Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques"

Transcription

1 Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs de vapeur ou de l eau surchauffée. - Ce stage lui permet de comprendre le fonctionnement de l'installation dont il a la charge et de l'exploiter dans les meilleures conditions de sécurité et d'économie. Techniciens supérieurs, techniciens conducteurs des chaudières et personnels d'entretien. - Etudes des cas. - Visite d une installation industrielle. Transparent + retro projecteur - Support audio visual. - Appareils de mesure. 1 ère Journée : De 8h : 00 à 14h : 00 - Rappel des notions de physique, Les générateurs de vapeur et d'eau surchauffée, Les caractéristiques principales - Description, L'eau industrielle, La théorie de la combustion. 2 ème Journée : De 8h : 00 à 14h : 00 - Les combustibles, leurs caractéristiques physiques et thermiques, leur préparation, leur mise en œuvre sur le générateur. - Les fuels et le gaz naturel. 3 ème Journée : De 8h : 00 à 14h : 00 - Visite d'une chaufferie - Le rendement des générateurs - Etude de la facturation énergétique et contrôle de la consommation. - Distribution de l énergie dans les industries. 4 ème Journée : De 8h : 00 à 14h : 00 - Les secteurs les plus consommateurs d énergie et la maîtrise de la consommation. Economie d énergie par l entretien des équipements énergétiques et les circuits de distributions. - La réglementation et prévention des accidents - Principaux incidents de marches et leurs causes les plus courantes 5 ème Journée : De 8h : 00 à 14h : 00 - Conduite à tenir en cas d'avarie - Appareillage de réglage et de contrôle de chauffe - La régulation automatique Economie d énergie par le contrôle et la régulation. - Economie d énergie par la récupération et la minimisation des pertes. - Rôle de la gestion technique centralisée dans la maîtrise de la rentabilité énergétique. - Principes généraux

2 Durée : 5 jours La climatisation industrielle Réf : (Therm.02) Maîtrise de la conduite des installations frigorifiques et optimisation des ratios énergétiques. Ingénieur et Technicien supérieur d exploitation des installations de froid et climatisations industrielles dans les usines. Etudes des cas - Visite d une installation industrielle - transparent + retro projecteur - support - audio visual - appareils de mesure 1 ère Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Rappel des notions de physique : énergie, chaleur, froid - Principe des machines frigorifiques - Fluides frigorigènes - Principaux composants des installations frigorifiques 2 ème Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Appareils auxiliaires et accessoires. - Principales causes de fonctionnement défectueux. - Travaux d entretien des condenseurs. - Travaux d entretien des tours de refroidissement. 3 ème Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Travaux d entretien des évaporateurs. - Travaux d entretien des compresseurs. Production et distribution du froid dans les industries. 4 ème Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Refroidissement, congélation et stockage de produit avec préservation de la qualité d origine et minimisation de la consommation énergétique. - Postes du bilan thermique. - Bilan interne des chambres froides 5 ème Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Bilan d une installation de pasteurisation /stérilisation - Bilan total d une chambre froide. - Bilan total de l installation frigorifique - Conditionnement des produits finis - Mesure d économie d énergie dans les installations frigorifiques -102-

3 La maintenance des équipements frigorifiques Réf : (Therm.03) Maîtrise de la conduite des installations frigorifiques et optimisation des ratios énergétiques. Techniciens supérieurs et techniciens d exploitation des usines. - Etudes des cas - Visite d une installation industrielle - transparent + retro-projecteur - support - audio visual - appareils de mesure 1 ère Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Rappel des notions de physique : énergie, chaleur, froid - Principe des machines frigorifiques - Fluides frigorigènes - Principaux composants des installations frigorifiques - Notions de maintenances 2 ème Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Appareils auxiliaires et accessoires. - Principales causes de fonctionnement défectueux. - Travaux d entretien des condenseurs. - Travaux d entretien des tours de refroidissement. - Travaux d entretien des évaporateurs. - Travaux d entretien des compresseurs. - Production et distribution du froid dans les industries. 3 ème journée : De 8H : 00 à 14H : 00 - Refroidissement, congélation et stockage de produit avec préservation de la qualité d origine et minimisation de la consommation énergétique. - Postes du bilan thermique. - Bilan interne des chambres froides 4 ème Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Bilan d une installation de pasteurisation /stérilisation - Bilan total d une chambre froide. - Bilan total de l installation frigorifique - Conditionnement des produits finis - Mesure d économie d énergie dans les installations frigorifiques -103-

4 Les Réseaux de Vapeur Industriels et les Chaudières Fonctionnement, mesures de contrôle et suivis Réf : (Therm.04) Les participants seront capables de traiter Les différent problèmes de réseaux de vapeur industriels et des chaudières : fonctionnement, mesures de contrôle, suivi et calcul des pertes de rendement Techniciens supérieur et techniciens de l entreprise TRAVAUX PRATIQUES 80 % Des exemples concrets qui sont liés à l entreprise seront traités. - Des ordinateurs. - Des moyens audio visuel - Documentations techniques 1 ère journée : De 8H : 00 à 14H : 00 - rappel des notions de physique : énergie de vapeur, enthalpie, énergie interne - Principe des réseaux de distribution de vapeur. - Dimensionnement des tuyauteries. 2 ème journée : De 8H : 00 à 14H : 00 - équipements des réseaux de vapeur. - Les purgeurs automatiques, contrôle de fonctionnement, choix. - Les vannes, robinets, détendeurs, clapets, soupapes, choix et fonctionnements. 4 ème journée : De 8H : 00 à 14H : 00 - Réchauffage et mise en pression d une tuyauterie de vapeur - Incidents sur les tuyauteries de vapeur - Epreuves et inspection des canalisations de vapeur - Calorifugeage des tuyauteries. - Pertes de chaleur des tuyauteries non calorifugées. - Calcul des pertes de chaleur et pertes de charge dans les réseaux de vapeur. - Etude des cas. 3 ème Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Les compensateurs de dilatation, choix et fonctionnement. - Les échangeurs de chaleur, principe de fonctionnement. - Les chaudières à vapeur : différents Types

5 Bilan Thermique Ligne de Cuisson Pour Ingénieur exploitant Réf : (Therm.05) Les participants seront capables de traiter Les différents problèmes du Bilan thermique ligne de cuisson. Ingénieurs et cadres de bureau d étude, d exploitation et de maintenance. - des ordinateurs - Des moyens audio visuel. Documentations techniques Des exemples concrets qui sont liés à l entreprise seront traités. 1 ère journée : De 8 : 00H à 14 : 00H I/ Energie et chaleur de combustion : Energie interne, enthalpie, entropie, II/ Caractéristiques thermodynamiques des fumées de combustion, de la vapeur d eau, de l air, 2 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H III/ Définition des critères de consommation thermique. - Mode de transfert de chaleur : conduction, convection, rayonnement. - Isolation thermique, déperdition de chaleur. 3 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H IV/ Théorie de la cuisson - Description du phénomène de cuisson dans un four. V/ Exemples de procédés de cuisson - Four de déshydratation - Tour d atomisation. - Tunnel de séchage. Procédé de cuisson de la cimenterie de Gabès. VI/ Bilan thermique - Bilan d énergie et de masse à l entrée. - Bilan d énergie et de masse à la sortie. 4 ème Journée : De 8h : 00 A 14h : 00 - Répartition de la consommation entre les différentes étapes de cuisson et les différentes portes de production. - Bilan énergétique, analyse et rendement énergétique. - Conclusion

6 Dimensionnement et choix d une installation de Climatisation Pour Ingénieur exploitant Réf : (Therm.06) Choix et dimensionnement des installations de chauffage et de conditionnement d air. Ingénieurs de bureau d étude, d exploitation et de maintenance. Des exemples concrets qui sont liés à l entreprise seront traités. - Transparent et rétroprojecteur. - Documentation technique. 1 ère journée : De 8 : 00H à 14 : 00H Conception d une installation de climatisation : - Chauffage - Refroidissement - Humidification - Déshumidification 2 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H - Bilan énergétique d un local. - Lecture du digramme psychrométrique. 3 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H Types d installations de climatisation : - systèmes à air seul ou à air plus eau. - Systèmes à débit constant ou à débit variable. 4 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H - Dimensionnement d un réseau aéraulique. - Mode de production frigorifique. préparation d un cahier de charges d une installation de climatisation -106-

7 Perte d énergie et isolation thermique Réf : (Therm.07) Initiation aux techniques d isolation du bâtiment et aux rendements énergétiques des systèmes de chauffage. Techniciens supérieurs, Ingénieurs d exploitation et de maintenance de l entreprise. TRAVAUX PRATIQUES 80 % Des exemples concrets qui sont liés à l entreprise seront traités. - Transparent et rétroprojecteur. - Documentation technique 1 ère journée : De 8 : 00H à 14 : 00H - Isolation des bâtiments : coefficients caractéristiques, critères normalisés et calcul des déperditions. 2 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H Conception de l isolation : - Ponts thermiques et risques de condensation. - Evaluations des consommations d énergie par la méthode des degrés jours. Exercices pratiques 3 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H Principaux modes de chauffage : - par radiateurs, - par convecteurs, - par sols et plafonds chauffants, - Par air pulsé 4 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H Modes de production calorifique : - Chauffage local, - Central et urbain Rendements des systèmes de chauffage. Dimensionnement d un réseau hydraulique

8 Durée : 3 jours Les Pompes centrifuges Réf : (Therm.08) Les stagiaires seront capables de savoir les causes les conséquences et les remèdes de tous les problèmes rencontrés sur les pompes. Techniciens supérieurs, Ingénieurs d exploitation et de maintenance de l entreprise TRAVAUX PRATIQUES 80 % Des exemples concrets qui sont liés à l entreprise seront traités. - Transparent et rétroprojecteur. - Documentation technique 1 ère journée : De 8 : 00H à 14 : 00H - Différents types de pompes centrifuges monocellulaires (BP), multicellulaires (HP) et type de rouets. - Caractéristiques hydrauliques (débit, pression vitesse NPSH) et mécaniques (pompes verticales, pompes horizontales, paliers, bâtis ) - Principaux critères de design : o Performances o Types de fluides (corrosif, non corrosif, température ) o Lieu d installation. 2 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H - Conduite des pompes centrifuges o Machine d entraînement o Process d intégration o Automatisme de démarrage et d arrêt. o Surveillance pendant le fonctionnement (Instrumentation en ligne, compagnes de mesure) - Programme de maintenance : planning (systématique et préventif) sur les différents composants : o Palier radiaux et de butée, roulements et palier lisses, disques d équilibrages. 3 ème journée : De 8 : 00H à 14 : 00H - Suite des travaux sur les différents composants : o Les rouets, les diffuseurs et les bagues d usure o Les éléments d étanchéité : garniture mécanique et garniture à tresse. o L accouplement avec la machine d entraînement : différents types, montage, démontage, alignement. o Interface avec le process : vannes à l aspiration et au refoulement, les clapets au refoulement, les filtres à l aspiration, les contraintes mécaniques dues aux tuyauteries. - Problèmes rencontrés sur les pompes. o Cavitation (érosion) o Vibration o Corrosion - Causes, conséquences et remèdes

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION M07 CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION 18 Heures ISET MAHDIA Techniciens de bureau d études et installateurs. - Connaître le système de fonctionnement d une climatisation, - Connaître l ensemble

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

STOCKAGE ET DISTRIBUTION DES GPL D UNE CAPACITE COMPRISE ENTRE 6T ET 50T

STOCKAGE ET DISTRIBUTION DES GPL D UNE CAPACITE COMPRISE ENTRE 6T ET 50T 1 er jour : STOCKAGE ET DISTRIBUTION DES GPL D UNE CAPACITE COMPRISE ENTRE 6T ET 50T DUREE : 3 JOURS PROGRAMME : Rappels succincts sur : - Les unités - Caractéristiques physiques et chimiques des GPL :

Plus en détail

Programme minimal d entretien des systèmes de climatisation. Tableau des fréquences. Version du juillet 2013

Programme minimal d entretien des systèmes de climatisation. Tableau des fréquences. Version du juillet 2013 Programme minimal d entretien des systèmes de climatisation Tableau des fréquences Version du juillet 03 Plus d infos : www.bruxellesenvironnement.be Professionnels Performance Energétique des Bâtiments

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

en thermique industrielle

en thermique industrielle Formation continue & Post-formation Programme de cours en thermique industrielle 2016 Y v e r d o n - l e s - B a i n s w w w. l p t h e r m. c h Présentation du laboratoire LPTherm Le LPTherm, Laboratoire

Plus en détail

CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE

CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE A : partie écrite EP1 A : Dossier de travail 1 ère partie : Etude de l installation 2 ème partie : Electrique 3 ème partie : Etude de l électrovanne

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Le management de l énergie au service de la performance énergétique

Le management de l énergie au service de la performance énergétique Le management de l énergie au service de la performance énergétique Hubert F ORTIN Responsable maintenance et travaux neufs Responsable SMé H ubert.fortin@fr.lnpf.com Lactalis Nestlé Ultra F rais L AVA

Plus en détail

Énergie - Matériel Thermique

Énergie - Matériel Thermique Énergie - Matériel Thermique Énergie...p. 119 à 121 Échangeurs de chaleur...p. 122 Exploitation des fours et des chaudières...p. 123 à 124 Eaux de réfrigération et froid industriel...p. 125 Énergie EMT

Plus en détail

Installation et maintenance en froid, conditionnement d'air

Installation et maintenance en froid, conditionnement d'air Appellations Agent / Agente de maintenance en climatisation Agent / Agente de maintenance en conditionnement d'air Agent / Agente de maintenance en génie climatique Monteur-dépanneur / Monteuse-dépanneuse

Plus en détail

FG3E DUREE DE VIE DES MATERIELS DE CHAUFFAGE

FG3E DUREE DE VIE DES MATERIELS DE CHAUFFAGE - Janvier 2000-1/12 FG3E FÉDÉRATION FRANÇAISE DES ENTREPRISES GESTIONNAIRES DE SERVICES AUX ÉQUIPEMENTS, A L ÉNERGIE ET A L ENVIRONNEMENT DUREE DE VIE DES MATERIELS DE CHAUFFAGE 28, rue de la pépinière-75008

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

L émission de chaleur

L émission de chaleur 2010/2011 4 - GC L émission de chaleur Les émetteurs Les réseaux de distribution Le chauffage Déperditions d un local - qualité de l isolation - ventilation Régulation Emission Distribution Production

Plus en détail

LA CLIMATISATION. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS

LA CLIMATISATION. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LES BALAIS ESSUIE-VITRES LA BATTERIE LA CONTREFAÇON L ÉCHAPPEMENT L ÉCLAIRAGE LE FILTRE À PARTICULES LE FREINAGE LA GAMME PEUGEOT DE PIÈCES D ORIGINE LES LUBRIFIANTS

Plus en détail

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin).

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin). TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT D AIR Tâche T3.3 : câblage et raccordement électrique des appareils. Compétence C1.2 : s informer, décider, traiter. Thème :S2 : communication technique. Séquence

Plus en détail

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie 1/10 Le R22 a été interdit d utilisation pour la maintenance des installations de froid depuis

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE 1. Introduction Une installation de climatisation centralisée est constituée d un ensemble de matériels ayant les fonctions suivantes

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Chaudières fioul Chaudières gaz Services et prestations durant la période de garantie Interventions non comprises dans le service d'entretien Durée

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES ENTRETIEN DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l'industrie

Efficacité énergétique dans l'industrie COMMENT CHAUFFER ET VENTILER UN HALL INDUSTRIEL? 1 PRODUCTION DE CHALEUR 2 LA DIFFUSION DE CHALEUR - DIMENSIONNEMENT - LES CONTRAINTES D UTILISATION - LES BUTS DU TRAITEMENT THERMIQUE - LES CLES D UNE

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main)

Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main) Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main) Le Groupe froid négatif en un clin d œil Sections Energétique. Points Forts & Activités Clés

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Pré-refroidisseur de lait 30/03/2015 AGRI-TH-104 Système de récupération

Plus en détail

DIL. POMPES IN-LINE DOUBLES Chauffage - Climatisation 50 Hz PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES D I L

DIL. POMPES IN-LINE DOUBLES Chauffage - Climatisation 50 Hz PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES D I L PLAGES D UTILISATION Débits jusqu à : 11 m 3 /h Hauteurs mano. jusqu à : 7 m Pression de service maxi : 13 bar jusqu à 1 C bar jusqu à C Température : à 1 C DN orifices : 3 à DIL POMPES IN-LINE DOUBLES

Plus en détail

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération GUIDE DU FROID Date : 01/2008 Rév. : 0 Par : PARTNERS 18, rue Nelson Mandela2045 L Aouina-Tunis Tél. : (00 216) 71 724 032/760

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Edition janvier 2010

Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Edition janvier 2010 Aide à l'application EN-5 Refroidissement, humidification et déshumidification Contenu et but Cette aide à l application traite de la procédure à suivre et des exigences à respecter pour la conception,

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE LA MÉCANIQUE DU BÂTIMENT (221.C0)

TECHNOLOGIE DE LA MÉCANIQUE DU BÂTIMENT (221.C0) TECHNOLOGIE DE LA MÉCANIQUE DU BÂTIMENT (221.C0) Les compétences des étudiants et étudiantes en fonction des niveaux de stage Stage 1 (fin 1 re année) Bureau d ingénieurs conseils une Contracteur une Milieu

Plus en détail

Pompes à chaleur. J y mets les photos de la gammes + WWK 300

Pompes à chaleur. J y mets les photos de la gammes + WWK 300 Pompes à chaleur 1 Pompes à chaleur J y mets les photos de la gammes + WWK 300 2 Principe d une pompe à chaleur Energie Electrique Compresseur AIR Energie primaire Gaz BP Gaz HP Chauffage Maison EAU Evaporateur

Plus en détail

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. HESPUL ne peut être tenue pour responsable de la qualité

Plus en détail

GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois

GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois LE GUIDE DU CHAUFFAGE GÉOTHERMIQUE Jean-Marc Percebois Deuxième édition 2011 2009, 2011 pour la présente édition, Groupe Eyrolles, ISBN : 978-2-212-13242-7 SOMMAIRE Z SOMMAIRE AVANT-PROPOS 5 ÉLÉMENTS DE

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP ministère Éducation nationale E EFE GCE 1 SESSION 2014 CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : GÉNIE CIVIL Option : ÉQUIPEMENTS TECHNIQUES - ÉNERGIE ANALYSE D UN PROBLÈME TECHNIQUE Calculatrice électronique

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22

Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22 Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22 1. Schéma de l installation 2. Critéres du bon fontionnement CONDENSEUR Valeurs de référence Valeurs mesurées Evaporateur à air/condenseur à air θ

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

DETAIL DES PRINCIPALES OPERATIONS DE MAINTENANCE ET CONTRÔLE

DETAIL DES PRINCIPALES OPERATIONS DE MAINTENANCE ET CONTRÔLE Ville de Charly Exploitation des installations thermiques des bâtiments communaux Annexe n 3 au CCTP DETAIL DES PRINCIPALES OPERATIONS DE MAINTENANCE ET CONTRÔLE 1 INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE 2 INSTALLATIONS

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION

CATALOGUE FORMATIONS CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION CATALOGUE FORMATIONS L E I R T S U D N I D I O FR CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION INTRODUCTION Clauger est centre

Plus en détail

Présentation. Il s adresse aux étudiants : de B.T.S. Fluides Énergies Environnement, d I.U.T. Génie Thermique des écoles d ingénieurs.

Présentation. Il s adresse aux étudiants : de B.T.S. Fluides Énergies Environnement, d I.U.T. Génie Thermique des écoles d ingénieurs. Présentation Professeur agrégé de mécanique, j enseigne la conception des installations frigorifiques depuis 1989 en B.T.S. Fluides Énergies Environnement option Génie Frigorifique. Lors de sa dernière

Plus en détail

CHAUDIÈRES COLLECTIVES

CHAUDIÈRES COLLECTIVES CHAUDIÈRES COLLECTIVES 32 ) 01 46 83 60 80 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat GUIDE DE CHOIX VOUS SOUHAITEZ MAÎTRISER LES ESSENTIELS

Plus en détail

Déshumidification de l air

Déshumidification de l air Déshumidification de l air Gérard Chassériaux Institut National d Horticulture - Angers INH De la science du végétal à la culture du paysage Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier

Plus en détail

APPLICATIONS. Circuits d eau de chauffage. Circuits d eau glacée, d eau glycolée (de 20 à 40% de glycol) et T maxi 40 C

APPLICATIONS. Circuits d eau de chauffage. Circuits d eau glacée, d eau glycolée (de 20 à 40% de glycol) et T maxi 40 C PLAGES D UTILISATION Débits jusqu à : 11 m 3 /h Hauteurs mano. jusqu à : 7 m Pression de service maxi : 13 bar jusqu à 1 C bar jusqu à C Température : à 1 C DN orifices : 3 à MEI* de référence :,1 *Minimum

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

Lundi 9 septembre 2013

Lundi 9 septembre 2013 1 ère Université d Eté Internationale sur les Energies Renouvelables et l Efficacité Energétique (UEI-EnR-Settat) pour Etudiants et Jeunes Chercheurs 09 13 septembre 2013, Université Hassan Premier -Settat

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com LA POMPE A CHALEUR Les pompes à chaleur ou PAC sont capables d'assurer seules, c'est-à-dire sans autre générateur d'appoint, la totalité du chauffage et de la production d'eau chaude d'un bâtiment. Elles

Plus en détail

Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10

Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10 Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10 Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. L'AGEDEN ne peut être

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE MAINTENANCE

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE MAINTENANCE PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE MAINTENANCE Formation Réseau De Chaleur - ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450

Plus en détail

Fascicule de Travaux Pratiques

Fascicule de Travaux Pratiques Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université de Sousse Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de Sousse Fascicule de Travaux

Plus en détail

Nos références sur le canton de Genève : SIG chauffage à distance CAD, Bureau d ingénieurs, chauffagistes.

Nos références sur le canton de Genève : SIG chauffage à distance CAD, Bureau d ingénieurs, chauffagistes. BIO-DESEMBOUAGE 100% biologique pour pompes à chaleur, chauffage sol, circuits fermés de chauffage, climatisation et refroidissement. Un procédé physique et naturel Plus de consommable Pas d intervention

Plus en détail

LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE

LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE L expression cycle vient de la thermodynamique. En effet lorsqu une masse de fluide se retrouve après diverses transformations dans le même état (pression, volume, température)

Plus en détail

DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EASYTAIRM 20 rue Angélina Faity 79000 NIORT N d enregistrement : 54 79 00883 79 Type d action de formation Intitulé de la formation «Les techniques de calculs appliquées

Plus en détail

Tableau d'identification des équipements et systèmes

Tableau d'identification des équipements et systèmes 30 x 80 mm VENTILATION (SYSTÈMES) pour l'alimentation et le retour) d'alimentation et 1 ventilateur de retour dans la même unité) d'alimentation et 1 ventilateur d'évacuation dans la même unité) d'alimentation)

Plus en détail

SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005

SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005 SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005 1 / 13 SOMMAIRE CLASSIFICATION DES APPAREILS 3 TUYAUTERIE 4 ACCESSOIRES ET ROBINETTERIE 5 APPAREILS DE SEPARATION 6 COLONNES ET REACTEURS 7 ECHANGEURS DE CHALEUR 8 MANUTENTION

Plus en détail

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES

PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES DANS LES IAA ENERGIES FLUIDES PRINCIPALES OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ENERGIES FLUIDES Sommaire: - Réglementation sur les chaudières: Décret 2009-648 - Installations soumises à déclaration et autorisation ICPE 2910 - Equipements sous

Plus en détail

GEOTHERMIE OCEA EAU/EAU POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE GROUP

GEOTHERMIE OCEA EAU/EAU POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE GROUP GEOTHERMIE OCEA POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE EAU/EAU A OCEA 800-000-200-500 LA MAÎTRISE DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIES RENOUVELABLES GÉOTHERMIE Eau, terre et air sont sources d énergies inépuisables

Plus en détail

Génie climatique. Installation. Préparer son intervention sur chantier

Génie climatique. Installation. Préparer son intervention sur chantier A Génie climatique Installation Préparer son intervention sur chantier ommentaires Identifier les points d attention liées à la réalisation du chantier (contraintes techniques, d accès, de temps, ) Mettre

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

PLANS DE MAINTENANCE DU COMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15

PLANS DE MAINTENANCE DU COMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15 PLANS DE MAINTENANE DU OMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15 Sami Bellalah 29 1- Présentation de la machine : Pour générer l air comprimé on fait appel à des compresseurs qui portent l air à la pression

Plus en détail

Le compresseur : Le support compresseur :

Le compresseur : Le support compresseur : Conditionnement d air des véhicules est les différents organes que l on peut trouver suivant la marque le type et le modèle de véhicule, ainsi que sur les véhicules de TP. L été, dans les véhicules, la

Plus en détail

Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 26 novembre 2013 Thierry Palisson Ludovic Soleansky - Copyright Bureau Veritas Principe de fonctionnement

Plus en détail

Une forme durable de chauffage domestique

Une forme durable de chauffage domestique Une forme durable de chauffage domestique Ingénieur Geert Matthys VCB (Confédération flamande de la Construction) 1. Réduire la demande (économie d énergie) 2. Utiliser des sources d énergie durables 3.

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet :

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : www.becsa.fr La consommation électrique Le cycle frigorifique

Plus en détail

Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement

Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement Équilibrage hydraulique automatique des systèmes de chauffage et de refroidissement Débit adapté grâce à la régulation électronique par pièce Dr. Christoph Kummerer, Gauting D'après les estimations, seules

Plus en détail

INSTRUCTIONS D ENTRETIEN

INSTRUCTIONS D ENTRETIEN INSTRUCTIONS D ENTRETIEN Pompe à chaleur Danfoss DHP-R VUBME104 VUBME104 Sommaire 1 Important... 4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Protection...4 2 Généralités... 5 2.1 Description du produit...5 2.2

Plus en détail

Département Aérospatiale et mécanique.

Département Aérospatiale et mécanique. Département Aérospatiale et mécanique. Laboratoire de Thermodynamique Université de Liège Campus du Sart-Tilman - Bâtiment B49 Parking P33 B-4000 LIEGE (Belgium) tel : +32 (0)4 366 48 00 fax : +32 (0)4

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Agricole Pré-refroidisseur de lait AGRI-TH-108 Agricole

Plus en détail

SIL. POMPES EN LIGNE SIMPLES Chauffage - Climatisation - E.C.S.* 50 Hz. *Norme A.C.S. : nous consulter PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES

SIL. POMPES EN LIGNE SIMPLES Chauffage - Climatisation - E.C.S.* 50 Hz. *Norme A.C.S. : nous consulter PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES PLAGS D UTILISATION Débits jusqu à : 9 m /h Hauteurs mano. jusqu à : Pression de service maxi : Température : m bar jusqu à + C bar jusqu à + C à + C orifices : à MI* de référence :, *Minimum fficiency

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

LA PURGE DES CIRCUITS HYDRAULIQUES J-M R. D-BTP

LA PURGE DES CIRCUITS HYDRAULIQUES J-M R. D-BTP LA PURGE DES CIRCUITS HYDRAULIQUES J-M R. D-BTP 2006 1 Solubilité de l air dans l eau Les causes de la présence des gaz Effet de la présence des gaz L élimination des gaz Les différents systèmes de purge

Plus en détail

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures Objectif : L agent de maintenance assure la mise en service et la maintenance préventive

Plus en détail

Récupérateurs de chaleur thermodynamiques. Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques

Récupérateurs de chaleur thermodynamiques. Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques Récupérateurs de chaleur thermodynamiques Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques Stop au gaspillage! La consommation d énergie des chauffe-eaux représente une part croissante

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé» A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales De façon générale, tous secteurs d activités confondus, l air comprimé représente en moyenne 10 à 15 % de la facture

Plus en détail

REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ

REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ DUREE : 2 x 2 JOURS PROGRAMME : Les gaz combustibles - Rappels sur les unités - Classification des gaz distribués La combustion - Principe Le pouvoir

Plus en détail

GUIDE LES POMPES A CHALEUR AEROTHERMIE ET GEOTHERMIE. Les pompes à chaleur, le principe

GUIDE LES POMPES A CHALEUR AEROTHERMIE ET GEOTHERMIE. Les pompes à chaleur, le principe GUIDE LES POMPES A CHALEUR AEROTHERMIE ET GEOTHERMIE Les pompes à chaleur, le principe Les deux technologies de pompes à chaleur : aérothermie et géothermie Comment fonctionne une pompe à chaleur? LES

Plus en détail

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération

Cas pratique d une installation de cogénération. Introduction Rappel principes de base cogénération Cas pratique d une installation de Introduction Rappel principes de base Circuit de valorisation thermique (intégration hydraulique) Organes de régulation hydrauliques (dimensionnement, ) et équipements

Plus en détail

SOLUTIONS HYDRAULIQUES

SOLUTIONS HYDRAULIQUES 01DOC1050 TABLE DES MATIÈRES OBJECTIFS ET EXIGENCES RELATIVES À L INSTALLATION 4 PRÉSENTATION DES SOLUTIONS HYDRAULIQUES 5 SOLUTIONS HYDRAULIQUES 6-9 RACCORDEMENT EN SÉRIE AVEC INJECTION - CHAUDIÈRE AVEC

Plus en détail

EEC.11 - Conception de base en mécanique du bâtiment Compétences formulées en objectifs et standards

EEC.11 - Conception de base en mécanique du bâtiment Compétences formulées en objectifs et standards EEC.11 - Conception de base en mécanique du bâtiment Compétences formulées en objectifs et standards Table des matières Code et titre de compétence Page 01UJ Analyser la fonction de travail...3 AE3A Analyser

Plus en détail

Clean Tuesday 2014. Les solutions économiques et écologiques du gaz naturel

Clean Tuesday 2014. Les solutions économiques et écologiques du gaz naturel Clean Tuesday 2014 Les solutions économiques et écologiques du gaz naturel 16 Av. des Châteaupieds 92500 Rueil-Malmaison - France www.arionic.com - Tel: +33(0)1 41 42 36 81 Notre société Une société novatrice

Plus en détail

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT*

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* CTL Condensation Chaufferies complètes acier fioul ou gaz www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* SELON LA LOI DE FINANCES EN VIGUEUR *Crédit d impôt sur le prix de la chaufferie posée par un professionnel, hors

Plus en détail

airwell.com GAMME POMPES À CHALEUR PAC EAU/EAU CWP-V

airwell.com GAMME POMPES À CHALEUR PAC EAU/EAU CWP-V airwell.com GAMME POMPES À CHALEUR PAC EAU/EAU CWP-V CWP-V Pompes à chaleur géothermiques Eau/Eau L eau et le sol emmagasinent naturellement toute l année des calories grâce au rayonnement solaire, à la

Plus en détail

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé.

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Mercredi 14 octobre 2015, 13 h 35 14 h 20 Espace Congrès: Rio de Janeiro 3 +11 TWh cumac générés depuis 2013 +100

Plus en détail

Chauffage central à eau chaude

Chauffage central à eau chaude Chauffage central à eau chaude Le point sur la normalisation en Belgique (2012) Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté de Communes du Pays Granvillais - Service des Marchés publics 197 Avenue des Vendéens BP 231 50402 Granville Cedex Tél: 02 33 91 38 60 MAINTENANCE

Plus en détail

ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE

ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE ACTIONS CONCRÈTES D'UTILISATION RATIONNELLE DE L'ENERGIE Dernière révision du document : août 215 Via les tableaux suivants, consacrés aux différents postes énergivores (excepté le transport), vous trouverez

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées Thématiques ADEME - PUCA «Pr b Equipements Energétiques du BâtimentB Optimisation d une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Objectifs

Plus en détail