RÈGLEMENT (CE) N o 2406/96 DU CONSEIL du 26 novembre 1996 fixant des normes communes de commercialisation pour certains produits de la pêche

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÈGLEMENT (CE) N o 2406/96 DU CONSEIL du 26 novembre 1996 fixant des normes communes de commercialisation pour certains produits de la pêche"

Transcription

1 1996R2406 FR Ce document constitue un outil de documentation et n'engage pas la responsabilité des institutions B RÈGLEMENT (CE) N o 2406/96 DU CONSEIL du 26 novembre 1996 fixant des normes communes de commercialisation pour certains produits de la pêche (JO L 334 du , p. 1) Modifié par: Journal officiel n o page date M1 Règlement (CE) n o 323/97 de la Commission du 21 février 1997 L M2 Règlement (CE) n o 2578/2000 du Conseil du 17 novembre 2000 L M3 Règlement (CE) n o 2495/2001 de la Commission du 19 décembre 2001 L M4 Règlement (CE) n o 790/2005 de la Commission du 25 mai 2005 L Modifié par: A1 Acte relatif aux conditions d'adhésion à l'union européenne de la République tchèque, de la République d'estonie, de la République de Chypre, de la République de Lettonie, de la République de Lituanie, de la République de Hongrie, de la République de Malte, de la République de Pologne, de la République de Slovénie et de la République slovaque, et aux adaptations des traités sur lesquels est fondée l'union européenne L

2 1996R2406 FR RÈGLEMENT (CE) N o 2406/96 DU CONSEIL du 26 novembre 1996 fixant des normes communes de commercialisation pour certains produits de la pêche LE CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE, vu le traité instituant la Communauté européenne, vu le règlement (CEE) n o 3759/92 du Conseil, du 17 décembre 1992, portant organisation commune des marchés dans le secteur des produits de la pêche et de l'aquaculture ( 1 ), et notamment son article 2 paragraphe 3, vu la proposition de la Commission, considérant que des normes communes de commercialisation avaient été fixées, d'une part, pour certaines espèces de poissons par le règlement (CEE) n o 103/76 ( 2 ) et, d'autre part, pour certaines espèces de crustacés par le règlement (CEE) n o 104/76 ( 3 ); que de nouvelles modifications substantielles doivent être apportées à ces règlements pour tenir compte de l'évolution du marché et des pratiques commerciales; qu'il est en conséquence nécessaire de procéder à la refonte de l'ensemble de ces dispositions dans un instrument juridique unique, afin d'en assurer la clarté et la bonne application; qu'il convient, dès lors, de procéder au remplacement des règlements (CEE) n o 103/76 et (CEE) n o 104/76; considérant que les normes communes de commercialisation pour les produits de la pêche ont essentiellement pour objectifs d'améliorer la qualité des produits et d'en faciliter ainsi l'écoulement, pour le bénéfice tant des producteurs que des consommateurs; que, s'agissant de produits de la pêche non transformés commercialisés à l'état frais ou réfrigéré, la qualité est en grande partie déterminée par le degré de fraîcheur, qui s'apprécie sur la base de critères objectifs, par un examen organoleptique; que l'homogénéité des lots de produits de la pêche, sur le plan de la fraîcheur, nécessite que les lots ne comprennent que des produits de la même espèce pouvant provenir du même lieu de pêche et du même navire; considérant qu'un nombre limité mais suffisant de catégories de fraîcheur doit être prévu sur la base de barèmes de cotation adaptés par groupes de produits; qu'il n'est toutefois pas opportun, eu égard à la nécessité de soutenir les produits de qualité, à partir du 1 er janvier 2000 au plus tard, d'admettre toutes les catégories de fraîcheur au bénéfice des mécanismes d'intervention prévus par l'organisation commune du marché; considérant que les normes communes de commercialisation ont également pour objectif de définir, pour les produits en cause, des caractéristiques commerciales harmonisées sur l'ensemble du marché communautaire afin de prévenir les distorsions de concurrence et de permettre l'application du régime des prix de l'organisation commune du marché sur une base uniforme; que, à cet effet, il y a lieu d'imposer la classification des produits de la pêche selon un barème de calibrage déterminé en fonction du poids desdits produits ou, dans certains cas particuliers, de leur taille; considérant que les normes communes de commercialisation s'appliquent lors de la première vente sur le territoire de la Communauté de tous les produits concernés destinés à la consommation humaine, qu'ils soient d'origine communautaire ou qu'ils proviennent des pays tiers; que ces normes s'appliquent sans préjudice des règles fixées en matière sanitaire ou de celles arrêtées dans le cadre des mesures de conservation ( 1 ) JO n o L 388 du , p. 1. Règlement modifié en dernier lieu par le règlement (CE) n o 3318/94 (JO n o L 350 du , p. 15). ( 2 ) JO n o L 20 du , p. 29. Règlement modifié en dernier lieu par le règlement (CEE) n o 1935/93 (JO n o 176 du , p. 1). ( 3 ) JO n o L 20 du , p. 35. Règlement modifié en dernier lieu par le règlement (CE) n o 1300/95 (JO n o L 126 du , p. 3).

3 1996R2406 FR des ressources de pêche; que, en particulier, il importe de rappeler la primauté, en toutes circonstances, des tailles minimales biologiques éventuellement en vigueur sur les tailles minimales déterminées pour les produits de la pêche par les normes communes de commercialisation; considérant que l'application des normes communes de commercialisation aux produits en provenance des pays tiers conduit à exiger des indications supplémentaires surles emballages; que, toutefois, ces indications ne sont pas nécessaires s'il s'agit de produits introduits dans la Communauté par des navires battant pavillon d'un pays tiers dans les mêmes conditions que la production communautaire; considérant que, compte tenu des pratiques existant dans la plupart des États membres, il apparaît opportun que les professionnels effectuent la classification des produits de la pêche par catégorie de fraîcheur et par catégorie de calibrage; que, en vue notamment de l'appréciation de la fraîcheur à partir de critères organoleptiques, il convient de prévoir le concours d'experts désignés à cette fin par les organisations professionnelles concernées; considérant que, dans un but d'information réciproque, il convient que chaque État membre communique aux autres États membres et à la Commission une liste des noms et adresses des experts et des organisations professionnelles concernés, A ARRÊTÉ LE PRÉSENT RÈGLEMENT: A. Dispositions générales Article premier 1. Le présent règlement fixe, pour certains produits de la pêche, les normes communes de commercialisation prévues à l'article 2 du règlement (CEE) n o 3759/92, ci-après dénommé «règlement de base». 2. Aux fins du présent règlement, on entend par: a) «commercialisation»: la première mise en vente et/ou la première vente, sur le territoire de la Communauté, en vue de la consommation humaine; b) «lot»: une certaine quantité de produits de la pêche d'une même espèce ayant fait l'objet du même traitement et pouvant provenir du même lieu de pêche et du même navire; c) «lieu de pêche»: selon la dénomination usuelle en pêcherie, l'endroit où les captures ont été réalisées; d) «présentation»: la forme sous laquelle le poisson est commercialisé, à savoir entier, éviscéré, étêté, etc.; e) «parasite visible»: un parasite ou un groupe de parasites dont la dimension, la couleur ou la texture peut être clairement distinguée des tissus du poisson et qui peut être observé à l'œil nu, sans matériel optique de grossissement lorsque les conditions d'éclairage sont bonnes pour la vision humaine. 3. a) Les dispositions du présent règlement relatives aux catégories de fraîcheur des produits de la pêche s'appliquent sans préjudice des exigences de la directive 91/493/CEE du Conseil, du 22 juillet 1991, fixant les règles sanitaires régissant la production et la mise sur le marché des produits de la pêche ( 1 ). b) En attendant une décision de la Commission en application de la directive 91/493/CEE, les critères qui déterminent qu'un poisson est impropre à la consommation humaine sont indiqués dans la colonne «Non admis» de l'annexe I du présent règlement. ( 1 ) JO n o L 268 du , p. 15. Directive modifiée en dernier lieu par la directive 96/23/CE (JO n o L 125 du , p. 10).

4 1996R2406 FR Article 2 1. Les produits de la pêche visés à l'article 3, d'origine communautaire ou en provenance de pays tiers, ne peuvent être commercialisés que s'ils satisfont aux exigences du présent règlement. 2. Le présent règlement n'est toutefois pas applicable aux petites quantités de produits cédés directement par le pêcheur côtier au détaillant ou au consommateur. 3. Les modalités d'application du présent article sont arrêtées selon la procédure prévue à l'article 32 du règlement de base. Article 3 1. Des normes communes de commercialisation sont fixées pour les produits suivants: a) poissons de mer relevant du code NC 0302: plies ou carrelets (Pleuronectes platessa) thons blancs ou germons (Thunnus alalunga) thons rouges (Thunnus thynnus) thons obèses (Thunnus ou Parathunnus obesus) harengs de l'espèce Clupea harengus, morues de l'espèce Gadus morhua, sardines de l'espèce Sardina pilchardus, églefins (Melanogrammus aeglefinus), lieus noirs (Pollachius virens), lieus jaunes (Pollachius pollachius), maquereaux de l'espèce Scomber scombrus, maquereaux de l'espèce Scomber japonicus, chinchards (Trachurus spp.), aiguillats (Squalus acanthias et Scyliorhinus spp.), roussettes (Sebastes spp.), merlans (Merlangius merlangus), merlans poutassous (Micromesistius poutassouou Gadus poutassou), lingues (Molva spp.), anchois (Engraulis spp.), merlus de l'espèce Merluccius merluccius, cardines (Lepidorhombus spp.), castagnoles (Brama spp.), baudroies (Lophius spp.), limandes (Limanda limanda), limandes soles (Microstomus kitt), tacauds (Trisopterus luscus) et capelans de Méditerranée (Trisopterus minutus), bogues (Boops boops), picarels (Maena smaris), congres (Conger conger), grondins (Trigla spp.), mulets (Mugil spp.),

5 1996R2406 FR M2 M4 M2 raies (Raja spp.), flets communs (Platichthys flesus), soles (Solea spp.), sabres (Lepidopus Caudatus et Aphanopus carbo), rougets barbets ou rougets de roche (Mullus barbatus, Mullus surmuletus), dorades grises (Spondyliosoma cantharus), sprat (Sprattus sprattus); b) crustacés relevant du code NC 0306, en présentation vivants, frais, réfrigérés ou cuits à l'eau ou à la vapeur: crevettes grises (Crangon crangon), et crevettes nordique (Pandalus borealis), crabes tourteaux (Cancer pagurus), langoustines (Nephrops norvegicus); c) céphalopodes relevant du code NC 0307: seiches (Sepia officinalis et Rossia macrosoma); d) coquilles Saint-Jacques et autres invertébrés aquatiques relevant du code NC 0307: coquilles Saint-Jacques (Pecten maximus), bulots (Buccinum undatum). 2. Les normes de commercialisation visées au paragraphe 1 comprennent: a) des catégories de fraîcheur et b) des catégories de calibrage. B. Catégories de fraîcheur Article 4 1. Les catégories de fraîcheur sont déterminées pour chaque lot en fonction du degré de fraîcheur des produits et de certaines caractéristiques complémentaires. Le degré de fraîcheur est défini au moyen des barèmes de cotation spécifiques indiqués par types de produits à l'annexe I. 2. Sur la base des barèmes visés au paragraphe 1, les produits visés à l'article 3 sont classés en lots correspondant à l'une des catégories de fraîcheur suivantes: a) Extra, A ou B pour les poissons, les sélaciens, les céphalopodes et les langoustines; b) Extra ou A pour les crevettes. Toutefois, les langoustines vivantes sont classées dans une catégorie dénommée E. M2 3. Les crabes, coquilles Saint-Jacques et bulots visés à l'article 3 ne sont pas classés selon des normes de fraîcheur spécifiques.

6 1996R2406 FR Toutefois, seuls les crabes entiers, à l'exclusion des femelles grainées et des crabes à carapace molle, peuvent être commercialisés. Article 5 1. Chaque lot doit être homogène quant à son état de fraîcheur. Toutefois, un lot de faible volume peut ne pas être homogène; dans ce cas, il est classé dans la catégorie de fraîcheur la plus basse qui y est représentée. 2. La catégorie de fraîcheur doit être inscrite en caractères lisibles et indélébiles, d'une hauteur minimale de 5 centimètres, sur des étiquettes apposées sur les lots. Article 6 1. Pour les poissons, les sélaciens, les céphalopodes et les langoustines visés à l'article 3, la classification d'un lot en catégorie B entraîne l'exclusion de ce lot du bénéfice des aides financières en cas d'intervention, prévues par les articles 12, 12 bis, 14 et 15 du règlement de base. 2. Les poissons, les sélaciens, les céphalopodes et les langoustines de la catégorie de fraîcheur Extra doivent être dépourvus de marques de pression ou d'écorchures, de souillures et de forte décoloration. 3. Les poissons, les sélaciens, les céphalopodes et les langoustines de la catégorie de fraîcheur A doivent être dépourvus de souillures et de forte décoloration. Une proportion minime présentant de légères marques de pression et des écorchures superficielles est tolérée. 4. Pour les poissons, les sélaciens, les céphalopodes et les langoustines de la catégorie de fraîcheur B, une petite proportion présentant des marques de pression et des écorchures superficielles plus marquées est tolérée. Le poisson doit être dépourvu de souillures et de forte décoloration. 5. Pour le classement des produits dans les différentes catégories de fraîcheur, sans préjudice de la réglementation applicable en matière sanitaire, il est également pris en considération la présence de parasites visibles et leur éventuelle influence sur la qualité du produit compte tenu de sa nature et de sa présentation. 6. Les modalités d'application du présent article sont arrêtées, en tant que de besoin, selon la procédure prévue à l'article 32 du règlement de base. C. Catégories de calibrage Article 7 M2 1. Le calibrage des produits visés à l'article 3 est basé sur leur poids ou sur leur nombre au kilogramme. Toutefois, pour les crevettes grises et les crabes, les catégories de calibrage sont déterminées sur la base de la largeur de la carapace; pour les coquilles Saint-Jacques et les bulots, les catégories de calibrage sont déterminées sur la base de la largeur de la coquille. 2. Les calibres minimaux fixés par le présent règlement, selon le barème figurant à l'annexe II, s'appliquent sans préjudice des tailles minimales, exprimées en longueur, et requises par: le règlement (CEE) n o 1866/86 du Conseil, du 12 juin 1986, fixant certaines mesures techniques de conservation des ressources halieutiques dans les eaux de la mer Baltique, des Belts et de l'øresund ( 1 ), ( 1 ) JO n o L 162 du , p. 1. Règlement modifié en dernier lieu par le règlement (CE) n o 1821/96 (JO n o L 241 du , p. 8).

7 1996R2406 FR le règlement (CEE) n o 3094/86 du Conseil, du 7 octobre 1986, prévoyant certaines mesures techniques de conservation des ressources de pêche ( 1 ), le règlement (CE) n o 1626/94 du Conseil, du 27 juin 1994, prévoyant certaines mesures techniques de conservation des ressources de pêche en Méditerranée ( 2 ). Aux fins du contrôle par les autorités compétentes, les espèces concernées par les normes de commercialisation respectent les tailles minimales biologiques fixées qui figurent à l'annexe II. Article 8 1. Les lots sont classés dans des catégories de calibrage selon le barème figurant à l'annexe II. 2. Chaque lot doit être homogène quant au calibrage des produits. Toutefois, un lot de faible volume peut ne pas être homogène; dans ce cas, il est classé dans la catégorie de calibrage la plus basse qui y est représentée. 3. La catégorie de calibrage et le mode de présentation doivent être inscrits en caractères lisibles et indélébiles, d'une hauteur minimale de 5 centimètres, sur des étiquettes apposées sur les lots. L'indication du poids net en kilogrammes est apposée de manière claire et lisible sur chaque lot. Pour les lots mis en vente dans des caisses standardisées, cette indication du poids net n'est pas nécessaire si le pesage effectué avant la mise en vente fait apparaître que le contenu des caisses correspond bien à leur contenance présumée exprimée en kilogrammes. 4. Les modalités d'application du présent article, notamment en ce qui concerne la méthode de pesage et la détermination d'une variation du poids net, en deçà ou au-delà du poids indiqué ou présumé, admise pour chaque lot, sont arrêtées selon la procédure prévue à l'article 32 du règlement de base. Article 9 Les espèces pélagiques peuvent être classées dans les différentes catégories de fraîcheur et de calibrage sur la base d'un système d'échantillonnage. Ce système doit assurer un maximum d'homogénéité au lot quant à la fraîcheur et à la taille des produits. Les modalités d'application du présent article, notamment en ce qui concerne la détermination du nombre d'échantillons à prévoir, le poids ou le volume de poisson de chaque échantillon, ainsi que les méthodes d'appréciation de la classification et de vérification du poids des lots commercialisés, sont arrêtées selon la procédure prévue à l'article 32 du règlement de base. Article 10 Pour assurer l'approvisionnement local ou régional en crevettes et en crabes de certaines zones côtières de la Communauté, des exceptions aux tailles minimales fixées pour ces produits à l'annexe II peuvent être prévues. La détermination des zones en question et la fixation des tailles de commercialisation correspondantes sont arrêtées selon la procédure prévue à l'article 32 du règlement de base. ( 1 ) JO n o L 288 du , p. 1. Règlement modifié en dernier lieu par le règlement (CE) n o 3071/95 du (JO n o L 329 du , p. 14). ( 2 ) JO n o L 171 du , p. 1. Règlement modifié, par le règlement (CE) n o 1075/96 (JO n o L 142 du , p. 1).

8 1996R2406 FR D. Produits en provenance des pays tiers Article Sans préjudice de l'article 2 paragraphe 1, les produits visés à l'article 3 en provenance des pays tiers ne peuvent être commercialisés que s'ils sont présentés dans des emballages portant l'indication de manière claire et lisible: du pays d'origine imprimé en caractères latins d'une hauteur minimale de 20 millimètres, du nom scientifique du produit et de sa dénomination commerciale, du mode de présentation, de la catégorie de fraîcheur et de la catégorie de calibrage, du poids net en kilogrammes des produits contenus dans les emballages, de la date de la classification et de la date de l'expédition, du nom et de l'adresse de l'expéditeur. 2. Toutefois, les produits visés à l'article 3 provenant directement des lieux de pêche, qui sont introduits dans un port de la Communauté par des navires battant pavillon d'un pays tiers et sont destinés à la commercialisation, sont soumis aux mêmes dispositions que celles applicables aux captures communautaires, sans préjudice du règlement (CE) n o 1093/94 ( 1 ). E. Dispositions finales Article Les professionnels du secteur de la pêche effectuent la classification des produits de la pêche par catégories de fraîcheur Extra, A et B et catégories de calibrage avec le concours d'experts désignés à cette fin par les organisations professionnelles concernées. Les États membres effectuent des contrôles pour veiller au respect des dispositions du présent article. 2. Si la classification n'est pas effectuée conformément à la procédure prévue au paragraphe 1, les autorités nationales compétentes peuvent y procéder elles-mêmes. Article 13 Chaque État membre communique aux autres États membres et à la Commission, au plus tard un mois avant la date d'entrée en vigueur du présent règlement, une liste des noms et adresses des experts et des organisations professionnelles visés à l'article 12. Toute modification de cette liste est communiquée aux autres États membres et à la Commission. Article 14 La Commission présente au Conseil, avant le 31 décembre 2001, un rapport sur les résultats de l'application de l'article 6 paragraphe 1 du présent règlement, assorti, si besoin en est, de propositions utiles. Article 15 Les règlements (CEE) n o 103/76 et (CEE) n o 104/76 sont abrogés. Les références faites auxdits règlements doivent s'entendre comme faites au présent règlement. ( 1 ) JO n o L 121 du , p. 3.

9 1996R2406 FR Article Le présent règlement entre en vigueur le 1 er janvier Nonobstant le paragraphe 1, du présent article, les dispositions de l'article 6 paragraphe 1 s'appliquent à compter du 1 er janvier Le présent règlement est obligatoire dans tous ses éléments et directement applicable dans tout État membre.

10 1996R2406 FR ANNEXE I BARÈMES DE COTATION DE FRAÎCHEUR Les barèmes établis dans la présente annexe s'appliquent aux produits ou groupes de produits suivants, en fonction de critères d'évaluation spécifiques à chacun d'eux. A. Poissons blancs Églefin, morue, lieu noir, lieu jaune, rascasse du nord ou sébaste, merlan, lingue, merlu, castagnole, baudroie, tacaud et capelan de Méditerranée, bogue, picarel, congre, grondin, mulet, plie ou carrelet, cardine, sole, limande, limande sole, flet commun, sabre B. Poissons bleus Thon blanc ou germon, thon rouge, thon obèse, merlan poutassou, hareng, sardine, maquereau, chinchard, anchois M4, sprat C. Sélaciens Aiguillat, raie D. Céphalopodes Seiche E. Crustacés 1. Crevette 2. Langoustine A. POISSONS BLANCS Critères Catégories de fraîcheur Extra A B Non admis ( 1 ) Peau Pigmentation vive et iridescente (sauf pour les sébastes) ou opalescente, pas de décoloration Pigmentation vive mais sans éclat Pigmentation ternie en voie de décoloration Pigmentation ternie ( 2 ) Mucus cutané Aqueux, transparent Légèrement trouble Laiteux Gris jaunâtre, opaque Œil Convexe (bombé); pupille noire brillante; cornée transparente Convexe et légèrement affaissé; pupille noire ternie; cornée légèrement opalescente Plat; cornée opalescente; pupille opaque Concave au centre; pupille grise; cornée laiteuse ( 2 ) Branchies Couleur vive; pas de mucus Moins colorées; mucus transparent Brun/gris se décolorant; mucus opaque et épais Jaunâtre; mucus laiteux ( 2 ) Péritoine (dans le poisson éviscéré) Lisse; brillant; difficile à détacher de la chair Un peu terni; peut être détaché de la chair Tacheté; se détachant facilement de la chair Ne colle pas ( 2 ) Odeur des branchies et de la cavité abdominale ( 2 )

11 1996R2406 FR Critères poissons blancs sauf plie ou carrelet D'algues marines Plie ou carrelet D'huile fraîche; poivrée; odeur de terre Catégories de fraîcheur Extra A B Absence d'odeur d'algues marines; odeur neutre D'huile; d'algues marines ou légèrement douceâtre Fermentée; légèrement aigre D'huile; fermentée; défraîchie, un peu rance Non admis ( 1 ) Aigre Aigre Chair Ferme et élastique; surface lisse ( 3 ) Moins élastique Légèrement molle (flasque), moins élastique; surface cireuse (veloutée) et ternie Molle (flasque) ( 2 ); écailles se détachent facilement de la peau; surface plutôt plissée Critères supplémentaires pour la baudroie étêtée Vaisseaux sanguins (muscles ventraux) Contour bien défini et rouge vif Contour bien défini, sang plus foncé Contour mal défini et brun Contour complètement ( 2 ) imprécis, brun et jaunissement de la chair ( 1 ) Les critères de cette colonne ne s'appliqueront que jusqu'à l'adoption d'une décision de la Commission fixant les critères qui caractérisent le poisson impropre à la consommation humaine, conformément à la directive 91/493/ CEE du Conseil. ( 2 ) Ou dans un état de décomposition plus avancé. ( 3 ) Le poisson frais avant le stade rigor mortis n'est pas ferme et élastique mais il est quand même classé dans la catégorie Extra. B. POISSONS BLEUS Critères Catégories de fraîcheur Extra A B Non admis ( 1 ) Peau ( 2 ) Pigmentation vive, couleurs vives, brillantes et iridescentes; nette différence entre surfaces dorsale et ventrale Perte d'éclat et de brillance; couleurs plus fades; moins de différence entre surfaces dorsale et ventrale Ternie, sans éclat, couleurs délavées; peau plissée lorsqu'on courbe le poisson Pigmentation très terne; peau se détache de la chair ( 3 ) Mucus cutané Aqueux, transparent Légèrement trouble Laiteux Gris jaunâtre, mucus opaque ( 3 ) Consistance de la chair ( 2 ) Très ferme, rigide Assez rigide, ferme Un peu molle Molle (flasque) ( 3 ) Opercules Argentés Argentés, légèrement teintés de rouge ou de brun Brunissement et extravasations sanguines étendues Jaunâtres ( 3 ) Œil Convexe, bombé; pupille bleu-noir brillante, «paupière» transparente Convexe et légèrement affaissé; pupille foncée, cornée légèrement opalescente Plat; pupille voilée; extravasations sanguines autour de l'œil Concave au centre; pupille grise; cornée laiteuse ( 3 )

12 1996R2406 FR Critères Catégories de fraîcheur Extra A B Non admis ( 1 ) Branchies ( 2 ) Rouge vif à pourpre uniformément; pas de mucus Couleur moins vive, plus pâle sur les bords; mucus transparent S'épaississant, se décolorant, mucus opaque Jaunâtre; mucus laiteux ( 3 ) Odeur des branchies D'algues marines fraîches; âcre, iodée Absence d'odeur ou odeur d'algues marines, odeur neutre Odeur grasse ( 4 ) un peu sulfureuse, de lard rance ou de fruit pourri Odeur aigre de putréfaction ( 3 ) ( 1 ) Les critères de cette colonne ne s'appliqueront que jusqu'à l'adoption d'une décision de la Commission fixant les critères qui caractérisent le poisson impropre à la consommation humaine, conformément à la directive 91/493/ CEE du Conseil. ( 2 ) Pour le hareng et le maquereau conservés en eau de mer réfrigérée [soit au moyen de glace (CSW) ou par des moyens mécaniques (RSW)] qui sont conformes aux prescriptions de la directive 92/48/CEE (JO n o L 187 du p. 41) annexe II point 8, les catégories de fraîcheur suivantes s'appliquent: le critère de la colonne A s'applique aussi à la catégorie Extra. ( 3 ) Ou dans un état de décomposition plus avancé. ( 4 ) Le poisson conservé dans la glace a une odeur rance avant d'avoir une odeur défraîchie. C'est l'inverse pour le poisson conservé par CSW/RSW. C. SÉLACIENS Critères Catégories de fraîcheur Extra A B Non admis ( 1 ) Œil Convexe, très brillant et iridescent; pupilles petites Convexe et légèrement affaissé; perte de brillance et d'iridescence, pupilles ovales Plat, terni Concave jaunâtre ( 2 ) Aspect In rigor mortis ou partiellement in rigor; présence d'un peu de mucus clair sur la peau Stade rigor dépassé; absence de mucus sur la peau et particulièrement dans la bouche et dans les ouverture branchiales Un peu de mucus dans la bouche et sur les ouvertures branchiales; mâchoire légèrement aplatie Grande quantité de mucus dans la bouche et les ouvertures branchiales ( 2 ) Odeur D'algues marines Absence d'odeur ou légère odeur défraîchie, mais par ammoniacale Légèrement ammoniacale; aigre Odeur ammoniacale âcre ( 2 ) Critères spécifiques ou supplémentaires pour la raie Extra A B Non admis Peau Pigmentation vive iridescente et brillante; mucus aqueux Pigmentation vive; mucus aqueux Pigmentation se décolorant et ternie; mucus opaque Décoloration; peau plissée; mucus épais Texture de la peau Ferme et élastique Ferme Molle Flasque

13 1996R2406 FR Extra A B Non admis Aspect Bordure des nageoires translucide et arrondie Nageoires raides Molle Molle et flasque Ventre Blanc et brillant avec des reflets mauves autour des nageoires Blanc et brillant avec des taches rouges uniquement autour des nageoires Blanc et terni, avec de nombreuses taches rouges ou jaunes Ventre jaune à verdâtre, taches rouges dans la chair elle-même ( 1 ) Les critères de cette colonne ne s'appliqueront que jusqu'à l'adoption d'une décision de la Commission fixant les critères qui caractérisent le poisson impropre à la consommation humaine, conformément à la directive 91/493/ CEE du Conseil. ( 2 ) Ou das un état de décomposition plus avancé. D. CÉPHALOPODES Critères Catégories de fraîcheur Extra A B Peau Pigmentation vive, peau adhérant à la chair Pigmentation ternie; peau adhérant à la chair Décolorée; se détachant facilement de la chair Chair Très ferme; blanche nacrée Ferme; blanche crayeuse Légèrement molle; blanc rosé ou jaunissant légèrement Tentacules Résistant à l'arrachement Résistant à l'arrachement S'arrachant plus facilement Odeur Fraîche; d'algues marines Faible ou nulle Odeur d'encre E. CRUSTACÉS 1) Crevettes Critères Catégories de fraîcheur Extra Caractéristiques minimales Surface de la carapace: humide et luisante En cas de transvasement, les crevettes ne doivent pas coller les unes aux autres Chair sans odeur étrangère Exemptes de sable, mucus et autres matières étrangères A Les mêmes que celles de la catégorie Extra Aspect de la: 1) crevette pourvue de sa carapace Couleur rose-rouge clair, avec de petites taches blanches; partie pectorale de la carapace principalement claire De rose-rouge légèrement délavé à bleu-rouge avec des taches blanches; la partie pectorale de la carapace doit être de couleur claire tirant sur le gris

14 1996R2406 FR Critères Catégories de fraîcheur Extra A 2) crevette d'eau profonde Couleur rose uniforme Rose mais avec possibilité de début de noircissement de la tête État de la chair pendant et après le décorticage Fragments Odeur 2) Langoustines Se décortique aisément avec uniquement des pertes de chair techniquement inévitables Ferme mais pas coriace Rares fragments de crevettes admis Odeur fraîche d'algues marines; odeur légèrement douceâtre Se décortique moins aisément avec de faibles pertes de chair Moins ferme, légèrement coriace Faible quantité de fragments de crevettes admise Acidulée; absence d'odeur d'algues marines Critères Catégories de fraîcheur Extra A B Carapace Couleur rose pâle ou de rose à orangerouge Couleur rose pâle ou de rose à rougeorange; pas de tache noire Légère décoloration; quelques taches noires et couleur grisâtre, notamment sur la carapace et entre les segments de la queue Œil et branchies Œil noir brillant; branchies de couleur rose Œil terne gris-noir; branchies tirant vers le gris Branchies de couleur gris foncé ou légère coloration verdâtre sur la surface dorsale de la carapace Odeur Légère odeur caractéristique de crustacé Perte de l'odeur caractéristique de crustacé. Pas d'odeur ammoniacale Odeur légèrement aigre Chair (queue) Chair translucide de couleur bleu tirant sur le blanc La chair n'est plus translucide mais n'est pas décolorée Chair opaque et d'aspect terne

15 1996R2406 FR A1 ANNEXE II CATÉGORIES DE CALIBRAGE Barème de calibrage Tailles minimales à respecter dans les conditions prévues par les règlements visés à l'article 7 Espèce Taille Kg/poisson ( 1 ) Nombre de pièces/kg ( 2 ) Région Zone géographique Taille minimale Hareng de l'atlantique (Clupea harengus) 1 0,250 et plus 4 ou moins 1 CIEM V b (zone CE) 20 cm 2 de 0,125 à 0,250 de 5 à 8 2 (a) 20 cm 3 de 0,085 à 0,125 de 9 à cm 4(a) de 0,050 à 0,085 de 12 à 20 3 (b) 20 cm Hareng de la Baltique (Clupea harengus) capturé et débarqué, sud de la latitude 56 o 30 4(b) de 0,036 à 0,085 de 12 à 27 Hareng de la Baltique (Clupea harengus) capturé et débarqué, nord de la latitude 56 o 30 4(c) de 0,057 à 0,085 de 12 à 17 5 de 0,031 à 0,057 de 18 à 32 6 de 0,023 à 0,031 de 33 à 44 Hareng de la mer Baltique (Clupea harengus) capturé et débarqué dans les eaux relevant de la souveraineté et de la juridiction de l'estonie et de la Lettonie 7(a) de 0,023 à 0,036 de 28 à 44 7(b) de 0,014 à 0,023 de 45 à 70 Hareng de la mer Baltique (Clupea harengus) capturé et débarqué dans le golf de Riga 8 de 0,010 à 0,014 de 71 à 100 Sardine (Sardina pilchardus) 1 0,067 et plus 15 ou moins À fixer 2 de 0,042 à 0,067 de 16 à 24 3 de 0,028 à 0,042 de 25 à 35 de 0,015 à 0,028 de 36 à 67 Méditerranée 4 de 0,011 à 0,028 de 36 à 91 Roussette (Scyliorhinus spp.) 1 2 et plus 2 de 1 à 2 3 de 0,5 à 1

16 1996R2406 FR Barème de calibrage Tailles minimales à respecter dans les conditions prévues par les règlements visés à l'article 7 Espèce Taille Kg/poisson ( 1 ) Nombre de pièces/kg ( 2 ) Région Zone géographique Taille minimale Aiguillat (Squalus acanthias) 1 2,2 et plus 2 de 1 à 2,2 3 de 0,5 à 1 Rascasse (Sebastes spp.) 1 2 et plus 2 de 0,6 à 2 3 de 0,35 à 0,6 Morue (Gadus morhua) 1 7 et plus 1 35 cm 2 de 4 à 7 2 ( a ) 35 cm 3 de 2 à 4 ( b ) 30 cm 4 de 1 à cm 5 de 0,3 à 1 Baltique Sud de 59 o 30 N 35 cm Lieu noir (Pollachius virens) 1 5 et plus 1 35 cm 2 de 3 à 5 2 ( a ) 35 cm 3 de 1,5 à 3 ( b ) 30 cm 4 de 0,3 à 1, cm Baltique Sud de 59 o 30 N 30 cm Églefin (Melanogrammus aeglefinus) 1 1 et plus 1 CIEM V b (zone CE) 30 cm 2 de 0,57 à 1 2 ( a ) 30 cm 3 de 0,37 à 0,57 ( b ) 27 cm 4 de 0,17 à 0, cm Merlan (Merlangius merlangus) 1 0,5 et plus 1 27 cm 2 de 0,35 à 0,5 2 ( a ) 23 cm 3 de 0,25 à 0,35 ( b ) 23 cm 4 de 0,11 à 0, cm

17 1996R2406 FR Barème de calibrage Tailles minimales à respecter dans les conditions prévues par les règlements visés à l'article 7 Espèce Taille Kg/poisson ( 1 ) Nombre de pièces/kg ( 2 ) Région Zone géographique Taille minimale Lingue (Molva spp.) 1 5 et plus 1 2 de 3 à 5 2 ( a ) À fixer 3 de 1,2 à 3 ( b ) 3 63 cm Maquereau de l'espèce 1 0,5 et plus 50 ou moins 1 20 cm Scomber scombrus 2 de 0,2 à 0,5 de 51 à Sauf mer du Nord 20 cm 3 de 0,1 à 0,2 de 126 à 250 Mer du Nord 30 cm Méditerranée de 0,08 à 0,2 de 126 à cm 5 20 cm Méditerranée 18 cm Maquereau de l'espèce Scomber japonicus Méditerranée 1 0,5 et plus 2 de 0,25 à 0,5 3 de 0,14 à 0,25 4 de 0,05 à 0,14 Anchois (Engraulis spp.) 1 0,033 et plus 30 ou moins 3 Sauf CIEM IX a 12 cm 2 de 0,020 à 0,033 de 31 à 50 3 CIEM IX a 10 cm 3 de 0,012 à 0,020 de 51 à 83 Méditerranée 9 cm 4 de 0,008 à 0,012 de 84 à 125 Pie ou carrelet (Pleuronectes platessa) 1 0,6 et plus 1 25 cm 2 de 0,4 à 0,6 2 ( a ) 25 cm 3 de 0,3 à 0,4 ( b ) 27 cm 4 de 0,15 à 0,3 Mer du Nord 27 cm 3 25 cm Baltique Subdivisions 22 à cm Subdivisions 26 à cm Subdivisions 29 Sud de 59 o 30 N 18 cm

18 1996R2406 FR Barème de calibrage Tailles minimales à respecter dans les conditions prévues par les règlements visés à l'article 7 Espèce Taille Kg/poisson ( 1 ) Nombre de pièces/kg ( 2 ) Région Zone géographique Taille minimale Merlu (Merluccius merluccius) Méditerranée 1 2,5 et plus 1 30 cm 2 de 1,2 à 2,5 2 ( a ) 30 cm 3 de 0,6 à 1,2 ( b ) 30 cm 4 de 0,28 à 0, cm 5 de 0,2 à 0,28 Méditerranée 20 cm de 0,15 à 0,28 Cardine (Lepidorhombus spp.) Méditerranée 1 0,45 et plus 1 25cm 2 de 0,25 à 0,45 2 ( a ) 25 cm 3 de 0,20 à 0,25 ( b ) 25 cm 4 de 0,11 à 0, cm de 0,05 à 0,20 Castagnole (Brama spp.) 1 0,8 et plus 2 de 0,2 à 0,8 Baudroie (Lophius spp.) entière, éviscérée 1 8 et plus 1 2 de 4 à 8 2 ( a ) À fixer 3 de 2 à 4 ( b ) 4 de 1 à 2 3 À fixer 5 de 0,5 à 1 Méditerranée 30 cm Baudroie (Lophius spp.) étêtée 1 4 et plus 2 de 2 à 4 3 de 1 à 2 4 de 0,5 à 1 5 de 0,2 à 0,5

19 1996R2406 FR Barème de calibrage Tailles minimales à respecter dans les conditions prévues par les règlements visés à l'article 7 Espèce Taille Kg/poisson ( 1 ) Nombre de pièces/kg ( 2 ) Région Zone géographique Taille minimale Limande (Limanda limanda) 1 0,25 et plus 1 15cm 2 de 0,13 à 0,25 2 ( a ) 15 cm ( b ) 23 cm Mer du Nord 23 cm 3 23 cm Sole limande (Microstomus kitt) 1 0,6 et plus 1 25 cm 2 de 0,35 à 0,6 2 ( a ) 25 cm 3 de 0,18 à 0,35 ( b ) 25 cm 3 25 cm Thon blanc ou germon (Thunnus alalunga) 1 4 et plus 2 de 1,5 à 4 Thon rouge (Thunnus thynnus) 1 70 et plus Méditerranée 70 cm ou 6,4 kg 2 de 50 à 70 3 de 25 à 50 4 de 10 à 25 5 de 6,4 à 10 Thon obèse (Thunnus obesus) 1 10 et plus 2 de 3,2 à 10 Lieu jaune (Pollachius pollachius) 1 5 et plus 1 2 de 3 à 5 2 ( a ) 30 cm 3 de 1,5 à 3 ( b ) 4 de 0,3 à 1, cm Merlan poutassou (Micromesistius poutassou ou Gadus poutassou) 1 7 ou moins 2 de 8 à 14 3 de 15 à 25 4 de 26 à 30

20 1996R2406 FR Barème de calibrage Tailles minimales à respecter dans les conditions prévues par les règlements visés à l'article 7 Espèce Taille Kg/poisson ( 1 ) Nombre de pièces/kg ( 2 ) Région Zone géographique Taille minimale Tacaud (Trisopterus luscus) et capelan de Méditerranée (Trisopterus minutus) 1 0,4 et plus 3 À fixer 2 de 0,25 à 0,4 3 de 0,125 à 0,25 4 de 0,05 à 0,125 Bogue (Boops boops) Picarel (Maena sararis) 1 5 ou moins 2 de 6 à 31 3 de 32 à ou moins de 21 à 40 de 41 à 90 Congre (Conger conger) 1 7 et plus 1 2 de 5 à 7 2 ( a ) 58 cm 3 de 0,5 à 5 ( b ) 3 58 cm Grondin (Trigla spp.) rouget 1 1 et plus 2 de 0,4 à 1 3 de 0,2 à 0,4 4 de 0,06 à 0,2 Autres grondins 1 0,25 et plus 2 0,2 0,25 Chinchard (Trachurus spp.) 1 0,6 et plus 1 15 cm 2 de 0,4 à 0, cm 3 de 0,2 à 0, cm 4 de 0,08 à 0, cm 5 de 0,02 à 0,08 Méditerranée 12 cm

Circulaire du 24 juin 2013 relative à l organisation des missions du Centre national de surveillance des pêches (CNSP)

Circulaire du 24 juin 2013 relative à l organisation des missions du Centre national de surveillance des pêches (CNSP) Infrastructures, transports et mer MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction des pêches maritimes et de l aquaculture Sous-direction des ressources halieutiques Bureau

Plus en détail

E 4619 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION ASSEMBLÉE NATIONALE SÉNAT PAR LE GOUVERNEMENT,

E 4619 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION ASSEMBLÉE NATIONALE SÉNAT PAR LE GOUVERNEMENT, E 4619 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2008-2009 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 juillet 2009 Enregistré à la Présidence du Sénat le 22 juillet

Plus en détail

Structure de la base de données contenant la liste ASFIS des espèces

Structure de la base de données contenant la liste ASFIS des espèces Structure de la base de données contenant la liste ASFIS des espèces Champ Type Dimensions Notes ISSCAAP Texte 2 Les codes CSITAPA (ISSCAAP) ont récemment été assignés à toutes les catégories d'espèces

Plus en détail

Résumé graphique des diagnostics et avis émis par le CIEM en 2014.

Résumé graphique des diagnostics et avis émis par le CIEM en 2014. Résumé graphique des diagnostics et avis émis par le CIEM en. Novembre Présentation Alain Biseau, Cellule de coordination de l expertise halieutique Département Ressources Biologiques et Environnement

Plus en détail

- 1320 - Cordonniers, sigans

- 1320 - Cordonniers, sigans click for previous page - 1320 - Cordonniers, sigans Corps ovale, très comprimé latéralement et couvert de petites écailles. Bouche petite, avec une seule rangée serrée de petites dents incisiformes. Nageoire

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

NORME CEE-ONU DDP-08 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des DATTES ENTIERES

NORME CEE-ONU DDP-08 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des DATTES ENTIERES NORME CEE-ONU DDP-08 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des DATTES ENTIERES I. DEFINITION DU PRODUIT La présente norme vise les dattes à l'état naturel ou traitées,

Plus en détail

«THON ROUGE de ligne, Pêche artisanale»

«THON ROUGE de ligne, Pêche artisanale» «THON ROUGE de ligne, Pêche artisanale» 1 PREAMBULE L Association pour la Valorisation des Produits de la Pêche en Méditerranée - VALPEM, est une association loi 1901 déposée en Préfecture de l Hérault

Plus en détail

Ifremer, décembre 2012

Ifremer, décembre 2012 P. 6 en haut, un ichtyomètre Vincent Badts, Ifremer P. 6 en bas, mesure de la longueur céphalothoracique d une langoustine commune au moyen d un pied à coulisse à acquisition automatique Olivier Dugornay,

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE. Analyse économique et sociale des usages des eaux côtières et marines méditerranéennes

RAPPORT TECHNIQUE. Analyse économique et sociale des usages des eaux côtières et marines méditerranéennes Construisons ensemble l avenir de la Méditerranée RAPPORT TECHNIQUE Caractérisation et impacts des secteurs de la Pêche, de l Aquaculture, du Tourisme et activités récréatives, du Transport maritime et

Plus en détail

Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels

Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels (La Haye, 1er juillet 1964) Les Etats signataires de la présente Convention, Désirant

Plus en détail

Traité établissant une Constitution pour l'europe

Traité établissant une Constitution pour l'europe CONFÉRENCE DES REPRÉSENTANTS DES GOUVERNEMENTS DES ÉTATS MEMBRES Bruxelles, le 29 octobre 2004 CIG 87/2/04 REV 2 Objet: Traité établissant une Constitution pour l'europe CIG 87/2/04 REV 2 FR TABLE DES

Plus en détail

Guide des espèces à l usage des professionnels

Guide des espèces à l usage des professionnels Guide des espèces à l usage des professionnels Première édition P o u r u n m a r c h é d e s p r o d u i t s d e l a m e r d u r a b l e s Sommaire Introduction........................... p. 4 Méthodologie..........................

Plus en détail

Lunettes et Maquillage TECHNIQUE MAQUILLAGE

Lunettes et Maquillage TECHNIQUE MAQUILLAGE TECHNIQUE MAQUILLAGE 20 Lunettes et Maquillage Comment se maquiller quand on porte des lunettes ou des lentilles? Quelle monture privilégier en fonction de sa forme de visage? Quelles couleurs choisir?

Plus en détail

NORME CEE-ONU FFV-14 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AGRUMES

NORME CEE-ONU FFV-14 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AGRUMES COMMISSION ÉCONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L EUROPE NORME CEE-ONU FFV-14 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AGRUMES ÉDITION 2009 NATIONS UNIES New York et Genève,

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REUNION ARRETE N 06 2412 /SG/DRCTCV

PREFECTURE DE LA REUNION ARRETE N 06 2412 /SG/DRCTCV PREFECTURE DE LA REUNION Saint Denis, le 30 juin 2006 ARRETE N 06 2412 /SG/DRCTCV Enregistré le 30 juin 2006 REGLEMENTANT LA COMMERCIALISATION DE CERTAINES ESPECES DE POISSONS MARINS TROPICAUX LE PREFET

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne 31.3.2015 FR L 86/13 RÈGLEMENT (UE) 2015/534 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 17 mars 2015 concernant la déclaration d'informations financières prudentielles (BCE/2015/13) LE CONSEIL DES GOUVERNEURS

Plus en détail

COMMISSION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DES THONIDES DE L ATLANTIQUE. GT sur les espèces. Sous-comité des statistiques

COMMISSION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DES THONIDES DE L ATLANTIQUE. GT sur les espèces. Sous-comité des statistiques CHAPITRE 1 : PERSPECTIVE GLOBALE 1. PERSPECTIVE GLOBALE 1.1 Qu est-ce que l ICCAT? Introduction AUTEUR : SECRÉTARIAT DERNIÈRE MISE À JOUR : 25 janv. 2006 Les thonidés et les autres grandes espèces de grands

Plus en détail

- 807 - SCYLIORHINIDAE. Chiens, roussettes

- 807 - SCYLIORHINIDAE. Chiens, roussettes click for previous page - 807 - SCYLIORHINIDAE Chiens, roussettes Petits requins au corps élancé et allongé à modérément épais. Cinq fentes branchiales, les deux dernières en arrière de l origine des pectorales;

Plus en détail

X-Rite RM200QC. Spectrocolorimètre d'imagerie portable

X-Rite RM200QC. Spectrocolorimètre d'imagerie portable Spectrocolorimètre d'imagerie portable X-Rite RM200QC Le spectrocolorimètre d'imagerie RM200QC d X-Rite permet d'établir un lien entre l'apparence de la couleur et la couleur des matériaux des lots entrants

Plus en détail

SVP ISO - Sécurité & Protection

SVP ISO - Sécurité & Protection SVP ISO - Sécurité & Protection ETUDE PRESTATION-FOURNITURE / INDUSTRIE & SECURITE Site web: www.svp-securite.fr - E-mail: svptouati@caramail.com 04, rue LARBI TEBESSI. 31200. Arzew - Oran - Tel / Fax:

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Arrêté du 18 décembre 2006 établissant les modalités de gestion des différents régimes d autorisations définis par

Plus en détail

Organisme certificateur : 10 rue Galilée 77420 Champs sur Marne Tél : +33 (0)1 72.84.97.84 Fax : +33 (0)1 43 30 85 65 www.fcba.fr. www.marque-nf.

Organisme certificateur : 10 rue Galilée 77420 Champs sur Marne Tél : +33 (0)1 72.84.97.84 Fax : +33 (0)1 43 30 85 65 www.fcba.fr. www.marque-nf. N d identification AFNOR Certification : NF 061 MQDQ-CERT 15-306 du 18/01/2015 N de Révision : 16 Date de mise en application : 04/03/2015 Annule et remplace le MQDQ-CERT /14-324 du 15/05/2014 REGLES GENERALES

Plus en détail

Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace carbonique

Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace carbonique Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace Aperçu Page 2 de 28 Emballages appropriés Marquage et étiquetage Documentation exigée Exercice: emballage en présence de glace Page

Plus en détail

L 114/8 Journal officiel de l Union européenne 26.4.2012

L 114/8 Journal officiel de l Union européenne 26.4.2012 L 114/8 Journal officiel de l Union européenne 26.4.2012 RÈGLEMENT (UE) N o 360/2012 DE LA COMMISSION du 25 avril 2012 relatif à l application des articles 107 et 108 du traité sur le fonctionnement de

Plus en détail

Audit de la filière halieutique de Saint Pierre et Miquelon

Audit de la filière halieutique de Saint Pierre et Miquelon CONFIDENTIEL Audit de la filière halieutique de Saint Pierre et Miquelon Réalisé par COFREPECHE - 31 octobre 2007 1 Préliminaires Commanditaire de l audit : OFIMER Durée de l audit : du 10 septembre au

Plus en détail

IMAGINEZ UNE NOUVELLE FACON DE PEINDRE!

IMAGINEZ UNE NOUVELLE FACON DE PEINDRE! #THISISABSTRACT Elle a développé des tubes de peinture pour de Staël, et créé le pastel à l huile pour Picasso, Sennelier est une référence pour les artistes depuis 1887, date à laquelle Gustave Sennelier

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- DELIBERATION N 77-116 AT DU 14 OCTOBRE 1977 ------------------------------------------------------ portant réglementation de l inspection des

Plus en détail

Sarcelle d été. Anas querquedula

Sarcelle d été. Anas querquedula Sarcelle d été Anas querquedula Neil Fifer Sarcelles d été Hong Kong. R.P de Chine Principaux caractères spécifiques La sarcelle d été est un canard de petite taille, un peu plus massif que la sarcelle

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 30 mars 2009 (OR. en) 7522/09 Dossier interinstitutionnel: 2009/0020 (CNS) VISA 96 AMLAT 28

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 30 mars 2009 (OR. en) 7522/09 Dossier interinstitutionnel: 2009/0020 (CNS) VISA 96 AMLAT 28 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 30 mars 2009 (OR. en) 7522/09 Dossier interinstitutionnel: 2009/0020 (CNS) VISA 96 AMLAT 28 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet: Décision du Conseil

Plus en détail

TEXTE consolidé CONSLEG: 1993L0016 01/05/2004. produit par le système CONSLEG. de l Office des publications officielles des Communautés européennes

TEXTE consolidé CONSLEG: 1993L0016 01/05/2004. produit par le système CONSLEG. de l Office des publications officielles des Communautés européennes FR TEXTE consolidé produit par le système CONSLEG de l Office des publications officielles des Communautés européennes CONSLEG: 1993L0016 01/05/2004 Nombre de pages: 70 < Office des publications officielles

Plus en détail

1 JO no C 24 du 31. 1. 1991, p. 3. 2 JO no C 240 du 16. 9. 1991, p. 21. 3 JO no C 159 du 17. 6. 1991, p. 32.

1 JO no C 24 du 31. 1. 1991, p. 3. 2 JO no C 240 du 16. 9. 1991, p. 21. 3 JO no C 159 du 17. 6. 1991, p. 32. Directive 91/533/CEE du Conseil, du 14 octobre 1991, relative à l'obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail Journal officiel

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

Obligation de publication des comptes annuels et consolidés de sociétés étrangères

Obligation de publication des comptes annuels et consolidés de sociétés étrangères Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Décret d application de la loi n 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur. Le présent projet de décret pris en application de la loi n 31-08 édictant des mesures

Plus en détail

COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION S2. du 12 juin 2009

COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION S2. du 12 juin 2009 COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION S2 du 12 juin 2009 concernant les caractéristiques techniques de la carte européenne d assurance maladie (Texte

Plus en détail

APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7

APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7 APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7 TABLE DES MATIÈRES 1. PROGRAMMATION RAPIDE :... B-1 2. PRÉSENTATION :... B-3 3. CARACTÉRISTIQUES :... B-3 3.1. ILC3... B-3 3.2.

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 19.9.2014 C(2014) 6536 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12 du règlement (UE) n 1210/2010 du Parlement européen

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer

GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2014 Parcs Canada : 1 888 773-8888 parcscanada.gc.ca Parcs Québec : 1 800 665-6527 sepaq.com Numéro de catalogue : R64-428/2014F ISBN : 978-0-660-21596-9

Plus en détail

Avis et communications de la. Direction générale des douanes et droits indirects

Avis et communications de la. Direction générale des douanes et droits indirects Avis et communications de la Direction générale des douanes et droits indirects Avis aux importateurs de certains produits agricole et agricoles transformés originaires d Israël L attention des importateurs

Plus en détail

PORTE-CLÉS EN CUIR VOTRE CLÉ POUR ACCROCHER. www.porte-cles.ch

PORTE-CLÉS EN CUIR VOTRE CLÉ POUR ACCROCHER. www.porte-cles.ch PORTE-CLÉS EN CUIR VOTRE CLÉ POUR ACCROCHER www.porte-cles.ch Lucrin, entreprise suisse spécialisée dans la maroquinerie, vous propose en exclusivité un vaste choix de porte-clés personnalisables en cuir.

Plus en détail

DELIBERATION N 2012/CSJBS-14A

DELIBERATION N 2012/CSJBS-14A DELIBERATION N 2012/CSJBS-14A Portant création et fixant les conditions d'attribution de la licence de pêche COQUILLE St JACQUES - gisement BAIE DE SEINE - Le Comité Régional des Pêches et Cultures Marines

Plus en détail

09-10 GEN LA COMMISSION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DES THONIDES DE L'ATLANTIQUE (ICCAT) RECOMMANDE:

09-10 GEN LA COMMISSION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DES THONIDES DE L'ATLANTIQUE (ICCAT) RECOMMANDE: 09-10 GEN RECOMMANDATION DE L ICCAT AMENDANT DE NOUVEAU LA RECOMMANDATION DE L ICCAT VISANT L ETABLISSEMENT D UNE LISTE DE NAVIRES PRESUMES AVOIR EXERCE DES ACTIVITES DE PECHE ILLICITES, NON DECLAREES

Plus en détail

Essais inter-laboratoires. Informations techniques

Essais inter-laboratoires. Informations techniques Essais inter-laboratoires Analyses de riz Informations techniques - Nombre d'essais sur une période de 1 an : 3 échantillons expédiés par courrier, respectivement aux mois de juin, octobre et février.

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité)

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) 17.4.2001 L 106/1 I (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) DIRECTIVE 2001/18/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 12 mars 2001 relative à la dissémination volontaire d'organismes

Plus en détail

CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE

CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE Nous, États membres du Mécanisme régional de gestion des pêches des Caraïbes, RECONNAISSONS que toute pêche illicite,

Plus en détail

réf. 6517 En plastique argent.

réf. 6517 En plastique argent. 47 6,70 12 CHIFFRES 16.8 x 16.7 x 1.5 cm 2 6,04 5,54 90 6517 Affichage 12 chiffres. Ecran inclinable. Fonctionne à l énergie solaire ou à pile bouton (fournie). Astucieux : Avec 2 marquages (audessusetau

Plus en détail

N 100 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1996-1997. Annexe au procès-verbal de la séance du 22 novembre 1996. PROPOSITION DE LOI

N 100 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1996-1997. Annexe au procès-verbal de la séance du 22 novembre 1996. PROPOSITION DE LOI N 100 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 1996-1997 Annexe au procès-verbal de la séance du 22 novembre 1996. PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, relative à l'épargne retraite, TRANSMISE PAR M.

Plus en détail

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française,

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française, 1 DELIBERATION n 77-116 du 14 octobre 1977 portant réglementation de l inspection des denrées alimentaires d origine animale (rendue exécutoire par arrêté n 5533 AA du 21 novembre 1977) (JOPF du 15 décembre

Plus en détail

Serious Style www.sillystuff.nl

Serious Style www.sillystuff.nl Serious Style www.sillystuff.nl Made with CRYSTALLIZED - Swarovski Elements HI - HAIR FASHION JWLRY www.sillystuff.nl Une révolution dans le design pour cheveux Jwel U est une nouvelle ligne Glamour de

Plus en détail

Le Crabe commun des eaux côtières du Québec

Le Crabe commun des eaux côtières du Québec Pêches et Océans Canada Sciences Fisheries and Oceans Canada Science MPO Sciences Région Laurentienne Rapport sur l état des stocks C-2 (21) 5 16B 16A 17A-C D 16C 16D 16E YZ E-X A-C Le Crabe commun des

Plus en détail

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales Régime cadre exempté de notification N X59/2008 relatif aux aides sous forme de capital-investissement en faveur des PME Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre d un régime

Plus en détail

POKER II. Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe

POKER II. Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe DOSSIER DE PRESSE JUIN 2010 POKER II Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe Paul Tixier La pêche australe : un modèle de gestion

Plus en détail

Guide de préparation de données pour print24

Guide de préparation de données pour print24 Guide de préparation de données pour print24 Conditions générales 2 Autocollants 2 Rognage supplémentaire 2 Enveloppes 2 Magazines avec reliure collé 3 Flyers pliés 4 L'encrage 4 Calendrier 4 Epaisseur

Plus en détail

Cooking Freshwater Fish

Cooking Freshwater Fish Cooking Freshwater Fish A nutrition Un livret booklet de recettes saines with et savoureuses healthy pour and bien tasty se nourrir recipes et encourager la consommation du poisson to improve fish consumption

Plus en détail

Le maquillage des yeux

Le maquillage des yeux Le maquillage des yeux En maquillage, l'œil est la partie la plus intéressante à maquiller. On peut lui donner des formes, des couleurs, une intensité différente en fonction du moment ou de l'occasion.

Plus en détail

FINITION ET lustrage

FINITION ET lustrage FINITION ET lustrage 1 Eliminer des poussières, des trainées, 3M Disque micro-abrasif 9 microns E00127 3M 401Q Coupes micro abrasives P2000/P2500 E09546, E02045 3M TM 260L Disques micro-abrasifs P1200/P1500

Plus en détail

Article 1. Titre I CAFES A.CAFES VERTS. Article 2

Article 1. Titre I CAFES A.CAFES VERTS. Article 2 Arrêté n 81-367/CG du 4 août 1981 portant règlement pour l application de la loi du 1 er août 1905 modifiée sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

L 39/16 FR Journal officiel de l'union européenne 13.2.2008. RÈGLEMENT (CE) N o 110/2008 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. du 15 janvier 2008

L 39/16 FR Journal officiel de l'union européenne 13.2.2008. RÈGLEMENT (CE) N o 110/2008 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. du 15 janvier 2008 L 39/16 FR Journal officiel de l'union européenne 13.2.2008 RÈGLEMENT (CE) N o 110/2008 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 janvier 2008 concernant la définition, la désignation, la présentation,

Plus en détail

Cosmétique, perfection de couleur et délicatesse sont les principes fondamentaux de DousColor.

Cosmétique, perfection de couleur et délicatesse sont les principes fondamentaux de DousColor. DousColor Effet couleur ton sur ton Douscolor signifie la couleur douce et couvrante ton sur ton, résultat d'une récente recherche scientifique. Il ne contient pas d'ammoniaque et n'éclaircit pas les cheveux.

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

Modèle de calcul des paramètres économiques

Modèle de calcul des paramètres économiques Modèle de calcul des paramètres économiques selon norme SIA 480 Calcul de rentabilité pour les investissements dans le bâtiment Version 3.2 1. Introduction 1.1 Version Excel Le modèle de calcul a été développé

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

Projet MAGDELESA. Etude Qualité des produits de la pêche aux DCP

Projet MAGDELESA. Etude Qualité des produits de la pêche aux DCP Projet MAGDELESA Etude Qualité des produits de la pêche aux DCP Protocole d échantillonnage «Suivi des Températures» Méthodologie d archivage des données collectées Contexte et objectifs de l étude MAGDELESA

Plus en détail

DIRECTIVES. (version codifiée) (Texte présentant de l'intérêt pour l'eee)

DIRECTIVES. (version codifiée) (Texte présentant de l'intérêt pour l'eee) L 122/6 Journal officiel de l Union européenne 16.5.2009 DIRECTIVES DIRECTIVE 2009/23/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 23 avril 2009 relative aux instruments de pesage à fonctionnement non automatique

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d'état N 363164 ECLI:FR:CESSR:2014:363164.20140514 Inédit au recueil Lebon Mme Julia Beurton, rapporteur M. Alexandre Lallet, rapporteur public SCP DELAPORTE, BRIARD, TRICHET, avocats 1ère / 6ème

Plus en détail

TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE

TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE En vertu de l article L132-23 du Code des assurances les droits individuels résultant des contrats

Plus en détail

12-03 BFT. I ère Partie Dispositions générales

12-03 BFT. I ère Partie Dispositions générales 12-03 BFT RECOMMANDATION DE L ICCAT POUR AMENDER LA RECOMMANDATION DE L ICCAT VISANT À L ÉTABLISSEMENT D UN PROGRAMME PLURIANNUEL DE RÉTABLISSEMENT POUR LE THON ROUGE DE L ATLANTIQUE EST ET DE LA MÉDITERRANÉE

Plus en détail

(Actes législatifs) DIRECTIVES

(Actes législatifs) DIRECTIVES 18.6.2010 Journal officiel de l Union européenne L 153/1 I (Actes législatifs) DIRECTIVES DIRECTIVE 2010/30/UE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 19 mai 2010 concernant l indication, par voie d étiquetage

Plus en détail

N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. portant réforme du régime relatif

N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. portant réforme du régime relatif PROJET DE LOI adopté le 25 mai 1967 N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE ADOPTÉ PAR LE SÉNAT LOI portant réforme du régime relatif aux droits de port et de navigation. Le Sénat

Plus en détail

RADIORPLUS SPÉCIALITÉS

RADIORPLUS SPÉCIALITÉS RADIORPLUS high transfer Encre métallique à haute brillance pour l offset feuille 871 872 873 874 L encre RADIORPLUS high transfer est une encre métallique destinée à l offset feuille conventionnel. Elle

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Direction F - Office alimentaire et vétérinaire DG (SANCO)/2009-8033 RM - FINAL RAPPORT D'UNE MISSION EFFECTUÉE EN REPUBLIQUE ALGERIENNE

Plus en détail

LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES,

LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES, DIRECTIVE DU CONSEIL du 22 février 1990 modifiant la directive 87/102/CEE relative au rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres en matière de crédit

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente 1. Définitions Gonzague TROUFFIER est auto-entrepreneur domiciliée à Sainte Maxime, 9 avenue des Sardinaux, 83 120. SIRET : 481 839 702 00042 - APE : 7734Z Son activité principale

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 20.5.2014 COM(2014) 277 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12 du règlement (UE) n 1210/2010 du Parlement européen

Plus en détail

Estimer le poids spécifique du maïs bien mûri après le séchage... 17-4. Classement... 17-15

Estimer le poids spécifique du maïs bien mûri après le séchage... 17-4. Classement... 17-15 17. Maïs Détermination du taux d impuretés... 17-2 Définitions... 17-2 Impuretés non déclarées... 17-2 Procédure normale de nettoyage... 17-2 Composition des impuretés... 17-3 Estimer le poids spécifique

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 23.4.2010 Journal officiel de l Union européenne L 102/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 330/2010 DE LA COMMISSION du 20 avril 2010 concernant l'application de l'article 101, paragraphe

Plus en détail

Code de bonne conduite relatif à la publicité et à l information sur les assurances-vie individuelles

Code de bonne conduite relatif à la publicité et à l information sur les assurances-vie individuelles VS10052 09.03.2012 Code de bonne conduite relatif à la publicité et à l information sur les assurances-vie individuelles Précisions pour l'application du code de bonne conduite L'objet de la présente note

Plus en détail

Séance n 1 : Décomposer les couleurs de la matière. Proposé par Monique Saint-Georges et Claudine Comte, IUFM Limousin

Séance n 1 : Décomposer les couleurs de la matière. Proposé par Monique Saint-Georges et Claudine Comte, IUFM Limousin Séance n 1 : Décomposer les couleurs de la matière. Résumé : En proposant aux élèves de tester différents stylos feutres, cette première séquence leur permet de découvrir que les couleurs peuvent être

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS. Groupe de travail des transports par voie navigable. Genève.

COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS. Groupe de travail des transports par voie navigable. Genève. COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail des transports par voie navigable Genève MENUES EMBARCATIONS UTILISÉES EXCLUSIVEMENT POUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE

Plus en détail

Traité sur le droit des marques

Traité sur le droit des marques Base de données de l sur les textes législatifs Traité sur le droit des marques faits à Genève le 27 octobre 1994 LISTE DES ARTICLES Article premier : Expressions abrégées Article 2 : Marques auxquelles

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPÔTS 5 B-22-06 N 130 du 2 AOÛT 2006 IMPOT SUR LE REVENU. DEDUCTION DU REVENU NET GLOBAL DES COTISATIONS VERSEES AU TITRE DE L EPARGNE RETRAITE. CAS

Plus en détail

Directive 93/13/CEE du Conseil du 5 avril 1993 concernant les clauses abusives dans les contrats conclus avec les consommateurs 1

Directive 93/13/CEE du Conseil du 5 avril 1993 concernant les clauses abusives dans les contrats conclus avec les consommateurs 1 Directive 93/13/CEE du Conseil du 5 avril 1993 concernant les clauses abusives dans les contrats conclus avec les consommateurs 1 LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES, vu le traité instituant la Communauté

Plus en détail

DIRECTIVE 1999/2/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

DIRECTIVE 1999/2/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL L 66/16 DIRECTIVE 1999/2/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 22 février 1999 relative au rapprochement des législations des États membres sur les denrées et ingrédients alimentaires traités par ionisation

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PREFET DES PYRENEES-ATLANTIQUES Direction Départementale de la Protection des Populations des Pyrénées-Altantiques SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Quelques règles à respecter, secteur de la remise directe

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances '. 1 IŒPI lbuqoe DO SENEGAL U1l Peuple I III but U1lC Foi Ministère de l'economie et des Finances LOI UNIFORME RELATIVE AU TRAITEMENT DES COMPTES DORMANTS DANS LES LIVRES DES ORGANISMES FINANCIERS DES

Plus en détail

ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE

ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE Page 153 ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE Les Membres, Considérant que les Ministres sont convenus, dans la Déclaration de Punta del Este, que "à la suite d'un

Plus en détail

Le code à barres EAN 13 mes premiers pas...

Le code à barres EAN 13 mes premiers pas... Le code à barres EAN 13 mes premiers pas... k étape 1 Vous venez d adhérer à GS1 France, Vous souhaitez connaître les démarches à suivre pour mettre en place un code à barres sur vos emballages. Ce guide

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail