CHAUFFAGE REGLEMENTATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAUFFAGE REGLEMENTATION"

Transcription

1 CHAUFFAGE REGLEMENTATION CONTEXTE Pour répondre à la nouvelle réglementation chauffage PEB, les professionnels doivent obtenir leur(s) agrément(s) en Région de Bruxelles-Capitale, en Région Wallonne ou en Région Flamande. Ces agréments nécessitent l obtention d un (ou de) certificats d aptitude. L EFP est agréé pour délivrer les certificats d aptitude dans les 3 régions. Quelles activités recouvrent ces nouvelles réglementations? REGION DE BRUXELLES-CAPITALE : 1. l activité de techniciens chaudière agréés type «G1», «G2» et «L» recouvre le contrôle périodique d appareils de chauffage au gaz ou mazout sans limite de puissance (attention : il s agit d agréments séparés) ; 2. si vous souhaitez réaliser la réception et les audits de chauffage < 100kW, vous devrez obtenir votre certificat d aptitude «G1» ou «L» et suivre la formation «chauffagistes agréés» (ne pas confondre avec la profession de chauffagiste agréé) ; 3. si vous souhaitez réaliser la réception et les audits de chauffage >100kW ou la réception d une installation comprenant plusieurs chaudières, vous devrez avoir obtenu votre certificat d aptitude «G»1 ou «L» et suivre la formation «conseiller chauffage PEB». REGION WALLONNE : 1) l activité de technicien combustibles gazeux «GI», «GII» et «technicien combustibles liquides L» recouvre le contrôle périodique d appareils de chauffage au gaz ou mazout (attention : il s agit d agréments séparés). L agrément recouvre également la réception de nouveaux appareils de chauffage jusqu à 400 kw ; 2) au-delà de cette puissance, la réception doit être faite par un organisme de contrôle agréé ; 3) au niveau des audits, la réglementation en Région Wallonne n est pas encore connue. RÉGION FLAMANDE : Le technicien agréé «L» - «G1» - «G2» «G3» (attention : agréments séparés) peut faire les entretiens d appareils de chauffage mazout ou gaz et suivant les agréments obtenus sans limite de puissance. Il peut également effectuer l acte de réception des appareils de chauffage nouvellement installés sans limite de puissance et faire les audits jusqu à 100 KW. Comment obtenir les agréments? Vous devez vous adresser avec votre (vos) certificat(s) d aptitude à : REGION DE BRUXELLES-CAPITALE : IBGE Bruxelles Environnement Direction Energie - Département chauffage et climatisation PEB Gulledelle Bruxelles Tél. : 02/ ou courriel : Lien Internet : http.// 1

2 REGION WALLONNE : Agence Wallonne de l Air et du Climat (AWAC) Avenue Prince de Liège Jambes Tél. : 081/ Fax : 081/ ou courriel : Lien Internet : /spip/page-d-attente-awac-déjà-pleine-d.htlm RÉGION FLAMANDE : Depuis août 2012, l EFP est un centre agréé pour organiser des sessions-passerelles afin d obtenir le diplôme G1 équivalent en Région Flamande. Ces passerelles sont ouvertes uniquement aux candidats ayant suivi le cycle complet «Technicien chaudières agréé G1 pour la Région de Bruxelles-Capitale». La reconnaissance ne sera possible auprès de la Région Flamande, que pour les techniciens avec un numéro d agrément officiel en Région de Bruxelles-Capitale. La durée de la formation : 3 jours (prix : 375 ). Lien Internet : Departement Leefmilieu, Natuur en Energie Afdeling Milieuvergunningen Graaf de Ferraris-gebouw, 6de verdieping Koning Albert II laan 20 bus 8 Tél. : Fax : ou courriel 2

3 Comment obtenir le(s) certificat(s) d aptitude? TECHNICIENS CHAUDIÈRE AGRÉÉS ET TECHNICIENS COMBUSTIBLES GAZEUX G1-GI - 36H00 OU 88H00 Remarques : 2 orientations possibles : soit vers une formation courte (36h) soit vers une formation longue (88h) CES SESSIONS CONSTITUENT LA BASE OBLIGATOIRE AVANT D ENTAMER D AUTRES MODULES. La formation longue s adresse aux candidats avec peu d expérience dans les systèmes de chauffage. OBJECTIF Obtention des certificats d aptitude «Techniciens chaudière agréés G1» pour la RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE et «Techniciens combustibles gazeux GI» pour la Région Wallonne. POSSIBILITE 1 : (36H00) Module législation Région de Bruxelles Capitale (12 h obligatoires + 4h exercices sur la ventilation) - Module législation Région Wallonne (4h) Module pratique (8h*) comprenant : connaissances des chaudières, pratique de mesures, pratique ventilation chaufferie et rédaction des attestations - Examens (8h). (*) Il s agit d une préparation à l examen et non pas l acquisition de connaissances de base. EXAMEN - Législation et partie théorique : questions à choix multiples parmi les questions proposées par IBGE et la Région Wallonne (réglementation applicable aux régions : la ventilation, le contrôle périodique, la théorie sur les appareils de chauffage) ; - Partie pratique : prise de combustion et analyse des résultats obtenus, rédaction de 2 attestations de contrôle périodique Région de Bruxelles-Capitale et Région Wallonne ainsi que l attestation de réception Région Wallonne et feuille de route Région de Bruxelles-Capitale. - Epreuve orale : le jury vérifie la compréhension et l application des connaissances en posant diverses questions sur votre activité de technicien chaudière agréé de type G1. PUBLIC CIBLE Les techniciens chauffagistes actifs dans le domaine des générateurs gaz de type atmosphérique et prémix. 3

4 DATES COURS DE 8H30 A 17H00-15 personnes maximum - 14/09 17/09 18/09 20/09 Examen : le 24/09/ Réf. : E20/G1-court-10-01/10 04/10 08/10 11/10 Examen : le 14/10/ Réf. : E20/G1-court-11-21/10 25/10 30/10 04/11 Examen : le 09/11/ Réf. : E20/G1-court-12-14/11 18/11 21/11 23/11 Examen : le 26/11/ Réf. : E20/G1-court-13-02/12 05/12 09/12 13/12 Examen : le 19/12/ Réf. : E20/G1-court-14 PRIX : 540 POSSIBILITE 2 : (88H00) Module législation Région de Bruxelles Capitale (12 h) et module législation Région Wallonne (4h) - Module électricité pour chauffagistes (12h) - Technologie des chaudières (12h) - Module pratique (20h) - Exercices sur les ventilations de chaufferies existantes (8h) et de chaufferies nouvelles (12) - Examens (8h). EXAMEN - Législation et partie théorique : questions à choix multiples parmi les questions proposées par IBGE et la Région Wallonne (réglementation applicable aux régions : la ventilation, le contrôle périodique, la théorie sur les appareils de chauffage) ; - Partie pratique : prise de combustion et analyse des résultats obtenus - rédaction de 2 attestations de contrôle périodique Région de Bruxelles-Capitale et Région Wallonne ainsi que l attestation de réception Région Wallonne et feuille de route Région de Bruxelles-Capitale. - Epreuve orale : le jury vérifie la compréhension et l application des connaissances en posant diverses questions sur votre activité de technicien chaudière agréé de type G1. PUBLIC CIBLE Les candidats n ayant pas de connaissance dans le domaine des générateurs gaz de type atmosphérique et prémix. DATES COURS DE 8H30 A 17H00-12 personnes maximum - 16/09 23/09 26/09 03/10 10/10 17/10 21/10 28/10 07/11 14/11 Examen : le 04/12/ Réf. : E20/G1-long-2 PRIX : 950 4

5 TECHNICIENS CHAUDIERE AGREES G2 ET TECHNICIENS COMBUSTIBLES GAZEUX GII - 64H00 Remarque : Les attestations d aptitude seront délivrées aussi bien pour la Région de Bruxelles-Capitale que pour la Région Wallonne. Les formations portent sur les générateurs de chaleur avec brûleur à gaz pulsé. OBJECTIF Obtention des certificats d aptitude «Technicien chaudière agréé G2» pour la Région de Bruxelles- Capitale et «Technicien combustibles gazeux GII» pour la Région Wallonne. - Législation et partie théorique : Problématique de l environnement (8h) - Electricité pour chauffagistes (8h) - Théorie brûleur (8h) - Pratique brûleur (12h) - Théorie chaudière (4h) - Pratique chaudière (4h) - Dépannage de brûleurs (8h) - Entretien de brûleurs et chaudières (4h) - Examens (8h00) - Partie pratique : dépannage et réglage d un brûleur avec prise de combustion et analyse des résultats obtenus - rédaction de 2 attestations de contrôle périodique Bruxelles-Capitale et Région Wallonne ainsi que l attestation de réception Région Wallonne et feuille de route Bruxelles- Capitale; - Epreuve orale : le jury vérifie la compréhension et l application des connaissances en posant diverses questions sur votre activité de technicien chaudière agréé de type G2-GII. PUBLIC CIBLE Les candidats ayant obtenu le certificat d aptitude «G1» qui travaillent ou qui vont travailler sur des générateurs de chaleur à gaz pulsé. DATES COURS DE 8H30 A 17H00-12 personnes maximum - 24/10 29/10 05/11 08/11 12/11 15/11 20/11/2013 Examen : le 25/11 / Réf. : E20/G2-long-2 PRIX : 790 5

6 TECHNICIENS CHAUDIERE AGREES «L» ET TECHNICIENS COMBUSTIBLES LIQUIDES «L» - 24H00 OU 88H00 Remarques : Les attestations d aptitude seront délivrées aussi bien pour la Bruxelles-Capitale que pour la Région Wallonne. 2 orientations possibles :. Soit vers une formation courte (24h). Soit vers une formation longue (88h) ATTENTION : LES CANDIDATS DOIVENT AVOIR SUIVI ET REUSSI LE MODULE «G1» POUR POUVOIR SUIVRE LA FORMATION «L COURT». OBJECTIF La formation «courte» s adresse aux techniciens «L» en activité dont le numéro d agrément existant arrive à échéance (basé sur l A.R. du 06/01/1978). Obtention des certificats d aptitude «Techniciens chaudière agréés L» pour la Région de Bruxelles- Capitale et «Techniciens combustibles liquides L» pour la Région Wallonne. Les objectifs de la formation varient d une région à l autre. TECHNICIEN CHAUDIERE AGREE DE TYPE L (BRUXELLES) - Contrôle périodique (entretien) d appareils de chauffage au mazout, sans limite de puissance. - Pour exécuter des réceptions et des audits dans la région bruxelloise, voir les formations «installateur de chauffage agréé» et «conseiller chauffage PEB». TECHNICIEN AGREE TYPE L (WALLONIE) - Contrôle périodique d appareils de chauffage au mazout, sans limite de puissance. - Réception de nouveaux appareils de chauffage au mazout jusque 400 kw. A partir de 400 kw, cela doit être réalisé par un organisme de contrôle agréé. Les obligations de formation pour les audits en Wallonie ne sont à l heure actuelle pas encore connues. TECHNICIEN AGREE COMBUSTIBLES LIQUIDES (FLANDRE) - Entretien périodique d appareils de chauffage au mazout, sans limite de puissance. - Agrément d appareils de chauffage au mazout nouvellement installés, sans limite de puissance. - Audits de chauffage d appareils au mazout jusqu'à 100 kw. Le technicien agréé (n + date d expiration) «L» pour la Région de Bruxelles-Capitale peut demander son équivalence en Flandre après avoir suivi la formation «Passerelle G1-G2» organisée à l EFP. 6

7 POSSIBILITE 1-24H00 Le module pratique (16h) comprenant : connaissances des chaudières, pratique de mesure, pratique ventilation chaufferie, rédaction attestation de contrôle périodique. EXAMEN (8h) : - Partie pratique : prise de combustion et analyse des résultats obtenus - 2 attestations de contrôle périodique Région de Bruxelles-Capitale et la Région Wallonne, attestation de réception Région Wallonne et feuille de route Région de Bruxelles-Capitale; - Epreuve orale : le jury vérifie la compréhension et l application des connaissances en posant diverses questions sur l activité de technicien chaudière agréé de type «L». PUBLIC CIBLE Les techniciens qui ont un numéro d agrément valide comme «Technicien brûleur combustibles liquides» et qui ont suivi et réussi avec fruit le module «G1». DATES COURS DE 8H30 A 17H00 12 personnes maximum (cours donnés en tronc commun avec la formation «longue» de 88h00) - 07/10 09/10/ Examen : le 15/10/ Réf. : E20/L-court-3-10/12 14/12/ Examen : le 18/12/ Réf. : E20/L-court-4 PRIX : 300 POSSIBILITE 2-88H00 Module législation Région de Bruxelles Capitale :(12 h) et module législation Région Wallonne (4h) - Module électricité pour chauffagistes (12h) - Théorie brûleur (8h) - Pratique brûleur (12h) - Théorie chaudière (4h) - Pratique chaudière (4h) - Dépannage de brûleurs (12h) - Entretien de brûleurs et chaudières (12h) - Examen (8h). EXAMEN : - Législation et partie théorique : questions à choix multiples parmi les questions proposées par IBGE et la Région Wallonne; réglementation applicable aux régions : la ventilation, le contrôle périodique, la théorie sur les appareils de chauffage ; - Partie pratique : le dépannage, le réglage d un brûleur et la rédaction de 2 attestations de contrôle périodique Région de Bruxelles-Capitale et Région Wallonne, ainsi que l attestation de réception Région Wallonne et feuille de route Région de Bruxelles-Capitale; - Epreuve orale : le jury vérifie la compréhension et l application des connaissances en posant diverses questions sur votre activité de technicien chaudière agréé de type «G1». 7

8 PUBLIC CIBLE Les candidats n'ayant pas de connaissance dans le domaine des générateurs alimentés au fuel mazout. DATES COURS DE 8H30 A 17H00-12 personnes maximum - 06/11 13/11 21/11 22/11 27/11 29/11 03/12 06/12 10/12 14/12/2013 Examen : le 18/12/2013 Réf. : E20/L-long-3 PRIX : 950 8

9 CHAUFFAGISTES AGREES - 32H00 Remarques : Uniquement valable en Région de Bruxelles-Capitale. Les connaissances en hydraulique et en régulation sont considérées comme acquises par les candidats. Ceux-ci seront interrogés sur ces points lors de l examen. Le chauffagiste agréé effectue les réceptions et les audits de chauffage < à 100 kw. L octroi de primes n est possible que moyennant un acte de réception, produit par un chauffagiste agréé possédant un numéro d agrément valide. OBJECTIF Obtention du certificat d aptitude «Chauffagiste agréé» pour la Région de Bruxelles-Capitale. A Bruxelles, depuis 2011, toute nouvelle installation doit être réceptionnée ou approuvée. - Acte de réception (4h) - conformité aux normes D et B B D ; - Technique de mesure (4h) intégrant les rappels des orifices et les conformités de mesure (1 et 2 allures) ; - Diagnostic des systèmes de chauffage (16h) - Théorie et exercices - Examen (8h) EXAMEN - Epreuve écrite : législation spécifique à la fonction, théorie, mesures de rendement de combustion avec la rédaction d un rapport de réception et réalisation d un diagnostic complet de type 1. - Epreuve orale : le candidat réalise une mesure de combustion, un exercice complet de diagnostic d une installation de chauffage inférieure à 100 kw sur base d un énoncé écrit. Le candidat utilise la règle de calcul de la Région de Bruxelles-Capitale. L examinateur posera des questions sur le travail réalisé. PUBLIC CIBLE Toute personne qui possède le certificat d aptitude technicien chaudière agréé «G1» ou «L» et qui souhaite effectuer des réceptions ou des diagnostics sur des systèmes de chauffage de type 1. DATES COURS DE 8H30 A 17H00 12 personnes maximum - 19/09 21/09 27/09/2013 Examen : le 05/10/2013 Réf. : E20/CH-AG-11-18/10 22/10 26/10/2013 Examen : le 31/10/2013 Réf. : E20/CH-AG-12-12/11 16/11 19/11/2013 Examen : le 28/11/2013 Réf. : E20/CH-AG-13-03/12 06/12 12/12/2013 Examen : le 16/12/2013 Réf. : E20/CH-AG-14 PRIX : 470 CONSEILLER CHAUFFAGE PEB - 48H00 Remarques : Uniquement pour la Région de Bruxelles-Capitale. Le conseiller chauffage PEB effectue les réceptions et les audits de chauffage > à 100 kw ou de plusieurs chaudières. 9

10 Les connaissances en hydraulique et en régulation sont réputées acquises par les candidats. Des questions sur ces points pourront être posées lors de l examen. Il s agit d une matière très large qui n est pas entièrement couverte par la formation. Au niveau des audits, la règlementation en Région Wallonne n est pas encore connue. Pour la Région Flamande, le «Conseiller chauffage PEB» possédant un n d agrément officiel peut demander son équivalence après avoir suivi et réussi la formation «Passerelle G1-G2» organisée à l EFP. OBJECTIF Obtention du certificat d aptitude «Conseiller chauffage PEB» pour la Région de Bruxelles-Capitale. A Bruxelles, depuis 2011, toute nouvelle installation doit être réceptionnée ou approuvée. Le «Conseiller chauffage PEB» est la personne qui est agréée pour effectuer des réceptions et audits de chauffage sur les installations de chauffage d une puissance supérieure a 100 kw ou si l installation comporte plus d une chaudière. - Acte de réception (4h) - Conformité aux normes D et B B D ; - Technique de mesure (4h) - 2 allures et modulante intégrant les rappels de mesure des orifices et les conformités de mesure ; - Diagnostic des systèmes de chauffage (32h) - Théorie et exercices - Examen (8h). - Connaissances relatives aux exigences en matière de réglementation, de régulation, d isolation, de partitionnement (8h). EXAMEN - Partie écrite : législation spécifique à la fonction Théorie : mesure de rendement de combustion avec rédaction d un rapport de réception et réalisation d un diagnostic complet de type 1 ; - Partie orale : le candidat se présente à l examen avec 2 diagnostics qu'il réalise pour deux de ses futurs clients. Le jury demandera au candidat d exposer le résultat d un des diagnostics et lui posera les questions pertinentes en rapport avec le travail présenté. Il sera fondamental que le candidat connaisse à 100 % l installation qu'il a présentée, qu'il comprenne le fonctionnement de l installation et qu'il soit à même de fournir une proposition de rénovation (sans prix). PUBLIC CIBLE Les professionnels du chauffage qui souhaitent effectuer des réceptions ou des diagnostics sur des systèmes de chauffage de type 2 ET qui possèdent le certificat d aptitude technicien chaudière agréé «G1» ou «L». DATES COURS DE 8H30 A 17H00 12 personnes maximum - 08/10 09/10 16/10 23/10-28/10/2013 Examen : le 21/11/ Réf. : E20/C-CH-PEB-2 PRIX :

11 11

12 PASSERELLE G1-G2 RÉGION FLAMANDE L EFP organise des sessions de cours afin d obtenir la reconnaissance «G1-G2» pour la région flamande. Ces sessions sont ouvertes pour les candidats ayant déjà obtenu leur diplôme «G1» de la région bruxelloise. Les cours sont donnés en français. : JOUR 1 : réglementation région flamande JOUR 2 : audit d une installation dont la puissance est inférieure à 100 kw EXAMEN : Connaissance vocabulaire technique en néerlandais Questionnaires à choix multiple réglementation flamande Audit installation Les candidats en possession de leurs agréments «G1» ET chauffagiste agréé ne doivent pas passer le jour 2 et sont exemptés de cette matière à l examen. Le prix de la session complète (JOUR 1 + JOUR 2 + EXAMEN) est fixé à 375 En cas de dispense du jour 2, le prix est fixé à 250 DATES : COURS DE 8H30 A 17H00 : SESSION 3 : 11/09 13/09/2013 Examen : le 18/09/ Réf : G1-G2/FL 3 SESSION 4 : 02/10 07/10/2013 Examen : le 14/10/ Réf : G1-G2/FL 4 SESSION 5 : 05/11 07/11/2013 Examen : le 12/11/ Réf : G1-G2/FL 5 SESSION 6 : 04/12 09/12/2013 Examen : le 13/12/ Réf : G1-G2/FL 6 En cas de réussite avec fruit, un certificat est délivré pour la demande de reconnaissance à la région flamande. La procédure sera expliquée le premier jour et est à charge de chaque candidat. 12

FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT - TECHNICIEN CHAUDIÈRE AGRÉÉ - - CHAUFFAGISTE AGRÉÉ - - CONSEILLER CHAUFFAGE PEB -

FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT - TECHNICIEN CHAUDIÈRE AGRÉÉ - - CHAUFFAGISTE AGRÉÉ - - CONSEILLER CHAUFFAGE PEB - FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT - TECHNICIEN CHAUDIÈRE AGRÉÉ - - CHAUFFAGISTE AGRÉÉ - - CONSEILLER CHAUFFAGE PEB - 1. COMMENT INTRODUIRE VOTRE DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT? - remplir le présent formulaire,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT - TECHNICIEN CHAUDIÈRE AGRÉÉ - - CHAUFFAGISTE AGRÉÉ - - CONSEILLER CHAUFFAGE PEB -

FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT - TECHNICIEN CHAUDIÈRE AGRÉÉ - - CHAUFFAGISTE AGRÉÉ - - CONSEILLER CHAUFFAGE PEB - FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT - TECHNICIEN CHAUDIÈRE AGRÉÉ - - CHAUFFAGISTE AGRÉÉ - - CONSEILLER CHAUFFAGE PEB - 1. COMMENT INTRODUIRE VOTRE DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT? - remplir le présent formulaire,

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité.

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Du DAPA au Certificat individuel Le DAPA est mort ou presque Depuis le 1 er janvier 2012, le renouvellement du DAPA n est plus possible. Le DAPA,

Plus en détail

EVALUATION DE LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB EN REGION BRUXELLES-CAPITALE

EVALUATION DE LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB EN REGION BRUXELLES-CAPITALE SERVICE HELPDESK CHAUFFAGE PEB EN RÉGION BRUXELLOISE EVALUATION DE LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB EN REGION BRUXELLES-CAPITALE EXTRAITS GfK 2014 Service Helpdesk PEB Chauffage en Région Bruxelloise 1

Plus en détail

Module relatif aux techniques de mesures sur les chaudières

Module relatif aux techniques de mesures sur les chaudières La réglementation chauffage PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation Module relatif aux techniques de mesures sur les chaudières Pour professionnels du chauffage : chauffagistes

Plus en détail

CARNET DE BORD. Système de chauffage de type 1. Bâtiment :. Adresse :. Bruxelles

CARNET DE BORD. Système de chauffage de type 1. Bâtiment :. Adresse :. Bruxelles CARNET DE BORD Système de chauffage de type 1 Bâtiment :. :. Bruxelles CONTEXTE Le carnet de bord est la base documentaire de "référence" des systèmes de chauffage. La tenue d un carnet de bord constitue

Plus en détail

Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES

Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES La «PEB» en bref D où vient la Performance Energétique du Bâtiment («PEB») Qu

Plus en détail

Nous avons examiné votre plainte introduite contre l Institut bruxellois pour la gestion de l environnement (ci-après «IBGE»).

Nous avons examiné votre plainte introduite contre l Institut bruxellois pour la gestion de l environnement (ci-après «IBGE»). Concerne : Notification de la décision du Service des litiges de Brugel au sujet de votre plainte contre l'institut bruxellois pour la gestion de l'environnement (IBGE) Monsieur Z, Nous avons examiné votre

Plus en détail

Le Diplôme d Instructeur Fédéral

Le Diplôme d Instructeur Fédéral Le Diplôme d Instructeur Fédéral La F.F.S.T agréée par le Ministère des Sports assure une mission de service public. Pour mener à bien cette mission elle assure notamment des formations d enseignants,

Plus en détail

JORF n 213 du 12 septembre 2004. texte n 4 ARRETE

JORF n 213 du 12 septembre 2004. texte n 4 ARRETE JORF n 213 du 12 septembre 2004 texte n 4 ARRETE Arrêté du 6 août 2004 relatif aux dispenses susceptibles d être accordées aux candidats titulaires d un diplôme extracommunautaire de masseur-kinésithérapeute

Plus en détail

Nouvelles dispositions relatives au chauffage des logements

Nouvelles dispositions relatives au chauffage des logements Législation Nouvelles dispositions relatives au chauffage des logements arrêté royal du 6 janvier 1978 tendant à prévenir la L pollution atmosphérique lors du chauffage de bâtiments à l aide de combustibles

Plus en détail

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012 Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de l arrêté du 12 janvier 2000 relatif au contrôle

Plus en détail

Ce que les propriétaires et les gérants immobiliers doivent savoir

Ce que les propriétaires et les gérants immobiliers doivent savoir OPair Ordonnance sur la protection de l air Ce que les propriétaires et les gérants immobiliers doivent savoir Prescriptions/normes OPair Généralités L Ordonnance sur la protection de l air (OPair) décrit

Plus en détail

ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE

ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE Technicien chaudière agréé RIT : Société :... Particulier Nom :... N d identification :... Société :... N de TVA :... Rue :... N :. CP : Commune :... Tel :. Fax :...

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de personnes

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de personnes Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de personnes Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Admission de personnes ayant terminé une école de culture générale aux filières bachelor dans les HES

Admission de personnes ayant terminé une école de culture générale aux filières bachelor dans les HES Best Practice KFH Admission de personnes ayant terminé une école de culture générale aux filières bachelor dans les HES à usage interne des HES La KFH en a pris connaissance le 17 septembre 2007 Best Practice

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Modèle d attestation de contrôle d un générateur de chaleur en application de l arrêté du Gouvernement wallon du 29 janvier 2009 1

Modèle d attestation de contrôle d un générateur de chaleur en application de l arrêté du Gouvernement wallon du 29 janvier 2009 1 Modèle d attestation de contrôle d un générateur de chaleur en application de l arrêté du Gouvernement wallon du 29 janvier 2009 1 A quoi sert ce modèle? Ce modèle d attestation contient les informations

Plus en détail

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Code des professions (chapitre C-26, a. 93, par. c.1 et a. 94,

Plus en détail

Logiciel Version. Liste des updates. (janvier 2014) DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE

Logiciel Version. Liste des updates. (janvier 2014) DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE Logiciel PEB Version (janvier 2014) DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DU LOGEMENT, DU PATRIMOINE ET DE L ÉNERGIE Département de l'énergie et du Bâtiment durable Direction

Plus en détail

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009 Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de l arrêté du 12 janvier 2000 relatif au contrôle

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE

ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE L arrêté du 2 septembre 2015 (article 27 à 32) (ci-joint) prévoit

Plus en détail

Leader des services énergétiques

Leader des services énergétiques Introduction Leader des services énergétiques Activités Réseaux de chaleur et de froid Services thermiques & prestations multitechniques Utilités industrielles Gestion globale de bâtiments Maintenance

Plus en détail

1/5. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec.

1/5. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec. Règlement sur les normes d équivalence de diplôme ou de formation aux fins

Plus en détail

Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre.

Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre. Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre. Madame, Monsieur, Nous avons bien reçu votre candidature à la

Plus en détail

Marche à suivre Connaissances professionnelles

Marche à suivre Connaissances professionnelles Marche à suivre Connaissances professionnelles 1 Marche à suivre Connaissances professionnelles Pour savoir quelles personnes doivent répondre à telles ou telles conditions en matière de connaissances

Plus en détail

FAQ Promotion niveau A

FAQ Promotion niveau A FAQ Promotion niveau A FAQ Promotion niveau A 1 / 9 Sommaire QUAND DEBUTE LA NOUVELLE PROCEDURE RELATIVE A LA PROMOTION DE NIVEAU A?... 3 LA PREMIERE SERIE... 3 EN QUOI CONSISTE LA PREMIERE SERIE?... 3

Plus en détail

Prime télématique médecine générale: Module web INAMI pour le chargement de votre formulaire de requête électronique

Prime télématique médecine générale: Module web INAMI pour le chargement de votre formulaire de requête électronique Prime télématique médecine générale: Module web INAMI pour le chargement de votre formulaire de requête électronique TABLES DES MATIÈRES 1. Comment pouvez-vous établir la connexion?... 1 2. Comment pouvez-vous

Plus en détail

L audit énergétique Pourquoi? Comment? Namur, le 16 octobre 2015 G. Fallon KN0WENERGY

L audit énergétique Pourquoi? Comment? Namur, le 16 octobre 2015 G. Fallon KN0WENERGY Pourquoi? Comment? Namur, le 16 octobre 2015 G. Fallon KN0WENERGY Un audit énergétique = analyse d un bâtiment du point de vue énergétique. - Isolation - Ventilation & étanchéité - Chauffage et eau chaude

Plus en détail

Note 1 relative à l organisation de l examen d admission au stage d expert-comptable

Note 1 relative à l organisation de l examen d admission au stage d expert-comptable Note 1 relative à l organisation de l examen d admission au stage d expert-comptable La loi du 22 avril 1999 relative aux professions comptables et fiscales donne à tout détenteur d un diplôme repris à

Plus en détail

Questions et Réponses les plus fréquemment demandées

Questions et Réponses les plus fréquemment demandées Questions et Réponses les plus fréquemment demandées Mars 2011 1. Institutions financières (banques) : Vous pourrez ouvrir un compte à votre arrivée avec vos papiers officiels. Il y a plusieurs établissements

Plus en détail

MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels

MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 PHOTO MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels Formation en alternance

Plus en détail

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 La réglementation Chauffage PEB en Région de Bruxelles Capitale: aujourd hui et demain Helpdesk Chauffage PEB /EPB Verwarming 03/10/2013 2 Agenda Introduction

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES ET DU CONTROLE DES CONNAISSANCES

REGLEMENT DES ETUDES ET DU CONTROLE DES CONNAISSANCES REGLEMENT DES ETUDES ET DU CONTROLE DES CONNAISSANCES I. ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS ET STAGE Article 1. Dispositions générales La licence comporte quatre mentions : Droit, Economie, Gestion et AES.

Plus en détail

V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Objectifs «Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l acquisition

Plus en détail

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment?

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment? L info AO se veut un moyen de fournir des outils pratiques en orientation La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Info AO Des réponses à vos questions en orientation pour le quotidien

Plus en détail

ANNEXE II. b. Définition des épreuves

ANNEXE II. b. Définition des épreuves ANNEXE II. b Définition des épreuves Définitions des épreuves ÉPREUVE EP1 Activités de logistique et de transport (coefficient 8 + 1 pour PSE) Objectif de l épreuve Cette épreuve vise à apprécier l aptitude

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF A L OBTENTION DU DIPLÔME DE MASTER MENTION DROIT

REGLEMENT RELATIF A L OBTENTION DU DIPLÔME DE MASTER MENTION DROIT Année Universitaire 2015-2016 REGLEMENT RELATIF A L OBTENTION DU DIPLÔME DE MASTER MENTION DROIT Approuvé par le Conseil de Faculté du 03 septembre 2015 I - DISPOSITIONS GENERALES I.1. Inscription en Master

Plus en détail

Le CONSEILLER ET le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES

Le CONSEILLER ET le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES La «PEB» en bref Le CONSEILLER ET le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES D où vient la Performance Energétique du Bâtiment («PEB») Qu

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience (VAE)

Validation des Acquis de l Expérience (VAE) Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Adresse : DOSSIER DE SYNTHESE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE (DSPP) Titre professionnel visé Intitulé : Assistant(e) de vie aux familles... Votre objectif est d obtenir

Plus en détail

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs.

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs. ROYAUME DE BELGIQUE MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L'INFRASTRUCTURE Administration de l'aéronautique CIRCULAIRE CIR/AIRW-19 Date : 11/05/01 Edition : 1 Objet : Procédures de qualification du personnel

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION IOBSP «Niveau I» (Art. R. 519-12 du code monétaire et financier)

LIVRET DE FORMATION IOBSP «Niveau I» (Art. R. 519-12 du code monétaire et financier) LIVRET DE FORMATION IOBSP «Niveau I» (Art. R. 519-12 du code monétaire et financier) RÈGLES À OBSERVER POUR LA TENUE DU LIVRET Dans les pages intérieures, veillez à ne pas laisser de ligne vierge et à

Plus en détail

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS 10954_VAE_p011p040_part1_JCL.indd 11 23/05/08 11:05:10 FICHE La VAE : 1 principes et modalités Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes et compétences acquises

Plus en détail

CP.CAC Mode d emploi

CP.CAC Mode d emploi CP.CAC Mode d emploi Certificat préparatoire à l entrée en stage de commissaire aux comptes Certificat créé en 2013 par le ministère de la Justice en liaison avec la CNCC Objectif du CP.CAC Ouvrir la voie

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

CCA européen. CFS ou. Personnels navigants commerciaux. transformer votre. votre CSS + 2 matières. Juin 2013

CCA européen. CFS ou. Personnels navigants commerciaux. transformer votre. votre CSS + 2 matières. Juin 2013 Direction générale de l Aviation civile Direction de la Sécurité de l Aviation civile Direction Personnels Navigants Pôle Licences Personnels navigants commerciaux CFS ou votre CSS + 2 matières transformer

Plus en détail

CATEGORIE G : TRACTEURS

CATEGORIE G : TRACTEURS CHAPITRE 09 CATEGORIE G : TRACTEURS LA CATEGORIE G AINSI QUE TOUTES LES REGLES QUI SUIVENT NE S APPLIQUENT QUE SUR LE TERRITORE DE LA BELGIQUE Table des matières INTITULE N DE PAGE DATE MISE A JOUR TRACTEURS

Plus en détail

ATTESTATION DE RECEPTION D UN SYSTEME DE CHAUFFAGE DE TYPE 1

ATTESTATION DE RECEPTION D UN SYSTEME DE CHAUFFAGE DE TYPE 1 ATTESTATION DE RECEPTION D UN SYSTEME DE CHAUFFAGE DE TYPE 1 Chauffagiste agréé RIT : Société :... Particulier Nom :... N d identification :... Société :... N de TVA :... Rue :... N :. CP : Commune :...

Plus en détail

La législation PEB en Région bruxelloise. Nicolas Vandernoot Centre Urbain Le 25 janvier 2012 - Etterbeek nicolas.vandernoot@curbain.

La législation PEB en Région bruxelloise. Nicolas Vandernoot Centre Urbain Le 25 janvier 2012 - Etterbeek nicolas.vandernoot@curbain. La législation PEB en Région bruxelloise Nicolas Vandernoot Centre Urbain Le 25 janvier 2012 - Etterbeek nicolas.vandernoot@curbain.be Le cadre politique Trias energetica Minimiser la demande en énergie

Plus en détail

Offre de formations cariste nacelle chariot à mât rétractable chariot élévateur télescopique

Offre de formations cariste nacelle chariot à mât rétractable chariot élévateur télescopique Offre de formations cariste nacelle chariot à mât rétractable chariot élévateur télescopique TVH - Group thermote & vanhalst Brabantstraat 15 8790 Waregem tel +32 56 43 42 11 fax +32 56 43 44 88 e-mail

Plus en détail

Procédure et dates officielles du Concours Passerelle

Procédure et dates officielles du Concours Passerelle www.-esc.com concours 2015 CONCOURS Procédure et dates officielles du Concours Passerelle Le Concours Passerelle est commun aux 12 Grandes Écoles membres. Les candidats ne peuvent pas s'inscrire directement

Plus en détail

Guidance pour le développement du rapport de crédit

Guidance pour le développement du rapport de crédit Direction générale Transport Aérien Direction Licences Licences de vol et immatriculations CCN Rue du Progrès 80, Bte 5 local 1030 Bruxelles Tél. 02 277 43 11 - Fax 02 277 42 59 Votre contact Laurent Vandescuren

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE QA SURVEILLANCE DES FOURNISSEURS DISPOSANT D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE EDITION: 02/2003 Index 1. OBJET...3 2. DOMAINE D

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 18 avril 2007 modifiant l arrêté du 26 janvier 2006 modifié relatif aux conditions de formation de l auxiliaire

Plus en détail

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Faire évaluer son logement Contexte En janvier 2003, l Union européenne a adopté une directive /0#1)/234'5)6(1#7.&'801 relative à la performance énergétique

Plus en détail

Certificat de capacité pour chauffeurs des catégories C/C1 et D/D1

Certificat de capacité pour chauffeurs des catégories C/C1 et D/D1 cambus.ch Certificat de capacité pour chauffeurs des catégories C/C1 et D/D1 Aperçu L ordonnance réglant l admission des chauffeurs (OACP) est entrée en vigueur le 1er septembre 2009. Cette brochure résume

Plus en détail

811.112.242 Ordonnance du DFI

811.112.242 Ordonnance du DFI Ordonnance du DFI sur l expérimentation d un modèle spécial d enseignement et d examens à la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne du 21 octobre 2004 (Etat le 2 novembre 2004)

Plus en détail

Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS

Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS Règlement de la formation Auxiliaire de santé CRS Etat : Décembre 2015 Table des matières 1. Champ d application... 3 2. Bases du Règlement... 3 3. Objectifs de la formation... 3 4. Structure de la formation...

Plus en détail

SECOND CONCOURS Série Sciences de l ingénieur GÉNIE CIVIL. Matériaux, Ouvrages et Aménagement Équipements et Énergies

SECOND CONCOURS Série Sciences de l ingénieur GÉNIE CIVIL. Matériaux, Ouvrages et Aménagement Équipements et Énergies SECOND CONCOURS Série Sciences de l ingénieur GÉNIE CIVIL Matériaux, Ouvrages et Aménagement Équipements et Énergies RAPPORT DU JURY - SESSION 2012 - ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE CACHAN SECOND CONCOURS

Plus en détail

INSTALLATEUR (TRICE) SANITAIRE

INSTALLATEUR (TRICE) SANITAIRE Vous maîtrisez des compétences du métier d' INSTALLATEUR (TRICE) SANITAIRE Faites-les reconnaître dans un Centre de validation! Après la réussite d'une épreuve de validation (mise en situation professionnelle),

Plus en détail

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation association nationale pour la formation professionnelle des adultes Technicien de Maintenance des Equipements Thermiques Le niveau IV correspond au

Plus en détail

Règlement d admission à l entrée en formation

Règlement d admission à l entrée en formation Page 1 sur 6 Règlement d admission à l entrée en formation DISPOSITIF DE FORMATION CONCERNE : Educateur Spécialisé Formation passerelle Situation d emploi ou formation continue ANNEE : 2016 Préambule Cadre

Plus en détail

MODALITES D INSCRIPTION AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE COMMISSAIRES AUX COMPTES

MODALITES D INSCRIPTION AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE COMMISSAIRES AUX COMPTES MODALITES D INSCRIPTION AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE COMMISSAIRES AUX COMPTES 2015 Rappel : 1. Les stagiaires inscrits avant le 1 er juillet 2013 ne sont pas concernés par les nouvelles conditions

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Le transfert de la Commission Annexe VII RT2012 Questions / réponses

Le transfert de la Commission Annexe VII RT2012 Questions / réponses Le transfert de la Commission Annexe VII RT2012 Questions / réponses Version du 11 juin 2015 Sommaire 1. Informations générales sur le transfert 2. L avenir des dossiers et des agréments ministériels 3.

Plus en détail

Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES

Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES Épreuve orale - durée 40 minutes - Coefficient 4 U4 1. Finalités et objectifs Les objectifs visés par l épreuve sont d apprécier la capacité du candidat à : - analyser

Plus en détail

MASTER 1 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière. Option Conseiller Clientèle de Professionnels

MASTER 1 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière. Option Conseiller Clientèle de Professionnels DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 PHOTO MASTER 1 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels Formation en alternance

Plus en détail

Exigences relatives à l obtention du droit d exercice de l expertise. comptable / la comptabilité publique après l agrément

Exigences relatives à l obtention du droit d exercice de l expertise. comptable / la comptabilité publique après l agrément Exigences relatives à l obtention du droit d exercice de l expertise comptable / la comptabilité publique après l agrément En vertu de la protection du public et des exigences réglementaires provinciales,

Plus en détail

RAPPORT DE VEILLE Projet d arrêté du Gouvernement wallon tendant à prévenir la pollution atmosphérique des installations de chauffage central

RAPPORT DE VEILLE Projet d arrêté du Gouvernement wallon tendant à prévenir la pollution atmosphérique des installations de chauffage central RAPPORT DE VEILLE Projet d arrêté du Gouvernement wallon tendant à prévenir la pollution atmosphérique des installations de chauffage central Septembre 2008 2 TABLE DES MATIERES Introduction p. 3 0. Plan

Plus en détail

PERMIS D ENVIRONNEMENT CONDITIONS INTEGRALES RESERVOIRS EXISTANTS RGPT

PERMIS D ENVIRONNEMENT CONDITIONS INTEGRALES RESERVOIRS EXISTANTS RGPT LE STOCKAGE DE MAZOUT EN WALLONIE REGLEMENTATION EN VIGUEUR PERMIS D ENVIRONNEMENT CONDITIONS INTEGRALES RESERVOIRS EXISTANTS RGPT? MINISTERE DE LA REGION WALLONNE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES

Plus en détail

Aide pour les inventeurs

Aide pour les inventeurs Aide pour les inventeurs 01 Protection de vos idées 02 Histoire du brevet 03 Avant la demande de brevet 04 Est-ce une inventivité? 05 Obtention d un brevet 01 Protection de vos idées Si vous avez une idée

Plus en détail

Swiss Tchoukball COMMISSION D ARBITRAGE

Swiss Tchoukball COMMISSION D ARBITRAGE 1. Introduction Règlement pour la formation des arbitres de tchoukball Swiss Tchoukball COMMISSION D ARBITRAGE Les expériences faites lors de rencontres de tchoukball ont montré la nécessité de disposer

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 23 février 2007 relatif à la définition des appareillages réservés aux orthopédistesorthésistes, aux conditions

Plus en détail

Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS

Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS Le (Texte original de l AVDEMS) responsable DS Personnes âgées octobre 2010 CURAVIVA Suisse Zieglerstrasse 53 3000 Berne 14 Tél +41 (0) 31 385 33 33

Plus en détail

Certificat de capacité pour chauffeurs des catégories C/C1 et D/D1

Certificat de capacité pour chauffeurs des catégories C/C1 et D/D1 cambus.ch Certificat de capacité pour chauffeurs des catégories C/C1 et D/D1 Aperçu L ordonnance sur l admission à la circulation des chauffeurs professionnels (OACP) entre en vigueur le 1er septembre

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION Diplôme professionnel de formateur d adultes - Certificat de Spécialisation «Commercialiser des produits de formation» NIVEAU III Diplôme professionnel de la Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC :

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : JANVIER 2013 RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : QU'EST-CE-QUE LA RÈGLEMENTATION THERMIQUE? La réglementation thermique française a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique

Plus en détail

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne)

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Madame, Mademoiselle, Monsieur, Afin de permettre l examen de votre demande d admission à

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

1/ ORGANISATION DES STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL

1/ ORGANISATION DES STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL Page 1 sur 6 CONVENTION DE STAGE BTS ASSURANCES ANNEXE PEDAGOGIQUE à la convention pour le stage du au.. STAGIAIRE : ENTREPRISE :. TUTEUR : 1/ ORGANISATION DES STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL a) Le stage

Plus en détail

PRIME 12 POMPE A CHALEUR

PRIME 12 POMPE A CHALEUR PRIME 12 POMPE A CHALEUR CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Un ménage bruxellois consacre en moyenne 55% de son budget énergie au chauffage. Ce poste occasionne donc des dépenses importantes et représente

Plus en détail

Diplômes professionnels pour adultes

Diplômes professionnels pour adultes Diplômes professionnels pour adultes Quatre manières d obtenir le certificat fédéral de capacité ou l attestation fédérale de formation professionnelle Direction de l instruction publique du canton de

Plus en détail

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés -Art. 421-14 de la loi du 27 juin 2005 : «Tout assistant maternel agréé doit suivre une formation dont les modalités de mise en œuvre par le

Plus en détail

ELAO. Efficient Language Assessment Online E L A O DESCRIPTION GENERALE

ELAO. Efficient Language Assessment Online E L A O DESCRIPTION GENERALE ELAO E L A O Efficient Language Assessment Online DESCRIPTION GENERALE ELAO est un logiciel d'évaluation linguistique dont la particularité est d'être à la fois précis, rapide et objectif, disponible sur

Plus en détail

CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage

CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage Cette note s adresse aux professeurs responsables des évaluations en CCF relatives aux

Plus en détail

Activité 3 : Découverte des rôles de gestionnaire institutionnel et de gestionnaire pédagogique

Activité 3 : Découverte des rôles de gestionnaire institutionnel et de gestionnaire pédagogique Activité 3 : Découverte des rôles de gestionnaire institutionnel et de gestionnaire pédagogique Présentation Vous avez, dans les deux premières activités, joué des rôles de participant (candidat, évaluateur)

Plus en détail

1. CHAMPD APPLICATION

1. CHAMPD APPLICATION Pour une meilleure lisibilité du document, la forme masculine est utilisée, il faut toutefois considérer qu il est toujours fait référence aux hommes et aux femmes. TABLE DES MATIERES 1. CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex Délégation à la sécurité

Plus en détail

L ASSISTANTE MATERNELLE

L ASSISTANTE MATERNELLE L ASSISTANTE MATERNELLE Définition Historique Réglementation Devenir assistante maternelle (ass. mat) : - dépôt de candidature - examen de la demande de candidature - décision du Président du Conseil Général

Plus en détail

VU le décret n 95-665 du 9 mai 1995 modifié portant règlement général du brevet de technicien supérieur ;

VU le décret n 95-665 du 9 mai 1995 modifié portant règlement général du brevet de technicien supérieur ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :ESRS0906089A ARRÊTÉ du 8 avril 2009 modifiant l arrêté du 31 juillet 1996 modifié portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE EN MATIERE DE Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression

LES OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE EN MATIERE DE Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression 12-A L article 8 de l Arrêté Modifié du 15 mars 2000 précise que le personnel chargé de la conduite des équipements sous pression doit

Plus en détail

Obligations d entretien et de diagnostic des installations de chauffage en Région wallonne et Région de Bruxelles-Capitale

Obligations d entretien et de diagnostic des installations de chauffage en Région wallonne et Région de Bruxelles-Capitale Obligations d entretien et de diagnostic des installations de chauffage en Région wallonne et Région de Bruxelles-Capitale Fiche juridique Droit du bail En référence à l obligation de transposition de

Plus en détail

Chapitre I er Définitions. Article 1 er

Chapitre I er Définitions. Article 1 er Arrêté royal du 20 janvier 2003 fixant le programme, les conditions et le jury de l examen pratique d aptitude des «comptables agréés» et «comptables-fiscalistes agréés» Source : Arrêté royal du 20 janvier

Plus en détail

MASTER DROIT ÉCONOMIE GESTION MENTION ADMINISTRATION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE SPÉCIALITÉ MANAGEMENT PUBLIC MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

MASTER DROIT ÉCONOMIE GESTION MENTION ADMINISTRATION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE SPÉCIALITÉ MANAGEMENT PUBLIC MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Université Montpellier 1 MASTER DROIT ÉCONOMIE GESTION MENTION ADMINISTRATION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE SPÉCIALITÉ MANAGEMENT PUBLIC MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Année Universitaire 2012 2013 ---

Plus en détail