Communs de Placement de l Epargne salariale (FCPE) (27 & 28 mars 2012)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communs de Placement de l Epargne salariale (FCPE) (27 & 28 mars 2012)"

Transcription

1 Assemblée Conseils de Surveillance (CS) Fonds Communs de Placement de l Epargne salariale (FCPE) (27 & 28 mars 2012) Groupe SAFRAN Conformément à la législation, les salariés du groupe SAFRAN disposent d un ensemble de fonds où ils peuvent, sous certaines conditions, placer leur épargne issus de leur salaire (y compris leur intéressement et leur participation) Il existe 6 fonds dont la logique de placement varie du plus sécurisé (fond «TRESO») au plus risqué (fond «INVESTISSEMENT») La gestion et donc le choix placements (qui reste collectif) ont été confiés à la banque NATIXIS (filiale INTEREPARGNE) pour 5 6 fonds La CGT, qui a fait valoir qu un Institut paritaire était préférable à une banque privée, à eu gain de cause pour le 6ème fond («ETHIQUE et SOLIDAIRE») qui a été confié à INTEREXPANSION Pour chacun fonds, les salariés exercent un droit de contrôle par le biais d un Conseil de Surveillance, où siègent représentants de salariés élus, le gestionnaire et la Direction SAFRAN La CGT est présente dans 4 6 fonds Néanmoins, les possibilités d influer sur le choix placements, restent limitées, dans la mesure où l activité du gestionnaire est cadrée par la loi, et par le règlement propre à chaque fond, institué au moment de sa création, et qui confère une forte délégation au gestionnaire Le 27 mars, l ensemble CS FCPE ont été réunis par NATIXIS pour la présentation annuelle comptes (et la soumission au vote fonds gérés par NATXIS) Le 28 mars, c était au tour d INTER-EXPANSION Les FCPE dans la tourmente de la crise : On le sait, la CGT n a pas la fibre boursicoteuse ou spéculatrice Elle s efforce de faire prévaloir une autre logique de placement garantissant certes l épargne salariés, mais non spéculative ni à «court-terme», conforme à une vocation syndicale Or, s il est un fait que cette vision a eu du mal à être partagé jusqu'à aujourd hui, la réalité de la crise économique et financière oblige à remettre les compteurs à l heure D une part, les salariés ont fait, en grand nombre, migrer leur épargne vers les fonds les moins risqués (TRESO) constitués d obligations d entreprise à taux sécurisé, même si, dans le même temps, un nombre important d entre eux, ont jugé bon, en effectuant placement sur le fond INVESTISSEMENT, de récupérer l abondement que leur garantissait la Direction SAFRAN On peut imaginer, qu une fois récupéré l abondement et écoulé la période de blocage, ils migreront, de nouveau, vers fonds plus sécurisés Quelle analyse de la crise? D autre part, pour un gestionnaire fonds, il est indispensable de pouvoir disposer d une analyse de la situation économique Or, celle du gestionnaire NATIXIS est soumise à rude épreuve En effet, selon l analyse que l on fait causes profon de la crise, du rôle joué par les marchés financiers, et moyens d en sortir, la logique de placement peut varier du tout au tout

2 Pour NATIXIS, les causes de la crise résident dans la «crise dettes souveraines» et «finances publiques» Par voie de conséquence, tout ce qui va dans le sens de la réduction dettes publiques, et donc de la réduction dépenses publiques, va dans le bon sens De plus, vis-à-vis banques se trouvant en difficulté par rapport à leur ratio financier, notamment celle qui prêtent aux Etats, le rôle de la Banque Centrale Européenne qui rachète titres de prêts hasardeux consentis aux Etats, va dans le bon sens Pour le gestionnaire, les conditions d une sortie de crise sont donc réunies Pour la CGT, l analyse est toute autre Les causes profon et la crise résident dans le basculement effectué depuis années de la rémunération du travail vers la rémunération du capital La sortie de crise passe par le basculement inverse Quant aux banques, seules mesures contraignantes les obligeant à cesser toutes pratiques spéculative et à financer le développement par l emploi et l élimination du chômage permettront de sortir de la crise, Pour cela, il y a besoin d un changement du rôle et de la mission de la Banque Centrale Européenne Pour la CGT, les dispositions actuelles et le rôle marchés financiers créent les conditions d un enfoncement dans la crise De ce débat contradictoire qui traversent les CS FCPE, résultent choix de placement différents, plus sécurisés pour les uns et attentifs à l utilisation fonds par les Entreprises, plus hasardeuses et spéculatives pour les autres Les FCPE sont constitués, selon leur nature, d un «MIX» d action, d obligation et d avoir monétaire Les FCPE géré par NATIXIS n a aucune obligation d Etat, alors qu INTER- EXPANSION n a pas d obligation d état GREC La gestion de fonds a donné a donné lieu aux votes sur l approbation comptes pour chaque fond La CGT s est abstenue, pour tous les fonds sauf «TRESO» où son vote a été positif A propos fonds PERCO : Dans le cadre dispositions légales dites PERCO, tout un ensemble de fonds a été créé tiné à recevoir les versements d épargne visant à constituer une retraite individuelle par capitalisation La CGT tient à exprimer sa plus grande réserve à l égard de ces dispositifs qui s inscrivent dans une véritable politique de torpillage du système de retraite par répartition Elle regrette que les autres syndicats aient jugé moins en partie) Autrement dit, seule une bon, lors de la négociation sur le dispositif démarche volontaire permet aux salariés de ne PERCO au niveau groupe, qui a donné lieu à pas verser sur un fonds de type PERCO, à un accord (non signé par la CGT), de prévoir condition de respecter la date limite que l affectation avoirs en participation ATTENTION : Contrairement aux autres fonds, salariés s effectue par défaut sur le PERCO (au les versements sur le PERCO sont irréversibles Au moment votes sur les comptes, la CGT a fait une déclaration jointe aux PV réunions (voir ci-joint) Pour toutes remarques, vous pouvez vous adresser à vos élus CGT : G Montuelle (Corbeil), JJ Erhel (Corbeil), C Leminter (Corbeil), JC Daniel (Vernon), A Janvier (Villaroche) Assemblée actionnaires du 31 mai : Le 22 mai, l ensemble Conseils de surveillance Fonds Communs de Placement et d Epargne gérés par NATIXIS ont été réunis une 2 ème fois, avec pour ordre du jour les délibérations soumises au vote de l Assemblée actionnaires du Groupe SAFRAN du 31 mai, dans la mesure où ces fond possèdent actions SAFRAN Nous en rendons compte par ailleurs

3

4 DECLARATION CGT à l Assemblée CONSEILS DE SURVEILLANCE FCPE «NATIXIS» (27/3/2012) : Vote sur les rapports de gestion «La CGT rappelle le rôle qu elle s assigne dans les Conseils de Surveillance Fonds Communs de Placement et d Epargne : Garantir, dans la gestion fonds, la préservation sommes placées à l origine par chaque salarié, Veiller à ce qu une épargne puisse se constituer sans qu elle s effectue de manière usurière au détriment salariés Entreprises où sont placés les fonds, Assurer une dimension éthique et sociale dans les critères de gestion fonds et ce pour tous les fonds Tout d abord, la CGT demande avec insistance que pour chaque FCPE un PV intégral soit établi et que ce soit ce document qui soit le vecteur informations véhiculées par son Assemblée de Conseil de Surveillance Bien entendu, le PV comporte les déclarations faites en séance Concernant les Rapports de Gestion sur lesquels il nous est demandé de nous prononcer, la CGT entend exprimer ce qui suit : D une part, le Groupe SAFRAN connait actuellement un large mouvement de protestation contre la politique salariale menée par la Direction Pour la CGT, les choses ne s opposent pas La compression salaires dans la plupart entreprises en France et au-delà, qu accompagne SAFRAN, est le principal facteur générateur de crise économique Au lieu de rémunérer le travail à sa juste valeur, les grands groupes mobilisent les profits sur opérations de rentabilité financière qui entravent toute perspective de croissance et donc de sortie de crise A défaut d un changement radical sur cette question, toute tentative d échafauder plans de sortie de crise est vouée à l échec Une décision que pourraient et devraient prendre notre Assemblée serait d intervenir à la prochaine Assemblée Actionnaires pour faire entendre ce message D autre part, la CGT conteste l analyse concernant le bien fondé politiques menées actuellement au sein de la zone EURO consistant à comprimer les dépenses publiques au nom de la réduction déficits publics Cette thèse conduit à politiques d austérité dont les salariés, particulièrement ceux qui sont au bas de l échelle pâtissent fortement Les plans dits «d aide à la Grèce» constituent, en réalité, un plan d étranglement social et démocratique A l inverse, la CGT considère que les salariés n ont pas à avoir peur d une réorientation de la fiscalité qui pourrait consister à taxer les plus-values tirées placements financiers au même niveau que les revenus du travail Elle permettrait d assurer un financement public et solidaire de la protection sociale (santé, retraite, dépendance, ) On voit apparaître pour la première fois, le rôle du PERCO, accompagné d opérations séductions La CGT se déclare totalement opposée à cette opération qui consiste à démanteler le système de retraite par répartition, pour lui substituer une autre basée sur placements qui ne peuvent qu être plus ou moins hasardeux Si l Assemblée ne peut, à elle seule, changer la loi, elle peut exiger que, par défaut, aucun placement n aille alimenter ce fond C est ce que fait la CGT Enfin, la CGT continue de déplorer que le gestionnaire NATIXIS n aide pas à faire la clarté sur : 1) Les politiques sociales Entreprises et Groupes Industriels et Financiers où sont placés les fonds, 2) La distinction entre «investissement» et «placement à simple finalité financière», 3) La nécessaire distance à avoir à l égard cabinets de notation 4) La pratique de placement spéculatif (achat à la baisse, vente à la hausse), Nous affirmions, il y a un an, qu une sous-estimation, dans la gestion fonds, de la dimension sociale, environnementale et éthique, dans la marche Entreprises, ainsi que la pratique de placement spéculatif, peuvent avoir conséquences graves : Elles peuvent entraver la capacité d anticipation sur les situations de crise, Elles induisent une gestion fonds à prédominance financière, au détriment de s besoins auxquels doivent répondre les Entreprises, Elles sont génératrices de dérèglements économiques graves et de crise Nous confirmons cette position et regrettons qu elle ne soit pas réellement prise en compte pour l établissement critères de gestion fonds Nous maintenant notre demande d une action corrective dans ce sens, ainsi que de l utilisation du droit à intervention dans les Assemblées d Actionnaires pour expressions dans ce sens

5 Ceci étant, la CGT ne conteste pas la rigueur de la gestion comptable fonds En conséquence de quoi, pour le vote sur les rapports annuels fonds, la CGT s abstiendra pour l ensemble fonds, hors le FCPE «Tréso» où la CGT votera les comptes» Une déclaration analogue a été faite lors de la réunion du fonds ETHIQUE & SOLIDAIRE géré par INTER-EXPANSION

Négociations Annuelles Obligatoires 2007-2008 DOSSIER EPARGNE SALARIALE

Négociations Annuelles Obligatoires 2007-2008 DOSSIER EPARGNE SALARIALE Négociations Annuelles Obligatoires 2007-2008 DOSSIER EPARGNE SALARIALE RAPPEL DE LA SITUATION DES RETRAITES page 1 à 3 REFORMULATION 2008 page 4 REUNION DU 29 JANVIER 2008 page 5 EPILOGUE page 5 NAO_Sna.Unsa

Plus en détail

Paris, le 14 décembre 2011 2/2

Paris, le 14 décembre 2011 2/2 Paris, le 14 décembre 2011 2/2 8 ème édition du Baromètre de l abondement et des versements dans les plans d épargne salariale : les salariés conservent leur confiance dans l épargne salariale Natixis

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL Nom du Document : EPARGNE SALARIALE Page : 1/7 EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE FRANCE ACTIVE 2 FRANCE ACTIVE Association créée en 1988 Fondateurs Fondation de France Caisse des dépôts et consignations Crédit Coopératif

Plus en détail

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Ingénierie Sociale Sommaire 1. Ingénierie Sociale 2. Qu est-ce que l épargne salariale? PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Les fonds solidaires La Gestion ISR 3. Les Indemnités de Fin de Carrière (IFC)

Plus en détail

27 novembre 2012. Natixis Interépargne

27 novembre 2012. Natixis Interépargne 10 ème édition du baromètre de l'abondement et des versements dans les plans d'épargne salariale PEE et PERCO Analyse des versements des premiers semestres 2007 à 2012 Natixis Interépargne Un échantillon

Plus en détail

pour la Retraite Collectif (PERCO)

pour la Retraite Collectif (PERCO) Plan d Epargne d pour la Retraite Collectif (PERCO) 1 Le PERCO Introduction : les enjeux de l épargne salariale Des régimes obligatoires menacés Le PERCO : Une réponse aux enjeux futurs Le PERCO : Une

Plus en détail

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO RETRAITE Prévoyance santé épargne Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO Prendre toute la dimension de votre entreprise Parce que le bien-être de votre entreprise

Plus en détail

Entretiens Louis le Grand. 26 et 27 octobre 2006

Entretiens Louis le Grand. 26 et 27 octobre 2006 1 Entretiens Louis le Grand 26 et 27 octobre 2006 2 Étude de cas BNP Paribas Fahila Amrouche Lydia Koessler 3 La banque d un monde qui change 4 Le développement de l épargne salariale chez BNP Paribas

Plus en détail

Crise de la zone Euro :

Crise de la zone Euro : Crise de la zone Euro : Il est urgent de changer d Europe ; Il est urgent de desserrer l étau des marchés financiers Les économistes atterrés atterrés@gmail.com. Décembre 2010 www.atterres.org La zone

Plus en détail

REGLEMENT DE DEONTOLOGIE SPECIFIQUE AUX SOCIETES DE GESTION D OPCVM D EPARGNE SALARIALE (FCPE ET SICAVAS)

REGLEMENT DE DEONTOLOGIE SPECIFIQUE AUX SOCIETES DE GESTION D OPCVM D EPARGNE SALARIALE (FCPE ET SICAVAS) REGLEMENT DE DEONTOLOGIE SPECIFIQUE AUX SOCIETES DE GESTION D OPCVM D EPARGNE SALARIALE (FCPE ET SICAVAS) Page 1 PREAMBULE Le présent Règlement de Déontologie spécifique aux sociétés de gestion d OPCVM

Plus en détail

Base de données. économiques. et sociales. vigilance, exigences. et conquêtes. élus et mandatés. guide pratique

Base de données. économiques. et sociales. vigilance, exigences. et conquêtes. élus et mandatés. guide pratique Base de données économiques et sociales vigilance, exigences et conquêtes guide pratique élus et mandatés L article 8 de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 a introduit un nouveau dispositif

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération Epargne salariale : système d épargne associant un cadre collectif défini au niveau de l entreprise et une initiative individuelle du salarié ; Système de l épargne salariale constitué de plusieurs dispositifs

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

1er forum gestion de l épargne longue. BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprise

1er forum gestion de l épargne longue. BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprise 1er forum gestion de l épargne longue BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprise «Quelle stratégie individuelle de placement à long terme» Patrick LAMY Template I 4/12/2012 I 3 Déterminer son besoin d épargne

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Le PERCO Intégral Un nouveau mode de gestion dans le PERCO France Télécom

Le PERCO Intégral Un nouveau mode de gestion dans le PERCO France Télécom Le PERCO Intégral Un nouveau mode de gestion dans le PERCO France Télécom France Télécom - Orange et les partenaires sociaux, soucieux d'accompagner dans les meilleures conditions les salariés dans la

Plus en détail

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 institue une prime de partage des profits, ou

Plus en détail

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO?

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Le PERCO (Plan d Epargne Retraite Collectif) 1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Une entreprise peut mettre en place un plan d épargne retraite collectif : soit par accord négocié ou par décision unilatérale

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

AVENANT N XX AU RÈGLEMENT DE PLAN D ÉPARGNE D ENTREPRISE

AVENANT N XX AU RÈGLEMENT DE PLAN D ÉPARGNE D ENTREPRISE AVENANT N XX AU RÈGLEMENT DE PLAN D ÉPARGNE D ENTREPRISE Ce document est fourni à titre indicatif et doit être soumis à votre conseiller juridique habituel qui le complètera de toutes les spécificités

Plus en détail

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse Les Nouvelles Prérogatives des IRP Synthèse Renforcement de l information et de la consultation des RP sur les orientations stratégiques de l entreprise. Délais de consultation des RP encadrés, en contrepartie.

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012)

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Déclarée Déclarée conforme conforme àla la Constitution Constitution (décision (décision n 2012-654 n 2012-654

Plus en détail

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE COUR DES COMPTES LA SÉCURITÉ SOCIALE SEPTEMBRE 2007 137 Chapitre VI L assiette des prélèvements sociaux finançant le régime général 144 COUR DES COMPTES social de l épargne salariale et s est substitué

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3

DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3 Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités DIRECTION GENERALE DU TRAVAIL Sous-direction de la négociation collective Bureau RT3 DIRECTION DE LA

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE Crédit Photo : FANCY/Jupiterimages Septembre 2007 TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE 1. En un coup d œil... À l entrée, sur les versements de l entreprise À LA CHARGE DU BÉNÉFICIAIRE

Plus en détail

Un protocole d'accord du 24 juin 2014 relatif à l'intéressement dans les organismes du Régime général de Sécurité sociale, agréé le 1 décembre 2014

Un protocole d'accord du 24 juin 2014 relatif à l'intéressement dans les organismes du Régime général de Sécurité sociale, agréé le 1 décembre 2014 Les origines Un protocole d'accord du 24 juin 2014 relatif à l'intéressement dans les organismes du Régime général de Sécurité sociale, agréé le 1 décembre 2014 Un accord du 24 juin 2014 relatif à la mise

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

ARIAL Obligations. Notice d Information

ARIAL Obligations. Notice d Information ARIAL Obligations Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000061419 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE)

Plus en détail

PLAN D EPARGNE D ENTREPRISE (PEE) PLAN D EPARGNE POUR LA RETRAITE COLLECTIVE (PERCO)

PLAN D EPARGNE D ENTREPRISE (PEE) PLAN D EPARGNE POUR LA RETRAITE COLLECTIVE (PERCO) 1 PLAN D EPARGNE D ENTREPRISE (PEE) ET PLAN D EPARGNE POUR LA RETRAITE COLLECTIVE (PERCO) EPARGNE SALARIALE FONGEPAR, avec l aide de la SEMITAN, vous propose de gérer votre épargne salariale. Deux plans

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

LE PERCO PLAN D EPARGNE RETRAITE POUR LA RETRAITE COLLECTIF

LE PERCO PLAN D EPARGNE RETRAITE POUR LA RETRAITE COLLECTIF LE PERCO PLAN D EPARGNE RETRAITE POUR LA RETRAITE COLLECTIF A QUOI SERT LE PERCO POUR L ENTREPRISE? / PERCO = d abord un support d épargne / De la rémunération variable pour les compléments versés par

Plus en détail

Des modes de régulation paritaire de la protection sociale et de la formation professionnelle en mutation

Des modes de régulation paritaire de la protection sociale et de la formation professionnelle en mutation Des modes de régulation paritaire de la protection sociale et de la formation professionnelle en mutation Michèle Tallard (CNRS-IRISSO/Université Paris-Dauphine) Catherine Vincent (IRES) Intervention au

Plus en détail

OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE

OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE Mise à jour mars 2012 Contexte : généralités Pourquoi l épargne salariale? Historique des mesures incitatives : 1959, 1967, 2001,

Plus en détail

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL)

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

Le meilleur de. l épargne salariale et de la retraite

Le meilleur de. l épargne salariale et de la retraite Le meilleur de l épargne salariale et de la retraite Répondre à vos besoins Dans un environnement économique complexe marqué par des charges sociales lourdes et par la perspective de baisse des retraites

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

Article L. 432-1 du Code du travail

Article L. 432-1 du Code du travail Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus et syndicaux. Ce comité assume des attributions

Plus en détail

Les retraites dans le secteur privé,

Les retraites dans le secteur privé, 14-19 ACTUALITES 2/12/10 16:58 Page 14 Les retraites dans ING le secteur privé, ce qui va vraiment changer Le Conseil d orientation des retraites a prédit un déficit abyssal de l ensemble des régimes de

Plus en détail

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à La Participation Dispositif d épargne collectif obligatoire dans les entreprises de 50 salariés qui consiste à distribuer une partie des bénéfices annuels. 1 Champ d application La participation est obligatoire

Plus en détail

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants :

Sa mission est de défendre les intérêts de la copropriété en respectant la loi et les règlements dans les domaines de gestion principaux suivants : Projet de cahier de charges pour la mission de Syndic Le Syndic est le mandataire du syndicat des copropriétaires c'est-à-dire qu il est la personne qui représente le syndicat et agit en son nom. Il assure

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Les principales évolutions du CET 1994 : LOI Giraud -Légalisation du report des CP -Lutte contre le chômage 2000 : LOI Aubry - Accompagnement de la mise en place des 35 heures

Plus en détail

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale Dispositifs permettant d accorder des revenus supplémentaires aux salariés et de bénéficier d avantages sociaux et fiscaux. Permet aussi

Plus en détail

Convention ou accord collectif

Convention ou accord collectif ENGAGEMENT INTERNE A L ENTREPRISE DIFFERENTES METHODES DE MISE EN PLACE UN CONTRAT L article L.911-1 du Code de la sécurité sociale précise que les garanties collectives relevant de la protection sociale

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

Les modes d alimentation des PEE/PEI AXA et PERCO Interentreprises AXA

Les modes d alimentation des PEE/PEI AXA et PERCO Interentreprises AXA Épargne Salariale PEE/PEI et PERCO/I Les modes d alimentation des PEE/PEI AXA et PERCO Interentreprises AXA INTÉRESSEMENT Maximum par bénéficiaire : 50 % du PASS - maximum par entreprise : 20 % de la masse

Plus en détail

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP).

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP). MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3361 Convention collective nationale IDCC : 2770. ÉDITION PHONOGRAPHIQUE ACCORD

Plus en détail

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme EPARGNE COLLECTIVE gamme EPARGNE COLLECTIVE E PARGNE S ALARIALE PEI/PERCOI E P ARGNE S ALARIALE Confiez la gestion de votre épargne salariale à des professionnels APRIL Patrimoine est une société d APRIL

Plus en détail

Résolutions à titre ordinaire

Résolutions à titre ordinaire COFACE SA CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 FEVRIER 2015 Rapport du Conseil d administration sur les résolutions présentées à l Assemblée Générale Mixte Le rapport a pour objet de présenter les résolutions

Plus en détail

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Il existe trois mécanismes d épargne salariale : La Participation : La participation des salariés aux résultats de

Plus en détail

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3.1. RELEVANT DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE Approbation des comptes 2014 et affectation du résultat Par le vote

Plus en détail

Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change

Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change Mardi 17 novembre 2015 Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change *Articles 146 à 166 et 171 de la loi n 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques Présentée

Plus en détail

le PERCO Intégral Un nouveau mode de gestion dans le PERCO France Télécom

le PERCO Intégral Un nouveau mode de gestion dans le PERCO France Télécom le PERCO Intégral Un nouveau mode de gestion dans le PERCO France Télécom France Télécom - Orange et les partenaires sociaux, soucieux d'accompagner dans les meilleures conditions les salariés dans la

Plus en détail

www.april-patrimoine.fr Votre conseiller :

www.april-patrimoine.fr Votre conseiller : Votre conseiller : Société Générale - SA au capital de 582 831 013,75 EUR - 552 120 222 RCS Paris - Siège Social : 29, Bd Haussmann 75009 Paris Société Générale Asset Management «SGAM» - SA au capital

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

artemia avocats Protection sociale et patrimoniale du Repreneur Groupe Colbert Paris Lyon Rennes Marseille Aix-en-Provence

artemia avocats Protection sociale et patrimoniale du Repreneur Groupe Colbert Paris Lyon Rennes Marseille Aix-en-Provence Protection sociale et patrimoniale du Repreneur Groupe Colbert Paris Lyon Rennes Marseille Aix-en-Provence Les questions préliminaires 1. Se poser les bonnes questions : de nombreux aspects doivent être

Plus en détail

MEMOIRE DU GOUVERNEMENT SUR LA RECEVABILITE ET LE BIEN-FONDE

MEMOIRE DU GOUVERNEMENT SUR LA RECEVABILITE ET LE BIEN-FONDE EUROPEAN COMMITTEE OF SOCIAL RIGHTS COMITÉ EUROPÉEN DES DROITS SOCIAUX 9 octobre 2012 Pièce n 2 Union syndicale des magistrats administratifs (USMA) c. France Réclamation n 84/2012 MEMOIRE DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015 Projet de loi Modernisation du dialogue social Suivi du projet par l UNSA 25 mai 2015 La commission des affaires sociales de l Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif au dialogue social et

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux.

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux. (2) L abon dement sup porte la CSG et la C RDS. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux. EN BREF Spécifiquement

Plus en détail

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Page 1 Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Le Conseil Syndical existe de plein droit dans toutes les copropriétés en vertu de la loi. --> Il est chargé d

Plus en détail

Actualité Juridique Épargne Salariale

Actualité Juridique Épargne Salariale Actualité Juridique Épargne Salariale PRIME DE PARTAGE DES PROFITS - ACCORDS D INTÉRESSEMENT D UN AN La loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2011 a

Plus en détail

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

Pensez à votre épargne

Pensez à votre épargne Avis d option Participation / Intéressement Pensez à votre épargne L activité de l année écoulée a permis à votre entreprise de pouvoir dégager des sommes au titre de la Participation et/ou au titre de

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national COMPTE ÉPARGNE-TEMPS DANS LES EXPLOITATIONS

Plus en détail

Epargne salariale et Retraites supplémentaires

Epargne salariale et Retraites supplémentaires PEE PERCO Art.83 Epargne salariale et Retraites supplémentaires Information de dernière minute par la Direction de Siemens France : L intéressement, prochainement versé, devrait être abondé à hauteur de

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

Les messages clés. Sommaire. Qu est ce que Link. Link Multiple. Link Classique. Link 2010 : un investissement rentable

Les messages clés. Sommaire. Qu est ce que Link. Link Multiple. Link Classique. Link 2010 : un investissement rentable FRANCE Les messages clés Sommaire Qu est ce que Link Link Multiple Link Classique Link 2010 : un investissement rentable Les modalités de paiement proposées La souscription en 4 étapes clés Le kit de souscription

Plus en détail

Epargne salariale et actionnariat salarié

Epargne salariale et actionnariat salarié Epargne salariale et actionnariat salarié Quels dispositifs choisir pour motiver vos collaborateurs? PEOPLE BASE CBM Compensations & Benefits Management Epargne salariale et actionnariat salarié L épargne

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec :

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec : Inter Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Inter Epargne

Plus en détail

Livret d Epargne Salariale

Livret d Epargne Salariale Livret d Epargne Salariale Octobre 2012 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / épargne / services financiers spécialisés Livret d Épargne Salariale Pour savoir l essentiel sur l épargne salariale Il existe différents

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

Natixis Interépargne 2007 - Photo : Angelini Design. Epargne Salariale du commerce de l Horlogerie-Bijouterie

Natixis Interépargne 2007 - Photo : Angelini Design. Epargne Salariale du commerce de l Horlogerie-Bijouterie Natixis Interépargne 2007 - Photo : Angelini Design Epargne Salariale du commerce de l Horlogerie-Bijouterie Un contexte en pleine actualité Comment payer moins d impôts? Comment payer moins de charges

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

«Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition du salon de l ARC et de l UNARC. Le conseil syndical et la préparation de l assemblée générale

«Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition du salon de l ARC et de l UNARC. Le conseil syndical et la préparation de l assemblée générale «Le Salon Indépendant de la Copropriété» Le conseil syndical et la préparation de l assemblée générale INTRODUCTION Lapréparationdel AGestunmomentclédanslavied une copropriété.quecesoitpourfairele bilandelagestionde

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION rendant compte des conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil ainsi que des procédures de contrôle interne

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

EN BREF. Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif

EN BREF. Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Fructi Epargne

Plus en détail

Le mémo du délégué du personnel.

Le mémo du délégué du personnel. Le mémo du délégué du personnel. le sommaire. 1. Champ d application 2. Ses attributions et ses rôles 3. Ses moyens d action 4. Protection Légale Préambule Afin de permettre la représentation des salariés

Plus en détail

De quelques questions/réponses relatives à la prime de partage des profits

De quelques questions/réponses relatives à la prime de partage des profits De quelques questions/réponses relatives à la prime de partage des profits (Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 art 1 er I à XI, XIII à XIV,

Plus en détail

AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION

AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION Ce document est fourni à titre indicatif et doit être soumis à votre conseiller juridique habituel qui le complètera de toutes les spécificités propres à votre

Plus en détail

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PREAMBULE Constatant l hétérogénéité des dispositifs de Compte Epargne Temps existant à ce jour dans l entreprise GDF SUEZ

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

Comment le CET est-il mis en place dans l entreprise? Quel est le contenu de l accord d entreprise instituant un CET?

Comment le CET est-il mis en place dans l entreprise? Quel est le contenu de l accord d entreprise instituant un CET? À noter! Ce dispositif a été réformé par la loi du 20 août portant réforme du temps de travail (loi n 2008-789 du 20 août 2008, JO 21/08/2008). Toutefois, les accords antérieurs à la loi continuent à s

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Synthèse Le principe du compte épargne temps (CET) : permettre au salarié d accumuler des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d une rémunération, immédiate ou différée,

Plus en détail

Dossier pour réunion 6 avril 2007

Dossier pour réunion 6 avril 2007 Définition / objectif Option Capital / Rente Option Rente Produit de retraite de type «rente différée» à échéance 65 ans, Adhésion facultative 2 options à la souscription du contrat Option capital/rente

Plus en détail

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP)

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP) REPRESENTATION DU PERSONNEL La réglementation du travail permet, au personnel des entreprises qui comptent un effectif minimum, de bénéficier d une représentation sous 4 institutions distinctes : les délégués

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

Fructi Épargne + EN BREF. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif

Fructi Épargne + EN BREF. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif Généré le: 08/08/2013 07:49:14 Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au

Plus en détail