AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET BÂTIMENT DURABLE - L ENJEU DE L ENERGIE GRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET BÂTIMENT DURABLE - L ENJEU DE L ENERGIE GRISE"

Transcription

1 AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET BÂTIMENT DURABLE - L ENJEU DE L ENERGIE GRISE

2 BATIMENTS ET ENERGIE LES ENJEUX Bâtiments neufs de plus en plus performants (bâtiments à énergie positive, RT 2012 ) Bâtiments rénovés de plus en plus performants (niveau BBC division par 4, on parle même de rénovation au niveau passif) Limite technique et économique commence à être atteinte pour la phase exploitation Le gisement d économie d énergie en phase construction (énergie grise) devient de plus en plus important

3 BATIMENTS ET ENERGIE LES ENJEUX Source ICEB

4 QU EST-CE QUE L ENERGIE GRISE? QUOI? L énergie nécessaire à la fabrication des matériaux et équipements de construction QUEL PERIMETRE? De l extraction des matières premières pour leur fabrication jusqu au recyclage après démolition Par exemple selon base INIES (énergie totale procédé): 150 m² de mur en terre cuite requiert 0,75 kwh/m² SHON.an 150 m² de murs en parpaings maçonnés 0,53 kwh/m² SHON.an (Avec surface SHON = 130 m²)

5 QU EST-CE QUE L ENERGIE GRISE?

6 QU EST-CE QUE L ENERGIE GRISE? Profil environnemental complet évalué avec logiciel Elodie du CSTB Source: expérimentation HQE performance (2012) sur 74 bâtiments neufs BBC

7 COMMENT CALCULER L ENERGIE GRISE? Plusieurs définitions suivant les pays ou les outils Norme européenne EN en cours de transposition en France Norme NFP définissant une méthode au niveau français (encore en vigueur jusqu en 2014) Paramètres de calculs : Phase de réflexion : programmation, étude, chantier Périmètre : procédé, matière, énergie renouvelable ou non Durée de vie des équipements du bâtiment, des équipement ou des matériaux Source des données : secrets industriels, méthode de calcul, présence d un tiers vérificateur, autodéclaration Base de référence : par rapport au volume, ou au service rendu Unité de compte : kwh ou CO2

8 METHODE DE CALCUL : DISPARITES Pour une paroi U=0,15 W/m². K Brique de terre cuite + isolation extérieure Source : Weinmmann energie 2010

9 METHODE DE CALCUL : DISPARITES Source : ICEB (logiciel ELODIE se basant sur les FDES)

10 METHODE DE CALCUL : DISPARITES Source : ICEB (logiciel ELODIE se basant sur les FDES)

11 METHODE DE CALCUL Approche française (Base INIES) Déclaratif en provenance du fournisseur (avec l obligation de respecter la norme NF P et possibilité de faire vérifier les données) Valeur d énergie grise ramenée à une unité fonctionnelle «Assurer la fonction de mur porteur (structure et clos) sur 1 m2 de paroi et une isolation thermique (résistance thermique additive de 0,78 1,32 m2.k.w-1suivant les modèles concernés) pendant une annuité.» Approche multi impacts environnementaux (pollution eau, air, sols consommation d eau en plus de l énergie grise) Energie procédé non renouvelable non disponible

12 APPROCHE MULTI-CRITERES Données issues des FDES (base INIES)

13 METHODE DE CALCUL Approche Suisse (base Ecoinvent) Expérience des ACV globaux (énergie, transports, matériaux de construction, plastique) avec usagers dans plus de 40 pays Activité d édition de logiciel Base de données complètes mises en place en collaboration avec certains fournisseurs et aussi à partir d études Base de référence : par rapport à la quantité de matière Longue expérience (ecoinvent créé en 1997) 230 matériaux et processus spécifiques aux matériaux de construction

14 QUELQUES CHIFFRES ATTENTION : ordres de grandeurs (disparité de matériaux et de modes constructifs) Type indicateur Type bâtiment Méthode de calcul kwh/m².an Energie procédé non renouvelable Energie procédé non renouvelable Energie primaire totale Energie primaire totale Energie primaire totale Energie primaire totale Energie primaire totale Musée, crèche, bureaux Bât habitation compact- 4 étages + sous-sol Bâttertiaire de bureau Maison individuelle RT 2005 Maison individuelle BBC Maison individuelle passiv haus Immeubles habitation collectifs Outil TRIBU(base KBOB Suisse) Exemple SIA Suisse (base Ecoinvent) Simapro(base Ecoinvent) Simapro(base Ecoinvent) Simapro(base Ecoinvent) Simapro(base Ecoinvent) 22 à Elodie (base INIES) 39

15 QUELQUES CHIFFRES ATTENTION : ordres de grandeurs (disparité de matériaux et de modes constructifs) lot % kwh/m² source Sructure 20 à à 900 Exemple SIA Suisse Enveloppe à 1300 Exemple SIA Suisse Aménagements intérieurs à 730 Simapro(base Ecoinvent) Equipements 10 à à 400 ELODIE(base INIES) Energie grise totale pour un bâtiment : 1500 à 3500 kwh/m² 20 à 75 kwh/m².an

16 LES PRINCIPAUX OUTILS Nom outils Méthode de calcul TRIBU Remarques Outil TRIBU(base KBOB Suisse) Développé par le BE TRIBU COCON base Ecoinventet INIES Développépar eosphere(région Rhône Alpes) ELODIE base INIES Développé par le CSTB SIMAPRO base Ecoinvent CYCLECO base Ecoinventet INIES Développéen partenariat avec la Région Bourgogne EQUER base Ecoinvent Module du logiciel Comfie

17 RENOVER PLUTOT QUE DEMOLIR ET RE- CONSTRUIRE

18 CONCLUSION Multitudes d outils et de base de données Méthodologie en cours de stabilisation au niveau européen (mondial?!) Nécessité de comparer les indicateurs calculés à partir des mêmes base de données et mêmes méthodes Pas de modes constructifs ou matériaux «à faible énergie grise» Nécessité de comparer plusieurs variantes d un même projet (en amont) Rénover en priorité plutôt que démolir et re-construire Domaine «jeune» mais qui prendra de plus en plus d importance

19 APPROCHE MULTI-CRITERES Données issues des FDES

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Contexte, Généralités et Outil d ACV bâtiment ELODIE Galdric SIBIUDE Ingénieur d Etude et de Recherche Direction Energie Environnement

Plus en détail

Energie grise dans le bâtiment

Energie grise dans le bâtiment Energie grise dans le bâtiment Salon des ENR 16/02/11 Ville et Aménagement Durable www.ville-amenagement-durable.org Sommaire Outils de calcul Base de données Interprétation des résultats Exemple Conclusion

Plus en détail

Comment? Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités. Modifiez le style du titre

Comment? Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités. Modifiez le style du titre les styles du texte du masque Troisième niveau Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités Comment? Multicritère, performances, et ACV Bâtiment 1 Évaluation le environnementale

Plus en détail

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance 1 Contexte et objectif Maitre d ouvrage : Résidences de l Orléanais Architecte : GA Architecture AMO passif : FIABITAT Concept > 5 maisons passives mitoyennes, 3 T4 + 2 T5 508 m² shab > Réalisation Orléans

Plus en détail

Zéro Carbone Carbone +

Zéro Carbone Carbone + Chanvre et BTP Intérêts environnementaux Besoins en matériaux renouvelables Stockage du CO2 : Constructions Zéro Carbone et Carbone + Consommation d énergie : Au-delà des constructions à énergies passive

Plus en détail

Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon»

Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon» Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon» Céline VACHEY ADEME 1er décembre 2011 Quel bilan depuis 2007? 240 dossiers déposés 95 lauréats Tertiaire (36) Associations

Plus en détail

La Performance Environnementale des Bâtiments

La Performance Environnementale des Bâtiments Rencontre nationale Pratiques Territoriales de l Évaluation de la Performance Environnementale des Bâtiments La Performance Environnementale des Bâtiments Hadjira Schmitt-Foudhil Chef de projet performance

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

Les procédés constructifs

Les procédés constructifs XXVI ème rencontre des directeurs de coopératives d Hlm 21 et 22 janvier 2010 Chamonix Les procédés constructifs Yann MIGINIAC Chargé de mission développement durable Fédération des coopératives d Hlm

Plus en détail

Visuels de références

Visuels de références Visuels de références ENERCOBAT SARL Siège: 640 route du Martelet 74300 Châtillon sur Cluses 04 50 96 02 14 Centre Technique : 3 rue du pré Bénévix 74300 Cluses 04 50 34 79 48 / 06 33 33 44 49 www.enercobat.com

Plus en détail

Analyse de Cycle de Vie et énergie primaire

Analyse de Cycle de Vie et énergie primaire DOCUMENTATION TECHNIQUE Édition novembre 212 MAISON INDIVIDUELLE Analyse de Cycle de Vie et énergie primaire Impacts environnementaux et nouveaux enjeux L énergie est notre avenir, économisons-la! Sommaire

Plus en détail

Comparaison du poids respectif des équipements techniques et du bâti

Comparaison du poids respectif des équipements techniques et du bâti Impacts environnementaux de bâtiments. Comparaison du poids respectif des équipements techniques et du bâti Luc FLOISSAC, Lucie FELIX, Guillaume MILESI, Hans VALKHOFF LRA - Laboratoire de recherche en

Plus en détail

Rapport de vérification

Rapport de vérification Phase conception Provisoire phase chantier Définitif phase chantier Certification NF HQE TM Bâtiments Tertiaires Label HPE Construction neuve Rénovation OPERATION Opération Bâtiment RESTRUCTURATION D'UN

Plus en détail

grise 15 avril GRENOBLE Part relative «énergie grise / consommations usuelles» de plus en plus importante dans les bâtiments performants

grise 15 avril GRENOBLE Part relative «énergie grise / consommations usuelles» de plus en plus importante dans les bâtiments performants Assises Nationales de l énergie grise 15 avril 2011 - GRENOBLE Initiatives Rhônalpines Noémie Poize Rhônalpénergie - Environnement Les maîtres d ouvrage face à l énergie grise Une préoccupation croissante

Plus en détail

ANALYSE DU CYCLE DE VIE APPLIQUEE A LA RENOVATION

ANALYSE DU CYCLE DE VIE APPLIQUEE A LA RENOVATION CYCLECO 1011 avenue Léon Blum 01500 Ambérieu-en-Bugey Tél.: +33 (0)4 37 86 07 12 Marion SIE marion.sie@cycleco.eu ANALYSE DU CYCLE DE VIE APPLIQUEE A LA RENOVATION Aspects méthodologiques Journée technique

Plus en détail

Qualité environnementale des bâtiments BBC. Apports des systèmes constructifs en béton

Qualité environnementale des bâtiments BBC. Apports des systèmes constructifs en béton Qualité environnementale des bâtiments BBC Apports des systèmes constructifs en béton www.infociments.fr OCTOBRE 2009 1 Typologie de l étude A. Contexte B. Objectifs C. Méthodologie D. Revue critique SOMMAIRE

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCES. Ile de La Réunion. Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive

RETOUR D EXPERIENCES. Ile de La Réunion. Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive 31 mars 2010, Chambéry 1 RETOUR D EXPERIENCES Bâtiment ENERPOS Ile de La Réunion François GARDE Laboratoire de Physique du Bâtiment et des

Plus en détail

ENERGIE GRISE ET CONSTRUCTION DURABLE

ENERGIE GRISE ET CONSTRUCTION DURABLE Mémoire de Formation HQE Sept 2009 Juillet 2010 Pole Atlantique de Formation Continue ENERGIE GRISE ET CONSTRUCTION DURABLE Siège SIPEA Poitiers architecte : P.VETIER Bâtiment de Bureaux BBC à énergie

Plus en détail

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives 1 Journées d études et de formation des techniques et de l ingénierie hospitalière Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives Fabrice ROZMIAREK

Plus en détail

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Formation Permettre l'accès à la certification et/ou la recertification du DPE sans mention pour réaliser des : DPE d'habitations individuelles et de

Plus en détail

AGIR et Rénover + ACCOMPAGNER LES PROJETS DE RENOVATION ENERGETIQUE «PERFORMANTS» ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS POUR DES PROJETS «PERFORMANTS»

AGIR et Rénover + ACCOMPAGNER LES PROJETS DE RENOVATION ENERGETIQUE «PERFORMANTS» ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS POUR DES PROJETS «PERFORMANTS» La Région Provence-Alpes-Côte d Azur a mis en place une expérimentation qui a deux volets : - volet «grand public» : aider les ménages à améliorer les performances énergétiques et le confort de leur logement,

Plus en détail

Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance. Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka

Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance. Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka Sommaire En route vers des indicateurs de performance Analyse de cycle (ACV)

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

MAISON D EXCEPTION EN mi335

MAISON D EXCEPTION EN mi335 La garantie d économies à long terme MAISON D EXCEPTION EN mi335 Crédit photo : Maisons 4807 Crédit photo : Maisons 4807 La maison à basse consommation d énergie (BBC) En vigueur au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances?

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? 1 Contexte L effet de serre un phénomène naturel Contexte Le changement climatique en chiffres 2 Contexte Contexte Le climat en 2100

Plus en détail

Réf. : 140924 Le 24 septembre 2014 Page 1/8

Réf. : 140924 Le 24 septembre 2014 Page 1/8 Réf. : 140924 Le 24 septembre 2014 Page 1/8 De : Vérificateur FDES Rapport de Vérification de la Déclaration Environnementale et Sanitaire de produit selon la norme NF EN 15804+A1 et à la norme complémentaire

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

Énergie blanche ou énergie grise? Retours d expérience sur l intégration de performance énergétique et énergie grise dans des projets immobiliers

Énergie blanche ou énergie grise? Retours d expérience sur l intégration de performance énergétique et énergie grise dans des projets immobiliers Énergie blanche ou énergie grise? Retours d expérience sur l intégration de performance énergétique et énergie grise dans des projets immobiliers 1 Les enjeux du patrimoine universitaire L importance du

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 AVERTISSEMENT Ces diapositives constituent le support d une conférence Ils ne peuvent être dissociés du discours des conférenciers des JNL de Besançon (2012) Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 1

Plus en détail

NOUVELLE LAINE MINÉRALE G3 LA PREMIÈRE ISOLATION ÉCOLOGIQUE GARANTIE

NOUVELLE LAINE MINÉRALE G3 LA PREMIÈRE ISOLATION ÉCOLOGIQUE GARANTIE NOUVELLE LAINE MINÉRALE G3 LA PREMIÈRE ISOLATION ÉCOLOGIQUE GARANTIE L'ISOLATION TRIPLE GARANTIE 1. Garantie Performances : les laines minérales les plus efficaces du marché La gamme G3 offre la meilleure

Plus en détail

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables Isolation thermique selon la norme SIA 380/1 Standard sans énergies renouvelables Standard pour les transformations Standard pour constructions basse énergie Standard pour maisons passives Catalogue d

Plus en détail

CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation

CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation Ses Missions : Développer la compétence des professionnels et attester de la performance de leurs

Plus en détail

Un des aspect écologique du projet se traduit en chiffres par un maximum de consommation

Un des aspect écologique du projet se traduit en chiffres par un maximum de consommation Comment construire d une façon intelligente en minimisant les coûts d entretien tout en maximisant l abondance naturelle des éléments comme le soleil et le vent? De plus, comment appliquer des principes

Plus en détail

Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux?

Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux? Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Les bases de la présentation Etude réalisée par Laurent Tendille, élève ingénieur

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS

LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS NEUFS V2 - EXTRAITS 07/04/2016 OBJET DU DOCUMENT 2 PRINCIPES DU LABEL 2 LES PRINCIPES DE L ANALYSE EN CYCLE DE VIE DES BATIMENTS 4 PERIMETRE DU LABEL

Plus en détail

Impacts environnementaux des bâtiments: des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur

Impacts environnementaux des bâtiments: des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur Impacts environnementaux des bâtiments: des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur Luc Floissac Conseiller environnemental Chercheur / enseignant à l école nationale supérieure d architecture de

Plus en détail

Eco-conception de maisons à énergie positive

Eco-conception de maisons à énergie positive MEXICO Rencontres 2015, Clermont-Ferrand 06 octobre 2015 Eco-conception de maisons à énergie positive Mots-clés : Optimisation multicritère, algorithme génétique, fronts de Pareto Thomas RECHT : thomas.recht@mines-paristech.fr

Plus en détail

Présentation de la base INIES

Présentation de la base INIES Présentation de la base INIES CUIB 4 février 2015 La base INIES Base de données française de référence sur les caractéristiques environnementales et sanitaires des produits de construction http://www.inies.fr

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts?

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? Colloque Sorbonne Immo-RICS 23 juin 2010 23/06/2010 1 SOMMAIRE 1. 1. L Immobilier Durable Quelles définitions?

Plus en détail

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol CENTRE ÉNERGÉTIQUE ET PROCÉDÉS Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol Stéphane THIERS, Bruno PEUPORTIER 6 & 7 novembre 2008, Lyon Conférence

Plus en détail

la Base INIES la référence pour les déclarations environnementales et sanitaires des produits de construction Octobre 2011

la Base INIES la référence pour les déclarations environnementales et sanitaires des produits de construction Octobre 2011 la Base INIES la référence pour les déclarations environnementales et sanitaires des produits de construction Octobre 2011 Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28

Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28 Contacts : Nicolas STOECKEL 04 84 25 09 14 Valérie CROIZET (Agence Histoire des Suds) 06 12 26 50 28 Envie de devenir propriétaire tout en protégeant l environnement et votre porte-monnaie? Le concept

Plus en détail

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Sommaire 1. ANALYSE DES RECHERCHES... 2 2. RECOMMANDATIONS...11 2.1. ELEMENTS DETERMINANTS...11 2.2. SELECTION DE MOTS CLES...11 Page 2 sur

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

ELODIE. Outil collaboratif permettant une évaluation multicritère des impacts environnementaux d un bâtiment sur l ensemble de son cycle de vie.

ELODIE. Outil collaboratif permettant une évaluation multicritère des impacts environnementaux d un bâtiment sur l ensemble de son cycle de vie. Logiciel Elodie ELODIE ELODIE Outil collaboratif permettant une évaluation multicritère des impacts environnementaux d un bâtiment sur l ensemble de son cycle de vie. Qu est-ce que l ACV? Qu est-ce que

Plus en détail

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2 EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 PROFILES PVC DE DECORATION ET D AMENAGEMENT INTERIEURS ET EXTERIEURS Edition DECEMBRE 2005 SNEP - Profilés PVC de

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Journée Thématique «Équipements Énergétiques du Bâtiment» Paris, Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : préparer

Plus en détail

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT Informations principales * Nom * Description * Concours * Année de construction * Année de livraison * Adresse * Code postal * Ville * Pays * Type de

Plus en détail

Projet de Loi de finances 2013

Projet de Loi de finances 2013 Projet de Loi de finances 2013 Crédit d impôt développement durable article 200 quater applicable à l acquisition des matériaux d isolation thermique des parois vitrées, des volets isolants et des portes

Plus en détail

Caméléwood une ouverture sur l avenir

Caméléwood une ouverture sur l avenir Caméléwood une ouverture sur l avenir Fonds Européen de Développement Régional L Historique THIEBAUD - FENETRES - FRANC - COMTOISES entreprise crée en 1933 l histoire de 3 générations d hommes passionnés

Plus en détail

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement SEMIN TECHNIC, étanchéité à l air ] Étanchéité à l air Les murs extérieurs, plancher, toiture, portes et fenêtres constituent l enveloppe d un bâtiment. C est elle qui sépare le milieu intérieur du milieu

Plus en détail

Construire et rénover des logements BBC effinergie

Construire et rénover des logements BBC effinergie Construire et rénover des logements BBC effinergie Lundi 8 décembre 2008 1 Construire et rénover des logements BBC effinergie 1. Généralités Contexte réglementaire Rappels thermiques Synthèse 2. Etat des

Plus en détail

Comment identifier et expliquer les écarts entre mesure et prédiction?

Comment identifier et expliquer les écarts entre mesure et prédiction? Comment identifier et expliquer les écarts entre mesure et prédiction? Position du problème et travaux prévus Bruno PEUPORTIER ARMINES Centre Energétique et Procédés Objectifs Expliquer les écarts permettrait

Plus en détail

ARCHITECTURE ECOLOGIQUE ECO-MATERIAUX

ARCHITECTURE ECOLOGIQUE ECO-MATERIAUX 2 4 A R C H I T E C T U R E E C O L O G I Q U E E C O - M A T E R I A U X A l Ecole du ARCHITECTURE ECOLOGIQUE ECO-MATERIAUX ère STI2D LYCEE MARC BLOCH BISCHHEIM P R O J E T A E D D L Y C E E M A R C B

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg Plan Bâtiment Grenelle et la rénovation énergétique du tertiaire 5 juillet 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La réglementation Grenelle dans le tertiaire privé 3. Les

Plus en détail

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers.

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Le sol, seule surface avec laquelle nous sommes toujours en contact, représente 15% des pertes calorifiques du bâtiment.

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Présentation Ingénierie BE thermique BATIPASSIF 2014

Présentation Ingénierie BE thermique BATIPASSIF 2014 Présentation Ingénierie BE thermique BATIPASSIF 2014 2-4 rue Victor Hugo - 38200 Grenoble - Tél : 09 84 50 18 96 - Fax : 09 89 50 18 96 Page 1 1. Présentation de l entreprise Batipassif Fiche signalétique

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Bilan des 20 audits énergétiques et environnementaux réalisés sur le territoire de l AMVS - Adus - Septembre 2011. 1

Bilan des 20 audits énergétiques et environnementaux réalisés sur le territoire de l AMVS - Adus - Septembre 2011. 1 Bilan des 2 AUDITS ENERGETIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX réalisés sur L AGGLOMERATION MAUBEUGE VAL DE SAMBRE lors de l expérimentation du CONSEIL REGIONAL NORD-PAS DE CALAIS Bilan des 2 audits énergétiques

Plus en détail

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement»

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS Labels et RGE «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS RT Bâtiments existants S APPLIQUENT AUX BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS ET TERTIAIRES EXISTANTS À L OCCASION DE TRAVAUX

Plus en détail

Retour d expérience : Hélianthe

Retour d expérience : Hélianthe Retour d expérience : Hélianthe Présentation de M. Vianney FULLHARDT, Eiffage Construction Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 HELIANTHE à Lyon Confluence

Plus en détail

5èmes. Rencontres Energivie

5èmes. Rencontres Energivie 5èmes Rencontres Energivie 1 Atelier 4 L offre de formation initiale et continue pour la mise en œuvre de la basse consommation en Alsace : Etat des lieux Besoins et pistes 2 Présentation de la démarche

Plus en détail

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive PAGE 1 Vers des bâtiment à énergie positive Un objectif clair et mobilisateur: Des bâtiments qui ne consomment pas plus qu ils ne produisent

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

Evaluation de la performance environnementale des bâtiments. Définition d ordres de grandeur. Traitement statistique.

Evaluation de la performance environnementale des bâtiments. Définition d ordres de grandeur. Traitement statistique. Evaluation de la performance environnementale des bâtiments. Définition d ordres de grandeur. Traitement statistique. Rapport Final LEBERT Alexandra, CHEVALIER Jacques, ESCOFFIER Faustine, LASVAUX Sébastien,

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Les 5 à 7 de l éco-construction

Les 5 à 7 de l éco-construction Les 5 à 7 de l éco-construction Retrouvez les conférences sur www.ifb42.com La RT2012 Le confort d été Performances des menuiseries extérieures Humidité et transfert de vapeur d eau dans les parois Les

Plus en détail

P E R E N PERformance ENergétique et environnement pérenne

P E R E N PERformance ENergétique et environnement pérenne P E R E N PERformance ENergétique et environnement pérenne Consortium Deux acteurs de l immobilier de bureau à la fois constructeurs et gestionnaires Des sociétés d ingénierie développant et maîtrisant

Plus en détail

LES SOLUTIONS BBC YTONG

LES SOLUTIONS BBC YTONG LES SOLUTIONS BBC Logements collectifs et bâtiments tertiaires Résidence ROQUEMAUREL (Toulouse) Architecte : François LAWRENCE LE BÉTON CELLULAIRE Résidence EHPAD (Bourges - 18) Architecte : Benoît SPINGA

Plus en détail

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel articulation des réglementations

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

Bâtiments et société à 2000 watts

Bâtiments et société à 2000 watts Bâtiments et société à 2000 watts Francine Wegmüller 7 novembre 2012 Table des matières 1. 2. 3. 2 Bâtiments et société à 2000 watts Les énergies renouvelables dans le bâtiment Conclusions 1. Bâtiments

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie.

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. la laine de roche pourquoi La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. La démarche HQE permet de réduire la consommation

Plus en détail

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale Des créations architecturales sans oublier les performances Contexte Un produit verrier impacte de différentes façons le bilan environnemental

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

Une école à énergie positive groupe scolaire Jean-Louis Marquèze Limeil-Brévannes

Une école à énergie positive groupe scolaire Jean-Louis Marquèze Limeil-Brévannes Une école à énergie positive groupe scolaire Jean-Louis Marquèze Limeil-Brévannes Antoine Desdouits Janvier 2011 Économie et gestion de la construction Plan de l exposé 1. Présentation du projet 2. Acteurs

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros.

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. 15. 04. 2010 Evaluation écologique des matériaux de construction à l aide de la méthode des unités de charges écologiques Derry Rey, Chef

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes : Annexes

Projet de Fin d Etudes : Annexes Projet de Fin d Etudes : Annexes Création d un outil informatique d Analyse du Cycle de Vie des matériaux dans le Auteur : Manuel VACCARA, 5ème année Génie Civil, INSA Strasbourg Tuteur entreprise : Samuel

Plus en détail

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4»

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Conférence Internationale DERBI 2007 31 mai - 2 juin 2007 Perpignan Efficience énergétique : bonnes pratiques et innovations R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Pierre

Plus en détail

>I En savoir plus I Développement durable

>I En savoir plus I Développement durable g Qu est ce que c est? 1987 Rapport Brundtland Commission des Nations Unies sur l Environnement et le Développement «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans

Plus en détail