DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez"

Transcription

1 DOSSIER DE LIAISON Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez

2 SOMMAIRE I Coordonnées Utiles II Comprendre la Chimiothérapie III Précautions à prendre IV Déroulement Pratique

3 I Coordonnées Utiles : Service de Pneumologie : Docteur NEBUNESCU Ioana Docteur BAALI Samir Docteur JULIEN Sylvie Docteur PIAULT Nathalie Cadre Infirmier : Monsieur Vincent VERMANDE N téléphone : Infirmières, Salle de soins : (24 h sur 24 h) Secrétariat : Assistante Sociale : (possibilité de rendezvous) Unité Mobile : Aide Psychologie (CMP ) :

4 La chimiothérapie est un des traitements du Cancer. Elle vise à faire disparaître les cellules anormales qui se multiplient de façon incontrôlée. Elle détruit donc les cellules cancéreuses. La chimiothérapie est administrée le plus souvent par perfusion intra-veineuse. Dans certains cas, elles peuvent être prise en comprimés, par voie orale. La chimiothérapie n est pas le seul traitement du Cancer. Elle peut être associée à la chirurgie, à l hormonothérapie ou à la radiothérapie. Par ailleurs, il existe plusieurs familles de produits et le traitement de chimiothérapique associe en général des molécules pour la chimiothérapie. En fonction de votre type de maladie, plusieurs produits vont être choisi. Qui décide du protocole? : tous les dossiers sont discutés en Unité de Concertation Multi-disciplinaire en Oncologie qui se réunit deux fois par mois au CHG de RODEZ. Les Oncologues, Radiothérapeutes, Chirurgiens, Pneumologues, Anatomopathologistes et autres spécialistes y participent. Les protocoles de chimiothérapie sont les mêmes que les protocoles utilisés au niveau national et régional (Thésaurus du Centre Claudius Régaud, Toulouse). La chimiothérapie est administrée le plus souvent par voie veineuse. Si votre capital veineux est fragile, le Médecin va vous proposer la mise en place d une chambre implantable. C est un dispositif composé d une boîte (dont la taille est environ celle d une pièce de 2 Euros) recouverte d une membrane en silicone et d un cathéter qui sera introduit dans une veine profonde du cou. La mise en place est réalisée par un chirurgien sous anesthésie locale. Cette chambre implantable ne vous gênera pas dans la vie de tous les jours. Vous pouvez vous doucher, vous baigner et nager sans crainte.

5

6 TROUBLES DIGESTIFS ET ALIMENTATION : Des troubles digestifs (nausées, vomissements) sont possibles après radiothérapie ou après certaines chimiothérapies. Dans ce cas un traitement préventif sera donné de façon systématique. Cependant si les troubles surviennent malgré cette prévention, il est capital que vous en informiez immédiatement vos Médecins. Quelques conseils peuvent cependant vous aider : Il est important de boire régulièrement des boissons abondantes notamment gazeuses (qui diminuent les nausées) et sucrées (cola, limonade) par petite quantité répétée. Il est souvent constaté une modification du goût sous chimiothérapie cependant essayez d avoir une alimentation variée et évitez les odeurs de cuisine si elles vous gênent (mangez froid par exemple). Pour éviter d être constipé (effet secondaire de la chimiothérapie et de la sédentarité engendrée par l hospitalisation) il faut boire abondamment des jus de fruits et manger des aliments riches en fibres. Cependant en cas de persistance des symptômes, un traitement médical pourra vous être prescrit pour diminuer ce désagrément. En cours de radiothérapie thoracique (surtout si l œsophage est englobé dans le champ d irradiation) une douleur peut apparaître derrière le sternum, dans le thorax lorsque vous mangez. Il s agit d une inflammation de l oeosphage, complication sans conséquence à long terme mais pouvant entraîner momentanément de sérieuses difficultés d alimentation. Il est nécessaire d en parler à votre médecin dès l apparition des premiers symptômes. En cas de baisse importante de l appétit des suppléments nutritifs pourront vous être proposé sous forme de boissons ou crèmes hypercaloriques.

7 CHUTE DES CHEVEUX La chute des cheveux appelée alopécie, est fréquente au cours des chimiothérapies même sil elle dépend des produits qui sont utilisés. Dans certains cas (perfusion de courte durée seulement), cette chute peut être évité par des casques réfrigérants placés sur le cuir chevelu. Ils sont toutefois inconstament efficace. De plus leur tolérance est parfois difficile. Cependant si vous le souhaitez, ces casques pourront vous être proposés. Il ne faut pas oublier que cette chute est toujours temporaire et qu aucun traitement médicamenteux n est connu pour l éviter. Afin de palier ces désagréments une ordonnance pour une prothèse capillaire vous sera remise. Celle-ci est en partie remboursée par la Sécurité Sociale et par votre mutuelle. Cependant il est souhaitable d envisager l achat de celle-ci dès le début de la chimiothérapie avant que la chute des cheveux soit trop importante ; A l interruption de la chimiothérapie, les cheveux repoussent. Des anomalies bénignes des ongles peuvent survenir après chimiothérapie. Il n y a pas de traitement spécifique. Ces anomalies sont transitoires. BAISSE DU TAUX DE CELLULES SANGUINES : La chimiothérapie est à l origine d un effet secondaire important : elle diminue la production des cellules au niveau de la moelle osseuse. De ce fait, le nombre de globules rouges, de globules blancs et des plaquettes est abaissé dans les jours ou les semaines qui suivent les cures. Les conséquences sont les suivantes : La baisse des globules blancs peut engendrer une susceptibilité aux infections. De ce fait, l existence d une fièvre supérieure ou égale à 38 C nécessite que vous en informiez immédiatement soit votre Médecin Traitant soit le Médecin du service, en son absence. En effet, en raison de la fragilité engendrée par cette chute des globules blancs, un traitement antibiotique est alors nécessaire. Une prise de sang doit aussi être effectuée dans des délais courts.

8 Si toutefois le Médecin constate une toxicité trop important sur vos globules blancs, un traitement spécifique peut être envisagé (facteurs de croissance hématopoïétiques) à base d injections sous cutanées à votre domicile pendant quelques jours. La baisse des globules rouges peut être à l origine d une anémie (engendrant fatigue, essoufflement). En cas d anémie trop importante, des transfusions vous seront proposées. Il existe par ailleurs, pour certains protocoles de chimiothérapie, un traitement à base d Erythropoietine (plus communément connue sous le nom d EPO). Ce traitement permet d augmenter la production de globules rouges par la moelle osseuse et de ce fait diminue l importance de l anémie. Ce traitement est réservé pour des cas précis et pour certains protocoles de chimiothérapie. La chute des plaquettes si elle est très importante, peut être à l origine de saignements. De ce fait, tout saignement inexpliqué doit être immédiatement signalé (par exemple sang dans les selles, dans les urines, saignement de nez non traumatique). Si toutefois le nombre de plaquettes était trop bas, une transfusion plaquettaire pourra vous être proposée. Afin de surveiller ces effets secondaires, le médecin vous prescrira des prises de sang à votre domicile de façon régulière pour bien contrôler le taux de vos globules et de vos plaquettes. De plus, l existence d un taux de globules trop bas peut conduire votre Médecin à repousser une cure de chimiothérapie de 1 ou 2 semaines. Ceci est un phénomène normal, il ne faut pas s alarmer si votre traitement est retardé de quelques jours. Il s agit d une mesure de sécurité nécessaire à la bonne tolérance de votre traitement par votre organisme. VIE SEXUELLE ET PROCREATION Il est possible que votre vie sexuelle soit temporairement perturbée : la fatigue de la maladie, les traitements et les soucis peuvent en être responsables. La chimiothérapie entraîne souvent un arrêt temporaire des règles ce qui ne signifie pas l absence de risque de grossesse chez une femme.

9 De plus la chimiothérapie risque d entraîner des malformations fœtales. Pour les hommes et les femmes en âge de procréer, une contraception efficace est donc indispensable. DIFFICULTES RESPIRATOIRES Si vous ressentez des sensations d essoufflement, il est nécessaire d en parler à votre médecin. La symptomatologie peut être expliquée par votre maladie ou par d autres causes (anémie, effets secondaires de certains médicaments). Des traitements adaptés pourront vous être proposés afin de diminuer ce symptôme (aérosols, oxygénothérapie). ETAT BUCCO-DENTAIRE Il est important de surveiller votre état bucco dentaire. Des bains de bouche réguliers pourront être proposés. Si vous consultez votre dentiste et avant d effectuer des soins importants il est nécessaire de l informer que vous êtes en cours de traitement par chimiothérapie. IMPORTANT : chaque personne vit son traitement de façon différente. Vous n allez donc pas obligatoirement ressentir tous les effets secondaires ou inconvénients décrits ci-dessus. Si vous avez des questions à nous poser, n hésitez pas à en parler.

10 Veuillez trouver ci-dessous une fiche résumant les modalités d administration de votre traitement (rythme et molécules).

INFORMATION POUR LES PATIENTS 11/08 LE PROTOCOLE FEC

INFORMATION POUR LES PATIENTS 11/08 LE PROTOCOLE FEC LE PROTOCOLE FEC Madame, Monsieur, Dans les suites d une chirurgie pratiquée pour une tumeur mammaire, l équipe d oncologie chargée de vous prendre en charge dans le cadre de votre traitement postopératoire

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Coalition européenne contre le cancer du sein Document extrait du site Version imprimable Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Oeuvre collective de la FNCLCC Extrait de Comprendre le cancer

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre hospitalier Lyon-Sud. Service du Pr P. CERUSE 1 Introduction

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

Livret pour les familles des enfants atteints de cancer.

Livret pour les familles des enfants atteints de cancer. Livret pour les familles des enfants atteints de cancer. L Hôpital des Enfants à Westmead & Le Groupe d Oncologie Infantile. Bienvenue Bienvenue dans le livret pour les familles des enfants atteints de

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Scanner

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Scanner Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Madame, Monsieur, Scanner Un examen radiologique a été proposé pour votre enfant. Une information vous est fournie sur le déroulement de l

Plus en détail

Vous allez avoir une saccoradiculographie

Vous allez avoir une saccoradiculographie Vous allez avoir une saccoradiculographie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l accepter ou

Plus en détail

ATELIER NUTRITION ÉCOUTE ET INFORMATIONS

ATELIER NUTRITION ÉCOUTE ET INFORMATIONS Si la prise alimentaire devient trop difficile il pourra être envisagée une nutrition artificielle en parallèle ou exclusive. Le but sera de diminuer la souffrance que peut impliquer l alimentation par

Plus en détail

GENERALITES SUR LES EFFETS SECONDAIRES INDESIRABLES DE LA CHIMIOTHERAPIE

GENERALITES SUR LES EFFETS SECONDAIRES INDESIRABLES DE LA CHIMIOTHERAPIE GENERALITES SUR LES EFFETS SECONDAIRES INDESIRABLES DE LA CHIMIOTHERAPIE Docteur Bruno Buecher, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris ; Docteur Roger Faroux, Centre Hospitalier Départemental de la Roche-Sur-Yon

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Conclusions scientifiques Compte tenu du rapport d évaluation du PRAC sur les PSUR concernant

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE. Livret conseil

CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE. Livret conseil CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE Livret conseil so mmai re Hygiène de vie Hygiène bucco-dentaire Diététique Troubles du transit Conseils capillaires Repousse des cheveux Contraception Sexualité Expositions

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN CLINIQUE SAINT-JOSEPH rue de Hesbaye 75 B-4000 Liège Tél. 04 224 81 11 Fax 04 224 87 70 Service de chirurgie digestive Tél. 04 224 89 00-04 224 89 01 de 8h à 18h,

Plus en détail

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Madame, Mademoiselle, Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monsieur, Vous allez recevoir une chimiothérapie en hôpital de jour au Centre Hospitalier de l Arrondissement de Montreuil-sur-Mer (C.H.A.M.). Ce livret d information est destiné

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE. des LYMPHOMES MALINS du CHIEN

CHIMIOTHERAPIE. des LYMPHOMES MALINS du CHIEN CHIMIOTHERAPIE des LYMPHOMES MALINS du CHIEN Dr Stéphane DOLIGER Un lymphome malin (ou lymphosarcome) a été diagnostiqué chez votre chien ou votre chat. Il s'agit d'une tumeur cancéreuse des lymphocytes,

Plus en détail

et HO P IT A L D E JO U R Onc ol og ie e t Hé ma to log ie

et HO P IT A L D E JO U R Onc ol og ie e t Hé ma to log ie CO NS UL T A TIO N et HO P IT A L D E JO U R Onc ol og ie e t Hé ma to log ie Clinique d Occitanie 20 avenue Bernard IV 31600 MURET Accueil : 05 61 51 89 03 Accueil 3C : 05.61.51.86.03 Standard : 08 26

Plus en détail

Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile

Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile Introduction Qu est-ce qu un traitement anticoagulant par AVK? La vitamine K joue un rôle dans la coagulation

Plus en détail

Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches

Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches Centre Hospitalier Pontoise Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches Chef de service : Docteur Hugo GONZALEZ Cadre de santé : Madame Johanne NORELUS Vous allez être

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM.

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Retrouvez dans ce rabat : votre suivi biologique NSM. 14/09/2015 15:44 Ce

Plus en détail

CONSIGNES POUR LE TRAITEMENT

CONSIGNES POUR LE TRAITEMENT CONSIGNES POUR LE TRAITEMENT par irathérapie en «chambre protégée» Séjour du : Des recommandations orales vous sont faites par le personnel du service mais nous vous invitons à parcourir ce document pour

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION DES PATIENTS AYANT UNE OSTÉOPOROSE ET TRAITÉS PAR ACIDE ZOLÉDRONIQUE 5 mg

LIVRET D INFORMATION DES PATIENTS AYANT UNE OSTÉOPOROSE ET TRAITÉS PAR ACIDE ZOLÉDRONIQUE 5 mg LIVRET D INFORMATION DES PATIENTS AYANT UNE OSTÉOPOROSE ET TRAITÉS PAR ACIDE ZOLÉDRONIQUE 5 mg Ce document s inscrit dans le cadre du Plan de Gestion des Risques des spécialités Acide Zolédronique 5 mg,

Plus en détail

Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE. Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion

Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE. Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion Livret d information aux patients ayant une ostéoporose et traités par ACIDE ZOLÉDRONIQUE Acide zolédronique 5 mg solution pour perfusion Source : www.ansm.sante.fr V1 10/2013 1/6 Sommaire - Qu est-ce

Plus en détail

Maladie de Willebrand. Informations et conseils

Maladie de Willebrand. Informations et conseils Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie de Willebrand Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins.

Plus en détail

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131 INFORMATION DU PATIENT Le Centre Henri-Becquerel est le Centre de Lutte Contre le Cancer de Haute-Normandie, spécialisé dans le dépistage, le diagnostic, les soins en cancérologie, ainsi que dans la recherche

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR DOXORUBICIN Chlorhydrate de doxorubicine injectable Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP)

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) «Dr Claude Benedetto» Votre médecin vous propose de vous mettre en place un accès veineux

Plus en détail

Aide-mémoire personnel

Aide-mémoire personnel Aide-mémoire personnel L Aide-mémoire personnel sert d accompagnement au Guide de référence pour les patients et les familles, conçu pour les personnes aux prises avec le cancer du rein et leur famille.

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique Septembre 2011 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Dans son point d information du 28 septembre 2010, l Afssaps a recommandé que les femmes porteuses d implants mammaires PIP concernés par

Plus en détail

Les traitements des cancers du poumon

Les traitements des cancers du poumon AVRIL 2010 Les traitements des cancers du poumon COLLECTION GUIDES DE RÉFÉRENCE LES POUMONS LE CHOIX DES TRAITEMENTS LA CHIRURGIE CHIMIOTHÉRAPIE ET THÉRAPIE CIBLÉE LA RADIOTHÉRAPIE LES PROFESSIONNELS LA

Plus en détail

CHIMIOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN

CHIMIOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN DÉPARTEMENT ONCOLOGIE MÉDICALE CHIMIOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN Votre médecin vous propose une chimiothérapie dans le cadre de votre plan de traitement. Cette thérapeutique médicamenteuse vise à détruire

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement Informations aux patients sur les soins post-opératoires des prothèses implanto-portées Prendre soin de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement * Plus qu une restauration. Une nouvelle

Plus en détail

Votre examen ou votre opération en ambulatoire

Votre examen ou votre opération en ambulatoire Votre examen ou votre opération en ambulatoire Introduction Qu est-ce que la chirurgie ambulatoire? La chirurgie ambulatoire est une intervention programmée sur une seule journée. Ainsi, vous êtes admis

Plus en détail

Minoxidil BAILLEUL 5 % solution pour application cutanée

Minoxidil BAILLEUL 5 % solution pour application cutanée NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Minoxidil BAILLEUL 5 % solution pour application cutanée La substance active est le minoxidil, qui est présent à une concentration de 5 %. Veuillez lire attentivement

Plus en détail

De l hôpital vers la maison

De l hôpital vers la maison Programme des tumeurs cérébrales Feuillet d informations à l intention des patients ayant subi une chirurgie au cerveau lors du retour au domicile De l hôpital vers la maison patients ayant subi une chirurgie

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES

DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES Formulaire d information au patient DRAINAGE PERCUTANE DES VOIES BILIAIRES Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l intervention et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l intervention et de ses suites. Formulaire d information Biopsie osseuse Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé une intervention radiologique. Elle sera pratiquée avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l accepter

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Centre de Coordination Régional d Hématologie du Limousin LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Document d information pour les patients La chimiothérapie orale La chimiothérapie orale est un

Plus en détail

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1)

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Lisez attentivement ce document et conservez-le

Plus en détail

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins?

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Votre médecin peut adapter et compléter ces informations en fonction de votre situation personnelle.

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC?

QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC? QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC? On vous a diagnostiqué une leucémie myéloïde chronique (LMC) et il se peut que vous ayez déjà débuté un traitement. Le traitement de la LMC dépend largement

Plus en détail

résection chirurgicale de l intestin

résection chirurgicale de l intestin Votre programme de rétablissement après une résection chirurgicale de l intestin La date de votre intervention chirurgicale : Prévoyez rentrer à la maison le : Veuillez prendre les dispositions nécessaires

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Cette faiblesse entraîne une dilatation anormale de l artère touchée.

Cette faiblesse entraîne une dilatation anormale de l artère touchée. Guide d enseignement Direction des soins infirmiers NEUROCHIRURGIE CRANIECTOMIE CLIPPAGE D ANÉVRISME Définition d un anévrisme cérébral : Un anévrisme cérébral est une faiblesse de la paroi d une artère

Plus en détail

Transfusion sanguine UHN. Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options

Transfusion sanguine UHN. Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options Transfusion sanguine Blood Transfusion - French Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options UHN Quels sont les avantages d'une transfusion sanguine? La transfusion

Plus en détail

drépanocytose Informations et conseils

drépanocytose Informations et conseils drépanocytose Informations et conseils Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins. Il contient des informations sur la maladie, ses complications et leur prévention.

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille Guide de Mobilisation de cellules souches pour mon Autogreffe Carnet d informations et de suivi Carnets pour d informations le patient et sa et famille de suivi pour le patient et sa famille AVEC LE SOUTIEN

Plus en détail

Fiche : TH 3 Vous allez avoir une Ponction-biopsie transthoracique

Fiche : TH 3 Vous allez avoir une Ponction-biopsie transthoracique Fiche : TH 3 Vous allez avoir une Ponction-biopsie transthoracique en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Notice : Information du patient. DARZALEX 20 mg/ml solution à diluer pour perfusion daratumumab

Notice : Information du patient. DARZALEX 20 mg/ml solution à diluer pour perfusion daratumumab Notice : Information du patient DARZALEX 20 mg/ml solution à diluer pour perfusion daratumumab Ce médicament fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte Mars 2012 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour faciliter la discussion sur

Plus en détail

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Vous allez être opéré(e) prochainement de votre maladie de reflux gastro-œsophagien, de votre hernie hiatale par laparoscopie. Ce document est destiné

Plus en détail

L ABC POUR SE PRÉPARER À UNE GASTROSCOPIE

L ABC POUR SE PRÉPARER À UNE GASTROSCOPIE L ABC POUR SE PRÉPARER À UNE GASTROSCOPIE SOMMAIRE La gastroscopie, c est quoi............................... 3 Diète préparatoire..................................... 4 GASTROSCOPE Médication...........................................

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites. Fiche : D3 Vous allez avoir un drainage des voies biliaires Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

Comment se déroule un scanner?

Comment se déroule un scanner? Comment se déroule un scanner? Vous serez allongé sur un lit qui se déplace dans un large anneau, le plus souvent sur le dos et seul dans la salle d examen ; nous pourrons communiquer avec vous grâce à

Plus en détail

MALADIES DU FOIE ET DE L APPAREIL DIGESTIF. Docteur Philippe NAVARRO

MALADIES DU FOIE ET DE L APPAREIL DIGESTIF. Docteur Philippe NAVARRO MALADIES DU FOIE ET DE L APPAREIL DIGESTIF ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE Docteur Philippe NAVARRO ANCIEN INTERNE DES HOPITAUX CHEF DE CLINIQUE A LA FACULTE 13.1.12597.3.C ------ Les Terrasses de Bonneveine

Plus en détail

Recherche Information prévention dépistage Actions pour les malades et leurs proches. Mieux vivre sa chimiothérapie Informations et conseils

Recherche Information prévention dépistage Actions pour les malades et leurs proches. Mieux vivre sa chimiothérapie Informations et conseils Recherche Information prévention dépistage Actions pour les malades et leurs proches Mieux vivre sa chimiothérapie Informations et conseils BRD104-cd21 Janvier 2012 Vous commencez une chimiothérapie. Le

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. FERCAYL 100mg/2ml Solution injectable / pour perfusion. Fer (élément) sous forme de complexe fer dextran

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. FERCAYL 100mg/2ml Solution injectable / pour perfusion. Fer (élément) sous forme de complexe fer dextran NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR FERCAYL 100mg/2ml Solution injectable / pour perfusion Fer (élément) sous forme de complexe fer dextran Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire

Plus en détail

Comprendre la chimiothérapie

Comprendre la chimiothérapie Comprendre la chimiothérapie Réédition actualisée 2008 c o l l e c t i o n Guides d information Le déroulement d une chimiothérapie Son action Ses aspects pratiques Ses effets secondaires La surveillance

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Aperçu. Comprendre la chimiothérapie. Centre régional de cancérologie de L Hôpital d Ottawa

Aperçu. Comprendre la chimiothérapie. Centre régional de cancérologie de L Hôpital d Ottawa Comprendre la chimiothérapie 1 Centre régional de cancérologie de L Hôpital d Ottawa Adapté du document Chemotherapy and You du Cross Cancer Institute Janvier 2007 Aperçu Introduction Qu est-ce que le

Plus en détail

ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE. Docteur Philippe NAVARRO

ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE. Docteur Philippe NAVARRO ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE Docteur Philippe NAVARRO ANCIEN INTERNE DES HOPITAUX CHEF DE CLINIQUE A LA FACULTE 13.1.12597.3.C ------ Les Terrasses de Bonneveine Bât B - 141 Avenue de Hambourg -

Plus en détail

Santé de la femme L insémination artificielle avec don de sperme Santé de la femme DÉPARTEMENT D'OBSTETRIQUE, GYNÉCOLOGIE ET RÉPRODUCTION Ref. 123 / 2009 Service de Médecine de la Reproduction Servicio

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP)

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Extrait du bulletin communal de juin 2010 Alcool, ce qu il faut savoir Guide réalisé par le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Rue des Carmes, 26 6900 Marche-en-Famenne pssp@marche.be

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement

Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement Tiré de : «Suboxone, puisque vous êtes prêt à commencer un traitement.», par Reckitt Benckiser, 2008. Le traitement par Suboxone Pour traiter

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg comprimés flunarizine Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament - Gardez cette notice, vous pourriez

Plus en détail

Comprendre la chimiothérapie

Comprendre la chimiothérapie REÉDITION ACTUALISÉE 2008 Comprendre la chimiothérapie COLLECTION GUIDES PATIENTS LE DÉROULEMENT D UNE CHIMIOTHÉRAPIE SON ACTION SES ASPECTS PRATIQUES SES EFFETS SECONDAIRES LA SURVEILLANCE MIEUX VIVRE

Plus en détail

Qu est-ce que l anesthésie?

Qu est-ce que l anesthésie? Qu est-ce que l anesthésie? Le mot «Anesthésie» signifie «insensibilité à la douleur et autres sensations» provoquées par les actes diagnostiques ou thérapeutiques. L anesthésie, en réalité, n est pas

Plus en détail

Vaincre la douleur est auj

Vaincre la douleur est auj Vaincre la douleur est auj La dose d antalgique prescrite par le médecin, ainsi que l'horaire de prise ne doivent pas être modifiés. L'action du traitement se faisant sur 24 heures, en modifier la dose

Plus en détail

Pour le traitement de plusieurs types de cancer incluant le cancer du sein et du poumon, les lymphomes et les leucémies.

Pour le traitement de plusieurs types de cancer incluant le cancer du sein et du poumon, les lymphomes et les leucémies. Fiche d'information sur les médicaments cyclophosphamide (si clo FOS fa mide) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe

Plus en détail

Revlimid 15 mg gélules. Revlimid 10 mg gélules. Revlimid 25 mg gélules lénalidomide

Revlimid 15 mg gélules. Revlimid 10 mg gélules. Revlimid 25 mg gélules lénalidomide 110121_V19.0_Revlimid_EU_PI_FR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Revlimid 5 mg gélules Revlimid 10 mg gélules Revlimid 15 mg gélules Revlimid 25 mg gélules lénalidomide Veuillez lire attentivement

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

Immunologique. Le Purpura Thrombopénique. Groupe d'etude des Cytopénies Auto-immunes de l'adulte (GECAI) www.pti-ahai.fr

Immunologique. Le Purpura Thrombopénique. Groupe d'etude des Cytopénies Auto-immunes de l'adulte (GECAI) www.pti-ahai.fr Le Purpura Thrombopénique Immunologique Medhi Khellaf - Marc Michel - Philippe Bierling - Bertrand Godeau Centre de référence labellisé pour la prise en charge des cytopénies auto-immunes de l adulte.

Plus en détail

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de Fiche d'information sur les médicaments (acide zo lé dro ni que) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe de spécialistes

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré TROLOVOL 300 mg, comprimé pelliculé Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Gardez

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Anémie, carence en vitamines B12 et B9

Anémie, carence en vitamines B12 et B9 Anémie, carence en vitamines B12 et B9 Introduction Le sang contient trois types de cellules différents. Les globules blancs défendent le corps contre les infections, les globules rouges transportent l'oxygène

Plus en détail

Les effets secondaires de la chimiothérapie

Les effets secondaires de la chimiothérapie 16 P CHIMIOTHERAPIE 2.indd 1 25/06/2005 17:55:32 Les effets secondaires de la chimiothérapie Des nausées et des vomissements, p. 3 Une diarrhée, p. 5 Une constipation, p. 5 Des aphtes, une sécheresse de

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail