No 389 (Février 2014) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "No 389 (Février 2014) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D"

Transcription

1 Lettre électronique éditée par l'association franco-suédoise pour la Recherche (AFSR) en collaboration avec le Service de Coopération et d'action Culturelle près l'ambassade de France en Suède. Vous pouvez la recevoir par courrier électronique en communiquant votre adresse électronique à l'afsr No 389 (Février 2014) SOMMAIRE * ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D * ENERGIE * ENVIRONNEMENT, CLIMAT * MEDECINE, SANTE * TELECOMMUNICATIONS (TIC) * TRANSPORTS * BREVES * PUBLICATIONS * AUTRES LIENS ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D * Echec de la communalisation du système scolaire. L objectif de la réforme (en 1991) était d effectiviser et d améliorer la qualité de l école. La décentralisation vers les communes, les proviseurs et les enseignants n a pas donné les résultats escomptés. Cf. Rapport de Leif LEWIN (SOU 2014:5) rapporteur désigné par le Gouvernement remis au ministre Jan BJOERKLUND. (Source : Utbildningsdept 10/02 ) * Enquête PISA et système suédois. Le 18/02, le ministre Jan BJOERKLUND a reçu un exemplaire du rapport de l OCDE "PISA 2012: Resources, policies and practices in Sweden". Le rapport résume les conclusions concernant les pays ayant les meilleurs résultats de l enquête PISA (Source : Utbildningsdept 17/02 ) * Ordre et discipline à l école. Metta FJELKNER (ex-présidente du syndicat national des enseignants) pense que la sécurité et le calme dans les classes sont des éléments déterminants à l école. Le Gouvernement l a donc chargée de faire une étude et des propositions pour améliorer l atmosphère dans les classes afin que les élèves puissent se concentrer sur leurs études. (Source : Utbildningsdept 25/02 ) ENERGIE * Utilisation plus efficace de l énergie. Pour atteindre les objectifs d efficacité énergétique de l UE (à savoir 20% en 2020), le

2 Gouvernement propose, entre autres, les mesures suivantes : - un inventaire obligatoire pour les grandes entreprises, tous les quatre ans. Cet inventaire devra contenir des propositions pour économiser l énergie et optimiser son utilisation, - la mesure individuelle dans les nouvelles constructions ou appartements rénovés en ce qui concerne les températures (froid / chaud / eau du robinet) lorsqu il semble rentable d installer un compteur pour visualiser l utilisation d énergie au niveau de l appartement. Mise en application prévue en juin (Source : Näringsdept 6/02 ) * Réseaux de chauffage urbain. Le Gouvernement propose que les nouveaux acteurs présents sur le marché aient le droit de se connecter sur les réseaux de chauffage urbain existants. En même temps, il veut attendre avant de proposer une modification possible des tarifs. (Source : Näringsdept 13/02 ) * WORLD BIOENERGY 2014 (3-5/06, ELMIA, Jönköping, Suède) ENVIRONNEMENT, CLIMAT * Production écologique et consommation. Le Conseil scientifique de recherche FORMAS (agriculture, sciences agronomiques et aménagement du territoire) a lancé un appel d offres portant sur des projets importants pour toute la chaîne alimentaire dans l industrie de la production primaire jusqu à l amélioration des produits -. Les projets peuvent volontiers être transdisciplinaires. - Dotation annuelle, pendant quatre ans : 12 millions SEK ( ). - Dossiers à déposer au plus tard le 18 mars Source : FORMAS < > * Poids de la neige. L Agence suédoise du logement et de la construction (Boverket) et celle de la météo (SMHI) ont décidé de peser la neige reposant sur le sol, ici et là, en Suède. L objectif est de pouvoir prévenir à temps les propriétaires afin d éviter que le toit ne s effondre. (Source : Svt 5/02 ) MEDECINE, SANTE * Renouvellement des cellules nerveuses dans le cerveau adulte. Une étude réalisée par l Université d Uppsala (UU) et l Institut Karolinska (KI) montre que de nouvelles cellules nerveuses peuvent se former, une ou plusieurs fois, dans le striatum (ou neostriatum, ou corps striés), même à l âge adulte. Ces cellules servent pour l apprentissage et le contrôle des mouvements. (Source : Upsala Nya Tidning ; SvD 21/02)

3 TELECOMMUNICATIONS (TIC) * Services téléphoniques. L entreprise suédoise Ericsson a signé un accord portant sur les services téléphoniques avec le plus grand opérateur de téléphones portables du Nigéria et de l Afrique de l Ouest, MTN Nigeria, pendant 5 ans. (Source : NyT / TT 19/02) TRANSPORTS, SECURITE ROUTIERE * Véhicules grande capacité. Selon un groupe de travail de l Académie royale des sciences de l ingénieur (IVA), les organisations actives dans l agriculture et la sylviculture (Skogs- & jordbruket) peuvent diminuer leur utilisation d énergie de 20% d ici (Source : NyT 11/02 ) * Casque de bicyclette. Selon les observations de l Institut suédois des transports (VTI, Statens väg- & transportforskningsinstitut), le pourcentage d utilisateurs dans les groupes spécifiques < Enfants et Adultes > n a pas diminué. Le nombre de cyclistes portant un casque a même augmenté en 2013, et est évalué à 36%, soit 3% de plus que l année précédente. Cependant, la plupart des cyclistes continue de circuler sans en porter. (Source : VTI 26/02 ) BREVES * Nouveaux immigrants et intégration en Suède. Le Gouvernement a soumis une proposition de loi par laquelle un nouvel immigrant ne pourra pas refuser sauf raison valable le travail proposé dans un domaine acceptable. En cas de refus, il/elle pourra perdre ses droits à toute indemnisation visant à faciliter son installation. (Source : Arbetsmarknadsdept 4/02 ) * Réforme structurelle du Conseil des ministres nordiques. A l initiative de la ministre suédoise Ewa BJOERLING, les Gouvernements des pays nordiques se sont mis d accord sur une déclaration relative à la coopération future au sein du Conseil des Ministres (Nordiska Ministerrådet). Le Conseil, qui a 40 ans, doit se moderniser : les activités seront maintenant plus politiques et plus visibles. (Source : Utrikesdept 7/02 ) * Comment cacher le code CVV au dos des cartes bancaires? La Police conseille de mettre du scotch, du tipp-ex ou même de gratter les trois chiffres du code CVV (The Card Verification Value) au dos de la carte bancaire afin de décourager les imposteurs. (Source : NyT 11/02) * Nouveau centre scientifique pour enfants avec focalisation sur le cerveau créateur.

4 Peindre avec les yeux et composer de la musique par la pensée : ces thèmes seront actuels dans le nouveau centre scientifique qui devrait ouvrir au Musée Technique (Tekniska museet) en 2015 à Stockholm. (Source : NyT 18/02 ) * International Press Centre. PUBLICATIONS * Fondation MISTRA Magazine publié pour les 20 ans de la Fondation MISTRA * Secrétariat à la Recherche polaire (revue Polarnytt) (Nr 2, février 2014) * La version suédoise du magazine EXTRAKT (ex-miljöforskning) de FORMAS est disponible sur ou Nr 9 = Nr et la version anglaise SUSTAINABILITY est disponible sur * La lettre de l Agence de l Education supérieure (Universitetskanslersämbetet) Numéro du 12 février (en suédois) ou C43 Numéro du 20 février (en suédois) Numéro du 26 février (en suédois)

5 * La lettre électronique résumant la Recherche en Suède (forskning.se) est disponible sur (numéro du 13/02 sur le thème de l Ethique dans la Recherche) (numéro du 27/02,avec entre autres un article sur la santé psychique des jeunes) * Pour vous abonner à la version anglaise du Bulletin Electronique etech France, il suffit de s inscrire sur etech France is the English version of the biweekly newsletter BE France. Subscriptions are free of charge. (Source : ADIT) AUTRES LIENS - Ecole Royale polytechnique, KTH (Stockholm) - KI (Stockholm) - CTH (Göteborg) - MISTRA (Fondation pour la recherche environnementale stratégique) Lettre électronique disponible sur - SSF (Fondation pour la recherche stratégique) - STINT (Fondation pour l'internationalisation de la recherche) Retrouver les archives... Merci de bien vouloir mentionner vos sources si vous réutilisez ces brèves.

6 AFSR Grev Turegatan 14 (1,5tr) SE Stockholm

No 390. (Mars 2014) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D

No 390. (Mars 2014) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D Lettre électronique éditée par l'association franco-suédoise pour la Recherche (AFSR) en collaboration avec le Service de Coopération et d'action Culturelle près l'ambassade de France en Suède. Vous pouvez

Plus en détail

No 386 (Octobre 2013) ANNEE TECHNOLOGIQUE 2013

No 386 (Octobre 2013) ANNEE TECHNOLOGIQUE 2013 Lettre électronique éditée par l'association franco-suédoise pour la Recherche (AFSR) en collaboration avec le Service de Coopération et d'action Culturelle près l'ambassade de France en Suède. Vous pouvez

Plus en détail

Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments. 12/06/2014 - Version V2

Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments. 12/06/2014 - Version V2 Directive de la CEDEAO pour l efficacité énergétique dans les bâtiments 12/06/2014 - Version V2 1. Contexte... 2 2. Objectif de la directive de la CEDEAO relative à l efficacité énergétique dans les bâtiments...

Plus en détail

Contribution climat-énergie

Contribution climat-énergie Contribution climat-énergie La comprendre, c'est l'adopter Pourquoi a-t-elle un rôle essentiel dans la protection du climat? En quoi êtes vous concerné? Est-ce une Contrainte ou une opportunité? 6 pages

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

GESTION DE CRISE. Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014

GESTION DE CRISE. Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014 GESTION DE CRISE Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014 AUTORITES COMPETENTES Le maire sur le territoire de sa commune Le préfet lorsque l'événement dépasse les capacités de la

Plus en détail

Le VÉLO Á L ÉCOLE. Conseils et documentation à l usage des enseignantes et enseignants. Équipe E.P.S 34. Inspection académique de l HERAULT

Le VÉLO Á L ÉCOLE. Conseils et documentation à l usage des enseignantes et enseignants. Équipe E.P.S 34. Inspection académique de l HERAULT Le VÉLO Á L ÉCOLE Conseils et documentation à l usage des enseignantes et enseignants Équipe E.P.S 34 Inspection académique de l HERAULT Annexe 1 Procédures obligatoires BICYCLETTE SUR ROUTE ET SUR CHEMINS

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES

LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES Contexte : Il est important de pouvoir justifier la visite professionnelle au point de vue pédagogique. Il existe de nombreuses transversalités entre la visite dans

Plus en détail

TO DO BOX. Le déménagement autrement.

TO DO BOX. Le déménagement autrement. TO DO BOX. Le déménagement autrement. ACTEUR DE VOS PROJET DE MOBILITÉ DEPUIS PLUS DE 65 ANS. Contactez votre conseiller en mobilité Fini les tracas, la TODOBOX est là! Vous ne déménagerez plus comme avant.

Plus en détail

ITP: 309 GLOBAL Changement Climatique Atténuation et Adaptation

ITP: 309 GLOBAL Changement Climatique Atténuation et Adaptation www.sida.se/itp GLOBAL PROGRAMME INTERNATIONAL DE FORMATION AVANCEE ITP: 309 GLOBAL Changement Climatique Atténuation et Adaptation Afrique de l Ouest Séminaire introductif à Ouagadougou au Burkina Faso:

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

L individualisation des frais de chauffage

L individualisation des frais de chauffage L habitat collectif COMPRENDRE L individualisation des frais de chauffage Répartir les frais en fonction des consommations des logements Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction Répartir

Plus en détail

Prise de position du CCRE sur la proposition de directive relative à l efficacité énergétique

Prise de position du CCRE sur la proposition de directive relative à l efficacité énergétique COUNCIL OF EUROPEAN MUNICIPALITIES AND REGIONS CONSEIL DES COMMUNES ET REGIONS D EUROPE Inscrit au registre des représentants d intérêts de la Commission européenne. Numéro d inscription : 81142561702-61

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Bilan bureau des ressources pédagogiques DGESCO A3-2

Bilan bureau des ressources pédagogiques DGESCO A3-2 Bilan bureau des ressources pédagogiques DGESCO A3-2 Réunion IANTES Lille 11 et 12 janvier 2011 1 ) Catalogue des ressources numériques payantes et chèque ressources Discours de Luc Chatel 25/11/2010 sur

Plus en détail

Ecole KAPLAN International College à Auckland

Ecole KAPLAN International College à Auckland Ecole KAPLAN International College à Auckland Proposée par Frogs-in-NZ pour les adultes à partir de 16 ans Kaplan Aspect possède une expérience de plus de 35 ans dans le domaine des cours de langue à l

Plus en détail

PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs

PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs Efficiency matters. Bienvenue à la réunion d information PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs Lausanne, 5 avril 2012 Parrainage: Financé par:

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

Né(e) le : Nom : Prénom : Date de naissance : Adresse : Téléphone domicile : Profession : Téléphone travail :

Né(e) le : Nom : Prénom : Date de naissance : Adresse : Téléphone domicile : Profession : Téléphone travail : Page 1/1 FICHE D INSCRIPTION ELEVE Nom : Né(e) le : Prénom : à : REPRESENTANT LEGAL Nom : Prénom : Date de naissance : Adresse : Téléphone domicile : Profession : Téléphone travail : Nom de jeune fille

Plus en détail

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor Les tableaux suivants fournissent des informations relatives aux affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor. Les affectations indiquées sont en plus de celles présentées dans le Budget supplémentaire

Plus en détail

PRIME ÉNERGIE A4 COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE

PRIME ÉNERGIE A4 COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE PRIME ÉNERGIE A4 COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Décision du 11 décembre 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme d exécution relatif à l octroi d aides financières en

Plus en détail

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents?

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? Ateliers 2011 Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? ENERGIE ET TERRITOIRES : VERS DES RESEAUX INTELLIGENTS? Atelier Promotion 2011 - IHEDATE CONTEXTE : Dérèglements climatiques et énergie

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION

RÉUNION D INFORMATION RÉUNION D INFORMATION LES CERTIFICATS D'ECONOMIE D'ENERGIE : UNE AIDE POUR FAIRE BAISSER LES COÛTS DES PROJETS DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE 25 septembre 2012 Financement de travaux d économies d énergie par

Plus en détail

Les principaux programmes de l Union Européenne

Les principaux programmes de l Union Européenne Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Les principaux programmes de l Union Européenne Pr. MERZOUKI Mohammed Point focal de la Cellule Technique d Appui à la Recherche Faculté des Sciences Dhar El Mahraz-Fès

Plus en détail

DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE ET INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES

DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE ET INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES AT DE VAUD DIFFERENTES UTILISATIONS DE L ENERGIE SOLAIRE INTEGRATION DES CAPTEURS SOLAIRES Yves Roulet - Ingénieur Environnement 31 MAI 2005 Yves Roulet 1 AT DE VAUD L avenir énergétique passe par la diversification

Plus en détail

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Eunice PEDRO FANOU Chef Service Informatique Juillet 2012 1 Plan Contexte Quels types d informations Où en sommes nous? Difficultés

Plus en détail

Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand

Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand par Brigitte Lavoie, diplomée en TPHE Valéry Simard, diplomée en PCHO Manon Tardif, professeure en Horticulture Institut de Technologie Agro-Alimentaire,

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN SYSTÈME DE SUIVI DES PROJETS D INTÉGRATION DES TIC FORMULAIRE DIRECTION RÉGIONALE DE COLLECTE DE DONNÉES

MISE EN PLACE D UN SYSTÈME DE SUIVI DES PROJETS D INTÉGRATION DES TIC FORMULAIRE DIRECTION RÉGIONALE DE COLLECTE DE DONNÉES MISE EN PLACE D UN SYSTÈME DE SUIVI DES PROJETS D INTÉGRATION DES TIC FORMULAIRE DIRECTION RÉGIONALE DE COLLECTE DE DONNÉES Nom de la région (direction régionale) : Nom du directeur régional : Adresse

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2010. Programme 315. «Programme exceptionnel d investissement public»

Nomenclature d exécution 2010. Programme 315. «Programme exceptionnel d investissement public» Nomenclature d exécution 2010 315 «exceptionnel d investissement public» Mission ministérielle : PR «Plan de relance de l économie» Ministère : 12 «Services du Premier ministre» (Version du 31/12/2010

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup SOLAIRE BALLERUP (Danemark) Utiliser l énergie solaire thermique avec un système de stockage de chaleur classique à accumulation et à régulation sur une longue période est une des alternatives les plus

Plus en détail

Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée UMR CNRS 5113

Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée UMR CNRS 5113 Jean-Marie Harribey CESE 3 avril 2013 Version révisée 7 novembre 2013 Le financement de la transition écologique Jean-Marie Harribey http://harribey.u-bordeaux4.fr http://alternatives-economiques/blogs/harribey.fr

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Le comité de quartier Saint Pierre d Amiens se veut être un comité de quartier proche des citoyens. Le comité de quartier Saint Pierre d Amiens est assuré de l importance

Plus en détail

DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum

DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum DIAP ORT Villiers-le-Bel Robert Blum Comment utiliser Diap ORT? Deux entrées possibles Par le bouton «Diap ORT» : vous accédez à la 1ère page de la présentation de l établissement. Par les boutons thématiques

Plus en détail

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine.

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine. RESTAURANT SCOLAIRE D HABERE LULLIN REGLEMENT INTERIEUR Article préliminaire La cantine scolaire n a pas de caractère obligatoire et a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions possibles d hygiène

Plus en détail

Rapport Thermographique

Rapport Thermographique Rapport Thermographique Client: Adresse: Date des thermographies: /12/2010 Opérateur de thermographie: Franck DELLA TORRE Temperature extérieure: 0 C Temperature intérieure:.5 C Différence de T entre exter

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 2014-2015 (exemplaire école)

REGLEMENT INTERIEUR 2014-2015 (exemplaire école) REGLEMENT INTERIEUR 2014-2015 (exemplaire école) L école Saint Vincent est une école privée catholique, soumise à une autorité congréganiste «Les filles de la charité». Elle est sous contrat d association

Plus en détail

L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement.

L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement. L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement. 1 Présentation de la société. La SEM Habitat du Pays Châtelleraudais. Bailleur social -1747 logements

Plus en détail

1-2 octobre 2014. Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans

1-2 octobre 2014. Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans 1-2 octobre 2014 Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans Les assistants en France Environ 4500 assistants de langue en France cette année, 256 à Grenoble. 15 langues enseignées. 50 pays représentés.

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MEDIATHEQUE MUNICIPALE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MEDIATHEQUE MUNICIPALE REGLEMENT INTERIEUR DE LA MEDIATHEQUE MUNICIPALE ARRETE N 2008/02/ Le Maire de Portet-sur-Garonne, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales principalement les articles L 2211-1 à L 2213-19 relatifs

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Guide des accompagnateurs bénévoles en cyclisme sur route

Guide des accompagnateurs bénévoles en cyclisme sur route Guide des accompagnateurs bénévoles en cyclisme sur route Présentation La a sécurité des enfants dans les activités physiques et sportives nécessite parfois la présence de nombreux adultes. C est particulièrement

Plus en détail

DES TABLETTES TACTILES DANS LES LYCÉES

DES TABLETTES TACTILES DANS LES LYCÉES LA RÉUNION, TERRE D AVENIR PLAN ORDINATEUR PORTABLE POP DES TABLETTES TACTILES DANS LES LYCÉES DOSSIER DE PRESSE 05 MAI 2014 POINT D ÉTAPE AU LYCÉE DE BRAS FUSIL 1 Sommaire LE DISPOSITIF D ÉGALITÉ DES

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de Perfectionnement Caroline GRéGOIRE Outils, grille d observation Tr@me scrl Objectifs Au travers d échanges et de situations pratiques Approfondir

Plus en détail

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 6 (Septembre 2006)

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 6 (Septembre 2006) COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION Bulletin d information N 6 (Septembre 2006) Nous espérons que vous n avez pas trop souffert le mois dernier durant lequel vous avez été

Plus en détail

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes 15 Novembre 2013 Franck Lavagna franck.lavagna@orange.com Directeur des relations avec les Collectivités Locales José-Pedro Machado josepedro.machado@orange.com

Plus en détail

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous La Géothermie arrive à Bagneux En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous Le réseau de chaleur géothermique arrive à Bagneux La ville de Bagneux a fait le choix de

Plus en détail

FPP 5 rue de Vienne 75008 PARIS www.propiscines.fr COLLEGE : «VENTE AUX CONSOMMATEURS»

FPP 5 rue de Vienne 75008 PARIS www.propiscines.fr COLLEGE : «VENTE AUX CONSOMMATEURS» FPP 5 rue de Vienne 75008 PARIS www.propiscines.fr COLLEGE : «VENTE AUX CONSOMMATEURS» Document à remplir soigneusement et à retourner à la FPP accompagné des pièces suivantes : Un extrait K bis de votre

Plus en détail

Les services en ligne

Les services en ligne X Les services en ligne (ressources partagées, cahier de texte numérique, messagerie, forum, blog ) Extrait de l étude «Le développement des usages des TICE dans l enseignement secondaire», 2005-2008 SDTICE

Plus en détail

Optimiser sa veille avec les flux RSS. A. Marois :: Bibliothèque Michel Serres :: Octobre 2010

Optimiser sa veille avec les flux RSS. A. Marois :: Bibliothèque Michel Serres :: Octobre 2010 Optimiser sa veille avec les flux RSS A. Marois :: Bibliothèque Michel Serres :: Octobre 2010 La veille informationnelle : concepts, place des flux RSS Ce que sont les flux RSS TD n 1 : manipulations de

Plus en détail

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide Solar eating System Factsheet (SSF) - Dossier guide Les Factsheets (feuille de données) publiés sur la page Internet de SPF résument les résultats des tests des systèmes solaires pour la production d eau

Plus en détail

Édition juin 2013. vos Droits en matière d accès à l électricité

Édition juin 2013. vos Droits en matière d accès à l électricité Édition juin 2013 vos Droits en matière d accès à l électricité page 04 J ai une difficulté passagère et ne peux payer ma facture d électricité à la date indiquée. vos Droits en matière d accès à l électricité

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles

Rapport annuel sur la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles Rapport annuel sur la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles 2010-2011 2010-2011 Sa Majesté la Reine du chef du, représentée par le président du Conseil du Trésor,

Plus en détail

Réseau des bibliothèques REGLEMENT INTERIEUR

Réseau des bibliothèques REGLEMENT INTERIEUR Communauté de communes du Pays du Coquelicot Réseau des bibliothèques REGLEMENT INTERIEUR Dispositions générales : Article 1- Le réseau des bibliothèques du Pays du Coquelicot est un service public reconnu

Plus en détail

Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété

Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété DOSSIER DE PRESSE Chiffres de l immobilier au Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété Sommaire P 2 et 3 Chiffres de l immobilier

Plus en détail

SAUTER novapro. Gestion des bâtiments : ouverte, souple et à haut rendement énergétique.

SAUTER novapro. Gestion des bâtiments : ouverte, souple et à haut rendement énergétique. SAUTER Gestion des bâtiments : ouverte, souple et à haut rendement énergétique. Commande Visualisation Réaction Analyse Communication Alarmes/ Audits Là où vous est garantie la compatibilité ascendante

Plus en détail

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf.

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf. Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine ASSOCIATION INVESTIR EN ZONE FRANC Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement,

Plus en détail

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text AMERICAN SCHOOL OF PARIS Extension Program 2014-15 Founded 1946 Text 1 Inscriptions et règlements doivent se faire en ligne via notre site internet. Votre choix d activité établi (pour le secondaire uniquement).

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Le standard de construction MINERGIE

Le standard de construction MINERGIE Le standard de construction MINERGIE INFO POUR LES PROFESSIONELS DU BÂTIMENT MINERGIE : les standards Les plafonds de la consommation d énergie Facteur de pondération énergétique Fraction utiles Solutions

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES La réforme européenne sur les prélèvements (Règlement SEPA, pour Single Euro Payments Area) entre en vigueur dans quelques mois (1er août 2014). Ce nouveau système de

Plus en détail

ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH

ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH COMMUNE DE PONTCHATEAU REGLEMENT INTERIEUR DES RESTAURANTS SCOLAIRES MUNICIPAUX ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH Le présent règlement, adopté par

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

Plan d action d Équiterre 2015

Plan d action d Équiterre 2015 Plan d action d Équiterre 2015 (présenté au Conseil d administration le 25 novembre 2014) (adopté le 15 janvier 2015) Version du 25 novembre 2014 LA MISSION L énoncé de mission d une organisation définit

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE EN TOITURE. MICHEL PARÉ ASSOCIATION DES MAÎTRES COUVREURS DU QUÉBEC. INTRODUCTION COMMENT L INDUSTRIE DE LA TOITURE PEUT-ELLE CONTRIBUER À RÉDUIRE l IMPACT ÉCOLOGIQUE QUE GÉNÈRE

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE»

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» > PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L INDICE DE LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE POSITIVE 2014 UNE INITIATIVE DE DÉROULÉ DE LA CONFÉRENCE

Plus en détail

MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines

MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines Massimiliano Capezzali 1, Gaëtan Cherix 2, 1 Energy Center, Ecole Polytechnique Fédérale de

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER DOSSIER D INSCRIPTION MAROC. Du 24 au 28 février 2014

MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER DOSSIER D INSCRIPTION MAROC. Du 24 au 28 février 2014 1 MISSION DE PROSPECTION MAROC, CASABLANCA ET TANGER Du 24 au 28 février 2014 DOSSIER D INSCRIPTION MAROC 2 Chiffres clés Capitale : Rabat Taux de croissance : 3,5 % (2012), 5,1 % (2013) Superficie : 710

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

Institut international du développement durable Le mieux-vivre durable pour tous commence à la maison

Institut international du développement durable Le mieux-vivre durable pour tous commence à la maison Institut international du développement durable Le mieux-vivre durable pour tous commence à la maison Coup d oeil Bref Sans but lucratif; institut de recherche en politiques. 1 105 tonnes d équivalents

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE (C.N.T.P.P) Présentée

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des politiques de formation et d éducation Bureau des formations de l enseignement supérieur

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Actions. Proposer des produits issus du commerce équitable

Actions. Proposer des produits issus du commerce équitable Restauration Hébergement Actions Faire appel aux entreprises d économie sociale (insertion), promouvoir des démarches d entreprises responsables Promouvoir les entreprises locales et les entreprises Proposer

Plus en détail

LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE

LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE Entre décembre 2014 et fin mars 2015, les diplômés 2012 ont été invités à répondre à une enquête d'insertion professionnelle

Plus en détail

COMMUNE DE DAMPRICHARD DOSSIER D'INSCRIPTION PÉRISCOLAIRE 2015/2016. REPRÉSENTANTS LÉGAUX DE(S) l ENFANT(S) :

COMMUNE DE DAMPRICHARD DOSSIER D'INSCRIPTION PÉRISCOLAIRE 2015/2016. REPRÉSENTANTS LÉGAUX DE(S) l ENFANT(S) : COMMUNE DE DAMPRICHARD DOSSIER D'INSCRIPTION PÉRISCOLAIRE 2015/2016 Date de réception du dossier le :.. A retourner en mairie avant le 20 août 2015 Demande d inscription à partir du pour l enfant (s) :

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2015 Être bien informés pour ÉCONOMISER L ÉNERGIE Vous

Plus en détail

La comptabilité énergétique

La comptabilité énergétique La comptabilité énergétique Un outil de suivi des consommations des bâtiments Nicolo Morgante Responsable énergie CHR Soignies Sommaire Comptabilité énergétique: qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Pourquoi?

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE en 2 ème, 3 ème ou 4 ème année. Tout dossier incomplet ou reçu au-delà du 26 mai 2015 ne sera pas évalué.

DOSSIER DE CANDIDATURE en 2 ème, 3 ème ou 4 ème année. Tout dossier incomplet ou reçu au-delà du 26 mai 2015 ne sera pas évalué. DOSSIER DE CANDIDATURE en 2 ème, 3 ème ou 4 ème année Une attention particulière sera portée à la qualité et la clarté de votre dossier. Merci de le remplir, de le rédiger avec soin et de nous transmettre

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES (FASA) UNIVERSITE DE DSCHANG-CAMEROUN ETAT DE LA REFORME DES PROGRAMMES LMD

FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES (FASA) UNIVERSITE DE DSCHANG-CAMEROUN ETAT DE LA REFORME DES PROGRAMMES LMD FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES (FASA) UNIVERSITE DE DSCHANG-CAMEROUN ETAT DE LA REFORME DES PROGRAMMES LMD Pr. Manjeli Yacouba Doyen de la FASA PLAN 1. LA FASA EN QUELQUES LIGNES 2. LA FASA

Plus en détail

Édition Juillet 2014. vos DROITS en matière d accès à l électricité

Édition Juillet 2014. vos DROITS en matière d accès à l électricité Édition Juillet 2014 vos DROITS en matière d accès à l électricité page 04 J ai une difficulté passagère et ne peux payer ma facture d électricité à la date indiquée. vos DROITS en matière d accès à l

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 04/03/2014 16:06 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé MASTER : MASTER Master recherche et professionnel Sciences de la

Plus en détail

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Martina KOST Ingénieur Conseil B4E 64 boulevard Pasteur,

Plus en détail

Objectifs du concours. Qui peut participer? Critères d évaluation. réduction de l empreinte carbone, etc.

Objectifs du concours. Qui peut participer? Critères d évaluation. réduction de l empreinte carbone, etc. Objectifs du concours Impliquer et sensibiliser les jeunes générations dans une démarche citoyenne : consommer durable, réduire ses déchets, économiser les ressources naturelles et adopter des bonnes pratiques

Plus en détail