Dosage de coccidiostatiques dans les aliments (pour poulets) - Développement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dosage de coccidiostatiques dans les aliments (pour poulets) - Développement"

Transcription

1 P. : 1/14 Table des matières 1 Objet et domaine d application Définitions et abréviations Principe de la méthode Sécurité Prélèvement des échantillons Réception, circulation stockage et évacuation des échantillons Partie expérimentale Les produits chimiques, solvants et réactifs Equipement et matériel de laboratoire Conditions d environnement Préparation des solutions Préparations des solutions étalons Extraction et purification des échantillons Echantillons inconnus Echantillon de contrôle (QC) à 1 ML Echantillon «blanc réactif» ou BR Echantillon «blanc matrice» ou BM Echantillons pour les droites d étalonnage en mattrice Conditions expérimentales Conditions chromatographiques Fonctionnement du spectromètre de masse (Quattro Micro2) Programmes de mesures Validation des résultats Blanc matrice Echantillon de contrôle (QC) à 1 ML Standards en matrice ( à 2 ML) Echantillons inconnus Calculs Validation des méthodes Rapports d essai Contrôles de qualité Normes et références...13

2 P. : 2/14 Annexe: Chromatogramme QC à 1 x ML...14

3 P. : 3/14 1 Objet et domaine d application Il s agit d un développement d une méthode d analyse par LC-MS/MS destinée à identifier (screening) et/ou confirmer (identification et quantification) la présence des coccidiostatiques dans les aliments pour poulets. Ce développement est réalisé en vue de permettre la participation de l ISP à l étude interlaboratoires organisée par le Laboratoire Européen de Référence pour les Additifs Alimentaires (EURL-FA control) et ayant pour but d évaluer l aptitude des laboratoires participants à déterminer correctement les coccidiostatiques dans les aliments potentiellement contaminés. Les coccidiostatiques concernés par cette étude sont : monensin, decoquinate, robenidine, lasalocid A, narasin, salinomycin, maduramicin, diclazuril, nicarbazin et semduramicin. Nigericin et nicarbazin-d 8 sont utilisées comme standards internes. Cette méthode quantitative devrait permettre, après validation, la détermination de la teneur en coccidiostatiques dans une gamme de concentration allant jusqu à deux fois les limites autorisées ( 2 ML). Ces limites sont reprises dans le tableau suivant : Additif(s) alimentaire(s) Substance(s) active(s) Limite maximum de contamination (mg/kg) Coxidin Monensin 1,25 Elancoban G,, G2, /Elancogram Deccox Decoquinate,4 Cycostat 66G Robenidine,7 Avatec 15G Lasalocid A 1,25 Monteban, Monteban G Narasin,7 Sacox 12G, 12µG,7 Salinomax 12G Kokcisan 12G Salinomycin Cygro 1, Cygro 1G Maduramicin,5 Glinacox,5 Premix Diclazuril,1 Glinacox,5 Premix Maxiban G16 Narasin Nicarbazin,7 1,25 Nicarbazin 25 g/kg Nicarbazin 1,25 Aviax 5 Semduramycin,25 2 Définitions et abréviations Liste des abréviations: SOP = Standard Operating Procedure HPLC = high performance liquid chromatography ACN = acetonitrile MethOH = methanol ML = Maximum Limit LC-MS/MS = chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse en tandem ppb = μg/kg ou ng/g IS (IS) = Internal Standard IR = Ion ratio rpm = tours par minute RT = Retention Time RRT = Relative Retention Time TIC = Total Ion Current ESI = ionisation par mode électrospray ISP = Institut de Santé Publique AFSCA : Agence Fédérale pour la Sécurité de la chaîne Alimentaire.

4 P. : 4/14 3 Principe de la méthode Les coccidiostatiques sont extraits de la matrice à l aide d un mélange d acetonitrile/méthanol, 9/1 (v/v). Après homogénéisation et centrifugation, le surnageant contenant des coccidiostatiques est récupéré par filtration. Le filtrat est ensuite déposé sur une cartouche SPE Si et récupéré dans un tube en verre avant d être évaporé à sec 4 C. Cette récupération directe du filtrat est basé sur le principe que les coccidiostatiques sont hydrophobes et ne sont pas retenus par la cartouche Si. Après la reprise des résidus dans l acetonitrile acidifié, l extrait est dégraissé à l aide d hexane saturé en acetonitrile. Lors de la séparation de phases obtenue successivement par agitation, centrifugation et décantation les coccidiostatiques (rendus ionisés en milieu acide) restent dans la phase «acetonitrile». Cette phase est finalement prélevée, filtrée avant d être transférée dans une fiole en vue de son analyse par LC-MS/MS. La séparation chromatographique se fait sur une colonne Symmetry C8 en utilisant un mode d élution par gradient, la phase mobile étant constituée d acetonitrile (solvant A) et de formiate d ammonium acidifié par.1 d acide formique. Les coccidiostatiques sont détectés en combinant l ionisation par électro-spray négatif/positif à l acquisition des données en mode MRM (Multiple Reaction Monitoring). Sur base des critères définis par la Décision «22/657/EC», l identification des coccidiostatiques présents dans un échantillon suspect s effectue en comparant le chromatogramme de l échantillon en question avec celui d un échantillon de contrôle, les critères de comparaison étant les temps de rétention relatifs et les rapports ioniques. En cas de détection, la teneur en coccidiostatiques(s) peut être déterminée en utilisant une droite de calibration en matrice. Cependant, cette méthode devra encore être validée selon les critères de performance décrire dans la Décision 22/657/EC sans quoi, les résultats quantitatifs ne permettent pas de statuer sur la (NON) CONFORMITE de l échantillon. 4 Sécurité Il est recommandé de porter des gants lors de la préparation des solutions standards ainsi que lors de la manipulation des échantillons durant l extraction. Toutes les précautions doivent être prises lors de la manipulation des échantillons et des solutions étalons afin d éviter toute contamination. L extraction doit être effectuée sous une hotte bien ventilée. L élimination des solvants organiques et des solutions se fera dans les bidons prévus à cet effet. En ce qui concerne les déchets organiques, ils seront stockés dans les poubelles jaunes appropriées en attendant d être éliminés 5 Prélèvement des échantillons Les échantillons sont prélevés par le demandeur de l analyse et placés dans des récipients/sacs étanches. 6 Réception, circulation, stockage et évacuation des échantillons. Les échantillons sont réceptionnés à l accueil de l ISP et par le service de dispatching selon la procédure SOP I/3/12/F et DOC 4/DIS/3/NF. Ils sont ensuite gérés et préparés au sein du Service Résidus Toxiques et Pharmacologiques selon la procédure 22/31/F. Les échantillons sont stockés réfrigérés. La date de réception, le suivi et le résultat des analyses, ainsi que tout transfert des échantillons sont enregistrés dans le système STARLIMS (SOP 2/26/F et SOP 2/27/F).. 7 Partie expérimentale 7.1 Les produits chimiques, solvants et réactifs Eau (qualité Milli-Q) Acétonitrile (HPLC grade) = ACN Méthanol (HPLC grade)

5 P. : 5/14 Hexane (HPLC grade) acide formique (98- VWR) Monensine (Sigma-Aldrich) Decoquinate (Chemos) Robenidine (Dayang chemicals) Lasalocide A (Sigma-Aldrich) Narasin (Sigma-Aldrich) Salinomycin (Sigma-Aldrich) Maduramicin (Chemos) Diclazuril (Chemos) Nicarbazin (Lilly.Res. Lab.) Semduramicin (Exygen) Nicabazine-d8 (Witega) Nigéricine (Sigma-Aldrich) Remarque : des standards, réactifs et solvants de qualité équivalente peuvent être utilisés 7.2 Equipement et matériel de laboratoire Verrerie classique de laboratoire Micropipette à volume variable (Socorex) 5-2 μl Micropipette à volume variable (Socorex) 2- μl Dispensettes 1 ml, 5 ml Tubes Falcon coniques de 5 ml (VWR) Tube en verre 1 ml (Duran) Balance de précision pour les solutions de standard (Sartorius A 2 S) Balance pour les échantillons et réactifs (Sartorius) Vortex (EuroScientific) Filtres papiers sans cendre 11 mm (Euroscientific) Filtres PVDF.45 μm, 13 mm (Euroscientific) Seringue Terumo 2 ml pour filtres (VWR) Centrifugeuse ALC 4236 (Analis) Centrifugeuse Jouan BR4 (VWR) Agitateur orbital Reax (Heidolph instruments, VWR) Reacti-therm heating module (Pierce) Flacon 2 ml en verre brun (ouverture 9 mm, short-thread) + bouchons avec septum pré percé (Waters quality, Gracevydac) Inserts en verre.1 ml Inserts en verre de.1ml (Gracevydac) Chromatographe Liquide à Haute Performance «Alliance 2695» (Waters) Spectromètre de masse en tandem triple quadripôle «Quattro Micro» (Waters) Logiciel de pilotage MassLynx 4.1 Cartouches SPE Si Colonne Symmetry C8, 2.1 x 5 mm, 3.5 μm (Waters) Précolonne Symmetry C8 x 2.1 mm, 1cm 7.3 Conditions d environnement La préparation des échantillons se fait dans les conditions ambiantes de température et de pression. L analyse LC-MS/MS doit se dérouler dans les conditions de température recommandées pour le bon fonctionnement de l instrument de mesure et décrites dans le «log book» de ce dernier.

6 P. : 6/ Préparation des solutions Acetonitrile : utilisé pour l extraction et comme phase mobile A Phase mobile B : formiate d ammonium 5 mm acidifié Dissoudre.16g de formiate d ammonium dans 5 ml d eau Milli-Q; y ajouter 5 µl d acide formique 99; bien mélanger. La solvant est stable pendant au moins 1 semaine et se conserve à température ambiante Solvant d extraction ACN/MethOH :9/1 (v/v) Dans un verre à pied de ml mélanger 9 ml d acetonitrile avec ml de méthanol. Verser le mélange dans une bouteille en verre et bien fermer et mélanger. Le solvant est utilisé jusqu à l épuisement et se conserve à température ambiante. Hexane saturé en acetonitrile Dans un Erlen/tube de 5 ml, ajouter le volume nécessaire d hexane ; y verser un volume croissant d acetonitrile tout en mélangeant. L hexane est saturé quand une phase d acetonitrile se dépose au fond.de l Erlen/tube. La phase d hexane (supérieure) est immédiatement utilisée pour le dégraissage. ( 7.6.1) ACN +,1 acide formique Mélanger ml d acetonitrile avec 1 ml d acide formique 99. Le solvant s utilise jusqu à l épuisement et se conserve à température ambiante. 7.5 Préparations des solutions étalons Solutions stocks individuelles de coccidiostatiques à +/- 1mg/ml dans ACN Peser séparément environ 1 mg de chaque coccidiostatiques dans un matras de 1 ml et mettre au trait avec ACN. Calculer et noter la concentration exacte en tenant compte de la pureté du produit, selon la formule : Conc.exacte (mg/ml) = [(masse pesée (mg) x pureté ()/) / volume (ml)] Solutions intermédiaires individuelles à 75 µg/ml dans ACN (sauf maduramicin et diclazuril) Diluer séparément chaque solution stock individuelle afin d obtenir une solution dont la concentration finale est de 75 µg/ml Solutions intermédiaires individuelles à 7,5 µg/ml dans ACN pour maduramicin et diclazuril Diluer séparément les solutions stock individuelles de maduramicin et de diclazuril afin d obtenir une solution dont la concentration finale est de 7,5 µg/ml Solution Mix1 coccidio de travail à 1xML dans ACN Dans un matras de 5 ml, ajouter un volume de chacune des solutions intermédiaires individuelles (75 µg/ml et 7,5 µg/ml). Mélanger et mettre au trait avec ACN. Solutions stocks de standards internes individuels (nigéricine et nicarbazine-d 8 ) à +/-1 mg/ml dans ACN Peser séparément environ 1 mg de chaque substance dans un matras de 1 ml et mettre au trait avec ACN. Calculer et noter la concentration exacte en tenant compte de la pureté du produit. Solutions intermédiaires de standards internes individuels (nigericin et nicarbazin-d 8 ) à 75 µg/ml dans ACN Diluer séparément chaque solution stock individuelle afin d obtenir une solution dont la concentration finale est de 75 µg/ml

7 P. : 7/14 Solution Mix de standards internes de travail à 7,5 µg/ml dans ACN Dans un matras de 1 ml, diluer es 2 solutions intermédiaires de standards interne afin d obtenir une concentration finale en chaque substance de 7,5 µg/ml. SOL test à 1xML dans ACN Dans un matras de 1 ml, ajouter respectivement 1 ml de la solution Mix1 coccidio (1xML) et 1 ml de la solution Mix de standards internes (7,5 µg/ml). Bien mélanger et mettre au trait avec ACN 7.6 Extraction et purification des échantillons Echantillons inconnus Peser 3g d échantillon, dans un tube Falcon de 5 ml Ajouter 3 µl de la solution Mix des 2 standards intenes à 7,5 µg/ml Vortexer 1 min Laisser s imprégner 1 min Ajouter 8 ml de solvant d extraction ACN/MethOH : 9/1 Vortexer 3 s Homogénéiser par agitation rotative pendant 1 min Centrifuger 1 min à 4rpm, 5 C Filtrer le surnageant à l aide d un papier filtre dans un nouveau tube Falcon de 5 ml Conditionner les cartouches SPE Si en faisant passer 6 ml ACN suivi d un séchage sous vide maximal pendant 3 min Placer les tubes en verre pour récolter directement le filtrat Charger progressivement la totalité du surnageant Laisser s écouler par capillarité A la fin de l écoulement, augmenter progressivement la pression pour assécher la cartouche Rincer la cartouche avec 1 ml ACN Evaporer sous flux d azote à 4 C Ajouter 6 µl ACN +,1 acide formique Vortexer 3 s Ajouter 2 ml d hexane saturé en ACN Vortexer 3 s Centrifuger 5 min à 2 rpm Laisser équilibrer 5 min Pipeter 4 µl de la phase inférieure (acetonitrile) Filtrer (PVDF.45 μm, 13 mm) Mettre 2 µl dans un insert Injecter 4 µl Echantillon de contrôle (QC) à 1 ML Peser 3g d échantillon, dans un tube Falcon de 5 ml Ajouter 3 µl de la solution Mix 1 coccidio Ajouter 3 µl de la solution Mix des 2 standards internes à 7,5 µg/ml Suivre la suite de la procédure d extraction comme décrite au Echantillon «blanc réactif» ou BR Remplace les 3 g d échantillon par 3 g d ACN Ajouter 3 µl de la solution Mix des 2 standards internes à 7,5 µg/ml Suivre la suite de la procédure d extraction comme décrite au.7.6.1

8 P. : 8/ Echantillon «blanc matrice» ou BM Peser 3g d échantillon négatif (matériel de référence), dans un tube Falcon de 5 ml Ajouter 3 µl de la solution Mix des 2 standards internes à 7,5 µg/ml Suivre la suite de la procédure d extraction comme décrite au Echantillons pour les droites d étalonnage en matrice La droite en matrice se prépare à partir des solutions de travail Mix1 coccidio (1 x ML) et Mix de 2 standards internes à 7,5 µg/ml. Les concentrations finales à atteindre sont l équivalent de : x ML, ½ x ML, 1 x Ml, 1,5 x Ml et 2 x ML. Préparer 5 tubes Falcon contenant 3 g d échantillon négatif (matériel de référence). Dans chaque tube, ajouter 3 µl de la solution Mix de 2 standards interne 7,5 µg/ml ainsi qu un volume de la solution Mix1 coccidio (1 x ML) choisi en fonction de la concentration finale à atteindre. Faire suivre la procédure d extraction comme décrite au Le volume de la solution Mix1 coccidio à pipeter est repris dans le tableau suivant : Tube Description Solution de travail Volume à pipeter (µl) 1 CAL x ML Mix 1 coccidio 2 CAL ½ x ML Mix 1 coccidio 15 3 CAL 1 x ML Mix 1 coccidio 3 4 CAL 1,5 x ML Mix 1 coccidio 45 5 CAL 2 x ML Mix 1 coccidio Conditions expérimentales Conditions chromatographiques Il convient de respecter la disposition des solvants sur le chromatographe «Alliance 2695». Avant toute utilisation, les lignes de solvants doivent être amorcées et l injecteur purgé. La méthode chromatographique intitulée «coccifeed» est principalement caractérisée par les éléments suivants Solvants o Solvant A : acetonitrile (ligne A) o Solvant B : Formiate d ammonium 5mM +,1 acide formique (ligne B) Conditions de pompage o Degasser : continious o Stroke volume : 13 µl o Ramp flow : 2 o Flow (ml/min) :,35 o Stop time (min) : 15 o Column temperature ( C) : 3 o Column temperature limit ( C) : 5 o Minimum pressure (bar) : o Maximum pressure (bar) : 3 o Pre-column volume (µl) : o Column position : column 1 Gradient time table containing 6 entries Time (mis) A() B() Flow (ml/min) Curve 2 98, , , , , ,35 6

9 P. : 9/14 Les chiffres dans la colonne «curve» indiquent la manière dont le pompage doit être effectué : (1) nécessite que la composition des solvants soit immédiatement atteinte au temps programmé ; (6) indique une évolution progressive de l état initial vers l état final dans l intervalle de temps fixé. Avant l utilisation pour analyse, il y a lieu de vérifier le bon fonctionnement de l instrument et de la méthode en injectant une solution standard contenant les analytes recherchés. Les paramètres à contrôler sont notamment la pression et les temps de rétention des analytes. Une pression trop faible peut signifier la présence d une fuite alors qu une pression trop élevée signifierait une obstruction soit au niveau du circuit de pompage (tête de pompe, ligne de solvant, ) soit au niveau de la colonne. Toute irrégularité au niveau de l écoulement des fluides peut affecter l élution des analytes et fausser leur identification Fonctionnement du spectromètre de masse (Quattro Micro2) Avant tout utilisation, il y a lieu de contrôler différents élément : alimentation en gaz dont l azote et argon ; le niveau d huile dans la pompe : «ballaster» ou en ajouter si nécessaire ; la température du local ; la connexion automatique avec le chromatographe «Alliance» par le logiciel Masslynx Les paramètres de fonctionnement propre au spectromètre de masse (Tune Parameters) utilisé sont répertoriés dans le fichier «coccifeed.ipr» dont les principaux éléments sont les suivants : Source (ESI + /ESI -) o Calibration statique 2 o Capillary (kv) : 3,6 o Cone (V) : 21, variable en cours d analyse et en fonction de l analyte recherché o Extractor (V) : 3 o RF Lens (V) :,5 o Source Temperature ( C) :12 o Desolvation Temperature ( C) : 4 o Cone Gas Flow (L/H) :65 o Desolvation Gaz Flow (L/H): 65 o LM 1 Resolution: 14, o HM 1 Resolution: 14, o Ion Energy 1:,5 o Entrance: -1 o Collision: 2 o Exit: 1 o LM 2 Resolution: 14,5 o HM 2 Resolution: 14,5 o Ion Energy 2: 2, o Multiplier (V): 65 o Syringe Pump Flow (µl/min):3. o Gas Cell Pirani Pressure(mbar): 2,93x1-3 (1x1-4 quand a vanne d argon est fermée) L acquisition des données se fait en mode MRM (Multiple Reaction Monitoring) dont les principales caractéristiques sont reprises dans le fichier «coccifee.exp». Function 1 o Scans in function: 18 o Cycle time (secs):,99 o Inter Scan Delay (secs):,1 o Inter Channel Delay (s): Automatic o Span (Da):,5 o Start and End Time(min):, to 12 o Ionization mode: ES+ o Data type: MRM data o Function type: MRM of 4 channels

10 P. : 1/14 Channel Reaction Dwell (s) Cone (V) Col. Energy (ev) > 138, > 14, ,3 > 24,1, ,3 > 372,3,8 3 2 Compound Robenidin Decoquinate Function 2 o Scans in function: 179 o Cycle time (secs):,81 o Inter Scan Delay (secs):,1 o Inter Channel Delay (s): Automatic o Span (Da):,5 o Start and End Time(min):, to 12 o Ionization mode: ESo Data type: MRM data o Function type: MRM of 5 channels Channel Reaction Dwell Cone Col. Energy Compound (s) (V) (ev) 1 31 > 17,3, Nicarbazin 2 31 > 137,2, ,2 > 14,9, Nicarbazin-d ,8 > 334, Diclazuril 5 46,8 > 336, Function 3 o Scans in function: 179 o Cycle time (secs): 1,99 o Inter Scan Delay (secs):,1 o Inter Channel Delay (s): Automatic o Span (Da):,5 o Start and End Time(min):, to 12 o Ionization mode: ES+ o Data type: MRM data o Function type: MRM of 9 channels Channel Reaction Dwell Cone Col. Energy Compound (s) (V) (ev) 1 613,3 > 377,5, Lasalocid A 2 613,3 > 577,5, ,4 > 461,5,6 5 5 Monensin 4 693,4 > 675,5, ,4 > 657,6,6 3 3 Nigericin 6 773,3 > 431,4, Salinomycin 7 773,3 > 531,3, ,5 > 431,5, Narasin 9 787,5 > 531,5, ,3 > 833,5, Semduramicin ,3 > 851,3, ,8 > 629,2, Maduramycin ,8 > 647,5, Lors de l acquisition des données, chaque ion précurseur est suivi en enregistrant les réponses de ses 2 ions filles d intérêt. Ce qui permet, d une part, de calculer le rapport ionique nécessaire pour l identification de l ion précurseur (et par conséquent de l analyte recherché) et, d autre part, à quantifier en utilisant les

11 P. : 11/14 réponses de l ion fille la plus intense. 7.8 Programmes de mesures La méthode est développée pour l analyse quantitative des coccidiostatiques dans les aliments de poulets. Cette quantification fait appel à l utilisation des droites de calibration en matrice. La succession des échantillons dans une série d analyse testée lors de la phase de développement est la suivante : E1 Solvant E2 Solution test à 1 ML E3 Solvant = E1 E4 Standard en matrice à ML E5 Standard en matrice à ½ ML E6 Standard en matrice à 1 ML E7 Standard en matrice à 1,5 ML E8 Standard en matrice à 2 ML E9 Solvant = E1 E1 Blanc matrice E11 QC (aliment fortifié à 1 ML) E12 QC (aliment fortifié à 1 ML) E13 Solvant E14 Echantillon inconnu 1/a E15 Solvant = E1 E16 Echantillon inconnu 1/b E17 Solvant = E1 E18 Echantillon inconnu 2/a E19 Solvant = E1 E2 Echantillon inconnu 2/b E21 Exx Succession Solvant/Echantillon/Solvant Exx+1 Solution test à 1 ML Exx+2 Solvant La succession «Solvant/Echantillon/Solvant» sert à éviter le «carry-over» pouvant entraîner la contamination des échantillons inconnus différents. Les coccidiostatiques sont en effet hydrophobes et ont tendance à se coller sur le circuit d injection et sur la colonne. 8 Validation des résultats 8.1 Blanc matrice Le blanc matrice sert à vérifier que le matériel de référence ne contient pas de coccidiostatiques. Le chromatogramme du blanc matrice ne devrait pas présenter, au temps de rétention d un coccidiostatiques, un pic avec un rapport signal/bruit supérieur à Echantillon de contrôle (QC) à 1 ML Le QC correspond à un échantillon blanc fortifié au niveau de concentration maximale autorisée. Il sert à vérifier la présence des ions diagnostiques (2 ions filles) et d en évaluer leurs intensités et temps de rétention respectifs. 8.3 Standards en matrice ( à 2 ML) Ils servent à établir des droites d étalonnage pour la quantification. En règle générale et pour une méthode validée, ces droites doivent avoir un coefficient de corrélation supérieur ou égal à,99.

12 P. : 12/ Echantillons inconnus La présence d un coccidiostatique dans un échantillon inconnu est évaluée en comparant le temps de rétention relatif (RRT) du pic observé sur le chromatogramme de l échantillon suspect avec le temps de rétention relatif du coccidiostatique sur le QC. La concordance des temps de rétention seule ne suffit pas. Elle doit être conjuguée avec la concordance des rapports ioniques ou «Ion ratios» (aire de pic l ion moins intense/aire de pic de l ion plus intense). Lors de ces comparaisons, les critères à vérifier imposés par la Décision 22/657/EC sont les suivants : une tolérance maximale de 2,5 sur le RRT une déviation de l IR comprise dans un intervalle fixé et variable selon la réponse des ions diagnostiques mesurée sur le chromatogramme du QC le rapport signal/bruit de l ion moins intense doit être supérieur ou égale à 3 9 Calculs La réponse d un coccidiostatique dans les standards en matrice est portée en graphique en fonction des concentrations pour obtenir une droite d étalonnage. La réponse est le rapport de l aire du pic du coccidiostatique (ion fille la plus intense) sur l aire du pic du standard interne. Le logiciel TargetLynx (module du MassLynx) calcule automatiquement la teneur par extrapolation de la droite d étalonnage. La concentration finale du coccidiostatique dans l échantillon inconnu est obtenue en corrigeant la concentration automatiquement calculée par le rendement du même coccidiostatique dans le QC. 1 Validation des méthodes La méthode doit encore être validée avant d être utilisée pour l analyse des échantillons officiels comme les prélèvements entrant dans le cadre du plan de contrôle AFSCA. 11 Rapports d essai En principe, le résultat est directement inscrit dans le STARLIMS par l analyste, dans le module dédicacé à cette opération. Le responsable d analyse (ou le chef de projet) vérifie et approuve le résultat avant de l envoyer pour approbation par le Chef de Service ou son suppléant. Il arrive parfois que le responsable d analyse ou le chef de projet effectue toutes les opérations de rapportage. (en tant que remplaçant du chef de service) 12 Contrôles de qualité La première ligne de contrôle de qualité d une analyse se fait en vérifiant plusieurs éléments : L absence de contamination par l examen des chromatogrammes du solvant (contamination des réactifs et/ou du matériel) et du chromatogramme du blanc matrice (contamination du matériel de référence) Le respect des critères par rapport au QC (RRT, IR, rendement). La teneur dans le QC est reprise dans une carte de contrôle pour un suivi dans le temps. Une deuxième ligne de contrôle de qualité pour la méthode est ordonnée, une fois par an, par le responsable d analyse ou le chef de projet. Ce dernier fortifie un échantillon blanc avec une ou plusieurs substance(s) et le fait analyser à l aveugle par l analyste. La teneur trouvée par l analyste doit se trouver dans l intervalle de +/- 2 de la teneur ajoutée. Une troisième ligne de contrôle consiste à participer à des tests de performances (Proficiency Tests) ou des essais interlaboratoires, quand c est possible.

13 P. : 13/14 13 Normes et références Call for participation in the inter-comparison study for the determination of authorized coccidiostats in feed at cross-contamination levels, Ref ARES/212/ of 8/3/21, Institute for Reference Materials and Measurements (IRMM). Regulation (EC) N 1831/23 on additives for use in animal nutrition Regulation (EU) N 574/211 amending Annex I to Directive 22/32/EC regarding maximum limits for the unavoidable carry-over of coccidiostats of histomonostats. Decision 22/657/EC implementing Directive 96/23/EC concerning the performance of analytical methods and the interpretation of results Internal SOPs

14 P. : 14/14 Annexe 1: Chromatogramme QC à 1 x ML : MRM of 6 Channels ES > e : MRM of 5 Channels ES > e3.62 1: MRM of 6 Channels ES > e4 1: MRM of 6 Channels ES > e4 1: MRM of 6 Channels ES > e : MRM of 5 Channels ES > e : MRM of 5 Channels ES > e5 2: MRM of 5 Channels ES > e5 2: MRM of 5 Channels ES > e Time Time > e > e > e > e > e > e > e6 Time > e > e > e > e > e > e4 Time

Table des matières. 1 Objet et domaine d application...3. 2 Définitions et abréviations...3. 3 Principe de la méthode...3. 4 Sécurité...

Table des matières. 1 Objet et domaine d application...3. 2 Définitions et abréviations...3. 3 Principe de la méthode...3. 4 Sécurité... cuisine en polyamide P. : 1/10 Table des matières 1 Objet et domaine d application...3 2 Définitions et abréviations...3 3 Principe de la méthode...3 4 Sécurité...3 5 Prélèvement, réception, circulation,

Plus en détail

Dosage des Macrolides dans la viande par LC-MS/MS. Table des matières

Dosage des Macrolides dans la viande par LC-MS/MS. Table des matières SOP 22/117/F P. : 1/2 Table des matières 1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION...3 2 DEFINITIONS ET ABREVIATIONS...3 3 PRINCIPE DE LA MÉTHODE...5 3.1 Principe...5 3.2 MRLs dans la viande...5 SÉCURITÉ...6 5

Plus en détail

Analyse quantitative des NSAIDs dans la viande par LC-MS/MS

Analyse quantitative des NSAIDs dans la viande par LC-MS/MS P. : 1/13 Table des matières 1 Objet et domaine d application... 3 2 Définitions et abréviations... 4 3 Principe de la méthode... 4 4 Sécurité... 4 5 Prélèvement des échantillons... 4 6 Réception, circulation

Plus en détail

Analyse des photo-initiateurs dans les aliments secs par UPLC-MS/MS

Analyse des photo-initiateurs dans les aliments secs par UPLC-MS/MS P. : 1/10 Table des matières 1 Objet et domaine d application... 2 2 Définitions et abréviations... 2 3 Principe de la méthode... 3 4 Sécurité... 3 5 Prélèvement des échantillons... 3 6 Réception, circulation,

Plus en détail

Dosage des Céphalosporines dans la viande de poulet par LC-MS/MS. Table des matières

Dosage des Céphalosporines dans la viande de poulet par LC-MS/MS. Table des matières P. : 1/18 Table des matières 1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 3 2 DEFINITIONS ET ABREVIATIONS... 3 3 PRINCIPE DE LA MÉTHODE... 3 3.1 Principe... 3 3.2 MRLs dans la viande de... 4 4 SÉCURITÉ... 4 5 PRÉLÈVEMENT

Plus en détail

Analyse des Photo-initiateurs dans le liquide de contact ayant été mis en contact avec des emballages multicouches. Table des matières

Analyse des Photo-initiateurs dans le liquide de contact ayant été mis en contact avec des emballages multicouches. Table des matières P. : 1/11 Table des matières 1 Objet et domaine d application...3 2 Définitions et abréviations...3 3 Principe de la méthode...3 4 Sécurité...3 5 Prélèvement, réception, circulation, stockage et évacuation

Plus en détail

Méthode de dosage de phtalates dans les vins par couplage en chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse (Résolution Oeno 477/2013)

Méthode de dosage de phtalates dans les vins par couplage en chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse (Résolution Oeno 477/2013) Méthode OIV-MA-AS323-10 Méthode Type IV (Résolution Oeno 477/2013) 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette méthode s applique à la recherche et au dosage de phtalates dans les vins. 2. PRINCIPE L échantillon est

Plus en détail

Détermination quantitative de la migration du 2,4- TDA, de l aniline et de la 4,4 MDA par UPLC-MS/MS. Date d application 2013-03-06

Détermination quantitative de la migration du 2,4- TDA, de l aniline et de la 4,4 MDA par UPLC-MS/MS. Date d application 2013-03-06 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires MET-LFSAL-120A Détermination quantitative de la migration du 2,4- Version V04 Date d application 2013-03-06 Rédaction

Plus en détail

Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes

Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Fernandez-Sanjuan M., Meyer J., Damasio J., Faria M., Barata

Plus en détail

DETERMINATION QUANTITATIVE DE LA TENEUR EN ACRYLAMIDE DANS LES ALIMENTS PAR UPLC- MS/MS. Version 02 Date d application 2013-12-02

DETERMINATION QUANTITATIVE DE LA TENEUR EN ACRYLAMIDE DANS LES ALIMENTS PAR UPLC- MS/MS. Version 02 Date d application 2013-12-02 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoire de Liège MET-LFSAL- 139 DETERMINATION QUANTITATIVE DE LA TENEUR EN ACRYLAMIDE DANS LES ALIMENTS PAR UPLC- MS/MS Version 02 Date d application

Plus en détail

Analyse HPLC-ESI-MS/MS du glyphosate et de l AMPA dans les eaux de surface (phase dissoute)

Analyse HPLC-ESI-MS/MS du glyphosate et de l AMPA dans les eaux de surface (phase dissoute) Analyse HPLC-ESI-MS/MS du glyphosate et de l AMPA dans les eaux de surface (phase dissoute) Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Development of purification

Plus en détail

Mise au point d une méthode multirésidus de dosage des médicaments vétérinaires et humains dans l eau par LCMS/MS

Mise au point d une méthode multirésidus de dosage des médicaments vétérinaires et humains dans l eau par LCMS/MS Mise au point d une méthode multirésidus de dosage des médicaments vétérinaires et humains dans l eau par LCMS/MS Sanders P, Kadar H, Hurtaud-Pessel D, Verdon E Objectif de la méthode Plan national d'études

Plus en détail

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse :

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Sensibilité, limite de détection faible ( fento mole dans certaines conditions ) Variétés des applications : analyses chimiques

Plus en détail

Dosage des Tétracyclines dans la viande par LC-MS/MS. Table des matières

Dosage des Tétracyclines dans la viande par LC-MS/MS. Table des matières P. : 1/19 Table des matières 1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION...2 2 DEFINITIONS ET ABREVIATIONS...2 3 PRINCIPE DE LA MÉTHODE...4 3.1 Principe...4 3.2 MRLs...4 4 SÉCURITÉ...5 5 PRÉLÈVEMENT DES ÉCHANTILLONS...5

Plus en détail

Analyse des PBDE dans les biotes marins

Analyse des PBDE dans les biotes marins Analyse des PBDE dans les biotes marins Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Norme française et/ou européenne dont est tirée la méthode Niveau de validation

Plus en détail

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse DOSSIER D APPELS D OFFRES Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse Laboratoire Biomolécules et Biotechnologies Végétales Faculté

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse :

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Sensibilité, limite de détection faible ( fento mole dans certaines conditions ) Variétés des applications : analyses chimiques

Plus en détail

E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX

E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une

Plus en détail

Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 400 NPEO 1.0

Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 400 NPEO 1.0 Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 400 NPEO 1.0 Détermination des surfactants de type nonylphénol polyéthoxylé et de leurs produits de dégradation : dosage par chromatographie

Plus en détail

Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats

Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats Conférence Alkylphénols AQUAREF, 17/01/2011 Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats M. François DAVID Responsable Recherche et développements SGS MULTILAB ROUEN Technopôle du Madrillet 65 rue Ettore

Plus en détail

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE I - PRINCIPE La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs constituants; elle est basée sur les différences d affinité des substances à

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D

Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D 24 1. Dosage de la vitamine D par RP-HPLC 1.1. Principe de la méthode Pour réaliser une séparation d'un mélange on le fait diluer dans un solvant approprié,

Plus en détail

Famille de PBDE Méthode d analyse dans les boues et sédiments

Famille de PBDE Méthode d analyse dans les boues et sédiments Famille de PBDE Méthode d analyse dans les boues et sédiments Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Norme dont est tirée la méthode Niveau de validation selon

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG)

Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG) Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M S2 VRV) I) Introduction L eugénol (ou 4-allyl-2-méthoxyphénol) est une molécule naturelle trouvée en

Plus en détail

Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires

Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires SEP 2007 20-22 Mars 2007 - Grenoble Patrick EDDER - Didier RTELLI Emmanuelle CGARD spco@etat.ge.ch 0.07.2007 - Page 1 (R)évolution des

Plus en détail

Analyse des PCB dans les biotes marins

Analyse des PCB dans les biotes marins Analyse des PCB dans les biotes marins Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Norme française et/ou européenne dont est tirée la méthode Niveau de validation

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

Données de validation

Données de validation Données de validation Données de validation principales Généralités Substance Existe-t-il une VLEP? VLEP 8h Méthyldiglycol oui 50 mg/m3 Choix du domaine de validation : Le domaine de validation a été choisi

Plus en détail

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE 1. Objet Description du dosage du mercure par spectrométrie atomique de vapeur froide. 2. Domaine d application

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Dosage du bisphénol A dans une préparation liquide pour nourrissons

Dosage du bisphénol A dans une préparation liquide pour nourrissons LPS-004 Dosage du bisphénol A dans une préparation liquide pour nourrissons par extraction en phase solide avec une dérivatisation à l anhydride acétique suivie d une chromatographie en phase gazeuse couplée

Plus en détail

6 Réception, circulation, stockage et évacuation des échantillons

6 Réception, circulation, stockage et évacuation des échantillons Dosage multi-résidu de pesticides dans les denrées grasses par GC-MS/MS et UPLC-MS/MS 1 Objet et domaine d application Cette procédure décrit l analyse quantitative des organophosphorés, organochlorés

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Méthodes de laboratoire

Méthodes de laboratoire Méthodes de laboratoire Dosage du méthanol [ 67-56-1] dans l air MÉTHODE ANALYTIQUE 92 Applicabilité Cette méthode est utilisée pour le dosage du méthanol dans l air. Norme(s) 1 VEMP (valeur d exposition

Plus en détail

P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE

P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE 1. Domaine d application Cette méthode concerne la mesure du ph dans des solutions aqueuses : - non salines (conductivité

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

UTILISATION DE LA LC-MS

UTILISATION DE LA LC-MS UTILISATION DE LA LC-MS Preparation de l échantillon 1 mg de produit dans 1 ml de MeOH, CH3CN ou H2O Placez le septum sur le vial, face bleu (PTFE) coté produit, face blanche vers le haut. Précautions

Plus en détail

CAN 306 Techniques de séparation Séance de laboratoire virtuel : Simulation d une séparation par chromatographie liquide en phase inverse

CAN 306 Techniques de séparation Séance de laboratoire virtuel : Simulation d une séparation par chromatographie liquide en phase inverse Introduction On vous demande de développer une méthode de séparation du benzène et ses dérivés. Dans votre laboratoire, vous disposez de : -Méthanol -Acétonitrile -Mélange #1 : contient phénol, benzène

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS. Version 06 Date d application 2013-02-01

DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS. Version 06 Date d application 2013-02-01 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoires de Liège MET-LFSAL-007-008 I-MET DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS Version 06 Date

Plus en détail

Détermination de semicarbazide dans des denrées alimentaires conditionnées en bocaux. Table des matières

Détermination de semicarbazide dans des denrées alimentaires conditionnées en bocaux. Table des matières P. : 1/12 Table des matières 1 Objet et domaine d application... 3 2 Définitions et abréviations... 3 3 Principe de la méthode... 3 4 Sécurité... 3 5 Prélèvement, réception, circulation, stockage et évacuation

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Polychlorophenols et des polychloroanisoles

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Polychlorophenols et des polychloroanisoles Méthode OIV-MA-AS315-17 Méthode Type IV Recherche et dosage des polychlorophenols et des polychloroanisoles, dans les vins, les bouchons, les bois et les bentonites utilisees comme pièges d'atmosphère

Plus en détail

Détermination des hydrocarbures pétroliers (C10 à C50) : dosage par chromatographie en phase gazeuse couplée à un détecteur à ionisation de flamme

Détermination des hydrocarbures pétroliers (C10 à C50) : dosage par chromatographie en phase gazeuse couplée à un détecteur à ionisation de flamme Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 400 HYD. 1.1 Détermination des hydrocarbures pétroliers (C10 à C50) : dosage par chromatographie en phase gazeuse couplée à un détecteur à ionisation

Plus en détail

TD-SEC MODE OPÉRATOIRE

TD-SEC MODE OPÉRATOIRE TD-SEC MODE OPÉRATOIRE RESPONSABLE : Marlène LEJARS SUPPLÉANT : Christine BRESSY Modifications : Version v01 Version v02 (ajout page 7, b) temps de solubilisation) Version v03 (ajout p7, 4.a) concentrations

Plus en détail

Chromatographie gazeuse

Chromatographie gazeuse 2012 Chromatographie gazeuse Assisstant : Bastien NEEL Group 1 : Romain LAVERRIERE (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana PACHOVA (pachova0@etu.unige.ch) Table of content: 1 Résumé... 3 2 Introduction... 3 3

Plus en détail

Ionisation Chimique à Pression Atmosphérique

Ionisation Chimique à Pression Atmosphérique UNIVERSITE D ANGERS Institut Supérieur de la Santé et des Bioproduits d Angers 16, Bd Daviers, 49045 ANGERS Cedex L2 Ingénierie et Management de la Santé Spectrométrie de masse Ionisation Chimique à Pression

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

2.1 Détermination de la natamycine (pimaricine) dans le vin par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse haute résolution

2.1 Détermination de la natamycine (pimaricine) dans le vin par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse haute résolution RÉSOLUTION OIV-OENO 461-2012 METHODES DE DETERMINATION DE LA NATAMYCINE DANS LE VIN L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Vu l'article 2 paragraphe 2 iv de l'accord portant création de l'organisation Internationale de

Plus en détail

ESI-MS/MS POUR L ANALYSE DES RESIDUS DE MEDICAMENTS VETERINAIRES

ESI-MS/MS POUR L ANALYSE DES RESIDUS DE MEDICAMENTS VETERINAIRES POTENTIEL DE LA LC-ESI ESI-MS/MS POUR L ANALYSE DES RESIDUS DE MEDICAMENTS VETERINAIRES Assemblée annuelle de la SSCAE Berne, 12 septembre 2003 Patrick Edder, Didier Ortelli, Claude Corvi Service de protection

Plus en détail

Identification et dosage de 8 organo-étains par GC/ICP/MS dans les eaux

Identification et dosage de 8 organo-étains par GC/ICP/MS dans les eaux Identification et dosage de 8 organo-étains par GC/ICP/MS dans les eaux Références de la méthode Norme dont est tirée la méthode Niveau de validation selon Norman Code SANDRE de la méthode (suivant niveau

Plus en détail

Nom de la famille de substances Nom des substances individuelles. composés pharmaceutiques : psychotropes et anti-inflammatoires

Nom de la famille de substances Nom des substances individuelles. composés pharmaceutiques : psychotropes et anti-inflammatoires MA56 Familles des composés pharmaceutiques : psychotropes et anti inflammatoires non stéroïdien Méthode d analyse dans eau -phase dissoute (

Plus en détail

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL COI/T.20/Doc. nº 11/Rév.2 2001 FRANÇAIS Original: ESPAGNOL Príncipe de Vergara, 154 28002 Madrid Espagne. Tel.: +34 915 903 638 Fax: +34 915 631 263 - e-mail: iooc@internationaloliveoil.org

Plus en détail

Utilisation de la chaîne UPLC de l ICT

Utilisation de la chaîne UPLC de l ICT ICT FR 2599 Utilisation de la chaîne UPLC de l ICT Chantal Zedde 19/03/2014 Page 1 sur 23 SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 1 Mise en œuvre... 2 1.1 Préalable à l utilisation en libre-service... 2 1.2 Demande de

Plus en détail

Surveillance des nouvelles molécules de pesticides dans les eaux du département des Côtes d Armor

Surveillance des nouvelles molécules de pesticides dans les eaux du département des Côtes d Armor Surveillance des nouvelles molécules de pesticides dans les eaux du département des Côtes d Armor Laboratoire de Développement et d Analyses de Côtes d Armor LDA22 C.Prodhomme 19 mars 2008 WWW.LDA22.com

Plus en détail

Mise en fonction : 24/03/2014

Mise en fonction : 24/03/2014 DOSSIER VALIDATION/ANA91 v04 Détection, identification et quantification des avermectines et autres anthelmintiques Mise en fonction : 24/03/2014 Pages : 6 Annexes : 1 Rédaction : Nom, fonction Date Signature

Plus en détail

Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique

Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique 1 L Unité des micropolluants Organiques Recrutement du personnel en 28 3 personnes Une ingénieur Deux techniciennes 1 Matériel de l UMPO

Plus en détail

Dosage du 2,4,6-trichloroanisole relargable dans le vin par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009)

Dosage du 2,4,6-trichloroanisole relargable dans le vin par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009) Méthode OIV-MA-AS315-16 Méthode Type IV Dosage du par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009) 1 DOMAINE D'APPLICATION : Contrôle de qualité des bouchons de liège destinés à fermer les bouteilles

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

POSTER 8. O. Ludemann-Hombourger (1), N. Bourges (1), H. Muhr (2), E. Plasari (2)

POSTER 8. O. Ludemann-Hombourger (1), N. Bourges (1), H. Muhr (2), E. Plasari (2) POSTER 8 Développement d une méthode de détermination du diagramme de solubilité énantiomères - solvant en vue de leur séparation par cristallisation couplée à la chromatographie préparative O. Ludemann-Hombourger

Plus en détail

S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC

S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC 1. Objet Cette procédure a pour objet de décrire la méthode de dosage de 16 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) par

Plus en détail

PROTEINE URINE (URP) DIMENSIONS KIT REF 39064 F360 Analyseur F560 Analyseur R1 3x100 ml Σ R1 3x100 ml Σ CAL 1x5 ml.

PROTEINE URINE (URP) DIMENSIONS KIT REF 39064 F360 Analyseur F560 Analyseur R1 3x100 ml Σ R1 3x100 ml Σ CAL 1x5 ml. PROTEINE URINE (URP) USAGE PREVU Pour la détermination quantitative in vitro des Protéines Totales dans l urine et le liquide cérébrospinal (CSF). Ce produit est destiné à l utilisation sur les instruments.

Plus en détail

DOSAGE PAR HPLC des parabens dans les cosmétiques

DOSAGE PAR HPLC des parabens dans les cosmétiques DOSAGE PAR HPLC des parabens dans les cosmétiques L utilisation de conservateurs dans les produits cosmétiques est très répandue. Les plus utilisés sont de loin les parabens. Ces composés sont très surveillés

Plus en détail

Dosage de l ethephon dans les fruits et légumes par LC-MS/MS. Table des matières

Dosage de l ethephon dans les fruits et légumes par LC-MS/MS. Table des matières P. : 1/10 Table des matières 1 Objet et domaine d application... 3 2 Définitions et abréviations... 3 3 Principe de la méthode... 3 4 Sécurité... 3 5 Prélèvement des échantillons... 3 6 Réception, circulation,

Plus en détail

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange Expérience # 7 1. But Le but de l expérience consiste à isoler chacun des composés d un mélange par les techniques de purification connues, à prouver la pureté de chacun et à déterminer la nature des composés

Plus en détail

Les difficultés analytiques pour la détermination des composés pharmaceutiques

Les difficultés analytiques pour la détermination des composés pharmaceutiques Les difficultés analytiques pour la détermination des composés pharmaceutiques L. AMALRIC BRGM, Service MMA, 3 Avenue C. Guillemin, BP 36009, 45060 Orléans Cedex 2. Colloque "Résidus de médicaments et

Plus en détail

Tableau 1. Limites de quantification pour les différents métaux. Elément Limite de quantification

Tableau 1. Limites de quantification pour les différents métaux. Elément Limite de quantification E-II-1.2.2V1 DOSAGE DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACES DANS LES EAUX MÉTHODE PAR SPECTROMÉTRIE DE MASSE AVEC PLASMA INDUIT PAR HAUTE FRÉQUENCE (ICP-MS) 1. Objet : Dosage des éléments suivants dans l'eau

Plus en détail

De la CCM à la CPL : Trucs et astuces

De la CCM à la CPL : Trucs et astuces De la CCM à la CPL : Trucs et astuces Jean-Marc Roussel cccm juin 2009 11/06/2009 Jean-Marc Roussel Page 1 Développement de méthode en CCM 3 phases sont à prendre en compte : Phase vapeur Échantillon Phase

Plus en détail

Copie non contrôlée. Toepassingsgebied / Domaine d application : Cette instruction s applique aux farines à base de céréales.

Copie non contrôlée. Toepassingsgebied / Domaine d application : Cette instruction s applique aux farines à base de céréales. SOP/MYC/ANA/05 Vnr : 0 Datum/Date : 11/1/09 Pg 1/9 Titel/Titre : Dosage par HPLC-MS/MS des mycotoxines DON (déoxynivalenol), ZEA (zéaralénone), T- et HT- dans les farines à base de céréales Doel / Objet

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA. Version 04 Date d application 22/09/2014

DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA. Version 04 Date d application 22/09/2014 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoires de Liège METLFSAL050 IMET DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA Version 04 Date d application

Plus en détail

Chromatographie liquide haute performance (CHLP)

Chromatographie liquide haute performance (CHLP) Chromatographie liquide haute performance (CHLP) La chromatographie liquide haute performance (CHLP en français, HPLC en anglais) est une technique analytique très générale d emploi. Elle correspond à

Plus en détail

Mallette «Chromatographie sur colonne»

Mallette «Chromatographie sur colonne» 1 MATERIEL 1.1 Contenu de la mallette 1.2 Description du matériel VANNE D INJECTION COLONNE SERINGUE D INJECTION RÉSERVE D ÉLUANT POMPE MISE SOUS TENSION SÉLECTEUR DE LA GAMME DE VITESSE X1 X10 MAX RÉGLAGE

Plus en détail

Qualification d un équipement

Qualification d un équipement Qualification d un équipement Master complémentaire pharmacien d industrie Prof. Ph. HUBERT A. DISPAS, J. MBINZE, F. LECOMTE, R. MARINI Année Académique 2015-2016 Introduction Qualification d un équipement?

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose Version : 1 Page : 1 / 8 microbienne par Version Date Modificateur Descriptif 1 22/10/2012 M. Lelievre MAJ mise en page (en tete, filigrane) et corrections générales Version : 1 Page : 2 / 8 1- Mots clés

Plus en détail

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Modules d'enseignements de Chimie M3303 : Techniques Spectroscopiques (Johan Alauzun S3) M4104 : Analyses Électrochimiques (Olivier Fontaine fin S3) et

Plus en détail

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE 29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE SOLIDE) I- Principe Cette méthode a été adaptée d après Eric Lichtfouse (comm. Pers.) pour un traitement des

Plus en détail

Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative

Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative Sommaire Présentation d ORIL Industrie Étapes de développement d une nouvelle molécule Utilisation de la chromatographie préparative

Plus en détail

CONCOURS EXTERNES IT 2009

CONCOURS EXTERNES IT 2009 CONCOURS EXTERNES IT 2009 ÉPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION CONCOURS N 225 Corps : Assistants ingénieurs Durée : 2 h Coefficient : 2 BAP : B Emploi type : Assistant en techniques d'analyse chimique Délégation

Plus en détail

APPEL D OFFRES RELATIF A LA FOURNITURE ET A LA MISE EN SERVICE D UN LC-MS/MS (CHROMATOGRAPHIE LIQUIDE COUPLEE A LA SPECTROMETRIE DE MASSE EN TANDEM)

APPEL D OFFRES RELATIF A LA FOURNITURE ET A LA MISE EN SERVICE D UN LC-MS/MS (CHROMATOGRAPHIE LIQUIDE COUPLEE A LA SPECTROMETRIE DE MASSE EN TANDEM) Réf 15/5210432 CAHIER DES CHARGES APPEL D OFFRES RELATIF A LA FOURNITURE ET A LA MISE EN SERVICE D UN LC-MS/MS (CHROMATOGRAPHIE LIQUIDE COUPLEE A LA SPECTROMETRIE DE MASSE EN TANDEM) Sommaire PARTIE I

Plus en détail

LA PURIFICATION DANS LE LABORATOIRE DE SYNTHÈSE

LA PURIFICATION DANS LE LABORATOIRE DE SYNTHÈSE LA PURIFICATION DANS LE LABORATOIRE DE SYNTHÈSE CHANTAL ZEDDE SERVICE HPLC SPCMIB/ICT/PICT TOULOUSE III QUEL MOYEN D ÉVALUATION? Chromatographie sur couche mince Rapide à mettre en œuvre Faible coût Insuffisant

Plus en détail

ALDÉHYDES. Nom Formule Masse N CAS VME VLE brute molaire (mg/m 3 ) (mg/m 3 ) Aldéhyde formique (formaldéhyde) CH 2 H 4

ALDÉHYDES. Nom Formule Masse N CAS VME VLE brute molaire (mg/m 3 ) (mg/m 3 ) Aldéhyde formique (formaldéhyde) CH 2 H 4 Substances mesurables Nom Formule Masse N CAS VME VLE brute molaire (mg/m 3 ) (mg/m 3 ) Aldéhyde formique (formaldéhyde) CH 2 O 30,03 50-00-0 0,6 1,23 Aldéhyde acétique (acétaldéhyde) C 2 H 4 O 44,05 75-07-0

Plus en détail

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales Structuralis est agréé Crédit Impôt Recherche pour l ensemble des prestations décrites. 1-Prestations RMN Les prestations ci-après sont considérées

Plus en détail

ANALYSE DES AVERMECTINES ET DES MILBEMYCINES DANS LE FOIE PAR HPLC FLUORIMETRIE (anc. MET009)

ANALYSE DES AVERMECTINES ET DES MILBEMYCINES DANS LE FOIE PAR HPLC FLUORIMETRIE (anc. MET009) Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoire de Liège MET-LFSAL 099 & 099a I-MET ANALYSE DES AVERMECTINES ET DES MILBEMYCINES DANS LE FOIE PAR HPLC FLUORIMETRIE (anc. MET009) Date

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

Généralités. Triazole : benzotriazole, tolyltriazole Aniline : triclocarban Alkylphénols, nonylphénols et bisphénol A : bisphénol A

Généralités. Triazole : benzotriazole, tolyltriazole Aniline : triclocarban Alkylphénols, nonylphénols et bisphénol A : bisphénol A Triazoles et autres composés (benzotriazole, tolyltriazole, triclocarban, triclosan, bisphénol A, méthylparabène, éthylparabène et propylparabène) Méthode d analyse dans l eau souterraine Généralités Nom

Plus en détail

Quantification de l'azote total selon la méthode de Dumas (moûts et vins) (Résolution Oeno 13/2002)

Quantification de l'azote total selon la méthode de Dumas (moûts et vins) (Résolution Oeno 13/2002) Méthode OIV-MA-AS323-02B Méthodes Type II Quantification de l'azote total selon la méthode de Dumas (moûts et vins) (Résolution Oeno 3/2002). DOMAINE D'APPLICATION La présente méthode s'applique à l'analyse

Plus en détail

Mise en fonction : 01/12/2014. Nom, fonction Date Signature

Mise en fonction : 01/12/2014. Nom, fonction Date Signature SOP DHA/ANA302 v01 Détection, identification et quantification des métabolites du carbadox et de l olaquindox dans le muscle de poulet et dans le muscle de porc par LC- Mise en fonction : 01/12/2014 Pages

Plus en détail

Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme

Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme Travaux Pratique Chimie Analytique Semestre d hiver 1999 Julien Hutin Laurent Beget Alexandre Myalou Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme

Plus en détail

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour test diagnostique in vitro PI-TT.610-FR-V5 Instructions Utilisation visée

Plus en détail

VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU

VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU IX E JOURNÉES PROFESSIONNELLES DE L AFTLM PARIS Informations pré requises Type de flexibilité Méthodes «fournisseurs» (portée flexible standard A), dites

Plus en détail

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 EXTRACTION ET ANALYSE DE L HEXOKINASE DE SACCHAROMYCES CEREVISIAE Éléments de réponse ANALYSE DES RÉSULTATS 1.1. Cela permet de faciliter la lyse alcaline de la membrane de

Plus en détail

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres.

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres. 1. Objet E.II.4.V1 DOSAGE DES CYANURES TOTAUX ET LIBRES : MÉTHODES D ANALYSE EN FLUX CONTINU Cette procédure a pour objet la détermination de la teneur en cyanures libres, en cyanures non oxydables au

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003)

Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003) Méthode OIV-MA-AS311-03 Méthode Type II Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003) 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette recommandation spécifie une méthode de dosage du fructose, du glucose et du

Plus en détail

SPECTROMETRIE DE MASSE et HORMONOLOGIE : Le futur des immunodosages?

SPECTROMETRIE DE MASSE et HORMONOLOGIE : Le futur des immunodosages? 30 e colloque ACORATA 15 mai 2014 SPECTROMETRIE DE MASSE et HORMONOLOGIE : Le futur des immunodosages? Diane Dufour Pr Guilloteau, Dr Collet, Pr Emond Laboratoire Médecine Nucléaire In-Vitro CHRU Tours

Plus en détail

Copie non contrôlée. Bestemmelingen / Destinataires : zie distributielijst / Voir liste de distribution

Copie non contrôlée. Bestemmelingen / Destinataires : zie distributielijst / Voir liste de distribution SOP/MYC/ANA/08 Vnr : 01 Datum/Date : 22/03/13 Pg 1/10 Doel / Objet : La présente instruction décrit les tâches nécessaires à la détermination de l ochratoxine A (OTA) dans les rognons, foie et boudin noir

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique» MODULE REACTEUR Guide TP 1 / 30 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Premiers éléments du bilan thermique 11 Fiche 2 Conduite d une

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail