Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame. Duchemol, que renferme-t-il, faut-il prendre le risque de l ouvrir?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame. Duchemol, que renferme-t-il, faut-il prendre le risque de l ouvrir?"

Transcription

1 Le sac Pièce courte enfants/ados De 5 jusqu à 50 personnages - femmes ou hommes Durée approximative : 7 minutes Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame Duchemol, que renferme-t-il, faut-il prendre le risque de l ouvrir? Décors : une table au centre de la scène sur laquelle est posé un sac (assez grand, de sport ou de voyages). Les didascalies sont rares afin de laisser libre cours à l imagination des comédiennes, des comédiens et du metteur en scène. 1

2 Tous droits de reproduction, d adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays. ISBN : Dépôt légal : Janvier 2016 Daniel Pina Lulu.com Éditeur Standard Copyright License 2

3 Les personnages arrivent sur scène, les uns après les autres. - Tiens un sac! On dirait celui de madame Duchemol vous ne trouvez pas? - Ah oui! Tu connais le sac de cette femme toi? - Et qui est cette madame Duchemol? - Un mystère, une énigme, une forte personnalité dit-on et qui fait peur à tout le monde. - Certains disent même que c est une drôle de bonne femme dans son genre, et qu elle a des pouvoirs. - Mais de quels pouvoirs s agit-il? - Magiques, maléfiques, qui seraient liés à la sorcellerie. - Alors ça serait son sac? - Il lui ressemble mais je ne vois pas ce qu il ferait sur cette table. - Peut-être l a-t-elle oublié tout simplement? - Si c est le sien il faut le lui rapporter, il pourrait lui manquer. - Certainement, mais si ce n est pas le sien on aurait l air de quoi? 1 - Attendez, si c est son sac c est qu elle est venue ici? - Et alors? 1 - Et alors? Si j en crois tout ce que vous dites sur elle c est peut-être pour nous jeter un sort! - Mais non, ça n existe pas la sorcellerie. - Tu m as l air bien sûr de toi! - Si on l ouvre on saura peut-être à qui il appartient? - Oui mais si c est à elle c est peut-être dangereux de le faire? - Mais si elle est contente de le récupérer nous aurons peut-être une récompense? - Eh ben dis-donc ça fait beaucoup de peut-être! 3

4 - Que d histoires, on l ouvre et on voit ce qu il y a dedans, on n va quand même pas en faire un sac! - Ben oui mais on fait quoi si on trouve des armes? 2 - Des armes je n en sais rien mais s il y a un ordi je le prends parce que le mien est foutu. 3 - Non mais ça n va pas, tu n peux pas faire une chose pareille. 2 - Cool, tu vois bien que c est une plaisanterie. - Je pense qu à un moment donné il va vraiment falloir prendre une décision. - Quoiqu on puisse y trouver nous ne pouvons pas faire semblant de ne pas le voir. - Ou alors on ne l ouvre pas et on le laisse sur la table. - Je pense qu il n y a pas de mal à vouloir regarder ce qu il contient. - Et s il appartient à un malfaiteur nous aurons l air de quoi? - Et alors ça changerait quelque chose si c était le cas? - Peut-être une envie de représailles. - Oui mais bon, on n va pas trembler parce qu on ne sait pas ce qu il y a dans ce sac. - Et si on le déposait au commissariat? 4 - Pas une bonne idée pour moi. - Pourquoi? 4 - Soit ils le garderaient soit ils le feraient exploser, dans les deux cas on ne saurait pas ce qu il y a à l intérieur. 2 - Et si c est un ordi je m en voudrais de ne pas l avoir ouvert! 3 - Là aussi c est une plaisanterie? - Bon assez tergiversé pour moi c est tout vu, je l ouvre. (S approche du sac et l ouvre.) 4

5 (Arrivée de madame Duchemol) Mme Duchemol - Aaaaah! Je vous y prends la main dans l sac! 5 - Madame Duchemol! C est vous? Mme Duchemol - Qui crois-tu que je suis, la reine des Neiges? 5 - Ce n est pas c que vous croyez! Mme Duchemol - Es-tu content de c que tu as trouvé? 5 - Je n ai pas eu le temps de voir ce qu il y a dedans. Mme Duchemol - Donc personne ne sait ce qu il contient? - Non personne, pourquoi? - (à Mme Duchemol) Et vous, vous savez ce qu il contient? Mme Duchemol - Oui c est bien mon sac, je l ai oublié. - Vous n avez pas répondu à la question. Mme Duchemol - Alors je vais pouvoir le récupérer. - Ah mais non madame Duchemol, il n en est pas question. Mme Duchemol - J te d mande pardon! - Qui nous dit que ce sac est le vôtre? Mme Duchemol - C est le mien, c est tout. - Alors, que contient-il? Mme Duchemol - Cela ne vous regarde pas. - Il pourrait appartenir à n importe lequel d entre nous. 5

6 Mme Duchemol - Possible, mais c est le mien. - Que faisiez-vous ici madame Duchemol? - C est vrai ça madame Duchemol, et comment peut-on oublier un sac comme celuilà? Mme Duchemol - Vous me fatiguez avec vos questions. - Moi je voulais le rapporter. - Lèche bottes! - Sans savoir si c est le sien? Pas très malin! 2 - Dites madame Duchemol, est-ce qu il y a un ordi dedans? Silence (tout le monde le/la regarde) Oh moi j dis ça! Mme Duchemol - Bon allez, je prends mon sac et je m en vais. - Moi j appelle la police. Mme Duchemol - Attends! Je vous propose de regarder ce qu il contient, après vous prendrez une décision. (Tous se regardent, puis jettent un œil dans le sac à tour de rôle) - Ok! Vous savez quoi madame Duchemol, vous pouvez le prendre ce sac! Mme Duchemol - Vous voulez qu on partage? - Je pense que tout le monde sera d accord pour tout vous laisser. (Madame Duchemol prend le sac) Mme Duchemol - C est une sage décision. 6

7 - Nous le pensons également. Mme Duchemol - C est une chance que vous l ayez trouvé. - Eh bien sur ce coup-là on peut dire qu on a eu de la chance. - Oui, ce sac aurait pu complètement changer notre vie. - C est certain et pour longtemps, pour très longtemps. - J espère ne plus jamais être confronté à ça. (Madame Duchemol s adresse au public.) Mme Duchemol - Si jamais vous trouvez un sac s il vous plaît ne l ouvrez pas, appelez-moi d abord. - Elle a raison, votre devenir en dépend. - Croyez-nous sur parole, mieux vaut ne pas entrer en contact avec la chose. - Cette même chose qui se trouve dans ce sac. - Madame Duchemol, merci dorénavant de rester loin de nous. - Et à partir de maintenant, faites très attention à vous. Daniel Pina Lulu.com Éditeur Standard Copyright License 7

DUCLOT Florian et TELLEY Ludovic

DUCLOT Florian et TELLEY Ludovic UE DE CULTURE GENERALE INITIATION A LA CONDUITE DE PROJET DUCLOT Florian et TELLEY Ludovic fduclot@univ-montp2.fr ltelley@univ-montp2.fr PARTENARIAT Introduction - Qu est qu un partenariat? - Comment trouver

Plus en détail

Lycéens en Ile-de-France. Scientifiques. Julien. Marion. Amel. Pascale responsable marketing. Élena formulatrice en cosmétique. Julie astrophysicienne

Lycéens en Ile-de-France. Scientifiques. Julien. Marion. Amel. Pascale responsable marketing. Élena formulatrice en cosmétique. Julie astrophysicienne Julien Marion Amel Lycéens en Ile-de-France Scientifiques Élena formulatrice en cosmétique Pascale responsable marketing Julie astrophysicienne Marc créateur d'entreprise Nicolas ingénieur en gestion des

Plus en détail

Thierry Grootaers. Kaléidoscope 05.09 12.10.2013 # 6. Galerie Nadine Feront

Thierry Grootaers. Kaléidoscope 05.09 12.10.2013 # 6. Galerie Nadine Feront Thierry Grootaers # 6 05.09 12.10.2013 Kaléidoscope Galerie Nadine Feront Thierry Grootaers # 6 Kaléidoscope 4 5 Introduction Par Hadelin Feront, Curateur de la Galerie Peut-on habiter une image? Ou plutôt,

Plus en détail

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes AES??? Administration Economique et Sociale? Aérothermie et Energie Solaire? Association d Etablissements Sportifs? AEV??? Aménagement d Espaces

Plus en détail

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international L essai en vibration, quand il est réalisé correctement, est un outil précieux pour chaque laboratoire ou pour chaque ligne

Plus en détail

Albert Dupontel dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale

Albert Dupontel dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale Albert Dupontel dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale L infobésité, l obésité de l information! ALBERT DUPONTEL : Bonjour. C est possible d aller à la RTBF svp. JÉRÔME COLIN : C est très

Plus en détail

Points de suspension

Points de suspension DE ŒIL SUSPENSION (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE) 1 Indices typographiques Points de suspension Théorie À quoi servent les points de suspension? Il s agit toujours de trois points

Plus en détail

LIRE ET COMPRENDRE L HISTOGRAMME D UNE PHOTO

LIRE ET COMPRENDRE L HISTOGRAMME D UNE PHOTO Nous allons apprendre, à travers ce dossier, à lire un histogramme et à s'en servir lors des prises de vue. Nous verrons quelle est son utilité et comment l'interpréter pour améliorer ses images. En photographie

Plus en détail

A. Le rôle de l avocat

A. Le rôle de l avocat Le harcèlement moral vise avant tout à détruire la victime et à lui ôter toute capacité de réaction. Isolée, discréditée, elle n aura souvent plus la capacité d agir. Emprisonnée dans un mécanisme de culpabilisation,

Plus en détail

Compléter les fiches de validation de projets

Compléter les fiches de validation de projets Compléter les fiches de validation de projets V ERSION 1 vendredi Rédaction : Louis GIRAUD : IA- IPR STI 1 / 6 M ODE D' D EMPLOI DU DOCUMENT DE VALIDATION DES PROJETS DE SPECIALITE 2D ET SSI STI 2D ET

Plus en détail

L incertain. Plan. Agir dans l incertitude. Agir dans l incertain; Probabilités; Distributions de probabilités jointes; Indépendance.

L incertain. Plan. Agir dans l incertitude. Agir dans l incertain; Probabilités; Distributions de probabilités jointes; Indépendance. L incertain 1 Plan Agir dans l incertain; Probabilités; Distributions de probabilités jointes; Indépendance. 2 Agir dans l incertitude Les approches logiques que l on a vues aux chapitres précédents permettent

Plus en détail

Pourquoi choisir aujourd hui la médecine générale?*

Pourquoi choisir aujourd hui la médecine générale?* Primary 2001;1:729 733 Pourquoi choisir aujourd hui la médecine générale?* Les nombreuses modalités d exercice et les innovations que la médecine générale connaît aujourd hui incitent à réfléchir sur sa

Plus en détail

TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE»

TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE» Mise à jour du 20 mai 2010 TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE» Guide incluant la procédure de téléchargement d un logiciel gratuit Ce tutoriel est un pas-à-pas très détaillé. Cette prise de parti explique

Plus en détail

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts EDUS 1101 Méthodologie de l observation Mme Joëlle Berrewaerts Les différentes phases d une recherche 6 grandes phases : (processus dynamique!) 1) Définir la PROBLEMATIQUE de départ (QP de recherche) +

Plus en détail

Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige

Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige 1) Contenu de votre coffret - Le téléphone Bazile Prestige 2) Votre Bazile Prestige le haut parleur - Un chargeur secteur - Un kit mains-libres - Un tour de

Plus en détail

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation.

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. Les conditions de participation à la formation. Introduction Tout

Plus en détail

Guide pratique : Facebook

Guide pratique : Facebook 1 Guide pratique : Facebook Qu est-ce que Facebook? 1 er réseau social actif Publier des informations diverses : photographies, liens, textes... Se faire connaître du grand public (consommateurs finaux)

Plus en détail

Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion. Maternelle et 1 re année

Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion. Maternelle et 1 re année Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion Maternelle et 1 re année Pourquoi avons-nous besoin de nos dents? Pour manger: Pour mâcher notre nourriture,c est évident! Peux-tu manger une pomme,

Plus en détail

Créer une simple application Java avec netbeans. Par Ahcène BOUNCEUR

Créer une simple application Java avec netbeans. Par Ahcène BOUNCEUR Créer une simple application Java avec netbeans Par Ahcène BOUNCEUR Janvier 2005 INTRODUCTION Dans cet exemple nous allons vous montrer comment peut-on créer une simple application Java en utilisant l

Plus en détail

Éternelle genèse. Jacques Neefs

Éternelle genèse. Jacques Neefs Jacques Neefs Éternelle genèse «Je vois que je ne peux compter que sur une seule ressource : la création perpétuelle qui sort de mon encrier!» Balzac, à Madame Hanska 1. Hugo célébra, lors des funérailles

Plus en détail

Enquête. les réseaux. 12 Test-Achats 543 juin 2010 www.test-achats.be

Enquête. les réseaux. 12 Test-Achats 543 juin 2010 www.test-achats.be Enquête Tarifs in les réseaux 12 Test-Achats 543 juin 2010 www.test-achats.be Sandrine Bouhy et David Wiame ternet mobile GSM au service du net Surfer n importe où avec son GSM ou son ordinateur devient

Plus en détail

Comprendre la jeunesse d aujourd hui

Comprendre la jeunesse d aujourd hui Comprendre la jeunesse d aujourd hui 1 Comprendre la jeunesse d aujourd hui Guy Bajoit 1 Être jeune aujourd hui, c est beaucoup plus difficile que de l avoir été il y a trente ou quarante ans. La raison

Plus en détail

11. Mots invariables, participes présents, consonnes

11. Mots invariables, participes présents, consonnes 11. Mots invariables, participes présents, consonnes Mots invariables Par définition, les mots invariables sont invariables. Ils ne changent donc pas. Encore faut-il les connaître. Vite, souvent, comment,

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE ACTION

FICHE DESCRIPTIVE ACTION FICHE DESCRIPTIVE ACTION RAPPEL : Les actions proposées peuvent concerner aussi bien des projets de sensibilisation à l égalité femmeshommes au sein des écoles d ingénieurs ou dans la sphère professionnelle.

Plus en détail

La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants

La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants LES FICHES du LES FICHES HORS-SÉRIE du De 7 à 14 ans LES FICHES du N 47H www.playbacpresse.fr La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants Des attaques terroristes en France (7-9 janvier

Plus en détail

DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT

DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT DÉBAT TONIK L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT DÉBAT TONIK, L OUTIL QUI QUESTIONNE LE MOUVEMENT L OUTIL «DÉBAT TONIK» TE PERMET DE LANCER DES DÉBATS TONIQUES DANS LE MOUVEMENT AVEC LES J&SIENS SUR DES

Plus en détail

HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT

HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT Une entreprise qui veut assumer sa responsabilité sociétale doit inévitablement modifier un certain nombre d habitudes, de règles, de processus. Pour mener à bien

Plus en détail

L E A D E R S H I P. Quels sont les éléments qui font qu un individu est un leader? La première caractéristique est qu ils sont suivis!

L E A D E R S H I P. Quels sont les éléments qui font qu un individu est un leader? La première caractéristique est qu ils sont suivis! L E A D E R S H I P MANAG EM EN T E T GESTI O N DES ORGANIS ATIO NS Julien VIDA julien.vida@me.com http://julien-vida.fr mai 2012 Que ce soit en associatif, communautaire ou en entreprise, pour fonctionner,

Plus en détail

Conception & Évaluation des Interfaces Homme-Machine. TD ou Devoirs

Conception & Évaluation des Interfaces Homme-Machine. TD ou Devoirs Conception & Évaluation des Interfaces Homme-Machine Concepteur du cours : Wendy E. Mackay, INRIA Futurs wendy.mackay@inria.fr Introduction aux TDs L'interface d'un logiciel détermine souvent sa réussite

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

Forum de Paris 1 Février 2012

Forum de Paris 1 Février 2012 Forum de Paris 1 Février 2012 Bouleversements politiques défis économiques Intervention M. Adil Douiri Mesdames, Messieurs, Je suis ravi d être parmi vous et de contribuer à la réflexion en cette période

Plus en détail

Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14

Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14 Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14 UNE Diagnostiqueurs et auditeurs ont de l énergie à revendre! LE DIAGNOSTIC EST UN DOCUMENT OBLIGATOIRE, L AUDIT UNE DEMARCHE VOLONTAIRE. UN SEUL BUT POUR

Plus en détail

Le plan de vol de FSX 2 : Nice - Marseille. Atelier de Patrick Hiroux (FAVPH) et de Jean-Pierre Rabine (FAVJPR).

Le plan de vol de FSX 2 : Nice - Marseille. Atelier de Patrick Hiroux (FAVPH) et de Jean-Pierre Rabine (FAVJPR). Le plan de vol de FSX 2 : Nice - Marseille Atelier de Patrick Hiroux (FAVPH) et de Jean-Pierre Rabine (FAVJPR). Vous êtes au parking sur l aéroport de Nice Côte d Azur et vous désirez faire un vol entre

Plus en détail

l industrie à Orléans 1650-1950 laissez-vous conter Dis-moi, n as-tu pas observé, en te promenant dans cette ville,

l industrie à Orléans 1650-1950 laissez-vous conter Dis-moi, n as-tu pas observé, en te promenant dans cette ville, Dis-moi, n as-tu pas observé, en te promenant dans cette ville, que d entre les édifices dont elle est peuplée, les uns sont muets ; les autres parlent ; et d autres enfin, qui sont les plus rares, chantent?

Plus en détail

Connaître son poids naturel et l accepter

Connaître son poids naturel et l accepter Connaître son poids naturel et l accepter Elodie Liénard, Psychologies.com Mieux vivre sa vie Et si notre poids était aussi génétiquement déterminé que l est notre taille? Et si notre organisme régulait

Plus en détail

Les 4 formes de divorce

Les 4 formes de divorce Publié sur Desunion.org (http://www.desunion.org) Accueil > Les 4 formes de divorce Les 4 formes de divorce Soumis par Françoisle dim, 02/06/2013-20:35 Le divorce est, avec le décès de l?un des époux,

Plus en détail

Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune

Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune Pourquoi un impôt sur la fortune? Pour Elio Di Rupo, Président du PS, c est d abord une simple question de justice : «Quelqu un qui se lève tôt tous

Plus en détail

ALLONS Z À LA CAMPAGNE KENT

ALLONS Z À LA CAMPAGNE KENT Ministère des Affaires étrangères et européennes ALLONS Z À LA CAMPAGNE KENT Des clips pour apprendre n 12 : Ils chantent la France Réalisation : Michel Boiron et Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction : Murielle

Plus en détail

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE 2014-2015 Définitions L entrepreneuriat en général et l esprit d entreprendre en particulier sont reliés à l action. En effet,

Plus en détail

Ce livre s est construit autour d une

Ce livre s est construit autour d une Ce livre s est construit autour d une randonnée qui n avait pas vocation à l être. En effet, le trajet est avant tout une œuvre d art, un monument composé de 135 médaillons de bronze, coulés si discrètement

Plus en détail

POUR LA PASSION DU DÉVELOPPEMENT DE SOI! Depuis 1970. Natation Laval. École de natation - Club compétitif - Club des maîtres

POUR LA PASSION DU DÉVELOPPEMENT DE SOI! Depuis 1970. Natation Laval. École de natation - Club compétitif - Club des maîtres 6102 lirva erttelofni mon club POUR LA PASSION DU DÉVELOPPEMENT DE SOI! Depuis 1970 École de natation - Club compétitif - Club des maîtres 3 orémun Natation Laval PLEIN FEUX SUR LE NAGE-O-THON Le vendredi

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du vendredi 17 septembre 2010 Classe de CE1 Melle EBENER

Compte rendu de la réunion du vendredi 17 septembre 2010 Classe de CE1 Melle EBENER Compte rendu de la réunion du vendredi 17 septembre 2010 Classe de CE1 Melle EBENER Présentations: C'est ma deuxième rentrée à GONFARON et en CE1. Avant cela j'ai eu une classe de CE2, une de CM2, deux

Plus en détail

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé!

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! Idéalement, 1 COMBIEN D HEURES MAXIMUM/SEMAINE un jeune doit-il consacrer à son emploi? 15 heures maximum par semaine. Attention : effectuer

Plus en détail

4. Dans quelle discipline artistique Banksy s est-il imposé comme un des plus grands?

4. Dans quelle discipline artistique Banksy s est-il imposé comme un des plus grands? Comment ça marche? Rendez-vous sur le site http://www.banksy-art.com/. Qui est Banksy? Légende ou réalité? 1. Quel est le titre de ce site? 2. Quel serait le véritable nom de Banksy? 3. De quel pays est-il

Plus en détail

LE VIAGER LIBRE OU OCCUPE. Démembrement de propriété Par Muriel Trenquier. Patrimoine en Ligne 06 77 93 76 07

LE VIAGER LIBRE OU OCCUPE. Démembrement de propriété Par Muriel Trenquier. Patrimoine en Ligne 06 77 93 76 07 LE VIAGER LIBRE OU OCCUPE Ainsi que le Démembrement de propriété Par Muriel Trenquier Patrimoine en Ligne 06 77 93 76 07 437, avenue Général Leclerc 84310 Morières les Avignon Avant-propos Vous trouverez

Plus en détail

PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans

PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans «J ai toujours cherché à intéresser mon équipe à l évolution de l entreprise» Videur de boîte de nuit, avant d intégrer la police, Olivier Couteau,

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

NOS CONSEILS: UN AVANTAGE CAPITAL. Un bref survol de nos services

NOS CONSEILS: UN AVANTAGE CAPITAL. Un bref survol de nos services NOS CONSEILS: UN AVANTAGE CAPITAL Un bref survol de nos services Financière Banque Nationale: à votre service depuis 1902 Notre mission est de gérer les placements les plus importants au monde: les vôtres.

Plus en détail

Et si des objets se comportaient comme des êtres humains et commençaient à se détester pour quelques légères différences?

Et si des objets se comportaient comme des êtres humains et commençaient à se détester pour quelques légères différences? LA PINCE EST AU CENTRE DE L'UNIVERS Et si des objets se comportaient comme des êtres humains et commençaient à se détester pour quelques légères différences? «Très original» (Arantxa) «Je ne pensais pas

Plus en détail

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68 Service d Optimisation et de Lancement pour l Entreprenariat 2016 Catalogue Formation des SOLen Technopôle Lahitolle Elus locaux 6 rue Maurice Roy 18000 Bourges Tel. 02 46 08 10 68 Organisme agréé par

Plus en détail

SUPPORT FORMATION Publisher 2007 initiation.

SUPPORT FORMATION Publisher 2007 initiation. SUPPORT FORMATION Publisher 2007 initiation. Sommaire I. INTRODUCTION... 4 1. Avantage de Publisher... 4 2. Composition prédéfinies... 5 3. Composants indépendants et déplaçables... 5 4. Les atouts des

Plus en détail

Mieux vendre votre bien immobilier

Mieux vendre votre bien immobilier Mieux vendre votre bien immobilier Fort de notre expérience de plus de 20 ans dans la transaction immobilière et de plus de 10 ans dans l accompagnement des particuliers, vous trouverez dans ce guide tous

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 20 janvier 2009 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Diplôme Licence 5 ème

Plus en détail

LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL

LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL April 2007 LE TRAVAIL À quel âge est-ce que je peux travailler? Si tu as moins de 16 ans, tu as besoin d un Permis de travail pour enfant pour pouvoir travailler. (Ceci

Plus en détail

BCD Travel Business Manuel Utilisateur Juillet 2006

BCD Travel Business Manuel Utilisateur Juillet 2006 BCD Travel Business Manuel Utilisateur Juillet 2006 Page 1 of 40 1 CONNEXION...3 1.1 CONNEXION...3 1.2 ACCUEIL...4 2 PROFIL...5 2.1 PERSONNNEL...5 2.2 PAIEMENT...5 2.3 LIVRAISON...5 2.4 PREFERENCES...6

Plus en détail

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE SUR INTERNET

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE SUR INTERNET LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE SUR INTERNET INTERNET C EST QUOI? Internet = Web + messageries + autres protocoles Depuis son invention dans les années 90, le Web a beaucoup évolué : on est passé du web 1.0

Plus en détail

TABLEAU DES ENTREVUES

TABLEAU DES ENTREVUES TABLEAU DES ENTREVUES Ce tableau regroupe les descriptions de toutes les entrevues réalisées auprès des éducatrices et éducateurs spécialisés. Pour chacun des thèmes, des suggestions de questions en lien

Plus en détail

Article. «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance. Québec français, n 97, 1995, p. 42-45.

Article. «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance. Québec français, n 97, 1995, p. 42-45. Article «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance Québec français, n 97, 1995, p. 42-45. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/44308ac Note :

Plus en détail

L entreprise et la production

L entreprise et la production Université Paris Est Créteil IUT DE CRETEIL VITRY Département de GEii 2 ème année du DUT de Génie Électrique et Informatique Industrielle Réalités humaines, économiques et sociales de l'entreprise 2 è

Plus en détail

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES?

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? Marie-Véronique LABASQUE FORMATRICE ET COORDINATRICE DU DEPARTEMENT D ETUDES ET DE RECHERCHES CREAI/IRFFE (AMIENS FRANCE). marie.labasque@irffe.fr

Plus en détail

Code ILU Questions fréquentes

Code ILU Questions fréquentes Code ILU Questions fréquentes 1) Notre société possède déjà un code BIC pour le trafic maritime. Avons-nous également besoin d un code ILU? Conformément à la norme ISO 6346, le code BIC sert à marquer

Plus en détail

Jeudi 2 avril 2015. Discours de Patrick LABAUNE Président du Conseil départemental Député de la Drôme

Jeudi 2 avril 2015. Discours de Patrick LABAUNE Président du Conseil départemental Député de la Drôme Jeudi 2 avril 2015 Discours de Patrick LABAUNE Président du Conseil départemental Député de la Drôme Mesdames, Messieurs les Conseillers départementaux, Chers collègues, Permettez-moi, en votre nom de

Plus en détail

Mvb/messages 2013 08 Pagina 1

Mvb/messages 2013 08 Pagina 1 Système Ranking Depuis le 1/8/2013 le nouveau système de ranking est entré en vigueur. Le système consiste en 6 rankings continus, dans lesquels tous les joueurs actifs de la LFBB et de Badminton Vlaanderen

Plus en détail

L animation des hommes

L animation des hommes L animation des hommes 1.Le management 2.Les styles de management 3.La culture d entreprise 4.La mobilisation des hommes 1 1.Le management Définition : le management est l art ou la manière de conduire

Plus en détail

1 Thessaloniciens 2.13-3.5. Tenir, mais comment? Nous ne sommes pas les seuls minoritaires, mais minoritaires nous le sommes.

1 Thessaloniciens 2.13-3.5. Tenir, mais comment? Nous ne sommes pas les seuls minoritaires, mais minoritaires nous le sommes. 1Thess2b FMT 150809.doc 1 Introduction 1 Thessaloniciens 2.13-3.5 Tenir, mais comment? En France, nous sommes habitués : les chrétiens sont minoritaires, et les chrétiens évangéliques très minoritaires.

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : M. S. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 6 Appel n o : GE-13-1616 ENTRE : M. S. M. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL

Plus en détail

Scenari. La chaîne éditoriale libre. Structurer et publier textes, images et son. Groupe Eyrolles, 2007, ISBN : 978-2-212-12150-6

Scenari. La chaîne éditoriale libre. Structurer et publier textes, images et son. Groupe Eyrolles, 2007, ISBN : 978-2-212-12150-6 S t é p h a n e C r o z a t Scenari La chaîne éditoriale libre Structurer et publier textes, images et son Groupe Eyrolles, 2007, ISBN : 978-2-212-12150-6 Avant-propos Pourquoi cet ouvrage? Il existe deux

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Réglementation des antennes de télécommunications Office de consultation publique de Montréal. 20 Octobre 2011

Réglementation des antennes de télécommunications Office de consultation publique de Montréal. 20 Octobre 2011 Réglementation des antennes de télécommunications Office de consultation publique de Montréal 20 Octobre 2011 Public Mobile: Qui sommes-nous? En 2008, le gouvernement canadien a octroyé des licenses pour

Plus en détail

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS Le jeune demi-fondeur reste avant tout un athlète complet et doit être formé en ce sens. Il doit pouvoir exprimer pleinement son potentiel en développant

Plus en détail

Le pli du plateau doit être placé horizontalement par rapport à vous.

Le pli du plateau doit être placé horizontalement par rapport à vous. Scrabble Le scrabble est un jeu de lettres qui se joue à 1, 2, 3 ou 4 personnes. Ce jeu consiste à former des mots entrecroisés sur une grille avec des lettres de valeurs différentes, certaines cases de

Plus en détail

6.02 Etat au 1 er janvier 2010

6.02 Etat au 1 er janvier 2010 6.02 Etat au 1 er janvier 2010 Allocation de maternité Femmes ayant droit à l allocation 1 A droit à cette allocation toute femme dont le statut professionnel, à la naissance de l enfant, correspond à

Plus en détail

Dossier de Pré inscription en Seconde Professionnelle. Rentrée 2014-2015

Dossier de Pré inscription en Seconde Professionnelle. Rentrée 2014-2015 Dossier de Pré inscription en Seconde Professionnelle Rentrée 2014-2015 L Ecole LA MACHE propose aux jeunes : Une formation professionnelle faisant une large part aux travaux pratiques d atelier s appuyant

Plus en détail

Qu est-ce que le travail décent

Qu est-ce que le travail décent Qu est-ce que le travail décent Le concept de «travail décent» apparaît pour la première fois en 1999, dans le rapport présenté par le Directeur général de l OIT à la 87 e session de la Conférence internationale

Plus en détail

Introduction. Reconnaissance récente du rôle des hautes terres. comme contribution à l équilibre écologique général

Introduction. Reconnaissance récente du rôle des hautes terres. comme contribution à l équilibre écologique général Colloque International : L eau en montagne «Gestion intégrée des hauts bassins versants» Megève 5-6 septembre 2002 ----------------------------- Aspect sociologique des comportements humains en montagne

Plus en détail

À la verticale de l'été - livre android, PDF, Mac, iphone, EPUB, Windows, tablet télécharger livre (Frans) lire gratuitement

À la verticale de l'été - livre android, PDF, Mac, iphone, EPUB, Windows, tablet télécharger livre (Frans) lire gratuitement Après de longues années sans nouvelles de son premier amour, Lénie le retrouve sur Internet. Les deux protagonistes, dont les retrouvailles apparaissent comme une évidence, feront renaître l histoire de

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE ----------------------

REPUBLIQUE TOGOLAISE ---------------------- REPUBLIQUE TOGOLAISE ---------------------- MINISTERE DE LA PLANIFICATION, DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ----------------------- DIRECTION GENERALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA COMPTABILITE

Plus en détail

Edelman goodpurpose Etude 2012 5 ème ENQUETE ANNUELLE MONDIALE CONSOMMATEURS

Edelman goodpurpose Etude 2012 5 ème ENQUETE ANNUELLE MONDIALE CONSOMMATEURS Edelman goodpurpose Etude 2012 5 ème ENQUETE ANNUELLE MONDIALE CONSOMMATEURS Synthèse& Analyse CANADA BRESIL US UK FRANCE PAYS-BAS BELGIQUE SINGAPOURE INDE CHINE JAPON EAU ALLEMAGNE ITALIE INDONESIE MALAISIE

Plus en détail

Département Informatique Automne 2011 LO51. Administration des bases de données et systèmes d'exploitation

Département Informatique Automne 2011 LO51. Administration des bases de données et systèmes d'exploitation Département Informatique Automne 2011 LO51 Administration des bases de données et systèmes d'exploitation Médian : Administration des systèmes d'exploitation CORRIGÉ Conditions de réalisation : Pas de

Plus en détail

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES I. Introduction La fibre optique est un guide de lumière, régi par la loi de Snell-Descartes, constituée d un cœur dans lequel se propage l onde lumineuse

Plus en détail

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES)

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) RÈGLEMENT D ADMISSION à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) en formation continue (dont apprentissage) en complément de formation dans le cadre de la validation des

Plus en détail

EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle?

EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle? EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle? Quels indicateurs nous permettent-ils de juger de l état nutritionnel des individus? Les enfants indicateurs de la

Plus en détail

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles «Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles Plan Définition Historique Technique Modalités pratiques Mise en perspective Conclusions Social freezing: Définition Congélation

Plus en détail

6GEI420 Systèmes Digitaux. Laboratoire #3

6GEI420 Systèmes Digitaux. Laboratoire #3 6GEI420 Systèmes Digitaux Laboratoire #3 Conception d un transmetteur RS232 Hiver 2010 1. Objectifs Apprendre à concevoir des circuits séquentiels en VHDL Apprendre à gérer plusieurs PROCESS en même temps

Plus en détail

À la rencontre de Raphaël Elizé

À la rencontre de Raphaël Elizé FICHE 4 À la rencontre de Raphaël Elizé Niveau et thème de programme Niveau 4 ème Autres niveaux et thèmes de programme possibles. Troisième (en relation avec le programme d'histoire : le XX e siècle).

Plus en détail

FORMATION AU CYCLE SUPÉRIEUR DE SOPHROLOGUE PROFESSIONNEL DOSSIER 2017-2018

FORMATION AU CYCLE SUPÉRIEUR DE SOPHROLOGUE PROFESSIONNEL DOSSIER 2017-2018 FORMATION AU CYCLE SUPÉRIEUR DE SOPHROLOGUE PROFESSIONNEL DOSSIER 2017-2018 Siège Social : IFSP 15, rue des Tulipiers 38280 VILLETTE D ANTHON Tél. 06 25 45 92 85 ou 06 74 10 14 16 / Mail : contact@ifsp-lyon.fr

Plus en détail

vous présente LE CAHIER DES CHARGES clubs 2015

vous présente LE CAHIER DES CHARGES clubs 2015 Le vous présente LE CAHIER DES CHARGES clubs 2015 Qu est ce que le NATIONAL TENNIS CUP - La Phase qualificative : Epreuve reine du tennis amateur français, ce tournoi est devenu au fil de ses vingt-cinq

Plus en détail

La surveillance de nos communications. Avons-nous vraiment rien à craindre?

La surveillance de nos communications. Avons-nous vraiment rien à craindre? La surveillance de nos communications Avons-nous vraiment rien à craindre? Novembre 2009 Les projets de loi C-46 et C-47 Une intrusion sans précédent dans la vie privée Le gouvernement fédéral a présenté,

Plus en détail

solution climatique optimale

solution climatique optimale PME, bureaux et non-résidentiel magasins de détail Nous trouvons toujours la solution climatique optimale secteur des soins, secteur public et écoles industrie et horticulture hôtellerie, loisirs et wellness

Plus en détail

COMMENT INSTALLER MON LOGICIEL?

COMMENT INSTALLER MON LOGICIEL? COMMENT INSTALLER MON LOGICIEL? 1 SOMMAIRE ETAPE 1 : ACCES AU SITE EBP... 3 ETAPE 2 : CHOIX DU PRODUIT... 4 ETAPE 3 : TELECHARGEMENT... 5 ETAPE 4 : IDENTIFICATION... 6 1- J ai déjà un compte EBP... 7 2-

Plus en détail

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES A l attention des : Délégués Régionaux Secrétaires de Syndicats Délégués syndicaux MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES L élection des représentants du personnel au Comité d Entreprise permet : D obtenir

Plus en détail

Des établissements et services confrontés aux réformes des formations

Des établissements et services confrontés aux réformes des formations La réforme du diplôme d Etat d éducateur spécialisé a-t-il eu des incidences sur la coopération entre centres de formation et établissements et services? Qu observe-t-on de la place qui est la mienne,

Plus en détail

DECLARATION POUR LE RESPECT, LA RECONNAISSANCE ET LA LIBERTE DE LA MEDECINE LIBERALE

DECLARATION POUR LE RESPECT, LA RECONNAISSANCE ET LA LIBERTE DE LA MEDECINE LIBERALE DECLARATION POUR LE RESPECT, LA RECONNAISSANCE ET LA LIBERTE DE LA MEDECINE LIBERALE Conférence de presse du Dr. Jean-Paul ORTIZ, Président de la CSMF Le 2 octobre 2015 La loi de santé est actuellement

Plus en détail

Gespensterschule. Spooky Spelling L alphabet fantomatique Spokenschool. Spielanleitung Instructions Règle du jeu Spelregels

Gespensterschule. Spooky Spelling L alphabet fantomatique Spokenschool. Spielanleitung Instructions Règle du jeu Spelregels Spielanleitung Instructions Règle du jeu Spelregels 4555 Gespensterschule Spooky Spelling L alphabet fantomatique Spokenschool Copyright - Spiele Bad Rodach 2005 Jeu Habermaaß n 4555 L alphabet fantomatique

Plus en détail

Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT

Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT Semaine 19 Contenu du cours : le système phonologique de l espagnol. 0. Introduction L espagnol connaît un système vocalique remarquablement simple, combiné

Plus en détail

Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance.

Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance. DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Le petit Nicolas. Sempé Goscinny. Fiche de lecture. Étude des personnages :

Le petit Nicolas. Sempé Goscinny. Fiche de lecture. Étude des personnages : Le petit Nicolas Sempé Goscinny Fiche de lecture Étude des personnages : Le petit Nicolas : Le petit Nicolas est un jeune garçon de sept ou huit ans, qui vit avec ses deux parents dans une petite maison.

Plus en détail

Mémento du baby-sitter

Mémento du baby-sitter Mémento du baby-sitter Mémento du baby-sitter Faire du baby-sitting est une responsabilité qui nécessite des connaissances dans le domaine de la petite enfance. Ce mémento rédigé par les puéricultrices

Plus en détail

Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014

Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014 Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014 Recherche sociologique sur le groupe professionnel des médecins de

Plus en détail

Formation Bac Pro Maintenance des Equipements Industriels (M.E.I) Région : Le Theil sur Huisne

Formation Bac Pro Maintenance des Equipements Industriels (M.E.I) Région : Le Theil sur Huisne Msma061/a du 07/05/11 Formation Bac Pro Maintenance des Equipements Industriels (M.E.I) Région : Le Theil sur Huisne Lycée Robert Garnier-50 Avenue du Général de Gaulle 72400 La Ferté Bernard Msma061/a

Plus en détail