Syncopes et Malaises. Dol de Bretagne 30/09/09

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Syncopes et Malaises. Dol de Bretagne 30/09/09"

Transcription

1 Syncopes et Malaises Dol de Bretagne 30/09/09

2 Syncopes

3 Syncope Perte de connaissance à début brutal, de durée généralement brève, spontanément résolutive, s accompagnant d une perte du tonus postural avec retour rapide à un état de conscience normal Mécanisme due à une hypoperfusion cérébrale diffuse et transitoire l HTA, le diabète et le vieillissement altèrent les mécanismes d autorégulation du débit sanguin cérébral. Le terme de malaise est déconseillé

4 Syncopes

5 Syncopes Framingham (30 ans de suivi) : 3 % des hommes et 3,5 % des femmes 0,7 % entre 35 et 44 ans 5,6 % après 75 ans peut dépasser 20 % chez les personnes les pus âgées 1,21% des admissions dans un service d urgence 58 % des patients seront hospitalisés La syncope vasovagale représente 57 % des patients quittant directement les urgences pour leur domicile

6

7 Soteriades ES, Evans JC, Larson MG, et al. Incidence and prognosis of syncope. N Engl J Med. 2002;347(12): [Framingham Study Population]

8 Impact sur la mortalité de la survenue d une syncope Soteriades ES, Evans JC, Larson MG, et al. Incidence and prognosis of syncope. N Engl J Med. 2002;347(12): [Framingham Study Population]

9 Pronostic Importance de la recherche d une cardiopathie gravité potentielle de la syncope si cardiopathie connue interrogatoire et examen clinique orientant vers une cardiopathie risque de mort subite Pronostic vital bon dans les syncopes reflexes Hypotension orthostatique : pronostic dépend de l étiologie Déterminé par les comorbidités et les conséquences des chutes Les syncopes récidivantes peuvent altérer la qualité de vie Sur 3 ans : 1/3 de récidive La plupart des récidives au cours des 2 premières années

10 Diagnostic Le point de départ de l évaluation d une syncope doit comporter : un interrogatoire minutieux un examen clinique (comportant la recherche d une hypo TA orthostatique) un ECG pour toute première syncope L ECG peut être différé en cas de syncope vagale typique chez un patient indemne de cardiopathie (recherche de cause rare) Dans le contexte de syncope vagale typique, l ECG peut ne pas être répété en cas de récidives

11 Diagnostic L évaluation initiale doit essayer de répondre à 3 questions : La perte de connaissance est-elle liée ou non à une syncope? Existe-t-il une cardiopathie? Existe-t-il des données cliniques importantes orientant vers un diagnostic étiologique? Cette évaluation initiale aboutit à un diagnostic certain, suspecté ou à une syncope inexpliquée.

12

13 Diagnostic

14 Diagnostic

15 Diagnostic Anomalies ECG en faveur d un trouble du rythme ou de la conduction

16 Diagnostic

17 Nécessité d une hospitalisation Pour le diagnostic d une syncope cardiaque : cardiopathie connue ou suspectée lors du bilan initial anomalies ECG suspectes syncope d effort histoire familiale de mort subite palpitations avant la syncope syncope de décubitus Pour le traitement d une syncope cardiaque certaine : arythmie ischémie Pour l évaluation ou le traitement d une syncope orthostatique en fonction de l étiologie suspectée ou avérée. Pour la prise en charge des pathologies associées ou des traumatismes secondaires. Contexte médico-social. Le médecin est tenu d informer le patient sur les risques d accidents liés aux syncopes

18

19

20

21

22 Bilan d une syncope inexpliquée L échocardiographie Indiquée chaque fois qu une cardiopathie est suspectée Elle seule permet le diagnostic de : rétrécissement aortique serré myocardiopathie hypertrophique obstructive myxome de l oreillette hypertension artérielle pulmonaire Apprécie la fonction VG, valvulopathie, etc

23 Bilan d une syncope inexpliquée Le test de verticalisation (Tilt Test) Indiqué chez les patients sans cardiopathie, lorsque démontrer la susceptibilité à la syncope reflexe a une valeur clinique pour le patient. Selon un protocole bien établi - 5 à15 de décubitus - surveillance PA et ECG continue - verticalisation à 60 à 70 - jusqu à 45 de verticalisation - sensibilisation par TNT/SL ou Isuprel

24 Test de verticalisation

25 Test de verticalisation Mécanisme d une réponse positive Diminution du retour veineux Diminution des volumes ventriculaires Activation de récepteurs Stimulation sympathique Contre réaction (exagérée?) inhibition sympathique stimulation parasympathique Bradycardie Vasodilatation

26 Bilan d une syncope inexpliquée Le massage du sinus carotidien Indiqué chez les patients sans cardiopathie, âgés de plus de 40 ans En l absence de contre-indication Surveillance ECG et PA continue Massage droit, puis gauche, de 5 à 10 sec. Positivité si asystole > 3 sec et/ou chute de la PAS de 50 mmhg ou plus et reproduction des symptômes

27 Bilan d une syncope inexpliquée

28 Bilan d une syncope inexpliquée La surveillance continue de l ECG Mise sous télémétrie si cardiopathie et/ou forte probabilité de trouble du rythme ou de la conduction Enregistrement Holter Dispositif d enregistrement ECG externe de longue durée

29 Bilan d une syncope inexpliquée

30 Bilan d une syncope inexpliquée

31 Bilan d une syncope inexpliquée

32 Bilan d une syncope inexpliquée

33 Syncopes du BAV complet

34 Syncopes du BAV complet

35 Syncopes du BAV complet

36 Bilan d une syncope inexpliquée L exploration électrophysiologique Quand une origine rythmique est suspectée Très faible «rentabilité diagnostique» si l ECG de base est normal, en l absence de cardiopathie ni palpitation (classe 3 des recommandations) Utile pour mettre en évidence un trouble de conduction A-V, beaucoup moins dans les dysfonctions sinusales

37 Bilan d une syncope inexpliquée Les dispositifs d enregistrement ECG implantables Indiqués chez les patients dont le mécanisme de la syncope reste incertain après une évaluation complète, avec des éléments suggérant une origine rythmique, ou des syncopes récidivantes L HAS recommande une utilisation plus large en France

38 Bilan d une syncope inexpliquée Les dispositifs d enregistrement ECG implantables

39 Bilan d une syncope inexpliquée Les dispositifs d enregistrement ECG implantables

40 Bilan d une syncope inexpliquée Les dispositifs d enregistrement ECG implantables

41 Causes rares de syncope rythmiques Le syndrome de Wolf Parkinson White

42 Causes rares de syncope rythmiques Les syndromes du QT long

43 Causes rares de syncope rythmiques Les syndromes du QT long LQT1 LQT2 LQT3 Mode de survenue des syncopes LQT1 : Exercise (90%, natation +++) LQT2 : Emotion (80%, bruit +++) LQT3 : Au repos (nocturne)

44 Causes rares de syncope rythmiques Les syndromes du QT long Liste des médicaments interdits consultable sur :

45 Causes rares de syncope rythmiques Le syndrome du QT court Première description 2000 Malaises, syncopes, palpitations Fibrillation auriculaire Mort subite Cœur sain Prévalence :?? 9 familles quelques dixaines de pts

46 Causes rares de syncope rythmiques Le syndrome de Brugada Type 1 Type 2 Type 3 Parfois, l ECG est normal

47 Causes rares de syncope rythmiques Le syndrome de repolarisation précoce (Haïssaguerre)

48 Causes rares de syncope rythmiques Le syndrome de repolarisation précoce (Haïssaguerre)

49 Causes rares de syncope rythmiques Le syndrome de repolarisation précoce (Haïssaguerre) Mr Bel., 23 ans, 1 Syncope traumatique, (Suture Orbite), Pas d ATCD famil.

50 Causes rares de syncope Le syndrome de vol sous-clavier

Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan?

Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan? Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan? Jérémie BARRAUD Unité Rythmologie et Stimulation Cardiaque Service de Cardiologie, CHU NORD Aix-Marseille Université Définition - Epidémiologie Syncope = Perte de

Plus en détail

Syncopes (malaises). Recommandations HAS Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH

Syncopes (malaises). Recommandations HAS Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH Syncopes (malaises). Recommandations HAS 2008 Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH 2011-10 Définition Abandonner le terme peu spécifique de malaise (motif de recours) Pas de différence de gravité

Plus en détail

SYNCOPES ET RISQUES DE MORT SUBITE CARDIAQUE

SYNCOPES ET RISQUES DE MORT SUBITE CARDIAQUE SYNCOPES ET RISQUES DE MORT SUBITE CARDIAQUE Dr Fernand Hessel Président de la Fondation Lucien Dreyfus Dr Patrick Arnold Dr Philippe Lang Mulhouse le 14 Novembre 2015 Une syncope est une perte de connaissance

Plus en détail

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Cas Clinique 1 Mme C, 78 ans, consulte aux urgences pour tableau de malaises récidivants,à l emporte pièce, sans prodromes, survenant en position assise

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Rédacteurs Dr PIETA Sylvain(Pôle urgences Chalon sur Saône) Date Avril 2015 Validation Dr SAGNOL Pascal(Cardiologie Chalon sur Saône) Approbation Bibliographie

Plus en détail

Service de pédiatrie A

Service de pédiatrie A Service de pédiatrie A identité Mohammed Age: 11ans scolarisé ATCD: traumatisme crânien à l age de 8 ans Absence d ATCD familiaux de pathologies cardiaques, de diabète ou d HTA Histoire de la maladie Installation

Plus en détail

Démarche diagnostique devant une syncope. Dr Bouaguel

Démarche diagnostique devant une syncope. Dr Bouaguel Démarche diagnostique devant une syncope Dr Bouaguel Introduction PLAN Identification de la syncope Étiologies des syncopes Prise en charge initiale enquête étiologique auprès du patient et des témoins

Plus en détail

LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST)

LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST) LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST) Salhia KRADAOUI Christelle LAGUILLIER Marie Paule DESENCLOS CH ARRAS 19 Novembre 2005 INTRODUCTION les syncopes neuro-cardiogéniques : motif fréquent d admission

Plus en détail

Sujet âgé. Chutes. Malaises. Syncopes

Sujet âgé. Chutes. Malaises. Syncopes Sujet âgé Malaises Chutes Syncopes Évreux mai 2013 chutes Chutes malaises et pertes de connaissance du sujet âgé Chutes malaises et pertes de connaissance du sujet âgé Définition de la chute Selon le groupe

Plus en détail

Le gériatre face aux malaises et syncopes

Le gériatre face aux malaises et syncopes Le gériatre face aux malaises et syncopes Joël Belmin Hôpital Charles Foix & Université Paris 6 Ivry-sur-Seine Définitions Syncope : perte de connaissance brève (< 1 mn ou qq mn) et spontanément résolutive

Plus en détail

SYNCOPE. Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle

SYNCOPE. Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle SYNCOPE Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle Privation et/ou suspension des fonctions de la vie de relation Durée brève (quelques

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. Savoir reconnaître une syncope d origine vaso-vagale.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. Savoir reconnaître une syncope d origine vaso-vagale. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT OBJECTIFS : Savoir reconnaître une syncope d origine vaso-vagale. Savoir relier les symptômes à une hypotension orthostatique. Savoir quel bilan réaliser

Plus en détail

Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance

Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance 2 chiffres 10 % des admissions en médecine d urgence L interrogatoire, l examen clinique, des examens paracliniques simples donnent

Plus en détail

SYNCOPES VASO VAGALES

SYNCOPES VASO VAGALES SYNCOPES VASO VAGALES Les SVV font partie des syncopes dites reflexes (classification des étiologies des syncopes) Celles-ci représentent environ 50% des syncopes De bon pronostic, la mortalité des patients

Plus en détail

SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC

SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC SYNCOPE: DEFINITION Perte de connaissance soudaine et transitoire

Plus en détail

SYNCOPE DU SUJET AGE

SYNCOPE DU SUJET AGE SYNCOPE DU SUJET AGE = perte de conscience soudaine accompagnée d un perte du tonus postural, avec récupération spontanée sans manœuvre de ressuscitation - particulièrement fréquente chez le sujet âgé

Plus en détail

Hypotension orthostatique. Hypotension orthostatique. Deux situations. Situation symptomatique. Situation symptomatique. Définition.

Hypotension orthostatique. Hypotension orthostatique. Deux situations. Situation symptomatique. Situation symptomatique. Définition. Deux situations Symptomatique Asymptomatique J.O. Fortrat : Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d Angers Comment Comment la mettre la prendre en évidence? en charge? Situation symptomatique Situation

Plus en détail

Cas cliniques syncopes

Cas cliniques syncopes Cas cliniques syncopes Cas clinique 1 01/08/2007 Mr D 70 ans Syncopes depuis 7 mois (Déc 2006): En position allongée, PC de 20 secs, Retour rapide à état de conscience, Relâchement musculaire début malaise,

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes. AMMPPU Sarreguemines 7 janvier 2010

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes. AMMPPU Sarreguemines 7 janvier 2010 Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes AMMPPU Sarreguemines 7 janvier 2010 Syncopes. Dr J.Birgé AMMPPU Sarreguemines 7 janv. 2010 1 Mes liens

Plus en détail

SYNCOPE CHEZ L ATHLETE Mise à jour juin 2013

SYNCOPE CHEZ L ATHLETE Mise à jour juin 2013 SYNCOPE CHEZ L ATHLETE Mise à jour juin 2013 Pr Ag. BEN HALIMA A. Service de Cardiologie, Hôpital Abderrahmen Mami, Ariana INTRODUCTION Syncope est un symptôme commun chez l athlète. Le plus souvent bénigne

Plus en détail

Item n 236 : Fibrillation auriculaire

Item n 236 : Fibrillation auriculaire Étiologie Item n 236 : Fibrillation auriculaire Cause cardiaque : Valvulopathies Toutes myocardiopathies (hypertrophique, dilaté, ) IDM Cause extra-cardiaque : pneumopathie, EP, fièvre, hyperthyroïdie,

Plus en détail

SYNCOPE. Dr Ph. Rieder ehnv - Hôpital de St-Loup FMH médecine interne, médecine intensive, pneumologie AFC médecine urgence

SYNCOPE. Dr Ph. Rieder ehnv - Hôpital de St-Loup FMH médecine interne, médecine intensive, pneumologie AFC médecine urgence SYNCOPE Dr Ph. Rieder ehnv - Hôpital de St-Loup FMH médecine interne, médecine intensive, pneumologie AFC médecine urgence Syncope chez l adulte Définition, mécanisme Epidémiologie Diagnostic différentiel

Plus en détail

La syncope aux urgences

La syncope aux urgences La syncope aux urgences Dr PapaïoannouG /Dr M Lainé PH service de Cardiologie Hôpital Saint-André CHU de Bordeaux Formation DESCMU 06/01/2016 Plan Général EPIDEMIOLOGIE DEFINITIONS METHODE D ANALYSE DIAGNOSTIC

Plus en détail

5 ème Journée Régionale du club Mont-Blanc Cœur et Sport

5 ème Journée Régionale du club Mont-Blanc Cœur et Sport 5 ème Journée Régionale du club Mont-Blanc Cœur et Sport BILAN D UN MALAISE CHEZ L ENFANT ANNECY 5 NOVEMBRE 2011 Gérard BLAYSAT - Grenoble BILAN D UN MALAISE CHEZ L ENFANT MALAISE CAUSE FREQUENTE DE CONSULTATION

Plus en détail

Malaises graves de l enfant

Malaises graves de l enfant Malaises graves de l enfant Damien Bonnet French reference center for Complex Congenital Cardiac Diseases Inherited Cardiac Diseases - Pediatric Pulmonary hypertension M3C- Necker Enfants Malades, Université

Plus en détail

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE Dr DARONDEL / Dr SEBBAH Hôpital BICHAT STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE INTRODUCTION EVOLUTION DES GROUPES D AGE 1989-2004 % 50 40 30 20 10 0 < 50 50-64 65-74 75-84

Plus en détail

Objectifs. de connaissance brève. Malaise : définition. Malaise : définition. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

Objectifs. de connaissance brève. Malaise : définition. Malaise : définition. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Objectifs Lipothymie, syncope et perte de connaissance brève H Blain, E Ferreira-Da Mota 1. Citez les définitions de : syncope, PDC brève et lypothymie 2. Connaitre la démarche diagnostic (reco HAS) 3.

Plus en détail

SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER??

SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER?? SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER?? Dr Mathieu LEMERCIER OCTOBRE 2013 EPIDEMIOLOGIE LA SYNCOPE AFFECTE 3.5% POPULATION GENERALE RECIDIVE DANS 30% CAS 1 A 6% DES ADMISSIONS AUX URGENCES

Plus en détail

QUESTIONS. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 14/01/09 LIPCOM-RM)

QUESTIONS. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 14/01/09 LIPCOM-RM) Une curieuse perte de connaissance CAS CLINIQUE n 1 Monsieur F 65 ans est hospitalisé pour perte de connaissance. Aucun ATCD particulier, il ne prend aucun médicament. Le soir même alors qu il regardait

Plus en détail

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Quels troubles du rythme en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Introduction Incidence annuelle de 12 à 30% Réanimation polyvalente : 12% - 8% TDR supra-ventriculaires

Plus en détail

Quoi de neuf en cardiologie du sport

Quoi de neuf en cardiologie du sport Quoi de neuf en cardiologie du sport «Anomalie de la repolarisation chez l athlète» Mise à jour avril 2014. F. Schnell Service de Médecine du Sport CHU Rennes Laboratoire de Physiologie - Université Rennes

Plus en détail

SYNCOPES & LIPOTHYMIES

SYNCOPES & LIPOTHYMIES SYNCOPES & LIPOTHYMIES Dr Thanh CAO - HUU = 2 Manifestations Neurologiques dues à une Diminution ou Arrêt transitoires du Débit Sanguin Cérébral avec Anoxie Cérébrale (très brève) et sans séquelles L importance

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées Contexte Pertes de connaissance inexpliquées es Perte de connaissance : Un grand problème diagnostique Grande fréquence (1/3) Diversité des situations Capacité d Angiologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles

Plus en détail

Origine des malaises et pertes de connaissance. Dr Guillaume AUCHERES Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 SMUR Orléans CHR Orléans

Origine des malaises et pertes de connaissance. Dr Guillaume AUCHERES Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 SMUR Orléans CHR Orléans Origine des malaises et pertes de connaissance Dr Guillaume AUCHERES Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 SMUR Orléans CHR Orléans Plan 1. Définitions 2. Causes des malaises 3. Que faire devant un malaise?

Plus en détail

Syncopes et lipothymies

Syncopes et lipothymies Syncopes et lipothymies Définition Syncope : perte de connaissance brève (quelques secondes à moins de 3 minutes en principe), complète (avec secondairement amnésie lacunaire de l'épisode) qui s'accompagne,

Plus en détail

LE CERCLE VICIEUX DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE. Effets trophiques Apoptose Ischémie

LE CERCLE VICIEUX DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE. Effets trophiques Apoptose Ischémie Dr. J.J. LEDUC - CH S t Vincent de Paul 27 octobre 2011 DEFINITION L insuffisance cardiaque est un syndrome qui associe des composantes et des mécanismes cliniques, biologiques et étiologiques variées

Plus en détail

Le diagnostic de la syncope dépend largement de la définition même que

Le diagnostic de la syncope dépend largement de la définition même que REVUES GENERALES Rythmologie Intérêt des moniteurs ECG implantables dans la prise en charge des syncopes inexpliquées G. LASCAULT 1, O. PIOT 1, X. COPIE 1, O. PAZIAUD 1, E. JEANJEAN 2 1 Centre Cardiologique

Plus en détail

Les délégations trouveront ci-joint le document D043528/02 - Annexe.

Les délégations trouveront ci-joint le document D043528/02 - Annexe. Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 8 mars 2016 (OR. en) 6937/16 ADD 1 TRANS 72 NOTE DE TRANSMISSION Origine: Commission européenne Date de réception: 7 mars 2016 Destinataire: Secrétariat général

Plus en détail

ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES. Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon

ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES. Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon Question Décrivez moi vos symptômes sans utiliser le mot «étourdissements» Ne pas céder à la

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Docteur E. MICHEL-RECH L.E.C.V. Introduction Activité électrique: constante et régulière Adaptation physiologique du débit card. Anomalies csq mineures

Plus en détail

Item 325 : Palpitations

Item 325 : Palpitations Item 325 : Palpitations Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition et diagnostic...

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE Physiopathologie / signes d alerte

INSUFFISANCE CARDIAQUE Physiopathologie / signes d alerte Physiopathologie / signes d alerte Syndrome du à l incapacité du cœur à fournir un débit sanguin suffisant pour satisfaire les besoins métaboliques de l organisme. Selon la cavité atteinte de façon exclusive,

Plus en détail

LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES

LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES BAV I-DEFINITION GENERALITES Perturbation intermittente ou permanente dans la transmission de l influx des oreillettes vers les ventricules. Siège: Diagnostic: ECG - signes

Plus en détail

Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques (Evaluations)

Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques (Evaluations) Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Mme Y., âgée de 80 ans, est adressée au service d accueil des urgences

Plus en détail

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive F Schnell Médecine du Sport CHU Pontchaillou Rennes Certificat de non contre indication à la pratique

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

ECG - Session 3. Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio.

ECG - Session 3. Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio. ECG - Session 3 Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio.org Blocs de branches : Généralités 1 Schéma anatomique (cf annexe)

Plus en détail

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL Fibrillation auriculaire en médecine générale Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE Les entretiens de médecine générale du GHICL Samedi 7 novembre 2015 Prévalence (%) Cardiologie Prévalence de la FA avec l âge

Plus en détail

Cardiopathies et Grossesse

Cardiopathies et Grossesse Cardiopathies et Grossesse Physiologie (I) Modifications Cardiovasculaires lors de la Grossesse volume sanguin 50% débit cardiaque 30-50% Maximum entre 5è et 8è mois Variable selon la position TA systolique

Plus en détail

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Principes d exploration invasive de base en électrophysiologie

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Principes d exploration invasive de base en électrophysiologie DIU de rythmologie et stimulation cardiaque Titre : Principes d exploration invasive de base en électrophysiologie Orateur : Xavier COPIE Le 23 janvier 2012 Exploration Électrophysiologique de Base Xavier

Plus en détail

J-wave syndromes Syndromes de Brugada et de repolarisation précoce

J-wave syndromes Syndromes de Brugada et de repolarisation précoce J-wave syndromes Syndromes de Brugada et de repolarisation précoce 10émes journées du CMBCS Chamonix, 08 octobre 2016 Didier IRLES J-wave syndromes De quoi parle-t-on? Cœur échocardiographiquement sain

Plus en détail

Syncopes et lipothymies

Syncopes et lipothymies Syncopes et lipothymies Définition Syncope : perte de connaissance brève (quelques secondes à moins de 3 minutes en principe), complète (avec secondairement amnésie lacunaire de l'épisode) qui s'accompagne,

Plus en détail

Explorations des troubles du rythme cardiaque

Explorations des troubles du rythme cardiaque Explorations des troubles du rythme cardiaque DONNEES CLINIQUES PALPITATIONS MALAISES SYNCOPES DONNEES CLINIQUES PALPITAIONS Battements cardiaques ressentis désagrd sagréablement ablement par le patient.

Plus en détail

Anomalie de conduction dans une population pédiatrique i de dystrophie myotonique de Steinert Mise en contexte Atteinte cardiaque Anomalies de conduct

Anomalie de conduction dans une population pédiatrique i de dystrophie myotonique de Steinert Mise en contexte Atteinte cardiaque Anomalies de conduct Anomalie de conduction dans une population pédiatrique de dystrophie myotonique de Steinert t Anne Fournier, md Cardiologue pédiatre Lucie Caron, inf Clinique des maladies neuro-musculaires Centre de réadpatation

Plus en détail

Reconnaissance du caractère professionnel d un malaise

Reconnaissance du caractère professionnel d un malaise 1 LA CHARTE DES AT-MP FICHE AT Reconnaissance du caractère professionnel d un malaise CNAMTS DRP Charte AT-MP 1 mise à jour de 11/2013 2 Cette fiche pose des règles pratiques de gestion des dossiers de

Plus en détail

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied Dr Guy Histoire clinique/ Examen 31 ans, tabagisme à 5 cigareees par jour, cer4ficat pour semi marathon Pas de symptômes

Plus en détail

Expertise, suivi et pronostic d un bloc de branche gauche complet en médecine aéronautique

Expertise, suivi et pronostic d un bloc de branche gauche complet en médecine aéronautique Réunion de la SOFRAMAS 17 octobre 2013 Expertise, suivi et pronostic d un bloc de branche gauche complet en médecine aéronautique S. Bisconte, J. Monin, A. Hornez, D. Dubourdieu, O. Manen, J. Deroche,

Plus en détail

Une épilepsie à couper le souffle. GUEZ Charlène Service de Pédiatrie générale du Pr LABRUNE - Hôpital Antoine Béclère

Une épilepsie à couper le souffle. GUEZ Charlène Service de Pédiatrie générale du Pr LABRUNE - Hôpital Antoine Béclère Une épilepsie à couper le souffle GUEZ Charlène Service de Pédiatrie générale du Pr LABRUNE - Hôpital Antoine Béclère Le 17/05/2016, aux urgences pédiatriques: Clémence, 14 ans pour une crise convulsive

Plus en détail

Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme. Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble

Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme. Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Arythmies ventriculaires FV TV Mécanismes impliqués Anomalies électrophysiologiques des

Plus en détail

ECG et VNCI au sport. Dr Sylvain GRALL CHU d Angers, Service de cardiologie Centre de réadaptation spécialisée des Capucins

ECG et VNCI au sport. Dr Sylvain GRALL CHU d Angers, Service de cardiologie Centre de réadaptation spécialisée des Capucins ECG et VNCI au sport Dr Sylvain GRALL CHU d Angers, Service de cardiologie Centre de réadaptation spécialisée des Capucins Liens d intérêts Communications: Boehringer-Ingelheim, Novartis, Bayer, BMS, Pfizer

Plus en détail

du CLUB MONT-BLANC CŒUR et SPORT

du CLUB MONT-BLANC CŒUR et SPORT 1 ère Journée Régionale du CLUB MONT-BLANC CŒUR et SPORT Mise à jour 28-05-09 Gérard BLAYSAT Unité de Cardiologie Pédiatrique - Grenoble Les malformations cardiaques sont fréquentes (9/1000) Gravité très

Plus en détail

SYNCOPE : PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE J-J BLANC CHU BREST

SYNCOPE : PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE J-J BLANC CHU BREST SYNCOPE : PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE J-J BLANC CHU BREST ETYMOLOGIE SYNCOPE syn (avec) koptein (interrompre) PHYSIOPATHOLOGIE Physiologie Le cerveau nécessite 3 à 3.5 ml O2/100g/min soit 50 à 60 ml/100g/min

Plus en détail

Cas clinique (suite)

Cas clinique (suite) Cas clinique Un homme de 78 ans est hospitalisé aux urgences de Bichat au décours d une perte de connaissance survenue alors qu il attendait le bus debout au bord du trottoir. Ses antécédents comportent

Plus en détail

VALVULOPATHIE GENERALITES (1)

VALVULOPATHIE GENERALITES (1) VALVULOPATHIE GENERALITES (1) Fonction d une valve : antireflux 4 valves : cœur gauche : valves mitrale et aortique cœur droit : valves tricuspide et pulmonaire Dysfonctions possibles : rétrécissement

Plus en détail

Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque. (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC)

Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque. (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC) Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC) dans le cadre du projet CNAMTS PRADO DOCUMENT DE FORMATION : Insuffisance cardiaque

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS : 1) Définition d une syncope et d une lipothymie. 2) Différencier une syncope ou une lipothymie d un vertige, d une hypoglycémie,

Plus en détail

Evaluation d'une prise en charge standardisée des syncopes d'origine indéterminée : une étude prospective avec groupe contrôle. GRAZ, Yohann Arnaud

Evaluation d'une prise en charge standardisée des syncopes d'origine indéterminée : une étude prospective avec groupe contrôle. GRAZ, Yohann Arnaud Thesis Evaluation d'une prise en charge standardisée des syncopes d'origine indéterminée : une étude prospective avec groupe contrôle GRAZ, Yohann Arnaud Abstract La syncope est un symptôme qui regroupe

Plus en détail

Rétrécissement mitral...15

Rétrécissement mitral...15 Préface Pr Jean ACAR...11 Recommandations...13 La pathologie valvulaire Rétrécissement mitral...15 Insuffisance mitrale Anatomie mitrale et analyse segmentaire des IM...23 Dégénérescence myxoïde ou dégénérescence

Plus en détail

AMDTS AMDTS ECG. du sportif. Recommandations Françaises. Richard AMORETTI

AMDTS AMDTS ECG. du sportif. Recommandations Françaises. Richard AMORETTI Recommandations Françaises ECG 2012 du sportif Richard AMORETTI D i r e c t e u r d E n s e i g n e m e n t d e C a r d i o l o g i e d u S p o r t ADMTS CHYPRE 2012 ECG Intérêt de l ECG de repos de repos

Plus en détail

Le traitement électrophysiologique des flutters auriculaires. FMC DINAN 23 février 2016 Philippe DEUTSCH

Le traitement électrophysiologique des flutters auriculaires. FMC DINAN 23 février 2016 Philippe DEUTSCH Le traitement électrophysiologique des flutters auriculaires 1 Flutter auriculaire ou atrial Épidémiologie Dix fois moins fréquent que la fibrillation auriculaire. Intrication fa / Flutter. 0,05 % dans

Plus en détail

Certificat de non contre-indication au sport chez l enfant. Alain Chantepie CHU Tours FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 mai 2013

Certificat de non contre-indication au sport chez l enfant. Alain Chantepie CHU Tours FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 mai 2013 Certificat de non contre-indication au sport chez l enfant Alain Chantepie CHU Tours FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 mai 2013 Objectifs de la consultation d aptitude au sport l - Juger de l

Plus en détail

Item 209 : Malaises, perte de connaissance, crise comitiale chez l"adulte (Evaluations)

Item 209 : Malaises, perte de connaissance, crise comitiale chez ladulte (Evaluations) Item 209 : Malaises, perte de connaissance, crise comitiale chez l"adulte (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Monsieur B., âgé de 79 ans, est admis pour un malaise

Plus en détail

Nationaux Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses

Nationaux Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses Chapitre 17 Item 235 UE 8 Palpitations I. Définition et diagnostic II. Diagnostic de gravité III. Diagnostic étiologique IV. Étiologies les plus fréquentes Objectifs pédagogiques Nationaux Chez un sujet

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

Quiz ECG n 1. FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers

Quiz ECG n 1. FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers Quiz ECG n 1 FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers Cas clinique 1 - Contexte clinique : - Homme de 43 ans sans antécédent - Hospitalisation

Plus en détail

Séméiologie cardiaque. Séméiologie cardiaque. Symptômes inquiétantes DRS DRS. Dr D. Palisaitis 8 sept 2004

Séméiologie cardiaque. Séméiologie cardiaque. Symptômes inquiétantes DRS DRS. Dr D. Palisaitis 8 sept 2004 Séméiologie cardiaque Dr D. Palisaitis 8 sept 2004 Séméiologie cardiaque Dr D. Palisaitis 8 dec 2004 ACC/AHA Task Force on perioperative evaluation of cardiac patients undergoing non cardiac surgery (JACC

Plus en détail

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 La défibrillation en 2015 Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 Conflits d intérêts Aucun. Hostages, nov 2013 Lost 2013 Prérequis Connaître l anatomie du tissu nodal Connaître l ECG normal Connaître les principaux

Plus en détail

Hypertension Artérielle Pulmonaire. Bernard Iung Hôpital Bichat Paris, France

Hypertension Artérielle Pulmonaire. Bernard Iung Hôpital Bichat Paris, France Hypertension Artérielle Pulmonaire Bernard Iung Hôpital Bichat Paris, France 3 Définition de l hypertension artérielle pulmonaire 4 Définitions hémodynamiques Classification de l hypertension artérielle

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport

Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport DIU de Cardiologie du sport 11/2004 F. Hidden-Lucet, R. Frank Unité de Rythmologie Institut de Cardiologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Sport

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins 1 sur 6 Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins Formes particulières : Syndrome d Andersen (forme particulière de syndrome du QT long congénital avec des tachycardies ventriculaires

Plus en détail

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING Les Troubles du rythme cardiaque Docteur MASSING Diagnostics des tachycardies surpraventriculaires a QRS FINS Plusieurs étapes : rythme régulier ou irrégulier. relation oreillette et ventricule:a>v fréquence

Plus en détail

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Les bradycardies Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Déclaration de Conflits d intérêt je n ai aucune relation financière à déclarer. Bradycardies DYSFONCTION SINUSALE BLOCS SINO-AURICULAIRES

Plus en détail

Épisodes et points clés

Épisodes et points clés SYNTHÈSE, GUIDE PARCOURS DE SOINS FIBRILLATION ATRIALE (FA) Épisodes et points clés Épisode 1 FA non compliquée : du diagnostic à la prescription du traitement initial Toute suspicion de FA doit être confirmée

Plus en détail

Documenter un trouble du Rythme

Documenter un trouble du Rythme Documenter un trouble du Rythme ECG, Holter, Enregistreurs d évènements, PM,DAI Olivier Piot Centre Cardiologique du Nord, Saint Denis Réunion de RYTHMOSUD, 09/11/10, Nice Méthodes d investigation et Indications

Plus en détail

Séquence d activation cardiaque normale

Séquence d activation cardiaque normale Séquence d activation cardiaque normale OD haute OG OD basse / His / VD ECG : exploration tridimensionnelle du coeur FRONTALES PRECORDIALES Electrocardiogramme «normal» Bloc de branche droit Bloc de branche

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

Exploration du système nerveux végétatif Épreuve d effort en rythmologie. Dr Xavier Copie, CCN, Saint-Denis

Exploration du système nerveux végétatif Épreuve d effort en rythmologie. Dr Xavier Copie, CCN, Saint-Denis Exploration du système nerveux végétatif Épreuve d effort en rythmologie Dr Xavier Copie, CCN, Saint-Denis Le système nerveux végétatif Le rôle du système nerveux est reconnu comme élément pivot dans la

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES AVC

LA PRISE EN CHARGE DES AVC LA PRISE EN CHARGE DES AVC PAR ALEXIA, SUREKA, ELIMANE ET MARUSCHKA POURQUOI S INTÉRESSER AUX AVC? - Pathologie négligée de la prévention primaire. - Problème important dans la société et d importance

Plus en détail

Stratégie d exploration d une syncope

Stratégie d exploration d une syncope mt cardio 2007 ; 3 (2) : 133-47 Stratégie d exploration d une syncope Marjaneh Fatemi Département de cardiologie, CHU de la Cavale Blanche, bd Tanguy Prigent, 29609 Brest Cedex

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Conduite à tenir devant une syncope

Conduite à tenir devant une syncope 25/04/2016 (16-17h) Martin Pierre D1 (CR:Saidi Sonia) Système Cardiovasculaire Pr. Paganelli 8 pages Système Cardiovasculaire - Conduite à tenir devant une syncope Conduite à tenir devant une syncope Plan

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse...

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse... Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 Définition...10 Épidémiologie...10 Physiopathologie...10 Complication de la plaque...12 Le malade poly-athéromateux...12

Plus en détail

Système cardiovasculaire: le coeur

Système cardiovasculaire: le coeur UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Système cardiovasculaire: le coeur Marianne Zeller 1 Système cardiovasculaire Artères, circulation, réseau, voies, transport notre système de vaisseaux sanguins

Plus en détail

UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE - LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG T H E S E P O U R L E D I P L O M E D ' E T A T

UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE - LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG T H E S E P O U R L E D I P L O M E D ' E T A T UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE - LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2013 T H E S E P O U R L E D I P L O M E D ' E T A T D E D O C T E U R E N M E D E C I NE EVALUATION DU RISQUE

Plus en détail

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie?

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Ateliers de printemps - ACHBT 16 Mai 2014 Z. Schmitt Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Croix-Rousse, CHU Lyon Introduction

Plus en détail