Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de. l architecture

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de. l architecture"

Transcription

1 Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de Orange Labs l architecture David Nörtershäuser, Recherche & Développement Stéphane Le Masson, Recherche & Développement 15/03/2011

2 Sommaire 1 Introduction 2 Quelques chiffres significatifs 3 Pistes de réduction de consommation 4 Conclusions et Perspectives Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion

3 1 Introduction Qu'est ce qu'un datacenter? Source Wikipédia Un centre de traitement des données est un service généralement utilisé pour remplir une mission critique relative à l'informatique et à la télématique. Il comprend en général un contrôle sur l'environnement (climatisation, système de prévention contre l'incendie, etc.), une alimentation d'urgence et redondante, ainsi qu'une sécurité physique élevée Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion

4 2 Quelques chiffres significatifs Global France (2006) Télécom = 1.5% de la demande nationale Représente 3.1 TWh/an France Télécom (2006) Conso Globale FT = 1.7 TWh (Fr) Consommation énergétique par Réseau (Thèse L Souchon 2008) Evolution aux US de la consommation des Datacentres Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion

5 2 Problème physique à résoudre Bâtiment 100% livraison Alimentation électrique Groupe Electrogène ASI 40% 55% Chaleur Salle Datacenter Chaleur 99% 45-50% PDU Climatisation Froid Télécom Négligeable Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion

6 2 Métrique et Bilan PUE=Energie totale/energie équipements IT Les PUE des Datacenter varient Dépend de l'architecture, de la localisation, de la "définition d'un Datacenter" etc. Exemple Source Etude LBNL => Cible "best pratice" = Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion

7 2 Bilan Le conditionnement d'air présente des disparités énormes Exemple : Pour évacuer 1kW de chaleur => 1kw de froid 0.3 kw électrique (Cop =3) Ici : Pour évacuer 1kW de chaleur => 1 kw électrique (Cop =3) => 3kw de froid Il est nécessaire d'optimiser 1 Le Conditionnement d'air 2 L'alimentation électrique 3 L'architecture informatique Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion

8 3 1 Optimisations possibles => Informatique Optimiser les serveurs Reprendre la base du problème Chipsets Refroidissement Processeurs qui se réveillent seulement quand on en a besoin? Faut-il utiliser les processeurs les plus puissants pour toutes les applications? Cloud computing / Virtualisation? Pas propriétaire des serveurs Rechercher des ressources chez les autres Partage des calculs Optimisation Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion

9 3 2 Optimisations possibles Energie Utilisation d'autres sources? Photovoltaïque Revente à EDF? 0,4 à 0.6 /kwh Retour sur Inv > 15 ans Production < 0.1% de la conso du Datacenter (NO de la France) Eolien Tarif de rachat assez peu attractif (8,5 c /kwh pendant 10 ans, puis entre 2,8 et 8,5 c /kwh pendant 5 ans selon les sites) Nombreuses contraintes par rapport au site Pile à Combustible Ca sera une solution intéressante Pas encore mature Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion

10 3 Optimisations possibles : Environnement climatique Optimiser le conditionnement d'air Elargir les plages de fonctionnement Définir une architecture de bâtiment

11 3 Optimisations possibles : Environnement climatique (1) Optimiser le conditionnement d'air => Aéraulique de la salle But : utiliser au mieux l'air froid pour refroidir les équipements télécom

12 3 Optimisations possibles : Environnement climatique (2) Elargir les plages de fonctionnement Constat: Décalage important entre les spécifications climatiques des constructeurs d'équipements informatiques, et les plages climatiques appliquées dans nos salles: Températur e Hygrométr ie Spécifications climatiques C % des constructeurs Consignes généralement en vigueur dans les DC de FT C % Conséquences: Consommation énergétique énorme des climatisations: Exemple: environ 2 GWh / an pour climatiser une salle de 1000 m 2

13 Démarche expérimentale: Inventaire des équipements présents dans une salle "typique", recherche des spécifications climatiques "constructeurs", et définition de la plage commune à tous les équipements Instrumentation thermique de la salle et de la climatisation associée 1 ère phase de mesure: état des lieux, sans toucher aux réglages existants Suivi climatique et énergétique Bilan aéraulique s'il y a lieu Proposition de modifications 2 nde phase de mesure: fonctionnement avec plages élargies Suivi climatique et énergétique Suivi fonctionnel de la climatisation Bilan comparatif, avec estimation des économies d'énergie réalisées 2 nd palier d'élargissement) Bilan final, avec perspectives de déploiement

14 Exemple: Paris

15 Déroulement de l'expérimentation Température à la reprise ( C) (Consignes de régulation à la reprise) ETSI 3-1 conditions normales Plage commune équipements informatiques Plages initiales constatées à Murat Plages élargies (1er palier) Plages élargies (2nd palier) Humidité relative à la reprise (%) Bilan Etat des lieux 1 er palier 2 nd palier Température ( C) Hygrométrie (%) Consommation d'énergie de la climatisation 170 MWh par mois -10 % -20 % Après 1 année complète de suivi dans les conditions du 2 nd palier: Aucun dysfonctionnement signalé au niveau des baies informatiques Aucune anomalie signalée au niveau du fonctionnement de la climatisation

16 CONCLUSIONS sur l'élargissement des plages climatiques Etude très concluante en cours de généralisation à FT Economies d'énergies minimales attendues: entre 10 et 20 % (suivant les sites) de la consommation énergétique des climatisations Principales limites à cet élargissement : - Vis-à-vis des équipements: la principale limite est, dans le cas des DC à forte charge thermique, le délai d'intervention en cas de panne de clim, qui doit être maintenu à une valeur acceptable Influence du bâtiment sur la montée en Température

17 Problématique Flux solaire Pclim Extraction Peq Apport d'air neuf Pdéperditions Papports Nécessité de maintenir les équipements dans des plages climatiques restreintes. La consommation et le dimensionnement du système de conditionnement d'air dépendent de : La puissance des équipements, Des conditions extérieures (localisation), De la constitution du bâtiment, De l'utilisation de l'air extérieur.

18 Etat de l'art Les règles de thermique du bâtiment sont édictées pour le bâtiment résidentiel Résidentiel => On veut réduire le chauffage Datacenter => On veut évacuer la chaleur -> Nécessité de définir des règles de conception répondant à la problématique télécom Les questions auxquelles on doit apporter une réponse: Quelle architecture adopter? Quels matériaux? Stratégie d'utilisation de l'air externe?

19 Etat de l'art: Data centers actuels Flux solaire Puissance équipements Extraction d'air Text Air neuf Dimensions type: Longueur: 6 m, Largeur: 2,3 m Hauteur: 2,7 m - Pas de dissipation par les parois - Pas d'utilisation de l'air externe (Free-cooling) -->Surconsommation énergétique des climatisations

20 Objectifs à courts terme Proposer des actions permettant une réduction énergétique significative du conditionnement d'air Sur quels leviers agir? Stratégie d'utilisation de l'air externe (Free cooling) Dimensionnement, régulation Définition d'une enveloppe de bâtiment Formes Matériaux Agencement

21 Développement d'un modèle numérique prédictif Text (t) Flux solaire Modèle (t) Peq numérique HRext (t) Tamb (t) HRamb (t) - Permet de traiter un grand nombre de cas dans un délai raisonnable Température ( C) /07/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/ /08/2007 Date Heure 1200 Peq Températures ( C) Tb1-1 Tb2-2 Tair 1000 Densité de puissance (W/m²) /07/ /08/ /08/ /08/ /08/ Confirmations expérimentales requises Date Heure 10/08/ /08/ /08/ /08/ /08/2007 -Mesures Labo -Mesures sur les premiers sites qui seront issus de ces recommandations /07/ /08/ /08/ /08/ /08/2007 Date Heure 10/08/ /08/ /08/ /08/ /08/2007

22 Résultats de simulation : conception bâtiment Simulations numériques sur la conception de petits bâtiments (L(6m)* l(2.3m)*h (2.7m))) Configuration climatique : Eté 2003, Carpentras => quelle est la limite de Puissance? Flux solaire Extraction Extérieur Intérieur Extérieur Intérieur Apport d'air neuf Peq Avec utilisation d'une ventilation optimisée Puissance max admissible W/m3 W/m² Bâtiment de référence (parois en parpaings de 10) Parois en parpaings de Isolation interne Isolation externe Paroi en béton de 20 cm Mur ventilé Matériaux à changement de phase Puits provençal Parpaing e=20cm Polystyrène extrudé e=10cm Polystyrène Parpaing e=20cm extrudé e=10cm Isolant Extérieur Béton Tpcm1 Ventilation Béton Tpcm2 Intérieur

23 3 Optimisations possibles : Environnement climatique (3) Simulations expérimentales sur la conception de petits bâtiments Simulations sur la plateforme : 3 Maquettes de bâtiments Puissance dissipée = 200W /m3 45 Cas 1: Parpaings creux + dalle béton Cas 2: Béton + dalle en Béton Cas 3: Béton + PCM37 + PCM28 40 Ventilation Températures ( C) M1 Tamb haute M2 Tamb haute M3 Tamb haute Ventilation 15 3/12/08 3/12/08 3/12/08 4/12/08 4/12/08 4/12/08 4/12/08 4/12/08 5/12/08 5/12/08 5/12/ :00 18:48 23:36 4:24 9:12 14:00 18:48 23:36 4:24 9:12 14: Recherche & Développement Colloque Tic & Energie 15/03/2011 Lannion Date Heure

24 Conclusions & perspectives Problématique énergétique et climatique des datacentres va devenir de plus en plus préoccupante Des solutions simples peuvent être proposées Nécessité de faire des mesures quel service consomme combien de W? Beaucoup de chemin à faire pour réduire les PUE vers Pour réduire la consommation des équipements Des travaux sont à mener en prenant le problème dans sa globalité (Equipement IT, alimentation en énergie, conditionnement d'air, bâtiment, supervision de l'environnement etc etc ) Se poser les bonnes questions lors de la construction d'un nouveau centre : Lieu? Risques? Architecture etc etc

25 Merci

Utilisation de matériaux à changement de phase micro-encapsulés pour doper l'inertie thermique des bâtiments: Un pas vers les Green Data centers?

Utilisation de matériaux à changement de phase micro-encapsulés pour doper l'inertie thermique des bâtiments: Un pas vers les Green Data centers? Utilisation de matériaux à changement de phase micro-encapsulés pour doper l'inertie thermique des bâtiments: Un pas vers les Green Data centers? David NÖRTERSHÄUSER *, Stéphane LE MASSON, Alain RINGNET

Plus en détail

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER Règles d'ingénierie du Data Center SOMMAIRE La problématique La climatisation Les planchers techniques L énergie L urbanisation L industrialisation Conclusion LA PROBLEMATIQUE Rappel sur les Tiers Chaque

Plus en détail

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité La climatisation des salles informatiques: compréhension et état des lieux Charles Vion, Responsable Service Projet Sylvain Ferrier,

Plus en détail

Outils de planification et gestion pour datacentres

Outils de planification et gestion pour datacentres ACT-MG-v2 Outils de planification et gestion pour datacentres Alain BIDAUD - CRIHAN TutoJRES 17 Outils de planification et gestion Agenda Pourquoi planifier? l écosystème du datacentre Les outils DCIM

Plus en détail

Indicateurs Normes Codes de conduite. Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012

Indicateurs Normes Codes de conduite. Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012 Indicateurs Normes Codes de conduite Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012 Pas de normes globales.. Mais 2 initiatives importantes Recenser les Normes concevoir un document (2013) (Coordination Group

Plus en détail

AFIET LES DATA CENTERS. LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1

AFIET LES DATA CENTERS. LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1 AFIET LES DATA CENTERS LES DATA CENTERS Copyright CRITICAL BUILDING Slide 1 Pourquoi un data center? 68 % des français se connectent à des réseaux sociaux 2020 : 44 Trillions de Gbs data avec quelle énergie?

Plus en détail

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical FRnOG, 25/01/2013 Marilyn, un datacenter vertical www.celeste.fr Marilyn, un datacenter vertical Pourquoi un datacenter? Pourquoi l air? Pourquoi vertical? Qui est CELESTE? CELESTE est fournisseur d accès

Plus en détail

LES DATACENTRES. ANGD MATHRICE Novembre 2009. Françoise Berthoud Violaine Louvet. Merci à Dominique Boutigny. Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.

LES DATACENTRES. ANGD MATHRICE Novembre 2009. Françoise Berthoud Violaine Louvet. Merci à Dominique Boutigny. Site web : http://www.ecoinfo.cnrs. LES DATACENTRES ANGD MATHRICE Novembre 2009 Françoise Berthoud Violaine Louvet Merci à Dominique Boutigny Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.fr Quelques données : La consommation des centres de données

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Energy Logic : Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Emerson Network Power 2007 Emerson Network Power Agenda Efficacité énergétique : Où en sommes-nous

Plus en détail

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes 15 Novembre 2013 Franck Lavagna franck.lavagna@orange.com Directeur des relations avec les Collectivités Locales José-Pedro Machado josepedro.machado@orange.com

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE SOMMAIRE DATA CENTER OPTION SERVICE 1. Architecture proposée 2. Constituants de la solution 3. Supervision 1 1 ARCHITECTURE GENERALE 2 Implantation Plan du site et localisation de la salle informatique

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Experts efficience informatique

Experts efficience informatique Experts efficience informatique Date 3 février 2014 Martin Dargent Dirigeant EasyVirt Martin.dargent@easyvirt.com 06 69 55 75 18 Présentation d EasyVirt EasyVirt Jeune Entreprise Innovante issue de 7 ans

Plus en détail

Sommaire. APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est pas que du marketing?

Sommaire. APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est pas que du marketing? Green Datacenter : Un terme galvaudé et pourtant une nécessité Tristan RICHARD Ingénieur expert sénior Sommaire APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage 2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage La régulation Régulation = maintien d un paramètre à une valeur de consigne Chaîne de régulation Observation Détection d un écart

Plus en détail

Sécurisation, état de l art et nouveaux enjeux des «Green» Data Centers

Sécurisation, état de l art et nouveaux enjeux des «Green» Data Centers DATA CENTERS Sécurisation, état de l art et nouveaux enjeux des «Green» Data Centers Christophe WEISS SSTIC- Sécurisation, état de l art et nouveaux enjeux des «Green» Data Centers 5 juin 2008 Sommaire

Plus en détail

Actions de réduction carbone I

Actions de réduction carbone I Actions de réduction carbone I N Libellé Poste Dernière mise à jour : 28/12/2012 44 Télétravail Objectif de réduction (par T CO 2 et par an) Domaine Etat 68 Bornes de rechargement électriques dans les

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Green (?) datacenter. Green Datacenter - TIC et environnement - Institut Mines Telecom - 13 mai 2014, boutherin@lpsc.in2p3.fr

Green (?) datacenter. Green Datacenter - TIC et environnement - Institut Mines Telecom - 13 mai 2014, boutherin@lpsc.in2p3.fr Green (?) datacenter 1 Les enjeux Un datacentre c est quoi? Une baie = 40 à 80 serveurs, ou 240 disques Une baie, deux baies 100 baies, 10 000 baies! Une puissance de traitement/stockage qui donne le vertige!

Plus en détail

Economies d énergie en élevage de porcs

Economies d énergie en élevage de porcs Economies d énergie en élevage de porcs Michel Marcon Auteurs dont principal en couleur SPACE - 2009 1 Contexte et enjeux? Contexte Augmentation du prix des énergies Le prix du fioul a été doublé en 8

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Solutions pour data centers Améliorez la fiabilité, maîtrisez les coûts et optimisez la durée de fonctionnement

Solutions pour data centers Améliorez la fiabilité, maîtrisez les coûts et optimisez la durée de fonctionnement Solutions pour data centers Améliorez la fiabilité, maîtrisez les coûts et optimisez la durée de fonctionnement Choisissez des solutions de refroidissement d un La gestion des charges thermiques croissantes

Plus en détail

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010 c1 Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations Frédéric ric FRUSTA Président Directeur Général ENERGIVIE 25 Juin 2010 Diapositive 1 c1 Merci de me fournir le texte complet de la page de titre cql;

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE le climat et l'environnement du bâtiment Pourquoi ventiler? VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE La ventilation consiste à renouveler l air d une pièce ou d un bâtiment. Elle agit directement sur la température

Plus en détail

Leader belge en énergies renouvelables. Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance

Leader belge en énergies renouvelables. Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance Leader belge en énergies renouvelables Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance Structure de GDF SUEZ Energie Services BU Power & Gas Companies BU Tractebel Engineering

Plus en détail

Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1

Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1 Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1 Rittal Une entreprise du Friedhelm Loh Group Des faits et chiffres qui parlent d eux même: Fondé en 1961 Plus de 10 000 collaborateurs

Plus en détail

In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues

In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues 5-6 March 2009 Bibliothèque nationale de France http://www.ifla.org/vi/4/pac.htm Bibliothèques,

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

La chaleur du bien être à tarif réduit

La chaleur du bien être à tarif réduit La chaleur du bien être à tarif réduit Appareils de chauffage électrique à accumulation de chaleur Description Utilisation Installation Modèles: 3700, 4700, 5700, 6700 3800, 4800, 5800 3600, 4600, 5600,

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments. Contexte et réglementations. Bourget-du-Lac, 07/12/2011 Sandrine Charrier, CETE de Lyon

Rénovation énergétique des bâtiments. Contexte et réglementations. Bourget-du-Lac, 07/12/2011 Sandrine Charrier, CETE de Lyon Rénovation énergétique des bâtiments Contexte et réglementations Bourget-du-Lac, 07/12/2011 Sandrine Charrier, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?»

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Bruxelles Environnement VENTILATION: DIAGNOSTICS ET DISPOSITIFS POUR GARANTIR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉCOLES Catherine MASSART

Plus en détail

ANF datacentres Cargèse septembre 2014

ANF datacentres Cargèse septembre 2014 ANF datacentres Cargèse septembre 2014 } Objectifs } PUE DCiE } GEC ERF - CUE } DCeP } DCEM } Que cherche-t-on à mesurer? Efficience du datacentre Rapport entre énergie introduite dans le datacentre et

Plus en détail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Sommaire Présentation de Greenvision L électricité : enjeux et chiffres clés Le datacenter Caractéristiques d un datacenter La consommation électrique

Plus en détail

PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs

PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs Efficiency matters. Bienvenue à la réunion d information PUEDA: Encouragement à l efficacité énergétique dans les centres de calcul et les locaux serveurs Lausanne, 5 avril 2012 Parrainage: Financé par:

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN CLUSTER DE CALCUL

PROGRAMME FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN CLUSTER DE CALCUL PROGRAMME FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN CLUSTER DE CALCUL I Contexte Le Lycée de Bagnols sur Cèze veut se doter d'un centre de calcul scientifique et de stockage pour la conduite de projets éducatifs

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT»

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES

ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES Version Décembre 2008 ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES LE BATIMENT Volume du bâtiment 27'100 m 3 Surface

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Swisscom centre de calcul Wankdorf

Swisscom centre de calcul Wankdorf Swisscom SA Centre de calcul Wankdorf Stauffacherstrasse 59 3015 Berne www.swisscom.ch Swisscom centre de calcul Wankdorf L avenir sous le signe de la réussite Le centre de calcul de Swisscom au Wankdorf

Plus en détail

Urbanisation. des Datacentres. Urbanisation de DC TutoJres 18 Septembre 2014 Paris

Urbanisation. des Datacentres. Urbanisation de DC TutoJres 18 Septembre 2014 Paris Urbanisation des Datacentres Romaric David david@unistra.fr Univerité de Strasbourg 18 Septembre 2014 Plan Introduction Contrôle des flux d'air Refroidissement liquide Références constructeurs Conclusion

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003 CONFERENCE DES SERVICES CANTONAUX DE L'ENERGIE KONFERENZ KANTONALER ENERGIEFACHSTELLEN Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air 1. Contexte Une série d'aides

Plus en détail

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains 1 Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains Juliette PROMELLE (GDF SUEZ) 2 ème Congrès Français des Pompes à Chaleur 10 installations instrumentées 2 Objectif : mesurer la performance de pompes

Plus en détail

greng /77 L( ~ d el '. parlementaire 1 ~ :.UV. 2011 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg

greng /77 L( ~ d el '. parlementaire 1 ~ :.UV. 2011 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg groupe d el '. parlementaire, greng Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg 1 ~ :.UV. 2011 /77 L( ~ Luxembourg, le 15 novembre 2011 Monsieur le Président, Par la présente

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps Isofast 21 Condens Isotwin Condens Isomax Condens condens Chaudières murales gaz condensation accumulées dynamiques Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps La gamme Iso à condensation est la

Plus en détail

Une nouvelle génération de serveur

Une nouvelle génération de serveur Séminaire Aristote 27 Mars 2013 Une nouvelle génération de serveur Sommaire L'équipe État de l'art et vision Présentation de l'innovation Les points forts de la solution Cas d'usage Questions? 2 L'équipe

Plus en détail

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Préparer le bâtiment à l horizon 2010 Journées Thématiques 2004 Enveloppe du Bâtiment 1 Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Hélène DESMALES Yves JAUTARD 11 mars 2004 Du site isolé

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement SDH - SARL n 23 Avenue Gambetta 17100 Saintes Tél. : 05 46 97 61 34 - Fax : 05 46 97 26 30 N SIREN : 504 761 248 Compagnie d assurance : Generali Assurances n AL169975 Diagnostic de performance énergétique

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

agile Datacenter vert Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas.

agile Datacenter vert Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas. Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Datacenter vert agile Grenoble Lyon Paris Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas.fr Datacenter de nouvelle génération vert agile?

Plus en détail

Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes?

Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes? Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes? Témoignage de Hervé MAGNIER Aéroports de Paris Membre du CRIP Groupe de travail Data center Un environnement technique peu

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

Présentation Datacenter Lausanne

Présentation Datacenter Lausanne Présentation Datacenter Lausanne Datacenter Iron Cloud dispose de plusieurs suites privatives dans un Datacenter indépendant de dernière génération. Ce dernier est situé en Suisse près de Lausanne. L infrastructure

Plus en détail

Retour d'expérience CC-IN2P3

Retour d'expérience CC-IN2P3 Dominique Boutigny Retour d'expérience CC-IN2P3 ANF - Datacentres Le CC-IN2P3 au CNRS Centre de calcul dédié Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules Le CC-IN2P3 centralise

Plus en détail

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tilleur n : 116 CP : 4420 Localité : Saint-Nicolas Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Avant ou en 1918 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Audit 360. Votre Data Center peut-il vraiment répondre à vos objectifs? À quelles conditions? Avec quelles priorités? Pour quels budgets?

Audit 360. Votre Data Center peut-il vraiment répondre à vos objectifs? À quelles conditions? Avec quelles priorités? Pour quels budgets? Votre Data Center peut-il vraiment répondre à vos objectifs? À quelles conditions? Avec quelles priorités? Pour quels budgets? Permet de s affranchir d éventuels problèmes liés aux infrastructures techniques,

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Qu est ce que le Cloud Computing?

Qu est ce que le Cloud Computing? Qu est ce que le Cloud Computing? Makhlouf Hadji Ingénieur de Recherche Qu est ce que le Cloud Computing? Agenda: Virtualisation des Ressources Introduction au Cloud Computing Caractéristiques du Cloud

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

L ' E N V I R O N N E M E N T À T R A V E R S L A S I M U L A T I O N N U M É R I Q U E : D E L ' I N G É N I E R I E D U B Â T I M E N T

L ' E N V I R O N N E M E N T À T R A V E R S L A S I M U L A T I O N N U M É R I Q U E : D E L ' I N G É N I E R I E D U B Â T I M E N T L ' E N V I R O N N E M E N T À T R A V E R S L A S I M U L A T I O N N U M É R I Q U E : U N E N O U V E L L E P R A T I Q U E D E L ' I N G É N I E R I E D U B Â T I M E N T Pour les bâtiments et à l'échelle

Plus en détail

Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde

Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde Green Mountain, certainement le datacenter le plus écologique au monde Implanté dans un ancien dépôt de munitions de l'otan au cœur de la montagne d un fjord norvégien, le datacenter de Green Mountain

Plus en détail

MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT

MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT Perrenoud, Pléiades et Design Builder Francesco Formica Grontmij BEFS SOMMAIRE I. Périmètre II. Entrées : acquisition et temps de mise en œuvre III. Sorties : résultats

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) SDH - SARL n 23 Avenue Gambetta 17100 Saintes Tél. : 05 46 97 61 34 - Fax : 05 46 97 26 30 RCS : 504 761 248 Compagnie d assurance : Generali Assurances n AL169975 Diagnostic de performance énergétique

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

Audit type de datacenter réalisé par la société EduWatt

Audit type de datacenter réalisé par la société EduWatt Audit type de datacenter réalisé par la société EduWatt 1. Instrumentation mise en œuvre : Analyseur de réseau : Chauvin Arnoux 8334, 8230 Pinces ampèremétriques : C.A. M 93, Ampflex Oscilloscope : Fluke

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ISOLATION : INTRODUCTION THEORIQUE Marny DI PIETRANTONIO Plate-forme Maison Passive asbl Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Bâtiment résidentiel existant

Bâtiment résidentiel existant E Certificat de Performance Energetique () N : 20131120026710 Etabli le: 20/11/2013 g., Ah" CP : 7100 Localité : Trivières Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d'urbanisme/unique obtenu

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité.

Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité. Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité. TelecityGroup Paris Condorcet 10 rue Waldeck Rochet, Bât 520 93300 Aubervilliers France Tel: +33 (0) 1 49 97 30 60 fr.info@telecity.com

Plus en détail