Rapport données PMSI CHU Nice

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport données PMSI CHU Nice"

Transcription

1 Rapport données PMSI CHU Nice

2 Table des matières 1. Contexte Les objectifs assignés au réseau Les différents types de maternité Maternité de Type I Maternité de Type II Maternité de Type III Observatoire de la santé périnatale Méthodologie Les données relatives aux accouchements Les données relatives aux naissances Les données relatives aux séjours enregistrés dans un service de néonatalogie Résultats Accouchements Accouchements Taux de césariennes Type de césarienne DMS VB/C Taux de péridurale, d extraction, et d épisiotomie Types de grossesses Taux césariennes par type de grossesse Présentation... 14

3 3.9 Âge maternel moyen Résultats Naissances Naissances Sexe Mortalité Poids de naissance Maturité DMS par établissement Nombre de jour d hospitalisation par établissement Synthèse des données (pour l année 2014) Liste des abréviations... 24

4 1. Contexte Le Réseau Méditerranée est un réseau de périnatalité qui couvre les régions de PACA, Corse et la principauté de Monaco. Il a pour objet de coordonner et de soutenir la communauté des acteurs de PACA Corse Monaco pour accompagner au mieux : le projet préconceptionnel le déroulement de la grossesse les conditions de la naissance les impacts sur le bien-être de l enfant et de ses parents suivi des plus vulnérables de manière harmonieuse Le réseau vise également à soutenir les professionnels de santé autour des thèmes de la contraception, de l interruption de grossesse et de la précarité. 1.1 Les objectifs assignés au réseau L évaluation consiste dans la collecte et l analyse de l information, s agissant : du suivi de l activité des maternités et services de néonatologie, de la synthèse des données épidémiologiques dans les domaines concernés et relatives à l inter-région de la réalisation d enquêtes épidémiologiques spécifiques de la mise en place de recueils de données spécifiques sur l inter-région La coordination des professionnels, par les actions suivantes : rédaction et diffusion des recommandations rédaction des référentiels de bonne pratique formation des professionnels 1

5 évaluation des pratiques mise en place d annuaires des professionnels définition des protocoles de dépistage ou de prise en charge mise à disposition d outils d information et de dépistage auprès des professionnels édition des documents d information à destination des femmes enceintes et de leur entourage mise à disposition de la liste des maternités et des professionnels. Le réseau collabore avec les différentes maternités et néonatalogies des régions PACA, Corse et Monaco. 1.2 Les différents types de maternité Maternité de Type I Prise en charge des grossesses normales. Présence pédiatrique permettant l examen du nouveau-né et la prise en charge auprès de la mère d un certain nombre de situations fréquentes et sans gravité. (Elle dispose d une unité d obstétrique) Maternité de Type II Prise en charge des grossesses à risque modéré et des nouveau-nés nécessitant une surveillance particulière, mais pas de soins en réanimation. 2

6 La maternité de type IIa dispose d une unité d obstétrique et d une unité de néonatalogie. La maternité de type IIb dispose d une unité d obstétrique, d une unité de néonatalogie, avec des lits de soins intensifs. Type 1 (Nbre maternités) Type 2 (Nbre maternités) 2a 2b Type 3 (Nbre maternités) Maternité de Type III Prise en charge des grossesses à haut risque et des nouveau-nés présentant des détresses graves. PACA Corse (Elle dispose d une unité d obstétrique, d une unité de néonatalogie et d une unité de réanimation néonatale). 1.3 Observatoire de la santé périnatale Le réseau Méditerranée a composé au sein du comité d évaluation un observatoire de la santé périnatale. L objectif de ce document est de compiler l ensemble des données issues du PMSI, afin de promouvoir une démarche de comparaison, tant en terme d activités que de pratiques, dans l ensemble des services de maternités PACA, Corse, et Monaco. Dans un but d améliorer la qualité et la sécurité des soins. Total réseau Méthodologie 2.1 Les données relatives aux accouchements Les accouchements correspondent aux séjours dont la CMD est la CMD 14 : Grossesses pathologiques, accouchements et affections du post-partum et dont l intitulé du GHM commence par le mot «Accouchement» ou le mot «Césarienne» hors séjours dont le GHM commence par «Accouchement hors de l établissement». Ainsi, les IVG et les IMG ne sont pas prises en compte. Les accouchements par voie basse correspondent aux accouchements dont le GHM commence par le mot «Accouchement». Les accouchements avec péridurale correspondent aux accouchements par voie basse pour lesquels a été réalisé un acte CCAM AFLB010: Anesthésie rachidienne au cours d'un accouchement par voie basse. Les accouchements avec extraction correspondent aux accouchements par voie basse pour lesquels a été réalisé au moins un des actes CCAM suivants : 3

7 JQGD003: Accouchement unique par le siège par voie naturelle avec petite extraction, chez une primipare JQGD005: Accouchement unique par le siège par voie naturelle avec grande extraction, chez une multipare JQGD006: Extraction instrumentale au détroit inférieur sur présentation céphalique JQGD008: Accouchement unique par le siège par voie naturelle avec petite extraction, chez une multipare JQGD009: Extraction instrumentale au détroit moyen sur présentation céphalique JQGD011: Extraction instrumentale sur tête dernière, au cours d'un accouchement par le siège JQGD013: Accouchement unique par le siège par voie naturelle avec grande extraction, chez une primipare Les accouchements avec épisiotomie correspondent aux accouchements par voie basse pour lesquels a été réalisé un acte CCAM JMPA006: Épisiotomie. Les accouchements par césarienne correspondent aux accouchements dont le GHM commence par le mot «Césarienne». Les accouchements par césarienne programmée correspondent aux accouchements par césarienne pour lesquels a été réalisé un acte CCAM JQGA002: Accouchement par césarienne programmée, par laparotomie Les accouchements par césarienne en cours de travail correspondent aux accouchements par césarienne pour lesquels a été réalisé un acte CCAM JQGA003: Accouchement par césarienne au cours du travail, par laparotomie Les accouchements par césarienne en urgence correspondent aux accouchements par césarienne pour lesquels a été réalisé au moins un des actes CCAM suivants : JQGA004: Accouchement par césarienne en urgence en dehors du travail, par laparotomie JQGA005: Accouchement par césarienne, par abord vaginal Les accouchements donnant naissance à des jumeaux correspondent aux accouchements pour lesquels le diagnostic principal du séjour est l un des deux diagnostics suivants: O300 : Grossesse multiple : jumeaux Z372 : Naissance gémellaire, jumeaux nés vivants 4

8 Les accouchements donnant naissance à des triplés correspondent aux accouchements pour lesquels le diagnostic principal du séjour est O301 : Grossesse multiple : triplés Les accouchements donnant naissance à des quadruplés correspondent aux accouchements pour lesquels le diagnostic principal du séjour est O302 : Grossesse multiple : quadruplés Les accouchements «multiples sans précision» correspondent aux accouchements pour lesquels le diagnostic principal du séjour est l un des diagnostics suivants: O308 : Grossesse multiple : Autres grossesses multiples O309 : Grossesse multiple, sans précision O318 : Autres complications spécifiques à une grossesse multiple O325 : Soins maternels pour grossesse multiple avec présentation anormale d'un ou plusieurs fœtus O840 : Accouchements multiples, tous spontanés O841 : Accouchements multiples, tous avec forceps et ventouse O842 : Accouchements multiples, tous par césarienne O848 : Autres accouchements multiples (Accouchements multiples par association de méthodes) O849 : Accouchements multiples, sans précision Z377 : Autres naissances multiples, tous mort-nés Les accouchements donnant des naissances multiples correspondent à la fois aux accouchements donnant naissance à des jumeaux, aux accouchements donnant naissance à des triplés, aux accouchements donnant naissance à des quadruplés et aux accouchements «multiples sans précision». Les accouchements donnant une naissance unique correspondent aux accouchements hors accouchements donnant des naissances multiples. 5

9 2.2 Les données relatives aux naissances Les naissances correspondent aux séjours de patients âgés de 0 jour (l âge renseigné dans le PMSI est l âge à l entrée du séjour) et dont la CMD est la CMD 15 : Nouveau-nés, prématurés et affections de la période périnatale hors séjours dont la 3 ème lettre de GHM est le C (Chirurgie) et hors séjours dont le GHM est l un des deux GHM suivants : 15Z02T : Autres problèmes postnéonatals précoces, très courte durée. 15Z02Z : Autres problèmes postnéonatals précoces. Les naissances vivantes correspondent aux naissances d au moins 500 grammes et d au moins 22 semaines (âge gestationnel). Les mort-nés correspondent aux naissances vivantes pour lesquelles le GHM est l un des deux GHM suivants : 15Z10E : Mort-nés 15Z10M : Mort-nés La mortalité néonatale précoce correspond aux séjours de patients âgés de 0 à 6 jours, dont le mode de sortie est 9 : Décès et dont la CMD est la CMD 15 : Nouveau-nés, prématurés et affections de la période périnatale hors séjours dont la 3 ème lettre de GHM est le C (Chirurgie) et hors séjours dont le GHM est l un des deux GHM suivants : 15Z02T : Autres problèmes postnéonatals précoces, très courte durée. 15Z02Z : Autres problèmes postnéonatals précoces. 2.3 Les données relatives aux séjours enregistrés dans un service de néonatalogie Les séjours en néonatalogie sont de trois types : les séjours de néonatalogie sans soins intensifs, les séjours de néonatalogie avec soins intensifs et les séjours de néonatalogie avec réanimation néonatale. Dans le PMSI, lorsqu un patient est hospitalisé dans un service de néonatalogie, un supplément est facturé par jour d hospitalisation, ce qui nous permet de déterminer le nombre de jour d hospitalisation. Ainsi, les séjours de néonatalogie correspondent aux séjours pour lesquels des suppléments de néonatalogie ont été facturés. 6

10 3- Résultats Accouchements 3.1 Accouchements Accouchements 2012 (nb/taux) Accouchements 2013 (nb/taux) Accouchements 2014 (nb/taux) CHU Nice Total GHT (4.2) (4.5) (4.6) (19.4) (19.5) (19.6) Total Maternités Type (12.7) 8373 (13.1) 8173 (12.9) Total des maternités du Réseau (100) (100) (100) Total France (100) (100) (100) En 2014, le CHU Nice représente 4.6% des accouchements du territoire du réseau, 23.5% de ceux du groupement hospitalier du territoire n 06, et 35.7% des accouchements de l ensemble des maternités de type 3. Depuis 2013, le taux d accouchement dans cette maternité reste stable. Concernant le classement des maternités en fonction du nombre d accouchement en 2014 ; le CHU Nice est classé 4 ème /43 maternités du réseau et 1 ère /3 des maternités de type 3 de la région PACA. 7

11 3.2 Taux de césariennes 2012 (nb/taux) 2013 (nb/taux) 2014 (nb/taux) CHU Nice Total Maternités Type 3 Total des maternités du Réseau Total France 589 (22.1) 674 (23.4) 723 (24.8) 2001 (24.8) 2127 (25.4) 2026 (24.8) (22.2) (79.7) (21.6) (20.3) (20.3) (20.1) En 2014, le CHU Nice possède un taux de césarienne de 24.8%. Il est similaire à celui des maternités de type 3, mais supérieur à celui des maternités du réseau : 21.6% (+3.2%). Depuis 2013, le taux de césariennes dans cette maternité augmente (+1.4%). Concernant le classement des maternités en fonction du taux de césariennes en 2014 ; le CHU Nice est classé 35 ème /43 maternités du réseau et 2 eme /3 des maternités de type 3 de la région PACA. 8

12 3.3 Type de césarienne 2012 (nb/taux) 2013 (nb/taux) 2014 (nb/taux) Programmées En cours Urgence Programmées En cours Urgence Programmées En cours Urgence CHU Nice 148 (25.1) 275 (46.7) 166 (28.2) 163 (24.2) 285 (42.3) 226 (33.5) 176 (24.3) 318 (44) 229 (31.7) Total Maternités Type (23.1) 884 (44.1) 656 (32.8) 657 (24.4) 1326 (49.2) 710 (26.4) 489 (24.1) 824 (40.7) 713 (35.2) Total des maternités du Réseau 4757 (34.1) 6381 (45.6) 2838 (20.3) 4811 (34) 6916 (48.9) 2413 (17) 4594 (33.5) 6344 (46.2) 2790 (20.3) Total France (34.6) (47.1) (18.2) (34.4) (47.3) (18.3) (34) (47.8) (18.2) En 2014, le CHU Nice possède un taux de césariennes programmées de 24.3%. Il est semblable à celui des maternités de type 3, et inférieur à celui des maternités du réseau : 33.5% (-9.2%). Depuis 2013, le taux de césariennes programmées dans cette maternité est stable. 9

13 3.4 DMS VB/C 2012 (nb/taux) 2013 (nb/taux) 2014 (nb/taux) DMS VB DMS C DMS VB DMS C DMS VB DMS C CHU Nice Total Maternités Type 3 Total des maternités du Réseau Total France En 2014, le CHU Nice possède une DMS pour les voies basses de 4.2 jours, et de 7.4 jours pour les césariennes. Elle est inférieure à celles des maternités de type 3 : 4.6 jours VB (-0.4 jour), 9 jours C (-1.6 jours), et comparable à celles des maternités du réseau : 4.3 jours VB (-0.1 jour), 6.4 jours C (+1 jour).depuis 2013, la DMS dans cette maternité est stable pour les VB, et pour les césariennes. Concernant le classement des maternités en fonction de la DMS en 2014 ; le CHU Nice est classé 1 ère /3 maternités de type 3 pour la DMS voie basse et 1 ère /3 des maternités de type 3 de la région PACA pour la DMS des césariennes. 10

14 3.5 Taux de péridurale, d extraction, et d épisiotomie 2012 (nb/taux) 2013 (nb/taux) 2014 (nb/taux) Péridurale Extraction Épisiotomie Péridurale Extraction Épisiotomie Péridurale Extraction Épisiotomie CHU Nice 1631 (78.5) 293 (14.1) 304 (14.6) 1835 (82.9) 428 (19.3) 463 (20.9) 1808 (82.4) 427 (19.5) 490 (22.3) Total Maternités Type 3 Total des maternités du Réseau 3620 (64.2) 759 (12.9) 1119 (17.5) 3769 (59.1) 869 (15.1) 1246 (20.2) 4392 (65.8) 864 (13.9) 1477 (23.7) (73.4) 6048 (12.2) 9744 (19.7) (74.7) 6117 (12.3) 9248 (18.6) (77.2) 6153 (12.3) 9064 (18.2) Total France (75.4) (14.4) (21.9) (61.2) (11.2) (21.1) (77) (14.1) (19.6) En 2014, le CHU Nice possède un taux de péridurales de 82.4%. Il est supérieur à celui des maternités de type 3 : 65.8% (+16.6%), et supérieur à celui des maternités du réseau : 77.2% (+5.2%). Depuis 2013, le taux de péridurales dans cette maternité reste stable. Concernant le classement des maternités en fonction du taux de péridurales en 2014 ; le CHU Nice est classé 14 ème /43 maternités du réseau et 1 ère /3 des maternités de type 3 de la région PACA. En 2014, le CHU Nice possède un taux d extraction de 19.5%. Il est supérieur à celui des maternités de type 3 : 13.9% (+5.6%), et supérieur à celui des maternités du réseau : 12.3 %(+7.2%). Depuis 2013, le taux d extraction dans cette maternité reste stable. En 2014, le CHU Nice possède un taux d épisiotomie de 22.3%. Il est similaire à celui des maternités de type 3, et supérieur à celui des maternités du réseau : 18.2% (-4.1%). Depuis 2013, le taux d épisiotomie dans cette maternité reste stable. Concernant le classement des maternités en fonction du taux d épisiotomie en 2014 ; le CHU Nice est classé 27 ème /43 maternités du réseau et 2 ème /3 des maternités de type 3 de la région PACA. 11

15 3.6 Types de grossesses 2012 (nb/taux) 2013 (nb/taux) 2014 (nb/taux) CHU Nice Total Maternités Type 3 Unique Jumeaux Triplés Quadruplés 2641 (99) 7963 (98.66) Multi sans précision 26 (1) 0 (0) 0 (0) 0 (0) 105 (1.3) 3 (0.04) Unique Jumeaux Triplés Quadruplés 2848 (98.6) 0 (0) 0 (0) 8153 (97.3) Multi sans précision 39 (1.4) 0 (0) 0 (0) 0 (0) Unique Jumeaux Triplés Quadruplés 2879 (98.7) 214 (2.5) 0 (0) 0 (0) 6 (0.07) 7969 (97.8) Multi sans précision 36 (1.2) 1 (0.1) 0 (0) 0 (0) 194 (2.37) 9 (0.11) 1 (0.01) 0 (0) Total des maternités du Réseau (99.4) 333 (0.5) 6 (0.01) 0 (0) 28 (0.04) (99.2) 439 (0.7) 1 (0) 0 (0) 32 (0.05) (99.3) 387 (0.6) 9 (0.01) 1 (0) 19 (0.03) Total France (99.3) 4746 (0.6) 107 (0.01) 0 (0) 393 (0.05) (99.6) 4777 (5.9) 105 (0.01) 2 (0) 372 (0.04) (99.3) 5046 (6.2) 98 (0.01) 2 (0) 357 (0.04) En 2014, on note que le nombre de grossesses multiples est plus important dans les maternités de type 3, que dans celles de l ensemble des maternités du réseau : 2.4% (+1.8%). 12

16 3.7 Taux césariennes par type de grossesse 2012 (nb/taux) 2013 (nb/taux) 2014 (nb/taux) Taux de césarienne pour grossesse unique Taux de césarienne pour grossesses multiples Taux de césarienne pour grossesse unique Taux de césarienne pour grossesses multiples Taux de césarienne pour grossesse unique Taux de césarienne pour grossesses multiples CHU Nice Total Maternités Type Total des maternités du Réseau Total France Depuis 2012, le taux de césariennes pour les grossesses uniques augmente (+3%). En revanche, le taux de césariennes pour les grossesses multiples diminue (-29.1%). On note cependant que le taux de césarienne pour une grossesse unique est supérieur au CHU Nice par rapport aux maternités du réseau (+0.8%), ainsi que par rapport à la moyenne nationale (+5.8%). Egalement, le taux de césarienne pour grossesses multiples est inférieur au CHU Nice par rapport aux maternités de type 3 (-18.2%), par rapport aux maternités du réseau (-20.4%), ainsi que par rapport à la moyenne nationale (-11.8%). 13

17 3.8 Présentation 2012 (nb/taux) 2013 (nb/taux) 2014 (nb/taux) Sommet Siège Autre Sommet Siège Autre Sommet Siège Autre CHU Nice 2530 (94.8) 125 (4.7) 12 (0.5) 2719 (94.2) 149 (5.1) 19 (0.6) 2715 (93.1) 179 (6.1) 22 (0.7) Total Maternités Type (95.3) 332 (4.1) 45 (0.6) 8012 (94.9) 360 (4.2) 67 (0.8) 7738 (94) 427 (5.2) 66 (0.8) Total des maternités du Réseau (97.7) 1156 (1.8) 284 (0.5) (97.7) 1234 (1.9) 261 (0.4) (97.6) 1192 (1.9) 336 (0.5) Total France (97.9) (1.7) 3198 (0.4) (97.8) (1.7) 3203 (0.4) (97.8) (1.8) ) En 2014, le CHU Nice possède un taux de présentation par le sommet de 93.1%. Il est semblable à celui des maternités de type 3, et inférieur à celui des maternités du réseau : 97.6% (-4.5%). Depuis 2013, le taux de présentation par le sommet dans cette maternité reste stable. En 2014, le CHU Nice possède un taux de présentation par le siège de 6.1%. Il est supérieur à celui des maternités de type 3 : 5.2% (+0.9%), et supérieur à celui des maternités du réseau : 1.9% (+4.2%). Depuis 2013, le taux de présentation par le sommet dans cette maternité reste stable. 14

18 3.9 Âge maternel moyen Âge maternel moyen 2012 Âge maternel moyen 2013 Âge maternel moyen 2014 CHU Nice Total Maternités Type Total des maternités du Réseau Total France En 2014, la moyenne d âge des patientes au CH Henri Duffaut est de 29.7 ans. Elle est similaire à celle des maternités de type 3, mais inférieure à celle des maternités du réseau : 30.2 ans (-0.5 ans). Depuis 2013, l âge maternel moyen au CHU Nice est stable. 15

19 4- Résultats Naissances 4.1 Naissances Naissances 2012 (nb/taux) Naissances 2013 (nb/taux) Naissances 2014 (nb/taux) CHU Nice 2738 (4.2) 3035 (4.6) 3156 (4.8) Total GHT (19.9) (19.8) (19.6) Total Maternités Type (13.5) 9082 (13.8) 8770 (13.4) Total des maternités du Réseau (100) (100) (100) Total France (100) (100) (100) En 2014, le CHU Nice représente 4.8% des naissances du territoire du réseau, 24.6% de celles du groupement hospitalier du territoire n 06, et 36% des naissances de l ensemble des maternités de type 3. Depuis 2012, le taux de naissances dans cette maternité reste stable. Concernant le classement des maternités en fonction du nombre de naissances en 2014 ; le CHU Nice est classé 2 ème /43 maternités du réseau et 1 ère /3 des maternités de type 3 de la région PACA. 16

20 4.2 Sexe Sexe 2012 (nb/taux) Sexe 2013 (nb/taux) Sexe 2014 (nb/taux) Garçon Fille Garçon Fille Garçon Fille CHU Nice 1463 (53.8) 1257 (46.2) 1582 (52.4) 1438 (47.6) 1650 (52.6) 1488 (47.4) Total Maternités Type 3 Total des maternités du Réseau 4581 (52.4) 4159 (47.6) 4716 (51.9) 4366 (48.1) 4570 (52.1) 4200 (47.9) (51.1) (48.9) (50.4) (49.6) (51.7) (48.3) Total France (51.2) (48.8) (51.2) (48.8) (51.1) (48.9) 17

21 4.3 Mortalité Mortalité 2012 (nb/taux) Mortalité 2013 (nb/taux) Mortalité 2014 (nb/taux) Mort-né Mort néonatale précoce Mort-né Mort néonatale précoce Mort-né Mort néonatale précoce CHU Nice 63 (2.3) 1 (0) 72 (2.4) 18 (0.6) 57 (1.8) 39 (1.2) Total Maternités Type 3 Total des maternités du Réseau 174 (1.9) 86 (0.9) 255 (2.8) 130 (1.4) 198 (2.2) 142 (1.6) 398 (0.6) 99 (0.15) 478 (0.7) 150 (0.2) 421 (0.6) 163 (0.2) Total France 5820 (0.7) 1725 (0.2) 5833 (0.7) 1854 (0.2) 5581 (0.7) 1878 (0.2) En 2014, le CHU Nice possède un taux de mort-nés de 1.8%. Il est comparable à celui des maternités de type 3, et supérieur à celui des maternités du réseau : 0.6% (+1.2%). Depuis 2013, le taux de mort-nés dans cette maternité diminue (-0.6%). En 2014, le CHU Nice possède un taux de mort néonatale précoce de 1.2%. Il est comparable à celui des maternités de type 3, mais supérieur à celui des maternités du réseau : 0.2% (+1%). Depuis 2013, le taux de mort néonatale précoce dans cette maternité augmente (+0.6%). 18

22 4.4 Poids de naissance CHU Nice Total Maternités Type 1 Total des Maternités du Réseau Total France CHU Nice Total Maternités Type 1 Total des Maternités du Réseau Total France CHU Nice Total Maternités Type 1 Total des Maternités du Réseau Total France (Taux) g 66 (2.4) 268 (3) 381 (0.6) 5345 (0.6) 61 (2) 272 (3) 402 (0.6) 5427 (0.7) 67 (2.1) 254 (2.9) 371 (0.6) 5258 (0.6) g 78 (2.9) 353 (4) 482 (0.7) 6425 (0.8) 89 (2.9) 324 (3.6) 469 (0.7) 6340 (0.8) 98 (3.1) 306 (3.5) 454 (0.7) 6340 (0.8) g 97 (3.6) 377 (4.3) 979 (1.5) (1.6) 124 (4.1) 383 (4.2) 984 (1.5) (1.6) 109 (3.5) 308 (3.5) 917 (1.4) (1.6) g 144 (5.3) 537 (6.1) 3119 (4.8) (5) 193 (6.4) 610 (6.7) 3107 (4.7) (5.1) 238 (7.6) 580 (6.6) 3055 (4.7) (5.1) g 492 (18.1) 1626 (18.6) (19.5) (19.6) 575 (19) 1684 (18.5) (19.6) (20) 611 (19.5) 1666 (19.1) (19.6) (20) g 929 (34.2) 2930 (33.5) (40.2) (39.5) 1088 (36) 3127 (34.4) (40.3) (39.6) 1086 (34.6) 3108 (35.6) (40.7) (39.6) g 685 (25.2) 2002 (22.9) (25.4) (25.7) 691 (22.9) 2052 (22.6) (25.7) (25.5) 720 (22.9) 1903 (21.8) (25.4) (25.4) 4000 g et (8.4) 647 (7.4) 4650 (7.2) (7.2) 199 (6.6) 563 (6.2) 4401 (6.7) (6.9) 209 (6.7) 595 (6.8) 4520 (6.9) (6.8) 8740 (100) (100) (100) 9015 (100) (100) (100) 3138 (100) 8720 (100) (100) (100) Total 2720 (1000) (100) On retrouve une répartition semblable de l ensemble des catégories de poids des naissances dans la maternité du CHU Nice, comparable à l ensemble des maternités de type 3. 19

23 4.5 Maturité CHU Nice Total Maternités Type 1 Total des Maternités du Réseau Total France CHU Nice Total Maternités Type 1 Total des Maternités du Réseau Total France CHU Nice Total Maternités Type 1 Total des Maternités du Réseau Total France (Taux) SA 12 (0.4) 34 (0.4) 73 (0.1) 1089 (0.1) 9 (0) 35 (0.4) 82 (0.1) 1065 (0) 9 (0.3) 32 (0.4) 63 (0.1) 1051 (0.1) SA 23 (0.8) 78 (0.9) 114 (0.17) 1761 (0.2) 19 (0.6) 98 (1.1) 140 (0.2) 1801 (0.2) 20 (0.6) 81 (0.9) 121 (0.2) 1678 (0.2) SA 26 (1) 123 (0.01) 152 (0.2) 2004 (0.2) 31 (1) 126 (1.4) 164 (0.2) 2111 (0.3) 34 (1.1) 138 (1.6) 178 (0.3) 2097 (0.3) SA 134 (4.9) 566 (6.5) 881 (1.3) (1.3) 146 (4.8) 514 (5.7) 807 (1.2) (1.2) 152 (4.8) 471 (5.4) 774 (1.2) (1.3) SA 196 (7.2) 785 (9) 3859 (5.9) (6.1) 264 (8.7) 857 (9.5) 3764 (5.7) (6.1) 298 (9.5) 768 (8.8) 3776 (5.8) (6.1) + de 37 SA 2329 (85.6) 7154 (81.8) (92.1) (92) 2551 (84.5) 7385 (81.9) (92.4) (92.1) 2625 (83.7) 7230 (82.9) (92.5) (92) Total 270 (100) 8740 (100) (100) (100) 3020 (100) 9015 (100) (100) (100) 3138 (100) 8720 (100) (100) (100) On retrouve une répartition semblable de l ensemble des catégories des différents termes de naissances dans la maternité du CHU Nice, comparable à l ensemble des maternités de type 3. 20

24 4.6 DMS par établissement DMS 2012 DMS 2013 DMS 2014 UF néonatalogie UF soins intensifs UF réanimation UF néonatalogie UF soins intensifs UF réanimation UF néonatalogie UF soins intensifs UF réanimation CHU Nice Total Maternités Type 3 Total des maternités du Réseau En 2014, le CHU Nice possède une DMS pour l UF de néonatalogie de 15.3 jours. Elle est supérieure à celle des maternités de type 3 : 11.3 jours VB (+4 jours), et supérieure à celle des maternités du réseau : 7.5% (+7.8%). Depuis 2013, la DMS dans cette maternité reste stable. Concernant le classement des maternités en fonction de la DMS pour l UF néonatalogie en 2014; le CHU Nice est classé 19 ème /20 des maternités du réseau. En 2014, le CHU Nice possède une DMS pour l UF de soins intensifs de 13.2 jours. Elle est semblable à celle des maternités de type 3, et supérieure à celle des maternités du réseau : 9jours (+4.2 jours). Depuis 2012, la DMS dans cette maternité augmente (+1.7jours). Concernant le classement des maternités en fonction de la DMS pour l UF soins intensifs en 2014; le CHU Nice est classé 9 ème /11 des maternités du réseau. Enfin, en 2014, le CHU Nice possède une DMS pour l UF de réanimation de 12.5 jours. Elle est supérieure à celle des maternités de type 3 : 10.7 jours (+1.8jours) et à celle des maternités du réseau (+1.8 jours). Depuis 2012, la DMS dans cette maternité diminue (-2.6 jours). Concernant le classement des maternités en fonction de la DMS pour l UF réanimation en 2014; le CHU Nice est classé 3 ème /3 des maternités du réseau. 21

25 4.7 Nombre de jour d hospitalisation par établissement Nombre de jour d hospitalisation (Nbre/taux) 2012 Nombre de jour d hospitalisation (Nbre/taux) 2013 Nombre de jour d hospitalisation (Nbre/taux) 2014 UF néonatalogie UF soins intensifs UF réanimation UF néonatalogie UF soins intensifs UF réanimation UF néonatalogie UF soins intensifs UF réanimation CHU Nice 5541 (11) 3004 (11) 3363 (27.9) 5811 (10.6) 2831 (10.2) 2790 (24.8) 5707 (10.1) 2474 (9.4) 3607 (28.4) Total Maternités Type 3 Total des maternités du Réseau (32) (50.8) (100) (29.8) (50.4) (100) (28.4) (50) (100) (100) (100) (100) (100) (100) (100) (100) (100) (100) En 2014, le CHU Nice représente 10.1% des hospitalisations de l UF de néonatalogie du territoire du réseau. Depuis 2012, le taux représentant le nombre de jour d hospitalisation dans cette maternité reste stable pour cette UF. Concernant le classement des maternités en fonction de l UF et du nombre de jours d hospitalisation en 2014 ; le CHU Nice est classé 3 ème /20 des maternités du réseau (concernant l UF néonatalogie). En 2014, le CHU Nice représente 9.4% des hospitalisations de l UF de soins intensifs du territoire du réseau. Depuis 2013, le taux représentant le nombre de jours d hospitalisation dans cette maternité reste stable pour cette UF. Concernant le classement des maternités en fonction de l UF et du nombre de jours d hospitalisation en 2014 ; le CHU Nice est classé 5 ème /11 des maternités du réseau (concernant l UF soins intensifs). En 2014, le CHU Nice représente 28.4% des hospitalisations de l UF de réanimation du territoire du réseau. Depuis 2013, le taux représentant le nombre de jours d hospitalisation dans cette maternité reste stable pour cette UF. Concernant le classement des maternités en fonction de l UF et du nombre de jours d hospitalisation en 2014 ; le CHU Nice est classé 2 ème /3 des maternités du réseau (concernant l UF réanimation). 22

26 5. Synthèse des données (pour l année 2014) Catégorie Moyenne Nationale Données Etablissement Observations Nombre d accouchements 2916 accouchements Le CHU Nice est classé 4 ème /43 maternités du réseau et 1 ère /3 des maternités de type 3 de la région PACA. Nombre de naissances 3156 naissances Le CHU Nice est classé 2 ème /43 maternités du réseau et 1 ère /3 des maternités de type 3 de la région PACA. Taux de césariennes 20.1% 24.8% Le CHU Nice est classé 35 ème /43 maternités du réseau et 2 eme /3 des maternités de type 3 de la région PACA. Taux césariennes programmées 34% 24.3% DMS 4.3 jours pour les voies basse et 6.6 jours pour les césariennes 4.2j pour les voies basses et 7.4j pour césariennes Le CHU Nice est classé 1 ère /3 maternités de type 3 pour la DMS voie basse et 1 ère /3 des maternités de type 3 de la région PACA pour la DMS des césariennes Taux de péridurales 77 % ( 15.8% depuis 2013) 82.4% Le CHU Nice est classé 14 ème /43 maternités du réseau et 1 ère /3 des maternités de type 3 de la région PACA. Taux d extractions 14.1% 19.5% Taux d épisiotomies 19.6% ( 2.3% depuis 2012) 22.3% Le CHU Nice est classé 27 ème /43 maternités du réseau et 2 ème /3 des maternités de type 3 de la région PACA. Âge maternel moyen 29.9 ans 29.7 ans DMS en services de néonatalogie UF néonatalogie : 15.3j Nombre de jour d hospitalisation en services de néonatalogie UF soins intensifs : 13.2j UF réanimation : 12.5j Concernant le classement des maternités en fonction de la DMS pour l UF en 2014; Le CHU Nice est classé : - Pour l UF néonatalogie 19 ème /20 des maternités du réseau - Pour l UF soins intensifs 9 ème /11 des maternités du réseau - Pour l UF réanimation 3 ème /3 des maternités du réseau. Concernant le classement des maternités en fonction du nombre de jour d hospitalisation par l UF en 2014; Le CHU Nice est classé : - Pour l UF néonatalogie 3 ème /20 des maternités du réseau - Pour l UF soins intensifs 5 ème /11 des maternités du réseau - Pour l UF réanimation 2 ème /3 des maternités du réseau. 23

27 6. Liste des abréviations C : césarienne DMS : durée moyenne de séjour : Rapport du nombre de nuitées au nombre d'arrivées de clients hébergés. GHT : groupement hospitalier de territoire : Dispositif qui régit la coopération entre plusieurs établissements publics de santé d un même territoire. Ils sont définis dans les articles L à L du code de la santé publique. UF : Unité fonctionnelle 24

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Rapport final Régis Blais, Ph.D., chercheur principal Université de Montréal Caroline Paquet, SF, (B.Sc.S), M.Sc., co-chercheure

Plus en détail

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES?

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? Marie-Véronique LABASQUE FORMATRICE ET COORDINATRICE DU DEPARTEMENT D ETUDES ET DE RECHERCHES CREAI/IRFFE (AMIENS FRANCE). marie.labasque@irffe.fr

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

points de repere Reste à charge des personnes bénéficiant de la CMU-C en 2010 septembre 2011 - numéro 35

points de repere Reste à charge des personnes bénéficiant de la CMU-C en 2010 septembre 2011 - numéro 35 septembre 2011 - numéro 35 points de repere Aujourd hui, plus de 4 millions de personnes ont, au titre de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), une protection complémentaire gratuite.

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016

Note à l'attention des candidats CAP PETITE ENFANCE Session 2016 Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016 (Modalité : Épreuves Ponctuelles Terminales) Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT PRIVE HORS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs DOSSIER DE PRESSE 2016 Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs 1 SOMMAIRE Présentation Le mot du PDG 4 Les chiffres clés 5 Le SIRH c est quoi 6 L avantage d avoir un SIRH en mode SaaS 7

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/11 I / Certification initiale 1-1 Candidature

Plus en détail

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité?

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? Donner des moyens à l AFB grâce aux redevances Il existe

Plus en détail

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Le Sénégal s est inscrit, dès l origine, dans la dynamique du développement durable.

Plus en détail

Règlement d'admission

Règlement d'admission Règlement d'admission concernant la formation d'éducateur spécialisé 1. Définition de la profession et du contexte de l intervention des éducateurs spécialisés Selon l arrêté du 20 Juin 2007 relatif au

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI La présente application informatique a été élaborée par l Ademe (Agence de l Environnement et de la Maitrise de l Energie www.ademe.fr ) pour répondre à la mission confiée

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 -

Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 - Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 - Observatoire Ouest Provence 1 Octobre 2013 SOMMAIRE Avant propos... 4 I Localisation des structures IAE et répartition

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction générale de la recherche et de l innovation Direction générale pour la recherche et l'innovation Direction générale

Plus en détail

ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 05- /AU

ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 05- /AU UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement ------ ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 05- /AU Portant loi électorale Conformément aux dispositions de l Article 19 de la constitution de l Union des Comores

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT V.A.E. D.S.B. VISANT LE DIPLÔME D ÉTAT ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ (DEES) Inscriptions ouvertes jusqu au 19 novembre 2009.

ACCOMPAGNEMENT V.A.E. D.S.B. VISANT LE DIPLÔME D ÉTAT ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ (DEES) Inscriptions ouvertes jusqu au 19 novembre 2009. IRTS Aquitaine PÔLE RESSOURCES AQUITAINE Ce.F ITS Fondation John Bost Pierre Bourdieu ETCHARRY Formation Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social - Fondation John Bost DOSSIER D INSCRIPTION

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU CONFERENCE DE PRESSE du 24 mars 2011 www.mediation-eau.fr Agence Point Virgule Claire-Anne Brule Solenn Morgon

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Technico-commercial en commerce international de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Bibliothèques de lecture publique

Bibliothèques de lecture publique La lecture publique en France Bibliothèques de lecture publique Les bibliothèques municipales (BM) Créées, pour les plus anciennes, à partir de collections aristocratiques ou de biens religieux confisqués

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE

LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE Le client Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Le conseiller Nom de l'établissement : Nom du conseiller : Prénom du Conseiller : Nom du dirigeant : Prénom

Plus en détail

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS?

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS? CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI ENTRÉE EN SERVICE AU 1ER JANVIER 2012 (CNAPS) Prestataires et clients de la sécurité privée TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Energie solaire de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Bilan méthodologique des évaluations conduites par

Bilan méthodologique des évaluations conduites par Bilan méthodologique des évaluations conduites par le CRÉDOC dans le cadre du Fonds d expérimentation pour la Jeunesse Isa ALDEGHI Pauline JAUNEAU Lara MULLER décembre 2012 www.credoc.fr N 300 SOMMAIRE

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

Haute-Savoie. Le jeudi 28 juin 2012. Dossier de presse. Contacts :

Haute-Savoie. Le jeudi 28 juin 2012. Dossier de presse. Contacts : Haute-Savoie Les Hôpitaux du Léman et les Hôpitaux du Pays du Mont-Blanc signent leur «contrat Performance» avec l Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes et l Agence nationale d appui à la performance

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles «Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles Plan Définition Historique Technique Modalités pratiques Mise en perspective Conclusions Social freezing: Définition Congélation

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé Gestion de la production industrielle Spécialité : Optimisation des Préparations Industrielles Arrêté d habilitation : 20080263 REGLEMENT DU CONTRÔLE

Plus en détail

RÉF.: EASO/2016/CA/003

RÉF.: EASO/2016/CA/003 Avis de vacance pour le poste d assistant en ressources humaines (agent contractuel, GF III) au sein du Bureau européen d appui en matière d asile (EASO) RÉF.: EASO/2016/CA/003 Publication Intitulé de

Plus en détail

RAPPORT D ÉVALUATION DU PROGRAMME QUÉBÉCOIS DE DÉPISTAGE SANGUIN DES MALADIES GÉNÉTIQUES

RAPPORT D ÉVALUATION DU PROGRAMME QUÉBÉCOIS DE DÉPISTAGE SANGUIN DES MALADIES GÉNÉTIQUES RAPPORT D ÉVALUATION DU PROGRAMME QUÉBÉCOIS DE DÉPISTAGE SANGUIN DES MALADIES GÉNÉTIQUES CHEZ LE NOUVEAU-NÉ DIRECTION SYSTÈMES DE SOINS ET SERVICES DÉCEMBRE 2005 AUTEURS Nathalie Laflamme, Ph. D., épidémiologiste,

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional

Rapport pour le conseil régional Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPROBATION DES STATUTS ET ADHESION DE LA REGION ILE-DE- FRANCE A L

Plus en détail

Évaluation de l'impact des modalités de suivi postnatal sur la mère et le nouveau-né dans le contexte du congé précoce en obstétrique

Évaluation de l'impact des modalités de suivi postnatal sur la mère et le nouveau-né dans le contexte du congé précoce en obstétrique Évaluation de l'impact des modalités de suivi postnatal sur la mère et le nouveau-né dans le contexte du congé précoce en obstétrique Mars 2001 Lise Goulet, M.D., Ph. D. Danielle D'Amour, Ph. D. Jean-François

Plus en détail

Juillet 2009. 14 avenue Duquesne 75350 Paris 07 SP Tel : 01 40 56 60 00

Juillet 2009. 14 avenue Duquesne 75350 Paris 07 SP Tel : 01 40 56 60 00 Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat à la solidarité PLAN STRATEGIQUE NATIONAL 2009-2013 DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Juillet 2009 14 avenue Duquesne 75350 Paris 07

Plus en détail

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val de Loire Version 1.0 adoptée le 8 septembre 2015 Préambule

Plus en détail

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES Association affiliée à la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) Approuvés par l assemblée générale du 14 novembre 2014 PREAMBULE Dans

Plus en détail

Portrait du travail et de la santé et de la sécurité du travail chez les jeunes de 15 ans au Québec 1

Portrait du travail et de la santé et de la sécurité du travail chez les jeunes de 15 ans au Québec 1 Portrait du travail et de la santé et de la sécurité du travail chez les jeunes de 15 ans au Québec 1 Élise Ledoux, Pascale Prud homme, Karine Tétreault et Hélène Desrosiers 2 L ELDEQ 1998-2015 en bref

Plus en détail

Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical

Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical NOS ATOUTS Une Haute Ecole à taille humaine Un encadrement de proximité Un accueil et un suivi personnalisés des étudiants Des

Plus en détail

COOP DEC Infos une lettre de l Agence COOP DEC Conseil. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique.

COOP DEC Infos une lettre de l Agence COOP DEC Conseil. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique. Voir la lettre en PdF : http://www.coopdec.org/upload/rubrique/pages/86/86_rubrique.php COOP DEC Info - n 88 mai 2012 Lettre d'informations sur la coopération décentralisée Pour tout problème de lecture,

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DES FINANCES Cycle de formation pour les cadres vérificateurs de la Direction Générale des Impôts Fayçal DERBEL Expert comptable Enseignant à l ISG Décembre 2011 / Janvier 2012 INTRODUCTION

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le 23 janvier 2012 ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le ministre de la défense, le ministre de l éducation

Plus en détail

Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG)

Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG) Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG) - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

Pièce n 4876 Septembre 2015 RAPPORT DU DIRECTEUR. Fonctionnement administratif et financier

Pièce n 4876 Septembre 2015 RAPPORT DU DIRECTEUR. Fonctionnement administratif et financier Pièce n 4876 Septembre 2015 RAPPORT DU DIRECTEUR Fonctionnement administratif et financier 2014 2 Rapport du directeur sur le fonctionnement administratif et financier (prévu à l'alinéa 2 de l'article

Plus en détail

Plan national de mise en œuvre de la Garantie pour la Jeunesse. Luxembourg

Plan national de mise en œuvre de la Garantie pour la Jeunesse. Luxembourg Plan national de mise en œuvre de la Garantie pour la Jeunesse Luxembourg Mai 2014 Table des matières 1. Contexte général... 3 2. Mise en œuvre du Programme de la Garantie pour la Jeunesse au Luxembourg...

Plus en détail

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique PO Box 84200, 2508 AE La Haye, Pays-Bas DECLARATION DE LA FIP SUR LA POLITIQUE AMELIORER L ACCES AUX MEDICAMENTS DANS LES

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS Adoptés par le Conseil d administration et L Assemblée générale du 23 avril

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

6.02 Etat au 1 er janvier 2010

6.02 Etat au 1 er janvier 2010 6.02 Etat au 1 er janvier 2010 Allocation de maternité Femmes ayant droit à l allocation 1 A droit à cette allocation toute femme dont le statut professionnel, à la naissance de l enfant, correspond à

Plus en détail

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010 Le marché des bureaux NIMES Bilan 1 er semestre 29 Septembre 29 Prochaine parution : Février 21 Dynamique régionale Scenarii économiques fortement dégradés, crise financière avérée et globalisée, le 1er

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA 505 CIDR Tous droits de reproduction réservés Conseil technico-commercial aux aviculteurs comme stratégie de promotion vente du

Plus en détail

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 N 702 By Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016 CONECT 2016 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 1 2 3 4 La CONECT va apporter son assistance technique à l'initiative économique

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE FORMATION CONTINUE DOSSIER DE CANDIDATURE Master Mention Economie et gestion de la santé Parcours Management Stratégique des Services et Établissements pour Personnes Âgées (M2SEPA)

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET 188 (2004-2005) N 1 188 (2004-2005) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant le Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus en vue de favoriser l utilisation

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT. Avenue Joseph Anoma, 01 B.P. 1387, Abidjan, CÔTE d'ivoire

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT. Avenue Joseph Anoma, 01 B.P. 1387, Abidjan, CÔTE d'ivoire AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Avenue Joseph Anoma, 01 B.P. 1387, Abidjan, CÔTE d'ivoire Corporate IT Services Department (CIMM) E-mail: j.kaliwata@afdb.org; k.saidi@afdb.org

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire;

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire; Directive Directive pour les fonds du marché monétaire 6 juin 2012 (État au 4 mai 2016) I Principes, objectifs et caractère obligatoire La directive fait partie de l autoréglementation de l industrie suisse

Plus en détail

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 2012-2013 Biarritz Surftraining Sortie Scolaire Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN info@surftraining.com ou www.surftraining.com 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 BIARRITZ

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation.

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. Les conditions de participation à la formation. Introduction Tout

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) DIAGSOLOGIS 81 route du Rhin Napoléon 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 43 37 59 / 06 15 54 38 29 - Fax : 03 88 39 67 80 RCS : 513247189 Compagnie d assurance : HISCOX n HARCP 0083339 Diagnostic de performance

Plus en détail

Qu est-ce que le travail décent

Qu est-ce que le travail décent Qu est-ce que le travail décent Le concept de «travail décent» apparaît pour la première fois en 1999, dans le rapport présenté par le Directeur général de l OIT à la 87 e session de la Conférence internationale

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014

Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014 Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014 Recherche sociologique sur le groupe professionnel des médecins de

Plus en détail

DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA?

DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA? DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA? Du 25 au 27 septembre se tiendra à New York l'assemblée générale des Nations Unies durant laquelle les chefs

Plus en détail

Balance d analyse corporelle Mode d'emploi

Balance d analyse corporelle Mode d'emploi Balance d analyse corporelle Mode d'emploi 1 La balance a été spécialement conçue pour évaluer votre poids, votre pourcentage de gras, votre pourcentage d hydratation, votre pourcentage de muscle et votre

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-Direction de l Action Sportive Service du Sport de Haut Niveau et des Concessions Sportives 2015 DJS 105 Subvention (40.000 euros) à la Ligue de Paris de Tennis

Plus en détail

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES)

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) RÈGLEMENT D ADMISSION à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) en formation continue (dont apprentissage) en complément de formation dans le cadre de la validation des

Plus en détail

l audit énergétique l audit partagé sur mesure

l audit énergétique l audit partagé sur mesure l audit énergétique l audit partagé sur mesure Rénovation énergétique : les objectifs du Grenelle Consommation d'énergie en copropriété (kwh/m²/an) Et vous pour vous, quelle est votre consommation en kwh/m²/an?

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

Gestionnaire de paie - Comptable assistant

Gestionnaire de paie - Comptable assistant Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/06/2016. Fiche formation Gestionnaire de paie - Comptable assistant - N : 7607 - Mise à jour : 15/06/2016 Gestionnaire de paie - Comptable

Plus en détail

FORMATION AU CYCLE SUPÉRIEUR DE SOPHROLOGUE PROFESSIONNEL DOSSIER 2017-2018

FORMATION AU CYCLE SUPÉRIEUR DE SOPHROLOGUE PROFESSIONNEL DOSSIER 2017-2018 FORMATION AU CYCLE SUPÉRIEUR DE SOPHROLOGUE PROFESSIONNEL DOSSIER 2017-2018 Siège Social : IFSP 15, rue des Tulipiers 38280 VILLETTE D ANTHON Tél. 06 25 45 92 85 ou 06 74 10 14 16 / Mail : contact@ifsp-lyon.fr

Plus en détail

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Un Groupe ancré dans une profession Le Groupe SMABTP est l assureur spécialiste du secteur de la construction. Parmi ses 140 000 sociétaires figurent des intervenants

Plus en détail

Guide de paramétrage d'apogée pour la remontée individuelle des résultats aux diplômes

Guide de paramétrage d'apogée pour la remontée individuelle des résultats aux diplômes - DOSSIER - Guide de paramétrage d'apogée pour la remontée individuelle des résultats aux diplômes DÉPARTEMENT EDITION INTÉGRATION Auteur : AMUE - Pôle formation,vie de l'étudiant Date de création : 16

Plus en détail

Dossier de presse. La Fibre

Dossier de presse. La Fibre Dossier de presse La Fibre Sommaire Qu est-ce que la Fibre optique? p. 3 Orange et la fibre p.4 La Fibre de bout en bout : pour quels usages? p.7 Les étapes du déploiement FttH p.10 Les acteurs p.12 Quelle

Plus en détail

LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL

LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL LES DROITS DES JEUNES : AU TRAVAIL April 2007 LE TRAVAIL À quel âge est-ce que je peux travailler? Si tu as moins de 16 ans, tu as besoin d un Permis de travail pour enfant pour pouvoir travailler. (Ceci

Plus en détail

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques.

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Docteurs Marie-Laure Camp (biologiste), Anastasie Lymperopoulou (gynécologue- obstétricienne), Définition : et Marie-Dominique

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LES PENSIONS DE RÉVERSION n LC 167 Décembre 2006 - 3 - LES PENSIONS DE RÉVERSION Sommaire Pages NOTE DE SYNTHÈSE... 5 DISPOSITIONS NATIONALES

Plus en détail

ARTICLE 3 Definitions Generales

ARTICLE 3 Definitions Generales CONVENTION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA MONGOLIE ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE EN VUE D'EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET DE PREVENIR L'EVASION ET LA FRAUDE FISCALES EN MATIERE D'IMPOTS

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - FISCALITE - OBJET : La redevance audiovisuelle Base juridique Art.41 de la loi de finances pour 2005 Loi

Plus en détail

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

Communauté de Communes de l Aulne Maritime. Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels

Communauté de Communes de l Aulne Maritime. Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels Communauté de Communes de l Aulne Maritime Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels 1 Présentation générale La Communauté de Communes de l Aulne Maritime a été créée en décembre 2001

Plus en détail

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable 1 2 Le crédit permet à l emprunteur d acquérir des biens et services ou de réaliser des investissements,

Plus en détail

Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré

Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités à Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré Mesdames et Messieurs les Directeurs de CIO Rectorat Département de la Gestion

Plus en détail

CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE

CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE ADOPTE PAR ORDONNANCE N 001/PRG/87 DU 3 JANVIER 1987, MODIFIE PAR LA LOI L/95/029.CTRN DU 30 JUIN 1995 ARTICLE I La présente Ordonnance portant Code

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

TABLEAU DES ENTREVUES

TABLEAU DES ENTREVUES TABLEAU DES ENTREVUES Ce tableau regroupe les descriptions de toutes les entrevues réalisées auprès des éducatrices et éducateurs spécialisés. Pour chacun des thèmes, des suggestions de questions en lien

Plus en détail