Écosystème et relations trophiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Écosystème et relations trophiques"

Transcription

1 CAPITRE 10 DIVERSITÉ ET CMPLÉMENTARITÉ DU MÉTABLISME 1 Écosystème et relations trophiques Au sein d un écosystème, de nombreuses interactions existent entre les êtres vivants qui le constituent. Les relations trophiques qui s établissent régissent le cycle de la matière carbonée. 1. Un écosystème comprend des êtres vivants et des facteurs abiotiques Un écosystème est un ensemble constitué d un biotope et d une biocénose. Le biotope regroupe tous les éléments physico-chimiques du milieu de vie et la biocénose est l ensemble des êtres vivants peuplant ce biotope. Dans un écosystème, les êtres vivants dépendent les uns des autres ; des relations alimentaires s établissent entre eux : ce sont les relations trophiques. Elles peuvent regrouper plusieurs chaînes alimentaires c est-à-dire divers transferts de matière depuis les producteurs jusqu aux consommateurs. La place d un être vivant dans une chaîne alimentaire représente son niveau trophique. 2. Producteurs, consommateurs et cycle du carbone Les producteurs primaires sont les végétaux chlorophylliens ; ils sont autotrophes et utilisent le C2 atmosphérique comme source de carbone pour la production de matière organique. Pour réaliser cela, ils utilisent l énergie lumineuse produite par le Soleil : c est la photo-autotrophie. Ils sont à la base de la production de matière. Les consommateurs (ou producteurs secondaires) ne peuvent pas synthétiser de matière organique carbonée à partir de matière minérale : ils sont hétérotrophes pour le carbone. Ils utilisent la matière organique formée par les végétaux autotrophes pour synthétiser à leur tour leur propre matière organique. Il existe différents niveaux de consommateurs. Tous les êtres vivants décomposent la matière organique le long des chaînes alimentaires libérant de la matière minérale (C2). Les décomposeurs les plus actifs sont les organismes détritivores (champignons et bactéries) ; ils recyclent la matière organique morte. 226

2 cours savoir-faire sujets bac corrigés C 2 atmosphérique flux de carbone minéral (oxydé) flux de carbone organique (réduit) producteurs primaires consommateurs primaires consommateurs secondaires décomposeurs Flux de matière dans un écosystème. La matière est sans cesse recyclée et circule dans un écosystème entre les différents compartiments ; il existe un équilibre de flux entre la formation de carbone organique par photosynthèse et la minéralisation de ce dernier par respiration ou fermentation. Un écosystème s auto-entretient par le biais des relations trophiques qui y règnent mais il s agit d un équilibre fragile dépendant du biotope et de la biocénose. L erreur classique à éviter Le carbone minéral est à l état oxydé (C2, C 3 ). Le carbone organique résulte de la réduction du C2 par les organismes autotrophes. Ces derniers sont à la base des chaînes alimentaires. 227

3 CAPITRE 10 DIVERSITÉ ET CMPLÉMENTARITÉ DU MÉTABLISME 2 La photosynthèse La photo-autotrophie nécessite des substances minérales, de l eau et de l énergie lumineuse. Le C2 pénètre dans les feuilles ; l eau est transportée par la sève brute ; la lumière pénètre directement au travers de l épiderme. Les chloroplastes sont les organites qui réalisent la photosynthèse. Celle-ci se déroule en deux phases. 1. L apport de matières minérales dans les feuilles, lieu de la photosynthèse Les feuilles présentent des nervures qui contiennent les tissus conducteurs de sève. L eau est transportée par la sève brute depuis les racines où elle est absorbée jusqu aux feuilles. La face inférieure de la plupart des feuilles présente des stomates : ce sont des structures dont l ouverture est contrôlée et qui permettent aux gaz de diffuser librement depuis le milieu extérieur vers l intérieur de la feuille et inversement. Le C2 pénètre à travers ces ouvertures jusqu au parenchyme chlorophyllien qui possède, au sein des chloroplastes, les pigments (chlorophylle ) nécessaires à la photosynthèse. énergie lumineuse membrane externe cuticule face supérieure épiderme supérieur membrane interne stroma parenchyme chlorophyllien thylakoïdes cellule stomatique chloroplaste épiderme inférieur cuticule face inférieure C 2 2 tissus conducteurs de sève stomate Localisation de la photosynthèse. 228

4 cours savoir-faire sujets bac corrigés 2. Le déroulement de la photosynthèse : deux phases se succèdent La phase photochimique a lieu dans les thylakoïdes des chloroplastes où les pigments collectent les photons ; leur énergie est utilisée pour oxyder des molécules d eau. Cette réaction produit des composés intermédiaires (ATP et coenzymes réduits R2), et libère du dioxygène. La phase non photochimique se déroule dans le stroma. L assimilation du C2 nécessite l intervention de ribulose-1,5 bisphophate (composé en C5) et des produits de la phase photochimique : utilisation de l ATP et des coenzymes réduits. Elle donne naissance à des trioses-phosphate (composés en C3) permettant, d une part, la régénération du ribulose, d autre part, la formation ultérieure de glucose. Bilan : 6 C K C énergie lumineuse 2 TYLAKÏDES 2 phase photochimique : photo-oxydation de l eau, production d 2, R 2, ATP ATP ADP R 2 R STRMA phase non photochimique : utilisation de l ATP, de R 2, réduction du C 2, synthèse de glucides C 2 C (fructose, glucose) Déroulement de la photosynthèse. L erreur classique à éviter Le bilan simplifié 6 C K C ne tient pas compte du fait que le dioxygène produit provient de l eau et non du C2. 229

5 CAPITRE 10 DIVERSITÉ ET CMPLÉMENTARITÉ DU MÉTABLISME 3 Le devenir des composés glucidiques chez les végétaux Les produits de la photosynthèse peuvent être temporairement stockés dans les chloroplastes sous forme d amidon, servir de squelettes carbonés pour de nombreuses molécules biologiques, servir de source d énergie ou être exportés vers d autres parties du végétal. 1. L utilisation des composés glucidiques de la photosynthèse dans la cellule chlorophyllienne À l issue de la photosynthèse, au sein du chloroplaste, des molécules de trioses-phosphate sont formées ; selon les besoins, celles-ci vont servir, soit au stockage, soit à diverses réactions cellulaires. À l intérieur même du chloroplaste, les composés glucidiques peuvent servir à la synthèse et au stockage d amidon si la cellule dispose d assez d énergie. Ce stockage sous forme d amidon dans le chloroplaste est temporaire. Une grande partie des trioses exportés hors du chloroplaste, dans le cytoplasme de la cellule chlorophyllienne, sert à l obtention de fructose et de glucose, sucres à l origine du saccharose stocké dans la vacuole. Glucose et fructose permettent de fournir l énergie nécessaire à la vie cellulaire. Cette énergie est obtenue, comme chez les organismes hétérotrophes, par dégradation de ces molécules glucidiques (glycolyse, respiration ). Une autre partie sert de point de départ à l ensemble des biosynthèses cellulaires qui nécessitent des chaînes carbonées. En effet, le carbone organique obtenu par photosynthèse est à la base de toutes les molécules biologiques (glucides, acides aminés et protéines, lipides, nucléotides et acides nucléiques ). 2. Le devenir du saccharose dans la plante L excédent de saccharose formé est exporté hors de la cellule chlorophyllienne et mis en circulation dans la sève élaborée qui le transporte vers l ensemble du végétal notamment : 230

6 cours savoir-faire sujets bac corrigés les graines, les fruits, les organes de réserve (tubercules, bulbes, rhizomes); toutes les parties non chlorophylliennes du végétal. Ces dernières ont un comportement hétérotrophe à l échelle cellulaire, nécessitant un apport de matière organique pour survivre ; les zones en croissance où le saccharose exporté sert également à la synthèse des parois cellulosiques et du bois. 2, 2 C 2 2 C 2 PTSYNTÈSE amidon cytoplasme RESPIRATIN noyau SYNTÈSES chloroplaste trioses-p saccharose vacuole nutriment pour zones en croissance et cellules non chlorophylliennes glucose : élément de base de la paroi cellulosique et du bois SÈVE ÉLABRÉE stockage dans les organes de réserve, les fruits et les graines Devenir des produits de la photosynthèse. L erreur classique à éviter Les cellules autotrophes réalisent à la fois photosynthèse et respiration. Les cellules non chlorophylliennes d un végétal autotrophe ont un métabolisme hétérotrophe. 231

7 CAPITRE 10 DIVERSITÉ ET CMPLÉMENTARITÉ DU MÉTABLISME 4 L ATP, molécule indispensable à la vie cellulaire La molécule d ATP est la molécule préférentielle utilisée par toutes les cellules comme vecteur d énergie. Son hydrolyse libère une certaine quantité d énergie et permet de réaliser de nombreuses réactions chimiques et les mouvements cellulaires. 1. La molécule d ATP : une structure simple mais un rôle important La molécule d ATP (Adénosine Tri-Phosphate) possède trois groupements phosphate (P4 3 ) : les deux derniers sont reliés par des liaisons particulières (phosphoanhydrides) dont la rupture libère de l énergie. Ces groupements phosphates peuvent être transférés à d autres molécules. Celles-ci sont alors «chargées» énergétiquement (exemple : triosesphosphate ). N N C C N C C N C N 2 C P P P Molécule d ATP. De très nombreuses réactions du métabolisme consomment de l ATP pour pouvoir se réaliser. Il n existe pas de stock d ATP mais il est régénéré aussi vite qu il est détruit. 232

8 cours savoir-faire sujets bac corrigés 2. Les biosynthèses nécessitent l utilisation d ATP Toutes les biosynthèses nécessitent une consommation d énergie. Elles font intervenir l ATP ou d autres intermédiaires phosphorylés (possédant au moins un groupement phosphate). Ceux-ci sont issus du transfert de liaison phosphoanhydride par une molécule d ATP comme par exemple le triose-phosphate, le glucose-phosphate Dans toutes les cellules, animales ou végétales (sauf au sein des chloroplastes), les synthèses sont réalisées à partir de molécules organiques provenant de la digestion chez les organismes hétérotrophes ou de la photosynthèse chez les organismes photo-autotrophes. 3. Transports, mouvements cellulaires et ATP Les déplacements actifs requièrent également de l énergie car ils ne se font pas spontanément. L utilisation d ATP par la cellule permet de réaliser les fonctions suivantes : elle permet aux transporteurs de molécules de faire migrer des ions ou toute autre molécule spécifique de part et d autre des membranes, en allant à l encontre de leur gradient de concentration ; ces transporteurs les font alors transiter du compartiment le moins concentré dans le compartiment le plus concentré ; elle est nécessaire à tous les mouvements intracellulaires et permet aux organites (chloroplastes, mitochondries) et aux vésicules (vésicules de sécrétion, lysosomes ) de se déplacer dans le cytoplasme de la cellule ; dans les cellules musculaires, les filaments responsables du mouvement (ensemble actine-myosine) consomment des molécules d ATP pour coulisser les unes par rapport aux autres et permettre un raccourcissement du sarcomère assurant ainsi la contraction musculaire. L erreur classique à éviter D autres molécules possèdent des groupements phosphate mais l ATP a un rôle central car il peut facilement accepter et restituer ces groupements. L ATP est un intermédiaire du métabolisme et il permet la réalisation de l ensemble des travaux cellulaires. 233

9 CAPITRE 10 DIVERSITÉ ET CMPLÉMENTARITÉ DU MÉTABLISME 5 Respiration et fermentation La fourniture d énergie dans les cellules nécessite toujours la dégradation de matière organique. Les cellules autotrophes, comme les cellules hétérotrophes réalisent la respiration ou la fermentation. Ces réactions permettent l obtention d ATP utilisable par la cellule. 1. Le bilan de la respiration Dans le cas d une molécule de glucose, le bilan de la respiration peut s écrire : C K 6 C Il faut tenir compte du fait que l eau produite provient du dioxygène. 2. Une respiration en trois étapes La respiration se réalise dans deux compartiments cellulaires : le cytoplasme et la mitochondrie. Trois étapes se succèdent : glycolyse, décarboxylations oxydatives (cycle de Krebs) et chaîne oxydative. La glycolyse a lieu dans le cytoplasme ; elle permet l oxydation du glucose en pyruvate (C3CC) en produisant des coenzymes réduits R 2 et 2 molécules d ATP par molécule de glucose. C R 2 C 3 CC + 2R 2 2ADP + 2P i 2 ATP Le cycle de Krebs : il s agit d une succession de décarboxylations (libérant du C2) à partir du pyruvate, à l intérieur de la matrice mitochondriale produisant à nouveau ATP et R 2. 2C 3 CC + 10R C R 2 2ADP + 2P i 2 ATP 234

10 cours savoir-faire sujets bac corrigés La dernière étape est la réoxydation par le dioxygène des composés réduits R 2 dans les crêtes de la membrane interne des mitochondries. Une importante quantité d ATP est ainsi produite. 2 pyruvate 2 C 3 CC 2 R C cycle de Krebs 2 ATP 2 ADP + Pi 10 R 2 32 ADP + 32 Pi 32 ATP chaîne oxydative 12 R 32 ADP + 32 Pi 32 ATP Rôle de la mitochondrie dans la respiration. 3. La fermentation anaérobie Quand la respiration est impossible, la glycolyse a lieu mais le pyruvate obtenu ne peut être dégradé davantage ; l oxydation du substrat demeure incomplète. C est la fermentation qui permet la réoxydation des coenzymes réduits. Elle aboutit à un déchet organique. Dans le cas de la fermentation alcoolique, le pyruvate est converti en éthanol (C3C2). Cette fermentation est anaérobie : C3CC + R 2 K C3C2 + C2 +R Le bilan de la fermentation est de 2 molécules d ATP par molécule de glucose : Glucose + 2 ADP K 2 Éthanol + 2 ATP L erreur classique à éviter Toutes les fermentations ne sont pas anaérobies ; la fermentation acétique nécessite du dioxygène. 235

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires -I -Les cellules respirent 1 2 3 Les échanges gazeux entre les cellules chlorophylliennes et leur milieu 4 - II - Les mitochondries, organites de la

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy Taille des cellules (104) Si une cellule animale avait la taille d'un immeuble de six logements 1 µm = 1/1000

Plus en détail

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE IV 2.1 STRUCTURE DE L ATP IV 2.2 ROLE DE L ATP IV 2.3 SYNTHESE DE L ATP IV 2.3.1 CATABOLISME DU

Plus en détail

Les glucides dans la biologie des cellules.

Les glucides dans la biologie des cellules. Les glucides dans la biologie des cellules. Les glucides sont des constituants organiques abondants chez les êtres vivants, et notamment chez les végétaux. Ils comprennent par exemple la cellulose, qui

Plus en détail

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi Notes TD1 La glycolyse (2ATP) La glycolyse est une voie métabolique d'assimilation du glucose et de production d'énergie. Elle se déroule dans le cytoplasme de la cellule. Comme son nom l'indique elle

Plus en détail

LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation

LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation Les végétaux photosynthétiques captent et transforment l'énergie solaire sous forme d'atp et de NADPH. Ces molécules sont alors utilisées pour la

Plus en détail

Macromolécules et la Cellule

Macromolécules et la Cellule Macromolécules et la Cellule Macromolécules Campbell chapitre 5 Macromolécules Définition: Molécule géante formée par l assemblage de plusieurs petites molécules organiques Macromolécules Définition:

Plus en détail

Chapitre 9: Respiration cellulaire

Chapitre 9: Respiration cellulaire Chapitre 9: Respiration cellulaire Concept de base respiration cellulaire Processus de la respiration aérobie ATP et travail cellulaire Réactions d oxydoréduction Respiration et fermentation Caractéristiques

Plus en détail

Biologie cellulaire. Introduction. 1 Origine et évolution des cellules

Biologie cellulaire. Introduction. 1 Origine et évolution des cellules Biologie cellulaire Introduction 1 Origine et évolution des cellules - On estime l apparition de la vie à 3,5-3,8 Ga soit environ 1Ga après la formation de la Terre. - Cette vie aurait commencé avec LUCA

Plus en détail

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate.

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. IV Gluconéogenèse La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. La gluconéogenèses est essentiellement réalisée dans les cellules du foie (90 %). Mais elle peut également survenir,

Plus en détail

nergétique La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés.

nergétique La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés. Bioénerg nergétique des réactions r biochimiques Définitions La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés. Un système est une partie de

Plus en détail

Thème : Energie et cellule vivante

Thème : Energie et cellule vivante Thème : Energie et cellule vivante Chapitre 1 : L ATP, molécule indispensable aux activités cellulaires 1. Structure de l ATP L ATP, adénosine tri-phosphate, est la molécule universelle qui permet les

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie.

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie. b) Un fonctionnement cellulaire commun. Les cellules «travaillent», elles remplissent des fonctions : - Le métabolisme est l ensemble des réactions chimiques se déroulant dans une cellule : - Les réactions

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy

Les molécules organiques. Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les molécules organiques Notez que plusieurs diapositives proviennent de Bourbonnais, CEGEP Ste-Foy Les composés organiques Objectif 3.2.1 Distinguer les composés organiques et les composés inorganiques.

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Qu est ce que la biologie cellulaire? La biologie cellulaire étudie les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s'y déroulent ainsi que les mécanismes

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Préparation à l Agrégation Interne Paris VI 2009-2010 Séances des 19 et 23 septembre LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Les mots clés : Lipide, glucide, protide, acide nucléique, monomère, polymère,

Plus en détail

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo.

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo. Fédération Tunisienne de judo Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré Les filières énergétiques Hamdi Chtourou h_chtourou@yahoo.fr 21/12/2012 La contraction musculaire La contraction musculaire L unité

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

COURS DE METABOLISME LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE

COURS DE METABOLISME LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 8 Pr C. ZINSOU LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE 1 - INTRODUCTION 2 - ETAPES ENZYMATIQUES 2.1 - TRANSFORMATION DU PYRUVATE EN PHOSPHOENOLPYRUVATE

Plus en détail

COURS DE METABOLISME CYCLE DE CALVIN ET PHOTORESPIRATION

COURS DE METABOLISME CYCLE DE CALVIN ET PHOTORESPIRATION 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 13 Pr C. ZINSOU CYCLE DE CALVIN ET PHOTORESPIRATION 1 INTRODUCTION 2 - LES VOIES DE CARBOXYLATIONS PHOTOSYNTHETIQUES 2.1 - Carboxylation chez les espèces de type C3 2.2

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

Le muscle et la fibre musculaire

Le muscle et la fibre musculaire Le muscle et la fibre musculaire 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Le muscle et la fibre musculaire» 1-Les muscles 2-La fibre musculaire 3-Le sarcolemme et les tubules transverses

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Autotrophie des organismes végétaux LA PHOTOSYNTHESE

Plus en détail

Végétaux Exemples d individus

Végétaux Exemples d individus Végétaux Formation Biologie 2011 2012 Végétaux Exemples d individus Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux»

Plus en détail

Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 11 Nutrition et métabolisme Fonction physiologique de l alimentation (l'alimentation a

Plus en détail

Professeur Bertrand TOUSSAINT

Professeur Bertrand TOUSSAINT UE1 : Biochimie Chapitre 4 : Bioénergétique, introduction au métabolisme Professeur Bertrand TOUSSAINT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Echange

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions BIOTECHNOLOGIES ET PRODUCTION DU CIDRE : DEFINITIONS (DOCUMENT PROFESSEUR) I Place des biotechnologies dans le domaine des sciences : Biotechnologies : comme leur nom l indique, elles résultent d un mariage

Plus en détail

CHAP A : évolution climatique et atmosphérique récentes... 4. 1. Analyse des glaces polaires : le delta 18O des glaces... 4

CHAP A : évolution climatique et atmosphérique récentes... 4. 1. Analyse des glaces polaires : le delta 18O des glaces... 4 CHAP A : évolution climatique et atmosphérique récentes... 4 1. Analyse des glaces polaires : le delta 18O des glaces... 4 1.1. Un delta 18 oxygène des glaces faible est synonyme de glaciation... 4 1.2.

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante Les tissus

Plus en détail

Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage

Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage Concept d énergie Énergies et travaux cellulaires Forme d énergies Thermodynamique chimique Conversions et couplages énergétiques Différents types

Plus en détail

Les liaisons riches en énergie

Les liaisons riches en énergie Les liaisons riches en énergie Définition: liaison dont la rupture libère beaucoup d énergie (dont la synthèse consomme beaucoup d énergie). I. Liaison anhydride phosphorique Elle résulte d une élimination

Plus en détail

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015

TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015 TERMINALE S - BAC BLANC - AVRIL 2015 CORRECTION 1 ère PARTIE : Évaluation des connaissances (8 points) GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION : LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES Mode de vie et organisation fonctionnelle des

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES Rappel des principes de base: Principes de bases du catabolisme: ATP (unité universelle d énergie) est produit par l oxydation des éléments énergétiques principalement

Plus en détail

COURS DE METABOLISME

COURS DE METABOLISME 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 7 (Pr C. ZINSOU) LE CYCLE TRICARBOXYLIQUE (CYCLE DE KREBS OU CYCLE DU CITRATE) 1 - INTRODUCTION 2 - ENTREE DU PYRUVATE DANS LE CYCLE DE L'ACIDE CITRIQUE 3 - DIFFERENTES

Plus en détail

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Les trois systèmes énergétiques 97 Énergie immédiate : le système du phosphate à haute énergie 99 Énergie à court terme : le système

Plus en détail

Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE

Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE 1. L atome........................................................... 3 La classification périodique des éléments de Mendeleïev................ 3 Structure électronique

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016

PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 PROGRAMME DE REVISIONS - TERM S /2016 ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE THEMES 1 2 et 3 ENTRAINEMENT THEME 1 - LA TERRE DANS L UNIVERS LA VIE L EVOLUTION DE LA VIE ENERGIE ET CELLULE VIVANTE I / FLUX D ENERGIE

Plus en détail

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek I) Les cellules procaryotes II) Les cellules eucaryotes o 1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes o 2) Organisation des cellules eucaryotes

Plus en détail

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe :

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe : Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014 NOM : Prénom : Groupe : Rapport de Stage Groupe 00 I) FILIERES ENERGETIQUES AU COURS DE L EXERCICE INTENSE REPETE... 3 1) PRODUCTION D ENERGIE... 3 2) GLYCOLYSE

Plus en détail

METABOLISME TISSULAIRE CHEZ LES MAMMIFERES

METABOLISME TISSULAIRE CHEZ LES MAMMIFERES 1 Chapitre 17 Pr C.ZINSOU METABOLISME TISSULAIRE CHEZ LES MAMMIFERES De l enseignant OBJECTIFS Replacer les grandes voies métaboliques dans le contexte tissulaire au niveau du foie, du tissu adipeux, du

Plus en détail

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cécile Pétré - 2011 1 2 1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cette énergie, c est : ( A T P = Adénosine Tri Phosphate ) 3 2. LA MOLECULE D ATP 4 5 La rupture des

Plus en détail

FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES

FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES Formatrices : Anne Bauwens et Sandrine Kivits Lecture : Michel Edmond Ghanem www.uclouvain.be/scienceinfuse Scienceinfuse

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

LES CORPS CETONIQUES

LES CORPS CETONIQUES LES RPS ETNIQUES Produits dans la matrice mitochondriale du foie à partir des acides gras, ils peuvent-être assimilés à des déchets mais ils se révêlent être un carburant énergétique pour les tissus périphériques

Plus en détail

Adaptation (et acclimatation) des plantes à l environnement. Master MBVB - 2012/2013

Adaptation (et acclimatation) des plantes à l environnement. Master MBVB - 2012/2013 Adaptation (et acclimatation) des plantes à l environnement Master MBVB - 2012/2013 Différents types de stress environnementaux Abiotic stress: non-living environmental factors that can have harmful effects

Plus en détail

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES SCEANCE 4 BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES LA REPLICATION Nous avons vu lors de la séance précédente de biomol les caractéristiques de l ADN et des différents ARN. Nous allons aujourd hui voir la réplication.

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Les objets de l évolution :

Les objets de l évolution : Les objets de l évolution : éléments de biologie cellulaire Table des matières Les 3 règnes et leurs spécificitéss Les cellules procaryotes Les cellules eucaryotes Les cellules végétales Les cellules de

Plus en détail

de l organisme 1. La diversité des constituants Chapitre Questions

de l organisme 1. La diversité des constituants Chapitre Questions Chapitre Les constituants de l organisme L organisme est constitué d eau, d éléments minéraux et de matière organique. Différentes molécules permettent la construction et le renouvellement des cellules.

Plus en détail

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle.

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle. Hyp : la chlorophylle absorbe les photons de la lumière et convertit l énergie lumineuse pour permettre la photolyse de l eau et les oxydoréductions mises en évidence précédemment. 2. La lumière, source

Plus en détail

L1integration metaboligue

L1integration metaboligue L1integration metaboligue Dr L.BELKACEM M.A BIOCHIMIE CHUC Plan du cours Introduction I-Objectifs du métabolisme 11- outils de la régulation métabolique III-sites de contrôle des voies métaboliques principales

Plus en détail

N Etudiant:: Place : Filière :

N Etudiant:: Place : Filière : UNIVERSITE DE BOURGOGNE UFR SCIENCES DE LA VIE, DE LA TERRE ET DE L ENVIRONNEMENT L2, PHYSIOLOGIE VEGETALE : Examen du 08 janvier 2013 (A) Professeur D. REDECKER, Professeur D. WIPF N Etudiant:: Place

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

SOMMAIRE. Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3

SOMMAIRE. Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3 SOMMAIRE Tronc commun scientifique Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)....... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3 Tronc Commun des Lettres et Sciences humaines Unité1 : L eau : Source

Plus en détail

CHAPITRE I /ENERGIE ET CELLULE VIVANTE/ La PHOTOSYNTHESE :

CHAPITRE I /ENERGIE ET CELLULE VIVANTE/ La PHOTOSYNTHESE : CHAPITRE I /ENERGIE ET CELLULE VIVANTE/ La PHOTOSYNTHESE : PREAMBULE: Structure tridimensionnelle d une feuille : Rappel : anatomie d une plante verte : -> Schéma d interprétation 3D : (à légender) TP

Plus en détail

Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation

Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation Quand l extrémité Ct de la protéine a traversé la membrane, le peptide signal est éliminé par coupure par une signal

Plus en détail

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com Eléments de nutrition Consommation énergétique Eléments de nutrition F. Nicot 2 Métabolisme de repos MRT = (35 à 40) x 24 x S (Kcal / j) Surface

Plus en détail

Séquence 2. Énergie et cellule vivante. Sommaire

Séquence 2. Énergie et cellule vivante. Sommaire Séquence 2 Énergie et cellule vivante Sommaire 1. Prérequis 2. La photosynthèse : conversion de l énergie lumineuse en énergie chimique 3. Respiration et fermentation cellulaire 4. Utilisation de l ATP

Plus en détail

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes IB BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ 22056022 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes INSTRUCTIONS

Plus en détail

COURS DE METABOLISME PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES

COURS DE METABOLISME PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 4 Pr C. ZINSOU 1 - INTRODUCTION - DEFINITION PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES 2 - FORMATION DE L ATP PAR TRANSFERT D ENERGIE ET DE GROUPEMENT PHOSPHATE D UN PHOSPHODERIVE RICHE

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

Les plantes et la lumière

Les plantes et la lumière Les plantes et la lumière Première partie : la lumière comme source d énergie Pierre.carol@upmc.fr http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/photosynthese-cours/index.htm 1. Introduction La lumière est la source

Plus en détail

L origine de la vie et les métalloenzymes à fer-soufre

L origine de la vie et les métalloenzymes à fer-soufre L origine de la vie et les métalloenzymes à fer-soufre Juan C. FONTECILLA-CAMPS Institut de Biologie Structurale Laboratoire de Cristallographie et Cristallogenèse de Protéines, CEA, CNRS, Université J.

Plus en détail

végétal et son milieu.

végétal et son milieu. B3 Les échanges hydrominéraux entre l organisme végétal et son milieu. Zone subéreuse Zone pilifère Zone méristématique Coiffe B3.1b - Rappel de l organisation de l appareil racinaire d un jeune plant

Plus en détail

Sciences de la vie et de la terre

Sciences de la vie et de la terre Sciences de la vie et de la terre Terminale Enseignement de spécialité Corrigé des exercices et des activités Rédaction : Isabelle Maléjac Mickaël Lebreton Coordination : Yannick Gaudin Ce cours est la

Plus en détail

Diversité des phénotypes aux différentes échelles macroscopique, cellulaire et moléculaire

Diversité des phénotypes aux différentes échelles macroscopique, cellulaire et moléculaire 1 CHAPITRE I Diversité des phénotypes aux différentes échelles macroscopique, cellulaire et moléculaire 2 Au sein du règne vivant, il existe une grande unité (Acide DesoxyriboNucléique, cellules ) qui

Plus en détail

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF.

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF. LA DIGESTION Les aliments ingérés ne peuvent être utilisés tels quels par l organisme. Ils doivent être simplifiés par l appareil digestif en nutriments assimilables, et ce au cours de la digestion. Digestion

Plus en détail

Existe-il un lien entre ces diverses échelles du phénotype? L étude de la drépanocytose, une maladie génétique, permet de rechercher ce lien.

Existe-il un lien entre ces diverses échelles du phénotype? L étude de la drépanocytose, une maladie génétique, permet de rechercher ce lien. 1 CHAPITRE II Des protéines actives dans la catalyse : les enzymes 2 L ensemble des caractères observables ou non d un individu constitue son phénotype. Ces caractères sont observables directement sur

Plus en détail

Cellule musculaire. I- Muscle squelettique

Cellule musculaire. I- Muscle squelettique Cellule musculaire Le tissu musculaire représente environ 40 à 50% de notre masse corporelle totale (600 muscles) et est formé de cellules hautement spécialisées impliquées dans le mécanisme de contraction

Plus en détail

ULBI 101 Biologie Cellulaire L1. Le Système Membranaire Interne

ULBI 101 Biologie Cellulaire L1. Le Système Membranaire Interne ULBI 101 Biologie Cellulaire L1 Le Système Membranaire Interne De la nécessité d un SMI Le volume augmente comme le cube de la dimension linéaire, alors que la surface n'est augmentée que du carré Une

Plus en détail

Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT

Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT UE1 : Biochimie Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. PLAN Définitions et rappels

Plus en détail

ÉNERGIE ET CELLULE VIVANTE

ÉNERGIE ET CELLULE VIVANTE 2ème PARTIE - Exercice 2 - Pratique d'une démarche scientifique ancrée dans des connaissances (Enseignement de spécialité). 5 points. ÉNERGIE ET CELLULE VIVANTE L adaptation à l aridité des plantes à métabolisme

Plus en détail

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN Les enzymes sont une catégorie particulière de protéines qui interviennent dans la plupart des réaction chimique qui se déroulent à l'intérieur

Plus en détail

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION

CONSIGNES de réalisation du TP. OBSERVATIONS FARINE + EAU Sans levures. FARINE + EAU Avec levures. Avant. Après 2heures CONCLUSION T.P. Microbiologie appliquée Objectifs Pré-requis «Action des levures sur la farine» être capable de justifier la composition des aliments en tant que milieu nutritif Mme ROIG être capable de mettre en

Plus en détail

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales Université Joseph Fourier FACULTE DE MEDECINE 38700 LA TRONCHE Année Universitaire 2012/2013 EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales 1ère SESSION UE 5.1 : Biochimie 1 Lundi 4 février 2013 8h30 à 9h30

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE Structure et ultra structure

thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE Structure et ultra structure thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE Structure et ultra structure Chapitre n : La cellule animale L étude des cellules est la cytologie. Définition : Une cellule est l unité fonctionnelle de

Plus en détail

École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534

École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534 École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534 I. Rappel sur anatomie du système digestif Unité 3 La vie une question d adaptation 2 Unité 3 La vie une question d adaptation 3 Unité 3 La vie une

Plus en détail

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION Lorsque vous courez, pédalez, nagez, skiez ou tout simplement, lorsque vous montez un escalier, réalisez un certain nombre de tâches ménagères (laver le sol, les vitres.)

Plus en détail

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2 FERMENTATION le terme de fermentation est réservé à la culture de microorganismes (bactéries, levures, moisissures) mais, métaboliquement parlant, on devrait réserver ce terme aux cultures en conditions

Plus en détail

Vie et survie des parasites intracellulaires Enzymes et Métabolisme Le codage de l'information sensorielle Le coeur humain L'homéostasie glucidique

Vie et survie des parasites intracellulaires Enzymes et Métabolisme Le codage de l'information sensorielle Le coeur humain L'homéostasie glucidique BIOLOGIE ET PHYSIOLOGIE CELLULAIRES, BIOLOGIE MOLECULAIRE, LEUR INTEGRATION AU NIVEAU DES ORGANISMES OPTION A SESSION 2005 Leçons portant sur le programme de spécialité A Etudes expérimentales des fermentations

Plus en détail

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Utilise le schéma ci-dessous pour répondre à la question 1. Organite 1 Organite 2 1. Identifie les organites 1 et 2 et compare leurs fonctions d au moins

Plus en détail

LA REACTION DE HILL. DVD scientifique et pédagogique de 13 minutes

LA REACTION DE HILL. DVD scientifique et pédagogique de 13 minutes LA REACTION DE HILL DVD scientifique et pédagogique de 13 minutes Ce film a été conçu pour s intégrer dans la partie de programme de première scientifique suivante: Flux d énergie et cycle de la matière

Plus en détail

L énergie du sportif

L énergie du sportif L énergie du sportif 1 Le corps : une usine à «brûler» les aliments Pour vivre, marcher, penser, notre corps a besoin d énergie. Celle-ci est apportée par la transformation de certains nutriments, en particulier

Plus en détail