Actualisation & Développement de la base de données Apprentissage de l OREF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualisation & Développement de la base de données Apprentissage de l OREF"

Transcription

1 Université Blaise Pascal UFR Sciences et Technologies Département Mathématiques Informatique 24 avenue des Landais Aubière Cedex Observatoire Régional Emploi Formation du Languedoc-Roussillon Hôtel de Région 201 avenue de la Pompignane Montpellier Cedex AUBIERE Cedex Actualisation & Développement de la base de données Apprentissage de l OREF Tome I: RAPPORT DE STAGE Xinran LI Master 1 Statistiques et Traitement des Données Université Blaise Pascal Clermont Ferrand II Année universitaire 2009/2010 Encadrement à l OREF: Azzedine BOUSLIMANI Responsable de la formation: Laurent SERLET Date de soutenance : 03/09/2010

2 Remerciements Je tiens tout d abord à remercier Azzedine Bouslimani, mon maître de stage, pour m avoir accepté en tant que stagiaire à l OREF et m avoir accordé sa confiance dans ce projet, pour ses conseils pertinents durant la réalisation de ma mission et sa patience pour la relecture et la correction de ce rapport. Je remercie également Jennifer Mercier, pour m avoir aidé à connaître la base de données Apprentissage, pour le temps qu elle m a consacré tout au long de mon stage. Je tiens à remercier Bruno Berenguel, directeur de l OREF, pour m'avoir permis d effectuer ce stage dans les meilleures conditions. Je remercie aussi l ensemble du personnel de l OREF pour leur accueil sympathique tout au long de ces quatre mois. Je voudrais aussi remercier Laurent Serlet, responsable du Master Statistiques et Traitement des Données de l Université Blaise Pascal pour ses conseils précieux pendant ma recherche de stage. Je remercie également toute l équipe pédagogique de la formation STD pour avoir assuré la partie théorique de ma formation que j ai pu mettre à profit au cours de ma mission de stage. 1

3 Sommaire Remerciements... 1 Introduction... 5 I. L OREF Languedoc Roussillon et le projet Apprentissage L OREF : un outil d accompagnement et d aide à la construction des politiques publiques emploi-formation en région Le projet Apprentissage : construire un outil partagé de suivi et d analyse pour mieux connaître le fonctionnement de l apprentissage en région... 7 a. Contexte et objectifs du projet... 7 b. Méthodologie de réalisation... 8 c. Architecture générale de l outil... 9 II. Actualisation de la base de données Apprentissage de l OREF Description générale de la base de données...11 a. Le SGBD utilisé...11 b. Les données entreposées dans la base d apprentissage Collecte de données auprès des fournisseurs...15 a. Le fichier de données ICF (Conseil régional Languedoc Roussillon)...16 b. Le fichier de données établissements employeurs (INSEE) Contrôle de données collectées...17 a. Comparaison des variables et des formats de leurs valeurs...17 b. Adaptation des formats non conformes et observation des variables modifiées Intégration des données collectées à la base des données...19 a. Ajout des données collectées aux tables Access correspondantes...19 b. Recherche de doublons après l intégration...20 c. Création d une table contenant toutes les données principales Mises à jour des requêtes...22 III. Création d une interface d interrogation des données Analyse des besoins...24 a. Définition globale du problème...24 b. Fonctionnalités attendues pour cette interface Etude préliminaire...24 a. Structure de la base Apprentissage...24 b. Principes fondamentaux de VBA Access Conception globale...25 a. Le principe de l IHM du formulaire Access

4 b. La structure de l interface...26 c. La forme de l interface...27 d. L événement dans l interface Conception détaillée...29 a. L affichage de la page d accueil...29 b. Les fonctionnalités pour faciliter la consultation...30 c. Les fonctionnalités pour exporter les données...31 d. Les fonctionnalités pour importer les données Programmation...32 a. Normalisation des noms des objets...32 b. Utilisation de macro AutoExec...33 c. Propriétés et méthodes d objets et fonctions utilisés dans le code Tests...38 a. Tests unitaires...38 b. Tests d intégration...39 c. Tests système...39 d. Tests de non régression...39 e. Tests d acceptation...39 IV. Automatisation du traitement des résultats de l exploitation des données Analyse des besoins Choix de logiciel et de méthodologie pour le développement...41 a. Microsoft Excel...41 b. VBA Excel...42 c. Concepts de programmation VBA Excel...42 d. Objets dans un projet Excel Conception des étapes de traitements des résultats Programmation...45 a. Importation de tableau à traiter...45 b. Mise en forme du tableau et calcul des sommes...47 c. Calcul des pourcentages et les évolutions...49 d. Mise en page Test...53 Conclusion...54 Bibliographie...55 Table des figures...56 Table des sigles

5 Annexes...58 Annexe 1 : Circuit de collecte, traitement et restitution de l information de la base Apprentissage...58 Annexe 2: Contrat d apprentissage (La source d information du fichier ICF)Annexe 3 : Indicateurs de l exploitation de la base Apprentissage...59 Annexe 3 : Indicateurs de l exploitation de la base Apprentissage...60 Annexe 4 : Aperçu de l interface d interrogation de la base de données Apprentissage...64 a. Page d accueil de l interface...64 b. Consultation de résultats des requêtes concernant les établissements employeurs..65 c. Consultation de résultats des requêtes concernant les apprentis...66 d. Consultation de résultats des requêtes concernant les ruptures de contrats...67 e. Consultation de résultats des requêtes concernant les parcours des apprentis...68 f. Exportation de résultats des requêtes concernant les établissements employeurs...69 g. Exportation de résultats des requêtes concernant les apprentis...70 h. Exportation de résultats des requêtes concernant les ruptures de contrats...71 i. Exportation de résultats des requêtes concernant les parcours des apprentis...72 j. Configuration pour les utilisateurs avancés...73 k. Importation de nouvelles données...74 Annexe 5 : Aperçu de l outil de traitement et de mise en forme des résultats de l exploitation des données

6 Introduction L Observatoire Régional de l Emploi et de la Formation Languedoc Roussillon (OREF) est un outil dédié à l étude et à l aide à la décision pour la construction des politiques publiques régionales d'emploi et de formation. L OREF est une structure associative, financée paritairement par l Etat et le Conseil Régional, qui dispose d un pilotage interinstitutionnel impliquant fortement les partenaires sociaux (organisations syndicales de salariés et d employeurs). Les travaux et analyses de l OREF concernent les métiers, les qualifications, l emploi et le développement économique régional. L'OREF a lancé en 2008 le projet «Outil de suivi et d analyse de l apprentissage» pour mettre en place un outil partagé de diagnostic et d aide à la décision en matière de développement de l apprentissage au niveau régional. Ce projet, au cœur des préoccupations de l OREF, s est articulé autour de la constitution et le développement d une base de données sur les pratiques de l apprentissage par les entreprises régionales et les parcours d apprentis (base Apprentissage). Mon stage, réalisé au sein du pôle Statistiques de l OREF, s inscrit dans le cadre du développement de ce projet. Ma mission s organise en trois principaux objectifs de mission autour de la base Apprentissage à savoir : l actualisation de la base de données Apprentissage, la création d une interface d interrogation de cette base et le développement d un outil de traitement automatique des résultats de l exploitation des données. La première partie de ma mission comporte la collecte et l enrichissement des données auprès des fournisseurs, le contrôle des données collectées et leur intégration dans la base, et la mise à jour des requêtes en adaptant les données actualisées à l aide du système de gestion de base de données MS Access. Pour faciliter la consultation des résultats des requêtes par les chargés d étude et pour simplifier les procédures d actualisation des données et d exportation des résultats de requêtes par le chargé des statistiques, OREF souhaite développer une interface d interrogation interactive pour cette base. L objet d application Formulaire et le langage de programmation VBA sous MS Access sont utilisés pour la création de cette interface. Ce point correspond à la deuxième partie de ma mission de stage. Lorsque que les résultats de requêtes sont exportés, l OREF doit ensuite les mettre en forme, opérer des traitements statistiques et éditer des documents mis en page afin de transmettre des résultats clairs et significatifs aux décideurs et partenaires régionaux concernés par l apprentissage (Etat, Région, partenaires sociaux, Chambres consulaires, CFA ). Le nombre de résultats de requêtes à traiter peut varier d une dizaine à une centaine selon la demande, ces manipulations répétitives exigent par conséquent un temps de traitement et de mise en forme considérable. Dans la troisième partie de ma mission de stage, j ai donc développé un outil qui permet d automatiser ces traitements en utilisant les macros et VBA sous Excel. Ce rapport détaillera donc ces trois parties de mission réalisées pendant mon stage au niveau méthodologique et technique, en commençant par une présentation de la structure d accueil et du projet «Outil de suivi et d analyse de l apprentissage» de l OREF. 5

7 I. L OREF Languedoc Roussillon et le projet Apprentissage 1. L OREF : un outil d accompagnement et d aide à la construction des politiques publiques emploiformation en région L Observatoire Régional de l Emploi et de la Formation (OREF) a été créé en janvier 2005 à Montpellier. Le Languedoc Roussillon se dote dès lors d un outil dédié à l étude et à l aide à la décision pour la construction et l accompagnement des politiques publiques d emploi et de formation, à l instar des autres régions de France où cette fonction d observation des problématiques emploi et formation était déjà organisée (OREF ou CARIF-OREF). L'OREF Languedoc Roussillon est fondé sur une forme associative (loi 1901) et réunit plusieurs conditions relatives à son fonctionnement : un financement à parité par l'etat et la Région (contrat de projet Etat-Région ), un pilotage interinstitutionnel impliquant les partenaires sociaux, la mise en place d'un conseil scientifique ouvert aux chercheurs et universitaires, le recours à l'appareil statistique public et l'inscription de l'activité dans le cadre d'un programme de travail annuel. Avec la création de l'observatoire, la Région, avec l'etat et les partenaires sociaux, ont souhaité que l'action publique régionale se construise en s'appuyant sur un socle de connaissances objectives et communes à l'ensemble des acteurs. L OREF Languedoc- Roussillon est ainsi un organisme institutionnel qui permet de concilier construction scientifique et opérationnalité de la connaissance. L'équipe technique de l'oref compte actuellement six personnes : une chargée de gestion, une chargée des statistiques, trois chargés d'études et un directeur. La production de connaissances sur les problématiques emploi-formation en région (travail d'étude et de diagnostic), leur capitalisation (publication et veille) et l'accompagnement des acteurs (travail d'aide à la décision) sont les trois déclinaisons de la mission d'observation menée par l'équipe technique. L'OREF Languedoc-Roussillon dispose de la responsabilité éditoriale pour la publication de ses travaux. Ceux-ci font l'objet d'une note de synthèse, intitulée Enjeux diffusée gratuitement à l'ensemble des acteurs de l'emploi et de la formation en région. Les rapports d'étude, diagnostics ou outils d'analyse plus conséquents sont téléchargeables sur le site Internet de l'oref (http://www.oref-lr.org). Avec comme centre de préoccupations les métiers, la qualification et le développement économique régional, les analyses l'oref Languedoc-Roussillon portent sur les composantes du marché du travail, l activité et la structure de l appareil productif régional, les déterminants socio-économiques de la relation formation-emploi. Quatre grands pôles d'analyse structurent ces observations : «les territoires et systèmes socioéconomiques 6

8 locaux», «les secteurs d'activité et branches professionnelles», «les métiers, systèmes de formation et marché du travail», et «le champ sanitaire et social». Chaque pôle se décline en termes d'outil d'analyse statistique, et de travaux d'études liés à l'actualité de l'action publique régionale. Le pôle Statistiques, transversal aux quatre pôles d analyse, collecte, organise et traite l information statistique qui sous tend l activité d étude et d observation de l OREF. L «Outil de suivi et d analyse de l apprentissage en Languedoc-Roussillon» est un des plus importants projets dans le pôle d analyse «métiers, systèmes de formation et marché du travail». J ai effectué mon stage dans le cadre de ce projet au sein du pôle Statistiques de l OREF, sous la supervision du chef de projet et en collaboration avec la chargée des statistiques. 2. Le projet Apprentissage : construire un outil partagé de suivi et d analyse pour mieux connaître le fonctionnement de l apprentissage en région 1 a. Contexte et objectifs du projet Répondre à un objectif commun d instrumentation des acteurs de l apprentissage Le projet Apprentissage confié à l OREF procède d une volonté commune à l Etat et à la Région de mettre en place un outil partagé de diagnostic et d aide à la décision en matière de développement de l apprentissage en région. La vocation première de cet outil est de contribuer à instrumenter les différents acteurs impliqués dans le développement de l apprentissage (Etat, Région, partenaires sociaux, chambres consulaires ) sur la base d une meilleure connaissance du fonctionnement de ce dispositif en Languedoc-Roussillon. L apprentissage inscrit au cœur de la politique régionale de développement de la formation professionnelle Priorité d action du Pacte régional et objet du Contrat d objectifs et de moyens 2 signé par l Etat, la Région et les partenaires intéressés (chambres consulaires, branches professionnelles), le développement de l apprentissage occupe une place importante dans le déploiement de l action publique régionale. L élaboration de cet outil de suivi et d analyse, en tant que réponse à un besoin d éclairage des acteurs de l apprentissage, s inscrit pleinement dans l accompagnement de la politique régionale de formation professionnelle. 1 Les développements de ce paragraphe sont tirés du document de travail de l OREF Pratiques de l apprentissage et parcours d apprentis : la constitution d une base de données opérationnelle en Languedoc Roussillon (auteur : Azzedine BOUSLIMANI, avril 2010). Une version définitive de l article est en cours de publication dans la collection Relief du Céreq. 2 La Région Languedoc-Roussillon et l Etat ont signé en juin 2005 un Contrat d objectif et de moyens sur la période (COM , avenant 2008) avec comme objectif principal de porter le nombre d apprentis de en 2005 à à l horizon Depuis 2006, plusieurs déclinaisons sectorielles du contrat d objectif et de moyens ont été signées entre l Etat, la Région et les représentants des secteurs clés de l économie régionale (Artisanat, Commerce et Industrie, Métallurgie, BTP, Transport et logistique). 7

9 Une recherche d articulation avec les dispositifs de pilotage existants Dans un souci de complémentarité avec les instruments de pilotage régionaux existants (enquêtes de satisfaction et d insertion des apprentis réalisée par la Région, données du système SIFA du Rectorat, données de la plateforme Sésame mise en place par la Région), la réalisation de l outil s est appuyée sur une démarche encore inédite en France qui a consisté à exploiter finement les données du fichier de gestion de l indemnité compensatrice forfaitaire (ICF) versée par le Conseil régional aux établissements régionaux employant un apprenti. Eclairer la dimension «Entreprise» de l apprentissage et aider au développement qualitatif du dispositif Le traitement des données du fichier ICF permet en effet d observer le fonctionnement de l apprentissage sous un angle encore relativement peu exploré, celui de la dimension «entreprise» du dispositif. En investiguant plus finement l usage de l apprentissage par les entreprises régionales, l objectif de l outil de suivi et d analyse mis en place par l OREF est de proposer des éléments d éclairage et d appréciation pouvant aider au développement qualitatif de cette voie d accès à la qualification. b. Méthodologie de réalisation Les phases principales dans la réalisation du projet Ce projet mené par l OREF s est échelonné sur trois phases principales de durée variable entre 2007 à 2008 : 1) Phase d expertise des sources d information et des données existantes (notamment Enquêtes 51 du Rectorat, données Sanaa de l ex DRTEFP aujourd hui DIRECCTE, Enquêtes de rentrée du Conseil régional, Fichier ICF du Conseil régional). 2) Phase de veille active due à une importante restructuration du circuit de collecte l information : fin du dispositif SANAA, centralisation des contrats d apprentissage dans les organismes consulaires, migration des données «Enquête 51» vers le Conseil régional avec mise en place de l application ARA. 3) Phase de redéploiement à partir d un recentrage du projet sur une exploitation fine du fichier ICF du Conseil régional par l OREF en partenariat avec la Région et l INSEE. Etape 1 - Diagnostic technique du fichier ICF Réalisation INSEE en collaboration avec l OREF et le Service Apprentissage du Conseil régional Etape 2 - Redressement et enrichissement des données ICF Réalisation OREF et INSEE Etape 3 - Exploitation des données redressées et production des résultats Réalisation interne OREF Figure 1 Etapes du redéploiement du projet sur l exploitation des données ICF La source d information support : les données de la base ICF 8

10 La Région a mis à disposition de l OREF les données de son fichier de gestion du paiement de l ICF aux entreprises du Languedoc-Roussillon employant un apprenti. Enregistrées en continu, les données du fichier ICF permettent ainsi d identifier et de caractériser les flux de contrats signés chaque année par les employeurs régionaux. Ce fichier constitue la principale source d information support à l élaboration de l outil de suivi de l apprentissage mis en place par l OREF. Le paramétrage final du système d observation et d analyse est enfin complété par le recours ponctuel à d autres sources d information (INSEE DADS, données ARA (ex-enquête 51) notamment). L exploitation des données de la base ICF Avec un objectif d aide au développement qualitatif de l apprentissage, l exploitation du fichier ICF a été réalisée par l OREF afin de mieux comprendre les différentes composantes du fonctionnement de l apprentissage au niveau régional. En privilégiant l investigation de la dimension «entreprise» du dispositif, ces composantes sont observées à partir de trois entrées : les modalités d usage de l apprentissage par les entreprises, les ruptures de contrats et l érosion des effectifs apprentis, les parcours type des apprentis lorsque ces derniers effectuent plusieurs passages dans le dispositif. c. Architecture générale de l outil Le projet Apprentissage de l OREF se concrétise ainsi par l élaboration d un outil de suivi formé par un ensemble cohérent d indicateurs issus principalement du traitement des données ICF. La vocation première de cet outil est d éclairer les acteurs et d accompagner l action publique régionale, en complémentarité avec les instruments existants. A cette fin, l élaboration de cet outil vise un double objectif : aider à l enrichissement du système de pilotage de l apprentissage existant en proposant des indicateurs de suivi des flux annuels de contrats avec possibilité de mise à jour régulière produire des éléments de connaissance objectifs et partagés pour mieux apprécier l usage du dispositif de l apprentissage par les entreprises régionales. Pour atteindre ces objectifs, l outil s appuie sur la constitution d une base de données opérationnelle, la base Apprentissage, destinée à mieux connaître les pratiques de l apprentissage par les entreprises régionales et à mieux identifier les parcours des apprentis. L architecture générale de l outil développé par l OREF est finalement raisonnée de manière à : mesurer les modalités de recours des entreprises régionales à l apprentissage. identifier et caractériser les ruptures de contrats d apprentissage. analyser plus finement et qualitativement des ruptures de contrats d apprentissage. identifier les enchaînements de contrats et proposer une typologie des parcours des apprentis au sein du dispositif. 9

11 Les indicateurs qui forment l outil de suivi de l apprentissage sont construits selon le schéma d observation suivant : Source : A. Bouslimani (2010), «Pratiques de l apprentissage par les entreprises et parcours d apprentis. La constitution d une base de données opérationnelle en Languedoc-Roussillon», Document de travail, OREF, Montpellier. 10

12 II. Actualisation de la base de données Apprentissage de l OREF L actualisation de la base de données Apprentissage est réalisée en 5 étapes. Après avoir pris connaissance de l organisation et de la structure de la base de données Apprentissage de l OREF (1), le travail d actualisation commence par une collecte des données issues du fichier ICF transmis par la Région. A la réception de ce fichier, nous envoyons à INSEE les données relatives aux numéros SIRET des établissements employeurs d apprentis pour enrichissement avec des variables supplémentaires afin de pouvoir caractériser plus finement ces établissements (taille par tranches d effectifs, catégorie juridique, âge ) (2). Quand nous disposons de ces deux fichiers, nous comparons les formats et les valeurs des variables dans les fichiers collectés avec ceux des variables correspondantes contenues dans les tables de référence de la base Apprentissage (tables Access) (3). Nous adaptons les formats non-conformes et identifions les variables modifiées. Ensuite, nous pouvons intégrer ces données collectées aux tables Access correspondantes (mises à jour de tables) par des requêtes d ajout et de création de table (4). Finalement, nous exécutons les requêtes dans notre base en appliquant les champs de tables actualisées pour les mettre à jour (5). Prise en main de la base Collecte de données Contrôle de cohérence des données collectées Intégration des données collectées à la base Mises à jour des requêtes Figure 2 Les étapes de l actualisation de la base Apprentissage 1. Description générale de la base de données L OREF Languedoc-Roussillon a conçu et élaboré une base de données relationnelle pour le projet «Outil de suivi et d analyse de l apprentissage» depuis Cette base contient des informations sur les caractéristiques des entreprises régionales qui ont recours à des contrats d apprentissage, l observation et le suivi des contrats rompus, et les caractéristiques des apprentis. Avant d actualiser cette base, il faut avoir pris plus grande connaissance de celle-ci, à la fois sur le logiciel SGBD utilisé et sur les données entreposées. a. Le SGBD utilisé Pour bien gérer une base de données, il est nécessaire d utiliser un logiciel SGBD adaptable à la dimension des données et aux divers besoins de l utilisateur. Le système de gestion de base de données relationnelle choisi par l OREF est Microsoft Access. Access est composé de deux programmes : le moteur de base de données et l'éditeur graphique. Une base Access est constituée d un unique fichier portant l extension.mdb 11

13 (extension.accdb depuis la version 2007). Il est compatible avec les requêtes SQL et dispose d'une interface graphique pour saisir les requêtes (QBE - query by example). Il permet aussi de configurer, avec des assistants ou librement, des formulaires et sousformulaires de saisie, des états imprimables, des pages html liées aux données d'une base, des macros et des modules Visual Basic for Application (VBA). Comme beaucoup de systèmes de gestion de base de données relationnelle, ses données peuvent être utilisées dans des programmes écrits en divers langages. Un langage couramment utilisé avec Access est le VBA. Une base de données Access dans un sens plus large, n'est pas uniquement un fichier qui contient des données utiles pour l'utilisateur. Il contient aussi les requêtes, les formulaires, les états, les macros et les modules pour développer une «application» ou un «système» qui répond aux besoins spécifiques de l'utilisateur. Les fonctions des composantes (objets de l application) d Access sont : Tables : elles contiennent les données de la base et peuvent être en liaison les unes avec les autres. Requêtes : elles permettent d effectuer des sélections et des tris sur les tables, des calculs simples et des analyses croisées, des actions (ajout, suppression, mise à jour d enregistrements, création de tables) et des opérations SQL. Formulaires : ils sont utilisés pour consulter ou mettre à jour les données et créer une interface conviviale. Etats : ils sont utilisés pour imprimer des rapports, depuis la simple liste d une table jusqu à des rapports plus complexes comprenant des regroupements d enregistrements et des calculs. Macros : elles permettent l automatisation de plusieurs tâches avec un langage particulier mais ne permettent pas d atteindre la puissance de développement de VBA (Visual Basic pour Applications). Modules : ils intègrent du code VBA pour toutes les procédures événementielles déclenchées par des événements se produisant sur un formulaire ou sur un état. Dans la partie «actualisation de la base Apprentissage» de ma mission de stage, seules les composantes «tables» et «requêtes» sont utilisées. b. Les données entreposées dans la base d apprentissage Ensuite, je commence une étude préliminaire sur la structure de la base. Il s agit de comprendre les informations entreposées dans les tables et les relations entre ces tables, ainsi que d analyser des requêtes. La base de données existante, contient une trentaine de tables et environs deux cents requêtes. Nous pouvons les classer selon les contenus des tables et les objectifs des requêtes. 12

14 Tables Requêtes Tableau de nomenclature Recours des entreprises régionales à l'apprentissage Données source INSEE et ASSEDIC Rupture de contrats d'apprentissge Données ICF traitées par OREF Caractéristiques des apprentis et parours Figure 3 Les données entreposées dans la base Apprentissage Les tables Selon la nature et la provenance de données entreposées dans les tables Access, nous pouvons les classer en 3 groupes, ce sont : liste de nomenclature, données source INSEE et ASSEDIC et données traitées par OREF. Tables de nomenclature Les fournisseurs de données nous envoient les fichiers sous format.xls lesquels contiennent les champs renseignés en codes (code bassin emploi, code formation et code NAF, etc.). Pour mieux comprendre et présenter plus clairement les résultats de l exploitation de ces données, il faut traduire ces codes en libellés précis. Les tables de nomenclature permettent de nous fournir cette correspondance. Nous utilisons le plus suivant les tables de nomenclature pour les domaines et groupes de spécialité de formation issues de la BCN (Base Centrale des Nomenclatures de l éducation nationale), les tables NES et NAF (Nomenclature Economique de Synthèse et Nomenclature d'activités Française, qui sont adoptées par l'insee), et les tables de correspondance concernant la taille des établissements ou le type de contrat d apprentissage élaborées par l OREF. Tables de données source INSEE et ASSEDIC Ces tables contiennent différents types d information sur l ensemble des entreprises dans la région, ces informations nous aident définir les parts relatives des entreprises employant des apprentis parmi toutes les entreprises de la région en fonction de leurs différentes caractéristiques (âge, taille, catégorie juridique ). Ces données source peuvent être obtenues librement ou avec une autorisation d accès à partir des sites internet de l Unedic, de l Insee et de l Infocentre du Ministère de l éducation nationale. 13

15 Tables de données traitées par l OREF à partir du fichier ICF Ces tables contiennent les informations détaillées relatives aux apprentis, aux contrats d apprentissage et aux établissements employeurs. Lorsque l OREF reçoit le fichier ICF (fichier de gestion de l indemnité compensatrice forfaitaire, qui contient les informations relatives au contrat d apprentissage, à l établissement employeur et à l apprenti, pour chaque déclaration de contrat d apprentissage) du Conseil Régional et le fichier établissements (qui contient le numéro SIRET et les caractéristiques de chaque établissement employeur d apprentis) de l INSEE, nous les importons en extrayant les données nécessaires pour notre projet vers les tables Access de la base Apprentissage.. Afin de bien classer et distinguer ces 3 groupes de tables, l OREF a défini une syntaxe de préfixes du nom de table, respectivement «C_», «S_» et «O_» pour la table liste de nomenclature, données source INSEE et/ou ASSEDIC et données traitées par OREF. Les requêtes Après avoir collecté les données nécessaires et les avoir entreposées dans les tables Access que j ai présenté précédemment, nous pouvons exploiter ces données afin de mesurer les modalités de recours à l apprentissage par les entreprises régionales, identifier et caractériser les ruptures de contrat d apprentissage, analyser plus finement les ruptures de contrat d apprentissage, et mettre en évidence des parcours types d apprentis au sein du dispositif. Ces analyses sont souvent multidimensionnelles, pour obtenir les résultats de ces analyses, la réalisation des requêtes analyse croisée est indispensable, ces requêtes peuvent être classées en trois groupes selon leurs objectifs : Mesure du recours des entreprises à l apprentissage Pour obtenir l identification des établissements régionaux employant chaque année au moins un apprenti, et mesurer l usage de l'apprentissage par les établissements, OREF a fait des requêtes pour répondre aux questions suivantes : Combien d'établissements signent chaque année au moins un contrat d'apprentissage? Quelles sont les caractéristiques de ces établissements? Comment se répartissent ces établissements sur le territoire régional? Quelle est la proportion annuelle des établissements employant au moins un apprenti? Comment évoluent les flux des contrats d'apprentissage au regard de l'évolution de l'emploi? Comment se répartissent annuellement les flux de contrats signés selon les caractéristiques des établissements? Comment se répartissent les contrats d'apprentissage en fonction de la localisation des établissements employeurs? Quelle est l'aire géographique de recrutement des établissements? Quels sont les spécialités et niveaux de qualifications recherchés par les établissements régionaux qui ont recours au dispositif? 14

16 Quel est le niveau d'intégration de l'apprentissage dans le mode de gestion de la main d'œuvre? Quelle est la durée moyenne (en mois) des contrats signés par les établissements pour chaque année? Caractérisation des ruptures de contrats Ces requêtes sont faites pour analyser les ruptures de contrats enregistrées dans la base ICF et leurs ses caractéristiques: Quels sont les taux annuels des ruptures en fonction des caractéristiques des établissements? Quels sont les taux annuels des ruptures en fonction des caractéristiques des contrats? Quel est le volume annuel des ruptures en fonction des caractéristiques des contrats? Quel est le volume annuel des ruptures en fonction des caractéristiques des établissements? Quelle est la part des établissements employeurs qui ont rompu au moins un contrat d'apprentissage au cours de l'année? Quand interviennent les ruptures de contrats? Quels sont les apprentis concernés par les ruptures des contrats? Combien de ruptures selon les caractéristiques des établissements? Caractérisation des apprentis et de leurs parcours Dans ces requêtes, il s agit d identifier des caractéristiques individuelles des apprentis qui signent un contrat d'apprentissage: Quelles sont les caractéristiques individuelles des apprentis (âge, sexe, nombre d apprentis)? Quel est le lieu de formation, dans quelle spécialité de formation, à quel niveau? Où vont-ils travailler, dans quel secteur d activité? Quels sont les parcours des apprentis - à l entrée dans le dispositif (situation avant entrée en apprentissage, niveau du diplôme préparé? - au sein du dispositif (enchaînement de contrats d apprentissage, typologie des parcours) 2. Collecte de données auprès des fournisseurs Les deux principaux fichiers à collecter pour l actualisation de notre base de données sont le fichier de données de gestion de l attribution de l ICF aux entreprises (fichier fourni par la Région) et le fichier d enrichissement de variables concernant les établissements employeurs (fichier fourni par INSEE). 15

17 a. Le fichier de données ICF (Conseil régional Languedoc Roussillon) La provenance de données La région Languedoc-Roussillon gère et attribue l ICF (indemnité compensatrice forfaitaire) aux entreprises qui recrutent et forment des apprentis. Afin d assurer le suivi du programme ICF et le paiement, les services de gestion de l ICF de la région collecte et organise des informations relatives au contrat d apprentissage, à l établissement employeur et à l apprenti. Ces informations sur les caractéristiques réglementaires du contrat proviennent de l enregistrement des déclarations normalisées de contrat d apprentissage (Cerfa FA 13a). Par voie conventionnelle, la Région fournit chaque année à l OREF un fichier qui contient les données ICF mises à jour. Du fait du caractère individualisé des informations contenues dans le fichier ICF, leur exploitation a nécessité une déclaration préalable à la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) par l OREF. Employeurs d'apprentis Organisme d'enregistrement Région Languedoc- Roussillon OREF Contrats d'apprentissage (Cerfa FA 13a) Données des caractéristiques réglementaires du contrat Base de données ICF Ficher de données ICF Figure 4 La source des données du fichier ICF Les variables du fichier ICF Le ficher «ICF contrats 2009» que nous avons collecté cette année, comporte 9859 enregistrements, chaque enregistrement correspondant à un contrat, et contient 36 champs (variables). Ces variables sont : ICF - Année de début du contrat ICF - Date de début ICF - Identifiant Contrat ICF - Nature Contrat ICF - Nature Contrat (Libellé) EMP - Code Siret EMP - Dénomination EMP - Code Naf Niveau 5 EMP - Libellé Naf Niveau 5 EMP - Secteur de l'entreprise EMP - Secteur de l'entreprise (Libellé) ICF - Effectif inférieur à 20 EMP - Taille de l'entreprise (Sésame) APP - Nom APP - Prénom APP - Date de Naissance APP - Sexe APP - Libellé Sexe APP - Code Postal APP - Niveau précédent (Cerfa) APP - Libellé Niveau précédent (Cerfa) APP - Dernier Diplôme obtenu (Cerfa) APP - Dernier Diplôme obtenu (Libellé) APP - Situation Précédente (Cerfa) APP - Situation Précédente Libellé (Cerfa) ICF - Date de début ICF - Date de fin CFA - Code Rne CFA - Nom FOR - Code Formation FOR - Libellé Formation FOR - Source Formation ICF - Date de rupture SER - Code SER - SIRET SER - Dénomination 16

18 b. Le fichier de données établissements employeurs (INSEE) La provenance de données Pour effectuer une analyse plus approfondie sur les caractéristiques des établissements employeurs, l OREF envoie les numéros SIRET des établissements issus du fichier ICF à INSEE, pour lui demander d effectuer un contrôle (procédure dite de SIRETAGE) et un enrichissement de variables. Ensuite l INSEE nous renvoie un fichier toujours sous format.xls qui contient les numéros SIRET des établissements contrôlés et les variables d enrichissement demandées. Cette collaboration entre l OREF et l INSEE sur le projet Apprentissage repose également sur une forme conventionnelle (convention en cours). OREF Numéros SIRET du fichier ICF Variables à enrichir INSEE Contrôle de siret Enrichissement des variables OREF Fichier établissements employeurs Figure 5 La provenance de données du fichier établissements Les variables dans ce fichier Les variables d enrichissement concernent les caractéristiques des établissements demandées par l OREF à l INSEE sont les suivantes: Numéro Siret Catégorie juridique Code commune Code APE Code cessation économique Code cessation administrative Date cessation de l activité Tranche d effectifs Effectifs Code activité saisonnière ou permanente 3. Contrôle de données collectées Pour assurer la conformité des données avant l intégration des nouveaux fichiers à notre base de données, il faut effectuer une phase de comparaison entre les variables et les formats de leurs valeurs dans les fichiers collectés avec ceux de la table Access existante correspondants. a. Comparaison des variables et des formats de leurs valeurs Les variables et les formats de leurs valeurs dans les fichiers que nous recevons chaque année peuvent contenir des légères modifications dues à l utilisation des nouvelles nomenclatures, à l adaptation de nouvelles variables et l abandon d anciennes variables par 17

19 la Région ou l INSEE. Il faut donc comparer les variables et les formats de leurs valeurs dans les fichiers collectés avec ceux contenus dans la table Access «O_ICF_Fiche» de la base Apprentissage. Les principaux changements que nous avons pu constatés sont : Formats de valeur des variables modifiés Nom des variables Exemple de format dans Exemple de format dans la des fichiers collectés table de notre base ICF - Identifiant Contrat S ICF - Nature Contrat (valeur avec un point) APP - Sexe Féminin (lettres accentuées) Feminin «toutes les variables» Donnée non renseignée «vide» Variables ajoutées APP - Libellé Sexe FOR - Source Formation APP - Libellé Niveau précédent (Cerfa) EMP - Denomination APP - Dernier Diplôme obtenu (Libellé) EMP - Code Naf Niveau 5 APP - Situation Précédente Libellé (Cerfa) EMP - Libellé Naf Niveau 5 APP - Code Postal EMP - Secteur de l'entreprise ICF - Année de début du contrat EMP - Secteur de l'entreprise (Libellé) ICF - Nature Contrat (Libellé) Variables supprimées Code APE DateRetourRecrutementCDI Durée_Contrat DateSignatureRecrutementCDI JoursEntrepriseAnnée1 Heure Année 1 JoursEntrepriseAnnée2 Heure Année 2 JoursEntrepriseAnnée3 Heure Année 3 b. Adaptation des formats non conformes et observation des variables modifiées Adaptation des formats non conforme Le changement de format de l identifiant de contrat dans le nouveau fichier ne nous pose pas de problème, nous pouvons garder cette modification. Car nous avons déjà introduit une variable «O_NUMERO» de type NuméroAuto (Incrément automatique des nouvelles valeurs numériques pour cette variable quand un nouvel enregistrement est ajouté) comme identifiant de contrat dans notre table Access. Pour ce qui concerne la nature (le type) du contrat, la Région a adopté une nouvelle table de nomenclature, nous devons normalement importer cette table de nomenclature dans notre base pour connaître cette correspondance, mais le nouveau fichier comporte une variable «Nature Contrat (Libellé)», qui nous dispense de cette nomenclature. Quant au sexe, nous remplaçons la lettre «é» par «e» 18

20 pour obtenir la conformité. Et pour toutes les valeurs «Donnée non renseignée», nous les effaçons et les laissons en vide. Observation des variables modifiées Le service de gestion de l ICF de la Région ajoute cette année au fichier ICF, des nouvelles variables «libellées» à certaines variables dont la valeur est exprimée en code, ce qui nous dispense également de l intégration de la table nomenclature correspondante. Et en même temps, dix valeurs sont supprimées, certaines de ces valeurs supprimées peuvent être obtenues indirectement par un ou plusieurs calculs sur les autres valeurs existantes. Mais pour des valeurs comme «DateSignatureRecrutementCDI» et «Heure Année N», nous ne pouvons plus reconstituer l information, et par conséquent un certain nombre de requêtes deviennent irréalisables. 4. Intégration des données collectées à la base des données Après avoir pris connaissance et analysé la structure de la base de données Apprentissage de l OREF et après avoir effectué les contrôles de cohérence sur les données dans fichiers collectés, nous pouvons commencer à intégrer ces données collectées à la base Apprentissage. Cette intégration est réalisée par requêtes d ajout et de création de table. a. Ajout des données collectées aux tables Access correspondantes Ajout des données du fichier collecté «ICF_ contrats 2009.xls» à la table Access «O_ICF_Fiche_Initiale» Sous Access, il s agit d importer les données à partir du fichier «ICF_contrats 2009.xls» vers notre base de données, et les enregistrer dans une nouvelle table Access dénommée «O_ICF_Fiche_Initiale_2009» : Créer une requête ajout en utilisant le langage QBE (interrogation par l'exemple), ajouter les données de la table «O_ICF_Fiche_Initiale_2009» à la table «O_ICF_Fiche_Initiale». Plus concrètement, cette requête est réalisée par : Dans le ruban d Access, cliquer sur «Créer» «Création de requête» «Ajout», indiquer le nom de table de destination à ajouter des données, soit : table «O_ICF_Fiche_Initiale», et puis dans l interface QBE, préciser la correspondance de chaque variable, entre la table de source et la table de destination. 19

21 Nom de variables source Nom de table source Nom de variables dans la table destination Figure 6 Les détails de la requête ajout Une fois les données de la table «O_ICF_Fiche_Initiale_2009» sont ajoutées à la table «O_ICF_Fiche_Initiale», nous pouvons supprimer la table «O_ICF_Fiche_Initiale_2009», pour éviter la redondance des informations dans notre base de données. Ajout des données du fichier «Fichier Etablissement» à la table «O_Fichier Etablissement» Cet ajout est réalisé de la même manière que l ajout du fichier «ICF_ contrats 2009». Redéfinition des tables d ordre des contrats d apprentissage signés La durée du contrat d apprentissage peut varier de 6 mois à 3 ans. A l'issue d un contrat, il y a des apprentis qui signent un autre contrat d apprentissage avec le même ou un autre employeur, et les employeurs peuvent signer plusieurs contrats dans l année. De ce fait, l OREF a créé une table «O_OrdreContrat des apprentis» qui contient une variable indiquant l ordre de contrat signé par l apprenti, et une autre table «O_OrdreContrat de l'etablissement par anneedebutcontrat» qui contient une variable indiquant si c est le premier contrat signé par l entreprise dans l année. Ces deux tables nous permettent d analyser de manière plus affinée le recours des entreprises à l apprentissage. Comme les données de la table «O_ICF_Fiche_Initiale» sont mises à jour, nous devons donc redéfinir l ordre des contrats signés en considérant les données sur les contrats signés en b. Recherche de doublons après l intégration Quand les fichiers collectés sont intégrés aux tables correspondantes, nous devons faire une requête de recherche de doublons sur ces tables, afin de vérifier s il existe des enregistrements répétitifs. Dans la table «O_ICF_Fiche_Initiale», cette recherche compare l ensemble des valeurs des variables suivantes : ICF - Année du début du contrat ICF - Identifiant Contrat EMP - Code Siret APP - Nom APP - Prénom APP - Date de Naissance Et dans la table «O_Fichier Etablissement», la recherche des doublons compare les valeurs de variable «numéro Siret». 20

22 Si il y a existence de doublons sur les valeurs de variables ci-dessus, nous comparons ensuite les valeurs des autres variables dans ces enregistrements. Si uniquement les valeurs de la variable identifiant «O_NUMERO» sont différentes, nous pouvons donc considérer ces enregistrements sont répétitifs, et supprimer les doublons. c. Création d une table contenant toutes les données principales Afin d éviter de relier chaque fois des tables nécessaires pour réaliser des requêtes d analyse croisées, nous créons une table «générale» dénommée «O_ICF_Fiche» qui contient quasiment toutes les données nécessaires pour la conduite du projet. Cette table est créée par une requête de création de table à partir de la manipulation suivante : Dans le ruban d Access, cliquer sur «Créer» «Création de requête» «Création de table», indiquer le nom de la table à créer «O_ICF_Fiche», ajouter les tables «O_ICF_Fiche_Initiale», «O_Fichier Etablissement», «O_OrdreContrats des apprentis», «O_OrdreContrat des apprentis par anneedebutcontrat» et «O_OrdreContrat de l'etablissement par anneedebutcontrat» à l interface QBE, et les lier comme la figure cidessous : Figure 7 La relation des tables pour créer la table «O_ICF_Fiche» Cette requête de création crée la table «O_ICF_Fiche» qui sera servi directement ou indirectement pour presque toutes nos requêtes d analyse. 21

23 5. Mises à jour des requêtes Près de deux cents requêtes pour mesurer, identifier, caractériser et analyser le fonctionnement de l apprentissage sont déjà mises en place par OREF depuis Après l actualisation des données entreposées dans les tables, les requêtes dépendantes de ces tables doivent également être mises à jour. Dans notre base de données, l exécution d une requête a besoin de l utilisation des résultats des autres requêtes dans la plupart de cas, il faut donc connaître la relation et la dépendance entre les requêtes, et actualiser ces requêtes en ordre de priorité. Intégration des données de fichiers collecté aux tables de la base Apprentissage Tables actualisées Requêtes actualisées Mise à jour des requêtes qui dépendent directement des tables actualisées Mise à jour des requêtes qui dépendent des résultats des requêtes actualisées Requêtes actualisées Figure 8 L ordre de mise à jour des requêtes Cette analyse nous permet de connaitre l ordre d exécution de requêtes pour être sûr que toutes les requêtes sont actualisées correctement. La méthode pour définir cet ordre est la suivante : afficher chaque requête en mode création, nous pouvons constater dans l interface QBE, que la requête affichée a été créée à partir d une (ou plusieurs) table(s) ou requête(s). S il s agit d une requête qui est créée seulement à partir d une (ou des) table(s), nous la renommons en ajoutant un préfixe «R0_», en répétant cette manipulation sur toutes les requêtes. Pour les noms de requêtes qui commencent par «R0_», nous les exécutons en premier ordre de priorité, et dans un second temps pour les autres. Au terme de ces 5 étapes, la collecte et l enrichissement des données auprès des fournisseurs, le contrôle de cohérence des données collectées et leur intégration dans notre base de données, la mise à jour des requêtes en adaptant les données actualisées, la base de données Apprentissage est enfin actualisée. 22

24 III. Création d une interface d interrogation des données Deuxième partie de ma mission de stage, la création de l interface d interrogation de la base de données Apprentissage est réalisée en 6 phases. Cette création débute par une analyse des besoins de l OREF. Ensuite, j ai fait une étude préliminaire sur le système de gestion de base de données relationnelle utilisé par l OREF, le logiciel disponible pour la création de l interface, et la structure de la base de données actuelle. Une fois ces éléments connus, j ai commencé à faire une conception globale de l interface à partir de la technique IHM 3, en prenant en compte la structure, la forme et l événement de l interface. Puis, la conception détaillée de l interface a porté sur des fonctionnalités précises, qui ont été modifiées et améliorées tout au long de la création. Après la réalisation de toutes ces phases, j ai commencé à programmer en VBA Access et aussi en VBA Excel pour certaines fonctionnalités dans l interface. Enfin, la phase de tests, l interface est testée par moi-même pour s assurer qu il n y a pas de problème d exécution, et par les utilisateurs afin de recueillir leurs retours et leurs propositions sur une ou d autres nouvelles fonctionnalités souhaitées ou sur leur facilité d utilisation de l interface. Pour obtenir la version finale, une dizaine d itérations ont été nécessaires sur les phases conception, programmation et tests. Analyse des besoins Etudes préliminaires Conception globale Conception détaillée Programmation Non satisfaction Erreurs d exécution Tests Version finale Figure 9 La démarche de la création de l interface 3 Interface Homme Machine, désigne tout ce qui permet une communication homme/machine. On peut citer tous les périphériques de saisie (clavier, souris, tablette graphique,...), les périphériques d'affichage (moniteur) ainsi que les interfaces graphiques des logiciels. Dans cette création, il s agit d une interface graphique de logiciel. 23

25 1. Analyse des besoins a. Définition globale du problème Le projet «Outil de suivi et d analyse de l apprentissage en Languedoc Roussillon» de l OREF consiste à exploiter finement les données du fichier ICF fournies par le Conseil Régional. L OREF dispose à cet effet de la base Apprentissage, base de données structurée avec une centaine de requêtes pour l analyse multidimensionnelle des modalités de recours des entreprises régionales au dispositif de l apprentissage. Pour faciliter la consultation des résultats des requêtes par les chargés d étude et l équipe technique de l OREF, ainsi que pour simplifier l actualisation la base de données et l exportation les résultats de requêtes par le chargé des statistiques, OREF souhaite développer une interface d interrogation interactive de cette base de données. b. Fonctionnalités attendues pour cette interface Importation de nouvelles données fournies par la région ou l INSEE vers la base de données actuelle. Consultation de résultats de requêtes avec facilité et rapidité. Exportation de résultats vers un ou des fichiers Excel, pour l analyse, la mise en forme, ou la publication. 2. Etude préliminaire a. Structure de la base Apprentissage La première partie de ma mission de stage m a permis de bien connaître la structure de la base de données Apprentissage de l OREF. Cette phase est indispensable pour la création de l interface d interrogation de cette base. b. Principes fondamentaux de VBA Access Access dispose du langage de programmation VBA qui lui permet d étendre ses fonctionnalités pour nous offrir le meilleur de ses performances. VBA présente un environnement de programmation orienté objet. Un objet est une entité autonome possédant des caractéristiques (propriétés : taille, couleur, valeur ) et des comportements (méthodes) qui lui sont propres. Certains objets possèdent une représentation visuelle (Formulaire, Etats ), tandis que d autres ne sont accessibles qu en code VBA (DBEngine, Container ). 24

26 La plupart des objets visuels ont la possibilité de réagir à des événements (sur ouverture, sur clic, après mise à jour ) La programmation VBA permet d induire, en fonction des événements, des comportements particuliers sur les objets par le code : méthodes, procédures et fonctions. Par ce biais, elle facilite l écriture de code car elle repose sur une conception modulaire. Elle permet ainsi une grande souplesse de fonctionnement et une maintenance plus aisée. Données Propriétés Objet Caractéristiques Listes d événements Comportements Code Méthodes Procédures et Fonctions Figure 10 La structure d un objet (en programmation informatique) Evénement : Action utilisateur ou système agissant sur un objet et déclenchant le code correspondant. Méthode : Code prédéfini se rapportant à un type d objet. Procédure : Séquence d instructions ne renvoyant pas de valeur. Fonction : Séquence d instructions renvoyant une valeur. 3. Conception globale Selon le système de gestion de base de données relationnelle utilisé et le logiciel disponible à l OREF, notre interface graphique est réalisée en utilisant l objet d application Formulaire de Access. Le formulaire est un reflet convivial de la table ou la requête à la quelle il est lié. Il facilite la lecture ou la saisie des données dans les différentes tables et requêtes à l aide son interface graphique. 25

27 a. Le principe de l IHM du formulaire Access Dans l objet d application Formulaire, un événement permet d'exécuter une ou plusieurs instructions suite à l'action d'un utilisateur. Lorsque nous cliquons sur un bouton dans l interface, nous produisons une action qui engendre un ou plusieurs événements. Chaque événement possède sa procédure (ensemble de ligne de code écrite en langage VBA) appelée «Procédure événementielle» dans Access. Après l exécution de la procédure, nous obtiendrons un résultat d exécution (réaction). Action Interface Homme Machine Evénement Réaction Figure 11 Le principe d IHM b. La structure de l interface 4 Les principales fonctionnalités demandées à notre interface sont de consulter, d importer et d exporter les résultats des requêtes. Il y a environs 200 résultats de requêtes à consulter et une centaine d intitulé pour ces requêtes à lister dans cette interface. Si nous listons tous ces intitulés dans un formulaire, nous obtenons une fenêtre de formulaire excessivement longue. Donc tout d abord, il faut regrouper les résultats en fonction de leur nature, soit les établissements employeurs et leur recours au dispositif de l apprentissage, les apprentis et leurs parcours et les ruptures de contrats d apprentissage. Nous mettons ces 4 groupes de résultats à consulter dans 4 formulaires indépendants, avec des noms de formulaire respectivement sont : «Employeurs», «Apprentis», «Parcours» et «Ruptures», et les mettons en liaison avec un formulaire «Page d accueil» qui permet de basculer entre l un et l autre de ces 4 formulaires. Les formulaires relatifs à la fonctionnalité d exportation peuvent être accédés par les formulaires de consultation, vice versa. Les manipulations avancées sur la base de données comme la modification des formulaires ou l importation des nouvelles données vers la base 4 La structure de l interface a été modifiée plusieurs fois durant la création de l interface pour la facilité de l utilisation et de l administration, ici c est la dernière version de la structure qui est présentée. 26

28 actuelle, se font à partir du formulaire «Utilisateur avancé» dont l accès est protégé par un mot de passe. Le formulaire «Page d accueil» et tous les autres formulaires peuvent être accédés directement ou indirectement. Exportation Parcours Page d accueil Exportation Ruptures Mot de passe Exportation Apprentis Exportation Employeurs Utilisateur avancé Employeurs Importation Apprentis Ruptures Parcours d apprentis Figure 12 La relation entre les différents formulaires de l interface c. La forme de l interface Pour obtenir les fonctionnalités attendues, notre interface de formulaire contient les contrôles 5 suivants : «Zone de texte» nous permet d entrer des données par l utilisateur de l interface. «Étiquette» sert à décrire les champs ou à ajouter de l'information supplémentaire au formulaire. Nous pouvons utiliser ce contrôle pour lister les intitulés de chaque résultat des requêtes et aussi donner un titre à notre formulaire. «Bouton de commande» est très pratique pour les utilisateurs de formulaires, nous pouvons utiliser un bouton de commande pour démarrer une ou plusieurs opérations. «Zone de liste déroulante», lors de la saisie de données dans des formulaires, il est souvent plus rapide et plus facile de sélectionner une valeur dans une liste que de s'en rappeler et de la saisir manuellement. Une liste de sélections permet également de garantir l'exactitude de la valeur entrée dans un champ. «Trait» sert à séparer les différentes sections d'un formulaire. «Rectangle» permet d'encadrer du texte ou un ou plusieurs champs, et qui nous donne une représentation de l interface plus claire. 5 Contrôle : objet d'interface utilisateur graphique, comme une zone de texte, une case à cocher ou un bouton de commande, qui permet aux utilisateurs de contrôler le programme. Nous pouvons utiliser des contrôles pour afficher des données ou des choix, effectuer une action ou rendre l'interface utilisateur plus lisible. 27

29 «case à cocher» est pour représenter une valeur Oui/Non en cochant ou décochant la case. «Image», il est possible d'insérer des images dans un formulaire, qui sert par exemple à ajouter un logo à l interface En «Mode Création» du formulaire, nous pouvons utiliser la boîte à outil ci-dessous pour ajouter les contrôles nécessaires à notre formulaire. Figure 13 Les contrôles du formulaire De plus, une boîte de dialogue est un composant très utile dans une interface graphique. Celle-ci est constituée d'une fenêtre qui sert à informer l'utilisateur d'un évènement, ou à obtenir une information de la part de l'utilisateur. Ces deux types de boîtes de dialogue sont : Afficher un message dans une boîte de dialogue, attendre que l'utilisateur clique sur un bouton, puis renvoyer une valeur de type Integer qui indique le bouton choisi par l'utilisateur. Afficher une invite dans une boîte de dialogue, attendre que l'utilisateur tape du texte et clique sur un bouton, puis renvoyer le contenu de la zone de texte sous la forme d'une valeur de type String. d. L événement dans l interface Après la création des contrôles dans une interface de formulaires Access, il faut activer l événement pour ces contrôles en y assignant du code, afin que ceux-ci soient fonctionnels. La méthode est : 1. Afficher le formulaire en «Mode Création», puis se positionner sur le contrôle dont nous souhaitons utiliser un événement, pour en afficher «Feuille de propriétés». Dans l exemple ci-dessous, nous voulons utiliser «sur clic» du bouton de commande «Afficher» pour déclencher un événement. 2. Dans l'onglet «Evénement» de la feuille de propriétés, cliquer sur la liste déroulante de «sur clic» et choisir dans la liste [Procédure événementielle]. 28

30 Figure 14 L assignation du code pour contrôle [Procédure événementielle] 3. Toujours dans l'onglet «Evénements», cliquer sur qui est à coté de la liste déroulante. Il y aura une fenêtre VBE (Visual Basic Editor) qui apparaît automatiquement, dans laquelle nous pouvons écrire notre code en langage VBA pour ajouter une procédure à l événement clic sur le bouton «Afficher». Code à écrire Figure 15 La fenêtre VBA pour écriture de code C est la méthode principale pour faire fonctionner des contrôles. 4. Conception détaillée a. L affichage de la page d accueil Le formulaire page d accueil sert à nous guider vers les formulaires qui nous intéressent avec les fonctionnalités que nous souhaitons. Nous voulons donc afficher ce formulaire dès l ouverture de notre base de données, une macro peut réaliser cette action. De plus, pour rendre l interface plus claire et éviter la modification de la structure et le contenu de 29

31 l interface, ou encore la suppression de la table ou de la requête par les utilisateurs non autorisés, il faut masquer le ruban et le volet de navigation de Access dès le lancement de l interface. b. Les fonctionnalités pour faciliter la consultation La démarche à suivre dans les formulaires: 1. Choisir un intitulé de requête à consulter (Avec une liste déroulante) 2. Choisir une valeur dans la liste déroulante 1'. Choisir un intitulé de requête à consulter (Sans liste déroulante) 3. Afficher le résultat de la requête en mode lecture seule Figure 16 La démarche de consultation dans l interface Les contrôles utilisés dans les formulaires de consultation Dans ces formulaires, les intitulés des requêtes sont tous listés, ces intitulés sont créés par le contrôle étiquette. Selon les groupes d indicateurs auquel les requêtes appartiennent, nous utilisons le contrôle rectangle pour regrouper ces intitulés afin d obtenir une vue plus claire. Dans le cas où il existe une série de requêtes en fonction des caractéristiques de l établissement, des caractéristiques du contrat, de l identification de l apprenti ou de l année, nous mettons une zone de liste déroulante pour sélectionner une valeur parmi celles contenues dans la liste. Cette méthode est plus rapide et plus facile que la saisie manuelle et garantit l'exactitude de la valeur entrée dans un champ. A la droite de chaque intitulé, un bouton de commande à cliquer permet d afficher le résultat de la requête correspondante en mode lecture seule. De plus, nous ajoutons également deux boutons en haut à droite du formulaire, un pour revenir à la page d accueil, et un autre pour ouvrir le formulaire d exportation qui correspond à chaque formulaire de consultation (formulaire consultation employeur formulaire exportation employeur, formulaire consultation apprenti formulaire exportation apprenti, formulaire consultation rupture formulaire exportation rupture). 30

32 c. Les fonctionnalités pour exporter les données La démarche à suivre dans les formulaires: 1. Créer un fichier de destination Excel 2. Choisir les requêtes à exporter 3. Exporter les requêtes choisies Etapes non obligatoires : 5. Ouvrir le fichier exporté 4. Mise en forme simple du fichier Excel à partir de Access Figure 17 La procédure d exportation dans l interface Les contrôles utilisés dans les formulaires d exportation Avant d exporter les résultats des requêtes, il faut créer un fichier de destination pour sauvegarder ces résultats, le nom de ce fichier peut être donné par utilisateur, donc il faut avoir une zone de texte pour entrer cette valeur. Une fois le fichier de destination est crée, nous pouvons choisir les requêtes à exporter en cochant la case à cocher devant chaque intitulé de requête. Quand nous avons choisi les requêtes à exporter, nous pouvons cliquer un bouton pour effectuer l événement d exportation. Et aussi, un bouton pour ouvrir ce fichier de destination après l exportation est mis à disposition de l utilisateur. Nous avons également prévu un bouton pour faire une mise en forme simple du ficher exporté si nous le souhaitons. 31

33 d. Les fonctionnalités pour importer les données La démarche à suivre dans les formulaires: 1. Choisir le fichier à importer vers la base 2. Donner le nom d'enregistrement pour les données importées 3. Importer le fichier choisi 5. Mettre à jour les requêtes 4. Mettre à jour les données dans Access Figure 18 La procédure d importation dans l interface Les contrôles utilisés dans les formulaires d exportation Comme dans les formulaires d exportation, des zones de texte sont utilisées pour que l utilisateur puisse entrer le nom du fichier que nous voulons importer, et le nom d enregistrement de ces nouvelles données dans Access. Des boutons de commande exécutent successivement les événements importer, mettre à jour les données et mettre à jour les requêtes dans Access. 5. Programmation Dans ce paragraphe nous traduisons les procédures mises en œuvre pour la création de l interface d interrogation de la base Apprentissage en langage de programmation VBA. a. Normalisation des noms des objets Dans un formulaire, chaque contrôle possède un nom, nous pouvons le renommer par nous même, mais il faut respecter la convention de dénomination pour les objets. La raison majeure qui incite à respecter cette convention est la nécessite de standardiser la structure et le style du code du programme afin de faciliter la relecture pendant la programmation. De plus, à l issue de ma mission de stage, le respect de cette convention facilitera le transfert de connaissance au pôle Statistique de l OREF grâce à une lecture claire et rapide du programme ainsi élaboré. 32

34 De manière générale, un objet est nommé en deux parties : le préfixe+le nom de description. Quelques préfixes utilisés pour un objet de type «contrôle» dans notre programmation : lbl Label : étiquette txt Textbox : zone de texte cmd CommandButton : bouton de commande lst Listbox : zone de liste déroulante chk CheckBox : case à cocher b. Utilisation de macro AutoExec La tâche ouverture du formulaire page d accueil peut être automatisée par une macro. Pour que cette macro soit exécutée automatiquement lors de l ouverture de notre fichier Access, il faut obligatoirement la nommer comme «AutoExec». De plus, nous souhaitions masquer le ruban et le volet de navigation en même temps à l ouverture du fichier, nous pouvons donc ajouter ces deux tâches à la macro «AutoExec». Tâche ouvrir formulaire page d accueil En mode création de la macro «AutoExec», choisir l action OuvrirFormulaire dans la liste déroulante, écrire le nom du formulaire, type d affichage et mode de fenêtre dans la colonne arguments, comme la figure ci-dessous. Figure 19 La création de la macro d ouverture de formulaire Tâche masquer le ruban Pour masquer le ruban, il suffit d ajouter une action et des arguments dans la ligne suivante de la première tâche. Choisir ExécuterCode comme action, et indiquer MasquerRuban () comme arguments. MasquerRuban () n est pas une fonction d Access, nous l avons créer dans un objet module d Access, selon le code suivant : Public Function MasquerRuban() DoCmd.ShowToolbar "Ribbon", actoolbarno End Function Tâche masquer le volet de navigation Pour masquer le volet de navigation, comme la tâche précédente, choisir ExécuterCode comme action, et indiquer MasquerTable () comme arguments, avec le code suivant: 33

35 Public Function MasquerTable() DoCmd.SelectObject actable,, True DoCmd.RunCommand accmdwindowhide End Function c. Propriétés et méthodes d objets et fonctions utilisés dans le code Dans la phase programmation de l interface, les propriétés d objets sont utilisées pour définir les caractéristiques d'un objet telles que sa taille, son emplacement à l'écran, ou son état, etc. Les méthodes d objets définissent les procédures agissant sur un objet et les fonctions exécutent des tâches spécifiques au sein d un programme Visual Basic. Dans la suite, je présente les propriétés et méthodes d objets et les fonctions importantes utilisées dans chaque formulaire. Formulaire page d accueil Accéder aux formulaires consultation ou exportation DoCmd.OpenForm "Employeur" L objet DoCmd exécute des actions 6 Microsoft Access à partir de Visual Basic. La méthode OpenForm exécute l'action Ouvrir Formulaire dans Visual Basic. DoCmd.Close acform, "Accueil" La méthode Close permet de fermer une fenêtre Microsoft Access spécifique, acform représente le type d objet Access est un formulaire. Accéder au formulaire utilisateur avancé mdp = InputBox("Entrez le mot de passe:") La fonction InputBox affiche une invite dans une boîte de dialogue, attend que l'utilisateur tape du texte, puis renvoie le contenu de la zone de texte sous la forme d'une valeur de type string vers la variable «mdp» A l aide d une structure décisionnelle If Then Else End If qui vérifie la valeur entrée, si ce qui est correspond à la valeur attendue, elle exécute l action ouvrir du formulaire utilisateur avancé, sinon affichage d un message erreur par une ligne de code suivante : MsgBox "Mot de passe incorrect!" La fonction MsgBox affiche un message dans une boîte de dialogue. Formulaire consultations 6 Action : une instruction autonome peut être associée à d'autres actions pour automatiser des tâches. 34

36 Sélectionner une valeur dans la liste déroulante lstid2.value La propriété Value peut prendre le texte affiché dans la section zone de texte de la liste déroulante. A aide d une structure décisionnelle Select Case, elle exécute un des blocs d'instructions indiqués pour ouvrir une requête correspondante, selon la valeur affichée dans la zone de liste déroulante. Ouvrir une requête en mode lecture seule DoCmd.OpenQuery "2-Employeur_R2-1_RepEtabparSectActEtAnnee",, acreadonly La méthode OpenQuery exécute l'action Ouvrir Requête dans Visual Basic, acreadonly permet d ouvrir un formulaire en lecture seule. Formulaire exportation Dans ce formulaire, il concerne les objets et le langage VBA de Microsoft Excel. Pour que le code VBA Excel soit fonctionnel en Access, il faut intégrer la bibliothèque d objets de Excel à l application Access. 1. Ajouter la bibliothèque des objets d Excel 2. Manipuler Excel en utilisant fonction VBA Excel Figure 20 La manipulation d objets de Excel à partir de Access Dans Access Visual Basic Editor, «Outils» «Références», ajouter «Microsoft Excel 12.0 Object Library». De plus, nous voulons ouvrir un fichier Excel en cliquant sur un bouton depuis notre interface, ceci concerne une action sur le système d exploitation Windows, donc il faut aussi ajouter «Windows Script Host Object Model» dans les références. Créer un fichier de destination pour sauvegarder les résultats Dim xlapp As Excel.Application Set xlapp = CreateObject("Excel.Application") La fonction CreateObject permet de créer un nouvel objet, et l argument de la fonction qui précise le type d objet à créer est une application Excel. Dim xlbook As Excel.Workbook 35

37 Set xlbook = xlapp.workbooks.add La propriété Workbooks représente l'ensemble des classeurs, et la méthode Add crée un nouveau classeur, qui devient le classeur actif. username = Environ("UserName") chemin = "C:\Documents and Settings\" & username & "\Bureau\" & txtnomdufichier.value & ".xls" La fonction Environ avec argument UserName, qui prend le nom de l utilisateur de la session Windows actuelle. A l aide de ce nom de l utilisateur, nous pouvons obtenir le chemin d accès du «Bureau» quelque soit l utilisateur de l interface. xlbook.saveas chemin xlapp.quit La méthode SaveAs enregistre les modifications effectuées dans le classeur, ici nous n avons pas de modification, donc nous enregistrons simplement le fichier créé. La méthode Quit quitte Microsoft Excel. Exporter les résultats des requêtes choisies DoCmd.TransferSpreadsheet acexport, 8, "6-Apprenti_R1-1a_Nb Apprenti par année", chemin, False, "NbAppparAnnée" La méthode TransferSpreadsheet avec son type de transfert acexport exécute l action exportation, exporte le résultat de chaque requête vers une feuille de calcul Excel. Une structure décisionnelle If Then ElseIf Then End If, elle, exécute des instructions indiqués pour exporter les résultats correspondantes, selon les valeurs des cases à cocher (quand une case est cochée, sa valeur égale à -1). Ouvrir le fichier exporté ShellExecute Me.hwnd, "open", chemin, "", CurrentProject.Path, 1 La fonction ShellExecute de l'api Windows permet d'ouvrir un fichier dont l'extension est connue de l'explorateur de Windows. L'objet CurrentProject fait référence au projet de la base de données Microsoft Access, nous pouvons utiliser la propriété Path (Chemin Accès) pour déterminer l'emplacement de stockage des données d'un projet Microsoft Access ou d'une base de données Access. A partir de ce chemin Access, nous ouvrons le fichier exporté. Mise en forme simple du fichier exporté Cette mise en forme du ficher exporté consiste à copier les contenus de chaque feuille de calcul Excel vers une seule feuille. 36

38 ligne = xlbook.sheets(1).[a65536].end(xlup).row + 4 La propriété End avec le paramètre xlup qui trouve la dernière cellule non vide dans la colonne a située en haut de la cellule a , la propriété Row renvoie le numéro de ligne de la cellule trouvé, et cette manipulation est fait sur la feuille de calcul Sheets(1) du classeur xlbook. xlbook.sheets(cc).usedrange.copy xlbook.sheets(1).cells(ligne, 1) La méthode Copy permet de copier la plage utilisée (UsedRange) dans la feuille de calcul Sheets(cc) vers la feuille de calcul Sheets(1), dont l emplacement de collage dans la feuille de calcul Sheet(1) commence à partir de la cellule Cells(ligne, 1). For cc = 2 To BB Step 1 HH = xlbook.sheets(1).[a65536].end(xlup).row + 2 xlbook.sheets(cc).usedrange.copy xlbook.sheets(1).cells(ligne,1) Next cc La propriété Count compte le nombre de feuille de calcul dans un classeur. Une boucle For To Next est utilisée pour parcourir tous les feuilles de calcul utilisées en faisant la manipulation «copier-coller». Formulaire importation Importer les nouvelles données DoCmd.TransferSpreadsheet acexport, 8, txtnome.value, txtnoma.value, True La méthode TransferSpreadsheet exécute l'action Transférer Feuille Calcul dans Visual Basic, acimport signifie que le type de transfert est importation, txtnome.value et txtnoma.value prennent respectivement les textes entrés dans les zones de texte pour le nom du fichier à importer et le nom d enregistrement dans Access. Formulaire utilisateur avancé Dans ce formulaire, nous avons une possibilité d afficher le ruban et le volet de navigation, pour modifier la structure et la fonctionnalité de l interface, ajouter ou supprimer des tables ou requêtes. Afficher le ruban DoCmd.ShowToolbar "Ribbon", actoolbaryes 7 Le nombre de ligne maximal pour une feuille de calcul de format «.xls» (version Excel 2003) est

39 La méthode ShowToolbar exécute l'action Afficher Barre Outils dans Visual Basic, avec le paramètre Nom Barre Outils est Ribbon, et actoolbaryes signifie la barre d'outils doit être affichée. Afficher le volet de navigation DoCmd.SelectObject actable,, True La méthode SelectObject exécute l'action Sélectionner Objet dans Visual Basic, qui sélectionne l objet table d Access (actable) à visualiser. 6. Tests Le but de la phase de tests est de trouver un nombre maximum de comportements problématiques dans cette interface et de revenir aux phases conception et programmation pour les corriger. Les tests visent à s assurer que notre interface réagit de la façon prévue et que celle-ci est conforme aux attentes des utilisateurs. Pour le cas spécifique de notre interface, cinq niveaux de tests ont été mis en œuvre : les tests unitaires, tests d intégration, tests système, tests de non régression et tests d acceptation. tests unitaires tests d intégration tests système tests de non régression tests d acceptation Figure 21 Les cinq niveaux de tests a. Tests unitaires Il s agit des tests de procédures et de composants. Les exécutions de procédure sont effectuées à la fin de l écriture de chaque partie de code correspondant pour vérifier s il existe des erreurs d exécution. En cas d erreur, le Visual Basic Editor nous fournit une fenêtre d exécution (en cliquant Ctrl+G pour la lancer) qui peut réaliser les tests de code partie par partie. 38

40 b. Tests d intégration Des tests d'intégration se déroulent suivant les tests unitaires. Les tests d'intégration ont pour le but de valider le fait que toutes les parties développées indépendamment fonctionnent bien ensemble et de façon cohérente. c. Tests système Ce sont les tests sur l ensemble de la combinaison de l interface avec le système d exploitation utilisé (Windows XP ou Vista), avec les logiciels de support disponibles (Excel, Access version 2003 ou 2007). Dans des environnements où le système d exploitation ou les logiciels de support sont différents de ceux de l environnement de développement, nous testons les fonctionnalités et la visualisation à l écran de notre interface afin de valider son adéquation à l ensemble de ces spécifications. d. Tests de non régression Après avoir corrigé les comportements problématiques que nous avons trouvés dans les tests précédents, il faut vérifier que les corrections ou évolutions dans le code n ont pas créé d anomalies nouvelles. Ce sont les buts des tests de non régression. e. Tests d acceptation Il est possible que les besoins énoncés au début de la création de l interface ne reflètent pas les fonctionnalités réelles ou les vraies performances requises par l'utilisateur. C'est le genre de situation que met en évidence le test d'acceptation, qui consiste en une démonstration des fonctionnalités faite aux utilisateurs, pour demander si l interface est conforme aux leurs attentes. 39

41 IV. Automatisation du traitement des résultats de l exploitation des données La troisième partie de ma mission de stage a consisté à développer pour le compte de l OREF une procédure de traitement automatisé des résultats de l exploitation des données de la base Apprentissage. La démarche adoptée pour ce développement est similaire à celle mise en œuvre pour la création de l interface d interrogation présentée précédemment. Ce développement a connu 5 phases qui sont : l analyse des besoins de l OREF, le choix de logiciel et de méthode pour développer, la conception de l outil, la programmation et la phase de tests. 1. Analyse des besoins Lorsque que les résultats des requêtes sont exportés via l interface d interrogation, nous pouvons les imprimer. Si nous prenons un exemple, le nombre d'établissements régionaux qui signent chaque année au moins un contrat d'apprentissage, par bassin emploi et par année 8, l aperçu de l impression est le suivant : Bassin Emploi Carcassonne Limoux Narbonne Alès-la Grand Combe Bagnols-sur- Cèze Ganges-Le Vigan Nîmes Béziers-Saint Pons Montpellier Lodève Sète Lozère Céret Perpignan Prades NC Figure 22 Aperçu de l impression des résultats de requêtes exportés (avant traitement) 8 Le tableau présenté ici est incomplet, nous ne prenons que les résultats de l année 2003 à 2006, à cause de la largeur de page restreinte pour ce rapport. 40

42 Afin de transmettre un résultat d exploitation plus clair et significatif aux décideurs et acteurs régionaux concernés par le suivi et le pilotage de l apprentissage, l OREF doit le mettre en forme, appliquer des traitements statistiques simples et le mettre en page. La mise en forme consiste à attribuer un titre aux tableaux obtenus, à la mise en caractères gras des en-têtes de colonne, à définir une couleur de fond, et tracer de bordures du tableau. Le traitement statistique simple comporte le calcul des sommes de chaque colonne de valeurs, la détermination de la part relative (en %) pour chaque valeur dans une même colonne par rapport à leur somme, et la mesure des évolutions des valeurs par rapport aux années précédentes. La mise en page consiste à ajouter le logo de l OREF sur le document à imprimer, un titre à l en-tête de page, un numéro de page au pied de page, à redimensionner les tableaux pour pouvoir être imprimés dans une seule page A4, et à répéter l en-tête de colonne sur une nouvelle page dans le cas d un tableau qui ne peut pas être imprimé sur une seule page. Le nombre de résultats de requêtes à traiter simultanément peut varier d une dizaine à une centaine selon la demande, ces mises en forme, traitements et mises en page répétitifs demande un temps d exécution considérable. Donc, l OREF souhaite de développer un outil qui permet d automatiser ces manipulations répétitives. 2. Choix de logiciel et de méthodologie pour le développement Le choix du logiciel le plus adapté pour réaliser ce développement s est porté sur Microsoft Excel. Ce choix s est fait en fonction de plusieurs critères : les logiciels disponibles à l OREF, le format du fichier d enregistrement des tableaux de résultat de l exploitation des données, la capacité et la simplicité de réalisation de calculs statistiques, la capacité à mettre en forme des tableau. Et comme VBA est un puissant complément de Microsoft Excel, nous choisissons donc le VBA Excel pour développer notre outil de traitement automatique des résultats de l exploitation des données de la base Apprentissage. a. Microsoft Excel Microsoft Excel est un tableur composé de lignes, 256 colonnes (jusqu'à la version 2007), dont le maximum de feuilles par classeur est limité par la quantité de mémoire disponible. Il fait partie de la suite Microsoft Office et est depuis sa version 5 (1993) le tableur dominant sur ces plateformes. Les fichiers produits à l'aide de ce logiciel portent l'extension.xls (.xlsx à partir de la version 2007). Cette application est un tableur ; autrement dit, elle se présente sous forme de tableaux structurés en lignes et colonnes dans des onglets séparés avec, pour chaque cellule qui compose chaque feuille, des caractéristiques particulières pour les calculs, des outils de génération de graphiques, des outils d'analyse 41

43 croisée dynamique et un module de programmation par macro ou en développement direct avec le langage Visual Basic pour Application (VBA). b. VBA Excel VBA est un langage de programmation commun à toutes les applications de la suite Microsoft Office, et sous Excel, l utilisation du langage VBA nous permet : d automatiser des actions répétitives : VBA permet d effectuer en une seule opération un nombre important de commande Excel. d interagir sur les classeurs d Excel : le contenu et la présentation de tous les éléments contenus dans un classeur (feuilles, cellules, graphiques ) peuvent être modifiés par du code VBA. de créer des formulaires personnalisés : les formulaires sont des boites de dialogue composées de contrôles ActiveX (zones de texte, listes déroulantes ) auxquelles peut être associé du code VBA. Les formulaires permettent de créer des interfaces conviviales pour la saisie ou l affichage d informations. de personnaliser l interface d Excel : de nouveaux menus et de nouvelles commandes peuvent être ajoutés à l interface. Du code VBA peut être associé à des raccourcis-clavier, des icônes de modifier les options d Excel : à chaque option d Excel correspond une propriété d un objet VBA. Par exemple, la police par défaut peut être modifiée à partir des propriétés StandardFond (police) et StandardFondsize (taille de la police) de l objet Application. c. Concepts de programmation VBA Excel Le VBA Excel utilise la programmation orientée objet. Pour comprendre et utiliser un modèle objet Excel, il faut connaître et d'assimiler trois concepts : Concept Description Exemple Objet Une «chose» Feuille de calcul Méthode Ce que peut faire une «chose» Ajouter une «chose» Propriété Caractéristique d'une «chose» Nom Figure 23 Les trois concepts de la programmation orientée objet Nous pouvons classer tout ce qui nous entoure en objets, méthodes et propriétés. Par exemple, considérons qu'une voiture est un objet. Un objet Voiture dispose de méthodes ou de choses qu'il peut faire, comme Conduire, Démarrer, Tourner à gauche ou Tourner à droite. Un objet Voiture dispose également de propriétés qui le décrivent : sa couleur est rouge et le nombre de phares est deux. Et par un exemple en code VBA que nous pouvons identifier les objets, les méthodes et les propriétés : Set FeuilleCalcul = ActiveWorkbook.Worksheets.Add Range("B1").Value = "Nouvelle feuille de calcul" 42

44 Ce code contient trois objets. Le premier est FeuilleCalcul, qui représente un objet Worksheet (Feuille de calcul). Le second est l'objet ActiveWorkbook, qui représente le classeur actif. Le troisième est l'objet Range, qui représente une plage de cellules de la feuille de calcul. Ces objets peuvent facilement être comparés à des «choses». En fait, le modèle objet Excel correspond à une simple liste d'objets utilisables pour la programmation Excel. A chaque première utilisation d'un objet, il faut commencer par écrire le mot clé Set. Étant donné que les objets occupent beaucoup de mémoire dans l'ordinateur, le mot clé Set alloue l'espace mémoire requis pour l'objet. Nous pouvons nommer les objets par nous même. Dans l'exemple ci-dessus, nous avons nommé l objet Worksheet FeuilleCalcul. Excel a ensuite créé l'objet ThisWorkbook. Cet objet apparaît maintenant dans la liste de la fenêtre Projet, sous Microsoft Excel Objets. A chaque objet est associée une méthode. Dans notre exemple, la méthode Add est associée à l'objet FeuilleCalcul. Pour utiliser une méthode, il suffit d'ajouter un point entre l'objet et la méthode. Par exemple, Worksheets.Add. Comme décrit précédemment, une méthode est «ce qu'une chose peut faire». Dans notre cas, une nouvelle feuille de calcul est ajoutée à l'objet ActiveWorkbook. Comme pour la méthode, une propriété est toujours associée à un objet. Ici, Value est associée à l'objet Range. Pour utiliser une propriété, il suffit d'ajouter un point entre l'objet et la propriété. d. Objets dans un projet Excel Pour développer un outil d automatisation en utilisant Microsoft Excel, nous devons interagir avec les objets fournis par le modèle objet Excel. Les objets les plus importants sont : Application, Workbook, Worksheet et Range. Le modèle objet suit étroitement l'interface utilisateur. L objet Application représente l'application entière et chaque objet Workbook contient une collection d'objets Worksheet. A partir de là, l'abstraction principale représentant les cellules est l'objet Range, qui nous permet d'utiliser des cellules individuelles ou des groupes de cellules. Application Workbook Dialog Worksheet Chart Range Window Figure 24 Architecture hiérarchique de quelques objets principaux de Excel 43

45 Objet Application L'objet Application d'excel représente l'application Excel. L objet Application contient une grande quantité d'informations sur l'exécution de l'application, les options appliquées à cette instance et les objets de l'utilisateur actuel ouverts dans l'instance. Objet Workbook L'objet Workbook représente un classeur unique dans l'application Excel, qui est membre de la collection Workbooks. La collection Workbooks contient tous les objets Workbook ouverts actuellement dans Microsoft Excel. Objet Worksheet L'objet Worksheet est membre de la collection Worksheets. La plupart des propriétés, méthodes et événements de Worksheet sont strictement identiques, ou similaires, aux membres fournis par les objets Application ou Workbook. Objet Range L'objet Range est l'objet que nous utiliserons le plus fréquemment dans les applications Excel. Avant de pouvoir manipuler une zone dans Excel, nous devons la spécifier comme étant un objet Range et travailler avec les méthodes et les propriétés de ce dernier. Un objet Range représente une cellule, une ligne, une colonne, une sélection de cellules contenant un ou plusieurs blocs de cellules (qui peuvent être contigus ou non) ou encore un groupe de cellules sur plusieurs feuilles. 3. Conception des étapes de traitements des résultats Pour automatiser la mise en forme et le traitement statistique simple des résultats de l exploitation des données (les résultats de requêtes exportés par l interface d interrogation des données créée dans la deuxième partie de ma mission de stage), les 6 étapes de traitements suivantes vont effectuer, pour chaque tableau croisé à traiter: 1. Importer le tableau à traiter vers le fichier Excel «Outil de traitement automatique» qui contient les boutons de commande avec des modules et des macros associées. 2. Mettre en forme le tableau : mettre les en-têtes de colonne en gras, leur définir un couleur de fond, et tracer des bordures du tableau. 3. Calculer les sommes de chaque colonne de valeurs, en ajoutant une ligne qui contient ces sommes en dessous du tableau original. 4. Calculer les pourcentages de chaque valeur dans une même colonne par rapport à leur somme, en créant un nouveau tableau qui contient ces pourcentages en dessous du tableau original. 5. Dans le cas où les en-têtes de colonne du tableau concernent des années, calculer les évolutions des valeurs par rapport celles de l année précédente, en créant un nouveau tableau qui contient ces évolutions en dessous du tableau des pourcentages. 6. Mettre en page : ajouter un logo de l OREF, ajouter le titre du projet à l en-tête de page et un numéro de page au pied de page, répéter la ligne qui contient l en-tête de colonne en haut de page dans le cas d un tableau qui ne peut pas être imprimé dans 44

46 une seule page. Finalement, remplacer le titre provisoire du tableau par un titre complet. Ces mises en forme et traitements statistiques simples des résultats de requêtes exportés sont automatisés par des macros et des modules écrits par langage VBA, et leur exécution se fait par des clics de boutons créés par la fonctionnalité «Développeur» de Excel. Dans le cas de plusieurs tableaux à traiter simultanément, les tableaux sont importés individuellement vers des feuilles de calcul différentes dans le fichier Excel «Outil de traitement automatique», et les 6 étapes de manipulations citées plus haut vont se répéter dans chaque feuille de calcul afin de traiter tous les tableaux en même temps. Importation des tableaux à traiter Mise en forme des tableaux importés Calcul de sommes des valeurs de chaque colonne Mise en page des tableaux traités Calcul d'évolution des valeurs Calcul de pourcentages de chaque valeur Figure 25 Les étapes du traitement des résultats des requêtes 4. Programmation Après la phase de conception des différentes étapes de traitement des résultats, nous pouvons commencer à programmer. Pour chacune de ces étapes, je présente ici les principales propriétés et méthodes d objets utilisées, en citant quelques lignes de code représentatif. a. Importation de tableau à traiter Importer un tableau à traiter dans un fichier Excel vers notre Outil (créé sous Excel) : peut être obtenu par copier une plage rectangulaire des cellules utilisées et la coller dans une feuille de calcul dans notre outil. Workbooks("fichier à mise en forme.xls").worksheets(j).usedrange.copy _ Application.Workbooks("Mise en forme.xls").worksheets(j + 1).Range("A1") La méthode Copy permet de copier les cellules utilisées dans la j ème feuille de calcul du fichier Excel "fichier à mise en forme.xls", et les coller vers la plage de cellules à partir de la 45

47 cellule A1 dans la j+1 ème feuille de calcul du fichier "Mise en forme.xls". La structure de ces deux lignes de code est suivante: Objet Workbook.Objet Worksheet. Propriété UsedRange. Méthode Copy Objet Application. Objet Workbook.Objet Worksheet.Objet Range Insérer un titre provisoire du tableau dans la cellule A1 : ce titre prend le nom de l onglet de la feuille de calcul du fichier source qui contient le tableau correspondant (ce nom de la feuille est déjà prédéfini par nous, dans la création de l interface). Sheets(i).Select Rows("1:1").Select Selection.Insert Shift:=xlDown, CopyOrigin:=xlFormatFromLeftOrAbove Range("A1").Select ActiveCell.FormulaR1C1 = Workbooks("fichier à mise en forme.xls").worksheets(i).name La méthode Select permet de choir une cellule ou une plage de cellules où nous effectuons une(des) manipulation(s). La méthode Insert avec des paramètres Shift et CopyOrigin permet d insérer une plage de cellules et de déplacer les autres cellules pour créer de l'espace. La propriété Name prend le nom de la i ème feuille de calcul du fichier Excel "fichier à mise en forme.xls". A l aide de ces manipulations, le tableau à traiter est importé vers notre Outil de traitement et prend la forme ci-dessous : Figure 26 Aperçu du tableau importé dans l Outil de traitement 46

48 b. Mise en forme du tableau et calcul des sommes Choisir la position du titre de tableau, et le mettre en caractères gras : Sheets(i).Select Range("A1").Select Selection.Font.Bold = True Le type de la valeur de la propriété Font.Bold est booléen, sa valeur est true si ce Font (Définition d un format spécifique pour le texte, notamment la police, la taille et les attributs de style) est en caractère gras ; sinon, false. Trouver la position de l en-tête de colonne, le mettre en gras, et définir une couleur de fond : Dim colonnevg As Integer colonnevg = Sheets(j).Range("IV2").End(xlToLeft).Column Range(Cells(2, 1), Cells(2, colonnevg)).select Selection.Font.Bold = True Selection.Interior.Color = Le nombre maximal de colonnes pour un tableur de format.xls est 256 (le titre de la 256 ème colonne est IV), et l en-tête de colonne du tableau se trouve dans la deuxième ligne. Pour trouver la position de l en-tête de colonne, nous cherchons la première cellule qui est non vide à partir de la cellule IV2 (soit : cellule(2,256)) vers gauche. Donc la plage de cellules qui contient l en-tête de colonne est de cellule(2,1) à cellule(2, colonnevg). Nous sélectionnons cette plage puis définissons sa police en gras en utilisant la propriété Font.Bold et sa couleur de fond à l aide de la propriété Interior.Color. Définir et tracer les bordures du tableau Range(Cells(2, 1), Cells(ligneM, colonnevg)).select Selection.Borders(xlDiagonalUp).LineStyle = xlnone With Selection.Borders(xlEdgeLeft).LineStyle = xlcontinuous.colorindex = 0.TintAndShade = 0.Weight = xlthin End With Pour tracer les bordures du tableau, il faut d abord définir les limites à tracer. Ceci requiert le recours à la même méthode que la définition des en-têtes de colonne. La propriété Borders de l objet Range avec ses index : xldiagonaldown, xldiagonalup, xledgebottom, xledgeleft, xledgeright, xledgetop, xlinsidehorizontal, et xlinsidevertical, nous permettent de définir les bornes en haut, en bas, à gauche et à droite, ainsi que les traçages intérieurs horizontaux et verticaux. 47

49 Calculer les sommes de chaque colonne de valeurs, et définir un groupe de cellules pour placer ces sommes : For h = 2 To colonnevg Step 1 For k = 3 To lignem Step 1 Sheets(j).Select Range(Cells(ligneM + 1, h), Cells(ligneM + 1, h)).select ActiveCell.Value = ActiveCell.Value + Cells(k, h).value Next k Next h Deux boucles permettent de parcourir les valeurs du haut vers le bas pour chaque ligne, et de droite à gauche pour chaque colonne, et de répéter l action sommer. Ajuster la hauteur et la largeur des cellules du tableau, pour que la dimension des cellules dans chaque colonne soit identique : Range(Cells(2, 1), Cells(ligneM, colonnevg)).select Selection.Rows.AutoFit Selection.Columns.AutoFit La méthode AutoFit modifie la largeur des colonnes ou la hauteur des lignes d une plage de cellules sélectionnée pour l'ajuster au mieux. colonnevg = Sheets(j).Range("IV2").End(xlToLeft).Column lignem = Sheets(j).Rang e("a65536").en d(xlup).row Figure 27 Aperçu du tableau après mise en forme et calcul de sommes 48

50 c. Calcul des pourcentages et les évolutions Copier les en-têtes de colonne et de ligne du tableau ci-dessus (cf. b.), et les coller en dessous du tableau importé pour créer un nouveau tableau qui contient les pourcentages de chaque valeur dans une même colonne par rapport à leur somme : 'copier et coller en-tête de ligne Range(Cells(2, 1), Cells(2, colonnevg2)).select Selection.Copy Range(Cells(ligneM2 + 3, 1), Cells(ligneM2 + 3, 1)).Select ActiveSheet.Paste La méthode Paste colle les contenus copiés vers la plage de cellules sélectionnée. Calculer les pourcentages de chaque valeur dans une même colonne par rapport à leur somme : For k = 2 To colonnevg2 Step 1 For i = 3 To lignem2 Step 1 Range(Cells(ligneM2 + i + 1, k),cells(lignem2 + i + 1, k)).select pc1 = Range(Cells(i, k), Cells(i, k)).value pc2 = Range(Cells(ligneM2, k), Cells(ligneM2, k)).value ActiveCell.FormulaR1C1 = pc1 / pc2 Next i Next k La propriété FormulaR1C1 renvoie une constante ou une formule dans la cellule active. Calculer les évolutions des valeurs par rapport à celles de l année précédente : For k = 3 To colonnevg3 Step 1 For i = 3 To lignedmax Step 1 Range(Cells(ligneM3 + i + 1, 2),Cells(ligneM3 + i + 1, 2)).Select ActiveCell.Value = "-" Range(Cells(ligneM3 + i + 1, k),cells(lignem3 + i + 1, k)).select c1 = Range(Cells(i, k - 1), Cells(i, k - 1)).Value c2 = Range(Cells(i, k), Cells(i, k)).value If c1 <> 0 And Range(Cells(i, k - 1), Cells(i, k - 1)) <> "" _ And Range(Cells(i, k), Cells(i, k)) <> "" Then c = (c2 - c1) / c1 ActiveCell.FormulaR1C1 = c Else ActiveCell.FormulaR1C1 = "-" End If Next i Next k Tester si l en-tête de colonne du tableau est libellé en années, si c est le cas, calculer les évolutions de chaque valeur par rapport à celle de l année précédente et créer un nouveau tableau qui contient ces évolutions en dessous du tableau de pourcentage. 49

51 La démarche de copier les en-têtes de colonne et de ligne du tableau est identique que celle du tableau de pourcentage. Dans le calcul, les valeurs contenues dans la première colonne du tableau, de même que les cellules où les valeurs sont égales à 0, ne font pas l objet d un calcul d évolution. Dans ces deux cas, nous considérons que ces évolutions sont sans objet et notons "-" dans le tableau correspondant. Figure 28 Aperçu du tableau de pourcentage et d évolution 50

52 d. Mise en page Ajouter un logo de l OREF, ajouter le titre du projet à l en-tête de page et un numéro de page au pied de page. Sheets(i).Select With ActiveSheet.PageSetup.LeftHeader = "&G".CenterHeader ="&""-,Gras""Outil de suivi et d analyse de l apprentissage en Languedoc-Roussillon".CenterFooter = "Page &P de &N" End With L'objet PageSetup contient tous les attributs de mise en page en tant que propriétés. Les propriétés LeftHeader, CenterHeader, CenterFooter représentent respectivement les contenus pour la section gauche, centre de l'en-tête et centre du pied de page. Répéter la ligne qui contient l en-tête de colonne en haut de page dans le cas d un tableau qui ne peut pas être imprimé dans une seule page. Sheets(i).Select With ActiveSheet.PageSetup.PrintTitleRows = "$2:$2".PrintTitleColumns = "" End With La propriété PrintTitleRows définit la ligne contenant les cellules qui doivent être répétées en haut de chaque page. Remplacer le titre provisoire du tableau par un titre complet : Cells.Replace What:="Emp_rep_etab_par_BE_et_annee ", Replacement:="Nombre d établissement regionaux signent chaque annee au moins un contrat d apprentissage par bassin emploi ", LookAt:=xlPart, SearchOrder:=xlByRows, MatchCase:=False, SearchFormat :=False, ReplaceFormat:=False Pour la méthode Replace, le paramètre What désigne la chaîne à rechercher par Microsoft Excel et le paramètre Replacement désigne la chaîne de remplacement. 51

53 Figure 29 Aperçu du tableau en mode mise en page - l en-tête de page Figure 30 Aperçu du tableau en mode mise en page - le pied de page et l en-tête de colonne à répéter en haut de page 52

54 5. Test Nous prenons les tableaux dont la dimension ou/et le type sont différents pour tester notre outil de traitement. Les tests unitaires sur chaque étape de traitement de tableau sont effectués à la fin de l écriture de chaque partie de codes correspondants. Les tests d'intégration sont faits dès la fin du développement de l outil afin de s assurer que toutes les parties développées indépendamment fonctionnent bien ensemble et de façon cohérente. Au cours des tests système, nous avons testé le fonctionnement de l outil sous Excel 2007 et 2003 et avons trouvé une incompatibilité sous Excel 2003 pour l outil développé sous Excel Nous revenons dans la phase de programmation pour réparer le défaut de compatibilité en modifiant le programme. Finalement, nous avons effectué les tests d acceptation par une démonstration auprès des utilisateurs des fonctionnalités afin de vérifier si l outil ainsi développé correspond à leurs attentes. 53

55 Conclusion Ce stage en tant qu Assistant base de données dans un observatoire dont l activité repose en grande partie sur la gestion et le traitement de données statistiques, m a donné une chance de travailler sur trois objectifs différents mais tout aussi intéressants et complémentaires les uns que les autres. Dans la première partie de ma mission, j ai actualisé la base de données Apprentissage de l OREF, en expertisant les données collectées et en assurant leur intégration. Dans la deuxième partie de ma mission, j ai créé une interface conviviale d interrogation de la base Apprentissage qui permet de faciliter l importation de nouvelles données, la consultation et l exportation des résultats de requêtes par les utilisateurs (pôle statistique et chargés d études de l OREF). Dans la troisième partie de ma mission, j ai développé un outil de traitement des tableaux, qui permet de réduire considérablement le temps de travail nécessaire à la mise en forme et au traitement statistique des résultats de requêtes. Travailler dans un environnement professionnel m a appris à m investir dans des missions touchant à un projet concret et central, pour lequel il y avait une réelle demande de développement de la part de l entreprise. Cet investissement m a permis d appréhender de manière concrète les impératifs liés à la communication et l échange avec l utilisateur final pour analyser ses besoins et ses attentes. Cette phase de communication a été prédominante lors de la deuxième et la troisième partie de ma mission. Il a fallu en effet connaître les besoins des utilisateurs avant de commencer la phase de conception et également afin de pouvoir répondre à des demandes plus affinées pendant le développement. Au final, seules des modifications d organisation au niveau de l interface ont été demandées dans la phase de tests d acceptation. Les objectifs ont donc été atteints. Le travail en équipe a aussi été un élément marquant lors de mon stage à l OREF, notamment sur la première partie de ma mission. Cela a m été particulièrement utile pour la prise en main initiale de la base Apprentissage, de l information qu elle contient et la compréhension des techniques utilisées pour sa gestion. J ai pu ainsi me familiariser rapidement avec la structure de cette base de données grâce à des échanges avec la chargée des statistiques de l OREF. De manière générale, ce stage a été pour moi l occasion de mesurer mon savoir faire par rapport à une demande concrète d une entreprise. Du point de vue de la conduite d un telle mission, j ai pu éprouver ma capacité d analyse préalable de la problématique posée par l entreprise avant de mettre en œuvre les outils et les connaissances techniques que j ai pu acquérir au cours de mon parcours de formation. Ainsi la mise en pratique de mes connaissances sur le système de gestion de base de données a été profitable pour la réalisation de la première partie de mission. La deuxième et la troisième partie de ma mission ont été un terrain privilégié pour l application de mes connaissances sur le génie logiciel. Au-delà, elles m ont également permis d évaluer avec succès mon aptitude à évoluer et à acquérir de nouvelles connaissances, notamment le langage de programmation VBA. 54

56 Bibliographie Amelot, M. (2007), VBA Access 2007: programmer sous Access. Editions ENI Beugnard, A. (1998), "Introduction au génie logiciel", ENST Bretagne, ref net Billion, M., & Chevallier, L. (2009), La fonction d'observation emploi-formation en région: Les OREF en Paris: Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie. Bouslimani, A. (2010), "Pratiques de l'apprentissage par les entreprises et parcours d'apprentis: la consitution d'une base de données opérationnelle en Languedoc Roussillon", Marseille : Céreq, col. Relief (à paraître) INSEE. (s.d.), Définitions et méthodes Lebeau, O. (2008), Initiation au VBA Office Parrend, P. (2005), Cours de Génie Logiciel, Institut des Sciences Urbaines, Lyon, Pieterse, J. K. (2007). Excel 2007 VBA Programming For Dummies, Indianapolis, Indiana: Wiley Publishing, Inc. Rabilloud, J.-M. (2008), Support de cours complet pour le VBA d'excel Stockman, J. C., & Simpson, A. (2007), Access 2007 VBA Programming For Dummies. Wiley Publishing, Inc.: Wiley Publishing. Tanguy, M. (2006), Visual Basic Editor Thomas, F. (2008). VBA EXCEL : Manipulation des en-têtes et pieds de pages Warin, C. (2006). Manipulation des fichiers en VBA. 55

57 Table des figures Figure 1 Etapes du redéploiement du projet sur l exploitation des données ICF... 8 Figure 2 Les étapes de l actualisation de la base Apprentissage...11 Figure 3 Les données entreposées dans la base Apprentissage...13 Figure 4 La source des données du fichier ICF...16 Figure 5 La provenance de données du fichier établissements...17 Figure 6 Les détails de la requête ajout...20 Figure 7 La relation des tables pour créer la table «O_ICF_Fiche»...21 Figure 8 L ordre de mise à jour des requêtes...22 Figure 9 La démarche de la création de l interface...23 Figure 10 La structure d un objet (en programmation informatique)...25 Figure 11 Le principe d IHM...26 Figure 12 La relation entre les différents formulaires de l interface...27 Figure 13 Les contrôles du formulaire...28 Figure 14 L assignation du code pour contrôle...29 Figure 15 La fenêtre VBA pour écriture de code...29 Figure 16 La démarche de consultation dans l interface...30 Figure 17 La procédure d exportation dans l interface...31 Figure 18 La procédure d importation dans l interface...32 Figure 19 La création de la macro d ouverture de formulaire...33 Figure 20 La manipulation d objets de Excel à partir de Access...35 Figure 21 Les cinq niveaux de tests...38 Figure 22 Aperçu de l impression des résultats de requêtes exportés (avant traitement)...40 Figure 23 Les trois concepts de la programmation orientée objet...42 Figure 24 Architecture hiérarchique de quelques objets principaux de Excel...43 Figure 25 Les étapes du traitement des résultats des requêtes...45 Figure 26 Aperçu du tableau importé dans l Outil de traitement...46 Figure 27 Aperçu du tableau après mise en forme et calcul de sommes...48 Figure 28 Aperçu du tableau de pourcentage et d évolution...50 Figure 29 Aperçu du tableau en mode mise en page - l en-tête de page...52 Figure 30 Aperçu du tableau en mode mise en page - le pied de page et l en-tête de colonne à répéter en haut de page

58 Table des sigles CFA : Centre de Formation d'apprentis. OREF : Observatoire Régional Emploi Formation CARIF : Centre d'animation, de Ressources et d'information sur la Formation ICF : Indemnité Compensatrice Forfaitaire DRTEFP : Directions Régionale du Travail, de l'emploi et de la Formation Professionnelle DIRECCTE : Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence et de la Consommation, du Travail et de l'emploi INSEE : Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques DADS : Déclaration Annuelle des Données Sociales SIRET : Système d Identification du Répertoire des Etablissements ASSEDIC : Associations pour l'emploi dans l'industrie et le Commerce NAF : Nomenclature d'activités Française BCN : Base Centrale des Nomenclatures Ministère de l Education nationale NES : Nomenclature Economique de Synthèse Unedic : Union nationale interprofessionnelle pour l'emploi dans l'industrie et le commerce 57

59 Annexes Annexe 1 : Circuit de collecte, traitement et restitution de l information de la base Apprentissage La Région, INSEE, Education nationale Décideurs et partenaires régionaux concernés Données collectées (Fichiers Excel) Interface d interrogation de la base de données Apprentissage Résultats traités et mis en page (Fichiers Excel) (Développé en VBA Access) Outil de traitement des résultats de l exploitation des données Résultats d exploitation de données (Fichiers Excel) (Développé en VBA Excel) 58

60 Annexe 2: Contrat d apprentissage (La source d information du fichier ICF) 59

61 Annexe 3 : Indicateurs de l exploitation de la base Apprentissage 60

62 61

63 62

64 63

65 Annexe 4 : Aperçu de l interface d interrogation de la base de données Apprentissage a. Page d accueil de l interface 64

66 b. Consultation de résultats des requêtes concernant les établissements employeurs 65

67 c. Consultation de résultats des requêtes concernant les apprentis 66

68 d. Consultation de résultats des requêtes concernant les ruptures de contrats 67

69 e. Consultation de résultats des requêtes concernant les parcours des apprentis 68

70 f. Exportation de résultats des requêtes concernant les établissements employeurs 69

71 g. Exportation de résultats des requêtes concernant les apprentis 70

72 h. Exportation de résultats des requêtes concernant les ruptures de contrats 71

73 i. Exportation de résultats des requêtes concernant les parcours des apprentis 72

74 j. Configuration pour les utilisateurs avancés 73

75 k. Importation de nouvelles données 74

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Bureautique

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Bureautique ////////////////////// Bureautique / INTRODUCTION Bureautique La bureautique est l'ensemble des moyens et méthodes appliqués aux activités de bureau permettant de traiter informatiquement des informations

Plus en détail

C'est : C'est : un fichier, analogue à une feuille de calcul Excel, contenant les informations.

C'est : C'est : un fichier, analogue à une feuille de calcul Excel, contenant les informations. C'est : un ensemble de fichiers contenant toutes les informations nécessaires à une application + un logiciel de Gestion de ces informations appelé SGBD (Système de Gestion de Base de Données). C'est :

Plus en détail

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION :

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION : TP1 : Microsoft Access INITITIATION A ACCESS ET CREATION DE TABLES INTRODUCTION Une base de données est un conteneur servant à stocker des données: des renseignements bruts tels que des chiffres, des dates

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

VBA Access 2013 Programmer sous Access

VBA Access 2013 Programmer sous Access Avant-propos 1. Introduction 15 2. Objectifs du livre 15 Généralités 1. Rappels 19 2. Principes fondamentaux de VBA 20 3. Passage des macros à VBA 21 3.1 Conversion de macros dans un formulaire ou un état

Plus en détail

Access 2007 THE MISSING MANUAL. Matthew MacDonald. Le manuel qui aurait dû être fourni avec votre logiciel

Access 2007 THE MISSING MANUAL. Matthew MacDonald. Le manuel qui aurait dû être fourni avec votre logiciel Access 2007 Matthew MacDonald THE MISSING MANUAL Le manuel qui aurait dû être fourni avec votre logiciel Table des matières Avant-propos... À propos de l auteur... À propos de l équipe... Remerciements...

Plus en détail

Projet Infostat-Seine PRFP

Projet Infostat-Seine PRFP Note de cadrage Projet Infostat-Seine PRFP 27/08/2014 Pôle Observation et Prospective (OREF) Rédactrice : Christèle Rébillon 1) Contexte et besoin La présente demande se situe dans la continuité des travaux

Plus en détail

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 Stage STT050 - Novembre 2000 Page 1 IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 GENERALITES SUR MS-ACCESS Fonctionnalités de MS-ACCESS Access 97 est un produit Microsoft de type SGBDR (Système

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

VBA Access 2013 Programmer sous Access

VBA Access 2013 Programmer sous Access Editions ENI VBA Access 2013 Programmer sous Access Collection Ressources Informatiques Table des matières Table des matières 1 Les éléments à télécharger sont disponibles à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr

Plus en détail

Gesrisk. Tableau de bord de gestion. Logiciel édité par Optimum Conseil. Version 1.4 pour Microsoft Excel

Gesrisk. Tableau de bord de gestion. Logiciel édité par Optimum Conseil. Version 1.4 pour Microsoft Excel Logiciel édité par Optimum Conseil Gesrisk Tableau de bord de gestion Version 1.4 pour Microsoft Excel Copyright 2008-2014 Optimum Conseil page 1 / 14 Introduction Ce document est destiné aux utilisateurs

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur-trice du personnel de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

L ALTERNANCE DANS l ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

L ALTERNANCE DANS l ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN LANGUEDOC-ROUSSILLON L ALTERNANCE DANS l ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Vous avez le projet de recruter un nouveau collaborateur? L alternance peut être une SOLUTION! Il existe deux types de contrat de travail

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE. Cahier des charges. Développeurs sectoriels

APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE. Cahier des charges. Développeurs sectoriels APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE Cahier des charges Développeurs sectoriels l'union Européenne avec le Fonds Social Européen Page 1 SOMMAIRE I. Principes et objectifs

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

FORMATION ACCESS 2007

FORMATION ACCESS 2007 FORMATION ACCESS 2007 Livret 1 Généralité sur les bases de données Niveau 1 Thierry TILLIER Retrouvez tous nos cours bureautiques sur http://www.e-presse.ca/ au Canada Sommaire Chapitre 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

Avant-propos. Contexte et présentation des technologies SharePoint. Méthodologie et préparation du projet Chapitre 2. Chapitre 1

Avant-propos. Contexte et présentation des technologies SharePoint. Méthodologie et préparation du projet Chapitre 2. Chapitre 1 Les éléments à télécharger sont disponibles à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr Saisissez la référence ENI de l'ouvrage RI210SHAF dans la zone de recherche et validez. Cliquez sur le titre

Plus en détail

Microsoft. Access 2007. Utilisation avancée. Fac similé. Mémento

Microsoft. Access 2007. Utilisation avancée. Fac similé. Mémento Microsoft Access 2007 Utilisation avancée Fac similé Mémento AVERTISSEMENT Microsoft Access 2007 est une marque déposée de la société Microsoft. Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques

Plus en détail

PS2i copyright www.ps2i.com HR MANAGER FORMATION v5.1 Page 1

PS2i copyright www.ps2i.com HR MANAGER FORMATION v5.1 Page 1 HR MANAGER FORMATION HR Manager Formation est un logiciel dédié aux services de formation qui ont en charge l organisation des sessions de formation. Constitué d un système d'informations organisé autour

Plus en détail

Les formations 2014 en bureautique

Les formations 2014 en bureautique Les formations 2014 en bureautique Parcours Excel Parcours PowerPoint Utiliser Excel au quotidien 1 jour mercredi 21/05 Concevoir une présentation réussie et efficace 1,5 jour lundi 26/05 et mardi 27/05

Plus en détail

Introduction à Access VBA (article invité)

Introduction à Access VBA (article invité) Introduction à Access VBA (article invité) Suite à des demandes d abonnés concernant le VBA, j ai proposé à Hervé Inisan du blog Le grenier Access d écrire un article invité à ce sujet, comme je l ai proposé

Plus en détail

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne octobre 2008 Aujourd hui, la CCI Seine-et-Marne, fortement impliquée dans l observation des entreprises et du développement économique de

Plus en détail

Communiqué de Lancement

Communiqué de Lancement Direction du Marketing Produits Sage - Division Mid Market Communiqué de Lancement Rapprochement Bancaire 1000 Produit : Rapprochement Bancaire 1000 Bases de Données : Oracle - MS/SQL Server Microsoft

Plus en détail

Portail IVEA. Sommaire. 1. Page d'accueil et informations générales sur les aides... 2. 2. Créer votre compte... 3

Portail IVEA. Sommaire. 1. Page d'accueil et informations générales sur les aides... 2. 2. Créer votre compte... 3 Portail IVEA Indemnités Versées aux Employeurs d'apprentis La Région Alsace met à disposition des employeurs d'apprentis un site Internet http://ivearegion-alsaceeu pour le suivi des indemnités compensatrices

Plus en détail

DUT GENIE CIVIL PAR ALTERNANCE

DUT GENIE CIVIL PAR ALTERNANCE DUT GENIE CIVIL PAR ALTERNANCE Année Universitaire 2013/2014 BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ET AMENAGEMENTS CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 1 AN COMPRENANT FORMATION ACADEMIQUE (IUT) - 707 HEURES + EXPERIENCE

Plus en détail

SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION

SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION Année universitaire 20015-2016 Masters Économie Société - Finances Informatique appliquée SGBD Pierre-Henri GOUTTE La requête de sélection

Plus en détail

Une macro. Que représente une macro? Enregistrer une macro

Une macro. Que représente une macro? Enregistrer une macro 1 Une macro Que représente une macro? Une macro est une suite d instructions écrites l une après l autre. Lors de son exécution, Excel interprète les lignes de code de votre macro dans l ordre où vous

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel

Plus en détail

3 - La Rose des Vents Réseau de partage de données statistiques publiques localisées

3 - La Rose des Vents Réseau de partage de données statistiques publiques localisées MARCHE 2011 CTO 53 D - Anact programme TEMPO 3 - La Rose des Vents Réseau de partage de données statistiques publiques localisées 01/08/2011 Ce document présente la Rose des Vents, son module de recherche

Plus en détail

TUTORIEL BASES DE DONNEES

TUTORIEL BASES DE DONNEES TUTORIEL BASES DE DONNEES 1 Sommaire I. LES BASES ARTICLES... 5 1. Consultation d une base d articles... 5 a. Présentation de l interface... 5 b. Recherche d articles en base d articles... 7 c. Sélection

Plus en détail

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires Pivotal CRM 6.0 Quelle que soit la tendance d évolution des marchés, faites de vos clients le moteur de votre réussite avec une meilleure maîtrise et une meilleure flexibilité et un coût de possession

Plus en détail

Introduction à Business Objects. J. Akoka I. Wattiau

Introduction à Business Objects. J. Akoka I. Wattiau Introduction à Business Objects J. Akoka I. Wattiau Introduction Un outil d'aide à la décision accès aux informations stockées dans les bases de données et les progiciels interrogation génération d'états

Plus en détail

ICN BUSINESS SCHOOL. Programme ICN Grande Ecole EN APPRENTISSAGE - 2011/2013 -

ICN BUSINESS SCHOOL. Programme ICN Grande Ecole EN APPRENTISSAGE - 2011/2013 - ICN BUSINESS SCHOOL Programme ICN Grande Ecole EN APPRENTISSAGE - 2011/2013 - I. CADRE GENERAL Depuis Septembre 2007, ICN Business School propose le dispositif de l apprentissage aux élèves ayant choisi

Plus en détail

Sommaire. Nos engagements... Page 2. Découverte de l Ordinateur et de l Environnement Système... Page 3

Sommaire. Nos engagements... Page 2. Découverte de l Ordinateur et de l Environnement Système... Page 3 Formations Bureautique Sommaire Nos engagements... Page 2 Découverte de l Ordinateur et de l Environnement Système... Page 3 Initiation aux NOUVELLES TECHNOLOGIES... Page 5 Initiation à INTERNET... Page

Plus en détail

Projet : Réalisation d une base de. données. Sujet : Gestion des ressources humaines. Logiciel : Microsoft Access

Projet : Réalisation d une base de. données. Sujet : Gestion des ressources humaines. Logiciel : Microsoft Access Projet : Réalisation d une base de données Sujet : Gestion des ressources humaines Logiciel : Microsoft Access Encadré par : M. Mohamed Saïd ZERRADSAHLI Réalisé par : Ben Abdelmoumen Ibtissam Challaoui

Plus en détail

taboo D Excel à Access Croiser, extraire et analyser ses données Thierry Capron Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12066-0

taboo D Excel à Access Croiser, extraire et analyser ses données Thierry Capron Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12066-0 Thierry Capron sans taboo D Excel à Access Croiser, extraire et analyser ses données Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12066-0 Table des matières 1. PREMIERS PAS VERS LES BASES DE DONNÉES... 1 Un

Plus en détail

LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME

LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME LA DEMARCHE QUALITE DANS UNE PME SOMMAIRE : Introduction Quelques définitions Principes du management de la qualité Enjeux de la mise en place d une démarche qualité La mise en oeuvre du «SMQ» : 1. L engagement

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION. Sciences économiques. Territoires Environnement Energie. 286 h 119 h h h 300 h 705 h

DROIT ECONOMIE GESTION. Sciences économiques. Territoires Environnement Energie. 286 h 119 h h h 300 h 705 h Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION Sciences économiques M1 Parcours : Volume horaire étudiant : Territoires Environnement Energie 60 ES 286 h 119 h h h 300 h 705 h cours magistraux

Plus en détail

Business Intelligence

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Téléchargement www.editions-eni.fr.fr Jean-Pierre GIRARDOT Table des matières 1 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre?..................................................

Plus en détail

Formation ACCESS 2003

Formation ACCESS 2003 Formation ACCESS 2003 Livret 1 Introduction aux bases THIERRY TILLIER 2/16 Copyright 2007 Thierry Tillier Tous droits réservés. Introduction Objectif : Dans ce premier livret, vous apprendrez les bases

Plus en détail

Introduction au module : exercices corrigés en VBA

Introduction au module : exercices corrigés en VBA PAD INPT ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION 1 Exercices corrigés en VBA, Semaine 0 avril mai 2013 Objectifs Installer l environnement de développement ; Se familiariser avec l environnement de développement

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Guide d utilisation STRATEGIE GLOBALE & SUIVI INDIVIDUALISÉ DE FORMATION

Guide d utilisation STRATEGIE GLOBALE & SUIVI INDIVIDUALISÉ DE FORMATION Guide d utilisation STRATEGIE GLOBALE & SUIVI INDIVIDUALISÉ DE FORMATION Pilotage du groupe de travail : Dominique PERETTI & Romuald TOMASINI (IEN STI) Développement & programmation VBA : Jean-Pierre THILLARD

Plus en détail

Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche

Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche I N T E R- S E C T E U R S P A P I E R S C A R T O N S Production Transformation Distribution Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche Observatoire Prospectif des Métiers

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

À LA DÉCOUVERTE d Excel 2010

À LA DÉCOUVERTE d Excel 2010 Vous venez d installer Excel 2010 sur votre ordinateur et vous avez eu raison de le faire car vous disposez maintenant d un outil d une puissance redoutable. Avec cette dernière version du tableur, vous

Plus en détail

VBA Excel 2010 Programmer sous Excel : Macros et Langage VBA

VBA Excel 2010 Programmer sous Excel : Macros et Langage VBA Editions ENI VBA Excel 2010 Programmer sous Excel : Macros et Langage VBA Collection Ressources Informatiques Table des matières Les exemples cités tout au long de cet ouvrage sont téléchargeables à l'adresse

Plus en détail

Licence professionnelle Innovation et développement industriel

Licence professionnelle Innovation et développement industriel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Innovation et développement industriel Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

PITAGORE. Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter le Pôle de Compétences PITAGORE

PITAGORE. Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter le Pôle de Compétences PITAGORE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter le Pôle de Compétences Téléphone : 01 44 42 51 04 Télécopie : 01 44 42 51 21 Messagerie : pitagore-pc@sga.defense.gouv.fr

Plus en détail

Calendrier des Formations

Calendrier des Formations Systèmes et Réseaux IPV6 980,00 HT Jan. Fév. Mar. Avr. Mai Juin Jui. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Comprendre IPV6 et explorer les méthodes pour migrer 14-15 23-24 1-2 26-27 Configuration et Maintenance des

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Licence professionnelle Développement international PME- PMI

Licence professionnelle Développement international PME- PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Développement international PME- PMI Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing opérationnel de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 Septembre 2011 Cécile BAZIN Marie DUROS Henitsoa RAHARIMANANA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans

Plus en détail

Chacun est conscient qu il sera souvent nécessaire de mobiliser les notions abordées en première et, parfois, de les reprendre.

Chacun est conscient qu il sera souvent nécessaire de mobiliser les notions abordées en première et, parfois, de les reprendre. UE Atelier B Deux groupes de stagiaires ont suivi les exposés sur les séquences pédagogiques. Les échanges ont principalement porté sur les apports notionnels (quelles notions aborder), le bornage (jusqu

Plus en détail

Édition du 10 mars 2014

Édition du 10 mars 2014 1 Édition du 10 mars 2014 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles sont les conditions relatives au jeune? 3 Quelles sont les caractéristiques

Plus en détail

«La gestion de pointage au sein de la Société Industrielle et Commerciale de Fabrication de Matériaux»

«La gestion de pointage au sein de la Société Industrielle et Commerciale de Fabrication de Matériaux» ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INFORMATIQUE ET D ANALYSE DES SYSTEMES RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE «La gestion de pointage au sein de la Société Industrielle et Commerciale de Fabrication de Matériaux»

Plus en détail

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2 1 - Objectifs de la formation La formation MOSSS vise à former les cadres managers, au sein d établissements privés ou publics des secteurs sanitaires, sociaux, médico-sociaux ou d organismes d insertion

Plus en détail

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE 1. PREAMBULE ET PROPOSITIONS D ELEMENTS DE METHODE POUR LE DEPLOIEMENT DU CONSEIL EN

Plus en détail

INITIATION ENVIRONNEMENT WINDOWS / 1 er Niveau Module du Brevet Informatique et Internet / B2I

INITIATION ENVIRONNEMENT WINDOWS / 1 er Niveau Module du Brevet Informatique et Internet / B2I INITIATION ENVIRONNEMENT WINDOWS / 1 er Niveau Module du Brevet Informatique et Internet / B2I Aucun Etre capable d utiliser les notions de base du logiciel d exploitation d un ordinateur :Windows 98 -

Plus en détail

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet La saisie et l'impression des données Les formulaires de saisie Les formulaires de saisie jouent deux rôles importants : - la mise en forme des

Plus en détail

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Gestion des ressources humaines Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de

Plus en détail

Etudes réalisées en 1995 Cliquez sur chacun des titres pour visualiser la fiche correspondante

Etudes réalisées en 1995 Cliquez sur chacun des titres pour visualiser la fiche correspondante Etudes réalisées en 1995 Cliquez sur chacun des titres pour visualiser la fiche correspondante Informatisation de l historique des matrices de flux Rectorat 1995 Schéma académique des formations à l horizon

Plus en détail

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS Utilisation du SGBD ACCESS Polycopié réalisé par Chihab Hanachi et Jean-Marc Thévenin Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS GENERALITES SUR ACCESS... 1 A PROPOS DE L UTILISATION D ACCESS...

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données UBO, UFR Sciences, Département Informatique L1, parcours A IMP Introduction à l'informatique TD et TP n 9 Introduction aux bases de données Travaux Dirigés TD & TP 1 (2 + 2 heures) Auteur : Pascal Ballet

Plus en détail

Annexe 2 INFORMATION ET GESTION. Spécialité «Communication» Classe de première de la série Sciences et technologies de la gestion

Annexe 2 INFORMATION ET GESTION. Spécialité «Communication» Classe de première de la série Sciences et technologies de la gestion Bulletin officiel hors-série n 1 du 12 février 2004 Programme des lycées (pages 56 à 61) Annexe 2 INFORMATION ET GESTION Spécialité «Communication» Classe de première de la série Sciences et technologies

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE

Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE Toute personne désirant faire le point sur ses compétences réelles en bureautique et les valider par une certification européenne Obtenir une certification

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation

Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation Compte rendu d'activité Nature de l'activité : Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation Contexte : Dans le cadre de l implémentation d une base de données (Access)

Plus en détail

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités The job scheduling Company Visual TOM 5.0 Fonctionnalités 0 Interfaces existantes Xvision Mode multi-fenêtre Vision spécifique par écran Vision technique / hiérarchique Difficulté à faire évoluer 1 Interfaces

Plus en détail

Système d information pour la gestion d un réseau d Université

Système d information pour la gestion d un réseau d Université Système d information pour la gestion d un réseau d Université Ibticem BEN SAID, ibticem.ben-said@u-bourgogne.fr Sophie BOURGERET, sbourgeret@u-bourgogne.fr Jean-Yves COLLIER, jean-yves.collier@u-bourgogne.fr

Plus en détail

APPEL D OFFRE. Projet décisionnel. Juillet 2011

APPEL D OFFRE. Projet décisionnel. Juillet 2011 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES APPEL D OFFRE Projet décisionnel Juillet 2011 SOMMAIRE 1- CONTEXTE 3 1.1 Présentation de l entreprise 3 1.2 Organisation CCCA-BTP 3 2- LE PROJET DECISIONNEL

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

Licence professionnelle Technicocommercial en produits et services industriels

Licence professionnelle Technicocommercial en produits et services industriels Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicocommercial en produits et services industriels Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

Formations MyReport. Formations MyReport

Formations MyReport. Formations MyReport Formations MyReport Formations MyReport MyReport Data Niveau 1 1 journée Concepteurs des applications "métier" Connaissances 1er niveau en bases de données : notions de tables, bases, champs Connaissances

Plus en détail

Utiliser une base de données

Utiliser une base de données Access Utiliser une base de données SOMMAIRE Généralités sur les SGBD... 3 Démarrage d'access 2002... 4 Ouverture d'un fichier Access... 4 Les objets dans Access... 5 Les tables... 6 A) Ouvrir une table

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels La loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 comporte différentes mesures visant notamment à développer

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management hôtelier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle. NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013

ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle. NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013 ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013 Le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie, Vu

Plus en détail

Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010*

Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010* Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010* 22.0 Introduction On aurait pu appeler ce module Résumer rapidement les données. Excel possède un outil puissant qui permet de résumer les

Plus en détail

Able Informatique bvba Zakske 16 B-8000 Brugge Belgique Téléphone : + 32 50 34 59 04 www.admiralsoft.com

Able Informatique bvba Zakske 16 B-8000 Brugge Belgique Téléphone : + 32 50 34 59 04 www.admiralsoft.com Able Informatique bvba Zakske 16 B-8000 Brugge Belgique Téléphone : + 32 50 34 59 04 www.admiralsoft.com Logiciel de marketing opérationnel multitâches Votre support de marketing direct Data Quest est

Plus en détail

Partner Entreprise. Modules de cours pour la formation continue Offre IFAPME Verviers

Partner Entreprise. Modules de cours pour la formation continue Offre IFAPME Verviers Partner Entreprise Modules de cours pour la formation continue Offre IFAPME Verviers Module Business Intelligence avec PowerPivot d Excel 2013 Il n est pas nécessaire de travailler avec des logiciels onéreux

Plus en détail

PUBLIPOSTAGE AVEC LE TRAITEMENT DE TEXTE WORD

PUBLIPOSTAGE AVEC LE TRAITEMENT DE TEXTE WORD PUBLIPOSTAGE AVEC LE TRAITEMENT DE TEXTE WORD Objectifs Savoir effectuer un publipostage imprimé ou par courriel Pour un autodidacte, contrôler et mettre à niveau ses connaissances sur l'usage de ces outils

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS cordiste.mov - MÉTIERS DE LA COUVERTURE - DECEMBRE 2012 1. L emploi 1 241 couvreurs en 2010 soit 5% des salariés de la production du BTP

Plus en détail