La formation continue pour le mieux-être des aînés

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La formation continue pour le mieux-être des aînés"

Transcription

1 La formation continue pour le mieux-être des aînés Comité conjoint de l Association des universités du 3 e âge du Nouveau-Brunswick et l Université de Moncton Avril 2010

2 Les personnes âgées constituent le groupe qui, toutes catégories de population confondue, croît le plus rapidement au Canada. En fait, la première cohorte des baby-boomers atteindra l âge de 65 ans en 2011 et l augmentation de cette population se continuera jusqu en Cette situation n est pas sans engendrer un questionnement, de la part des gouvernements et de la société, en ce qui concerne les besoins changeants de ce groupe de personnes. En effet, plusieurs organismes d aînés confirment que des changements importants devront avoir lieu afin de répondre aux besoins holistiques des baby-boomers. Récemment, un comité conjoint formé de membres provenant de l Association des universités du 3 e âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB) et de l Université de Moncton a fait ressortir qu il s avérait nécessaire, particulièrement dans un contexte d une augmentation rapide du nombre et de la proportion de personnes âgées au Canada, d élaborer un programme de formation continue destinée aux personnes âgées de la province du Nouveau-Brunswick. La présente demande, dont l objectif consiste d explorer la faisabilité et la rentabilité d un programme de formation destiné aux aînés servira de tremplin à l établissement éventuel d un programme permanent de formation continue pour cette clientèle. De manière plus spécifique, ce projet cherchera à définir les besoins des aînés en matière de formation pour faciliter le développement d un plan de formation. Mise en contexte Sans aucun doute, l éducation demeure l instrument idéal pour permettre aux personnes à la retraite de maintenir leur autonomie et leur santé le plus longtemps possible. C est pour cette raison qu en 1975, à Genève, émerge le concept d un modèle éducatif pour personnes aînées, soit le concept de l Université du troisième âge. Il s agissait d offrir aux retraités «des possibilités de formation permanente et d élargissement de leur horizon culturel avec pour objectif de retarder le vieillissement, de faciliter un art de vivre au 3 e âge et de laisser naître la créativité qui est en chacun» (Université de Genève, 2009). En 1978, l Université de Moncton a embrassé le concept de l Université du troisième âge et maintenant l AUTANB compte six centres incorporés qui opèrent sous la raison sociale d Université du troisième âge du Nouveau-Brunswick. Chaque centre travaille en partenariat avec le service de l Éducation permanente de l un ou l autre des trois campus et est régi par une entente bipartite. Ces centres ont réussi à développer chez plusieurs personnes aînées un sens d autonomie par la formation continue dans tous les secteurs de l activité humaine. En effet, depuis l année , 8293 personnes se sont inscrites à des cours crédités offerts à l Université du troisième âge du Nord-ouest et du Nord-est. D autre, comme l Université du troisième âge du Sud-est, a offert des activités de formation portant sur l activité physique, la santé chez les personnes âgées, et la préparation à la retraite. L Université du troisième âge du Restigouche offrait des cours crédités sur l informatique et l espagnol et organisait des activités

3 sur la conduite préventive et sur la décoration d album de photos. L Université du troisième âge de la Capitale tenait des conférences offertes par différents spécialistes, des ateliers d initiation à l opéra et au bel canto, ainsi que des cours de danse sociale. De plus, en décembre 1991, les Principes des Nations Unies pour les personnes âgées furent développés, mettant en évidence les droits des aînés et dans lesquels on retrouve le droit à l épanouissement personnel par le biais de l éducation continue. Malgré ça, plusieurs personnes sont d avis que la formule présente entre l Université de Moncton et les UTA doit être modifiée et que des changements doivent être apportés. Déjà en 2003 le malaise se faisait ressentir. En effet, un comité mixte (Université de Moncton Association des Universités du 3 e âge du Nouveau-Brunswick) était mis sur pied pour «définir la problématique et le besoin de formation destinée aux aînés», comité qui a revu le jour en La promotion et le développement des activités de formation, conditionnels à l autofinancement sont le problème de fond, car les UTA doivent envisager des sources de financement (subventions, frais d inscription, partenariats, etc.) afin de stabiliser les activités de formation et l Éducation permanente ne peut offrir qu un soutien administratif (ressources matérielles, accès gratuits aux cours crédités, etc.). En résumé, les membres du comité s entendent que la formation aux personnes âgées est de toute importance pour la santé. La formule présente d offre de cours ne semble pas répondre aux besoins de cette clientèle. C est pourquoi que l embauche d un ou d une coordonnatrice/teur de projet est nécessaire pour explorer la faisabilité et la rentabilité d un programme de formation destiné aux aînés dans la province. Le poste de coordonnatrice ou de coordonnateur de projet Relevant de l Éducation permanente, la coordonnatrice ou le coordonnateur de projet aurait un rôle de liaison entre l AUTANB et l Université de Moncton dans la rencontre des objectifs suivants : 1. Décrire le besoin de formation destinée aux aîné.e.s 1.1. Revue de la littérature sur les besoins des aînés, les bienfaits de la formation et les répercussions de la non-formation; 1.2. Prendre connaissance des programmes ou modèles de formation existants pour cette clientèle (régionale, provinciale, nationale); 1.3. Rencontre de groupes provinciaux d aînés afin de sonder l importance de la formation continue pour ce groupe d âge; 1.4. Rencontres de responsables de groupes/associations d aînés provinciaux afin d explorer les besoins de formation des membres de ces associations.

4 2. Dresser une liste exhaustive des intérêts en formation des aîné.e.s dans la province 2.1. Développer et distribuer un questionnaire d évaluation des besoins des membres des UTA et autres regroupements d aîné.e.s dans la province; 2.2. Analyser les données des besoins de formation; 2.3. Placer en ordre prioritaire, si possible, les besoins identifiés; 2.4. Confirmer les besoins prioritaires par le biais de rencontre avec les composantes provinciales de l AUTANB. 3. Discuter avec l AUTANB et l Éducation permanente de la formule d offre de cours 3.1. Rencontres régulières avec l AUTANB et l Éducation permanente; 3.2. Présentation des besoins en formation des aînés de la province; 3.3. Offrir une formule d offre de cours au niveau provincial. 4. Élaborer une programmation provinciale de formation destinée aux aîné.e.s 4.1. Liaison entre l AUTANB et l Éducation permanente dans le but d élaborer une programmation provinciale de formation aux aînés; 4.2. Prévoir la logistique : les lieux, le coût, la durée, 4.3. Assurer que la programmation reflète les besoins exprimés par les aînés; 4.4. Offrir une programmation continue, si possible, afin de répondre aux besoins des apprenants aînés, mais aussi de prévoir une logistique gagnante; 4.5. Évaluation de la programmation annuelle à la rencontre des besoins des aînés. En plus de ces objectifs, la personne embauchée travaillera de près avec la direction de l Éducation permanente pour soutenir la formulation d une ou des demandes de financement pour la continuité d un programme de formation destiné aux aînés. Nous proposons que la coordonnatrice ou le coordonnateur de projet soit embauché sur une base annuelle régulière afin d assurer la rencontre des objectifs et d agir comme liaison entre l AUTANB et l Université de Moncton. L importance de mener ce projet a été confirmée à maintes reprises par les membres du comité conjoint, les membres des conseils d administration des UTA provinciales, la littérature et les aînés eux-mêmes. Nous anticipons que les résultats provenant de ce projet permettront de saisir davantage la multitude de besoins en matière de formation par les aînés. Les résultats pourront servir à l élaboration d un programme de formation provinciale qui répond aux besoins des aînés.

5 Conclusion Les membres du comité conjoint de l Association des universités du 3 e âge du Nouveau- Brunswick et l Université de Moncton s entendent sur le fait que l élaboration d un programme de formation continue destinée aux personnes âgées de la province est de toute importance pour une société vieillissante. Il est impératif pour le succès d un tel programme que l Université de Moncton, particulièrement l Éducation permanente, se charge d identifier les sources de financement et de présenter les demandes pour assurer la viabilité de ce programme à long terme. Nous recommandons alors l embauche d une coordonnatrice ou d un coordonnateur de projet afin d assurer le développement de ce projet et d assurer une collaboration continue entre l AUTANB et l Université de Moncton.

Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB)

Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB) Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB) Demande de financement présenté à monsieur Yvon Fontaine, recteur et vice-chancelier de l Université de Moncton Janvier 2009 2

Plus en détail

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Rédigé par Isabelle Darisse Agente de liaison Août 2010 Mise en contexte Dans le cadre de l entente spécifique sur le développement de

Plus en détail

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Avril 2008 Contexte Selon l article 48 de la Loi sur les langues officielles, un rapport sur l exécution des politiques et des programmes en matière de

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE AUX ÉVÉNEMENTS

PROGRAMME D AIDE AUX ÉVÉNEMENTS Programme d aide aux événements - 1 - PROGRAMME D AIDE AUX ÉVÉNEMENTS VISANT LE DÉVELOPPEMENT D ACTIVITÉS RÉCRÉATIVES ET/OU PÉDAGOGIQUES RELIÉES AU TANGO ARGENTIN DANS LA GRANDE RÉGION DE QUÉBEC. Programme

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Comptabilisation des immobilisations corporelles

Comptabilisation des immobilisations corporelles 1 Comptabilisation des immobilisations corporelles Introduction Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s apprête à faire un changement important dans ses méthodes comptables, ce qui accroîtra sa responsabilité

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Présenté à : Préparé par :

Présenté à : Préparé par : Projet de collaboration formation en ligne Terminologie médicale I et II Présenté à : Préparé par : 18 mars 2010 RAPPORT NARRATIF FINAL IDENTIFICATION DES PARTENAIRES Maître d œuvre : Cégep de Chicoutimi

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

Stratégie pour le don d organes et de tissus

Stratégie pour le don d organes et de tissus Stratégie pour le don d organes et de tissus Ministère de la Santé Mai 2015 Ministère de la Santé Stratégie pour le don d organes et de tissus Publié par : Ministère de la Santé Province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

L utilisation et le contenu d un devis d événement

L utilisation et le contenu d un devis d événement Chapitre 4 Annexe B L utilisation et le contenu d un devis d événement Les formules de gestion pour la réalisation ont été discutées à l annexe 4A. Une de ces formules est le lancement, par le promoteur,

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Politique de tarification des services Consortium de ressources et d expertises coopératives (Consortium)

Politique de tarification des services Consortium de ressources et d expertises coopératives (Consortium) Politique de tarification des services Consortium de ressources et d expertises coopératives (Consortium) 13 mai 2015 1. Objectifs du document Clarifier les paramètres de tarification des services des

Plus en détail

Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie

Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie Période couverte : Du 1 er juin 2013 au 31 décembre 2014 Juin 2015 Table des matières Introduction...

Plus en détail

CANADA SNOWBOARD - DIRECTEUR EXÉCUTIF

CANADA SNOWBOARD - DIRECTEUR EXÉCUTIF CANADA SNOWBOARD - DIRECTEUR EXÉCUTIF Canada Snowboard, l organisation nationale régissant le sport de snowboard compétitif au Canada, est à la recherche d un Directeur Exécutif à temps plein. Le Directeur

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION BUT POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION En vue de répondre à ses besoins et de développer les compétences particulières des salariés, le Collège fournit à tous ses salariés les possibilités réelles

Plus en détail

Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes

Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes Cadre de référence entre l Association des architectes paysagistes du Canada et les associations provinciales d architecture de paysage suivantes

Plus en détail

Clinique Juridique Paris 8 CHARTE DE FONCTIONNEMENT

Clinique Juridique Paris 8 CHARTE DE FONCTIONNEMENT Clinique Juridique Paris 8 CHARTE DE FONCTIONNEMENT 1 Charte de la Clinique juridique de l Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis La Clinique juridique de Paris 8 permet la validation d Unité d Enseignement

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

Centres de développement de la petite enfance Projet pilote

Centres de développement de la petite enfance Projet pilote Centres de développement de la petite enfance Projet pilote Objectifs Quel est le but de ce projet pilote? Le but des sites de démonstration est d intégrer ensemble de manière transparente des services

Plus en détail

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ LAVAL Règles de fonctionnement Le fonds de perfectionnement a pour objectif de favoriser le perfectionnement des

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON

UNIVERSITÉ DE MONCTON UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION POUR LE PERSONNEL ADMINISTRATIF, PROFESSIONNEL, TECHNIQUE, D ENTRETIEN, DE MÉTIERS ET DE SOUTIEN ADMINISTRATIF Mai 2003 VRARH TABLE DES

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 309 Page 1 de 7

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 309 Page 1 de 7 POLITIQUE 309 Page 1 de 7 Objet : Programmes de français langue seconde En vigueur : Le 21 avril 1994 Révisions : Le 25 octobre 2001; juillet 2009 1.0 OBJET La présente politique établit les normes relatives

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 (2013, chapitre 22) Loi sur l économie sociale Présenté le 19 mars 2013 Principe adopté le 6 juin 2013 Adopté le 10 octobre 2013 Sanctionné

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES Charte des PLATEAUX TECHNIQUES L université Blaise Pascal affiche sa volonté de mutualisation de ses équipements scientifiques et sa volonté d ouverture vers son environnement institutionnel et économique.

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES TOUT AU LONG DU PROJET : SOUTIEN DES ACTEURS DE L ENTREPRISE, PRÉPARATION ET SOUTIEN DES ÉLÈVES 42 Pour mettre en application des programmes d études

Plus en détail

Chapitre 1. Commentaire d introduction par la vérificatrice générale

Chapitre 1. Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Chapitre 1 Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Contenu Le volume III rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements...

Plus en détail

www.commercesolidaire.com

www.commercesolidaire.com www.commercesolidaire.com et Commerce solidaire est un organisme à but non lucratif regroupant des entreprises d économie sociale de tout secteur d activités, partout au Québec. Il a pour mission de soutenir

Plus en détail

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1 DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1. CATÉGORIE D EMPLOI ET NATURE DU POSTE Karaté Canada (KC) est l organisme de régie du karaté au Canada. Pour plus de renseignements sur notre

Plus en détail

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen?

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Un comité sur les locaux à bureaux composé de plusieurs membres du Conseil exécutif national a été mis sur pied. Des représentants de la gestion

Plus en détail

Le 11 août 2011 Le Commissariat à l accès à l information et à la protection de la vie privée du Nouveau-Brunswick

Le 11 août 2011 Le Commissariat à l accès à l information et à la protection de la vie privée du Nouveau-Brunswick BULLETIN D INTERPRÉTATION Loi sur l accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé, paragraphe 49(2) Avis d atteinte à la protection de la vie privée Le 11 août 2011 Le Commissariat

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction

ADOPTION : Comité de direction PROGRAMME PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 28 avril 2015 SECTION : Programme NUMÉRO : PG304 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Université d Ottawa Avis de non-responsabilité Ce document comporte des renseignements généraux fournis seulement à titre d information et peut être modifié sans préavis. Il ne remplace aucunement les

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES Politique de recherche Janvier 2004 Institut canadien de recherche sur les minorités

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 30 La décision d adapter un programme en alternance travail-études repose sur une analyse approfondie de la pertinence, des possibilités

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Commission des finances

Commission des finances Autorité internationale des fonds marins ISBA/18/FC/3 Commission des finances Distr. limitée 17 mai 2012 Français Original : anglais Dix-huitième session Kingston (Jamaïque) 16-27 juillet 2012 Application

Plus en détail

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Présenté conjointement par le Réseau FADOQ et la Fédération des Associations de Retraités du Québec (FARQ) devant la Commission de l économie et du

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR COHORTES SUIVI 2013 Compte rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs juin 2014 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION COHORTES (Année 2013) INTRODUCTION L action «cohortes» vise à

Plus en détail

Politiques des équipements et des infrastructures

Politiques des équipements et des infrastructures POLITIQUE DES ÉQUIPEMENTS ET DES INFRASTRUCTURES Le conseil municipal, le conseil d agglomération, les conseils d arrondissement et le comité exécutif de Montréal, à titre d administrateurs de fonds publics

Plus en détail

REALISER UN DIAGRAMME DE GANTT

REALISER UN DIAGRAMME DE GANTT REALISER UN DIAGRAMME DE GANTT Henry Laurence GANTT (86 99) est un ingénieur américain en mécanique et consultant en management. Il est surtout connu pour avoir mis au point en 90 son célèbre diagramme

Plus en détail

Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé

Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé TABLE DES MATIÈRES PORTRAIT DE L ENTREPRISE 1 PREMIÈRE «ENTREPRISE EN SANTÉ ÉLITE»! 2 PRIX ET DISTINCTIONS 4 AVANTAGES DE LA NORME 5 SOLUTIONS D IMPLANTATION

Plus en détail

Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche DIVEX

Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche DIVEX Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche lance un appel de proposition pour des nouveaux projets de recherche scientifique. Les projets devront cadrer dans les différents thèmes de

Plus en détail

3.6 Pratique de gestion et ressources humaines (3.6.1)

3.6 Pratique de gestion et ressources humaines (3.6.1) 3.6 Pratique de gestion et ressources humaines (3.6.1) 3.6.1 L Organisation doit s efforcer d appliquer les pratiques de gestion les mieux adaptées à sa mission, à son fonctionnement et à sa structure

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées

Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées 2006-2009 Direction régionale d Emploi-Québec du Centre-du-Québec Direction de la planification et des services aux

Plus en détail

http://ctlp.unodc.org

http://ctlp.unodc.org PLATEFORME DE FORMATION ET DE COOPERATION EN LIGNE CONTRE LE TERRORISME La Plateforme est un outil interactif permettant la formation des acteurs de la justice pénale et leur rapprochement au sein d une

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET PRÉSENCE AU TRAVAIL

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET PRÉSENCE AU TRAVAIL DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET PRÉSENCE AU TRAVAIL PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DE L EXPERTISE SUR LA GESTION DU RÉGIME D ASSURANCE SALAIRE À L INTENTION DES ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL EN MATIÈRE DE LITTÉRATIE FINANCIÈRE : CONSULTATIONS PUBLIQUES 2010

GROUPE DE TRAVAIL EN MATIÈRE DE LITTÉRATIE FINANCIÈRE : CONSULTATIONS PUBLIQUES 2010 GROUPE DE TRAVAIL EN MATIÈRE DE LITTÉRATIE FINANCIÈRE : CONSULTATIONS PUBLIQUES 2010 Présenté par : Joshua Mitchell et Shelley Clayton Président et ancienne Présidente de l Association canadienne des responsables

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 10 décembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Nous sommes

Plus en détail

+ Une Junior-Entreprise

+ Une Junior-Entreprise Expertise financière Au sein de l Université Paris-Dauphine, Dauphine Junior Conseil s est créé un pôle d expertise en finance qui bénéficie de la reconnaissance du monde professionnel. Une Junior-Entreprise

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Perspectives pour l année 2014/2015 Document à valider par le CHSCT et à présenter au CTP et au CA Vincent CONRAD Rapport

Plus en détail

Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement. économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux

Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement. économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux Le projet que je vous soumets concerne l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec dont les principaux services sont offerts dans notre région par Développement Économique

Plus en détail

Évaluation des activités de surveillance des octrois du CRSNG/CRSH Réponses de la gestion (plan d action)

Évaluation des activités de surveillance des octrois du CRSNG/CRSH Réponses de la gestion (plan d action) Réponses de la gestion complétées par: Carole Crête-Robidoux En date du: 9 juillet 2004 Observations sur les politiques, procédures et pratiques utilisées pour les activités de surveillance des octrois,

Plus en détail

SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES

SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES Page de . CONTEXTE Conformément à l engagement pris dans le cadre du dossier R--0, le Distributeur a informé la Régie le octobre 0 de son intention de procéder à un

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 26 ET 27 MAI RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE DE CORSE

ASSEMBLEE DE CORSE 26 ET 27 MAI RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE DE CORSE COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2011/E3/ ASSEMBLEE DE CORSE 3 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011 26 ET 27 MAI RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE DE CORSE OBJET : ADOPTION DU REGLEMENT

Plus en détail

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les écoles d'afrique de l'ouest et du Centre :

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les écoles d'afrique de l'ouest et du Centre : Les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les écoles d'afrique de l'ouest et du Centre : Phase II Recherche action sur la formation des enseignants aux usages pédagogiques des

Plus en détail

INF 1250 Introduction aux bases de données TRAVAIL PRATIQUE 2

INF 1250 Introduction aux bases de données TRAVAIL PRATIQUE 2 INF 1250 Introduction aux bases de données Module 3 Le langage SQL TRAVAIL PRATIQUE 2 TRAVAIL PRATIQUE 2 Étude de cas Université Le Savoir LA SITUATION En tant qu associé de l entreprise Professionnels

Plus en détail

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR?

QUELLE STRUCTURE JURIDIQUE CHOISIR? Dans une démarche de création d entreprise, vous devez réfléchir au statut juridique que vous allez donner à votre entreprise. En effet, il existe plusieurs statuts juridiques et il n est pas toujours

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

Explication des frais relative des couts de cette proposition CONGRÈS ANNUEL DE LA FCEEG. Préposer par. Jocelyn Tremblay AEGUQAC

Explication des frais relative des couts de cette proposition CONGRÈS ANNUEL DE LA FCEEG. Préposer par. Jocelyn Tremblay AEGUQAC Explication des frais relative des couts de cette proposition CONGRÈS ANNUEL DE LA FCEEG Préposer par Jocelyn Tremblay AEGUQAC Table de Matières Situation au Québec... Error! Bookmark not defined. Proposition...

Plus en détail

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Assemblée générale du 25 mai 2006. Modification le 4 février 2010. Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Dans le présent document, le générique masculin est utilisé

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Possibilités de financement Pour réaliser ces objectifs, Allez-y NB a créé quatre projets de financement :

Possibilités de financement Pour réaliser ces objectifs, Allez-y NB a créé quatre projets de financement : Lignes directrices 2015-2019 pour le programme Allez-y NB Lignes directrices de la Direction du sport et des loisirs et de la Direction des communautés actives Aperçu Le Programme de subventions Allez-y

Plus en détail

Destination plan de formation

Destination plan de formation Destination plan de formation Nombre de pouvoirs locaux et provinciaux ont intégré la circulaire "plan de formation" du 2 avril 2009, pourtant, une récente étude réalisée par le CRF a permis de poser le

Plus en détail

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Octobre 2014 Bureau du contrôleur général du Canada Importance de l audit Aux termes de la Loi sur la gestion des finances

Plus en détail

Ouvrir les portes de votre club pour quel objectif?

Ouvrir les portes de votre club pour quel objectif? Ouvrir les portes de votre club pour quel objectif? amener de plus en plus de joueurs à la pratique de notre sport favori : le bridge leur faire découvrir l univers du bridge à travers votre club accueillir

Plus en détail

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD?

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Novembre / Décembre 2008 Par Caroline Gérard Chaque sujet de recherche inscrit dans un appel

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Politique régissant les ressources humaines de l ADEESE-UQAM

Politique régissant les ressources humaines de l ADEESE-UQAM Politique régissant les ressources humaines de l ADEESE-UQAM Politique 4 Abrogeant et remplaçant la Politique régissant l embauche d employés, adoptée le 15 avril 2003 Adoptée au Conseil d administration

Plus en détail

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale MES PREMIERS JEUX Programme coordonné par L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale PRÉSENTATION DU PROGRAMME L ULS de la Capitale-Nationale (ULSCN) offre le programme Mes premiers Jeux s

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Les finances et la planification financière judicieuse

Les finances et la planification financière judicieuse Bulletin spécial Juin 2014 Les finances et la planification financière judicieuse Un sujet qui nous touche Les finances et leur gestion sont un élément essentiel de la vie économique de tout le monde,

Plus en détail

Questionnaire LLL Transfer

Questionnaire LLL Transfer Questionnaire LLL Transfer Ce questionnaire est destiné à recueillir des données et des informations utiles à la mise en œuvre d une politique d apprentissage tout au long de la vie (LLL) dans les Hautes

Plus en détail

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects a) La définition des coûts indirects de la recherche à l UQAC Selon la Politique relative aux subventions de

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Formation dans la Salle Permanente de Formation Ouverte de l Université de Grenade, le cas de l Atelier de Photographie numérique

Formation dans la Salle Permanente de Formation Ouverte de l Université de Grenade, le cas de l Atelier de Photographie numérique ront à l enrichissement de la formation virtuelle en Tunisie. L Association: souhaite élargir son champ d action au-delà du monde académique universitaire et se charger aussi de la formation dans d autres

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES - BAC+5 - MRH Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association à but non

Plus en détail

Galerie d art Louise et Reuben-Cohen

Galerie d art Louise et Reuben-Cohen RAPPORT ANNUEL DES FACULTÉS POUR LE SÉNAT ACADÉMIQUE Galerie d art Louise et Reuben-Cohen 1. BILAN Objectifs fixés en 2010-2011 et résultats obtenus : Assurer le développement organisationnel et solidifier

Plus en détail