La formation continue pour le mieux-être des aînés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La formation continue pour le mieux-être des aînés"

Transcription

1 La formation continue pour le mieux-être des aînés Comité conjoint de l Association des universités du 3 e âge du Nouveau-Brunswick et l Université de Moncton Avril 2010

2 Les personnes âgées constituent le groupe qui, toutes catégories de population confondue, croît le plus rapidement au Canada. En fait, la première cohorte des baby-boomers atteindra l âge de 65 ans en 2011 et l augmentation de cette population se continuera jusqu en Cette situation n est pas sans engendrer un questionnement, de la part des gouvernements et de la société, en ce qui concerne les besoins changeants de ce groupe de personnes. En effet, plusieurs organismes d aînés confirment que des changements importants devront avoir lieu afin de répondre aux besoins holistiques des baby-boomers. Récemment, un comité conjoint formé de membres provenant de l Association des universités du 3 e âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB) et de l Université de Moncton a fait ressortir qu il s avérait nécessaire, particulièrement dans un contexte d une augmentation rapide du nombre et de la proportion de personnes âgées au Canada, d élaborer un programme de formation continue destinée aux personnes âgées de la province du Nouveau-Brunswick. La présente demande, dont l objectif consiste d explorer la faisabilité et la rentabilité d un programme de formation destiné aux aînés servira de tremplin à l établissement éventuel d un programme permanent de formation continue pour cette clientèle. De manière plus spécifique, ce projet cherchera à définir les besoins des aînés en matière de formation pour faciliter le développement d un plan de formation. Mise en contexte Sans aucun doute, l éducation demeure l instrument idéal pour permettre aux personnes à la retraite de maintenir leur autonomie et leur santé le plus longtemps possible. C est pour cette raison qu en 1975, à Genève, émerge le concept d un modèle éducatif pour personnes aînées, soit le concept de l Université du troisième âge. Il s agissait d offrir aux retraités «des possibilités de formation permanente et d élargissement de leur horizon culturel avec pour objectif de retarder le vieillissement, de faciliter un art de vivre au 3 e âge et de laisser naître la créativité qui est en chacun» (Université de Genève, 2009). En 1978, l Université de Moncton a embrassé le concept de l Université du troisième âge et maintenant l AUTANB compte six centres incorporés qui opèrent sous la raison sociale d Université du troisième âge du Nouveau-Brunswick. Chaque centre travaille en partenariat avec le service de l Éducation permanente de l un ou l autre des trois campus et est régi par une entente bipartite. Ces centres ont réussi à développer chez plusieurs personnes aînées un sens d autonomie par la formation continue dans tous les secteurs de l activité humaine. En effet, depuis l année , 8293 personnes se sont inscrites à des cours crédités offerts à l Université du troisième âge du Nord-ouest et du Nord-est. D autre, comme l Université du troisième âge du Sud-est, a offert des activités de formation portant sur l activité physique, la santé chez les personnes âgées, et la préparation à la retraite. L Université du troisième âge du Restigouche offrait des cours crédités sur l informatique et l espagnol et organisait des activités

3 sur la conduite préventive et sur la décoration d album de photos. L Université du troisième âge de la Capitale tenait des conférences offertes par différents spécialistes, des ateliers d initiation à l opéra et au bel canto, ainsi que des cours de danse sociale. De plus, en décembre 1991, les Principes des Nations Unies pour les personnes âgées furent développés, mettant en évidence les droits des aînés et dans lesquels on retrouve le droit à l épanouissement personnel par le biais de l éducation continue. Malgré ça, plusieurs personnes sont d avis que la formule présente entre l Université de Moncton et les UTA doit être modifiée et que des changements doivent être apportés. Déjà en 2003 le malaise se faisait ressentir. En effet, un comité mixte (Université de Moncton Association des Universités du 3 e âge du Nouveau-Brunswick) était mis sur pied pour «définir la problématique et le besoin de formation destinée aux aînés», comité qui a revu le jour en La promotion et le développement des activités de formation, conditionnels à l autofinancement sont le problème de fond, car les UTA doivent envisager des sources de financement (subventions, frais d inscription, partenariats, etc.) afin de stabiliser les activités de formation et l Éducation permanente ne peut offrir qu un soutien administratif (ressources matérielles, accès gratuits aux cours crédités, etc.). En résumé, les membres du comité s entendent que la formation aux personnes âgées est de toute importance pour la santé. La formule présente d offre de cours ne semble pas répondre aux besoins de cette clientèle. C est pourquoi que l embauche d un ou d une coordonnatrice/teur de projet est nécessaire pour explorer la faisabilité et la rentabilité d un programme de formation destiné aux aînés dans la province. Le poste de coordonnatrice ou de coordonnateur de projet Relevant de l Éducation permanente, la coordonnatrice ou le coordonnateur de projet aurait un rôle de liaison entre l AUTANB et l Université de Moncton dans la rencontre des objectifs suivants : 1. Décrire le besoin de formation destinée aux aîné.e.s 1.1. Revue de la littérature sur les besoins des aînés, les bienfaits de la formation et les répercussions de la non-formation; 1.2. Prendre connaissance des programmes ou modèles de formation existants pour cette clientèle (régionale, provinciale, nationale); 1.3. Rencontre de groupes provinciaux d aînés afin de sonder l importance de la formation continue pour ce groupe d âge; 1.4. Rencontres de responsables de groupes/associations d aînés provinciaux afin d explorer les besoins de formation des membres de ces associations.

4 2. Dresser une liste exhaustive des intérêts en formation des aîné.e.s dans la province 2.1. Développer et distribuer un questionnaire d évaluation des besoins des membres des UTA et autres regroupements d aîné.e.s dans la province; 2.2. Analyser les données des besoins de formation; 2.3. Placer en ordre prioritaire, si possible, les besoins identifiés; 2.4. Confirmer les besoins prioritaires par le biais de rencontre avec les composantes provinciales de l AUTANB. 3. Discuter avec l AUTANB et l Éducation permanente de la formule d offre de cours 3.1. Rencontres régulières avec l AUTANB et l Éducation permanente; 3.2. Présentation des besoins en formation des aînés de la province; 3.3. Offrir une formule d offre de cours au niveau provincial. 4. Élaborer une programmation provinciale de formation destinée aux aîné.e.s 4.1. Liaison entre l AUTANB et l Éducation permanente dans le but d élaborer une programmation provinciale de formation aux aînés; 4.2. Prévoir la logistique : les lieux, le coût, la durée, 4.3. Assurer que la programmation reflète les besoins exprimés par les aînés; 4.4. Offrir une programmation continue, si possible, afin de répondre aux besoins des apprenants aînés, mais aussi de prévoir une logistique gagnante; 4.5. Évaluation de la programmation annuelle à la rencontre des besoins des aînés. En plus de ces objectifs, la personne embauchée travaillera de près avec la direction de l Éducation permanente pour soutenir la formulation d une ou des demandes de financement pour la continuité d un programme de formation destiné aux aînés. Nous proposons que la coordonnatrice ou le coordonnateur de projet soit embauché sur une base annuelle régulière afin d assurer la rencontre des objectifs et d agir comme liaison entre l AUTANB et l Université de Moncton. L importance de mener ce projet a été confirmée à maintes reprises par les membres du comité conjoint, les membres des conseils d administration des UTA provinciales, la littérature et les aînés eux-mêmes. Nous anticipons que les résultats provenant de ce projet permettront de saisir davantage la multitude de besoins en matière de formation par les aînés. Les résultats pourront servir à l élaboration d un programme de formation provinciale qui répond aux besoins des aînés.

5 Conclusion Les membres du comité conjoint de l Association des universités du 3 e âge du Nouveau- Brunswick et l Université de Moncton s entendent sur le fait que l élaboration d un programme de formation continue destinée aux personnes âgées de la province est de toute importance pour une société vieillissante. Il est impératif pour le succès d un tel programme que l Université de Moncton, particulièrement l Éducation permanente, se charge d identifier les sources de financement et de présenter les demandes pour assurer la viabilité de ce programme à long terme. Nous recommandons alors l embauche d une coordonnatrice ou d un coordonnateur de projet afin d assurer le développement de ce projet et d assurer une collaboration continue entre l AUTANB et l Université de Moncton.

Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB)

Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB) Association des universités du troisième âge du Nouveau-Brunswick (AUTANB) Demande de financement présenté à monsieur Yvon Fontaine, recteur et vice-chancelier de l Université de Moncton Janvier 2009 2

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

RAPPORT NARRATIF- final

RAPPORT NARRATIF- final RAPPORT NARRATIF- final Pour la période du 29 octobre 2012 au 31 mars 2012 Remis par le Collège Éducacentre Au Réseau des Cégeps et des Collèges Francophones du Canada Titre du projet : Assurer l offre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction...3

TABLE DES MATIÈRES. Introduction...3 RECOMMANDATIONS AUPRÈS DE LA COMMISSION SUR L ÉDUCATION POSTSECONDAIRE AU NOUVEAU-BRUNSWICK Présenté par : L Association étudiante du Collège communautaire de Bathurst Avril 2007 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS PRÉSENTÉ AU MINISTÈRE DES SERVICES FAMILIAUX ET COMMUNAUTAIRES BERNARD RICHARD, OMBUDSMAN ET DÉFENSEUR DES ENFANTS ET DE

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE D'APPROBATION : 22/02/ Il est recommandé que, en collaboration avec

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 Catherine Giroux, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Objectifs de la séance d information Présenter les orientations

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE LOISIRS DE LA VILLE DE BROMONT 1. MISSION ET PHILOSOPHIE D INTERVENTION DU SLCVC En vue de l amélioration de la qualité de vie de tous les Bromontois

Plus en détail

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Vice-président aux politiques et aux relations gouvernementales Chambre de commerce de l Ontario Plan de la présentation

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2013/4 EUDCE1206040/1.9/SC11/4

ECE/AC.21/SC/2013/4 EUDCE1206040/1.9/SC11/4 Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2013/4 Distr. générale 18 novembre 2013 Français Original: anglais, français et russe Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Possibilités de financement Pour réaliser ces objectifs, Allez-y NB a créé quatre projets de financement :

Possibilités de financement Pour réaliser ces objectifs, Allez-y NB a créé quatre projets de financement : Lignes directrices 2015-2019 pour le programme Allez-y NB Lignes directrices de la Direction du sport et des loisirs et de la Direction des communautés actives Aperçu Le Programme de subventions Allez-y

Plus en détail

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Assemblée générale du 25 mai 2006. Modification le 4 février 2010. Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Dans le présent document, le générique masculin est utilisé

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes

Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes Cadre de référence de l AAPC et des associations constituantes Cadre de référence entre l Association des architectes paysagistes du Canada et les associations provinciales d architecture de paysage suivantes

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Pierre Nantel // Député de Longueuil Pierre-Boucher BUREAUX DE CIRCONSCRIPTION 192, rue Saint-Jean, bureau 200 Longueuil, QC J4H 2X5 Tél. : 450 928-4288 Téléc. : 450 928-4293

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

Veuillez agréer, Monsieur Le Gallais, l expression de mes sentiments distingués.

Veuillez agréer, Monsieur Le Gallais, l expression de mes sentiments distingués. Le 30 septembre 2009 Monsieur Pierre Le Gallais Secrétaire général et directeur des affaires juridiques Monsieur Le Gallais, Dans le cadre de la consultation sur l avenir de la TÉLUQ, la table professorale

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Rédigé par Isabelle Darisse Agente de liaison Août 2010 Mise en contexte Dans le cadre de l entente spécifique sur le développement de

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Sadia Groguhé // Députée de Saint-Lambert BUREAU DE CIRCONSCRIPTION 1150, boulevard Desaulniers Longueuil, QC J4K 1K7 Tél. : 450 646-2423 Téléc. : 450 646-3018 sadia.groguhe@parl.gc.ca

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR

RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR JEAN-GUY VIENNEAU JGV CONSULTANTS INC. DIEPPE, N.-B. AVRIL 2013 TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

L utilisation et le contenu d un devis d événement

L utilisation et le contenu d un devis d événement Chapitre 4 Annexe B L utilisation et le contenu d un devis d événement Les formules de gestion pour la réalisation ont été discutées à l annexe 4A. Une de ces formules est le lancement, par le promoteur,

Plus en détail

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM TM FORMATION THÉORIQUE Laurier Fortin, titulaire de la chaire CSRS Marie-France Bradley, Amélie Plante et Marielle Thibaudeau, psychoéducatrices et professionnelles de recherche PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté de médecine offre des services à tous les étudiants en médecine pour les

Plus en détail

Coopérative La L a R éc é ol o te t e d e d e Che h z e N ou o s u Donald Daigle Novembre 2008

Coopérative La L a R éc é ol o te t e d e d e Che h z e N ou o s u Donald Daigle Novembre 2008 Coopérative La Récolte de Chez Nous Donald Daigle Novembre 2008 «Ne doutez jamais du fait qu'un petit groupe de personnes volontaires et réfléchies puisse changer le monde. En fait, cela se passe toujours

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée Demander un placement dans une maison de soins de longue durée CASC du Nord-Ouest Présenter une demande de placement dans une maison de soins de longue durée Après avoir décidé de demander un placement

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Présentation de la Fédération lavalloise des OSBL d'habitation (FLOH) à la Conférence régionale des élus de Laval (CRÉ)

Présentation de la Fédération lavalloise des OSBL d'habitation (FLOH) à la Conférence régionale des élus de Laval (CRÉ) Fédération lavalloise des OSBL d'habitation 925, avenue de Bois-de-Boulogne #400 Laval (QC) H7N 4G1 (450) 662-6950 floh@rqoh.com www.rqoh.com Présentation de la Fédération lavalloise des OSBL d'habitation

Plus en détail

CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES

CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES Le 25 avril 2014 CONSULTATION DU FÉDÉRAL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE À PRESTATIONS CIBLES Le 24 avril 2014, le ministère des Finances du Canada a publié un document de consultation intitulé Innover en

Plus en détail

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL)

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL) Faits en bref au sujet du RCDR 2015 Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités déterminé à élargir le contenu numérique pour les activités de recherche

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Conférence sur l employabilité 24 mars 2006

Conférence sur l employabilité 24 mars 2006 Projet INSPIRAtion Conférence sur l employabilité 24 mars 2006 L autisme est un trouble vastement incompris au Québec, entre autres à cause d un manque d expertise dans la province. Parallèlement, le nombre

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

Une collectivité sûre, c est l affaire de tout le monde PPSCI 1968 GUIDE D ADMINISTRATION DE PARENTS-SECOURS POUR ENTREPRISES

Une collectivité sûre, c est l affaire de tout le monde PPSCI 1968 GUIDE D ADMINISTRATION DE PARENTS-SECOURS POUR ENTREPRISES Une collectivité sûre, c est l affaire de tout le monde PPSCI 1968 GUIDE D ADMINISTRATION DE PARENTS-SECOURS POUR ENTREPRISES Programme Parents-Secours du Canada inc. Janvier 2003 Section 1 Page 1 Ressources

Plus en détail

D ASSURANCE MÉDICAMENTS

D ASSURANCE MÉDICAMENTS La consultation de ce document au moyen de technologies d adaptation informatique peut être problématique. Pour un contenu accessible, visitez les pages équivalentes de notre site. DOCUMENT À CONSERVER

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine du Nouveau-Brunswick. Idéalement, votre

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

Instructions générales Programmes d allocation de fonds

Instructions générales Programmes d allocation de fonds Instructions générales Programmes d allocation de fonds INTRODUCTION Présentement, le Campus Saint-Jean offre les cinq sources de financement suivantes : - Fonds de voyages - Fonds de recherche - Fonds

Plus en détail

Présenté à : Préparé par :

Présenté à : Préparé par : Projet de collaboration formation en ligne Terminologie médicale I et II Présenté à : Préparé par : 18 mars 2010 RAPPORT NARRATIF FINAL IDENTIFICATION DES PARTENAIRES Maître d œuvre : Cégep de Chicoutimi

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1 DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1. CATÉGORIE D EMPLOI ET NATURE DU POSTE Karaté Canada (KC) est l organisme de régie du karaté au Canada. Pour plus de renseignements sur notre

Plus en détail

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en L AFMC est reconnaissante de l occasion qui lui est donnée de rencontrer les membres du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

Services en français (SEF)

Services en français (SEF) Services en français (SEF) Aperçu du plan de mise en œuvre Avril 2013 1 En vertu de la Loi sur les services en français, AJO doit : fournir des services en français (SEF) dans toutes les régions désignées

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE. grâce à l innovation et à la technologie

CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE. grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC

Plus en détail

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises politique adoptée par le CECS le 6 novembre 2002 Suite à l adoption par le Comité des études de cycles supérieurs en psychologie du projet de modification

Plus en détail

Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. Présenter comment l ACSM Filiale de Québec

Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. Présenter comment l ACSM Filiale de Québec ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE Q FILIALE DE QUÉBEC Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. INTRODUCTION Présenter comment l ACSM Filiale de Québec s inscrit

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE

PLAN D AFFAIRES DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE ACTUALISATION DU CONCEPT DE PARC RÉCRÉOTOURISTIQUE À PERCÉ Rapport d étape préliminaire DU PROJET DE PARC REGIONAL DE PERCE Présenté à la Société de développement économique de Percé Février 2012 580,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON

UNIVERSITÉ DE MONCTON UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION POUR LE PERSONNEL ADMINISTRATIF, PROFESSIONNEL, TECHNIQUE, D ENTRETIEN, DE MÉTIERS ET DE SOUTIEN ADMINISTRATIF Mai 2003 VRARH TABLE DES

Plus en détail

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION Distr. GENERALE A/AC.237/38 16 août 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMITE INTERGOUVERNEMENTAL DE NEGOCIATION D UNE CONVENTION-CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Huitième session Genève, 16-27 août

Plus en détail

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse LIGNES DIRECTRICES et CRITERES pour l utilisation des locaux scolaires selon un modèle de site central Fonction Le

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable Le concept de développement durable est aujourd hui incontournable

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

Par ici, les réformes au Québec

Par ici, les réformes au Québec Le Québec à l heure des choix pour sa population vieillissante Par ici, les réformes au Québec Conférence d ouverture Congrès 2012 de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec Nicole F. Bernier,

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX PARLEMENTAIRE DE S COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX La Commission de l économie, du commerce, du travail et des blocs commerciaux examine les questions économiques

Plus en détail

Diplômés internationaux en santé francophones (DISF). Le Consortium national de formation en santé à l avant garde au nord-ouest du Nouveau-

Diplômés internationaux en santé francophones (DISF). Le Consortium national de formation en santé à l avant garde au nord-ouest du Nouveau- Diplômés internationaux en santé francophones (DISF). Le Consortium national de formation en santé à l avant garde au nord-ouest du Nouveau- Brunswick. Maggy Razafimbahiny Juan Manuel Toro Lara Halifax,

Plus en détail

Centres de développement de la petite enfance Projet pilote

Centres de développement de la petite enfance Projet pilote Centres de développement de la petite enfance Projet pilote Objectifs Quel est le but de ce projet pilote? Le but des sites de démonstration est d intégrer ensemble de manière transparente des services

Plus en détail

Une boîte à dîner et une collation écolos et santé c est gagnant! Réseau de santé Vitalité

Une boîte à dîner et une collation écolos et santé c est gagnant! Réseau de santé Vitalité Cadre d action de la Santé publique en nutrition 2012-2016 : Étude de cas sur le projet «Une boîte à dîner et une collation écolos et santé c est gagnant!» Nom du projet Organisation ou zone de santé publique

Plus en détail