«MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE»"

Transcription

1 PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» CAPITALISATION DES PLANS D ACTION Les plans d action mis en œuvre par les Maisons de l Emploi et leurs partenaires au niveau des bassins d emploi agissent à différents niveaux. L ADEME et l Alliance Villes Emploi ont recensé 22 thèmes spécifiques traités par les plans d action, comme autant de leviers d action à travers lesquels les plans d action entendent agir sur la structuration du marché local. Ces 22 thèmes illustrent bien la complexité de la tâche, mais aussi la diversité des actions possibles et nécessaires pour relever le défi auxquels le secteur du bâtiment est confronté. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 1

2 Sommaire 1 Développer une offre globale dans le secteur du bâtiment Améliorer l'usage énergétique des bâtiments neufs et rénovés Agir sur les copropriétés Adapter les contenus de formation et développer la formation de formateurs Favoriser l'accès à la formation initiale et continue Développement de filières de matériaux locaux Lutter contre la précarité énergétique Mieux connaître l'économie (marchés) du territoire Appuyer l'organisation des entreprises et leur développement Mobiliser les architectes La commande publique comme levier Mieux repérer les compétences et les performances des entreprises Informer sur la RT 2012 et ses implications Informer sur les performances techniques et les coûts associés (BBC) Ingénierie financière Informer et agir pour la sécurité juridique des réalisations Favoriser la création et la transmission reprise d'entreprises dans le secteur du bâtiment Contribuer au renforcement du métier des professionnels du bâtiment pour faire évoluer leurs pratiques professionnelles : élaborer et/ou diffuser les référentiels-métier Organiser une GPEC dans le secteur du bâtiment Favoriser le retour à l'emploi et l'insertion dans les métiers de la construction "basse consommation" et de la rénovation énergétique Encourager l attractivité dans le secteur du bâtiment Stimulation de la demande des particuliers Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 2

3 1 Développer une offre globale dans le secteur du bâtiment 1. Problématiques La construction et la rénovation de logements et de bâtiments non résidentiels devra se faire avec des objectifs de résultat en matière d'efficacité énergétique. Ces objectifs seront partagés par les entreprises intervenant sur le chantier. Celles-ci devront donc s'organiser en "groupements" pour : Faire une "offre globale" de travaux répondant aux objectifs de résultat. Réaliser ces travaux. Cette organisation en groupements se heurte à l'individualisme et à la culture traditionnelle "corps d'état" de nombreux artisans et petites entreprises du bâtiment : " A partir de 2012 on ne construira plus pareil, on va vers un changement culturel, il faudra travailler autrement, avec une approche globale qui suppose de savoir travailler les uns avec les autres" (professionnel, Midi Quercy). " L'obligation de résultat va bouleverser les méthodes de travail " (CAPEB, Perpignan). " La vraie difficulté est de faire comprendre aux artisans qu'ils ne peuvent plus construire seuls, sans se préoccuper des autres et qu'ils doivent le faire en groupe ce n'est pas dans leur culture" (FFB, Dieppe). A cette problématique principale s'en ajoutent quatre autres : Celle de la qualité : " (Il y a ) une problématique de la "culture de la qualité" dans la profession du bâtiment (professionnels, Redon) avec une politique de "moins disant" des maîtres d'ouvrage qui dissuade les entreprises de chercher la qualité et de se former" (CAPEB, Meuse). Celle de la formation : " Le mot "formation" n'est pas attractif pour les artisans (professionnel, Saverne). " Plus l'entreprise est petite, moins elle se forme : 90% des entreprises de moins de 10 salariés n'envoient jamais de personnel en formation " (FAFSAB). Celle du marché : la demande de travaux imposant une offre globale est encore rare et/ou peu accessible aux petites entreprises : " La majorité des petites entreprises et des artisans sont attentistes " (professionnel, Ajaccio). " Les entreprises locales n'arrivent pas à répondre aux appels d'offre en raison des problèmes de capacité à s'organiser pour faire une offre globale " (professionnels, Istres). Celles de nature juridique et assurantielle. En résumé, les freins à l'offre globale sont les suivants : la culture professionnelle, un déficit en matière de culture de la qualité, les difficultés d'accès au marché, les réticences vis-à-vis de la formation, la problématique juridique (qui est responsable), la problématique assurantielle. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 3

4 2. Actions engagées ou prévues Les actions relevant de ces problématiques que les MDE ont inscrites dans leurs plans peuvent être classées comme suit : Actions de formation : (138) Pour sensibiliser les acteurs du bâtiment à l'approche globale la MDE du Bassin de Rennes va créer une boîte à outils et un cahier des charges de formations à partir de cas concrets de chantiers achevés. Une action de formation des formateurs et encadrants de SIAE à "l'approche globale" est également prévue par cette MDE (139). (223) La territorialisation de formations à "l'offre globale" figure dans le plan d'actions de la MDE Ouest Provence, qui "facilitera" les formations FEE Bat sur son territoire dans cette perspective. (429) La MDE de la Métropole Nantaise va construire un cahier des charges de modules de formation à l'approche globale, notamment sur site, pour salariés et demandeurs d'emploi et elle contribuera à la mise en place de ces modules. Actions d'accompagnement de groupes d'entreprises : Des actions d'aide au regroupement d'entreprises sont inscrites dans les plans des MDE de Lille Lomme Hellemmes (14), du bassin Dieppois (50), du Cotentin, avec création d'un poste d'animateur ayant pour mission de promouvoir et d'organiser des groupements d'entreprises (73), de l'ardèche Méridionale, avec en perspective la création d'un club d'entreprises "bâtiment énergie" (72), du Pays Voironnais et Sud Grésivaudan (98), de Saverne (114), de Redon (128), de Rennes, avec création d'outils (138), de Midi Quercy qui prévoir l'intégration d'un bureau d'études et d'un architecte dans le groupement (175), de la Déodatie avec la mise en place d'un "cluster bois bâtiment" associant entreprises et centre de recherche avec notamment pour objectifs la réponse à des appels d'offre et des actions commerciales (184), Plaine Commune, avec constitution d'un groupe mobilisant des outils commerciaux (238), Meuse, avec accompagnement de groupement complété par une veille sur les appels d'offre (261), Calaisis, en utilisant comme levier pour inciter les entreprises à se grouper une commande publique, puis en réalisant un chantier "vitrine (346) avec par ailleurs une autre action pour aider les artisans à s'organiser notamment pour accéder aux matériaux en achats groupés (351) et aussi la création d'un "cluster efficacité énergétique" ayant notamment pour vocation de répondre à des appels d'offre (352), de Lens-Liévin- Hénin-Carvin (368), la Petite Camargue Héraultaise (391) qui a, en plus, une action pour favoriser les achats groupés d'éco matériaux (395), de Valenciennes Métropole avec la création et l'animation d'un réseau d'entreprises pour favoriser les échanges et contribuer à des synergies y compris avec les maîtres d'ouvrage et les maîtres d'œuvre (416), et de la Région Dunkerquoise qui utilisera aussi le levier "commande publique" (457). Actions sur la demande d'offre globale : Il s'agit, d'une part : d'actions de sensibilisation menées auprès des maîtres d'ouvrage publics et privés, et des maîtres d'œuvre, avec une dimension transversale "objectifs de résultat" et nécessité d'une offre globale ; d'autre part des actions utilisant la commande publique comme levier pour inciter les entreprises à faire une offre globale et à s'organiser en groupements (cf. ci-dessus paragraphe "actions d'accompagnement de groupes d'entreprises"). Appui de proximité aux entreprises et à leurs groupements. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 4

5 Parmi ces actions, voici celles qui apparaissent a priori comme ayant un potentiel stratégique : Sensibilisation / formation à l'approche globale Sur le Bassin de Rennes, la démarche se fait en plusieurs étapes : Etude de trois cas de chantiers bâtiment. Réalisation d'outils pédagogiques, à partir de ces trois cas. Utilisation de ces outils pour les formations. Pilotage : FFB et CAPEB (138). En Ouest Provence : 4 modules de 2 jours ont été créés. Un réseau d'entreprises est constitué. Au-delà de la formation est prévu un accompagnement des entreprises. Pilotage FFB et CAPEB (223). Accompagnement de groupes d'entreprises La démarche commune aux MDE qui ont dans leurs plans des actions d'accompagnement de groupes d'entreprises, se déroule le plus souvent en deux temps : Un temps de sensibilisation, de rencontres et de consultation des entreprises de la filière bâtiment du territoire. Un temps d'accompagnement des entreprises pour aboutir à la création d'un ou de plusieurs groupements. Cf. par exemple la fiche du Bassin Dieppois (50) ci-jointe. Pour conduire cette démarche, la MDE du Cotentin a prévue de recruter un animateur qui aura aussi pour mission d'accompagner les maîtres d'ouvrage public. Cf. fiche (73) ci-jointe. Certaines MDE ont prévu d'associer aux groupements des bureaux d'étude et/ou des centres de recherches locaux. La MDE du Calaisis et celle de la Petite Camargue Héraultaise ont inscrit dans leurs plans l'organisation de groupements pour faciliter les achats de matériaux. Plusieurs MDE agiront sur la demande pour qu'elle soit un "levier" incitant les entreprises à s'organiser en groupements (c'est notamment le cas des MDE du Calaisis, du Valenciennois et de la Raégion Dunkerquoise). 3. Niveaux de responsabilité territoriale envisagés National : Problématiques juridiques et assurantielles à traiter avec les experts et les assureurs et leurs organisations (en particulier la MAAF). Capitalisation de "bonnes pratiques". Centralisation des outils pédagogiques et des contenus de formation. Centralisation des fiches de postes d accompagnants et des modalités de financement. Régional (Conseils régionaux) : Prise en compte des besoins de formations dans les PRF. Et appui aux actions d'accompagnement de groupements (dans le cadre de l'action économique). Local : Organisation de formations. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 5

6 2 Améliorer l'usage énergétique des bâtiments neufs et rénovés N.B. : la précarité énergétique est traitée dans une fiche à part. 1. Problématiques Les habitants et les usagers des bâtiments neufs et rénovés ont des comportements et un manque de compétences qui ne leur permettent pas de bien gérer l'efficacité énergétique. 2. Actions engagées ou prévues Les actions relevant de cette thématique ont essentiellement pour objectif de sensibiliser les usagers et leurs conseillers : (49) La MDE du Bassin Dieppois a prévu dans son plan une action de sensibilisation des futurs habitants d'un éco quartier. (252) La sensibilisation des locataires d'un bailleur social aux "éco gestes responsables" sera assurée sur le territoire de la MDE des Bords de Marne par 12 femmes salariées d'un chantier d'insertion qui seront formées à cet effet. (256) La MDE de la Meuse construira un programme de sensibilisation des locataires pour une consommation énergétique responsable. (266) La MDE du Bassin de Perpignan inclue dans son plan une action se sensibilisation des locataires de HLM rénovés avec réunions d'informations collectives sur l'efficacité énergétique. (296) La MDE du Sarthe Sud va diffuser un livret "Usage et entretien d'une maison BBC" créé par l'ademe. (355) Le plan de la MDE du Calaisis prévoit l'organisation de visites de logements où ont eu lieu des travaux d'amélioration d'efficacité énergétique, et d'un appartement témoin pour l'apprentissage des éco gestes. Cette organisation sera assurée par l'espace info énergie. S'y ajoutent des actions ciblant plus particulièrement les personnes en précarité énergétique (cf. la fiche sur cette problématique spécifique). Parmi ces actions, voici celles qui apparaissent a priori comme ayant un potentiel stratégique : Le programme inscrit dans le plan de la Meuse pour sensibiliser le "grand public", avec diffusion d'information sur les artisans ayant les compétences, et communication sur des réalisations exemplaires de logements et bâtiments (256). Les visites organisées dans le Calaisis d'un "appartement témoin" puis de logements de particuliers (355). La diffusion du livret ADEME "Usage et entretien d'une maison BBC" en Sarthe Sud (296). Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 6

7 3. Niveaux de responsabilité territoriale envisagés National : Organisation de campagnes de communication grand-public pour l amélioration de l usage énergétique des logements (ADEME). Evaluation des différents outils (appartement témoin, etc.). Création et diffusion de guides, etc. Elaboration de contenus de formation pour des "intermédiaires" chargés de former les ménages à l'usage énergétique («ambassadeurs», médiateurs ). Implication des associations de consommateurs. Local : Organisation et mise en œuvre d'actions : De sensibilisation. De formation d'intermédiaires. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 7

8 3 Agir sur les copropriétés 1. Problématiques Les syndicats de copropriété peuvent représenter des obstacles aux travaux de rénovation énergétique nécessaires, en raison de leur organisation et de leurs modalités de prise de décision notamment. Plusieurs constats sont faits à ce titre sur les territoires : Les "pavillonneurs" ne respectent les règlements que "a minima". Problématique des syndicats de copropriétés, et de l'information des copropriétaires (Voiron). De nombreux copropriétaires ne sont pas ou plus assez solvables pour financer les travaux de rénovation énergétique (Nantes). Les travaux de rénovation dans les copropriétés sont longs à mettre en route. Pour en faciliter l'engagement et le financement une SEM "tiers investisseur" est à l'étude en Ile-de-France. La Région a alloué au projet une dotation de 15 millions d'euros. 2. Actions engagées ou prévues Les actions relevant de ces problématiques que les MDE ont inscrites dans leurs plans peuvent être classées comme suit : Actions d information et de conseil auprès des copropriétaires : (432) La MDE de la Métropole Nantaise soutient l'émergence du métier de "conseiller en rénovation et construction durable" auprès des copropriétés et habitats groupés. (447) La MDE de Dunkerque diffuse le Guide ADEME "rénovation des copropriétés" (458) La MDE de la Région Dunkerquoise prévoit, en partenariat avec l'agefos-pme, de sensibiliser et de former les intermédiaires de l'immobilier. (392) Dans le cadre du plan de la MDE de la Petite Camargue Héraultaise un travail sera mené pour mobiliser les "intermédiaires de l'immobilier", avec informations collectives, formations, assistance à maîtrise d'ouvrage pour aider les copropriétaires. Actions de formation des syndicats de copropriété : (430) La MDE de la Métropole Nantaise, sur la base d une adaptation d'outils existants (comme le FEE Bat), prévoit une formation pour les syndics d'immeubles. 3. Niveaux de responsabilité territoriale envisagés National : Définir un cadre d intervention adapté pour les copropriétés : régime d obligations et dispositifs d aides ciblées notamment. Développer des outils et des campagnes de communication ciblées. Evaluer les dispositifs et les outils. Capitalisation de "bonnes pratiques" pour intervenir en copropriétés : où, par qui et pour qui? (ADEME?) Inventaire et conception de modules de formation pour les syndicats de copropriétés. Régional (Conseils régionaux) : Financement tiers investisseur (exemple région Ile-de-France). Local : Sensibilisation, information et communication à organiser au plus près des copropriétaires ; Mobilisation et formation des copropriétaires. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 8

9 4 Adapter les contenus de formation et développer la formation de formateurs 1. Problématiques Les problématiques relatives à la demande de formation des différentes catégories d'acteurs de la construction sont les suivantes : Pour les chefs d'entreprises et les artisans : Des besoins de formation des chefs d'entreprise et des artisans qui se situent à plusieurs niveaux : a) Connaissance et maîtrise des nouveaux matériaux et nouveaux matériels. b) Maîtrise des nouvelles formes d'organisation de travail sur chantier. c) Démarche qualité. d) Management stratégique (capacité à comprendre le nouvel environnement dans ses dimensions techniques, réglementaires et financières ; et capacité à avoir une approche stratégique globale intégrant par exemple les compétences pour répondre aux appels d'offre, pour faire une "offre globale", pour monter des dossiers de financement, etc.). Des freins d'ordre "culturel" et des freins "techniques" (accessibilité, coûts, etc.) qui font que des chefs d'entreprises, des artisans et leurs salariés ne vont pas se former. Un besoin "d'accompagnement" de ces chefs d'entreprise et artisans, notamment pour faciliter leur accès à des formations, les aider à anticiper les évolutions des compétences, à s'organiser et à conduire une "démarche qualité". Pour les salariés : Des besoins de formation des professionnels qui maîtrisent les "métiers de base" pour qu'ils acquièrent les compétences complémentaires requises : Connaissance et maîtrise des nouveaux matériaux, de nouveaux matériels et de nouvelles techniques. Capacité à "travailler autrement" (démarche qualité, obligation de "travailler ensemble" avec les autres "corps d'état" avec à la clef une obligation de résultat, etc.). Or mi 2011, une forte majorité des salariés de petites entreprises sont peu ou pas formés aux compétences requises pour "travailler autrement". Moins de 4% des entreprises avaient suivi une formation FEE Bat depuis le début du dispositif à fin décembre 2010 sur 28 des 30 territoires de l'étude CERC. Seuls la Meuse, avec 9% des entreprises, et le Cotentin avec 6%, se situaient au dessus de ce seuil de 4%. 90% des entreprises de moins de 10 salariés n'envoient jamais de personnel en formation (données FAFSAB nationale). Des difficultés de reconversion pour des "seniors" de la profession qui ne peuvent plus exercer leur métier pour raison de santé. Pour les demandeurs d'emploi non issus du secteur de la construction La nécessité d'acquérir les compétences de base, avant d'acquérir les nouvelles compétences en complément. Pour les salariés en insertion par l'activité économique et leurs encadrants La nécessité et l'opportunité pour ces personnes d'être formées aux nouvelles compétences dans le cadre de leur parcours d'insertion professionnelle (notamment dans les chantiers) et la nécessité de former leurs encadrants. Problématique pour les formateurs Un déficit sur certains territoires de formateurs compétents pour former aux nouvelles compétences. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 9

10 Les problématiques identifiées pour l'offre de formation sont : Un manque de visibilité sur : Les compétences à acquérir. L'offre de formation accessible sur ou depuis le territoire (AREF BTP, Redon). Des organismes de formation qui ne se coordonnent pas assez et/ou ne mutualisent pas leurs moyens (professionnels, Rennes). Des financements pour les formations qui demeurent insuffisants au regard des besoins (AREF BTP, Redon) d'autant plus que les budgets formations des entreprises sont déjà utilisés en partie ou en totalité pour les formations "réglementaires" (en matière de sécurité notamment). Des méthodes et des modalités de formation qui sont à revoir pour attirer les professionnels (AFPA, Corse) avec notamment la problématique du temps disponible pour aller se former. Quelques constats faits par des acteurs locaux illustrent certaines de ces problématiques : En dépit du "saut technologique" qu'elles vont devoir faire, de nombreuses entreprises ne sont pas attirées par les formations, notamment parce qu elles disent ne pas avoir le temps. Parmi les obstacles figurent aussi les problèmes de financement, la multiplicité des acteurs de la formation, le manque de visibilité sur les compétences à acquérir (AREF BTP, Redon). Principal frein à la formation : l'absence de stratégie de l'entreprise (Midi Quercy). Les financements des formations nécessaires pour répondre aux besoins totaux des entreprises restent à évaluer et à trouver (AREF BTP, Redon). Tous les "corps d'état" vont être obligés de se former pour pouvoir appliquer de nouvelles réglementations en matière de sécurité notamment. De ce fait les budgets formation des entreprises et le temps disponible des salariés sur les formations vont être pris par ces formations "réglementaires" au détriment de celles sur l'efficacité énergétique. Nécessité pour les organismes de formation de se coordonner, de mutualiser (Rennes). On observe un décalage entre l'offre de formation et la demande des entreprises, dans la mesure où l'offre ne corresponds pas aux besoins immédiats ressentis par ces dernières. Par exemple : pourquoi se former si on ne voit pas de marché? (FFB Bord de Marne). C'est particulièrement vrai des formations plus théoriques et/ou de celles portant sur "l'offre globale" (AFPA Bords de Marne). Peu de formations à distance sont proposées ; et les entreprises ont tendance à "y jeter un œil" pour s'informer mais pas à les utiliser pour se former (AFPA, Bords de Marne). La formation idéale : quelques heures le soir prenant en compte la disponibilité des artisans (CAPEB, Meuse). Il faut revoir les méthodes et les modalités de formation (AFPA, Corse). 2. Actions engagées ou prévues De nombreuses MDE ont inscrit dans leurs plans des actions d'ingénierie de formations et/ou la promotion sur leur territoire de formations existantes (FEE Bat) ceci pour les différentes catégories de publics concernés Actions d'ingénierie et de développement de l'offre de formation : Pour tous les publics : La MDE du Grand Nancy prévoit de monter des actions de formation adaptées pour répondre aux besoins des entreprises (31). Celle de l'ardèche Méridionale élaborera un programme de "micro formations" (67), avec comme enjeu d'accroître l'offre de formation sur le territoire (68). Il en est de même de celle de Saverne qui travaillera à la construction d'un programme territorial de formation Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 10

11 (108). La MDE du Pays de Redon et Vilaine prévoit de mettre en place des formations courtes (125). La MDE du Bassin de Perpignan va travailler sur des contenus de formation adaptés aux besoins locaux avec l'afpa, le GRETA, la FFB, et le GEIQ (271). La MDE de Lens-Liévin-Hénin-Carvin organisera une "formation exemplaire" sur le territoire, avec prise en compte des freins à l'accès aux formations : un cahier des charges de cette formation sera élaboré avec les OPCA et les organisations professionnelles (365). La MDE de Plaine commune va travailler avec des organismes de formation sur l'objectif de faciliter l'accès à la formation des entreprises de moins de 10 salariés avec prise en compte de leurs problématiques spécifiques (232). Dans le plan d'actions de la MDE Sarthe Sud est prévue une action pilotée par la FFB de construction d'une offre de formation de proximité répondant aux besoins des entreprises du territoire (303). La MDE de Valenciennes Métropole a prévu une action ayant pour objectif l'élargissement des compétences des salariés intérimaires ayant les compétences "bâtiment" de base avec une démarche structurée comprenant l'élaboration d'un cahier des charges des formations nécessaires pour atteindre l'objectif (424). Par ailleurs cette MDE contribuera à la mobilisation des DIF pour faciliter l'accès des salariés aux formations (421). La MDE de la Petite Camargue Héraultaise inscrira dans les actions de formation des modules sur la santé, la sécurité au travail et l'illettrisme (387). La MDE de la Région Dunkerquoise contribuera à l'organisation de formations décentralisées sur le territoire (468). Elle prévoit aussi des actions de professionnalisation des salariés intérimaires (469). La MDE du Pays de Trégor Goëlo élaborera un programme de formation intégrant une formation transversale aux "nouveaux comportements" à mettre en œuvre sur son territoire (475). Pour les demandeurs d'emploi : Certaines actions d'ingénierie de programmes de formation ciblent les demandeurs d'emploi : (141) La MFE du Bassin de Rennes va construire et mettre en œuvre un plan de formations longues pour demandeurs d'emploi ayant un projet professionnel bâtiment. (140) Et une action de montée en compétences sur les techniques "performance énergétique" pour les demandeurs d'emploi issus du secteur de la construction et/ou "qualifiés bâtiment". (173) La MDE de Midi Quercy va construire un dispositif pour faciliter l'accès des demandeurs d'emploi aux formations et prévoit l'organisation de formations sur le territoire. (211) La MDE de Lyon a inscrit dans son plan une action de formation-accompagnement de "seniors professionnels du bâtiment" pour une reconversion vers de nouveaux métiers (diagnostiqueur énergétique, coordonnateur de chantier, ). (302) La MDE de Sarthe Sud a prévu l'élaboration d'un module de formation pour les bénéficiaires du RSA, avec double objectif : ouverture aux métiers, et apprentissage des éco gestes. (431) La MDE de la Métropole Nantaise a prévu des formations spécifiques pour les salariés en SIAE ou en entreprise "ordinaire" qui bénéficient de la clause sociale. (461) La MDE de la Région Dunkerquoise organise des actions "emploi formation" en partenariat avec Pôle emploi et son plan d'actions prévoit aussi la création d'un module de formation complémentaire aux formations bâtiment pour les demandeurs d'emploi (467). Pour les salariés en insertion par l'activité économique et leurs encadrants La mise en place des "chantiers école", "chantiers d'insertion" ou "chantiers formation" sur des activités de rénovation énergétique ou de construction BBC est inscrite au plan d'actions de plusieurs MDE : Cotentin (79), Lyon dans le cadre de l'anru (206), Ouest Provence, pour la formation titre "maçon", (222), Plaine Commune (234), Bassin d'emploi de Perpignan (272), Saint-Quentin-en-Yvelines, en lien avec des bailleurs sociaux, (293), Nord Avesnois (313), Valenciennes Métropole, avec l'élaboration d'un contenu de formation pour les salariés de chantier à partir d'un "cahier des charges" rédigé avec les organisations professionnelles (400), Région Dunkerquoise en partenariat avec un bailleur social (466). Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 11

12 Pour les encadrants des chantiers et des SIAE, la MDE de Valenciennes Métropole va construire et organiser des modules courts de professionnalisation (401). La MDE du Grand Nancy organise également des formations pour ces encadrants (32 et 34). La MDE du Bassin de Rennes prévoit pour eux des actions de formation à "l'approche globale" et aux techniques de performance énergétique (139). La MDE de la Région Dunkerquoise utilisera le "kit" conçu par la MDE de Lille pour former les encadrants (465). Pour les formateurs Certaines MDE programment des actions spécifiques de formation de formateurs. C'est la cas de la MDE de l'agglomération bayonnaise et du Pays Basque, dans le cadre du programme PRAXIBAT (155), de celle de Ouest Provence, qui centre la formation sur "l'approche globale" (225), de celle de Saint-Quentin-en-Yvelines (291), de celle du Vermandois avec une action ciblant les acteurs de la formation initiale incluant notamment une demi journée sur chantier pour montrer un test d'étanchéité à l'air (319), de celle de la Métropole Nantaise (428) Actions avec mutualisation de moyens (45) La MDE du Bassin Dieppois a prévu, avec les organisations professionnelles et les organismes de formation, de créer et mettre en œuvre des actions innovantes, avec des modalités d'organisation innovantes et mutualisation des moyens techniques en particulier dans deux domaines : les techniques d'isolation ; et "l'approche globale". (94) On retrouve également une démarche de mutualisation avec la MDE du Pays Voironnais et Sud Grésivaudan qui prévoit d'optimiser et de mutualiser les moyens offerts par le plateau technique du lycée local. (181) Démarche similaire sur le territoire de la MDE de la Déodatie, avec le projet de mise en place d'une "plateforme de formation" (notamment pour l'isolation thermique par l'extérieur) sur le site d'un "Pôle de l'éco construction des Vosges". (226) La MDE Ouest Provence prévoit dans son plan la création d'une "plateforme formation bâtiment durable" qui servira de support aux actions de formation, avec une mutualisation des supports techniques. (29) Le mise en place d'une "plateforme territoriale de formation" des métiers de l'efficacité énergétique et des EnR est inscrite dans le plan d'actions de la MDE du Grand Nancy. (397) La "maison du développement durable" de Valenciennes Métropole réunira un ensemble de moyens de formation. (260) La mise en place de "plateformes techniques mutualisées" est prévue dans le plan d'actions de la MDE de la Meuse, avec pour objectif de mettre en place une offre de formation diversifiée. (290) La création d'une "plateforme technique et pédagogique" au sein d'un CFA avec ouverture à d'autres publics que les seuls apprentis, est l'une des actions prévues dans le plan de la MDE de Saint-Quentin-en- Yvelines. (389) L'étude de faisabilité de la création d'un CFA "hors murs" figure dans le plan d'actions de la MDE de Saint- Quentin-en-Yvelines. (304) La MDE Sarthe Sud prévoit la mise en place d'une plateforme délocalisée de formation. (442) La structure d'une "offre de service" mutualisée sera accompagnée par la MDE du Pays Ouest Creusois Construction et/ou mise en place de formations spécifiques Certaines formations répondant à des besoins spécifiques exprimés durant la phase de diagnostic, sont programmées dans le cadre des plans d'actions des maisons de l'emploi. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 12

13 FEE Bat La territorialisation et la promotion de ces modules courts de formation sont prévues dans les plans des MDE de Saverne qui en prévoit l'accès à différentes catégories de public (106), de la Déodatie (186), de Ouest Provence (223). La MDE des Bords de Marne (244) intègre les modules FEE Bat dans une campagne de promotion des réglementations, labellisation et qualifications qui comprends des ateliers sur les normes et certificats, des témoignages de bonnes pratiques et des formations sur chantier. La MDE de Sarthe Sud organisera des modules FEE Bat pour les créateurs et repreneurs d'entreprise (300). Des modules FEE Bat pour les demandeurs d'emploi issus du secteur de la construction seront organisés par la MDE du Grand Nancy (35) qui en fera aussi bénéficier les salariés en contrats aidés et leurs encadrants techniques (32), la MDE du Cotentin (69), celle du Bassin de Rennes (140), celle de Lyon (205) et celle de Sarthe Sud (301). L'approche globale et l'offre globale (138) Pour sensibiliser les acteurs du bâtiment à l'approche globale la MDE du Bassin de Rennes va créer une boîte à outils et un cahier des charges de formations à partir de cas concrets de chantiers achevés. Une action de formation des formateurs et encadrants de SIAE à "l'approche globale" est également prévue par cette MDE (139). (223) La territorialisation de formations à "l'offre globale" figure dans le plan d'actions de la MDE Ouest Provence, qui "facilitera" les formations FEE Bat sur son territoire dans cette perspective. (429) La MDE de la Métropole Nantaise va construire un cahier des charges de modules de formation à l'approche globale, notamment sur site, pour salariés et demandeurs d'emploi et elle contribuera à la mise en place de ces modules. Cf. aussi au paragraphe 3 les actions d'accompagnement de groupes d'entreprises à même de faire des "offres globales". La RT 2012 Des formations à la RT 2012 figurent dans les plans d'actions des MDE du Cotentin (84) qui en fera aussi bénéficier les demandeurs d'emploi (86) et de la MDE des Bords de Marne (244). L'accès aux commandes publiques (239) La MDE des Bords de Marne prévoit l'organisation de formations pour aider les entreprises à accéder aux commandes publiques. (321) La MDE du Vermandois Saint Quentinois va mettre en place un outil de veille sur les marchés publics et aidera les entreprises à répondre aux appels d'offre. (340) Dans le cadre d'un contrat de filière bâtiment, la MDE du Calaisis va construire et mettre en œuvre un programme d'interventions dont l'un des volets est d'aider les entreprises à mieux répondre aux appels d'offre. Le "marketing" et la vente (375) Dans le cadre du plan d'actions du Pays Ajaccien va être construit, par la Chambre des métiers, un contenu de formation dont l'objectif est de permettre aux entreprises artisanales du bâtiment d'être compétitives dans le marketing de leurs offres de service en incluant le montage de dossiers de financement. (336) A partir d'un recensement des besoins et des offres de formation existantes, la MDE du Vermandois Saint Quentinois prévoit l'organisation d'une formation de technico-commercial bâtiment développement durable et EnR (336). Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 13

14 Le métier de "diagnostiqueur" (337) La MDE du Vermandois Saint Quentinois a inscrit dans son plan l'organisation d'une formation de "diagnostiqueur" prenant en compter le référentiel AREF-BTP ceci après recensement de l'offre et de la demande de formation. L'isolation thermique par l'extérieur (ITE) (224) La MDE Ouest Provence va élaborer un cahier des charges d'une formation à l'ite et organiser des formations. La ventilation (191) La MDE de Bordeaux va conduire une étude d'opportunité et de faisabilité de formations à la ventilation. Les déchets de chantier (66) La MDE Ardèche Méridionale va travailler avec ses partenaires à un contenu de formation pilote "déconstruction et recyclage de déchets de chantier" avec élaboration d'un profil métier et d'un référentiel de formation. (190) La MDE de Bordeaux va élaborer un contenu de formation pour la fonction de "coordination des traitements des déchets de chantier", en partant d'une analyse des besoins des entreprises. (445) La MDE du Pays Ouest Creusois étudiera la faisabilité d'un lot "propreté chantier" accessible aux SIAE. Bois construction (333) Des modules de formation "filière bois construction" ont été élaborés par le GRETA dans le cadre du plan d'action de la MDE du Vermandois Saint Quentinois ceci à partir des besoins identifiés d'un constructeur local de maisons bois. L'éolien (330) La MDE du Vermandois Saint Quentinois prévoir de former des demandeurs d'emploi aux techniques liées à l'éolien Organisation de chantiers démonstratifs En complément aux formations, des "chantiers démonstratifs" seront organisés par certaines MDE : (174) La MDE Midi Quercy organisera des "chantiers de professionnalisation démonstratifs", à partir d'un repérage fait par les "conseillers en économie partagée". (207) La MDE de Lyon prévoit une action pilote sur une école (bâtiment à énergie positive), avec une méthodologie, pour la mise en œuvre, combinant clause sociale environnementale. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 14

15 (420) Des formations seront expérimentées sur les chantiers des bailleurs sociaux sur le territoire de Valenciennes Métropole. Parmi ces actions, voici celles qui apparaissent a priori comme ayant un potentiel stratégique : Ingénierie de formation pour tous publics Les actions et les programmes de formation inscrits dans les plans des MDE ont en commun de prendre en compte deux problématiques et une démarche : Problématique de la proximité avec la recherche de formations "décentralisées" sur les territoires. Problématique de l'adaptation aux besoins et aux contraintes des entreprises avec notamment des modules courts. Démarche de concertation visant à "co construire" les formations avec les organisations professionnelles, Pôle emploi, des organismes de formation, etc. Ingénierie de formation pour les demandeurs d'emploi Deux catégories de demandeurs d'emplois sont visées par les actions de formation : Ceux qui n'ont jamais travaillé dans le bâtiment. Ceux qui sont issus de ce secteur : exemple de l'action de Rennes Métropole (140). Salariés en insertion par l'activité économique et leurs encadrants Pour les salariés en insertion sont prévues des actions basées sur des "chantiers école" ou des "chantiers d'insertion" : exemple de Valenciennes Métropole joint en annexe (400). Pour les encadrants de ces chantiers et/ou des structures d'insertion par l'activité économique, il s'agit essentiellement de les former à l'approche globale : exemple du "kit" conçu par la MDE de Lille-Lomme-Hellemmes (Voir où est la fiche). Formateurs Les actions mises en œuvre s'appuient sur les dispositifs et les outils élaborés par l'ademe (dont Praxibat). Dans le Vermandois Saint-Quentinois l'action de l'ademe auprès des enseignants est relayée par la MDE. Mutualisation des moyens Les MDE contribuent à la mutualisation des moyens techniques de formation sur leurs territoires, notamment avec la mise en place de "plateformes" délocalisées : exemple de la MDE Ouest Provence (226) et/ou avec la création de synergies entre professionnels de la formation et de l'emploi : exemple du Bassin Dieppois (45). Formations spécifiques On trouve deux types d'actions : D'organisation sur le territoire de formations qui existent déjà ailleurs, l'objectif étant d'en faciliter l'accès par la proximité (exemple de FEE Bat). La conception et la mise en œuvre de formations originales répondant aux besoins repérés sur le territoire. Exemples : Le "marketing" des aides financières aux particuliers : Corse du Sud (375). Les déchets de chantier : Ardèche méridionale (66). L'accès aux commandes publiques : Bord de Marne (245). Chantiers démonstratifs Il s'agit d'organiser des "chantiers de professionnalisation démonstratifs" ou des formations sur chantier : exemple de Valenciennes Métropole (420). Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 15

16 3. Niveaux de responsabilité territoriale envisagés National : Elaboration de programmes et de contenus de formation. Innovation. Observation. Capitalisation (ADEME, dont le SFE pour les actions de mutualisation ; Pôle Emploi ; AFA, BUS WP2-3) Ingénierie financière (ADEME et/ou Ministère en charge de l Eco-PTZ) Régional : Elaboration de programmes et de contenus de formations. Ingénierie financière. Local : Ingénierie de formations. Mise en œuvre de formations. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 16

17 5 Favoriser l'accès à la formation initiale et continue 1. Problématiques 5.11 Formation continue Les diagnostics réalisés sur les 33 territoires convergent sur les points suivants pour ce qui est des besoins et des comportements des entreprises en matière de formation : Les besoins de formation, pour les entreprises et pour ceux qui y travaillent ou veulent y travailler (les demandeurs d'emploi), se situent à plusieurs niveaux : Besoins de formations techniques (aux matériaux, aux matériels, etc.) pour tous les professionnels, selon leur métier. Besoin d'acquérir de nouveaux comportements sur chantier, de s'adapter aux nouvelles formes d'organisation du travail, de suivre une démarche qualité : tous les professionnels sont concernés (les modules FEE Bat répondent en partie à ces besoins). Et, pour les chefs d'entreprise et artisans, besoin d'appréhender le nouvel environnement de leur profession, et de faire monter leur "socle de compétences" pour qu'ils puissent avoir une capacité stratégique à répondre aux nouvelles exigences de cet environnement et à saisir les opportunités par exemple en sachant répondre aux appels d'offre et/ou en étant en mesure de s'organiser pour faire des "offres globales" et/ou de faire le "marketing des aides financières". Et, dans tous les cas, de s'organiser sur chantier avec leurs collègues des autres "corps d'état". Il existe des formations permettant de répondre à ces trois types de besoin, même si elles ne sont pas toujours faciles d'accès pour les professionnels (problème de distance du lieu de formation, de disponibilité, etc.). Mais le principal frein pour l'accès des chefs d'entreprises, artisans et salariés aux formations autres que purement "techniques" (souvent assurées par les fournisseurs de matériaux et de matériels) semble être "culturel", aux dires de nombreux professionnels ayant participé aux comités de pilotage : la relation au savoir dispensé par des formateurs resterait problématique dans de nombreuses petites entreprises du bâtiment Formation initiale La problématique de l'accès à la formation initiale est liée à celle de l'offre d'emploi à l'issue de ces formations, et à l'attractivité des métiers. Pour ce qui est de l'offre d'emploi les diagnostics faits dans les 33 territoires par les professionnels mettent en avant des besoins permanents de recrutement de personnels ayant acquis les nouvelles compétences, particulièrement forts dans certains métiers liés aux techniques d'isolation, de ventilation, etc. dans le cadre d'un "marché du travail" dans le bâtiment caractérisé par : Une stagnation des effectifs. Un maintien du turnover des salariés (environ 20% l'an sur la plupart des territoires). Une forte évolution du marché avec la part du chiffre d'affaires lié à la performance énergétique qui passera en moyenne de 17% en 2009 à 42% en L'attractivité des métiers est encore freinée par une image qui reste souvent négative (mais elle s'améliore) et par un déficit de compétences de responsables de petites entreprises en matière de gestion des ressources humaines. Voici quelques constats faits à propos de l'image du métier auprès des jeunes : L'image des métiers du bâtiment s'améliore ; on observe un intérêt nouveau pour ces métiers, la reconnaissance de valeurs nouvelles (éco construction ) mais un certain nombre d'obstacles à l'accès à la profession subsistent : Des chefs d'entreprises qui ne savent pas présenter les métiers en mettant en valeur les points forts (rémunération, possibilité d'évolution, ). Ils ne parlent que de pénibilité, etc. Des PME qui ne savent pas recruter. Des conditions d'accueil dans la profession qui sont( "rudes" et conduisent souvent les nouveaux recrutés à abandonner au bout de quelques jours d'où l'intérêt d'un "accompagnement" de l'extérieur de l'entreprise (Saint-Dié). Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 17

18 Un enjeu pour les jeunes : susciter des vocations pour les métiers du bâtiment en utilisant la valeur ajoutée "développement durable" et les compétences supplémentaires requises. "Faire rêver les jeunes" tout en leur présentant les réalités des métiers de base (Nantes). Les jeunes (en Gironde) sont de plus en plus attirés par la profession du bâtiment ) et leurs profils changent : ils sont de meilleurs niveaux, avec un choix qui n'est pas par défaut (directrice de CFA). Ceux qui s'engagent dans l'éco construction y trouvent du sens, grâce aux nouvelles exigences de la profession : qualité, démarche transversale, approche globale, etc. (Midi Quercy). Subsiste un important déficit de "lisibilité", pour les jeunes apprentis, de ce qu'est le développement durable (directrice de CFA). Difficultés pour les jeunes de trouver des contrats d'apprentissage et de tenir : problème d'offre et de freins (Midi Quercy). 2. Actions engagées ou prévues Elles sont regroupées en catégories : Celles ayant pour objectif de sensibiliser les entreprises, les demandeurs d'emploi et les jeunes scolarisés aux nouvelles compétences requises dans le bâtiment et aux enjeux de la formation à ces nouvelles compétences. Celles dont l'objectif est d'informer sur l'offre de formation. Celles relatives à l'accompagnement des entreprises pour faciliter leur accès aux formations Sensibilisation Les chefs d'entreprises, les artisans et leurs salariés Un grand nombre de MDE ont inscrit dans leurs plans des actions de sensibilisation de ces professionnels, avec des méthodes et des outils très variés : Méthodes : Organisation de réunions et de visites, campagnes de communication, opérations combinées : les actions entrent dans l'une ou l'autre de ces catégories. Les réunions Les modalités et les contenus de ces réunions ont pour objectif commun d'être attractifs et accessibles pour des chefs d'entreprises et des artisans qui se disent peu disponibles. C'est ainsi que sur les territoires de la MDE de l'ardèche Méridionale (57), et de celle du Pays Voironnais-Sud Grésivaudan (58) vont être organisés des "5 à 7" ou des "soirées" sur une thématique technique, avec un temps d'échanges et de rencontres convivial. La MDE du Cotentin (59) et celle de la Petite Camargue Héraultaise (384) organiseront aussi ce type de réunion, avec la participation d'entreprises de négoce (dont l'influence sur les chefs d'entreprises et artisans est importante). La MDE de Plaine Commune (228) centrera ces réunions sur le thème de "l'offre globale", avec pour cible les créateurs et dirigeants d'entreprises en développement. La MDE du Bassin de Perpignan (270) a choisi pour thématique de réunions "les droits à la formation". La MDE de la Métropole Nantaise (426) informera les entreprises sur les évolutions du marché, les formations et les démarches de progrès. La MDE de la Région Dunkerquoise '455) informera aussi les entreprises sur les évolutions du marché et les formations en particulier sur la formation CAPEB de 5 jours qui prépare à l'obtention du label "éco artisan". Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 18

19 Les visites Les MDE du Pays de Redon et Vilaine (116), de Midi Quercy (170), de Ouest Provence (218) et de Saint-Quentin-en- Yvelines (287) ont intégré dans leurs plans d'actions l'organisation de visites de "chantiers exemplaires" pour les chefs d'entreprise et les artisans. La MDE de Lens-Liévin-Hénin-Carvin (356) a programmé d'associer à ces visites des maîtres d'œuvre et des bailleurs sociaux, et celle du Calaisis d'y associer des élus. La MDE de Sarthe Sud (299) a prévu que ces visites sur chantier s'accompagnent de témoignages et de mesures d'étanchéité à l'air, pour permettre aux entreprises de découvrir les "processus constructifs" adaptés à la RT Les campagnes de communication De telles campagnes à destination des chefs d'entreprise et des artisans sont programmées par les MDE de Lens- Liévin-Hénin-Carvin (359), Sud Corse (378), Valenciennes Métropole, Déodatie et agglomération bayonnaise et du Pays Basque. Elles ont notamment pour objectif de promouvoir l'offre de formation. Sur Valenciennes Métropole l'action se poursuit avec une expérimentation de formations sur des chantiers de bailleurs sociaux (420). La MDE de l'agglomération bayonnaise et du Pays Basque (149) diffuse, dans le cadre de cette campagne, une synthèse des réponses à une enquête sur les besoins des entreprises ; et des informations sur le FEE Bat et les labels. La campagne de communication de la Déodatie (60) s'organise avec des actions courtes de sensibilisation. Les opérations combinées Certaines MDE combinent plusieurs actions pour sensibiliser les chefs d'entreprises et les artisans, et pour les amener à se former, à s'organiser et/ou à s'engager dans une démarche de qualité. (170) La MDE du Midi Quercy combine (a) l'utilisation de différents outils avec (b) des visites sur chantiers et (c) un suivi et un accompagnement des participants aux actions de sensibilisation. La MDE de Plaine Commune a prévu : (229) D'utiliser l'étude CERC comme "levier" pour mobiliser les entreprises et contribuer à les mettre en réseau. (230) D'orienter les entreprises vers un processus de certification avec constitution d'un groupe de PME volontaires et d'organismes certificateurs. (263) La MDE du Bassin de Perpignan établit un programme de sensibilisation-information des professionnels s'appuyant sur différents outils (cf. ci-après) et échanges de "bonnes pratiques" avec : - circuit "découverte des métiers" et des EnR ; - conférences sur la RT 2012 ; - conférences thématiques ; - sensibilisation aux labels ; - sensibilisation au traitement des déchets. (338) La MDE du Vermandois St Quentinois élabore et mettra en œuvre une stratégie territoriale de sensibilisation au FEE Bat. (340) La MDE du Calaisis prévoit, dans le cadre d'un contrat de filière intégré dans une "plateforme RH", de construire et de mettre en œuvre un programme d'interventions combinant promotion du FEE Bat, visites de chantiers avec des élus, et accompagnement à la réponse aux appels d'offre. (357) La MDE de Lens-Liévin-Hénin-Carvin prévoit la rédaction d'une "charte" qui sera signée avec les entreprises remplissant un cahier des charges avec diffusion large de la liste des entreprises signataires. (380) La MDE Sud Corse va (a) faire conduire des enquêtes auprès des entreprises formées / qualifiées / certifiées et/ou labellisées pour identifier l'évolution de leurs chiffres d'affaires et leurs besoins de recrutement, puis (b) communiquer les résultats de ces enquêtes pour encourager les entreprises à se former. (477) La MDE du Pays de Trégor Goëlo combinera rencontres conviviales avec témoignages, et visites de chantier. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 19

20 Outils : Voici les outils élaborés ou en cours de construction qui sont et seront utilisés pour sensibiliser les chefs d'entreprise et artisans (ainsi que, pour certains, d'autres cibles d'acteurs) : (4) Outil d'aide à la décision : "les 10 points pour me mettre en ligne avec les Lille Lomme Hellemmes exigences du Grenelle". (24) Livret sur les compétences liées au "Grenelle". Grand Nancy (24) Charte partenariale des entreprises. Grand Nancy (40) Exposition itinérante "Cité des bâtisseurs" (FFB). Grand Nancy (61) Espace ressources pour les professionnels. Ardèche Méridionale (92) Répertoire de l'offre de formation initiale et continue dans les domaines de Pays Voironnais et Sud l'efficacité énergétique et des EnR. Grésivaudan (104) Guide technique de l'éco construction, avec informations sur la rénovation du Saverne patrimoine bâti ancien. (126) Outil de communication sur les dispositifs de financements des formations. Pays de Redon et Vilaine (136) Support de communication sur l'évolution des marchés. Bassin de Rennes (138) "Boîte à outils" et cahier des charges de formations conçus à partir de cas concrets Bassin de Rennes de chantiers achevés, pour sensibiliser les acteurs du bâtiment à l'approche globale. (148) Répertoire de formations spécifiques à la maîtrise de l'énergie et à l'éco Bassin de Rennes construction. (148) Livret "Compétences et Grenelle de l'environnement". Bassin de Rennes (171) Fiches présentant des chantiers exemplaires avec analyse de ces chantiers, noms Midi Quercy des entreprises y ayant participé, etc. (188) Lettre aux entreprises pour les sensibiliser aux enjeux et les inciter à aller sur le Bordeaux site de la MDE où elles trouveront des informations sur les formations et leurs financements. (218) Lettre mensuelle (Spot info). Ouest Provence (405) Lettre bimestrielle (Echos-Eco). Valenciennes Métropole (269) Guide des métiers. Bassin de Perpignan (269) Guide des formations. Bassin de Perpignan (476) Fiches métier montrant l'évolution des compétences. Pays de Trégor Goëlo (282) Programme de diffusion de "bonnes pratiques" avec : Bassin de Perpignan - Guide sur la maîtrise de l'énergie. - Films. Projet Alliance Villes Emploi / ADEME p. 20

Projet Européen Build Up Skills

Projet Européen Build Up Skills Une initiative de la Commission européenne: Le Consortium Build Up Skills France: Projet Européen Build Up Skills Une initiative de la Commission européenne portée par l'agence européenne EACI. Avec pour

Plus en détail

III L impact sur l emploi Bâtiment et ENR

III L impact sur l emploi Bâtiment et ENR III L impact sur l emploi Bâtiment et ENR Dans un contexte de crise économique, le secteur du Bâtiment doit s adapter rapidement à la modification de la demande et aux nouvelles réglementations et objectifs

Plus en détail

Eléments de comparaisons territoriales liés à la mise en place du Grenelle dans le secteur du Bâtiment

Eléments de comparaisons territoriales liés à la mise en place du Grenelle dans le secteur du Bâtiment Cette étude est cofinancée par le Fonds social européen et l ADEME Eléments de comparaisons territoriales liés à la mise en place du Grenelle dans le secteur du Bâtiment De l analyse des marchés de la

Plus en détail

Cette étude est cofinancée par le Fonds social européen et l ADEME

Cette étude est cofinancée par le Fonds social européen et l ADEME Eléments de comparaisons territoriales liés à la mise en place du Grenelle dans le secteur du Bâtiment De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

réaliser des objectifs du Grenelle de l Environnement en matière d adaptation et de développement de l emploi,

réaliser des objectifs du Grenelle de l Environnement en matière d adaptation et de développement de l emploi, En 2009, au moment de définir le Plan de mobilisation des filières et des territoires pour le développement des métiers de l économie verte, le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, des Transports

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR»

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» Les bâtiments existants Ils sont très hétérogènes. Ils émettent dans leur ensemble 25% des émissions françaises de gaz

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1 Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle Année 2014 ANNEXE 1 THEME 1 Cahier des charges de la relation entreprise. MISSION DE PROSPECTION ET PLACEMENT

Plus en détail

Projet "Build Up Skills" (BUS) Journée inter-régionale de concertation de Toulouse 19 mars 2013. Compte-rendu

Projet Build Up Skills (BUS) Journée inter-régionale de concertation de Toulouse 19 mars 2013. Compte-rendu Projet "Build Up Skills" (BUS) Journée inter-régionale de concertation de Toulouse 19 mars 2013 Compte-rendu La journée s'est déroulée en trois temps : Accueil et introduction. Présentation de "l'état

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Maison de l Emploi et Développement Durable

Maison de l Emploi et Développement Durable Maison de l Emploi et Développement Durable Comité de Pilotage Mardi 1 er Juillet 2014 14h30-16h30 Salle Matisse, Espace Cambrésis 14 rue Neuve, 59400 Cambrai Accueil - Introduction Hubert DEJARDIN Président

Plus en détail

Y:\AVE 2010\Jou... Nationale...

Y:\AVE 2010\Jou... Nationale... De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014 sur 30 territoires 13 es Assises de l énergie Dunkerque

Plus en détail

CONVENTION Entre LE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE. Et LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION BOURGOGNE - SECTION NIEVRE

CONVENTION Entre LE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE. Et LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION BOURGOGNE - SECTION NIEVRE CONVENTION Entre LE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE Et LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION BOURGOGNE - SECTION NIEVRE «ACTION FILIERE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS» ENTRE LES SOUSSIGNES Le Conseil

Plus en détail

Mise en place de la plateforme éco-rénovation dans le parc privé existant. Club DD le 4 juin 2015

Mise en place de la plateforme éco-rénovation dans le parc privé existant. Club DD le 4 juin 2015 Mise en place de la plateforme éco-rénovation dans le parc privé existant Club DD le 4 juin 2015 Bilan de la phase expérimentale et présentation générale de la plateforme Enjeux de la mise en place de

Plus en détail

GPEC Territoriale Pétrochimie Pourtour Etang de Berre-Golfe de Fos

GPEC Territoriale Pétrochimie Pourtour Etang de Berre-Golfe de Fos GPEC Territoriale Pétrochimie Pourtour Etang de Berre-Golfe de Fos Mise en œuvre du plan d action 2014-2015 1 Contexte 8 000 emplois Acteur majeur du développement et de la vie locale Culture industrielle

Plus en détail

PRAXIBAT. L'apprentissage par le geste. l outil de formation des professionnels

PRAXIBAT. L'apprentissage par le geste. l outil de formation des professionnels PRAXIBAT l outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement,et durables L'apprentissage par le geste PRAXIBAT l outil de formation des

Plus en détail

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi réflexion / Groupe de travail identifié Favoriser le rapprochement offre et demande d'emploi Impulser/soutenir

Plus en détail

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences -> Synthèse des écrits des participants lors de l'animation d'accolades 3 questions : - Comment améliorer les pratiques

Plus en détail

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises»

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cf. Note de cadrage PLIE pour l année 2015 1 ORIENTATION GENERALE L'intégration à l'emploi est un des axes prioritaires énoncés

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Maisons de l emploi et développement durable

Maisons de l emploi et développement durable Maisons de l emploi et développement durable Mots clés Marchés, Emplois, Enjeux de formation, Evolution des métiers, Offre globale, Regroupement d entreprises, Signes de qualité, Précarité énergétique,

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Démarche de guichet unique (Articuler et faciliter l'accès aux différents dispositifs) Diagnostic socio technique

Démarche de guichet unique (Articuler et faciliter l'accès aux différents dispositifs) Diagnostic socio technique FICHE N 7 ISOLATION POUR 1 DES COMBLES PERDUS AVEC LE PACTE ÉNERGIE SOLIDARITÉ La fiche a été créée le 22/08/13. VOLET 3 Organisation territoriale (management, coordination des acteurs, des réseaux, etc.)

Plus en détail

Dossier d'inscription

Dossier d'inscription URCPIE DE FRANCHE-COMTÉ Formation Animateur spécialiste en EDD* DEJEPS* Développement de projets territoires et réseaux un métier * EDD : Environnement et Développement Durable DEJEPS : Diplôme d'état

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

M1402 - Conseil en organisation et management d'entreprise

M1402 - Conseil en organisation et management d'entreprise Appellations Animateur / Animatrice de réseau d'entreprises Consultant / Consultante en stratégie/organisation Animateur / Animatrice qualité services Assistant / Assistante en organisation Auditeur /

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur de la comptabilité - paie Métier ciblé : gestionnaire de paie Action collective

Plus en détail

!"#$%& % ' ( ) * ( " ) ( +, ) -" - $)+ ) ). ) /"& ) 1

!#$%& % ' ( ) * (  ) ( +, ) - - $)+ ) ). ) /& ) 1 !"#$%& '( ) * ( ")( +, ) -"$)+). /"&) 1 "$)+) Mission : mise en œuvre de la politique environnementale et recherche Champs : Energie et climat, Air et bruit, Déchets et sols, Consommation et production

Plus en détail

MF 01/12 DU 10/12/2012

MF 01/12 DU 10/12/2012 MARCHÉS DE FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION DE STAGIAIRES DE L'ÉCOLE DE LA 2 e CHANCE DE LORRAINE - MF 01/12 DU 10/12/2012 Maître d'ouvrage ASSOCIATION DE L'ECOLE DE LA 2e CHANCE DE LORRAINE (E2C

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation PAGE 1/8 Cahier des charges à l'attention des organismes de formation MINISTERE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L EDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE «Formations collectives de Tuteurs dans le

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Un programme pour l environnement, par le développement de la Filière Bois Construction & Rénovation en Région Basse-Normandie 2015 2020

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région École - Entreprise Entre l Académie d Orléans-Tours représentée par Paul Canioni Recteur, Chancelier des Universités et La Fédération Française

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

C R C MIDI PYRÉNÉES. Midi-Quercy

C R C MIDI PYRÉNÉES. Midi-Quercy C R C MIDI PYRÉNÉES Maison de l emploi Développement durable De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon

Plus en détail

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités CERC Ile de France 22 novembre 2011 Jérôme Gatier, Directeur Plan Bâtiment Grenelle 1 Le Plan Bâtiment Grenelle : un pilotage inédit Mission d animation

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt 2015 en Région Auvergne. «Etude de préfiguration d une Plateforme de la rénovation énergétique de l habitat»

Appel à Manifestation d Intérêt 2015 en Région Auvergne. «Etude de préfiguration d une Plateforme de la rénovation énergétique de l habitat» Appel à Manifestation d Intérêt 2015 en Région Auvergne «Etude de préfiguration d une Plateforme de la rénovation énergétique de l habitat» Cahier des charges avril 2015 Cet Appel à Manifestation d Intérêt

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

Atelier 21. Christophe MILIN : Economiste, ADEME. Nathalie ROTURIER : Directrice Plan 100 000 logements, Région Nord Pas-de-Calais

Atelier 21. Christophe MILIN : Economiste, ADEME. Nathalie ROTURIER : Directrice Plan 100 000 logements, Région Nord Pas-de-Calais Atelier 21 ARTICULATION TERRITORIALE ET PARTENARIALE D UN SERVICE INTÉGRÉ DE LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DU PARC PRIVÉ: EXEMPLE EN RÉGION NORD PAS DE CALAIS Christophe MILIN : Economiste, ADEME Nathalie

Plus en détail

La qualité globale et durable en construction et en rénovation

La qualité globale et durable en construction et en rénovation La qualité globale et durable en construction et en rénovation 18 octobre 2014 Journées de l éco-construction Pont à Mousson Certifications & Labels Panorama du paysage de la certification des différents

Plus en détail

Formation Chargé de développement de l alternance

Formation Chargé de développement de l alternance Formation Chargé de développement de l alternance En Ile de France GROUPE OMENDO Conseil et Formation 129 rue de Turenne - 75003 Paris 01 44 61 37 37 8 chemin du Pré Carré - Inovallée - 38240 Meylan 04

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013 Charte Automobile 2012-2015 CPREFP 7 mai 2013 1 Bilan de la Charte Automobile 2008 2011 2 L UIMM est engagée depuis 2008 dans le pilotage de la charte automobile avec les branches qui constituent cette

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Financée par. Avec le soutien de

CAHIER DES CHARGES. Financée par. Avec le soutien de CAHIER DES CHARGES pour l évaluation de l accord cadre régional pour développer l emploi et les compétences et sécuriser les parcours d insertion dans les structures de l insertion par l activité économique

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Rapport de planification stratégique

Rapport de planification stratégique Comité sectoriel de la main-d œuvre du commerce de l alimentation Rapport de planification stratégique Décembre 2009 Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie du caoutchouc du Québec 2035, avenue

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Tourcoing le 09 avril 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique

Plus en détail

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible!

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! Plan de présentation 1. Les missions de l Agence locale de l énergie et du climat 2. Focus contexte et enjeux

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Règlement de la subvention «Audit architectural et énergétique partagé»

Règlement de la subvention «Audit architectural et énergétique partagé» Dispositif de soutien à la rénovation BBC des immeubles de logements en copropriétés Règlement de la subvention «Audit architectural et énergétique partagé» 1. Contexte Nantes Métropole s'est fixé comme

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010

Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010 Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010 Intervention de Anne HARLE Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

Mission d évaluation de la performance énergétique. sur le territoire de la COBAS

Mission d évaluation de la performance énergétique. sur le territoire de la COBAS Conférence de Presse jeudi 22 septembre Mission d évaluation de la performance énergétique sur le territoire de la COBAS Dans le cadre de sa compétence d aménagement du territoire, la Communauté d agglomération

Plus en détail

PROTOCOLE DE PARTENARIAT. Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI

PROTOCOLE DE PARTENARIAT. Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI PROTOCOLE DE PARTENARIAT Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI ----------------------------------------------------- ENTRE La Région des Pays de la Loire - Hôtel de la Région 1 Rue de la Loire

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management Action collective au profit des entreprises adhérentes de plus de 10 salariés du département du Rhône Date de lancement de l

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine

En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine Contrat Climat Energie Plateformes Locales et Opérations Collectives de Rénovation Energétique de l Habitat AMI «Rénover BBC» SRCAE Objectifs

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS Enjeu 1 : Une meilleure prise en compte des données économiques du territoire au profit de la gestion locale de l emploi. Axes Objectifs Actions Poursuite

Plus en détail

PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT DREAL PACA 06 NOVEMBRE 2013

PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT DREAL PACA 06 NOVEMBRE 2013 PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT DREAL PACA 06 NOVEMBRE 2013 Plan de rénovation énergétique de l Habitat En réponse : aux difficultés de logement à un secteur de la construction durement impacté

Plus en détail

Accord Cadre. Entre. L Etat, représenté par :

Accord Cadre. Entre. L Etat, représenté par : Accord Cadre Entre L Etat, représenté par : La Délégation Générale à l'emploi et à la Formation Professionnelle ( DGEFP), 7 square Max Hymans - 75741 Paris cedex 15, représenté par Monsieur Jean Gaeremynck,

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION Ensemble gagnons l avenir GERER LES COMPETENCES QUALIFIER - CERTIFIER ACCOMPAGNER - FORMER Réseaulument Formation «AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION»

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation "COMPTABLE D'ENTREPRISE"

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation COMPTABLE D'ENTREPRISE PAGE 1/8 Cahier des charges à l'attention des organismes de formation "COMPTABLE D'ENTREPRISE" Action collective au profit des entreprises adhérentes de plus de 10 salariés Formations organisées avec le

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective aux métiers de la Relation Client à Distance Date de lancement de l appel d'offres : 31/08/2012

Plus en détail

Préparation au concours d'infirmier

Préparation au concours d'infirmier Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 26/11/2015. Fiche formation Préparation au concours d'infirmier - N : 9880 - Mise à jour : 16/11/2015 Préparation au concours d'infirmier

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

BTS - Négociation et relation client (force de vente)

BTS - Négociation et relation client (force de vente) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 16/12/2015. Fiche formation BTS - Négociation et relation client (force de vente) - N : 6575 - Mise à jour : 12/10/2015 BTS - Négociation

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Faire certifier ses compétences par un diplôme? C est possible, par la validation des acquis de l'expérience (VAE)! Du CAP au doctorat, tous les diplômes sont concernés! La VAE, un

Plus en détail

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil Le rapport du Conseil régional a pour objet de présenter le programme d actions 2015 en faveur des entreprises artisanales, mené par : - la CRMA LR (Chambre régionale de Métiers et de l'artisanat) et développé

Plus en détail

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES Entre : LE MINISTERE DE LA PARITE ET DE L'EGALITE PROFESSIONNELLE représenté par Nicole Ameline, Ministre de la Parité et de l'egalité professionnelle

Plus en détail

FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire

FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire Renforcer la coordination et l animation du partenariat territorial dans le cadre

Plus en détail

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération www.contrat-generation.gouv.fr 1. Emploi des seniors et gestion des âges Outil-Ages RH Pour soutenir la compétitivité de l entreprise

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

Bois énergie, solaire et emploi en Poitou- Charentes - III -

Bois énergie, solaire et emploi en Poitou- Charentes - III - Bois énergie, solaire et emploi en Poitou- Charentes - III - Emploi 2020 et besoins de formations Janvier 2008 Ch. Duchesne, P. Gabriel, Ph. Gouin Paradoxalement, les besoins en formations pour le Bois

Plus en détail