Synthèse du cours n 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse du cours n 2"

Transcription

1 Synthèse du cours n 2 La géographie de la température moyenne annuelle est majoritairement zonale : cela s'explique en premier lieu par la rotondité terrestre et donc l'effet de projection des rayons solaires sur une surface de plus en plus grande au fur et à mesure qu'on monte en latitude. les variations thermiques au cours de l année sont prioritairement expliquées par l obliquité (= 23 27') de l équateur terrestre sur le plan de l écliptique sur lequel la terre tourne autour du soleil l obliquité modifie deux paramètres de façon combinée ; (i) l angle d incidence des rayons solaires pour une latitude donnée (max = 90 entre les deux tropiques une ou deux fois dans l année) et (ii) la durée du jour (entre le lever et le coucher du soleil). Le premier facteur est plus important que le second parce que l'obliquité est assez faible. la zone tropicale = soleil toujours haut et durée du jour peu variable (= 12h toute l année à l équateur) la zone des latitudes moyennes = soleil bas + jours brefs en hiver opposé à un soleil haut + jours longs en été la zone polaire = soleil toujours assez bas dans le ciel avec nuit très longue en hiver et très courte en été (nuit et jour = 6 mois uniquement aux pôles) d autres facteurs contribuent de façon plus ou moins secondaire au cycle thermique annuel (nature de la surface, couverture nuageuse, circulation atmosphérique et océanique, etc.)

2 Température et altitude : généralités 2.4 L atmosphère se compose de plusieurs couches. La couche inférieure s appelle la troposphère (de la surface jusqu à vers 1012 km aux pôles et 1518 km à l équateur). C est dans cette couche que se produisent les phénomènes météorologiques (comme les nuages) et elle concentre la quasitotalité de l eau. la température diminue en moyenne de 0.65 C par 100 m d élévation dans la troposphère (+15 C au niveau de la mer) OZONE la sommet de la troposphère = tropopause est caractérisé par une inversion thermique (la température augmente avec l altitude ce qui arrête les mouvements verticaux de bas en haut) la température augmente avec l altitude dans la stratosphère surtout à cause de la présence d ozone concentrée entre 20 et 50 km d altitude qui absorbe efficacement le rayonnement solaire, notamment les UV < 0.3 microns

3 Température et altitude: le cas de la troposphère 12 km 6 km 3 km 2.4 Deux facteurs expliquent la baisse des températures avec l'altitude : La densité de l air diminue avec l altitude ce qui entraîne une détente (= augmentation du volume pour une masse unitaire) La troposphère est principalement chauffée par la 1.5 km surface terrestre, donc par le bas. L atmosphère absorbe assez mal le rayonnement solaire qui vient du haut (20% (Moyenne zonale de la température moyenne annuelle en fonction contre 50% pour la des latitudes et de l altitude) surface terrestre)

4 Température et altitude: les inversions thermiques (1) 2.4 La baisse de la température observée en moyenne tout autour de la terre a toutefois de très nombreuses exceptions dans les basses couches de la troposphère (~ à peu près entre la surface et 12 km d'altitude, parfois beaucoup moins). La présence d'air froid près du sol surmonté par de l'air chaud (= inversion thermique) est très commune lors du semestre froid aux moyennes et hautes latitudes. Par exemple, ce matin... Contexte saisonnier (nuit > jour) + anticyclone (= air relativement chaud en altitude) centré sur la Scandinavie/Baltique avec peu de vent sur la France et une nuit assez claire (donc pertes radiatives assez rapides depuis la surface durant la nuit) Inversion thermique très fréquente, au centreest accentuée dans les vallées = refroidissement par le sol + accumulation de l'air froid, plus dense, vers le bas, qui va disparaître en journée avec le réchauffement diurne

5 Température et altitude: les inversions thermiques (2) 2.4 refroidissement de l'air suffisamment humide dans les fonds = saturation de la vapeur d'eau = formation de nuages bas qui signent l'inversion thermique Photo du plateau du Vercors, ce matin à 09h07 (source :

6 Température et altitude: les inversions thermiques (3) 2.4 Les inversions thermiques sont renforcées par : conditions anticycloniques (pas ou peu de vent qui mélange l'air dans le sens vertical et horizontal + couvercle d'air relativement chaud en altitude) vallées topographiques (car cela permet un écoulement gravitaire de l'air froid plus dense vers le bas et son accumulation) nuits longues et claires (car cela favorise les déperditions énergétiques) présence de neige au sol (car cela accentue le refroidissement des basses couches). Dans la zone tropicale, les eaux froides en surface jouent ce rôle (courant froid de Humbolt, de Benguela etc.). si l'air dans les basses couches est presque saturé en vapeur d'eau, la formation de brouillard, givrant ou pas, y est très probable (par refroidissement de l'air saturé), ce qui peut empêcher la destruction diurne de l'inversion thermique et sa pérennisation sur de longues périodes (jamais en Provence...). De la brume/brouillard dans les vallées soulignent les inversions thermiques. Les inversions thermiques peuvent persister très longtemps si les conditions cidessus persistent. Elles sont quasiment permanentes sur les intérieurs continentaux subpolaires en hiver, en Arctique et en Antarctique (l'air froid s'y écoule périodiquement vers les bords sous la forme de vents très froids : les vents catabatiques), et sur certains bassins intramontagnards (par exemple : la Carinthie en Autriche, la Limagne ou la plaine d'alsace en France etc.) Les inversions thermiques sont problématiques au niveau de l'environnement et de la santé, car elles empêchent la diffusion latérale et verticale des polluants émis dans les basses couches. Un panache de fumée qui semble arrêter à un certain niveau avec un étalement horizontal dans le sens du vent signale une inversion thermique.

7 Température et altitude : les oppositions de versants 2.4 Les oppositions de versants : cas des hautes et moyennes latitudes dans l hémisphère nord (exemple d une pente à 45 ) le versant sud peut recevoir des rayons plus verticaux que la plaine adjacente (exemple : une pente orientée au S à ~ 45 fin mars en Provence reçoit des rayons à 90 à 12 h solaires) le versant nord + la plaine adjacente peuvent (en hiver) ne pas être éclairés directement de toute la journée (mais il y a quand même du rayonnement diffus par l atmosphère) S N cela crée des variations dans le rayonnement solaire incident et donc dans les températures entre le secteur au S (adret dans les Alpes) et N (ubac dans les Alpes). Cette différence est exacerbée les jours ensoleillés et s estompe dés que la nuit tombe ou lors des jours nuageux ou encore avec du vent Il n y a pas de telle opposition dans le RS incident aux basses latitudes car le soleil est toujours haut dans le ciel et ne favorise/défavorise pas beaucoup une pente par rapport à une autre). Il peut y avoir des oppositions thermiques mais elles sont alors liées aux précipitations et à la nébulosité.

8 Température : synthèse (1) 2.5 La température est une mesure par rapport à une échelle mais aussi le reflet d une forme d énergie (énergie thermique ou cinétique interne). La source d'énergie quasiexclusive du système climatique est le rayonnement solaire. Variations spatiales de la température moyenne? Variation principalement zonale, c'estàdire décroissance de la zone tropicale en direction des pôles? = principalement résultat de l'effet de projection des rayons solaires lié à la rotondité de la terre Soleil proche de la verticale? = apport radiatif concentré sur une petite surface = chaud ; Soleil rasant? = apport radiatif dilué sur une grande surface = froid Certains facteurs, induits par la température, renforcent encore le gradient tropiquespôles, comme la présence permanente de glace au niveau de l'antarctique (ou la neige saisonnière sur la zone polaire et les continents subpolaires dans l'hémisphère nord) ou bien l'effet de serre qui est, en moyenne, plus fort dans la zone tropicale que dans la zone polaire. D'autres facteurs, également zonaux, peuvent au contraire diminuer les gradients thermiques zonaux, comme par exemple la bande nuageuse à proximité de l'équateur. Une bande nuageuse diminue l'apport de rayonnement solaire mais augmente l'effet de serre.

9 Température : synthèse (2) 2.5 Facteurs d'azonalités? Le relief (les températures baissent en moyenne avec l'altitude). La nature de la surface, c'estàdire les différences océancontinent dans une même zone : un océan a une inertie thermique car il peut stocker la chaleur. Il se refroidit donc moins et moins vite qu'un continent. La circulation océanique et atmosphérique, directement à l'origine des oppositions de façade. Aux moyennes latitudes, l'ouest des masses continentales et l'est des océans sont plus chauds que les façades est des continents et l'ouest des océans à cause de la géographie des courants marins et le sens général des mouvements atmosphériques (c'est l'inverse dans la zone tropicale et subtropicale avec une plus faible amplitude) Exemple de l'atlantique Nord Signal zonal dominant Océan plus chaud que les continents adjacents Façade occidentale européenne plus chaude à latitude égale que la côte est de l'amérique du Nord Température moyenne annuelle ramenée au niveau de la mer (en C)

10 Température : synthèse (3) 2.5 Variations thermiques au cours du cycle annuel? Résultat de l'action de l'obliquité terrestre (= 23 27') du plan équatorial terrestre sur le plan de l'écliptique de révolution de la terre autour du soleil. L'obliquité est le fruit de l'histoire de la formation de la terre et implique des changements de deux paramètres au cours du cycle annuel La hauteur atteinte par le soleil au cours de la journée (= 90 uniquement au sein de la zone tropicale au sens strict 2x par an et 1 seule fois aux tropiques exactement, c'estàdire 23 27'N et S aux solstices) La durée entre lever et coucher du soleil (= 12 heures en moyenne partout sur terre mais 12 heures toute l'année à l'équateur seulement, 12 heures partout aux deux équinoxes et > 12 heures dans l'hémisphère d'été) L'obliquité assez faible fait que le maximum de rayonnement est tout au long de l'année reçu dans ou à proximité de la zone tropicale Certains facteurs renforcent les variations thermiques annuelles, comme par exemple la couverture saisonnière de neige lors de l'hiver (= renforcement du froid lors de la saison froide). D'autres les atténuent, comme par exemple l'océan qui stocke la chaleur en été et la libère en hiver (un continent ne peut pas stocker la chaleur). Cet effet est transporté vers l'aval par la circulation atmosphérique (par exemple sur l'europe de l'ouest par les vents d'ouest dominants). Une couverture nuageuse fréquente tend également à atténuer les variations thermiques annuelles.

11 Plan général de la partie 3 : les précipitations et le cycle de l eau Précipitations et cycle de l eau : définitions Précipitations : moyenne annuelle Précipitations : cycle annuel Précipitations et orographie Régime hydrologique Synthèse 3

12 Précipitations et le cycle de l eau : définitions 3.1 l eau est présente dans le système climatique sous trois états : gaz (vapeur d eau inodore, invisible), liquide et solide (grêle, neige, glace) précipitations : toute forme d eau solide ou liquide tombant vers le sol. Les précipitations «occultes» représentent la condensation directe de la vapeur d eau à la surface de la végétation et des objets les précipitations font partie intégrante du cycle de l eau : «circulation générale de l eau, en circuit fermé avec changements d état, entre les réservoirs de l hydrosphère océan, atmosphère, surface et soussol des terres émergées mettant en jeu les phénomènes d évaporation, de convection, de condensation et précipitation, d écoulement et d infiltration, ainsi que les variations et renouvellements des stocks dans ces réservoirs. Le cycle de l eau est mu par l énergie solaire» l eau est donc stockée plus ou moins longtemps dans des réservoirs (aquifères souterrains, lacs, océans, banquise/glaciers continentaux) et circule entre ces réservoirs via des conducteurs (réseau hydrographique de surface et souterrain et atmosphère) où elle reste peu de temps l eau participe aussi aux échanges énergétiques entre la surface et l atmosphère et entre différents endroits via les changements de phase entre les trois états solide, liquide et gazeux. De même les nuages sont un élément important du bilan radiatif en augmentant l albédo planétaire et l effet de serre.

13 Précipitations et le cycle de l eau : définitions 3.1 sublimation solidification SOLIDE LIQUIDE fusion Glace solidification les molécules ont une position fixe dans l espace forme et volume propres définies GAZEUX évaporation Eau condensation faible liberté entre les molécules pas de forme propre (= contenant) volume défini (dépend faiblement de la température) Vapeur d eau grande liberté entre les molécules forme et volume propres indéfinis (un chauffage provoque une augmentation du volume occupé) Énergie cinétique interne croissante Une propriété fondamentalement différente entre les trois est le degré d agitation moléculaire (énergie cinétique interne) croissant du solide vers le gaz : il faut donc apporter de l énergie pour aller du solide vers le gaz et la transformation inverse libère de l énergie.

14 Précipitations et le cycle de l eau : définitions 3.1 Soit un Kg d air à 20 contenant 10.6 g de vapeur d eau. La pression de vapeur saturante à 20 C = 14.7 g/kg (=1.47%). ajout de 4.1 g/kg de vapeur d eau refroidissement de 5 C (pression de vapeur saturante = 10.6 g/kg à 15 C) refroidissement de 2.5 C et ajout de 2.5 gr/kg cette relation donne la quantité maximale de vapeur d eau présente dans un m3 d air en fonction de sa température (= vapeur d eau saturante) toute vapeur d eau en excès par rapport à la courbe se transforme en eau ou en glace (ce qui libère la chaleur latente correspondante à la quantité de vapeur d eau en excès) la saturation survient soit par ajout de vapeur d eau à température constante, soit par refroidissement de l air à pression de vapeur constante, soit les deux. Le refroidissement est le mécanisme le plus efficace au sein de l'atmosphère.

15 Exemple d'exercice 1. Quel est la valeur moyenne de la baisse de la température avec l altitude dans la troposphère (à 10% près)? 0.65 C/100 m 2. Comment s appelle le sommet de la troposphère? La tropopause 3. Comment s appelle la couche atmosphérique immédiatement audessus de la troposphère? La stratosphère 4. Donnez un des deux principaux facteurs expliquant la baisse de la température avec l altitude dans la troposphère La baisse de densité de l'air avec l'altitude et/ou le chauffage principal par le bas 5. La température augmente en moyenne avec l altitude dans la troposphère: V/F? Faux, elle baisse de 0.65 C/100 m 6. Comment s appelle le passage de l eau solide vers la vapeur d eau? La sublimation 7. La condensation consomme de la chaleur: V/F? Faux, elle en libère 8. L évaporation consomme de la chaleur: V/F? Vrai 9. L air chaud peut contenir potentiellement plus de vapeur d eau que l air froid: V/F? Vrai 10. Quel est le moyen le plus efficace pour saturer une masse d air en vapeur d eau au sein du système climatique? La refroidir

16 Exercice de cours n 1 plateforme Moodle de l'université de Provence connexion avec vos codes «etu» et «INE» (cf. votre carte d'étudiant) le test se compose de 10 questions (sur la partie 2 uniquement) du même type que la diapo précédente, est en temps limité (10 minutes au total) avec une seule tentative par question le test est ouvert lundi 11/10 de 00h à 23h55 les réponses seront disponibles sur le site moodle du module mardi, dés la fin du test

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Les termes du bilan énergétique 1. La moyenne planétaire et annuelle 2. Les variations spatiales du bilan radiatif net 3

Les termes du bilan énergétique 1. La moyenne planétaire et annuelle 2. Les variations spatiales du bilan radiatif net 3 Les termes du bilan énergétique 1 La moyenne planétaire et annuelle 2 Les variations spatiales du bilan radiatif net 3 Les variations spatiales des flux de CSL 4 Conclusion 5 Exercices 6 Les termes du

Plus en détail

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les termes du bilan énergétique La moyenne planétaire et annuelle Les variations spatiales du bilan radiatif net Les variations

Plus en détail

Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD La variabilité saisonnière Les variations temporelles du rayonnement solaire Le RS absorbé en surface L obliquité de la Terre La

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h - 3 groupes de TDs (mardi de 13h à 16h et de 15h à 18h et mercredi de 9h à 12h) - Intervenants : R. Barbero, R. Marteau & V. Moron - 2 contrôles

Plus en détail

1-La Terre est une planète du système solaire.

1-La Terre est une planète du système solaire. Référentiel de notions La planète Terre et son environnement La Terre est l'un des corps du système solaire. L'énergie solaire reçue par la Terre conditionne les températures qui règnent à sa surface et

Plus en détail

Fiche savoir n 4 Le climat de la Terre (2)

Fiche savoir n 4 Le climat de la Terre (2) G é o g r a p h i e 5 è m e F i c h e s s a v o i r P a g e 12 Fiche savoir n 4 Le climat de la Terre (2) 3. La circulation des enveloppes fluides : atmosphère et océan Pourquoi ne fait-il pas de plus

Plus en détail

LE BROUILLARD - PROCESSUS DE FORMATION - LES DIFFERENTS TYPES DE BROUILLARD - LES STATISTIQUES

LE BROUILLARD - PROCESSUS DE FORMATION - LES DIFFERENTS TYPES DE BROUILLARD - LES STATISTIQUES LE BROUILLARD LE BROUILLARD - PROCESSUS DE FORMATION - LES DIFFERENTS TYPES DE BROUILLARD - LES STATISTIQUES LE BROUILLARD Définition: Suspension de gouttelettes d eau dans l atmosphère, qui réduit la

Plus en détail

I.1) Climatologies Moyennes

I.1) Climatologies Moyennes Les trois couches de l'atmosphère neutre (z

Plus en détail

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h (Amphi I) - 3 groupes de travaux dirigés (démarrage la semaine prochaine) - Intervenants : R. Barbero & V. Moron - Pour toute demande relative

Plus en détail

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5. Rayonnement terrestre et atmosphérique 1 La température d équilibre 2 L effet de serre 3 L effet de serre additionnel 4 Conclusion 5 Exercices 6 addi3onnel Le rayonnement infrarouge - le rayonnement terrestre

Plus en détail

Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les variations du bilan énergétique à l échelle annuelle Les variations du bilan énergétique à l échelle diurne A retenir Exercices

Plus en détail

Pourquoi le Sahara est-il un désert?

Pourquoi le Sahara est-il un désert? Pourquoi le Sahara est-il un désert? TP réalisé par Sonia GARIN, Nour BASMA et Manon BARBE. Quelques notions sur le Sahara et les déserts en général : Un désert désigne aujourd hui une zone stérile, ou

Plus en détail

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 Le système Atmosphère Océan Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 jean-philippe.perrillat@univ-lyon1.fr Le système Atmosphère Océan Objectif : Comprendre comment les circulations atmosphériques et océaniques

Plus en détail

Les climats de France. de l'atmosphère observé sur une région pendant environ trente ans

Les climats de France. de l'atmosphère observé sur une région pendant environ trente ans Les climats de France Un climat est l'état Un climat est l'état de l'atmosphère observé sur une région pendant environ trente ans Critères de définition d'un climat Les précipitations La température Le

Plus en détail

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 ème pièce du puzzle La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 Dynamique du climat La dynamique atmosphérique Principes généraux Quelques principes

Plus en détail

La «zonalité» zone froide ou des hautes latitudes. zone tempérée ou des moyennes. latitudes. zone intertropicale ou des basses.

La «zonalité» zone froide ou des hautes latitudes. zone tempérée ou des moyennes. latitudes. zone intertropicale ou des basses. 1 La grille climatique La notion de zonalité répartition des climats à la surface du globe zone froide ou des hautes latitudes zone tempérée ou des moyennes latitudes La «zonalité» zone intertropicale

Plus en détail

les satellites à défilement : il tournent à faible altitude (500 Km). Exemple : Sandsat, Spot et Seasat.

les satellites à défilement : il tournent à faible altitude (500 Km). Exemple : Sandsat, Spot et Seasat. La planétologie permet d avoir une idée de la constitution du système solaire, de son évolution et de la façon dont on peut l observer. On pourra ainsi retracer son histoire. L étude des planètes permet

Plus en détail

Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère

Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère Travaux de Modélisation et de Simulation de la Majeure 2 "SEISM" François Lott, Ecole Normale Supérieure, flott@lmd.ens.fr 1)Climatologies de la circulation

Plus en détail

CHAPITRE 2 : RÔLES DE L'ÉNERGIE SOLAIRE À L'ÉCHELLE PLANÉTAIRE

CHAPITRE 2 : RÔLES DE L'ÉNERGIE SOLAIRE À L'ÉCHELLE PLANÉTAIRE CHAPITRE 2 : RÔLES DE L'ÉNERGIE SOLAIRE À L'ÉCHELLE PLANÉTAIRE LES VARIATIONS DE L'ÉNERGIE SOLAIRE REÇUE PAR LA TERRE Répartition de la température sur Terre LES VARIATIONS DE L'ÉNERGIE SOLAIRE REÇUE PAR

Plus en détail

LA NEIGE AU SOL, LES METAMORPHOSES

LA NEIGE AU SOL, LES METAMORPHOSES LA NIVOLOGIE I Composition de l atmosphère L air atmosphérique est composé d air sec, de vapeur d eau et d impuretés. 90% de la masse atmosphérique se trouve dans les 16 premiers km au dessus du sol. La

Plus en détail

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir 1 Chapitre I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 2 - I - La glace, mémoire récente du climat Plus la vapeur d eau s éloigne de la zone

Plus en détail

TP4 SVT : Hypothèse : Le Sahara est un désert car une cellule de convection installée sur l Afrique empêche l installation des êtres vivants.

TP4 SVT : Hypothèse : Le Sahara est un désert car une cellule de convection installée sur l Afrique empêche l installation des êtres vivants. TP4 SVT : Problèmes : Pourquoi le Sahara est-il un désert? Observations préliminaires : On remarque que dans la zone du Sahara il y a quasiment aucune habitation humaine cela est dû à la température élevée

Plus en détail

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère Chapitre 3 Forces et contraintes agissant sur l'océan Equilibre radiatif terrestre Echanges océan-atmosphère Transport de chaleur par l'océan équilibre radiatif de l'atmosphère Comment le système Océan

Plus en détail

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les bilans énergétiques (1) o TD5: Les bilans énergétiques

Plus en détail

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Situation: Tu es à la plage, installé sur une serviette de bain et tu décides d aller te baigner. Résultat? En marchant sur le sable, celui-ci brûle

Plus en détail

Effet de serre (suite )

Effet de serre (suite ) Effet de serre (suite ) Effet de serre (suite ) http://www.youtube.com/watch? v=dtax_gotglq&feature=relmfu http://www.youtube.com/watch?v=f3rgh5ms-li Enquête météorologique Tu es assis sur la plage après

Plus en détail

STRUCTURE ET COMPOSITION DE L'ATMOSPHÈRE

STRUCTURE ET COMPOSITION DE L'ATMOSPHÈRE Objet : Découvrir les différentes couches de l'atmosphère et leur propriétés Durée : 45 mn Matériel : STRUCTURE ET COMPOSITION DE L'ATMOSPHÈRE Épaisseur : 800 km Composition : 78% d'azote 21% d'oxygène

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Hémisphère Nord Hémisphère Sud Courbe bleue : rayonnement solaire

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Courbe bleue : rayonnement solaire absorbé Hémisphère Nord EQUATEUR

Plus en détail

Ls mouvements verticaux dans l atmosphère. CO1 Climatologie et hydrologie

Ls mouvements verticaux dans l atmosphère. CO1 Climatologie et hydrologie Ls mouvements verticaux dans l atmosphère CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD!! Les mouvements de l air!! Les règles physiques!! L évolution thermique verticale!! L instabilité!! Les différentes

Plus en détail

Le Mouvement Terre Soleil

Le Mouvement Terre Soleil Le Mouvement Terre Soleil La course de la Terre autour du Soleil décrit une ellipse légèrement aplatie. Dans cette ronde annuelle autour du Soleil, la Terre effectue un tour complet sur elle-même en 24

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C0 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 4 à 6h (Amphi I) - 3 groupes de TDs les mardis et mercredis - Intervenants : R. Capanni, R. Barbero & V. Moron - Pour toute demande relative à ce cours,

Plus en détail

Loi de gaz parfaits P = ρ rt

Loi de gaz parfaits P = ρ rt Circulation atmosphérique des cellules de Hadley transport de l énergie calorifique entre l équateur et les zones subtropicales (~30 o N et S) angle d incidence l air est beaucoup plus chaud à l équateur

Plus en détail

Correction Fiche Evaluation

Correction Fiche Evaluation Correction Fiche Evaluation 1) Dans le cas d une brise de mer, on observe : X - Une dépression thermique au dessus de la mer et un anticyclone thermique au Non, car cette répartition des champs de pression

Plus en détail

Météorologie COURS 3 DYNAMIQUE ATMOSPHÈRIQUE

Météorologie COURS 3 DYNAMIQUE ATMOSPHÈRIQUE Météorologie COURS 3 DYNAMIQUE ATMOSPHÈRIQUE L3 et prédoctorat Sciences de la Planète Terre B. Legras, legras@lmd.ens.fr, http://www.lmd.ens.fr/legras 1 I. Les ordres de grandeur dans les équations du

Plus en détail

Synthèse du cours n 6

Synthèse du cours n 6 Synthèse du cours n 6 - La circulation de l'air et de l'eau se matérialise par les vents (qui ont non seulement une composante horizontale, mais aussi verticale) et les courants marins. - Le fait que des

Plus en détail

Cycle de la pollution atmosphérique

Cycle de la pollution atmosphérique Introduction à la pollution atmosphérique : II - 1 Cycle de la pollution atmosphérique 2. DISPERSION ET TRANSPORT stratosphère 3. ÉLIMINATION réaction pluie 1. ÉMISSION dépôt Introduction à la pollution

Plus en détail

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001).

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001). 1 L ATMOSPHERE 1.1 CONSTITUTION DE L ATMOSPHERE L enveloppe gazeuse de la terre, environnement dans lequel la vie subsiste, correspond à la sphère la plus dynamique et instable de cette planète. Ce milieu

Plus en détail

Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau

Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau Sciences 8 e année Nom : Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau Plan du chapitre Guide d étude 1. Cycle de l eau (carnet p. 3-5, déf 1-7, livre p.8-9) 2. Hydrologue, océanographe (déf 8,9)

Plus en détail

Les bassins versants Manuel, p. 276 à 280

Les bassins versants Manuel, p. 276 à 280 Les bassins versants Manuel, p. 276 à 280 E ATS TE 3.1 1/2 1. Quelle est la définition d un bassin versant? Une partie de territoire qui draine toutes les précipitations vers un cours d'eau. 2. Complétez

Plus en détail

BAROGRAPHE BAROMÈTRE

BAROGRAPHE BAROMÈTRE BAROGRAPHE BAROMÈTRE Le barographe est un baromètre comprenant un dispositif d'enregistrement chronologique des variations de la pression atmosphérique. On utilise en mer le baromètre anéroïde marin. Il

Plus en détail

SCA Chapitre X. La circulation générale, l'effet de Coriolis et l expérience du bassin tournant

SCA Chapitre X. La circulation générale, l'effet de Coriolis et l expérience du bassin tournant SCA 7041-42 Chapitre X La circulation générale, l'effet de Coriolis et l expérience du bassin tournant Dû au fait que la Terre est ronde, le rayonnement solaire reçu à la surface est inégal. Les régions

Plus en détail

L'INFLUENCE DU SOLEIL

L'INFLUENCE DU SOLEIL Objet : La circulation générale de l'air dans l'atmosphère Durée : 20 mn Matériel : L'INFLUENCE DU SOLEIL Les rayons du soleil frappent la terre parallèlement entre eux. Il en résulte un réchauffement

Plus en détail

Sujet 7. La circulation générale et l expérience du bassin tournant

Sujet 7. La circulation générale et l expérience du bassin tournant Sujet 7 La circulation générale et l expérience du bassin tournant Dans le chapitre précédent (Grands centre d action et flux) on a décrit la circulation générale dans l atmosphère sans précisez les différents

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère... Couches de l atmosphère essentiellement définies par le profil vertical de température Le volcan Pinatubo Eruption le 12 Juin 1991

Plus en détail

Les satellites météorologiques. S.Puginier

Les satellites météorologiques. S.Puginier Les satellites météorologiques S.Puginier Des satellites défilants et géostationnaires Défilants - 860 km d'altitude - 1 tour en 1h40-2 passages/jour à la verticale d un point Géostationnaires - 36 000

Plus en détail

METEOROLOGIE Bases 14/02/2015 PLAN DU COURS 1-COMPOSITION THERMOSPHERE. Mesopause. Menopause MESOSPHERE. Stratopause. Tropopause TROPOSPHERE

METEOROLOGIE Bases 14/02/2015 PLAN DU COURS 1-COMPOSITION THERMOSPHERE. Mesopause. Menopause MESOSPHERE. Stratopause. Tropopause TROPOSPHERE METEOROLOGIE Bases Philippe THOUZEAU Moniteur BEES1 Parapente 1 1-éfinitions 2 écroissance verticale de la -LES ECHANGES E PLAN U COURS 1-ifférents état de l eau 3-Evolution du temps/ciel/vent au passage

Plus en détail

Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine. Quel temps va-t-il faire demain?

Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine. Quel temps va-t-il faire demain? Nom : Prénom : Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine Quel temps va-t-il faire demain? Date : 3 ème Prépa Pro SVT En rouge : Indications pour le professeur En bleu : Ce que l élève aura

Plus en détail

LA TERRE : SAISONS ET CLIMATS

LA TERRE : SAISONS ET CLIMATS LA TERRE : SAISONS ET CLIMATS Introduction - Les coordonnées terrestres Complète la légende du dessin (voir les différentes terminologies page 132) - 131 - La terminologie - Définitions La longitude :

Plus en détail

Introduction à la circulation générale atmosphérique. Jean-Louis Dufresne IPSL/LMD

Introduction à la circulation générale atmosphérique. Jean-Louis Dufresne IPSL/LMD Introduction à la circulation générale atmosphérique. Jean-Louis Dufresne IPSL/LMD http://web.lmd.jussieu.fr/~jldufres/ dufresne@lmd.jussieu.fr La circulation générale atmosphérique vue à travers la distribution

Plus en détail

Les satellites météorologiques. Les satellites géostationnaires. Les satellites météorologiques SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II

Les satellites météorologiques. Les satellites géostationnaires. Les satellites météorologiques SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II Les satellites météorologiques Satellites géostationnaires et satellites polaires Imagerie satellitaires : visible, infrarouge, vapeur d eau Les masses

Plus en détail

CH 2 Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine.

CH 2 Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine. CH 2 Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine. 1. Climatologie et météorologie Définitions : La climatologie étudie des phénomènes météorologiques sur une zone étendue du globe, sur une

Plus en détail

II. La biodiversité: un paramètre hétérogène et dynamique. A. Variations géographiques de la biodiversité

II. La biodiversité: un paramètre hétérogène et dynamique. A. Variations géographiques de la biodiversité II. La biodiversité: un paramètre hétérogène et dynamique A. Variations géographiques de la biodiversité Arnaud Grégoire Université de Montpellier / CEFE-CNRS arnaud.gregoire@umontpellier.fr / arnaud.gregoire@cefe.cnrs.fr

Plus en détail

Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 7 L ATMOSPHÈRE ET L ESPACE

Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 7 L ATMOSPHÈRE ET L ESPACE Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 7 L ATMOSPHÈRE ET L ESPACE 1 L ATMOSPHÈRE 1.1 Sa composition: L'atmosphère terrestre, en partie l'air que nous respirons, est constituée des gaz suivants

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2. Page 1/6

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2. Page 1/6 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2 Page 1/6 Le climat polaire Le climat polaire est le climat qui règne à proximité des pôles sur les régions arctique et antarctique (en blanc sur

Plus en détail

Chapitre 7: L'atmosphère et l'espace. La météorologie: Science qui tente de prédire le temps qu'il fera.

Chapitre 7: L'atmosphère et l'espace. La météorologie: Science qui tente de prédire le temps qu'il fera. Chapitre 7: L'atmosphère et l'espace. La météorologie: Science qui tente de prédire le temps qu'il fera. Une science qui semble des plus imparfaites non??? avr. 25 15:55 1 Comment est il possible de prédire

Plus en détail

Thème 4 : La Terre, une planète menacée par le réchauffement?

Thème 4 : La Terre, une planète menacée par le réchauffement? Thème 4 : La Terre, une planète menacée par le réchauffement? Dossier 1 : Une controverse médiatique 1) Rédige un texte argumenté sur ce que tu as entendu et compris du réchauffement climatique. Travail

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Les différents climats de la Terre 2. Page 1/16. Quelques exemples de climats 2. Le climat polaire 11

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Les différents climats de la Terre 2. Page 1/16. Quelques exemples de climats 2. Le climat polaire 11 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Les différents climats de la Terre 2 Quelques exemples de climats 2 Le climat polaire 11 Page 1/16 Les différents climats de la Terre Quelques exemples de climats Le

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Définition du climat 2. Page 1/18. Qu est-ce que le climat? 2

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Définition du climat 2. Page 1/18. Qu est-ce que le climat? 2 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Définition du climat 2 Qu est-ce que le climat? 2 Pourquoi existe-t-il différents climats? 6 Les variations au cours des saisons 11 Les autres phénomènes 14 Page 1/18

Plus en détail

PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE

PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE PHENOMENES METEOROLOGIQUES DANGEREUX POUR L'AERONAUTIQUE 1. TURBULENCES 1.1.GENERALITES La turbulence soumet les avions à des accélérations plus ou moins brutales se traduisant par des gains ou pertes

Plus en détail

Météorologie / Climatologie

Météorologie / Climatologie CLIMATOLOGIE METEOROLOGIE L2 Terre-Environnement Pierre Camberlin cyclone Sandy, 28-10-12 Déroulement des cours / TD Introduction - climatologie, météorologie : définitions 1 Les variables météorologiques

Plus en détail

LES CLIMATS DE LA TERRE.

LES CLIMATS DE LA TERRE. LES CLIMATS DE LA TERRE. Nicola Mauro 5 ème année école communale Marbaix-La-Tour Table des matières. 1 : La terre et ses climats. 2 : Le climat tropical 3 : Le climat désertique 4 : Le climat continental

Plus en détail

1.3 Météorologie et climatologie

1.3 Météorologie et climatologie 1.3 Météorologie et climatologie La connaissance fine des conditions météorologiques et climatiques est importante pour les études d impact. Elle permet en effet de connaître et de modéliser les déplacements

Plus en détail

Géophysique externe. Laurent Stehly

Géophysique externe. Laurent Stehly Géophysique externe Laurent Stehly Programme du Capes Les caractéristiques physico chimiques des enveloppes externes fluides. La distribution de l énergie solaire dans l atmosphère et à la surface de la

Plus en détail

Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau

Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau Sciences 8 e année Nom : Sciences 8 e Module 1 Chapitre 1 : Le cycle de l eau Plan du chapitre Guide d étude 1. Cycle de l eau (carnet p. 3-5, déf 1-7, livre p.8-9) 2. Hydrologue, océanographe (déf 8,9)

Plus en détail

FRONTS ET PERTURBATIONS

FRONTS ET PERTURBATIONS FRONTS ET PERTURBATIONS 1 FRONTS ET PERTURBATIONS 1. CARACTERISTIQUES DE L'ATMOSPHERE 1.1. Description de l'air 2. CHAMPS DE PRESSION 2.1. Isobares 2.2. Gradient de pression 3. VENT 3.1. Caractéristiques

Plus en détail

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP :

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : En rouge : les objectifs En bleu : les activités pratiques

Plus en détail

Météorologie. Pierre-Yves TISSIER 12 Février 2005

Météorologie. Pierre-Yves TISSIER 12 Février 2005 Météorologie Pierre-Yves TISSIER 12 Février 2005 L air La pression La masse volumique La température L humidité La formation des nuages La pression La masse volumique La température L humidité La formation

Plus en détail

Astronomie au cycle 3. Variation de la durée de la journée au cours de l année Les saisons

Astronomie au cycle 3. Variation de la durée de la journée au cours de l année Les saisons Astronomie au cycle 3 Variation de la durée de la journée au cours de l année Les saisons BO 2008 Cycle 3 Le ciel et la Terre Le mouvement de la Terre (et des planètes) autour du Soleil, la rotation de

Plus en détail

1.3 Météorologie et climatologie

1.3 Météorologie et climatologie Analyse du site et de son environnement 39 1.3 Météorologie et climatologie La connaissance fine des conditions météorologiques et climatiques est importante pour les études d impact. Elle permet en effet

Plus en détail

Troposphère : 80 % de la masse atmosphérique ; la quasi-totalité de la vapeur d'eau, des nuages et des précipitations.

Troposphère : 80 % de la masse atmosphérique ; la quasi-totalité de la vapeur d'eau, des nuages et des précipitations. Troposphère : 80 % de la masse atmosphérique ; la quasi-totalité de la vapeur d'eau, des nuages et des précipitations. Tropopause : plusieurs critères de définition (thermique, dynamique, chimique) Forte

Plus en détail

La circulation générale et l expérience du bassin tournant

La circulation générale et l expérience du bassin tournant SCA 2625-Dynamique Partie D La circulation générale et l expérience du bassin tournant Dû au fait que la Terre est ronde, le rayonnement solaire reçu à la surface est inégal. Les régions équatoriales jouissent

Plus en détail

LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Unité 5 LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Le système solaire Autour de la Terre gravitent neuf planètes. Contrairement aux étoiles, les planètes ne sont pas des sources de lumière, elles diffusent une partie

Plus en détail

Des glaciers sous influence

Des glaciers sous influence Des glaciers sous influence Un glacier vit sous l influence directe du climat qui modifie sa longueur, sa surface et son volume. Afin d évaluer ces variations, les scientifiques réalisent des mesures à

Plus en détail

SCA2626 Météorologie générale HIVER Examen #1

SCA2626 Météorologie générale HIVER Examen #1 Examen #1 Durée : h. Pondération : Questions de 1 à 0 : points chaque (total 40 points) Exercices : 0 points chaque (total 60 points) Questions 1. à 17 : Choisissez la bonne réponse Questions 18 à 0 :

Plus en détail

Le radar météorologique. Données radar. Positionnement de la précipitation SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II

Le radar météorologique. Données radar. Positionnement de la précipitation SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II SCA 7146 INSTRUMENTATION ET TRAVAUX PRATIQUES II Le radar météorologique RADAR = RAdio Detection And Ranging Le radar météorologique Fonctionnement du radar Données radar La circulation générale de l atmosphère

Plus en détail

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère).

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère). Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE L ATMOSPHÈRE L air est un mélange homogène. Ce mélange est constitué de 78% de diazote (N 2 ), 21% de dioxygène (O 2 ) et les autres gaz 1% (Argon, Dioxyde

Plus en détail

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie barbero@cerege.fr Le programme du semestre TD 1 : Le rayonnement solaire (1) TD 2 : Le rayonnement solaire (2) TD 3 : Le rayonnement tellurique

Plus en détail

TD 8 : Dynamique des enveloppes externes et sédimentation

TD 8 : Dynamique des enveloppes externes et sédimentation TD 8 : Dynamique des enveloppes externes et sédimentation Objectif : Comprendre, à partir de l étude de différents documents, les principaux liens entre les circulations atmosphérique, océanique et la

Plus en détail

Les brises. Les brises de vallées s installent entre la plaine et les vallées. Elles sont également montantes le jour et descendantes la nuit.

Les brises. Les brises de vallées s installent entre la plaine et les vallées. Elles sont également montantes le jour et descendantes la nuit. Les brises Les brises sont liées à l activité thermique et naissent donc sous l action du soleil. Elles sont crées à partir du réchauffement des basses couches de l atmosphère à l échelle régionale. Les

Plus en détail

J.-M. Fallot : sentier didactique vallon de Nant, partie climatique. Sentier didactique pour le vallon de Nant, partie climatique. Jean-Michel Fallot

J.-M. Fallot : sentier didactique vallon de Nant, partie climatique. Sentier didactique pour le vallon de Nant, partie climatique. Jean-Michel Fallot Sentier didactique pour le vallon de Nant, partie climatique Jean-Michel Fallot Point numéro 1 : Pont de Nant (1250 m) à côté de la station de mesures météo Présentation du réseau de mesures climatiques

Plus en détail

Dynamique des enveloppes fluides

Dynamique des enveloppes fluides I3 Activité 1 Dynamique des enveloppes fluides Appréhender, explorer et expliquer des notions Problème : Comment sont mis en mouvement Co.3 sur la planète Terre, l'environnement et l'action les enveloppes

Plus en détail

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Changement Climatique Certitudes et incertitudes David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Sommaire Prévision du temps et prévision saisonnière

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Deuxième partie : La Terre anthropisée II-4 Le changement climatique Hubert Bril, Université de Limoges 1 Le changement climatique aujourd hui à toutes les sauces est invoqué

Plus en détail

Le relief de la Terre

Le relief de la Terre CARNET DU CHERCHEUR Le relief de la Terre CM2 Colorie et complète la carte du relief terrestre. Note les noms sur la carte. 1. Alpes 3. Himalaya 5. Montagnes d Afrique 7. Amazonie 2. Cordillère des Andes

Plus en détail

Météorologie. Sommaire

Météorologie. Sommaire Sommaire Météorologie 1. L ATMOSPHÈRE 1.1 Composition 1.2 Pression atmosphérique 1.3 Températures 1.4 Masse volumique 1.5 Atmosphère standard 1.6 Instruments de mesure 1.7 Humidite de l'air et saturation

Plus en détail

Les mécanismes de l'effet de serre

Les mécanismes de l'effet de serre Les mécanismes de l'effet de serre Jean-Louis Dufresne Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) dufresne@lmd.jussieu.fr www.lmd.jussieu.fr/~jldufres Température

Plus en détail

La Météo. 5eme année

La Météo. 5eme année La Météo 5eme année Les nuages Les nuages sont constitués de millions de gouttelettes microscopiques d eau qui se forment lorsque la vapeur dans l air se condense sur les particules microscopique de poussière,

Plus en détail

L'effet de serre et les conséquences de ses variations

L'effet de serre et les conséquences de ses variations L'effet de serre et les conséquences de ses variations Jean Louis Dufresne Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS/ENS/X/UPMC Plan 1.Découverte et physique de l'effet de

Plus en détail

Les courants océaniques, régulateurs du climat

Les courants océaniques, régulateurs du climat Les courants océaniques, régulateurs du climat Mots-clefs : Mers, océans ; climat ; traceurs chimiques. RESOLUTION DE PROBLEME SCIENTIFIQUE LE MOTEUR DES COURANTS OCEANIQUES https://www.youtube.com/watch?v=momfqy4shw4

Plus en détail

É tats et changements de la matière

É tats et changements de la matière É tats et changements de la matière Remise à niveau / Sciences / Chapitre 1 I) Les états matière état solide état liquide état gazeux état Condensé et ordonné Condensé et désordonné Dispersé et désordonné

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. La matière. A Etats de la matière. 1. Notion de corps pur. MATIERE - Etats et transformations de la matière

SCIENCES PHYSIQUES. La matière. A Etats de la matière. 1. Notion de corps pur. MATIERE - Etats et transformations de la matière SCIENCES PHYSIQUES La matière A Etats de la matière 1. Notion de corps pur 1 / 15 Un corps pur est l un des constituants d une matière ordinaire. Il n est composé que d un seul type de substance (molécule)

Plus en détail

LE CLIMAT MONTAGNARD

LE CLIMAT MONTAGNARD PROJET METEO LE CLIMAT MONTAGNARD 1 Introduction et problématique Le climat montagnard, défini comme le climat des régions géographiques comprenant des montagnes, est connu pour être très particulier,

Plus en détail

Chapitre 1 : La planète Terre dans le système solaire

Chapitre 1 : La planète Terre dans le système solaire Banque de questions pour réviser les connaissances des chapitres 1 et 2 Niveau Cinquième Savoir répondre aux questions, c est maîtrisé les notions fondamentales vues en classe. Vous pouvez ensuite accéder

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE SOMMAIRE 1 Qu est-ce que l effet de serre? 2 Qu est-ce que les gaz à effet de serre? Quels sont-ils? Quels sont leurs effets? 3 Quel

Plus en détail

Le Changement Climatique Observé dans l Océan

Le Changement Climatique Observé dans l Océan Journée Océanographique Christian Le Provost Saint-Brieuc, 25 mai 2012 Le Changement Climatique Observé dans l Océan Gaël ALORY gael.alory@legos.obs-mip.fr Océan + Atmosphère = Climat Echanges d énergie:

Plus en détail

Climats froids et soleil jeune

Climats froids et soleil jeune Climats froids et soleil jeune Francis Codron (LOCEAN) Benjamin Charnay, François Forget, Robin Wordsworth, Jérémy Lecomte, Ehouarn Millour, Aymeric Spiga (LMD) JGR, 2013 Franck Selsis (Obs. Bordeaux)

Plus en détail