Prépa scientifique Drépanocytose, mucoviscidose, cancers et diabètes (E 03)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prépa scientifique Drépanocytose, mucoviscidose, cancers et diabètes (E 03)"

Transcription

1 Maestris Mardi 15 Novembre 201 Durée : 1 heure Exercice 1-7 points Prépa scientifique Drépanocytose, mucoviscidose, cancers et diabètes (E 03) page 1/

2 Exercice 2 - QCM - points - reporter la ou les bonnes réponses dans le tableau page 5 1. Le diabète de type 1 : 1. se déclare généralement chez des sujets jeunes 2. est une maladie auto-immune 3. est héréditaire 4. se traduit par une hypoglycémie constante 5. survient fréquemment chez des enfants obèses 2. L augmentation de l insulinémuie chez un sujet sain : 1. provoque celle de la synthèse de glycogène musculaire 2. provoque celle de la synthèse de protéines musculaires 3. diminue la libération de glucose par le muscle 4. inhibe la sécrétion de glucagon 5. provoque une diminution de la glycémie. débute avant celle de la glycémie page 2/

3 3. Cancers et agents mutagènes : 1. Les cancers sont fréquemment secondaires à l accumulation de mutations 2. Le risque relatif de cancer du poumon est indépendant de la consommation tabagique chez la femme 3. Le risque relatif de cancer du poumon est indépendant de la consommation tabagique chez l homme 4. L incidence du cancer du poumon est en recul chez les hommes et les femmes 4. Le cancer du col de l utérus : 1. Est fréquemment associé à une infection par les papillomavirus 2. La réalisation régulière de frottis du col de l utérus permet un dépistage des lésions précancéreuses 3. Une vaccination préventive chez la jeune fille peut réduire le risque d infection et la fréquence des cancers du col de l utérus 4. Après guérison du cancer du col de l utérus, la stérilité est systématique 5. La mucoviscidose : 1. Est une maladie génétique qui affecte exclusivement les poumons 2. Dans la mucoviscidose, le poumon est le siège d infections bactériennes fréquentes 3. Les malades sont homozygotes pour l allèle muté 4. Il n existe pas de technique de dépistage. Le diabète : 1. L activité physique va influer sur la glycémie 2. La présence d une obésité est un facteur favorisant le diabète 3. La fréquence du diabète dans la population est stable 4. Il existe des gènes de prédisposition au diabète 7. Parmi les propositions suivantes concernant le cancer du poumon, laquelle (ou lesquelles) est (sont) exacte (s)? 1. Il ne peut survenir que chez les fumeurs 2. Il est caractérisé par la prolifération anarchique de cellules pulmonaires 3. Il peut être favorisé par la consommation de tabac 4. Il peut être lié à une augmentation du taux d erreurs de réplication 5. Il est lié à l augmentation de la fréquence méiotique des cellules pulmonaires 8. «L insuline, qui permet de traiter les diabétiques, est produite actuellement par transgénèse, grâce à des bactéries». D après cet énoncé, on comprend que : 1. On extrait le gène de l insuline chez une bactérie 2. Les bactéries produisent de l insuline humaine 3. On utilise la protéine insuline extraite chez l Homme 4. L individu diabétique traité par ce médicament devient un organisme génétiquement modifié 9. Dans le cas de la mucoviscidose, maladie autosomique récessive, un couple d hétérozygotes : 1. A un risque de 1/2 d avoir un enfant malade 2. A un risque de 1/4 d avoir un enfant malade 3. N a un risque d avoir un enfant malade que si l individu est XY 4. A le même risque d avoir un enfant malade qu un couple où seul un individu est hétérozygote 10. Les étapes de la cancérisation se déroulent dans l ordre suivant : 1. Migrations cellulaires, mutations cellulaires, divisions cellulaires 2. Mutations cellulaires, divisions cellulaires, migrations cellulaires 3. Divisions cellulaires, migrations cellulaires, mutations cellulaires 4. Mutations cellulaires, migrations cellulaires, divisions cellulaires 5. Migrations cellulaires, divisions cellulaires, mutations cellulaires. Aucune réponse page 3/

4 11. A propos du cancer du sein, d après le graphique : 1. Le cancer du sein se développe chez toutes les femmes qui possèdent une version mutée du gène BRCA 1 ou BRCA 2 2. Les femmes n ayant aucune version du gène muté n ont aucun risque de développer un cancer du sein 3. Le risque de cancer du sein augmente avec l âge 4. Le cancer du sein dépend uniquement d une prédisposition génétique 5. Les gènes BRCA 1 et BRCA 2 possèdent au moins deux allèles chacun. Aucune réponse 12. Un cancer : 1. Peut avoir une origine virale 2. Peut résulter d une mutation au niveau des gènes suppresseurs de tumeurs 3. N apparaît pas si on adopte une bonne hygiène de vie (activité physique régulière, alimentation équilibrée, repos, ) 4. Peut être la conséquence d une interaction entre facteurs géniques et environnement 5. A moins de risques de survenir chez un individu dont un membre de sa famille a développé ce cancer. Aucune réponse 13. La drépanocytose correspond à : 1. Une maladie génétique, totalement indépendante de l environnement du malade 2. Une maladie environnementale, totalement indépendante du génotype du patient 3. Une maladie héréditaire à caractère dominant autosomique 4. Une maladie héréditaire à caractère dominant gonosomique 5. Aucune réponse 14. Un malade atteint de drépanocytose peut développer une crise aigüe en cas de : 1. Stress 2. Hyperthermie 3. Déshydratation 4. Fièvre 5. Anoxie, même temporaire 15. Les proto-oncogènes sont : 1. Des gènes mutés, à l origine de la cancérisation 2. Des gènes réparateurs de l ADN 3. Des gènes indispensables à la division cellulaire 4. Des gènes inhibiteurs de la mitose 5. Des gènes ayant un rôle avec la migration des tumeurs malignes 1. Les cellules HELA sont : 1. Des cellules cancéreuses du col de l utérus 2. Des cellules de laboratoire 3. Des cellules immortelles 4. Des cellules en mitose, cultivées pour une expérience précise 5. Aucune réponse page 4/

5 17. La présence de corps cétoniques dans les urines d un patient montre que : 1. Le patient est atteint de diabète de type 2 2. Le patient est atteint de diabète de type 1 3. Le patient présente une hypercholestérolémie 4. Le patient présente une hyperglycémie chronique résultant d une néoglucogénèse 5. Le patient présente une forte masse corporelle. Le patient est incapable de déstocker son glucose 18. Le canal de Wirsung correspond : 1. A l excretion d insuline par les îlots de Langerhans 2. A l excretion de glucagon par les îlots de Langerhans 3. A l excrétion endocrine de pancréatinase 4. A l excrétion exocrine d enzymes par les acinus 5. A l excrétion exocrine d hormones pancréatiques Tableau de réponses : Réponses/ Questions page 5/

6 Exercice 3 : 4 points - Répondre en deux phrases à chacune des questions suivantes Question 1 : Drépanocytose A l échelle microscopique, quelles différences existe-t-il entre une hématie normale et une hématie d un patient drépanocytaire? Question 2 : Mucoviscidose En quoi la protéine CFTR est-elle indispensable dans la production d un mucus «normal»? Question 3 : Cancer Pourquoi considère-t-on que le cancer est une «accumulation de mutations»? Question 4 : Diabètes Quelle(s) solution(s) proposer à une personne obèse d une cinquantaine d années, présentant une glycémie de l ordre de 1,2g/L afin de réduire ses risques de devenir diabétique? Exercice 4 : 3 points - Réaliser une schéma bilan Nicolas a 13 ans et présente tous les symptômes d un diabète de type 1. Son médecin vient de lui indiquer qu afin de limiter ses troubles et lui permettre de passer son adolescence dans les meilleures conditions possibles, il est nécessaire qu un cathéter abdominal et une pompe à insuline lui soient posés. A l aide d un schéma de synthèse, montrez le rôle de la pompe à insuline dans la régulation de la glycémie chez Nicolas. page /

La mucoviscidose est une maladie génétique fréquente, provoquée par la mutation d un gène qui est présent sous cette forme chez une personne sur 40.

La mucoviscidose est une maladie génétique fréquente, provoquée par la mutation d un gène qui est présent sous cette forme chez une personne sur 40. CHAPITRE 5 : Variation génétique et santé (Le patrimoine génétique et le développement d une maladie ; les variations du génome et le développement d une maladie) Introduction : Le phénotype d un individu

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

PARTIE 3 : CORPS HUMAIN ET SANTE CH7 : VARIATION GENETIQUE ET SANTE (3 A 4 S.) I. LA MUCOVISCIDOSE, UN EXEMPLE DE MALADIE GENETIQUE :

PARTIE 3 : CORPS HUMAIN ET SANTE CH7 : VARIATION GENETIQUE ET SANTE (3 A 4 S.) I. LA MUCOVISCIDOSE, UN EXEMPLE DE MALADIE GENETIQUE : I. LA MUCOVISCIDOSE, UN EXEMPLE DE MALADIE GENETIQUE : Comment expliquer l origine d une maladie génétique récessive? ex : la mucoviscidose. Site de référence : Les SVT et moi, activité 1 livre p 320,

Plus en détail

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes Glycémie et diabète! PLAN 1 La digestion et les enzymes A) Le rôle de la digestion aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes digestion : permet la transformation de glucides

Plus en détail

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Explication des mécanismes ponctuels : réponses rapides en référence au cours Stockage et libération glucose : Référence au cours : I Glycémie constante

Plus en détail

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011 LA GLYCÉMIE ET LES DIABÈTES... 2 CHAPITRE I LA GLYCÉMIE... 2 1/ découverte de l homéostat glycémique... 2 A/ L homéostat glycémique... 2 B / Modèle hypothétique de l homéostat glycémique... 2 2/ Les organes

Plus en détail

BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures

BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures Date : 18 Novembre 2015 Prépa Scientifique, paramédical -MAESTRIS BIOLOGIE Sujet d examen - SE5 Durée : 2 heures Partie 1 : Définitions - 4 points Donner la définition des termes suivants. Incidence, prévalence,

Plus en détail

TP 5 : les diabétiques.

TP 5 : les diabétiques. VIDEO : Intro / révision : "L'insuline, le glucose et vous" 0 à 1:37 TP 5 : les diabétiques. Vidéo : "C la santé" 0:29 à 1:15 2 millions en France (4 millions maintenant) 180 millions dans monde / en 2011

Plus en détail

Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p

Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p Correction des exercices de génétique : GENOTYPE PHENOTYPE : p 189-190-191 Exercice 1 p 189 : définir en une phrase les mots suivants Prédisposition au cancer : possession d allèles qui à l état homozygote

Plus en détail

Génotype, phénotype, environnement

Génotype, phénotype, environnement Génotype, phénotype, environnement Le gène responsable du caractère «groupe sanguin» a été localisé sur la paire de chromosomes 9. Il existe trois allèles différents : A, B ou O. L identification des groupes

Plus en détail

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes GLYCEMIE DIABETE La glycémie est la quantité de glucose circulant dans le sang. Sa régulation par l org est un phénomène complexe et primordial mettant en jeu divers mécanismes, comme la d ou la sécrétion

Plus en détail

Thème 3B: Variation génétique et Santé

Thème 3B: Variation génétique et Santé Thème 3B: Variation génétique et Santé Chapitre 1 Patrimoine génétique et santé Introduction La mucoviscidose touche en France environ 1 nouveau-né sur 4200. Quel lien peut-on établir entre anomalie génétique

Plus en détail

Chapitre D. (ancien programme) (Nouveau programme)

Chapitre D. (ancien programme) (Nouveau programme) Chapitre D LA COMPLEXITE DES RELATIONS ENTRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT (ancien programme) DES GENES A LA REALISATION DES GENOTYPES (Nouveau programme) 1 Au cours du Chapitre A, nous avons vu que

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR /2016

Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR /2016 Régulation de la glycémie et diabètes BNEI ELAZAR - 2015/2016 Rappels sur la digestion Rappels sur la digestion Rappels sur la digestion Dégradation d aliments en nutriments Par voie mécanique Par voie

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30

BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30 Date : 2 Décembre 2015 Prépa Scientifique, paramédical -MAESTRIS BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30 Partie 1 : Définitions - 4 points Définir les termes suivants en utilisant le vocabulaire

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

Date Problématique Support Situation 03/09/10 Présentation Règles de vie Evaluation des acquis de seconde

Date Problématique Support Situation 03/09/10 Présentation Règles de vie Evaluation des acquis de seconde Date Problématique Support Situation 03/09/10 Présentation Règles de vie Evaluation des acquis de seconde TP1 : Une maladie, la drépanocytose Travail individuel OC : Le phénotype peut se définir à différentes

Plus en détail

REFERENTIEL : GENOTYPE ET PHENOTYPE

REFERENTIEL : GENOTYPE ET PHENOTYPE REFERENTIEL : GENOTYPE ET PHENOTYPE CONNAITRE Du gène à la protéine La structure de l ADN La séquence codante Le code génétique Les niveaux de phénotypes O.G.M. Définition du gène Double chaîne de nucléotides

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence

La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence : découverte d une maladie génétique Effets secondaires Organes affectés Traitements Traitements généraux Médicaments Recherche

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

CHAPITRE 4 : GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT

CHAPITRE 4 : GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 4 : GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT INTRODUCTION : On appelle phénotype l ensemble des caractéristiques qui définissent tout être vivants : caractère morphologiques, anatomiques, physiologiques.

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

FEUILLE REPONSE A RENDRE AVEC LA COPIE : NOM : PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES QCM : 8 points

FEUILLE REPONSE A RENDRE AVEC LA COPIE : NOM : PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES QCM : 8 points FEUILLE REPONSE A RENDRE AVEC LA COPIE : NOM : PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES QCM : 8 points 1. Une mutation décalante par délétion est une mutation qui : enlève un nucléotide de l ARN messager

Plus en détail

Glucides et glycémie

Glucides et glycémie Glucides et glycémie I : Protéines enzymatiques A : Niveaux de structure protéique Les protéines sont des molécules codées génétiquement. L ordre des nucléotides dans un allèle indique l ordre des acides

Plus en détail

TD 3 : LA GÉNÉTIQUE. L Homme possède 46 chromosomes, soit 23 paires de chromosomes.

TD 3 : LA GÉNÉTIQUE. L Homme possède 46 chromosomes, soit 23 paires de chromosomes. TD 3 : LA GÉNÉTIQUE ADN : acide désoxyribonucléique. ARN : acide ribonucléique.! L ADN possède deux brins, l ARN un seul. Ils sont composés de nucléotides eux-même composés d une base azoté, d un sucre,

Plus en détail

Thème 3 Du génotype au phénotype 1/7

Thème 3 Du génotype au phénotype 1/7 Thème 3 Du génotype au phénotype Thème 3 Du génotype au phénotype 1/7 Observations La couleur des yeux varie beaucoup chez l'homme. Ce phénotype très variable suggère l'expression de plusieurs gènes La

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE

Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE Notions Activités, supports La glycémie, concentration en glucose du sang, est un paramètre du milieu intérieur. Son maintien par l'organisme dans une gamme de valeurs étroite

Plus en détail

Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7

Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012 Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

QCM 1. QCM génétique QCM 1 QCM 2 QCM 3 QCM 2 17/03/2010

QCM 1. QCM génétique QCM 1 QCM 2 QCM 3 QCM 2 17/03/2010 QCM 1 QCM génétique Thomas Briot Interne, Pharmacie Dans l étude d un arbre généalogique, un seul des critères suivants est spécifique de l hérédité autosomique dominante: 1. Sujets atteints à chaque génération

Plus en détail

CH2 : DU GENOTYPE AU PHENOTYPE

CH2 : DU GENOTYPE AU PHENOTYPE CH2 : DU GENOTYPE AU PHENOTYPE INTRODUCTION La molécule d ADN est universelle ; les gènes, portions d ADN d un chromosome, déterminent les caractères biologiques des individus et des cellules. Comment

Plus en détail

THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT

THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT INTRODUCTION De l échelle moléculaire à celle de l individu, comment l expression des gènes se traduit elle? Quels facteurs déterminent la présence ou l absence

Plus en détail

La glycémie et le diabète

La glycémie et le diabète I La régulation glycémique La glycémie et le diabète Qu est ce que la glycémie? 1.1) La glycémie : une constante physiologique La glycémie est le taux de glucose ( C6H12O6 ) présent dans le sang. Cf. TD

Plus en détail

GLYCEMIE ET DIABETE CHAPITRES 1, 2, 3

GLYCEMIE ET DIABETE CHAPITRES 1, 2, 3 GLYCEMIE ET DIABETE CHAPITRES 1, 2, 3 CHAPITRE 1 LA CATALYSE ENZYMATIQUE TP1 TP2 TRAJET DES ALIMENTS ET LEURS MODIFICATIONS DANS LE TUBE DIGESTIF les organes digestifs et les enzymes digestives. D un

Plus en détail

sites d action des amylases

sites d action des amylases Glycémie et diabète I Les enzymes. Les glucides à grosses molécules des aliments sont transformés en glucose grâce à l'action d'enzymes digestives. Ils pourront ainsi franchir la paroi de l intestin pour

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2009

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2009 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2009 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Tube digestif et homéostasie

Tube digestif et homéostasie Tube digestif et homéostasie UNE DES ENTREES DE L ORGANISME Le tube digestif est, avec les poumons, une des portes d entrée dans l organisme car il permet l absorption de molécules d origine extérieure.

Plus en détail

Homéostasie (Partie 2)

Homéostasie (Partie 2) Homéostasie (Partie 2) Dr Sandrine Poglio Année 2015-2016 Institut de Formation en Soins Infirmiers U.E2.2-S1: Cycle de la vie et grandes fonctions 3 Plan A- Généralités. B- La régulation de l équilibre

Plus en détail

G2. Régulation de la glycémie

G2. Régulation de la glycémie G2. Régulation de la glycémie Hypoglycémie et hyperglycémie ont des conséquences graves pour le corps. C est la raison pour laquelle ce facteur doit être régulé. G2.a MESURE DE LA GLYCEMIE ET VARIATIONS

Plus en détail

CHAPITRE 4 : LES RELATIONS ENTRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT.

CHAPITRE 4 : LES RELATIONS ENTRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT. CHAPITRE 4 : LES RELATIONS ENTRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT. RELATIONS GÉNOTYPE - PHÉNOTYPE Pour ce TP, on commencera les observations à l'échelle moléculaire puis cellulaire et on terminera par

Plus en détail

Noms prénoms classe Activité 7 : Gènes et variabilité des caractères

Noms prénoms classe Activité 7 : Gènes et variabilité des caractères Noms prénoms classe Activité 7 : Gènes et variabilité des caractères Compétences : A EV NA Lire et exploiter des données D1-1 Représenter des données D1-2 Fonder ses choix de comportement responsable vis-à-vis

Plus en détail

LA TERRE DANS L UNIVERS, la vie et l évolution du vivant

LA TERRE DANS L UNIVERS, la vie et l évolution du vivant Thème 1 A Chapitre LA TERRE DANS L UNIVERS, la vie et l évolution du vivant (5 semaines) EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE Introduction : Les cellules de l'organisme, à l'exception

Plus en détail

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un certain

Plus en détail

DS n 2 : Expression de l information génétique, réplication de l'adn et hérédité

DS n 2 : Expression de l information génétique, réplication de l'adn et hérédité DS n 2 : Expression de l information génétique, réplication de l'adn et hérédité I. La cellule 2 µm ------------- Dessin d une cellule animale I.1. Légender la cellule sur le polycopié. I.2. Retrouver

Plus en détail

CHAPITRE VII GENETIQUE DES POPULATIONS

CHAPITRE VII GENETIQUE DES POPULATIONS CHAPITRE VII GENETIQUE DES POPULATIONS 1. DEFINITION Étude de la distribution des gènes dans la population. Voir la distribution des caractères à l intérieur d une population. Etude du polymorphisme En

Plus en détail

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière L3 S6 Nutrition, Santé & APS Modalités de la matière Volume horaire et répartition : 10h : 5 CM programmés 1 fois/semaine le lundi de 8h à 10h Contenu : Connaître les causes et le traitement du diabète

Plus en détail

THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT

THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT THEME 1A GENOTYPE, PHENOTYPE ET ENVIRONNEMENT INTRODUCTION De l échelle moléculaire à celle de l individu, comment l expression des gènes se traduit elle? Quels facteurs déterminent la présence ou l absence

Plus en détail

EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER

EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER EPIDÉMIOLOGIE DU CANCER FORMATION INFIRMIÈRE EN ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE BESANCON, LE 26/01/2012 MOUILLET GUILLAUME, ONCOLOGIE MÉDICALE Définition : ÉPIDÉMIOLOGIE Discipline qui a pour but l étude de la distribution

Plus en détail

Diabète sucré. Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale

Diabète sucré. Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale Diabète sucré Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale Rappel Physiologique La glycémie à jeun normale chez l'homme est statistiquement comprise entre 0,80 et 1,10 g/l. La régulation de la glycémie met en jeu

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

1 er exercice : (5pts)

1 er exercice : (5pts) Classe : SV Année Scolaire: 2010-2011 Matière: Biologie 1 er exercice : (5pts) Afin d identifier certains mécanismes qui sont à l origine du polymorphisme chez les drosophiles trois caractères sont considérés

Plus en détail

Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN

Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN Chapitre 2 : variabilité génétique et mutation de l ADN L ADN est la molécule qui contient l information génétique. Un gène est un fragment d ADN qui code pour un caractère. Il peut exister sous différentes

Plus en détail

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les Document 1 : situation anatomique du foie 1STS veine cave inférieure (circulation générale) veine sus-hépatique aorte foie artère hépatique veine porte hépatique intestin grêle artère mésentérique Document

Plus en détail

Les siamois ont une descendance avec les mêmes caractéristiques de pelage : Les caractères siamois sont liés à des gènes transmis par les parents.

Les siamois ont une descendance avec les mêmes caractéristiques de pelage : Les caractères siamois sont liés à des gènes transmis par les parents. EXERCICES : GENE PHENOTYPE ENVIRONNEMENT : pages 78 79 80 EXERCICE 1 PAGE 78 : EFFET DE L ENVIRONNEMENT SUR LE PHENOTYPE Question 1 : Variation de la couleur du poil du chat siamois On relève les données,

Plus en détail

QCM. Niveau Première S. Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN

QCM. Niveau Première S. Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN QCM Niveau Première S Thème 1A : Reproduction conforme de l ADN Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes. Répondez

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 69... Biologie, Révisions QCM 1. L apoptose : a. est un mécanisme d autodestruction cellulaire b. se caractérise par une fragmentation de l ADN et un bourgeonnement de la membrane

Plus en détail

Lycée Français Charles de Gaulle Bangui République Centrafricaine

Lycée Français Charles de Gaulle Bangui République Centrafricaine Lycée Français Charles de Gaulle Bangui République Centrafricaine Institut de formation enregistrée sous le n 91-30-02163-30 Homologation 12-007 par le CNB Centre d innovation en Sciences de la Vie Agrément

Plus en détail

Chapitre 1 Les mutations de l ADN et les duplications de gènes : les moteurs des innovations génétiques

Chapitre 1 Les mutations de l ADN et les duplications de gènes : les moteurs des innovations génétiques 1 La molécule d ADN est apparemment stable mais elle présente une certaine variabilité. Des modifications d ADN créent : - de nouveaux allèles à l origine du polymorphisme génétique et phénotypique des

Plus en détail

Maladies autosomiques récessives

Maladies autosomiques récessives Maladies autosomiques récessives Cas général Définition Une maladie est transmise selon le mode autosomique récessif si le gène en cause est porté par un autosome et si la présence de deux allèles mutés

Plus en détail

année académique 2012/2013

année académique 2012/2013 Université Saint-Esprit de kaslik Faculté de Médecine et des Sciences Médicales Concours d entrée en 1 ère année de médecine année académique 2012/2013 Biologie A titre indicatif : les références des 1

Plus en détail

Diabetes Mellitus. Définition:

Diabetes Mellitus. Définition: Diabetes Mellitus Diabète sucré Définition: Le diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, la glycémie étant la concentration de glucose

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BLRÉT TENOLOIQE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSION 2014 Sous-épreuve écrite de himie biochimie sciences

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012 Durée : 3 h 30 Coefficient 7 Avant de composer, le candidat s assurera que

Plus en détail

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie Introduction Rappeler ce qu est la glycémie et l homéostasie. On mesure la glycémie à jeun chez un individu en bonne santé durant une semaine Question : Analyser le tableau

Plus en détail

De la 1 e S à la T le S : l essentiel à retenir

De la 1 e S à la T le S : l essentiel à retenir De la 1 e S à la T le S : l essentiel à retenir Fiche 2/3 : Génétique Cycle de vie et divisions cellulaires Cycle de vie de l humain Chaque humain est issu de la fusion de 2.. : c est la.. Nos chromosomes

Plus en détail

MINESEC Année scolaire 2009/2010, mars 2010 Doicèse de Sangmelima Secrétariat a l Education. Département de SVT Coéf : 5

MINESEC Année scolaire 2009/2010, mars 2010 Doicèse de Sangmelima Secrétariat a l Education. Département de SVT Coéf : 5 MINESEC Année scolaire 2009/2010, mars 2010 Doicèse de Sangmelima Secrétariat a l Education Classe : T le D Collège de l Immaculée Durée : 4 heures Département de SVT Coéf : 5 BACCALAUREAT BLANC N 1 SESSION

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Métropole Remplacement

Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Métropole Remplacement Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Métropole Remplacement BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE

Plus en détail

Caractéristiques des cellules normales:

Caractéristiques des cellules normales: PROCESSUS DE CANCERISATION Le cancer regroupe plus d'une centaine de maladies. La quasi totalité des tissus peut-être atteint par cette pathologie. Chaque cancer a ses propres caractéristiques mais les

Plus en détail

Eléments de correction et barème

Eléments de correction et barème Eléments de correction et barème PARTIE : Variation LH et conséquences physiologiques (8 points) Question Eléments de correction Connaissances et capacités Barème. Trompe utérine 2. Pavillon de la trompe

Plus en détail

Baccalauréat technologique annale zéro

Baccalauréat technologique annale zéro éduscol Baccalauréat technologique annale zéro Baccalauréat technologique Enseignement de Chimie, Biochimie, Sciences du Vivant Annale zéro 3 : Sciences et technologies de laboratoire (éléments de correction

Plus en détail

«Nb. Pour la correction contacter le site web :

«Nb. Pour la correction contacter le site web : L.S. Abdel Aziz Khouja Devoir de synthèse n Kélibia Sciences de la Vie et de la Terre Date : 07/0/008 Coef : Durée : h Cl: ème Sc Ex et Mr. Kordoghli M ed «Nb. Pour la correction contacter le site web

Plus en détail

L épigénétique. BIO 110 année Claire Vourc h

L épigénétique. BIO 110 année Claire Vourc h L épigénétique BIO 110 année 2010-2011 Claire Vourc h Chromosomes Gènes les cellules de notre organisme contiennent toutes les mêmes chromosomes neurone cellule osseuse cellule musculaire? cellule sanguine

Plus en détail

Infection par le Papillomavirus Humain. A. Épidémiologie et histoire naturelle de l'infection génitale à papillomavirus humain (HPV)

Infection par le Papillomavirus Humain. A. Épidémiologie et histoire naturelle de l'infection génitale à papillomavirus humain (HPV) 26/02/2014 BATTISTA Jennifer L2 AIH Dr CHARREL Relecteur 6 6 pages Plan Agent infectieux et hygiène Infection par le Papillomavirus Humain Infection par le Papillomavirus Humain A. Épidémiologie et histoire

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

Vaccination contre les papillomavirus humains (HPV)

Vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) Vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) Pour tous les jeunes! Présentation pour les jeunes et leurs parents Les papillomavirus humains (HPV) peuvent provoquer des verrues génitales et causer

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Les Diabète. Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant...

Les Diabète. Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant... Les Diabète Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant... Il y a de nombreux diabètes. Le mot diabète, d'origine grecque, signifie «je passe au travers». Ce titre est sans doute dû à l une

Plus en détail

Thème IA1 Méiose, brassage génétique

Thème IA1 Méiose, brassage génétique Thème IA1 Méiose, brassage génétique et diversité des génomes PROBLÉMATIQUE : Comment la reproduction sexuée assure-t-elle à la fois la stabilité d une espèce et la diversité des individus qui la composent?

Plus en détail

Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/ Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30

Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/ Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30 Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/201 6 Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30 EXERCICE N 1 : (4.5 points): Chaque série d affirmation peut comporter une ou plusieurs

Plus en détail

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie 1. Mise en évidence de la régulation de la glycémie A - Evolution de la glycémie A.1 A jeune, quelle est la valeur de la glycémie? Qu observe-t-on lors de l ingestion de glucose

Plus en détail

Un dépistage précoce passe par la recherche des papillomavirus humains (HPV en anglais) Parlez-en à votre gynécologue

Un dépistage précoce passe par la recherche des papillomavirus humains (HPV en anglais) Parlez-en à votre gynécologue s informer pour l éviter Un dépistage précoce passe par la recherche des papillomavirus humains (HPV en anglais) Parlez-en à votre gynécologue Pourquoi le dépistage du cancer du col de l utérus est-il

Plus en détail

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Son importance 3% des grossesses : problème génétique g Individus de moins de 25 ans: 1/20 des pathologies est d origine d génétique g Différents types de maladies

Plus en détail

Écrit tes réponses sur une feuille lignée et répond sous forme de phrases complètes.

Écrit tes réponses sur une feuille lignée et répond sous forme de phrases complètes. Révision de l ADN, le cycle cellulaire et le cancer Écrit tes réponses sur une feuille lignée et répond sous forme de phrases complètes. 1. Que signifient les lettres «ADN»? 2. À quel endroit dans notre

Plus en détail

CHAPITRE III SERIE QCM N 2

CHAPITRE III SERIE QCM N 2 CHAPITRE III SERIE QCM N 2 Question n 1: Chez les organismes diploïdes : A. le zygote subit, juste après sa formation, une méiose B. les mitoses n'ont lieu que durant l'haplophase C. les mitoses n'ont

Plus en détail

Soigner et guérir les maladies génétiques

Soigner et guérir les maladies génétiques 1 Soigner et guérir les maladies génétiques 1. Remarque page 2 2. Soigner les maladies génétiques page 2 3. Guérir par transgénèse, la thérapie génique page 3 a. Définitions page 3 b. Principe page 3 c.

Plus en détail

Complications endocrinologiques. Magali Gueydan. de l hémochromatose

Complications endocrinologiques. Magali Gueydan. de l hémochromatose Complications endocrinologiques Magali Gueydan de l hémochromatose Introduction La présence de complications endocrines témoigne d une hémochromatose déjà évoluée Deux principales atteintes: LE DIABETE

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

5.3. La communication à distance par le système endocrinien = système hormonal

5.3. La communication à distance par le système endocrinien = système hormonal 5. Les cellules en société 5.1 Communication cellulaire et maintien de l'homéostasie 5.2 La communication par contact direct : jonctions, croissance et différenciation 5.3. La communication à distance

Plus en détail

Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres.

Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres. Nom : Date : Prénom : Classe : 3 ème SVT : Génétique 20 Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres. 1. QCM : Choisir la

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

Prise en charge du diabétique

Prise en charge du diabétique Prise en charge du diabétique en EHPAD Qu est-ce que glucose? Le glucose est le sucre de base, directement assimilable par les cellules. C est un carburant indispensable au métabolisme cellulaire. Son

Plus en détail

Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I

Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I QUESTIONS ENDOCRINO Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I Question 17: Schéma des voies biliaires et pancréatique

Plus en détail

INTRODUCTION DEFAILLANCES ORGANIQUES ET PROCESSUS DEGENERATIFS UE 2.7 S4. Dr Camille LOISEAU-BRETON

INTRODUCTION DEFAILLANCES ORGANIQUES ET PROCESSUS DEGENERATIFS UE 2.7 S4. Dr Camille LOISEAU-BRETON INTRODUCTION DEFAILLANCES ORGANIQUES ET PROCESSUS DEGENERATIFS UE 2.7 S4 Dr Camille LOISEAU-BRETON DEFINITIONS DEFAILLANCE ORGANIQUE: - Fonctionnement anormal d un organe - Se caractérise par une anomalie

Plus en détail