Système à plots I.4. Dans ce type de chauffage par le sol, les tuyaux de chauffage sont fixés entre les plots de calage sur le panneau support.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Système à plots I.4. Dans ce type de chauffage par le sol, les tuyaux de chauffage sont fixés entre les plots de calage sur le panneau support."

Transcription

1 Système à plots I.4 Dans ce type de chauffage par le sol, les tuyaux de chauffage sont fixés entre les plots de calage sur le panneau support. De nombreux chauffages par le sol utilisent des systèmes à plots, car ils permettent de fixer directement les tuyaux de chauffage sur le panneau support, sans éléments de fixation supplémentaires. Le panneau système sert non seulement à la fixation des conduites de chauffage, mais contribue également à l isolation thermique et à la réduction des bruits d impact. La plaque supérieure avec ses plots géométriques est réalisée par emboutissage, puis solidarisée jusqu à l intérieur des plots avec une isolation en polystyrène. Ainsi, il est parfaitement possible de marcher sur les panneaux système pendant et après la pose, car le tuyau de chauffage est protégé entre les plots de calage et ne risque pas d être endommagé. La pose des panneaux système à plots et du tuyau de chauffage est souvent assurée par une seule et même personne. L écartement de pose est défini avec précision par les plots. L applicateur respecte ainsi systématiquement les écartements de pose prévus. 02/16 SCHÜTZ 1

2 Panneau à plots EPS-T 30-2 avec débordement du film I.4.1 Le panneau à plots EPS-T 30-2 de SCHÜTZ : Isolation thermique et phonique avec plots pleins Débordement du film avec assemblage à boutons-pression, pour l étanchéité en cas de chapes autolissantes z Dimensions compactes : 1,50 m x 0,93 m z Surface nette : 1,34 m 2 z Convient pour les dimensions de tuyaux 14, 16 et 17 x 2 mm z Ecartements de pose selon le cas de figure, trame de 5,5 cm z Pose diagonale à 45 intégrée z Montage par une seule personne : il suffit d enfoncer le tuyau de chauffage entre les plots z Il est possible de marcher sur le panneau, car le tuyau de chauffage est protégé entre les plots moussés z Sûr, facile à monter et économique z Hauteur standard sur une dalle d étage : 95 mm pour un recou vrement par la chape de 45 mm Sécurité contrôlée: z Contrôle selon DIN: z Certification SHK z Label de qualité RAL pour la réalisation de systèmes de chauffages par le sol à eau chaude Caractéristiques techniques (λ = 0,04 W/mK) Type Epaisseur de panneau Inertie thermique Coefficient d amélior. phonique* Contrainte de compr. maximale** EPS-T (18 mm) 0,50 m 2 K/W 24 db 5 kpa DES sg 38 (36) mm avec plots EPS-T (28) mm 0,75 m 2 K/W 28 db 5 kpa DES sg mm avec plots EPS DEO 150/ 11 mm 0,37 m 2 K/W 0 db 150 kpa DEO mm avec plots * pour chape selon DIN 18560, partie 2, avec m 70 kg/m 2 ** selon DIN EN /16 SCHÜTZ 1

3 I.4.1 Panneau à plots EPS-T 30-2 avec débordement du film Encombrements en hauteur Le décret relatif aux économies d énergie EnEV offre un plus grand degré de liberté aux prescripteurs et aux architectes. Les besoins en énergie primaire imposés pour un bâtiment peuvent être atteints soit par une bonne isolation, soit par l adoption d une technique de chauffage innovante. Afin d utiliser de manière optimale cet espace de liberté et pour réduire les coûts de construction et d exploitation, la technique du bâtiment devra à l avenir être prise en compte dès le départ dans la conception. Les encombrements en hauteur indiqués ci-dessous correspondent aux exigences minimales de la norme DIN EN 1264 «Chauffage par le sol». Des valeurs d inertie thermique plus élevées au niveau des surfaces de l enveloppe du bâtiment peuvent être imposées en fonction des législations nationales en matière d économies d énergie. Ces valeurs doivent être demandées aux autorités responsables des projets de construction. Version a a: dalles situées au-dessus de pièces chauffées DIN EN Caractéristiques techniques Requis R λ Efficace R λls Coefficient d amélioration phonique L w,r Charge mobile maximale 0,75 m 2 K/W 0,75 m 2 K/W 28 db* 5,0 kpa** Version b Isolation supplémentaire EPS DEO 100/035-20, 20 mm b: dalles situées au-dessus de pièces non chauffées ou chauffées de manière intermittente, ou directementsur le sol Isolation supplémentaire : 1 couche EPS DEO 100/035, 20 mm Caractéristiques techniques Requis R λ Efficace R λls Coefficient d amélioration phonique L w,r Charge mobile maximale DIN EN ,25 m 2 K/W*** 1,32 m 2 K/W 28 db* 5,0 kpa** Version c Isolation supplémentaire EPS DEO 100/035-50, 50 mm PUR 30, 30 mm c: dalles situées au-dessus de pièces à la température extérieure DIN EN 1264 Isolation supplémentaire : 1 couche EPS DEO 100/035, 50 mm et 1 couche PUR 30, 30 mm Caractéristiques techniques Requis R λ 2,00 m 2 K/W**** Efficace R λls 2,18 m 2 K/W Coefficient d amélioration phonique L w,r 28 db* Charge mobile maximale 5,0 kpa** Les indications relatives à la hauteur (en mm) des variantes de montage se rapportent à des chapes sans revêtements épaisseur de chape conf. DIN = 65 mm (par 1,5 kpa) * selon DIN 4109: pour une masse de chape au sol 70 kg/m 2 et une rigidité dynamique SD 20 ** charge mobile maximale selon EN *** si le niveau de la nappe phréatique est 5 m, il convient d augmenter cette valeur **** température extérieure prévue lors de la conception 5 C > Td -15 C 2 SCHÜTZ 02/16

4 Panneau à plots avec débordement du film I.4.1 Pose /16 SCHÜTZ 3

5 I.4.1 Panneau à plots avec débordement du film i i 4 SCHÜTZ 02/16

6 I.4.1 Panneau à plots avec débordement du film /16 SCHÜTZ 5

7 I.4.1 Accessoires pour panneau à plots avec débordement du film Composants Elément de compensation Panneau d isolation thermique et phonique EPS-T 20-2, 30-2, sans plots, avec tissage de fibres, utilisable comme élément de compensation pour le raccordement au niveau des portes et des distributeurs, avec 20 agrafes par panneau. Caractéristiques techniques Inertie thermique R λ Rigidité dynamique 0,44 m 2 K/W SD 30 0,75 m 2 K/W SD 30 0,31 m 2 K/W - Coefficient d amélioration phonique L w,r pour chapes selon DIN partie 2 26 db 26 db 0 db avec m 70kg/m 2 Classe de matériau de construction B2 B2 B2 Epaisseur de panneau 20 (18) mm 30 (28) mm 11 mm Dimensions des panneaux x mm x mm x mm Elément de porte et de raccordement Pour le raccordement de systèmes de panneaux Quantité nécessaire : selon les besoins Tuyau de chauffage En plastique ou en composite plastique-métal, les tuyaux de chauffage offrent un maximum de sécurité. Le tableau suivant indique les dimensions des tuyaux et les longueurs de couronnes (caractéristiques techniques, voir chapitre I.7). Dimensions et longueurs des couronnes 14 x 2 mm 16 x 2 mm 17 x 2 mm duo-flex PE-Xa 120 m 240 m 600 m 120 m 240 m 600 m 120 m 240 m 600 m tri-o-flex 200 m 500 m 200 m 500 m 6 SCHÜTZ 02/16

8 Accessoires pour panneau à plots avec débordement du film I.4.1 Bande d isolation de bordure type PE-B 160 mm Lors de la pose du panneau à plots, il convient d utiliser la bande d isolation de bordure de type PE-B pour chapes en ciment et chapes autolissantes. Avec son épaisseur nominale de 8 mm, elle satisfait aux exigences de la norme DIN z En mousse de polyéthylène à cellules fermées z Avec tablier latéral extra-large en film soudée z Avec dos autocollant z Avec perforations déjà prévues pour la découpe Bande d isolation de bordure type orange z pour application avec plaques d agrafage ou système auto agrippant. z en mousse de polyéthylène à cellules fermées z autocollant avec rabat de support pour un montage sûr avec les panneaux d agrafage. z 80 x 8 mm Profilé de joint de dilatation 100 mm En cas de chapes chauffantes de la classe de qualité ZE 20, les zones de chape à partir d une surface de 40 m2 doivent être séparées par des joints de dilatation. Cela vaut également pour de plus petites surfaces si l un des côtés dépasse une longueur de 8 mètres. z Le joint de dilatation va au minimum du bord supérieur de l isolant jusqu au bord supérieur du sol fini z Il convient de tenir compte des joints de dilatation lors de l agencement des circuits de chauffage z Les conduites de raccordement qui croisent un joint de dilatation z doivent être gainées par un tube de protection de 25/20 autocollant, x mm Tube de protection z 25/20, fendu longitudinalement z Pour le passage de tuyaux de chauffage à travers des joints de dilatation z Convient pour des tuyaux de chauffage jusqu à 17 mm de ø z Longueur 300 mm Profil rond Ø 18 mm pour fixation du tablier latéral de la bande d isolation de bordure dans la plaque a plots. Rouleau de 25m. 02/16 SCHÜTZ 7

Système pour construction sèche I.4

Système pour construction sèche I.4 Système pour construction sèche I.4 Dans le cas du système pour construction sèche de SCHÜTZ, les tuyaux de chauffage sont posés dans l'isolation thermique au moyen de modules de conduction thermique.

Plus en détail

Assortiment pour créer des toitures en pente

Assortiment pour créer des toitures en pente Isolation 7 ème édition Mars 2015 Assortiment pour créer des toitures en pente ISOLATION DURABLE POUR TOITURES PLATES ET LÉGÈREMENT INCLINÉES l Mousse rigide PIR à haut rendement, valeur lambda à partir

Plus en détail

CABINES SECHES. Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée. Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09

CABINES SECHES. Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée. Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09 CABINES SECHES Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09 CONCEPTION La qualité de la finition de vos pièces est votre carte de visite. Toutes les cabines

Plus en détail

SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS. Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile

SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS. Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile SOLUTION POUR MUR A OSSATURE EN BOIS Mur A ossature EN bois avec parement crepis ou revetement ventile LES TRAVAUX D ISOLATION DANS LA PRATIQUE Selon leur degré de préfabrication, les parois en ossature

Plus en détail

Insta Stik FICHE TECHNIQUE. Nom du produit. Description du produit. Insta-stik s utilise pour faire adhérer

Insta Stik FICHE TECHNIQUE. Nom du produit. Description du produit. Insta-stik s utilise pour faire adhérer FICHE TECHNIQUE Insta Stik version 11/2015 Nom du produit Adhésif professionnel pour toitures Insta-stik Description du produit Insta-stik est un adhésif professionnel pour toitures monocomposant en polyuréthane

Plus en détail

H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère

H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère H C Habitat Eco Constructif 26600 Pont de l Isère Présentation & Dossier technique 1 Historique Les Américains, grand constructeurs de maisons à ossature bois ont découvert l ossature acier dans la maison

Plus en détail

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 0 Introduction Nous sommes quatre élèves de terminale S au lycée Hoche de Versailles : Cyril

Plus en détail

ISOLATION THERMIQUE TYPES DE SUPPORTS :

ISOLATION THERMIQUE TYPES DE SUPPORTS : 1 7 2 6 3 4 5 TYPES DE SUPPORTS : 1 ENDUIT DE FOND CHAU 2 ENDUIT DE FOND CHAU/CIMENT 3 TERRE CUITE ISOLANTE 4 TERRE CUITE 5 BÉTON 6 BLOCS BÉTON 7 PIERRE 156 CONFORT, ÉCONOMIE D'ÉNERGIE ET CERTIFICATION

Plus en détail

Portes carrousel Talos Portes coulissantes cintrées Talos

Portes carrousel Talos Portes coulissantes cintrées Talos Portes carrousel Talos Portes coulissantes cintrées Talos Design et fonction «Le hall d entrée est la carte de visite de notre hôtel : lors de leur arrivée, c est ici que les clients ressentent la première

Plus en détail

Solutions silos et vannes

Solutions silos et vannes Sélection n 3 Solutions silos et vannes Filtres dépoussiéreurs SILOTOP WAMFLO Convoyeurs à vis ES - Transporteur à vis à ciment Systèmes de sécurité Silo KCS Vannes VFF VSF VGR Vannes à manchon Filtres

Plus en détail

BOOK 2014-2015 ABRIS DE PISCINES. HTTP://www.aquatechni.com. ouvrez votre imagination. abris bas abris haut abris de spa terrasse mobile

BOOK 2014-2015 ABRIS DE PISCINES. HTTP://www.aquatechni.com. ouvrez votre imagination. abris bas abris haut abris de spa terrasse mobile BOOK 201-201 abris bas abris haut abris de spa terrasse mobile ABRIS DE PISCINES ouvrez votre imagination HTTP://www.aquatechni.com SOMMAIRE 2 I.Préambule 3à IV. Nos conseils II.Avantages des abris de

Plus en détail

Notion de durée du risque explosif. Risque de présence. Constante, longue ou fréquente. Peu probable ou de courte subsistance

Notion de durée du risque explosif. Risque de présence. Constante, longue ou fréquente. Peu probable ou de courte subsistance Gamme antidéflagrante ZI chemin des aisières F-45500 Saint Brisson sur Loire : 33(0)2.38.36.71.05 : 33(0)2.38.36.70.65 e. mail : info@arem.fr Groupe II Catégorie 2 Zones 1 ou 21 Catégorie 3 Zones 2 ou

Plus en détail

CARLISLE SYNTEC INC. Rue des Atrebates 77-79 B-1040 Bruxelles Tél. : 02/732.24.20 Fax : 02/733.23.84 DESCRIPTION

CARLISLE SYNTEC INC. Rue des Atrebates 77-79 B-1040 Bruxelles Tél. : 02/732.24.20 Fax : 02/733.23.84 DESCRIPTION UBAtc 01/2470 Valable du 13.09.2001 au 12.09.2004 Union belge pour l Agrément technique dans la construction c/o Ministère des Communications et de l Infrastructure Administration de la Circulation routière

Plus en détail

TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES

TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES TRAVAIL DU BOIS INSTRUCTIONS DE SECURITE ET DONNEES TECHNIQUES PONCEUSE-CALIBREUSE TB 18 SOMMAIRE TB 18 Objectifs. 1 Description...... 2 Spécifications.. 3 Réglage 4 Façonnage 5 - Consignes générales.

Plus en détail

Pourquoi opter pour un chauffage par le sol?

Pourquoi opter pour un chauffage par le sol? Généralités I.1 Pourquoi opter pour un chauffage par le sol? Un chauffage par le sol n est aujourd - hui plus un luxe, mais un choix axé sur le confort et la rentabilité. Ses nombreux avantages par rapport

Plus en détail

CHUBB SECURITE DETECTION ET PROTECTION CONTRE L INCENDIE

CHUBB SECURITE DETECTION ET PROTECTION CONTRE L INCENDIE CHUBB SECURITE DETECTION ET PROTECTION CONTRE L INCENDIE L INTEGRALE DE LA SECURITE PRINCIPES D INSTALLATIONS DES RESEAUX VESDA Principes d installations des Réseaux VESDA Descriptif, implantation réseaux,

Plus en détail

«L appareil de contrôle compact et mobile pour respirateur»

«L appareil de contrôle compact et mobile pour respirateur» «L appareil de contrôle compact et mobile pour respirateur» Développé pour une utilisation mobile simple. compact. fiable. Utilisation simple CITREX s utilise de manière simple et intuitive. L écran couleur

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Yann Ducatteeuw, conseiller environnement UCM 9h00: Accueil petit-déjeuner Au programme 9h20: Les obligations générales en

Plus en détail

Notice d installation et d entretien pour le professionnel Logamax plus GB172T V2. Vos avantages : GB172-24T150S V2

Notice d installation et d entretien pour le professionnel Logamax plus GB172T V2. Vos avantages : GB172-24T150S V2 Chaudière gaz à condensation Vos avantages : Installation illustrée par étapes A partir de page 26 Construction simple Peu de pièces et montage rapide 6 720 808 687 (2013/10) BE Notice d installation et

Plus en détail

Surfaces publicitaires sur mesure

Surfaces publicitaires sur mesure Surfaces publicitaires sur mesure Mètres pliants et crayons des supports publicitaires efficaces Votre marque est un atout majeur. Il importe dès lors que le mètre pliant qui l arbore soit de première

Plus en détail

Retour d expérience du BIM sur la Cité du Vin à Bordeaux, conçue par XTU Architects

Retour d expérience du BIM sur la Cité du Vin à Bordeaux, conçue par XTU Architects Retour d expérience du BIM sur la Cité du Vin à Bordeaux, conçue par XTU Architects D. Bachmann, A. Legendre 1 Retour d expérience du BIM sur la Cité du Vin à Bordeaux, conçue par XTU Architects Denis

Plus en détail

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES I. Introduction La fibre optique est un guide de lumière, régi par la loi de Snell-Descartes, constituée d un cœur dans lequel se propage l onde lumineuse

Plus en détail

Accessoires d origine BMW. Notice de montage.

Accessoires d origine BMW. Notice de montage. Accessoires d origine MW. Notice de montage. Postéquipement «Changeur de CD» MW Série 3 erline (E 90) MW Série 3 Coupé (E 9) Cette notice de montage n est pas valable pour les véhicules avec SA 66 (Autoradio

Plus en détail

Construction de 9 logements intermédiaires en accession à Malo-les-Bains LES TERRASSES DE LA MER. ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie

Construction de 9 logements intermédiaires en accession à Malo-les-Bains LES TERRASSES DE LA MER. ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie LES TERRASSES DE LA MER ETUDE THERMIQUE RT2005 - LABEL BBC-Effinergie SOMMAIRE 1. INTERVENANTS... - 3-2. GENERALITES... - 4 - Réglementation Thermique à respecter...- 4 - Base réglementaire...- 4-3. LABEL

Plus en détail

Capteurs en fibres optiques

Capteurs en fibres optiques Heig-vd OTI Optique Classe MI 2009 El Maudni El Alami Samir Prof. resp. : M. Zago Le 6 février 2009 Capteurs en fibres optiques Table des matières Page 1 Introduction... 3 1.1 Une technologie récente...

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IVe Mathématiques 4e classique Nombre de leçons: 4.0 Nombre minimal de devoirs: 3/3/3 Langue véhiculaire: Français I. Compétences à développer au cours de mathématiques

Plus en détail

Avis Technique 7/14-1590

Avis Technique 7/14-1590 Avis Technique 7/14-1590 Enduit sur polystyrène expansé pour maisons et bâtiments à ossature en bois Système d isolation thermique extérieure de façade External Thermal Insulation Composite System Wärmedämm-

Plus en détail

Règlement de zonage U-220. Chapitre 5 - Dispositions applicables aux usages résidentiels

Règlement de zonage U-220. Chapitre 5 - Dispositions applicables aux usages résidentiels Chapitre 5 - Dispositions applicables aux usages résidentiels Table des matières TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 5 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX USAGES RÉSIDENTIELS... 5-1 SECTION 1 APPLICATION DES MARGES...

Plus en détail

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse.

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse. Page 1 sur 10 1. Définition. C est une méthode de séparation, non destructrice en son principe, basée sur le fait que le coefficient de partage d un soluté entre deux phases dépend de la nature du soluté,

Plus en détail

U2110. CONVERTISSEUR ANALOGIQUE/NUMERIQUE STEREO 16/20/24 BITS 44,1/48/96 khz MANUEL D UTILISATION MCN AUDIO OPTIONS

U2110. CONVERTISSEUR ANALOGIQUE/NUMERIQUE STEREO 16/20/24 BITS 44,1/48/96 khz MANUEL D UTILISATION MCN AUDIO OPTIONS MCN AUDIO U2110 CONVERTISSEUR ANALOGIQUE/NUMERIQUE STEREO 16/20/24 BITS 44,1/48/96 khz MANUEL D UTILISATION OPTIONS Pas d option pour ce produit à ce jour. ACCESSOIRES U8111 Bloc alimentation secteur 12

Plus en détail

Les règles techniques en matière d aménagement numérique

Les règles techniques en matière d aménagement numérique Les règles techniques en matière d aménagement numérique La fibre optique réunit de manière optimale toutes les conditions nécessaires à un très haut débit de qualité pour tous les usagers potentiels.

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

Définition Circuit imprimé : circuit imprimé sans composants Carte électronique : composants soudés sur circuit imprimé

Définition Circuit imprimé : circuit imprimé sans composants Carte électronique : composants soudés sur circuit imprimé Définition Circuit imprimé : circuit imprimé sans composants Carte électronique : composants soudés sur circuit imprimé Objet de l appel d offre L objet de l appel d offre concerne la réalisation, le test,

Plus en détail

solution climatique optimale

solution climatique optimale PME, bureaux et non-résidentiel magasins de détail Nous trouvons toujours la solution climatique optimale secteur des soins, secteur public et écoles industrie et horticulture hôtellerie, loisirs et wellness

Plus en détail

Solutions. Voix - Données - Vidéo FTTH DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS

Solutions. Voix - Données - Vidéo FTTH DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS Solutions Voix - Données - Vidéo FTTH DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS FTTH : état du marché, facteurs d expansion et déploiement Le déploiement de la fibre optique dans les logements

Plus en détail

HIAG FAÇADES. Les façades la signature des bâtiments modernes. naturelles écologiques. Daniel Mock/Fotolia.de

HIAG FAÇADES. Les façades la signature des bâtiments modernes. naturelles écologiques. Daniel Mock/Fotolia.de HIAG FAÇADES Daniel Mock/Fotolia.de Les façades la signature des bâtiments modernes naturelles écologiques harmonieuses L enveloppe du bâtiment Extérieur Revêtement de façade La façade est la carte de

Plus en détail

Les mousses d aluminium CTIF

Les mousses d aluminium CTIF Elaboration de structures alvéolaires en alliage d aluminium par voie fonderie Les mousses d aluminium CTIF Y. Gaillard, M. Fleuriot, P. Hairy, C. Macke, P. Priot, A. Chabod, M. De Sousa Y. Gaillard Octobre

Plus en détail

Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact

Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact Schlüter -BEKOTEC-EN 18 FTS Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact 9.4 Fiche produit Application et fonction Schlüter -BEKOTEC-EN 18 FTS est un système complet

Plus en détail

Chimie Analytique II. Chromatographie gazeuse

Chimie Analytique II. Chromatographie gazeuse Chimie Analytique II Chromatographie gazeuse Détermination des conditions optimales de séparation et dosage et l éthanol et du méthanol Daniel Abegg Nicolas Calo Emvuli Mazamay Pedro Surriabre Université

Plus en détail

La superposition avec système: transfert, régulation, protection.

La superposition avec système: transfert, régulation, protection. Développer. Procurer. Gérer. Le service complet pour les vêtements professionnels. Sous-vêtements fonctionnels La superposition avec système: transfert, régulation, protection. www.workfashion.com Photo:

Plus en détail

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur?

L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? TPE ANNEE 2012-2013 L'énergie photovoltaïque peut-elle faire tourner un moteur? Rédacteur du rapport : THOMAS Antoine FENOT Bazil Professeurs : M. AUDRY M. POUSSEL Les réalisations techniques face aux

Plus en détail

Code ILU Questions fréquentes

Code ILU Questions fréquentes Code ILU Questions fréquentes 1) Notre société possède déjà un code BIC pour le trafic maritime. Avons-nous également besoin d un code ILU? Conformément à la norme ISO 6346, le code BIC sert à marquer

Plus en détail

Union internationale des télécommunications

Union internationale des télécommunications Union internationale des télécommunications UIT-T L.37 SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT (02/2007) SÉRIE L: CONSTRUCTION, INSTALLATION ET PROTECTION DES CÂBLES ET AUTRES ÉLÉMENTS

Plus en détail

Logotype «Usage...p4 Logotype «Couleur...p6 Logotype «Zone de protection...p8 Logotype «Les fonds...p10

Logotype «Usage...p4 Logotype «Couleur...p6 Logotype «Zone de protection...p8 Logotype «Les fonds...p10 Charte Graphique 1 SOMMAIRE Logotype «Usage...p4 Logotype «Couleur...p6 Logotype «Zone de protection...p8 Logotype «Les fonds...p10 Typographie «Choix...p14 Typographie «Attributs...p18 Supports «La Papeterie...p20

Plus en détail

Système plancher sans chape «Cofloor»

Système plancher sans chape «Cofloor» Information technique Description: Le système plancher sans chape Oventrop «Cofloor» est utilisé dans des logements, bureaux et locaux commerciaux. Les composantes du système offrent une multitude de variantes

Plus en détail

CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE

CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE SERVICE D ARCHITECTURE DE PORTEFEUILLES PHILOSOPHIE DE PLACEMENT Conseils Patrimoine privé Mackenzie Service d architecture de portefeuilles Philosophie de placement

Plus en détail

Les nouveautés de Word et Office XP... 17 1.1 1.2 Saisie, correction et gestion efficaces de document... 39 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2.

Les nouveautés de Word et Office XP... 17 1.1 1.2 Saisie, correction et gestion efficaces de document... 39 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2. Chapitre 1 Les nouveautés de Word et Office XP... 17 1.1 Office XP : c est nouveau... 19 Compatibilité des formats de fichiers... 19 Sobriété du nouveau design d Office... 19 Zones de tâches du volet Office...

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

constructive for you Enduits de façade et l isolation thermique par l extérieur Aperçu Du support à la finition

constructive for you Enduits de façade et l isolation thermique par l extérieur Aperçu Du support à la finition constructive for you Enduits de façade et l isolation thermique par l extérieur Aperçu Du support à la finition Rénovation ou nouveau? Moderne ou classique? Contemporain ou rustique? Cantillana propose

Plus en détail

230 premiums. Art: 8663 porte-clés "Dorchester" Art: 8667 porte-clés "Staines" Art: 8665 porte-clés "Ringwood"

230 premiums. Art: 8663 porte-clés Dorchester Art: 8667 porte-clés Staines Art: 8665 porte-clés Ringwood ORANGE EDITION 2014 230 premiums 10 Art: 8663 porte-clés "Dorchester" Pratique! Ce porte-clés est fait de métal est un support publicitaire idéal. Il vous propose deux différentes techniques de finition.

Plus en détail

TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception

TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception Par Olivier Artur et Christophe Lotz, Alcatel CIT et Aster Ingénierie La difficulté d'accès aux équipotentielles

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE MAISON DE RETRAITE LES EVOISSONS 3 RUE DU CAPITAINE FAY 80290 POIX DE PICARDIE

MAITRE D OUVRAGE MAISON DE RETRAITE LES EVOISSONS 3 RUE DU CAPITAINE FAY 80290 POIX DE PICARDIE A T E L I E R G A S N I E R G O S S A R T A R C H I T E C T E S D. P. L. G. 6 R U E C O L B E R T 8 0 0 0 0 A M I E N S MAITRE D OUVRAGE MAISON DE RETRAITE LES EVOISSONS 3 RUE DU CAPITAINE FAY 80290 POIX

Plus en détail

LE DISJONCTEUR (Ref. STI GE : 2.2.3.3)

LE DISJONCTEUR (Ref. STI GE : 2.2.3.3) Sommaire 1/ Fonctions a/ Protection contre les surcharges et les courts-circuits...2 b/ Pouvoir de coupure..2 c/ temps de coupure..3 2/ Constitution..3 3/ Caractéristiques des disjoncteurs.4 4/ Etude des

Plus en détail

Les solutions d isolation des sols et des planchers

Les solutions d isolation des sols et des planchers 0 Les solutions d isolation des sols et des planchers F0 00 a Les solutions d isolation des sols et des planchers juin 0 Description Les notions de thermique et d acoustique dont il est fait état dans

Plus en détail

LOCAUX COMMERCIAUX - BAIL

LOCAUX COMMERCIAUX - BAIL LYON PART DIEU EQUINOX 129 av. Felix Faure / rue Mouton -Duvernet Votre future implantation commerciale en 2014 Au cœur du quartier d Affaires de la Part-Dieu LOCAUX COMMERCIAUX - BAIL Nouvelles voiries

Plus en détail

5. CHROMATOGRAPHIE EN PHASE GAZEUSE

5. CHROMATOGRAPHIE EN PHASE GAZEUSE 5. CHROMATOGRAPHIE EN PHASE GAZEUSE OBJECTIFS Comprendre les principes de la chromatographie en phase gazeuse Connaître les applications principales et les particularités de la chromatographie en phase

Plus en détail

02 41 70 06 30-49 LE FUILET www.geco-manutention.fr

02 41 70 06 30-49 LE FUILET www.geco-manutention.fr SOLUTIONS DE MANUTENTION 02 41 70 06 30-49 LE FUILET www.geco-manutention.fr POURQUOI CHOISIR GECO? Au coeur de vos problématiques, concernant la réglementation de plus en plus stricte et la sécurité de

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

10. Convertisseur Sigma-Delta 10.1 MODULATION DELTA. CHAPITRE 10 : CONVERTISSEUR SIGMA-DELTA Page 10-1

10. Convertisseur Sigma-Delta 10.1 MODULATION DELTA. CHAPITRE 10 : CONVERTISSEUR SIGMA-DELTA Page 10-1 CHAPITRE : CONVERTISSEUR SIGMA-DELTA Page -. Convertisseur Sigma-Delta. MODULATION DELTA.. Principe Considérons la structure de la modulation Delta pour le processus de conversion A/N. La Figure - montre

Plus en détail

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire;

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire; Directive Directive pour les fonds du marché monétaire 6 juin 2012 (État au 4 mai 2016) I Principes, objectifs et caractère obligatoire La directive fait partie de l autoréglementation de l industrie suisse

Plus en détail

Guide Opérationnel. Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles

Guide Opérationnel. Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles Construction de bâtiment en matériaux locaux pour le stockage de produits agricoles Guide Opérationnel Elaboré par : Ialy ANDRIAMPARANONY Adelin LESOA VELO -Octobre 2011- Construction de bâtiment de stockage

Plus en détail

STL. inside. ineos Blue : précision, rapidité et contrôle. SCANNER CFAO AVEC TECHNOLOGIE Bluecam

STL. inside. ineos Blue : précision, rapidité et contrôle. SCANNER CFAO AVEC TECHNOLOGIE Bluecam SYSTEMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTEMES D HYGIENE POSTES DE TRAITEMENT SYSTEMES DE RADIOGRAPHIE SCANNER CFAO AVEC TECHNOLOGIE Bluecam ineos Blue : précision, rapidité et contrôle. STL inside T h e D e n

Plus en détail

Cours Desbiey - Construction de 23 logts. 103-105, cours Desbiey 33120 ARCACHON. Date Indice Modifications apportées

Cours Desbiey - Construction de 23 logts. 103-105, cours Desbiey 33120 ARCACHON. Date Indice Modifications apportées DOSSIER D INTERVENTION ULTERIEURE SUR L OUVRAGE DIUO Cours Desbiey - Construction de 23 logts 103-105, cours Desbiey 33120 ARCACHON DEKRA Conseil HSE 1 AVENUE NEIL AMSTRONG BATIMENT C 33700 MERIGNAC Tél.

Plus en détail

FONCTION SECTIONNEMENT EN BT. Sommaire

FONCTION SECTIONNEMENT EN BT. Sommaire J. BUGEIA Lycée Gaston Monnerville ESTI FONCTION SECTIONNEMENT EN BT Sommaire 1. - Introduction Page 2 2. Définitions et commentaires (norme NF C 15-100) Page 2 3. Appareils Schneider assurant la fonction

Plus en détail

B.I.A. LA SUSTENTATION

B.I.A. LA SUSTENTATION LA SUSTENTATION LA SUSTENTATION AERODYNAMIQUE c'est l'effet porteur dû aux actions combinées des pressions et dépressions que l'air exerce sur un corps l'application d'une force sur une surface : P = F

Plus en détail

ETUDE DE L EQUIPEMENT. L extrait du cahier des charges ci-après nécessite d apporter des modifications à l installation

ETUDE DE L EQUIPEMENT. L extrait du cahier des charges ci-après nécessite d apporter des modifications à l installation Etude de l équipement ETUDE DE L EQUIPEMENT DEMARCHE INDUSTRIELLE : Actuellement, l irrigation du parc Monceau est assurée par un ensemble de deux surpresseurs (groupes moto-pompes) identiques à vitesse

Plus en détail

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable 1 2 Le crédit permet à l emprunteur d acquérir des biens et services ou de réaliser des investissements,

Plus en détail

Gateway DVB-T Unicast/Multicast Airvision NET-T Pro 601 e

Gateway DVB-T Unicast/Multicast Airvision NET-T Pro 601 e VISIONETICS INTERNATIONAL 2508/2006 Gateway DVB-T Unicast/Multicast Airvision NET-T Pro 601 e Mise en Garde : Avant tout insertion de cet équipement dans votre réseau informatique d entreprise, veuillez

Plus en détail

L habilitation électrique

L habilitation électrique Centre de Gestion du Haut Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 Fax : 03 89 20 36 29 cdg68@calixo.net www.cdg68.fr Circulaire n 36/2012 Cl. C 44 Colmar,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage Commune de CAGNES-SUR-MER BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex Objet de la consultation DECONSTRUCTION et RECONSTRUCTION de la

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international L essai en vibration, quand il est réalisé correctement, est un outil précieux pour chaque laboratoire ou pour chaque ligne

Plus en détail

Mises à jour Diagnostic Suite V7

Mises à jour Diagnostic Suite V7 Mises à jour Diagnostic Suite V7 V7.3 SOMMAIRE V7.3 15/12/2011 Croquis : dessin par le contour du bâti et insertion des cloisons (accès directe à la documentation) V7.3 24/11/2011 Amiante : application

Plus en détail

LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE

LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE 1 Edito Réussir l inoculation de ses parcelles de soja et de luzerne est l étape clé pour optimiser la quantité et la qualité de sa récolte. C est

Plus en détail

NiceLabel Version 5.1 Enterprise Series. Notes de mise à jour. Rev-0911. 2007 Euro Plus & Niceware International, LLC Tous droits réservés.

NiceLabel Version 5.1 Enterprise Series. Notes de mise à jour. Rev-0911. 2007 Euro Plus & Niceware International, LLC Tous droits réservés. NiceLabel Version 5.1 Enterprise Series Notes de mise à jour Rev-0911 2007 Euro Plus & Niceware International, LLC Tous droits réservés. Head Office Euro Plus d.o.o. Poslovna cona A2 4208 Šenčur Slovenia

Plus en détail

L ANALYSE FONCTIONNELLE

L ANALYSE FONCTIONNELLE CAHIER DES CHARGES I - Saisir le besoin L ANALYSE FONCTIONNELLE Nombre d exemplaire : xxx Illustrations sur toutes les pages recto et vers Utilisation pour tout types de clientèle Brochure «verticale»

Plus en détail

«À VENDRE» Case Postale 148 1630 Bulle Tel 079 590 07 34 info@proprietaire24.ch www.proprietaire24ch

«À VENDRE» Case Postale 148 1630 Bulle Tel 079 590 07 34 info@proprietaire24.ch www.proprietaire24ch «À VENDRE» " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " " Villa familiale de 5 ½ pièces, Le Maupas, 1628 Vuadens " Case Postale

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

039. Ouvrages secs. Centre de Ressources des Technologies et de l'innovation pour le Bâtiment

039. Ouvrages secs. Centre de Ressources des Technologies et de l'innovation pour le Bâtiment 039. Ouvrages secs Centre de Ressources des Technologies et de l'innovation pour le Bâtiment 039.1. Clauses techniques générales 039.2. Clauses techniques particulières Version 2.0 / 24.04.2013 Remarque

Plus en détail

Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el. Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum.

Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el. Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum. Unités de cogénération au biogaz jusqu'à 3.000 kw el Également disponible en option container clé en mains. Avec un rendement maximum. Partout où l'électricité et la chaleur sont nécessaires Rendement

Plus en détail

Oui, c est possible!

Oui, c est possible! TEMOIGNAGES Oui, c est possible! par Dominique Dubois dubois.dominique@gmail.com Après des années où tout le monde n a parlé que de mondialisation, de délocalisations inévitables, de société de services,

Plus en détail

Instructions et exemples de pose Austroflex Multiklemm 30 / 50

Instructions et exemples de pose Austroflex Multiklemm 30 / 50 Instructions et exemples de pose Austroflex Multiklemm 30 / 50 Systèmes de panneaux pour plancher chauffant pour systèmes de construction à sec, systèmes standards de chapes et de chapes liquides Avant

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts EDUS 1101 Méthodologie de l observation Mme Joëlle Berrewaerts Les différentes phases d une recherche 6 grandes phases : (processus dynamique!) 1) Définir la PROBLEMATIQUE de départ (QP de recherche) +

Plus en détail

Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie

Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie Recommandation ECA-Vaud Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie R03-v01 Mai 2016 Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels du canton de Vaud Av. du

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

NÉGOCE DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION & SERVICES AU-DELÀ DES OCÉANS

NÉGOCE DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION & SERVICES AU-DELÀ DES OCÉANS NÉGOCE DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION & SERVICES AU-DELÀ DES OCÉANS VOTRE PARTENAIRE IMPORT DEPUIS PLUS DE 30 ANS MÉTAUX BÂTIMENT TRAVAUX PUBLICS PLOMBERIE ÉNERGIES RENOUVELABLES SANITAIRE OUTILLAGE QUINCAILLERIE

Plus en détail

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS Le jeune demi-fondeur reste avant tout un athlète complet et doit être formé en ce sens. Il doit pouvoir exprimer pleinement son potentiel en développant

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016

Note à l'attention des candidats CAP PETITE ENFANCE Session 2016 Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016 (Modalité : Épreuves Ponctuelles Terminales) Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT PRIVE HORS

Plus en détail

be.passive présente une maison 68 be.passive 19

be.passive présente une maison 68 be.passive 19 be.passive présente une maison texte photos 68 be.passive 19 Une échelle de Jacob dans un intérieur d ilot be.passive 19 69 maison privée rue de la senne 55 1000 Bruxelles privé architecte Amandine Sellier

Plus en détail

Cahier des Clauses techniques de définition et de mise en œuvre du procédé de terrasse et toiture végétalisée COVERTISS

Cahier des Clauses techniques de définition et de mise en œuvre du procédé de terrasse et toiture végétalisée COVERTISS Cahier des Clauses techniques de définition et de mise en œuvre du procédé de terrasse et toiture végétalisée COVERTISS Edition n 1.1 (février 2012) Cahier des Charges COVERTISS (édition n 1.1 février

Plus en détail

Isolation sous chape P 30. Isolants sous chape ou dallage à base de : 1 KNAUF Therm. 2 KNAUF XTherm. 3 KNAUF Thane 24 4 POLYFOAM

Isolation sous chape P 30. Isolants sous chape ou dallage à base de : 1 KNAUF Therm. 2 KNAUF XTherm. 3 KNAUF Thane 24 4 POLYFOAM 1 2 3 4 Isolation sous chape P 30 Isolants sous chape ou dallage à base de : 1 KNAUF Therm 2 KNAUF XTherm 3 KNAUF Thane 24 4 POLYFOAM Les isolants : KNAUF Therm (PSE, polystyrène expansé) KNAUF XTherm

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE RÈGLEMENT N o 5 RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Modifié le 10 juin 2014 cegepdrummond.ca Adopté au conseil d administration : 87-04-28-04 Modifié : 22 septembre 1987 (CA-87-09-22-09)

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77)

CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77) Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77)

Plus en détail

EN CAS DE RECORD, NE TOUCHER A RIEN : FAIRE APPEL AU JUGE ARBITRE OFFICIEL DE LA REUNION.

EN CAS DE RECORD, NE TOUCHER A RIEN : FAIRE APPEL AU JUGE ARBITRE OFFICIEL DE LA REUNION. LES LANCERS GENERALITES : Avant la compétition, tout athlète devra se présenter à la chambre d appel afin de confirmer sa participation. L ordre dans lequel les concurrents feront leurs essais sera tiré

Plus en détail

e point en recherche ÉVALUATION DES MESURES FISCALES APPLICABLES À L HABITATION Introduction Mesures fiscales applicables à l habitation

e point en recherche ÉVALUATION DES MESURES FISCALES APPLICABLES À L HABITATION Introduction Mesures fiscales applicables à l habitation L e point en recherche Juin 2002 Série socio-économique Numéro 106 ÉVALUATION DES MESURES FISCALES APPLICABLES À L HABITATION Introduction Le présent projet de recherche porte sur l'analyse et l'évaluation

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : PROGRAMMES ET SERVICES À L ÉLÈVE Politique : Excursions éducatives (abrogée) PSE.11.0 En vigueur le : 9 septembre 1998

Plus en détail

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé!

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! Idéalement, 1 COMBIEN D HEURES MAXIMUM/SEMAINE un jeune doit-il consacrer à son emploi? 15 heures maximum par semaine. Attention : effectuer

Plus en détail