Madame Déborah BIZIEN est désignée en tant que secrétaire de séance.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Madame Déborah BIZIEN est désignée en tant que secrétaire de séance."

Transcription

1 1 DÉCISIONS Conseil Municipal du lundi 23 février ELECTION D UN SECRÉTAIRE Madame Déborah BIZIEN est désignée en tant que secrétaire de séance. 2- RAPPORT D ACTIVITÉS COMMUNAUTAIRE Rapporteur : Marie-France AUFFRET Conformément aux dispositions de la loi du 12 juillet 1999, un compte-rendu de l activité et des dossiers suivis par la Communauté de Communes (Conseils Communautaires des 18 décembre 2014 et 05 février 2015) a été fait en séance du 23 février Le CONSEIL MUNICIPAL A PRIS ACTE de ces informations. 3 - DÉBAT D ORIENTATION BUDGÉTAIRE Rapporteur : Magali MORVAN L élaboration d un budget primitif doit être précédée d une phase préalable constituée par le Débat d Orientation Budgétaire (DOB) dans un délai de deux mois précédant son examen. L utilité du Débat d Orientation Budgétaire réside dans la détermination des grands équilibres budgétaires et des choix majeurs, notamment en termes d investissement, de recours à l emprunt et d évolution de la pression fiscale. Le DOB ne constitue pas un acte budgétaire au sens d une autorisation d engager des dépenses ou de percevoir des recettes. C est la raison pour laquelle l ordonnance N du 27 août 2005 précise que les engagements pluriannuels n ont pas à être définis précisément mais seulement à faire l objet d orientations. Le débat doit aboutir à la définition des priorités en matière d enveloppes et de limites dans lesquelles le budget lui-même sera établi. Le débat doit donner lieu à délibération du Conseil Municipal sans toutefois avoir de caractère décisionnel. Le débat a seulement pour objet de fournir des indications générales selon lesquelles sera préparé le budget primitif. LE CONSEIL MUNICIPAL A PRIS ACTE de la tenue de ce débat d orientation budgétaire pour l année CONTRAT DE VILLE Rapporteur : Philippe LE GOFF Par délibération du 10 novembre 2014, le Conseil Municipal a approuvé l engagement de Guingamp avec Guingamp Communauté dans une démarche visant à aboutir à la signature d un contrat de ville pour la fin du premier semestre Cette décision s inscrit dans le dispositif de territoire de veille active auquel Guingamp peut prétendre, car ne figurant plus dans la géographie prioritaire de la politique de la ville, et bénéficier ainsi de crédits de droit commun.

2 Différents groupes thématiques (cohésion sociale, habitat/cadre de vie, emploi/formation et économie) composés d élus, des services de l Etat, des collectivités et organismes impliqués dans la politique de la ville se sont réunis à plusieurs reprises afin d établir un diagnostic et de déterminer un certain nombre d enjeux et d axes d intervention. Ce travail a également permis de définir un périmètre de veille active constitué des quartiers de Roudourou/Gourland, Castel Pic et la Madeleine/Kermado. 2 Les principaux enjeux et axes d intervention mis en évidence à ce jour sont les suivants : Des enjeux transversaux Enjeu A : pilotage, gouvernance et ingénierie Articuler les dispositifs de la politique de la ville Coordonner, évaluer et suivre le contrat de ville Enjeu B : structurer et formaliser la dynamique partenariale en prenant en compte l approche par public Mettre en réseau les acteurs Améliorer la connaissance des publics spécifiques Des enjeux en matière de cohésion sociale Enjeu A : accès aux droits et inclusion sociale Accompagner les personnes en difficulté sociale et privilégier les démarches de proximité Favoriser l insertion sociale des publics Renforcer le mieux vivre ensemble et lutter contre l isolement Faciliter l accès aux soins et développer la promotion et la prévention à la santé

3 Privilégier une démarche «d aller vers» 3 Enjeu B : lutter contre la démobilisation scolaire Accompagner les enfants et les jeunes en difficulté Renforcer les parcours individuels de l enfant et du jeune dans le cadre de la réussite éducative Enjeu C : l accompagnement des familles Renforcer l investissement des familles Favoriser l implication des parents et la place des familles Des enjeux en matière d emploi et de développement économique Enjeu A : faciliter l insertion sociale et professionnelle des demandeurs d emploi et/ou en situation de précarité Lever les freins à l emploi Favoriser l accès à la formation Favoriser l accès à l emploi des jeunes Soutenir et développer les dispositifs d insertion Renforcer l accompagnement vers l emploi Enjeu B : S appuyer sur les acteurs économiques pour développer l emploi et l activité Soutenir et promouvoir l économie sociale et solidaire Maintenir et développer les pôles d activité économique voisins du territoire de veille Développer et soutenir le recours aux clauses d insertion dans les marchés publics Soutenir la création d entreprises Soutenir le développement des structures d insertion par l activité économique Soutenir et mieux utiliser les réseaux d entreprises Des enjeux en matière de renouvellement urbain et de cadre de vie Enjeu A : un habitat à repenser Diversifier l offre résidentielle en fonction de l état du bâti et des enjeux patrimoniaux propres à chaque site d habitat social Réadapter l offre résidentielle globale en fonction de la réalité du marché local de l habitat et des évolutions de la demande Garantir la qualité d usage aux ménages afin de maintenir les résidents actuels et capter de nouvelles populations Garantir une meilleure intégration paysagère de l offre au tissu urbain existant Faciliter la production d une offre privée complémentaire à l offre publique existante Revaloriser les quartiers par une offre résidentielle exemplaire et attractive Enjeu B : favoriser les mobilités Ouvrir les quartiers Prendre en compte des besoins de stationnement et de circulation spécifiques Améliorer la continuité et les conditions d usage des liaisons douces Améliorer l offre de transports de proximité Enjeu C : valoriser les espaces de vie et de lien social Structurer la vie de quartier autour d équipements ou d espaces publics de qualité Soutenir l installation des services afin de maintenir le lien social Valoriser les trames vertes et bleues

4 4 Il reste désormais à construire le programme d actions constitutif du contrat à conclure avec l Etat avant la fin du premier semestre Le CONSEIL MUNICIPAL, par 2 ABSTENTIONS (M. PASQUIOU Pierre, Mme LALANDE Christine) et 26 voix POUR (M. LE GOFF Philippe, Mme MANCASSOLA Chantal, M. CONAN Pierre-Yves, Mme POGAM Marie-Agnès, M. DONNART Jean-Guy, Mme BRAS Mona, M. AATACH Houssain, Mme MORVAN Magali, MM. BUHÉ Thierry, CODEGONI Piero, DAGORN Aimé et KERHERVÉ Guy, Mmes AUFFRET Marie-France, ZIEGLER Evelyne et LE HOUÉROU Annie, M. DUCAUROY Didier, Mme CHOTARD Isabelle, M. PICHOURON Patrick, Mmes BIZIEN Déborah et CORBEL Peggy, MM. BOÉDEC Sébastien et HERVÉ Roger, Mme LE BLEIZ Armelle, BOUALI Katell, MM. KERLOGOT Yannick, PERROT Nicolas) - APPROUVE le périmètre du quartier placé en territoire de veille active - APPROUVE les enjeux et axes d intervention qui vont structurer le contrat de ville. 5 TRAVAUX DE LA RUE DES PONTS SAINT-MICHEL : MISE EN PLACE D UNE COMMISSION D INDEMNISATION A L AMIABLE DES PRÉJUDICES ÉCONOMIQUES SUBIS PAR LES PROFESSIONNELS RIVERAINS Rapporteur : Houssain AATACH Les travaux d aménagement de la rue des Ponts Saint-Michel ont commencé le 16 février. Ces travaux sont prévus pour une durée d environ 5 mois et doivent s achever, sauf intempéries, début juillet Ils sont réalisés par l entreprise Colas. La Ville de Guingamp a conscience de l impact économique que peuvent engendrer ces travaux longs et conséquents entraînant un plan de circulation piéton et routier rendant difficile l accès aux commerces. La Ville a donc affiché sa volonté d aider les commerçants à «passer le cap» des travaux et faire en sorte de limiter l impact des travaux mis en œuvre sur les commerces de proximité. Elle a ainsi décidé de mettre en place un dispositif novateur axé sur l anticipation et sur l indemnisation des commerçants riverains du chantier. Dans un premier temps, Guingamp a fait preuve d une réelle volonté de concertation dans la réalisation de ces travaux. Des réunions d informations ont été organisées en amont du chantier et la date la plus adéquate pour la réalisation des travaux a été déterminée en concertation avec les commerçants. La Ville travaille également avec l entreprise intervenant sur le chantier afin de prendre des dispositions visant à minimiser la gêne occasionnée pendant la durée des travaux et tenir au maximum les délais de réalisation. Un coordonnateur préventionniste a ainsi été mandaté pour travailler avec chaque commerçant pour établir un plan des risques pendant le chantier et étudier avec lui ses contraintes notamment en termes d accès et de livraison. La Ville souhaite ensuite instaurer une procédure de transaction amiable au profit des commerçants ayant subi un préjudice anormal et ce, malgré la mise en place des mesures prévention anticipation. Cette procédure suppose un certain formalisme et des compétences particulières dans le domaine comptable. Aussi, la Ville a choisi de s adjoindre les compétences d un cabinet d expert comptable pour l assister dans l élaboration des dossiers de demandes d indemnisation et dans l analyse des demandes qui pourront être déposées. Il s agit du cabinet In extenso de Guingamp. Une commission d indemnisation amiable devra être mise en place rapidement. Elle sera constituée du Maire, président de la commission ou de son suppléant, d un représentant du

5 5 Conseil Municipal, d un représentant de la Chambre de Commerce et d Industrie et d un représentant de la Chambre des Métiers et de l artisanat 22. Les principes d indemnisation sont basés sur la jurisprudence. Pour être indemnisable, le dommage doit avoir un caractère direct, être actuel et certain, être anormal. Le commerçant estimant que son établissement a subi un dommage direct et anormal caractérisé par une perte de chiffre d affaires en relation directe avec les travaux de la rue des Ponts Saint-Michel pourra retirer en Mairie un dossier de demande d indemnisation. Ce dossier devra être complété des pièces demandées. Il fera ensuite l objet d une analyse et donnera lieu à un rapport technique qui établira la réalité et l importance de la gêne occasionnée et à un rapport comptable dressé par le cabinet mandaté par la Ville. Ces rapports seront soumis à l examen de la commission qui formulera sa proposition quant à l indemnisation : rejet, ajournement, octroi d une indemnisation. Les avis de la commission revêtiront un caractère de proposition vis-à-vis de la Ville de Guingamp. L indemnité sera calculée à partir d une marge brute constatée sur la période retenue par la commission en comparaison des trois dernières années en intégrant éventuellement des facteurs spécifiques à l entreprise. Au cas où une entreprise ne peut produire trois bilans, la commission appréciera la demande sur les éléments fournis. La Ville pourra valider la proposition et engagera alors les sommes proposées. Des acomptes sur le montant de l indemnisation définitive pourront également être envisagés afin de ne pas mettre en péril la trésorerie d une entreprise. Ces acomptes seront remboursables en cas de détermination d une indemnité définitive inférieure. En cas d indemnisation, il sera proposé à la signature du demandeur une convention comportant versement de l indemnité contre renonciation à tout recours concernant le montant proposé et à raison de tous les chefs de préjudice. Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ - DECIDE la création d une commission d indemnisation à l amiable des préjudices économiques liés aux travaux d aménagement de la rue des Ponts Saint-Michel - APPROUVE le règlement intérieur de la commission - DESIGNE M. LE GOFF et Mme MORVAN membres titulaires de la commission et M. AATACH et Mme MANCASSOLA en qualité de membres suppléants - DECIDE de provisionner la somme de comprenant le règlement des honoraires du cabinet d expertise et le montant des indemnisations. Départ de S. BOEDEC à 20h30 (pouvoir à D. DUCAUROY). URBANISME 6 ALIÉNATION DU CHÂTEAU DES SALLES Rapporteur : Philippe LE GOFF La Ville de Guingamp est propriétaire de l ensemble immobilier dénommé «Château des Salles» depuis Ce bien avait été à l époque acquis par exercice du droit de préemption moyennant le prix de Depuis cette date, le Château des Salles a fait l objet de plusieurs projets qui n ont pu aboutir pour diverses raisons : maison de l enfance, centre de formation d En Avant de Guingamp.

6 6 Il a donc été décidé de mettre en vente ce Château en précisant que la ville de Guingamp serait très attentive à tout projet apportant de l activité et une plus value économique pour le territoire. Au vu de la situation actuelle du marché immobilier et de la spécificité de ce bien, le Château n a pas trouvé d acquéreur au dernier prix fixé à Une partie du Château était occupé il y a un an par le syndicat des propriétaires forestiers. Cette occupation protégeait en quelque sorte le Château des visites de curieux ou de personnes en recherche d un bien à vandaliser. Son inoccupation actuelle, malgré les mesures de protection prises par les Services de la Ville, le rend fragile et propice aux dégradations. En outre, la Ville n a pas les moyens d en assurer un entretien satisfaisant. Différentes propositions d acquisition ont été formulées ces derniers temps, toutes inférieures au prix initialement fixé. En parallèle, la Ville a travaillé avec un groupe d investisseurs privés susceptibles de construire un projet pouvant dynamiser l économie locale et conforter la notoriété de notre ville tout en étant créateur d emplois. Départ de N. PERROT à 21h00 (pouvoir à Y. KERLOGOT). Le CONSEIL MUNICIPAL, par 5 ABSTENTIONS (M. HERVE Roger, Mmes LE BLEIZ Armelle, BOUALI Katell, MM. KERLOGOT Yannick, PERROT Nicolas) et 23 voix POUR (M. LE GOFF Philippe, Mme MANCASSOLA Chantal, M. CONAN Pierre-Yves, Mme POGAM Marie-Agnès, M. DONNART Jean-Guy, Mme BRAS Mona, M. AATACH Houssain, Mme MORVAN Magali, MM. BUHÉ Thierry, CODEGONI Piero, DAGORN Aimé et KERHERVÉ Guy, Mmes AUFFRET Marie-France, ZIEGLER Evelyne et LE HOUÉROU Annie, M. DUCAUROY Didier, Mme CHOTARD Isabelle, M. PICHOURON Patrick, Mmes BIZIEN Déborah et CORBEL Peggy, MM. BOÉDEC Sébastien, PASQUIOU Pierre, Mme LALANDE Christine) - APPROUVE la cession du Château des Salles et son parc moyennant le prix net vendeur de FAI - AUTORISE le Maire ou son représentant à signer l acte de cession et tout document afférent à cette affaire. 7 PROCÉDURE DE BIEN VACANT ET SANS MAÎTRE 7 RUE FAVEN Rapporteur : Marie-Agnès POGAM L article 147 de la Loi n du 13 août 2004 relative aux libertés et aux responsabilités locales, a modifié le régime juridique des biens vacants et sans maître notamment, l article 713 du Code Civil. Désormais, ces biens appartiennent aux communes sur le territoire desquelles ils se situent sauf à ce qu elles renoncent à faire valoir leurs droits, auquel cas la propriété en est transférée de plein droit à l Etat. Les biens sans maître se définissent comme des biens immobiliers dont le propriétaire est : inconnu ou dont le propriétaire est connu mais décédé depuis plus de trente ans, sans héritier, ou en laissant des héritiers n ayant pas accepté la succession. La Ville de Guingamp a entamé la procédure concernant le bien sis 7 rue Faven, cadastré AP n 257 pour une contenance de 30 m². Il s agit d une ruine, à l abandon depuis de nombreuses années et envahie par la végétation.

7 7 Le propriétaire de ce bien est inconnu. La Commission Communale des Impôts Directs a été réunie et un avis favorable a été émis, puis un arrêté constatant que le bien en question est en situation de bien sans maître a été affiché et publié. Aussi il convient aujourd hui de régulariser l acquisition. Sortie de Mme LE BLEIZ et M. KERLOGOT. Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ DECIDE l acquisition à titre gratuit du bien sis 7 rue Faven AUTORISE le Maire ou son représentant à signer les actes afférents à cette opération et notamment à prendre l arrêté constatant l incorporation de ce terrain dans le domaine privé communal. 8 MUTUALISATION DES MOYENS INFORMATIQUES DES DROITS DES SOLS CONTRAT DE PARTENARIAT Rapporteur : Marie-Agnès POGAM Sur le principe de mutualisation, le Pays de Guingamp mettra en place la future plateforme de service d instruction des droits des sols. Dans ce cadre, la Ville de Guingamp souhaite mutualiser les outils d instruction avec le Pays de Guingamp. Il s agira d acquérir les outils numériques et informatiques pour que ce service fonctionne de façon homogène sur le territoire. Les moyens techniques peuvent se détailler ainsi : acquisition de logiciels, récupération des données stockées et formation du personnel. Nature La prestation est conforme aux cahiers des charges du contrat de partenariat Région - Pays et peut faire l objet d une subvention à hauteur de 50 % du montant HT soit 1 809,44 HT suivant le plan de financement ci-dessous : Dépenses éligibles DEPENSES Montant en euros H.T. Origine Contributions publiques RECETTES Montant en euros H.T % Installation / paramétrage open ADS Gestion de projet, accompagnement, test 600,00 Formations 900,00 Reprise des données 794, ,30 Contrat de partenariat Région - Pays 1 809,44 50,00% Ville de Guingamp 1 809,45 50,00% Total public (1) 3 618,89 Assiette éligible (1) 3 618,89 Contributions autres que publiques Investissements non éligibles (2) Autofinancement (2) privé 0,00% Autres fonds privés (3) Recettes générées par l'opération (4) Total dépenses (1) 3 618,89 Total recettes ( ) 3 618,89 100,00% Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ - VALIDE le projet et le plan de financement présenté ci-dessus. - DEMANDE à bénéficier des aides au titre du contrat de partenariat Région Pays AUTORISE le Maire ou son représentant à signer tout acte nécessaire à la réalisation de cette affaire, y compris à produire un nouveau plan de financement, la Ville de Guingamp s engageant à assurer l autofinancement restant après déduction de l ensemble des contributions, dans le respect des règles d attribution du contrat de partenariat Région Pays

8 8 Retour de Mme LE BLEIZ et M. KERLOGOT. 9 PLAN DE PRÉVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT (PPBE) Rapporteur : Philippe LE GOFF La directive européenne 2002/49/CE du 25 juin 2002 relative à l'évaluation et la gestion du bruit dans l'environnement et sa transposition en droit français (Code de l'environnement - Articles R à R ) rend obligatoire la réalisation d'une Cartographie Stratégique du Bruit (CSB) ainsi qu'un Plan de Prévention du Bruit dans l'environnement (PPBE) sur le territoire de l'unité urbaine des grandes agglomérations. Les cartes servant de base à l'élaboration de ces PPBE ont été réalisées par le bureau d'études ALHYANGE Acoustique pour le département des Côtes d'armor. Les cartes stratégiques du bruit ont été approuvées par arrêté préfectoral modificatif du 8 janvier La réglementation impose aux collectivités territoriales gestionnaires d'infrastructures routières à fort trafic (plus de 3 millions de véhicules par an, soit véhicules par jour) de réaliser un Plan de Prévention du Bruit dans l'environnement pour ces infrastructures. Le Plan de Prévention du Bruit dans l'environnement indique notamment : - les objectifs de réduction du bruit dans les zones exposées à un bruit dépassant les valeurs limites. - les mesures de prévention, de réduction et de préservation pour les 5 ans à venir. La Commune a entrepris l'étude du Plan de Prévention du Bruit dans l'environnement (PPBE) entre octobre 2013 et avril 2014, dans le respect des prescriptions réglementaires. Il s'agit d'un document d'information non opposable. L'étude du plan a donc été engagée et a porté sur les voiries routières dont le trafic annuel est supérieur à 3 millions de véhicules par an, soit un trafic moyen supérieur à véhicules/jour. Les voies concernées sur la Commune de Guingamp sont : Rue de la Trinité m Rue Saint-Martin m Un projet de plan, approuvé par délibération du Conseil Municipal du 2 juin 2014, a été mis à la disposition du public pour consultation pendant deux mois (du 16 juin 2014 au 16 août 2014) à la Mairie avec ouverture d'un registre pour recueillir les remarques et questions du public (Code de l'environnement - Article R.572-9). Une observation a été formulée ; elle concerne des aménagements de la rue Saint-Martin (sens de circulation, stationnement) ; elle pourra être prise en compte lors de futurs projets d'aménagement de voirie. Les cartes stratégiques du bruit, le résumé non technique et le Plan de Prévention du Bruit seront consultables à la Mairie et sur le site internet. Le Plan de Prévention du Bruit a vocation à être réexaminé et actualisé tous les cinq ans selon les textes. Il constitue donc à ce stade un premier référentiel qui sera affiné lors des futures actualisations. Le CONSEIL MUNICIPAL à 25 voix CONTRE (M. LE GOFF Philippe, Mme MANCASSOLA Chantal, M. CONAN Pierre-Yves, Mme POGAM Marie-Agnès, M. DONNART Jean-Guy, Mme BRAS Mona, M. AATACH Houssain, Mme MORVAN Magali, M. BUHÉ Thierry, M. CODEGONI Piero, DAGORN Aimé et KERHERVÉ Guy, Mmes AUFFRET Marie-France, ZIEGLER Evelyne et LE HOUÉROU Annie, M. DUCAUROY Didier, Mme CHOTARD Isabelle, M. PICHOURON Patrick, Mmes BIZIEN Déborah et

9 9 CORBEL Peggy, MM. BOÉDEC Sébastien et HERVÉ Roger, Mme LE BLEIZ Armelle, M. PASQUIOU Pierre, Mme LALANDE Christine) et 3 ABSTENTIONS (Mme BOUALI Katell, MM. KERLOGOT Yannick, PERROT Nicolas) EMET UN AVIS DEFAVORABLE sur le Plan de Prévention du Bruit dans l'environnement (PPBE) de Guingamp. 10 BILAN ANNUEL DE LA COMMISSION D ACCESSIBILITÉ POUR L ANNÉE 2014 Rapporteur : Evelyne ZIEGLER La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et l article L du Code Général des Collectivités Territoriales prévoient la création d une commission communale pour l accessibilité des personnes handicapées dans les communes de plus de habitants. Cette commission a été créée à Guingamp en Elle réunit les membres de la commission travaux et des représentants des personnes en situation de handicap. L une des missions de cette commission consiste à publier un rapport annuel présenté au Conseil Municipal et transmis au Préfet. Il s articule autour des thématiques suivantes 1. Des données générales 2. Voirie et espaces publics 3. Cadre bâti, ERP 4. Accès à la culture 5. Accès à l éducation 6. Emploi de travailleurs handicapés 7. Gouvernance et coordination 8. Conclusion En 2014, compte tenu du renouvellement du Conseil Municipal, la Commission s est réunie exceptionnellement en janvier Elle a dressé le bilan des actions menées en 2014 avec notamment le travail important de réflexion mené sur la rue des Ponts Saint-Michel avec le parti retenu d une zone de rencontre et la suppression des trottoirs. Elle a retenu la mise en place d un groupe de travail en partenariat avec les commerçants et la CCI pour la rédaction d une charte d occupation du domaine public. L année 2014 a également été marquée par l achèvement de la 1 ère tranche d aménagement du site du château de Pierre II avec la prise en compte du cheminement des personnes à mobilité réduite et celui de la voirie du nouveau lotissement de Gourland. En ce qui concerne les bâtiments, l amélioration de l accès à l Hôtel de ville, au théâtre, à la Médiathèque et dans les locaux associatifs a été poursuivie tel que la commission avait pu le prioriser : borne d accueil au théâtre, accessibilité au bureau d étude, confection d une rampe PMR à Castel-Pic, mise en conformité PMR de nombreux sanitaires dans les locaux associatifs. Dans le domaine de la culture, la Médiathèque a augmenté les collections de documents en gros caractères et de CD audio de textes lus et procédé à l acquisition de liseuses. La commission s est félicitée du travail de sensibilisation au handicap mené dans le cadre des temps d activités périscolaires par diverses associations. Elle a également dressé une feuille de route pour 2015 avec pour objectif de travailler sur une actualisation de l implantation des bancs publics dans la ville et sa participation à la rédaction de la charte d occupation du domaine public.

10 10 Le CONSEIL MUNICIPAL a PRIS ACTE du rapport dressé pour l année 2014 par la commission communale d accessibilité. ENFANCE - JEUNESSE 11 ECOLE DE CASTEL PIC FERMETURE ET DÉSAFFECTATION Rapporteur : Philippe LE GOFF A chaque rentrée scolaire, un examen attentif est porté par les services de l Education Nationale sur les effectifs scolaires. Compte tenu de la démographie actuelle des élèves guingampais, les prévisions sur l école de Castel Pic s orientent vers une suppression d un moyen enseignant, réduisant ainsi cette école à une seule classe à la prochaine rentrée Cette situation a fait l objet de plusieurs rencontres avec l équipe éducative et les parents d élèves. L avis du Conseil d Ecole a été sollicité le 14 janvier dernier, en présence de Monsieur l Inspecteur de circonscription de l Education Nationale. Les parents d élèves se sont opposés au projet de fermeture, l équipe pédagogique quant à elle prenant acte de ces évolutions démographiques confirmant par ailleurs la difficulté de maintenir un enseignement de qualité dans une classe unique à 3 niveaux. La municipalité tient à souligner le remarquable travail réalisé par les équipes pédagogiques durant toutes ces années mais fait également le constat d une situation future difficile tant au niveau qualitatif que financier pour conserver l école. Monsieur le Maire, dans ce contexte, a indiqué que la nouvelle organisation du parc scolaire de la Ville à la prochaine rentrée de septembre 2015 permettrait d accueillir dans de bonnes conditions les élèves de Castel Pic sur l école François Leizour, la Chesnaye, la Madeleine. Ce transfert d élèves pourrait être opéré comme en 2006 lors de la fermeture de la partie «élémentaire» de l école de Castel Pic. Il convient donc dès à présent de délibérer afin de permettre aux services de l Education Nationale d organiser les mouvements des postes d enseignants qui doivent s opérer dans les prochaines semaines et d engager avec les familles les procédures d affectations des élèves dans les meilleures conditions. Par ailleurs, suite à une décision de fermeture, il convient d envisager une désaffectation des locaux de l école. Cette désaffectation doit être sollicitée par simple lettre auprès de Monsieur le Préfet des Côtes d Armor, conformément à l article L du Code Général des Collectivités Territoriales. Départ de P. PASQUIOU à 22h00. Le CONSEIL MUNICIPAL, par 21 voix POUR (M. LE GOFF Philippe, Mme MANCASSOLA Chantal, M. CONAN Pierre-Yves, Mme POGAM Marie-Agnès, M. DONNART Jean-Guy, Mme BRAS Mona, M. AATACH Houssain, Mme MORVAN Magali, M. BUHÉ Thierry, M. CODEGONI Piero, DAGORN Aimé et KERHERVÉ Guy, Mmes AUFFRET Marie-France, ZIEGLER Evelyne et LE HOUÉROU Annie, M. DUCAUROY Didier, Mme CHOTARD Isabelle, M. PICHOURON Patrick, Mmes BIZIEN Déborah et CORBEL Peggy, M. BOÉDEC Sébastien) et 5 voix CONTRE (M. HERVE Roger, Mmes LE BLEIZ Armelle et BOUALI Katell, MM. KERLOGOT Yannick et PERROT Nicolas) - DECIDE de la fermeture de l école de Castel Pic à la prochaine rentrée de septembre 2015,

11 11 - AUTORISE le Maire à solliciter l avis de Monsieur Le Préfet pour la désaffectation des locaux de l école de Castel Pic. TRAVAUX 12 TRANSFERT DE L EXERCICE DE LA COMPÉTENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES (IRVE) AU SYNDICAT D ÉNERGIE DES CÔTES D ARMOR Rapporteur : Jean-Guy DONNART Vu les dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, notamment son article L , permettant le transfert de la compétence «infrastructures de charge pour véhicules électriques» aux autorités organisatrices d'un réseau public de distribution d'électricité visées à l'article L du Code Général des Collectivités Territoriales, Vu l article des statuts du Syndicat Départemental d Energie entériné par arrêté préfectoral du 21 mars 2014 habilitant le SDE 22 à mettre en place et organiser, pour ceux de ses membres qui lui ont confié cette compétence, un service comprenant la création, l entretien et l exploitation des infrastructures de charge nécessaires à l usage des véhicules électriques ou hybrides rechargeables, Vu l article 8 des statuts du SDE 22 portant sur les modalités du transfert de cette compétence, Vu le souhait exprimé par la commune de se porter candidate à l implantation de bornes de recharges sur son territoire en cohérence avec un schéma de déploiement départemental, Vu la délibération du comité syndical du SDE 22 du 7 avril 2014 portant sur le schéma de déploiement des bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables en Côtes d Armor, Considérant que le SDE 22 souhaite engager un programme de déploiement d infrastructures de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables (IRVE), et ce à travers un maillage cohérent couvrant l ensemble du territoire, Considérant qu en application des dispositions de l article 2 des statuts du SDE 22, le transfert de la compétence «infrastructures de charge pour véhicules électriques» suppose les délibérations concordantes du comité syndical et de l organe délibérant du membre, Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ - APPROUVE le transfert de la compétence «infrastructures de charge pour véhicules électriques» au SDE 22 pour la mise en place d un service comprenant la création, l entretien, et l exploitation des infrastructures de charge nécessaires à l usage des véhicules électriques ou hybrides rechargeables ; - AUTORISE le Maire ou son représentant à signer tous les actes nécessaires au transfert de la compétence «infrastructures de charge pour véhicules électriques» et à la mise en œuvre du projet. 13 RÉSULTAT DES MARCHÉS PUBLICS CONCLUS EN 2014 Rapporteur : Déborah BIZIEN L arrêté du 21 juillet 2011 pris en application de l article 133 du Code des Marchés publics fait obligation au pouvoir adjudicateur de publier, au cours du premier trimestre de chaque année, la liste des marchés conclus l année précédente, sur le support de son choix. Il est proposé au Conseil Municipal, dans un souci de transparence, de prendre connaissance du document joint retraçant l exécution des marchés publics durant l année Le CONSEIL MUNICIPAL a PRIS ACTE de ce document.

12 12 ETAT DES MARCHÉS CONCLUS EN 2014 N Date Objet du marché Titulaire du marché Marché de travaux de à H.T 14/007 14/05/2014 Réhab. locaux ESM - lot 6 : menuiseries intér. et extér., parquet flottant DILASSER BOTSORHEL 14/010 02/07/2014 Travaux de réhabilitation des locaux de l'esm - lot 1 : revêt. sols souples LE GUEN PEINTURE CAVAN 14/011 02/07/2014 Travaux de réhabilitation des locaux de l'esm - lot 2 : électricité, chauffage AM ELEC PLOUMAGOAR 14/012 02/07/2014 Travaux de réhabilitation des locaux de l'esm - lot 3 : peinture, nettoyage LE GUEN PEINTURE CAVAN 14/014 17/09/2014 Curage du Trieux BEAUSSIRE Christophe CATZ 14/016 27/10/2014 Signalisation horizontale (marché à bon de commande) AXIMUM COUERON 14/020 13/10/2014 Isolation des plafonds de l'école Leizour et La Madeleine QUALICONFORT PLOUEDERN Marché de travaux de H.T à H.T 14/004 21/05/2014 Fourniture et pose de menuiserie RAUB Lannion Miroiterie LANNION 14/006 30/07/2014 PRU - Aménagement du quartier de Poincaré Colas Centre Ouest GUINGAMP 14/017 02/12/2014 Aménagement de la rue des Ponts Saint-Michel Colas Centre Ouest GUINGAMP 14/024 02/12/2014 Mise en valeur des vestiges du Château Pierre II : restauration des remparts LEFEVRE PORDIC Marchés de services A partir de H.T 14/019 22/08/2014 Marché subséquent à l'accord-cadre pour réhabilitation et aménag. ancienne Prison ARTENE Sarl d'architecture VERSAILLES Marchés de fournitures de à H.T 14/005 18/06/2014 Fourniture d'un désherbeur thermique ESPACE EMERAUDE PLOUISY 14/015 27/10/2014 Signalisation verticale (marché à bon de commande) SELF SIGNAL CESSON SEVIGNE 14/025 02/12/2014 Acquisition matériels pour les JEV : lot 1 - débroussailleuse RENNES MOTOCULTURE BETTON 14/026 02/12/2014 Acquisition matériels pour les JEV : lot 2 - tondeuse autoportée RENNES MOTOCULTURE BETTON Départ de D. BIZIEN à 22h10 (pouvoir à P. CORBEL).

13 AFFAIRES GENERALES AVENANT N 2 A LA CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE SERVICES VILLE DE GUINGAMP / GUINGAMP COMMUNAUTÉ POUR L ENTRETIEN DE L ESPACE PEM Rapporteur : Marie-France AUFFRET Dans le cadre de la compétence transport et dans un souci de mutualisation et d efficience des moyens d action, Guingamp Communauté a signé avec la Ville de Guingamp une convention de mise à disposition partielle des agents des Services Techniques de la Ville de Guingamp pour assurer une prestation de nettoyage et d entretien des abris voyageurs non publicitaires, des poteaux d arrêts et des cadres horaires sur le réseau de transport collectif urbain de Guingamp communauté, «Axéobus». Dans la continuité de cette mise à disposition, adossée sur le fondement de l article L du CGCT, Guingamp Communauté, qui a la charge de l entretien et de la gestion de certains espaces publics du Pôle d Echange Multimodal Gare, souhaite également bénéficier de l appui technique des Services de la Ville de Guingamp pour exercer cette nouvelle compétence. Ainsi, en plus des interventions pour l entretien des abri bus, les Services de la Ville seront amenés à intervenir pour l entretien des espaces verts du PEM calculé sur la base de 292 unités de service correspondant à un coût prévisionnel estimé de ainsi que sur la maintenance technique du WC public (hors entretien qui reste assuré par les agents intervenant pour le compte de la gare) comprenant la réparation de fuites, les menues réparations techniques et le remplacement de petites pièces ainsi que le désengorgement des canalisations. L unité de service sera déterminée dans ce cas en référence à un volume horaire annuel de travail. Le remboursement interviendra chaque année sur la base d un état annuel précisant la nature des interventions, la date, le lieu, les tâches effectuées, le nombre d heures d intervention et le nombre d agents mis à disposition Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ - APPROUVE l avenant n 2 à la convention de mise à disposition de services du 5 mars 2012 conclue entre la Ville et Guingamp Communauté - AUTORISE le Maire ou son représentant à sa signature 15 PLAN DE LUTTE CONTRE LE FRELON ASIATIQUE Rapporteur : Didier DUCAUROY Le frelon asiatique est une espèce invasive désormais bien présente dans l'ouest. C'est un prédateur généraliste qui chasse beaucoup d'insectes, ce qui peut avoir un impact important sur la biodiversité ainsi qu'un impact économique sur l'apiculture car les frelons détruisent les ruches. Autre caractéristique : là où un frelon européen construit alvéoles, un frelon asiatique en fait ! Cela veut dire qu'il produit des populations beaucoup plus importantes. Enfin, un nid de frelons peut encore contenir des individus jusqu'à fin janvier alors que les autres espèces s'éteignent plus tôt dans la saison. Par ailleurs, une reine peut donner naissance à 500 reproductrices environ. Bien que 90 % d'entre elles ne survivent pas à l'hiver, on estime qu'à partir d'un nid-mère, dix nids seront créés l'année suivante dans un rayon de moins de 100 km. Il est donc essentiel de lutter contre l expansion et de mettre en place un plan de lutte contre le frelon asiatique. Ce plan comporte trois volets :

14 l'éradication des nids de frelons, la collectivité prenant directement à sa charge le coût de la destruction d'un nid chez un particulier pour des raisons de sécurité et d'intérêt général le piégeage des frelons par la mise à disposition des particuliers qui le souhaitent des pièges à frelons des actions de communication et de sensibilisation (magazine municipal, stand de la Ville de Guingamp au festival des camellias...) Cette opération est en cohérence avec les actions de la Ville en faveur des abeilles et l'opération "Guingamp accueille l'abeille", le frelon étant un grand prédateur pour l'abeille. Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ, APPROUVE le plan de lutte contre le frelon asiatique tel que présenté ci dessus DÉCISIONS DU MAIRE PRISES PAR DÉLÉGATION DU CONSEIL MUNICIPAL Rapporteur : Philippe LE GOFF En application des dispositions de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, Monsieur le Maire a reçu délégation d une partie des attributions du Conseil Municipal dans les conditions fixées par la délibération du 25 avril Conformément à l article L du même code, Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal des décisions suivantes prises par lui dans le cadre de cette délégation. Intitulé Alinéa 5 de la délibération du 25 avril 2014 (louage des choses) mise à disposition de la compagnie Grégoire and Co d'un espace à l'espace sportif de la Madeleine location au Centre Socio-administratif à l'institut de Formation des Aides Soignants Alinéa 6 de la délibération du 25 avril 2014 (contrats d'assurance et indemnités de sinistres) indemnité de sinistre : remboursement vol matériel des jardins 876,05 indemnité de vitre d'un tracteur : 656,52 Alinéa 10 de la délibération du 25 avril 2014 (aliénations) vente d'une remorque à la commune de Ploumagoar pour un montant de 1750 vente d'un décompacteur à la ville de Brest pour un montant de reprise de la tondeuse Kubota pour vente d'un pulvérisateur à M. Alain ROPARS pour 80 Alinéa 11 de la délibération du 25 avril 2014 (honoraires experts, avocats) cabinet Paturel, expert en bâtiment, pour diagnostic immobilier 6 rue Saint Sébastien et 41 route de Bourbriac : 1 145,50 cabinet Paturel, expert en bâtiment, pour péril imminent 3 rue Penquer : 1 084,30 Alinéa 20 de la délibération du 25 avril 2014 (ligne de trésorerie) ouverture d'une ligne de trésorerie avec le Crédit Agricole- montant Alinéa 24 de la délibération du 25 avril 2014 (adhésion aux associations) adhésion à l'union des villes d'art de Bretagne adhésion à la fédération des œuvres laïques adhésion à l'association des maires de France adhésion à la conférence des villes de Bretagne adhésion à l'aric adhésion à Réso Ville Le CONSEIL MUNICIPAL a PRIS ACTE de cette information.

15 15 17 CONVENTION MÉGALIS BRETAGNE Rapporteur : Didier DUCAUROY Lors de son comité syndical du 21 mars 2014, le syndicat mixte Mégalis Bretagne a adopté par délibération la mise en place d un nouveau barème de contribution dans le cadre de la fourniture d un bouquet de services numériques pour les collectivités bénéficiaires. Cette contribution est supportée par Guingamp Communauté. La commune ne s acquitte d aucune contribution financière pour accéder au bouquet de services numériques. Le bouquet de services numériques comprend : Une salle régionale pour la dématérialisation des marchés publics Un service de télétransmission des actes au contrôle de légalité Un service de télétransmission des données et pièces au comptable Un service d échanges sécurisés de fichiers Un service d informations publiques en ligne Un parapheur électronique Un service d archivage électronique à valeur probatoire Un service «observatoire de l administration numérique en Bretagne» L accès aux formations et ateliers méthodologiques et notamment le projet «10 % démat», «mise en conformité avec la loi informatique et libertés», «communication électronique de documents d état civil». L adoption du bouquet de services numériques Mégalis Bretagne nécessite la signature d une convention, même si elle n a aucune incidence financière pour la Ville. Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ, AUTORISE le Maire ou son représentant à signer la nouvelle convention Mégalis Bretagne et tous documents nécessaires à la mise en œuvre du projet Mégalis pour la période 2015/2019. FINANCES 18 DEMANDE DE SUBVENTION AU TITRE DE LA DETR (DOTATION D ÉQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX) Rapporteur : Philippe LE GOFF La loi de finances pour 2011 a institué la fusion de la Dotation Globale d Equipement des communes (DGE) et de la Dotation de Développement Rural (DDR) pour la création d'une nouvelle dotation à compter du 1 er janvier 2011 : la Dotation d Equipement des Territoires Ruraux (DETR). L objectif de cette dotation est de répondre aux besoins d équipement des territoires ruraux. La réunion de la commission départementale des élus de la DETR s est tenue le 9 janvier Elle a fixé les catégories d opérations éligibles ainsi que les taux de subvention applicables à chacune d entre elles. Nature des dépenses exigibles La DETR permet de financer des projets d investissement. La dépense subventionnable est déterminée sur la base du coût prévisionnel hors taxes des projets (honoraires exclus). Les opérations ne doivent pas être susceptibles de bénéficier d autres subventions de l Etat. Catégories d opérations éligibles pour ce qui concerne les compétences de la ville de Guingamp et taux de subventionnement Equipements scolaires et périscolaires : 20 à 30 %

16 Patrimoine immobilier : 20 à 30 % Equipements sportifs : 20 à 30 % Travaux ou équipements de voirie liés à la sécurité et à l accessibilité et aux risques de submersion marine et d inondations : 35 % Projets de développement économique, social, environnemental ou touristique : 20 à 30 % Une priorité sera donnée aux projets s inscrivant dans le cadre d une réflexion ou d une politique intercommunale. Les dossiers de demandes de subvention doivent être transmis pour le 13 mars Ils doivent notamment comprendre la délibération approuvant le projet et son plan de financement, une note de présentation du projet, un calendrier de réalisation avec un engagement du Maire de démarrer les travaux en 2015, le programme détaillé des travaux. Il peut donc être proposé pour Guingamp les projets suivants : - Aménagement de préaux couverts et de salles dans les écoles : Aménagement d'un préau dans chaque école pour un prix moyen d'environ TTC l'unité Aménagement de salles supplémentaires dans les écoles pour un coût global d'environ Aménagement d un parcours sportif de 7 km le long des berges du Trieux en plusieurs phases : Trois pôles d'activités : un pôle central à Traouzac'h plus particulièrement dédié aux personnes à mobilité réduite et aux familles, deux pôles arrivée/départ comportant des éléments d'échauffement et d'étirement, l'un situé à Pont Ezer (qui constituerait la première tranche) et l'autre situé route de Bourbriac. l'actuel cheminement sur les berges du Trieux serait par ailleurs émaillé de petits modules divers. L'acquisition des structures, la création des sols amortissant et la reconfiguration du cheminement sont estimés globalement à TTC. Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ - APPROUVE le projet - SOLLICITE une subvention d Etat dans le cadre de la DETR pour financer leur réalisation - S ENGAGE à réaliser ce projet au cours de l année GARANTIES D EMPRUNT GUINGAMP HABITAT Rapporteur : Magali MORVAN a) Guingamp Habitat a décidé la construction de 18 logements locatifs à Poincaré à Guingamp. Cette opération, inscrite dans le Programme de Renouvellement Urbain, sera en partie financée par deux emprunts contractés auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations. Guingamp Habitat sollicite la garantie du Conseil Municipal pour ces 2 prêts dont les caractéristiques sont les suivantes : Prêt n 1 Prêt n 2 Montant Durée 40 ans 40 ans Périodicité annuelle annuelle Index Livret A -20 pdb Livret A + 60 pdb Taux annuel de progressivité De 0 à 0,5% De 0 à 0,5 %

17 b) Guingamp Habitat a décidé la construction de 6 pavillons individuels à Poincaré à Guingamp. Cette opération, inscrite dans le Programme de Renouvellement Urbain, sera en partie financée par deux emprunts contractés auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations. Guingamp Habitat sollicite la garantie du Conseil Municipal pour ces 2 prêts dont les caractéristiques sont les suivantes : Prêt n 1 Prêt n 2 Montant Durée 40 ans 40 ans Périodicité annuelle annuelle Index Livret A -20 pdb Livret A + 60 pdb Taux annuel de progressivité De 0 à 0,5 % De 0 à 0,5 % Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ, ACCORDE ces garanties. PERSONNEL 20 PROLONGATION DU CONTRAT DE LA CHARGÉE DE MISSION POLITIQUE DE LA VILLE Rapporteur : Chantal MANCASSOLA Le contrat de la chargée de mission «Politique de la Ville» arrivera à échéance au 30 avril Elle est chargée notamment, du suivi du Contrat Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) à hauteur de 30 % et de l élaboration du nouveau contrat de ville dont la finalisation est attendue pour le mois de juin 2015 et de l analyse des besoins sociaux. Il est proposé de prolonger ce contrat de 6 mois afin d achever l analyse des besoins sociaux et d animer le contrat de ville «territoire de veille active». Il est nécessaire d avoir une visibilité sur le portage de ce dossier dont la compétence est communautaire. Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ, VALIDE la prolongation du contrat de la Chargée de mission «politique de la ville» de 6 mois. 21 RECRUTEMENT D UN EMPLOI D AVENIR SECRÉTARIAT Rapporteur : Chantal MANCASSOLA Afin de compenser les temps partiels accordés à trois agents du Bureau d Etudes Techniques (constituant 60 %) et d absorber le surcroît de travail à la Direction Générale des Services, il est proposé de recruter un jeune en emploi d avenir, chargé de missions de secrétariat. Cet emploi serait partagé entre la Direction Générale et le Bureau d Etudes. Les emplois d avenir ont été créés par la loi n du 26 octobre 2012 afin de proposer des solutions d emploi aux jeunes sans emploi peu ou pas qualifiés, ou rencontrant des difficultés particulières d accès à l emploi, de leur ouvrir l accès à une qualification et à une insertion professionnelle durable. Le dispositif s accompagne de la construction d un parcours de formation et d un accompagnement renforcé. L aide de l Etat intervient à hauteur de 75 % du taux horaire du smic soit /mois accompagné d un dégrèvement des charges patronales (maladie, vieillesse, allocations familiales et Centre de Gestion soit 30,27%). Le CONSEIL MUNICIPAL, à l UNANIMITÉ, AUTORISE le recrutement d un jeune en emploi d avenir pour une durée de 3 ans. 17

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation

OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation N 2015-019 OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation Par délibération du 20 janvier 2015, il a été décidé de lancer une consultation d entreprises pour la modernisation

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION

DEMANDE DE SUBVENTION DEMANDE DE SUBVENTION FONDS NATIONAL D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE REGION : Centre Département : CHER (18) INFORMATIONS CONCERNANT LE PROJET Intitulé du projet et résumé de l objet :.....

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015 Commune de CLERMONT HAUTE-SAVOIE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015 Présents : C. VERMELLE, M.LIARD, R. ARIIS, D.THEVENET, G.CLAVIOZ, E. BONNOT, S. VIRET, C. ORNSTEIN, P.MONOD

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 - Approbation du schéma de mutualisation de Laval Agglomération - Extension des compétences de Laval Agglomération en matière de lecture publique - Règlement intérieur

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Séance du Vendredi 10 avril 2015

Séance du Vendredi 10 avril 2015 Synthèse des affaires soumises à délibération du Conseil Municipal en application de l'article L 2121-12 du code général des collectivités territoriales Séance du Vendredi 10 avril 2015 20h00 Question

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux VILLE D ANZIN Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce PREALABLE : Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux Règlement d attribution des aides financières directes

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013 9 Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013 Désaffectation et déconstruction d'un bâtiment municipal -Théatre du maillon à Hautepierre. Avis de la Ville de Strasbourg sur le déclassement

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention Avenant n 2 à la Convention Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Revitalisation Rurale de la Ténarèze Entre : La Communauté de Communes de la Ténarèze représentée par son Président, M. Gérard

Plus en détail

CONVENTIONS DE GROUPEMENTS DE COMMANDES

CONVENTIONS DE GROUPEMENTS DE COMMANDES DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES Délibération n 2010.01 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment l'article L. 2312-1 faisant obligation aux communes de 3.500 habitants et plus de

Plus en détail

La mise en place de projets pilotes doit également être favorisées (démarches exemplaires et reproductibles sur d autres communes du Parc).

La mise en place de projets pilotes doit également être favorisées (démarches exemplaires et reproductibles sur d autres communes du Parc). En 2013, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 13 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015 PREFET DU LOIRET Préfecture Bureau du cabinet Pôle de sécurité intérieure AFFAIRE SUIVIE PAR : M. MATTHIEU LEDORÉ TÉLÉPHONE : 02.38.81.40.23 COURRIEL : PREF-CABINET@LOIRET.GOUV.FR LE PRÉFET DU LOIRET à

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 Direction Générale Finances et Gestion Pôle Contrôle de Gestion Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 S.E.M. NANTES-métropole GESTION EQUIPEMENTS (N.G.E.) - 1) Camping Val du Cens, salons Mauduit,

Plus en détail

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME En vue de développer la capacité et la qualité de l hébergement touristique sur le territoire hautmarnais, et d aider à la mise aux normes sécurité et accessibilité des

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE. Lundi 23 Novembre 2015

Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE. Lundi 23 Novembre 2015 Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE Lundi 23 Novembre 2015 LA COMPÉTENCE : AIDE AUX COLLECTIVITÉS L IDENTITÉ VISUELLE DE LA COMPÉTENCE RAPPEL DU CONTEXTE En septembre 2014 ont

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE SEANCE du 24 mars 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE SEANCE du 24 mars 2015 Mairie d AUBIGNÉ PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE SEANCE du 24 mars 2015 L an deux mil quinze, le vingt-quatre mars à vingt heures, Le CONSEIL MUNICIPAL de la commune d Aubigné s est réuni

Plus en détail

Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE

Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE Département : Indre-et-Loire Arrondissement : CHINON Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE Lignières de Touraine CONSEIL MUNICIPAL DU 19 AVRIL 2013 Par suite d'une convocation en date du 15

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation. Habilitation électrique pour personnel électricien

Cahier des charges d achat de formation. Habilitation électrique pour personnel électricien MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Habilitation électrique pour personnel électricien Suivant NF C13-370 Achat d une prestation en vertu de l ordonnance

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR La Ville du Mans, représentée par Monsieur Patrick DELPECH, Adjoint au Maire en

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT

LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT LES FINANCEMENTS DES MAISONS DE SANTE PLURI PROFESSIONNELLES (MSP) I / LES CONDITIONS PREALABLES A TOUT TYPE DE FINANCEMENT Seuls sont éligibles à une aide financière, quelle qu en soit la source, les

Plus en détail

DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015. DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes)

DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015. DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes) DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015 DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes) Le Maire indique au conseil municipal qu il serait bon de favoriser l implantation de

Plus en détail

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 Présents : M. d ANGLADE / M. RABANIER / M. DION / M. BARATTINI / Mme PEREZ- ZIJLMANS /M. OUDENOT / Mme DUVAL / Mme DORET / M. ROUSSEAU / M.

Plus en détail

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée :

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée : Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle CANDAU Valérie CLAVIER Hélène LAHOURATATE Nicole MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude CARRIORBE Arnaud CASAUBON Jean-Paul 6 ESQUER Philippe - HARCAUT

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 Le compte-rendu de la réunion précédente est lu et approuvé. Désignation des délégués à Evolis 23 Le Maire rappelle au Conseil Municipal que

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU MESNIL-VIGOT. Séance du 5 juin 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU MESNIL-VIGOT. Séance du 5 juin 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU MESNIL-VIGOT Séance du 5 juin 2015 Date de convocation : 21 mai 2015 Date d affichage : 9 juin 2015 Nombre de Conseillers : en exercice : 10 présents

Plus en détail

Conseil Municipal du 8 Février 2013

Conseil Municipal du 8 Février 2013 Conseil Municipal du 8 Février 2013 OBJET : REHABILITATION DU GITE D ETAPE COMMUNAL DU PASSAVOUS : Dévolution de Marché de Travaux du lot 3B Faïence Béton Ciré Monsieur le Maire expose que par lettre du

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON 453 D-2015/218 Programme d Intérêt Général métropolitain «Un logement pour tous au sein du parc privé de Bordeaux Métropole». Subvention de la Ville aux propriétaires

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES

LES CONDITIONS GENERALES LES CONDITIONS GENERALES Plan de Rénovation équipement d accueil de jeunes enfants Décembre 2013 1/8 2/8 L objet de la convention La présente convention définit et encadre les modalités d intervention

Plus en détail

Conseil Municipal du 28 Juillet 2015

Conseil Municipal du 28 Juillet 2015 Conseil Municipal du 28 Juillet 2015 DCM N 2015/81 * Demande de subvention MOTO CLUB JUSSEY Le Maire donne connaissance aux Membres du Conseil Municipal d un courrier de l Association MOTO CLUB DE JUSSEY

Plus en détail

DELIBERATION relative aux bureaux d information touristique

DELIBERATION relative aux bureaux d information touristique République Française ASSEMBLEE SECRETARIAT GENERAL N 32 2005/APS Du 1 er décembre 2005 AMPLIATIONS HC 1 Com Del 1 Gouvernement 1 Congrès 1 APS 40 SGPS 2 Trésorier 1 Directions 11 JONC 1 DELIBERATION relative

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015

COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015 COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015 Sous la présidence de Frédéric CAPPE, maire, le Conseil municipal, convoqué le 15 octobre 2015, s est réuni en session

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02)

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02) RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PÉAULT Compte- rendu du 20 janvier 2015 Date de la convocation : 15 janvier 2015. PRÉSENTS : Mme Lisiane Moreau, M. Gérard Commarieu, Mme Roselyne Le Du, MM. Thibaud Renaudeau,

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX La présente convention est établie entre : La ville de Sceaux 122, rue Houdan 92331

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AU CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE AU TITRE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

DEMANDE DE SUBVENTION AU CONSEIL GENERAL DE L'ESSONNE AU TITRE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE VILLE DE BRUNOY CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 24 mars 2011 20 H 30 Salle des Fêtes C O M P T E R E N D U LE CONSEIL, 11.22/DH DEMANDE DE SUBVENTION AU

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012 L'an deux mille douze, le douze juillet, à 18 H 30, le Conseil Municipal de la Commune de Jarnac, dûment convoqué le 05 juillet 2012,

Plus en détail

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé CONVENTION DE SERVITUDES ENTRE ERDF ET LA COMMUNE POUR LA POSE DE POTEAUX BASSE TENSION A L ATELIER MUNICIPAL DES BASSES LANDES (MISE

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet En 2015, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 12 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

REGLEMENT SOUTIEN AUX RENOVATIONS DE FAÇADE

REGLEMENT SOUTIEN AUX RENOVATIONS DE FAÇADE REGLEMENT PREAMBULE La rénovation de l habitat et l attractivité d une commune sont interdépendants. La commune de Mathay exprime donc par cette démarche de soutien aux rénovations de façades, sa volonté

Plus en détail

Appel à projet 2015. D5 : Mobilisation des employeurs : O.S. 2 3.9.1.2

Appel à projet 2015. D5 : Mobilisation des employeurs : O.S. 2 3.9.1.2 F O N D S S O C I A L E U R O P E E N Appel à projet 2015 Le Conseil général du Finistère lance un appel à projet pour l année 2015 afin de financer avec l aide des crédits du Fonds Social Européen des

Plus en détail

Cette question est donc inscrite à l ordre du jour du Conseil Municipal du 8 février 2013.

Cette question est donc inscrite à l ordre du jour du Conseil Municipal du 8 février 2013. CONSEIL MUNICIPAL du 8 Février 2013 COMPTE RENDU SOMMAIRE 1. DEBAT DES ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2013 En application des dispositions prévues aux articles 11 et 12 de la Loi d Orientation Territoriale de

Plus en détail

Appel à projets Soutien aux actions des entreprises dans le champ de la prévention de la pénibilité au travail

Appel à projets Soutien aux actions des entreprises dans le champ de la prévention de la pénibilité au travail FONDS NATIONAL DE SOUTIEN RELATIF A LA PENIBILITE Cahier des charges de l appel à projet Date de lancement : jeudi 12 avril 2012 Date limite de dépôt des dossiers : lundi 2 septembre 2013 1 Appel à projets

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014 Communauté de Communes Le village 04290 SALIGNAC Tél. 04.92.34.46.75 Fax. 04.92.32.69.86 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014 Étaient présents : Pour

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012

COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012 N 06/12 COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012 (Sous réserve d'approbation par le Conseil Municipal) Le Conseil Municipal s'est réuni le 26 juin 2012 à

Plus en détail

OBJET 2013-09-11/1 (130) AVENANT N 4 LOT 02 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE GILOT DEMOLITION DES SOUCHES DE CHEMINEE

OBJET 2013-09-11/1 (130) AVENANT N 4 LOT 02 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE GILOT DEMOLITION DES SOUCHES DE CHEMINEE 2013-09-11/1 (130) AVENANT N 4 LOT 02 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE GILOT DEMOLITION DES SOUCHES DE CHEMINEE Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis de l entreprise GILOT relatif à la démolition

Plus en détail

CONVENTION N 2015-C-DGAE-DAC-17 RELATIVE A L OPERATION D AIDE A L ACHAT D INSTRUMENTS DE MUSIQUE Année 2015

CONVENTION N 2015-C-DGAE-DAC-17 RELATIVE A L OPERATION D AIDE A L ACHAT D INSTRUMENTS DE MUSIQUE Année 2015 CONVENTION N 2015-C-DGAE-DAC-17 RELATIVE A L OPERATION D AIDE A L ACHAT D INSTRUMENTS DE MUSIQUE Année 2015 ENTRE le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, 86008 Poitiers représenté par Monsieur

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

HABITAT ET CADRE DE VIE

HABITAT ET CADRE DE VIE HABITAT ET CADRE DE VIE Dans le cadre de sa politique d'action sociale résolument axée vers la prévention et en faveur de la préservation de l'autonomie des retraités, l'assurance retraite apporte son

Plus en détail

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL 1. Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises.

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

Compte-rendu Du Conseil Municipal du 20 Janvier 2009

Compte-rendu Du Conseil Municipal du 20 Janvier 2009 Compte-rendu Du Conseil Municipal du 20 Janvier 2009 L an deux mille neuf, le 20 Janvier, Le Conseil Municipal de la Commune de Cajarc Dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, A la Mairie, sous

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire.

Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire. Annexe 2 à la délibération n 5/07 Année Scolaire. CONVENTION D OCCUPATION PRECAIRE D UN LOGEMENT DE FONCTION Aux termes de l article R. 216-15 du Code de l Education, relatif aux concessions de logements

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS. Bobigny, le 16 septembre 2011

PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS. Bobigny, le 16 septembre 2011 PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE SEINE-SAINT-DENIS ------------ Pôle Insertion Affaire suivie par : Monsieur VIGNERON Téléphone : 01.41.60.71.02 Fax

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES ATTRIBUTION DE HUIT SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D'UNE SUBVENTION D'INVESTISSEMENT

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE ENTRE Le Conseil général des Vosges, 8 rue de la Préfecture, 88000 EPINAL, représenté par le Président du Conseil général

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation. Certificat d Aptitude à la Conduite des Engins de manutention en Sécurité

Cahier des charges d achat de formation. Certificat d Aptitude à la Conduite des Engins de manutention en Sécurité MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Certificat d Aptitude à la Conduite des Engins de manutention en Sécurité CACES Chariot Automoteur des catégories 1/3/5

Plus en détail

RELEVE DE DECISIONS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 NOVEMBRE 2015

RELEVE DE DECISIONS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 NOVEMBRE 2015 RELEVE DE DECISIONS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 NOVEMBRE 2015 Le Conseil municipal s est réuni en séance publique, le Mercredi 25 Novembre 2015, à 20H, en la Salle d Honneur de l Hôtel de Ville,

Plus en détail

DISPOSITIF «COLLECTIVITE LAUREATE AGIR POUR L ENERGIE»

DISPOSITIF «COLLECTIVITE LAUREATE AGIR POUR L ENERGIE» DISPOSITIF «COLLECTIVITE LAUREATE AGIR POUR L ENERGIE» CADRE D INTERVENTION POUR L AIDE A L INVESTISSEMENT Avec le dispositif «Collectivités lauréates», la Région accompagne les communes qui le souhaitent

Plus en détail

Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours

Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours Le financement des travaux sur les réseaux par les fonds de concours Matinale Fonds de Concours 4 février 2015 PAGE 1 3.3 INTERVENANTS M. Philippe LAGALLE Vice-président du SDEC ENERGIE M. Marc LEVILLY

Plus en détail

GSNAL Centre de formation. Présentation, Thème et Calendrier des formations

GSNAL Centre de formation. Présentation, Thème et Calendrier des formations GSNAL Centre de formation Présentation, Thème et Calendrier des formations 1 er semestre 2016 Le GSNAL a été reconnu par la préfecture de Paris comme organisme de formation depuis janvier 2014 afin de

Plus en détail