le profil épidémiologique des infections urinaires au CHR de Tétouan en 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le profil épidémiologique des infections urinaires au CHR de Tétouan en 2014"

Transcription

1 le profil épidémiologique des infections urinaires au CHR de Tétouan en 2014 Dr Saad AJBAR médecin interne du CHR de Tétouan Association des médecins de la santé publique de Tétouan 7éme journée scientifique

2 plan Introduction Matériel et méthode d étude Résultats et discussion conclusion

3 INTRODUCTION Le terme «infection urinaire» regroupe un ensemble hétérogène d infections touchant l un des constituants du tractus urinaire ou de ses annexes. C est l infection communautaire la plus fréquente après les infections respiratoires et représente la première cause d infection nosocomiale déclarée Le laboratoire de microbiologie joue un rôle important dans le diagnostic des infections urinaires et le choix d une antibiothérapie adaptée. L identification des germes impliqués et l étude de leur sensibilité aux antibiotiques constituent la base de toute thérapeutique efficace. L examen cytobactériologique des urines (ECBU) est l examen clé pour diagnostiquer l infection urinaire, adapter la thérapeutique et suivre son efficacité

4 MATERIEL ET METHODES D ETUDE A. Lieu et période d étude : Notre étude rétrospective porte sur 720 ECBU adressés au laboratoire de microbiologie de l Hôpital régional de Tétouan pendant l année B. Recueil de données : Un fichier est mis en place contient les renseignements suivants : nom, prénom du malade, sexe du malade, service ou est hospitalisé le malade, Espèce bactérienne, interprétation des résultats de l antibiogramme

5 C. Critères d inclusion : Sont inclues toutes les urines reçues des différents services, et chez les patients consultant dans le cadre de la recherche de bactéries responsables d infections urinaires. D. Critères d exclusion : On exclue de cette étude les infections dues à des germes spécifiques tels le bacille de Koch, les virus et les parasites.

6 F. Analyse bactériologique : Le prélèvement urinaire est un temps essentiel de l ECBU doit être réalisé avant toute antibiothérapie, les urines sont recueillies de préférence le matin au milieu du jet dans un flacon stérile. Le prélèvement est amené le plus tôt possible au laboratoire sinon conservé à +4 C sans dépasser 4 heures. Une fois le prélèvement urinaire arrivé au laboratoire, on procède à un ensemble de manipulation

7 La bandelette urinaire ++++ Systematique en cas de cystite simple (forte valeur prédictive négative)

8 1) L aspect macroscopique Il est effectué dès la réception des échantillons urinaires. On notera la couleur des urines, ainsi une urine claire est considérée d aspect normal ; par contre une urine légèrement louche ou franchement trouble est considérée d aspect anormal. On notera également après centrifugation des urines, pendant 3 minutes à 2000 tours/min, l importance du culot qui peut être nul faible ou important.

9 2) L examen microscopique Il permettra ainsi de déterminer nombre des leucocytes par champs microscopique, l importance de la flore bactérienne, sa mobilité et éventuellement la présence d autres éléments tel ; les hématies, les cristaux, les cylindres, les cellules épithéliales, les levures, les Trichomonas Toute leucocyturie supérieure ou égale à 5 leucocytes par champs est considérée significative

10 3) Mise en culture UriSelect est un milieu chromogène non sélectif pour l'isolement et la numération de tous les microorganismes des voies urinaires. Peut être utilisé pour l'identification directe d'e.coli (colonie rose), d'enterococcus (colonie bleue) et de Proteus (colonie marron), ainsi que pour l'identification d'autres espèces

11 4) La coloration de gram

12 5. Identification et antibiogramme Ces deux examens ne seront réalisés que si l uroculture est positive. L identification bactérienne est tout d abord orientée par l examen direct après coloration de Gram qui permet aussi d orienter le choix de la galerie des examens biochimique.

13 galerie classique Caractere biochimique (galerie classique d identification) Production de l hydrogene sulfaté(h2s) Recherche d urease Production d indole Gaz Acetoine Citrate Lactose Etc

14 galerie API

15 antibiogramme

16 Résultat est discussions:

17 Fréquence de la demande des ECBU Selon le sexe homme 45% femme 55% femme homme

18 Fréquence de la demande des ECBU selon l age % adulte 28% enfant age

19 Fréquence de la demande des ECBU selon les services medecine H 2% medecine F 4% reanimation 4% maternité 0% chirurgie 0% urgences 0% pediatrie 4% externes 86%

20 Fréquence globale des germes isolés PSEUDO 2% STREPTO 1% ENTERO 5% PROT 5% KLEB 20% ECOLI 60% ECOLI KLEB STAPH PROT ENTERO PSEUDO STREPTO

21 le % de La résistance en fonction des germes AMX AMC SXT CF GN CIP TIC CTX FOX AN CAZ IMP TOB PEF AK TE E P ECOLI KLEB

22 CONCLUSION La mauvaise utilisation des antibiotiques est responsable d une part importante de ces résistances ; le diagnostique bactériologique des infections urinaires complété par un antibiogramme est le moyen le plus efficace pour une meilleure prise en charge thérapeutique.

23 Merci

Contexte de l étude réalisée sur 10 semaines

Contexte de l étude réalisée sur 10 semaines Réalisation d un examen cytobactériologique des urines dans le service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Rouen : vers un résultat fiable à 100% A. Deperrois-Lefebvre, A. Le Gouas, F. Boissaud,

Plus en détail

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE

INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE INFECTION URINAIRE ET GROSSESSE Dr X.LEGROS Maternité CHU Pointe à Pitre Février 2013 INTRODUCTION Fréquence et gravité Options thérapeutiques restreintes du fait tératogénicité de certains antibiotiques

Plus en détail

NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES

NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES XXVIème congrès de la Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse Hôtel Saphir Palace, Hammamet 21-22 avril 2016 NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES Pr Ag Wafa Jouaihia Achour Service

Plus en détail

Vos défis sont aussi les nôtres. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic

Vos défis sont aussi les nôtres. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic à la source de la santé, la pertinence du diagnostic Vos défis sont aussi les nôtres Les enjeux de la microbiologie Les dépenses liées aux traitements anti-infectieux représentent très souvent le plus

Plus en détail

Surveillance des infections du site opératoire en chirurgie orthopédique et traumatologique à l hôpital militaire de Constantine

Surveillance des infections du site opératoire en chirurgie orthopédique et traumatologique à l hôpital militaire de Constantine 19 e congrès de la de la Société Algérienne de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Surveillance des infections du site opératoire en chirurgie orthopédique et traumatologique à l hôpital militaire

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr

Les infections urinaires. Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Les infections urinaires Dr. Oana DUMITRESCU MCU-PH Lyon Sud «Charles Mérieux» oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Plan du cours Généralités Principales étiologies Notions de sémiologie Diagnostic bactériologique

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-C2FORM08 Version 4. 0 Applicable au : 2014-12-02 Date de vérification Validation Approbation 2014-12-01 BAYETTE

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR

POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR CLIN avril 2012 CONTEXTE : ICALIN 2 Nouveaux items pour le calcul du score du bilan des activités de lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé

Plus en détail

Mise en ligne 19 08 2010

Mise en ligne 19 08 2010 Mise en ligne 19 08 2010 Contexte Problématique du rapatriement en France de patients, porteurs de BMR Difficultés : patients asymptomatiques Patients atteints d infections urinaires ou cutanées à BMR

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Adjidé C.C., Segard C., Desjonquères Q., Hirsch M.P. Rossy D., Fave M.H., Brissaud C., Sylvain K., Trouillet L. Duverlie G., Ganry O.

Adjidé C.C., Segard C., Desjonquères Q., Hirsch M.P. Rossy D., Fave M.H., Brissaud C., Sylvain K., Trouillet L. Duverlie G., Ganry O. Un nouvel outil pour mieux évaluer le risque viral environnemental : Qualification du biocollecteur Coriolis µ pour la récupération et l'identification des virus dans l'air Adjidé C.C., Segard C., Desjonquères

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre INFECTIONS URINAIRES Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre Anatomie des voies urinaires Infections urinaires : épidémiologie Infections très fréquentes 2 e site d infection bactérienne communautaire

Plus en détail

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Présentation e-learning Infections urinaires Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Objectifs du module de e-learning Optimiser la prise en charge des infections urinaires

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

Intégration à la profession de technologiste médical

Intégration à la profession de technologiste médical Intégration à la profession de technologiste médical CLA.05 Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 53,33

Plus en détail

Le principe d action:

Le principe d action: Le principe d action: D-Mannose ajoutée Le D-mannose passe sous forme inchangée dans la vessie et les voies urinaires, par la circulation sanguine. Le D-mannose et la canneberge se lient ensemble aux fimbrae

Plus en détail

C.CLIN-Ouest. Surveillance des infections sur sondes urinaires Année 2001

C.CLIN-Ouest. Surveillance des infections sur sondes urinaires Année 2001 Infections urinaires sur sondes 2001, C.CLIN-Ouest C.CLIN-Ouest Basse-Normandie Centre Bretagne Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Pays de la Loire

Plus en détail

F-Identification des échantillons

F-Identification des échantillons F-Identification des échantillons L identification des échantillons doit être effectuée par le préleveur au moment du prélèvement. «Décret n 2002-660 du 30 avril 2002, Art.20-5- Les prélèvements destinés

Plus en détail

Programme de rééducation de la vessie

Programme de rééducation de la vessie Programme de rééducation de la vessie 1 2 Introduction Ce à quoi vous devriez vous attendre : vous lever la nuit pour aller uriner à une ou Lorsque vous urinez, vous éliminez l équivalent d une à deux

Plus en détail

INFECTION URINAIRE. DR ELHADJI NDIAYE DIOP Chirurgien-urologue CS DE NDAMATOU

INFECTION URINAIRE. DR ELHADJI NDIAYE DIOP Chirurgien-urologue CS DE NDAMATOU INFECTION URINAIRE DR ELHADJI NDIAYE DIOP Chirurgien-urologue CS DE NDAMATOU I) INTRODUCTION C est un véritable problème de santé publique qui intéresse tous les acteurs. L infection urinaire est un terme

Plus en détail

Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires

Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires Programme des journées de formations médicales continue- Tiaret 24-25 Mai 2013 Dr Kara Biologiste Praticien hygiéniste- CH Marc Jacquet 77000 Melun

Plus en détail

Modalités de recueil de prélèvement par les patients

Modalités de recueil de prélèvement par les patients Laboratoire Instruction Référence : LA-PREAN-I-014 Modalités de recueil de prélèvement par les patients Date de diffusion 17/11/2014 Objectif & Domaine d application Cette fiche d instruction décrit les

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U U.E 2.5 Processus Inflammatoires & Infectieux Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U ESI 2 ème année Groupe 5 Le 07/10/2013 Présentation du Groupe 5 Mario BLANDY Manuela GAMARRA Cécile COQUET Christelle

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire des diarrhées sanglantes. Pr Aïssatou Gaye-Diallo Bactériologie-Virologie Hôpital A. le Dantec Dakar - Sénégal

Diagnostic au laboratoire des diarrhées sanglantes. Pr Aïssatou Gaye-Diallo Bactériologie-Virologie Hôpital A. le Dantec Dakar - Sénégal Diagnostic au laboratoire des diarrhées sanglantes Pr Aïssatou Gaye-Diallo Bactériologie-Virologie Hôpital A. le Dantec Dakar - Sénégal Introduction Diarrhées épidémiques o Choléra épidémique Vibrio cholerae

Plus en détail

30/10/2015. Voie ascendante, rétrograde. Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire. Voie hématogène

30/10/2015. Voie ascendante, rétrograde. Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire. Voie hématogène Infections urinaires communautaires Physio-pathologie Voie ascendante, rétrograde Anomalies anatomiques et/ou dispositif/exploration urinaire Voie hématogène 1 Rappel anatomique Rétrograde Rappel anatomique

Plus en détail

Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée

Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée C. Rondé-Oustau, JY. Jenny,J.Sibilia, J. Gaudias, C. Boéri, M. Antoni Hôpitaux

Plus en détail

Fascicule n 5. Octobre 2003

Fascicule n 5. Octobre 2003 Fascicule n 5 L OSTEOPATHE CONSULTANT DE PREMIER RANG Octobre 2003 L Osteopathe, Consultant de Premier Rang L OSTEOPATHE CONSULTANT DE PREMIER RANG Pourquoi l ostéopathe est un consultant de premier rang?

Plus en détail

INTÉRÊT DE LA CYTOPONCTION DANS L EXPLORATION DES NODULES FROIDS DE LA THYROÏDE

INTÉRÊT DE LA CYTOPONCTION DANS L EXPLORATION DES NODULES FROIDS DE LA THYROÏDE 5 ÈME CONGRÈS NATIONAL 01 AU 03 OCTOBRE 2015 INTÉRÊT DE LA CYTOPONCTION DANS L EXPLORATION DES NODULES FROIDS DE LA THYROÏDE DR SAADAOUI.E ; DR DJILALI AIAD.k CHU SIDI BELABBES - SERVICE ORL INTRODUCTION

Plus en détail

Santé. Les analyses sanguines et votre animal

Santé. Les analyses sanguines et votre animal Santé Les analyses sanguines et votre animal Les analyses de sang, c est important! Les analyses sanguines permettent fréquemment de détecter des maladies avant que votre chien ou votre chat ne montre

Plus en détail

Méningites infectieuses

Méningites infectieuses Méningites infectieuses Etiologies et conduites à tenir Stéphane Erouart MISP Cécile Lecocq IDESP Sommaire Agents causaux Précautions standard Infections invasives à méningocoque Définition Validation

Plus en détail

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009 Le bon usage des antibiotiques dans les infections urinaires du sujet âgé Dr F. LECOMTE CHIC QUIMPER L infection urinaire: Recommandations 2009 Classification IU simples ou non compliquées (AP) Cystite

Plus en détail

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 Epidémiologie Prévalence +++ chez la femme : au début de la vie sexuelle

Plus en détail

Visite du laboratoire d'analyses d'issoudun

Visite du laboratoire d'analyses d'issoudun Visite du laboratoire d'analyses d'issoudun Sommaire : Présentation de l'entreprise Accueil et secrétariat Salle de prélèvements Tri Centrifugation L'analyse biochimique et microbiologique et l'hygiène

Plus en détail

DIRECTION DES LABORATOIRES ET DES CONTRÔLES SITE DE MONTPELLIER-VENDARGUES

DIRECTION DES LABORATOIRES ET DES CONTRÔLES SITE DE MONTPELLIER-VENDARGUES DIRECTION DES LABORATOIRES ET DES CONTRÔLES SITE DE MONTPELLIER-VENDARGUES Contrôles en laboratoire de produits d entretien des lentilles oculaires de contact 2005-2006 Produits contrôlés Dans le cadre

Plus en détail

ETUDE BACTERIOLOGIQUE DES INFECTIONS URINAIRES A BAMAKO : ORIENTATION PRATIQUE

ETUDE BACTERIOLOGIQUE DES INFECTIONS URINAIRES A BAMAKO : ORIENTATION PRATIQUE ETUDE BACTERIOLOGIQUE DES INFECTIONS URINAIRES A BAMAKO : ORIENTATION PRATIQUE G.H. SOULA*, E. PICHARD**, G.G. SOULA***, A. KODIO* RESUME A partir de l'examen cytobactériologique de 2 000 prélèvements

Plus en détail

Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC

Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC Connaissances professionnelles CP1, examen écrit Laboratoire Name... Vorname... Kandidatennummer... Datum...

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2)

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2) ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) EPIDEMIOLOGIE Épidémiologie(2) DEFINITION Petit Robert : C est l étude des épidémies. C est l étude des rapports existant entre les maladies et divers facteurs

Plus en détail

Documentation Module de gestion des listes de souhaits LMB Version 1.0 Novembre 2014 SAS LUNDI MATIN

Documentation Module de gestion des listes de souhaits LMB Version 1.0 Novembre 2014 SAS LUNDI MATIN Documentation listes de souhait LMB 1. Création, validation et fermeture d une liste Pour créer une liste de naissance, allez dans l onglet «Ventes» puis cliquez sur «Nouvelle liste de souhait». Le document

Plus en détail

Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014. Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie

Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014. Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014 Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie Laurence Foix-L Hélias Pédiatre - Epidémiologiste Service de Néonatologie

Plus en détail

Scores et échelles cliniques : où les trouver? N oubliez pas le label : Médimento L'aide-mémoire médical à l adresse : http://www.masef.com/freewares/medimento.htm Sur le site des Médecins Auteurs de Sharewares

Plus en détail

Description simple d une base de données

Description simple d une base de données Description simple d une base de données Sommaire I. Estimation des principaux paramètres de la statistique descriptive : moyenne, écart-type, pourcentage... 1 II. Les Graphiques dans Excel 2007... 3 A.

Plus en détail

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INTRODUCTION ILA: complication fréquente et grave dans l évolution de la cirrhose 8 à 30% malades hospitalisés avec ascite Une des principales

Plus en détail

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA PNLS Gouvernement du Bénin Ministère de la Santé BANKENGRUPPE ABMS POPULATION SER VICES INTERN ATIONAL BENIN Questions : 1) Qu est-ce

Plus en détail

CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL

CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL DÉFINITION DU CHAMP DE PRATIQUE : 1. Le champ de pratique de chaque médecin est différent. 2. Le champ de pratique d un médecin est déterminé par les patients qu il traite, par les interventions qu il

Plus en détail

Présentation... 2 Mise en place... 2. Fiche Article... 2 Commande Client... 3 Commande Fournisseur... 4. Gestion de la contremarque...

Présentation... 2 Mise en place... 2. Fiche Article... 2 Commande Client... 3 Commande Fournisseur... 4. Gestion de la contremarque... Sommaire Présentation... 2 Mise en place... 2 Fiche Article... 2 Commande Client... 3 Commande Fournisseur... 4 Gestion de la contremarque... 5 Suivi... 5 Etat... 7 Remarques... 8 Copyright WaveSoft 1/8

Plus en détail

LE SYNDROME INFECTIEUX

LE SYNDROME INFECTIEUX LE SYNDROME INFECTIEUX Les maladies infectieuses résultent de l'agression de l'organisme par un être vivant microscopique ou macroscopique, Cette agression entraine généralement une ou des altérations

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Sur le thème : Les Staphylocoques isolés des hémocultures de patients fébriles présenté par

RAPPORT DE STAGE Sur le thème : Les Staphylocoques isolés des hémocultures de patients fébriles présenté par RAPPORT DE STAGE Sur le thème : Les Staphylocoques isolés des hémocultures de patients fébriles présenté par RAKOTOZANDRINDRAINY Njariharinjakamampionona Doctorant en Microbiologie Encadreurs : Pr RAHERIMANDIMBY

Plus en détail

LE CONTRÔLE DE QUALITE EN BACTERIOLOGIE

LE CONTRÔLE DE QUALITE EN BACTERIOLOGIE LE CONTRÔLE DE QUALITE EN BACTERIOLOGIE Les événements de l année en Médecine Microbiologie clinique 2012 Paris 27 janvier 2012 C.Cattoen - Valenciennes Préambule Vérification en continu du processus analytique

Plus en détail

Démarche du diagnostic bactériologique

Démarche du diagnostic bactériologique 1 TD-ED DCEM 1 Bactériologie B. Berçot, C. Branger Propriété de la Faculté de Médecine Université Paris 7-Denis Diderot Démarche du diagnostic bactériologique II. COMMENT FAIT-ON LE DIAGNOSTIC D'UNE INFECTION

Plus en détail

Love story en classe. Annick Mauën*

Love story en classe. Annick Mauën* Love story en classe Annick Mauën* Pour clore la théorie sur le roman, j invite les élèves à visionner un film qui leur permet d observer, de noter les éléments de l univers narratif (personnage, temps,

Plus en détail

Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé

Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé N ONATAL Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé Un dépistage PréCoCe favorise Un TraiTemenT rapide En tant que nouveau ou futur parent, vous avez à cœur

Plus en détail

Outil d autoévaluation pour améliorer la qualité d un service de garde en milieu scolaire

Outil d autoévaluation pour améliorer la qualité d un service de garde en milieu scolaire Outil d autoévaluation pour améliorer la qualité d un service de garde en milieu scolaire Matériel disponible et marche à suivre Description des questionnaires Il y a six types de questionnaires d évaluation

Plus en détail

spécifiques contre la diffusion des BMR (politique d antibiothérapie) et d apprécier l impact des mesures de prévention.

spécifiques contre la diffusion des BMR (politique d antibiothérapie) et d apprécier l impact des mesures de prévention. spécifiques contre la diffusion des BMR (politique d antibiothérapie) et d apprécier l impact des mesures de prévention. Résultats : 1- Escherichia coli : Comme partout, E. coli reste l espèce bactérienne

Plus en détail

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Annexe technique à la Note Économique «La médecine privée au Québec» publiée par l Institut économique de Montréal le 5 décembre 2013 Dans le cadre

Plus en détail

PROTOCOLE D EXPERIMENTATION DE L APPAREIL GENERATEUR D OZONE PROZONE: l heure du bilan

PROTOCOLE D EXPERIMENTATION DE L APPAREIL GENERATEUR D OZONE PROZONE: l heure du bilan PROTOCOLE D EXPERIMENTATION DE L APPAREIL GENERATEUR D OZONE PROZONE: l heure du bilan DUCLOT Julie, SERRE Manon, GIBERT Philippe Service d Odontologie, C.H.R.U. Montpellier Département de Parodontologie

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

Bactéries Multi-résistantes (BMR)

Bactéries Multi-résistantes (BMR) L information biomédicale des Laboratoires Oriade - Janvier 2014 Bactéries Multi-résistantes (BMR) Isolées en ville Devant l émergence des bactéries multirésistantes (BMR) isolées en ville, les biologistes

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine

Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine 2 avril 2014 M. Brent Diverty Vice-président, Programmes 2 Au nom de l Institut canadien d information sur la santé (ICIS), je vous remercie

Plus en détail

Surveillance des BMR : Module optionnel de surveillance des Infections à Clostridium difficile proposé par le CClin Ouest

Surveillance des BMR : Module optionnel de surveillance des Infections à Clostridium difficile proposé par le CClin Ouest Réseau national d Alerte, d Investigations et de Surveillance des Infections Nosocomiales Surveillance des BMR : Module optionnel de surveillance des Infections à Clostridium difficile proposé par le CClin

Plus en détail

Enquête inter-régionale de prévalence CCLIN Sud-Ouest Nov.-déc. 2015. 1 - Code anonymat attribué à l'établissement par le CCLIN : / / / /

Enquête inter-régionale de prévalence CCLIN Sud-Ouest Nov.-déc. 2015. 1 - Code anonymat attribué à l'établissement par le CCLIN : / / / / Enquête inter-régionale de prévalence CCLIN Sud-Ouest Nov.-déc. 2015 FICHE SERVICE 1 - Code anonymat attribué à l'établissement par le CCLIN : / 2 - Spécialité : Codage : voir thésaurus Annexe 3 3 - Nom

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE*

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE* RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE* (comprimés de mandélate de méthénamine, USP) 500 mg Antibiotique urinaire DATE DE RÉDACTION : 16-Aug-2005 8250 Décarie Blvd, suite 110 Montréal, QC Canada, H4P

Plus en détail

Convention de réalisation externe de la phase préanalytique d'un examen de biologie médicale

Convention de réalisation externe de la phase préanalytique d'un examen de biologie médicale ENTRE LES SOUSSIGNEES : - La société LABORATOIRE MAYMAT Société d exercice libéral à responsabilité limitée au capital de 4 415 220 Sise 4, rue Vieille du Four à Immatriculée au RCS de CUSSET sous le n

Plus en détail

Module : Fichier. Chapitre I : Généralités

Module : Fichier. Chapitre I : Généralités Module : Fichier Semestre 1 Année : 2010/2011-1- SOMMAIRE 1. Introduction 2. Définition d un fichier 3. Caractéristiques d un fichier 4. Topologie des fichiers 5. Résumé 6. QCM 7. Exercices 8. Bibliographie

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Guide utilisateur de l application web Conso-ATB

Guide utilisateur de l application web Conso-ATB Année 2010 Guide utilisateur de l application web Conso-ATB Conso-ATB 1 I Connexion à l application Table des matières II Choix de l établissement et de l année de consommation 1) niveau établissement

Plus en détail

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Christiane Claessens Laboratoire de santé publique du Québec 24 octobre 2006 Surprise! Un test de laboratoire 100% précis

Plus en détail

Les Cartes et leur Valeur

Les Cartes et leur Valeur RÈGLES CANASTA Règle du Jeu de la Canasta Canasta est le nom d une combinaison de 7 cartes qui donne son nom à cette variante de Rami. Le but du Jeu: Le gagnant est le joueur qui est le premier à atteindre

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR REPRISE INDEX : 1. De nouveaux outils de reprise. 2. Disponibilité. 3. Reprise Argus Cote. 4. Reprise Argus Transactions

GUIDE UTILISATEUR REPRISE INDEX : 1. De nouveaux outils de reprise. 2. Disponibilité. 3. Reprise Argus Cote. 4. Reprise Argus Transactions INDEX : 1. De nouveaux outils de reprise 2. Disponibilité 3. Reprise Argus Cote Reprise Argus Cote & Reprise Argus Transactions 4. Reprise Argus Transactions 5. Historique de reprise 1. DE NOUVEAUX OUTILS

Plus en détail

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Mars bleu Dossier de presse Ensemble mobilisons nous contre le Cancer colorectal! ADOC 11 Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Un dépistage organisé Le principe du dépistage est de détecter

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES I - Définitions La définition générale d une infection nososcomiale est la suivante : infection contractée au cours d un séjour dans un établissement de soins. Un délai de 48h au

Plus en détail

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif.

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif. 1 Normalement, chaque individu a dans chacune de ces cellules 23 paires de chromosomes numérotées de 1 à 22, la 23ème paire étant la paire des chromosomes sexuels. Une des anomalies chromosomiques les

Plus en détail

Alertes. Guide Google Scholar

Alertes. Guide Google Scholar Guide Google Scholar Alertes http://www.bibl.ulaval.ca/aide-a-la-recherche/formations-et-tutoriels/guide-google-scholar Cette section du guide vous explique comment créer une alerte à partir d'une requête

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE "VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ"

ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ ICI VOUS ÊTES QUELQU'UN CENTRE HOSPITALIER DE CORNOUAILLE "VOTRE IDENTITÉ C EST VOTRE SÉCURITÉ" ICI VOUS ÊTES ICI VOUS ÊTES VOUS ÊTES UNIQUE UNIQUE < L espérance de vie augmente régulièrement. Cela est

Plus en détail

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer)

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Prise en main rapide Avertissement : Le module Troubles Fonctionnels Urinaires développé sur Episodus est un module d aide au diagnostic,

Plus en détail

Recueil des règles de vérification du rapport S 1.1 «Bilan statistique mensuel des établissements de crédit»

Recueil des règles de vérification du rapport S 1.1 «Bilan statistique mensuel des établissements de crédit» Recueil des règles de vérification du rapport S 1.1 «Bilan statistique mensuel des établissements de crédit» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 2 Règles de vérification...4 2.1 Règles

Plus en détail

GESTION DE LA DOCUMENTATION DANS LA DIVISION ST

GESTION DE LA DOCUMENTATION DANS LA DIVISION ST EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH ORGANISATION EUROPÉENE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN - ST Division CERN-ST-2000-044 February, 2000 GESTION DE LA DOCUMENTATION DANS LA DIVISION ST I. Béjar

Plus en détail

CRÉATION ET CONFIGURATION D UN BLOG

CRÉATION ET CONFIGURATION D UN BLOG CRDP de l académie de Versailles Mission TICE Médiapôles mediapoles @crdp.ac-versailles.fr 584, rue Fourny 78530 Buc Tél. 01 39 45 78 78 CRÉATION ET CONFIGURATION D UN BLOG Septembre 2009 http://mediapoles.crdp.ac-versailles.fr

Plus en détail

Les infections nosocomiales

Les infections nosocomiales Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire Les infections nosocomiales Formation pour les représentants d usagers Caen 30 mai 2011 CCLIN Ouest Antenne Régionale Basse Normandie Les relations entre

Plus en détail

LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5)

LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5) LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5) Objectif opérationnel Introduction aux tableaux croisés dynamiques Un tableau croisé dynamique (appelé Pilote de données ou TCD dans libre Office) est un tableau

Plus en détail

LES DÉTERMINANTS DE MATRICES

LES DÉTERMINANTS DE MATRICES LES DÉTERMINANTS DE MATRICES Sommaire Utilité... 1 1 Rappel Définition et composantes d'une matrice... 1 2 Le déterminant d'une matrice... 2 3 Calcul du déterminant pour une matrice... 2 4 Exercice...

Plus en détail

Améliorer la Gestion des Ressources Humaines des Caisses de Sécurité Sociale (CNAS/CASNOS) en ALGERIE

Améliorer la Gestion des Ressources Humaines des Caisses de Sécurité Sociale (CNAS/CASNOS) en ALGERIE Formation Coopami 2013 "Gestion de la Sécurité Sociale" Orientation Santé Belgique du 05/09/2013 au 03/10/2013 PROJET DE FIN DE STAGE Améliorer la Gestion des Ressources Humaines des Caisses de Sécurité

Plus en détail

MyEOL. Guide d utilisation

MyEOL. Guide d utilisation MyEOL L application mobile Guide d utilisation Découvrez l application mobile par Eurofins MyEol en résumé : Dans le but de toujours plus vous satisfaire et de répondre au mieux à vos besoins, Eurofins

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

Dossier d information

Dossier d information Chère Madame, Dossier d information Chère Madame, Cher Monsieur, Vous avez manifesté votre intérêt pour notre association et l activité d écoutant bénévole et nous vous en remercions. Afin de vous informer

Plus en détail

RESULTATS QUESTIONNAIRE

RESULTATS QUESTIONNAIRE RESULTATS QUESTIONNAIRE PRESENTATION DE L ECHANTILLON Nous avons mené notre analyse auprès de 270 personnes qui ont répondu à l enquête suivante «Quelles sont mes attentes au travail et mon entreprise

Plus en détail

Université du Littoral Master 1. PROJET Puissance 4

Université du Littoral Master 1. PROJET Puissance 4 Université du Littoral Master 1 PROJET Puissance 4 Le but de ce projet est de réaliser un programme permettant à l utilisateur de jouer au Puissance 4 contre l ordinateur. 1 Travail à Rendre Le travail

Plus en détail

Infections urinaires quelques aspects diagnostiques. P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015

Infections urinaires quelques aspects diagnostiques. P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015 Infections urinaires quelques aspects diagnostiques P Chavanet Infectiologie, Dijon Octobre 2015 Mme X, 31 ans, vient vous voir en consultation pour brûlures mictionnelles et pollakiurie depuis 48h. ATCD

Plus en détail

Résultats pour la Région Wallonne Contacts avec le Médecin Spécialiste Enquête de Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Wallonne Contacts avec le Médecin Spécialiste Enquête de Santé, Belgique, 1997 7.2.1. Introduction Les consultations ambulatoires chez un médecin spécialiste constituent en Belgique, par le fait que les soins de deuxième ligne sont directement accessibles, une part importante de

Plus en détail

Présentation Cadre officiel les établissements d enseignement : l institut supérieur d ostéopathie Paris l exercice professionnel :

Présentation Cadre officiel les établissements d enseignement : l institut supérieur d ostéopathie Paris l exercice professionnel : l'ostéopathie Présentation L ostéopathie est un art de soigner exclusivement manuel, complémentaire de la médecine classique. Elle repose sur l anatomie et la physiologie et s adresse à l individu dans

Plus en détail

Peut-on prédire la survenue du choc septique au cours des pyélonéphrites aiguës de l adulte?

Peut-on prédire la survenue du choc septique au cours des pyélonéphrites aiguës de l adulte? Peut-on prédire la survenue du choc septique au cours des pyélonéphrites aiguës de l adulte? A. Toumi, C. Loussaïef, H. B. Brahim, F.B. Romdhane, N. Bouzouaia, M. Chakroun. Service de Maladies Infectieuses

Plus en détail

Intervalles Cours. Intervalles Cours. SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)

Intervalles Cours. Intervalles Cours. SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée) Intervalles Cours CHAPITRE 1 : Notion d intervalle 1) Définition 2) Représentations d intervalles 3) Vocabulaire 4) Notations d ensembles CHAPITRE 2 : Intersection d intervalles 1) Définition 2) Intervalles

Plus en détail

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011 octobre 2011 thera N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! thera Edito Chères clientes, chers clients, L automne est là Le changement de saison

Plus en détail

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS On vient de vous diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique (LMC). Il se peut que vous ayez eu une analyse sanguine de routine demandée par votre médecin traitant ou

Plus en détail

Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien

Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien TP de microbiologie : ANALYSES PLATS CUISINES I. Introduction Le but de ce TP est d analyser un plat cuisiné, le hachis Parmentier,

Plus en détail

C.CLIN-Sud Est. WEB BMR. Année 2013. Guide utilisateur de l application WEB BMR

C.CLIN-Sud Est. WEB BMR. Année 2013. Guide utilisateur de l application WEB BMR Année 2013 Guide utilisateur de l application WEB BMR 1 Table des matières 1 Connexion... 3 2 Accès à l application... 4 3 Les fiches BMR... 5 3.1 Saisie de nouvelles fiches... 6 3.1.1 Recherche de fiches...6

Plus en détail

PROGRAMMES DE DEPISTAGE DES CANCERS EN AVEYRON

PROGRAMMES DE DEPISTAGE DES CANCERS EN AVEYRON PROGRAMMES DE DEPISTAGE DES CANCERS EN AVEYRON FICHE 1 : Le dépistage organisé du cancer du sein : pour les femmes de 50 à 74 ans Chaque année en France, ce sont près de 49 000 femmes chez qui un cancer

Plus en détail

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Dossier de presse - 10 août 2009 Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie lance à compter du 10 août 2009

Plus en détail

Chapitre 13 Emballage et expédition d échantillons cliniques ou d agents étiologiques

Chapitre 13 Emballage et expédition d échantillons cliniques ou d agents étiologiques Chapitre 13 Emballage et expédition d échantillons cliniques ou d agents étiologiques A. Préparation d échantillons infectieux et de cultures pour le transport Le transport d échantillons cliniques et

Plus en détail