MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE"

Transcription

1 MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE I. Organisation de l atmosphère L atmosphère terrestre est subdivisée en plusieurs couches dont le passage de l une à l autre est caractérisé par une inversion de température. Ainsi, du sol à 12 km environ d altitude (à notre latitude) est définie la troposphère, séparée de la stratosphère (12-50 km d altitude) par une zone d inversion de température appelée tropopause. Quand on examine la répartition de l ozone dans l atmosphère, on constate que la concentration la plus élevée se situe entre 25 et 30 kilomètres d altitude dans la stratosphère : c est la couche d ozone. En fait, la concentration de l ozone dans l atmosphère est soumise à une très grande variabilité spatio-temporelle aussi bien en fonction de l altitude qu en fonction de la latitude du point terrestre considéré. Ainsi, si l on s attend à une production photochimique maximale de l ozone à l équateur, les phénomènes de transport impliqués dans la distribution spatiale de l ozone conduisent en fait à une augmentation de la concentration de l ozone stratosphérique de l équateur aux pôles. De fait, la concentration de l ozone à un instant et à une coordonnée fixés résulte de couplages de phénomènes complexes de type radiatif, chimique, climatique et hydrodynamique. II. Couche d ozone L ozone est un gaz à forte odeur, au pouvoir très oxydant, dont la molécule est formée de trois atomes d oxygène, c est un produit de cet oxygène et du rayonnement solaire, il forme une couche en constant renouvellement. C est un polluant qui intervient dans le phénomène des pluies acides, c est un gaz toxique pour l homme. Dans la stratosphère il contribue à protéger la vie sur terre. Qu est-ce que le «trou» de la couche d ozone? Quelles sont les causes de l appauvrissement de cette couche? L ozone joue un rôle crucial ; il filtre les rayonnements ultraviolets trop agressifs pour les êtres vivants. La diminution de la couche d ozone est dangereuse, elle a pour effets l augmentation des cancers de la peau, des affections oculaires et a des effets biologiques pour l ensemble des êtres vivants. Soupçonné dés les années 1970, le phénomène a été mis en évidence en 1985 en quasi-permanence au-dessus de l'antarctique. Cette diminution de la couche d ozone sur une

2 période récente ne fait aucun doute. Depuis plus de dix ans des chercheurs ont pu détecter, à travers des milliers d échantillons d air stratosphérique, des chlorofluorocarbones (CFC) audessus des pôles et sous les tropiques. Ce milieu chimique de la couche d ozone est très sensible aux facteurs naturels (éruptions volcaniques ) et aux activités humaines. L homme en ajoutant de nouveaux composants, liés en particulier aux industries et aux transports, contribue à changer la composition chimique de l atmosphère. Sont considérés comme responsables les chlorofluorocarbones (CFC) qui sont des produits chimiques utilisés dans les aérosols, dans l industrie du froid (réfrigérateurs, climatiseurs), dans l électronique (comme solvants), dans la chimie gonfleurs pour former des objets en mousses plastiques ). D autres substances provenant d engrais azotés ont également un effet destructeur. Quant au bromure de méthyle, souvent utilisé pour la fumigation des cultures sous serre afin de détruire les parasites, il serait cinquante fois plus agressif que les CFC III. L augmentation de l effet de serre Rayonnement solaire O 3 COV N 2 O CO 2 Atmosphère Rayonnement absorbé par le sol Rayonnement Terrestre réémis par le sol (I.R) TERRE Terre. (COV : composés organiques volatils) L effet de serre est un phénomène vital sur la terre Il correspond à l absorption du rayonnement infrarouge terrestre par les gaz de l atmosphère, dont la vapeur d eau.

3 L effet de serre permet de maintenir sur terre une température moyenne de 15 C. Sans effet de serre, cette température moyenne serait de 15 C. L eau serait gelée. Une augmentation de la température moyenne à la surface de la terre, a été constatée, en même temps qu une élévation de la concentration en dioxyde de carbone (CO 2 ). Le CO 2 provient de la combustion des matières organiques : pétrole, charbon, bois. L homme est donc directement responsable de l élévation de la concentration en CO 2. L augmentation de la teneur en CO 2, mais aussi en COV, contribue à augmenter l effet de serre. Une augmentation de température sur Terre aurait pour effet des modifications climatiques et la fonte des calottes glacières. Rayonnement solaire dégradation Cl O 3 O 3 O CFC Cl + O 3 ClO + O 2 O 3 O 2 O 3 O 2 O 2 Stratosphère CFC Troposphère NO 2 + O 2 NO + O 3 Terre Les atteintes de la couche d ozone stratosphérique IV. Métrologie et Ozone : La concentration de l ozone dans la colonne atmosphérique s exprime en unités Dobson, du nom de G.M.B DOBSON qui fut l un des premiers scientifiques à étudier (de1920 à 1960) l ozone stratosphérique. Pour quantifier l ozone à partir du sol, il conçut un spectromètre d absorption permettant de mesurer les intensités des rayons UV solaires à quatre longueurs d onde différentes, deux longueurs d onde étant absorbées par l ozone, deux ne l étant pas. Le spectromètre«dobson» continue à être une référence pour toutes les mesures de l ozone total.

4 V. Comment se forme l ozone au niveau de la stratosphère? L ozone (O 3 ) est formé dans la stratosphère par recombinaison des molécules de la photolyse du dioxygène initiée par les rayons UV solaires : O 2 + hν (λ< 240 nm) O + O O + O 2 + O 3 A ces processus de formation s opposent des processus de destruction par photolyse et attaque radicalaire de l ozone lui-même : O 3 + hν (λ< 310 nm) O + O 2 O 3 + O O 2 + O 2 (lente) Ces quatre réactions définissent le cycle proposé par S. CHAPMAN en Elles conduisent à une concentration photo-stationnaire de l ozone stratosphérique dont la valeur calculée demeure largement excédentaire par rapport à celle réellement observée au niveau de la stratosphère. Quels sont les autres phénomènes susceptibles de renforcer les processus de destruction de l ozone ans la stratosphère? VI. Les autres sources de destruction. Pour rendre compte de la concentration réelle de l ozone stratosphérique, il est nécessaire de supposer l intervention d autres processus chimiques de destruction que ceux imaginés par CHAPMAN. Ainsi, il existe des composés moléculaires minoritaires, d origine naturelle et/ou anthropogénique1, qui ont un temps de résidence dans la troposphère suffisamment long et contribuer à la destruction de la couche d ozone. Il s agit du méthane CH 4 (principalement d origine naturelle, fermentation de matière organique ), et de l oxyde nitreux N 2 O (sols, océans, biomasse, industries). A ces deux composés, il faut ajouter des espèces halogénées RX (X = Cl, Br ou I) émises par les océans (CH 3 X) accédant plus ou moins à la stratosphère, et surtout les ChloroFluoroCarbures (CFC : CF3Cl, CF2Cl2,..) qui ont été massivement produits depuis la seconde guerre mondiale, en raison de leurs propriétés exceptionnelles (faible toxicité, miscibilité avec l eau et l huile, ininflammabilité, pouvoir solvant, etc..). Cependant, leur production marqua le pas à partir de 1974 en raison de la saturation de certains débouchés et des premières inquiétudes soulevées par l article de M.G MOLINA et F.S ROWLAND (Nature, 1974) ayant attiré l attention de la communauté scientifique sur les effets potentiellement néfastes des CFC sur la couche d ozone.

5 VII. Chimie et dynamique Le méthane, l oxyde nitreux et les composés halogénés (principalement les composé issues de l activité humaine) CFC ont une durée de vie suffisamment longue dans la troposphère pour y subir un brassage important et, par un processus d éjection, entrer dans la stratosphère où les rayons UV du soleil sont particulièrement énergétiques. Ces composés vont alors être photo-dissociés et libérer des espèces radicalaires très réactives telles que OH, NO et Cl qui vont à leur tour donner naissance à de nouveaux processus chimiques et de nouvelles espèces radicalaires (HO 2, ClO,..) ou moléculaires (NO 2, HO 2 NO 2, HCl, ). Molécules et radicaux peuvent interagir et former deux types d espèces moléculaires : des espèces dites «réservoirs» telles que HO 2 NO 2, ClONO 2, HOCl, ), qui en stockant certains radicaux, limitent leurs capacités à détruire l ozone. des espèces dites «puits» telles que HCl, HNO 3, H 2 O 2, très solubles dans l eau, qui sont lessivées et retombent dans la troposphère (et disparaissent ainsi de la stratosphère). Mais quel est l impact de cette nouvelle chimie radicalaire sur la couche d ozone? Il est nécessaire de postuler l intervention de nouveaux cycles catalytiques de destruction de l ozone, ces cycles étant initiés par les radicaux formés par la photolyse des composés moléculaires qui atteignent la stratosphère. Prenons l exemple d un CFC, (CFCl 3 ). Libéré dans la troposphère par les activités humaines, ce composé a une réactivité troposphérique avec les radicaux OH si faible que sa durée de vie moyenne dans la troposphère est évaluée à 60 ans. Ce temps de séjour et les processus dynamiques agissant dans la troposphère lui permettent de parvenir à la stratosphère et y subir l action des rayons UV. Deux réactions de photodissociation peuvent avoir lieu, avec des rendements quantiques relativement importants : CFCl 3 + hν CFCl 2 + Cl (a) CFCl 3 + hν CFCl + 2 Cl (b) Le rendement quantique définissant le nombre d atomes de chlore libérés par quantum d énergie absorbé. A 214 nm, le rendement quantique de la réaction (a) est quasiment égal à 1. Cette capacité à libérer des atomes de chlore qui vont par la suite initier de nouveaux cycles de destruction de l ozone est exploitée pour définir le potentiel de destruction de l ozone ou ODP (Ozone Depletion Potential). Le CFC-11 servant de référence à la définition de ce potentiel aura donc un ODP égal à 1.

6 VII. Cycles catalytiques de destruction de O 3 L appauvrissement de la couche d ozone observé aux latitudes moyennes est attribué aux cycles catalytiques de destruction de l ozone suivants : X + O3 XO + O2 XO + O X + O2 O3 +O O2 + O2 avec X = Cl, NO ou OH. Ces réactions de catalyse homogène vont donc renforcer la destruction de l ozone. En effet, les atomes de chlore impliqués dans ces cycles étant régénérés, peuvent détruire plusieurs centaines de milliers de molécules d ozone tant qu ils n ont pas réagi avec une autre molécule pour donner un composé «puits» qui sera lessivé. Bien entendu, l appauvrissement de la couche d ozone ne peut être réduit qu en limitant les émissions de polluants d origine anthropogénique. C est le cas des CFC qui sont les sources principales d atomes de chlore. Par ailleurs, MOLINA observa que la contribution relative des différents cycles sur la destruction de l ozone variait en fonction de l altitude. Ainsi, le traitement des modèles chimiques correspondant aux différents cycles catalytiques impliquant les couples NO/NO 2 (NOx), OH/ HO 2 (HOx) et Cl/ClO (ClOx), montre une contribution plus importante des NOx à basse altitude, des ClOx aux altitudes moyennes (cycle d oxydation), et des HOx aux altitudes élevées (photolyse).

7 EN BREF Les changements climatiques Le mécanisme physique de «l effet de serre» : La moitié environ de l énergie solaire est absorbée par la Terre. Le reste est réfléchi vers l espace La Terre ainsi chauffée renvoie vers le ciel une partie de cette énergie sous forme de rayonnement ou d évaporation. Une couverture faite de vapeur d eau et de gaz empêche une partie de cette chaleur de retourner dans l espace. C est «l effet de serre» qui réchauffe la planète. Plus la couche de gaz est épaisse plus le réchauffement est fort. Sans l effet de serre la Terre serait glacée, mais l augmentation de l épaisseur de la serre, due à l augmentation des émissions de gaz, provoque un réchauffement. Les atteintes de la couche d ozone stratosphérique L ozone : c est une forme chimique particulière de l oxygène. Habituellement, la molécule d oxygène comporte 2 atomes. La molécule d ozone comporte 3 atomes d oxygène. L ozone est un gaz nocif pour la santé. L ozone est produit dans l atmosphère à la suite de réactions chimiques nécessitant l action de la lumière solaire, surtout au niveau de la stratosphère, où le rayonnement solaire est particulièrement énergétique. Depuis quelques années, les scientifiques ont observé des «trous» dans la couche d ozone stratosphérique. Les «trous» peuvent être expliqués par des réactions chimiques entre le chlore et l ozone, qui ont pour effet de réduire la teneur en ozone. Le chlore est présent dans la stratosphère à cause de la production de CFC (chlorofluorocarbone : CFCl 3, CFCl 2, CF 2 BrCl ) Les CFC sont utilisés comme fluide frigorigène dans les installations frigorifiques ou comme gaz propulseur de bombes aérosol. Les molécules de CFC libérées montent lentement dans l atmosphère (plusieurs années pour atteindre la stratosphère). Dans la stratosphère, sous l action du rayonnement solaire, les molécules de CFC libèrent les atomes de chlore qui réagissent avec l ozone. Des traités internationaux ont été signés par les pays industrialisés. Les pays signataires se sont engagés à stopper progressivement la production des CFC. Il reste à trouver des produits de substitution efficaces et écologiquement acceptables.

MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE

MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE MECANISMES DE DESTRUCTION DE LA COUCHE D OZONE Jean-Pierre Sawerysyn Physico-chimie des Processus de Combustion et de l Atmosphère UMR-CNRS 8522 Université des Sciences et Technologies de Lille I Comment

Plus en détail

Bilan énergétique effet de serre couche d ozone

Bilan énergétique effet de serre couche d ozone Bilan énergétique effet de serre couche d ozone Energie incidente au sommet de l atmosphère Selon la théorie du corps noir, tout objet dont la température est supérieure au 0 absolu (0K) rayonne. Le flux

Plus en détail

Activité documentaire CH5. Introduction aux mécanismes réactionnels

Activité documentaire CH5. Introduction aux mécanismes réactionnels Activité documentaire CH5 Introduction aux mécanismes réactionnels D.Malka MPSI 2018-2019 Lycée Jeanne d Albret Capacités exigibles A partir de documents, découvrir la notion de mécanismes réactionnels

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère... Couches de l atmosphère essentiellement définies par le profil vertical de température Le volcan Pinatubo Eruption le 12 Juin 1991

Plus en détail

L EFFET DE SERRE II. DEFINITION ET PRINCIPE GENERALE

L EFFET DE SERRE II. DEFINITION ET PRINCIPE GENERALE L EFFET DE SERRE I. INTRODUCTION L effet de serre est un phénomène naturel, il a un impact important sur les conditions de vie sur Terre. Le réchauffement global actuellement observé est seulement une

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique Christian Seigneur Cerea Effets visuels du transfert radiatif dans l atmosphère Diffusion par des particules grossières

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Couche d ozone stratosphérique

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Couche d ozone stratosphérique Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Couche d ozone stratosphérique Yelva Roustan Cerea Effets visuels du transfert radiatif dans l atmosphère Diffusion par des particules grossières

Plus en détail

Composition de l'atmosphère

Composition de l'atmosphère Composition de l'atmosphère Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 4ème) I. Introduction Les constituants majeurs de l atmosphère sont l azote (~ 78 %) et l oxygène (~ 21 % par rapport à l air

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Chimie stratosphérique Christian Seigneur Cerea Effets visuels du transfert radiatif dans l atmosphère Diffusion par des particules grossières

Plus en détail

L ozone. Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE)

L ozone. Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE) L ozone Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE) L ozone, molécule bénéfique ou nocive? Depuis les années 1990, les scientifiques soulignent la fragilité de la couche d ozone et son importance pour

Plus en détail

Les verbes en -ier, -uer,-ouer : Les nuages et les volcans in Système Terre, Ichtiaque Rasool (Flammarion, 1993) pp

Les verbes en -ier, -uer,-ouer : Les nuages et les volcans in Système Terre, Ichtiaque Rasool (Flammarion, 1993) pp Les verbes en -ier, -uer,-ouer : Les nuages et les volcans in Système Terre, Ichtiaque Rasool (Flammarion, 1993) pp. 47-65 2 écrivez, lorsque cela est indiqué, l infinitif de chaque verbe en caractères

Plus en détail

Le cycle de l azote. N atomique : 7 M atomique : Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère

Le cycle de l azote. N atomique : 7 M atomique : Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère Le cycle de l azote N atomique : 7 M atomique : 14.007 Principaux isotopes stables : 14 N, 98,89%; 15 N : 0,37% 78% de la masse de l atmosphère Elément indispensable à la vie (acides aminés, protéines..)

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE SOMMAIRE 1 Qu est-ce que l effet de serre? 2 Qu est-ce que les gaz à effet de serre? Quels sont-ils? Quels sont leurs effets? 3 Quel

Plus en détail

Astro-club ORION 2015/10/12. L atmosphère terrestre et celles des autres planètes

Astro-club ORION 2015/10/12. L atmosphère terrestre et celles des autres planètes Astro-club ORION 2015/10/12 L atmosphère terrestre et celles des autres planètes Atmosphères planétaires dans le système solaire La peau d un melon est plus épaisse par rapport au melon que notre atmosphère

Plus en détail

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère).

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère). Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE L ATMOSPHÈRE L air est un mélange homogène. Ce mélange est constitué de 78% de diazote (N 2 ), 21% de dioxygène (O 2 ) et les autres gaz 1% (Argon, Dioxyde

Plus en détail

OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR Juillet

OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR Juillet OZONE FORMATION ET TAUX DANS L AIR 2014 Juillet Résumé l ozone a une origine naturelle ou humaine l ozone est stratosphérique ou troposphérique l ozone troposphérique se forme plutôt loin des sources de

Plus en détail

Introduction aux cycles biogéochimiques : un point de vue atmosphérique

Introduction aux cycles biogéochimiques : un point de vue atmosphérique : un point de vue atmosphérique Laboratoire des Sciences du Climat et de l! environnement Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines 1 Le système climatique Source : IPCC, 2007 2 Eléments chimiques

Plus en détail

Milieux et Habitats. 1. Le rayonnement solaire 2. Les gaz 3. L eau. Mardi 23 septembre 2014 Module Écologie des écosystèmes - T.

Milieux et Habitats. 1. Le rayonnement solaire 2. Les gaz 3. L eau. Mardi 23 septembre 2014 Module Écologie des écosystèmes - T. Milieux et Habitats 1. Le rayonnement solaire 2. Les gaz 3. L eau Mardi 23 septembre 2014 Module Écologie des écosystèmes - T. Koffel 1 La lumière et la biosphère Mardi 23 septembre 2014 Module Écologie

Plus en détail

Chapitre 1 Expositions Nomades ULB: Inforsciences http://www.ulb.ac.be/inforsciences/index.html Informations pratiques: Inforsciences 02 650 50 24 inforsciences@ulb.ac.be Période d'exposition: novembre

Plus en détail

Le trou d'ozone. I Observations du trou d'ozone. Bernard Legras LMD/ENS

Le trou d'ozone. I Observations du trou d'ozone. Bernard Legras LMD/ENS Le trou d'ozone Le trou d'ozone en 2001, vu à partir des mesures depuis le satellite ERS-2 (instrument GOME) Bernard Legras LMD/ENS I Observations du trou d'ozone II Distribution de l'ozone stratosphérique

Plus en détail

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001).

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001). 1 L ATMOSPHERE 1.1 CONSTITUTION DE L ATMOSPHERE L enveloppe gazeuse de la terre, environnement dans lequel la vie subsiste, correspond à la sphère la plus dynamique et instable de cette planète. Ce milieu

Plus en détail

Description et structure de l atmosphère

Description et structure de l atmosphère Laboratoire des Sciences du Climat et de l! environnement Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines Plan Composition de l atmosphère actuelle Comment classer les composés atmosphériques? Pression

Plus en détail

2. L ozone stratosphérique

2. L ozone stratosphérique 2. L ozone stratosphérique Introduction : Stratosphère v.s. Troposphère 1. La distribution de l ozone stratosphérique 2. Cycles de destruction de l ozone stratosphérique 3. L ozone polaire 4. Evolution

Plus en détail

Océan : Pompe biologique

Océan : Pompe biologique Océan : Pompe biologique Juin-Juillet-Aout L ensemble de la biosphè biosphère terrestre Décembre-Janvier-Février Septembre-Octobre-Novembre Mars-April-Mai Production primaire océanique (4 saisons) (Phytoplancton,

Plus en détail

2 LES FLUIDES FRIGORIGÈNES

2 LES FLUIDES FRIGORIGÈNES 2.1 Généralités 2 LES FLUIDES FRIGORIGÈNES UTILISÉS EN FROID INDUSTRIEL 2.1 Généralités La prise de conscience environnementale a conduit à la recherche de fluides frigorigènes ayant le moins d impact

Plus en détail

Fiche pédagogique. Compréhension écrite

Fiche pédagogique. Compréhension écrite Fiche pédagogique Thème CLIMATOLOGIE : «La couche d ozone» Compétence(s) Compréhension orale Compréhension écrite Expression orale Niveau Selon les critères du CECR pour les langues : B2 - utilisateur

Plus en détail

Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique

Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique Distribution des polluants, échelles de la pollution atmosphérique Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Le mélange des polluants dans l atmosphère La concentration d un constituant

Plus en détail

L ozone stratosphérique

L ozone stratosphérique Livret sur l environnement 2016 L ozone stratosphérique Marie-Lise Chanin I - Questions les plus fréquentes Qu est-ce que l ozone et où se situe-t-il dans l atmosphère? L ozone est un gaz qui est naturellement

Plus en détail

Application jeu : association de mots

Application jeu : association de mots Application jeu : association de mots Thème : Les différentes couches atmosphériques (1) Associer les idées deux par deux A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T Une séparation gravitaire Monter en altitude

Plus en détail

Le trou d'ozone. Bernard Legras LMD/ENS

Le trou d'ozone. Bernard Legras LMD/ENS Le trou d'ozone Bernard Legras LMD/ENS I Observations du trou d'ozone II Distribution de l'ozone stratosphérique III Destruction de l'ozone par le chlore IV Tendances et protocoles I Observations du trou

Plus en détail

A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques

A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques A2 : Phénomènes associés aux risques chimiques 1. Réactions chimiques On appelle réaction ou transformation physicochimique le processus par lequel une ou plusieurs substances se transforment en une ou

Plus en détail

L'état du trou d'ozone

L'état du trou d'ozone Physique de l'atmosphère V B. Legras 2014 1 1 3 L'état du trou d'ozone Bernard Legras Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS / Ecole Normale Supérieure, Paris http://www.lmd.ens.fr/legras 25 octobre

Plus en détail

La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI

La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI La pollution atmosphérique cours de toxicologie Dr M.H.BELMAHI Plan: I. Généralités II. Définition III. Polluants atmosphérique IV. Cycle de la pollution V. Effet de la pollution 1. Effets sur l environnement

Plus en détail

LA DEPOLLUTION CO 2. HC NO x

LA DEPOLLUTION CO 2. HC NO x LA DEPOLLUTION HC CO 2 CO NO x CO CO 2 HC NO x COMPOSITION DES GAZ D ECHAPPEMENT Le démarrage à froid, la recherche de la puissance font que la combustion n est jamais parfaite. Les gaz d échappement contiennent

Plus en détail

CORRIGÉ Science-tech au secondaire Chapitre 10

CORRIGÉ Science-tech au secondaire Chapitre 10 LE FLUX D ÉNERGIE ÉMIS PAR LE SOLEIL 1. Donnez le flux d énergie émis par les éléments suivants : a) La glace sèche (CO2 solide), à 80 C ; 79 W/m 2. b) La surface du sol en hiver, à 10 C ; 271 W/m 2. c)

Plus en détail

La Terre en héritage : gérer la planète

La Terre en héritage : gérer la planète La Terre en héritage : gérer la planète «Global change», la notion de pollution. L atmosphère perturbée Le sol perturbé La pollution de l hydrosphère Les pluies acides Le trou de l Ozone L homme modifie

Plus en détail

Groupe : Résultat : / 80

Groupe : Résultat : / 80 Date : Nom : Groupe : Résultat : / 80 Masse molaire, balancement d équations, loi de la conservation de la masse 436 Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 5 : Les réactions chimiques Partie

Plus en détail

Introduction aux mécanismes réactionnels Cinétique de l ozone atmosphérique

Introduction aux mécanismes réactionnels Cinétique de l ozone atmosphérique Introduction aux mécanismes réactionnels Cinétique de l ozone atmosphérique L ozone O 3 est un composant mineur de l atmosphère terrestre (0,02 à 0,1 partie par million en volume) qui est néanmoins important

Plus en détail

Protection de l environnement Matière FE LES GAZ À EFFET DE SERRE. Par Isabelle Coupal et Sébastien Poirier

Protection de l environnement Matière FE LES GAZ À EFFET DE SERRE. Par Isabelle Coupal et Sébastien Poirier Protection de l environnement Matière 1 147-454FE LES GAZ À EFFET DE SERRE Par Isabelle Coupal et Sébastien Poirier Présenté à : Annette Huot, professeure Département des Techniques du milieu naturel Le

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Deuxième partie : La Terre anthropisée II-4 Le changement climatique Hubert Bril, Université de Limoges 1 Le changement climatique aujourd hui à toutes les sauces est invoqué

Plus en détail

SCA Introduction à la météorologie Exemple Examen I

SCA Introduction à la météorologie Exemple Examen I SCA 2611- Introduction à la météorologie Exemple Examen I Partie A: 20 questions à choix de réponses Partie B: 1 question à développement Partie A 2 0 222-22 Les questions 1, 2 et 3 se réfèrent à la station

Plus en détail

Séance 2 : La pollution de l air : effets sur l environnement

Séance 2 : La pollution de l air : effets sur l environnement Séance 2 : La pollution de l air : effets sur l environnement 1 - L effet de serre : Document 1 : La serre du jardinier : Les rayons du soleil traversent les parois de la serre du jardinier. Une partie

Plus en détail

Le trou d'ozone. Bernard Legras LMD/ENS

Le trou d'ozone. Bernard Legras LMD/ENS Le trou d'ozone Bernard Legras LMD/ENS I Observations du trou d'ozone II Distribution de l'ozone stratosphérique III Destruction de l'ozone par le chlore IV Tendances et protocoles I Observations du trou

Plus en détail

Lycée Professionnel Le Chesnois Bains les Bains

Lycée Professionnel Le Chesnois Bains les Bains LES FLUIDES FRIGORIGENES : Fonction :........ Le fluide ne doit ni attaquer les matériaux de l installation frigorifique ni l'huile. Il doit être peu toxique, ininflammable et non explosible. Il peut se

Plus en détail

CHANGEMENT DE CONCENTRATION ATMOSPHÉRIQUE DES GAZ ÀEFFET DE SERRE

CHANGEMENT DE CONCENTRATION ATMOSPHÉRIQUE DES GAZ ÀEFFET DE SERRE CHANGEMENT DE CONCENTRATION ATMOSPHÉRIQUE DES GAZ ÀEFFET DE SERRE J.-P. GARREC Il faut d abord rappeler que l effet de serre est un phénomène naturel bénéfique à la Terre et à ses habitants. Dans ce phénomène,

Plus en détail

3. La composition chimique de la troposphère

3. La composition chimique de la troposphère 3. La composition chimique de la troposphère 3.1 Capacité oxydante de l atmosphère 3.2 Le méthane et les autres hydrocarbures 3.3 Le monoxyde de carbone 3.4 Les oxydes d azote 3.5 Le bilan de l ozone dans

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Objectif du cours Formation de base en pollution atmosphérique (processus physiques et chimiques, représentation

Plus en détail

chapitre 4 : Composition de l'air

chapitre 4 : Composition de l'air chapitre 4 : Composition de l'air I L'air dans l'atmosphère Classe de 4ème/ Cours Mme Facon 1 Classe de 4ème/ Cours Mme Facon 2 Classe de 4ème/ Cours Mme Facon 3 Classe de 4ème/ Cours Mme Facon 4 Classe

Plus en détail

I L ozone. Mesurer - Surveiller - Informer

I L ozone. Mesurer - Surveiller - Informer 03 I L ozone Polluant atmosphérique surveillé en nouvelle-calédonie : origines, impacts et surveillance Mesurer - Surveiller - Informer Origines Il n existe pas de bon ou de mauvais ozone. Il y a l ozone

Plus en détail

L air que nous respirons

L air que nous respirons L air que nous respirons L atmosphère terrestre vue depuis la station spatiale internationale (ISS) Jean Cassanet TIA, 11 décembre 2013 Atmosphère : «couche gazeuse constituant l enveloppe externe des

Plus en détail

dans le chapitre : Nuages et volcans in Système Terre de Ichtiaque RASOOL

dans le chapitre : Nuages et volcans in Système Terre de Ichtiaque RASOOL Désinences -ant / -ant(e)(s) le son [α ~ ] dans le chapitre : Nuages et volcans in Système Terre de Ichtiaque RASOOL 2 n 1 page. 1 2 la température baisse d autant plus que le gaz est moins dense. 2 Et

Plus en détail

Travaux Dirigés Air : Physique et chimie de l atmosphère

Travaux Dirigés Air : Physique et chimie de l atmosphère Travaux Dirigés Air : Physique et chimie de l atmosphère Master Sciences et Génie de l Environnement (SGE) - M1 Universités Paris 7 et Paris 12 Année 2007-2008 Exercice 1 La fraction molaire d ozone d

Plus en détail

Le changement climatique

Le changement climatique Le changement climatique Domaine du développement durable étudié : causes et conséquences du changement climatique Niveau : 2 nde professionnelle (fiche testée par des élèves de 2 nde MIP métiers des industries

Plus en détail

M05/4/ENVSY/SPM/FRE/TZ0/XX+ SYSTÈMES DE L ENVIRONNEMENT NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1. Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes

M05/4/ENVSY/SPM/FRE/TZ0/XX+ SYSTÈMES DE L ENVIRONNEMENT NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1. Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes IB DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI SYSTÈMES DE L ENVIRONNEMENT NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 M05/4/ENVSY/SPM/FRE/TZ0/XX+ 22056419 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45

Plus en détail

Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche

Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche Comparaison de la FDES Ouatéco avec les FDES Laine de verre et FDES Laine de roche Ouateco dépollue l environnement en produisant ses ouates de cellulose Ouateco et Nature. Notre FDES, réalisée par le

Plus en détail

Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique

Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique Géographie 5 ème Fiches savoir Page 18 Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique Sans atmosphère : pas d effet de serre ex. sur la lune ou sur Mercure Avec atmosphère : effet de serre ex.

Plus en détail

SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SEMAINE 2 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Introduction sur les gaz à effets de serre» de la semaine 2

Plus en détail

ACTIVITÉS pédagogiques

ACTIVITÉS pédagogiques ACTIVITÉS pédagogiques 4 e primaire à 2 e secondaire durée : segmentable COMPÉTENCES en EVEIL SCIENTIFIQUE Rencontrer et appréhender une réalité complexe! Dans le cadre d une énigme, agencer les indices

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT IV LE COUPLAGE DES ENVELOPPES TERRESTRES Introduction La Terre est une planète originale de part la présence : - D une enveloppe gazeuse, l atmosphère

Plus en détail

01 septembre 05, Jean-Pierre STEPHAN, ISTA, Ploufragan Page 1 sur 20. Info Tech N 17

01 septembre 05, Jean-Pierre STEPHAN, ISTA, Ploufragan Page 1 sur 20. Info Tech N 17 01 septembre 05, Jean-Pierre STEPHAN, ISTA, Ploufragan Page 1 sur 20 Info Tech N 17 LES TRANSPORTS ROUTIERS ET LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE «EFFET DE SERRE» Selon la très grande majorité des experts, l

Plus en détail

UE libre UBO CLIMAT : Passé, présent, futur

UE libre UBO CLIMAT : Passé, présent, futur UE libre UBO CLIMAT : Passé, présent, futur Nous avons vu que: Le système climatique terrestre est composé de plusieurs sous-systèmes qui interagissent entre eux. Le Soleil est la source d énergie primordiale

Plus en détail

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère Chap1 : structure thermique de l'atmosphère I - Température de surface des planètes du système solaire II - Profil vertical moyen de l'atmosphère terrestre III - Equilibre radiatif de la Terre généralités

Plus en détail

Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain

Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre

Plus en détail

Désinences adverbiales en / -ment / et autres désinences en / -(m)ent / dans le chapitre : Nuages et volcans in Système Terre de Ichtiaque RASOOL

Désinences adverbiales en / -ment / et autres désinences en / -(m)ent / dans le chapitre : Nuages et volcans in Système Terre de Ichtiaque RASOOL Désinences adverbiales en / -ment / et autres désinences en / -(m)ent / dans le chapitre Nuages et volcans in Système Terre de Ichtiaque RASOOL 2 Les Nuages et les Volcans désinences en -(m)ent 1 Parag

Plus en détail

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 3 : DES INTERRACTIONS ENTRE LES ENVELOPPES DE LA TERRE

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 3 : DES INTERRACTIONS ENTRE LES ENVELOPPES DE LA TERRE PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT Chapitre 3 : DES INTERRACTIONS ENTRE LES ENVELOPPES DE LA TERRE Le globe terrestre est formé de différentes enveloppes : - L atmosphère - L hydrosphère

Plus en détail

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Situation: Tu es à la plage, installé sur une serviette de bain et tu décides d aller te baigner. Résultat? En marchant sur le sable, celui-ci brûle

Plus en détail

PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [10 POINTS]

PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [10 POINTS] DEVOIR COMMUN DE PHYSIQUE-CHIMIE, ÈRE S, MAI 203 CORRECTION PARTIE A : L'EAU, UN SOLVANT BIEN PARTICULIER [0 POINTS] 4 "" = point A. Qu'est-ce que l'eau? 2 A.. H : (Z = ) : K ; O : (Z = 8) : K 2 L 6 A..2

Plus en détail

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir 1 Chapitre I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 2 - I - La glace, mémoire récente du climat Plus la vapeur d eau s éloigne de la zone

Plus en détail

Chapitre 1 Composition de l air

Chapitre 1 Composition de l air Chapitre 1 Composition de l air OBJECTIFS Savoir que l air est un mélange de gaz Connaître les proportions des différents gaz de l air Savoir que le dioxygène est un gaz indispensable à la vie Distinction

Plus en détail

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE...

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE... L effet de serre est le phénomène naturel permettant à la Terre de retenir la chaleur du Soleil à l intérieur de l atmosphère. Lorsque le rayonnement solaire touche la surface, la chaleur qui s en dégage

Plus en détail

Lutte contre le réchauffement climatique. De l élimination totale des substances appauvrissant la couche d ozone

Lutte contre le réchauffement climatique. De l élimination totale des substances appauvrissant la couche d ozone Lutte contre le réchauffement climatique De l élimination totale des substances appauvrissant la couche d ozone La réduction des émissions des gaz à effet de serre qui provoque le réchauffement climatique

Plus en détail

NOx-NOy oxydes d'azote

NOx-NOy oxydes d'azote NOx-NOy oxydes d'azote Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) I. Introduction L oxyde d azote le plus abondant dans l atmosphère est le protoxyde d azote (cf. fiche N 2 O) avec un rapport

Plus en détail

Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre

Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre Radiation terrestre (infrarouge éloigné) Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre La Terre absorbe de l'énergie solaire, de courtes longueurs d'onde et se réchauffe. La température du sol est, en

Plus en détail

Modèle de réponses de la révision générale. Recueil page 32à 49

Modèle de réponses de la révision générale. Recueil page 32à 49 Sciences 2 ème préparatoire Modèle de réponses de la révision générale Recueil page 32à 49 1- Observe la figure ci-dessous et réponds aux questions : (Les lettres ne représentent pas les symboles des éléments)

Plus en détail

UE libre UBO CLIMAT : Plan du chapitre N 2 ~ 78 % O 2 ~ 21 % Ar ~ 1 % H 2 0 ~ 0.5 % CO 2 ~ 0.04 % Chapitre 4 Circulation atmosphérique

UE libre UBO CLIMAT : Plan du chapitre N 2 ~ 78 % O 2 ~ 21 % Ar ~ 1 % H 2 0 ~ 0.5 % CO 2 ~ 0.04 % Chapitre 4 Circulation atmosphérique UE libre UBO CLIMAT : Passé,, présent, futur Plan du chapitre Comprendre comment la pression et la température atmosphérique sont reliées entre elles Établir les forces motrices responsables du mouvement

Plus en détail

THEME 1 : Planète Terre, environnement, Action humaine

THEME 1 : Planète Terre, environnement, Action humaine Plan THEME 1 : Planète Terre, environnement, Action humaine Partie C- Impacts de quelques activités humaines (à l'échelle de la planète) Chapitre I - Conséquences de l'exploitation et de la consommation

Plus en détail

Les changements du climat: état des lieux et scénarios

Les changements du climat: état des lieux et scénarios Les changements du climat: état des lieux et scénarios Joël Guiot Directeur de recherche CNRS Centre Européen de Recherche et d Enseignement en Géosciences de l Environnement Les dix années les plus chaudes

Plus en détail

DS2 : l atmosphère terrestre/ La composition chimique du vivant CORRECTION

DS2 : l atmosphère terrestre/ La composition chimique du vivant CORRECTION DS2 : l atmosphère terrestre/ La composition chimique du vivant CORRECTION Partie 1 :. Le document ci-dessous représente l évolution de la composition* de l atmosphère terrestre en fonction du temps depuis

Plus en détail

L air et les pollutions de l air

L air et les pollutions de l air Matière 1/9 Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013, «Réussir les sciences expérimentales et la technologie» Dunod, Paris 2012, et recherches internet à partir de Google La Terre

Plus en détail

Développement durable Les principaux indicateurs d impacts environnementaux

Développement durable Les principaux indicateurs d impacts environnementaux Développement durable Les principaux indicateurs d impacts environnementaux 1 Prélèvements Rejets (pollutions) Impacts environnementaux Classification des principaux types (CML 2000) Impacts Localisation

Plus en détail

Vallée des défis : Changement Climatique

Vallée des défis : Changement Climatique 1. Effet de serre naturel : Vallée des défis : Changement Climatique Une carotte glaciaire prélevée par des scientifiques renferme de l air qui est composé à son tour de gaz à effet de serre (Azote, oxygène,

Plus en détail

Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air

Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air Impact de la Journée Sans Voiture à Limoges sur la qualité de l air Campagne de mesure Rédigé par : Céline Bouvet Validé par : Agnès Hulin, Rémi Feuillade Version du 03/10/2017 Atmo Nouvelle-Aquitaine

Plus en détail

Activité 1 : Instruments d astronomie

Activité 1 : Instruments d astronomie Chapitre II : Rayonnement dans l univers Activité 1 : Instruments d astronomie Tous les objets célestes émettent des rayonnements dans divers domaines. Qu est-ce qu un rayonnement?.... Quels types de rayonnement

Plus en détail

Le réchauffement climatique fiction ou réalité?

Le réchauffement climatique fiction ou réalité? Dijon. 20 avril 2015 Le réchauffement climatique fiction ou réalité? Jean Poitou Introduction 1/2 1896 Arrhenius calcule l effet climatique d un doublement du CO 2 atmosphérique 1956 Plass calcule l absorption

Plus en détail

Présentation à l échelle du globe

Présentation à l échelle du globe Présentation à l échelle du globe Le vent : On distingue le vent zonal u (>0 pour un vent d Ouest) et le vent méridien v (>0 pour un vent de Sud) Profil méridien de la moyenne zonale et verticale du vent

Plus en détail

Le réfrigérant de demain : étude de cas sur le potentiel de l ammoniac

Le réfrigérant de demain : étude de cas sur le potentiel de l ammoniac Le réfrigérant de demain : étude de cas sur le potentiel de l ammoniac Rapport d expertise réalisé pour le Groupe de recherche appliquée en macroécologie (GRAME) Par M. Bernard Laurent, consultant et enseignant

Plus en détail

Coup de chaud sur la planète par effet de serre! PROBLÉMATIQUE L EFFET DE SERRE : LE LIEN AVEC LE CLIMAT

Coup de chaud sur la planète par effet de serre! PROBLÉMATIQUE L EFFET DE SERRE : LE LIEN AVEC LE CLIMAT CME 4.1 - CME 4.3 - HS 4.2 & SUITES GÉOMÉTRIQUES Coup de chaud sur la planète par effet de serre! PREMIÈRE BAC PRO COP21 PROBLÉMATIQUE L EFFET DE SERRE : LE LIEN AVEC LE CLIMAT I. ÉTUDE DE DOCUMENTS Document

Plus en détail

ÉNERGIE ET ENVIRONNEMENT. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

ÉNERGIE ET ENVIRONNEMENT. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke ÉNERGIE ET ENVIRONNEMENT Marcel Lacroix Université de Sherbrooke TROIS GRANDS PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX 1. Pluies acides et smog 2. Détérioration de la couche d ozone 3. Réchauffement planétaire M. Lacroix

Plus en détail

L ozone stratosphérique

L ozone stratosphérique N 770 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 31 L ozone stratosphérique les problèmes qu il pose par R. LEYGONIE Président du Centre Interprofessionnel Technique d Études de la Pollution Atmosphérique 1. L

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE

LES GAZ A EFFET DE SERRE LES GAZ A EFFET DE SERRE L EFFET DE SERRE L EFFET DE SERRE Le Soleil réchauffe la Terre. L EFFET DE SERRE La Terre perd de la chaleur sous forme de rayons infrarouges L EFFET DE SERRE Une partie de cette

Plus en détail

La Météo. 5eme année

La Météo. 5eme année La Météo 5eme année Les nuages Les nuages sont constitués de millions de gouttelettes microscopiques d eau qui se forment lorsque la vapeur dans l air se condense sur les particules microscopique de poussière,

Plus en détail

LES NOTIONS DE LA COMBUSTION

LES NOTIONS DE LA COMBUSTION Page 1 / 8 La combustion est une réaction chimique qui a lieu lors de la combinaison entre l oxygène (comburant) et une matière combustible (carburant). Cette réaction produit essentiellement un grand

Plus en détail

GUIDE D ESTIMATION DE LA CONCENTRATION DE DIOXYDE D AZOTE (NO 2 ) DANS L AIR AMBIANT LORS DE L APPLICATION DES MODÈLES DE DISPERSION ATMOSPHÉRIQUE

GUIDE D ESTIMATION DE LA CONCENTRATION DE DIOXYDE D AZOTE (NO 2 ) DANS L AIR AMBIANT LORS DE L APPLICATION DES MODÈLES DE DISPERSION ATMOSPHÉRIQUE GUIDE D ESTIMATION DE LA CONCENTRATION DE DIOXYDE D AZOTE (NO 2 ) DANS L AIR AMBIANT LORS DE L APPLICATION DES MODÈLES DE DISPERSION ATMOSPHÉRIQUE Août 2008 ÉQUIPE DE PRODUCTION Auteur : Mise en page :

Plus en détail

La structures internes de la Terre. Biosphère. L atmosphère. L hydrosphère. La lithosphère

La structures internes de la Terre. Biosphère. L atmosphère. L hydrosphère. La lithosphère La structures internes de la Terre Biosphère L atmosphère L hydrosphère La lithosphère La croute (Écorce) Solide Epaisseur variée Entre 5km et 10km sous les océans Entre 30km et 65km sous les continents

Plus en détail

1 er TEXTE : L air que nous respirons

1 er TEXTE : L air que nous respirons 1 er TEXTE : L air que nous respirons Par Gaston Cohen 2 e TEXTE : L atmosphère, composition physique Par André Berroir Lecture supplémentaire : Pollution au dioxyde de soufre dans les Bouches du Rhône

Plus en détail

DS -PHYSIQUE-CHIMIE- (durée 2h00)

DS -PHYSIQUE-CHIMIE- (durée 2h00) Lycée H. Darras 07-08 ère S et ère SSi DS -PHYSIQUE-CHIMIE- (durée h00) Nom : Prénom : Attention : il sera tenu compte des chiffres significatifs dans la notation. Donne es pour tous les exercices h=6,63x0-34

Plus en détail

PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS

PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS 2009-2010 Jean-Marc Frigerio UPMC Introduction - L optique instrumentale intervient dans des applications ou l observateur humain n est plus directement

Plus en détail

ICV des MPR GLOSSAIRE. (Mise à jour : 19 octobre 2016) Partie 1 : Termes généraux liés à l ICV

ICV des MPR GLOSSAIRE. (Mise à jour : 19 octobre 2016) Partie 1 : Termes généraux liés à l ICV ICV des MPR GLOSSAIRE (Mise à jour : 19 octobre 2016) Partie 1 : Termes généraux liés à l ICV ACV (Analyse du Cycle de Vie) L'Analyse du Cycle de Vie (ACV) est une méthode d'évaluation environnementale

Plus en détail

Physique de l environnement

Physique de l environnement Physique de l environnement Contrôle du décembre 2012 Éléments de correction Aucun document autorisé Calculatrice élémentaire autorisée Les deux parties sont indépendantes. Les questions indépendantes

Plus en détail

Faire le point sur l état des connaissances des élèves sur le réchauffement climatique.

Faire le point sur l état des connaissances des élèves sur le réchauffement climatique. A IMATIO AUTOUR DU RECHAUFFEME T CLIMATIQUE 1 PHASE DE REPRESE TATIO Faire le point sur l état des connaissances des élèves sur le réchauffement climatique. Questionner les enfants sur ce qu ils savent

Plus en détail