ACCUEIL DU NOUVEAU-NE et SES PARENTS en SALLE de NAISSANCE quels soins et quelles pratiques?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACCUEIL DU NOUVEAU-NE et SES PARENTS en SALLE de NAISSANCE quels soins et quelles pratiques?"

Transcription

1 ACCUEIL DU NOUVEAU-NE et SES PARENTS en SALLE de NAISSANCE quels soins et quelles pratiques? Journée réseau Naître en Languedoc Roussillon 3 décembre 2010 Dr Evelyne Mazurier Evaluatrice IHAB 2010 Consultante IBCLC 2008 Certification NIDCAP 2007 DIULHAM 2006 Service de pédiatrie 2 CHU Montpellier

2 Naissance Équipement du nouveau-né pour cet évènement Programmation comportementale Compétences sensorielles DONNEES PROBANTES Respirer Avoir chaud Se nourrir Etre en sécurité Métabolique Posturale Sensorielle Dans ses interactions..

3 Respirer - Libération voies aériennes supérieures -Vidange gastrique SONT DES GESTES de REANIMATION : état altération vigilance, défaut d efficacité ventilatoire Ventilation masque / intubation ILCOR 1999: «Les nouveaunés à terme, vigoureux, nés dans un liquide clair, sans suspicion d infection materno foetale, qui ont crié immédiatement et ont un bon tonus ne nécessitent pas d aspiration oropharyngée et ne doivent pas être séparés de leur mère»

4 Avoir chaud «Un enfant exposé nu à une température de 23 C à la naissance subit les mêmes pertes thermiques qu un adulte nu à 0 C» OMS 1997 LA CHAINE du CHAUD OMS 1997 Salle d accouchement chaude C Séchage immédiat Contact peau à peau Report de la pesée et du bain

5 Peau à peau

6 Courbe de température 15mn et 90mn après la naissance Groupe peau à peau- Groupe habillé berceau Christensson Acta paediatr. 1992

7 Immediate maternal thermal response to skin to skin care of newborn Bergström A et al Acta Paediatric a 2007, 96: Augmentation de la température corporelle maternelle dès 2mn de peau à peau et se poursuit 10mn après arrêt

8 Se nourrir Séquence comportementale : rampe, exerce avec ses mains des mouvements à type de massage du corps de la mère corrélés à des pics d ocytocine dans le sang maternel premiere_tetee.mov.mov.mov (Matthiesen AS. Birth 2001;28:13-9)

9 Salle d accouchement CHU Montpellier avec permission

10 Se nourrir La technique de succion est acquise plus fréquemment pour les nv-nés pour lesquels il n y pas eu d interruption de contact et de soins de routine avt 1 ère tétée. Righard et Alade Lancet 1990 Les nv-nés en peau à peau >1h trouvent le sein et têtent correctement en moyenne en 49mn. Righard et Alade Lancet 1990 Continuité sensorielle Liquide amniotique - colostrum

11 Effect of early skin to skin mother infant contact during the first 3 h following birth on exclusiv Breast feeding during the maternity hospital stay. Bramson L et al J Hum Lact 2010;26:130-7 Analyse multi variée OR pour AM exclusif ajusté selon intention allaiter à l entrée, mode acc, âge, ethnie, langue maternelle, instruction, tabagisme, APD

12 Se nourrir Les nouveau-nés en peau à peau et restés 24h/24h au près de leur mère reprennent leur poids statistiquement plus vite (3-5j) que les nouveau-nés habillés en pouponnière Pourtant les nouveau-nés en pouponnière allaités reçoivent statistiquement plus de complément de lait industriel Bystrova K et al. Int Breastfeeding J 2007

13 Se sentir en sécurité Organisation neuro comportementale optimale favorisée par proximité lors du peau à peau The effects of skin to skin contact on the neurobehaviral response of term newborn. Ferber SG Pediatrics 2004;113:858-65

14 The effects of skin to skin contact on the neurobehaviral response of term newborn. Ferber SG Pediatrics 2004;113: Meilleure organisation neuro comportementale Sommeil léger, profond Attitude en flexion regroupement

15 Peau à peau précoce chez nv-né en bonne santé Early skin-to-skin contact for mothers and their healthy newborn infants. Moore ER et al Cochrane études 1925 participantes Impact statistiquement significatif Déroulement de AM à 1 et 4 mois OR 1,82 Relation précoce mère enfant Pleurs Stabilité cardio respiratoire des nouveau-nés 34-36SA Sans effet négatifs apparents à long terme Early skin-to-skin contact for mothers and their healthy newborn infants. Anderson GC et al Cochrane études 806 participantes Impact statistiquement significatif AM à 1 et 3 mois, durée OR 2,15 - CI 95% Maintien température OR=12,18 - CI 95% Glycémie à 90mn WMD 11,07-CI 95% Pleurs OR=21,89 - CI 95% Comportement maternel

16 Eléments de prévention des malaises de nouveaunés en salle de naissance les 2-1ères h: Réseau des Pays-de-la- Loire Réserver les indications de peau-à-peau aux mères sans pathologie, aux nouveau-nés normaux, non prématurés et sans pathologie, avec une surveillance possible et une activité obstétricale compatible avec une surveillance à ce moment là; Sécher l enfant avec un linge chaud Recouvrir d un linge en laissant le visage dégagé et visible (un bonnet peut être porté); Mettre le nouveau-né plutôt sur le côté sur la poitrine de la mère, et le disposer sur le ventre au moment de la tétée (sous contrôle d une aide à ce moment-là); études internationales peau à peau ventre à ventre Surveiller régulièrement l enfant en restant dans la salle de naissance et en regardant son aspect et sa face; Ne pas laisser seuls la mère et son nouveau-né ensemble; la présence du père ou d un familier n est pas une garantie de surveillance de qualité.

17 Et l accouchement physiologique? Conséquences sur AM Altération de séquence comportementale innée difficultés d allaitement la 1 ère semaine exclusivité de l allaitement Wieczorek, PM et al. IntJ Obstet Anesth, 2010 Étude prospective observationnelle Uniquement péridurale avec bupivacaine et fentanyl à haute dose 95% allaitement à 1 sem Multipares ayant déjà allaité Hôpital type 3, soutien allaitement élevé

18 En Pratique nouveau-né bien portant à terme ANAES 2002 A la naissance, chaque nouveau-né doit être séché, recouvert et immédiatement mis sur le ventre de sa mère. Les mères qui ont un contact précoce avec leur enfant ont plus de facilité à communiquer avec leur bébé, même non allaité. Les soins essentiels au nouveau-né seront effectués après une période de contact prolongée et ininterrompue Ces soins et les pratiques habituelles de surveillance devraient être définis pour favoriser le contact mère-enfant et l allaitement maternel tout en maintenant les exigences de sécurité pour la mère et l enfant.

19 Les recommandations et les consensus en cours concernant les soins du nv-né bien portant en salle de naissance H Pejoan La revue SF 2010 Aspiration oropharyngée du nv-né à la vulve en cas de liquide méconial CONSENSUS SUPPRESSION de cette pratique Aspiration trachéale systématique pour bronchoaspiration en cas de LA méconial CONSENSUS SUPPRESSION de cette pratique Peau à peau immédiat et continu en salle de naissance CONSENSUS pour la recommandation de cette pratique Aspiration oro pharyngée CONSENSUS suppression Apport systématique de vit K CONSENSUS Délai de clampage du cordon pas de consensus Dépistage de atrésie de œsophage pas de consensus Dépistage de atrésie des choanes pas de consensus Désinfection oculaire pas de consensus Modalités de désinfection du cordon pas de consensus

20 Merci à vous Merci pour eux

21 Bibliographie Accueil du nv-né en salle de naissance. Gremmo-Ferger Gisèle téléchargeable site co naitre De quoi le nouveau-né bien portant a-t-il besoin en salle de naissance? Gremmo-Feger G et al 34èmes journées nationales de néonatalogie 2009 Early contact versus separation: effects on mother-infant interaction one year later. Bystrova K, I et al Birth : Ocytocine : l hormone de l amour. Kerstin Uvnas Moberg Ed le souffle d or 2006 Righard, L & Alade, MO. (1990). Effect of delivery room routines on success of first breast-feed. The Lancet, 336, Wieczorek, PM, Guste, S, Balki, M, Shah, V & Carvalho, JCA. (2010). Breastfeeding success rate after vaginal delivery can be high despite the use of epidural fentanyl: an observational cohort study. IntJ ObstetAnesth, 19, Oronasopharyngeal suction versus no suction in normal, term and vaginally born infants : a prospective randomised controlled trial. Aust N Z J Obstet Gynaecol ;45:453-6 Gungor et al The impact of newborn bathing on the prevalence of neonatal hypothermia in Uganda: a randomized, controlled trial Acta Paediatr ;94: Bathing and cleansing in newborns from day 1 to first year of life Blume-Peytavi U et al. JEADV 2009, 23;751-9S Effect of early skin to skin mother infant contact during the first 3 h following birth on exclusiv Breast feeding during the maternity hospital stay. Bramson L et al J Hum Lact 2010;26:130-7

Analyse de 4 cas sur 18 mois en Franche-Comté. Pr Alain MENGET

Analyse de 4 cas sur 18 mois en Franche-Comté. Pr Alain MENGET MALAISES GRAVES ET MORT SUBITE EN SALLE DE NAISSANCE Analyse de 4 cas sur 18 mois en Franche-Comté Pr Alain MENGET CAS N 1 1 Gabriel G Né le 28/07/2009 à la Polyclinique de Franche-Comté de Besançon Mère

Plus en détail

curité du peau à peau en salle de naissance Gisèle GREMMO-FEGER Paris 8 janvier 2013

curité du peau à peau en salle de naissance Gisèle GREMMO-FEGER Paris 8 janvier 2013 Qualité et sécurits curité du peau à peau en salle de naissance Gisèle GREMMO-FEGER Paris 8 janvier 2013 Pourquoi en parler encore? > 350 études en 40 ans dont 4 métaanalyses Nombreux effets bénéfiques

Plus en détail

Accueil du nouveau-né en salle de naissance

Accueil du nouveau-né en salle de naissance Texte publié dans Les Dossiers de l Allaitement N 51 Avril-Mai-Juin 2002 Accueil du nouveau-né en salle de Dr Gisèle Gremmo-Feger Pédiatre et Consultante en lactation IBCLC CHU de Brest Formations Co-naître

Plus en détail

Rôle de l obstétricien

Rôle de l obstétricien l IHAB : tout ce que vous avez voulu savoir sans jamais oser le demander! Rôle de l obstétricien Réunion Commune du Cercle des Gynécologues-Obstétriciens, et du Groupe d Etudes en Néonatologie Nord-Pas

Plus en détail

SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ

SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ ORDONNANCE COLLECTIVE SFA CHUL SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ 1. LES UTILISATEURS Les infirmières et les infirmières auxiliaires habilitées à travailler auprès des nouveau-nés. 2. CLIENTÈLE VISÉE Nouveau-nés

Plus en détail

Controle de la temperature du nouveau-né. Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais

Controle de la temperature du nouveau-né. Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais Controle de la temperature du nouveau-né Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais Controle de la temperature du nouveau-né 1) Perte de la chaleur et temperature corporelle normale 2) Protection thermique

Plus en détail

ACCUEIL DU NOUVEAU-NE PRESUME BIEN PORTANT EN SALLE DE NAISSANCE

ACCUEIL DU NOUVEAU-NE PRESUME BIEN PORTANT EN SALLE DE NAISSANCE version 1 page 1/6 Référence : RSN/PR/REA.P/008/A Date de 1 ère mise en service : 04/04/2007 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Formation et Supervision: Activités Clés d un programme de Soins Essentiels au Nouveau Né

Formation et Supervision: Activités Clés d un programme de Soins Essentiels au Nouveau Né Formation et Supervision: Activités Clés d un programme de Soins Essentiels au Nouveau Né Rakotovao Jean Pierre Global Newborn Symposium: From Advocacy to Scale Dakar, Senegal June 15 18, 2009 1a Plan

Plus en détail

llaitement maternel dans un service de néonatologie

llaitement maternel dans un service de néonatologie Laurence GIRARD llaitement maternel dans un service de néonatologie Dr Gisèle GREMMO FEGER Pédiatre - Maternité du CHRU de Brest Coordinatrice D.I.U. Lactation Humaine et Allaitement Maternel L -nés. En

Plus en détail

Les bienfaits du «peau à peau» pour le bébé et la mère lors d une césarienne

Les bienfaits du «peau à peau» pour le bébé et la mère lors d une césarienne Les bienfaits du «peau à peau» pour le bébé et la mère lors d une césarienne Mylène Bertrand, B. Sc. inf., Infirmière chef d équipe de gynécologie du bloc opératoire, Direction des services professionnels

Plus en détail

Niveaux de preuves dans nos pratiques: pour la prise en charge du nouveau né en salle de naissance

Niveaux de preuves dans nos pratiques: pour la prise en charge du nouveau né en salle de naissance Niveaux de preuves dans nos pratiques: pour la prise en charge du nouveau né en salle de naissance C BOITHIAS, L JULÉ, I JRAD, M MOKHTARI, D DEVICTOR, P TISSIÈRES Service de réanimation pédiatrique et

Plus en détail

Le label IHAB. Initiative Hôpital Ami des Bébés

Le label IHAB. Initiative Hôpital Ami des Bébés Le label IHAB Initiative Hôpital Ami des Bébés Semaine Mondiale de l Allaitement Maternel Palais des Arts de Vannes le 18 octobre 2012 Docteur Caroline FRANÇOIS DIULHAM Maternité du CH de Ploërmel PLAN!

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

RENCONTRES PRÉNATALES

RENCONTRES PRÉNATALES RENCONTRES PRÉNATALES Mise à jour février 2013 L allaitement maternel Plan des rencontres 1. Allaitement maternel 2. Se préparer à l accouchement 3. Accouchement et nouveau-né Sommaire de la rencontre

Plus en détail

Par Christiane Charest et Sophie Perreault Juin 2011

Par Christiane Charest et Sophie Perreault Juin 2011 Contact peau à peau Par Christiane Charest et Sophie Perreault Juin 2011 1 Ce qu offre le milieu intra utérin Les 4 besoins biologiques: oxygénation nutrition ii chaleur protection 2 Peau à peau, la proximité

Plus en détail

D OSSIER. L allaitement de l enfant prématuré

D OSSIER. L allaitement de l enfant prématuré L allaitement de l enfant prématuré Dr G. Gremmo-Féger, pédiatre, coordinatrice du DIULHAM, CHU de Brest Les parents dont les nouveau-nés sont admis en unité de soins intensifs en raison d une naissance

Plus en détail

LE BAIN ET L ALLAITEMENT Étude sur les pratiques autour du bain à la maternité de Draguignan

LE BAIN ET L ALLAITEMENT Étude sur les pratiques autour du bain à la maternité de Draguignan 1 LE BAIN ET L ALLAITEMENT Étude sur les pratiques autour du bain à la maternité de Draguignan Carine Martin, auxiliaire de puériculture, consultante en lactation IBCLC Draguignan (83) RESUME L étude a

Plus en détail

Accueil du nouveau-né en salle de naissance

Accueil du nouveau-né en salle de naissance ou Comment favoriser allaitement maternel et bien être du nouveau-né et de ses parents? Gisèle GREMMO-FEGER Pédiatre, CHU de BREST Il vient d entreprendre un voyage qui l amène d un milieu aquatique chaud,

Plus en détail

En 2013, l association française

En 2013, l association française PUBLICATION LAURENCE GIRARD, INFIRMIÈRE PUÉRICULTRICE D.E. > SUITE DE L ARTICLE PARU DANS LE N 445 (FÉVRIER 2015) : PEAU À PEAU ET VOUS, DANS VOTRE ÉQUIPE, VOUS EN ÊTES OÙ? Mettre en œuvre le peau à peau

Plus en détail

Première partie : Accueillir une femme enceinte

Première partie : Accueillir une femme enceinte ab ledesma tières T a bl e d e s m at i è r e s Première partie : Accueillir une femme enceinte Chapitre 1 : Comment se présente un service de maternité?...3 1. Qu est-ce qu un service de maternité?...

Plus en détail

CARTES CONSEILS, SUR LA SANTE PERI NATALE ET NEONATALE. 2 eme EDITION HBASICS POUR LES RELAIS, MATRONES. ~ et de 1a Prevention Medicale

CARTES CONSEILS, SUR LA SANTE PERI NATALE ET NEONATALE. 2 eme EDITION HBASICS POUR LES RELAIS, MATRONES. ~ et de 1a Prevention Medicale 1111111 1 1111 CARTES CONSEILS, SUR LA SANTE, PERI NATALE, ET NEONATALE 2 eme EDITION POUR LES RELAIS, MATRONES Republique du senegal Ministere de la Sante ~ et de 1a Prevention Medicale '~ ~,~.!JQ I SENEGAL

Plus en détail

OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie

OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie OPTIMISER LA PRATIQUE DU PEAU A PEAU ET DU SOIN KANGOUROU IMPLANTER UNE POLITIQUE DE SERVICE en maternité et en néonatologie PARIS 8, 9 et 10 juin 2015 Maternité de Port Royal 75 014 Mots clés : Peau à

Plus en détail

Allergie Diversification ou l histoire d un

Allergie Diversification ou l histoire d un Allergie Diversification ou l histoire d un G Putet Hopital de la Croix-Rousse - Hospices Civils de Lyon Université Claude Bernard Allergie Diversification ou l histoire d un Allergie Diversification ou

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né RECOMMANDATIONS HAS MAI 2013 (EN COURS DE VALIDATION) C BOITHIAS RÉANIMATION PÉDIATRIQUE

Plus en détail

Maternité Paul Gellé. Amie des bébés. La néonatologie. Pour en savoir plus : http://neonatologie.ch-roubaix.fr

Maternité Paul Gellé. Amie des bébés. La néonatologie. Pour en savoir plus : http://neonatologie.ch-roubaix.fr Maternité Paul Gellé Amie des bébés La néonatologie Pour en savoir plus : http://neonatologie.ch-roubaix.fr 2 Le pôle mère-enfant du Centre hospitalier de Roubaix a obtenu le label «Ami des bébés» en 2009,

Plus en détail

LE BAIN ET L ALLAITEMENT

LE BAIN ET L ALLAITEMENT Montpellier Formation 2012 2013 LE BAIN ET L ALLAITEMENT Étude sur les pratiques autour du bain à la maternité de Draguignan Carine Martin Travail réalisé dans le cadre de la formation «Pratique du consultant

Plus en détail

Hepatitis and pregnancy

Hepatitis and pregnancy Hepatitis and pregnancy GFMER Yaoundé 26 November 2007 José M Bengoa MD Geneva - Switzerland Maladie hépatique et grossesse: trois relations étiologiques maladie hépatique induite par la grossesse nouvelle

Plus en détail

Démarrer l allaitement

Démarrer l allaitement La SMAM La Semaine Mondiale de l Allaitement Maternel est un rendez-vous annuel maintenant bien connu des professionnels (PMI, maternités) et des associations. Le thème de cette année «un moment inoubliable

Plus en détail

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Le nouveau-né de la femme obèse Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Épidémiologie 2000: 300 millions d obèses dans le monde NHANES 2003-2004: 32% obèses aux USA Femmes

Plus en détail

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Mme Ana GRIMBERT Standard Centre Hospitalier : 01.30.75.40.40

Plus en détail

Rencontre prénatale 4 Allaitement

Rencontre prénatale 4 Allaitement Rencontre prénatale 4 Allaitement. Plan de la rencontre Services, ressources et références Mythes et réalités: pourquoi allaiter? Les avantages de l allaitement Les préparations commerciales pour nourrissons

Plus en détail

Faits d alimentation

Faits d alimentation Faits d alimentation Naissance, début de l allaitement maternel et les sept premiers jours après la naissance La première semaine : Une période dangereuse Dans le monde en développe-ment, l accouchement

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document numérisé est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété

Plus en détail

CLAMPAGE TARDIF DU CORDON OMBILICAL POUR RÉDUIRE L ANÉMIE INFANTILE

CLAMPAGE TARDIF DU CORDON OMBILICAL POUR RÉDUIRE L ANÉMIE INFANTILE CLAMPAGE TARDIF DU CORDON OMBILICAL POUR RÉDUIRE L ANÉMIE INFANTILE L Organisation mondiale de la Santé recommande le clampage tardif du cordon ombilical Le clampage tardif du cordon ombilical (pratiqué

Plus en détail

Prévention de la mort subite du nourrisson

Prévention de la mort subite du nourrisson Prévention de la mort subite du nourrisson Tous concernés! De quoi s agit-il? C'est le décès incompréhensible à première vue et imprévisible, le plus souvent pendant le sommeil, d un tout-petit qui semblait

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Peau à peau dès la naissance pour les nouveau nés prématurés

Peau à peau dès la naissance pour les nouveau nés prématurés Peau à peau dès la naissance pour les nouveau nés prématurés Journée Nationale IHAB 4/11/2014 C Zaoui, S Réthoré CH Valenciennes Néonatologie/Maternité niveau 3 Label IHAB 2011 Pourquoi le peau à peau??

Plus en détail

FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation

FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation Juin 2006 SOMMAIRE I. PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL...3 II. PROCESSUS DE SOUTIEN DE L ALLAITEMENT...4 II.1. Description...4 II.2. Phase 1 d

Plus en détail

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA?

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? (césarienne élective = césarienne pratiquée "à froid", en dehors du travail) C Dageville réanimation néonatale,

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage. Site Ambroise Paré. Salle de naissance. - aile B, étage 4 - 065/41 44 80

Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage. Site Ambroise Paré. Salle de naissance. - aile B, étage 4 - 065/41 44 80 Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage Site Ambroise Paré Salle de naissance - aile B, étage 4-065/41 44 80 Sage-femme chef Annick NOULS 065/41 4489 Infirmière Chargée de l

Plus en détail

HERPES GENITAL ET GROSSESSE : Mesure de prévention de la transmission materno-foetale

HERPES GENITAL ET GROSSESSE : Mesure de prévention de la transmission materno-foetale version 4 page 1/6 Référence : RSN/PR/REA.O/008/C Date de 1 ère mise en service : 10/05/2000 N Date de la version modification 1 13/03/2003 2 09/05/2004 3 07/06/2012 Suivi des modifications Objet de la

Plus en détail

d allaitement maternel. Huit maternités volontaires situées en région Aquitaine, Picardie et Rhône- Alpes avaient participé à l étude.

d allaitement maternel. Huit maternités volontaires situées en région Aquitaine, Picardie et Rhône- Alpes avaient participé à l étude. Observance des pratiques professionnelles recommandées en maternité et réduction du risque de sevrage de l allaitement maternel dans les six premiers mois de vie. INTRODUCTION Les bénéfices de l allaitement

Plus en détail

Accueil du nouveau-né en cas d accouchement extra-hospitalier

Accueil du nouveau-né en cas d accouchement extra-hospitalier 1 Accueil du nouveau-né en cas d accouchement extra-hospitalier Chabernaud JL. SMUR pédiatrique (SAMU 92), CHU Antoine-Béclère (AP-HP) 157, rue de la Porte de Trivaux 92141 Clamart. Tél : 01-45-37-46-14

Plus en détail

1. CONTEXTE ET PORTÉE :

1. CONTEXTE ET PORTÉE : Section : Direction clientèle services à la communauté N o : 1 Titre : Politique d allaitement maternel Préparé par : Monique Thérien, chef de service Santé publique Page : Page 1 de 9 Professionnels ou

Plus en détail

Notes des tests de connaissances et de l évaluation des habiletés

Notes des tests de connaissances et de l évaluation des habiletés Notes des tests de connaissances et de l évaluation des habiletés 12 Initiative de Prévention de l HPP 2008 Cahier du Participant Notes des tests de connaissances Question Points possibles 1 1 2 1 3 1

Plus en détail

PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE. «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur, de contact et de lait»

PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE. «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur, de contact et de lait» Version 1- Nov. 2012 OBSTETRIQUE Fiche d information N 3 Page 1/8 Validation PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE Document 3-3 Condition «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur,

Plus en détail

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 (Résumé Dr S Favrin) Le but est de baser la prise en charge des accouchements sur

Plus en détail

PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE?

PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE? PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE? Emmanuelle Lesieur Pr Florence Bretelle 1 21 avril 2016 PLAN DE LA PRESENTATION Etats des lieux général Rappels historiques Rappels sur les recommandations

Plus en détail

Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014. Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie

Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014. Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie Journées Parisiennes de Pédiatrie 2014 Facteurs de risque de l infection néonatale bactérienne précoce à l ère de l antibioprophylaxie Laurence Foix-L Hélias Pédiatre - Epidémiologiste Service de Néonatologie

Plus en détail

LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE. Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés»

LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE. Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés» LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés» LE CHOIX DU MODE D ALIMENTATION Le choix du mode d alimentation de votre bébé est une décision extrêmement importante. Ce dépliant

Plus en détail

Votre bébé vient d être hospitalisé au CHU de Saint-Etienne car il a besoin d une prise en charge médicale à sa naissance.

Votre bébé vient d être hospitalisé au CHU de Saint-Etienne car il a besoin d une prise en charge médicale à sa naissance. Votre bébé vient d être hospitalisé au CHU de Saint-Etienne car il a besoin d une prise en charge médicale à sa naissance. 1 Plan de l Hôpital Nord Adresse postale :CHU de SAINT-ETIENNE 42055 Saint-Etienne

Plus en détail

Protocoles de l Academy of Breastfeeding Medecine

Protocoles de l Academy of Breastfeeding Medecine Protocoles de l Academy of Breastfeeding Medecine Protocole clinique n 10 L allaitement de l enfant né un peu avant terme (35-37 semaines de gestation). L un des principaux objectifs de l Academy of Breastfeeding

Plus en détail

Mother Friendly Care. Alice Bocognano Sage femme CH La Ciotat Formateur en périnatalité 2 ème journée IHAB-France, 4 novembre 2014, Paris

Mother Friendly Care. Alice Bocognano Sage femme CH La Ciotat Formateur en périnatalité 2 ème journée IHAB-France, 4 novembre 2014, Paris Mother Friendly Care Alice Bocognano Sage femme CH La Ciotat Formateur en périnatalité 2 ème journée IHAB-France, 4 novembre 2014, Paris Une recommandation récente OMS, 2006 IHAB-France, 2013 «Pendant

Plus en détail

Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi.

Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. W E B I N A R D U 2 4 AV R I L 2 0 1 4 U N I C E F, E S T H E R, S F L S, C H U D E R E N N E S D R C É D R I C A R

Plus en détail

Matériel nécessaire :

Matériel nécessaire : Allaitement maternel et prématurité: don, recueil, conservation et transport du lait maternel Date de la diffusion : mars 2013 Version : 1 Rédaction : Anne-Sophie Monnier Validation: groupe de travail

Plus en détail

Formations Co-naître. www.co-naitre.net. Ecoute et communication autour de la naissance. Accueil du nouveau-né

Formations Co-naître. www.co-naitre.net. Ecoute et communication autour de la naissance. Accueil du nouveau-né Formations Co-naître Accueil du nouveau-né Ecoute et communication autour de la naissance Soins centrés sur l enfant et sa famille Soins en néonatologie Sensorialité Allaitement maternel Sommeil, éveil

Plus en détail

Madame, Monsieur, l équipe de la clinique Saint George vous propose

Madame, Monsieur, l équipe de la clinique Saint George vous propose LIVRET D INFORMATION Ce petit livret que nous vous proposons vous informe sur l accueil, les rythmes et l alimentation de votre bébé dès la naissance et durant les premiers jours. Madame, Monsieur, l équipe

Plus en détail

Programmes de soins de développement. La place du «Pré NIDCAP»? Druart Delphine CHU St Pierre Bruxelles NIDCAP. Implantation des soins de Dvt

Programmes de soins de développement. La place du «Pré NIDCAP»? Druart Delphine CHU St Pierre Bruxelles NIDCAP. Implantation des soins de Dvt Programmes de soins de développement La place du «Pré NIDCAP»? Druart Delphine CHU St Pierre Bruxelles Les soins de développement et le NIDCAP Soins de développement = Techniques environnementales (bruit,

Plus en détail

ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT. Conditions de reconnaissance des formations par le SPF Santé publique

ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT. Conditions de reconnaissance des formations par le SPF Santé publique CONTRAT VISANT LA FORMATION EN ALLAITEMENT MATERNEL ET EN SOINS DE DEVELOPPEMENT DU PERSONNEL MEDICAL ET SOIGNANT DES MATERNITES (MATERNITE ET NEONATOLOGIE) ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS Numéro questionnaire : Région : District : Commune /quartier : Nom de l enquêteur : Date de l enquête : Signature : I. INTRODUCTION: Je vais vous poser

Plus en détail

LE DEFI D IMPLANTER DES PRATIQUES NOVATRICES EN MATERNITÉ: UNE EXPÉRIENCE GAGNANTE POUR DES INFIRMIÈRES DU QUÉBEC

LE DEFI D IMPLANTER DES PRATIQUES NOVATRICES EN MATERNITÉ: UNE EXPÉRIENCE GAGNANTE POUR DES INFIRMIÈRES DU QUÉBEC LE DEFI D IMPLANTER DES PRATIQUES NOVATRICES EN MATERNITÉ: UNE EXPÉRIENCE GAGNANTE POUR DES INFIRMIÈRES DU QUÉBEC Linda Lemire inf.m.sc PhD (c) IBCLC Conseillère clinique spécialisée en périnatalité et

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

1. Comment se déroule un accouchement?

1. Comment se déroule un accouchement? chapi tre 7 L accouchement Vous êtes auxiliaire de puériculture en maternité, Mme H. se présente aujourd'hui pour accoucher, elle est inquiète, c'est son premier bébé. Vous lui expliquez les différentes

Plus en détail

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE.

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. Conférence de Laure Marchand Lucas. Mardi 4 Mars 2008 A l occasion de l arrivée d un enfant dans la famille, les parents préparent la chambre

Plus en détail

Contribuer à l évaluation des pratiques professionnelles en matière d allaitement Offrir des outils pour l amélioration des savoirs et savoir-faire

Contribuer à l évaluation des pratiques professionnelles en matière d allaitement Offrir des outils pour l amélioration des savoirs et savoir-faire Lactation : Périnatalité et premiers mois Formation de 2015 AOÛT 2014-1 Le CREFAM, Centre de Recherche, d Évaluation et de Formation à l Allaitement Maternel : est un organisme de formation continue enregistré

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE NÉONATALOGIE

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE NÉONATALOGIE LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE NÉONATALOGIE Ma photo 2 Votre enfant est hospitalisé en service de néonatalogie, l équipe soignante va vous accompagner tout au long de son séjour. Afin de vous présenter le

Plus en détail

Aider Les Bébés à Respirer. Manuel Pour Apprenants

Aider Les Bébés à Respirer. Manuel Pour Apprenants Aider Les Bébés à Respirer Manuel Pour Apprenants 2 2010 par l Académie Américaine de Pédiatrie ISBN-13:978-1-58110-354-0 20-02552 rev A A ceux qui s occupent des nouveau-nés «Aider les Enfants à Respirer»

Plus en détail

UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON

UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON OBJECTIF GLOBAL - L étudiant est capable de pratiquer le change d un nourrisson en respectant les règles d hygiène et de sécurité

Plus en détail

Lors d un accouchement à domicile, que faut- il faire lorsque le nouveau-né pleure?

Lors d un accouchement à domicile, que faut- il faire lorsque le nouveau-né pleure? Choix multiples 6.1 Choix multiples 6.2 Laquelle de ces manifestations isolées n est pratiquement jamais la cause d un état de choc hypovolémique? A. De 80 à 100 B. De 120 à 140 C. De 100 à 120 D. De 60

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

Évaluer un programme clinique: Prévention de la douleur chez le nouveau-né àterme et en santé

Évaluer un programme clinique: Prévention de la douleur chez le nouveau-né àterme et en santé Évaluer un programme clinique: Prévention de la douleur chez le nouveau-né àterme et en santé Linda Lemire inf. M.ScPhD(c) Conseillère clinique spécialisée en périnatalité et pédiatrie, Consultante en

Plus en détail

Laurence Talbot Psychologue, psychothérapeute

Laurence Talbot Psychologue, psychothérapeute Laurence Talbot Psychologue, psychothérapeute Présentation Bienfaits et méfaits de l allaitement La théorie de l attachement Lien entre l allaitement et la théorie de l attachement Pour le bébé Le bébé

Plus en détail

Le saviez-vous? CONSEILS POUR DES SAINES HABITUDES DE SOMMEIL & POUR UN SOMMEIL SÉCURITAIRE CHEZ LES BÉBÉS DE 0 À 12 MOIS

Le saviez-vous? CONSEILS POUR DES SAINES HABITUDES DE SOMMEIL & POUR UN SOMMEIL SÉCURITAIRE CHEZ LES BÉBÉS DE 0 À 12 MOIS CONSEILS POUR DES SAINES HABITUDES DE SOMMEIL & POUR UN SOMMEIL SÉCURITAIRE CHEZ LES BÉBÉS DE 0 À 12 MOIS 1 L endroit le plus sécuritaire pour faire dormir votre bébé. L endroit le plus sécuritaire où

Plus en détail

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg LA GROSSESSE Consultation préconceptionnelle Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg généralité La déclaration doit être effectuée avant la fin de la 14e

Plus en détail

Réanimation du nouveau-né en salle de naissance

Réanimation du nouveau-né en salle de naissance Réanimation du nouveau-né en salle de naissance GEN N-PdC 2005 D après ERC 2001 (European Ressuscitation Council) et RANP 2001 (Réanimation Avancée Néonatale et Pédiatrique) Circulation 2005 ; 112 : III-91

Plus en détail

SFA SOUFFRANCE FŒTALE AIGUE

SFA SOUFFRANCE FŒTALE AIGUE REANIMATION DU NOUVEAU-NE EN SALLE DE NAISSANCE Situations fréquentes Souffrances fœtales aigües +++ Détresses respiratoires néonataleslinhalation de liquide amniotiques lprématurité +++ lmalformations

Plus en détail

De la théorie à la pratique

De la théorie à la pratique COURS 2 : LE PROTOCOLE DE L HÔPITAL ET LE PLAN DE NAISSANCE 83 De la théorie à la pratique Vs trverez ttes les activités de ce livre ainsi que quelques exemples de plans de naissance sur le site mereetmonde.com

Plus en détail

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge Le diabète gestationel Dépistage et prise en charge Définition! trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, quelque

Plus en détail

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61 Gynécologie - Obstétrique 2012 61 Formation de réanimation en salle de naissance sur simulateur Référents Professeur Charlotte CASPER et Docteur Corinne ASSOULINE Acquérir et actualiser les connaissances

Plus en détail

SE FORMER POUR MIEUX ACCOMPAGNER L ALLAITEMENT

SE FORMER POUR MIEUX ACCOMPAGNER L ALLAITEMENT Une version abrégée de ce texte est parue dans les Cahiers de la Puéricultrice en Février 2013 N 264 SE FORMER POUR MIEUX ACCOMPAGNER L ALLAITEMENT DR MARIE-CLAUDE MARCHAND, pédiatre, consultante en lactation

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

8. lavez tous les éléments du biberon

8. lavez tous les éléments du biberon L E B I B E R O N 1. lavez-vous les mains 2. ajoutez l eau 3. dosez le lait 4. remuez le biberon 5. chauffez le biberon 6. testez la température du lait 7. donnez le biberon au calme 8. lavez tous les

Plus en détail

bien dormir 19 c Métropole de Lyon - janvier 2015 - Conception graphique : MÉDIACITÉ / Illustrations : Stéphanie Herbach www.grandlyon.

bien dormir 19 c Métropole de Lyon - janvier 2015 - Conception graphique : MÉDIACITÉ / Illustrations : Stéphanie Herbach www.grandlyon. bien dormir 19 c le biberon 1. Lavez-vous les mains 2. Ajoutez l eau 3. Dosez le lait 4. Remuez le biberon 7. Donnez le biberon au calme 5. Chauffez le biberon 6. Testez la température du lait 8. Lavez

Plus en détail

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Dr Patrick Biston, médecin chef de service des soins intensifs du CHU Charleroi A l équipe médico-infirmière des soins intensifs du CHU de Charleroi

Plus en détail

RENCONTRES PRÉNATALES

RENCONTRES PRÉNATALES RENCONTRES PRÉNATALES Mise à jour février 2013 Accouchement et nouveau-né Plan des rencontres 1. Allaitement maternel 2. Se préparer à l accouchement 3. Accouchement et nouveau-né L accouchement (1 ère

Plus en détail

L écharpe The wrap. FR Mode d emploi

L écharpe The wrap. FR Mode d emploi L écharpe The wrap FR Mode d emploi I. Berceau double croisé 1 2 3 4 5 6 2 7 8 9 10 11 12 3 II. Double croisé, poche intérieure 1 2 3 4 5 6 4 7 8 9 10 11 5 III. Double croisé, poche extérieure 1 2 3 4

Plus en détail

2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte

2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION MÈRE-ENFANT 2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte 2-1-1- Objectif du traitement L objectif du traitement antirétroviral est l obtention d

Plus en détail

RIFA-Plongée Capacité N 6

RIFA-Plongée Capacité N 6 RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Réactions et Intervention Face à l Accident de Plongée Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime

Plus en détail

L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec?

L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec? L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec? D RE C O R I N N E L E C L E R C Q, M D, F R C S C G Y N A Z U R S E P T E M B R E 2010 Objectifs: 1-Connaître l historique des dernières

Plus en détail

Technique de succion Positions d allaitement

Technique de succion Positions d allaitement Technique de succion Positions d allaitement Formation La Voie Lactée le 10 Octobre 2009 Paloma Meignan - Puéricultrice Consultante en Lactation IBCLC Technique de succion Une technique de succion correcte

Plus en détail

Réanimation du nouveau-né en salle de naissance : quelles innovations techniques?

Réanimation du nouveau-né en salle de naissance : quelles innovations techniques? Réanimation du nouveau-né en salle de naissance : quelles innovations techniques? Résumé : De nouvelles recommandations internationales concernant la salle de naissance sont parues fin 2010. La priorité

Plus en détail

Bienfaits présumés de l allaitement pour l enfant

Bienfaits présumés de l allaitement pour l enfant Bienfaits présumés de l allaitement pour l enfant Réduction du risque de morbidité et de mortalité Infection (gastro-intestinale et respiratoire) Maladie atopique (eczéma, asthme, + tests dermatologiques)

Plus en détail

Evènements indésirables graves en maternité.

Evènements indésirables graves en maternité. Evènements indésirables graves en maternité. Bilan de 4 années de recueil prospectif au CHU de Toulouse. Pr. O. Parant, M.Herman, E.Delon, C fleury CHU Toulouse Introduction (1) Améliorer la qualité en

Plus en détail

TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT

TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT 1 TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT 1- DESCRIPTION Le terme de «montée de lait» est souvent interprété par les mères comme le moment à partir duquel elles commencent à avoir du lait dans

Plus en détail

Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel

Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel Coordination Française pour l Allaitement Maternel Novembre 2007 Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel Devant la multiplicité de l'offre de formation autour de l'allaitement

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Pr Jean-Michel Hascoët et Karine Petitprez Auto-saisine HAS - ANAES (2004) RPC

Plus en détail

Les bébés subissent des tests de dépistage pour plusieurs maladies dans les 24 heures suivant leur naissance.

Les bébés subissent des tests de dépistage pour plusieurs maladies dans les 24 heures suivant leur naissance. Éducation prénatale Messages clés pour l Ontario Soins du nouveau-né Messages clés Tous les bébés reçoivent deux médicaments peu après la naissance. Injection de vitamine K À la naissance, un nouveau-né

Plus en détail

L ALLAITEMENT MATERNEL. Des petits gestes qui rapportent gros

L ALLAITEMENT MATERNEL. Des petits gestes qui rapportent gros L ALLAITEMENT MATERNEL Des petits gestes qui rapportent gros L unité mère-enfant de l hôpital Maisonneuve-Rosemont a pour mission d offrir des soins et des services de qualité adaptés à sa clientèle. Pour

Plus en détail