Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement"

Transcription

1 Chapitre 17 Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement Introduction L'objectif de ce chapitre est de faire comprendre aux élèves qu'une analyse pertinente du compte de résultat ne peut se faire sans calculer différents indicateurs complémentaires. La mise en situation propose donc d'étudier l'activité et la profitabilité d'une entreprise en trois étapes : 1 ) L'étude du compte de résultat dont l'analyse superficielle peut se révéler trompeuse. 2 ) La découverte des soldes intermédiaires de gestion pour affiner l'analyse. 3 ) Le calcul de différents ratios permettant d'effectuer des comparaisons dans le temps et avec d'autres entreprises. L'étude du compte de résultat permet aussi de déterminer la capacité d'autofinancement. Cet indicateur présente le surplus monétaire dégagé par l'activité de l'entreprise. Mise en situation Doc. 1 Modèle de compte de résultat (CERFA) A première vue, l'entreprise est profitable. Sur les deux années le résultat net est positif. Mais il est difficile d'approfondir cette analyse devant cette multitude de chiffres, même si la présentation du compte de résultat sous la forme de l'imprimé fiscal CERFA permet d'étudier quelques résultats intermédiaires. Non! une étude rapide du compte de résultat ne permet pas d'affirmer qu'une entreprise est réellement profitable. Des calculs complémentaires s'avèrent être nécessaires pour poursuivre l'analyse.

2 Doc. 2 Modèle de présentation des SIG (réponse commune aux questions 1 et 2) et La marge commerciale * Calcul : Ventes de marchandises Coût d'achat des marchandises vendues (achats de marchandises +/- variation de stock de marchandises). * Signification : Elle met en évidence les ressources dégagées par l'activité commerciale. La production de l'exercice * Calcul : Production vendue + Production stockée + Production immobilisée - Déstockage de production. * Signification : C'est un indicateur de l'activité des sociétés industrielles. La valeur ajoutée * Calcul : Marge commerciale (+) Production de l'exercice - Consommations en provenance des tiers (Achats de matières premières et autres approvisionnements +/- Variation de stock + Autres achats et charges externes). * Signification : Elle permet de mesurer la richesse créée par l'entreprise. L'excédent brut (EBE) * Calcul : Valeur ajoutée - Impôts, taxes et versements assimilés - Charges de personnel (Salaires et traitements + Charges sociales). * Signification : Il représente la ressource fondamentale tirée du cycle. Le résultat * Calcul : Excédent brut + Autres produits + RADP + Transfert de charges - Autres charges - DADP. * Signification : Il mesure la performance de l'activité de l'entreprise. Le résultat courant avant (RCAI) * Calcul : Résultat + Produits financiers - Charges financières. * Signification : Il détermine la performance de l'entreprise indépendamment des éléments exceptionnels. Le résultat exceptionnel * Calcul : Produits exceptionnels - Charges exceptionnelles. * Signification : Il indique le résultat des opérations non courantes de l'entreprise. Le résultat de l'exercice * Calcul : RCAI + Résultat exceptionnel - Participation des salariés - Impôts sur les bénéfices. * Signification : Il permet de déterminer la profitabilité globale de l'entreprise. 3. PAPET SA est une entreprise industrielle et commerciale. Son activité n'est pas rentable comme le montre le résultat ( ). Son résultat net est positif uniquement grâce au résultat exceptionnel important ( ). L'étude des SIG sur une seule année n'est pas suffisante pour une étude approfondie. 4. Le tableau des soldes intermédiaires de gestion permet d'étudier la formation du résultat net pour l'étudier en détail. 2 Chapitre 17

3 5. Produits Montants Charges Montants Soldes intermédiaires Exercice (Colonne 1) (Colonne 2) (Colonne 1 - Colonne 2) N-1 Ventes de marchandises 5 900,00 Coût d'achat des marchandises vendues 2 860,00 Marge commerciale 3 040,00 Production vendue ,00 Production stockée ou Déstockage de production 200,00 Production immobilisée Production de l'exercice Total ,00 Total 200,00 Production de l'exercice , ,00 Marge commerciale 3 040,00 Consommation de l'exercice en provenance de tiers 9 820,00 Total ,00 Total 9 820,00 Valeur ajoutée ,00 Valeur ajoutée Impôt, taxes et versements , ,00 assimilés Subventions Charges de personnel ,00 Excédent brut Reprises sur charges et transferts Total ,00 Total , ,00 ou Insuffisance brute Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions - 800,00 Autres produits 700,00 Autres charges 700,00 Total 2 720,00 Total 1 500,00 Résultat (bénéfice) ou Résultat 1 220,00 - (perte) Produits financiers 780,00 Charges financières 580,00 Produits exceptionnels Total 2 000,00 Total 580,00 850,00 Charges exceptionnelles 910,00 Résultat courant avant ou Résultat courant avant 1 420,00 - Résultat exceptionnel (bénéfice) ou Résultat exceptionnel (perte) 60,00 Participation des salariés 200,00 Total 1 420,00 Produits des cessions d'éléments d'actif 650,00 Impôts sur les bénéfices 300,00 Total 560,00 Valeur comptable des éléments cédés 700,00 Excédent brut (ou insuffisance brute) Résultat 2 020, ,00 Résultat courant avant 1 420,00 Résultat exceptionnel - 60,00 Résultat de l'exercice 860,00 Plus-values et moins-values sur cessions d'éléments d'actif - 50,00 Les soldes intermédiaires de gestion de N-1 montre que l'entreprise PAPET SA est profitable. Son activité industrielle et commerciale est rentable (résultat positif). Les faibles charges financières et le résultat exceptionnel peu déficitaire permettent à l'entreprise d'obtenir un résultat net positif. Remarque: il est important de montrer à ce stade de l'étude que d'autres indicateurs doivent être élaborés pour approfondir l'analyse du compte de résultat (comparaison des SIG, ratios par rapport au chiffre d'affaires ). 3

4 Doc. 3 Indicateurs d'activité et de profitabilité Taux de croissance du chiffre d'affaires : Chiffre d'affaires N Chiffre d'affaires N-1 Chiffre d'affaires N-1 Le chiffre d'affaires de PAPET SA est en baisse sur les trois derniers exercices. Cette baisse est inquiétante puisqu'elle s'accentue (-3% à -7,2%). L'entreprise perd des parts de marché ou se situe sur un marché en déclin. 3. CA N+1 = CA N x 1,015 = ,50 milliers d'euros soit euros Doc. 4 Composition du chiffre d'affaires Répartition en pourcentage du chiffre d'affaires : ventes de marchandises x 100 ou production vendue x 100 Chiffre d'affaires chiffre d'affaires L'activité de l'entreprise est essentiellement industrielle (la production vendue représente 78,8% du chiffre d'affaires). Les ventes sont réalisées principalement en France (79 % du CA). Le pôle d'activité "papeterie" représente près de la moitié des ventes de l'entreprise. 3. CA Allemagne : x 2 = milliers d'euros PAPET S.A. CA par zone géographique Pays Exercice N CA Répartition France ,8% Espagne ,6% Allemagne ,6% Total ,00% 4 Chapitre 17

5 Doc. 5 Données sectorielles et comparaisons Les chiffres en pourcentage représentent la part du chiffre d'affaires réalisé en France et à l'étranger par rapport au chiffre d'affaires total et la part de la valeur ajoutée dans le chiffre d'affaires total. La part de marché de PAPET SA est de 22,3 %. Par rapport à ses concurrents, l'entreprise est faiblement implantée à l'étranger. La part de la valeur ajoutée dans le chiffre d'affaires est un indicateur inquiétant : PAPET SA crée moins de richesse que ses concurrents, elle est donc moins performante. Doc. 6 SIG/CA L'EBE ne représente que 2,4 % du chiffre d'affaires. Il est très insuffisant pour absorber les autres charges de l'entreprise. Il en résulte donc un résultat et un RCAI négatifs. Le résultat exceptionnel représente 6,5 % du chiffre d'affaires et permet à l'entreprise d'afficher une marge bénéficiaire légèrement positive (+3,5 % du CA). Cette rentabilité est illusoire puisqu'elle est due uniquement à des éléments non récurrents. Doc. 7 Principaux ratios de profitabilité du secteur papeterie - taux de marge bénéficiaire : Résultat net x 100 Chiffre d'affaires - taux de marge brute : EBE x 100 Chiffre d'affaires Le taux de marge brute de PAPET SA est nettement inférieur à celui de ses concurrents (16,7 % contre 2,4%). Il est donc évident que l'entreprise n'est pas performante sur son marché (coûts trop élevés). Le taux de marge bénéficiaire est lui aussi beaucoup plus faible (indicateur quelque peu erroné puisqu'il résulte uniquement du résultat exceptionnel). L'entreprise dégage néanmoins une marge commerciale légèrement supérieure à celle de ses concurrents. Mais ceci n'est pas suffisant puisque l'activité commerciale de PAPET SA ne représente que 21 % de son chiffre d'affaires. 5

6 Doc. 8 Calcul de la CAF à partir de l'ebe Les charges décaissables et les produits encaissables génèrent un flux de trésorerie (à l'inverse des charges et produits calculés). Exercice N-1 EBE 2 020,00 + autres produits encaissés 700,00 - autres charges décaissées - 700,00 + produits financiers encaissés 780,00 - charges financières décaissées - 530,00 + produits exceptionnels encaissés 200,00 - charges exceptionnelles décaissées - 210,00 - participation des salariés - 200,00 - sur les bénéfices - 300,00 CAF = 1 760,00 La forte baisse de l'e.b.e. entre N-1 et N explique l'effondrement de la capacité d'autofinancement. L'entreprise dispose donc de moins de ressources internes pour financer son activité. Doc. 9 Calcul de la CAF à partir du résultat de l'exercice La deuxième méthode de calcul (par le résultat) permet de vérifier l'exactitude de la CAF calculée par l'intermédiaire de la première méthode. Exercice N-1 Résultat de l'exercice 860,00 + dotations exceptionnelles - reprises exceptionnelles + valeurs comptables des éléments d'actif cédés 700,00 - produits des cessions d'éléments d'actif - 650,00 + dotations financières 50,00 - reprises financières + dotations 800,00 - reprise C.A.F. = 1 760,00 6 Chapitre 17

7 Exercices Ex. 1 Elaboration du tableau des soldes intermédiaires de gestion Produits Montants Charges Montants Soldes intermédiaires Exercice (Colonne 1) (Colonne 2) (Colonne 1 - Colonne 2) N Ventes de marchandises ,00 Coût d'achat des marchandises vendues Production vendue ,00 Production stockée ,00 ou Déstockage de production Production immobilisée ,00 Marge commerciale ,00 Total ,00 Total Production de l'exercice ,00 Production de l'exercice ,00 Consommation de l'exercice en provenance de tiers Marge commerciale , ,00 Total ,00 Total ,00 Valeur ajoutée ,00 Valeur ajoutée ,00 Impôt, taxes et versements ,00 assimilés Subventions Charges de personnel ,00 Total ,00 Total ,00 Excédent brut ,00 ou Insuffisance brute Reprises sur charges et ,00 Dotations aux ,00 transferts amortissements, dépréciations et provisions Autres produits 8 090,00 Autres charges ,00 Excédent brut (ou insuffisance brute) Total ,00 Total ,00 Résultat Résultat ,00 ou Résultat (bénéfice) (perte) Produits financiers 5 365,00 Charges financières ,00 Total ,00 Total ,00 Résultat courant avant Produits exceptionnels 3 900,00 Charges exceptionnelles ,00 Résultat exceptionnel , , , ,00 Résultat courant avant Résultat exceptionnel (bénéfice) Produits des cessions d'éléments d'actif ,00 ou Résultat courant avant ou Résultat exceptionnel 7 376,00 (perte) Participation des salariés ,00 Impôts sur les bénéfices ,00 Total ,00 Total ,00 Résultat de l'exercice 2 000,00 Valeur comptable des éléments cédés 7 756,00 Plus-values et moinsvalues sur cessions d'éléments d'actif , ,00 L'entreprise YBERA a une activité profitable : le résultat est largement positif. On peut noter que le résultat financier et le résultat exceptionnel viennent diminuer un peu ce résultat (rien d'important, il est normal qu'une entreprise paye des intérêts sur sa dette et le résultat exceptionnel ne comprend que des éléments non récurrents). En conclusion l'entreprise est profitable avec un résultat net de Remarque : l'analyse des SIG reste très simple sans comparaison avec une année antérieure et le calcul de quelques ratios. 7

8 Ex. 2 Etude de l'activité et de la profitabilité d'une entreprise LUNABOOM et son concurrent sont des entreprises industrielles. Elles n'ont donc aucune activité commerciale (en dehors de la distribution de leur production). LUNABOOM OPTICA Chiffre d'affaires N-2 / N-1 N-1 / N Chiffre d'affaires N-2 / N-1 N-1 / N - Pôle "verre" 2,50% 1,50% - activité verre 1,44% 0,49% - Pôle "monture" -8,94% -16,90% - activité monture 1,66% 4,11% 3. SIG Exercice N Production de l'exercice NS Valeur ajoutée ,76% Excédent brut ,81% Résultat ,17% Résultat courant avant ,77% Résultat exceptionnel ,20% Résultat de l'exercice ,96% 4. - Comparer l'évolution du chiffre d'affaires entre les deux sociétés. Le chiffre d'affaires de la société LUNABOOM est globalement en baisse. Ce sont les ventes du pôle monture qui pèsent sur l'activité (-16,90 % en N). Par contre, le chiffre d'affaires d'optica est en progression (surtout l'activité monture (+4,11 % en N)). On peut en déduire que LUNABOOM perd des parts de marché au profit de son concurrent. - Analyser les soldes intermédiaires de gestion (en vous intéressant particulièrement à la valeur ajoutée, l'ebe et le résultat net). LUNABOOM : La valeur ajoutée par rapport à l'activité de l'entreprise reste stable (la baisse de la production s'accompagne d'une baisse des consommations intermédiaires). Par contre, la part de l'ebe est en nette diminution. L'EBE correspond à la valeur ajoutée moins les charges de personnel et les et taxes. Ce ne sont probablement pas les qui grèvent l'ebe mais les charges de personnel. La baisse de l'ebe entraîne naturellement un effondrement du taux de marge bénéficiaire. OPTICA : Cette société n'a pas ces problèmes de gestion et est plus performante que LUNABOOM. En effet, l'ensemble de ses ratios restent stables dans le temps et la société crée plus de richesse que son concurrent (taux de VA de 35 % contre 32,8 %). Le taux de marge bénéficiaire dépasse les 8 % et est en légère progression sur trois exercices. - Conclure sur les deux principales causes de la baisse du résultat de la société La première cause est la baisse de l'activité du pôle monture. La deuxième cause est la forte baisse de l'ebe due probablement à un dérapage des charges de personnel. 8 Chapitre 17

9 Ex. 3 Calcul de la capacité d'autofinancement Exercice N EBE ,00 + autres produits encaissés 8 090,00 - autres charges décaissées ,00 + produits financiers encaissés 5 365,00 - charges financières décaissées ,00 + produits exceptionnels encaissés 1 900,00 - charges exceptionnelles décaissées ,00 - participation des salariés ,00 - sur les bénéfices ,00 CAF = ,00 Exercice N Résultat de l'exercice ,00 + dotations exceptionnelles - reprises exceptionnelles + valeurs comptables des actifs cédés 7 756,00 - produits des cessions d'éléments d'actif ,00 + dotations financières 500,00 - reprises financières + dotations ,00 - reprise ,00 CAF = ,00 La capacité d'autofinancement mesure le potentiel de ressources internes dégagé par l'activité de l'entreprise. C'est une source de financement. 9

10 Ex. 4 Établissement du tableau des S.I.G. à partir d'une balance. Calcul de la CAF Produits Montants Charges Montants Soldes intermédiaires Exercice (Colonne 1) (Colonne 2) (Colonne 1 - Colonne 2) N Ventes de marchandises 5 961,00 Coût d'achat des marchandises vendues Production vendue 2 354,00 Production stockée 12,00 ou Déstockage de production Production immobilisée 3 384,00 Marge commerciale 2 577,00 Total 2 366,00 Total Production de l'exercice 2 366,00 Production de l'exercice 2 366,00 Consommation de l'exercice en provenance de tiers Marge commerciale 2 577, ,00 Total 4 943,00 Total 2 945,00 Valeur ajoutée 1 998,00 Valeur ajoutée 1 998,00 Impôt, taxes et versements 155,00 assimilés Subventions Charges de personnel 1 346,00 Total 1 998,00 Total 1 501,00 Excédent brut 497,00 ou Insuffisance brute Reprises sur charges et transferts 23,00 Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions Autres produits 241,00 Autres charges 128,00 Excédent brut (ou insuffisance brute) Total 761,00 Total 128,00 Résultat Résultat 633,00 ou Résultat (bénéfice) (perte) Produits financiers 38,00 Charges financières 433,00 Total 671,00 Total 433,00 Résultat courant avant Produits exceptionnels 214,00 Charges exceptionnelles 362,00 Résultat exceptionnel 497,00 633,00 238,00-148,00 Résultat courant avant Résultat exceptionnel (bénéfice) Produits des cessions d'éléments d'actif 238,00 ou Résultat courant avant ou Résultat exceptionnel 148,00 (perte) Participation des salariés 13,00 Impôts sur les bénéfices 21,00 Total 238,00 Total 182,00 Résultat de l'exercice 214,00 Valeur comptable des éléments cédés 362,00 Plus-values et moinsvalues sur cessions d'éléments d'actif 56,00-148,00 Exercice N Exercice N EBE 497,00 Résultat de l'exercice 56,00 + autres produits encaissés 241,00 + dotations exceptionnelles - autres charges décaissées - reprises exceptionnelles + produits financiers encaissés 38,00 + valeurs comptables des actifs cédés 362,00 - charges financières décaissées - 397,00 - produits des cessions d'éléments d'actif - 214,00 + produits exceptionnels encaissés + dotations financières 36,00 - charges exceptionnelles décaissées - reprises financières - participation des salariés - 13,00 + dotations 128,00 - sur les bénéfices - 21,00 - reprise - 23,00 CAF = 345,00 CAF = 345,00 10 Chapitre 17

11 Ex. 5 Analyse complète du compte de résultat d'une entreprise Produits Montants Charges Montants Soldes intermédiaires Exercice (Colonne 1) (Colonne 2) (Colonne 1 - Colonne 2) N Ventes de marchandises Production vendue ,00 Coût d'achat des marchandises vendues Production stockée ou Déstockage de production Production immobilisée ,00 Marge commerciale Total Total Production de l'exercice Production de l'exercice Consommation de l'exercice en provenance de tiers Marge commerciale , , ,00 Total ,00 Total ,00 Valeur ajoutée ,00 Valeur ajoutée ,00 Impôt, taxes et versements ,00 assimilés Subventions Charges de personnel ,00 Total ,00 Total ,00 Excédent brut ,00 ou Insuffisance brute Reprises sur charges et 8 250,00 Dotations aux ,00 transferts amortissements, dépréciations et provisions Autres produits ,00 Autres charges ,00 Excédent brut (ou insuffisance brute) Total ,00 Total ,00 Résultat Résultat ,00 ou Résultat (bénéfice) (perte) Produits financiers 2 562,00 Charges financières ,00 Total ,00 Total ,00 Résultat courant avant Produits exceptionnels ,00 Charges exceptionnelles ,00 Résultat exceptionnel , , , ,00 Résultat courant avant Résultat exceptionnel (bénéfice) ,00 ou Résultat courant avant ou Résultat exceptionnel 1 537,00 (perte) Participation des salariés 6 410,00 Impôts sur les bénéfices ,00 Total ,00 Total ,00 Résultat de l'exercice (bénéfice ou perte) Produits des cessions ,00 Valeur comptable des ,00 Plus-values et moins-values d'éléments d'actif éléments cédés sur cessions d'éléments d'actif , ,00 Exercice N Résultat de l'exercice ,00 EBE ,00 + autres produits encaissés ,00 + dotations exceptionnelles 5 200,00 - autres charges décaissées ,00 - reprises exceptionnelles + produits financiers encaissés 2 562,00 + valeurs comptables des actifs cédés ,00 - charges financières décaissées ,00 - produits des cessions d'éléments d'actif ,00 + produits exceptionnels encaissés 2 654,00 + dotations financières 856,00 - charges exceptionnelles décaissées ,00 - reprises financières - participation des salariés ,00 + dotations ,00 - sur les bénéfices ,00 - reprise ,00 CAF = ,00 CAF = ,00 11

12 3. Evolution du chiffre d'affaires entre N-1 et N : +5,70 % 4. Taux de marge commerciale : 32,52 % Taux de marge brute : 5,44 % R.C.A.I. / Chiffre d'affaires : 2,37 % Taux de marge bénéficiaire : 1,53 % Charges de personnel sur valeur ajoutée : 68,28 % 5. - L'activité de l'entreprise : évolution et comparaison par rapport au marché Le chiffre d'affaires de micro3d est en progression (+5,70 %). Cette augmentation est légèrement plus faible que le marché (+6,20 %). - La profitabilité de l'entreprise: les deux causes de la détérioration du résultat net Première cause : le taux de marge brute passe de 8,79 % à 5,44 % (nettement inférieur au marché) en raison de la forte augmentation des charges de personnel. 68 % de la valeur ajoutée sert à financer les charges de personnel (contre 53 %) pour le marché. Deuxième cause (plus difficile à trouver) : la forte progression des charges financières de l'entreprise ( euros): le rapport RCAI sur chiffre d'affaires passe de 6,98 % à 2,37 % (bien inférieur au marché). - Synthèse de l'analyse MICRO3D voit sa profitabilité se détériorer entre N-1 et N. L'augmentation de l'activité ne compense pas la forte progression des charges de personnel et des charges financières. Le résultat net baisse donc fortement (le taux de marge bénéficiaire passant de 4,01 % à 1,53 %). L'entreprise devient nettement moins profitable que ses concurrents (taux de marge bénéficiaire de 4,5 %). Ex. 6 Application informatique Le corrigé complet est dans le fichier C17 Ex6 Appli info Corrigé.xls sur le CDrom. Le fichier élève (C17 Ex6 Appli info Elève.xls) contient les masques du tableau de résultat (sur deux feuilles), le tableau des SIG et ceux du calcul de la CAF. Il s'agit simplement d'utiliser la fonction "somme" pour déterminer les différents résultats. - La fonction de condition "Si" doit être utilisée pour le rappel des résultats dans le tableau. - L'automatisation de l'exercice N-1 est un peu délicat : il faut calculer directement les soldes. 12 Chapitre 17

13 3. Pas de difficulté particulière. L'ensemble des données provient du compte de résultat ou du tableau des SIG Le calcul des différents ratios est laissé au choix de l'élève (et du professeur). - Eléments d'analyse : o Chiffre d'affaires en augmentation de 4,55 %. o Résultat net positif sur les deux années et en progression (+11,05 %). o L'E.B.E progresse moins vite que le chiffre d'affaires en raison de la baisse des charges de personnel sur la période. 13

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL L entreprise PODENSAC ( SARL au capital de 13 000 ), fabriquant de produits exotiques, est actuellement en pleine croissance. Elle vient de réaliser de nouveaux investissements qui lui permettront d augmenter

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

LA CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT

LA CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT MM-95880 LA CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT I. DEFINITION (CAF) est le potentiel de l'entreprise à dégager, de par son activité de la période, une ressource (un enrichissement de flux de fonds). Cette ressource

Plus en détail

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules»)

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules») Liste des tableaux (Consultez également «Liste des formules») Table des matières Le bilan comptable... 2 Le bilan fonctionnel... 3 Le compte de résultat... 4 Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)...

Plus en détail

L ANALYSE DU RESULTAT

L ANALYSE DU RESULTAT La formation des Soldes Intermédiaires de gestion Le tableau du PCG 99 Intérêt des différents S. I. G. La Capacité d AutoFinancement Ratios, partage de la valeur ajoutée, bibliographie, application L ANALYSE

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 1 Objectifs Savoir définir, calculer et interpréter les soldes intermédiaires de gestion. Connaître les principaux retraitements des SIG. Pré-requis Notions sur

Plus en détail

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE CHAPITRE I ACTEURS, OBJECTIFS ET MODALITES DU DIAGNOSTIC FINANCIER 1) Les champs d application et les acteurs du diagnostic financier ACTEURS CONCERNES Dirigeants

Plus en détail

Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG

Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG Partie 2 : Analyse comptable 2- Analyse d exploitation- ESG Quelles sont les étapes de la formation du résultat? 1- Marge brute : Elle mesure l excédent des ventes de marchandises sur les achats revendus

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière ORGANISATION DE L ANALYSE FINANCIERE L analyse financière est l'étude de l'activité, de la rentabilité et du Financement de l entreprise : Soit a posteriori (données historiques et présentes) Soit a priori

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 6 Objectifs Identifier les soldes intermédiaires de gestion. Pré-requis Fiches 1, 2 et 3. Mots-clés Soldes intermédiaires de gestion, tableau des soldes intermédiaires

Plus en détail

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Analyse financière 215/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Auto-entrepreneur Droit de l immobilier Droit des sociétés Droit du travail Droit du Web 2. Fiscalité La

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE PONTON Fanny Blossier Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 65 66 87 42 E-mail : fanny.blossier@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Introduction :... 2 Chapitre 1 : Etude du compte de résultat... 2 I. Soldes Intermédiaires de Gestion

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

Chapitre 2 L analyse du compte de résultat

Chapitre 2 L analyse du compte de résultat Chapitre 2 L analyse du compte de résultat I- Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) A- Intérêt de la mise en place des SIG B- La mise en œuvre des SIG 1- Le tableau des SIG Voir annexe 1 2- L analyse

Plus en détail

P6C14 Structure financie re et rentabilite s

P6C14 Structure financie re et rentabilite s P6C14 Structure financie re et rentabilite s Remarque préalable : L article 23 de la loi de finances pour 2013 restreint la déductibilité des charges financières pour les entreprises assujetties à ls :

Plus en détail

les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) 1) CARACTERISTIQUES les SIG sont un tableau mettant en évidence des INDICATEURS de l'activité de l'entreprise : * document facultatif, sauf pour les entreprises

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

- 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat. Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul.

- 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat. Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul. - 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul. Définition

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris»

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» www.thauvron.com mise à jour : 12/09/2005 Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» Soldes intermédiaires de gestion retraités 2004 Ventes de marchandises - Coût d achat des marchandises

Plus en détail

Par exemple une hausse des impôts et taxes provoque une baisse de la CAF.

Par exemple une hausse des impôts et taxes provoque une baisse de la CAF. CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT ET AUTOFINANCEMENT 1- Définition de la capacité d'autofinancement () La capacité d'autofinancement est la ressource interne dégagée par les opérations enregistrées en produits

Plus en détail

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés.

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés. - 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1 Objectif(s) : o Evaluation de la variation de la trésorerie d'exploitation ; o Encaissements et décaissements. Pré-requis : o Etre capable de distinguer

Plus en détail

TAXIS DU GRAND ORANGE

TAXIS DU GRAND ORANGE TAXIS DU GRAND ORANGE 1. : : Refinancer des investissements faits sur les fonds propres de la societé TAXIS DU GRAND ORANGE (Apport pour achat de licences société TAXIS DU GRAND BOLLENE) RAISON SOCIALE

Plus en détail

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT Le bilan fonctionnel : bilan simplifié Le bilan fonctionnel est un bilan dans lequel les ressources et les emplois sont classés par fonction (fonctions financement,

Plus en détail

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012 19/10/2012 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

COMPTABILITE et ANALYSE FINANCIERE

COMPTABILITE et ANALYSE FINANCIERE COMPTABILITE et ANALYSE FINANCIERE CFA 116, 6 ECTS Chapitre 8 correction Les SIG Le plus grand soin a été apporté à la réalisation de ce support pédagogique afin de vous fournir une information complète

Plus en détail

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel Analyse de la formation du résultat : le tableau des soldes intermédiaires de gestion 1- Principe et hiérarchie des soldes Pour mieux comprendre la formation du résultat de l'exercice, des résultats partiels

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire?

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire? Cas NACRAY S.A. La société anonyme NACRAY a été créée, il y a plus de vingt ans, par un entrepreneur qui venait de déposer un brevet pour un nouveau type de mobilier de rangement, destiné aussi bien aux

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif Première Partie 1) Evolution des SIG DOSSIER 1 Production vendue 369 458 394 023-6,2% Production stockée 1 162 2 541-54,3% Production de l'exercice

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA Sommaire Partie 1 : Analyse des documents de synthèse Cours 1 - Soldes Intermédiaires de Gestion... 3 Cas 1-1 : Marie (SIG sans retraitement)...

Plus en détail

Les ateliers : Complément.

Les ateliers : Complément. Les ateliers : Complément. PGI EBP - Les Ateliers Nadros Isabelle - Enseignante formatrice Lardeux Landry - Enseignant formateur Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

Pack Ratios financiers d'entreprise

Pack Ratios financiers d'entreprise 22/04/2014 1.0 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK RATIOS FINANCIERS D'ENTREPRISE TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.PME-GESTION.FR/ Pack Ratios financiers d'entreprise Vous disposez à titre d'exemple de 2 pages

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat Le compte de résultat est un document comptable qui permet de savoir si les recettes de l entreprise (les produits) ont permis de faire face

Plus en détail

Pour tout savoir sur nos services, demandez...

Pour tout savoir sur nos services, demandez... Monsieur CHUSSEAU Eric Plaquiste Pose cloisons 79 C rue Charles Hervé 17750 ETAULES Adh N : 0E023 La Rochelle, le 20 septembre 2013 Monsieur, Nous avons le plaisir de vous adresser votre dossier de gestion

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

GESTION HOTELIERE n 5

GESTION HOTELIERE n 5 GESTION HOTELIERE n 5 Avril 2012 L'hôtel restaurant, «le Bandeloup» situé à Bandol (côte varoise), ouvert depuis près de 30 ans, jouit d'une bonne réputation. L établissement est situé en retrait de la

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse.

Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse. Page 1/7 Les bilans et le compte de résultat de la société MARMANDE sont présentés ci-après. Les dirigeants vous demandent d apporter votre analyse. Bilan au 31/12/N Immobilisations incorporelles 380 108

Plus en détail

LA THEORIE FINANCIERE

LA THEORIE FINANCIERE ANALYSE FINANCIERE DEFINITIONS Ensemble de méthodes et d instruments qui permettent de traiter les informations comptables et de gestion en vue de formuler une appréciation de la situation financière,

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

- 02 - ANALYSE ECONOMIQUE DU TABLEAU DE RESULTAT

- 02 - ANALYSE ECONOMIQUE DU TABLEAU DE RESULTAT - 02 - ANALYSE ECONOMIQUE DU TABLEAU DE RESULTAT Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Passage des S.I.G. selon le P.C.G. (analyse juridique) aux S.I.G. selon la Centrale de Bilans de la Banque

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex M. TEST 11 place SaintMartin BP 80394 57007 METZ CEDEX 01 Dossier de Gestion Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010 Cabinet comptable : Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex Cemogest

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise 1210006 SESSION 2012 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux 62 rue Oberkampf 75011 PARIS Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 107 COURS DE VINCENNES 75020 PARIS Téléphone : 0146594400 Bilan Bilan Actif RUBRIQUES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

DEFINTIONS ET FORMULES

DEFINTIONS ET FORMULES DEFINTIONS ET FORMULES Comptabilité financière (I) BILAN COMPTABLE : Photographie à un moment t de la situation financière. tableau à 2 colonnes : Actif (emploi des ressources disponibles) et Passif (ressources,

Plus en détail

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 1 Comptazine Reproduction Interdite 2012 UE6 Finance d Entreprise 1/11 SESSION 2012 UE 6 FINANCE D ENTREPRISE Durée

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE ET SIG IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

ANALYSE FINANCIERE ET SIG IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr ANALYSE FINANCIERE ET SIG IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr L ANALYSE FINANCIERE : éléments de base Nous avons vu les différentes composantes du bilan et

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON NB : Pour réussir cette APS il est indispensable de connaître (et d être capable de définir) les notions relatives à l analyse fonctionnelle du bilan et du compte

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 FINANCE D ENTREPRISE - session 214 Proposition de CORRIGÉ 214 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 1 points 1.

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION Exemple

RAPPORT D'EVALUATION Exemple RAPPORT D'EVALUATION Exemple Rapport d'évaluation 2/7 Nous souhaitons attirer l'attention sur le fait que les informations contenus dans ce rapport (chiffres, tableaux, hypothèses) ont été élaborées à

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SERVICE FORMATION 31/12/2011 31/12/2010 Edition en Euros Brut Amort. prov. Net Net ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de recherche et

Plus en détail

Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013 Entreprise TEST 24 cours de la brocante 97200 Fort de France Tel : Fax : Email : infos@test-eurl.fr Monsieur Louis

Plus en détail

Master 1 Droit et Management

Master 1 Droit et Management Master 1 Droit et Management Cours de Management Financier 24 h CM MCC : écrit terminal de 2 h Enseignant : Jean-Marc Bascourret Management Financier Objectif : appréhender et maîtriser les principales

Plus en détail

RAPPORT D'ÉVALUATION E.U.R.L BATI-MAISON. E.U.R.L BATI-MAISON Année 2013 Pose de revêtements de sols ANNÉE 2013

RAPPORT D'ÉVALUATION E.U.R.L BATI-MAISON. E.U.R.L BATI-MAISON Année 2013 Pose de revêtements de sols ANNÉE 2013 RAPPORT D'ÉVALUATION ANNÉE 2013 E.U.R.L BATI-MAISON BLERIOT Louis 56, Boulevard Marcel Paul BP 14658 44100 NANTES Tél : 02 40 78 98 56 Fax : 02 40 78 98 80 E-mail : Cabinet Expert Atlantique 1 rue de l'océan

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS. Comptes Annuels

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS. Comptes Annuels MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS Comptes Annuels Du 01 janvier 2010 au 31 décembre 2010 BILAN - ACTIF Exercice du 01/01/2010 au 31/12/2010 01/01/2009 au 23 ACTIF Brut Amort. & Dépréc. Net 31/12/2009 ACTIF

Plus en détail

Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h)

Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h) Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h) Vous souhaitez analyser la situation financière de l entreprise Arnault et disposez pour cela de la liasse fiscale de l année N (Bilan

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

ETATS FINANCIERS PRESENTES PAR SOBEC SA Expertise comptable

ETATS FINANCIERS PRESENTES PAR SOBEC SA Expertise comptable 11 RN 6 69220 Belleville ETATS FINANCIERS PRESENTES PAR SA Expertise comptable Belleville Dossier de gestion Dossier comptable Dossier fiscal Vonnas Trévoux S O B E C SA Siège social : 11 RN 6 69220 Belleville

Plus en détail

Présentation de vos principaux indicateurs financiers

Présentation de vos principaux indicateurs financiers ENTREPRISE INDIVIDUELLE DURAND Coiffure Madame Catherine DURAND 63400 CHAMALIERES Votre Bilan Année 2009 ENTREPRISE INDIVIDUELLE DURAND Présentation de vos principaux indicateurs financiers Cette présentation

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE Pyrus 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE : L objet de financement : Financer une phase technique pour valoriser des vieux arbres fruitiers issus de vergers afin de les transférer

Plus en détail

Recueil de formules. Franck Nicolas

Recueil de formules. Franck Nicolas Recueil de formules Nous avons répertorié dans cette section, les différentes formules expliquées tout au long de cet ouvrage, afin de vous permettre de trouver rapidement l opération que vous souhaitez

Plus en détail

DEUXIÈME PARTIE PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL DES ENTREPRISES (PCGE)

DEUXIÈME PARTIE PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL DES ENTREPRISES (PCGE) DEUXIÈME PARTIE PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL DES ENTREPRISES (PCGE) TITRE I : ETATS DE SYNTHESE Chapitre I : Présentation des états de synthèse Etablis dans le respect des dispositions générales indiquées dans

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

Glossaire. Activité principale. Branche. Chiffre d affaires hors taxes (CA) Consommations intermédiaires. Effectifs salariés

Glossaire. Activité principale. Branche. Chiffre d affaires hors taxes (CA) Consommations intermédiaires. Effectifs salariés Glossaire Activité principale L activité principale exercée (APE) est déterminée en fonction de la ventilation des différentes activités de l unité légale. C est la ventilation du chiffre d affaires dans

Plus en détail

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité Communiqué de presse La Fouillouse, le lundi 9 décembre 2013 Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Plus en détail

672ZA Auxiliaires d'assurances

672ZA Auxiliaires d'assurances STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 672ZA Auxiliaires d'assurances EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 88 62 Nombre d'entreprises 53 8 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

453AD Installation d'alarmes

453AD Installation d'alarmes STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 453AD Installation d'alarmes EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 166 13 Nombre d'entreprises 25 12 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

524TD Photo ciné EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

524TD Photo ciné EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 524TD Photo ciné EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 135 115 0 Nombre d'entreprises 28 29 0 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 10 10 MARGE BRUTE 69,91 70,70 VALEUR

Plus en détail

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité Principes et définitions Titre I - Objet et principes de la comptabilité Chapitre I - Champ d'application 110-1. Les dispositions du présent règlement s appliquent à toute personne physique ou morale soumise

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo

Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo Comment décrypter rapidement les comptes d une entreprise? I Analyse économique Éléments juridiques : forme juridique, capital, associés. Éléments

Plus en détail

Comptabilité appliquée à l officine

Comptabilité appliquée à l officine Comptabilité appliquée à l officine I. Le compte de résultat spécifique Rappel ; qu est ce qu un compte de résultat? Il sert à analyser le résultat de l activité : PRODUIT 7. CHARGES 6. = résultat Il sert

Plus en détail

452VB Maçonnerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

452VB Maçonnerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES. Ratios. Ratios. Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 452VB Maçonnerie EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 195 156 181 Nombre d'entreprises 1 228 1 083 453 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00 100,00 MARGE

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

BILAN ( ACTIF ) NOM OU RAISON SOCIALE : DISTRISOFT

BILAN ( ACTIF ) NOM OU RAISON SOCIALE : DISTRISOFT BILAN ( ACTIF ) ACTIF EXERCICE EXERCICE Brut Amortissements Net PRECEDENT et Provisions Net IMMOBILISATION EN NON VALEUR (a) 113 109,00 47 643,60 65 465,40 88 087,22 Frais préliminaires 113 109,00 47 643,60

Plus en détail