Kazakhstan Risque pays et potentiel des relations économiques bilatérales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Kazakhstan Risque pays et potentiel des relations économiques bilatérales"

Transcription

1 Kazakhstan Risque pays et potentiel des relations économiques bilatérales Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014 Jean-François DATHIE, Chef du Service Economique d Astana

2 Plan de la présentation Risque pays et environnement des affaires 1. comparaisons au sein de l'union douanière 2. comparaisons en Asie centrale 3. Forces et faiblesses de l'économie du Kazakhstan 4. Potentiel de développement des relations économiques bilatérales 5. Présentation Exposition Internationale Astana Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

3 1.1. Le Kazakhstan dans l Union douanière Création de l Union douanière en 2010 (Russie, Biélorussie, Kazakhstan) L'Union douanière dominée par la Russie (84% du PIB,88% de la population) Kazakhstan: Acteur mineur de l'union douanière (10% du PIB,9% de la population) Evaluation pays et environnement des affaires comparables à la Russie (Coface) 3 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014 Tableau Coface Rating

4 1.2. En tête du classement «Doing business» Au sein de l Union douanière, le Kazakhstan bénéficie du meilleur classement»doing Business» de la Banque mondiale mais le mauvais classement des trois pays dans la catégorie «commerce transfrontalier» est éloquent. Facilité de Faire des Affaires Créati on d entr eprise Octroi de permis de construi re Raccorde ment à l'électrici té Transfert de propriété Obtentio n de prêts Protectio n des investiss eurs Paiement s des impôts Commerc e transfron talier Exécutio n des contrats Règleme nt de l'insolvab ilité Kazakhstan Russie, Fédération de Bélarus Le Groupe Banque mondiale 4 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

5 1.3. Kazakhstan et le classement «Transparency international» Kazakhstan(140e) derrière la Biélorussie (123e) et la Russie (127 e) selon le classement de Transparency international 2014 Le Groupe Banque mondiale 5 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

6 2.1. Le Kazakhstan en Asie centrale Kazakhstan, 68% du PIB et 26% de la population de la zone Ouzbékistan fort potentiel, mais notations inférieures Kirghizstan, Tadjikistan: marchés de niche Tableau Coface Rating 6 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

7 2.2. «Doing business» en Asie centrale En Asie centrale, le Kazakhstan bénéficie aussi du meilleur classement»doing Business» de la Banque mondiale mais toutes les catégories ne se valent pas (permis de construire, raccordement électricité, obtention de prêts commerce trans-frontalier sont moins favorables) Facilité de Faire des Affaire s Créati on d entr eprise Octroi de permis de construir e Raccorde ment à l'électrici té Transfert de propriété Obtentio n de prêts Protectio n des investiss eurs Paiement s des impôts Commerc e transfron talier Exécutio n des contrats Règleme nt de l'insolva bilité Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Le Groupe Banque mondiale 7 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

8 3.1. Les forces de l économie kazakhstanaise (Coface/SE) Ressources naturelles abondantes et diversifiées (pétrole, gaz, uranium et fer) L économie kazakhstanaise repose sur la rente pétro-gazière (le secteur représente près de 60% de ses exportations et 30% du PIB), ce qui implique une forte sensibilité aux cours des matières premières. Le Kazakhstan détient 75% des réserves d hydrocarbures de la mer Caspienne et pourrait devenir d ici 2020 le 7ème producteur mondial de pétrole Le Kazakhstan est également le premier producteur mondial d uranium, dont il détient les 2èmes réserves mondiales. Augmentation prévue des exportations pétrolières grâce à l exploitation du gisement de Kashagan. le champ pétrolier géant offshore de Kashagan (40% des réserves prouvées du pays, plus grand gisement découvert dans le monde depuis 1980, mais toujours pas opérationnel). Abondance des Investissements directs étrangers La grande majorité des IDE est d ailleurs destinée au secteur pétrolier. En diminution en 2013: flux d IDE entrants tombés à 4,1 Mds USD au 1 er sem (soit 4,4% du PIB sur janvier-juin 2013, contre 8,0% du PIB à la même période en 2012) Positionnement stratégique entre l Asie et l Europe 8 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

9 Les faiblesses de l économie kazakhstanaise (Coface/SE) Fragilité du système bancaire La crise financière de 2008 a profondément affecté le secteur, qui reste pénalisé par de forts taux de NPL avec 32,74% au 1er février Au cours de l année 2014, on verra l émergence de la principale banque du Kazakhstan, résultant de la fusion de Kazkommertsbank (31,7% de NPL- en retard de paiement de plus de 90 jours- à la date du 1er février 2014) et de BTA (86,72% de NPL au 1er février 2014), sachant que la nouvelle entité devra sans doute bénéficier de mesures d exception de la part de la Banque nationale pour satisfaire les les plafonds de tolérance des crédits non performants (15% du portefeuille en 2015, 10% en 2016). Halyk Bank, deuxième banque du pays avec 15,8% des actifs, qui doit racheter HSBC dans le courant de l année, est considérée comme un des acteurs les plus solides et les plus prudents du marché. Les deux banques considérées les plus performantes du moment sont la banque russe Sberbank, qui prend des positions dans le secteur «corporate», tout en améliorant la structure de son bilan, et la banque Kaspi pour la banque de détail. En outre, Samruk Kazyna devrait se dégager définitivement du secteur bancaire en privatisant non seulement BTA, mais aussi Allianz et Temir Bank, qui représentent à elles-deux 5,6% des actifs totaux 9 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

10 Les faiblesses de l économie kazakhstanaise (Coface/SE) Questions sur la stabilité monétaire La dévaluation de forte ampleur (19%), qui est intervenue le 11 février, brutalement, après que les autorités ont assuré les acteurs économiques de leur intention contraire, ont fragilisé davantage les banques spécialisées dans le crédit à la consommation et démontré le manque de maturité et les fragilités du système. En effet, une semaine après la dévaluation, des rumeurs d insolvabilité se sont répandues sur la place bancaire kazakhstanaise, visant essentiellement 3 banques, Bank Center Crédit, Allianz et Kaspi Bank, qui ont conduit à des vagues de retraits massifs, suivis de fermeture temporaire de certains établissements, sans fondement rationnel. La Banque Nationale a adressé par SMS un message à un grand nombre de sociétés et de particuliers, suscitant dans un premier temps une certaine inquiétude, alors qu il avait pour mission de les rassurer. Cette dévaluation a érodé la confiance dans le système, de telle sorte qu un grand nombre de citoyens anticipent de nouvelles turbulences et, compte tenu des perspectives de stagnation ou de récession de l économie russe, une nouvelle dévaluation au cours des prochains mois. Lacunes persistantes du cadre juridique et institutionnel Risque d instabilité politique en cas de succession précipitée 10 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

11 4.1. Potentiel des relations économiques bilatérales L intérêt des entreprises pour le Kazakhstan ne faiblit pas, soutenu par le dynamisme des rencontres bilatérales à haut niveau. Le rythme des échanges économiques et commerciaux s accélère, mais la croissance des exportations (+50% en 2013) résulte essentiellement de contrats conclus ces dernières années (aéronautique, espace, transports ferroviaires). Un nouveau souffle est nécessaire. Les échanges commerciaux entre la France et le Kazakhstan continuent de progresser à un rythme stable (6 Mds EUR en 2013), marqués par un fort déficit structurel de notre solde commercial (-4,7 Mds EUR en 2013) qui toutefois se réduit de 2,4% en raison d une forte progression de nos exportations depuis 2012 (+40% en 2013) grâce en particulier à la forte hausse des exportations de matériels de transport (318 M, en hausse de 73,6% en 2013). Les exportations françaises vers le Kazakhstan sont principalement composées de matériels de transports (47%), de machines industrielles et agricoles (11%), de produits pharmaceutiques (10%), et de produits cosmétiques et chimiques (9%). La France est un fournisseur secondaire du Kazakhstan, classé au 10ème rang avec une part de marché de 1,9% en 2013 (deux places gagnées par rapport à 2012), loin derrière la Russie (36,2%), la Chine (16,8%), l Allemagne (5,7%), les Etats-Unis (4,8%) et l Ukraine (4,6%). Fin 2013, la France constitue le 5ème client du Kazakhstan, absorbant 6,4% de ses exportations contre 7% pour la Russie, 11,8% pour les Pays-Bas, 17,4% pour la Chine et 18,4% pour l Italie. 11 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

12 4.2. Potentiel des relations économiques bilatérales Les IDE français au Kazakhstan restent considérables, mais l arrivée de nouveaux acteurs peine à se concrétiser. Les IDE français s élevaient à 8,7 Mds USD à la mi-2013, classant la France au troisième rang des investisseurs étrangers dans le pays (en termes d IDE), après les Pays-Bas et les Etats-Unis. Le secteur de l énergie est le principal secteur bénéficiaire des investissements français, y compris dans les énergies renouvelables, suivi par le secteur des transports ferroviaires et aéronautique. Des investissements français sont également réalisés dans le secteur de l agroalimentaire, de la construction, de la défense, de l environnement et des services urbains. Exemples d entreprises françaises exerçant une activité au Kazakhstan : Airbus group ; Alstom ; Areva ; Bureau Veritas ; CIFAL ; Danone ; Sanofi ; Total ; Vinci construction ; GDF Suez ; Lactalis ; PSA ; Soufflet ; Veolia ; EIFFAGE ; EGIS ; EDF ; Saint Gobain 12 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

13 4.3. Potentiel des relations économiques bilatérales Le renforcement de la présence française au Kazakhstan passe par une nécessaire diversification sectorielle. La nouveau plan d industrialisation quinquennal peut constituer une opportunité pour le renforcement du partenariat industriel franco-kazakhstanais Les priorités définies par le Président Nazarbaev sont la production d électricité, le raffinage du pétrole et la pétrochimie, l'industrie du gaz naturel, l'industrie chimique, la métallurgie., l innovation et le développement technologique. L agriculture demeure également une priorité. La modernisation des infrastructures de transport peut faire bénéficier les entreprises françaises d un effet d opportunités. Une plus forte présence des banques françaises au Kazakhstan est souhaitable. Le marché kazakhstanais a été inclus dans les 47 pays prioritaires pour la famille de produits «Mieux se nourrir», secteur dans lequel la création d un groupe de travail bilatéral a été décidé en La constitution de programmes d actions s accélère également dans les secteurs «Mieux se soigner» et «Mieux vivre en ville». L exposition internationale EXPO ASATANA 2017 sur les énergies du futur peut constituer un axe structurant de la relation bilatérale. 13 Rencontres Ubifrance Kazakhstan 2014

14 Astana Expo 2017 Jean-François DATHIE, Chef du Service Economique d Astana Laurent CHOPITON, Adjoint, correspondant Astana 2017 au sein du Service Economique d Astana

15 Le site de l Exposition Astana ,3 ha dont 25 ha exclusivement réservés au site de l Exposition Compétence de la société nationale Astana 2017 dirigée par Talgat Ermeguiayev Design réalisé par le cabinet d architecture Adrian Smith & Gordon Gill (Burj Khalifa, Kingdom Towers) Conçu autour d une sphère centrale abritant le pavillon du Kazakhstan, le site abritera des pavillons thématiques (énergie mondiale, énergie pour la vie, énergie pour tous et ma future énergie) et internationaux mis à la disposition des pays exposants Le site de l Expo, consacrée aux énergies du futur, sera alimenté en ENR Un site durable: Construction d hôtels, centres commerciaux, parcs, parkings 15 Astana Expo 2017

16 Expo 2017 : enjeux pour la ville d Astana Préparer la ville d Astana pour l accueil de 5 millions de visiteurs entre le 10 juin et le 10 septembre 2017 Compétence de la Mairie d Astana, dirigée par Imangali Tasmagambetov Réalisation de projets d infrastructures (hôtels, transports urbains, nouvelle gare ferroviaire, routes, parkings, cluster médical) Direction en charge de la préparation de la ville à l Expo 2017, dirigée par Baurzhan Zhanseitov: «Astana Green City» - des solutions d efficacité énergétique et de sources d énergie renouvelable «Astana Mobility» - amélioration et mise à niveau de la qualité des infrastructures et services de transport «Welcome to Astana!» - mise à niveau des infrastructures et services d accueil des visiteurs 16 Astana Expo 2017

17 Aspects réglementaires Le projet d Expo sera placé dans la ZES d Astana (Zone économique spéciale) afin d attirer les investisseurs et bénéficier d exonérations fiscales Plusieurs amendements ont été adoptés par le Majilis en en session plénière le 13 novembre 2013 : Assouplissement des restrictions relatives au personnel expatrié : La main d œuvre recrutée par des entreprises impliquées dans la préparation et l organisation de l exposition internationale ne sera pas prise en compte dans les quotas de main d œuvre étrangère. Un régime spécial sera mis en œuvre pour faciliter l entrée sur le territoire kazakhstanais et l enregistrement de la main d œuvre étrangère, estimée à personnes Assouplissement de la réglementation en matière de construction : Les procédures en matière de construction (études de faisabilité, validation de l expertise d Etat GosExpertisa) lourdes et inadaptées seront assouplies pour s inspirer des standards internationaux notamment sur les études de conception design. 17 Astana Expo 2017

18 Fédérer l offre française pour l Expo 2017 Se faire connaitre auprès des décideurs Les cabinets Adrian Smith & Gordon Gill et Worley Parsons répertorient les meilleures pratiques pour la préparation des appels d offres Nomination d un représentant spécial Expo 2017 Chargé de fédérer les entreprises, le représentant spécial Expo 2017 serait le porte-parole de la France auprès des autorités kazakhstanaises et des organisateurs de l Expo Invitation en France des organisateurs de l Expo 2017 Réalisation d un simulateur ville durable par un consortium d entreprises françaises (Eiffage, Egis et GDF-Suez) Informer et accompagner les entreprises Journée pays Ubifrance le 8 avril à Paris Mission Ubifrance sur les ENR au second semestre au Kazakhstan Suivi des appels d offres liés à l Expo Organisation d une délégation d entreprises accompagnée par le représentant Expo Astana Expo 2017

19 Fédérer l offre française pour l Expo 2017 Accélérer la mobilisation des entreprises Début juin, organisation d un séminaire technique en partenariat avec le Ministère de l environnement :Date : pourrait se dérouler en marge du forum green bridge (date et programme à vérifier) Organisateurs : MEDDE/SE en direct avec le MinEnv Public et participants : Experts français du MEDDE à destination du groupe de travail interministériel sur le projet de loi ENR Thème : standards écologiques ou expérience française de la transition écologique et énergétique - Juin : mission d entreprises autour de la ville durable et d Expo 2017 après la mission en France des KZ au BIEOrganisateurs : SE/Ubifrance/Ambassade/Ministère de l environnement sur place, Représentant spécial/bercy/mae/deei/medde Public et participants : entreprises et représentant spécial pour la partie française, entreprises locales, investisseurs et autorités kazakhstanais Organisation : 2/3 jours, Almaty/Astana à définir Une session plénière ouverte par le représentant spécial (Université Nazarbayev) suivie de discours de la partie kazakhstanaise (Mairie d Astana Groupement simulateur, Min Env, Astana 2017, Worley Parsons et Adrian Smith&Gordon Gill) / déjeuner networking / tables rondes thématiques (eau, efficacité énergétique, transport, smart city, ENR). 19 Astana Expo 2017

20 Informations complémentaires dur Expo Astana 2017 Pour tout complément d'information, contacter Laurent Chopiton, adjoint du chef de service économique à Astana, qui a été désigné "correspondant Expo 2017". Ambassade de France au Kazakhstan Service Economique 62, rue Kosmonavtov Tchubary ASTANA (Kazakhstan) Téléphone : +7 (7172) Fax : +7 (7172) Astana Expo 2017

21 Informations complémentaires Merci de votre attention! Jean-François DATHIE Chef de Service économique pour l'asie centrale Ambassade de France au Kazakhstan Service Economique 62, rue Kosmonavtov Tchubary ASTANA (Kazakhstan) Téléphone : +7 (7172) Fax : +7 (7172) Astana Expo 2017

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Economie et opportunités d affaires en Tanzanie

Economie et opportunités d affaires en Tanzanie Economie et opportunités d affaires en Tanzanie Présentation àla Chambre de Commerce et d Industrie de la Réunion 17 décembre 2014 Un positionnement stratégique Des disparités territoriales Des potentiels

Plus en détail

Rôle de l économie verte dans l émergence de la Côte d Ivoire à l horizon 2020. - Orientation générale -

Rôle de l économie verte dans l émergence de la Côte d Ivoire à l horizon 2020. - Orientation générale - COMITE DE CONCERTATION ETAT/SECTEUR PRIVE REUNION DES POINTS FOCAUX Rôle de l économie verte dans l émergence de la Côte d Ivoire à l horizon 2020 - Orientation générale - DIRECTION DE L ECONOMIE VERTE

Plus en détail

VOYAGE D AFFAIRES EN ANGOLA DU LUANDA PROGRAMME (PROVISOIRE) 7 AU 11 AVRIL 2014

VOYAGE D AFFAIRES EN ANGOLA DU LUANDA PROGRAMME (PROVISOIRE) 7 AU 11 AVRIL 2014 VOYAGE D AFFAIRES EN ANGOLA DU LUANDA PROGRAMME (PROVISOIRE) 7 AU 11 AVRIL 2014 Angola fait partie des marchés en croissance les plus rapides dans le monde. Selon la Banque africaine de développement (BAD),

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 0 1 SOMMAIRE Les opportunités du 12 ème plan quinquennal pour les entreprises françaises La situation des PME françaises en

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Caractéristiques du marché Cinquième puissance économique d Afrique, le Maroc est un pays émergent dynamique. Au cours

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

Occasions d affaires en Fédération de Russie

Occasions d affaires en Fédération de Russie Occasions d affaires en Fédération de Russie Justine Hendricks Vice-présidente, Groupe des ressources Énoncé des occasions d affaires La Russie est un marché exigeant qui offre des occasions d affaires

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre d affaires du 3 ème trimestre 2008 en hausse :

GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre d affaires du 3 ème trimestre 2008 en hausse : COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 6 novembre 2008 GFI Informatique confirme la solidité de sa croissance avec un chiffre du 3 ème trimestre 2008 en hausse : globale : +13,5% organique : +5,5% 3 ème Trimestre

Plus en détail

OPTIMISER SES RESSOURCES HUMAINES À L INTERNATIONAL. Mardi 25 février 2014. Bienvenue à l UE35!

OPTIMISER SES RESSOURCES HUMAINES À L INTERNATIONAL. Mardi 25 février 2014. Bienvenue à l UE35! OPTIMISER SES RESSOURCES HUMAINES À L INTERNATIONAL Mardi 25 février 2014 Bienvenue à l UE35! OPTIMISER SES RESSOURCES HUMAINES À L INTERNATIONAL Mardi 25 février 2014 Intervenants Ouverture de la session

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI AFRIQUE DE L OUEST La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI en ligne 17 mars 2011 Marché à Monrovia (Libéria) : la crise qui persiste en

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Consulting DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Un véritable expert pour réussir votre développement international Développement International Consulting / SAS / Siège :70, rue LAURISTON, 75116 PARIS

Plus en détail

Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013

Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013 Une approche collaborative pour plus d efficacité urbaine. Septembre 2013 Schneider Electric le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Des geographies équilibrées FY 2012 milliards d de CA en 2012

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Comprendre l Ouzbékistan 15

Comprendre l Ouzbékistan 15 Préface.......................................................................... 7 Comprendre l Ouzbékistan 15 Repères essentiels........................................................ 17 Chiffres clés

Plus en détail

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire Présentation Bpifrance Janvier 2014 Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire 01. Qui sommes-nous? 02. Le financement bancaire 03. Le soutien à l innovation Titre de la présentation 2 01.

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui

Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui Les questions stratégiques pour La Poste aujourd hui 1 Une entreprise singulière Une grande entreprise, présente dans la vie des Français, et dans l inconscient national Mais assez méconnue Forte dimension

Plus en détail

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>>

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>> >>> LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INSERTION ET D ORIENTATION Campus centre-ville Site Ste Marthe 74 rue Louis Pasteur 84029 AVIGNON CEDEX 1 Tél. + 33 (0)4

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014 Communiqué de presse Le 5 novembre 2014 Alstom : niveau record de commandes et amélioration de la profitabilité au premier semestre 2014/15, Etapes clés franchies dans le projet avec General Electric Dans

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE L industrie nucléaire, définition (1) Ensemble des procédés de transformation qui utilisent les propriétés du noyau atomique Dans le domaine civil l exploitation des

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique?

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? France Energie Eolienne Mars 2014 Le marché de l électricité traverse aujourd hui une crise sans précédent. La crise économique engendre

Plus en détail

Croissance organique : 2,4 %

Croissance organique : 2,4 % Communiqué de Presse Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 872,0 M Croissance organique : 2,4 % Paris, 28 avril 2015 Sopra Steria Group annonce un chiffre d affaires de 872,0 M au 1 er trimestre

Plus en détail

ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DE VOTRE ENTREPRISE À CHAQUE ÉTAPE DE SON DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DE VOTRE ENTREPRISE À CHAQUE ÉTAPE DE SON DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DE VOTRE ENTREPRISE À CHAQUE ÉTAPE DE SON Un accompagnement personnalisé à chaque étape de votre développement! Bretagne Commerce International est une association d entreprises

Plus en détail

Forum Economique FRANCE LETTONIE Riga - LETTONIE

Forum Economique FRANCE LETTONIE Riga - LETTONIE Forum Economique FRANCE LETTONIE Riga - LETTONIE 22 mai 2014 Radisson Daugava Une opportunité unique pour rencontrer vos futurs partenaires et conquérir ces marchés nordico-baltes, les plus dynamiques

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF 1.000 places de crèches supplémentaires pour les franciliens SOMMAIRE Page 1 : programme de la matinée du 7 octobre

Plus en détail

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE

LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE SÉMINAIRES THÉMATIQUES // LOIS HAMON ET MACRON, ALLIANCES À L ACHAT, ATTENTES RSE Nouvelle donne pour les coopératives agricoles et agroalimentaires? 2 juin 2015 24 septembre 2015 paris 2 E OBJECTIFS >

Plus en détail

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE 1 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE Janvier 28 LE MARCHE 1. L Europe, 1 er marché mondial PIB 27 (estimation - en milliards de Dollars) 18 16 14 12 1 14 69,8 16 574,4 13 794,2 13 194,7 GDP 26 GDP 27 8 6 4 4

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 Le processus d investissement Organismes /Agences Analyse

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Sopra Group Carte de visite

Sopra Group Carte de visite Sopra Group Carte de visite La mise à jour des chiffres clés se fait après chaque publication Groupe Version à utiliser avec Office 2003 Laurent COUSSONNET Directeur T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons

Plus en détail

ETHIOPLUS Bulletin Mensuel de l Ambassade d Ethiopie en France DOSSIER SPECIAL SECTEUR BANCAIRE : Profits et rentabilité

ETHIOPLUS Bulletin Mensuel de l Ambassade d Ethiopie en France DOSSIER SPECIAL SECTEUR BANCAIRE : Profits et rentabilité ETHIOPLUS Bulletin Mensuel de l Ambassade d Ethiopie en France DOSSIER SPECIAL SECTEUR BANCAIRE : Profits et rentabilité Solidement capitalisé et porté par une économie dynamique, le secteur bancaire éthiopien

Plus en détail

AUX PORTES DES AMERIQUES ANGLOPHONE ET LATINE

AUX PORTES DES AMERIQUES ANGLOPHONE ET LATINE AUX PORTES DES AMERIQUES ANGLOPHONE ET LATINE CCIP - Juin 2007 INFRASTRUCTURE LE MARCHE Taux croissance 2006 : 5.4% Prévision de croissance annuelle en 2007 > 900 milliards de MXP soit environ 65 milliards

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Accès aux financements. NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement. REGION : Alsace

Accès aux financements. NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement. REGION : Alsace Accès aux financements NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement REGION : Alsace Diagnostic et enjeux (1/8) Région : Alsace Nom du groupe de travail (reprendre l une des appellations des GT nationaux)

Plus en détail

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement :

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Outils et produits financiers pour le Maghreb et la Zone franc RÉSUMÉ EXÉCUTIF Naceur Bourenane Saïd

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE (Version de Janvier 2015) ABIDJAN, 18-20 MARS 2015 Union Discipline Travail Version du 220115_09h00 1 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Financer votre développement

Financer votre développement PERFORMANCE SYSTEMES D INFORMATION COMMERCIAL INNOVATION FINANCE LEVEE DE FONDS RESSOURCES HUMAINES STRATEGIE ENVIRONNEMENT Financer votre développement Dans le cadre de ses actions en faveur de l accès

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances Présentation à l Association des économistes québécois Par Jean-François Perrault Direction des finances et des échanges

Plus en détail

Your Trusted Wealth Manager

Your Trusted Wealth Manager Your Trusted Wealth Manager QUI NOUS SOMMES TURQUOISE CAPITAL MANAGEMENT LTD ( TURQUOISE ) agit dans le cadre d un agrément octroyé par la FSC en tant que Conseiller en Placements (Sans Restriction) plus

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE 1 REGION BRETAGNE : Nombre d entreprises : 4 000 dont PME (

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

Séminaire de validation de l EDIC actualisée

Séminaire de validation de l EDIC actualisée Séminaire de validation de l EDIC actualisée Le climat des affaires, les institutions et l environnement économique Bamako, 3 et 4 avril 2015 Environnement des affaires 1/5 L intégration à l économie mondiale

Plus en détail

COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS SÉMINAIRES THÉMATIQUES // 13 OCTOBRE I PARIS 2 E

COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS SÉMINAIRES THÉMATIQUES // 13 OCTOBRE I PARIS 2 E SÉMINAIRES THÉMATIQUES // COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS Quels besoins et moyens pour financer les stratégies de croissance sur les marchés français et internationaux? 13 OCTOBRE I PARIS 2 E INTERVENANTS

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE)

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) JUIN 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) PLACEMENT ATHENA FINANCE JUIN 2015 Nos convictions Nos convictions

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

Construisez votre projet en toute sécurité

Construisez votre projet en toute sécurité Construisez votre projet en toute sécurité arez et p é r P roj hui p e r vot ujourd' dès a ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE Toutes les garanties de Vous constituez votre épargne à votre rythme

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

information SENETOILE.COM Jeudi, 30 Octobre 2014 20:06

information SENETOILE.COM Jeudi, 30 Octobre 2014 20:06 Les ministres des pays de l Afrique Centrale viennent de marquer un pas déterminant vers la création d une économie verte, en particulier l économie du bois Le Gouvernement de la RDC annonce une contribution

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

federal multi patrimoine

federal multi patrimoine federal multi patrimoine bâti POUR réussir. Federal multi Patrimoine : Processus de gestion L allocation Les modèles de suivi de tendances «multi classes d actifs» sont issus de la recherche Federal Finance,

Plus en détail

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché SCPI Exclusive Partners, société indépendante de conseil en investissement a réalisé en août-septembre 2012 une étude auprès

Plus en détail

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» -------------------------------

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- 1 2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- Alain PITHON, Secrétaire général, Paris EUROPLACE Karim ZINE-EDDINE,

Plus en détail