Exemples : réaction entre I 2 et S 2 O 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemples : réaction entre I 2 et S 2 O 3"

Transcription

1 Résumé proposé par I. Réacions rapides - Réacions lenes 1. Réacions rapides Une réacion es rapide si elle semble achevée dès que les réacifs son en conac. Une réacion rapide se fai quasi insananémen, dés que les réacifs son en conac. Elle es rop coure pour êre suivie à l oeil. Exemples : réacion enre I 2 e S 2 O S 2 O 3 + I2 S 4 O I réacion enre Fe 2+ e MnO - 4 en milieu acide. MnO H 3 O Fe 2+ Mn Fe H 2 O 2. Réacions lenes Une réacion es lene si elle es achevée au bou de quelques secondes ou plus. Elle peu êre suivie à l œil ou avec des appareils de mesure. Une réacion lene peu durer quelques minues à plusieurs jours. Les produis ne se formen que progressivemen. Exemples : réacion enre I - e S 2 O S 2 O I - 2- I SO 4 (Il se forme I 2 qui colore le mélange réacionnel en jaune puis brun de plus en plus foncé, au fur e à mesure que le emps passe.) II- Evoluion d un sysème chimique au cours d une réacion chimique II-1. Evoluion de l avancemen d une réacion. La réacion éudiée es la réacion enre l ion peroxodisulfae e l ion iodure. 2- S 2 O I - 2- I SO 4 La viesse de la réacion peu êre mesurée en suivan la dispariion d'un réacif ou l'appariion d'un produi en foncion de emps. Dans cee expérience, on déermine la quanié de I 2 formée

2 Equaion chimique S 2O I - I SO 4 2- Ea du sysème Avancemen Quanié de maière en mol Ea iniial 0 n 01 n En cours x n 01 - x n 02 -x x 2x Ea final x f n 01 -x f n 02-2x f x f 2x f Au cours d une ransformaion chimique l avancemen x augmene progressivemen au cours du emps enre la valeur iniiale x=0 e une valeur finale x f où les quaniés d espèces chimiques n évoluen plus. II-2. Viesse d une réacion chimique. II-2-1. Viesse moyenne. La viesse moyenne d une réacion chimique pendan un inervalle de emps [ 1, 2 es le rappor de la variaion x de l avancemen enre ces deux daes à la durée correspondane = 2-1. x Vmoy = II-2-2. Viesse insananée. La viesse insananée d une réacion chimique es la limie de la viesse moyenne lorsque l inervalle de emps = 2 1 end vers zéro. Ainsi, la viesse insananée de réacion es égale à la dérivée de l avancemen x par rappor au emps.

3 dx V() = d Déerminaion graphique de la viesse insananée. La viesse insananée de réacion à une dae, correspond graphiquemen à la pene de la angene à la courbe x=f() au poin d abscisse. X B x angene à la courbe à la dae x X A 0 A v( ) = x B B x A A = x B x s exprime en mol (mole) s exprime en s (seconde) v s exprime en mol.s -1. A chaque insan l avancemen x peu êre calculé à parir des quaniés de maière inroduie e celles présenes à l insan considéré. Pour une réacion chimique représenée par l équaion : aa + bb cc + dd Éa du sysème Avancemen iniial 0 n 0( A ) en cours x n0 ( A ) a A + b B c C + d D - ax quanié de maière en mol. n 0 ( B) 0 0 n0 ( B) - bx cx dx

4 final x f n0 ( A ) - ax f n0 - bx f cx f dx f ( B) a,b,c e d son les coefficiens sœchiomériques. L avancemen es donné par : n n n n n n x = = = = a b c d 1 dna 1 dnb 1 dnc 1 dnd v = a A(iniial) A(resan ) B(iniial) B(resan ) C(formé) D(formé) d = b d = + c d = + d Le signe pour les réacifs puisque leur concenraion diminuen avec le emps. Le signe + pour les produis puisque leur concenraion augmenen avec le emps. La viesse volumique de réacion : 1 dx v() = V d V : Le volume du sysème chimique au sein duquel se déroule la réacion Unié : v : mol.l -1.s -1. Déerminaion de la viesse volumique de réacion à parir d une concenraion Soi une réacion chimique représenée par aa + bb cc + dd d [ [ [ [ 1 dx 1 d A 1 d B 1 d C 1 d D v() = = = = = V d a d b d c d d d Concenraion en [D [A 0 1 2

5 La viesse de réacion es oujours posiive, par conre les penes des angenes peuven êre de signes opposés pour les réacifs e pour les produis. III. Principaux faceurs cinéiques [ I 2 Un faceur cinéique es un faceur qui perme de modifier la viesse d une ransformaion chimique. Les principaux faceurs cinéiques : III-1. La concenraion des réacifs : Généralemen, une augmenaion des concenraions des réacifs perme d augmener la viesse de réacion. Exemple :oxydaion des ions iodure par l eau oxygénée + H2 O2 + 2I + 2H3O I2 + 4H2O On mesure la concenraion en diiode dans le milieu réacionnel en foncion du emps : [ H 2 O 2 [I 2 2 [H [I 2 2 O [H 2 O 2 2 [I 2 [I 2 [I 2 [I Au fur e à mesure que le emps passe, la angene à la courbe x = f() se couche de plus en plus sur l horizonale. Donc son coefficien direceur diminue, donc la viesse volumique de réacion diminue. La viesse de réacion diminue quand la concenraion des réacifs diminue. III-2. La empéraure Généralemen plus la empéraure augmene, plus la viesse de réacion augmene. L avancemen final es alors plus rapidemen aein. x θ 2 x GAZZAH MAHMOUD f 4ème sc θ 1

6 [ I 2 θ 1 θ 1 > θ 2 [ H 2 O 2 θ 2 θ 2 θ 1 θ 2 > θ 1 ; v 1 () > v 2 () III-3. Caalyse : 1.Définiion d un caalyseur - C es une espèce chimique qui perme généralemen d augmener la viesse de réacion. - Un caalyseur ne modifie pas le bilan final de la réacion quel que soi sa concenraion (il n es pas consommé par la réacion). - Un caalyseur es spécifique d une réacion ; il peu caalyser ceraines réacions e pas d aures. - L augmenaion de la concenraion d un caalyseur augmene davanage la viesse de réacion. La caalyse es l'acion d'un caalyseur sur une ransformaion chimique. Caalyseur Un caalyseur es une espèce qui augmene la viesse d'une ransformaion, sans figurer dans l'équaion de la réacion e sans modifier la composiion du sysème à l'éa final. 2.Caalyse homogène e caalyse héérogène 1. Caalyse homogène On di d'une caalyse qu'elle es homogène si le caalyseur e les réacifs ne formen qu'une seule phase. Exemple La réacion de décomposiion (dismuaion) de l'eau oxygénée (ou peroxyde d'hydrogène: H 2 O 2 ) peu êre caalysée par les ions fer (III) en soluion aqueuse. Il n' y a qu'une seule phase, la phase aqueuse.

7 2. Caalyse héérogène On di d'une caalyse qu'elle es héérogène si le caalyseur e les réacifs formen plusieurs phases. Exemple La réacion de synhèse de l'eau à parir du dihydrogène e du dioxygène peu êre caalysée par le plaine solide (mousse de plaine). Les réacifs son en phase gazeuse e le caalyseur es en phase solide. 3. Caalyse enzymaique Pour la caalyse enzymaique, le caalyseur es une proéine (enchaînemen d acides aminés)élaborée par un organisme vivan, appelée enzyme. Elle es homogène car les réacifs e le caalyseur son dans la même phase aqueuse ; e héérogène par son mode d'acion ( les réacifs se fixen dans les caviés de la proéine pour réagir) Exemple : L'hydrolyse de l'amidon (C 6 H 10 O 5 ) n en malose (digesion des animaux) es caalysée par l'amylase : (C 6 H 10 O 5 ) n + n H 2 O n C 12 H 22 O 11 amidon malose Dans l'inesin, le malose es lui même hydrolysé en glucose grâce à une aure enzyme, la malase : C 12 H 22 O 11 + H 2 O 2 C 6 H 12 O 6 malose glucose la caalase es une enzyme qui caalyse la dismuaion de H2O2. Pour une concenraion en caalyseur comparable, la viesse de réacion es environ un million de fois plus grande en présence de caalase qu'en présence d'ions fer (III). Remarque :

8 Lorsque l on soigne une plaie à l eau oxygénée, on observe généralemen une légère effervescence : celle-ci es due à la réacion de dismuaion par l eau oxygénée caalysée par les ions fer II (conenu dans le sang). Ainsi on dérui l eau oxygénée, oxique pour l organisme. Propriéés de la caalyse Rôle puremen cinéique du caalyseur Un caalyseur a un rôle puremen cinéique. Cela signifie qu'il ne peu accélérer qu'une réacion qui peu avoir lieu sans lui. Il ne modifie ni le sens d'évoluion d'une ransformaion ni la composiion du sysème à l'éa final. Tou caalyseur d'une réacion dans le sens direc caalyse aussi la réacion en sens inverse (H 3 O + caalyse aussi bien l'esérificaion que l'hydrolyse de l'eser). Sélecivié d'un caalyseur Un caalyseur es sélecif si son acion es spécifique à une réacion.. Cela signifie qu'un sysème peu évoluer différemmen selon le caalyseur uilisé, ou encore, qu'un caalyseur peu oriener une ransformaion chimique. Exemple L'évoluion de l'éhanol lors de son chauffage dépend du caalyseur uilisé. Avec le caalyseur cuivre (Cu), on obien de l'éhanal. Avec le caalyseur alumine (Al 2 O 3 ), on obien de l'éhylène : Imporance économique de la caalyse La plupar des procédés de synhèse indusriels emploien des caalyseurs. Leur uilisaion perme une augmenaion de la viesse de réacion e évie aux enreprises des coûs énergéiques rop imporans. En effe, une hausse de la empéraure du milieu a le même effe cinéique que l uilisaion d un caalyseur. Cependan, le coû d une élévaion de empéraure es neemen plus élevé, c es pourquoi le choix du caalyseur es financièremen plus approprié. L uilisaion d'un caalyseur perme d'abaisser les coûs de producion. Caalyse héérogène e préparaion de l ammoniac : La réacion de préparaion es la suivane : N2(g) + 3 H2(g) 2 NH3(g)

9 Une augmenaion de la empéraure lors de cee réacion augmenerai la viesse d obenion de l éa d équilibre, mais es défavorable au aux d avancemen de la réacion (le rendemen diminue). Pour rouver un compromis, on uilise un caalyseur, Fe(s), e on ravaille à une empéraure inermédiaire : 450 C.

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé CINETIQUE CHIMIQUE. Viesse de réacion en réaceur fermé. Généraliés sur la cinéique chimique L obje de la cinéique chimique es l éude de l évoluion au cours du emps d une réacion hermodynamiquemen possible.

Plus en détail

Chapitre n 10 LES RÉACTIONS D ESTÉRIFICATION ET D HYDROLYSE

Chapitre n 10 LES RÉACTIONS D ESTÉRIFICATION ET D HYDROLYSE Chapire n LES RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE T ale S I- Les esers )Formule générale Un eser comprend deux chaînes carbonées R e R séparées par la foncion eser : Rq. : Si les chaînes carbonées son

Plus en détail

Cinétique Chimique. Cinétique simple. Besançon, Pharmacie 1 ère Année. E. Cavalli - UFR SMP - UFC

Cinétique Chimique. Cinétique simple. Besançon, Pharmacie 1 ère Année. E. Cavalli - UFR SMP - UFC Cinéique Chimique Cinéique simple Besançon, Pharmacie ère nnée E. Cavalli - UFR SMP - UFC I - Inroducion Cinéique Chimique - Obje e inérê de la cinéique chimique Cinéique simple E. Cavalli - UFR SMP -

Plus en détail

Minisère de l éducaion & de la formaion D. R. E. N Lycée Secondaire -Haouaria Devoir de conrôle N 1 Classes : 4 e Sc- Exp & Mah Dae : 15/11 /2008 Durée : 2 H Maière : Sciences Physiques profs: Laroussi

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Chimie. Physique Condensateur et dipôle RC Bobine et dipôle RL Dipôle RLC : Oscillations électriques libres. BLOG :

Chimie. Physique Condensateur et dipôle RC Bobine et dipôle RL Dipôle RLC : Oscillations électriques libres. BLOG : Chimie ude cinéique de l évoluion d un sysème chimique ude e déplacemen d équilibre chimique (L.A.M e L.M) Physique Condensaeur e dipôle C Bobine e dipôle L Dipôle LC : Oscillaions élecriques libres BL

Plus en détail

Temporisation par bascules monostables

Temporisation par bascules monostables Temporisaion par bascules Monosables TSTI 00-0 Chrisian Loverde Temporisaion par bascules monosables Rappels :. Charge d un condensaeur à ension consane i R C Débu de la charge u C (0)= 0 V u C A la fin

Plus en détail

LA LOGIQUE SEQUENTIELLE

LA LOGIQUE SEQUENTIELLE Auomaique e Informaique Indusrielle LA LOGIQUE SEQUENTIELLE SOMMAIRE Tire Page I. Définiion (rappel) : Sysème séqueniel 2 II. Prise en compe du emps 2 a) foncion mémoire 2 b) foncion(s) reard(s), emporisaion

Plus en détail

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps.

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps. Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : Inroducion : La cinémaique es la parie de la mécanique qui éudie le mouvemen des corps, indépendammen des effors qui les produisen. Les

Plus en détail

Cinétique de l oxydation du sulfite de cuivre

Cinétique de l oxydation du sulfite de cuivre Cinéique de l oxydaion du sulfie de cuivre Grégory Vial 11 avril 2006 Résumé On s inéresse à l oxydaion du sulfie de cuivre : il s agi d une réacion d auocaalyse don l éude cinéique condui à un problème

Plus en détail

La cinétique chimique

La cinétique chimique La cinéique chimique La viesse de réacin la cinéique chimique s inéresse à la viesse à laquelle s effecue les réacins chimiques la viesse de réacin es la variain de la cncenrain d un réacif u d un prdui

Plus en détail

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0 DÉRIVONS EN VITESSE Objecif Ouils Comparer deux approximaions du nombre dérivé d une foncion numérique en un poin, l une issue de la définiion maémaique usuelle, l aure uilisée par les calcularices. Nombre

Plus en détail

2nde FICHE n 8 Utiliser les différents types de pourcentage

2nde FICHE n 8 Utiliser les différents types de pourcentage 2nde FICHE n 8 Uiliser les différens ypes de pourcenage Lorsque l on éudie un problème avec des pourcenages, il convien d abord de se poser la quesion du ype de pourcenage uilisé dans ce problème : le

Plus en détail

Logique combinatoire : Partie 1

Logique combinatoire : Partie 1 1. Inroducion Lorsqu'on exprime les variables de sories uniquemen en foncion des variables d'enrées, le problème à résoudre relève de la logique combinaoire. Auremen di à chaque combinaison des variables

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages Chapire 3 Pourcenages Objecifs du chapire : iem références auo évaluaion relier évoluions e pourcenages éudier des évoluions successives calculer le aux d évoluion réciproque 19 I lien enre une évoluion

Plus en détail

VIII Les gaz, partie F

VIII Les gaz, partie F VIII Les gaz, parie F Exercices de niveau A Le premier exercice de niveau A s appuie sur une analyse dimensionnelle vue dans le cours pour esimer une durée de diffusion. Le deuxième aide à apprendre l

Plus en détail

2 Compléter un tableau de proportionnalité

2 Compléter un tableau de proportionnalité 1 Reconnaire un ableau de proporionnalié OJECTIF 1 DÉFINITION Il y a proporionnalié dans un ableau de nombres à deux lignes lorsque les nombres de la deuxième ligne s obiennen en muliplian ceux de la première

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

Équations différentielles du premier ordre

Équations différentielles du premier ordre Équaions différenielles du premier ordre Vous rouverez ici de brefs résumés e exemples sur les applicaions concrèes des équaions différenielles du premier ordre : variaion de empéraure désinégraion radioacive

Plus en détail

DIPÔLE CONDENSATEUR-DIPÔLE RC

DIPÔLE CONDENSATEUR-DIPÔLE RC HAPITE P7 DIPÔLE ONDENSATEUDIPÔLE I) DIPÔLE ONDENSATEU I.1. Définiion e symbole I.2. harge e décharge d un condensaeur I.3. Inerpréaion I.4. apacié d un condensaeur I.5. Énergie emmagasinée par un condensaeur

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO UITÉ 6 : LA PROPORTIOALITÉ UMÉRIQUE POUR DÉBUTER Il fau rappeler - Définiion de grandeur : Une grandeur es une caracérisique qui es mesurée, e la valeur es exprimée par un nombre. Le concep de grandeur

Plus en détail

Interpolation de positions-clefs

Interpolation de positions-clefs Inerpolaion de posiions-clefs François Faure able des maières rajecoires. Inerpolaion linéaire...............................2 Inerpolaion cubique...............................3 Courbes en dimension n............................

Plus en détail

Formalisme des processus aléatoires

Formalisme des processus aléatoires HAPITRE Formalisme des processus aléaoires. - Signal déerminise e signal aléaoire.. - Signal déerminise Les signaux déerminises son connus par leur représenaion emporelle e specrale. Dans le domaine emporel,

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

Première STG Chapitre 4 : taux d'évolution. page n

Première STG Chapitre 4 : taux d'évolution. page n Première STG Chapire 4 : aux d'évoluion. page n 1 On peu lire dans un journal : " Le prix de la able basse, qui es passé de 500 à 502, n'a praiquemen pas bougé. " e plus loin : " Hausse impressionnane

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

B. OSCILLATIONS, ONDES ET LUMIERE. 1. Introduction. ! Importance des phénomènes périodiques

B. OSCILLATIONS, ONDES ET LUMIERE. 1. Introduction. ! Importance des phénomènes périodiques B. OSCILLATIONS, ONDES ET LUMIERE 1. Inroducion Un oscillaeur es un sysème qui effecue des mouvemens d aller-reour de par e d aure d une posiion moyenne, par un mouvemen plus ou moins régulier. Si les

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant. Sous-thème : 3.2. Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant. Sous-thème : 3.2. Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication Classe : 1 ère STL Enseignemen : Chimie-biochimie-sciences du vivan THEME du programme : 3 Sous-hème : 3.2. Les sysèmes vivans uilisen deux grandes voies de communicaion Les poeniels de repos e d acion

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

1 Proportionnalité et représentation graphique

1 Proportionnalité et représentation graphique 1 Proporionnalié 1 Proporionnalié e représenaion graphique 1 a) proporionnalié e conséquences On di qu il y a proporionnalié dans un ableau lorsque l on peu passer d une ligne à l aure en muliplian par

Plus en détail

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION LTOINTIQU Duperray Lycée FBUISSON PTSI PONS DS IUITS A UN HLON D TNSION Dans les circuis élecriques, les régimes on oujours un débu Nous allons éudier commen à parir des condiions iniiales, les courans

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3. Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3.2 Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

M1 Economie : "colle" d économie industrielle

M1 Economie : colle d économie industrielle M Economie : "colle" d économie indusrielle Armel JACQUES novembre 0 Les calcularices son auorisées ; en revanche les appareils permean de communiquer (éléphone porable ou aures) son inerdis. Concurrence

Plus en détail

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension Lycée Viee TSI ircuis - -L -L- éponse à un échelon de ension I. égime libre. Définiion d un régime libre Le régime libre ( ou propre ) d un circui es un régime obenu lorsque les sources libres son éeines.

Plus en détail

Chapitre III DÉRIVÉE D'UNE FONCTION COMPOSÉE

Chapitre III DÉRIVÉE D'UNE FONCTION COMPOSÉE Chapire III DÉRIVÉE DUNE FONCTION COMPOSÉE. RÈGLES DE DÉRIVATION DUNE FONCTION COMPOSÉE..... DÉFINITION DUNE FONCTION COMPOSÉE..... LOI DE DÉRIVATION DUNE FONCTION COMPOSÉE....3. DÉRIVATION DES FONCTIONS

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison direce I. Hacheur série (Buck) Exercice I n considère le monage ci conre : a ension d alimenaion es égale à 200 V, la fréquence de découpage es noée f (période ) e le rappor cyclique

Plus en détail

TD : IS LM. p Le modèle IS/LM. p L'interface proposée. p Faire évoluer la feuille. 4. Implémenter un modèle plus général.

TD : IS LM. p Le modèle IS/LM. p L'interface proposée. p Faire évoluer la feuille. 4. Implémenter un modèle plus général. TD : IS LM Dora Rémi 1. Le modèle IS/LM p 2 2. L'inerface proposée p 4 3. Faire évoluer la feuille p 5 4. Implémener un modèle plus général p 7 TD-Modèle IS/LM 1 1. Le modèle IS/LM La courbe IS Le modèle

Plus en détail

Macroéconomie. La croissance économique

Macroéconomie. La croissance économique Macroéconomie La croissance économique Plan du chapire La croissance économique en chiffres Le modèle de Solow : modèle de croissance exogène rôle de l accumulaion du capial, de l épargne e du progrès

Plus en détail

Représentations multiples d un signal électrique triphasé

Représentations multiples d un signal électrique triphasé Représenaions muliples d un signal élecrique riphasé Les analyseurs de puissance e d énergie Qualisar+ permeen de visualiser insananémen les caracérisiques d un réseau élecrique riphasé. Représenaion emporelle

Plus en détail

+ C. Figure En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, u R et u C.

+ C. Figure En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, u R et u C. Principe d une minuerie (Afrique 2006) 1. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION. Le monage du circui élecrique schémaisé ci-dessous (figure 1) compore : - un généraeur idéal de

Plus en détail

Représentations multiples d un signal électrique triphasé

Représentations multiples d un signal électrique triphasé Représenaions muliples d un signal élecrique riphasé Les analyseurs de puissance e d énergie Qualisar+ permeen de visualiser insananémen les caracérisiques d un réseau élecrique riphasé. Les Qualisar+

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

Exercice n HA Corrigé

Exercice n HA Corrigé ENAC/ISTE/HYDRAM HYDROTHEQUE : base de données d exercices en Hydrologie Cours : Hydrologie Appliquée / Thémaique : Processus & Réponse Hydrologiques Exercice n HA 0101 - Corrigé Logo opimisé par J.-D.Bonour,

Plus en détail

CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté

CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté CHAPITRE II Oscillaions libres amories Sysème à un degré de liberé 011-01 CHAPITRE II Oscillaions libres amories : Sysèmes à un degré de liberé Inroducion : Le pendule élasique comme le pendule pesan,

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonne Maser GSI - Capeurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriéés générales des capeurs Noion de mesure Noion de capeur: principes, classes, caracérisiques

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Courbes paramérées Exercices de Jean-Louis Rouge. Rerouver aussi cee fiche sur www.mahs-france.fr * rès facile ** facile *** difficulé moyenne **** difficile ***** rès difficile I : Inconournable

Plus en détail

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan Exercices sur les courbes paramérées dans le plan Dans le plan P muni d un repère orhonormé O, i, j, on considère la courbe C définie par les équaions x paramériques y ) Eudier les variaions de x e y Donner

Plus en détail

Evolution de la valeur de l'entreprise

Evolution de la valeur de l'entreprise Correcion de l exercice 4 du cours Managemen Bancaire : «Eude du modèle de Meron» I) Valeur de l enreprise Quesion : dans quel cas (pariculier) es il possible d observer la valeur de l enreprise? Si l

Plus en détail

PROPORTIONNALITE. Quatre nombres a, b, c et d étant non nuls, on dit que

PROPORTIONNALITE. Quatre nombres a, b, c et d étant non nuls, on dit que PROPORTIONNALITE a) Définiion d une proporion a Quare nombres a, b, c e d éan non nuls, on di que c l une des condiions suivanes (équivalenes) es vérifiée : b d es une proporion lorsque Condiion 1 : Les

Plus en détail

d) e) f) Exercice 2. [6 points] Soit la fonction f (x)=2 x 3. a) Cette fonction est-elle linéaire, affine ou quelconque?

d) e) f) Exercice 2. [6 points] Soit la fonction f (x)=2 x 3. a) Cette fonction est-elle linéaire, affine ou quelconque? Nom : Prénom : Conrôle de mahémaiques, Le mercredi 30 mai 2012 Exercice 1. [3 poins] 1) Parmi les cinq premières figures numéroées de a) à e) recopie sur a copie le numéro de celles qui son des polygones

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

1 ère L Les pourcentages

1 ère L Les pourcentages 1 ère L Les pourcenages Ce chapire se place dans le cadre de l informaion chiffrée. III. Calculer une valeur après un pourcenage d augmenaion e de diminuion (opéraeur associé à un pourcenage d évoluion)

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 Mécanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEMATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en

Plus en détail

MODULATION D'ÉNERGIE, VARIATION DE VITESSE I/ INTRODUCTION, DÉFINITIONS

MODULATION D'ÉNERGIE, VARIATION DE VITESSE I/ INTRODUCTION, DÉFINITIONS Piloage, conrôle e comporemen des sysèmes - n 8 Page 1 MODULAION D'ÉNRGI, VARIAION D VISS I/ INRODUCION, DÉFINIIONS Cerains sysèmes nécessien, en exploiaion, une variaion de puissance. Celle-ci peu êre

Plus en détail

Chapitre 4: Les modèles linéaires

Chapitre 4: Les modèles linéaires Chapire 4: Les modèles linéaires. Inroducion: Dans ce chapire on va voir successivemen les modèles linéaires saionnaires: auoregressifs (AR), de moyennes mobiles (MA) e mixes (ARMA) en pariculier. Finalemen,

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

1) Viscosité cinématique : Pour un même viscosimètre, la viscosité cinématique s exprime par la relation :

1) Viscosité cinématique : Pour un même viscosimètre, la viscosité cinématique s exprime par la relation : C VISCOSIMETRIE 19 C)- VISCOSIMETRIE Dans la plupar des viscosimères à liquide (Oswald, Ubbelhöde...), la différence de pression résule du poids de la colonne de liquide. On mesure le emps nécessaire pour

Plus en détail

Exercices : Série 1 Corrigés

Exercices : Série 1 Corrigés Exercices : Série 1 Corrigés 1 Durée nécessaire pour doubler le PIB par habian Déniions : y 0 : PIB par ravailleur au débu y T : PIB par ravailleur après T années g : aux de croissance [%] r : aux de croissance

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

CHAPITRE III : LES COMPTEURS

CHAPITRE III : LES COMPTEURS CHAPITRE III : LES COMPTEURS I. Inroducion Dans de nombreuses applicaions on es amené à faire des compages d impulsions dans un emps donné pour la mesure de fréquences (par exemple) ou ou simplemen comper

Plus en détail

Tableau 1 : Concentrations de X (en mg/l) mesurées par LC/MS et Kit enzymo-immunologique dans des échantillons de plasma surchargés.

Tableau 1 : Concentrations de X (en mg/l) mesurées par LC/MS et Kit enzymo-immunologique dans des échantillons de plasma surchargés. Exercice Enoncé : La sociéé ABC a développé un nouveau ki enzymo-immunologique (Ki E) pour le dosage d un médicamen X. Elle souhaie valider ce ki par comparaison à une echnique de référence. La echnique

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : Cours Classe : Première Dae : I Définiion

Plus en détail

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht)

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht) Corrigé des exercices de l examen du 3 janvier 7 (Les N de page fon référence au livre «Physique» de E. Hech) Q1. Deux charges poncuelles de +5 µc e +1 µc se rouven sur l axe des x aux poins des coordonnées

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le ransisor bipolaire onsiuion- Symbole 2 1. aracérisiques Foncionnemen 2 1.1. aracérisiques d enrée I =f(v E ) 2 1.2. aracérisiques de Transfer I =f(i ) 3 aracérisiques de sorie I =f(v E ) 4 1.4. Résumé

Plus en détail

Probabilités 5 : Loi normale centée réduite N (0 ; 1)

Probabilités 5 : Loi normale centée réduite N (0 ; 1) «I» : Théorème définiion / Théorème admis Probabiliés 5 : Loi normale cenée réduie N ( ; ) La foncion f définie sur R par f ()= π e es une densié de probabilié sur R Il es clair que f es coninue e posiive

Plus en détail

1 - Etude d'une alimentation à découpage

1 - Etude d'une alimentation à découpage 1 - Eude d'une alimenaion à découpage BTS ELECTROTECHNIQUE - Session 1997 - PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures Coefficien : 3 Cee éude compore rois paries, liées enre elles, mais pouvan êre raiées indépendammen

Plus en détail

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures niversié de Paris X Nanerre École Docorale MP DA conomie Inernaionale, Modélisaion e Analyse des Poliiques Économiques Année 2004-2005 XAMN FINAL Économie Monéaire Inernaionale 27 janvier 2005 2 heures

Plus en détail

Première E.S. Lycée Desfontaines Melle. Pourcentages

Première E.S. Lycée Desfontaines Melle. Pourcentages Première E.S. Lycée Desfonaines Melle I. Inroducion Pourcenages Définiion : On considère deux quaniés Q e Q de même naure, exprimées dans la même unié. Dire que Q es égale à % de Q revien à dire que Q

Plus en détail

Conjoncture française

Conjoncture française Conjoncure française La fore hausse des imporaions manufacurières depuis 2014 reflèe la composiion de la demande, sauf dans les maériels de ranspor Depuis 2014, les imporaions françaises son dynamiques,

Plus en détail

Production - Transport et Distribution d Energie

Production - Transport et Distribution d Energie Le Minisère de l'enseignemen Supérieur e de la Recherche Scienifique Universié Viruelle de Tunis Réalisé par : Mme Souad Chebbi Aenion! Ce produi pédagogique numérisé es la propriéé exclusive de l'uvt.

Plus en détail

TUTORAT UE Physique CORRECTION Séance n 4 Semaine du 18/ 10 /2010

TUTORAT UE Physique CORRECTION Séance n 4 Semaine du 18/ 10 /2010 TUTORAT UE3 2010-2011 Physique CORRECTION éance n 4 emaine du 18/ 10 /2010 RMN 2 Pr. Zanca QCM n 1 : B-C Pour l angle de bascule : η=2πν 1 τ = γb 1 τ or γ= 2πν 0 B0 = 2πν0 car B 0 = 1T. η=2πν 0 B 1 τ =2π*42*10

Plus en détail

Le classement des nombres réels

Le classement des nombres réels UNITÉ 1 : DES NOMBRES RÉELS Le classemen des nombres réels naurels N 0,1,2,3,4,5,6,7... eniersrelaifs Z naurelsnégaifs 1, 2, 3... 3 raionnelsq décimaux 3.25, 0.06,,4.25, 2.7, 10.35... 2 réels R 1 complexesc

Plus en détail

COMPOSITION N 2 DE SCIENCES PHYSIQUES

COMPOSITION N 2 DE SCIENCES PHYSIQUES MPSITIN N 2 D SINS PHYSIQUS XI 1 : (03 poins) Les acides α-aminés jouen un rôle fondamen en biochimie comme consiuans élémenaires des proéines : ils polymérisen en forman des liaisons pepidiques. 1.1.

Plus en détail

Chapitre 14. Circuits résistifs et réactifs. Sommaire. Introduction. Circuits résistifs et réactifs

Chapitre 14. Circuits résistifs et réactifs. Sommaire. Introduction. Circuits résistifs et réactifs Circuis résisifs e réacifs Chapire 14 Circuis résisifs e réacifs Sommaire Elémens résisifs e réacifs Comporemen d une résisance en régime alernaif sinusoïdal Comporemen d un condensaeur en régime alernaif

Plus en détail

Démarrage direct des moteurs

Démarrage direct des moteurs Page : sur 6. Problémaique Nous allons éudier la moorisaion d un malaxeur de faible puissance el que ceux uilisés dans les laboraoires de développemen de produis cosméiques. La faible quanié de produi

Plus en détail

u = 1, kg E = 931,5 MeV Électronvolt 1 ev = 1, J Megaélectronvolt

u = 1, kg E = 931,5 MeV Électronvolt 1 ev = 1, J Megaélectronvolt NOM : Prénom : TS5 Sciences Physiques Physique nucléaire (11 poins) Données : Unié de masse aomique Énergie de masse de l'unié de masse aomique u = 1,660 54 10-27 kg = 931,5 MeV Élecronvol 1 ev = 1,602

Plus en détail

SERIES CHRONOLOGIQUES

SERIES CHRONOLOGIQUES SERIES CHRONOLOGIQUES On appelle série chronologique ou chronique une série d'observaions échelonnées dans le emps. Les inervalles enre deux mesures peuven êre quelconques. En général, ils son de même

Plus en détail

Chapitre 2- Les cycles endogènes. Université d Auvergne- L Christopher Grigoriou

Chapitre 2- Les cycles endogènes. Université d Auvergne- L Christopher Grigoriou Chapire 2- Les cycles endogènes Universié d Auvergne- L3 2008-2009 Chrisopher Grigoriou Les cycles endogènes Explicaion réelle e endogène: les cycles peuven êre expliqués par le foncionnemen même de l

Plus en détail

CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS

CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS CHAP. 5 : LES CONDENSATEURS I. Descripion e symboles Un condensaeur es un composan consiué par, appelés séparés sur oue l'éendue de leur surface par un milieu nommé. Le es de faible épaisseur e il s exprime

Plus en détail

( ) = 20 + 10 e x. x x x 1 2. lim 10e = 0. 2. Étudier les variations de la fonction f et dresser son tableau de variations.

( ) = 20 + 10 e x. x x x 1 2. lim 10e = 0. 2. Étudier les variations de la fonction f et dresser son tableau de variations. Corrigé Parie A La foncion f es définie sur l inervalle [ ; + [ par f ( ) ( ) = + e On noe C la courbe représenaive de la foncion f dans un repère orhonomal ( Oi,, j) cm) (unié graphique Éudier la limie

Plus en détail

Chapitre 5. La croissance

Chapitre 5. La croissance Chapire 5. La croissance E. Cudeville. Inroducion Pour les économises, le erme de croissance désigne l augmenaion endancielle de la producion par êe qui enraîne sur longue période une muliplicaion du volume

Plus en détail

Démarrage direct, deux sens de rotation

Démarrage direct, deux sens de rotation Dae: Page : sur 6 Démarrage direc, deux sens de roaion Démarrage direc, deux sens de roaion. Problémaique Le schéma uilisé dans le cours précéden ne permeai que la roaion dans un seul sens. Il arrive que,

Plus en détail

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique EN1 Foncions e composans élémenaires de l élecronique Foncions élémenaires de l'élecronique Les foncions élémenaires de l'élecronique son celles que l'on rerouve régulièremen dans les différenes applicaions

Plus en détail

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s).

Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s). Rappels d oxydo-réduction Un oxydant est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs électron(s). Un réducteur est une espèce chimique capable de céder un ou plusieurs électron(s). Un couple

Plus en détail

La définition naturelle de la transformée de Fourier d une distribution T, devrait

La définition naturelle de la transformée de Fourier d une distribution T, devrait Chapire 12 Transformée de Fourier des disribuions 12.1 Inroducion La définiion naurelle de la ransformée de Fourier d une disribuion T, devrai êre ϕ D, < F(T ), ϕ >= < T, F(ϕ) > Mais il y a un problème

Plus en détail

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure TP SdF N 25 Modélisaion e opimisaion de la mainenance prévenive e correcive d un maériel soumis à usure Ce TP complèe le TP N 22 sur la modélisaion e l opimisaion de la mainenance d un maériel réparable

Plus en détail

Démarrage étoile triangle

Démarrage étoile triangle Dae: Page : sur 6 Démarrage éoile riangle Démarrage éoile riangle. Problémaique Lorsque la puissance des moeurs uilisés devien plus imporane (à parir d une peie dizaine de kilowas) l appel de couran au

Plus en détail

M1 Economie : "colle" d économie industrielle

M1 Economie : colle d économie industrielle M Economie "colle" d économie indusrielle Armel JACQUES novembre 0 Les calcularices son auorisées ; en revanche les appareils permean de communiquer (éléphone porable ou aures) son inerdis. Concurrence

Plus en détail

Les fonctions logiques & l algèbre de Boole

Les fonctions logiques & l algèbre de Boole Les foncions logiques & l algèbre de Boole 1 - Algèbre de Boole Hisorique : Georges BOOLE, philosophe e mahémaicien anglais, publia en 1854 un essai sur les raisonnemens logiques poran sur les proposiions

Plus en détail