Traitement de mesures GPS avec GINS-PC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement de mesures GPS avec GINS-PC"

Transcription

1 Traitement de mesures GPS avec GINS-PC Félix Perosanz, Sylvain Loyer, Jean-Charles Marty, Richard Biancale, Stavros Melachroinos École d été du GRGS 2008, Forcalquier

2 Objectifs Le logiciel GINS du GRGS et sa version PC Travaux pratiques

3 LE LOGICIEL GINS: Historique!" # $%&'# (!)*+, -!.+*! "

4 ,/,0.*./,.1 École d Été du GRGS 2008, Forcalquier Calcul d orbite autour d un corps du système solaire Détermination de paramètres géophysiques: coordonnées du pole et TU1 position et vitesse des stations (géocentre) coefficients du champ de gravité coefficients des modèles de marée océanique surface moyenne océanique coefficients du modèle d atmosphère (température, densité des gaz) Cas sans satellite: VLBI Simulation de mesures

5 LE LOGICIEL GINS: Organigramme gnral École d Été du GRGS 2008, Forcalquier "! #!"

6 École d Été du GRGS 2008, Forcalquier LE LOGICIEL GINS: Moindres carrs $%& ' = = ( ') &*+,-& = #&. + /) ' = "&$ ' = +, #&

7 LE LOGICIEL GINS: Fonction de mesure École d Été du GRGS 2008, Forcalquier " 0 )&)1& " )&).+&(&+ 2(&)) &(&+ ).)$)&! (&+ 2(&)) + ) )33+ 4)) + ) )+,) & ++, )+ +' )( %&51.))&6 )+)&'7 &* ) 7 &* %& 7.)+ +%&

8 LE LOGICIEL GINS: Organigramme 7 & 7 +,)0 : # 7 3 &%& 7 )&)(+))+ (+++ &*+,)0 7 )&))%& %& " (+)) 7)&)&" 0 7 " 7 ) ) 7( 7 )& +,+ & )$ & 83 0 (3 9 0,23.0%/'4'/34/

9 LE LOGICIEL GINS: Les mesures =# ++) 1,596 +%& ) )%& ++)3 ;+5</=/>))))6 115& +6 &0)7115& +6 &3( / ++)/) )) ++)35? 6 ++)5A( 6 # %& 01%& 0$ ) 3 03&B

10 LE LOGICIEL GINS: cas orbite figée 7 & 7 +,)0 : # 7 3 &%& 7 )&)(+))+ &+ &+ (+++ &*+,)0 7 )&))%& %& " (+)) 7)&)&" 0 7 " 7 ) ) 7( 7 )& +,+ & )$ & 83 0 (3 9 0,23.0%/'4'/34/

11 LE LOGICIEL GINS: entres École d Été du GRGS 2008, Forcalquier!" #! 5" "

12 LE LOGICIEL GINS: entres École d Été du GRGS 2008, Forcalquier #'()*## " " $% 67$8 &

13 L outil GINS-PC: Besoins École d Été du GRGS 2008, Forcalquier Utilisation du GINS en dehors du réseau informatique CNES Non divulgation de la base de données ) &7&*' 7 A & 7 %&&CD 7) 3)' 7 )(C!E5146 7* *.)+ &&) ) 0 5) 3)FD6

14 L outil GINS-PC: Architecture (1)

15 CNES-CLS IGS Analysis Center: igsac-cnes.cls.fr GRGS IERS/CRC IGN GPS CNES CLS IGS BDL OCA INSU ESGT OMP UPF SHOM OP OB GINS software DORIS SLR VLBI IDS ILS IVS Submission & evaluation started July 2007 joined officially IGS ACs week 1478 IGS Analysis Center Workshop, 2-6 May 2008, Miami, USA

16 ! "#$%&'()'*'&#$*+&#',-+)./ 0 1 "12)'* -%/& 34$ 3 1"#*/ 2)'*11 " /

17 , -"!, #*. # École d Été du GRGS 2008, Forcalquier -"!, #*#.!" #$%!"&'()!" *" " +," -," *" " "56/

18 GINS-PC: schéma des flux de données École d Été du GRGS 2008, Forcalquier 73 %/ 0 3

19 L outil GINS-PC: IHM Exécution de GINS (2)

20 *8)9:;<(= ">:#(&% 3/,?-% "B%&C% / *!# 4 3 2"/D0E 3 %F"!"#$% &#%'/ "(#%%)#%"%" *'#+%"&%&/&1 GHI 0**=",#,/

21 5,"6 3 J "? $? J/ #$)*?-+), 2)'* J

22 Travaux pratiques École d Été du GRGS 2008, Forcalquier Faire l acquisition de données GPS de 2 récepteurs Déterminer avec GINS-PC les coordonnées d un point GPS : A différentes fréquences temporelles En mode PPP et DD En omettant la correction de marée solide En utilisant différentes sources d orbites

23 Exemple de TP GINS-PC : Traitement PPP et DD de POTS et TLSE sur 3 jours Ce fichier se trouve dans /export/pcgins1/tpgins1/ppp/tp-forcalquier.txt Rappatriement et pretraitement des RINEX : ftp_import tlse d.z pots d.z tlse d.z pots d.z tlse d.z pots d.z gunzip *.Z CRZ2RNX *.03d ls tlse30*.*o > list.tlse ls pots30*.*o > list.pots prairie!!!!!!!! PRETRAITEMENT GPS!!!!!!!! mv sortiepdgr90 tlse_prairie prairie mv sortiepdgr90 pots_prairie cat pots_prairie tlse_prairie >> prairie_tlse_pots_2003 cp prairie_tlse_pots_2003 /export/pcgins1/tpgins1/tpforc1/

24 Traitement des donnã es GPS avec GINS-PC : ginspc-ihm.bash!!!!!!!!! IHM GINS ### mode PPP!!!! lancer l'ihm avec les directeurs : TP3_tlse_2003 et TP3_pots_2003 ### mode DD get_hor_hautes BERN horloge!!! ne marche pas! ftp_import horloge mv sortiepdgr90 pots_prairie_h prairie mv sortiepdgr90 tlse_prairie_h cat tlse_prairie_h pots_prairie_h >> prairie_tlse_pots_2003_h double90 prairie_tlse_pots_2003_h mv fort.20 DD_pt_302_304 mv DD_pt_302_304 /export/pcgins1/tpgins1/ppp/.

25 Manipulation EQNA avec DYNAMO : dynamo_info exe_verif.ksh -b TP2_tlse_ _ gedit verif_tp2_tlse_ _ & exe_dynamo_b.ksh -dir DIRB_PPP -inp input_tp3 -cumul TP3_pots_tlse_2003 dyl dydd gedit DIRD_PPP & exe_dynamo_d.ksh -dir DIRD_PPP -b TP3_pots_tlse_2003 -s TP3_pots_tlse_2003 ### DD dydd cp contrainte_ppp_plh_1-2mm contrainte_dd_pt_pc gedit contrainte_dd_pt_pc exe_dynamo_b.ksh -dir DIRB_PPP_DD -b TP3_DD_pt_pc _ exe_dynamo_d.ksh -dir DIRD_PPP_DD -b TP3_DD_pt_pc _ _red -cont contrainte_dd_pt_pc -s TP3_DD_pt_pc lqu

26 Extraction et trace des solutions : ftp_import input_extract_ppp extraction_parametres_sortie_dynamo.ksh dyd_out _2011 gedit SH ddhhiiss10003mxxxyym.ppp.dat grace &

27 Travaux pratiques École d Été du GRGS 2008, Forcalquier

28 École d Été du GRGS 2008, Forcalquier

29 École d Été du GRGS 2008, Forcalquier

DORIS de la coopération CNES-IGN au service international DORIS (IDS)

DORIS de la coopération CNES-IGN au service international DORIS (IDS) DORIS de la coopération CNES-IGN au service international DORIS (IDS) Gavdos, Crète Pascal Willis Syowa, Antarctique avec des contributions de Frank Lemoine, Xavier Collilieux, Plan Présentation du système

Plus en détail

RE: Suggestion de nouveau directeur GINS

RE: Suggestion de nouveau directeur GINS Laurent-varin Julien De: Loyer Sylvain [sloyer@cls.fr] Envoyé: lundi 11 juin 2012 11:44 À: Reinquin Franck Cc: Biancale Richard; Lemoine Jean-Michel; Marty Jean-Charles; Perosanz Felix; Bruinsma Sean;

Plus en détail

La (les) mesure(s) GPS

La (les) mesure(s) GPS La (les) mesure(s) GPS I. Le principe de la mesure II. Equation de mesure GPS III. Combinaisons de mesures (ionosphère, horloges) IV. Doubles différences et corrélation des mesures V. Doubles différences

Plus en détail

Services internationaux en géodésie spatiale

Services internationaux en géodésie spatiale «40 ans du GRGS, 1971 2011» Services internationaux en géodésie spatiale F. Deleflie, D. Gambis, P. Bonnefond, et Z. Altamimi, S. Bonvalot 1 Implication GRGS dans les services «40 ans du du GRGS, 1971

Plus en détail

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Richard Biancale Conseil Scientifique du GRGS Observatoire de Paris, 10 avril 2008 L état de l art des modèles CHAMP: modèles 50 fois moins précis que

Plus en détail

Listes de référence des

Listes de référence des Listes de référence des moyens et infrastructures entrant dans le cadre du Service d Observation SO1 moyens entrant dans le cadre du Service d Observation SO2 stations d observation entrant dans le cadre

Plus en détail

DORIS : orbite et localisation précises

DORIS : orbite et localisation précises DORIS : orbite et localisation précises G. TAVERNIER Projet DORIS Le système DORIS a été développé pour répondre au besoin de détermination précise de la position des satellites, lié aux missions altimétriques

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Combinaison multi technique de géodésie spatiale au niveau des observations. A. Pollet & D. Coulot

Combinaison multi technique de géodésie spatiale au niveau des observations. A. Pollet & D. Coulot Combinaison multi technique de géodésie spatiale au niveau des observations A. Pollet & D. Coulot 1 PLAN I. Intérêts des combinaisons au niveau des observations. II. Assurer le référencement dans la combinaison,

Plus en détail

Les activités du pôle géodésie du SHOM et les références verticales maritimes (Projet BATHYELLI)

Les activités du pôle géodésie du SHOM et les références verticales maritimes (Projet BATHYELLI) Les activités du pôle géodésie du SHOM et les références verticales maritimes (Projet BATHYELLI) Gwenaële Jan, Gaël André, Raphaël Legouge, Yves-Marie Tanguy SHOM 03/04/2013 JIST, 1 - Activités du pôle

Plus en détail

La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV

La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV http://omiv.unistra.fr La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV J.-P. Malet, P. Ulrich, F. Masson, A. Déprez, A. Stumpf, A. Mathieu T. Lebourg, M. Vidal G. Bièvre,

Plus en détail

Commission. Géo-Pos. 11 décembre 2013 (10h 17h) IGN Saint-Mandé

Commission. Géo-Pos. 11 décembre 2013 (10h 17h) IGN Saint-Mandé Commission Géo-Pos http://geopos.netne.net/ Compte rendu de la 25 ème réunion de la Commission GéoPos 11 décembre 2013 (10h 17h) Présents (18) : IGN Saint-Mandé Bonneville D. (EDF) ; Boucher C. (MEDDE)

Plus en détail

Nouveau format du fichier directeur de GINS

Nouveau format du fichier directeur de GINS Nouveau format du fichier directeur de GINS Présentation utilisateur Julien LAURENT-VARIN Juin 2014 25/06/2013 - JLV Plan SOMMAIRE 1. Présentation des principes du nouveau format A. Les défauts de l ancien

Plus en détail

Etude statistique de la stabilité des stations de géodésie spatiale - Application à DORIS -

Etude statistique de la stabilité des stations de géodésie spatiale - Application à DORIS - THESE DE DOCTORAT EN DYNAMIQUE DES SYSTEMES GRAVITATIONNELS Spécialité : Géodésie spatiale présentée par Karine LE BAIL Etude statistique de la stabilité des stations de géodésie spatiale - Application

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF

MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF MANUEL UTILISATEUR DU RECEPTEUR HAICOM HI-303MMF 1 SOMMAIRE DU MANUEL UTILISATEUR I. LE POSITIONNEMENT PAR GPS..3 II. INTRODUCTION - GPS HAICOM HI-303MMF... 4 III. COMPOSITION DU PACK GPS...5 IV. INSTALLATION

Plus en détail

Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états»

Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états» Journées Valor-IG 07 «La donnée dans tous ses états» 28 Mars 2007 Incertitudes de mesures bathymétriques, évaluation, validation et application sur les levés bathymétriques de la Seudre, de la Charente

Plus en détail

CES régional Alsace. Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S. Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC,

CES régional Alsace. Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S. Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC, CES régional Alsace Animateurs: UNISTRA SERTIT, programme A 2 S Contributeurs: EOST, ICUBE (BFO, TRIO, MIV), LIVE, ENGEES,TPS, MESO Centre HPC, CDS Séminaire THEIA 16-17 septembre 2014 1 Équipes de recherche

Plus en détail

Impact de la configuration du traitement sur l estimation troposphérique par GNSS

Impact de la configuration du traitement sur l estimation troposphérique par GNSS Impact de la configuration du traitement sur l estimation troposphérique par GNSS Anne-Lise LAVAUX (L2G) Laurent MOREL (L2G) François FUND (CNES) Frédéric DURAND (L2G) Contexte Stratégie de traitement

Plus en détail

Eléments affectant la précision du GPS RTK

Eléments affectant la précision du GPS RTK Eléments affectant la précision du GPS RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Formation continuée ARGELg Liège, le 18 avril 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée : Horizontal

Plus en détail

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre Présentation du livre collectif du Bureau des longitudes (publié chez Hermann) Les observatoires: observer la Terre Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris,

Plus en détail

Le seul ami de Batman

Le seul ami de Batman Le seul ami de Batman Avant de devenir un héros de cinéma en 1989, Batman est depuis plus de 50 ans un fameux personnage de bandes dessinées aux États-Unis. Il fut créé en mai 1939 dans les pages de Détective

Plus en détail

DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet. Livrable N 3.A.1. Responsable : Samer Ammoun

DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet. Livrable N 3.A.1. Responsable : Samer Ammoun DIVAS - Description détaillée de l'architecture logicielle du système complet Livrable N 3.A.1 Date: Mai 2008 Version: 1.0 Partenaires: Auteur: Sujet: Volet: Diffusion: Nombre de pages:14 ARMINES LCPC

Plus en détail

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur

Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur PROJET JANUS Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l enseignement Supérieur Contact : alain.gaboriaud@cnes.fr OBJECTIFS Satellites Etudiants

Plus en détail

Manuel d utilisation. JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-1400 Yverdon Switzerland. www.jdc.ch info@jdc.ch P: +41 24 445 21 21 F: +41 24 445 21 23

Manuel d utilisation. JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-1400 Yverdon Switzerland. www.jdc.ch info@jdc.ch P: +41 24 445 21 21 F: +41 24 445 21 23 Manuel d utilisation JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-400 Yverdon Switzerland www.jdc.ch info@jdc.ch P: +4 4 445 F: +4 4 445 Index Français F Présentation Matériel...4 Garantie...4 Fonctionnement

Plus en détail

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Mini-DOLL : Deep Space Optical Laser Link Journées de Télémétrie Laser Présenté par : Khelifa DJERROUD Personnes impliquées dans le projet: Acef

Plus en détail

L automatique du point de vue maintenance

L automatique du point de vue maintenance S6 L automatique du point de vue maintenance L enseignement de l automatique vise l acquisition des compétences nécessaires à : -la RÉALISATION des interventions de maintenance sur des Systèmes Automatisés

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

Commission. Géo-Pos. 18 mars 2015 (10h 17h30) IGN/ENSG, Marne-la-Vallée

Commission. Géo-Pos. 18 mars 2015 (10h 17h30) IGN/ENSG, Marne-la-Vallée Commission Géo-Pos http://geopos.netne.net/ Compte rendu de la 28 ème réunion de la Commission GéoPos 18 mars 2015 (10h 17h30) IGN/ENSG, Marne-la-Vallée Présents : Auger F. (Total) ; Boucher C. (MEDDE)

Plus en détail

L'assurance de maîtriser vos risques ATMP

L'assurance de maîtriser vos risques ATMP TOUS RISQUES : ACCIDENT DE TRAVAIL / ACCIDENT DE TRAJET / MALADIE PROFESSIONNELLE Sinistres en CTN A - Métallurgie -3,7% -2,8% -4,7% -6,6% -1,1% -9,6% -1,6% -1,4% Comités Techniques Nationaux CTN B - Bâtiment

Plus en détail

Test d auto-évaluation 2010

Test d auto-évaluation 2010 SwissPhO Olympiade Suisse de Physique 2010 Test d auto-évaluation 2010 Ce test permet aux intéressés d évaluer leurs capacités à résoudre des problèmes et de reconnaître des lacunes dans certaines notions.

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Place Cormontaigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fax : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Savoir-faire expérimentaux. Référentiel : S5 Sciences Appliquées.

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Parcours élèves Correction Jusqu à la 4 è D E V E L O P P E M E N T 2 0 1 5 U R A B L E Département éducation formation Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr

Plus en détail

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance Olivier Hagolle Mercredi 6 février 2012 Sentinel-2 : révolution du suivi de la végétation par télédétection 13 bandes spectrales, résolution 10m à 20m,

Plus en détail

Études, réalisations électroniques et logiciels embarqués

Études, réalisations électroniques et logiciels embarqués Métier Conception / Fabrication de produits électronique Schéma Placement Routage Vue 3D Prototype Pré-série Plasturgie/Boîtier/Lexan Production Packaging/Livraison Simul Banc Conception Outillage Routage

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

Système de communications pour écoles SPECTRUM 520. Système d intercom d école

Système de communications pour écoles SPECTRUM 520. Système d intercom d école Système de communications pour écoles SPECTRUM 520 Système d intercom d école Caractéristiques avantageuses pour améliorer les communications scolaires Spectrum 520 une innovation aux caractéristiques

Plus en détail

THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE

THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE T.P PHYSIQUE SECONDE. THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE TP P5 F.MISTRAL 2010 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. INTRODUCTION a) L échographie

Plus en détail

y Chauffage fonctionnant au carburant 87

y Chauffage fonctionnant au carburant 87 Klimat 5 1 y Chauffage fonctionnant au carburant 87 912-B, 912-D Op. no. 87516 01- Essence 30618 095-1 Diesel 3730 340-1 20000 sauf Bte Auto Essence 30618 095-1 -99 l usure du moteur est moins importante.

Plus en détail

METEORES VISUMETEORES

METEORES VISUMETEORES QUALITÉ DE L AIR Modélisation et informatique METEORES VISUMETEORES Fonctionnement opérationnel Statistiques des performances - 1 - METEORES VISUMETEORES Fonctionnement opérationnel Statistiques des performances

Plus en détail

GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS

GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS GEOLOCALISATION ET NAVIGATION A L AIDE DES SIGNAUX GNSS Thierry.Chapuis@cnes.fr 08/04/2014 1 EVOLUTION DU SYSTÈME GNSS 1995-2005 2005-2014 2014 GPS GNSS-1 GNSS-2 GLONASS Pas de garantie de service Dégradation

Plus en détail

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone.

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai

Plus en détail

La précision dans les mesures RTK

La précision dans les mesures RTK La précision dans les mesures RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Club d utilisateurs du PICC & dix ans de Walcors Wépion, le 6 décembre 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

Clermont Ferrand - Janvier 2003

Clermont Ferrand - Janvier 2003 DISDAMIN: Algorithmes de Data Mining Distribués Valerie FIOLET (1,2) - Bernard TOURSEL (1) 1 Equipe PALOMA - LIFL - USTL - LILLE (FRANCE) 2 Service Informatique - UMH - MONS (BELGIUM) Clermont Ferrand

Plus en détail

The low-cost GNSS GEOMON system for monitoring landslide displacements

The low-cost GNSS GEOMON system for monitoring landslide displacements The low-cost GNSS GEOMON system for monitoring landslide displacements M. Demierre 1,2, J.-P. Malet 3, L. Folladore 2, P. Boetzle 3,4, M. Jeanneret 2, G. Ferhat 3,4, P. Ulrich 3 Journées Aléa Gravitaire,

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

Fax Server. Blue Line IP ISDN ISDN PRI

Fax Server. Blue Line IP ISDN ISDN PRI Blue Line IP PRI Blue Line Solution de télécopie complète pour l entreprise Persistance de la télécopie La télécopie conserve un rôle clé dans la communication des entreprises. Le fax présente en effet

Plus en détail

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme Hervé Jeanjean Cnes 1 Règlement Copernicus du 03/04/2014 : cadre politique, organisationnel et financier Règlement délégué du 12/07/2013 sur

Plus en détail

! analyse du fonctionnement

! analyse du fonctionnement Coloreau chaude MT V P1 V MT! Le composant repéré TH1 sur le schéma structurel et une thermistance. Son rôle est de détecter une grandeur physique la température, et de la convertir en une grandeur électrique

Plus en détail

L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires

L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires Le projet Geosud Pierre Maurel, coordinateur du projet GEOSUD Journée du CINES Montpellier, 9 juin 2015 1 Projet GEOSUD Des financements

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

ALGERIE TELECOM SATELLITE. Présentée par M. EL ALLIA

ALGERIE TELECOM SATELLITE. Présentée par M. EL ALLIA GÉOLOCALISATION ALGERIE TELECOM SATELLITE Présentée par M. EL ALLIA PREAMBULE DANS LE CADRE DE SA STRATEGIE DE DIVERSIFICATION DE SES SOLUTIONS ET POUR REPONDRE AUX BESOINS DU MARCHE, ALGERIE TELECOM SATELLITE

Plus en détail

Fouad BENAMEUR. Avril 2011

Fouad BENAMEUR. Avril 2011 F o u r n i s s e u r d e s o l u t i o n s s a n s f i l p o u r M a c h i n e t o M a c h i n e ( M 2 M ) Géolocalisation Outdoor Fouad BENAMEUR Avril 2011 Géolocalisation Outdoor G é o l o c a l i s

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Se positionner grâce aux ondes GPS, horloges et relativité (3) Extrait du programme d enseignement

Plus en détail

La gravitation universelle

La gravitation universelle La gravitation universelle Pourquoi les planètes du système solaire restent-elles en orbite autour du Soleil? 1) Qu'est-ce que la gravitation universelle? activité : Attraction universelle La cohésion

Plus en détail

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Table des matières Introduction 1 Les stocks d'eau de surface 1 Les stocks d'eau souterraine 2 L'eau du sol 2 L'eau du sous-sol ou souterraine 3 Les stocks

Plus en détail

STENTS ET FLOW-DIVERTERS : la porosité finale peut différer de la porosité théorique

STENTS ET FLOW-DIVERTERS : la porosité finale peut différer de la porosité théorique STENTS ET FLOW-DIVERTERS : la porosité finale peut différer de la porosité théorique Bing Fabrice, Darsaut Tim, Tieu Tai, Salazkin Igor, Guylaine Gevry, Guilbert François, Roy Daniel, Weill Alain, Raymond

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

Leica Geo Office Plus que vous ne l imaginez : GEOMATIQUE-News 09 17 mars 2009

Leica Geo Office Plus que vous ne l imaginez : GEOMATIQUE-News 09 17 mars 2009 Leica Geo Office Plus que vous ne l imaginez : GEOMATIQUE-News 09 17 mars 2009 Contenu Présentation du contexte Leica Geo Office Un cas concret chez l un de nos clients 2 Contenu Présentation du contexte

Plus en détail

RESERVOIR MONITORING A PARTIR D IMAGES SATELLITES APPLICATIONS POUR LES ACTIVITÉS AMONT DE SONATRACH EN ALGÉRIE

RESERVOIR MONITORING A PARTIR D IMAGES SATELLITES APPLICATIONS POUR LES ACTIVITÉS AMONT DE SONATRACH EN ALGÉRIE RESERVOIR MONITORING A PARTIR D IMAGES SATELLITES APPLICATIONS POUR LES ACTIVITÉS AMONT DE SONATRACH EN ALGÉRIE Johanna GRANDA (1), Alain ARNAUD (1) et Azzédine BOUDIAF (2) (1) ALTAMIRA INFORMATION S.L.,

Plus en détail

VENT OCEANIQUE (WIND)

VENT OCEANIQUE (WIND) VENT OCEANIQUE (WIND) La connaissance des échanges à l interface air-mer est très importante pour les études climatique et météorologique. Le vent de surface océanique est un paramètre principal de ce

Plus en détail

La gestion des réseaux électriques HTA des usines du SIAAP avec la CEI 61850

La gestion des réseaux électriques HTA des usines du SIAAP avec la CEI 61850 La gestion des réseaux électriques HTA des usines du SIAAP avec la CEI 61850 Owner Bruno ANDRE Olivier BOULY Schneider Electric SIAAP Date Journée thématique Club Automation du 20/03/2012 Schneider Electric

Plus en détail

PAUL CORREIA 6 e édition

PAUL CORREIA 6 e édition GUIDE PRATIQUE DU PAUL CORREIA 6 e édition Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13367-7 Table des matières AVANT-PROPOS.......................................................... 1 Organisation de l

Plus en détail

Les réseaux de correction différentielle

Les réseaux de correction différentielle Les réseaux de correction différentielle Renaud Lahaye 1,Sylvie Ladet 2 Résumé. Cet article a pour principal objectif de répondre aux questions qui peuvent se poser au moment de la mise en place d un dispositif

Plus en détail

Livre Blanc XT-Phone. Octobre 2012. Page 1 sur 12

Livre Blanc XT-Phone. Octobre 2012. Page 1 sur 12 Page 1 sur 12 Livre Blanc XT-Phone Octobre 2012 Page 2 sur 12 Sommaire 1- Introduction... 3 2- Comment cela fonctionne... 3 2.1 Le besoin... 3 2.2 L entreprise... 4 2.3 Le salarié... 4 2.4 Le XT-Phone

Plus en détail

1. HDS800 Reference manual : http://www.ifremer.fr/madida/documents/doc_cons/hds800_rm_en_sep2012 v1.pdf

1. HDS800 Reference manual : http://www.ifremer.fr/madida/documents/doc_cons/hds800_rm_en_sep2012 v1.pdf Thalia - ESSTECH14 (jan 2014) Navigation GPS Mesure de la marée HB Genavir V2 25/02/2014 Références : 1. HDS800 Reference manual : http://www.ifremer.fr/madida/documents/doc_cons/hds800_rm_en_sep2012 v1.pdf

Plus en détail

Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices. 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino

Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices. 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino Action 11 : Gestion de la base de données spatiales de l OSR Action 12 : Valorisation

Plus en détail

Brevet des collèges Amérique du Nord 7 juin 2011

Brevet des collèges Amérique du Nord 7 juin 2011 Durée : 2 heures Brevet des collèges Amérique du Nord 7 juin 2011 Correction ACTIVITÉS NUMÉRIQUES Exercice 1 12 points Le professeur choisit trois nombres entiers relatifs consécutifs rangés dans l ordre

Plus en détail

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT LA MESURE DU VENT Réalisation : Laurent Chevallier La Cinquième, Hachette, Tout l univers, Cité des sciences et de l industrie de La Villette, Les Films d ici, 1995 Durée : 02 min

Plus en détail

Suivi des véhicules de VH

Suivi des véhicules de VH Suivi des véhicules de VH 6 juin 2012 Pierre-Yves TANNIOU D après Pierre NORMAND CETE Sud-Ouest/DTISPV Centre d'études Techniques de l'équipement du Sud-Ouest www.cete-sud-ouest-developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20.

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20. Centrale à saumure Type Page 1 Les centrales de fabrication de saumure type SD sont des machines destinées au ravitaillement en saumure N.A. C.L. de saleuses à bouillie de sel. 1) Caractéristiques générales

Plus en détail

Statistiques Descriptives à une dimension

Statistiques Descriptives à une dimension I. Introduction et Définitions 1. Introduction La statistique est une science qui a pour objectif de recueillir et de traiter les informations, souvent en très grand nombre. Elle regroupe l ensemble des

Plus en détail

Mesures et incertitudes

Mesures et incertitudes En physique et en chimie, toute grandeur, mesurée ou calculée, est entachée d erreur, ce qui ne l empêche pas d être exploitée pour prendre des décisions. Aujourd hui, la notion d erreur a son vocabulaire

Plus en détail

La spectro, c'est facile

La spectro, c'est facile La spectro, c'est facile OHP Spectro Party Observatoire de Haute Provence 25-30 juillet 2014 François Cochard francois.cochard@shelyak.com La spectro, c'est facile à certaines conditions OHP Spectro Party

Plus en détail

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites I Droites perpendiculaires Lorsque deux droites se coupent, on dit qu elles sont sécantes Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites Lorsque deux

Plus en détail

Géodynamique. Unité d introduction et de socle commun aux 5 UE optionnelles choisies au second semestre de l'année de Master 1

Géodynamique. Unité d introduction et de socle commun aux 5 UE optionnelles choisies au second semestre de l'année de Master 1 Géodynamique 2014 Unité d introduction et de socle commun aux 5 UE optionnelles choisies au second semestre de l'année de Master 1 Pré-requis: Bases en cinématique des plaques, géophysique, géologie sédimentaire,

Plus en détail

Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale

Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale Robusta : un satellite réalisé par des étudiants Des picosatellites pour promouvoir l éducation spatiale Frederic Giamarchi (France) La France est connue pour sa participation importante dans le programme

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

Rédigé par : Le : 16 septembre 2003 Auteur Ferry Nicolas, Ingénieur R&D, équipe minipog

Rédigé par : Le : 16 septembre 2003 Auteur Ferry Nicolas, Ingénieur R&D, équipe minipog ! " # $ % $ Projet MERCATOR Edition du 16 septembre 2003 Référence : MOO-ST-424-226-MER Rédigé par : Le : 16 septembre 2003 Auteur Ferry Nicolas, Ingénieur R&D, équipe minipog Validé par : Le : 25 septembre

Plus en détail

Enregistreurs multi-voies

Enregistreurs multi-voies s multi-voies 4 voies analogiques avec afficheur UX120-006M ACCESSOIRES EN OPTION Les pinces ampèremétriques : CT-D CT-E - Affichage temps réel et enregistrement - Idéal Audits énergétiques - Pinces ampèremétriques

Plus en détail

PROJET EQUIPEX NAOS. Observations de l océan global pour l étude et la prévision de l océan et du climat: préparation de la nouvelle décennie d Argo

PROJET EQUIPEX NAOS. Observations de l océan global pour l étude et la prévision de l océan et du climat: préparation de la nouvelle décennie d Argo PROJET EQUIPEX NAOS Observations de l océan global pour l étude et la prévision de l océan et du climat: préparation de la nouvelle décennie d Argo 3 ème réunion annuelle 16 & 17 Juin 2014 Ifremer, Centre

Plus en détail

Sur les vols en formation.

Sur les vols en formation. Sur les vols en formation. Grasse, 8 Février 2006 Plan de l exposé 1. Missions en cours et prévues 2. Le problème du mouvement relatif 2.1 Positionnement du problème 2.2 Les équations de Hill 2.2 Les changements

Plus en détail

FM 3310i (FM TRACER) Guide d Informations du produit

FM 3310i (FM TRACER) Guide d Informations du produit FM 3310i (FM TRACER) Guide d Informations du produit Distributeur exclusif Sommaire I- Avant propos..3 II- Introduction....3 III- Matériel : Présentation du FM Tracer.....4 IV- Applications : Présentation

Plus en détail

BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES

BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES BIEN CHOISIR VOTRE SYSTEME DE GUIDAGE PAR SATELLITES Le guidage par GPS est un outil qui trouve maintenant sa place dans les structures de type polyculture-élevage. Avec des prix de plus en plus abordables,

Plus en détail

Positionnement précis GNSS 4-7 juin 2013, Toulouse

Positionnement précis GNSS 4-7 juin 2013, Toulouse 4-6 juin 2013, Toulouse Positionnement précis GNSS Les clés du Géopositionnement précis 2 Plan IGS Les GNSS Equation de mesure Traitement des données Perspectives IGS Ephemerides, horloges précises : l

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG

SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG Création et vision Le Centre de Recherches Energétiques et Municipales CREM a été conjointement créé en 1986 par la Ville de Martigny et

Plus en détail

Institut National de la MétéorologieM

Institut National de la MétéorologieM Annex 7 Institut National de la MétéorologieM La Banque de Données Climatologiques de l INMl présentée par : Jameleddine EL KAMEL GENEVE, 27/05-01/06 2002 1/40 La Banque de Données Climatologiques 1. Introduction

Plus en détail

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006.

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006. (19) TEPZZ 89_867A_T (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.07.1 Bulletin 1/28 (1) Int Cl.: G01F 1/07 (06.01) F24D 19/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 110089.9

Plus en détail

TRANSMISSION PAR SATELLITES

TRANSMISSION PAR SATELLITES TRANSMISSION PAR SATELLITES 1 HISTORIQUE 1957 : premier satellite. 1962 : premier satellite de télécommunication (Telstar1 d ATT). 1965 : premier satellite géostationnaire (Early-Bird Intelsat1) (240 circuits).

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x)

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x) EXERCICES LN Eercice : Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f ()=+ ln(). On note C sa courbe représentative dans un repère orthogonal.. a. Calculer f () b. Déterminer l équation de la tangente T à

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

SCIENCE ET DÉFENSE L ŒIL DE JÉRUSALEM

SCIENCE ET DÉFENSE L ŒIL DE JÉRUSALEM L ŒIL DE JÉRUSALEM Joseph Weiss, vice-président et directeur général de l IAI - Israel Aircraft Industries Ltd, Systems Missiles & Space Group. (Photo: Bethsabée Süssmann) Par Roland S. Süssmann Une vieille

Plus en détail

Imagerie interférométrique avec des données bruitées

Imagerie interférométrique avec des données bruitées Imagerie interférométrique avec des données bruitées Josselin Garnier (Université Paris Diderot) But de l imagerie : sonder un milieu inconnu avec des ondes pour en extraire de l information. Une méthode

Plus en détail

Modules d automatismes simples

Modules d automatismes simples Modules d automatismes simples Solutions pour automatiser Modules d'automatismes Enfin, vraiment simple! Un concentré de solution Pour vos petites applications d'automatismes millenium gère : Temporisations

Plus en détail

Architecture des calculateurs

Architecture des calculateurs Chapitre 1 Architecture des calculateurs 1.1 Introduction Ce paragraphe n a pas la prétention de présenter un cours d informatique. D une manière générale, seuls les caractéristiques architecturales qui

Plus en détail

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Que sont les crédits de priorité régionale? Les crédits de priorité régionale ont été mis en place dans les systèmes d évaluation LEED 2009

Plus en détail