HÉMA-QUÉBEC DONS ET DONNEURS *** RAPPORT DÉMOGRAPHIQUE ANNUEL *** ( ) Rapport préparé par :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HÉMA-QUÉBEC DONS ET DONNEURS *** RAPPORT DÉMOGRAPHIQUE ANNUEL *** ( ) Rapport préparé par :"

Transcription

1 HÉMA-QUÉBEC DONS ET DONNEURS *** RAPPORT DÉMOGRAPHIQUE ANNUEL *** ( ) Rapport préparé par : Sophie Dubuc Spécialiste en statistiques et en épidémiologie Gilles Delage Vice-président, Affaires médicales en microbiologie Juin 2009

2

3 Table des matières INTRODUCTION...5 SECTION I STATISTIQUES SUR LES DONS ET LES DONNEURS...7 TABLEAU 1 RÉPARTITION DES DONNEURS INSCRITS PAR ÉTABLISSEMENT ( )...9 TABLEAU 2 RÉPARTITION DES TYPES DE DONS PRÉLEVÉS PAR ÉTABLISSEMENT ( )...9 FIGURE 1 NOMBRE DE DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS MENSUELLEMENT ( )...10 TABLEAU 3 DÉMOGRAPHIE DES DONNEURS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS ( )...11 TABLEAU 4 DÉMOGRAPHIE DES DONNEURS DE SANG TOTAL INTERDITS ( )...12 TABLEAU 5 RÉPARTITION DES TYPES D INTERDICTIONS PAR ÉTABLISSEMENT ( )...13 TABLEAU 6 TABLEAU 7 TABLEAU 8 FIGURE 2 STRATIFICATION DES VARIABLES DÉMOGRAPHIQUES CHEZ LES DONNEURS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS...14 RÉPARTITION DU NOMBRE DE DONS EFFECTUÉS PAR LES DONNEURS DE SANG TOTAL PENDANT L ANNÉE RÉPARTITION DU NOMBRE DE DONS EFFECTUÉS PAR LES NOUVEAUX DONNEURS DE SANG TOTAL PENDANT L ANNÉE DONNEURS AYANT DONNÉ UNE PREMIÈRE FOIS DURANT L ANNÉE SELON LE MOIS DU PREMIER DON ET LE NOMBRE DE DONS DURANT L ANNÉE ( )...16 FIGURE 3 VARIATION MENSUELLE DE LA PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS CHEZ LES PREMIERS DONNEURS ( )...17 FIGURE 4 PROPORTION DES PERSONNES AYANT FAIT AU MOINS UN DON DE SANG TOTAL EN PARMI L ENSEMBLE DES PERSONNES EN ÂGE DE DONNER DU SANG DANS CHAQUE RÉGION SOCIO-SANITAIRE...18 SECTION II STATISTIQUES SUR LES MARQUEURS DE MALADIES TRANSMISSIBLES...21 TABLEAU 9 DONS TESTÉS POUR TOUS LES MARQUEURS PARMI TOUS LES DONS PRÉLEVÉS ( )...22 FIGURE 5 TABLEAU 10 FIGURE 6 VARIATION MENSUELLE DE LA PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS QUI NE SONT PAS TESTÉS POUR TOUS LES MARQUEURS ( )...22 DONS DÉPISTÉS ET CONFIRMÉS POSITIFS À UN OU PLUSIEURS MARQUEURS PARMI TOUS LES DONS DE SANG TOTAL TESTÉS ( )...23 PROPORTION MENSUELLE DES DONS DE SANG TOTAL DÉPISTÉS POSITIFS POUR UN MARQUEUR DE MALADIE TRANSMISSIBLE ( )...24 FIGURE 7 PROPORTION MENSUELLE DES DONS DE SANG TOTAL CONFIRMÉS POSITIFS POUR UN MARQUEUR DE MALADIE TRANSMISSIBLE ( )...25 TABLEAU 11 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL / CONFIRMATION POUR LE VIH...25 TABLEAU 12 RÉSULTATS DU TAN VIH...26 TABLEAU 13 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL / CONFIRMATION POUR LE VHC...26 TABLEAU 14 RÉSULTATS DU TAN VHC...27 TABLEAU 15 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL/CONFIRMATION POUR LE VHB...27 TABLEAU 16 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL/CONFIRMATION POUR LE HTLV...28 TABLEAU 17 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL/CONFIRMATION POUR LA SYPHILIS...28 TABLEAU 18 COMPARAISON DES RÉSULTATS DE SÉROLOGIE DU VIH ET DES TESTS D ACIDES NUCLÉIQUES.29 TABLEAU 19 COMPARAISON DES RÉSULTATS DE SÉROLOGIE DU VHC ET DES TESTS D ACIDES NUCLÉIQUES29 TABLEAU 20 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL POUR L ANTI-HBC...30 TABLEAU 21 RÉSULTATS DE L ANTI-HBS CHEZ LES DONNEURS ANTI-HBC POSITIFS...30 TABLEAU 22 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL POUR LE VIRUS DU NIL OCCIDENTAL...31 SECTION III DONS PAR APHÉRÈSE (PLASMA ET PLAQUETTES)...33 TABLEAU 23 DÉMOGRAPHIE DES DONNEURS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE ( )...34 TABLEAU 24 HABITUDE DE DONS DES DONNEURS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE ( )...35 FIGURE 8 VARIATION MENSUELLE DU NOMBRE DE DONS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE...36 TABLEAU 25 DÉMOGRAPHIE DES DONNEURS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE ( )...37 TABLEAU 26 HABITUDE DE DONS DES DONNEURS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE ( )...38 FIGURE 9 VARIATION MENSUELLE DU NOMBRE DE DONS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE...39 SECTION IV AUTRES STATISTIQUES SUR LES DONS...41

4 TABLEAU 27 PROPORTION DES DONS PRÉLEVÉS POUR LESQUELS LES DONNEURS ONT SÉJOURNÉ MOINS DE 1 MOIS AU ROYAUME-UNI ( )...42 TABLEAU 28 DONNEURS INTERDITS POUR RISQUE DE VMCJ...42 FIGURE 10 TABLEAU 29 FIGURE 11 FIGURE 12 PROPORTION MENSUELLE DES DONNEURS DE SANG TOTAL AYANT SÉJOURNÉ MOINS D UN MOIS AU RU ( )...43 RÉSULTATS DE LA DEC (DEMANDE D EXCLUSION CONFIDENTIELLE) PARMI LES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS ( )...44 RÉPARTITION DES GROUPES SANGUINS POUR LES DONS DE SANG TOTAL D HÉMA-QUÉBEC ( )...45 RÉPARTITION DES GROUPES SANGUINS POUR LES DONS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE D HÉMA- QUÉBEC ( )...45 FIGURE 13 RÉPARTITION DES GROUPES SANGUINS POUR LES DONS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE D HÉMA-QUÉBEC ( )...46 FIGURE 14 PROPORTION MENSUELLE DES DONS TESTÉS AU TAN VNO DURANT LA SAISON MORTE ( )...46 SECTION V TISSUS HUMAINS FIGURE 15 DONNEURS RÉFÉRÉS ET PRÉLEVÉS ( )...48 FIGURE 16 RÉPARTITION DES TYPES DE PRÉLÈVEMENTS ( )...48 TABLEAU 30 RÉSULTATS DES ANALYSE SÉROLOGIQUES POUR LES MALADIES TRANSMISSIBLES CHEZ LES DONNEURS DE TISSUS HUMAINS ( )...49 FIGURE 17 DONNEURS RÉFÉRÉS ET PRÉLEVÉS POUR LES GLOBES OCULAIRES ( )...50 SECTION VI DONNÉES CUMULATIVES FIGURE 18 DONNEURS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS...53 FIGURE 19 DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS...53 FIGURE 20 DONS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE...54 FIGURE 21 DONS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE...54 FIGURE 22 RÉPARTITION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS SELON L ÂGE...55 FIGURE 23 RÉPARTITION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS SELON LA RÉGION DE RÉSIDENCE...55 FIGURE 24 RÉPARTITION DU NOMBRE DE DONS EFFECTUÉS PAR LES DONNEURS DE SANG TOTAL...56 FIGURE 25 NOMBRE MOYEN DE DONS PAR DONNEUR...56 FIGURE 26 FIGURE 27 FIGURE 28 FIGURE 29 FIGURE 30 PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS CHEZ LES PREMIERS DONNEURS...57 PROPORTION DES PERSONNES AYANT FAIT AU MOINS UN DON DE SANG TOTAL PARMI L ENSEMBLE DES PERSONNES EN ÂGE DE DONNER DANS LA POPULATION DU QUÉBEC...57 VARIATION ANNUELLE DE LA PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS QUI NE SONT PAS TESTÉS POUR TOUS LES MARQUEURS...58 PROPORTION ANNUELLE DES DONS DE SANG TOTAL DÉPISTÉS POSITIFS SELON CHAQUE MARQUEUR...58 PROPORTION ANNUELLE DES DONS DE SANG TOTAL CONFIRMÉS POSITIFS SELON CHAQUE MARQUEUR...59 FIGURE 31 PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS POUR LESQUELS LES DONNEURS ONT SÉJOURNÉ MOINS DE 1 MOIS AU RU...59 FIGURE 32 PROPORTION MENSUELLE DES RÉSULTATS ANTI-HBC POSITIFS, ANNEXE...61 NOTES TECHNIQUES...61

5 INTRODUCTION Ce rapport présente les statistiques concernant les dons de sang et les donneurs inscrits en collecte par Héma-Québec pendant la période comprise entre le 1 er avril 2008 et le 31 mars À l instar du rapport démographique mensuel, les compilations présentées dans ce rapport proviennent des informations extraites de la base de données du système informatique de gestion des donneurs (Progesa). Le rapport reproduit en grande partie les informations contenues dans les rapports mensuels, auxquelles se sont ajoutées certaines données annualisées. Tout comme l an dernier, les notes techniques sont en annexe au rapport. De plus, la majorité des tableaux et figures sont commentés et analysés. Parmi les nouveautés de cette année, il y a l ajout du tableau 8 sur le nombre de dons des nouveaux donneurs. Quant à elle, la section des Tissus Humains compte désormais un tableau sur les marqueurs virologiques et une figure sur les globes oculaires. 5

6 6

7 SECTION I Statistiques sur les dons et les donneurs L analyse du tableau 1 permet de voir que par rapport à l année dernière le nombre d inscriptions en collecte a augmenté pour les deux établissements (3 499). La proportion de donneurs interdits a encore diminué pour une deuxième année consécutive. C est du côté des autres exclusions qu il y a une hausse de 12% par rapport à l an dernier (une augmentation de près de 2000). Pour explication, voir les commentaires concernant le tableau 5. Cette année, le nombre de dons a augmenté autant pour les dons de sang total (1,2%) et de plasma par aphérèse (10,6%) que pour les dons doubles de plaquettes par aphérèse (211%). (Tableau 2) La démographie des donneurs prélevés et interdits est sensiblement la même que pour Au niveau de l âge des donneurs prélevés, il y a une bonne nouvelle avec une augmentation de 2% des donneurs de ans par rapport à Pour les autres tranches d âges, on remarque une baisse chez les ans (0,3%) et chez les ans (2%). Le pourcentage de donneurs masculins a diminué de 1% chez les prélevés par rapport à Pour ce qui est de la représentation des régions de résidence, on remarque que de très faibles fluctuations. Pour le tableau 5, la proportion des donneurs n ayant aucune interdiction est stable. Les changements dignes de mention sont : une augmentation de 0,2% pour la variante de Creutzfeld-Jakob, une augmentation de 0,2% pour la tension anormale. La catégorie Approbation médicale connaît une baisse de 0,4% tandis que celle Attente d information a augmenté de la même proportion. Ce transfert s explique par la mise à jour de 7

8 Progesa l an dernier. Les catégories ayant changé d appellation, les nouveaux termes portent moins à confusion. 8

9 TABLEAU 1 RÉPARTITION DES DONNEURS INSCRITS PAR ÉTABLISSEMENT ( ) INSCRIPTIONS EN COLLECTE Établissement Montréal Québec TOTAL N % col N % col N % col Prélevés Interdits Autres exclusions * TOTAL ** ** Note : Les donneurs peuvent s être inscrits plus d une fois au cours de l année. Dans ce tableau chaque donneur est compté autant de fois qu il s est inscrit en collecte. Tous les types de dons sont comptés (sang total, dirigés, désignés, autologues, aphérèses), à l exception des échantillons. * Cette catégorie correspond aux donneurs inscrits qui n ont pas obtenu une interdiction, mais dont le prélèvement n a pas été complété en raison d un départ, un problème de veine ou un malaise. ** Pourcentage du grand total. TABLEAU 2 RÉPARTITION DES TYPES DE DONS PRÉLEVÉS PAR ÉTABLISSEMENT ( ) Établissement Montréal Québec TOTAL TYPE DE DON N % col N % col N % col Sang Total Plasma Autologue Thromba Double Thromba Dirigé Désigné Granulo TOTAL * * *Pourcentage du grand total. 9

10 FIGURE 1 NOMBRE DE DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS MENSUELLEMENT ( ) Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars 10

11 TABLEAU 3 DÉMOGRAPHIE DES DONNEURS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS ( ) Donneurs prélevés Montréal Québec TOTAL N % col N % col N % col Âge ans ans ans ans ans > 70 ans Sexe Masculin Féminin Langue Français Anglais/Autre Premier Non don Oui Région de résidence Hors-Québec ou inconnu Bas-St-Laurent Saguenay-Lac-St-Jean Québec Mauricie et Centre-du- Québec Estrie Montréal-Centre Outaouais Abitibi-Témiscamingue Côte-Nord Nord-du-Québec Gaspésie Iles-de-la- Madeleine Chaudière-Appalaches Laval Lanaudière Laurentides Montérégie Nunavik Terres-Cries-de-la- Baie-James TOTAL Note : Les donneurs peuvent s être inscrits plus d une fois au cours de l année. Dans ce tableau chaque donneur est compté autant de fois qu il s est inscrit en collecte. Note : Dans ce tableau seuls les dons de sang total sont comptés (incluant désignés et dirigés). 11

12 TABLEAU 4 DÉMOGRAPHIE DES DONNEURS DE SANG TOTAL INTERDITS ( ) Donneurs interdits Montréal Québec TOTAL N % col N % col N % col Âge < 18 ans ans ans ans ans ans > 70 ans Sexe Masculin Féminin Langue Français Anglais/Autre Premier Non don Oui Région de Hors-Québec ou résidence inconnu Bas-St-Laurent Saguenay-Lac-St-Jean Québec Mauricie et Centre-du- Québec Estrie Montréal-Centre Outaouais Abitibi-Témiscamingue Côte-Nord Nord-du-Québec Gaspésie Iles-de-la- Madeleine Chaudière-Appalaches Laval Lanaudière Laurentides Montérégie Nunavik Terres-Cries-de-la- Baie-James TOTAL Note : Les donneurs peuvent s être inscrits plus d une fois au cours de l année. Dans ce tableau chaque donneur est compté autant de fois qu il s est inscrit en collecte. Note : Dans ce tableau seuls les dons de sang total sont comptés (incluant désignés et dirigés). 12

13 TABLEAU 5 RÉPARTITION DES TYPES D INTERDICTIONS PAR ÉTABLISSEMENT ( ) PROBLÈMES CLINIQUES FACTEURS DE RISQUE AUTRES INTERDITIONS AUTRES EXCLUSIONS AUTRES EXCLUSIONS/ APHÉRÈSE AUCUNE INTERDICTION Établissement Montréal Québec TOTAL N % col N % col N % col Hémoglobine Température anormale Tension anormale SOUS TOTAL Hépatite VIH vmcj Paludisme Prise de médicaments Cancer-général Infectieux (autre) SOUS TOTAL Approbation médicale Durée variable Peu commune SOUS TOTAL Malaise Veine Départs attente Départs sans attente Problème tech. 1 jour Problème tech. 55 jours Attente d information SOUS TOTAL Malaise Veine Problème technique Problème sanguin SOUS TOTAL SOUS TOTAL TOTAL Note : Seuls les dons autologues sont exclus de ce tableau 13

14 TABLEAU 6 STRATIFICATION DES VARIABLES DÉMOGRAPHIQUES CHEZ LES DONNEURS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS Grandes régions du Qc Mtl métro Qc métro Autre ans ans ans ans Premier don Sexe N % N % N % N % N F M O F M N F M O F M N F M O F M Grandes régions du Qc Mtl métro Qc métro Autre ans > 70 ans Premier don Sexe N % N % N F M O F M N F M O F M N F M O F M

15 Le tableau 7 démontre que le pourcentage de donneurs féminins ayant fait 2 dons a augmenté de 0,4% par rapport à l année dernière tandis que le pourcentage de celles qui ont fait un don a diminué de 0,7%. Chez les hommes, la proportion de donneurs d un don a diminué de 0.2% et celle des donneurs de 4 dons et plus a augmenté de 0,3%. Dans le tableau suivant, on peut voir que seulement 18% des nouvelles donneuses vont faire plus d un don dans leur première année. Du côté des hommes, c est seulement 20 %. Le nombre annuel de dons par donneur a augmenté légèrement pour s établir à 1,60. TABLEAU 7 RÉPARTITION DU NOMBRE DE DONS EFFECTUÉS PAR LES DONNEURS DE SANG TOTAL PENDANT L ANNÉE SEXE Nombre de TOTAL Féminin Masculin dons N % col N % col N % col ou plus TOTAL Note : Dons de sang total seulement, incluant désignés et dirigés. TABLEAU 8 RÉPARTITION DU NOMBRE DE DONS EFFECTUÉS PAR LES NOUVEAUX DONNEURS DE SANG TOTAL PENDANT L ANNÉE SEXE Nombre de TOTAL Féminin Masculin dons N % col N % col N % col ou plus TOTAL Note : Dons de sang total seulement, incluant désignés et dirigés. 15

16 FIGURE 2 DONNEURS AYANT DONNÉ UNE PREMIÈRE FOIS DURANT L ANNÉE SELON LE MOIS DU PREMIER DON ET LE NOMBRE DE DONS DURANT L ANNÉE ( ) Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars 1 don 2 dons 3 dons 4 dons et plus NOMBRE MOYEN DE DONS PAR DONNEUR : DONS DONNEURS = 1.60 DON 16

17 FIGURE 3 VARIATION MENSUELLE DE LA PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS CHEZ LES PREMIERS DONNEURS ( ) % Avril Mai Juin Juille t Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars POUR L ANNÉE , LA PROPORTION DES DONNEURS AYANT FAIT UN PREMIER DON DE SANG S ÉTABLIT À : DONNEURS AYANT DONNÉ UNE 1 ère FOIS = 18.2 % DONNEURS La proportion des personnes ayant fait au moins un don de sang total en est restée stable dans toutes les régions. Pour la province de Québec, cette proportion est identique à l an passé avec 2,47%. La proportion de personnes inscrites reste elle aussi inchangée avec un taux de 3,11%. 17

18 FIGURE 4 PROPORTION DES PERSONNES AYANT FAIT AU MOINS UN DON DE SANG TOTAL EN PARMI L ENSEMBLE DES PERSONNES EN ÂGE DE DONNER DU SANG DANS CHAQUE RÉGION SOCIO-SANITAIRE % 5,00 4,50 4,00 3,50 3,00 2,50 2,00 1,50 1,00 0,50 0,00 Bas-St-Laurent Saguenay-La c-st-jean Québec Mauricie et Centre-du-Qc Estrie Mtl-Centre Outaouais Abitib i-témiscamingue Cote-Nord Nord-du-Québec Gaspésie-Iles-de-la-Mad. Chaudière-Appalaches Laval Lanaudière Laurentides Montérégie Nunavik T.-C.-de-la-Baie-James 18

19 Pour l ensemble du territoire du Québec, la proportion est calculée à : DONNEURS PRÉLEVÉS PERSONNES EN ÂGE DE DONNER = 2.47% Proportion des personnes qui se sont inscrites en collecte au moins une fois au cours de l année (incluant les interdictions et autres exclusions): DONNEURS INSCRITS PERSONNES EN ÂGE DE DONNER = 3.11% 19

20 20

21 SECTION II Statistiques sur les marqueurs de maladies transmissibles Le tableau 9 démontre la diminution du nombre de dons non testés (0,2%). Dans le tableau 10, on voit que le nombre de dons dépistés positifs est stable tout comme le nombre de dons confirmés positifs. La figure 6 démontre elle aussi la légère baisse des résultats confirmés positifs. Dans le cas du VIH, il y a eu cette année pour un plus grand nombre de dons testés, autant de dons dépistés positifs comme l illustre le tableau 11. De plus, le nombre de dons confirmés positifs est resté à un. Il faut noter qu aucun donneur n a été trouvé positif au TAN VIH en l absence d un test de dépistage positif pour les anticorps. L observation des tableaux 15 et 16 démontre que la situation du VHB et du HTLV n a pas changé par rapport à l année dernière. Parmi les donneurs dépistés/confirmés positifs pour l anti-vhc, soit 13, 9 ont aussi eu un résultat positif au TAN VHC. Il faut noter que 2 donneurs ont été trouvés positif au TAN VHC en l absence d un test de dépistage positif pour les anticorps. Il s agit dans les deux cas de faux-positifs. Pour ce qui est des épreuves pour la syphilis, on note une hausse de 15 à 23 des donneurs confirmés positifs (Tableau 17); pour ce marqueur il s agit probablement de la fluctuation habituelle observée d année en année dans la prévalence de cas positifs.(voir figure 30) 21

22 TABLEAU 9 DONS TESTÉS POUR TOUS LES MARQUEURS PARMI TOUS LES DONS PRÉLEVÉS ( ) SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % NON OUI SOUS TOTAL NON OUI SOUS TOTAL NON OUI SOUS TOTAL TOTAL Note : Les dons non testés le sont habituellement en raison d un échantillon inadéquat ou manquant. FIGURE 5 VARIATION MENSUELLE DE LA PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS QUI NE SONT PAS TESTÉS POUR TOUS LES MARQUEURS ( ) 1,2 0,8 % 0,4 0 Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars 22

23 TABLEAU 10 DONS DÉPISTÉS ET CONFIRMÉS POSITIFS À UN OU PLUSIEURS MARQUEURS PARMI TOUS LES DONS DE SANG TOTAL TESTÉS ( ) RÉSULTATS DES TESTS Établissement Montréal Québec TOTAL N % col N % col N % col Dépistés Négatifs SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE Dépistés Positifs Dépistés positifs/ confirmés Positifs SOUS TOTAL* Dépistés Négatifs Dépistés Positifs Dépistés positifs/ confirmés Positifs SOUS TOTAL* Dépistés Négatifs Dépistés Positifs Dépistés positifs/ confirmés Positifs SOUS TOTAL* TOTAL Note : Ce tableau n inclut pas les dons trouvés positifs pour l anti-hbc. Les résultats de l anti-hbc sont présentés aux tableaux 19 et 20. * Le sous total correspond à la somme des dépistés négatifs et des dépistés positifs, puisque les dons confirmés positifs représentent un sous-ensemble des dons dépistés positifs. 23

24 FIGURE 6 PROPORTION MENSUELLE DES DONS DE SANG TOTAL DÉPISTÉS POSITIFS POUR UN MARQUEUR DE MALADIE TRANSMISSIBLE ( ) 0,45 0,40 0,35 0,30 % 0,25 0,20 0,15 0,10 0,05 0,00 Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Note : Ce tableau n inclut pas les dons trouvés positifs pour l anti-hbc. Les résultats de l anti-hbc sont présentés aux tableaux 19 et

25 FIGURE 7 PROPORTION MENSUELLE DES DONS DE SANG TOTAL CONFIRMÉS POSITIFS POUR UN MARQUEUR DE MALADIE TRANSMISSIBLE ( ) 0,03 0,025 0,02 % 0,015 0,01 0,005 0 Avril Mai Juin Juille t Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Note : Ce tableau n inclut pas les dons trouvés positifs pour l anti-hbc. Les résultats de l anti-hbc sont présentés aux tableaux 19 et 20. TABLEAU 11 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL / CONFIRMATION POUR LE VIH SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL TOTAL Note : Tous les dons testés pour ce marqueur sont inclus. 25

26 TABLEAU 12 RÉSULTATS DU TAN VIH SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % NEG POS SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL TOTAL Note : Seul les dons testés pour ce marqueur sont inclus. TABLEAU 13 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL / CONFIRMATION POUR LE VHC SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL TOTAL Note : Tous les dons testés pour ce marqueur sont inclus. 26

27 TABLEAU 14 RÉSULTATS DU TAN VHC SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % NEG POS SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL TOTAL Note : Dons de sang total seulement, incluant désignés et dirigés. Tous les dons testés pour ce marqueur sont inclus. TABLEAU 15 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL/CONFIRMATION POUR LE VHB SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL TOTAL Note : Tous les dons testés pour ce marqueur sont inclus. 27

28 TABLEAU 16 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL/CONFIRMATION POUR LE HTLV SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL TOTAL Note : Tous les dons testés pour ce marqueur sont inclus. TABLEAU 17 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL/CONFIRMATION POUR LA SYPHILIS SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL TOTAL Note : Tous les dons testés pour ce marqueur sont inclus. 28

29 TABLEAU 18 COMPARAISON DES RÉSULTATS DE SÉROLOGIE DU VIH ET DES TESTS D ACIDES NUCLÉIQUES RÉSULTAT TAN/VIH DÉPISTAGE/CONFIRMATION VIH NEG POS TOTAL NEG SANG TOTAL POS/POS POS/NEG POS/IND NEG THROMBAPHÉRÈSE POS/POS POS/NEG POS/IND NEG PLASMAPHÉRÈSE POS/POS POS/NEG POS/IND TABLEAU 19 COMPARAISON DES RÉSULTATS DE SÉROLOGIE DU VHC ET DES TESTS D ACIDES NUCLÉIQUES RÉSULTAT TAN/VHC DÉPISTAGE/CONFIRMATION VHC NEG POS TOTAL NEG SANG TOTAL POS/POS POS/NEG POS/IND NEG THROMBAPHÉRÈSE POS/POS POS/NEG POS/IND NEG PLASMAPHÉRÈSE POS/POS POS/NEG POS/IND Note : Les deux donneurs positifs au TAN VHC et négatifs à l anti-vhc se sont avérés des cas faussement positifs. 29

30 L observation du tableau 20 illustre qu il y a une même proportion de dons dépistés positifs pour l anti-hbc. La proportion de donneurs dépistés positifs à l anti-hbs chez les donneurs anti-hbc positifs est différente de celle de l année dernière comme le montre le tableau 21. En effet, pour les établissements de Québec et Montréal, il y a une baisse globale de 4,4%. Cette année, il y a eu 2 donneurs dépistés positifs au TAN VNO (un vrai positif au mois d août et un faux positif au mois de novembre)(tableau 22). TABLEAU 20 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL POUR L ANTI-HBC SANG TOTAL DÉPISTAGE Anti-HBc THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE Montréal Québec TOTAL N % col N % col N % col NEG POS SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL TOTAL TABLEAU 21 RÉSULTATS DE L ANTI-HBS CHEZ LES DONNEURS ANTI-HBC POSITIFS Montréal Québec TOTAL N % col N % col N % col Anti-HBs pos Anti-HBs neg TOTAL

31 TABLEAU 22 RÉSULTATS DU DÉPISTAGE FINAL POUR LE VIRUS DU NIL OCCIDENTAL Montréal Québec TOTAL SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE N % col N % col N % col NEG POS SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL TOTAL

32 32

33 SECTION III Dons par aphérèse (plasma et plaquettes) La démographie des donneurs de plasma est en transition. On observe une légère augmentation des donneurs de 18 à 29 ans de 1,5%. Il y a une diminution des 40 à 49 ans. Suite aux mesures mises en place pour le «TRALI», il y a une hausse de 9% des femmes donnant du plasma par aphérèse. Le tableau 24 de son côté illustre une hausse de 2,5% du nombre de donneurs avec 6 à 10 dons de plasma par aphérèse et une baisse de 4% des donneurs avec 1 don. En , il y a eu une augmentation de 8,4% du nombre de nouveaux donneurs de plasma par aphérèse qui s explique par les mesures prises pour le TRALI. La figure 8 montre que le nombre de dons mensuels de plasma est globalement supérieur cette année, aucun mois n étant descendu sous la barre des 700 dons. 33

34 TABLEAU 23 DÉMOGRAPHIE DES DONNEURS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE ( ) Donneurs prélevés N % Âge ans ans ans ans > 70 ans Sexe Masculin Féminin Langue Français Anglais/Autre Premier Non Don Oui Région de Résidence Hors-Québec ou inconnu Bas-St-Laurent Saguenay-Lac-St-Jean Québec Mauricie et Centre-du-Québec Estrie Montréal-Centre Outaouais Abitibi-Témiscamingue Côte-Nord Nord-du-Québec Gaspésie Iles-de-la-Madeleine Chaudière-Appalaches Laval Lanaudière Laurentides Montérégie Nunavik Terres-Cries-de-la-Baie-James TOTAL Note : Chaque donneur n est compté qu une seule fois. 34

35 TABLEAU 24 HABITUDE DE DONS DES DONNEURS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE ( ) Nombre de dons prélevés dans l année Donneurs prélevés N % à à et plus TOTAL POUR L ANNÉE , LA PROPORTION DES DONNEURS AYANT FAIT UN PREMIER DON DE PLASMA PAR APHÉRÈSE S ÉTABLIT À : 549 DONNEURS AYANT DONNÉ UNE 1 ère FOIS DONNEURS = 35.6 % 35

36 FIGURE 8 VARIATION MENSUELLE DU NOMBRE DE DONS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE Avril Mai Juin Juille t Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars L analyse du profil démographique des donneurs de plaquettes par aphérèse connaît très peu de changement cette année. Toutefois, le vieillissement des donneurs est aussi visible dans cette population. Il y a une hausse de 2% des donneurs de 60 ans et plus. La proportion des hommes a augmenté de 15% suite aux mesures pour le TRALI. La région socio-sanitaire de Laval a connu une hausse de 1,2% avec l ouverture du Globule à Laval. Dans le tableau 26, il y a une diminution du nombre de donneurs ayant fait 1 ou 2 dons ce qui a pour effet d augmenter de 2,2% le nombre de donneurs avec 11 dons et plus. Pour , il y a une baisse dans la proportion des donneurs ayant fait un premier don de plaquette, on est passé de 38,8% à 34,6 %. Cependant, le nombre de dons mensuellement est légèrement plus faible cette année, si on se fie à l observation de la figure 9. Cette diminution s explique par les dons doubles de plaquettes par aphérèse. 36

37 TABLEAU 25 DÉMOGRAPHIE DES DONNEURS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE ( ) Donneurs prélevés N % Âge ans ans ans ans ans > 70 ans Sexe Masculin Féminin Langue Français Anglais/Autre Premier Non Don Oui Région de Résidence Hors-Québec ou inconnu Bas-St-Laurent Saguenay-Lac-St-Jean Québec Mauricie et Centre-du-Québec Estrie Montréal-Centre Outaouais Abitibi-Témiscamingue Côte-Nord Nord-du-Québec Gaspésie Iles-de-la-Madeleine Chaudière-Appalaches Laval Lanaudière Laurentides Montérégie Nunavik Terres-Cries-de-la-Baie-James TOTAL Note : Chaque donneur n est compté qu une seule fois. 37

38 TABLEAU 26 HABITUDE DE DONS DES DONNEURS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE ( ) Nombre de dons prélevés dans l année Donneurs prélevés N % à à et plus TOTAL POUR L ANNÉE , LA PROPORTION DES DONNEURS AYANT FAIT UN PREMIER DON DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE S ÉTABLIT À : DONNEURS AYANT DONNÉ UNE 1 ère FOIS = 34.6 % DONNEURS 38

39 FIGURE 9 VARIATION MENSUELLE DU NOMBRE DE DONS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE Avril Mai Juin Juille t Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars 39

40 40

41 SECTION IV Autres statistiques sur les dons En , la proportion de donneurs prélevés ayant séjourné moins d un mois au Royaume-Uni a diminué pour le sang total, mais elle est restée stable pour les prélèvements par aphérèse. Il y a une diminution de la proportion des donneurs ayant séjourné plus de 3 mois en France (5,1%) et de ceux avec un mois ou plus au Royaume-Uni (0,9%). Cependant, il y a une hausse de 3,9% pour les donneurs ayant séjourné 6 mois et plus en Europe. La figure 10 a des taux mensuels similaires à ceux de l année dernière. Pour ce qui est des résultats de la demande d exclusion confidentielle (DEC), le taux est semblable à celui de l année dernière. Les figures 11, 12, 13 montrent la répartition des groupes sanguins pour tous les types de prélèvements. Pour le sang total, on remarque une hausse de 0,3 % des dons O positif. Des augmentations des groupes A négatif et O positif pour la plasmaphérèse et finalement, en thrombaphérèse un bond de 0,4% pour le groupe A positif. 41

42 TABLEAU 27 PROPORTION DES DONS PRÉLEVÉS POUR LESQUELS LES DONNEURS ONT SÉJOURNÉ MOINS DE 1 MOIS AU ROYAUME-UNI ( ) SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE Établissement SÉJOUR AU TOTAL Montréal Québec ROYAUME-UNI N % col N % col N % col Aucun < 1 mois SOUS TOTAL Aucun < 1 mois SOUS TOTAL Aucun < 1 mois SOUS TOTAL TOTAL TABLEAU 28 DONNEURS INTERDITS POUR RISQUE DE VMCJ Établissement CAUSES TOTAL Montréal Québec D INTERDICTIONS N % col N % col N % col France >3 mois Europe >6 mois RU >1 mois Transfusé en Europe / Arabie Saoudite > mois TOTAL Note : Les dons autologues sont exclus de ce tableau 42

43 FIGURE 10 PROPORTION MENSUELLE DES DONNEURS DE SANG TOTAL AYANT SÉJOURNÉ MOINS D UN MOIS AU RU ( ) 3 2,5 2 % 1,5 1 0,5 0 Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars 43

44 TABLEAU 29 RÉSULTATS DE LA DEC (DEMANDE D EXCLUSION CONFIDENTIELLE) PARMI LES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS ( ) SANG TOTAL THROMBAPHÉRÈSE PLASMAPHÉRÈSE Établissement RÉSULTAT DE TOTAL Montréal Québec LA DEC N % col N % col N % col UTI NPU INV SOUS TOTAL UTI NPU INV SOUS TOTAL UTI NPU INV SOUS TOTAL TOTAL UTI : «Utilisez mon sang» NPU : «Ne pas utiliser mon sang» INV : Résultat invalide 44

45 FIGURE 11 RÉPARTITION DES GROUPES SANGUINS POUR LES DONS DE SANG TOTAL D HÉMA-QUÉBEC ( ) O RH ne g 12,2% A RH pos 31,3% O RH pos 35,2% B RH ne g 2,3% B RH pos 6,8% AB RH pos 2,7% A RH neg 8,6% AB RH neg 0,9% FIGURE 12 RÉPARTITION DES GROUPES SANGUINS POUR LES DONS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE D HÉMA-QUÉBEC ( ) O RH pos 33,6% O RH ne g 5,8% A RH pos 30,1% A RH neg 8,0% B RH ne g 1,9% B RH pos 11,1% AB RH pos 7,1% AB RH neg 2,4% 45

46 FIGURE 13 RÉPARTITION DES GROUPES SANGUINS POUR LES DONS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE D HÉMA-QUÉBEC ( ) O RH ne g 5,0% O RH pos 32,8% A RH pos 42,3% B RH neg 0,8% B RH pos 6,4% AB RH pos 2,8% AB RH neg 0,8% A RH neg 9,0% FIGURE 14 PROPORTION MENSUELLE DES DONS TESTÉS AU TAN VNO DURANT LA SAISON MORTE ( ) 12,0 10,0 8,0 % 6,0 4,0 2,0 0,0 Avril Mai Décembre Janvier Février Mars 46

47 SECTION V Tissus humains En , Héma-Québec a pris en charge les références et les prélèvements des donneurs de globes oculaires pour la région de Montréal. Le rapport présente donc des données sur cette nouvelle activité. Nous continuons cependant à présenter séparément les données ayant trait aux prélèvements pour les autres types de tissus. La figure 15 montre la progression du nombre de donneurs référés et prélevés depuis , à l exclusion des donneurs de globes oculaires. On constate un plateau quant au nombre de donneurs prélevés au cours des deux dernières années, bien que les références soient en constante progression. La figure 16 illustre la répartition des différents types de tissus prélevés. Les prélèvements de tendons et de peau n ont commencé qu en cours d année , mais on constate déjà une rapide progression de ces activités. Pour une première fois cette année, nous présentons au tableau 30 les résultats des tests de dépistage effectués sur les donneurs de tissus (à l exclusion des donneurs de globes oculaires). Un seul donneur a été confirmé positif, soit pour la syphilis. Les autres donneurs dépistés positifs ont tous obtenu des résultats indéterminés ou négatifs aux tests de confirmation. Quatre donneurs étaient positifs à l Anti-HBc, tous ayant un HbsAg négatif. Il est intéressant de noter que deux donneurs ont obtenu un résultat réactif pour le TAN VNO suite à un test effectué par une autre banque de tissus (banque d yeux). Un de ces deux donneurs a obtenu un test négatif au TAN VNO effectué par Héma-Québec. L autre donneur n a pas été testé par Héma-Québec puisqu il est décédé en dehors de la période estivale et qu il n avait pas voyagé en zone à risque. Après enquête, nous avons conclu que les résultats obtenus par la banque d yeux représentaient des résultats faussement réactifs. Les tissus de ces donneurs ont quand même été déclinés. 47

48 FIGURE 15 DONNEURS RÉFÉRÉS ET PRÉLEVÉS ( ) Donneurs référés Donneurs prélevés Note : Ce sont les donneurs pour tous les tissus sauf les globes oculaires qui sont compilés. FIGURE 16 RÉPARTITION DES TYPES DE PRÉLÈVEMENTS ( ) Cœur Os Tendons Peau Note : Un même donneur peut être compté plusieurs fois pour chacun des types de tissus prélevés, pour tous les tissus sauf les globes oculaires

49 TABLEAU 30 RÉSULTATS DES ANALYSE SÉROLOGIQUES POUR LES MALADIES TRANSMISSIBLES CHEZ LES DONNEURS DE TISSUS HUMAINS ( ) VIH VHC VHB(HBsAg) VHB(Anti-HBc) HTLV-I/II Syphilis VNO N % NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG POS/IND SOUS TOTAL NEG POS/POS POS/NEG 0 0 POS/IND 0 0 SOUS TOTAL NEG 162* 100 POS SOUS TOTAL Note : Ce sont les donneurs pour tous les tissus sauf les globes oculaires qui sont compilés. Deux donneurs ont eu des résultats positifs pour le TAN VNO selon les analyses faites par la Banque d yeux. 49

50 La figure 17 montre le nombre de donneurs de globes oculaires qui ont été référés et prélevés par Héma-Québec dans la région de Montréal. FIGURE 17 DONNEURS RÉFÉRÉS ET PRÉLEVÉS POUR LES GLOBES OCULAIRES ( ) Donneurs référés Donneurs prélevés 50

51 SECTION VI Données cumulatives La figure 18 montre une augmentation du nombre de donneurs de sang total prélevés, une valeur se rapprochant de celle de La situation est semblable pour le nombre de dons avec une hausse qui s approche de la valeur de comme l illustre la figure 19. Pour les dons de plasma par aphérèse, il y aussi une augmentation constante depuis Du côté des dons de plaquettes par aphérèse, la hausse est terminée. En effet, on passe de à et cela inclut les prélèvements doubles. Par contre, il y a eu prélèvements doubles dans la dernière année, une augmentation par rapport à l an dernier. La figure 22 montre qu il y a graduellement une augmentation du bassin de donneurs de 18 à 29 ans, mais celui des 30 à 49 ans diminue pour migrer vers le groupe des 50 ans et plus. L apport de la région Montréal Métro est légèrement plus important cette année pour les dons de sang total prélevés. À la figure 24, on voit qu il y a une augmentation du nombre de donneurs ayant fait plus d un don dans l année. Le nombre moyen de dons par donneur est constant depuis 7 ans avec des valeurs entre 1,58 à 1,61. Une autre bonne nouvelle est la proportion de dons de sang total prélevés chez les premiers donneurs, le plus haut niveau dans l histoire du rapport démographique (18,2%). Les variations de la figure 27 s expliquent par deux choses : l augmentation de l espérance de vie au Québec et des estimations de population mises à jour plus régulièrement. Effectivement, le numérateur (nombre de donneurs) s accroît mais pas autant que le dénominateur (population du Québec âgée de 18 ans et plus). 51

52 Depuis neuf ans, on voit que les taux de dons non testés ont connu une baisse importante. Pour le tableau suivant, les taux pour les dons dépistés positifs fluctuent d année en année. Le VIH, le VHB et la syphilis sont tous à la hausse cette année tandis que le VHC et le HTLV sont en baisse. À noter que ces fluctuations sont légères. En ce qui a trait à la prévalence des marqueurs infectieux confirmés, on peut constater à la figure 30 que la prévalence est en légère baisse pour le VIH, le VHC et le VHB tandis que pour le HTLV et la syphilis on note une légère augmentation. Dans la dernière figure, on voit que cette année, il y a beaucoup moins de donneurs qui ont séjourné moins d un moins au Royaume Uni. Cette diminution s explique en partie parce que l on s éloigne de plus en plus des dates touchées par le critère. 52

53 FIGURE 18 DONNEURS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS Donneurs FIGURE 19 DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS Dons

54 FIGURE 20 DONS DE PLASMA PAR APHÉRÈSE FIGURE 21 DONS DE PLAQUETTES PAR APHÉRÈSE Note : Depuis le , il y a des prélèvements doubles de plaquettes. Dans le graphique, ils comptent pour un don. À partir du , il est possible de déterminer le nombre de prélèvement double de plaquettes, ils sont représentés en rouge dans le graphique. 54

55 FIGURE 22 RÉPARTITION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS SELON L ÂGE 45,0 40,0 35,0 30,0 % 25,0 20,0 15,0 10,0 5,0 0, ans ans ans 50 ans et plus FIGURE 23 RÉPARTITION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS SELON LA RÉGION DE RÉSIDENCE 45,0 40,0 35,0 30,0 % 25,0 20,0 15,0 10,0 5,0 0,0 Qc métro Mtl métro Autre

56 FIGURE 24 TOTAL RÉPARTITION DU NOMBRE DE DONS EFFECTUÉS PAR LES DONNEURS DE SANG Donneurs don 2 dons 3 dons 4 dons et plus FIGURE 25 NOMBRE MOYEN DE DONS PAR DONNEUR 1,80 1,60 1,40 1,20 1,50 1,53 1,58 1,59 1,59 1,61 1,58 1,59 1,60 % 1,00 0,80 0,60 0,40 0,20 0,

57 FIGURE 26 PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS CHEZ LES PREMIERS DONNEURS 20,0 18,0 16,0 17,8 18,0 16,5 16,3 15,2 16,2 17,3 17,6 18,2 14,0 12,0 % 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0, FIGURE 27 PROPORTION DES PERSONNES AYANT FAIT AU MOINS UN DON DE SANG TOTAL PARMI L ENSEMBLE DES PERSONNES EN ÂGE DE DONNER DANS LA POPULATION DU QUÉBEC 3,5 3 2,5 2,81 2,99 3,05 3,09 2,55 2,58 2,43 2,47 2,47 % 2 1,5 1 0,

58 FIGURE 28 VARIATION ANNUELLE DE LA PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS QUI NE SONT PAS TESTÉS POUR TOUS LES MARQUEURS 3,5 3,1 3,0 2,7 2,5 % 2,0 1,5 1,6 1,1 1,0 0,6 0,5 0,3 0,3 0,2 0,4 0, FIGURE 29 PROPORTION ANNUELLE DES DONS DE SANG TOTAL DÉPISTÉS POSITIFS SELON CHAQUE MARQUEUR 0,1200 0,1000 0,0800 % 0,0600 0,0400 0,0200 0,0000 VIH VHC VHB HTLV Syphilis

59 FIGURE 30 PROPORTION ANNUELLE DES DONS DE SANG TOTAL CONFIRMÉS POSITIFS SELON CHAQUE MARQUEUR 0,0180 0,0160 0,0140 0,0120 % 0,0100 0,0080 0,0060 0,0040 0,0020 0,0000 VIH VHC VHB HTLV Syphilis FIGURE 31 PROPORTION DES DONS DE SANG TOTAL PRÉLEVÉS POUR LESQUELS LES DONNEURS ONT SÉJOURNÉ MOINS DE 1 MOIS AU RU 6,0 5,0 4,4 4,9 4,6 4,8 5,0 4,0 % 3,0 2,8 2,6 2,0 1,9 1,0 0,3 0,

60 FIGURE 32 PROPORTION MENSUELLE DES RÉSULTATS ANTI-HBC POSITIFS, ,60% 100,00% 1,40% 95,00% 1,20% 90,00% 85,00% Anti-HBc 1,00% 0,80% 0,60% * 80,00% 75,00% 70,00% Anti-HBs 0,40% * 65,00% 60,00% 0,20% 55,00% 0,00% 50,00% Mois % anti-hbc+ % anti-hbs+ % anti-hbc+ 1ère fois Note : Le premier * représente le 21 octobre 2005, date à partir de laquelle on a interdit les donneurs chez qui l anti-hbc et l anti-hbs sont tous les deux positifs au premier don. À partir de cette date, seuls les donneurs anti-hbc positifs, anti-hbs négatifs sont autorisés à donner à nouveau: ces donneurs sont exclus au deuxième don trouvé positif pour l'anti-hbc. Le deuxième * indique l arrêt de la détermination de l'anti-hbs chez les donneurs trouvés positifs une deuxième fois à l anti-hbc. 60

61 ANNEXE NOTES TECHNIQUES Le tableau 1 présente le total des inscriptions en collecte, dans chacun des établissements (Montréal et Québec) pour l année financière. Les donneurs «prélevés» correspondent à toutes les inscriptions pour lesquelles il y a effectivement eu un prélèvement destiné à la transfusion, incluant les dons de sang total, dirigés, désignés et les prélèvements par aphérèse, ainsi que les dons autologues. Les inscriptions pour prélèvements d échantillons seulement ne sont pas comptées. Les donneurs qui ont obtenu un résultat réactif pour l un ou l autre des marqueurs de maladies infectieuses sont tous comptés parmi les donneurs «prélevés». Les donneurs interdits correspondent aux inscriptions pour lesquelles aucun prélèvement n a été effectué, mais pour lesquels une interdiction a été attribuée le jour même ou dans les 7 jours suivant l inscription. Les donneurs faisant partis de la catégorie «autres exclusions» correspondent aux donneurs inscrits qui n ont pas obtenu une interdiction, mais dont le prélèvement n a pas été complété en raison d un départ, un problème de veine ou un malaise. Il faut noter qu un même donneur peut donc être compté plus d une fois dans ce tableau, dans l éventualité où celui-ci s est inscrit à plus d une occasion pendant l année. Le tableau 2 présente la distribution des types de dons prélevés pendant la période considérée, ceci pour chaque établissement. La définition d un don «prélevé» correspond à celle qui est expliquée dans la note du tableau 1. La catégorie «sang total» inclut tous les dons de sang total, autres que désignés et dirigés. Ces deux autres catégories sont d ailleurs présentées séparément. La catégorie «Plasma» désigne les dons de plasma obtenus par aphérèse (ce type de prélèvement est effectué uniquement à l établissement de Québec). La catégorie «Thromba» désigne les plaquettes obtenues par technique d aphérèse, et «Granulo» correspond aux prélèvements de granulocytes par aphérèse. La figure 1 illustre la variation mensuelle du nombre total de dons prélevés à Héma-Québec. 61

CONCEPTION DES TABLEAUX ET FIGURES MISE EN PAGE

CONCEPTION DES TABLEAUX ET FIGURES MISE EN PAGE AUTEURS Jean-Marc Daigle Unité programmes de dépistage, génétique et lutte au cancer Direction systèmes de soins et politiques publiques Institut national de santé publique du Québec Michel Beaupré Direction

Plus en détail

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

TIREZ LE MAXIMUM DE VOS DONS DE SANG.

TIREZ LE MAXIMUM DE VOS DONS DE SANG. TIREZ LE MAXIMUM DE VOS DONS DE SANG. FAITES UN DON PAR APHÉRÈSE. Date d entrée en vigueur : Juillet 2009 RDS-SPE-507, version 1 ( version PDF ) QU EST-CE QUE LE DON PAR APHÉRÈSE? L aphérèse est un procédé

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

TRAIT FALCIFORME. Clinique spécialisée d hématologie pédiatrique

TRAIT FALCIFORME. Clinique spécialisée d hématologie pédiatrique TRAIT FALCIFORME Clinique spécialisée d hématologie pédiatrique Une analyse sanguine a été effectuée chez votre enfant, soit à la naissance, soit à la demande de votre médecin. Cette analyse a démontré

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC

ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC Direction des politiques et de l'économique Pêches et Océans Canada, région r du Mars 2004 Plan de la présentation 1. Au 2. Région de Montréal : 2.1 Montréal

Plus en détail

Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang

Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang Pour des raisons de simplification, les dénominations masculines s appliquent également aux femmes. La transplantation de cellules souches du

Plus en détail

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Cégep@distance Septembre 2006 Recherche et rédaction : Lyne Forcier, Diane Laberge Table des matières Introduction... 5 La méthodologie...

Plus en détail

Sommaire. le point sur les accidents de véhicules hors route en Abitibi-Témiscamingue. Pourquoi s y intéresser?...3. Les hospitalisations...

Sommaire. le point sur les accidents de véhicules hors route en Abitibi-Témiscamingue. Pourquoi s y intéresser?...3. Les hospitalisations... A g e n c e d e l a s a n t é e t d e s s e r v i c e s s o c i a u x d e l A b i t i b i - T é m i s c a m i n g u e 1 le point sur les accidents de véhicules hors route en Abitibi-Témiscamingue Janvier

Plus en détail

Q1 Quel est votre sexe?

Q1 Quel est votre sexe? Q1 Quel est votre sexe? Répondues : 458 Ignorées : 0 Homme Femme Homme Femme 18,56% 85 81,44% 373 Total 458 1 / 11 Q2 Quel est votre âge? Répondues : 458 Ignorées : 0 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54

Plus en détail

Les indicateurs du Cégep@distance

Les indicateurs du Cégep@distance Les indicateurs du Cégep@distance Caractéristiques de la population étudiante et cheminement scolaire Tableaux de bord 2004-2005 et 2005-2006 Mars 2007 Recherche et rédaction Lyne Forcier et Mireille Laforest

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE. 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148

ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE. 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148 ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148 Septembre 2014 Monsieur, madame, En septembre de chaque année, Tourisme Chaudière-Appalaches sollicite

Plus en détail

RAPPORT Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire. Édition 2015

RAPPORT Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire. Édition 2015 RAPPORT Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire Édition 2015 Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, de l Enseignement supérieur et de la Recherche.

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

Présentation du travail effectué autour du projet NADIS

Présentation du travail effectué autour du projet NADIS Présentation du travail effectué autour du projet NADIS SOMMAIRE Appel d offre pour le logiciel Hébergement de Nadis Les contrats Présentation de Nadis Architecture générale de la plateforme Nadis Quelques

Plus en détail

LA MÉTHODE D ENQUÊTE. Section Méthodologie LES CARACTÉRISTIQUES DE L ÉCHANTILLON SÉLECTIONNÉ

LA MÉTHODE D ENQUÊTE. Section Méthodologie LES CARACTÉRISTIQUES DE L ÉCHANTILLON SÉLECTIONNÉ Section Méthodologie Cette section provient intégralement du rapport Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire Enquête sur la tolérance à l insécurité routière détenteurs de permis de conduire

Plus en détail

Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine

Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine Chers parents, Félicitations pour la naissance prochaine de votre nouveau bébé. Durant votre suivi de grossesse, vous aurez à effectuer plusieurs examens

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Jui l l et2014 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ PRIX MOYEN AFFICHÉ 2014 Prix moyen affiché - hebdomadaire janvier à mars page 2 avril à juin page 3 juillet à septembre page 4 octobre à décembre page 5 Prix moyen affiché - mensuel janvier à décembre

Plus en détail

NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE

NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE AIDE MÉMOIRE POUR L APPLICATION DE L ARTICLE 18 DE LA LOI SUR LES ARCHIVES (L.R.Q., chapitre A 21.1) 29 mars 2012 1 PRÉAMBULE

Plus en détail

La surveillance du diabète au Québec Prévalence et mortalité en 2001-2002

La surveillance du diabète au Québec Prévalence et mortalité en 2001-2002 La surveillance du diabète au Québec Prévalence et mortalité en 2001-2002 Valérie Émond, conseillère scientifique Louis Rochette, statisticien Unité Connaissance-surveillance MISE EN CONTEXTE En octobre

Plus en détail

Le CPQ, en collaboration avec le ministère de l'immigration, de la Diversité et de l'inclusion, consacrera sa prochaine étude à l'immigration dans le

Le CPQ, en collaboration avec le ministère de l'immigration, de la Diversité et de l'inclusion, consacrera sa prochaine étude à l'immigration dans le Le CPQ, en collaboration avec le ministère de l'immigration, de la Diversité et de l'inclusion, consacrera sa prochaine étude à l'immigration dans le cadre de la campagne Prospérité.Québec. Dans ce contexte,

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer 1 er sous-indicateur : taux de participation au

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 1999-2000

RAPPORT D ACTIVITÉ 1999-2000 RAPPORT D ACTIVITÉ 1999-2000 NOTRE MISSION HÉMA-QUÉBEC a pour mission de fournir à la population québécoise des composants, des dérivés et des substituts sanguins sécuritaires, de qualité optimale et en

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C Synthèse avis des groupes de travail et de lecture Et recommandation de la HAS mars 2011 sur La synthèse

Plus en détail

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Réglementation européenne enne des dispositifs médicaux m de diagnostic in vitro E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Historique des réglementationsr Décret du 19 avril 1996 relatif à l enregistrement des réactifsr

Plus en détail

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Conseiller et chef de service, Statistiques sur l effectif Collaboration Johanne Lapointe Directrice Direction, Affaires externes Révision linguistique

Plus en détail

Étude de faisabilitésur l implantation d une banque publique de lait maternel au Québec

Étude de faisabilitésur l implantation d une banque publique de lait maternel au Québec HÉMA-QUÉBEC Étude de faisabilitésur l implantation d une banque publique de lait maternel au Québec Présenté par : Dr Marc Germain M.D. FRCP(C), Ph.D Louis-Philippe Gagné B.Sc. Mission Fournir avec efficience

Plus en détail

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques.

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Référence : PT/CLI/001-C Page :Page 1 sur 7 Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Résumé des modifications

Plus en détail

Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009

Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009 Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), 1997 2009 Les institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) constituent

Plus en détail

Rapport annuel 2013 2014. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014. www.crepic.ca

Rapport annuel 2013 2014. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014. www.crepic.ca Rapport annuel 2013 2014 Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014 www.crepic.ca Table des matières MEMBRES DU COMITÉ DE GESTION... 4 STATISTIQUES SUR DIFFÉRENTES RECHERCHES DES

Plus en détail

Inscriptions au trimestre d automne 2012 : quelques observations

Inscriptions au trimestre d automne 2012 : quelques observations Inscriptions au trimestre d automne 2012 : quelques observations Légère hausse des inscriptions Au trimestre d automne 2012, 294 911 étudiantes et étudiants se sont inscrits dans les universités québécoises,

Plus en détail

Table des matières. Page

Table des matières. Page Enquête salariale Table des matières Contexte et objectifs.... 2 Méthodologie. 3 Sommaire exécutif...... 4 Résultats détaillés... 10 Rémunération globale selon la fonction occupée 11 Rémunération globale

Plus en détail

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Mai 2013 Sous la coordination de : Julie Auclair Avec la collaboration

Plus en détail

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple Mai 2015 Territoire en synergie Planification territoriale MRC d Abitibi LES PORTRAITS DE LA MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE La démographie En 2013, la population de la MRC d Abitibi se chiffrait

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE DÉMOGRAPHIE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Coup d œil sociodémographique Avril 2013 Numéro 25 Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme par Chantal Girard L année 2012

Plus en détail

ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE

ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE ON A SIGNALÉ LA SITUATION DE VOTRE ENFANT AU DPJ LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE SOUS LA SUPERVISION DU SERVICE DES JEUNES ET DES FAMILLES DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET

Plus en détail

Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire?

Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire? Colloque de l Aide financière aux études, 14 novembre 2006 Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire? Claudine

Plus en détail

Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C

Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C Mars 2004 Le gouvernement du Québec offre une aide financière aux personnes qui ont été infectées par le virus

Plus en détail

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014 Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014 Grand sondage régional Étude quantitative 25 mars 2014 Méthodologie MÉTHODOLOGIE SONDAGE INTERNET Un sondage Internet réalisé auprès du grand public

Plus en détail

Tedlcdfldfsldfs. [Tapez le nom de la société] [Sélectionnez la date]

Tedlcdfldfsldfs. [Tapez le nom de la société] [Sélectionnez la date] v RECENSEMENT DES CONVENTIONS COLLECTIVES 2010 Tedlcdfldfsldfs dl [Tapez le nom de la société] [Sélectionnez la date] ÉQUIPE DE PRODUCTION COORDINATION DU PROJET Mélanie Grenier Chargée de projets Comité

Plus en détail

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Taux de décrochage (ou sorties ) et taux de diplomation après sept ans Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Plus en détail

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test»

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Dossier de presse Juin 2008 Sida : le test du dépistage encore trop peu souvent associé à l arrêt du préservatif dans le couple Situation de l infection

Plus en détail

6-1. Sélection des donneurs

6-1. Sélection des donneurs 6 : SÉLECTION DES DONNEURS, DÉPISTAGE DE MALADIES TRANSMISSIBLES ET RÉDUCTION DES AGENTS PATHOGÈNES Mindy Goldman, Vito Scalia et Dana Devine Sélection des donneurs Le sang transfusé au Canada provient

Plus en détail

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec l e m a r c h é d e l h a b i t a t i o n Rapport sur les résidences pour Personnes âgées S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Table des

Plus en détail

Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique

Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique Déposée au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire Avril 2011 Analyse

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. J u i n2 0 1 2 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015. Bilan régional des activités 2012 2013

PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015. Bilan régional des activités 2012 2013 PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015 Bilan régional des activités 2012 2013 PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015 Bilan régional des activités 2012 2013 est une production

Plus en détail

Des outils pour soutenir la première ligne

Des outils pour soutenir la première ligne Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale de la santé publique Des outils pour soutenir la première ligne afin de réaliser Colloque MI et ITSS Québec, 9 avril 2014 Claude Laberge,

Plus en détail

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 Accidents Parc automobile Permis de conduire DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 ACCIDENTS PARC AUTOMOBILE PERMIS DE CONDUIRE Direction des études et des stratégies en sécurité

Plus en détail

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Page d accueil de la rubrique avec un point sur les besoins en sang de la région Page 2 Pourquoi

Plus en détail

Évaluation du programme québécois de gratuité des médicaments pour le traitement des infections transmissibles sexuellement, de 2000 à 2004

Évaluation du programme québécois de gratuité des médicaments pour le traitement des infections transmissibles sexuellement, de 2000 à 2004 Rapport Évaluation du programme québécois de gratuité des médicaments pour le traitement des infections transmissibles sexuellement, de 2000 à 2004 UNITÉ SCIENTIFIQUE SUR LES INFECTIONS TRANSMISSIBLES

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnateur et rédacteur

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

BILAN DE SANTE SUR MESURE

BILAN DE SANTE SUR MESURE BILAN DE SANTE SUR MESURE I N D E X BSM 2014 Synthèse...p3 Introduction...p4 Les Bilans de santé IPC Etoile.p6 Les locaux du Centre IPC Etoile p8 Composition des bilans de santé IPC Etoile.p9 Sites & accès...p12

Plus en détail

Taux de survie des coopératives au Québec

Taux de survie des coopératives au Québec Sommaire Taux de survie des 2008-05 Développement économique Innovation Exportation Taux de survie des coopératives au Québec Direction des coopératives Direction générale des politiques et des sociétés

Plus en détail

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE TABLE DES MATIÈRES PROFIL DES RÉPONDANTS AU SONDAGE... 2 Région administrative... 2 Répartition selon le type d organisme...

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord

Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord RÉSUMÉ& LeCentredesantéetdeServicesSociauxdeQuébec5Norddoitpériodiquementréévaluerses priorités d action et champs

Plus en détail

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de et de services sociaux Présenté le 11 novembre 2003 Principe adopté le 10 décembre

Plus en détail

LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION

LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION LA TRANSFUSION EN SITUATION D EXCEPTION Expérience du service de santé des armées SFVTT-2010 A. SAILLIOL, E. PEYTEL Les situations d exception pour le SSA 1. Opérations militaires hors du territoire français

Plus en détail

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean Rencontre régionale de mobilisation, Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires, Cap-de-la-Madeleine, 11 novembre 2009 Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple

Plus en détail

Rapport annuel 2012 2013. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013. www.crepic.ca

Rapport annuel 2012 2013. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013. www.crepic.ca Rapport annuel 2012 2013 Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013 www.crepic.ca Table des matières MOT DU COORDONNATEUR... 4 MEMBRES DU COMITÉ DE GESTION... 5 STATISTIQUES SUR

Plus en détail

VIH et hépatites Profil des consultants 4 ème trimestre 2000

VIH et hépatites Profil des consultants 4 ème trimestre 2000 CENTRE DE DÉPISTAGE ANONYME ET GRATUIT DE MONTPELLIER VIH et hépatites Profil des consultants 4 ème trimestre 2000 Juin 2002 Observatoire régional de la santé du Languedoc-Roussillon Hôpital Saint-Eloi

Plus en détail

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Rapport au ministre chargé de la sécurité sociale et au Parlement sur l'évolution des

Plus en détail

Aspects juridiques de la transplantation hépatique. Pr. Ass. F. Ait boughima Médecin Légiste CHU Ibn Sina, Rabat

Aspects juridiques de la transplantation hépatique. Pr. Ass. F. Ait boughima Médecin Légiste CHU Ibn Sina, Rabat Aspects juridiques de la transplantation hépatique Pr. Ass. F. Ait boughima Médecin Légiste CHU Ibn Sina, Rabat CONTEXTE - La greffe, longtemps image expérimentale, est une thérapeutique éprouvée - Première

Plus en détail

Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie

Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie UNITÉ D APHÉRÈSE Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie L aphérèse est une technique servant à extraire et séparer les éléments figurés du sang, soit pour la préparation

Plus en détail

analyses et surveillance

analyses et surveillance PORTRAIT DES INFECTIONS TRANSMISSIBLES SEXUELLEMENT ET PAR LE SANG (ITSS), DE L HÉPATITE C, DE L INFECTION PAR LE VIH ET DU SIDA AU QUÉBEC S A N T É P U B L I Q U E analyses et C O L L E C T I O N surveillance

Plus en détail

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523)

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Description de la profession Les assembleurs et les monteurs de matériel électronique sont regroupés sous le code 9523 de la Classification nationale

Plus en détail

Objet : Changements importants relatifs aux épreuves de détection qualitative et quantitative de l ARN du virus de l hépatite C (VHC)

Objet : Changements importants relatifs aux épreuves de détection qualitative et quantitative de l ARN du virus de l hépatite C (VHC) PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE Le 29 juillet 203 Aux responsables des laboratoires de microbiologie Aux médecins microbiologistes-infectiologues Aux médecins gastroentérologues et hépatologues Aux assistants-chefs

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU

ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU Josée Payette Élizabeth Cadieux Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique et d évaluation Octobre 2011

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Christiane Claessens Laboratoire de santé publique du Québec 24 octobre 2006 Surprise! Un test de laboratoire 100% précis

Plus en détail

Inactivation des PSL: présent et futur. Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi

Inactivation des PSL: présent et futur. Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi Inactivation des PSL: présent et futur Journées de Médecine Transfusionnelle Cochin - 14 novembre 2013 - R. Djoudi La transfusion sanguine: un système «ultra-sur».aujourd hui Carson J L et al. Ann Intern

Plus en détail

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Dossier de presse - 10 août 2009 Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie lance à compter du 10 août 2009

Plus en détail

Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette

Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette Diamond, Centre de réadaptation InterVal Lyne Dufresne,

Plus en détail

LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT :

LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT : LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT : UN RÔLE STABILISATEUR DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE Mémoire présenté à la Commission nationale d examen sur l assurance- emploi Août 2013 La Conférence

Plus en détail

NOUVEAUX FORFAITS CPO ET FAG 2013

NOUVEAUX FORFAITS CPO ET FAG 2013 FINANCEMENT DES MISSIONS DE RECUEIL D INFORMATIONS RELATIVES AUX ACTIVITES DE GREFFE D ORGANES ET DE CSH NOUVEAUX FORFAITS CPO ET FAG 2013 L Agence de la biomédecine (Abm) a pour mission de suivre et d

Plus en détail

Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction

Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction Maquette0 /08/0 00:0 Page Les arpenteurs victimes de discrimination Résultats de l exercice de relativité salariale mené dans l industrie de la construction Samuel de Champlain, premier arpenteur au Québec

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

FONCTIONS PEDAGOGIQUES ET HOSPITALO-UNIVERSITAIRES:

FONCTIONS PEDAGOGIQUES ET HOSPITALO-UNIVERSITAIRES: Nom : AÏNAS Prénom: Lahlou Date et lieu de naissance : 12 Avril 1951 à CHEMINI (Sidi-Aich, W de BEJAIA) Doctorat en Sciences Médicales en Hématologie DESM (04 Octobre 1998) Docent (Admis au concours de

Plus en détail

L inaction en santé publique coûterait très cher

L inaction en santé publique coûterait très cher L inaction en santé publique coûterait très cher Pierre Gosselin MD 26 mai 2015, Montréal, Maison du développement durable Trois problèmes de santé retenus Effets de la chaleur excessive décès et maladies

Plus en détail

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Par Alexandre Moïse 1 Marie Hélène Noiseux 2 1-Alexandre Moïse, B.Gest., M.Sc.A., Chercheur à l'université du Québec

Plus en détail

L expression. de la diversité. municipale au Québec. www.umq.qc.ca

L expression. de la diversité. municipale au Québec. www.umq.qc.ca L expression de la diversité municipale au Québec 1 2 3 4 5 6 7 8 3 4 1 2 3 4 5 8 9 1 2 3 4 5 1 2 3 0 0 2 1 2 1 2 1 6 1 9 2 8 3 7 4 6 5 www.umq.qc.ca Depuis sa fondation en 1919, l Union des municipalités

Plus en détail

Emploi saisonnier et perspectives du marché du travail québécois

Emploi saisonnier et perspectives du marché du travail québécois Emploi saisonnier et perspectives du marché du travail québécois Présentation au colloque sur la saisonnalité Pour un développement durable de l emploi André Grenier, économiste Direction de l analyse

Plus en détail

Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?»

Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?» Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?» Parce que sur la planète, 1 personne sur 12 vit avec l'hépatite B ou l'hépatite C! L hépatite virale est une maladie qui concerne

Plus en détail