Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire"

Transcription

1 Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire Préambule Les programmes de médecine dentaire offerts dans les hôpitaux sont conçus pour répondre aux besoins des populations de patients à risque qui n'ont pas facilement accès à des soins buccodentaires en cabinet privé, comme les personnes nécessitant des soins médicaux spéciaux ou atteintes d'un handicap ou d'une maladie mentale. Ces programmes servent aussi de filet de sécurité sociale en offrant des soins dentaires d'urgence aux personnes qui n'ont pas les moyens de se payer les soins de santé buccodentaire dans un cabinet de dentiste du secteur privé. En plus d'offrir des soins buccodentaires primaires à ces populations à risque, les programmes offerts dans les hôpitaux associés à une université jouent aussi un rôle de soins de santé auxiliaires en offrant une expertise en matière d'évaluation et de traitement d'affections buccodentaires complexes ou de manifestations de maladies systémiques. Finalement, les programmes de médecine dentaire des hôpitaux universitaires jouent également un rôle de formation en médecine dentaire universitaire et postuniversitaire. Dans le contexte économique actuel des soins de santé, il est possible que le gouvernement provincial décide d'accentuer les compressions budgétaires dans l'ensemble des services à la population et des programmes d'enseignement. En attendant la décision du gouvernement provincial concernant le financement des programmes dentaires, il est important de considérer l'importance de la santé buccodentaire sur l'état de santé général, ainsi que le rôle de plus en plus important que jouent les professionnels dentaires au sein des équipes de fournisseurs de soins de santé. Soins dentaires aux populations de patients à risque Le rôle des programmes dentaires hospitaliers est d'autant plus important en raison du vieillissement de la population et des nouveaux schémas pathologiques qui en découlent, ce qui entraîne une augmentation du nombre de personnes nécessitant des soins buccodentaires primaires ou atteintes d'une affection médicale qui complique le traitement dentaire. Le mandat de prestation de soins aux patients d'un programme dentaire hospitalier complet comprend les soins primaires et auxiliaires suivants : 1) Prestation de soins buccodentaires complets (y compris le traitement dentaire sous anesthésie générale, au besoin) aux personnes nécessitant des soins médicaux spéciaux ou atteintes d'un handicap ou d'une maladie mentale 2) Prestation de services d'urgence 24 heures sur 24 à la population 3) Prestation de services diagnostics et d'expertise auxiliaires tels que :

2 Delivery of Oral Health Care Page 2 of 5 Chirurgie buccale et maxillofaciale nécessitant une hospitalisation Clinique multidisciplinaire de gestion de la douleur buccofaciale Clinique de soins buccaux (diagnostic et traitement des affections buccales et des manifestations de maladies systémiques) Restauration prothétique maxillofaciale d'anomalies anatomiques découlant d'une malformation congénitale, d'une cancérothérapie ou d'un traumatisme Outres ces soins primaires, les programmes dentaires en milieu hospitalier offrent aussi des soins auxiliaires aux patients des autres services médicaux ou chirurgicaux, comme le traitement de complications dentaires imprévues ou une intervention d'urgence pendant une hospitalisation (p. ex., mal de dents, traumatisme dentaire pendant une intubation d'anesthésie, etc.), et des soins dentaires essentiels requis pour soigner des personnes gravement malades conformément aux normes de prestation de soins médicaux. Dans la profession dentaire, les foyers d'infection présentent un grand éventail de risques et de complications pour les personnes malades et celles qui doivent subir une intervention médicale, comme une chirurgie à cœur ouvert, une radiothérapie ou une chimiothérapie, une greffe d'organe ou de moelle osseuse. Dans certains cas, les compressions budgétaires relatives aux services dentaires hospitaliers peuvent avoir des incidences négatives sur la gestion des patients gravement malades. Par exemple, chez les patients atteints de leucémie, 25 p. 100 des infections graves et potentiellement mortelles qui se produisent pendant la chimiothérapie inductrice de rémission proviennent de l'exacerbation d'une infection dentaire ou parodontale préexistante. Les mesures dentaires préventives et curatives constituent des moyens économiques de prévenir l'occurrence de morbidité et de mortalité chez ces patients. Les programmes dentaires hospitaliers constituent le meilleur milieu de soins pour ces patients, car ces derniers peuvent nécessiter des soins spéciaux visant à prévenir une complication issue des soins dentaires comme une hémorragie ou une infection, selon les résultats de la formule sanguine. Parallèlement, les services dentaires des hôpitaux jouent un rôle important sur le plan économique dans la gestion des greffés. Chez ces patients, le risque d'infection est énorme, car ils sont immunodéprimés pour prévenir le rejet de l'organe. Par exemple, 59 p. 100 des patients qui subissent une greffe du foie contractent une infection, et de 5 à 16 p. 100 d'entre eux en meurent. L'objectif des interventions dentaires de base chez ces personnes, avant et après la greffe d'organe, est de déterminer la présence d'un foyer d'infection qui peut causer une bactériémie ou une grave infection systémique, et de le traiter. Le coût des services dentaires primaires et curatifs est minime dans le contexte général des interventions préopératoires, de la chirurgie, des médicaments immunosuppresseurs et des soins de suivi chez les greffés (cœur 149 K$, poumon 147 K$, foie 134 K$).

3 Delivery of Oral Health Care Page 3 of 5 La gestion des greffés doit se faire dans un milieu hospitalier par des dentistes formés dans le traitement des patients nécessitant des soins médicaux spéciaux, et qui travaillent en étroite collaboration avec le médecin des patients, et ce, pour de nombreuses raisons. Les patients candidats à une greffe du foie en sont un exemple. Soins dentaires aux patients indigents En plus de fournir des soins buccodentaires aux personnes nécessitant des soins médicaux spéciaux ou atteints d'affections physiques, les programmes dentaires hospitaliers peuvent jouer un rôle important dans la prestation de soins dentaires d'urgence aux personnes qui n'ont pas accès aux soins dans le secteur privé en raison de leur situation financière. Un grand nombre de ces personnes n'ont pas accès aux programmes d'aide sociale en matière de soins dentaires, et les programmes dentaires hospitaliers leur servent de derniers recours pour soulager la douleur ou traiter une infection aiguë. Le fardeau de la prestation de soins dentaires d'urgence aux populations démunies est en grande partie à la charge des programmes dentaires des hôpitaux. Dans de nombreux cas, ces programmes doivent radier d'importants revenus potentiels parce que les patients sont incapables de payer et avoir recours aux budgets opérationnels pour compenser les dépenses encourues de la prestation de ces services essentiels à la population. Formation universitaire et postuniversitaire Le vieillissement de la population et les nouveaux schémas pathologiques qui en découlent font que les nouveaux dentistes auront à faire face à des problèmes de santé de divers degrés de complication qui nécessiteront des traitements dentaires complexes. Parallèlement, la spécialisation de la profession dentaire entraîne une fragmentation des soins de santé dentaires qui limite l'accès aux soins spécialisés des personnes vivant dans les petites collectivités et les régions rurales. Les facultés de médecine dentaire ont abordé ce problème en offrant des stages en milieu hospitalier dans leur programme d'études supérieures. Ces programmes offrent aux dentistes l'occasion d'acquérir une expérience uniquement accessible en milieu hospitalier, dont la prestation de soins dentaires aux personnes nécessitant des soins médicaux spéciaux ou atteintes d'un handicap ou d'une maladie mentale dans un contexte ambulatoire, l'apprentissage de l'évaluation des risques médicaux des patients de soins dentaires, l'apprentissage de la gestion des urgences médicales et dentaires, l'apprentissage de techniques de sédation consciente pour offrir un traitement dentaire complet aux patients anxieux, la gestion des patients dentaires hospitalisés, de l'admission au congé, y compris les protocoles opératoires habituels.

4 Delivery of Oral Health Care Page 4 of 5 La plupart des stages en milieu hospitalier des programmes universitaires ne durent que deux semaines, ils ne fournissent donc qu'une expérience sommaire. Par conséquent, les hôpitaux offrent aux diplômés en médecine dentaire des programmes de formation postuniversitaire comme le Programme de résidence en médecine générale. Occasions offertes aux nouveaux diplômés en médecine dentaire par le Programme de résidence en médecine générale : 1) Meilleure compréhension des liens entre les affections médicales, les maladies buccodentaires et les soins dentaires. 2) Apprentissage de la prestation de soins dentaires complets à des personnes nécessitant des soins médicaux spéciaux ou atteintes d'un handicap. 3) Apprentissage de la gestion des urgences, ainsi que la prise en charge des urgences médicales communes d'une pratique en clinique dentaire. 4) Apprentissage pédagogique et clinique prolongé dans diverses disciplines de spécialité dentaire. Les résultats des sondages indiquent que les dentistes ayant participé à un Programme de résidence en médecine générale présentent un éventail de pratique élargi, et qu'ils ont moins besoin de diriger leurs patients à des spécialistes. Lorsqu'un jeune dentiste participe à ce programme, il est en mesure d'établir son cabinet dans une petite collectivité ou une collectivité rurale en toute confiance, sans se soucier d'avoir un réseau de spécialistes à sa disposition. L'aide provinciale servant à financer la participation des dentistes diplômés au Programme de résidence en médecine générale représente un investissement «à effet multiplicateur», car ces dentistes servent aussi de mentor aux étudiants en médecine dentaire en stage dans les programmes dentaires en milieu hospitalier. Il est certainement raisonnable de s'attendre à ce que ces résidents génèrent des revenus de pratique, dans le cadre de la prestation de soins aux patients, pouvant servir à assumer les coûts opérationnels du programme dentaire en milieu hospitalier. Toutefois, la pression indue sur les résidents en médecine dentaire en vue d'accroître les revenus de pratique entraîne une réduction des éléments pédagogiques du programme et des rotations en consultation externe, tous des éléments essentiels au Programme de résidence en médecine générale, ainsi que des exigences d'agrément. Si un Programme de résidence en médecine générale doit être entièrement autonome financièrement par la génération de revenus de pratique, il sera impossible de maintenir la qualité de la formation et de satisfaire aux exigences d'agrément du programme.

5 Delivery of Oral Health Care Page 5 of 5 Résumé et recommandations 1. Les planificateurs de politiques de soins de santé doivent reconnaître que la prestation de soins buccodentaires est une partie essentielle des concepts de responsabilité envers la population, de soins complets aux patients et de normes de soins pour un grand nombre de schémas pathologiques et de diagnostics médicaux. 2. En raison du vieillissement de la population et des nouveaux schémas pathologiques qui en découlent, un plus grand nombre de patients ont de la difficulté à accéder à des soins buccodentaires dans un cabinet dentaire privé. Les programmes dentaires offerts dans les hôpitaux répondent aux besoins particuliers de ces patients, et servent de filet de sécurité sociale pour les patients indigents. Le gouvernement provincial doit continuer de financer ces programmes. 3. Compte tenu de l'évolution de la formation dentaire et de la pratique clinique, l'interaction avec la médecine est essentielle, et celle-ci ne peut être offerte dans les écoles de médecine dentaire, ce qui souligne l'importance des rotations cliniques en milieu hospitalier pour tous les étudiants en médecine dentaire et la valeur des programmes de résidence en médecine générale. Le gouvernement provincial doit continuer de financer ces programmes d'enseignement. Conseil d administration de l ADC Ratification de la version anglaise: Février 2005 Références disponibles sur demande.

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Ce mémoire est présenté par : Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) Sommaire La santé buccodentaire

Plus en détail

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 B] Obligatoire Date de création: 2/19/1997 Modification: 12/1/2015 Titre(s) Prothèse partielle fixe pratique 1 Cycle: Premier

Plus en détail

DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE

DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Diplôme universite niv. form. bac + 5 Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé A l'issue

Plus en détail

Éxposé de position de l Association dentaire canadienne (ADC) L accès aux soins buccodentaires pour les Canadiens

Éxposé de position de l Association dentaire canadienne (ADC) L accès aux soins buccodentaires pour les Canadiens Éxposé de position de l Association dentaire canadienne (ADC) L accès aux soins buccodentaires pour les Canadiens Conseil d'administration de l'adc Ratification de la version anglaise: Mai 2010 Préambule

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 C] Obligatoire Date de création: 3/21/1997 Modification: 6/19/2014 Titre(s) Parodontie théorique 1 Cycle: Premier cycle Matière:

Plus en détail

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Conclusions scientifiques Compte tenu du rapport d évaluation du PRAC sur les PSUR concernant

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL

MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL Document préparé par : Edgard Nassif, M.D., MBA Présentateur

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

P. 1 MASTER EN ODONTOLOGIE. udv.ad

P. 1 MASTER EN ODONTOLOGIE. udv.ad P. MASTER EN ODONTOLOGIE P. 2 P. INSTITUTION L Universitat de les Valls, première université privée en Andorre, ouvrira les portes de la Faculté des Sciences Odontologiques au mois de septembre 202. L

Plus en détail

Normes «C» des normes générales des programmes de domaines de compétence ciblée (DCC)

Normes «C» des normes générales des programmes de domaines de compétence ciblée (DCC) Normes «C» des normes générales des programmes de domaines de compétence ciblée (DCC) NORME C1 : STRUCTURE ADMINISTRATIVE Une structure administrative appropriée doit être mise en place pour chaque programme

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 G] Obligatoire Date de création: 4/1/1997 Modification: 6/3/2015 Titre(s) Prothèse amovible clinique 2.1 et 2.2 Cycle: Premier

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014 Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014 Donner corps aux ressources humaines dans le domaine de la santé Introduction L'année 2013-2014 a été une année

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC Projet de loi n 59 Loi concernant le partage de certains renseignements de santé MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC 9

Plus en détail

Devenir acteur de santé

Devenir acteur de santé de cadres de santé d ambulanciers d auxiliaires de puériculture école d infirmiers de bloc opératoire des aides-soignants école d infirmiers anesthésistes Les écoles et instituts de formation aux professions

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs I. Principes directeurs : Soins infirmiers directs 1. Perspectives du patient et de la famille

Plus en détail

SIRIUS INTERNATIONAL

SIRIUS INTERNATIONAL MONTANT GLOBAL MAXIMUM INTEGRAL 1.000.000/ 1.000.000/ 1.500.000/ 5.000.000 GARANTI PAR PERIODE D ASSURANCE $1.800.000/ $1.800.000/ $2.700.000/ $9.000.000 PAR PERSONNE ASSUREE 1.500.000 1.500.000 2.250.000

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE

CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE Ordre des dentistes du Québec 800, boul. René-Lévesque Ouest, bureau 1640 Montréal (Québec) H3B 1X9

Plus en détail

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Cours MMD3507 Le stage obligatoire de médecine familiale à l externat n exige pas de stage préalable. Il peut donc prendre à chacune des périodes dans

Plus en détail

DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive

DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive Depuis toujours, la pratique de la dentisterie traitement des maladies dentaires. Développement concept

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 A] Obligatoire Date de création: 01/04/1997 Modification: 13/07/2015 Titre(s) Anatomie de la tête et du cou Cycle: Premier cycle

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ODONTOLOGIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ODONTOLOGIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ODONTOLOGIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ODONTOLOGIE Sous réserve d accréditation LISTE DES FORMATIONS PROPOSÉES EN ODONTOLOGIE DIPLOMES NATIONAUX DIPLOME D ETAT

Plus en détail

Formulaire D : CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL - ANESTHÉSIOLOGIE

Formulaire D : CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL - ANESTHÉSIOLOGIE DÉFINITION DU CHAMP DE PRATIQUE : 1. Le champ de pratique de chaque médecin est différent. 2. Le champ de pratique d un médecin est déterminé par les patients qu il traite, par les interventions qu il

Plus en détail

NORME 12 TABLEAU DE NOTATION DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS

NORME 12 TABLEAU DE NOTATION DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS NORME 12 TABLEAU DE DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire Obligatoire Date de création: 7/22/2015 Modification: 7/23/2015 Titre(s) Thématiques cliniques en médecine dentaire 2 Cycle: Premier

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64

En emploi et poursuivant des études 5/64 4/64 Ensemble du 1 er cycle - Emplois SCIENCES INFIRMIÈRES CONCENTRATION CLINIQUE EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE (21), CONCENTRATION CLINIQUE EN SOINS CRITIQUES (24), CONCENTRATION EN ADAPTATION ET RÉADAPTATION (3),

Plus en détail

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Accès aux soins dentaires d une population précaire Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Relais Georges Charbonnier à Poitiers RGC: Structure à facettes multiples, composée des CCAS: Centre Communal

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

Faculté de médecine Ecole de médecine dentaire et de stomatologie

Faculté de médecine Ecole de médecine dentaire et de stomatologie FORMULAIRE DE SOUMISSION DES MASTERS 10 CREDITS. Une version papier de ce formulaire complété sera envoyée pour le 18 mars 005 au Vice-Recteur aux affaires académiques. Une version électronique du formulaire

Plus en détail

DESTINATAIRES. - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Les Maisons Agréées par la Mutuelle Saint Martin OBJET

DESTINATAIRES. - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Les Maisons Agréées par la Mutuelle Saint Martin OBJET DATE : Levallois, le 9 mars 2006 REFERENCES : Circulaire n 10/2006 DESTINATAIRES - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Les Maisons Agréées par la Mutuelle Saint Martin OBJET Modalités

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

FACULTE DE DENTISERIE

FACULTE DE DENTISERIE FACULTE DE DENTISERIE Présentation : En vertu de la décision administrative du 17/7/2002, le Comité chargé de mener une étude sur la création de la Faculté de médecine dentaire a recommandé la création

Plus en détail

11/29/2011. Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient. Le centre de soins du patient

11/29/2011. Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient. Le centre de soins du patient Conférence Accelerating Primary Care Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient Calvin Gutkin M.D., CCMF, FCMF Directeur général et chef

Plus en détail

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière.

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. LE PREMIER MINISTRE, VU la Constitution, notamment son

Plus en détail

Un centre sur les neurosciences

Un centre sur les neurosciences Sommaire Un centre sur les neurosciences Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 6 août 2014 Centre des sciences de la santé Sunnybrook L incidence des maladies du système

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en chirurgie colorectale doit déjà parrainer

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_

DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_ DEMANDE D AGRÉMENT DES SERVICES POUR LE TROISIÈME CYCLE DES ÉTUDES ODONTOLOGIQUES _=_=_=_=_ MEDECINE BUCCO-DENTAIRE _=_=_=_ Année universitaire 2015-2016 (Uniquement pour les nouvelles demandes d agrément,

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

L intégration professionnelle des chirurgiens-dentistes citoyens français à diplôme hors Union Européenne

L intégration professionnelle des chirurgiens-dentistes citoyens français à diplôme hors Union Européenne L intégration professionnelle des chirurgiens-dentistes citoyens français à diplôme hors Union Européenne - RAPPORT - Pôle des Chirurgiens-Dentistes FPS Juin 2003 FPS-SNPAC Page 1 sur 5 L intégration professionnelle

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature - M.Sc (médecine dentaire) Option Orthodontie Obligatoire 2-303-1-1 - Certificat de résidence approfondie en médecine dentaire et en stomatologie[bloc B -option] À Option Date

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

Préparation au concours d aide-soignant

Préparation au concours d aide-soignant Préparation au concours d aide-soignant Le métier Il contribue à une prise en charge globale des personnes en liaison avec les autres intervenants au sein d une équipe pluridisciplinaire, en milieu hospitalier

Plus en détail

Note relative au schéma bucco-dentaire

Note relative au schéma bucco-dentaire Affaire suivie par : Edmée BERT Service émetteur : Direction de l offre de soins et médico-sociale Courriel : edmee.bert@ars.sante.fr Téléphone : 01 44 02 04 58 Télécopie : 01 44 02 04 05 Note relative

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 E] Obligatoire Date de création: 01/04/1997 Modification: 30/10/2015 Titre(s) Chirurgie clinique 1.1 et 1.2 Cycle: Premier cycle

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT INFORMATION POUR LE PATIENT Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. «UN CONCEPT SIMPLE, BIEN PENSE ET COMPLET.» DR U. GRUNDER, ZURICH-ZOLLIKON SOMMAIRE Le processus de la réussite. Quel

Plus en détail

Une raison de plus pour sourire

Une raison de plus pour sourire Une raison de plus pour sourire Dentimut First & Dentimut Plus Des couvertures soins dentaires adaptées à vos besoins! AFIN DE PERMETTRE À CHACUN DE BÉNÉFICIER DE SOINS DENTAIRES DE QUALITÉ, LA MUTUALITÉ

Plus en détail

Politique et procédures en matière de ressources humaines

Politique et procédures en matière de ressources humaines Numéro : 1.0 Origine : Ressources humaines Politique et procédures en matière de ressources humaines Approuvé par : Président directeur général Entrée en vigueur : 1 er janvier 2012 Remplace : Nouveau

Plus en détail

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 Enquête de satisfaction réalisée en 2012 auprès de 1231 patients du Centre Hospitalier Intercommunal Amboise Château-Renault Qualité /Risques Avril

Plus en détail

Aperçu et raison d être du programme d études

Aperçu et raison d être du programme d études Section I Section I - Aperçu et raison d être du programme Aperçu et raison d être du programme d études Contexte Le cours Carrière et vie 2231 s inspire, du point de vue conceptuel, philosophique et pratique,

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 E] Obligatoire Date de création: 3/21/1997 Modification: 6/19/2014 Titre(s) Parodontie théorique 2 Cycle: Premier cycle Matière:

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Sommaire. Clinique de Chirurgie Esthétique. Présentation de la Clinique... p.2. L équipe médicale... p.3. L hospitalisation... p.3. Le séjour... p.

Sommaire. Clinique de Chirurgie Esthétique. Présentation de la Clinique... p.2. L équipe médicale... p.3. L hospitalisation... p.3. Le séjour... p. Sommaire Présentation de la Clinique... p.2 L équipe médicale... p.3 L hospitalisation... p.3 Le séjour... p.4 La sortie... p.5 La Démarche Qualité... p.6 La Charte de la personne hospitalisée... p.7/8

Plus en détail

COOPÉRATION EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE SANTÉ - VALEUR AJOUTEE POUR

COOPÉRATION EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE SANTÉ - VALEUR AJOUTEE POUR Regio Basiliensis et ARFE COOPÉRATION EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE SANTÉ - VALEUR AJOUTEE POUR LES POPULATIONS, L ECONOMIE ET LES REGIONS II. Forum ARFE du 22 février 2008 en coopération avec la Regio Basiliensis

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2

2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2 Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en neurochirurgie 2010 MISE À JOUR RÉDACTIONNELLE JANVIER 2014 VERSION 1.2 INTRODUCTION Le présent document a pour but de fournir à ceux et

Plus en détail

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale 1 Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale Préambule L objectif du stage de deuxième cycle en médecine générale est d appréhender les grands principes et les spécificités

Plus en détail

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème Safe. Il est prévu que les différents partenaires de l

Plus en détail

Population : 1 233 300 Régies de la santé : 11 Total des dépenses de santé : 4,8 milliards de dollars en hausse de 5,5 % par rapport à 2009

Population : 1 233 300 Régies de la santé : 11 Total des dépenses de santé : 4,8 milliards de dollars en hausse de 5,5 % par rapport à 2009 Le Manitoba Travailler avec un DME Il est evident que [le DME] a amené le patient à prendre davantage de responsabilités à l égard de ses propres soins. D r Michael Omichinski, médecin de famille, Portage

Plus en détail

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains

Plus en détail

Ordonnance du DFI. Objet et champ d application. Programme d enseignement et structure des études. du 6 octobre 2006

Ordonnance du DFI. Objet et champ d application. Programme d enseignement et structure des études. du 6 octobre 2006 Ordonnance du DFI sur l expérimentation d un modèle spécial d enseignement et d examens pour les troisième et quatrième années d études au Centre de médecine bucco-dentaire et d orthodontie de la Faculté

Plus en détail

VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet II de l Examen National des

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2016

Consultations prébudgétaires 2016 Consultations prébudgétaires 2016 La Société canadienne de psychologie (SCP) est heureuse de présenter les recommandations suivantes au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le

Plus en détail

Chapitre 2. Champ d activité

Chapitre 2. Champ d activité Chapitre 2 17 Un travail collectif 21 Travail collectif avec les élèves 21 Travail collectif avec les parents et les tuteurs 21 Travail collectif avec les collègues et les autres professionnels 22 Travail

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement sur les modalités d adoption et de révision des plans d intervention des usagers Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement N o 11 Adopté le 15.02.2011 Assemblée publique et conseil d administration

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE FACULTÉ DE MÉDECINE FACULTÉ DE CHIRURGIE DENTAIRE Université de Strasbourg STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE JUILLET ou AOUT ou SEPTEMBRE 2012

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

SUP-VETO 18 place St Marc - 76 000 Rouen 02 35 70 02 02

SUP-VETO 18 place St Marc - 76 000 Rouen 02 35 70 02 02 SUP-VETO 18 place St Marc - 76 000 Rouen 02 35 70 02 02 vous forme opératoire vétérinaire et de «secrétaire médical(e) vétérinaire. à votre futur métier à l issue de vos études. EDITO «L assistant(e) vétérinaire

Plus en détail

CampusFrance. Les études de médecine en France

CampusFrance. Les études de médecine en France CampusFrance Les études de médecine en France Qualité de la formation Formation combinant étroitement théorie (savoirs) et pratique Assurée par des universitaires qui sont, en même temps, médecins de terrain

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Dans son point d information du 28 septembre 2010, l Afssaps a recommandé que les femmes porteuses d implants mammaires PIP concernés par

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des lieux et Perspectives

Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des lieux et Perspectives REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ----------------------------------------------------------------------------------------- Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des

Plus en détail

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management LES SYSTEMES DE SANTE Objectif du cours Il s agit: De définir un système de santé De connaître les objectifs d un système de santé D étudier les moyens et qualités d un système de santé De savoir les différents

Plus en détail

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE CSSS 034M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous «L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX SUR L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION

Plus en détail

Prendre soin de vos implants dentaires

Prendre soin de vos implants dentaires Renseignements à l intention du patient sur les soins pour les implants dentaires Prendre soin de vos implants dentaires Plus que des nouvelles dents. Une nouvelle qualité de vie. Félicitations pour votre

Plus en détail

VOYAGES, ÉCHANGES, STAGES ORIENTATIONS ET DIRECTIVES DE L ÉCOLE POLYVALENTE JONQUIÈRE DOCUMENT OFFICIEL. Septembre 2012

VOYAGES, ÉCHANGES, STAGES ORIENTATIONS ET DIRECTIVES DE L ÉCOLE POLYVALENTE JONQUIÈRE DOCUMENT OFFICIEL. Septembre 2012 VOYAGES, ÉCHANGES, STAGES ORIENTATIONS ET DIRECTIVES DE L ÉCOLE POLYVALENTE JONQUIÈRE DOCUMENT OFFICIEL Septembre 2012 Basé sur le modèle de l École secondaire Kénogami et de l École Polyvalente Arvida

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF DE NUIT

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF DE NUIT Juin 2002 DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF DE NUIT Réalisée par : Direction Département infirmier A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale L'infirmier(e)

Plus en détail