Normer ses missions de conseil : c est possible! Philippe Barré. Dates

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Normer ses missions de conseil : c est possible! Philippe Barré. Dates"

Transcription

1 Normer ses missions de conseil : c est possible! Philippe Barré Dates

2 Notre programme Lesexperts comptables experts sont ils faits pour leconseil? Quelques fondamentaux sur le métier du conseil Une question de stratégie et de moyens Organiser le cabinet Modéliser une mission de conseil Pour finir quelques conseils!

3 Normer ses missions i de conseil : c est possible! LES EXPERTS COMPTABLES SONT ILS FAITS POUR LE CONSEIL?

4 Les experts comptables sont ils faits pour le conseil? Tous les EC se sont essayés aux missions de conseil Mais le résultat n est «pas toujours» satisfaisant Les EC appréhendent ces missions qui leur semblent complexes à mettre en œuvre Est il possible de structurer et développer l activité Est il possible de structurer et développer lactivité de conseil en alliant sécurité et rentabilité?

5 Le conseil est un (vrai) métier! Les EC veulent faire du conseil mais ont souvent quelques réticences face à cette activité Le conseil est parfois synonyme de «fumeux», non organisé, «vendre du vent» Et particulièrement quand ce dernier ne s appuie pas directement sur la technique fiscale, sociale, juridique. Le conseil est un véritable métier qui ne peut se faire «entre deux bilans» Il nécessite des compétences, du temps, de l investissement comme toute autre activité

6 Comparaison des missions Missions traditionnelles Récurrentes Approche industrielle i Véritable expertise Fibl Faible implication de l associé Organisation du cabinet rodée Profils clairs Outils sur le marché Production / organisation Documents types Procédures rodées Missions de conseil Souvent exceptionnelles Approche artisanale Faible expérience Forte implication de l associé Pas d organisation du cabinet Pas de profils identifiés Pas/peu d outils Beaucoup de sur mesure Pas de documents Pas de procédures Rentabilité maitrisée i Rentabilité aléatoire

7 Conclusion Le conseil nest n est pas un sousproduitd une d une activité comptable Modèle économique et rythme biologique différents Sans organisation, il est quasiment impossible de rentabiliser / développer desmissions enconseil De nombreuxintervenants du marchéne produisentque du conseil Ils ont donc nécessairement une organisation interne adaptée Le processus de production du conseil peut être certifié ISO 9001 Pourquoi pas nous?

8 Normer ses missions i de conseil : c est possible! QUELQUES FONDAMENTAUX SUR LE MÉTIER DU CONSEIL

9 Qu est ce que le conseil? Définition iti : «Une réponse ad hoc à un problème spécifique» Idée reçue : «Dans la mesure où le problème est spécifique, il n est pas possible de normaliser le conseil» La rationalisation du conseil est un sujet tabou et pourtant il s agit «juste» d organiser une activité pour en améliorer l efficacité. Un malentendu réside dans la confusion entre spécifique et unique. Les problèmes des clients sont spécifiques, pas uniques Onconfond souvent la démarche générale de la mission et ladaptation l adaptation au contexte L enjeu consiste à passer du conseil diffus non identifié, non facturé à un conseil organisé, identifié, facturé

10 L enjeu de l organisation des missions de conseil La rentabilité et la sécurité d une mission viennent avec l expérience et l apprentissage La normalisation des missions est un passage obligé si on veut développer et rentabiliser une activité. Ex : la comptabilité, la paie L organisation de l activité de conseil permet d améliorer la qualité du service rendu La duplication d une mission i permet d éviter les erreurs de la «première fois» dé réduire les effets de l apprentissage (erreurs, surconsommation de moyens ) de bi baisser les coûts de production donc d augmenter la marge et/ou de baisser les prix de vente Les missions de conseil peuvent et doivent donc être organisées

11 L organisation de la production des missions de conseil Une mission de conseil est un processus de production comme un autre : On fabrique une voiture, On monte un bilan, on établit des bulletins de paie On réalise une mission de conseil Une mission de conseil, comme tout processus de production, comporte trois phases : une première phase de conception une seconde phase de production et une troisième phase de commercialisation. NB : Dans le service, les phases 2 et 3 sont inversées Une mission de conseil peut être normée, industrialisée, conçue, packagée p ç p g au même titre qu une mission de comptabilité / paie

12 Le conseil dans la profession Les missions de conseil de la profession peuvent être classées selon divers critères : Récurrent / moins récurrent / exceptionnel Proximité avec la missiontraditionnelle Lié aux données comptables de l entreprise Les cabinets réalisent déjà des missions de conseil ponctuel : Création d'entreprise Miseen en place de tableaux de bord Optimisation juridique et fiscale Conseil sur la gestion de la trésorerie Accompagnement de l entreprise à l export Maîtrise des coûts Gestion de patrimoine

13 Typologie des missions des experts comptables Stratégie RSE Formation Création d'entreprise dentreprise Tableaux de bord Environnement Développement durable Conseil élargi Conseil proche des missions traditionnelles Optimisation juridique et fiscale Missions traditionnelles de production Accompagnement à lexport l export Gestion de patrimoine Gestion de trésorerie Informatique Budgets Business plan Organisation Qualité Ressources humaines Marketing Commercial

14 Exemple : les missions de conseil en matière sociale Missions «proches» Missions de conseil élargi Les formalités administratives à l embauche L assistance à la rédaction des contrats de travail La recherche et l optimisation des aides à l embauche Lesuivi du temps de travail La gestion des classifications Le suivi des salaires minimaux conventionnels La gestion des visites iit médicales La gestion des arrêts maladie, maternité, AT Le suivi des effectifs Leprévisionnel de charges à payer L assistance juridique L actualité sociale par secteur d activité Le suivi d un tableau de bord social La procédure de licenciement L optimisation de la rémunération du dirigeant (rémunération, dividende, retraite, protection sociale, conjoint ) La simulation de l impact d une nouvelle embauche (opportunité, coût ) L audit de conformité sociale (contrat de travail, durée du travail ) L aide au choix des compléments de rémunération des salaries (avantages sociaux, intéressement, participation, p épargne salariale ) La mise en place des affichages et registres obligatoires Lamise enplace des délégués du personnel L'optimisation de la formation professionnelle (optimisation des fonds, DIF, CIF ) Source : La Profession Comptable pour ADP Micromégas

15 Normer ses missions i de conseil : c est possible! UNE QUESTION DE STRATÉGIE ET DE MOYENS

16 Une question de stratégie Pour passer du microconseil tout azimut serviau hasard de la demande du client à un conseil «organisé» apporteur de valeur ajoutée pour le cabinet, il faut une stratégie! Ce n est pas le fruit du hasard Il faut prendre la décision c est cest à dire faire des choix Le conseil est le fruit d une (certaine) spécialisation Qui trop embrasse mal étreint

17 Une question de stratégie L expression des choix passe par un état des lieux du cabinet (diagnostic) Formaliser les motivations du cabinet Pourquoi développer le conseil? Quels sont les objectifs? Identifier les capacités du cabinet Quelles compétences? Quelles limites de compétences internes? Identifier les potentiels ti du cabinet Quels clients? Quels besoins?

18 et de moyens Ilestutopique d imaginerqu un un cabinet peut créer ou développer une activité de conseil sans investissement des associés et de l équipe (réflexion, temps) sans mettre en place une véritable éi gestion de projet Le cabinet doit se donner les moyens de son projet

19 Normer ses missions i de conseil : c est possible! ORGANISER LE CABINET

20 Le choix des missions Définir une offre Potentiels + capacités + motivations = missions prioritaires Le «1 er cercle» du cabinet Suivront les missions à développer (peut être) à moyen, long terme (nouveaux clients, nouvelles compétences, etc ) L'élaboration de loffre l offreestest une phase essentielle et parfois délicate, tant il peut être difficile de transformer les savoir faire en "produits".

21 Définir une offre L industrialisation a un impact sur l offre. Pour que ele conseil soit efficace et rentable, il faut qu il soit duplicable c'est à dire reproductible et organisé. Il faut absolument veiller à limiter les missions «à usage unique» (au moins dans un premier temps) pour Créer des outils (production / promotion), les tester, les améliorer Développer les compétences Constituer / enrichir des bases de données internes.

22 Mettre en place une gestion de projet Le développement de missions de conseil doitêtre un vrai projet du cabinet. Le succès ne sera au rendez vous que si la démarche est organisée. Cela passe par : Nommer un responsable et lui donner du temps Définir une offre, la marketer Créerdes méthodes / des outils Désigner les intervenants, les former, les documenter Capitaliser sur les réalisations (bonnes et mauvaises) Fixer des objectifs et suivre le projet (indicateurs, tableau de bord )

23 Se muter en «organisation apprenante» (knowledge management) Travailler dans le conseil implique de capitaliser en permanence pour créer / renforcer l expérience Il faut mettre en place des outils de capitalisation pour que l expérience des uns soit mutualisée : Bases de données : documents, lettres de mission, outils, rapports Veille documentaire Réduire leturn over sur l équipe dédiée Spécialiser l équipe Se connaître, mener des projets communs

24 Normer ses missions i de conseil : c est possible! MODÉLISER UNE MISSION DE CONSEIL

25 Si j'avais 4 heures pour couper un arbre, j'en passerais 3 à affuter ma scie! Abraham ba a Lincoln

26 Comment modéliser une mission de service : approche de la servuction Définition Terme récent (1987), fusion de «service» et de «production», désigne le processus de réalisation d un service. C est Cest l organisationsystématique systématique et cohérente detous leséléments techniquesetet humains nécessaires pour atteindre la prestation attendue par le client. La finalité de la servuction est de produire le plus efficacement possible le service auquel le client s attend. Pour chaque service, à chaque étape, on doit : identifier les auteurs de ce service (aussi bien clients, que personnels, matériels, outils...) définir i un parcours «servuction». Cette méthodologie est particulièrement appliquée dans les métiers de l hôtellerie, la restauration, le tourisme, la banque, les grandes surfaces.

27 L industrialisation du conseil Par industrialisation, il convient d'entendre le passage d'un processus de prestation individuelle (l artisanat) à uneoffreindustriellement organisée, avec sesfonctions classiques de Conception / R&D Production Commercialisation L'industrialisation recouvre en fait une double réalité : la standardisation des produits, et donc une certaine normalisation de l'offre ; l'émergence lémergence d'une organisation fonctionnelle des cabinets

28 Comment modéliser une mission de conseil? Besoins Clients explicites = demandes formulées ou Définition mission Pilotage Processus de production Clients et cabinet Satisfaits implicites : besoins non exprimés Personnel Outils

29 La conception de la mission 1 ère étape définir la mission : définir très précisément ce que sera la mission future le client doit être au «cœur de la mission» formaliser par écrit la mission Quelle mission proposer aux clients? définition, caractéristiques, avantages clients Cible : quels clients? Produits rendus aux clients : livrables Prix (ou ordre de grandeur)

30 La conception de la mission 2 ème étape définir le processus de réalisation : Définir unmodeopératoire opératoire succession des opérations dans l ordre chronologique en indiquant qui fait avec quels outils quels contrôles? À quelles étapes? par qui (interne / externe)? Formaliser le mode opératoire (procédure) pour chaque mission

31 La conception de la mission Le processus de réalisation él d une mission de conseil est assez proche quelle que soit la mission : Prise de connaissance du besoin, des objectifs, des problèmes du client Diagnostic / analyses / recherches Docs internes / sources externes / entretiens Production proprement dite Restitutionau client Format / Supports Évaluation (interne / externe) )de la mission i

32 La conception de la mission Comment formaliser le mode opératoire : le «manuel de production» Sur un outil simple : Excel fait très bien l affaire ou logiciel de gestion de planning ou de projet ou Word Lister les tâches dans l ordre de réalisation Indiquer pour chaque tâche Quand? Qui fait? (niveau de l intervenant) Qui contrôle? (niveau de l intervenant / modalité de contrôle) Temps nécessaire (hors effet d apprentissage) Outils à utiliser Intégrer ces tâches dans la gestion des temps / budgets / plannings du cabinet

33 Exemple dun d un processus de production Accompagnementcertification certification ISO Organisation de la mission 02 Prise de connaissance 03 Recherche documentaire 21 Audit préalable 22 Rapport d'audit préalable 23 Préparation de réunions avec l'équipe 24 Réunion de travail avec l'équipe qualité 25 Compte rendu et suivi de réunion 31 Préparation de documents 32 Analyse / validation de documents 41 Préparation de la formation de l'équipe 42 Animation de la formation de l'équipe 51 Audit à blanc avant certification 61 Audit qualité interne 71 Suivi du dossier 72 Contrôle qualité 73 Point sur le dossier en interne 74 Point ou réunion avec le client

34 La conception de la mission 3 ème étape créer les outils nécessaires : Les outils à créer : Outils de production Outils de promotion / négociation Outils d organisation et de suivi de la mission S inspirer des outils mis en place dans le cabinet pour les missions traditionnelles

35 Les outils de production Les outils doivent être créés pour chacune des phases de la mission : Prise de connaissance Compte rendu d entretien Diagnostics / analyses / recherches Questionnaire de diagnostic Check list Grilles d analyse Compte rendu de diagnostic Production proprement dite Plan d action Dossier type Documents spécifiques à la mission (statuts types, business plan type, simulateur de coût, ) Restitution au client Compte rendu de mission / Rapport final Diaporama de présentation des résultats Plan d action Évaluation (interne / externe) de la mission Évaluation (interne / externe) de la mission Questionnaires d évaluation interne / externe

36 Les outils de promotion et d organisation Outils de promotion / négociation Les outils à créer Fiche mission Lettre de sensibilisation Argumentaire de présentation aux clients Diaporama de présentation Lettre de mission type Quels canaux de diffusion? Plaquette de présentation Site Internet Marketing direct clients Outils d organisation Les outils à créer (utiliser les outils disponibles au cabinet) Budget Suivi du temps passé Suivi du déroulement Codes tâches âh

37 Accompagnement certification ISO 9001 : outils

38 Zoom sur l indispensable «fiche mission» La fiche mission ou fiche produit est indispensable. Le client / le collaborateur a besoin d'identifier et de comprendre la prestation que le cabinet propose. Permet de définir clairement une offre et la communiquer au travers d un support qui rassure le collaborateur et le client Chaque fiche mission doit contenir : L avantage client : que va lui apporter cette mission? Le contenu de la prestation : en quoi consiste t elle? Les conditions de la prestation Le savoir faire du cabinet Le tarif (ou les modalités de détermination du tarif).

39 Normer ses missions i de conseil : c est possible! POUR FINIR QUELQUES CONSEILS!

40 Ce qu il faut faire : Pour finir quelques conseils! Mettre en place un projet au plus haut niveau du cabinet Se donner du temps et des moyens (dédier des ressources) Ne pas se lancer dans plusieurs missions en parallèle Commencer par une ou deux missions, les définir, les commercialiser, les roder, les rentabiliser Puispasser aux missions suivantes Commencer par des missions proches des missions habituelles Ex : mise en place de l intéressement quand on fait la paie Ne pas rogner sur la phase de conception p g p p La phase de création des process et des outils est primordiale

41 Pour finir quelques conseils! Ce qu il ne faut pas faire Se lancer dans des missions «pour voir» Acheter des outils pour produire du conseil avant même d avoir davoir conçu la mission Se disperser. Le conseil est une affaire de «spécialiste» et une question d organisation

42 Normer ses missions de conseil : c est possible! Merci de votre attention Dates

Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise. Cession - Acquisition (carte professionnelle n T388)

Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise. Cession - Acquisition (carte professionnelle n T388) Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise Réalisation de votre BUSINESS PLAN : analyse, implantation, prévisions financières, choix juridique et fiscal,

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE INTRODUCTION LES h LIEUX D EXERCICES DU METIER a Les entreprises connaissent actuellement de profonds changements organisationnels notamment le recentrage sur les métiers et les missions de l entreprise.

Plus en détail

Les missions de l expert-comptable

Les missions de l expert-comptable Les modalités d exercice de la profession 85 Les missions de l expert-comptable Missions comptables Missions d assurance sur les comptes complets historiques Audit d états financiers contractuel Examen

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité?

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? Introduction Laurent Tarazona, Directeur Commercial Profession Comptable ADP Micromégas ADP Micromégas ADP 60 ans d expertise paie et RH Un métier

Plus en détail

Comment développer vos missions paie?

Comment développer vos missions paie? Comment développer vos missions paie? La performance des cabinets ne repose pas seulement sur une course à la productivité mais sur une stratégie de croissance fondée sur : Le savoir La qualité du service

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE. www.parlonsentreprise.com

MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE. www.parlonsentreprise.com MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE www.parlonsentreprise.com Objectifs de l atelier Prendre conscience des besoins des clients Apporter un service supplementaire utile a nos clients Presenter une

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Gestion de la relation avec la clientèle 1 Recherche de clientèle et contact - Organisation de la prospection et prospection clientèle - Détection,

Plus en détail

gestion déléguée des Ressources Humaines

gestion déléguée des Ressources Humaines Audit de conformité Organisation du service paie Traitement de la Paie Formation gestion déléguée des Ressources Humaines La gestion des ressources humaines est une fonction à la fois stratégique et sensible

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée»

LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée» Un double objectif LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée» Développer vos capacités à manager une entreprise et à maîtriser les conditions de son développement en intégrant les pratiques

Plus en détail

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires M. Matthieu Cassone I. Tour d horizon i. Une Boutique M&A c est quoi? a. Des Experts en quoi? b. Quel est leur modèle économique? II. Méthodologie

Plus en détail

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation Gestionnaire de petite ou moyenne structure Programme de Formation 1. Le public A travers ce dispositif de formation, la CCI de l Oise souhaite accompagner : Les jeunes créateurs souhaitant développer

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com Valorisation de l entreprise par son activité commerciale «Si le navigateur ne sait pas dans quel port il se situe ni vers quel port il doit se diriger, aucun vent ne lui sera favorable» Sénèque Marge

Plus en détail

Profitez de la loi sur. t pour vendre du conseil

Profitez de la loi sur. t pour vendre du conseil Profitez de la loi sur l intéressemen t pour vendre du conseil Profitez de la loi sur l intl intéressement pour vendre du conseil Philippe Barré Expert-comptable Isabelle Boileau Isabelle Boileau, consultante

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

L importance de la fonction RH dans les organisations

L importance de la fonction RH dans les organisations ENSAIA, 2ème année - RH L importance de la fonction RH dans les organisations Organisation de la présentation I. Introduction : la fonction RH dans l organisation II. Présentation des missions de la GRH

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE

CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE Page CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE Les conseils de l expert-comptable Salon de la création de l entreprises 18/10/2008 Page Intervenants Agnès Bricard Expert-comptable, Commissaire aux comptes Page

Plus en détail

ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES

ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES 5 JOURS GESTION ENTREPRISE Une formation pour comprendre la comptabilité et maîtriser la gestion de son

Plus en détail

L Europe, une opportunité? Quelles conséquences pour mon quotidien? La Mondiale. Atelier Solution Congrès de l ordre Lille

L Europe, une opportunité? Quelles conséquences pour mon quotidien? La Mondiale. Atelier Solution Congrès de l ordre Lille L Europe, une opportunité? Quelles conséquences pour mon quotidien? La Mondiale Congrès de l ordre Lille Jean MICHARD Expert Comptable Cabinet COFAGEST Conseils Membre du Réseau Cabex INTERVENANTS Olivier

Plus en détail

CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4. Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs

CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4. Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4 Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs Titre RNCP, niveau II, code nsf 310 m, enregistré au rncp JO du 5 mars 2013, arrêté du 22/01/13,

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

Annexe 4 Page 1 of 7

Annexe 4 Page 1 of 7 BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME existantes: produits, impact Groupe A : CREATEURS D ENTREPRISE Produits/BDS(3) 1. Germe/TRIE 1 comprendre la relation entre l idée d entreprise,

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Performance-academy. www.performance-academy.fr. Cap Performance

Performance-academy. www.performance-academy.fr. Cap Performance Performance-academy www.performance-academy.fr Cap Performance Programme des ateliers Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n 0 Approche dʼensemble

Plus en détail

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE CQP Télé conseiller 280 heures (40 jours) 2015 MARS Du lundi 23 (13h30) au vendredi 27 (12h15) MAI Du lundi 18 (13h30)

Plus en détail

Dates. Devenez incubateur de talents!

Dates. Devenez incubateur de talents! Dates Devenez incubateur de talents! Nathalie DUBOIS Jean Pierre ROGER Expert comptable tbl Expertise conseil Commissaire aux comptes Secrétaire Général ECF INTRODUCTION CONSTATS Personne ne saurait aujourd

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

Comptabilité par internet isobec

Comptabilité par internet isobec Comptabilité par internet isobec Sobec a investi dans la réalisation d un logiciel de saisie et de mise à disposition de données comptables. Grâce aux codes qui vous sont fournis, vous avez accès à votre

Plus en détail

STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION TREMPLIN

STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION TREMPLIN STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION TREMPLIN Juin 2011 Présentation du déroulement du stage Chaque partie est sous la responsabilité d un animateur et comprend des périodes de cours, des périodes de

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29

A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29 ENQUÊTE PRÉALABLE A L ÉLABORATION DU CATALOGUE RÉGIONAL DE FORMATION CERECAMP 2009 2010 A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29 Nom, Prénom

Plus en détail

Conférence Group S - 19/03/2014 Titel Subtitel + auteur L AUDIT SOCIAL, ou comment optimiser ses pratiques sociales 2 1 PROPOS INTRODUCTIFS DÉFINITIONS DE L AUDIT «Forme d observation qui tend à vérifier

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

Demos Outsourcing Externalisation de la formation

Demos Outsourcing Externalisation de la formation Demos Outsourcing Externalisation de la formation 1 Présentation du Groupe Demos Quelques chiffres 36 ans d existence 78 millions d de CA consolidé en 2007 (20% à l étranger) 700 collaborateurs dans le

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Séminaire ECF Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Christian LAVAL CL Communication Franck DIET Expert Infos «Hier» Ordonnance 19/09/1945 Art. 23 «Toute publicité

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

PEGASE. La paie sur mesure pour chacun de vos clients. La suite logicielle de paie spécialement conçue pour les cabinets d expertise comptable.

PEGASE. La paie sur mesure pour chacun de vos clients. La suite logicielle de paie spécialement conçue pour les cabinets d expertise comptable. PEGASE La suite logicielle de paie spécialement conçue pour les cabinets d expertise comptable. La paie sur mesure pour chacun de vos clients Production paie Déclaratif Ressources Humaines Accompagnement

Plus en détail

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 PRE-REQUIS... 2 ACTIVITES ET LIVRABLES...

Plus en détail

La veille à la CMA74

La veille à la CMA74 La veille à la CMA74 Retour sur une expérimentation pour l Artisanat Annecy, le 20 septembre 2007 Séverine Verguet, Chef de projet Veille Informative Virginie Fleury, Chargée de mission Veille http://www.cm-annecy.fr

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Etape 1 : paramétrage et choix du modèle d organisation

Etape 1 : paramétrage et choix du modèle d organisation L outil d analyse que nous vous proposons reprend toutes les étapes relatives à l'établissement d'un bulletin de paie en fonction du profil d'organisation de votre cabinet. Il doit vous permettre de mieux

Plus en détail

Formations. Green Expertise 2014. Des formations opérationnelles adaptées au secteur du Tourisme. P r o g r a m m e s

Formations. Green Expertise 2014. Des formations opérationnelles adaptées au secteur du Tourisme. P r o g r a m m e s Formations Green 2014 P r o g r a m m e s D u r é e : 1 j o u r n é e 7 h 0 0 FG1 Engager une démarche environnementale : pourquoi, comment? FG2 Mettre en place un label environnemental : se préparer à

Plus en détail

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean»

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Qui sommes nous? Vincia en quelques faits et chiffres Une présence et une expérience internationales Créé en 2001 60 consultants - 20 en France -

Plus en détail

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014 Université d été 2014 du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Paris Du 30 juin au 18 juillet 2014 Professionnels du français langue étrangère - Enseignants - Managers ou futurs managers

Plus en détail

MANAGEMENT COMPTABILITE DEVELOPPEMENT PERSONNEL SOCIAL COMMUNICATION OUTILS BUREAUTIQUE GESTION DES RH COMMERCE

MANAGEMENT COMPTABILITE DEVELOPPEMENT PERSONNEL SOCIAL COMMUNICATION OUTILS BUREAUTIQUE GESTION DES RH COMMERCE MANAGEMENT COMPTABILITE DEVELOPPEMENT PERSONNEL OUTILS BUREAUTIQUE SOCIAL COMMUNICATION GESTION DES RH COMMERCE CALENDRIER COMPTABILITE JANV FEV MARS AVRIL MAI JUIN JUIL. Mise en place d une organisation

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

Cycle d e de f ormation fformation formation en Management de Pro ement de Pro ets selon la méthodologie PMI Tunis 2013

Cycle d e de f ormation fformation formation en Management de Pro ement de Pro ets selon la méthodologie PMI Tunis 2013 Cycle de formation en Management de Projets selon la méthodologie PMI Tunis 2013 Objectifs Contrairement au schéma classique de la gestion de projet portant l intérêt unique sur les 3 critères (coûts,

Plus en détail

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Bachelor Ressources Humaines Programme / Niveau II (Bac+3) Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Métiers / Emplois Collaborateur de direction / Adjoint(e) de direction / Responsable

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

La Performance Globale en PME / PMI

La Performance Globale en PME / PMI La Performance Globale en PME / PMI L Auvergne et les espaces «Performance Auvergne» Des approches pragmatiques à la portée des PME 1 L historique Près de 20 ans d expérience de l action des CCI d Auvergne

Plus en détail

Etablir une approche ordonnée et efficace est nécessaire, en raison des liens de plus en plus étroits entre le patrimoine privé et professionnel

Etablir une approche ordonnée et efficace est nécessaire, en raison des liens de plus en plus étroits entre le patrimoine privé et professionnel Etablir une approche ordonnée et efficace est nécessaire, en raison des liens de plus en plus étroits entre le patrimoine privé et professionnel Dans un premier temps, nous nous rencontrons afin d analyser

Plus en détail

j-y MARILLER commissaire aux comptes

j-y MARILLER commissaire aux comptes JYM CONSULTANTS Expertise comptable Jym consultants Expertise comptable Commissaire aux comptes Membre de la Jean-Yves Mariller j-y MARILLER commissaire aux comptes nous Nos services Secrétariat juridique

Plus en détail

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable Agriculteurs, comptez sur votre Analyser un prix de revient, établir un budget, un plan de financement permet d aider au choix et à la mise en place d un statut social, juridique, de conseiller sur le

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise CQPM 0265 : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines

Plus en détail

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 université de Nantes AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 cnam SOMMAIRE 1. Présentation 2. Mutualisation? 3. La nouvelle offre 4. Quelques

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer)

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Cette fiche pédagogique présente les trois parcours du MAE ce qui vous permettra de déterminer le choix du parcours de votre

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4 LE PROJET D ANIMATION UC1 UC2 UC3 UC4 Ceci est un document de travail, un outil qui doit vous aider dans la construction de votre réflexion et de votre analyse de l environnement professionnel, en vue

Plus en détail

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer!

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Offre spécifique auto-entrepreneur Consultation GRATUITE «valider votre statut» nombreux avantages partenaires

Plus en détail

PARCOURS DE FORMATION POUR LA QUALIFICATION ET L'EMPLOI

PARCOURS DE FORMATION POUR LA QUALIFICATION ET L'EMPLOI MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES REGION CENTRE Direction Formation Professionnelle 9, rue St Pierre Lentin 45041 ORLEANS CEDEX 1 Tél: 02.38.70.30.30 PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION

Plus en détail

FRANCE_ MAROC_ BACHELORS 1 BAC+3_ E.LEARNING_ RÉSEAU

FRANCE_ MAROC_ BACHELORS 1 BAC+3_ E.LEARNING_ RÉSEAU TITRES CERTIFIÉS, RECONNUS PAR L ÉTAT FRANÇAIS NIVEAU II BAC + 3 180 CRÉDITS ECTS EUROPEAN CREDIT TRANSFER SYSTEM TITRES CERTIFIÉS, RECONNUS PAR L ÉTAT NIVEAU II BAC + 3 180 CRÉDITS ECTS EUROPEAN CREDIT

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

Fiche UE 3. Nom complet de l UE : Gestion d entreprise

Fiche UE 3. Nom complet de l UE : Gestion d entreprise Fiche UE 3 Nom complet de l UE : Gestion d entreprise Composante de rattachement : IUT de Moselle Est Semestre concerné éventuellement : Section CNU : Nom du responsable de l UE : LETULLIER Jean-Marc Volume

Plus en détail

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France International business Services Une ligne dédiée Barrières de la langue, environnement règlementaire complexe et évolutif,

Plus en détail

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE M O D E D E M P L O I KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE Communaute des experts en gestion Par RCA sommaire ASPECTS CONTRACTUELS : EXPLOITATION DU... page 1 INTRODUCTION : L EDITION DE FACTURES N EST PAS

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Êtes-vous prêt à entreprendre?

Êtes-vous prêt à entreprendre? Êtes-vous prêt à entreprendre? 1 La CCI Oise : qui sommes nous? 20 000 entreprises Etablissement public au service des entreprises Sous la responsabilité des chefs d entreprises Proximité : 3 implantations

Plus en détail

SEMINAIRES DE DIRECTION

SEMINAIRES DE DIRECTION SEMINAIRES DE DIRECTION Conçus spécialement pour les membres de la direction, ces séminaires sont concis et pratiques. Ils peuvent prendre la forme de présentations avec études de cas à l appui, ou de

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

Atelier Stellium Mes rendez-vous clients Vue d ensemble pour un CIF-CGP Le formalisme CIF présenté est la garantie d une prestation de conseil réalisée avec qualité; c est pourquoi, la CNCIF recommande

Plus en détail

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Un métier en évolution Aujourd hui les métiers des ressources humaines doivent répondre à de nouvelles attentes. Du fait de

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

PARCOURS DIPLOMANTS, CERTIFIANTS, IOBSP, VAE

PARCOURS DIPLOMANTS, CERTIFIANTS, IOBSP, VAE ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER enfi.fr PARCOURS DIPLOMANTS, CERTIFIANTS, IOBSP, VAE Donnez un nouvel élan à votre carrière professionnelle avec la formation qui vous correspond ÉCOLE NATIONALE

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux»

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE EN «Manager de grands projets industriels internationaux» Objectifs professionnels Le gestionnaire de projet

Plus en détail

CABINET Oliver Bossard

CABINET Oliver Bossard 01 46 40 05 95 olivier.bossard@wanadoo.fr MISSIONS COMPTABLES MISSIONS SOCIALES MISSIONS DE CONSOLIDATION MISSIONS JURIDIQUES ET FISCALES 1 2 3 4 MISSIONS D'AUDIT ET COMMISSARIAT AUX COMPTES 5 MISSIONS

Plus en détail