Gestion de la trésorerie et du financement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion de la trésorerie et du financement"

Transcription

1 Gestion de la trésorerie et du financement GESTION à court terme à long terme Suivre et optimiser la trésorerie Financer le démarrage et la croissance Enregistrer les flux de trésorerie : encaissements et décaissements Déterminer les soldes des comptes de trésorerie et mettre en œuvre des procédures de contrôles Gérer les excédents (effectuer des placements) Gérer les découverts (négocier des crédits bancaires) Déterminer les besoins de financement lors des différentes étapes de la vie de l entreprise : création, développement, etc Choisir une combinaison de modes de financement : augmentation du capital, emprunts, crédit-bail Elaborer un plan de financement Elaborer un budget de trésorerie Les acteurs de la gestion de trésorerie et les tâches effectuées 1

2 1) LE SERVICE COMPTABLE : L enregistrement des flux de trésorerie en temps réel permet de disposer d une situation de trésorerie fiable. Les tâches effectuées : Enregistrement des flux de trésorerie : encaissements et décaissements Détermination des soldes des comptes de trésorerie et contrôle 2) LE SERVICE DE TRESORERIE: Chargé de placer les excédents de trésorerie et de négocier les concours bancaires, il concourt à accroître la rentabilité de l entreprise. Les tâches effectuées : Prévoir les excédents ou les découverts de trésorerie Rechercher les placements les plus rémunérateurs en cas d excédent Négocier les crédits les moins coûteux en cas de découvert 3) LE SERVICE FINANCIER : Son rôle est de maîtriser l équilibre financier de l entreprise à moyen et long terme. Les tâches effectuées : Evaluer le besoins de financement à moyen et long terme Rechercher la combinaison optimale de moyens de financement Elaborer un plan de financement 4) LA BANQUE ET LES SOCIETES FINANCIERES : Ce sont les interlocuteurs privilégiés de l entreprise pour la gestion de la trésorerie. Les tâches effectuées : Offrir un éventail de placements Consentir des crédits à court, moyen et long terme Accompagner l entreprise au cours de son développement Contrôle des comptes de trésorerie : Le contrôle approfondi des comptes de trésorerie répond à plusieurs objectifs : 2

3 Maîtriser les flux de trésorerie afin de réduire autant que possible les risques de rupture de trésorerie et optimiser le placement des excédents Mettre en place une organisation destinée à limiter au maximum les possibilités de fraudes 1) ETABLIR UN BUDGET DE TRESORERIE : L élaboration du budget de trésorerie permet de prévoir les recettes et les dépenses relatives à une période donnée et d envisager, le cas échéant, les moyens à mettre en œuvre (concours bancaires courants, remise à l escompte d effets de commerce, mobilisation de créances commerciales etc ) pour éviter les ruptures de trésorerie. En cas d excédent de trésorerie, il faut envisager de placer les fonds excédentaires sur le marché monétaire ou sur le marché financier afin qu ils soient rémunérés. 2) CONTRÔLER LES FONDS RECUS : Il est important de séparer la fonction d élaboration des documents comptables (notamment les factures) et la fonction d encaissements des règlements. 3) CONTRÔLER LES FONDS DECAISSES : Les personnes qui signent les chèques de la société ne doivent pas être chargées de la comptabilisation des encaissements. 4) RAPPROCHEMENTS BANCAIRES ET CONTRÔLE DE CAISSE : Des rapprochements bancaires doivent être établis mensuellement. La caisse fait aussi l objet de contrôles périodiques pour s assurer que le solde du compte caisse correspond aux espèces détenues. I) CREDIT BANCAIRE : Les principaux crédits de trésorerie 3

4 A) Concours bancaires : Pour faire face à ses besoins de trésorerie, l entreprise peut bénéficier auprès de ses banquiers de différents concours bancaires à court terme, notamment la facilité de caisse et le découvert. La facilité de caisse à pour objet de pallier les décalages de trésorerie. Son remboursement est assuré chaque mois par les rentrées décalées. Le découvert est destiné à faire face à une insuffisance temporaire de fonds de roulement. Il ne doit pas combler de façon permanente une insuffisance de fonds propres ou financer un investissement. C est un moyen de financement souple et simple. Les intérêts ne sont dus que sur les utilisations effectives. Mais : Un coût parfois élevé : à l intérêt s ajoutent différentes commissions. La banque peut réduire ou mettre fin au découvert à condition toutefois de respecter un préavis. B) Escompte : L escompte permet de mobiliser c'est-à-dire de rendre liquide les créances des clients avant leur date d échéance, à condition qu ils paient par traites. La banque peut toujours refuser d escompter un effet qu elle estime de mauvaise qualité. L escompte offre à la banque des garanties ce qui lui permet d être le moyen de crédit le moins coûteux (à l exception du crédit interentreprises). Mais : Manque de souplesse : le montant et la durée des effets ne s ajustent pas forcément aux besoins de financement de l entreprise. Tous les clients n acceptent pas de payer par effets accepté et le délai d acceptation peut être important. La banque peut choisir les effets qu elle accepte d escompter. II) CREDIT NON BANCAIRE : A) affacturage : 4

5 Comme avec l escompte, l affacturage permet d obtenir le préfinancement des créances clients mais il offre de nombreux services complémentaires : L externalisation de la gestion des comptes clients : le double des factures est transféré à la société d affacturage qui se charge de les encaisser ; Le factor comptabilise les factures ; dans la comptabilité de l entreprise, un seul compte «affacturage» se substitue aux comptes clients ; La garantie contre les clients insolvables : le factor dispose de banque de données qui lui permettent d évaluer la solvabilité du client. En cas de non-paiement, il se charge de la procédure contentieuse ; Mais : Le financement des factures est beaucoup plus souple que l escompte classique, et l affacturage permet d obtenir un gain de temps dans l encaissement des factures. Formule souple qui offre de nombreux services annexes au financement des créances clients. Le coût élevé qui se décompose en deux commissions : La commission de préfinancement, correspondant au coût du crédit consenti Et la commission d affacturage qui dépend du chiffre d affaires et du degré de solvabilité des clients de l entreprise B) Crédit interentreprises : L entrepreneur négocie des délais de paiement particulièrement long auprès de ses fournisseurs. La durée moyenne du crédit fournisseur est beaucoup plus longue en France que dans les pays voisins. Le crédit fournisseur est souvent favorable aux grandes entreprises qui disposent d un réel pouvoir économiques alors que les PME subissent des délais qui leur sont imposés. Globalement le système entraîne donc un financement du besoin en fonds de roulement des grandes entreprises par les PME. Les PME jouent donc souvent le rôle de banquier pour le compte de leurs clients et en assument les risques avec des moyens de contrôles beaucoup plus limités que ceux que possèdent les banques. Un coût apparemment faible. L entreprise en payant ses fournisseurs à terme renonce cependant aux réductions financières obtenues en cas de paiement comptant. Mais : Si l entreprise est perçue par ses fournisseurs comme «mauvais payeur», ceux-ci peuvent à l avenir refuser de consentir des délais de paiements. LA GESTION DES EXCEDENTS DE TRESORERIE Le trésorier est le garant de la solvabilité de l entreprise. Si les déficits de trésorerie ne sont pas comblés par le recours au découvert bancaire, l entreprise est dans l incapacité de faire face aux paiements prévus. 5

6 Par ailleurs le trésorier doit éviter l apparition d excédents de trésorerie qui impliquent des coûts d opportunité. Ainsi le trésorier doit être capable de placer les liquidités dont il dispose. 1 LES PLACEMENTS BANCAIRES : A) Les dépôts à vue : L arrêté ministériel du 8 mars 2005 donne aux banques la possibilité de rémunérer les dépôts à vue. B) Les dépôts ou comptes à terme en Euro : Le compte à terme en Euro permet de placer la trésorerie disponible pour une durée déterminée en échange d une rémunération fixée à l avance. Le taux de placement bancaire est fixé librement entre la banque et l entreprise. La durée minimale de placement est de 1 mois 2 - LES TITRES DE CREANCES NEGOCIABLES : Ces actifs financiers ont pour objectifs d ouvrir l accès au marché monétaire à tous les investisseurs grâce à des actifs financiers nouveaux et divers. A) Bons du Trésor négociables : 6

7 Ces bons sont émis par l intermédiaire de la banque de France, afin de financer la dette à court terme de l Etat. C est la banque de France qui gère le marché primaire des BTN. On distingue les bons à taux fixe (BTF) et les bons à taux annuel normalisé (BTAN). B) Les certificats de dépôts : Ils sont émis par les Etablissements de crédits et la Caisse des dépôts et consignations à la demande des investisseurs. Les certificats de dépôts ont une durée de 1 jour à 1 an et leur montant minimal est de Euros. Leur rémunération est librement fixée en référence à un taux du marché monétaire. Les intérêts sont payés à l échéance. C) Les billets de trésorerie : Les billets de trésorerie sont émis notamment par des entreprises qui remplissent les conditions de forme juridique, de capital et de contrôle lorsqu elles font appel public à l épargne. 3 LES VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENTS : Toutes les valeurs mobilières peuvent être des instruments de placement intéressants pour le trésorier d entreprise car elles bénéficient en général d un marché liquide. 7

8 A) Les obligations : Ce type de placement est adapté en cas d excédents durables. Le trésorier peut se limiter aux obligations françaises émises par l ETAT. Il s agit du compartiment du marché obligataire le plus actif et le plus liquide. B) Les OPCVM : Les organismes de placement collectif de valeurs mobilières (OPCVM) sont des organismes qui collectent des fonds auprès des particuliers ou des entreprises et qui réalisent des placements diversifiés sous forme d acquisition de titres. Les OPCVM comprennent les sociétés d investissement à capital variable (CICAV) et les fonds communs de placement (FCP). LES MODES DE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS : LES CRITERES DE CHOIX 1 L EVENTAIL DES MODES DE FINANCEMENT L entreprise choisit entre différents modes de financement en fonction des objectifs qu elle souhaite atteindre et des contraintes auxquelles elle se trouve confrontée. 8

9 2 LES ARBITRAGES ENTRE LES MODES DE FINANCEMENT A) La CAF : Mode de financement interne, la CAF permet à l entreprise de conserver son indépendance financière. Elle représente l ensemble des ressources dégagées par une entreprise au cours d un exercice. L affectation de la CAF est soumise à un arbitrage entre l entreprise et ses actionnaires rémunérés sous forme de dividendes. Autofinancement consacré à l entreprise = CAF - dividendes B) L augmentation du capital : Faire appel aux actionnaires présente l intérêt de renforcer les fonds propres et d améliorer la structure financière. En période de taux d intérêt élevés, l emploi de ce mode de financement permet de réduire le poids des charges financières (par rapport à un mode de financement par emprunt). C) L emprunt : Le recours à l emprunt est conditionné par la capacité de l entreprise de satisfaire les exigences des banquiers. Ceux-ci disposent d une batterie de ratios qu ils appliquent aux chiffres clés de l entreprise. Ainsi, la capacité de remboursement est évaluée à travers l indicateur : dettes financières CAF Si ce ratio est supérieur à 4, les banquiers risquent de se forger une opinion plutôt négative de la solvabilité de l entreprise. 9

10 En matière d équilibre financier, le poids de l endettement à moyen terme ne doit pas excéder les fonds propres. Les charges financières nettes doivent représenter moins de 50 % de l EBE, l idéal se situant en dessous de 30 %. Enfin le ratio de rentabilit EBE doit atteindre 5 % dans le Commerce et 10 % dans l industrie. Chiffre d affaires HT D) Financement par crédit-bail : Le crédit-bail est un contrat par le quel une société de crédit-bail (le bailleur), propriétaire d un bien loue ce bien à une entreprise (dénommé «le preneur»). Le crédit-bail se distingue de la location par l existence en fin de contrat, d une option d achat au profit du «preneur». Au plan comptable, le crédit-bail est traité comme une location puisque les redevances sont comptabilisées charges externes et les biens ne sont pas enregistrés à l actif du bilan. Cela peut s expliquer au plan juridique car les biens acquis en crédit-bail n appartiennent pas à l entreprise qui les utilise ; mais, au plan financier, le crédit-bail constitue une forme particulière d emprunt. SYNTHESE : MODES DE FINANCEMENT 10

11 Autofinancement Mode de financement interne qui renforce la sécurité et l indépendance de l entreprise. Mais il faut veiller à satisfaire les actionnaires en leur versant des dividendes. Emprunt Nécessité de satisfaire certains critères (ratios) pour obtenir des emprunts. Permet de bénéficier de l effet de levier. Crédit-bail Il permet de financer des investissements sans modifier la structure apparente du bilan. En fait le crédit-bail est retraité au plan financier. Mode de financement au coût relativement élevé. Augmentation de capital Elle renforce les fonds propres et augmente la garantie financière aux yeux des tiers. Elle nécessite une politique de communication adaptée : Les actionnaires peuvent exiger des dividendes élevés, Risque de perte de contrôle quand le capital est très dilué. LA CONSTRUCTION DU PLAN DE FINANCEMENT A PARTIR D UN EXEMPLE CORRIGE L entreprise BREHERET a conclu qu il était nécessaire de développer l activité de l entreprise en diversifiant la gamme des produits offerts à la clientèle. 11

12 Pour produire ces nouveaux produits il faut acquérir une nouvelle machine. Tous les montants sont exprimés en milliers d euros : - Caractéristique de la nouvelle machine : Valeur de la machine : 3000 La machine a une durée d utilisation de 5 ans. Le mode linéaire traduit au mieux le rythme de consommation des avantages économiques attendus par l entreprise. - Le financement initial est le suivant : Un emprunt de 2500 au taux de 7 % remboursable en 5 amortissements constants. Une augmentation de capital de 1500 avec la volonté de distribuer des dividendes correspondant à 10 % du résultat distribuable dès que possible. - Informations extraites des comptes de résultats prévisionnels Période 1 Période 2 Période 3 Période 4 Période 5 Chiffre d affaires Résultat net Le besoin en fonds de roulement normatifs a été évalué à 15 jours de chiffre d affaires hors taxes. Avant de commander cette nouvelle machine, le chef d entreprise veut vérifier que l équilibre financier de l entreprise sera atteint sur les prochaines années. Pour cela, vous vous documentez sur la planification financière et vous décidez de réaliser un plan de financement. Pour valider de façon pertinente l équilibre financier il est utile de construire un plan financier. Ce plan comporte 2 types d outils : 1) Le plan de financement qui valide la solvabilité de l entreprise à long terme, 2) Les budgets de trésorerie qui valide la solvabilité de l entreprise à l horizon d un an, mois par mois. 12

13 La construction du plan de financement s effectue en deux étapes : 1 er étape : On recense les décisions d investissement qui sont autant de besoins à financer et on les confronte aux ressources de financement dont dispose l entreprise (CAF, emprunt, augmentation de capital ). A l issu de cette 1 er étape, le plan de financement est souvent déséquilibré. 2 e étape : On recherche l équilibre financier. Pour cela on intègre de nouveaux financements qui peuvent avoir des conséquences sur le niveau des emplois. Plan de financement de l entreprise BREHERET 1 er étape : Pour réaliser le plan de financement des calculs préalables sont nécessaires. Début période 1 Fin période 1 Calcul du BFRE Fin période 2 Fin période 3 Fin période 4 Fin période 5 BFRE * Variation du BFRE Lorsque la nouvelle activité commence, le BFRE généré par cette activité doit être financé par des ressources stables afin de garantir l équilibre financier de l entreprise. Par la suite, seule l augmentation du BFRE est à financer. * * 15 j/360 j = Calcul de la CAF : Période 1 Période 2 Période 3 Période 4 Période 5 Résultat net dotation aux * amortissements = CAF *3 000/5 =600 13

14 Calcul des dividendes mis en paiement : Période 1 Période 2 Période 3 Période 4 Période 5 Résultat net Résultat distribuable Dividendes mis en paiements Le bénéfice susceptible d être distribué est égal au bénéfice est égal au bénéfice comptable de l exercice diminué des pertes antérieures. Le paiement des dividendes de la période N a lieu en N+1, dans un délai de 9 mois à compter de la clôture de l exercice. Amortissement de l emprunt Le remboursement de l emprunt s effectue par 5 amortissements constants. Chaque amortissement s élève à 500 K soit 2500K /5. Les charges financières sont prises en compte au niveau du résultat net. Le plan de financement à l issu de la 1 er étape se présente ainsi : PLAN DE FINANCEMENT : Début période 1 Période 1 Période 2 Période 3 Période 4 Période

15 EMPLOIS Dividendes mis en distribution Acquisition d immobilisation Remboursement des dettes financières Augmentation du BFRE RESSOURCES TOTAL DES EMPLOIS CAF Augmentation de capital - Augmentation des dettes financières TOTAL DES RESSOURCES VARIATION DE LA TRESORERIE TRESORERIE INITIALE TRESORERIE FINALE Remarque : L instant 0 correspond au moment où l investissement a lieu ; c est le début de la nouvelle activité. La colonne zéro du plan de financement permet de distinguer l investissement et son financement initial, des emplois et des ressources qui se situent en cours de période. On peut choisir de ne pas mettre en évidence la colonne zéro. Dans ce cas, il n y a qu une seule colonne pour la période 1. 15

16 Lorsque cette 1 ère étape est terminée, la confrontation des emplois et des ressources permet de mettre en évidence un déséquilibre financier à la fin de la première et de la deuxième année. 2 e étape : il faut donc envisager d autres financements. Les associés acceptent de verser une avance en compte courant de 800 K non rémunérée, remboursable dés que la trésorerie de l entreprise le permettra. On construit un nouveau plan de financement. Cette avance permet d obtenir une trésorerie positive dés l année 1 et assure de façon satisfaisante le financement du projet. Les associés sont remboursés à la fin de la période 3 quand la CAF est suffisante. Conclusion : - Le plan de financement à permis à la direction de l entreprise de valider l aspect financier du projet. - Ce plan de financement sera utilisé lors de la négociation auprès des apporteurs de fonds. Les banques pourront vérifier l utilisation des fonds empruntés et la capacité de remboursement de l entreprise. Les actionnaires apprécieront les dividendes qu il est prévu de leur verser. PLAN DE FINANCEMENT MODIFIE : Après intégration de nouveaux financements pour arriver à une trésorerie équilibrée : PLAN DE FINANCEMENT : 2- LES TITRES DE CREANCES NEGOCIABLES : 16

17 Cas Malandain L entreprise Malandain doit réaliser des investissements au cours de l exercice N. Vous êtes chargé(e) d élaborer un plan de financement sur 3 exercices. 1-A l aide du modèle de plan de financement figurant en annexe n 1 et les informations complémentaires de l annexe n 2, élaborer le plan de financement pour les exercices N, N+1, N+2. Début période 1 Fin période 1 Fin période 2 Fin période 3 Fin période 4 Fin période 5 EMPLOIS - Dividendes mis en distributions Acquisitions d immobilisations incorporelles Remboursement des dettes financières Remboursement de l avance des associés Augmentation du BFRE TOTAL DES EMPOIS RESSOURCES - CAF - Augmentation du capital - Avance en compte courant des associés - Augmentation des dettes financières Diminution du BFRE TOTAL DES RESSOURCES VARIATION DE LA TRESORERIE TRESORERIE INITIALE TRESORERIE FINALE

18 2-Le plan de financement est déséquilibré en N. En utilisant les informations de l annexe n 3, présentez le nouveau plan de financement. Annexe n 1 : RESSOURCES -CAF -Cessions d immobilisations -Remboursements de prêts -Augmentation de capital -Augmentation des dettes financières -Subventions d investissements -Diminution du BFR TOTAL DES RESSOURCES EMPLOIS -Dividendes mis en distribution -Acquisitions d immobilisations incorporelles -Acquisitions d immobilisations corporelles -Acquisitions d immobilisations financières -Remboursement des dettes financières -Augmentation du BFR TOTAL DES EMPLOIS VARIATION DE LA TRESORERIE TRESORERIE INITIALE TRESORERIE FINALE N N+1 N+2 Annexe n 2 : INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES 1-Chiffre d affaire réalisé en N-1 : Chiffre d affaire prévu en N : Chiffre d affaire prévu en N+1 : Chiffre d affaire prévu en N+2 : Taux d excédent brut d exploitation par rapport au chiffre d affaires 12% 3-Les investissements s élèvent à Ils sont amortis linéairement sur 5 ans 18

19 4-Capital apporté par les associés Emprunt Taux emprunt 0,08 7-Il est prévu de réaliser les investissements, d apporter les fonds et de débloquer l emprunt le 1 er janvier N. 8-L emprunt sera remboursé par amortissement constant sur 5 ans, la première annuité est fixée le 31/12/N. 9-Depuis plusieurs années, le besoin en fonds de roulement est évalué à 10% du chiffre d affaires. Il doit être financé dès le début de l exercice. 10-Le montant des dividendes versés aux associés s élève à 5% du résultat net. Ils sont versés au cours de l exercice suivant la constatation du résultat. L affectation du résultat N-1 ne prévoit pas la distribution de dividendes. 11-Trésorerie au 31/12/N Annexe n 3 : Afin d équilibrer le plan de financement, l entreprise souscrit un emprunt complémentaire de au taux de 10%. Cet emprunt est disponible dès le 1 er janvier N. Il est remboursable en 3 amortissements constants à partir de N+1. Néanmoins, des intérêts sur le capital emprunté sont payés dès le 31 décembre N. S il apparaît un résultat déficitaire, il sera reporté sur les exercices ultérieurs. Les dividendes ne seront distribués que si le résultat net est positif. Annexe n 4 : PLAN DE FINANCEMENT MODIFIE : PLAN DE FINANCEMENT Entreprise Malandain RESSOURCES -CAF -Cessions d immobilisations -Remboursements de prêts -Augmentation de capital -Augmentation des dettes financières -Subventions d investissements N N+1 N+2 19

20 -Diminution du BFR TOTAL DES RESSOURCES EMPLOIS -Dividendes mis en distribution -Acquisitions d immobilisations incorporelles -Acquisitions d immobilisations corporelles -Acquisitions d immobilisations financières -Remboursement des dettes financières -Augmentation du BFR TOTAL DES EMPLOIS VARIATION DE LA TRESORERIE TRESORERIE INITIALE TRESORERIE FINALE 20

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan.

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan. CHAPITRE 13 L ANALYSE DU BILAN : STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse

Plus en détail

Présentation du cours de trésorerie

Présentation du cours de trésorerie Présentation du cours de trésorerie Chapitres étudiés : 1. Budget de trésorerie et BFR normatif 2. Environnement financier et bancaire de l entreprise 3. Gestion des liquidités en date de valeur 4. Instruments

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : LA FONCTION FINANCIERE

TROISIEME PARTIE : LA FONCTION FINANCIERE TROISIEME PARTIE : LA FONCTION FINANCIERE I- Place et rôles de la fonction financière dans l Entreprise 1- Intérêt de la fonction financière pour les besoins d exploitation et d investissement. La vie

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

LA TRÉSORERIE ET SES MODALITÉS D ÉQUILIBRAGE

LA TRÉSORERIE ET SES MODALITÉS D ÉQUILIBRAGE UNIVERSITE MOHAMMED V FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, JURIDIQUES ET SOCIALES -RABAT- LA TRÉSORERIE ET SES MODALITÉS D ÉQUILIBRAGE Réalisé par: [Tapez un texte] Page 1 Introduction SOMMAIRE : Première

Plus en détail

Objectifs et attributs du tableau de financement

Objectifs et attributs du tableau de financement TABLEAU DE FINANCEMENT II 2 1: Objectifs et attributs du tableau de financement On a vu que le bilan permet de fonder une opinion sur l équilibre financier et la situation de trésorerie de l entreprise

Plus en détail

Le financement de l entreprise

Le financement de l entreprise Le financement de l entreprise Lors de sa création, puis au cours de son développement, l entreprise au moment opportun, doit détenir les ressources financières nécessaires pour faire face à ses échéances,

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Définition du : C est l'ensemble des opérations réalisées, de l'achat (matières premières, fournitures,

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Etablir son plan de financement 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

LA DECISION DE FINANCEMENT

LA DECISION DE FINANCEMENT o o o o o o o Séance 1 : Les critères de sélection des modes de financement. Séance : Exercices sur le coût d une source de financement. Séance 3 : Contrôle. Séance 4 : Le choix d une structure optimale

Plus en détail

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif Première Partie 1) Evolution des SIG DOSSIER 1 Production vendue 369 458 394 023-6,2% Production stockée 1 162 2 541-54,3% Production de l'exercice

Plus en détail

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE CHAPITRE I ACTEURS, OBJECTIFS ET MODALITES DU DIAGNOSTIC FINANCIER 1) Les champs d application et les acteurs du diagnostic financier ACTEURS CONCERNES Dirigeants

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L ENTREPRISE

LE FINANCEMENT DE L ENTREPRISE BTS NRC MDE Jean-Claude Hébréard Module 11 LE FINANCEMENT DE L ENTREPRISE Caractériser le besoin de financement d investissement et celui du cycle d exploitation Montrer la nécessité des équilibres financiers

Plus en détail

- 03 - GESTION DES INVESTISSEMENTS PLAN DE FINANCEMENT. emplois ; ressources ; équilibrage du plan de financement.

- 03 - GESTION DES INVESTISSEMENTS PLAN DE FINANCEMENT. emplois ; ressources ; équilibrage du plan de financement. - 03 - GESTION DES INVESTISSEMENTS PLAN DE FINANCEMENT Objectif(s) : o Planification des investissements : Pré-requis : o Modalités : emplois ; ressources ; équilibrage du plan de financement. Connaissance

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

PREMIERE PARTIE 5points

PREMIERE PARTIE 5points Lycée secondaire de Haffouz DEVOIR DE CONTROLE N 3 NIVEAU : 3 ème ECONOMIE & GESTION 3 & 1 ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 EPREUVE : GESTION 02Heures COEF : 4 Professeurs : HABLI SALAH Première partie : Exercice1

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 - 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 Objectif(s) : o Pré-requis : Relation de la variation de la Trésorerie d'exploitation avec l'excédent Brut d'exploitation (E.B.E.) et la variation

Plus en détail

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés.

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés. - 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1 Objectif(s) : o Evaluation de la variation de la trésorerie d'exploitation ; o Encaissements et décaissements. Pré-requis : o Etre capable de distinguer

Plus en détail

Rôle de la fonction finance

Rôle de la fonction finance La fonction finance Rôle de la fonction finance Assurer aux décideurs qu ils disposent des fonds nécessaires à l instant T pour financer les investissements nécessaires à la croissance et au développement

Plus en détail

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements.

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements. - 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE Objectif(s) : o Choix du financement des investissements ; o Coût du financement. Pré-requis : o Modalités : Connaissance des caractéristiques

Plus en détail

- 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.)

- 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.) - 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.) Objectif(s) : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement,

Plus en détail

Je voudrais m acheter un véhicule

Je voudrais m acheter un véhicule CF 001 Janvier 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi Je voudrais m acheter un véhicule Collection

Plus en détail

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON NB : Pour réussir cette APS il est indispensable de connaître (et d être capable de définir) les notions relatives à l analyse fonctionnelle du bilan et du compte

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON CREATION D ENTREPRISE Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON PLAN DU COURS Partie 1 : Qu est-ce qu un entrepreneur? Qu est-ce qu entreprendre? Partie 2 : L'idée Partie 3 : Le projet personnel Partie

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Analyse financière 215/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Auto-entrepreneur Droit de l immobilier Droit des sociétés Droit du travail Droit du Web 2. Fiscalité La

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Eléments du cours INTRODUCTION ANALYSE DE L EXPLOITATION ÉTUDE DU BILAN Numérisation & Conception Mr Mohamed-Fadil

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT 1- Présentation. Le budget des investissements est concerné par deux catégories de projets : Les projets importants dont les effets financiers

Plus en détail

Epargne de gestion = produits de fonctionnement charges de fonctionnement. Epargne brute = épargne de gestion intérêts de le dette

Epargne de gestion = produits de fonctionnement charges de fonctionnement. Epargne brute = épargne de gestion intérêts de le dette LES PRINCIPAUX SOLDES INTERMEDIAIRES 1-Epargne de gestion : Epargne de gestion = produits de fonctionnement charges de fonctionnement Il s agit de l excédent de recettes réelles de fonctionnement sur les

Plus en détail

LA THEORIE FINANCIERE

LA THEORIE FINANCIERE ANALYSE FINANCIERE DEFINITIONS Ensemble de méthodes et d instruments qui permettent de traiter les informations comptables et de gestion en vue de formuler une appréciation de la situation financière,

Plus en détail

Rapport Analyse Financière

Rapport Analyse Financière BLANC Michaël DEBYSER Antoine L3 Promo 2008 Groupe C Rapport Analyse Financière 1. Bilan de la société LAFIN : Le bilan décrit l état et la répartition du patrimoine de l entreprise à une date donnée.

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, commerciales et Sciences de Gestion Examen du premier semestre Module : Analyse Financière

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, commerciales et Sciences de Gestion Examen du premier semestre Module : Analyse Financière Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, commerciales et Sciences de Gestion Examen du premier semestre Module : Analyse Financière Durée : 3H00 Deuxième année Questions de cours : (4pts) 1- Quelles

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

L affacturage : trois services

L affacturage : trois services L affacturage : trois services Toute entreprise cherche à optimiser ses résultats. Il est clair que l affacturage y contribue efficacement en proposant des réponses aux 3 principaux besoins générés par

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet Les Entrepreneuriales Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet SOMMAIRE Introduction L image du banquier, le rôle de la banque? Les différents moyens de financement

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Corrigé des exercices. 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats.

Corrigé des exercices. 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats. Corrigé des exercices 1. Calcul le FR, le BFR, et la trésorerie. Puis commenter les résultats. On utilise le bilan. A. Calcul du FR Objectif : On veut évaluer si la structure dispose de ressources stables

Plus en détail

FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de financement

FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de financement FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de Nahtalie Gardès maître de conférence en gestion Chapitre 3 le choix de I- Les différentes sources de II- Le choix des sources de III Le du cycle

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE - 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE Objectif(s) : o Choix des investissements et rentabilité économique : Capacité d'autofinancement prévisionnelle ; Flux nets de trésorerie ; Evaluations.

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

GLOSSAIRE. Actif. Annexe. Balance

GLOSSAIRE. Actif. Annexe. Balance GLOSSAIRE Actif «Un actif est un élément identifiable du patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité, c est-à-dire un élément générant une ressource que l entité contrôle du fait d événements

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise 1210006 SESSION 2012 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation

Déterminer et financer le cycle d exploitation 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Didier RENAULT, Expert-Comptable Déterminer et financer le cycle d exploitation Pourquoi

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

La technique d'analyse financière par les ratios

La technique d'analyse financière par les ratios La technique d'analyse financière par les ratios Un ratio est un rapport entre deux grandeurs caractéristiques extraites des documents comptables permettant une approche du risque que représente l'entreprise

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création.

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. DU RESULTAT AU FLU DE TRESORERIE Cette étude a pour objet : de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. de faire des simulations à partir d un tableur et

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion de trésorerie Optimiser la gestion financière de l entreprise à court terme Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3250-4

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière

COMPTE DE RESULTAT SIG CAF RATIOS SEUIL DE RENTABILITE BILAN COMPTABLE. Bilan Financier RATIOS. Structure financière ORGANISATION DE L ANALYSE FINANCIERE L analyse financière est l'étude de l'activité, de la rentabilité et du Financement de l entreprise : Soit a posteriori (données historiques et présentes) Soit a priori

Plus en détail

Pratique du Droit et du système comptable OHADA

Pratique du Droit et du système comptable OHADA Jacques Njampiep Pratique du Droit et du système comptable OHADA Volume 1 : Solutions aux Exercices & Etudes de cas de Comptabilité générale Editions ECC/RFA Du même auteur Déjà parus : Pratique du Droit

Plus en détail

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande

Plus en détail

P6C14 Structure financie re et rentabilite s

P6C14 Structure financie re et rentabilite s P6C14 Structure financie re et rentabilite s Remarque préalable : L article 23 de la loi de finances pour 2013 restreint la déductibilité des charges financières pour les entreprises assujetties à ls :

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

J ai une belle opportunité de développement

J ai une belle opportunité de développement CF 002 Avril 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi J ai une belle opportunité de développement

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo

Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo Comment décrypter rapidement les comptes d une entreprise? I Analyse économique Éléments juridiques : forme juridique, capital, associés. Éléments

Plus en détail

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL L entreprise PODENSAC ( SARL au capital de 13 000 ), fabriquant de produits exotiques, est actuellement en pleine croissance. Elle vient de réaliser de nouveaux investissements qui lui permettront d augmenter

Plus en détail

La rentabilité de l entreprise trouve sa source d information dans le compte de résultat. Elle peut-être appréciée à travers :

La rentabilité de l entreprise trouve sa source d information dans le compte de résultat. Elle peut-être appréciée à travers : Pour évaluer la performance financière, l analyste devrait poser trois questions : - Comment évolue la rentabilité de l entreprise. - L entreprise est-elle solvable. - La structure financière de l entreprise

Plus en détail

Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h)

Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h) Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h) Vous souhaitez analyser la situation financière de l entreprise Arnault et disposez pour cela de la liasse fiscale de l année N (Bilan

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris»

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» www.thauvron.com mise à jour : 12/09/2005 Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» Soldes intermédiaires de gestion retraités 2004 Ventes de marchandises - Coût d achat des marchandises

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

LE PETIT FINANCE. Les notions clés en 22 fiches. Fabrice Briot

LE PETIT FINANCE. Les notions clés en 22 fiches. Fabrice Briot LE PETIT 2014 FINANCE Les notions clés en 22 fiches Fabrice Briot Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070617-4 Table des matières Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Fiche 5 Fiche 6 Fiche 7 Fiche 8 Fiche 9 Finalités

Plus en détail

SESSION 2015 UE 6 FINANCE D ENTREPRISE

SESSION 2015 UE 6 FINANCE D ENTREPRISE SESSION 2015 UE 6 FINANCE D ENTREPRISE Éléments indicatifs de corrigé DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de flux de trésorerie de l OEC de l annexe A (à rendre avec la copie), en présentant

Plus en détail