Hôteliers- Restaurateurs : mettre en place un tableau de bord adapté

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hôteliers- Restaurateurs : mettre en place un tableau de bord adapté"

Transcription

1 Hôteliers- Restaurateurs : mettre en place un tableau de brd adapté Cllectin Entreprises - Turisme et CHR Page 1/15

2 Smmaire Préambule à la réalisatin d un tableau de brd 3 Tableau de brd : purqui faire? 4 Temps nécessaire à la tenue d un tableau de brd 5 Mde d empli 5 Dernière étape : relever les charges de rembursement 8 Que faire du résultat btenu? 8 Précautins à prendre pur une tenue rigureuse 9 Cnclusin 9 Pint de vue de Christpher Terleski, auteur du cncept «Marge u crève» 9 De la thérie à la pratique, un exemple cncret avec l util dévelppé par Christpher Terleski 10 La mercuriale 11 Le suivi mensuel analytique 12 Infrmatins utiles 14 Cntacts 14 Page 2/15

3 Préambule à la réalisatin d un tableau de brd De ns jurs, il n est ni envisageable, ni prfessinnel d attendre la srtie de ses cmptes annuels (bilan, cmpte de résultat et sldes intermédiaires de gestin, suvent, 3 mis après la fin de sn exercice cmptable) pur cnstater le résultat et apprécier la perfrmance u nn de sn entreprise. L évlutin cnstante des exigences de la clientèle alliée à l intensificatin imprtante et évlutive de la cncurrence impsent à tut chef d entreprise de prendre des décisins rapides et adaptées en tute cnnaissance de cause. Ces dernières ne se fnt de façn avertie que si l explitant détient tutes les infrmatins pertinentes et nécessaires au mment vulu. Cnduire une entreprise sans indicateur revient à pilter un avin dans le bruillard sans instrument. De ce fait, il est indispensable de vir clair. Prcéder autrement, ferait curir le risque de mettre en péril sn entreprise. C est purqui, le tableau de brd est l util indispensable et incnturnable pur permettre au dirigeant d entreprise de suivre ses résultats au fil des jurs, dispser d une visin de sa perfrmance et de la tendance du résultat écnmique. Aussi mdestes que sient la taille et le chiffre d affaires de l établissement, le dirigeant se dit de dispser de cet instrument de piltage et de cntrôle. A qui sert un tableau de brd? Purqui est-il nécessaire, vire indispensable? Cmment le bâtir? Cmment l utiliser? Cmbien d indicateurs suivre? Telles snt les questins auxquelles ce dcument du service Turisme, Hôtellerie, Restauratin de la Chambre de cmmerce et d industrie territriale d Alençn, réalisé avec le cncurs d un expert de ce sujet, Christpher Terleski, autur du cncept «Marge u crève», va répndre pur vus cnvaincre de l utilité de sa mise en place (si ce n est pas le cas). Sucieux d ffrir des utils simples, efficaces, persnnalisés et pératinnels, le service Turisme, Hôtellerie, Restauratin de la Chambre de cmmerce et d industrie territriale d Alençn et Christpher Terleski peuvent vus aider à les élabrer. Page 3/15

4 Tableau de brd : purqui faire? La répnse est simple. Il s agit de permettre à tut dirigeant de suivre cnstamment, la cnduite de sn entreprise, à savir : les résultats des ventes de sn entreprise déclinés par centre de prfit u par nature d activité (péridicité : au chix : qutidienne, u mensuelle) ; les charges de fnctinnement, déclinées par pste de dépenses : achats de marchandises (jur u mis, etc.), frais de persnnel u masse salariale chargée (mensuellement), frais généraux (mensuellement), charges de rembursement (mensuellement). L analyse ainsi btenue permet de cnnaître, pur le mis éculé (avec éventuellement la réalisatin mensuelle d un inventaire des stcks u sinn la mise en œuvre d une méthde de travail en stck cnstant), un résultat indicatif de sn entreprise. Ce résultat, quique mins précis que le bilan final, mais néanmins très prche du résultat réel, permet d initier rapidement les mesures qui s impsent pur redresser une situatin en cas de dérapage. Dispser des dnnées analytiques facilite la prise de décisin en tute cnnaissance de cause ainsi que la mise en place d actins pur crriger le tir si besin. Il n est plus nécessaire d attendre le bilan annuel pur cnstater, suvent trp tardivement, les dérives. Si un budget prévisinnel a été préalablement établi (il est frtement recmmandé), l util peut permettre de savir si les résultats btenus cncrdent avec les prévisins et quels en snt les écarts. Enfin et surtut, le tableau de brd sert à détecter rapidement l rigine des «pannes» et anmalies, tut cmme pur un véhicule (vitesse, niveau d huile, niveau d essence, état des freins, etc.). Le parallèle est facile à faire avec l entreprise, car un tableau de brd bien cnçu, ffre au dirigeant une batterie d indicateurs et de cligntants qui «s allument» en cas de dérive. De plus, ces indicateurs snt suvent plus révélateurs et plus détaillés que ceux qui se truvent dans les cmptes annuels. Page 4/15

5 Temps nécessaire à la tenue d un tableau de brd Sachant que le temps de tut dirigeant est cmpté et précieux, il est essentiel que la saisie des chiffres sur un tableau sit à la fis peu chrnphage et hautement rentable en terme d efficacité. Le temps nécessaire pur remplir le tableau au regard de la valeur des infrmatins qu il furnit au dirigeant est minime. Cela peut varier entre 2 et 5 minutes par jur seln la densité des indicateurs à renseigner et la dispnibilité des infrmatins nécessaires. A ce temps qutidien, s ajutent : envirn 10 minutes par mis pur cmpléter le tableau (masse salariale, charges fixes et rembursement) 2 à 3 heures par mis éventuellement pur réaliser l inventaire (si l inventaire est mensuel). Cnfiée à l un u plusieurs de ses cllabrateurs (si l entreprise emplie du persnnel), cette tâche est de nature à respnsabiliser sn équipe et à l impliquer dans la bnne marche de l entreprise. Pur une efficacité ptimale, il est préférable d élabrer un tableau «sur mesure», adapté à sn activité, dans lequel se truvent les indicateurs que l n suhaite suivre en pririté. Il n est nullement nécessaire de srtir des chiffres analytiques qui présentent peu d utilité. Pur une analyse simple, pertinente et pragmatique, il suffit d avir la pssibilité de mesurer les écarts mensuels avec les bjectifs fixés u avec le budget préalablement établi et le bilan de n-1. Mde d empli Le tableau de brd de gestin est une grille de calcul qui dit être tenue et suivie avec régularité et assiduité. Le tableau se divise en quatre grandes parties : les bjectifs à respecter, le niveau d activité réalisé (l enregistrement du RAZ 1 ), la perfrmance. (l efficacité du fnctinnement par rapprt aux bjectifs), les cnséquences du nn-respect des bjectifs (l enjeu financier est de savir à cmbien les dérives s élèvent). 1 Remise à zér Page 5/15

6 Les bjectifs à respecter : Il faut fixer au début d une péride d activité (nrmalement une fis par an) les quelques bjectifs clés que l n veut atteindre en matière de : % Cût matières 2 (slides et liquides), % Cût salarial 3, % Prime-cst (% cût matières + % cût salarial). A nter qu il n est ni nécessaire, ni suhaitable de définir une batterie d bjectifs cmplexes et incmpréhensibles. La fixatin de ces bjectifs, éventuellement avec l expert-cmptable ne demande que quelques minutes chaque année. Le niveau d activité réalisé Travail jurnalier : A partir de vtre RAZ jurnalier (relevé de remise à zér), vus retranscrivez le chiffre d affaires dans le tableau. Vus inscrivez également : le nmbre de jurs d uverture du restaurant, le nmbre de cuverts servis, le nmbre de chambres luées et le nmbre de petits déjeuners servis, le nmbre de jurs d uverture de l hôtel. Ce qui représente au ttal un travail de 10 minutes maximum par jur. Travail mensuel : A partir de chiffres furnis par le cmptable (une fis par mis), il faut saisir : la valeur des achats de matières premières et de marchandises (slides et liquides), la masse salariale (charges patrnales cmprises), la valeur de tutes les autres dépenses (eau, gaz, électricité, lyer, etc.), 2 2 La CCITA a élabré un dcument «les principaux ratis en hôtellerie-restauratin» cnsultable sur sn site internet : Page 6/15

7 le mntant de la (u des) mensualité(s) de rembursement bancaire. Temps demandé : 15 minutes par mis. Cet investissement en temps, à savir : 10 minutes par jur et 15 minutes par mis permet de détenir tus les chiffres nécessaires pur la trisième partie, l analyse. Cnstater la perfrmance : au niveau des prduits : le % du chiffre d affaires par centre de prfit, le nmbre de cuverts servis u chambres luées par jur, le ticket myen par cuvert, le revenu par chambre luée et le RevPAR (éventuellement) ; au plan de la gestin, le % cût matières et % marge brute par secteur, le % masse salariale, le % prime cst (vir ci après) ; au plan cmmercial en indiquant : les tendances de cnsmmatin (examen de l évlutin du ticket myen), l efficacité cmmerciale du persnnel, la chérence de l ffre, la chérence de ses supprts de vente. Les cnséquences du nn-respect des bjectifs : Sachant qu en début d exercice, tut dirigeant dit se fixer des bjectifs à atteindre, le tableau de brd fait apparaître à partir des perfrmances réalisées la valeur des écarts et indique si les bjectifs nt été atteints u nn. Le tableau dnne une idée très précise de la valeur des «dépassements» (u des écnmies) dans les dmaines du : cût matières slides (cmbien d achats en trp?), cût matières liquides (cmbien d achats en trp?), cût salarial (cmbien d heures de travail «achetées» en trp?), ù des écnmies si les achats et dépenses nt été parfaitement maîtrisées. Le suivi rigureux d un tableau de brd adapté dnne une excellente visibilité, mais Page 7/15

8 surtut il peut être révélateur du bn u du mauvais fnctinnement. Il est l util indispensable pur agir et rectifier le tir si besin est. A titre d infrmatin, un établissement exerçant une activité de restauratin u/et de débit de bissns devrait respecter les nrmes de perfrmance suivantes : Pur le % cût matières : Entre 26 % et 34 % (en fnctin du type u thème de restauratin) 4. Pur le % masse salariale : Entre 36 % et 44 % (en fnctin du type de restauratin : uvrier, traditinnel, gastrnmique), incluant la rémunératin des explitants au travers de leurs prélèvements pur les entreprises en nm prpre. Pur le % des charges fixes : Autur de 20 % à 25 %, plus l entreprise réalise un chiffre d affaires élevé, plus les charges diminuent en terme de %. En effet, les charges snt «distribuées» sur un plus grand chiffre d affaires, d ù le besin d éviter un nmbre imprtant de chaises vides u de chambres nn vendues. Dernière étape : relever les charges de rembursement Rien de plus facile que de relever les charges de rembursement : le u les tableau(x) d amrtissement de prêt(s) furni(s) par la banque dnne(nt) le mntant précis du (u des) prêts à remburser. Une autre apprche est pssible. En enregistrant que la partie charges financières + assurances du rembursement mensuel cmme étant des charges, le résultat final de fin de mis dit être alrs suffisamment élevé pur cuvrir la part du capital à remburser dans la mensualité du u des prêts dû(s). Ce travail de saisie, réalisé à partir de l ptin prise, permet ensuite d btenir le mntant estimatif du résultat écnmique mensuel. Que faire du résultat btenu? Frt de la cnnaissance du résultat, place à l analyse : quel en est le prfil? Est-il 4 La CCITA a élabré un dcument «les principaux ratis en hôtellerie-restauratin» cnsultable sur sn site internet : Page 8/15

9 psitif u négatif? Si négatif, est-ce justifié? Cmment se situe-t-il par rapprt à n- 1? A la prfessin? Au prfil de vtre établissement? A la régin? 5 Cmment l expliter et l interpréter? Telles snt les questins à se pser pur aller jusqu au but de la démarche et de l analyse. Précautins à prendre pur une tenue rigureuse Dans tut ce travail de cllecte, il est imprtant : de s assurer qu aucune facture d achat de marchandises n a été ubliée ; il en est de même pur les factures relatives aux frais généraux) ; de chiffrer le ttal des prduits fferts (apéritifs, repas pur des prescripteurs, cafés, autres) ; de chiffrer également la valeur des repas furnis au persnnel et ceux cnsmmés par les explitants ; de prcéder à l inventaire mensuel et de s assurer que la valeur de celuici est parfaitement juste. Cnclusin Il est surtut recmmandé de faire au mins un suivi de sn cût «matières» et de sa marge brute en prcédant au relevé qutidien des achats. Suivre le prime cst est juste un pas de plus pur, à partir de seulement 2 pstes de dépenses, surveiller et cerner entre 60 et 70 % de ses charges. Il est frtement cnseiller de mettre en œuvre l intégralité de la démarche telle qu elle est décrite dans cette fiche. La tenue d un tableau de brd cmprte de nmbreuses vertus. Elle blige le dirigeant à suivre sn activité et de réagir en cas de danger. Elle stimule l actin cmmerciale, incite à la rigueur. Enfin, dernier bjectif, elle indique, à l issue de la péride étudiée, si l entreprise a gagné u perdu de l argent. L util, en tant que tel, peu gurmand en temps, facilité à remplir, ludique et aisé à cmprendre, pertinent car il dnne des infrmatins majeures. Pint de vue de Christpher Terleski, auteur du cncept «Marge u crève» Cmme l explique clairement la fiche pratique d infrmatin de la, le tableau de brd est incnturnable. Mes interventins dans les entreprises du secteur des CHR m amènent à dresser les cnstats suivants : 5 La Fédératin des Centres de Gestin Agréés dispse de statistiques par cde NAF déclinées par régin. Vtre Centre de Gestin Agréé u CCIT peuvent vus les cmmuniquer. Page 9/15

10 trp d entreprises naviguent à vue, s appuyant sur le cmptable pur indiquer le dérapage en fin d exercice, u en surveillant seulement l état du cmpte bancaire (débiteur u créditeur). Dans trp d entreprises, les explitants se fient aux seuls chiffres du niveau d activité (sit en cuverts, sit en chambres luées, sit en chiffre d affaires) u à l état du cmpte bancaire cmme indicateur de leur efficacité. Or une prgressin sans une augmentatin de la marge amène au simple cnstat de travailler plus, sans gagner plus. Il faut penser, à la fis, en masse de travail et en marge, et nn pas seulement en quantité de travail. Le chiffre d affaires est cmme le chlestérl : il y en du bn et du mauvais. Il ne sert à rien de travailler sans marge. La mise en place d un tableau plaît aux explitants qui, par la suite, ne peuvent plus se passer de cet util. Le tableau de brd cntribue à mettre l explitant face à ses respnsabilités. Suvent, il le transfrme du statut de «patrn» à celui de «chef d entreprise». L analyse mensuelle permet d identifier et de rectifier les dérapages et d accrître la rentabilité sans effrt supplémentaire. Autrement dit : travailler mieux pur gagner plus. De la thérie à la pratique avec l util dévelppé par Christpher Terleski Dans l abslu, il est essentiel et vital, en amnt de l activité, de cnnaître le prix d achat de tut ce qui va être vendu et ce, en s appuyant, sur la cnceptin et l utilisatin de fiches techniques. Il ne sert à rien de travailler sans s assurer préalablement si le travail va être efficace. Deux utils de calcul permettent de gérer efficacement les achats, les cûts de revient, les marges et de cnnaître sn niveau de perfrmance cmparé à ses bjectifs. Le premier util à mettre en place est la mercuriale. Cette applicatin infrmatique nécessite du temps au départ pur renseigner et cmpléter les rubriques détaillées page 7 (envirn 10 à 20 heures de travail seln la taille de l entreprise). Cette mercuriale vise à indiquer si : les bissns nt été achetées et vendues au bn prix, les matières premières nt été achetées aux bn prix, les plats nt été vendus aux bns prix, les menus nt été vendus aux bns prix. Page 10/15

11 Elle va également permettre : de cmparer les prix d achats entre les différents furnisseurs (s il y a une mise en cncurrence) ; d intégrer les pertes de transfrmatin pur le calcul du prix de revient ; de suivre l évlutin des prix d achat ; de réaliser l inventaire facilement et dans un minimum de temps ; de mieux cmmercialiser les menus lrs des négciatins avec les clients : autcaristes pur les «grupes», particuliers, entreprises pur des réceptins de tute nature (anniversaire, mariage, baptême, assemblée générale, etc.). Fcus sur l util «la mercuriale» Dévelppé sus Excel en frmat classeur, cet util cmprte 8 parties, sit 247 feuilles. La première partie (u l nglet 1) Explique la marche à suivre pur renseigner le tableau. Ce mde d empli par excellence se veut surtut simple à cmprendre et à exécuter. La deuxième partie (u l nglet 2) S intitule «dnnées». Elle cntient les dnnées de l entreprise : sn identité et les taux de TVA applicables par activité. La trisième partie S intitule «catégries». Elle cmprte une liste des catégries d achats (tant slides que liquides). Exemples : B.O.F., salaisns, pissns, viandes, épicerie, fruits et légumes, eaux, vins, bières, etc. La quatrième partie S intitule «les liquides». Elle est le scle de base pur travailler la gestin de ses liquides. Elle est réservée à la saisie des nms des furnisseurs, du prix de vente pratiqué, le cnditinnement du prduit, de la marge suhaitée, etc. Elle permet déjà la cmparaisn des prix de vente entre furnisseurs. Les gains cmmencent à se juer là. La cinquième partie S intitule «les slides». A l image de la partie précédente, sn principe en est le même. Page 11/15

12 La sixième partie S intitule «la carte». Elle a pur bjet de lister les prpsitins figurant sur la carte. La septième partie S intitule «menus». Elle cnsiste à saisir la cmpsitin des menus et à déterminer les prix de revient de chacun des menus prpsés. La huitième partie S intitule «fiches techniques» et en cmprte jusqu à 200. Elle cmprend, pur chaque plat (à la carte et au menu), une fiche technique individuelle. Le pint de vue et les cnseils de Christpher Terleski Cela peut paraître fastidieux à première vue. Rassurez-vus, ce n est pas le cas. Seul le paramétrage, en d autres termes, la saisie des infrmatins prpres à une mercuriale peut sembler lng. C est un travail qui est à faire uniquement lrs de la mise en place du suivi de gestin. Une fis ce travail effectué, seule une mise à jur est à réaliser. Dans cette mise en place, des erreurs peuvent être cmmises. En cas de blcage, de difficulté de cmpréhensin u autre, une assistance est prévue. Fcus sur l util «le suivi mensuel analytique» Deuxième util de calcul, le tableau de suivi mensuel et analytique, permet de vir si la thérie liée aux achats, livraisns, transfrmatins et distributins, établie dans la Mercuriale, est bien respectée. Il s'agit d'un simple tableau Excel cmprtant 13 nglets : un pur chaque mis de l'année, et un pur le ttal de l'année. Pur un restaurant cmme pur un hôtel avec restaurant, le travail pur dispser d'une phtgraphie mensuelle des résultats est très simple. Il suffit de saisir, dans l'nglet mensuel sit chaque jur, sit à défaut chaque mis, ses résultats : le chiffre d'affaires exprimé en H.T., ventilé par taux de TVA, (en distinguant slides et liquides à 7 % et liquides à 19,6 %), le nmbre de cuverts par type d'ffre (menu(s) carte ventes à emprter banquets et réceptins de tute nature). Les ttaux se fnt autmatiquement. L'étape suivante prte sur la saisie des dépenses d'achat de marchandises, tujurs H.T., (slides et liquides) et ce, sit à partir des factures reçues, sit à partir des bns de livraisn. En début de mis, il cnvient d'indiquer dans le tableau, la valeur du stck, résultat de la valeur du stck final de la fin du mis précédent btenu après inventaire u.tut le chiffre d'affaire. Page 12/15

13 Le ttal des achats mensuels H.T. se basculera autmatiquement dans la feuille u nglet «ttal annuel». Sur l nglet «année» lequel cmprte 4 chapitres (Objectifs, Activité, Perfrmance et Cnséquences), il suffit d'indiquer le mntant de la masse salariale (à demander si besin à vtre interlcuteur du cabinet cmptable), plus le mntant des prélèvements de l'explitant, si statut de travailleur indépendant, (au minimum valeur du smic hôtelier) sera à reprter sur cet nglet également. Les premiers résultats s'affichent alrs de façn claire et nette sus frme de feux triclres : ruge, s il y a dérapage, vert, si c est cnfrme aux bjectifs. En plus des ratis cûts matières et marge brute (slides et liquides), le dirigeant a immédiatement cnnaissance dans le chapitre «Cnséquences» du u des mntants «Trp/mins d'achats», le mntant en valeur abslue de la marge brute et du «prime cst». Pur aller plus lin dans vtre résultat écnmique (appelée surplus u insuffisance), 2 derniers chiffres à saisir et le tur est jué : vs frais généraux de fnctinnement dans la ligne «autres charges» et les rembursements bancaires dans la ligne du dessus. Page 13/15

14 Infrmatins utiles «Ré-apprendre à cmpter avec Christpher Terleski» revue mensuelle «L'Industrie Hôtelière» -n 643 dssier du mis d avril 2011 «Amélirer l'ffre...sans augmenter les cûts» revue mensuelle «NOUS CHRD» - dssier du mis de février Les Editins BPI (uvrage de gestin) Le Jurnal de l Hôtellerie : et sn blg des experts L Industrie Hôtelière : Veille Inf Turisme : Né-restauratin : Réussir en hôtellerie-restauratin (tme 2 «gestin») uvrages de Daniel Majnchi et Michel Ksssey L'auteur a aussi dévelppé le cncept «Marge u crève» dépsé à l'inpi. Cntact Chambre de cmmerce et d industrie territriale d Alençn Jël Delaunay Tél. : Page 14/15

15 Christper Terleski «Cnseil et Frmatin - Restauratin Hôtellerie» Christpher Terleski Tél. : / Page 15/15

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

LE BUDGET DE TRESORERIE

LE BUDGET DE TRESORERIE LE BUDGET DE TRESORERIE Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Encaissements prévisinnels, Décaissements prévisinnels, Trésrerie prévisinnelle. Cnnaissances du prcessus "Prductin". Principes, Synthèse,

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

La Conduite de Projet Informatique

La Conduite de Projet Informatique La Cnduite de Prjet Infrmatique La Ntin de Prjet Un prjet est un prcessus unique qui cnsiste en un ensemble d activités qui snt crdnnées, maitrisées, qui cmprte une date de début et de fin. Le prjet est

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA.

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA. Prduits cncernés : - Sage 30 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures - Sage 100 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures Sujet mis en avant : Cmment gérer la TVA à 7% en cmptabilité

Plus en détail

Règles de gestion d une régie

Règles de gestion d une régie Dcument de frmatin à la Régie d Avances et de Recettes GFC versin du 27/05/2011 Règles de gestin d une régie Suivi d une Régie GFC : recmmandatins 1. Recmmandatins préalables : Le travail de suivi et de

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des achats...

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des achats... Filière de frmatin : Utilisateur FONCTIONNEL SAP END USERS Gestin des Achats Dssier Pédaggique Durée : 5 jurs Smmaire Smmaire... 2 Décupage de la Frmatin... 3 Renseignements et Myens Pédaggiques... 4 Le

Plus en détail

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr Prpsitin de services ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr 1 Smmaire DA 47 Distributin Autmatique Histrique Parc et Références Clients Engagements Ntre prestatin de service

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER»

CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER» CARACTERISTIQUES LOGICIEL «TOWA MANAGER» SARL Smecm - Siret n 409 979 382 00028- Cde NAF 4652Z - TVA intra cmmunautaire FR 80409979382 1 L nglet «Base de dnnée» Vus permet de chisir le langage (de base

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES 1 PREPARER SON STAGE Savir se présenter, se situer (la situatin actuelle, la frmatin et la filière envisagée), Réfléchir au cntenu du stage avant de s y présenter, S interrger

Plus en détail

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE APPEL D OFFRES ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE Le Cllectif Effinergie, assciatin pur la prmtin de l'efficacité énergétique dans les bâtiments (www.effinergie.rg) lance une

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

Formation à destination des professionnels de l hôtellerie

Formation à destination des professionnels de l hôtellerie Frmatin à destinatin des prfessinnels de l hôtellerie COMMENT COMMERCIALISER SON ETABLISSEMENT HOTELIER? Nus vus prpsns 2 mdules : Mdule 1 : bâtir/ptimiser sa stratégie cmmerciale Mdule 2 : Les techniques

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ASSISTANCE SYSTEME ENVIRONNEMENTS INFORMATIQUES Z/OS, UNIX, WINDOWS AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG suhaite btenir une assistance système

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LA FRANCHISE. Ce qu il faut savoir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LA FRANCHISE Ce qu il faut savir? Fiche cnseil Ns fiches cnseils nt pur bjectif de vus aider à mieux appréhender les ntins : Certifié ISO 9001 Cmptables Fiscales Juridiques, Sciales, de Gestin Réf. : DEV/O/FC/065/11-11/VBU

Plus en détail

Modules d Insertion Professionnelle

Modules d Insertion Professionnelle Mdules d Insertin Prfessinnelle 1 AUGMENTER SA CONFIANCE EN SOI DANS LE CADRE DE SA RÉINSERTION PROFESSIONNELLE... 2 1.1 AUDIENCE ET PRÉREQUIS... 2 1.2 DURÉE... 2 1.3 DÉROULEMENT DE LA FORMATION :... 2

Plus en détail

Booster votre transformation par l Ergonomie!

Booster votre transformation par l Ergonomie! Page 1 sur 5 The e-cmmerce Academy 28 bd Pissnnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 cntact@ecmmerce-academy.fr http://www.ecmmerce-academy.fr/ Bster vtre transfrmatin par l Ergnmie! Pertinence + facilité

Plus en détail

Checklist: e-commerce et protection du consommateur

Checklist: e-commerce et protection du consommateur Checklist: e-cmmerce et prtectin du cnsmmateur crsslaw s checklists Date : 1 er juin 2014 Versin 1.1 Tags : e-cmmerce, ICT Law Françis Cppens Françis est cllabrateur senir chez crsslaw. Il se spécialise

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé Rapprt relatif à l'écart salarial - lettre d'accmpagnement: frmulaire abrégé Sur la base des cnditins énncées dans la li sur l'écart salarial, vtre entreprise dit, dans les tris mis de la clôture de l'exercice

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

FAQ du logiciel Manager SOMMAIRE

FAQ du logiciel Manager SOMMAIRE FAQ du lgiciel Manager (fire aux questins) Première partie Tut ce que vus vulez savir sur Manager, sans avir à le demander!... SOMMAIRE (Vus puvez cliquer sur le chapitre à atteindre) A qui sert et cmment

Plus en détail

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES

TAI054 Utiliser un logiciel de gestion de parc (généralités) TABLE DES MATIERES Apprt d infrmatins et de cnnaissances TAI054 Utiliser un lgiciel de gestin de parc (généralités) TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 FONCTIONS DES LOGICIELS DE GESTION DE PARC... 3 2.1 ACQUISITION

Plus en détail

de logiciels MEDIANE PLAN VERSION 2K15.10 WEB-PLAN

de logiciels MEDIANE PLAN VERSION 2K15.10 WEB-PLAN + 33 (0) 494 862 862 supprt@mediane.tm.fr 580, rue des lauriers ZA NICOPOLIS CS 80317 83175 Brignles Cedex www.mediane.tm.fr MEDIANE PLAN 2K15.10 WEB-PLAN 20 de lgiciels 1 Présentatin... 4 2 Les plannings...

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation

Les solutions de paie et de gestion du personnel : du logiciel à l extermalisation Les slutins de paie et de gestin du persnnel : du lgiciel à l extermalisatin Smmaire La gestin des ressurces humaines pur les PME 1. Intrductin 2. Le lgiciel 3. La paie manuelle 4. L expert cmptable 5.

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts Dssier Spécial Les 5 étapes pur vendre ACT! Apprendre à détecter un besin en Gestin de Cntacts Ce dssier à pur bjectif de vus aider à cmmercialiser ACT! auprès de vs clients et prspects. Nus allns vus

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure Rapprt spécial relatif au cntrôle du secrétariat de la médiateure Table des matières I. LES CONSTATATIONS ET RECOMMANDATIONS DE LA COUR DES COMPTES...5 1. PRÉSENTATION DU CONTRÔLE DE LA COUR...5 1.1.

Plus en détail

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan.

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan. LE BILAN Objectif(s) : être capable : Pré-requis : Mdalités : d'établir un bilan simplifié, d'évaluer le résultat de l'exercice. maîtriser les principes de fnctinnement des cmptes de bilan. rubriques du

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

3. Economie et société

3. Economie et société Guide méthdique type Banque Prfil E Catalgue des bjectifs de frmatin 3. Ecnmie et sciété Cmpétences-clés 3.1 Cmprendre le cntexte écnmique mndial et identifier les relatins existant entre l entreprise

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE

TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE L entretien d achat-vente ne s imprvise pas. Il se dérule suivant 5 étapes. Chaque étape est très imprtante car sa réussite cnditinne la cnclusin de la vente,

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A PROJETS TOURISTIQUES INNOVANTS 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE I. Intitulé de vtre prjet II. Infrmatins sur le prteur de prjet Structure : Nm u dénminatin sciale : Frme juridique : Date de créatin

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice.

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION Objectif(s) : être capable de : Pré-requis : Mdalités : classer les charges et les prduits seln leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. cnnaissance

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE PRINCIPES 1. Les entreprises effectuent qutidiennement des pératins de trésrerie. Elles snt justifiées par diverses pièces cmptables (talns de

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions.

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions. LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Objectif(s) : Les myens de financement : fnds prpres, emprunts, crédit-bail, subventins. Pré-requis : Cnnaissance des dcuments cmmerciaux : factures de DOIT, Maîtrise

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Clôture de la comptabilité

Clôture de la comptabilité Avant de clôturer la cmptabilité, nus vus cnseillns de réaliser une cpie de sauvegarde de Ceres sur un supprt externe (clé USB ) et ensuite remettre une nuvelle versin dispnible sur le site www.cercsft.be

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172)

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) . MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) Part du fnds : «Classique» Objectifs et plitique d investissement : Prfil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé, Rendement

Plus en détail

ISO22301 Lead Implementer et Plan de Continuité d Activité

ISO22301 Lead Implementer et Plan de Continuité d Activité ISO22301 Lead Implementer et Plan de Cntinuité d Activité Du 17 au 21 Nvembre 2014 Hôtel NOVOTEL Mhamed V - Tunis Page 1/6 Intrductin La frmatin certifiante ISO22301 Lead Implementer et Plan de Cntinuité

Plus en détail

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison.

- Le service aux tables. - Le service rapide & commande pour emporter. - Le service à l auto. - La livraison. o Voir le feuillet Livraison. Pint De Vente Lgiciel de gestin Les Lgiciels Velce, Vtre gestinnaire La versatilité, la simplicité et la rapidité de ntre pint de vente, ne fnt pas qu amélirer vtre service à la clientèle, elles permettent

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE Objectif(s) : Décuvrir la chrnlgie des pératins de fin d'exercice cmptable. Pré-requis : Principes généraux de la cmptabilité financière. Mdalités : Dcumentatin,

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT

PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT PRÉSENTER TOUT EN MOTIVANT Durant ces deux jurs, apprenez cmment dnner une présentatin mtivante «qui reste», avec plus d assurance et en tenant cmpte de vs qualités persnnelles. Hôtel Husa Président Park

Plus en détail

Conférence "Programme pour Entreprendre sans risque"

Conférence Programme pour Entreprendre sans risque Cnférence "Prgramme pur Entreprendre sans risque" Vtre expert : Antnella VILAND Ce dcument est là pur vus aider à prendre des ntes pendant ntre cnférence bien sûr mais aussi et surtut pur vus aider à faire

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

Steria et Steria et la méthode Agile les méthodes agiles

Steria et Steria et la méthode Agile les méthodes agiles Steria et Steria et la méthde Agile les méthdes agiles Méthdes, Outils, Juridique, Références et Capitalisatin 20 mars 2012 Agenda Purqui l avènement d une telle méthde? Principes structurants assciés

Plus en détail

Sommaire. A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5

Sommaire. A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5 Smmaire I) Présentatin du créateur et de sn entreprise... p. 3 A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5 II) Le prjet... p. 5 A) Descriptin du prjet... p. 5 B) Origine du prjet... p. 5 C) Le prduit/le

Plus en détail

VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE

VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE Septembre 2009 INTRODUCTION De par l imprtance accrue des tâches administrative ces dernières années, le travail du Médecin Généraliste

Plus en détail

Module 10 : Résumé Planification financière

Module 10 : Résumé Planification financière Mdule 10 : Résumé Planificatin financière Ce mdule examine les principaux éléments du prcessus de planificatin financière et évalue les bjectifs et les avantages de la planificatin financière. Vus apprenez

Plus en détail