En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse"

Transcription

1 Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de en 196 à en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre Luxembourgeois représentent aujourd hui moins de la moitié des mariages, contre 7% en début de période. Le taux de divortialité (nombre de divorces rapportés à la population) a évolué de. pour mille en 196 à 2.4 pour mille en 1997, niveau qui reste ensuite pratiquement stable jusqu en 211 (2. pour mille). L âge au mariage est en forte augmentation au cours des années sous revue. En 196, 44% des hommes et 68% des femmes avaient moins de 2 ans à leur mariage. En 21, ces parts ont diminué à respectivement % pour les hommes et 12% pour les femmes. Cette évolution résulte à la fois de l augmentation de l âge au premier mariage et de l augmentation des mariages de divorcés. Par ailleurs, les divorces concernent de plus en plus de mariages de longue durée. Aujourd hui, près de 4% des divorces sont prononcés pour des mariages d une durée de 1 ans et plus, alors qu au début des années 196, le pourcentage n était que de 28%. Parallèlement à l augmentation de l âge au mariage, l âge à la naissance du premier enfant augmente. En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages (qui a globalement une tendance inverse aux divorces), est en diminution à moyen terme mais subit quelques fluctuations. A une augmentation des mariages au cours de la seconde moitié des années 198 (correspondant aux cohortes de «baby-boomers» arrivant à l âge de mariage) répond une baisse de la même ampleur durant la première moitié des années 199. Le nombre de mariages au Luxembourg passe de en 196, à 2 16 en 197, en 198, en 199 et en. Les années -211 sont marquées par une diminution assez forte des mariages, leur nombre atteignant en 21 et en 211. Pour avoir une meilleure appréciation de la nuptialité, il est indiqué de calculer le taux de nuptialité en rapportant les mariages à la population. Le taux de nuptialité au Luxembourg passe de 7.1 pour mille en 196 à 3.3 pour mille en 211. La tendance à la baisse de la nuptialité est un phénomène qui concerne tous les pays européens. Graphique 1: Mariages et divorces au Luxembourg, Nombre de mariages et de divorces Mariages Divorces Taux de nuptialité et de divortialité (en pour mille) Taux de nuptialité Taux de divortialité N.B.: Taux de divortialité et taux de nuptialité = nombre de divorces, resp. de mariages, rapportés à la population (exprimés ici en pour mille) A titre d exemple, le taux de nuptialité en France passe de 7. à 3.7 pour mille de 196 à 211, en Allemagne il évolue de 9.4 à 4.6 pour mille et en Belgique de 7.1 à 4.1 pour mille au cours de la même période. Ajoutons que le taux brut de nuptialité (nombre de premiers mariages et de remariages par rapport à la population totale multiplié par mille) est très dépendant de la structure par âge de la population. Les démographes préfèrent utiliser l indicateur de primo-nuptialité (voir plus loin). Le nombre de divorces et taux de divortialité sont en hausse de 196 jusqu au milieu des années 199, puis se stabilisent En 196, le divorce était très peu répandu au Luxembourg. On comptait 13 divorces au cours de cette année, contre mariages. En 21, on dénombre 1 83 divorces. La hausse en 211 est conséquente (1 27 cas de divorces) mais ce sont les années à venir qui montreront si cette hausse constitue un phénomène structurel ou «conjoncturel». Les chiffres montrent cependant également que, depuis une quinzaine d années, le nombre et, surtout, le taux de

2 ans de mariages et de divorces divortialité (divorces rapportés à la population) sont restés relativement stables au Luxembourg. Le taux de divortialité, qui était de. pour mille en 196, passe à 2.4 pour mille en Avec 2. pour mille, le taux de divortialité dépasse à peine ce niveau en 211. Le Luxembourg ne constitue pas une exception en Europe en matière de divorces et de divortialité. Dans l Union européenne (UE-27), le taux de divortialité passe de.7 pour mille au début des années 196 à 1.8 pour mille en et à 2. pour mille en 21. En Allemagne, le taux de divortialité était de.9 pour mille en 196. Le taux atteint 2.4 pour mille en, puis se stabilise pratiquement de à 21 (2.3 pour mille en 29 et en 21). Un autre indicateur statistique est souvent utilisé pour mesurer l incidence du divorce. C est le «taux de divorce» qui est obtenu en faisant le rapport entre le nombre de divorces et le nombre de mariages. Cet indicateur montre que le phénomène du divorce tend à se développer, du moins si on fait le rapport aux mariages. Au Luxembourg, les divorces représentaient 6.8% du total des mariages en 196. Il se situe à cette époque en-dessous des niveaux qu avaient atteints les pays nordiques (19% au Danemark par exemple) et l Allemagne (14% en 196). Jusqu en, au Luxembourg, le taux de divorce a augmenté à 48% et il atteint même 62% en 21. En 211, le ratio est encore en hausse (7%) mais l avenir dira s il s agit d un phénomène exceptionnel ou non. Le taux de divorce moyen sur la période -21 s établit à 4% au Grand-Duché. Graphique 2: Taux de divorce, (en %) Belgique Allemagne France Luxembourg Portugal Irlande Italie Espagne Suède deux pays, l Espagne et le Portugal, les taux de divorce atteignent les niveaux des pays du Nord de l Europe, alors qu en Italie et à Chypre, les taux de divorce restent inférieurs à la moyenne européenne. Graphique 3: Mariages selon le statut matrimonial antérieur et le sexe au Luxembourg, (en % des personnes se mariant) célibitaires veufs divorcés célibataires veuves divorcées Il convient néanmoins de noter qu un taux de divorce de %, par exemple, ne signifie pas que chaque deuxième mariage fera l objet d un divorce. Pour analyser l évolution des mariages dans le temps, il faudrait en fait se baser sur des données longitudinales qui ne sont pas disponibles actuellement L évolution des mariages et des divorces est évidemment l expression des modifications socioculturelles de la société. S y ajoutent cependant également des aspects légaux et institutionnels. Ainsi, les divorces ont été simplifiés au niveau de la procédure légale et, aujourd hui, la très grande majorité des divorces se fait par consentement mutuel. Par ailleurs, les formes de cohabitation «légale» se sont diversifiées par l introduction des partenariats dans beaucoup de pays. Le mariage n est donc plus la seule forme de cohabitation institutionnalisée. Pour le Luxembourg, les résultats du recensement de la population de 211 donneront un premier aperçu de l incidence du partenariat «officiel» (PACS). La part des «premiers mariages» a tendance à diminuer, EUROSTAT Le Luxembourg s inscrit cependant dans l évolution générale en Europe, où le taux de divorce augmente également. En moyenne, pour les années -21, il se situe à quelque 4% dans l UE-27 et à 7% en Belgique, à 1% en Allemagne et à 46% en France. C est en Italie (18%), Irlande (1%), Chypre (23%) et en Pologne (26%) où les taux de divorce sont les plus faibles au sein de l UE-27. Rappelons qu en Irlande le divorce n a été légalisé qu à la suite d un référendum en. On peut encore retenir que, dans les pays du Sud de l Europe, l évolution n est pas uniforme. Dans Effet collatéral de l évolution des divorces, la part des premiers mariages (mariages de célibataires) des hommes passe de 9% en 196 à 76% en et celle des femmes de 94% à 77%. Au cours des dix dernières années, la part des premiers mariages se stabilise pratiquement. La proportion est d environ 74% en moyenne au cours des années -21 pour les hommes et de 76% pour les femmes. La part des hommes divorcés passe de 3% du total des hommes qui se marient en 196 à 22% en et augmente encore un peu jusqu en 21 (24%). Pour les

3 ans de mariages et de divorces femmes divorcées se mariant, le taux passe de 3% en 196 à 22% en et à 23% en 21. En moyenne, la part des hommes divorcés se mariant est de 24% pour les années -21 et celle des femmes divorcées se mariant de 23%. La part des veufs se mariant reste très faible et leur proportion est même en diminution. En 196, les veufs et les veuves représentaient respectivement 2.4% et 2.7% des hommes et des femmes se mariant. En 21, cette part est tombée à respectivement 1.3% et 1.2% pour les hommes et pour les femmes. L indicateur conjoncturel de primo-nuptialité en baisse Ce n est pas seulement la part des premiers mariages dans le total des mariages qui diminue, mais plus généralement la propension à contracter un premier mariage. C est l'indicateur de primo-nuptialité qui mesure cette propension. Il s agit du pourcentage d'hommes et de femmes qui contracteraient un mariage au cours de leur vie si, à tout âge, le taux de primonuptialité était celui de l'année considérée. Il est obtenu en faisant le rapport entre le nombre de premiers mariages contractés par les hommes et les femmes d'un âge donné à l'effectif moyen des hommes et des femmes de cet âge. Par différence, il mesure, le taux de célibataires «définitifs» pour chaque sexe. L indicateur de primo-nuptialité est globalement en baisse au cours des quinze dernières années et cela pour les deux sexes. De moins en moins de personnes contractent donc un premier mariage. L indicateur de primo-nuptialité est de.64 pour les femmes, respectivement.8 pour les hommes en, contre.38 respectivement.3 en 29. Cela signifie que si une génération de célibataires devait garder tout au long de la vie les comportements observés en 29, seulement 3% des hommes, respectivement 38% des femmes, finiraient par conclure un premier mariage. Les hommes ont une propension inférieure, par rapport aux femmes, de conclure un premier mariage. Néanmoins, l écart entre les hommes et les femmes diminue. Graphique 4: Indicateur conjoncturel de primo-nuptialité par sexe pour le Luxembourg, L âge au mariage en forte augmentation depuis le début des années 198 En ce qui concerne l âge au mariage, il y a lieu de retenir d abord que les femmes se marient en général plus jeunes que les hommes et cette caractéristique se maintient sur toute la période étudiée. En 196, 17.3% des femmes et 1.% des hommes avaient moins de 2 ans à leur mariage. En 198, au mariage, 18.6% des femmes et 2.7% des hommes avaient moins de 2 ans. Après 198, les pourcentages correspondants se réduisent. En 21, seulement 1% des femmes et.1% des hommes se marient avant leurs vingt ans. En 196, 42.4% des hommes et.2% des femmes se mariant avaient entre 2 et 24 ans. En 21, le pourcentage s est réduit à.1% pour les hommes et 11.3% pour les femmes. Globalement, en 196, 44% des hommes et 68% des femmes avaient moins de 2 ans à leur mariage. En 21, ces parts ont diminué à respectivement % pour les hommes et 12% pour les femmes. A l inverse, en 196, les plus de 3 ans ne représentaient que 11% des mariages pour les hommes et 7% pour les femmes. En 21, la part des hommes se mariant ayant plus de 3 ans atteint 46%. Pour les femmes, la part des 3 ans et plus passe de 7% du total des femmes qui se marient en 196 à 33% en 21. En ce qui concerne les mariages des 4 ans et plus, leur part dans les mariages évolue, pour les hommes, de quelque 4% en 196 à environ 19% en 21 et, pour les femmes, de 2% à 11% dans le même laps de temps. Tableau 1: Mariages par classe d âge et par sexe au Luxembourg, (en % du total des mariages) Moins de 2 ans à 24 ans à 29 ans à 34 ans à 39 ans à 44 ans ans et plus Moins de 2 ans à 24 ans à 29 ans à 34 ans à 39 ans à 44 ans ans et plus La fréquence la plus élevée des mariages se retrouve désormais dans les classes d âge de 2 à 34 ans. La part des femmes se mariant ayant de 2-29 ans passe de 18% en 196 à 31% en 21 et la part des 3 à 34 ans de 7% en 196 à 24% en 21. En ce qui concerne

4 ans de mariages et de divorces les hommes, la fréquence des mariages dans la classe d âge des 2-29 ans diminue en passant de 33% à 23%, mais augmente pour les 3-34 ans (de 12% à 2%). Graphique : Mariages selon la classe d âge et le sexe, (en % des personnes se mariant) Moins de 2 ans 2 à 29 ans 3 à 39 ans 4 ans et plus à 24 ans 3 à 34 ans 4 à 44 ans L augmentation de l âge au mariage découle de deux phénomènes: la hausse de l âge au premier mariage (qui se reflète dans la diminution des pourcentages des classes d âge jeunes dans le total des mariages) et l augmentation des mariages de divorcés; les divorces intervenant d ailleurs de plus en plus souvent après des durées de mariage assez longues (voir plus loin). Le premier mariage de plus en plus tardif On dispose des données concernant l âge au premier mariage pour la période qui débute en 199. En 199, 27.6% des hommes et 47.3% des femmes avaient moins de 2 ans au premier mariage. En 21, les parts respectives étaient seulement de respectivement 7.% pour les hommes et 1.4% pour les femmes. La part des premiers mariages dans la classe d âge des 2-29 ans diminue chez les hommes (de 46.6% en 199 à 31.2% en 21), tandis que la part des femmes de cette classe d âge dans les premiers mariages reste relativement stable (37.3% en 199 et 37.7% en 21). Pour les femmes, la fréquence des mariages dans cette classe d âge est la plus élevée. La fréquence de premiers mariages dans les classes d âge plus élevées augmente fortement pour les hommes, comme pour les femmes. De 199 à 21, le pourcentage des 3 ans et plus dans les premiers mariages passe de.4% à 3% pour les hommes et de 4.% à 19.8% pour les femmes. Tableau 2: Premiers mariages par classe d âge et sexe, (en % du total des premiers mariages) Moins de 2 ans ans ans ans ans ans ans et plus Moins de 2 ans ans ans ans ans ans ans et plus Est-ce que l âge moyen au premier mariage est identique pour les Luxembourgeois et pour les étrangers résidant au Luxembourg? On dispose des données concernant l âge moyen au premier mariage selon les nationalités pour la période allant de à 28. Au Luxembourg, l âge moyen au premier mariage passe, pour les hommes, de 29. ans en à 32. ans en 28. Pour les femmes, l âge au premier mariage est inférieur à celui des hommes mais augmente également en évoluant de 26.9 ans en à 3.3 ans en 28. L écart entre les deux sexes dû notamment à des normes culturelles - est de 2.4 ans en moyenne et ne varie guère sur la période prise en compte. Graphique 6: Âge moyen au premier mariage des hommes selon la nationalité au Luxembourg, Luxembourg Portugal Total Etranger

5 ans de mariages et de divorces Graphique 7: Âge moyen au premier mariage des femmes selon la nationalité au Luxembourg, -28 passant de 4% en 196 à près de 3% en Depuis, cette part a un peu reculé (26% en 21) Luxembourg Portugal Total Etranger Graphique 8: Mariages selon la nationalité des conjoints (en % du total des mariages) Les Portugais - les femmes, comme les hommes - continuent à se marier beaucoup plus tôt en moyenne que les Luxembourgeois et les Luxembourgeoises. En, l âge au premier mariage des Luxembourgeois était de 33.1 ans contre 29. pour les Portugais. Le premier mariage des Luxembourgeoises se situe en moyenne à 3.6 ans, contre 27.6 ans pour les Portugaises. Néanmoins l écart entre Portugais/es et Luxembourgeois/es de l âge moyen au premier mariage a commencé à se rétrécir. Pour les hommes, il était de 4.4 ans en et de 3.6 ans en 28. Pour les femmes, l écart de l âge au premier mariage qui était de près de 4 ans en s est réduit à 3 ans en 28. Les mariages entre Luxembourgeois représentent aujourd hui moins de la moitié des mariages, contre 7% en début de période Comme le poids des étrangers dans la population luxembourgeoise augmente, la part des mariages entre Luxembourgeois diminue logiquement. En 196, les mariages entre deux personnes de nationalité luxembourgeoise représentaient quelque 7% du total des mariages. Cette part est tombée à moins de % à partir de la deuxième moitié des années 199. Le recul est le plus sensible à partir du milieu des années 198, période qui marque aussi le début d une vague d immigration pratiquement continue. La part des mariages entre Luxembourgeois passe un peu en-dessous des 4% en 23. L avenir dira si l augmentation du pourcentage en 21 et 211 (on passe de 43% en 28 à 48% en 211) est transitoire ou non. On note aussi que la part des mariages entre des personnes de nationalité luxembourgeoise et étrangère n augmente que légèrement. Le pourcentage se situe au même niveau en 1994 qu en 196 (quelque 23%), puis passe à 29% en 27 et revient à 26% en 21. Par contre, la part des mariages entre étrangers dans le total des mariages augmente fortement en Luxembourgeois/Luxembourgeois Luxembourgeois/Etranger Etranger/Etranger L âge des mères au premier enfant en forte hausse L augmentation de l âge au premier mariage, va de pair avec l augmentation de l âge des mères au premier enfant (et, logiquement, des enfants des rangs subséquents). On peut classer les naissances selon l âge de la mère et le rang des enfants nés. La part des naissances de premier rang (premières naissances) de mères ayant moins de 2 ans reste faible, même si le pourcentage a augmenté au cours des dernières années. En, 3.2% des enfants de premier rang étaient nés de mères qui avaient moins de 2 ans. Le pourcentage diminue à 2.% en 2 mais augmente par la suite pour atteindre 3.4% en 21. La part des naissances de premier rang des mères situées dans la classe d âge des 2-24 ans diminue en passant de 22.% en à 1.1% en 21, tout comme la part de ces premières naissances dans la classe d âge de 2 à 29 ans qui évolue de 4.% à 31.%. Graphique 9: Part des naissances de premier rang (premières naissances) selon la classe d âge des mères (en % du total des naissances de premier rang) ,2 3,4 22, 1,1 4, 31, 21,8 32,9 6, 13, 3,8,9, ans 2-24 ans 2-29 ans 3-34 ans 3-39 ans 4-44 ans 4 ans et plus 21,3

6 ans de mariages et de divorces Au contraire, la fréquence des naissances de premier rang chez les mères de 3 ans et plus augmente : en, 21.8% des premières naissances se situaient dans la classe d âge de 3-34 ans, tandis qu en 21 le pourcentage est de 32.9%. La part des naissances de premier rang de la classe d âge des 3-39 ans est doublée en passant de 6.% en à 13.% en 21. L âge moyen des mères au premier enfant était de 28.6 ans en. En 21, il atteint 3 ans. Tableau 3: Naissances vivantes par âge de la mère et rang, - 21 (en % du total des naissances par rang) De 1 à 19 ans Rang de l'enfant 2 21 Premier Deuxième Troisième...2. Quatrième et ss..... De 2 à 24 ans 2 21 Premier Deuxième Troisième Quatrième et ss De 2 à 29 ans 2 21 Premier Deuxième Troisième Quatrième et ss De 3 à 34 ans 2 21 Premier Deuxième Troisième Quatrième et ss De 3 à 39 ans 2 21 Premier Deuxième Troisième Quatrième et ss De 4 à 44 ans 2 21 Premier Deuxième Troisième Quatrième et ss De 4 à 49 ans 2 21 Premier Deuxième Troisième....3 Quatrième et ss ans ou plus 2 21 Premier..1.. Deuxième..1.. Troisième.... Quatrième et ss..... Logiquement, les naissances des rangs subséquents se décalent également. A titre d exemple, la part des naissances de troisième rang dans les classes d âge des moins de 3 ans diminue (passant de à 21 de 27.6% à 2.7% des premières naissances pour les 2-29 ans et de 47.7% à 39.7% pour les 3-34 ans). A l inverse, la part des naissances de troisième rang augmente chez les mères de 3 ans et plus. En, 18.4% des naissances de 3ème rang sont le fait de mères âgées de 3 à 39 ans. En 21, le pourcentage est passé à 29.6%. La part des naissances de 3ème rang dans la classe d âge des 4-44 ans passe de 1.8% à 6.3%. Les divorces de plus en plus fréquents pour des durées de mariage longues La fréquence des divorces pour les mariages d une durée de à 4 ans se situe au même niveau au début des années 196 et à la fin des années (autour de 13% du total des divorces), après avoir connu une augmentation du milieu des années 197 au milieu des années. Graphique 1: Divorces selon la durée de mariage, (en % du total des divorces, moyennes des périodes) De à 4 ans De à 9 ans De 1 à 14 ans De 1 à 19 ans De 2 à 24 ans De 2 à 29 ans 3 ans ou plus La plus forte probabilité de divorce, au début des années 196 comme aujourd hui, concerne les mariages dont la durée se situe entre et 9 ans. En moyenne, pour les années 2-21, près de 27% du total des divorces sont prononcés pour des mariages ayant eu cette durée. Néanmoins, depuis le début des années 196, la part des divorces tend à diminuer pour cette durée de mariage. En moyenne au cours de la période , la part des divorces pour des mariages d une durée de -9 ans était encore de près de 3% du total des divorces (contre 27% pour la période 2-21). Par contre, pour des durées de mariage de plus de 1 ans, le pourcentage des divorces est en hausse. La part des divorces pour les mariages d une durée de 1 à 19 ans passe d environ 14% au début des années 196 à plus de 16% au cours de la période récente. La fréquence des divorces pour les mariages d une durée de 2 à 24 ans passe de 7% du total des divorces en à 11% en La part de divorces pour

7 ans de mariages et de divorces les mariages d une durée de 2 à 29 ans évolue de 4% en à près de 7% en Le pourcentage correspondant pour des durées de mariage de 3 ans et plus évolue de 3% à 6%. Aujourd hui, près de 4% des divorces concernent des mariages d une durée de 1 ans et plus, alors qu au début des années 196, la part n était que de 28%. En 2-21, la plus forte fréquence des divorces concerne les mariages ayant eu une durée de ans (6.% du total des divorces), alors qu en 196-6, la plus forte fréquence concernait les mariages de 6 ans (7.7% du total des divorces). Graphique 11: Divorces selon la durée de mariage, moyennes et 2-21 (en % du total des divorces) an 2 ans 4 ans 6 ans 8 ans 1 ans 12 ans 14 ans 16 ans 18 ans 2 ans 22 ans 24 ans 26 ans 28 ans 3 ans 32 ans 34 ans Institut national de la statistique et des études économiques Tél.:

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 statnews informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Nuptialité et divortialité

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille Exercice 1 : Evolution de la fécondité en France Fécondité selon l âge de la mère et le rang de naissance 1 Par lecture, déterminer et commenter les valeurs des points correspondant au groupe d âges 20-24

Plus en détail

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 statnews informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Les femmes dans la société

Plus en détail

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française Thème 1. Les ménages en question Note 1 : Toutes les informations nécessaires à ce TD sont disponibles gratuitement sur le site de l INED. Note 2 :

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Roger Armand WAKA MODJO Institut d Etudes Démographiques de l Université de Bordeaux IV. Introduction L Afrique subsaharienne reste de nos jours la sous région

Plus en détail

Le niveau des dépenses publiques au Luxembourg est extrêmement élevé en termes absolus

Le niveau des dépenses publiques au Luxembourg est extrêmement élevé en termes absolus En termes absolus, les dépenses des administrations publiques (administration centrale, communes, sécurité sociale) sont très élevées au Luxembourg, 34 4 par habitant contre 14 dans la zone euro en moyenne

Plus en détail

Bulletin du Statec n 2-2010

Bulletin du Statec n 2-2010 Bulletin du Statec n 2-2010 Sommaire Nuptialité et divortialité au Luxembourg (1994-2008) 1. Introduction 69 2. Données 70 3. Les mariages et divorces du début du 20 ème siècle à nos jours 70 4. Les mariages

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

FOCUS «Les aînés et le CPAS»

FOCUS «Les aînés et le CPAS» FOCUS «Les aînés et le CPAS» Numéro 11 Mai 2015 1. Introduction En Belgique, 15,1% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Ce pourcentage est encore plus important parmi les aînés : 18,4% des personnes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

Le divorce. Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier

Le divorce. Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier Secrétariat Général Service support et moyens du ministère Sous-direction de la Statistique et des Études Le divorce Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier Juin 2009 2 SG-2S2M- SDSE BDSE100

Plus en détail

Tendances en matière de retraite et d'activité pour les seniors

Tendances en matière de retraite et d'activité pour les seniors Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Tendances en matière de

Plus en détail

L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES

L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Démographie Chapitre 3

Démographie Chapitre 3 Université Nancy 2 Démographie L2 économie 2010-2011 Mme Chaupain-Guillot 1 : nuptialité les mariages et les divorces * événement renouvelable * effet de la nuptialité sur la fécondité? de la nuptialité

Plus en détail

Le foyer fiscal (cours)

Le foyer fiscal (cours) Le foyer fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I La composition du foyer fiscal... 4 Le contribuable... 4 Les personnes à charge... 5 1 - En ce qui concerne les personnes

Plus en détail

Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 24 mars 2010-9 h 30 «Espérance de vie, durée de cotisation et âges de départ à la retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Communiqué de presse 1 9. Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00

Communiqué de presse 1 9. Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00 Communiqué de presse 1 9 Communiqué de presse Lieu: St-Gall / Zurich Date: lundi 9 juillet 2007 Embargo: mardi 10 juillet 2007, 11h.00 Aperçu 1 Augmentation dramatique des faillites des privés... 2 1.1

Plus en détail

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans Rechercher et retrouver un emploi après 55 Stéphanie Govillot, Marie Rey* En France, le taux d activité des plus de 55 est particulièrement faible, surtout pour les hommes. Pour ces derniers, il a fortement

Plus en détail

Dares. Analyses. LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse sur longue période

Dares. Analyses. LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse sur longue période Dares Analyses MARS 1 N 1 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#13 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Caractéristiques des ménages immigrés

Caractéristiques des ménages immigrés Les indicateurs de l intégration des immigrés 2015 Trouver ses marques OCDE/Union européenne 2015 Chapitre 4 Caractéristiques des ménages immigrés La structure du ménage et de la famille est déterminante

Plus en détail

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN AG KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUERO.CH. WWW.BUERO.CH Statistique de la prévoyance vieillesse L

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010 n 13 REPÈRES Septembre 2010 Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ, chef du département de l ONDRP Les mineures mises en cause pour

Plus en détail

CMI 13/09/11. Sources et méthodes. Les indicateurs démographiques

CMI 13/09/11. Sources et méthodes. Les indicateurs démographiques Sources et méthodes L étude des évolutions de la population s appuie sur le calcul d un certain nombre d indicateurs standards qui permetten notammen d appréhender des probabilités de survenue des évènements

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World Résumé Dans le Plan d action de Madrid sur le vieillissement, 2002, 1 la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement appelait à étudier les avantages et les inconvénients de diverses conditions de

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 Symboles et abréviations % : pourcentage $ : en milliers de dollars ou moins M $ : en

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

Observatoire de la Démographie

Observatoire de la Démographie - INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de la Démographie Données 2013 Publication 2014 - 2 - 1 INTRODUCTION...5 1.1 CONTEXTE DE REALISATION ET SPECIFICITES...5 1.2

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier Les marchés européens du crédit immobilier en 2013 Une étude du Crédit Foncier rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit immobilier en au 31 décembre 2013. Pour faciliter la lecture

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion CNRACL Octobre 2014 Résumé La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) est un régime de retraite complet

Plus en détail

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Mai 2013 Sous la coordination de : Julie Auclair Avec la collaboration

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux chocs importants ont affecté le comportement des prix de détail des principaux pays

Plus en détail

LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi. De plus en plus de femmes sans enfant. Lucile BODSON. Cahier n 2010-05 Avril 2010

LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi. De plus en plus de femmes sans enfant. Lucile BODSON. Cahier n 2010-05 Avril 2010 LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi De plus en plus de femmes sans enfant Lucile BODSON 5 98 7 % 4 6 68 24 59 3 % % % Cahier n 2010-05 Avril 2010 De plus en plus de femmes sans enfant L infécondité

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Réfugiés parrainés par le secteur privé Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Réfugiés parrainés par le secteur privé Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Réfugiés Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Réfugiés parrainés par le secteur privé Résultats tirés de la base

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE DÉMOGRAPHIE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Coup d œil sociodémographique Avril 2013 Numéro 25 Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme par Chantal Girard L année 2012

Plus en détail

Le divorce des couples mixtes

Le divorce des couples mixtes Le divorce des couples mixtes Spécialiste de la famille et de l enfance, Gérard Neyrand évoque les résultats d une étude très instructive menée sur le divorce des couples mixtes (du point de vue de leur

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

1. La nuptialité.. 23

1. La nuptialité.. 23 LISTE DES TABLEAUX 3 LISTE DES GRAPHIQUES..... 5 PRINCIPAUX INDICATEURS RELATIFS A LA FEMME DANS LA REGION DE L ORIENTAL 7 INTRODUCTION 9 CHAPITRE I : ASPECTS QUANTITATIFS DE LA POPULATION FEMININE DE

Plus en détail

Document d études. direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Document d études. direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Document d études direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 166 Novembre 2011 EMPLOI DES JEUNES Synthèse des principales données relatives à l emploi des jeunes et

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

FÉCONDITÉ 4. Soumaïla MARIKO et Ali MADAÏ BOUKAR

FÉCONDITÉ 4. Soumaïla MARIKO et Ali MADAÏ BOUKAR FÉCONDITÉ 4 Soumaïla MARIKO et Ali MADAÏ BOUKAR Les informations collectées au cours de l EDSN-MICS-III sur l'histoire génésique des femmes permettent d'estimer les niveaux de la fécondité, de dégager

Plus en détail

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Groupe de travail sur la rénovation du questionnaire de recensement Pascale BREUIL Chef de l Unité des Etudes Démographiques et sociales 28/09/2011

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

Note de conjoncture Brevets Bilan 1996

Note de conjoncture Brevets Bilan 1996 INSTITUT DE RECHERCHE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE HENRI-DESBOIS Le 29 mai 1997 Note de conjoncture Brevets Bilan 1996 En bref 1 Nombre de demandes de brevets désignant la France toutes voies confondues

Plus en détail

Le c o m m e r c e d e d é ta i l

Le c o m m e r c e d e d é ta i l Le c o m m e r c e d e d é ta i l d a n s l Un i o n Eu r o p é e n n e Le commerce de détail regroupe toutes les entreprises dont l activité principale est la revente (sans transformation) de biens neufs

Plus en détail

CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL

CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL Statistiques annuelles, 2010-2013 1. Données générales sur les premières cartes pour étrangers ou documents

Plus en détail

15.1. Comparaison des politiques familiales, taux de fécondité et emploi des femmes en Europe

15.1. Comparaison des politiques familiales, taux de fécondité et emploi des femmes en Europe 15.1. Comparaison des politiques familiales, taux de fécondité et emploi des femmes en Europe A travers l étude des données de six pays européens, cette fiche met en évidence les liens entre taux de fécondité,

Plus en détail

Dares Indicateurs. Les mouvements de main-d œuvre au 3 e trimestre 2012 : nouvelle hausse du taux d embauche en CDD

Dares Indicateurs. Les mouvements de main-d œuvre au 3 e trimestre 2012 : nouvelle hausse du taux d embauche en CDD Dares Indicateurs MARS N 7 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les mouvements de main-d œuvre au e trimestre : nouvelle hausse du taux d embauche

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Départs en retraite normale, anticipée et différée (French version)

Départs en retraite normale, anticipée et différée (French version) Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Départs en retraite normale,

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Chiffres clefs. de la Famille

Chiffres clefs. de la Famille Chiffres clefs de la Famille 2014 EDITO Les «vrais» chiffres de la Famille Rencontrer une personne avec qui vivre, fonder une famille, l agrandir : ces choix si personnels s additionnent, se combinent

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Développement des ressources humaines

Développement des ressources humaines Développement des ressources humaines Comme il a été dit plus haut, la compétitivité d une économie dépend non seulement de son capital matériel mais aussi des connaissances que possèdent ses entrepreneurs

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Attaques graves sur les détenus

Attaques graves sur les détenus La violence et le suicide dans les établissements canadiens : statistiques récentes Au regard de la violence et du suicide dans les établissements fédéraux du Canada, les nouvelles sont tantôt bonnes,

Plus en détail

WT21 Impact des évolutions démographiques

WT21 Impact des évolutions démographiques Session 1 La vision chinoise La taille de la population, un problème toujours aussi important : - dans l hypothèse de 2 enfants par femme, la population augmente, - objectif de la politique démographique

Plus en détail

Le «mariage» homosexuel Les chiffres

Le «mariage» homosexuel Les chiffres Le «mariage» homosexuel Les chiffres Le présent article s appui sur l expérience de quatre pays proches de la France ayant légalisé le «mariage» homosexuel et pour lesquels nous disposons de données chiffrées.

Plus en détail

REPARTITION DE LA POPULATION PAR SECTION DE LA COMMUNE

REPARTITION DE LA POPULATION PAR SECTION DE LA COMMUNE 38 CHAPITRE II 1. POPULATION 2009. COMPARAISON ANNUELLE Hommes Femmes Total 31-déc-08 6471 6899 13371 31-déc-09 6595 6960 13555 REPARTITION DE LA POPULATION PAR SECTION DE LA COMMUNE REGISTRE POPULATION

Plus en détail

Projections démographiques, régions et réflexion face à l avenir

Projections démographiques, régions et réflexion face à l avenir Volume 25 / Septembre 2015 Projections démographiques, régions et réflexion face à l avenir Il y a longtemps que la croissance de la population québécoise a ralenti la cadence et selon toute vraisemblance,

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N Infos migrations Secrétariat général à l immigration et à l intégration Numéro 21 - février

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2012 Table des matières Le rapport 2012... 6 1. Différences salariales générales... 7 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

World Fertililty Report 2003. Résumé

World Fertililty Report 2003. Résumé Résumé Élaboré par la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales du Secrétariat de l Organisation des Nations Unies, le Rapport mondial sur la fécondité 2003 rassemble

Plus en détail