La méthanisation. Lycée Theophile Roussel ST CHELY 07 mai 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La méthanisation. Lycée Theophile Roussel ST CHELY 07 mai 2015"

Transcription

1 La méthanisation Lycée Theophile Roussel ST CHELY 07 mai 2015

2 La méthanisation Un contexte favorable : La France s est fixée pour objectif de multiplier par 4 la puissance électrique installée et par 6 la production de chaleur d ici Objectifs pour la filière méthanisation (déchets, boues, méthanisation agricole et industrielle) Direction Générale de l Energie et du Climat - Avril 2011 Source : ADEME 2

3 Matières méthanisables Effluents agricoles (fumiers, lisiers) Résidus agricoles et déchets verts non ligneux Résidus de cultures Déchets d industries agro-alimentaires (fruits et légumes, déchets d abattoirs, déchets d industries laitières, graisses ) Déchets de restauration Boues de station d épuration Matières interdites : les ligneux, les inertes, les métaux lourds 3

4 La méthanisation = dégradation partielle de la matière organique en l absence d oxygène sous l action combinée de plusieurs micro-organismes 4

5 Procédé le plus utilisé : Infiniment mélangé Process à 40 C 5

6 Procédé infiniment mélangé mésophile Taux de MS de la ration : % en moyenne Temps passé dans le digesteur : entre 40 et 60 jours Le digesteur est étanche, il est chauffé, isolé et son contenu est brassé 6

7 Procédé infiniment mélangé mésophile Source : ADEME 7

8 8

9 9

10 Point réglementaire ICPE Rubrique Nature déchet Déclaration Enregistrement Autorisation Matière végétale brute, effluents d élevage matières stercoraires, effluents bruts agroalimentaires et déchets végétaux d industries agroalimentaires < 30 T/jour T/jour > 60 T/jour Autres déchets non dangereux - - Dans tous les cas 10

11 Point réglementaire Sous-produits animaux méthanisables : En fonction des type de sous-produits, il peut y avoir soit une stérilisation en tête de process, ou une pasteurisation, soit une entrée directe 11

12 Le digestat Digestat = amendement et engrais complet Propriétés : Désodorisé Potentiel de germination des adventices faible Germes pathogènes réduits Facile à épandre Valeur amendante conservée Valeur fertilisante améliorée Toutes les déjections animales sont des sous-produits animaux toute installation traitant des déjections animales doit disposer d un agrément sanitaire 12

13 Valeur agronomique des digestats Taux de MS plus faible qu en entrée Transformation en CH 4 et en CO 2 Augmentation de la teneur en azote ammoniacal Phosphore organique partiellement dégradé ph plus élevé que celui d effluents d élevage Meilleure infiltration dans le sol K, CaO, Mg : pas dégradé par les bactéries méthanogènes, éléments disponibles pour la plante 13

14 Azote et digestat Moins d azote organique et plus d azote minéral : Moins de risque de lessivage Meilleure utilisation de l azote en 1 ère année mais moins d effet résiduel Meilleure disponibilité de l azote pour les plantes 14

15 Epandage du digestat Baisse de l utilisation d engrais minéral 15

16 Valorisation des digestats en Lozère Épandage agricole sur les surfaces mécanisables Les cahiers des charges : Agriculture biologique la réglementation présente des vides juridiques qui doivent évoluer De Lozère AOP et AOC fromagères Label Rouge : Bœuf Fermier Aubrac Génisse "Fleur d Aubrac" A priori pas de contraintes pour l utilisation des digestats 16

17 Le biogaz Le biogaz est composé entre 50% et 75% de méthane (CH 4 ) 1m 3 CH 4 = 1 L mazout En Lozère, le biogaz sera valorisé par cogénération : production de chaleur et d électricité 17

18 Projet de méthanisation Un projet d environ 2 ans ½ à partir du début de l étude de faisabilité 18

19 Emergence de projet Formaliser précisément les besoins, les contraintes et les risques potentiels Choisir un bureau d études Estimer des gains économiques envisageables Choisir les techniques adéquates 19

20 Etude de faisabilité Estimation des substrats organiques disponibles : quantités, capacités méthanogènes Diagnostic énergétique Choix technologie Estimation de la production d'énergie à partir de biogaz Bilan agronomique de la matière organique méthanisée Bilan environnemental Plan de masse sommaire Analyse de la réglementation Evaluation économique précise 20

21 Conception Description du fonctionnement de l'installation Plans de l'installation Dossiers de consultation des entreprises Coûts détaillés de l'installation (méthanisation, traitement du biogaz, valorisation du biogaz) Documents administratifs nécessaires au démarrage de la construction (ICPE méthanisation, contrats de raccordement...) Planification de la construction Démarche de raccordement auprès d ERDF 21

22 Subventions Aujourd hui : Subvention de l ADEME, de la Région et éventuellement du Département : Règles : Arriver à un retour sur investissement de 2/3 de la durée de vie de l investissement Avoir un TRI de11% - 12% Taux de subvention variable en fonction des projets 22

23 Des projets collectifs en marche Plusieurs projets collectifs sont en réflexion sur le département Une opportunité sur le secteur : Densité agricole, quel gisement? Quel besoin en chaleur localement? 23

24 Principale source de CH 4 : effluents d élevage 24

25 Méthanisation du gévaudan Début de réflexion: début 2014 Plusieurs réunions de présentation de la méthanisation et mobilisation des exploitants agricoles du bassin de Marvejols. Création de l association Appel offre choix bureau etude Étude de faisabilité en cours 25

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion Anne-Sophie BOILEAU LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques La typologie des projets Méthanisation éléments de réflexion 2 La méthanisation : le principe

Plus en détail

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie Journée technique méthanisation agricole 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie TITRE CHAPITRE Sous titre Sous titre Principe Contexte Substrats Types d installations Possibilités de valorisation de l

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

Introduction. Sommaire. La méthanisation. à la ferme. Qu est-ce-que Trame? 1/ Le fonctionnement biologique

Introduction. Sommaire. La méthanisation. à la ferme. Qu est-ce-que Trame? 1/ Le fonctionnement biologique La méthanisation m à la ferme Sommaire / Le fonctionnement biologique / De l action des micro-organismes à l installation sur la ferme Les substrats / le digesteur / le digestat / le biogaz / la production

Plus en détail

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr La méthanisation des déchets sources d énergie www.regioncentre.fr La méthanisation est un processus biologique de dégradation de la matière organique, par des bactéries, en absence d oxygène et à température

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital. Point d avancement décembre 2013

Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital. Point d avancement décembre 2013 Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital Point d avancement décembre 2013. Ambition et Enjeux Ambition : Elever l expérience du patient à l hôpital au même niveau

Plus en détail

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Méthanisation à la ferme intérêts généraux traiter des déchets organiques d un territoire produire une énergie renouvelable réduire les émissions de Gaz

Plus en détail

LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE

LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE 1 Edito Réussir l inoculation de ses parcelles de soja et de luzerne est l étape clé pour optimiser la quantité et la qualité de sa récolte. C est

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Vue rapide des éléments d une installation de méthanisation Biomasse : Effluents d élevage Déchets agro-alimentaires

Plus en détail

Réussir un projet biogaz :

Réussir un projet biogaz : Réussir un : Les points clés à prendre en compte Fabien Dauriac Siège Social 20, Place du Foirail 65917 TARBES Cedex 9 Tél : 05 62 34 66 74 Fax : 05 62 93 59 95 Email : accueil@hautes-pyrenees pyrenees.chambagri.fr

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

LES FILIERES DE PRODUCTION BIOENERGETIQUE

LES FILIERES DE PRODUCTION BIOENERGETIQUE MINISTERE DE L AGRICULTURE DIRECTION DE LA PLANIFICATION ET DU DEVELOPPEMENT DU PARTENARIAT SERVICE DE PROMOTION DE L AGROBUSINESS ET DU MARKETING CONCEPT NOTE JATROPHA CURCAS LES FILIERES DE PRODUCTION

Plus en détail

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires Stockage et épandage du digestat Evolutions réglementaires Sommaire Introduction Rappels des différents régimes des installations classées de méthanisation Les règles autour du stockage Du plan d épandage

Plus en détail

Chef de chantier gros oeuvre

Chef de chantier gros oeuvre Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/06/2016. Fiche formation Chef de chantier gros oeuvre - N : 19299 - Mise à jour : 08/12/2015 Chef de chantier gros oeuvre Lycée Technique

Plus en détail

La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Thecogas PlanET Biogastechniek BV

La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Thecogas PlanET Biogastechniek BV La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Cette Présentation Vous donnera des informations sur: - notre Système de Biogas industriel, - notre Experience dans ce

Plus en détail

Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14

Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14 Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14 UNE Diagnostiqueurs et auditeurs ont de l énergie à revendre! LE DIAGNOSTIC EST UN DOCUMENT OBLIGATOIRE, L AUDIT UNE DEMARCHE VOLONTAIRE. UN SEUL BUT POUR

Plus en détail

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire

Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Aménagement numérique de la Saône-et-Loire Département de Saône-et-Loire Comité stratégique permanent du numérique du 21 septembre 2015 Sommaire 1- Un réseau d acteurs 2- Rappel de la stratégie de déploiement

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

02 41 70 06 30-49 LE FUILET www.geco-manutention.fr

02 41 70 06 30-49 LE FUILET www.geco-manutention.fr SOLUTIONS DE MANUTENTION 02 41 70 06 30-49 LE FUILET www.geco-manutention.fr POURQUOI CHOISIR GECO? Au coeur de vos problématiques, concernant la réglementation de plus en plus stricte et la sécurité de

Plus en détail

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) DIAGSOLOGIS 81 route du Rhin Napoléon 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 43 37 59 / 06 15 54 38 29 - Fax : 03 88 39 67 80 RCS : 513247189 Compagnie d assurance : HISCOX n HARCP 0083339 Diagnostic de performance

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE Présentation de l avant-projet sommaire de méthanisation Communauté d Agglomération de Limoges Métropole

Plus en détail

Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi. www.pep.chambagri.fr

Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi. www.pep.chambagri.fr Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi www.pep.chambagri.fr PARTENAIRES de l action : Région Rhône-Alpes* ; groupe Dauphinoise*; AFTAlp* ; SUACI- GIS ; Institut de

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016

Note à l'attention des candidats CAP PETITE ENFANCE Session 2016 Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016 (Modalité : Épreuves Ponctuelles Terminales) Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT PRIVE HORS

Plus en détail

La méthanisation à la ferme

La méthanisation à la ferme La méthanisation à la ferme Un exemple de diversification des activités agricoles Marie PIERREVELCIN 2008 Introduction La méthanisation : un procédé de traitement des déchets organiques et de production

Plus en détail

CABINES SECHES. Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée. Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09

CABINES SECHES. Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée. Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09 CABINES SECHES Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09 CONCEPTION La qualité de la finition de vos pièces est votre carte de visite. Toutes les cabines

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el. Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum.

Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el. Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum. Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum. Partout où l'électricité et la chaleur sont nécessaires Rendement

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

Guide Opérationnel. Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles

Guide Opérationnel. Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles Guide Opérationnel Elaboré par : Ialy ANDRIAMPARANONY Adelin LESOA VELO -Octobre 2011- Construction de bâtiment de stockage

Plus en détail

Septembre 2005. Emploi-Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Septembre 2005. Emploi-Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Programmes de formation professionnelle et technique avec difficultés de recrutement d élèves et débouchant sur des métiers et professions offrant de bonnes perspectives d emploi au Bas-Saint-Laurent Septembre

Plus en détail

Menu Méthanisation. L innovation au service de l énergie verte

Menu Méthanisation. L innovation au service de l énergie verte Menu Méthanisation L innovation au service de l énergie verte Avec la méthanisation, véritable voie d avenir, l innovation est au cœur de la production d énergie verte. LA MÉTHANISATION, C EST QUOI? La

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs DOSSIER DE PRESSE 2016 Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs 1 SOMMAIRE Présentation Le mot du PDG 4 Les chiffres clés 5 Le SIRH c est quoi 6 L avantage d avoir un SIRH en mode SaaS 7

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

LES RISQUES LIES A LA PRESSION

LES RISQUES LIES A LA PRESSION LES RISQUES LIES A LA PRESSION Patrick BOISSINOT C.N.R.S. - L.I.M.H.P. 99, Avenue J.-B. Clément 93430 Villetaneuse boissinot@limhp.univ-paris13.fr 1 Connaissance des risques Comment se prévenir 2 Rappels

Plus en détail

Réacteur OSIRIS: exemples de chantiers nucléaires dans un environnement complexe

Réacteur OSIRIS: exemples de chantiers nucléaires dans un environnement complexe Réacteur OSIRIS: exemples de chantiers nucléaires dans un environnement complexe Formation enseignants BTS EN DEN/DRSN/SEROS Bruno CEBILLE www-instn.cea.fr Avril 2013 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 Le réacteur

Plus en détail

2, rue Mercier, 2985 Luxembourg, Luxembourg Fax: +352 29 29 42 670. Code d'identification national: (s'il est connu)

2, rue Mercier, 2985 Luxembourg, Luxembourg Fax: +352 29 29 42 670. Code d'identification national: (s'il est connu) Union européenne Publication du Supplément au Jrnal officiel de l Union européenne 2, rue Mercier, 2985 Luxembrg, Luxembrg Fax: +352 29 29 42 670 E-mail: ojs@publications.europa.eu Informations et formulaires

Plus en détail

Colloque «Le Puy-de Dôme, terre de méthanisation?» Certifié ISO 14001

Colloque «Le Puy-de Dôme, terre de méthanisation?» Certifié ISO 14001 Colloque «Le Puy-de Dôme, terre de méthanisation?» Certifié ISO 14001 Agence régionale de l énergie et de l environnement en Rhône-Alpes Domaines d activité Utilisation Rationnelle de l Énergie, Promotion

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

Programme de placement Premier

Programme de placement Premier Programme de placement Premier Le Programme de placement Premier de Placements Manuvie est un programme à honoraires forfaitaires qui vous permet de collaborer étroitement avec votre représentant Placements

Plus en détail

La méthanisation «à la ferme»

La méthanisation «à la ferme» Solagro Initiatives pour l Énergie, l Environnement, l Agriculture Association Loi 1901 75 Voie du TOEC - 31076 TOULOUSE Cedex 3 0 (+33) 5 67 69 69 69 - Fax 0 (+33) 5 67 69 69 00 Email : solagro@solagro.asso.fr

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire SESSION 2014 Sous-épreuve écrite de sciences physiques et chimiques

Plus en détail

BAREME DES TARIFS D OUTILLAGE 2012

BAREME DES TARIFS D OUTILLAGE 2012 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MAYOTTE ------------------------- PORT DE LONGONI ------------------------- BAREME DES TARIFS D OUTILLAGE 2012 TOUS LES TARIFS DU PRESENT BAREME ET TAXES COMPRISES

Plus en détail

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Rappel sur le Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter

Plus en détail

L épandage des composts et des digestats urbains

L épandage des composts et des digestats urbains Par Marc Hébert agr., M. Sc., service des matières résiduelles, ministère du Développement durable, de l Environnement, de la Faune et des Parcs L épandage des composts et des digestats urbains Comme dans

Plus en détail

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population»

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» «Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» Calendrier Appel à projet FDVA Bretagne 2015 Diffusion de l appel à projets

Plus en détail

SHARE. Compartiment SHARE ENERGY

SHARE. Compartiment SHARE ENERGY SHARE Société d'investissement à Capital Variable (SICAV de droit luxembourgeois) avec des compartiments d actifs à recherche de plus-values, répartis par zones géographiques ou secteurs économiques Compartiment

Plus en détail

Biogaz et biométhane en France: Panorama

Biogaz et biométhane en France: Panorama Biogaz et biométhane en France: Panorama Caroline Marchais, déléguée générale du Club Biogaz club.biogaz@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr www.biomethanecarburant.info 1 Le Club Biogaz ATEE

Plus en détail

DENOMINATION DE L'OPERATION (Injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel)

DENOMINATION DE L'OPERATION (Injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel) Schéma guide pour établir un cahier des charges ETUDE DE FAISABILITE D'UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE (Codigestion de déchets, végétaux, effluents d exploitations agricoles et d industries agro-alimentaires)

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail

Production de compost au Centre de Valorisation Organique

Production de compost au Centre de Valorisation Organique Gestion des déchets ménagers de Lille Métropole Communauté Urbaine Production de compost au Centre de Valorisation Organique Mustapha MAIMOUNI Conseiller communautaire Lille Métropole Communauté Urbaine

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

Merlin. Soja. Sommaire. Enfin une génétique adaptée aux zones nord!

Merlin. Soja. Sommaire. Enfin une génétique adaptée aux zones nord! 2016 Soja Dossier Soja Merlin Sommaire Enfin une génétique adaptée aux zones nord! 1. Présentation de la culture 2. Les débouchés du soja 3. Les atouts du soja 4. Itinéraire technique et choix variétal

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES

TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES PONCEUSE-CALIBREUSE TB 18 SOMMAIRE TB 18 Objectifs. 1 Description...... 2 Spécifications.. 3 Réglage 4 Façonnage 5 - Consignes générales.

Plus en détail

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001 DR FORMATION INFOMA DR R.Vezin 15 et 16 décembre 2009 Partie 2 Principe intrants technique Lionel TRICOT Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations

Plus en détail

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement Ce document se veut un guide, pour les gestionnaires de milieux documentaires responsables d un projet de construction ou d aménagement, permettant

Plus en détail

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification?

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? Présentation réalisée dans le cadre du projet européen de recherche, de développement technologique et de démonstration

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

comme gaz de ville. En effet, un décret de 2004 1 précise que le ministre en charge de l environnement

comme gaz de ville. En effet, un décret de 2004 1 précise que le ministre en charge de l environnement Biogaz : un avenir pour les déchets ménagers? Carole Leroux Biogaz : un avenir pour les déchets ménagers? Carole Leroux est chargée de projet scientifique à la direction de l Évaluation des risques de

Plus en détail

L art de vivre, un état d esprit!

L art de vivre, un état d esprit! D o s s i e r de presse J a n v i e r 2016 L art de vivre, un état d esprit! L association - Le Grand Repas - Sur le terrain! Un patrimoine, un bien commun, une mission remarquable et fédératrice L association

Plus en détail

CMTC CODE : TAG 0721

CMTC CODE : TAG 0721 R é p u b l i q u e Al g é r i e n n e D é m o c r a t i q u e e t P o p u l a i r e Ministère de la Formation et de l enseignement Professionnels Institut National de la Formation المعھد الوطني للتكوين

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire

Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire 04 avril 2013 Sommaire : Les grands principes de la méthanisation Les faits déclencheurs Les étapes suivies Le

Plus en détail

Montmélian la solaire

Montmélian la solaire Dossier de presse Montmélian la solaire Ville de 4165 habitants, capitale de la Combe de Savoie, située au sein du Territoire Cœur de Savoie qui regroupe 43 communes et 34 000 habitants, à 300 m d altitude,

Plus en détail

Lettre D Information. Lettre n 8 Novembre 2015. Edito du président

Lettre D Information. Lettre n 8 Novembre 2015. Edito du président Lettre D Information Lettre n 8 Novembre 2015 Edito du président Chers confrères, chères consœurs, Une des premières actions que j ai eues à mener depuis que le Conseil d administration m a fait la confiance

Plus en détail

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur?

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? TPE ANNEE 2012-2013 L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? Rédacteur du rapport : THOMAS Antoine FENOT Bazil Professeurs : M. AUDRY M. POUSSEL Les réalisations techniques face aux

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction générale de la recherche et de l innovation Direction générale pour la recherche et l'innovation Direction générale

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Plan de l intervention. L origine du Plan Biogaz Agricole

Plan de l intervention. L origine du Plan Biogaz Agricole AILE, Agence Locale de l Energie créée en 1995 est issue d un partenariat entre: l ADEME Bretagne et les FDCuma du Grand Ouest (adhérentes de AILE) En 2010 - Equipe de 10 personnes - Siège social : RENNES

Plus en détail

Sincères salutations, Guy De Vreese & François Duret

Sincères salutations, Guy De Vreese & François Duret 2 Chez MFI, nous ne considérons pas le scanner intra-buccal comme un simple appareil de prise d empreinte. En effet, la technologie de pointe et innovante que nous avons intégrée au Condor permet bien

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION GUIDE A LA REDACTION D'UN CAHIER DES CHARGES Pour tout bénéficiaire d un concours financier de l ADEME dans le cadre du dispositif d aide à la décision CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE

Plus en détail

NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES

NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES Ref : DRC 2005 CHEN 05.0674/ RNg/CLE le 06/12/2005 NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES 1 OBJET Cette note a été rédigée dans le but de mettre en avant trois points importants concernant

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Yann Ducatteeuw, conseiller environnement UCM 9h00: Accueil petit-déjeuner Au programme 9h20: Les obligations générales en

Plus en détail

La micro-biométhanisation. Libramont 28 juillet 2013

La micro-biométhanisation. Libramont 28 juillet 2013 La micro-biométhanisation Libramont 28 juillet 2013 Plan ValBiom : présentation Biométhanisation Technologies spécifiques à la micro-biométhanisation Micro-biométhanisation : pour qui? Mission : ValBiom

Plus en détail

Programme de conseils en placement

Programme de conseils en placement Programme de conseils en placement Pour nous, il n existe pas de marchés étrangers ṂC N19 70 56 O155 08 58 GOLFER AVEC DES AMIS, À HAWAII Votre vie s inscrit dans une géographie. Votre origine, votre destination,

Plus en détail

LE DISJONCTEUR (Ref. STI GE : 2.2.3.3)

LE DISJONCTEUR (Ref. STI GE : 2.2.3.3) Sommaire 1/ Fonctions a/ Protection contre les surcharges et les courts-circuits...2 b/ Pouvoir de coupure..2 c/ temps de coupure..3 2/ Constitution..3 3/ Caractéristiques des disjoncteurs.4 4/ Etude des

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

Fiche d identité page 2

Fiche d identité page 2 Préambule Ce dossier dresse un rapport d exécution synthétique de l ensemble des actions de communication engagées en faveur du programme Route des Grandes Alpes au cours de l année 2010. L année 20010

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

- Compte-rendu - M. Pierre EVRARD ARCENE Mme Francine Rochefort cheffe de service DDNT

- Compte-rendu - M. Pierre EVRARD ARCENE Mme Francine Rochefort cheffe de service DDNT Réunion de travail «Filière du Bâtiment et du Numérique» - Compte-rendu - Le jeudi 11 février 2016-9h30 à 12h Lieu de réunion : Abbaye aux Dames à Caen Salle aile sainte Anne Etaient présents Acteurs du

Plus en détail

L intégration des enjeux climatiques dans la planification et l aménagement urbains, un nouveau chantier de recherche interdisciplinaire

L intégration des enjeux climatiques dans la planification et l aménagement urbains, un nouveau chantier de recherche interdisciplinaire 5ème Congrès National Santé Environnement, Rennes, novembre 2014 L intégration des enjeux climatiques dans la planification et l aménagement urbains, un nouveau chantier de recherche interdisciplinaire

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

La coopération algéro-allemande dans le secteur des Energies Renouvelables: Un exemple: le projet C.A.S.A. (Centre d Application Sidi Abdallah)

La coopération algéro-allemande dans le secteur des Energies Renouvelables: Un exemple: le projet C.A.S.A. (Centre d Application Sidi Abdallah) La coopération algéro-allemande dans le secteur des Energies Renouvelables: Un exemple: le projet C.A.S.A. (Centre d Application Sidi Abdallah) Elément Principal de ce Projet: La Construction d une Centrale

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

ART - CULTURE INDEX. l Activités et techniques de communication spécialité chargé de communication, chef de projet communication visuelle

ART - CULTURE INDEX. l Activités et techniques de communication spécialité chargé de communication, chef de projet communication visuelle INDEX l Activités et techniques de communication spécialité chargé de communication, chef de projet communication visuelle l Activités et techniques de communication spécialité techniques de l'image et

Plus en détail

Carnet de bord Tourisme durable

Carnet de bord Tourisme durable Octobre 2011 Carnet de bord Tourisme durable pour les hébergements collectifs liés à des activités itinérantes en pleine nature (randonnées, vtt...) Refuges, Gîtes d étape, Gîtes d étape et de Séjour Le

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

DOSSIER SPONSORING. Sucé Beach Cup

DOSSIER SPONSORING. Sucé Beach Cup DOSSIER SPONSORING Sucé Beach Cup Tournoi de Kayak Polo organisé par le club de canoe-kayak de Sucé sur Erdre - Club de canoe-kayak de Sucé sur Erdre - Sucé Beach Cup - Public et campagne de communication

Plus en détail