AYITIKA EN BREF AYITIKA SA,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AYITIKA EN BREF AYITIKA SA,"

Transcription

1 AYITIKA EN BREF AYITIKA SA, une entreprise sociale (privés, coopératives) spécialisée dans la professionnalisation des filières agricoles. AYITIKA est une entreprise de Services et de Production. Zone principale d intervention: Sud d Haiti. Actuellement: Investit dans la filière cacao (Etablissement des ses propres parcelles, appui technique aux producteurs, production et vente de plantules de qualité) Mais parallèlement AYITIKA s investit dans la recherche sur les variétés du cacao et des référentiels technico-économiques en vue de mieux rentabiliser ses investissements et aussi contribuer au développement de cette filière au niveau national.

2 Quelques éléments de contexte et de l économie de la filière au niveau mondial

3 Situation actuelle de la production mondiale de cacao Nigeria 6% Cameroun 5% Autres pays 7% Indonesie 11% tonnes Papouasie Nle Guinée 1% Brésil 5% Rep Domicaine 2% Ghana 22% Equateur 5% Côte d'ivoire 36% En terme de valeur d échanges : 3 ème matière première agricole échangée. source : ICCO 2014

4 Millions Tonnes Cacao Marchand Demande +de 25% en 2020? Demande Offre 3%/an Plusieurs causes - Forte demande découplée de l offre %/an - Des pays émergents fortement consommateurs Des pays producteurs qui consomment

5 Variétés :trois grands groupes Forateros Trinitarios Criollos Criolos+trinitarios) cacaos fins et aromatiques généralement utilisés dans la production des chocolats de haut de gamme

6 Pays producteurs de cacao fin et aromatique Pays producteurs de cacaos fins et aromatiques Bolivie Colombie Costa Rica Dominique Republique Dominicaine Equateur Grenade Indonésie Jamaique Madagascar Mexique Papouasie Nelle Guinée Perou Saint Lucia São Tomé & Príncipe Trinidad et Tobago Venezuela Haiti ne figure pas sur cette liste, malgré qu elle a le meme patrimoine génétique que ces pays. Le cacao Haitien est méconnu sur le marché mondial.

7 LA SITUATION ACTUELLE Production: 5000 tonnes, moins d 1 millième de la production mondiale Superficie: hectares familles impliquées Cultivé dans des jardins créoles (rôle dans sécurité alimentaire, réduction de l erosion, maintien fertilité/biodiversité, séquestration de carbone.), Revenu annuel/an/ha 1200 US (part cacao 60%)

8 LA SITUATION ACTUELLE 10 Exportations cacao au cours des 6 derniers exercices Valeur exportations cacao (en millions us) Le cacao représente annuellement 30% en moyenne des exportations primaires du pays depuis six ans

9 Contexte Haiti A noter que seulement environ 5% (250 tonnes) du cacao d Haiti est vendu sous formes de cacao fermenté notamment avec la FECCANO, un réseau de coopératives du Nord La fermentation est un ensemble de transformations que subissent les fèves de cacao fraîches avant d être séchées. Elle supprime le pouvoir germinatif de la fève et surtout rend possible le développement des précurseurs de l'arôme chocolat Le cacao fermenté permet d accéder à des marchés de niche avec des différentiels de prix allant parfois jusqu à plus de 60% du celui pratiqué au meme moment sur marché mondial (bourse de new york). A l opposé, un cacao fermenté est vendu en moyenne 30% moins cher que le prix du marché mondial. A noter que prix moyen annuel cacao 3000 us la tonne.

10 LA SITUATION ACTUELLE Les Points forts Un patrimoine génétique riche issu de plusieurs vagues d introductions depuis Trinidad, Venezuela, Grenade, Rép Dominicaine, (Trinitario, Forestero, Criollo) Zones agroécoogiques favorables (Nord-Nord-est, Plateau Central, Nippes, Sud, Grande Anse) Des coopératives en structuration, une certaine motivation des jeunes et de nouveaux arrivants

11 Le système Les Points forts (suite) LA SITUATION ACTUELLE cacaoyer peut etre rentable dès la 3e année. Et le revenu annuel espéré à partir de la 3e année se situe entre 2500 à 6000 us suivant l objectif de production du producteur en question. Le cacao peut fournir 35 ans de bonne production. Après l établissement de la parcelle, les investissements pour les années suivantes sont mineurs. Le verger haitien n est pas encore attaqué par balai de sorcière pestes à forte capacité de destruction.. Haïti a la chance de se situer dans le bassin de production le plus performant du monde en termes de productivité et de qualité

12 Les points faibles La situation actuelle Méconnaissance du patrimoine génétique/multiplicité de variétés au niveau des plantations/ Absence de référentiels techniques : o plantations vieilles, o densité faible, o arbre 15m de haut, o Plantules issues de semences alors qu en Amérique Latine depuis les années 2000, plus de 90% de la production est réalisée à partir des variétés sélectionnées (bouture, greffage).

13 Quelques modèles de systèmes cacaoyers dans le monde

14 Brésil Vanuatu Colombie Photos: P. Bastide Equateur

15 Brésil Indonésie Photos: P. Bastide

16 Pendant ce temps, Haïti? Ghana

17 Pendant ce temps, Haïti?

18 Pendant ce temps, Haïti?

19 Mais aussi!!! innovation réalisée dans le cadre d'un projet d'avsf en Haïti en 2008

20 Mais aussi!!!

21 LES CONTRAINTES La situation actuelle Manque de compétences au niveau national(production, qualité) Cout d investissement initial élevé (environ us par hectare) si on a déjà la terre Problème d accès au foncier, cout de la terre élevé us/hectare dans le Sud. Donc un investisseur doit mobiliser dollars us pour installer une parcelle d un hectare de cacao. Ce qui renvoie l atteinte du seuil de rentabilité jusqu à la 7 e année

22 LES CONTRAINTES La situation actuelle Absence de produits financiers adaptés Faiblesse de la gouvernance/absence de politiques pour la filière: Haïti n est pas membre de ICCO (organisation internationale qui régule la filière cacao au niveau mondial)

23 LES CONSEQUENCES La situation actuelle Rendement faible (250 kg/ha contre 3000 kg dans certains pays d Amérique Latine). Donc seulement environ 4500 tonnes exportées Difficulté à valoriser les qualités du cacao d Haiti (Fermentation non maitrisable, régularité aromatique?, régularité granulométrique?), organique??? Manque à gagner pour les acteurs, et pour l économie en générale

24 LES ENJEUX 1. Il faut capter une petite part de ce marché mondial en pleine croissance en augmentant la production nationale de cacao et en valorisant le potentiel variétal du pays(amélioration (compétitivité. (On peut facilement multiplier par 4 la production annuelle du cacao en moins de 10 ans). Peut augmenter par 4 le volume des exportations du cacao.

25 LES ENJEUX (suite) 2. Il faut durablement sécuriser les familles rurales et préserver les ressources naturelles. ( En plus de ses résultats économiques le système cacaoyer peut contribuer à la sécuritité alimentaire des familles, à l augmentation de la couverture végétale du pays et résiste aux changements climatiques.)

26 LES DEFIS Permettre aux producteurs d avoir accès à des plantules de cacao productives, aromatiques et résistantes aux maladies régulièrement sélectionnées au niveau du verger haïtien/établissement de banques de semences 2. Permettre aux producteurs d avoir accès à des référentiels technico-économiques applicables suivant ses objectifs de production.

27 LES DEFIS (suite) 3. Favoriser l accès aux moyens de production (terre, capital) a tout investisseur (petits, moyens, gros) souhaitant investir dans le cacao 4. Renforcer les compétences nationales dans la filière avec des échanges avec les pays d Amérique Latine et autres centres de recherches mondiaux. 5. Gestion de la commercialisation avec la création d un label national pour la promotion du cacao haïtien basé son histoire, son patrimoine, valorisant l origine. Cela implique un cahier de charges, la traçabilité, une gouvernance

28 ACCOMAGNEMENTS NECESSAIRES 1. Il faut un engagement de l Etat (MARNDR, MCI, CIAT) pour définir les politiques liées au développement de la filière 2. Il faut financer la recherche et la formation donc implication des universités et institutions d encadrement 3. Il faut des produits financiers adaptés à la production (subvention???, crédit?: taux abordable, délai 5-7 ans???)

29 AYITIKA au cœur de ce chantier AYITIKA travaille pour techniquement garantir ses investissements et ceux des acteurs de la région du Sud à travers la production du matériel végétal de qualité et aussi de la fourniture d assistance technique aux producteurs

30 AYITIKA au cœur de ce chantier 1. Conduite actuellement en partenariat avec le MARNDR d un projet de recherche dans le Sud d Haiti sur les cacaos d intérêt (productifs, aromatiques, résistantes aux maladies) aux fins de multiplication. Partenaires impliqués CIRAD de la France et CATIE de Costarica. Possibilité d étendre cette activité dans les régions du Nord et Grande Anse, si financement il y a!!!. 2. Projet d établir dans le Sud d une ferme avec pour vocation recherche, vulgarisation, formation, tout sur le système cacaoyer

31 AYITIKA au cœur de ce chantier 3. Intensification des investissements de l entreprise dans la production de cacao. Mais, face aux problèmes d accès direct à la terre travaille sur d autres stratégies avec les petits producteurs. Actuellement un groupe de 200 producteurs totalisant environ 100 hectares régulièrement recensés et géoréférencés sont prêts à planter du cacao. Manifestation d intéret par la diaspora régionale Principal problème: financement????

32 En guise de conclusion a. Un marché mondial a capter b. Un potentiel national inexploité c. Des acteurs privés et associatifs motivés

33 En guise de conclusion (suite) d. Des dispositions techniques en cours e. Rentabilité économique, sociale et environnementale significative Il faut des signaux clairs des pouvoirs publics et des institutions financières!!!

34 MERCI

Atelier du cacao/chocolat

Atelier du cacao/chocolat Instructions pour l'enseignant Objectif: Le groupe apprend l'histoire du cacao/chocolat de la plantation au chocolat fini. Tâche: Le groupe lit le texte et remplit ensuite le questionnaire. Le groupe qui

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES

DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES Espace Fréjorgues Ouest, 60 rue Henri Fabre 34130 Mauguio Gd Montpellier - France Tél : +33 (0)4 67 20 08 09 - Fax :

Plus en détail

Un cacao paysan de qualité et certifié en Haïti

Un cacao paysan de qualité et certifié en Haïti P R A X IS LES EXPÉRIENCES I N N O VA N T E S D AV S F PAYS Haïti TITRE DU PROJET PROCACAO HAITI Du cacao de qualité et équitable au Nord d Haïti BÉNÉFICIAIRES DIRECTS 3000 paysans, 7 organisations de

Plus en détail

QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE

QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT 30 mars - 1 er avril 2015 ESPACE LATRILLE EVENTS, ABIDJAN RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE La 4 ème session plénière

Plus en détail

Quelle microfinance pour le développement de l agriculture dans les pays en développement? Nelly-Françoise TSASA KHINI Décembre 2007 microfinance 07 1 Contexte du Congo Brazzaville Défis et opportunités

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

Table Filière Karité du Burkina Faso - (TFK)

Table Filière Karité du Burkina Faso - (TFK) Table Filière Karité du Burkina Faso - (TFK) Une concertation interprofessionnelle nationale de la filière Karité Présentée Par Antoinette OUEDRAOGO 1ere Vice Présidente Crée en 2000, la vocation de la

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES

LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES LES PRINCIPES DU COMMERCE EQUITABLE Le Commerce Equitable c est : Mettre l homme au cœur du

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

Composition polyphénolique du cacao Impact du cultivar et de l origine géographique du cacao

Composition polyphénolique du cacao Impact du cultivar et de l origine géographique du cacao Composition polyphénolique du cacao Impact du cultivar et de l origine géographique du cacao E. Monnart, J. Laille, M. Brohan, F. Nguyen, Ch. Counet et S. Collin Unité de Brasserie et des Industries Alimentaires

Plus en détail

EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR?

EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR? EVOLUTION ET PERSPECTIVES EN MATIERE DE GESTION DES FORETS NATURELLES AU NIGER : QUELS PROGRES ET QUEL AVENIR? DAN BARIA Soumaila Ingénieur des Eaux et Forêts Coordonnateur d Antenne régionale PNEDD- Haute

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Amélioration de la productivité et de la qualité Publication juin 2013 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Atelier Finance Climat pour l Afrique francophone

Atelier Finance Climat pour l Afrique francophone ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritme AGENCE POUR LE DEVELOPPEMENT AGRICOLE Atelier Finance Climat pour l Afrique francophone Expérience dans le développement de projets d

Plus en détail

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin. BURKINA FASO Unité Progrès - Justice 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.bf SOMMAIRE Introduction I. Caractéristiques physiques et potentialités

Plus en détail

4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti

4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti 4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti Port-au-Prince le 8 Avril, 2014 Rappel du Cadre Stratégique de l Assistance

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Wilson Carlos MAIA FILHO

Wilson Carlos MAIA FILHO LES FAIBLESSES STRUCTURELLES DE L ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE AU BRESIL Wilson Carlos MAIA FILHO www.apebfr.org Avant Propos Cette étude ne consiste pas en un travail de recherche Intérêt personnel à la

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE: UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN AMÉRIQUE LATINE Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE Encourager les banques et/ou entités de financement

Plus en détail

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale 10 ème ANNIVERSAIRE Contexte et justification L économie ivoirienne est basée sur son agriculture. Le secteur agricole qui comprend les productions végétales, animales et les industries agroalimentaires,

Plus en détail

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production Sucrerie du Gol, TEREOS OCEAN INDIEN jygonthier@tereos.com Gonthier Jean-Yves Résumé La multiplication de la canne se fait traditionnellement à

Plus en détail

Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale

Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale CNUCED Améliorer les effets structurants du secteur des ressources minérales dans les pays de la Communauté économique d'afrique centrale Atelier régional et lancement de projet N djamena, Tchad, 25-30

Plus en détail

ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC

ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC SUR LE FINANCEMENT DE LA COMMERCIALISATION DU CAFE/CACAO AU CAMEROUN : ROLE DU SYSTEME DE RECEPISSE D ENTREPOSAGE/CREDIT WARRANTAGE. Hôtel Framotel, Kribi 5 et 6 octobre

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

LES CACAOYÈRES DU SAMBIRANO DES PRODUITS À FORT POTENTIEL QUALITATIF INSUFFISAMMENT VALORISÉS

LES CACAOYÈRES DU SAMBIRANO DES PRODUITS À FORT POTENTIEL QUALITATIF INSUFFISAMMENT VALORISÉS LES CACAOYÈRES DU SAMBIRANO DES PRODUITS À FORT POTENTIEL QUALITATIF INSUFFISAMMENT VALORISÉS CACAOCULTURE MONDIALE 5 000 4 500 Evolution de la production, consommation et stocks de cacao (000 tons) 4111

Plus en détail

Atelier régional de réflexion sur les PNIA et le PRIA Niamey, les 27, 28 et 29 Avril 2011. Dr Bio Goura SOULE Soule_goura@yahoo.fr

Atelier régional de réflexion sur les PNIA et le PRIA Niamey, les 27, 28 et 29 Avril 2011. Dr Bio Goura SOULE Soule_goura@yahoo.fr Revue analytique des stratégies nationales d investissement et de politiques agricoles en vue de la promotion des filières de base en Afrique de l Ouest Atelier régional de réflexion sur les PNIA et le

Plus en détail

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Marcel MAZOYER professeur à La Paz juillet 2 007 Contenu 1. Une situation agricole et alimentaire mondiale inacceptable 2. Développement

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Conférence sur le plan solaire méditerranéen Paris, 22 novembre 2008 Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Etienne VIARD Directeur Département Méditerranée et Moyen Orient AFD,

Plus en détail

Contexte. par Garba Hamissou Ingénieur des Eaux et Forêts, Niger

Contexte. par Garba Hamissou Ingénieur des Eaux et Forêts, Niger Evaluation de l incidence de la foresterie participative sur les moyens d existence durables, le comportement des utilisateurs, leur situation socio-économique et l administration forestière au Niger par

Plus en détail

Rapport 2015 sur la Compétitivité dans l Industrie Touristique et des Voyages

Rapport 2015 sur la Compétitivité dans l Industrie Touristique et des Voyages Votre partenaire du future Rapport 2015 sur la Compétitivité dans l Industrie Touristique et des Voyages Croissance économique à travers des chocs Indice de compétitivité dans l industrie touristique

Plus en détail

ATERLIER DE PRESENTATION ET DE DISSEMINATION DES RESULTATS DU PROJET «SPS CACAO AFRICAIN» 10 13 Décembre 2013, Abidjan, Côte d Ivoire

ATERLIER DE PRESENTATION ET DE DISSEMINATION DES RESULTATS DU PROJET «SPS CACAO AFRICAIN» 10 13 Décembre 2013, Abidjan, Côte d Ivoire ATERLIER DE PRESENTATION ET DE DISSEMINATION DES RESULTATS DU PROJET «SPS CACAO AFRICAIN» 10 13 Décembre 2013, Abidjan, Côte d Ivoire PRINCIPAUX RESULTATS ET IMPACTS DU PROJET SPS CACAO AFRICAIN DANS LES

Plus en détail

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES Présenté par : Thierno Bocar TALL, President Directeur Général tbtall@faber-abref.org Tel. 00228 90 12 52 23 1 PRODERE

Plus en détail

Les OGM en Amérique Latine. Lætitia Perrier Bruslé Préparation à l oral du CAPES Concours 2009

Les OGM en Amérique Latine. Lætitia Perrier Bruslé Préparation à l oral du CAPES Concours 2009 Les OGM en Amérique Latine Lætitia Perrier Bruslé Préparation à l oral du CAPES Concours 2009 Feuille de route pour le dossier documentaire 1. Analyse synthétique de l ensemble des documents (avec un tableau).

Plus en détail

Dossier de presse. Imprimé sur du papier Double A. www.doubleapaper.fr

Dossier de presse. Imprimé sur du papier Double A. www.doubleapaper.fr Dossier de presse 2013 Imprimé sur du papier Double A Présentation de Double A La marque de papier Double A est fabriquée par Double A (1991) Public Company Limited, l'un des fabricants de pâte et de papier

Plus en détail

PARTENARIAT AVEC AGRISUD

PARTENARIAT AVEC AGRISUD PARTENARIAT AVEC AGRISUD Depuis 2008, un partenariat cadre Constatant que, dans certains cas, l organisation de l offre locale ne permettait pas de répondre à la demande de ses Villages en produits frais,

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALABANCORO

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE KALABANCORO PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

FICHE DE PROJET CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2. OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT...

FICHE DE PROJET CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2. OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT... FICHE DE PROJET SOMMAIRE CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2 OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT...3 CHRONOGRAMME DES ACTIVITES (Cf. Tableau 3)...3 Tableau

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

CHOCOLAT : 3 ENTREPRISES FAMILIALES ET INTERNATIONALES s unissent pour développer une filière cacao éthique et de qualité en Côte d Ivoire

CHOCOLAT : 3 ENTREPRISES FAMILIALES ET INTERNATIONALES s unissent pour développer une filière cacao éthique et de qualité en Côte d Ivoire DOSSIER DE PRESSE JOINT VENTURE CHOCOLAT : 3 ENTREPRISES FAMILIALES ET INTERNATIONALES s unissent pour développer une filière cacao éthique et de qualité en Côte d Ivoire Les chocolatiers CEMOI, BLOMMER

Plus en détail

Productivité. Gestion des fermes caféières. Troisième

Productivité. Gestion des fermes caféières. Troisième Histoire du Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable depuis 2003 Le Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable (Nespresso AAA Sustainable Quality ) se distingue par son approche unique visant

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

L égalité des sexes, un atout économique

L égalité des sexes, un atout économique L égalité des sexes, un atout économique Un plan d action du Groupe de la Banque mondiale Banque mondiale l accès aux marchés foncier, du travail, des produits et des capitaux est indispensable pour accroître

Plus en détail

le groupe soufflet s engage...

le groupe soufflet s engage... maîtrise des risques matières premières le groupe soufflet s engage... www.soufflet.com Face à la grande fragilité de l équilibre entre l offre et la demande mondiale de céréales? Valorisation des productions

Plus en détail

WP Board 1062/10. 17 juin 2010 Original : anglais. Projet/Fonds commun. Contexte

WP Board 1062/10. 17 juin 2010 Original : anglais. Projet/Fonds commun. Contexte WP Board 1062/10 17 juin 2010 Original : anglais Projet/Fonds commun F Comité exécutif / Conseil international du Café 21 24 septembre 2010 Londres, Angleterre Amélioration de la transformation et de l

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

le Brésil et les biocarburants

le Brésil et les biocarburants le Brésil et les biocarburants Le Brésil est le 1 er exportateur au monde de biocarburants et le 2 e producteur. Si l'éthanol brésilien a un bon bilan écologique par rapport à un carburant fossile, il

Plus en détail

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance?

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Jouy-le-Moutier, Campus de formation de Veolia Environnement,

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

Un produit exporté avec très peu de valeur ajoutée. Le cacao produit à Madagascar est en grande partie exporté à travers le monde (environ 90%).

Un produit exporté avec très peu de valeur ajoutée. Le cacao produit à Madagascar est en grande partie exporté à travers le monde (environ 90%). L'Usine SECAMAD à Diego Suarez A l'approche des fêtes de fin d'année pendant lesquelles il se consomme traditionnellement beaucoup de chocolat, nous sommes partis à la découverte d'une des seules usines

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

AGRICULTURE. Note technique thématique

AGRICULTURE. Note technique thématique AGRICULTURE Note technique thématique CONTEXTE DE L AGRICULTURE SENEGALAISE La pauvreté rurale, la sécurité alimentaire et l'agriculture durable constituent des défis pressants au Sénégal. Les trois problèmes

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah LE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI L OCPAH S ENGAGE Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah Introduction Capacité de mobilisation de ressources financières et Réussite d un modèle de développement

Plus en détail

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE Présentation de GEORGE L. BRINKMAN DÉPART. DE L ÉCONOMIE ET DE L INDUSTRIE AGRICOLES UNIVERSITÉ DE GUELPH APERÇU DE LA PRÉSENTATION VIABILITÉ AGRICOLE Revenus,

Plus en détail

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement Atelier sur les statistiques de l'environnement en appui à la mise en œuvre du Cadre pour le Développement des Statistiques de l'environnement Lomé, 19-23 novembre 2015 Aperçu de l utilisation de l information

Plus en détail

Emploi : Causes et conséquences des tendances futures

Emploi : Causes et conséquences des tendances futures Emploi : Causes et conséquences des tendances futures Horizon 2020 30 50 Impact sur la Métropole lilloise Les prix se font ailleurs (1) Libéralisation de la PAC Mondialisation - Doha Les marchés régulent

Plus en détail

CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES SECTION I : DE L OBJET ET DU CHAMP D APPLICATION

CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES SECTION I : DE L OBJET ET DU CHAMP D APPLICATION PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice Loi n 022/2008 Portant Code Agricole en République Gabonaise. L Assemblée Nationale et le Sénat ont délibéré et adopté ; Le Président

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

28 e CONFÉRENCE SANITAIRE PANAMÉRICAINE 64 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

28 e CONFÉRENCE SANITAIRE PANAMÉRICAINE 64 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 28 e CONFÉRENCE SANITAIRE PANAMÉRICAINE 64 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 17 au 21 septembre 2012 Point

Plus en détail

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE COMITE CONSULTATIF INTERNATIONAL DU COTON Discover Novembre 2008 natural fibres 2 0 0 9 POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION

Plus en détail

2ème Séminaire international SESAME 2

2ème Séminaire international SESAME 2 2 ème Séminaire international SESAME 2 Meknés, Maroc, les 25 et 26 Avril 2014 Contribution du CGER VALLEE «L Agriculture Familiale dans la Vallée du Fleuve Sénégal» Présentation : Monsieur Amadou THIAW,

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010 I. Présentation de la FUCOPRI II. Présentation très rapide de la zone de production rizicole III. Place du

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats L environnement, une opportunité Etat, perspectives et enjeux du marché des engrais Principaux résultats Lundi 28 juin 2010 Pierre Cazeneuve, Directeur GCL DD p.cazeneuve@gcl.tm.fr CONTEXTE GENERAL DE

Plus en détail

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO)

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Kafo Jiginew (Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Salon de financement de l agriculture à Sikasso du 06 au 08 mars 2014 THEME : «Le financement

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Projet pilote de développement local communautaire durable

Projet pilote de développement local communautaire durable - 1 - Projet pilote de développement local communautaire durable Projet «Avenir de Nkounda» Zone rurale périurbaine de la Rivière Rouge et de ses environs (Naissance du 5 ème arrondissement de Pointe-Noire)

Plus en détail

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe «Quelles perspectives pour l investissement de production» Assaad SAAB - EDF RESEAU Buenos-Aires MONDER 23-26 novembre

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION Le présent projet de loi s inscrit dans le cadre des mesures d accompagnement de la nouvelle stratégie agricole baptisée «Plan Maroc Vert», qui a pour vocation d imprimer au secteur

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

08.06.2009. Ordre du jour. Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Profil. Les clés d une croissance durable. Vilmorin et ses actionnaires

08.06.2009. Ordre du jour. Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Profil. Les clés d une croissance durable. Vilmorin et ses actionnaires Réunion Visuel d intro FFCI/CLIFF N 1 : - Rennes 08.06.2009 Ordre du jour Profil Les clés d une croissance durable Vilmorin et ses actionnaires Tendances et perspectives Visuel d intro N 1 : 1 Visuel d

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES UNE OFFRE D ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE À TOUTES LES ÉTAPES ET DANS LA DURÉE En Afrique et au Moyen-Orient, comme en Asie et en Amérique latine, les entreprises

Plus en détail

Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO

Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO VIENNE/AUTRICHE Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO I. Introduction II. Potentialités de la filière Karité au Burkina Faso III. Contraintes de la filière karité au Burkina Faso IV. Conclusion Nom scientifique:

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

********************* Par

********************* Par ********************* Par Salifou B DIARRA Dr Niama Nango DEMBELE : OMA : PROMISAM Mai 2006 1 PERSPECTIVES D EVOLUTION DES MARCHES CEREALIERS POUR LA PERIODE DE SOUDURE 2005/06 Introduction On ne parlerait

Plus en détail

Des hommes et des ressources

Des hommes et des ressources Des hommes et des ressources G 6. La question des ressources alimentaires I. Etude de cas : au Brésil Quelle est la situation alimentaire au Brésil? P 282-283 A. Une grande puissance agricole 1) L agriculture

Plus en détail

PLAN DE PRESENTATION. Introduction. Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest

PLAN DE PRESENTATION. Introduction. Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest Conférence Partager le Savoir à travers la Méditerranée (7) E. HOUNGNINOU Tunis, le 18 Mai 2012 Introduction Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

Hotel Montana, 16 octobre 2014

Hotel Montana, 16 octobre 2014 Commémoration de la Journée internationale des Coopératives d Epargne et de Crédit Thème : Coopératives d Epargne et de Crédit et le développement local durable Hotel Montana, 16 octobre 2014 KNFP-FRICS

Plus en détail

Expérience de la mise en œuvre du système CountrySTAT en Côte D Ivoire GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL

Expérience de la mise en œuvre du système CountrySTAT en Côte D Ivoire GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL MTF/GLO/345/BMG «Renforcement du système CountrySTAT dans 17 pays d Afrique sub-saharienne UTF/UEM/002/UEM «Appui a la mise en œuvre et au développement du système CountrySTAT en Guinée Bissau, au Niger,

Plus en détail