Sommaire. Le réseau des Cités des Métiers.. 1. Communiqué de presse L Agenda de la semaine... 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Le réseau des Cités des Métiers.. 1. Communiqué de presse... 2. L Agenda de la semaine... 3"

Transcription

1

2 Sommaire Le réseau des Cités des Métiers.. 1 Communiqué de presse... 2 L Agenda de la semaine... 3 Présentation Histoire de l adduction d eau... 4 Le petit cycle de l eau (ou cycle domestique)... 5 Ressources en eau en Haute Normandie... 7 La politique de l eau... 7 Les métiers de l eau... 8 Les formations Les partenaires... 24

3 DOSSIER DE PRESSE Réseau des Cités des Métiers Qu est-ce qu une Cité des Métiers Une Cité des Métiers est un lieu multipartenarial, ouvert à tous les publics en recherche d'information et de conseil pour la construction de leur avenir professionnel, respectant des principes de libre accès, d'anonymat et de gratuité. Elle a pour mission d'aiguiller les usagers vers tous les moyens d'élaboration et de réalisation d'objectifs professionnels et de les accompagner dans leurs choix en offrant un lieu unique : des entretiens avec des professionnels des institutions compétentes dans les domaines de l'orientation et de la vie professionnelle, une documentation en libre service sur l'emploi, les métiers et les formations, des centres ressources informatiques et espaces multimédias, des journées d'information, des ateliers, des colloques et des rencontres organisés par l'ensemble des partenaires, ou coproduits avec des partenaires extérieurs. Une Cité des Métiers naît de la rencontre d acteurs d un territoire qui se retrouvent autour des mêmes valeurs et décident, à partir d un diagnostic partagé, de se fédérer autour d un projet de mise en commun de leurs ressources (accueil, conseils et outils pertinents) dans le but de donner aux habitants du territoire l envie et les moyens de choisir et construire leur vie professionnelle. Pour répondre au plus près des besoins des habitants, chaque Cité des Métiers peut aussi, avec l aide de ses partenaires, compléter les services de la plate-forme labellisée, avec un schéma de maillage du territoire comportant une offre de services Cité des Métiers dans des lieux de proximité. Ainsi, même si toutes les Cité des Métiers sont conçues sur le même modèle et respectent une même charte, elles présentent des spécificités qui tiennent aux caractéristiques du territoire dans lequel elles sont implantées.

4 Communiqué de presse La Cité des Métiers de Haute-Normandie et ses partenaires, vous proposent de découvrir : des métiers au masculin et au féminin du 18 au 22 novembre 2013 à Rouen et en région Haute-Normandie L eau est une ressource essentielle pour le développement de l homme. Elle est présente dans tous les besoins de la vie quotidienne qu il s agisse d usage domestique, industriel, agricole ou récréatif Mais entre la nappe souterraine où elle est puisée et le robinet, l eau suit tout un circuit. De la conception à la construction d ouvrages (stations de pompage, châteaux d eau, stations d épuration, canalisations ) en passant par l exploitation de ces installations, leur surveillance et leur maintenance, de nombreux professionnels se succèdent pour acheminer une eau de qualité dans nos foyers. Canalisateur, constructeur en voirie et réseaux divers, technicien en traitement d eau potable, technicien de contrôle de réseau d assainissement, opérateur curage, égoutier, ou encore pilote de station d épuration vous attendent sur leur lieu de travail pour vous faire découvrir leur métier. Un événement organisé avec l Agence de l Eau Seine Normandie, la CREA, la FRTP Normandie, Pôle emploi Haute-Normandie et le Syndicat des Canalisateurs de France. Programme détaillé disponible sur notre site internet Inscription recommandée (nombre de places limité) et renseignements auprès de la cité, au et sur Pour vous déplacer, pensez aux transports en commun ou au co-voiturage : et Contact organisation : Johanna Pérez-Receveur Contact presse : Lucie Eba /

5 L Agenda de la semaine* Lundi 18 nov. Sous réserve (se renseigner auprès de la Cité des Métiers) 13h 30 à 17h Forum Emploi/Alternance et Formation A la Cité des Métiers (Rouen) Espace emploi Espace formation/vae Méthode de recrutement par simulation Espace dédié aux institutionnels Mardi 19 nov. 9h30 à 12h30 9h30 à 12h30 Visites Station d épuration Emeraude (Grand-Quevilly) Usine de traitement d eau potable (Moulineaux) 13h30 à 16h30 Station d épuration Emeraude (Grand-Quevilly) 13h30 à 16h30 Usine de traitement d eau potable (Moulineaux) Mercredi 20 nov. 9h30 à 12h30 Usine de traitement d eau potable de La Jatte (Rouen) 13h30 à 16h30 Usine de traitement d eau potable de La Jatte (Rouen) Jeudi 21 nov. 9h30 à 12h30 13h30 à 16h3 Station d épuration Emeraude (Grand-Quevilly) Fontaine Sainte Marie (Rouen) *Des visites de sites ou de chantiers sont susceptibles d être ajoutées à cette manifestation. Nous vous invitons à vous renseigner auprès de nos services au ou à visiter notre portail : 3

6 Présentation Histoire de l adduction d eau Dès l Antiquité, l Homme a cherché à domestiquer l eau, à dompter cette source de vie et en organiser la distribution. Mais il faudra attendre le 19 e siècle pour que l eau parvienne jusqu à nos robinets. Voici une brève histoire de l adduction d eau : Toutes les grandes civilisations se sont développées dans les vallées des grands fleuves. On a coutume de dire que tout à commencé en Mésopotamie (Meso : entre / potamos : fleuve), "le pays entre les deux fleuves" ; le Tigre et l'euphrate. Les premières formes d'agriculture apparaissent et s'épanouissent grâce à la mise en place de systèmes d'irrigation. L'eau était amenée vers les zones cultivées par des canaux. Au III e millénaire, le chadouf, première machine élévatrice, apparaît. Les premiers barrages apparaissent en Egypte. En 2500 av. J.-C., les Crétois mettent au point les premiers ouvrages d'adduction d'eau avec des tuyaux en terre cuite amenant l'eau dans les maisons. Au VI e siècle av JC, le roi de Perse Nabuchodonosor II, entreprend la construction des jardins suspendus de Babylone. L'eau qui permettait l'irrigation était ramenée de l'euphrate, et remontait jusqu'aux étages à l'aide d'un savant montage hydraulique. Durant la période hellénistique, les Grecs inventent le système du siphon inversé qui permet aux adductions de franchir les vallées. En 312 av. J.-C., le premier aqueduc, l'aqua Appia, amène l'eau dans Rome au moyen de canaux maçonnés. Les Romains construisent également un réseau d'aqueducs pour approvisionner les différentes régions et provinces. Le plus célèbre reste l aqueduc du pont du Gard. Au 3 e siècle av J.-C, la vis comme élément de relevage de l'eau est inventée par Archimède Au milieu du premier siècle av. J.-C., la noria (sorte de roue à godets servant à élever l'eau grâce au courant du fleuve) est adaptée et tourne comme un moulin au rythme du fleuve. Hissée au sommet de la noria, l'eau est déversée dans un aqueduc. Au Moyen-Âge, nul château fort, monastère, ferme ou village, ne s'installait loin d'un point d'eau. Les moines cisterciens s'illustrent dans la maîtrise des techniques hydrauliques. En fait, dans les villes, bien avant les particuliers, ce sont les activités artisanales qui commandent l'utilisation de l'eau. Les teintureries et les mégisseries par exemple, s'installent au bord des cours d'eaux, qu'elles souillent, afin d'effectuer toutes les opérations nécessaires à leur pratique. Parallèlement, les sources locales deviennent insuffisantes et les puits sont souvent corrompus par les infiltrations. L'absence de réseau d'égouts ne fait que renforcer ce cercle vicieux. En France, jusqu'au 18 e siècle, l'eau abondante "à domicile" reste le privilège des palais, des couvents, des abbayes et des hôpitaux. Pour la majorité de la population, il y a soit la fontaine publique, soit l'eau directement puisée aux fleuves, aux rivières et aux puits. Ainsi, vers 1750, porteurs d'eau à Paris formaient une corporation puissante. L'eau de la Seine fournissait alors à la capitale l'essentiel de sa consommation, une eau peu propre à l'alimentation humaine, cause de nombreuses épidémies. Au milieu du 19 e siècle, la généralisation de la machine à vapeur rend possible la réalisation de réseaux d'adduction sous pression desservant les logements individuels. Sous le second Empire, l'arrivée du Baron Georges Eugène Haussmann ( ) à la préfecture de Paris agit comme un accélérateur. Le préfet Hausmann confie à Eugène Belgrand ( ), ingénieur et géologue, la responsabilité du service des eaux et des égouts de Paris. La capitale se lance alors dans de grands travaux, le système de canalisations (de distribution) connaît un développement extraordinaire, chaque immeuble, chaque maison de la capitale bénéficie de l'eau courante. C'est aussi à lui que l'on doit le réseau de tout à l'égout de la capitale. C'est au début de l'ère industrielle que naquirent les premières sociétés de distribution de l'eau potable : la Compagnie Générale des Eaux (aujourd'hui Veolia Eau) en 1853 et la Lyonnaise des Eaux en

7 En 1930, seulement 23 % des communes disposent d'un réseau de distribution d'eau potable à domicile. Ce n est que vers 1940 que sera entreprise la construction de la première station d épuration française. En 1945, 70% des communes rurales ne sont toujours pas desservies. Il faut attendre la fin des années 1980 pour que la quasi-totalité des Français bénéficie de l'eau courante à domicile. (Source : Centre d Information sur l eau) Le petit cycle de l eau (ou cycle domestique) L alimentation en eau potable est une des grandes conquêtes de l Homme. Elle est la conséquence de la grande vague d urbanisation du 19 e siècle ; L eau potable que nous buvons provient du milieu naturel. Elle est prélevée dans les rivières, les lacs ou bien dans les nappes souterraines. Mais avant de nous parvenir l eau suit un long chemin...en voici les étapes : Le forage, le captage Avant de pouvoir fournir de l eau à la population, il faut d abord repérer des écoulements souterrains qui soient suffisamment productifs et d assez bonne qualité pour répondre aux besoins. C est l objet des forages. Une fois l eau trouvée, des analyses permettent de vérifier que la qualité du gisement se maintient sur une période assez longue (débit). C est à cette condition qu on installe les équipements de pompage. Le stockage (réservoirs d eau ou châteaux d eau) L eau rendue potable est ensuite stockée dans un château d eau pour être distribuée par gravité. C est en effet la hauteur du château d eau qui crée la pression dans les canalisations de manière à alimenter l ensemble des habitations du secteur. Plus le réseau est long et plus la pression baisse en bout de ligne (phénomène appelé «perte de charge»). Les immeubles très élevés obligent à construire des réservoirs encore plus hauts. Ces réservoirs d eau sont en général en béton en France, alors que l acier domine aux Etats-Unis. Le réseau de distribution (canalisations) Qu il s agisse de conduire l eau de sa source aux zones urbaines pour la consommation, ou aux zones insuffisamment arrosées pour leur irrigation, c est par millions de kms que se compte la longueur des conduites (canalisations) ou des aqueducs mis en place dans le monde entier depuis la plus haute antiquité pour alimenter les villes et irriguer les zones de culture. Appelés souvent aqueducs lorsqu ils sont anciens, ils sont parfois à l air libre, tel le Canal de Provence, mais le plus souvent enterrés. Le diamètre des canalisations peut aller d une dizaine de cm à plusieurs mètres. En argile cuite autrefois, en amiante-ciment ou en fonte, désormais en acier, en béton centrifugé, plus récemment en PVC, PEHD ou autres matières plastiques, les matériaux sont divers. Le rendement moyen des réseaux de distribution d eau potable serait, en France, de l ordre de 70 %, ce qui signifie que 30 % de l eau potable sont perdus avant d arriver au robinet! Le réseau de collecte des eaux usées (ouvrages d évacuation : drainage, assainissement) Une fois l eau consommée, ou ayant servi à l irrigation, il faut évacuer l eau usée ou en excédent. De nouveau des millions de kms d égouts, de canalisations, ou de canaux de drainage, d abord pour rassembler ces eaux, puis les conduire vers les stations de traitement. Après leur traitement quand il est nécessaire, de nouvelles canalisations transportent l eau vers les exutoires naturels capables d accepter les débits correspondants. Le traitement des eaux (stations d épuration) Autrefois, et malheureusement encore maintenant dans bien des pays, l eau est consommée sans traitement préalable, et les eaux utilisées sont rejetées directement à l exutoire. Heureusement pour la santé humaine et pour l environnement, les eaux sont de plus en plus souvent traitées avant consommation, puis après utilisation et avant rejet. 5

8 D où les stations de traitement, dites aussi d épuration, quand il s agit des eaux usées. Elles réunissent filtres, bassins de décantation, bassins de traitement biologique ou physique, installations de pompage et de circulation de l eau, etc. Ce cycle de l eau nécessite d énormes infrastructures. Pour alimenter en eau l ensemble de la population française, pas moins de captages, kilomètres de canalisations et près de usines de production d eau potable sont en effet nécessaires. À ceci, il faut encore ajouter les installations de collecte et de dépollution des eaux usées, soit kilomètres de canalisations et usines de dépollution (Sources : cnrs dossier eau - Pour réaliser ces travaux d installation, les entreprises des travaux publics utilisent des techniques de pose de plus en plus sophistiquées (mini engins, poses guidées au laser, forages et fonçages maîtrisés, compactage des tranchées, etc.) et des matériaux toujours plus performants (PVC, aciers, etc.). Par ailleurs, la spécialité «travaux de la filière eau et environnement» représente 17.1 % du chiffre d affaire du secteur pour 2010, c est dire l importance que revêt cette activité pour les travaux publics. (Source : FNTP - activités 2010) 6

9 Ressources en eau en Haute-Normandie L eau est présente dans l ensemble de l écosystème de la région Haute-Normandie grâce à la Seine, aux innombrables sources, aux nappes phréatiques ainsi qu au littoral. La Haute-Normandie fait d ailleurs partie du bassin Seine Normandie, l un des sic bassins de la métropole. Pour domestiquer cette eau, 471 captages desservent 469 unités de distributions, qui alimentent les 1,8 million de Haut-Normands. Par exemple, Rouen est alimentée en eau par trois captages : Le captage de Carville, en limite de Darnétal et de Saint-Léger-du-Bourg-Denis. Il constitue le plus ancien ouvrage (construction en 1525). Les galeries qui interceptent les sources peuvent débiter jusqu à m 3 par jour. Les sources du Robec, qui se situent à Fontaine-sous-Préaux, ont une capacité maximale de m 3 par jour. Sur une longueur de mètres, l eau est acheminée par gravitation via un aqueduc creusé en 1870 à 80 mètres sous les plateaux nord de l agglomération rouennaise. Le captage le plus important, avec une possibilité de débit de m 3 par jour, datant de1960, se trouve à Moulineaux. Il dessert par une canalisation de 16 kilomètres les communes de Moulineaux à Grand-Quevilly. Des sources au robinet rouennais, l eau ne parcourt pas moins de 525 kilomètres de canalisations. La politique de l eau Qui fait quoi : La politique de l eau met en scène trois acteurs importants : les agences de l eau, les collectivités territoriales et des opérateurs privés. L agence Seine-Normandie est un établissement public qui perçoit des redevances auprès des différents usagers de l eau. Ces fonds sont ensuite redistribués sous forme de prêts et subventions aux collectivités territoriales, aux industriels et aux agriculteurs pour la réalisation de travaux de lutte contre la pollution (construction des stations d épuration et des réseaux de collecte des eaux usées), de développement et de gestion des ressources, de restauration et d entretien des milieux aquatiques. Depuis la loi du 30 décembre 2006, les communes ont l obligation de faciliter l accès à l eau de tous les usagers. Elles sont chargées de l entretien et de la restauration des cours d eau et de la mise en place d une politique de distribution et d assainissement efficace. Certaines d entre elles possèdent leurs propres services techniques, les autres délèguent leur responsabilité à des opérateurs privés sous forme de gérance, de fermage ou de concession. Néanmoins, le financement des travaux d installation et de modernisation revient entièrement aux collectivités. (Source : Les métiers de la nature et de l environnement, Studyrama, 2009) 7

10 Les métiers de l eau Technicien en traitement d eau potable Quelques exemples Le technicien d'exploitation surveille les différents paramètres de débit et de qualité de l'eau grâce à un tableau électronique mural, tout en commandant à distance, depuis un système de gestion technique centralisée. De là, il va, par exemple, agir sur les pompes pour réguler le débit en fonction du niveau dans les réservoirs, modifier le taux de chlore ou d'ozone pour le traitement de l'eau ou encore mettre en marche un filtre. Il doit assurer la qualité de l'eau distribuée. En cas d'incident, le technicien d'exploitation pose un diagnostic et aiguille au plus vite l'équipe de maintenance. Puis il remet l'usine en route. De fait, si le processus de traitement de l'eau est presque entièrement automatisé, le technicien doit être capable de reproduire manuellement chaque séquence du procédé de traitement des eaux. Conditions d'exercice du métier : Un diplôme de niveau bac + 2 est généralement demandé pour exercer la fonction de technicien. Cet emploi est accessible après un BTS métiers de l'eau ou un BTSA gestion et maîtrise de l'eau, spécialité gestion des services d'eau et d'assainissement, en deux ans après un bac scientifique ou technologique. Vous pouvez aussi choisir un BTS, un DUT ou une licence professionnelle dans les domaines du contrôle industriel, de l'électrotechnique, de la chimie, de la biologie... Il existe également une MC métiers de l'eau accessible en 1 an après le bac. Responsable de service d assainissement Le responsable du service assainissement a en charge l exploitation des réseaux (entretien), les travaux neufs (création de nouvelles canalisations) et l épuration. Il conçoit et dirige le fonctionnement optimal des réseaux avec l aide de son équipe. Pour cela, il doit faire en sorte que le réseau soit adapté en permanence au volume des eaux traitées et à la nature des rejets. Il doit superviser et contrôler la gestion et l exploitation des réseaux et des stations d épuration, veiller à l application de la Loi sur l eau, et ses conséquences; en particulier il traite les dossiers de remise aux normes des stations d épuration et lance les études nécessaires à cette réhabilitation. Il a une équipe à diriger et le budget du service à gérer. Son travail l amène à avoir de nombreux contacts à l extérieur, avec les élus, les services administratifs, les sociétés privées, les sociétés d exploitation. Cet emploi est accessible à partir d'un diplôme de niveau Bac+2 (BTS, DUT,...) dans le secteur écoindustriel : BTS métiers de l'eau et BTSA gestion et maîtrise de l'eau, spécialité gestion des services d'eau et d'assainissement, en deux ans après un bac scientifique ou technologique, ou bien BTS, DUT ou licence professionnelle dans les domaines du contrôle industriel, de l'électrotechnique, de la chimie, de la biologie... Dans tous les cas, la réactualisation fréquente des connaissances est indispensable, ce métier étant en perpétuelle évolution technique. Un Master peut être requis selon la technicité et la taille de l'infrastructure. Canalisateur Le canalisateur est chargé de réaliser les réseaux d'adduction d'eau potable, d'eaux usées domestiques et industrielles ainsi que d'eaux pluviales, généralement pour le compte d'une collectivité locale ayant passé un marché avec l'entreprise de travaux publics qui l'emploie. Il travaille sous les ordres d'un chef de chantier. Il installe le réseau suivant le plan et le descriptif élaborés par le maître d'œuvre : il met du sable au fond de la tranchée, il pose les tuyaux et les pièces de raccordement. Il procède à un contrôle visuel, sous l'autorité du chef de chantier. Le métier s'exerce à l'extérieur, sur des chantiers de construction. L'exercice du métier peut impliquer de travailler dans des conditions particulières (travail en milieu humide, sous-sol...). Cet emploi/métier est accessible avec un CAP/BEP en construction de canalisations ou en travaux publics. Il est également accessible avec une expérience professionnelle dans ce secteur sans diplôme particulier. Un diplôme de niveau Bac (Brevet Professionnel, Brevet de Technicien) peut être demandé pour les postes d'encadrement d'équipe. Il existe aussi des CQP (certificats de qualifications professionnelles) «poseurs de canalisations». 8

11 Foreur Le foreur effectue des travaux pour fondations spéciales sur des chantiers de génie civil, travaux publics ou BTP. Il est chargé de réaliser un ouvrage de forage, seul ou avec l'aide d'autres employés, afin de pouvoir pomper les eaux douces contenues dans les réserves que constituent les nappes phréatiques. La profondeur de l'ouvrage, déterminée par l ingénieur et selon les caractéristiques hydrogéologiques de la nappe à capter, peut varier de quelques dizaines de mètres à plus de 1000 mètres. Le foreur adapte ses actions aux informations dont il dispose. Il est capable de travailler "en aveugle", en déduisant du fonctionnement de la machine (paramètres) ce qui se passe dans le sous-sol. Après le percement, le forage est ensuite développé par la technique de l air lift, qui consiste à injecter de l'air comprimé pour faire jaillir l'eau en émulsion, jusqu'à obtention d'eau claire et l estimation du débit caractéristique. Une pompe immergée est ensuite installée dans le forage afin de véhiculer l'eau en surface. Les foreurs ont souvent une formation initiale de mécaniciens mais les connaissances de base sont souvent du domaine de la mécanique ou de l hydraulique, du génie civil ou du bâtiment et travaux publics, de la géologie. Certains CAP et bac pro du BTP peuvent constituer des formations de départ : - CAP conducteur d'engins : travaux publics et carrières, - CAP constructeur en béton armé du BTP, - CAP constructeur en canalisations de TP, - CQP foreur, CQP chef foreur (organisé par la branche professionnelle BTP), - Bac pro travaux publics, - BTS travaux publics. Dans le secteur lié aux travaux sous-marins un foreur doit posséder un brevet de plongée. Des notions de géologie et de géotechnique sont indispensables. Égoutier Il s agit d une autre appellation d agent d assainissement, agent de réseau d assainissement, agent de curage, agent de l'environnement, agent de salubrité, ouvrier d'entretien des réseaux d'assainissement, ouvrier d'assainissement. L'égoutier entretient et nettoie les canalisations d'assainissement et les ouvrages qui s'y rapportent (regards de branchements, siphons, etc.) sous la voirie et dans les stations de relèvement et de pompage. Il visite le réseau dans le but de détecter des anomalies (obstructions, débordements). Il assure l'entretien, la surveillance, le curage et le nettoyage du réseau d'évacuation des eaux usées ou pluviales (canalisations et regards). Il débouche les canalisations, à l aide d une pelle, d une raclette, d un godet ou d une hydrocureuse aspiratrice. Il peut colmater les fuites sur les conduites et si nécessaire effectuer les réparations courantes des ouvrages et des réseaux d'assainissement. Cet emploi est accessible avec un CAP ou BEP Électromécanique, CAP Plombier, CAP Agent d'assainissement et collecte des déchets liquides spéciaux. Constructeurs en voirie et réseaux divers Le constructeur en Voirie et Réseaux Divers (VRD) intervient pour des aménagements urbains ou de loisirs : voies piétonnes, voies cyclables, trottoirs, places, aires de jeux, terrains de sport, etc., et pour des réseaux enterrés : assainissement des voiries, acheminement d eau potable, pose de conduite de gaz, téléphone. Son activité principale consiste à réaliser la pose de différents types de réseaux puis de revêtement de sol, en participant à tout ou partie des tâches d'un chantier (signalisation, implantation, conduites d'engins, pose de bordures et de pavés, réalisation de petite maçonnerie, pose de réseaux divers, etc.) Le constructeur en Voirie et Réseaux Divers travaille au sein d'une entreprise de Travaux publics et sur des chantiers de différentes tailles, au grand air. Il doit aimer le travail en équipe et accepter de vivre selon le rythme du chantier, dans un environnement varié, en ville ou à la campagne. Cet emploi est accessible avec un CAP Constructeur de routes ou un BAC PRO Travaux Publics. Pilote de station d épuration Une station d'épuration compte quatre unités : exploitation, mécanique, électricité et laboratoire. L'unité exploitation constitue " l'œil " général de surveillance du fonctionnement de la station. Le premier rôle est tenu par le pilote, qui, à partir d'une console informatique, a une vue d'ensemble sur la station et peut intervenir à tout moment sur le système. Il est en relation avec un technicien sur le terrain qui vérifie que tout se passe bien et peut intervenir physiquement sur les machines, si nécessaire. Du CAP à bac + 2, en électromécanique (pour la maintenance), physique (pour l'instrumentation) (Source : les fiches métiers de l'onisep) 9

12 Formation initiale (sous statut scolaire) et Apprentissage Travaux Publics Niveaux Intitulé Établissement Ville V CAP Constructeur en canalisations des travaux publics LYCEE PROFESSIONNEL FERNAND GRAND-COURONNE CAP Constructeur en ouvrages d'art CAP Conducteur d engins travaux publics et carrières CAP Installateur sanitaire LEGER LYCEE LA CHATAIGNERAIE LE-MESNIL-ESNARD CFA MAURICE-PIERRE VALLETTE EVREUX CFA DE DIEPPE MARTIN-ÉGLISE CFA MONTIVILLIERS IV Bac pro Travaux publics LYCEE PROFESSIONNEL FERNAND GRAND-COURONNE LEGER Bac pro Technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre LP AUGUSTIN HEBERT LYCEE AUGUSTE PERRET LYCEE LE CORBUSIER ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY CFA LANFRY ROUEN III BTS Travaux publics LYCEE LE CORBUSIER ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY DUT Génie civil IUT II Licence pro sciences, technologie, santé bâtiment et construction spécialité conduite et gestion de projets BTP IUT I Master Recherche Sciences, technologies, santé mention physique, mécanique et sciences de l ingénieur spécialité bâtiment et travaux publics INSA ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY Diplôme d'ingénieur Spécialité génie civil (en convention avec l Université du Havre) INSA ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY 10

13 Formation continue Travaux Publics Niveaux Intitulé Établissement Ville Tél Sans niveau spécifique Conducteur d'engins de chantier - CACES VISEO BLANGY-SUR-BRESLE V Filière métiers du bâtiment second œuvre : installateur thermique, installateur sanitaire GRETA DE LA REGION HAVRAISE HARFLEUR Titre pro Conducteur de grue à tour IFTIM MONTIVILLIERS Titre pro Canalisateur AFPA ST-ETIENNE-DU ROUVRAY Titre pro Constructeur professionnel en voirie et réseaux ST-ETIENNE-DU ROUVRAY II Licence pro Sc, techno, santé, génie civil et construction spé management et conduite de travaux GRETA DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN Licence pro Bâtiment et construction spécialité conduite et gestion de projets BTP UNIVERSITÉ DU HAVRE Formation continue conventionnée par le Conseil Régional Niveaux Intitulé Établissement Ville Tél V Se qualifier dans une filière métiers du bâtiment gros œuvre et travaux publics AFPA ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY Titre professionnel Maçon, coffreur bancheur, constructeur VRD CAP Canalisateur GRETA ELBEUF ELBEUF Titre professionnel installateur en thermique et sanitaire AFPA ROUEN LE MADRILLET ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY FORJECNOR 2000 BLANGY-SUR-BRESLE CEFAP BOLBEC AFPA CAP Installateur sanitaire et installateur thermique GRETA DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN GRETA DE LA REGION HAVRAISE HARFLEUR

14 Formation initiale (sous statut scolaire) et Apprentissage - Chimie et environnement Niveaux Intitulé Établissement Ville V CAPA Travaux paysagers LP JEAN ROSTAND OFFRANVILLE MFR DES 2 RIVIERES ROUEN CFA HORTICOLE ET PAYSAGER CFA HORTICOLE DE SEINE-MARITIME FAUVILLE-EN-CAUX BPA Travaux des aménagements paysagers CFA HORTICOLE ET PAYSAGER CFA HORTICOLE DE SEINE-MARITIME FAUVILLE-EN-CAUX IV Bac pro Laboratoire contrôle qualité LYCEE AGRICOLE ET AGRO ALIMENTAIRE YVETOT Bac pro Procédés de la chimie, de l'eau et des papiers-cartons LYCEE FERNAND BUISSON ELBEUF LYCEE GALILEE FRANQUEVILLE-SAINT- PIERRE LYCEE PROFESSIONNEL ROBERT SCHUMAN Bac pro Industries de procédés (en 2 ans ou en 1 an) CFA DE L ESTUAIRE Bac pro Gestion des pollutions et protection de l'environnement LYCEE PROFESSIONNEL FERNAND LEGER GRAND-COURONNE Bac pro Gestion des milieux naturels et de la faune LYCEE HORTICOLE ET PAYSAGER Bac pro Aménagements paysagers LYCEE HORTICOLE ET PAYSAGER LP JEAN ROSTAND OFFRANVILLE CFA HORTICOLE ET PAYSAGER CFA HORTICOLE DE SEINE-MARITIME FAUVILLE-EN-CAUX BP Aménagements paysagers CFA HORTICOLE DE SEINE-MARITIME FAUVILLE-EN-CAUX Bac techno STL Spécialité biotechnologies LYCEE DU GOLF DIEPPE LYCEE SENGHOR EVREUX LYCEE GALILEE FRANQUEVILLE-SAINT- PIERRE LP VAL DE SEINE GRAND-QUEVILLY LYCEE FRANÇOISE DE GRACE LYCEE PRIVE GERMAINE COTY Bac techno STL Spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire LYCEE FERDINAND BUISSON ELBEUF LYCEE LEOPOLD SENGHOR LYCEE GALILEE FRANQUEVILLE-SAINT- PIERRE LYCEE ROBERT SCHUMAN Bac techno STAV Spécialité : aménagement et valorisation des espaces LYCEE AGRICOLE DE CHAMBRAY GOUVILLE LYCEE PR. HORTICOLE. ST JOSEPH MESNIERES-EN-BRAY 12

15 Niveaux Intitulé Établissement Ville IV Bac techno STI2D LYCEE PIERRE DE COUBERTIN BOLBEC Sciences et technologies de l industrie et du développement durable, spécialité énergies et environnement LYCEE PABLO NERUDA DIEPPE LYCEE PROFESSIONNEL MODESTE LEROY LYCEE GUY DE MAUPASSANT FECAMP LYCEE DELAMARE-DEBOUTTEVILLE FORGES-LES-EAUX LYCEE PROFESSIONNEL ROBERT SCHUMAN LYCEE PRIVE LA CHATAIGNERAIE LE-MESNIL-ESNARD LYCEE JEAN MOULIN LES ANDELYS LYCEE LES FONTENELLES LOUVIERS LYCEE JACQUES PREVERT PONT-AUDEMER LP RISLE-SEINE PONT-AUDEMER LYCEE BLAISE PASCAL ROUEN LYCEE LE CORBUSIER ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY LP MARCEL SEMBAT SOTTEVILLE-LES-ROUEN LYCEE GEORGES DUMEZIL VERNON LYCEE RAYMOND QUENEAU YVETOT III BTS Bioanalyses et contrôles LYCEE LEOPOLD SENGHOR LYCEE GALILEE FRANQUEVILLE-SAINT- PIERRE BTS Chimiste LP ROBERT.SCHUMAN BTSA Gestion et maîtrise de l eau BTSA Analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques LYCEE AGR DE CHAMBRAY ET CFAA DE L EURE CFAA DE SEINE-MARITIME ET LYCEE AGRICOLE ET AGROALIMENTAIRE GOUVILLE BTSA Gestion et protection de la nature MFR CAUQUEREAUMONT ST GEORGES SUR FONTAINE BTSA Aménagements paysagers CFA HORTICOLE ET PAYSAGER CFA HORTICOLE DE SEINE-MARITIME YVETOT MONT-SAINT-AIGNAN DUT Chimie option chimie IUT MONT-SAINT-AIGNAN DUT Génie biologique option analyses biologiques et biochimiques DUT Hygiène sécurité environnement 13

16 Niveaux Intitulé Établissement Ville II Licence générale Sciences, technologies, santé mention sciences de la vie, de la Terre et de l'environnement Parcours Ecologie et biologie des organismes UFR DES SCIENCES ET TECHNIQUES MONT-SAINT-AIGNAN Licence pro Aménagement du territoire et urbanisme spé : animateur technique de bassin versant URF LETTRES ET SCIENCES HUMAINES UNIVERSITE DU HAVRE I Licence pro sciences, techno, santé transformations industrielles spécialité rudologie, gestion et traitement des déchets Licence pro sciences, techno, santé sécurité des biens et des personnes, spécialité gestion des risques industriels et naturels Master 1 et 2 Recherche et Professionnel sciences de l environnement, spécialité Environnement, Sols, Eaux, Biodiversité (ESEB), 2 parcours : - Gestion Environnement Eaux (ESE) et - Gestion de la Biodiversité des Ecosystèmes terrestres (BIODIV) Master 1 et 2Recherche et Professionnel sciences, technologie, santé mention sciences des environnements continentaux et côtiers spécialités : - environnement, sols, eaux, biodiversité (Rouen uniquement) - risques environnementaux et industriels Master Pro Sciences humaines et sociales mention géographie, environnement et aménagement spécialité analyse territoriale en environnement et santé Master 2 Recherche sciences de l environnement, spécialité Environnement, Sols, Eaux, Biodiversité (ESEB) 2 parcours : - Dynamique des hydrosystèmes et - Géosystèmes dans les Environnements Continentaux (DYGEC) IUT UNIVERSITE UFR DES SCIENCES ET TECHNIQUES UFR DES SCIENCES HUMAINES UNIVERSITE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN MONT-SAINT-AIGNAN ROUEN 14

17 Formation continue Chimie et environnement Niveaux Intitulé Établissement Ville Tél Sans niveau spécifique Diagnostic immobilier Assainissement non collectif GEO-DIAGNOSTIC MONTIVILLIERS V CAPA Option Aménagement, entretien de l'espace rural CFPPA AGRICOLE YVETOT CAPA travaux paysagers CFPPA HORTICOLE DE LA SEINE MONT-ST MARITIME HORTITHEQUE AIGNAN IV Bac pro Industries de procédés CFA DE L ESTUAIRE III BTSA Aménagement paysager CFPPA HORTICOLE DE LA SEINE MARITIME HORTITHEQUE MONT-ST- AIGNAN II Licence pro Aménagement du territoire et urbanisme spécialité animateur technique de bassin versant UNIVERSITÉ Licence pro Transformation industrielle spécialisée rudologie, gestion et traitement des déchets I Master 1 et 2 Recherche et Professionnel Sciences de l environnement, spécialité Environnement, Sols, Eaux, Biodiversité (ESEB). 2 parcours : - Gestion Environnementale des Eaux (ESE) - Gestion de la Biodiversité des Ecosystèmes terrestres (BIODIV) Master 2 Recherche Sciences de l environnement, spécialité Environnement, Sols, Eaux, Biodiversité (ESEB). 2 parcours : - Dynamique des hydrosystèmes - Géosystèmes dans les Environnements Continentaux (DYGEC) Master Sciences, technologies, santé mention sciences des environnements continentaux et côtiers spécialité risques environnementaux et industriels Master Sciences, technologies, santé mention biosciences spécialité microbiologie UFR DES SCIENCES ET TECHNIQUES UFR DES SCIENCES ET TECHNIQUES UNIVERSITÉ DE ROUEN CENTRE DE FORMATION CONTINUE MONT-ST- AIGNAN Ingénieur diplômé de l'insa de Rouen spécialité chimie et procédés INSA ST-ET-DU- ROUVRAY MONT-ST- AIGNAN MT ST- AIGNAN

18 Formation continue conventionnée par le Conseil Régional Chimie et environnement Niveaux Intitulé Établissement Ville Tél V CAP Gestion des déchets et propreté urbaine GRETA DE ROUEN MONT-ST AIGNAN CAPA Option Aménagement, entretien de l'espace rural CFAA DE L'EURE LE NEUBOURG MFR BOIS-GUILLAUME CAPA travaux paysagers CFPPAHORTICOLE BEPA travaux paysagers FRMFREO BOIS-GUILLAUME IV Se qualifier pour un poste d assistant spécialisé sécurité qualité environnement CCI & CAUX MONTIVILLIERS CCI - SITE DE BOLBEC-LILLEBONNE LILLEBONNE BP Aménagements paysagers CFPPA HORTICOLE DE SEINE- FAUVILLE-EN MARITIME CAUX CFPPA HORTICOLE Bac PRO Hygiène et environnement GRETA DE ROUEN MONT-ST AIGNAN III BTSA Aménagement paysager CFPPA HORTICOLE DE SEINE- MARITIME FAUVILLE-EN- CAUX

19 Formation initiale (sous statut scolaire) et Apprentissage Sciences et technologies Niveaux Intitulé Établissement Ville V CAP Préparation et réalisation d'ouvrages électriques LP NOTRE-DAME ELBEUF LP HEBERT LYCEE AUGUSTE PERRET LYCEE LES FONTENELLES LOUVIERS LYCEE GEORGES BRASSENS NEUFCHATEL LP RISLE-SEINE PONT-AUDEMER LYCEE PROFESSIONNEL GRIEU ROUEN LYCEE PROFESSIONNEL PORTE DE VERNEUIL NORMANDIE CFA ANDRE VOISIN DIEPPE CFA MAURICE-PIERRE VALLETTE CFA LANFRY ROUEN IV Bac pro Electrotechnique énergie et équipements communicants, champ d application industriel Bac pro Electrotechnique énergie et équipements communicants, champ d application non précisé LP ROBERT SCHUMAN LP MARCEL SEMBAT LYCEE RAYMOND QUENEAU LP JOSEPH JACQUARD LYCEE PIERRE DE COUBERTIN LP EMULATION DIEPPOISE LP NOTRE-DAME LYCEE JEAN MOULIN LYCEE LES FONTENELLES LYCEE LA CHATAIGNERAIE LP RISLE-SEINE LP GRIEU LYCEE JEANNE D ARC CFA ICF CFA MAURICE-PIERRE VALLETTE SOTTEVILLE-LES-ROUEN YVETOT BARENTIN BOLBEC DIEPPE ELBEUF LES ANDELYS LOUVIERS LE-MESNIL-ESNARD PONT-AUDEMER ROUEN SAINTE-ADRESSE ELBEUF 17

20 Niveaux Intitulé Établissement Ville IV Bac pro Systèmes électroniques numériques LYCEE CLEMENT ADER BERNAY LYCEE PROFESSIONNEL MODESTE LEROY LYCEE PROFESSIONNEL JULES SIEGFRIED LYCEE PRIVE LA CHATAIGNERAIE LE-MESNIL-ESNARD LYCEE PROFESSIONNEL GRIEU ROUEN LYCEE PROFESSIONNEL MARCEL SEMBAT SOTTEVILLE-LES-ROUEN CFA ICF ELBEUF Bac pro Maintenance des équipements industriels LYCEE PROFESSIONNEL E. LABBE BARENTIN LYCEE PIERRE DE COUBERTIN BOLBEC LYCEE FERDINAND BUISSON ELBEUF LYCEE ANGUIER EU LYCEE PROFESSIONNEL MODESTE LEROY LYCEE PROFESSIONNEL DESCARTES FECAMP LYCEE DELAMARE-DEBOUTTEVILLE FORGES-LES-EAUX LP ROBERT SCHUMAN LYCEE PRIVE LA CHATAIGNERAIE LE-MESNIL-ESNARD LYCEE PROFESSIONNEL JEAN-BAPTISTE COLBERT LE-PETIT-QUEVILLY LYCEE LES FONTENELLES LOUVIERS LYCEE PROFESSIONNEL JEAN ROSTAND OFFRANVILLE LP RISLE-SEINE PONT-AUDEMER LYCEE PROFESSIONNEL GRIEU ROUEN LYCEE GEORGES DUMEZIL VERNON CFAI ELBEUF CFA DE L'INDUSTRIE DE L EURE CFA DE L'INDUSTRIE ROUEN-DIEPPE LE-MESNIL-ESNARD CFAI REGION HAVRAISE ANNEXE DU CFAI - REGION HAVRAISE NOTRE-DAME-DE- GRAVENCHON BP Installations et équipements électriques CFA MAURICE-PIERRE VALLETTE CFA MONTIVILLIERS CFA LANFRY ROUEN 18

21 Niveaux Intitulé Établissement Ville III BTS Electrotechnique LYCEE PABLO NERUDA DIEPPE LYCEE JEAN MOULIN LES-ANDELYS LYCEE PRIVE JEANNE D ARC SAINTE ADRESSE LP MARCEL SEMBAT SOTTEVILLE-LES- ROUEN CFA ANDRE VOISIN DIEPPE CFA MAURICE VALLETTE CFA JEANNE D ARC CFAI ROUEN DIEPPE LE-MESNIL-ESNARD BTS Systèmes électroniques LYCEE PROFESSIONNEL MODESTE LEROY LYCEE PROFESSIONNEL JULES SIEGFRIED LP MARCEL SEMBAT SOTTEVILLE-LES- ROUEN LYCEE PRIVE LA CHATAIGNERAIE LE-MESNIL-ESNARD BTS Maintenance industrielle LYCEE MODESTE LEROY LYCEE GUY DE MAUPASSANT LYCEE DELAMARE-DEBOUTTEVILLE FORGES-LES-EAUX CFA DE L'INDUSTRIE DE L'EURE FECAMP CFAI REGION HAVRAISE CFA LOUIS-NICOLAS ROBERT ROUEN BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques LYCEE PABLO NERUDA DIEPPE LYCEE FERDINAND BUISSON ELBEUF LYCEE ROBERT SCHUMAN LYCEE PRIVE LA CHATAIGNERAIE LE-MESNIL-ESNARD LYCEE GEORGES DUMEZIL VERNON CFA-ICF D'ELBEUF ELBEUF CFA DE L'INDUSTRIE DE L'EURE BTS Contrôle industriel et régulation automatique LYCEE FERDINAND BUISSON ELBEUF LYCEE ROBERT SCHUMAN DUT Génie mécanique et productique IUT DUT Mesures physiques EVREUX MONT-SAINT-AIGNAN DUT Génie électrique et informatique industrielle MONT-SAINT-AIGNAN 19

22 Niveaux Intitulé Établissement Ville II Licence générale Sciences, technologies, santé mention électronique, électrotechnique, automatique UFR DES SCIENCES ET TECHNIQUES ROUEN LE MADRILLET Licence pro Sciences, technologie, santé gestion de la production industrielle spécialité maintenance industrielle - sûreté des process IUT Licence pro Sciences, technologie, santé automatique et informatique industrielle spécialité supervision des installations industrielles Licence pro Sciences, technologie, santé gestion de la production industrielle spécialité métrologie IUT LYCEE MODESTE LEROY I Licence pro Sciences, technologie, santé gestion de la production industrielle spécialité animateur qualité sécurité environnement Master 1 et 2 R et Pro Sciences, techno, santé mention électronique, électrotechnique, ondes, automatique UFR DES SCIENCES ET TECHNIQUES normand spécialité : - sûreté de fonctionnement des systèmes industriels - systèmes énergétiques électriques Diplôme d'ingénieur Spécialité maîtrise des risques industriels INSA SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY Diplôme d'ingénieur Domaine électricité, système embarqué, tic réseaux, automatismes et robotique ESIGELEC SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY IUT 20

23 Formation continue Sciences et technologies Niveaux Intitulé Établissement Ville Tél Sans niveau spécifique Habilitations électriques GRETA DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN V Se qualifier dans une filière génie électrique GRETA DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN Titre pro Electricien d'équipement AFPA ST-ETIENNE-DU ROUVRAY CAP Préparation et réalisation d'ouvrages électriques CEFAP BOLBEC GRETA HARFLEUR MONT-SAINT-AIGNAN Titre pro électricien de maintenance des systèmes automatisés AFPA EVREUX BEP Métiers de l électrotechnique, enseignement spécialisé ERP JEAN L HERMINIER OISSEL BEP Métiers de l électrotechnique GRETA MONT-SAINT-AIGNAN EURE BEP Systèmes électroniques numériques GRETA DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN Titre pro électromécanicien de maintenance industrielle AFPA ST-ETIENNE-DU ROUVRAY Se qualifier dans une filière en production et maintenance CAP conduite de système industriel option 5 : production et transformation des métaux GRETA ELBEUF MONT-SAINT-AIGNAN

24 Niveaux Intitulé Établissement Ville Tél IV Se qualifier au métier d'électrotechnicien GRETA HARFLEUR Bac pro Electrotechnique, énergie, équipements communicants - industriel HARFLEUR MONT-SAINT-AIGNAN Bac pro Systèmes électroniques numériques spécialité télécommunications et réseaux MONT-SAINT-AIGNAN Bac pro maintenance des équipements industriels HARFLEUR ELBEUF BP Installations et équipements électriques MONT-SAINT-AIGNAN III BTS Electrotechnique CFA BTP M-P. VALETTE EVREUX CFA JEANNE D ARC CFAI DE LA METALLURGIE LE-MESNIL-ESNARD GRETA DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN BTS Contrôle industriel et régulation automatique GRETA D'ELBEUF ELBEUF BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques II Licence pro Gestion des risques environnement, santé, sécurité en entreprises et radioprotection UNIVERSITÉ - SERVICE FORMATION CONTINUE Licence pro Electricité et électronique spécialité domotique et immotique UNIVERSITÉ DE ROUEN CENTRE DE FORMATION CONTINUE Licence pro Automatique et informatique industriel spé supervision des installations industrielles UNIVERSITÉ DU HAVRE - SERVICE Licence pro Sécurité des biens et des personnes spé gestion des risques industriels et naturels FORMATION CONTINUE I MONT-SAINT-AIGNAN Master Sciences, technologie, santé mention informatique, génie de l'information et des systèmes, UNIVERSITÉ DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN spécialité génie électrique et informatique industrielle Master Sciences, technologie, santé mention sciences de l'environnement, spécialité sécurité des procédés industriels et maîtrise des risques Formation ingénieurs Domaine électricité, système embarqué, tic réseaux, automatismes et robotique CENTRE DE FORMATION CONTINUE ESIGELEC ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY

25 Formation continue conventionnée par le Conseil Régional Sciences et technologies Niveaux Intitulé Établissement Ville Tél V Se qualifier dans une filière génie électrique GRETA DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN Préparation et réalisation d ouvrages électriques CEFAP BOLBEC GRETA DE LA REGION HAVRAISE HARFLEUR Titre professionnel Electricien d équipement AFPA EVREUX Titre professionnel Se qualifier dans une filière en production et maintenance EVREUX V ET IV Se qualifier dans une filière : production pilotage maintenance GRETA DE ROUEN MONT-SAINT-AIGNAN IV Se qualifier en maintenance (BAC PRO) Se qualifier au métier d électrotechnicien GRETA DE LA REGION HAVRAISE HARFLEUR V IV III Se qualifier dans une filière industrie GRETA ELBEUF ELBEUF IV ET III Se qualifier dans une filière : techniciens et techniciens supérieurs en maintenance informatique industrielle. électricité. électrotechnique AFPA ROUEN ST-ETIENNE-DU- ROUVRAY III Se qualifier : technicien supérieur maintenance industrielle AFPA II Licence pro Divers domaines UNIVERSITÉ DU HAVRE - SERVICE FORMATION CONTINUE II et I Formation ingénieurs Production, qualité, méthodes, maintenance, logistique - 1ère 2ème 3ème année CESI MONT-SAINT-AIGNAN

26 Un événement organisé par : Un événement Cité des Métiers de Haute-Normandie La Cité des Métiers de Haute-Normandie La Cité des Métiers est un service public régional d'information et de conseil ouvert à tous, sur les métiers, la formation, l'emploi, l'évolution de la vie professionnelle et la création d'activité. L'accueil y est gratuit, anonyme, et sans rendez-vous. La Cité des Métiers propose des entretiens de conseil, un libre accès aux ressources informatiques et documentaires ainsi que des animations de découverte des métiers. Retrouvez toute la programmation sur le site En partenariat avec : Agence de l'eau Seine-Normandie Les Canalisateurs de France Communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe (La CREA) La FRTP Haute-Normandie (Fédération Régionale des Travaux Publics) Pôle emploi Haute-Normandie 24

27

28

2010-2011. Les formations initiales en maintenance et production en HauteNormandie

2010-2011. Les formations initiales en maintenance et production en HauteNormandie 2010-2011 Les formations initiales en maintenance et production en HauteNormandie Formations de niveau V CAP en maintenance Établissement Téléphone Ville Formation Lycée professionnel Colbert 02 35 72

Plus en détail

LA HAUTE-NORMANDIE, 1 ÈRE RÉGION POUR L ÉOLIEN EN MER

LA HAUTE-NORMANDIE, 1 ÈRE RÉGION POUR L ÉOLIEN EN MER HAUTE-NORMANDIE UNE RÉGION, DES ÉNERGIES LA HAUTE-NORMANDIE, 1 ÈRE RÉGION POUR L ÉOLIEN EN MER DES COMPÉTENCES NOUVELLES, DES MÉTIERS À VALORISER, DES FORMATIONS ACCESSIBLES À TOUS w w w. h a u t e n o

Plus en détail

L éolien en mer une priorité pour la Haute-Normandie

L éolien en mer une priorité pour la Haute-Normandie L éolien en mer une priorité pour la Haute-Normandie Assurée que la Haute-Normandie a un rôle de premier plan à jouer dans les énergies innovantes, notamment les énergies de source éolienne pour laquelle

Plus en détail

formations La journée des supérieures Mardi 26 Novembre 2013 9h30-19h30 Halle des expositions

formations La journée des supérieures Mardi 26 Novembre 2013 9h30-19h30 Halle des expositions Mardi 26 Novembre 2013 9h30-19h30 Halle des expositions Avenue du Maréchal Foch 27000 Evreux La journée des formations supérieures Un rendez-vous incontournable dans l Eure pour bien choisir son orientation

Plus en détail

JEUNES. Vous pouvez formuler 3 vœux au total, en complétant la fiche de vœux, après avoir consulté la liste des formations cijointe.

JEUNES. Vous pouvez formuler 3 vœux au total, en complétant la fiche de vœux, après avoir consulté la liste des formations cijointe. JEUNES INSCRITS DANS LES PÔLES ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DE LA MGI (PAA) OU AYANT UNE ANNÉE D INTERRUPTION DE SCOLARITÉ (récurrents) Vous souhaitez formuler des vœux d orientation en : - CAP 2 ans - BEP

Plus en détail

RECENSEMENT DES MARCHES DE FORMATION PROFESSIONNELLE NOTIFIES - ANNEE 2013

RECENSEMENT DES MARCHES DE FORMATION PROFESSIONNELLE NOTIFIES - ANNEE 2013 RECENSEMENT DES MARCHES DE PROFESSIONNELLE NOTIFIES - ANNEE 2013 N Marché Objet Organisme Code Postal Montant HT Date de notification 12C262FP SQ METIERS DU BATIMENT AFPA EVREUX 27033 126 571,20 02/01/13

Plus en détail

Passerelles entre les métiers de la branche et d'autres métiers pour optimiser la recherche de candidats

Passerelles entre les métiers de la branche et d'autres métiers pour optimiser la recherche de candidats Passerelles entre les métiers de la branche et d'autres métiers pour optimiser la recherche de candidats Document réalisé en collaboration ANPE MP et FORCEMAT Délégation sud ouest CARRIERES chef de carrière

Plus en détail

Haute-Normandie. Conservatoire National des Arts et Métiers OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE. www.cnam-haute-normandie.com

Haute-Normandie. Conservatoire National des Arts et Métiers OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE. www.cnam-haute-normandie.com Haute-Normandie Conservatoire National des Arts et Métiers 2014 2015 OFFRE DE FORMATION EN ALTERNANCE www.cnam-haute-normandie.com Le Conservatoire National des Arts et Métiers Le Conservatoire National

Plus en détail

Sommaire. Communiqué de presse p.2. Panorama du secteur p.3. Formations p.6. Les partenaires p.8. des métiers au masculin et au féminin

Sommaire. Communiqué de presse p.2. Panorama du secteur p.3. Formations p.6. Les partenaires p.8. des métiers au masculin et au féminin Sommaire Communiqué de presse p.2 Panorama du secteur p.3 Formations p.6 Les partenaires p.8 des métiers au masculin et au féminin 1 Communiqué de presse Le salon des métiers de l électricité & de l électronique

Plus en détail

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences Diversité des missions, relation client, autonomie Le technicien réseau assure la surveillance et les interventions sur le réseau ainsi que toutes les démarches de nature technique nécessitant une ouverture

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL Bureau d Etudes TEST INGENIERIE 14, rue Gambetta 77 400 THORIGNY Tél. : 01.60 07 07 07 www.testingenierie.fr

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT ANNEXE du PLU Gestion de l eau ASSAINISSEMENT 1. CONTEXTE La prise en compte de la loi sur l eau n 92-3 du 3 janvier 1992, modifiée en 1995, imposait d assurer la cohérence des démarches eau et urbanisme

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

À propos des services d eau et d assainissement

À propos des services d eau et d assainissement À propos des services d eau et d assainissement D où provient l eau que l on boit? Comment est-elle rendue potable? Comment sont traitées les eaux usées? Du prélèvement de l eau à son retour dans la rivière

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques de

Plus en détail

Autres bacs technologiques : STAV / STG

Autres bacs technologiques : STAV / STG Autres bacs technologiques : STAV / STG STAV Pour les élèves attirés par la biologie et l'écologie, l'agriculture et l'environnement, l'agroalimentaire Un module au choix parmi : production agricole transformation

Plus en détail

Licences professionnelles

Licences professionnelles Licences professionnelles habilitées pour l'année 2010/2011 - académies de Grenoble et de Lyon Proche du marché de l'emploi, elle concerne des champs professionnels très divers : métiers en émergence (multimédia,

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE 2014 2015 CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (AFPA, CCI, CMA, CNAM, DRAAF, GRETA et Universités) REGION ALSACE DIRECTION DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Service

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

MASTER IASIG. Les Egouts. Réseau d'assainissement. Année 2005 2006

MASTER IASIG. Les Egouts. Réseau d'assainissement. Année 2005 2006 MASTER IASIG 1 Les Egouts Réseau d'assainissement Année 2005 2006 2 Sommaire Introduction I- Les différents systèmes d'assainissement II- Les composants des réseaux III- Gestion et Entretien Conclusion

Plus en détail

Licences professionnelles

Licences professionnelles Licences professionnelles habilitées pour l'année 2011/2012 - académie de Lyon et de Grenoble Proche du marché de l'emploi, elle concerne des champs professionnels très divers : métiers en émergence (multimédia,

Plus en détail

D où vient l eau potable du Grand Lyon?

D où vient l eau potable du Grand Lyon? L eau du Grand Lyon L eau du Grand Lyon Notre agglomération bénéficie d une ressource en eau abondante et de qualité. C est une chance que beaucoup nous envient. En effet, il s agit d un bien précieux

Plus en détail

Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est :

Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est : 1 Bienvenue à Recycl eau, Le réseau d assainissement de Ressons le Long c est : POSTE DE REFOULEMENT RESEAU D ASSAINISSEMENT - 6150 mètres de tuyau gravitaire en grès - 1600 mètres de tuyau de refoulement

Plus en détail

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité Intervenants Communes : Mr ou Mme le Maire de la commune Communauté de communes: Mr le Président : M. DURET Chargée de mission : Mme BEAL Entreprises

Plus en détail

Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005

Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005 Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005 Arrêté du ministre de l'équipement et du transport n 210-05 du 13 hija 1425 (24 janvier 2005) modifiant et complétant le tableau annexé au décret n 2-94-223

Plus en détail

CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE L INDUSTRIE DES ÉNERGIES BASSE-NORMANDIE

CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE L INDUSTRIE DES ÉNERGIES BASSE-NORMANDIE CAMPUS DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE L INDUSTRIE DES ÉNERGIES BASSE-NORMANDIE Localisation Cherbourg et Nord-Cotentin Secteurs d activité Énergies (nucléaire, maritime), Énergies marines renouvelables

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide)

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Sommaire Communiqué : le raccordement au réseau public d

Plus en détail

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax Le 11 octobre 2013 à St Paul les Dax PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le vendredi 11 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017)

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) LOT INTITULE DU PARCOURS DEPARTEMENT PLACES /AN TYPE DE CERTIFICATION TYPE DE CERTIFICATION INTITULE CERTIFICATION

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE. (Lycées publics et privés SC - CFA)

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE. (Lycées publics et privés SC - CFA) année 2014 2015 CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE FORMATION INITIALE (Lycées publics et privés SC - CFA) REGION ALSACE DIRECTION DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Service Etudes et Prospective

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Métiers de l'agro-équipement

Métiers de l'agro-équipement 2.16 [2 ème trimestre 2015] Métiers de l'agro-équipement Sommaire 1. CAP (Certificat d'aptitude Professionnelle) 2. Diplôme de conducteur d'engins de travaux publics et génie rural 3. BPA (Brevet Professionnel

Plus en détail

Les formations initiales dans le champ de l environnement

Les formations initiales dans le champ de l environnement Les formations initiales dans le champ de l environnement L offre de formation en environnement et les effectifs inscrits en 1 en région Centre Les formations initiales professionnelles environnementales

Plus en détail

Le circuit de l eau domestique

Le circuit de l eau domestique 7 Le circuit de l eau domestique L approvisionnement en eau, autrefois et aujourd hui On pourra utiliser les ressources documentaires du CDI ou celles d internet 1. Réalisation de dossiers documentaires

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels Appellations Adjoint / Adjointe au responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie Ingénieur / Ingénieure en traitement des déchets industriels Chargé / Chargée de l'hygiène et de la sécurité du

Plus en détail

Ce livret est réalisé dans le cadre du projet Anticiper les opportunités d emploi pour les femmes au sein de l économie verte et verdissante,

Ce livret est réalisé dans le cadre du projet Anticiper les opportunités d emploi pour les femmes au sein de l économie verte et verdissante, Ce livret est réalisé dans le cadre du projet Anticiper les opportunités d emploi pour les femmes au sein de l économie verte et verdissante, dédié à une meilleure connaissance de l emploi dans l économie

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

I1603 - Maintenance d'engins de chantier, levage, manutention et de machines agricoles

I1603 - Maintenance d'engins de chantier, levage, manutention et de machines agricoles Appellations (Métiers courants) Mécanicien / Mécanicienne d'entretien et de maintenance d'engins de chantier et de travaux publics Définition Mécanicien / Mécanicienne de machines agricoles Effectue les

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous allez construire ou améliorer un habitat : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre terrain

Plus en détail

ORIENTATION POST 3EME Informations aux familles. Rentrée 2014

ORIENTATION POST 3EME Informations aux familles. Rentrée 2014 ORIENTATION POST 3EME Informations aux familles Rentrée 2014 Le calendrier de l orientation L outil de dialogue entre les familles et le Collège : La fiche dialogue Au 2 ème trimestre Demandes/Intentions

Plus en détail

Jeudi de la connaissance. Le Secteur de l Eau. Juillet 2008

Jeudi de la connaissance. Le Secteur de l Eau. Juillet 2008 Jeudi de la connaissance Le Secteur de l Eau Juillet 2008 Sommaire Le secteur de l eau La chaîne de valeur de l eau / les métiers de l eau L organisation du secteur Les flux financiers Les principaux acteurs

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE, VOIR LYONNAISE DES EAUX PROVENCE AUTREMENT

DÉVELOPPEMENT DURABLE, VOIR LYONNAISE DES EAUX PROVENCE AUTREMENT LYONNAISE DES EAUX PROVENCE SDEI SEERC EAUX DE PROVENCE SERAMM SGAD Bâtiment A le Crossroad 270 rue Pierre Duhem BP 20008 13791 AIX EN PROVENCE Cedex 3 www.lyonnaise des eaux.com/provence COMMUNIQUÉ DE

Plus en détail

Les formations agroalimentaires dans la Loire

Les formations agroalimentaires dans la Loire Les formations agroalimentaires dans la Loire INFOS PRATIQUES FORMATIONS CENTRES DE FORMATION petit mémorendum des métiers d avenir édition 2010 production, fabrication, conditionnement, maintenance, vente,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 La SEVESC assure les services de l eau et de l assainissement de collectivités des départements

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide.

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide. Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES Guide d entretien Aillevans - Athesans Etroitefontaine - Autrey Le Vay - Beveuge - Bonnal

Plus en détail

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle Appellations Chargé / Chargée de la sous-traitance en maintenance industrielle Ingénieur / Ingénieure de maintenance en énergie Chef de service d'entretien et de maintenance industrielle Ingénieur / Ingénieure

Plus en détail

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle Appellations Chargé / Chargée de la sous-traitance en maintenance industrielle Ingénieur / Ingénieure de support technique maintenance industrielle Chef de service d'entretien et de maintenance industrielle

Plus en détail

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il?

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? SPANC & SIGREDA Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? Au préalable Le SIGREDA Le SIGREDA Syndicat Intercommunal de la Gresse, du Drac et de leurs Affluents

Plus en détail

Les métiers de l agroalimentaire : bac et études supérieures

Les métiers de l agroalimentaire : bac et études supérieures 2.152 Les métiers de l agroalimentaire : bac et études supérieures Complément régional au dossier Actuel CIDJ n 2.152 «Les métiers de l agroalimentaire : bac et études supérieures» Actuel Basse-Normandie

Plus en détail

Formations diplômantes ou qualifiantes sur le territoire de Fougères Septembre 2014

Formations diplômantes ou qualifiantes sur le territoire de Fougères Septembre 2014 s diplômantes ou qualifiantes sur le territoire de Septembre 2014 Il existe, sur le territoire de Communauté une offre diversifiée de formation initiale et continue touchant les suivants : Agriculture,

Plus en détail

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.)

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) PROGRAMME DE LA REUNION Objectifs de cette étude Moyens mis en œuvre Programme Coûts Et

Plus en détail

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008 11111 Employé de ménage à domicile 42079 11112 Intervenant à domicile 43437 44019 44026 44028 11113 Intervenant auprès d'enfants 44030 44041 44042 44051 11122 Agent de service de collectivité 42069 42093

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER Mars 2011 GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER 2/10 SOMMAIRE I. PRÉAMBULE...3 II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT ET COMPOSITION

Plus en détail

Cours :HYDROGEOCHIMIE, EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT LIQUIDE

Cours :HYDROGEOCHIMIE, EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT LIQUIDE Cours :HYDROGEOCHIMIE, EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT LIQUIDE STU 6 -MODULE OPTIONNEL 4 (MOP4 2014-2015 ) Chapitre I- Introduction à l'alimentation en eau potable (AEP) Chapitre II- Evaluation des besoins

Plus en détail

LISTE DES DIPLOMES DONNANT ACCES AUX METIERS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ET PREPARES PAR LES CFA DE HAUTE GARONNE

LISTE DES DIPLOMES DONNANT ACCES AUX METIERS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ET PREPARES PAR LES CFA DE HAUTE GARONNE Administratif BTS Assistant 186, route de 3 CFA Campus IGS manager Grenade 31700 Blagnac 0 61 71 18 91 Bac pro en 3 Gestion 4 Agent administratif ans administration 31700 Blagnac 0 62 74 73 72 BTS Master

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Maintenance mécanique industrielle

Maintenance mécanique industrielle Appellations Agent / Agente de rénovation et de maintenance d'équipement industriel Mécanicien / Mécanicienne d'entretien industriel Agent / Agente de rénovation et maintenance mécanique de machines industrielles

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION DU RÉSEAU DES GRETA

OFFRE DE FORMATION DU RÉSEAU DES GRETA OFFRE DE FORMATION DU RÉSEAU DES GRETA Le site web du réseau : http://greta.ac-rouen.fr DAFPIC-DAFCO de Rouen Offre de Formation Réseau des Greta FÉVRIER 2010 P. 1/12 DAFPIC-DAFCO de Rouen Offre de Formation

Plus en détail

APRES LE BAC S 2012-20133

APRES LE BAC S 2012-20133 APRES LE BAC S 2012-20133 2012-2013 Après le Bac ES acquérir une qualification professionnelle validée par un diplôme professionnel Quelle que soit la durée des études envisagées ne pas interrompre ses

Plus en détail

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL SIEGE SOCIAL Hamdallaye, Commune de Ratoma BP : 6070 Conakry (Guinée) Tél : +224 62 99 99 19 E-mail: info@centralfirm-btp.com Site web: www.centralfirm-btp.com www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Pôle emploi et les emplois de la croissance verte

Pôle emploi et les emplois de la croissance verte de la croissance SOMMAIRE Le passage à une économie ne reposera pas uniquement sur des spécialistes de l environnement. Pour devenir acteur du développement durable, il est possible d exercer une activité

Plus en détail

Dossier de presse 19 mai 2011. Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre

Dossier de presse 19 mai 2011. Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre Dossier de presse 19 mai 2011 Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre Sommaire Zoom sur l événement page 3 Les chiffres clés page 4 Une rivière libérée

Plus en détail

RECENSEMENT DES MARCHES DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES NOTIFIES - ANNEE 2012 N MARCHE REFERENCE OBJET ORGANISME ATTRIBUTAIRE MONTANT HT NOTIFICATION

RECENSEMENT DES MARCHES DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES NOTIFIES - ANNEE 2012 N MARCHE REFERENCE OBJET ORGANISME ATTRIBUTAIRE MONTANT HT NOTIFICATION RECENSEMENT DES MARCHES DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES NOTIFIES - ANNEE 2012 N MARCHE REFERENCE OBJET ORGANISME ATTRIBUTAIRE MONTANT HT NOTIFICATION 11C269FP PREPARER SA QUALIFICATION MULTI FILIERES NIV

Plus en détail

Enseigner la santé et la sécurité au travail

Enseigner la santé et la sécurité au travail Enseigner la santé et la sécurité au travail Évolution des formations aux habilitations associées aux différents diplômes Conséquences de l évolution de la nouvelle règlementation (NF C 18-510, UTE C 18-550).

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

SPANC OPERATION DE REHABILITATION DES FILIERES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EN DOMAINE PRIVE

SPANC OPERATION DE REHABILITATION DES FILIERES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EN DOMAINE PRIVE Avec la participation financière de l Agence de l Eau Seine Normandie et le Conseil Général 77 Document TEST Ingénierie OPERATION DE REHABILITATION DES FILIERES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EN DOMAINE

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

Observatoire. des parcours scolaires. Taux de pression dans les filières sélectives. Sommaire. Publications de l Observatoire. 1.

Observatoire. des parcours scolaires. Taux de pression dans les filières sélectives. Sommaire. Publications de l Observatoire. 1. Observatoire des parcours scolaires Juin 2013 Sommaire Publications de l Observatoire Taux de pression en BTS p. 03 Taux de pression en BTS en apprentissage p. 05 Taux de pression en DUT p. 06 Taux de

Plus en détail

Les métiers de la chimie

Les métiers de la chimie Complément régional au dossier Actuel CIDJ n 2.851 2.851 Actuel Basse-Normandie Juin 2014 Sommaire Formation initiale à Equeurdreville-Hainneville (50). Formation initiale 1 Enseignement secondaire...

Plus en détail

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25.

Hôtel d Agglomération SPANC 19 rue Georges Braque CS 70854 76085 LE HAVRE Cedex Tél : 02.35.22.25.23 Port : 07.86.10.32.80 Fax : 02.35.22.25. FICHE DECLARATIVE Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif dont la charge brute de pollution organique est inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 Demande d avis

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

VAE TITRES ET DIPLOMES DE L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE

VAE TITRES ET DIPLOMES DE L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE VAE TITRES ET DIPLOMES DE L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE Les titres et diplômes accessibles par cette voie englobent les familles de métiers des huit secteurs professionnels suivants : Productions agricoles Équipement

Plus en détail

Voie professionnelle technologique générale Formations et diplômes de l annuaire... Enseignement supérieur... Fiche mode d emploi...

Voie professionnelle technologique générale Formations et diplômes de l annuaire... Enseignement supérieur... Fiche mode d emploi... ANNUAIRE Lycées, MFR CFA Rentrée 2014 I II Sommaire Voie professionnelle technologique générale Formations et diplômes de l annuaire.................. Enseignement supérieur..................................

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

LE CONTRAT DE GESTION GLOBALE DE L'EAU

LE CONTRAT DE GESTION GLOBALE DE L'EAU D O S S IE R S P É C IA L LE CONTRAT GESTION GLOBALE L'EAU Le Syndicat Intercommunal du Bassin Versant de la Varenne est porteur d'un double contrat : le Contrat Global de Référence et le Contrat d'objectifs

Plus en détail

Bienvenue dans la Génération C

Bienvenue dans la Génération C Bienvenue dans la Génération C La chimie c est le monde d aujourd hui, mobile, connecté, ouvert mais aussi celui de demain, plus vert, plus beau et plus performant! L industrie chimique, c est un monde

Plus en détail

CAP BEP. CAP Agent de prévention et sécurité GRETA BELFORT 03.84.21.81.66. CAP Boucher CARREFOUR 0800.08.09.10. CAP Boulanger CARREFOUR 0800.08.09.

CAP BEP. CAP Agent de prévention et sécurité GRETA BELFORT 03.84.21.81.66. CAP Boucher CARREFOUR 0800.08.09.10. CAP Boulanger CARREFOUR 0800.08.09. mise à jour du 05/07/04 FORMATIONS EN ALTERNANCE A LA RENTREE 2004 dans la région proche (liste non exhaustive: consulter également les brochures régionales ONISEP, le guide de l apprentissage en Franche-Comté

Plus en détail

LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DE LA ZONE D ACTIVITE PEDAGOGIQUE DE LA RIVE DROITE

LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DE LA ZONE D ACTIVITE PEDAGOGIQUE DE LA RIVE DROITE LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DE LA ZONE D ACTIVITE PEDAGOGIQUE DE LA RIVE DROITE LES NIVEAUX DE FORMATION LES BAC PRO LES CAP CAP Maintenance et Hygiène des Locaux (MHL) Lycée Flora Tristan Lycée des

Plus en détail

Les Métiers de l environnement et de l écologie

Les Métiers de l environnement et de l écologie L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement

Plus en détail

Chiffres de l emploi en Alsace :

Chiffres de l emploi en Alsace : METIERS DU BOIS Vous aimez la perspective de : - travailler le bois - utiliser de nombreux outils - exercer un métier manuel -contribuer à la performance énergétique d un bâtiment Alors ce métier est peut-être

Plus en détail

LES FORMATIONS SUPERIEURES DE BOURG-EN-BRESSE ET DE L AIN

LES FORMATIONS SUPERIEURES DE BOURG-EN-BRESSE ET DE L AIN LES FORMATIONS SUPERIEURES DE BOURG-EN-BRESSE ET DE L AIN Classement par secteurs d activité ASSURANCE-BANQUE-IMMOBILIER 2 DROIT-NOTARIAT 2 CLASSE PREPARATOIRES 2 TOURISME-HOTELLERIE 2 SCIENCE HUMAINES

Plus en détail

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 23

Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion. n 23 n Novembre 0 Sélection de locaux d entreprise en Seine-Maritime proposée par Seine-Maritime Expansion Sommaire p. Carte des secteurs p./5 Locaux d activités p. Entrepôts p.7 Bureaux p.8 Centres locatifs

Plus en détail

Un secteur professionnel, une diversité de métiers

Un secteur professionnel, une diversité de métiers Axe 1 Le contexte professionnel Thème 1.1 Un secteur professionnel, une diversité de métiers Chapitre 1 Un secteur professionnel, une diversité de métiers Compétences 1.1.1 Repérer les différents métiers

Plus en détail

Apprentissage: métiers ou filières Canton du lieu d'exercice. Diplôme préparé Stand contact

Apprentissage: métiers ou filières Canton du lieu d'exercice. Diplôme préparé Stand contact ACHETEUR (h/f) LE TRAIT (76) BAC+5 accessible BAC+3 CCI AGENT ENT. ESPACES VERTS GISORS AGENT ENT. ESPACES VERTS (x2) DAMVILLE AGENT ENTRETIEN ESPACES VERTS SAINT ANDRE de l'eure AMBULANCIER CORMEILLES

Plus en détail

Milieux aquatiques, eau et assainissement

Milieux aquatiques, eau et assainissement A 2 PRESERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES Milieux aquatiques, eau et assainissement La qualité de l eau potable distribuée est satisfaisante, en dépit des pollutions de la nappe qui imposent

Plus en détail

Plan bois-énergie et développement local haut-normand. Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie :

Plan bois-énergie et développement local haut-normand. Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie : Plan bois-énergie et développement local haut-normand Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie : Quels enjeux et perspectives pour la Haute Normandie? Biomasse Normandie Biomasse

Plus en détail

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines.

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines. Zone A CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est à protéger en raison de la valeur agricole des terrains ou de la richesse du sol ou du soussol. Elle comprend les secteurs : Ac correspondant à une zone où les

Plus en détail