait là où elles sont produites, établissement ou association académique. Un lien sur le site FNCS, à partir des fiches concerts, peut être suffisant. L intérêt des liens sur la fiche FNCS permet d avoir un regard et une sélection qualitative. Il faut intégrer l évolution de la société tout en défendant nos exigences. La rubrique «Festival Académique» est peu actualisée. On a la possibilité de raccourcis vers des documents annexes de toutes sortes. C est une possibilité qui renforce la lisibilité de ce qui est fait. De façon simple on peut très bien communiquer la note éditoriale de l IPR, Recteur, Président de l association, etc. C est quelque chose d important pour la recherche de partenaires. Il faut montrer le dynamisme sur un plan national. Les actions de mutualisation de la FNCS sont porteuses de sens et représente une voix puissante, en montrant quelque chose d actif dans toute la France. Une présentation de 6 fiches concert par académie constitue une bonne mesure. Les photographies constituent des documents importants pour la communication. Il faut faire attention à veiller à la définition des images pour l édition papier de l édito FNCS. Une personne dans l académie peut être déléguée à cette tâche. La trace sonore et visuelle du concert est importante. Il y a la possibilité d imaginer un travail collaboratif avec des élèves en section audiovisuelle. Nous pouvons ainsi intervenir dans la validation des diplômes de ces jeunes. Chantal OHANESSIAN insiste de nouveau sur les choix : il faut montrer peu mais du très qualitatif. On peut envisager un montage comme un témoignage audio associé à un diaporama d un projet ou de l ensemble du festival. La FNCS souhaite une nouvelle évolution sur le site avec une trace des séminaires : présentation de projets, ateliers, etc. C est important de témoigner sur le fait que le séminaire est vivant, apporte des ressources Les reprises de projets d une académie à l autre est très satisfaisant de ce point de vue. Depuis 2 ans les modalités d inscription au séminaire se font directement en ligne. Le webmaster se tient à notre disposition pour toutes les questions techniques ou pour les outils de montage d extrait, limite de réglementation, etc. Il ne faut pas hésiter à solliciter Thibault PLANTEVIN. Il est également possible de créer une adresse de groupe pour une association académique du type :

8 Les Publications FNCS 1) Couverture de programme. Le site internet FNCS a été conçu en 2006, suite au rapprochement avec une équipe de graphistes professionnels. En 2009 la FNCS s est dotée d un Mac pour contribuer aux échanges avec les professionnels. Progressivement Chantal OHANESSIAN a pris une part de responsabilité plus importante dans la graphie, pour réaliser cette année l intégralité du travail. Le design de la couverture FNCS 2014 s inscrit dans une certaine continuité. Les choix graphiques sont dépendants des visuels reçus. De l ensemble des photos se détachent des lignes directrices, harmonies qui définissent les choix de conception de la couverture. En 2014 les supports visuels représentent 4 éléments d harmonies : couleurs vives, quelques gros plans, mouvements de groupe (direction d élèves), des éléments vivants et expressifs liés à une mise en scène. La couleur de fond violette s est du coup imposée, comme l an dernier. L édito de l Inspecteur Général a été actualisé. On note une hausse des commandes depuis 2011, ce qui est une bonne chose. L historique des commandes de pochettes de couverture est le suivant : 2010 : : : : : Le coût de la pochette est de 0.60 port compris. Elle représente un outil de communication important, visant un large public : parents, institution, partenaires 2) Cartes d élèves C est un outil pas assez utilisé par les académies. Seulement 8 d entre elles ont fait une commande en Le chiffre est identique en 2014, sans que ce soit forcément les mêmes académies. L assemblée propose de mettre en plus sur cette carte l autorisation de droit à l image. Demande de renouvellement agrément FNCS auprès du ministère. Pour faciliter la prochaine demande d agrément qui s effectue tous les 5 ans, un tableau annuel académique montrant les actions est souhaité. Il permettra de synthétiser les titres des concerts (montrer la diversité des esthétiques), noms et lieux des salles, nombre d élèves, nombre de spectateurs, ce qui relève de la création, des œuvres du patrimoine, etc.

9 La commission d agrément ministériel a été impressionnée par le dossier transmis par la FNCS. Cette commission était constituée de chefs établissement, parents, personnes du ministère, donc des usagers et acteurs du système éducatif. L agrément est une reconnaissance de la FNCS comme association complémentaire à l action de l éducation nationale. Le souhait d inclure dans l agrément FNCS une affiliation de toutes les associations est à étudier. Il y a nécessité d un consensus de toutes les académies. L agrément permet une lisibilité par rapport à nos interlocuteurs et apporte une caution, un gage de sérieux et de qualité. Chaque association peut demander un agrément académique sous l autorité du recteur. C est une démarche à faire pour chaque association académique. Le dossier est à construire en concertation avec l IPR. Il faut voir également le bureau spécifique «Vie Scolaire» au rectorat. C est important en vue de faciliter l agrément des associations au niveau national. Rapport Financier On constate un léger mieux, mais qui est à confirmer. Le compte 2013 est excédentaire de presque 800 euros grâce à une limitation drastique des dépenses. La remonté des bénéfices est due aux commandes de couvertures, cartes Nous devons imposer les couvertures programmes dans les concerts académiques. Partenariat avec la SACEM L insertion du logo SACEM dans les programmes permet à la FNCS un soutien de la SACEM de 3500 euros. Malgré tout l organisme tire parti lui-même de l existence de la FNCS. Une économie de travail pour le personnel de la SACEM est réalisée du fait de la facture unique pour les 450 concerts. Cela permet une ristourne de 20% (cependant accordée à énormément d organismes). Il faudra renégocier en 2014 cette somme de 3500 euros. Le fonds de réserve de la FNCS est d environ La constante fragilité financière de la FNCS, l empêche de remplir pleinement certaines de ses missions, notamment le soutien aux créations académiques. Une rencontre importante est prévue en avril à Paris, avec un partenaire potentiel représentant un grand groupe. Adoption du rapport d activité à l unanimité Adoption du rapport financier à l unanimité.

10 Conseil Fédéral FNCS Chantal OHANESSIAN est présidente depuis 14 ans. Elle souhaite passer la main. Devant l absence de volontaire, elle s engage encore pour un an, ce sera vraiment la dernière année. Le bureau est constitué actuellement de 7 membres sur un total de 9 possibles pour une association. Philippe BAZIN, trésorier depuis 10 ans, souhaite cette année préparer sa succession. Roger MICHELS (académie de Nancy-Metz) accepte d accéder au poste de trésorier adjoint en vue de devenir trésorier en Philippe GERBER laisse alors sa place de trésorier adjoint. Constitution du bureau adopté à l unanimité. Chantal OHANESSIAN rend hommage à tous les enseignants, aux collègues du bureau et rappelle que la mobilisation de chacun permet à la FNCS d exister encore. Après-midi : Poursuite des deux ateliers : Atelier d improvisation jazz et mise en espace. Atelier de beat box et percussions corporelles. Jeudi 27 mars Matinée : Atelier de Sound painting animé par Angélique Cormier (Tours) Fin du séminaire. Compte rendu du séminaire réalisé par : Evelyne GERIN et Jérôme CHASSAGNEUX

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac

INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac Manuel de présentation à l usage des professeurs des écoles annexe n 2 au Projet d Etablissement Préambule

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Master 2 Professionnel «Production et diffusion musicale» Nouvelle formation 2013/2014 Le master 2 production et diffusion musicale est une

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Vous avez un projet dans les domaines du spectacle vivant, des arts, des jeux, des sciences pour le jeune public de 0 à 12 ans et pour sa famille? La

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN

COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN 29 avril 2015 - ADBEN Lyon COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN CURRICULUM EN INFORMATION DOCUMENTATION : ENJEUX ET OBJECTIFS Introduction Présentation de la Fadben

Plus en détail

Assemblée générale et Conseil fédéral 24 mars 2010 ENS-LSH Université de Lyon

Assemblée générale et Conseil fédéral 24 mars 2010 ENS-LSH Université de Lyon Assemblée générale et Conseil fédéral 24 mars 2010 ENS-LSH Université de Lyon Préambule Ouverture de l'assemblée générale par Chantal Ohanessian, Présidente. L'AG sera suivie du Conseil fédéral de la FNCS.

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L organisation du temps scolaire Bureau de la formation continue des enseignants

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand.

Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand. Le concours scolaire «carnet de voyage» de l école à l université organisé par le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand. Le CRDP de l académie de Clermont-Ferrand profite du temps fort qu est le rendez-vous

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Délégué/e/s à la formation Rôle et missions (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Sommaire: 1. Considérations générales sur le rôle et les missions du délégué/e à la formation...

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) le musicien intervenant (MI) dumiste, acteur du

Plus en détail

SAVOIR PRESENTER ET SOUTENIR UN PROJET D AMENAGEMENT FACE AUX IRP

SAVOIR PRESENTER ET SOUTENIR UN PROJET D AMENAGEMENT FACE AUX IRP SAVOIR PRESENTER ET SOUTENIR UN PROJET D AMENAGEMENT FACE AUX IRP Durée : 2 jours - Lieu : Paris Lundi 23 et Mardi 24 Septembre 2013 Lundi 10 et Mardi 11 Février 2014 Lieu de la formation CLUB CONFAIR

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P.

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. «A U D I T & C O N T R Ô L E DES O R G A N I S A T I O N S P U B L I Q U E S» U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N -

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e.

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e. Le pôle démocratie locale : Eric TAVER Adjoint au Maire chargé des questions relatives à la démocratie locale et aux Conseils de quartier erictaver@parisfr Charlotte DEBOEUF Chargée de mission Sécurité,

Plus en détail

CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL. (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012)

CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL. (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012) CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012) DISCOURS DU DIRECTEUR DE LA PNA Madame le Ministre de la Santé et de l Action

Plus en détail

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE Appel à partenaires Fiche de présentation 2/8 Présentation du projet : contexte et enjeux En 2013, le festival «Jardins en scène» est devenu «Jardins en scène, une saison

Plus en détail

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises Un événement organisé par Quand la Relation Client ouvre ses portes La participation des entreprises Introduction Ce document s adresse aux Centres de Relation Client de quelque nature qu ils soient et

Plus en détail

Conférence d Oslo. Présentation générale des premières décisions à adopter. par le Comité de suivi de la convention. par Marie-Françoise Glatz

Conférence d Oslo. Présentation générale des premières décisions à adopter. par le Comité de suivi de la convention. par Marie-Françoise Glatz Conférence d Oslo Présentation générale des premières décisions à adopter par le Comité de suivi de la convention par Marie-Françoise Glatz Le Comité de suivi va devoir, dès sa première réunion, travailler

Plus en détail

POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES

POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES VADEMECUM - JUIN 2015 Le bicamérisme est indispensable à l'équilibre des institutions de la République, car c'est plus de

Plus en détail

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger à mesdames et messieurs les chefs des postes diplomatiques et consulaires à l attention de mesdames et messieurs les conseillers de coopération

Plus en détail

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT 1 Le 11 mars 2015 RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT Le groupe de travail sur la gouvernance du Sénat présidé par M. Gérard LARCHER, Président du Sénat, propose, sur

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT Convention de partenariat entre l académie d Aix-Marseille et ICIMODE Prides de la filière textile habillement CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés l Etat représenté par Jean-Paul de Gaudemar,

Plus en détail

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation».

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation». COURS NATIONAUX INTEGRES dans la scolarité primaire Circonscription du Pays de Gex Éléments pour une contractualisation du partenariat entre - l Education nationale, - les sections nationales et les associations

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

REGLEMENT BOURSE PROJETS JEUNES PATRIMOINE

REGLEMENT BOURSE PROJETS JEUNES PATRIMOINE REGLEMENT BOURSE PROJETS JEUNES PATRIMOINE Projets Jeunes La volonté de la Mairie est de faire d Oloron Sainte-Marie un Pôle Patrimonial et de Tourisme Culturel fort. Pour cela il s agit de mettre en œuvre

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

Le recteur. OBJET : Avancement de grade des CE d EPS et des PEGC / Année 2009

Le recteur. OBJET : Avancement de grade des CE d EPS et des PEGC / Année 2009 Le recteur à Rectorat Division des Personnels de l Enseignement Secondaire DPES Dossier suivi par Bureau des actes collectifs Corine HOAREAU Corinne SPAGNOL Dominique ROBERT Téléphone 02 62 48 13 31 02.62.48.13.58

Plus en détail

OBJET : Appel à projets artistiques, pédagogiques et culturels du premier degré pour l'année scolaire 2011/2012.

OBJET : Appel à projets artistiques, pédagogiques et culturels du premier degré pour l'année scolaire 2011/2012. Cayenne, le 22 mars 2011 Madame le Recteur de l académie Chancelier de l université Directeur des services départementaux De l éducation nationale A Mesdames et Messieurs les directrices et les directeurs

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

CERTIFICAT EESP CODEUSE/CODEUR-INTERPRETE EN LANGAGE PARLE COMPLETE (LPC) 2016-2018. en partenariat avec : avec le soutien de :

CERTIFICAT EESP CODEUSE/CODEUR-INTERPRETE EN LANGAGE PARLE COMPLETE (LPC) 2016-2018. en partenariat avec : avec le soutien de : CERTIFICAT EESP CODEUSE/CODEUR-INTERPRETE EN LANGAGE PARLE COMPLETE (LPC) 2016-2018 en partenariat avec : avec le soutien de : INTRODUCTION Une personne atteinte de surdité n entend pas les sons ou elle

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Sports.gouv.fr. Dossier de presse. Juin 2013

Sports.gouv.fr. Dossier de presse. Juin 2013 Dossier de presse Juin 2013 Sports.gouv.fr Le ministère en charge des Sports lance son nouveau site d informations et de services en ligne pour le grand public et les acteurs du sport Sommaire 1/ Un nouveau

Plus en détail

ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème

ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème Présentation de l association www.apeprokofiev.fr Votre enfant va faire son entrée à l école maternelle Prokofiev en septembre

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

Bruxelles-Capitale. COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Administration. AFFAIRES CULTURELLES ET TOURISME Culture

Bruxelles-Capitale. COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Administration. AFFAIRES CULTURELLES ET TOURISME Culture Bruxelles-Capitale COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Administration AFFAIRES CULTURELLES ET TOURISME Culture TEXTE DU REGLEMENT RELATIF A L OCTROI DE SUBSIDES AUX COMPAGNIES THEATRALES ET DE DANSE PROFESSIONNELLES

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ANNEXES

PRÉSENTATION DES ANNEXES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ASSURANCE Session 2016 PRÉSENTATION DES ANNEXES SESSION 2016 I. CALENDRIER DES ÉPREUVES II. REGROUPEMENTS INTERACADÉMIQUES III. MODÈLE DE LIVRET SCOLAIRE SESSION 2016 IV.

Plus en détail

ACTION COLLECTIVE. Formation de tuteurs FORMATION. «Devenir tuteur d entreprise, les clefs de la réussite» Référence de l action : 44375 ORGANISME

ACTION COLLECTIVE. Formation de tuteurs FORMATION. «Devenir tuteur d entreprise, les clefs de la réussite» Référence de l action : 44375 ORGANISME ACTION COLLECTIVE Formation de tuteurs FORMATION «Devenir tuteur d entreprise, les clefs de la réussite» Référence de l action : 44375 ORGANISME FORSANE Contact : Anne Gomond contact-niort@forsane.com

Plus en détail

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 L Entretien Professionnel Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 Contexte de la demande L ATELIER pour L Entreprise du Groupe SIADEP Formation est bien au fait de ce sujet d importance pour les entreprises. Notre

Plus en détail

À L ÉCOLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

À L ÉCOLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL À PROJETS À L ÉCOLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Proposé par Société Générale, EDF en Alsace, l ADEME Alsace, la DREAL Alsace et l académie de Strasbourg. Cet appel

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d études pour accélérer sa carrière!

Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d études pour accélérer sa carrière! Régine Ferrère Présidente de la CNEP Membre de la 19 ème CPC de l Education NATIONALE Frédéric Lefret Président de la FFEEP Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d

Plus en détail

PROPOSE Un séminaire. de réflexion sur le thème. Jeudi 8 novembre de 9h à 13h à rodez

PROPOSE Un séminaire. de réflexion sur le thème. Jeudi 8 novembre de 9h à 13h à rodez LA mission départementale de la culture DE l AVEYRON en partenariat avec l OBSERVATOIRE DES POLITIQUES CULTURELLES PROPOSE Un séminaire de réflexion sur le thème LA PARTICIPATION À LA VIE ARTISTIQUE ET

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des PME/PMI : management, création et reprise/transmission de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

LOCAUX DE REPETITION / STUDIOS D ENREGISTREMENT 33 route de Darnétal 76000 ROUEN Tél : 02.35.98.35.66 / contact@lekalif.com www.lekalif.

LOCAUX DE REPETITION / STUDIOS D ENREGISTREMENT 33 route de Darnétal 76000 ROUEN Tél : 02.35.98.35.66 / contact@lekalif.com www.lekalif. ENGAGEMENT CONTRACTUEL EN VUE DE LA REALISATION D UN CONCERT PEDAGOGIQUE ENTRE : L association LE KALIF (Locaux de répétition - Studios d enregistrement) 76000 Rouen Siret : 410 340 186 000 23 Représentée

Plus en détail

Entre VIVARTE. Représenté par : Monsieur Roland DEBBASCH Directeur général de l enseignement scolaire VIVARTE

Entre VIVARTE. Représenté par : Monsieur Roland DEBBASCH Directeur général de l enseignement scolaire VIVARTE CONVENTION DE PARTENARIAT AU TITRE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Loi de Modernisation Sociale n 2002-73 du 17 janvier 2002 Entre LE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel

catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel L IFccac

Plus en détail

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives CIRCULAIRE CONJOINTE Ministère de l éducation nationale Ministère de la défense Ministère de l éducation nationale Direction de l enseignement scolaire Ministère de la défense Direction de la mémoire,

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 POINT PERSONNEL Participation de l employeur à la mutuelle des agents Rappel du contexte : EXPOSE DES MOTIFS En juin 2009, le Maire a annoncé la volonté de

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Charte départementale de développement. de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire. en Yvelines

Charte départementale de développement. de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire. en Yvelines Entre Charte départementale de développement de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire en Yvelines Signataires de la Charte L Académie de Versailles représentée par Monsieur Jean-Michel COIGNARD,

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport

Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport CONSULTATION Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport Modalités de réponses Date limite de dépôt des propositions : Vendredi 2 décembre 2011 Les propositions

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS POUR LA PROFESSIONNALISATION DES SALARIES DES ORGANISMES DE FORMATION PARTENAIRES DE L AGEFOS PME PACA

APPEL A PROPOSITIONS POUR LA PROFESSIONNALISATION DES SALARIES DES ORGANISMES DE FORMATION PARTENAIRES DE L AGEFOS PME PACA APPEL A PROPOSITIONS POUR LA PROFESSIONNALISATION DES SALARIES DES ORGANISMES DE FORMATION PARTENAIRES DE L AGEFOS PME PACA CONTEXTE A travers la mission de vérification de service fait qui lui est dévolue,

Plus en détail

L emploi du temps : un outil au service du projet pédagogique

L emploi du temps : un outil au service du projet pédagogique L emploi du temps : un outil au service du projet pédagogique 1 Enjeu général L organisation de la vie de l établissement pour une année scolaire 2 Enjeux spécifiques Pour les projets pédagogiquesp Faisabilité,

Plus en détail

Demande de participation au financement d un projet réussite éducative (P.R.E.)

Demande de participation au financement d un projet réussite éducative (P.R.E.) Délégation à l animation Direction de l éducation, De la Jeunesse, Et du Sport Hôtel du Département 14, boulevard GeorgesChauvin CS72101 27021 Evreux cedex Tél : 02 32 31 95 70 Fax : 02 32 39 91 69 Internet

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Cahier des charges : création de l identité visuelle du Salon des Solidarités 2012

Cahier des charges : création de l identité visuelle du Salon des Solidarités 2012 Cahier des charges : création de l identité visuelle du Salon des Solidarités 2012 Salon des Solidarités 2012 Création de l identité visuelle Page 1 Sommaire 1. CONTEXTE GENERAL ----------------------------------------------------------

Plus en détail