Faits saillants. conventions collectives. des. Mis à jour le 13 décembre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Faits saillants. conventions collectives. des. Mis à jour le 13 décembre 2010"

Transcription

1 Faits saillants des conventions collectives Secteur Secteur Industriel iel Résident Mis à jour le 13 décembre 2010 Secteur Institut io et com nnel mercial 2 Secteu r Génie et voir civil ie Co nv en tio n co lle cti ve ti o n C o n ve n ti ve co ll ec Conve n c o ll e cti o n ti v e Conv e c o l l en t io n c t iv e Cette brochure présente un résumé des conventions collectives C est toutefois le texte déposé au ministre du Travail qui a préséance sur celui-ci.

2

3 Table des matières Secteur résidentiel Section 2 Reconnaissance Section 12 Mouvement de main-d œuvre Section 18 Horaire de travail Section 20 Indemnités et affectations temporaires Section 21 Salaires Section 23 Frais de déplacement et de stationnement Section 24 Congés annuels et jours fériés chômés Section 25 Congés spéciaux Section 26 Avantages sociaux Section 27 Sécurité bien-être et hygiène Section 29 Plan de formation par le perfectionnement et le recyclage afin d améliorer le revenu et l emploi des travailleurs du secteur résidentiel Section 31 Application de la convention Annexe «G-1» Lettre d entente relative au fonds de formation résidentiel comité paritaire Annexe «L» Lettre d entente concernant un processus d élaboration de liste d outils fournis par les salariés pour certains métiers Annexe «M» Lettre d entente concernant des mesures relatives à la main-d œuvre du secteur résidentiel Annexe «S» Principes directeurs visant le respect des règles relatives à la santé et à la sécurité du travail dans le secteur résidentiel Annexe «T» Lettre d entente relative à la caisse de prévoyance collective passif pour heures en réserve Secteur institutionnel et commercial Section XV Mobilité de la main-d œuvre Section XVI Salaires Section XIX Congés annuels obligatoires, jours fériés chômés, congés de maladie et indemnités afférentes Section XX Durée normale du travail, horaire, travail par équipe et période de repos Conventions collectives

4 Table des matières Section XXI Heures supplémentaires Section XXII Primes Section XXIII Frais de déplacement Section XXIV Dispositions diverses Section XXV Sécurité, bien-être et hygiène Section XXVI Congés spéciaux Section XXVII Avantages sociaux Annexe «J-2» Lettre d entente relative au métier de couvreur Annexe «J-5» Lettre d entente relative au métier de poseur de revêtements souples Secteur industriel Section I Définitions Section XV Mobilité de la main-d œuvre Section XVI Salaires Section XIX Congés annuels obligatoires, jours fériés chômés, congés de maladie et indemnités afférentes Section XX Durée normale du travail, horaire, travail par équipe et période de repos Section XXII Primes Section XXIII Frais de déplacement Section XXIV Dispositions diverses Section XXV Sécurité, bien-être et hygiène Section XXVI Congés spéciaux Section XXVII Avantages sociaux Annexe «J-2» Lettre d entente relative au métier de couvreur Annexe «J-5» Lettre d entente relative au métier de poseur de revêtements souples Conventions collectives

5 génie civil et voirie Section IV Métiers, spécialités et occupations Section XVII Salaires Section XIX Indemnités, affectations temporaires, allocations d assiduité Section XX Congés annuels obligatoires, jours fériés chômés, congés de maladie et indemnités Section XXI Heures de travail Section XXIII Primes Section XXIV Frais de déplacement Section XXV Dispositions diverses Section XXVI Sécurité, bien-être et hygiène au travail Section XXVII Congés spéciaux Section XXVIII Avantages sociaux Annexe «E-1» Taux de salaire Lignes de transport, postes d énergie électrique et tours de communication Annexe «E-2» Taux de salaire Lignes de distribution, postes de distribution et caténaires Annexe «E-3» Taux de salaire Réseaux de communication Annexe «E-4» Taux de salaire Lignes et postes d énergie électrique, tours de communication, lignes et postes de distribution et caténaires, réseaux de communication, chantiers isolés, Baie-James et les chantiers au nord du 55 e parallèle (y compris Grande-Baleine) Annexe «Z» Entente convenue à la table particulière du métier de couvreur, laquelle sera annexée à la convention collective du secteur génie civil et voirie Annexe «B» Sous-annexe A Conventions collectives

6 Conventions collectives

7 Résidentiel Section 2 Reconnaissance 2.03 Droit de gérance Ajout Les associations représentatives signataires reconnaissent le droit de l employeur à l exercice de ses fonctions de direction, d administration et de gestion, de façon compatible avec les dispositions de la présente convention collective. cimentier-applicateur, peintre-tireur de joints, opérateur de pompes et compresseurs (pompe à ligne), opérateur de pompes à béton (munies d un mât de distribution), manœuvre, manœuvre spécialisé lorsqu ils exécutent des travaux avec les métiers dont l horaire est de dix (10) heures, monteur-mécanicien (vitrier), poseur de systèmes intérieurs et salarié affecté à la pose de gypse, opérateur d équipement lourd, opérateur de pelles mécaniques et conducteur de camion. Section 12 Mouvement de main-d œuvre Maintien du droit de rappel Ajout Pour le salarié qui agit à titre de formateur (Nouveauté) Droit de rappel Enfants (2) d employeur Ajout À l égard seulement de ses enfants ou de ceux de l un ou l autre de ses administrateurs s il s agit d une per sonne morale ou d une société, un employeur peut embaucher un maximum de deux (2) enfants, malgré la procédure de rappel prévue à l article 12.05, sous réserve des règles relatives au ratio prévues au Règlement sur la formation. Section 18 Horaire de travail Heures normales de travail 1) Construction résidentielle lourde b) Journée normale de travail : Modification Les heures quotidiennes de travail sont de huit (8) heures, du lundi au vendredi, et de dix (10) heures, du lundi au vendredi, pour les métiers et occupations prévus à l article ) d). c) Horaires : Ajout Plage horaire pouvant débuter à 6 h 30 pour la journée normale de 8 ou 10 heures. d) Métiers et occupations dont l horaire normal est de dix (10) heures : Ajout briqueteur-maçon, carreleur, charpentiermenuisier, peintre, poseur de revêtements souples, 2) Construction résidentielle légère c) Horaires : Ajout Plage horaire pouvant débuter à 6 h 30. 3) Reprise de temps Construction résidentielle légère b) Horaires : Ajout Plage horaire pouvant débuter à 6 h 30. Section 20 Indemnités et affectations temporaires Indemnité d intempéries Ajout Indemnité payable également pour la construction résidentielle légère. Section 21 Salaires Augmentation salariale résidentiel lourd 2,2 % 2,25 % 2,3 % Augmentation salariale résidentiel léger 0 % 3 % 3 % N. B. : Veuillez consulter les tables des taux de salaire par métier, spécialité et occupation pour plus de détails. Conventions collectives

8 Résidentiel ) Paiement du salaire Changement de période d apprentissage ou de statut Ajout À défaut de remettre une copie de l avis à son employeur concernant un changement dans sa période d apprentissage, le salarié n a droit à aucun paiement rétroactif sur son salaire pour plus de dix (10) jours. Section 23 Frais de déplacement et de stationnement ) b) Utilisation du véhicule du salarié Modification L indemnité passe de 0,40 $ à 0,44 $ du kilomètre parcouru ) a) et b) Indemnité pour frais de déplacement (construction résidentielle lourde) Modification L indemnité passe de 0,40 $ à 0,44 $ du kilomètre parcouru. L expression «chemin préférable» est remplacée par «chemin le plus usuellement emprunté» Chambre et pension Résidentiel lourd et léger Frais de chambre et pension 95 $/jour 105 $/jour 110 $/jour Statu quo Modification L expression «chemin préférable» est remplacée par «chemin le plus usuellement emprunté». b) Ajout Dans le cas du salarié qui est assigné à des chantiers successifs au cours d un même déplacement, c est-à-dire de la première assignation jusqu au retour au domicile, les frais de transport ci-haut sont payables au salarié pour la distance totale du déplacement. c) Ajout Dans le cas du salarié qui est assigné à des chantiers successifs au cours d un même déplacement, c est-à-dire de la première assignation jusqu au retour au domicile, le temps de transport pour la distance totale du déplacement est payable au salarié en appliquant la formule de calcul prévue à l article Calcul du kilométrage Modification Le logiciel «Streets and Trips» est remplacé par l option «Maps» du site Google. L expression «chemin préférable» est remplacée par «chemin le plus usuellement emprunté» Gîte et couvert Résidentiel lourd et léger Lorsque l employeur fournit le gîte seulement 40 $/jour 44 $/jour 48 $/jour Statu quo Section 24 Congés annuels et jours fériés chômés Jours fériés chômés La Journée nationale des patriotes : 23 mai mai 2012 La Fête nationale : Pour l année 2011, le jour férié chômé sera le 24 juin. Pour l année 2012, le jour chômé sera le 25 juin. La fête du Canada : 1 er juillet juillet 2012 La fête du Travail : 5 septembre septembre Conventions collectives

9 Résidentiel Le jour de l Action de grâces : 11 octobre octobre octobre 2012 Le jour du Souvenir : 12 novembre novembre novembre 2012 Le Vendredi saint : 22 avril avril mars 2013 Le lundi de Pâques : 25 avril avril er avril Congés annuels obligatoires 1) Été : 24 juillet au 6 août juillet au 4 août ) Hiver : 19 décembre 2010 au 1 er janvier décembre 2011 au 7 janvier décembre 2012 au 5 janvier 2013 Section 25 Congés spéciaux Maladie, accident, décès, mariage, naissance Ajout a) Toute absence de plus de cinq (5) jours ouvrables doit être motivée au moyen d un certificat médical, à la demande de l employeur. Modification e) Suppression de «grands-parents». Modification f) Ajout de «grands-parents biologiques». Section 26 Avantages sociaux Régime de retraite 0,10 $ 0,20 $ 0,20 $ + 0,07 $* Régime d assurances 0,05 $ * Cette somme servira à ramener la cotisation patronale versée au régime de retraite pour les apprentis de 3 e, 4 e et 5 e période au même niveau que la cotisation patronale versée pour les compagnons et les titres occupationnels. N. B. : Veuillez consulter les tables d avantages sociaux afin de connaître les modifications apportées aux taux applicables pour les cotisations aux régimes. Section 27 Sécurité bien-être et hygiène Règle générale Ajout Lorsque l employeur adopte un programme de prévention conforme à la loi, il doit en présenter une copie à chaque salarié au moment de l embauche, lui en expliquer le contenu et répondre à ses questions, le cas échéant. Les salariés doivent, de plus, être avisés de chaque modification apportée au programme de prévention. Une copie à jour du programme de prévention doit être disponible en tout temps pour consultation par les salariés, tant sur les chantiers qu à la place d affaires de l employeur. L APCHQ transmet aux associations représentatives une copie à jour de chacun des programmes de prévention de base qu elle met à la disposition des employeurs du secteur résidentiel, pour les métiers représentatifs du secteur. Conventions collectives

10 Résidentiel Le présent paragraphe n empêche pas l employeur qui adopte un programme de prévention conforme à la loi d exiger du salarié une reconnaissance écrite à l effet qu il en a pris connaissance Travail dans des conditions dangereuses Ajout 5) Le salarié affecté à la réparation, au remplacement ou au raccordement d égouts sanitaires existants peut se faire vacciner contre l hépatite A, l hépatite B et le tétanos. L employeur rembourse les frais encourus pour les vaccins, le cas échéant Équipement Résidentiel lourd Indemnité pour équipements de sécurité 0,05 $ Premiers secours et premiers soins Modification Abolition de la liste d objets contenus dans la trousse minimale et remplacée par l obligation d avoir au moins l équipement de premiers soins exigé par la Loi sur la santé et la sécurité du travail (L.R.Q., c. S-2.1) et les règlements adoptés pour son application Comité de prévention du secteur résidentiel Ajout Création d un comité qui se réunira quatre fois par année. Le mandat du Comité est de convenir et de mettre en œuvre, tout en respectant les principes directeurs énoncés à l annexe «S», un plan d action adapté aux réalités de chantier du secteur résidentiel et visant notamment : la prévention des accidents de travail et des maladies professionnelles sur les chantiers ; la mise en place et la prise en charge par les employeurs et par les salariés de mécanismes visant l élimination à la source des dangers pour la santé, la sécurité et l intégrité physique des salariés. Section 29 Plan de formation par le perfectionnement et le recyclage afin d améliorer le revenu et l emploi des travailleurs du secteur résidentiel Liste des cours Ajout Sur demande, chaque association représentative peut obtenir de la Commission la liste nominative des cours suivis par ses membres. De même, l employeur peut obtenir la liste de ses salariés ayant suivi des cours. Les demandes produites en vertu du présent article ne peuvent viser que des salariés ayant œuvré ou œuvrant dans le secteur résidentiel. Section 31 Application de la convention Réclamation Ajout Lors du dépôt d une plainte salariale à la Commission au nom d un salarié qu elle représente, l association représentative, le syndicat ou l union avise l association sectorielle d employeurs. Cette dernière contacte l employeur pour favoriser, le cas échéant, un processus de règlement du dossier ) Comité d interprétation résidentiel : Objet Ajout Les parties signataires conviennent, dans un esprit de collaboration avec la Commission et dans le cadre du paragraphe 1 de l article 4 de la Loi, à favoriser dans l application de la convention collective et l interprétation de la Loi et des règlements, des solutions adaptées au secteur résidentiel. 8 Conventions collectives

11 Résidentiel Annexe «G-1» Lettre d entente relative au fonds de formation résidentiel comité paritaire Modification Poursuite des travaux du comité afin de revoir les objectifs en matière de formation pour rencontrer les nouveaux besoins et les nouvelles réalités de l industrie. De plus, initier les démarches pour obtenir les modifications législatives et réglementaires requises, le cas échéant. Annexe «L» Lettre d entente concernant un processus d élaboration de liste d outils fournis par les salariés pour certains métiers Modification de la lettre d entente. Annexe «M» Lettre d entente concernant des mesures relatives à la main-d œuvre du secteur résidentiel Modification Cette contribution est voulue afin de permettre aux parties patronales et syndicales de mener toute démarche et analyse destinées à favoriser le rapprochement des parties. L élimination à la source des dangers pour la santé, la sécurité et l intégrité physique des salariés doit reposer sur des actions concertées des employeurs et des salariés ; Ces principes devraient guider les orientations de la CSST dans l application de la Loi sur la santé et la sécurité du travail et de ses règlements, notamment en matière d inspection, de manière à rechercher une responsabilisation des employeurs et des salariés. Annexe «T» Lettre d entente relative à la caisse de prévoyance collective passif pour heures en réserve Ajout Il est convenu par les parties, pour la durée de la présente convention, de ne pas ajuster les 750 premières heures en réserve lorsqu il y aura une hausse de 0,05 $ de la cotisation horaire prévue à compter du 29 avril Cette disposition sera possible si le surplus pouvant servir à l amélioration des couvertures, déterminé selon la «Lettre d entente concernant le mécanisme d utilisation des surplus du Régime d assurance de base des salariés de l industrie de la construction du Québec» (annexe «P») établi selon l évaluation actuarielle au 31 décembre 2011, s avère suffisant pour permettre de ne pas ajuster les heures visées. Annexe «S» Principes directeurs visant le respect des règles relatives à la santé et à la sécurité du travail dans le secteur résidentiel Ajout Promotion, auprès des employeurs et des salariés, des principes énoncés ci-dessous visant la santé et la sécurité au travail : Le respect des règles de santé et de sécurité est une responsabilité commune à tous les employeurs et les salariés appelés à œuvrer sur les chantiers de construction ; Conventions collectives

12 Institutionnel et commercial Section XV Mobilité de la main-d œuvre ) et 2) Modification L employeur peut déplacer 3 salariés réguliers sur les 6 premiers embauchés, et 20 % sur l excédent de la main-d œuvre. Section XVI Salaires Augmentation salariale Règle générale 2,2 % 2,25 % 2,3 % N. B. : Veuillez consulter les tables des taux de salaire par métier, spécialité et occupation pour plus de détails. Règle particulière : couvreur Nonobstant la règle générale, augmentation de 0,04 $* l heure au taux de salaire du compagnon. À la suite de la promulgation du Règlement sur la formation professionnelle de la main-d œuvre dans l industrie de la construction, une somme de 0,25 $* l heure sera appliquée au taux de salaire du compagnon. * Ces augmentations serviront à la cotisation salariale pour la retraite. Section XIX Congés annuels obligatoires, jours fériés chômés, congés de maladie et indemnités afférentes Congés annuels obligatoires 1) Été : 24 juillet au 6 août juillet au 4 août ) Hiver : 19 décembre 2010 au 1 er janvier décembre 2011 au 7 janvier décembre 2012 au 5 janvier ) c) Congé facultatif : règle particulière : installateur de systèmes de sécurité Modification Remplacer 25 % par 33 % Jours fériés chômés La Journée nationale des patriotes : 23 mai mai 2012 La Fête nationale : Pour l année 2011, le jour férié chômé sera le 24 juin. Pour l année 2012, le jour chômé sera le 25 juin. La fête du Canada : 1 er juillet juillet 2012 La fête du Travail : 5 septembre septembre 2012 Le jour de l Action de grâces : 11 octobre octobre octobre 2012 Le jour du Souvenir : 12 novembre novembre novembre 2012 Le Vendredi saint : 22 avril avril mars 2013 Le lundi de Pâques : 25 avril avril er avril Conventions collectives

13 Institutionnel et commercial ) a) Règle particulière : installateur de systèmes de sécurité affecté aux travaux d entretien et de réparation Ajout Déplacement possible de 2 congés fériés à la demande de l employeur, soit la fête du Canada et le jour du Souvenir. Section XX Durée normale du travail, horaire, travail par équipe et période de repos Ajout Heures normales de travail (règles particulières) Frigoriste : travaux de service La semaine normale de travail du salarié affecté à des travaux de service est de 45 heures par semaine, avec une limite quotidienne de 9 heures, du lundi au vendredi. Les heures de travail sont réparties comme suit : de 6 h 30 à 16 h ; de 7 h à 16 h 30 ; de 7 h 30 à 17 h ; avec une demi-heure non rémunérée pour le dîner au milieu de la journée de travail ) Manœuvre et manœuvre spécialisé : Modification L horaire quotidien de 42,5 heures est adapté à l horaire des métiers concernés, soit 8,5 heures ou 10,5 heures ) Horaire flexible : travaux de réparation, de rénovation et d entretien d immeubles institutionnels, commerciaux dont la construction est terminée Modification Briqueteur-maçon, carreleur, manœuvre-carreleur, charpentier-menuisier, cimentierapplicateur, électricien, ferblantier, manœuvre, manœuvre spécialisé, monteur-mécanicien (vitrier), plâtrier, plâtrier-tireur de joints, poseurs de revêtements souples et tuyauteur. Pour les métiers ci-dessus mentionnés, l employeur n aura plus à s entendre avec le groupe syndical majoritaire pour appliquer l horaire flexible. Une entente avec les salariés suffira. Ajout Pour le métier de tuyauteur, le groupe syndical majoritaire doit être avisé 2 jours ouvrables avant l application du nouvel horaire, par télécopieur ou par courriel ) Horaire flexible : travaux de construction dans des immeubles institutionnels ou commerciaux Modification Sur un chantier, le nombre de salariés à l emploi de l employeur passe de cinq (5) à huit (8) ) b) Travail d équipe Modification Les conditions d application du travail d équipe sont réduites d une journée, lorsqu un jour férié survient un jour de semaine. Ainsi, les régimes de double ou de triple équipe peuvent être établis sur trois ou quatre jours ouvrables lorsque survient un congé férié chômé durant la semaine ) a) Période de repos Modification Le salarié pourra quitter 15 minutes avant la fin de la journée normale au lieu de 30 minutes ou être rémunéré à un taux majoré de 100 % si elle est travaillée ) Période de repos : règle particulière : mécanicien de chantier Ajout La période de repos suivant la journée normale de travail peut être déplacée à la fin de la journée ou être rémunérée si elle est travaillée ) e) iii. Règles particulières : électricien et ferblantier Abolition de la règle particulière pour l électricien et maintien de la règle particulière pour le ferblantier. Conventions collectives

14 Institutionnel et commercial ) c) Repos journalier : règle particulière : grutier en location de grues Abolition de la règle particulière (voir règle générale). Section XXI Heures supplémentaires Rémunération : règle générale Ajout Les deux premières heures supplémentaires effectuées dans une semaine normale de travail (40 heures, du lundi au vendredi) sont rémunérées à taux et demi, toutes les autres à taux double. Cette disposition s applique uniquement aux journées normales de travail de 8 heures. Cette disposition ne s applique pas dans les situations suivantes : 1. aux règles particulières qui prévoient des conditions plus avantageuses que celles prévues au paragraphe introductif ; 2. au grutier affecté à une grue à tour qui doit, à la demande de son employeur, commencer ou terminer sa journée en dehors de sa journée normale de travail ; 3. au grutier employé par un locateur de grue qui doit, à la demande de son employeur, se rendre au lieu d affaires pour prendre possession de la grue ou la retourner, lorsque cela a pour effet de lui faire commencer ou terminer son travail en dehors de sa journée normale de travail ; 4. au grutier qui effectue des travaux reliés à la coulée de béton ou qui effectue des travaux d urgence ; 5. au salarié rappelé au travail en vertu de l article ; 6. au salarié affecté à un appel de service en vertu de l article Section XXII Primes Prime de qualification environnementale : halocarbures : frigoriste Ajout Prime horaire de 5 % du taux de salaire applicable uniquement au compagnon possédant cette qualification Prime d équipe Prime d équipe 1 $/heure Prime de déplacement de l horaire de travail Prime de déplacement de l horaire de travail 26 sept. 1 er mai 29 avril Règle générale 1 $/heure Calorifugeur 6 % 7 % Mécanicien en protection-incendie Monteurmécanicien (vitrier) 12 % 15 % 3 % 6 % Prime de hauteur Abolition de la prime pour tout salarié, sauf pour le ferblantier (revêtement), le monteur-mécanicien (vitrier) et le peintre Prime pour travaux de soudure Abolition de la prime pour tout salarié. 12 Conventions collectives

15 Institutionnel et commercial Prime spéciale : travaux de jointoyage : peintre-tireur de joints et plâtrier-tireur de joints Abolition de la prime Jointoyage au fibre de verre : ferblantier Abolition de la prime Prime pour travaux de jointoyage au fibre de verre : chaudronnier, tuyauteur et soudeur en tuyauterie Abolition de la prime. Section XXIII Frais de déplacement ) Temps de transport Modification Pour le conducteur du véhicule de l employeur affecté au transport de 5 salariés ou moins, incluant le conducteur, le temps consacré à la conduite du véhicule est considéré comme du temps de travail rémunéré au taux de salaire normal, mais n est pas inclus dans le calcul des heures de travail quotidiennes ou hebdomadaires. Pour le conducteur du véhicule de l employeur affecté au transport de 6 salariés ou plus, incluant le conducteur, le temps consacré à la conduite du véhicule est inclus dans le calcul des heures de travail quotidiennes ou hebdomadaires ) iii. Temps de transport : opérateur de pompes et compresseurs (pompes à ligne) et opérateur de pompes à béton (munies d un mât de distribution) Modification Dorénavant, les avantages sociaux et l indemnité de congé annuel de 13 % s appliquent aux trois premières heures de temps de déplacement Utilisation du véhicule du salarié Utilisation du véhicule du salarié 0,44 $/km Indemnité pour frais de déplacement Frais de déplacement () Règle générale 26 sept. 1 er mai 29 avril Régions de Montréal, Québec, Trois-Rivières et Estrie Plus de 60 km 30,83 $ 31,60 $ 32,39 $ Plus de 90 km à 36,71 $ 37,63 $ 38,57 $ Autres régions Plus de 48 km 17,62 $ 18,06 $ 18,51 $ Plus de 72 km 30,47 $ 31,23 $ 32,01 $ Plus de 88 km à 34,48 $ 35,34 $ 36,22 $ Frais de déplacement () Règles particulières 26 sept. 1 er mai 29 avril Calorifugeur : agglomération montréalaise Plus de 25 km 10,68 $ 10,95 $ 11,22 $ Plus de 48 km 14,69 $ 15,06 $ 15,44 $ Plus de 72 km 26,69 $ 27,36 $ 28,04 $ Plus de 88 km à 32,03 $ 32,83 $ 33,65 $ Charpentier-menuisier : toutes les régions 60 km à 90 km 30,83 $ 31,60 $ 32,39 $ 91 km à moins de 120 km 36,71 $ 37,63 $ 38,57 $ Conventions collectives

16 Institutionnel et commercial Frais de déplacement () Règles particulières 26 sept. 1 er mai 29 avril Chaudronnier, ferrailleur, grutier, mécanicien de chantier, monteur d acier de structure, poseur de pilotis et serrurier de bâtiment : toutes les régions Plus de 48 km 17,62 $ 18,06 $ 18,51 $ Plus de 72 km 30,47 $ 31,23 $ 32,01 $ Plus de 88 km à 34,48 $ 35,34 $ 36,22 $ Mécanicien d ascenseur : Montréal de 20 km 13,23 $ 13,56 $ 13,90 $ Mécanicien d ascenseur : Québec 13,23 $ 13,56 $ 13,90 $ de 15 km Mécanicien d ascenseur : autres régions 21,68 $ 22,22 $ 22,78 $ de 40 km de 55 km de 70 km de 90 km de 105 km à 30,57 $ 31,33 $ 32,11 $ 38,05 $ 39,00 $ 39,98 $ 42,87 $ 43,94 $ 45,04 $ 47,19 $ 48,37 $ 49,58 $ Peintre : Montréal, Québec, Trois-Rivières et Estrie Plus de 60 km 16,02 $ 16,42 $ 16,83 $ Plus de 90 km à 36,71 $ 37,63 $ 38,57 $ Frais de déplacement () Règles particulières Frais de chambre et pension (plus de 120 km) Règle générale 110 $/jour 115 $/jour 120 $/jour Frais de chambre et pension (plus de 120 km) Règles particulières 26 sept. 1 er mai 29 avril Ferrailleur 118 $ 123 $ 128 $ Grutier location 139 $ 144 $ 149 $ de grues (2 sem. ou moins) Grutier poseur de pilotis Monteur d acier de structure Serrurier de bâtiment 26 sept. 1 er mai 29 avril Peintre : autres régions (jusqu au 30 avril 2011) Plus de 60 km 16,02 $ Plus de 72 km 30,47 $ Plus de 88 km à Peintre : autres régions (à compter du 1 er mai 2011) 35,34 $ Plus de 48 km 18,06 $ 18,51 $ Plus de 72 km 31,23 $ 32,01 $ Plus de 88 km à 36,22 $ 37,13 $ 119 $ 124 $ 129 $ 118 $ 123 $ 128 $ 118 $ 123 $ 128 $ 14 Conventions collectives

17 Institutionnel et commercial ) c) xi. Indemnité pour frais de déplacement : mécanicien de chantier Modification Pension de 7 jours à plus de 480 kilomètres. Section XXIV Dispositions diverses ) a) Soudure : règle particulière : chaudronnier Modification des modalités et de l étendue de l indemnisation (jusqu à 400 $) du fonds de qualification de soudage ) g) Soudure : règle particulière : tuyauteur, soudeur en tuyauterie et soudeur pipeline Modification de l étendue de l indemnisation et des modalités : 1. inscription aux examens de soudage sur appareil sous pression classe B ; 2. apprenti tuyauteur pour examen de plomberie ou chauffage réussi ; 3. renouvellement des tuyauteurs détenteurs d une qualification Gaz TAG-1, TAG-2, TAG-3 et TAG-4. L indemnisation pour le temps nécessaire concerne uniquement les salariés à l emploi. Le maximum remboursable pourra être de 500 $ au lieu de 400 $ (sur résolution du sous-comité professionnel) ) Indemnité relative à certains vêtements et équipements de sécurité Augmentation de l indemnité pour équipements de sécurité 26 sept. 1 er mai 29 avril Règle générale 0,05 $ Tuyauteur et soudeur en tuyauterie 0,05 $ 0,10 $ ) Règle particulière : grutier : pelles à câbles et grues mobiles Modification Une grue d une capacité nominale de 200 tonnes ou plus peut être opérée par un compagnon assisté d un autre compagnon si disponible, sinon d un apprenti. Section XXVI Congés spéciaux ) Maladie, accident, décès, mariage, naissance Ajout En cas de décès ( ) 4 jours au maximum, dont 2 jours avec solde dans le cas du salarié ayant 30 jours ouvrables ou plus de service pour le même employeur. Section XXV Sécurité, bien-être et hygiène ) c) Peintre : travaux de peinture Modification Les marques de savon «Nordo» et «Capri 50» sont remplacées par «un nettoyant efficace». Conventions collectives

18 Institutionnel et commercial Section XXVII Avantages sociaux Régime de retraite (cotisation patronale) Règle générale 0,10 $ 0,20 $ 0,20 $ + 0,07 $* Régime d assurances (cotisation patronale) Règle générale 0,05 $ * Cette somme servira à ramener la cotisation patronale versée au régime de retraite pour les apprentis de 3 e, 4 e et 5 e période au même niveau que la cotisation patronale versée pour les compagnons et les titres occupationnels. N. B. : Veuillez consulter les tables d avantages sociaux afin de connaître les modifications apportées aux régimes de retraite et d assurances pour certains métiers et occupations. Ajout À la suite de la promulgation du Règlement sur la formation professionnelle de la main-d œuvre dans l industrie de la construction pour le métier de couvreur, une somme de 0,25 $ l heure sera appliquée au taux de salaire du compagnon. Annexe «J-2» Lettre d entente relative au métier de couvreur Ajout La présente annexe «J-2» remplace l annexe «J-2» de la convention collective Entre autres, les parties ont convenu de ce qui suit en vue d une modification au Règlement sur la formation professionnelle : modifications quant au régime complémentaire d assurances ; compensation financière octroyée pour l augmentation du nombre de périodes d apprentissage qui passera de 1 à 2. Annexe «J-5» Lettre d entente relative au métier de poseur de revêtements souples Modification Entre autres, les parties ont convenu de ce qui suit en vue d une modification au Règlement sur la formation professionnelle : compensation financière du compagnon (en vigueur à la date de signature) octroyée pour l augmentation du nombre de périodes d apprentissage qui passera de 1 à ) Parqueteur-sableur : Abolition de ce paragraphe. 16 Conventions collectives

19 Industriel Section I Définitions ) Industrie lourde : règle particulière : électricien Abolition de ce paragraphe. Section XV Mobilité de la main-d œuvre ) et 2) Modification L employeur peut déplacer 3 salariés réguliers sur les 6 premiers embauchés, et 20 % sur l excédent de la main-d œuvre. Section XVI Salaires Augmentation salariale Règle générale 2,2 % 2,25 % 2,3 % N. B. : Veuillez consulter les tables des taux de salaire par métier, spécialité et occupation pour plus de détails. Règle particulière : couvreur Nonobstant la règle générale, augmentation de 0,04 $* l heure au taux de salaire du compagnon. À la suite de la promulgation du Règlement sur la formation professionnelle de la main-d œuvre dans l industrie de la construction, une somme de 0,25 $* l heure sera appliquée au taux de salaire du compagnon. * Ces augmentations serviront à la cotisation salariale pour la retraite. Section XIX Congés annuels obligatoires, jours fériés chômés, congés de maladie et indemnités afférentes Congés annuels obligatoires 1) Été : 24 juillet au 6 août juillet au 4 août ) Hiver : 19 décembre 2010 au 1 er janvier décembre 2011 au 7 janvier décembre 2012 au 5 janvier ) c) Congé facultatif : règle particulière : installateur de systèmes de sécurité Modification Remplacer 25 % par 33 % Jours fériés chômés La Journée nationale des patriotes : 23 mai mai 2012 La Fête nationale : Pour l année 2011, le jour férié chômé sera le 24 juin. Pour l année 2012, le jour chômé sera le 25 juin. La fête du Canada : 1 er juillet juillet 2012 La fête du Travail : 5 septembre septembre 2012 Le jour de l Action de grâces : 11 octobre octobre octobre 2012 Conventions collectives

20 Industriel Le jour du Souvenir : 12 novembre novembre novembre 2012 Le Vendredi saint : 22 avril avril mars 2013 Le lundi de Pâques : 25 avril avril er avril ) a) Règle particulière : installateur de systèmes de sécurité affecté aux travaux d entretien et de réparation Ajout Déplacement possible de 2 congés fériés à la demande de l employeur, soit la fête du Canada et le jour du Souvenir. Section XX Durée normale du travail, horaire, travail par équipe et période de repos Ajout Heures normales de travail (Règles particulières) Frigoriste : travaux de service : La semaine normale de travail du salarié affecté à des travaux de service est de 45 heures par semaine, avec une limite quotidienne de 9 heures, du lundi au vendredi. Les heures de travail sont réparties comme suit : de 6 h 30 à 16 h ; de 7 h à 16 h 30 ; de 7 h 30 à 17 h ; avec une demi-heure non rémunérée pour le dîner au milieu de la journée de travail ) Manœuvre et manœuvre spécialisé : Modification L horaire quotidien de 42,5 heures est adapté à l horaire des métiers concernés, soit 8,5 heures ou 10,5 heures ) Horaire flexible : travaux de réparation, de rénovation et d entretien d industries manufacturières dont la construction est terminée Modification Abolition dans le titre de l expression «logeant dans un immeuble locatif commercial». Modification Briqueteur-maçon, carreleur, manœuvre-carreleur, charpentier-menuisier, cimentierapplicateur, électricien, ferblantier, manœuvre, manœuvre spécialisé, monteur-mécanicien (vitrier), plâtrier, plâtrier-tireur de joints, poseur de revêtements souples et tuyauteur. Pour les métiers ci-dessus mentionnés, l employeur n aura plus à s entendre avec le groupe syndical majoritaire pour appliquer l horaire flexible. Une entente avec les salariés suffira. Ajout Pour le métier de tuyauteur, le groupe syndical majoritaire doit être avisé 2 jours ouvrables avant l application du nouvel horaire, par télécopieur ou par courriel ) e) Poseur de systèmes intérieurs : horaire flexible : travaux de réparation, de rénovation et d entretien d industries manufacturières dont la construction est terminée Modification Abolition dans le titre de l expression «logeant dans un immeuble locatif commercial» ) Travaux exécutés sur des chantiers isolés et sur le territoire de la Baie-James Modification L expression «projet Baie-James» est remplacée par «territoire de la Baie-James». 18 Conventions collectives

Ce cahier présente un résumé des quatre conventions collectives en vigueur depuis le 1 er mai 2004.

Ce cahier présente un résumé des quatre conventions collectives en vigueur depuis le 1 er mai 2004. FAITS SAILLANTS DES CONVENTIONS COLLECTIVES SECTORIELLES DE L'INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION 2004-2007 RÉSIDENTIEL - INDUSTRIEL - INSTITUTIONNEL ET COMMERCIAL - GÉNIE CIVIL ET VOIRIE Ce cahier présente un

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE : RATIFICATION, SIGNATURE, ENTRÉE EN VIGUEUR

CONVENTION COLLECTIVE : RATIFICATION, SIGNATURE, ENTRÉE EN VIGUEUR DU SERVICE DES L ACRGTQ est publié par le Service des communications de l ACRGTQ. Siège social, Québec 435, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 2J5 418 529.2949 1 800 463.4672 418 529.5139 Bureau de Montréal

Plus en détail

Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux

Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux Secteur résidentiel Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux À compter du 26 avril 2009 PU 90-40 (0904) SECTEUR résidentiel Taux de salaire en vigueur le 26 avril 2009 Métiers et

Plus en détail

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Secteurs Résidentiel Institutionnel et commercial Industriel Génie civil et voirie Table des matières

Plus en détail

SPÉCIAL PAIE. Modification de certaines cotisations pour l année 2014. Sommaire LA PRÉPARATION DES IMPÔTS ARRIVE À GRANDS PAS!

SPÉCIAL PAIE. Modification de certaines cotisations pour l année 2014. Sommaire LA PRÉPARATION DES IMPÔTS ARRIVE À GRANDS PAS! Une publication de l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec Enregistrée sous poste-publications n 40065623 VOLUME 45 NUMÉRO SPÉCIAL JANVIER 204 SPÉCIAL PAIE Sommaire Service

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE 2013 2017. SECTEUR GÉNIE CIVIL ET VOIRIE (Industrie de la construction, loi R-20)

CONVENTION COLLECTIVE 2013 2017. SECTEUR GÉNIE CIVIL ET VOIRIE (Industrie de la construction, loi R-20) CONVENTION COLLECTIVE 2013 2017 (Industrie de la construction, loi R-20) L ASSOCIATION DES CONSTRUCTEURS DE ROUTES ET GRANDS TRAVAUX DU QUÉBEC (ACRGTQ) ET LE CONSEIL PROVINCIAL DU QUÉBEC DES MÉTIERS DE

Plus en détail

Convention collective 2 0 1 3 2 0 1 7 Sect eur. Génie civil et voirie

Convention collective 2 0 1 3 2 0 1 7 Sect eur. Génie civil et voirie Convention collective 2 0 1 3 2 0 1 7 Sect eur Génie civil et voirie CONVENTION COLLECTIVE 2013 2017 (INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION, LOI R-20) L ASSOCIATION DES CONSTRUCTEURS DE ROUTES ET GRANDS TRAVAUX

Plus en détail

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE POLITIQUE NUMÉRO DE LA RÉSOLUTION : APPROUVÉ PAR : CA-20130912-8 CONSEIL D ADMINISTRATION DATE DE LA RÉSOLUTION/APPROBATION : 13 septembre 2013 ENTRÉE EN VIGUEUR : DERNIÈRE MISE À JOUR : DATE D ABROGATION

Plus en détail

2010-2013 2010-2013. Secteur Industriel. Convention collective

2010-2013 2010-2013. Secteur Industriel. Convention collective Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2010 ISBN 978-2-550-60307-8 PU 10-02 (1010) Secteur Industriel 2010-2013 Secteur Industriel 2010-2013 Convention collective CONVENTION COLLECTIVE 2010 2013

Plus en détail

PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION. Présentation à l ABQ Le 24 février 2015

PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION. Présentation à l ABQ Le 24 février 2015 PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION Présentation à l ABQ Le 24 février 215 Légère amélioration de la croissance prévue pour 215 Principaux indicateurs économiques

Plus en détail

Secteur Institutionnel et commercial 2010-2013

Secteur Institutionnel et commercial 2010-2013 Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2010 ISBN 978-2-550-60309-2 PU 10-03 (1010) Secteur Institutionnel et commercial 2010-2013 Secteur Institutionnel et commercial 2010-2013 Convention collective

Plus en détail

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DE LA MAIN-D ŒUVRE DANS L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION ENTRE LE QUÉBEC ET L ONTARIO

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DE LA MAIN-D ŒUVRE DANS L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION ENTRE LE QUÉBEC ET L ONTARIO Feuillet d information ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DE LA MAIN-D ŒUVRE DANS L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION ENTRE LE QUÉBEC ET L ONTARIO RECONNAISSANCE DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS DE LA CONSTRUCTION PAR L ONTARIO

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE 2013-2017 POUR LE SECTEUR RÉSIDENTIEL DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

CONVENTION COLLECTIVE 2013-2017 POUR LE SECTEUR RÉSIDENTIEL DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION CONVENTION COLLECTIVE 2013-2017 POUR LE SECTEUR RÉSIDENTIEL DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION Intervenue entre l APCHQ et la Centrale des syndicats démocratiques (CSD- Construction), la Confédération des

Plus en détail

Numéro : 300. Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires

Numéro : 300. Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires Numéro : 300 Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires Décembre 2013 Objectif de cette note d orientation... 4 Références légales... 4 Contexte... 5 Historique du calcul hebdomadaire

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification :

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification : POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS Adoption : Résolution XVIII du Conseil des commissaires extraordinaire du 7 juillet 2010 Modification : Résolution 20 du Conseil des commissaires du

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

La reconnaissance mutuelle

La reconnaissance mutuelle La reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles Entente Québec-France Une nouvelle passerelle entre le Québec et la France L Entente Québec-France Introduction Lever les obstacles à l attraction

Plus en détail

Assemblée des groupes de femmes d interventions régionales POLITIQUE DE GESTION DU PERSONNEL ET CONDITIONS DE TRAVAIL

Assemblée des groupes de femmes d interventions régionales POLITIQUE DE GESTION DU PERSONNEL ET CONDITIONS DE TRAVAIL Assemblée des groupes de femmes d interventions régionales POLITIQUE DE GESTION DU PERSONNEL ET CONDITIONS DE TRAVAIL MODIFIÉE LE 25 JANVIER 2011 Table des matières ARTICLE 1 : OBJECTIFS, TERMINOLOGIE,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3375 Convention collective nationale IDCC : 3017. PORTS ET MANUTENTION AVENANT

Plus en détail

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent APPRENTIS DU BTP Ces droits qui vous concernent La rémunération Votre rémunération se constitue d un pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel pour les apprentis âgés de plus de 21 ans. Ce pourcentage

Plus en détail

L entrepreneur autonome SES DROITS, OBLIGATIONS ET RESTRICTIONS. Pour dissiper la confusion générale à démêler

L entrepreneur autonome SES DROITS, OBLIGATIONS ET RESTRICTIONS. Pour dissiper la confusion générale à démêler L entrepreneur autonome SES DROITS, OBLIGATIONS ET RESTRICTIONS Le présent document s adresse particulièrement aux entrepreneurs qui n embauchent pas de salariés ou qui embauchent un salarié occasionnellement,

Plus en détail

POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS

POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS 1. COTISATIONS 1.1 Taux actuel 1,55 % du salaire annuel (adopté par l assemblée générale le 5 juin 2007) Le SEBF garde 0,975 % et envoie 0,575

Plus en détail

Département de la solidarité et de l emploi Office cantonal de l inspection et des relations du travail. Document de base 2011 USAGES

Département de la solidarité et de l emploi Office cantonal de l inspection et des relations du travail. Document de base 2011 USAGES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l emploi Office cantonal de l inspection et des relations du travail Document de base 2011 USAGES MÉTALLURGIE DU BÂTIMENT Chauffage ventilation

Plus en détail

Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications

Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications Qualification professionnelle Reconnaissance professionnelle interprovinciale pour les titulaires d un certificat provincial Accord sur le

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

---l- - -r - - ~ Commission de la construction du Québec

---l- - -r - - ~ Commission de la construction du Québec Commission de la construction du Québec ---l- ~ 4 - -r J - - ~ "1 CONVENTION COLLECTIVE 2010-2013 SECTEUR INDUSTRIEL INTERVENUE ENTRE L'ACQ ET LE CPQMC (INTERNATIONAL), LA CSD CONSTRUCTION, LA CSN- CONSTRUCTION,

Plus en détail

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal

Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Régimes de retraite des fonctionnaires municipaux de la Ville de Montréal et de la Communauté urbaine de Montréal Brochure à l intention des membres préparée par le Syndicat des fonctionnaires municipaux

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3002 Convention collective nationale et accords nationaux BÂTIMENT IDCC : 2609. ETAM

Plus en détail

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

CONDITIONS D EXERCICE

CONDITIONS D EXERCICE CONDITIONS D EXERCICE DES RESSOURCES DE TYPE FAMILIAL ET DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES VISÉES PAR LA LOI SUR LA REPRÉSENTATION DES RESSOURCES, MAIS NON REPRÉSENTÉES PAR UNE ASSOCIATION RECONNUE 20 août

Plus en détail

LE PERSONNEL INTERPRETE EN LANGAGE VISUEL

LE PERSONNEL INTERPRETE EN LANGAGE VISUEL FÉDÉRATION DU PERSONNEL SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES LE PERSONNEL INTERPRETE EN LANGAGE VISUEL DU COLLEGE DE SAINTE-FOY DU CEGEP DU VIEUX-MONTREAL Avertissement : Le présent

Plus en détail

MUNICIPAUX EMPLOYÉS PAR LA VILLE DE L ASSOCIATION DES CONTREMAÎTRES MONTREAL INC.

MUNICIPAUX EMPLOYÉS PAR LA VILLE DE L ASSOCIATION DES CONTREMAÎTRES MONTREAL INC. ASSOCIATION DES CONTREMAÎTRES MUNICIPAUX EMPLOYÉS PAR LA VILLE DE MONTRÉAL INC. CONVENTION COLLECTIVE ENTRE LA VILLE DE MONTRÉAL ET L ASSOCIATION DES CONTREMAÎTRES MUNICIPAUX EMPLOYÉS PAR LA VILLE DE MONTREAL

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

CONDITIONS DE MILITANCE

CONDITIONS DE MILITANCE CONSEIL CENTRAL DES LAURENTIDES 289, De Villemure, 2 e étage, St-Jérôme (Qc.) J7Z 5J5 Courriel : ccsnl@videotron.ca Site Web : www.ccsnl.org Télécopieur : (450) 438-5869 Téléphone : (450) 438-4197 T CONDITIONS

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE RELATIF À L ORGANISATION ET À L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LE FRET FERROVIAIRE

ACCORD DE BRANCHE RELATIF À L ORGANISATION ET À L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LE FRET FERROVIAIRE ACCORD DE BRANCHE RELATIF À L ORGANISATION ET À L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LE FRET FERROVIAIRE ACCORD DE BRANCHE RELATIF À L ORGANISATION ET À L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL TITRE I DÉFINITIONS

Plus en détail

Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre

Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre satisfaction! Faut-il un permis municipal? Vérifiez auprès de

Plus en détail

Conditions et avantages des cadres de direction et des cadres administratifs de la Ville de Montréal

Conditions et avantages des cadres de direction et des cadres administratifs de la Ville de Montréal et des cadres administratifs de la Ville de Montréal Adoptés par le comité exécutif le 23 octobre 2013 Résolution CE13 1651 Amendés le 21 mai 2014 Résolution CE14 0813 Préparé par le Service des ressources

Plus en détail

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22 SOMMAIRE Restructuration obligatoire pour tous les régimes Processus de restructuration Autres dispositions Tableau des principaux amendements depuis le 12 juin 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ

Plus en détail

Les obligations sociales des employeurs

Les obligations sociales des employeurs Animateur : Benoît BOUMARD Réunion information 28 Mars 2013 Les obligations sociales des employeurs Les formalités incontournables de l embauche Le formalisme des contrats particuliers Les obligations

Plus en détail

SOCIÉTÉ RADIO-CANADA/CANADIAN BROADCASTING CORPORATION

SOCIÉTÉ RADIO-CANADA/CANADIAN BROADCASTING CORPORATION SOCIÉTÉ RADIO-CANADA/CANADIAN BROADCASTING CORPORATION PROTOCOLE D ENTENTE relatif au partage de l excédent d actif du Régime de retraite de la Société Radio-Canada et à la gestion des coûts du Régime

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

LE CONGÉ SANS TRAITEMENT. Article 7-10.00. Applicable à la personne salariée régulière

LE CONGÉ SANS TRAITEMENT. Article 7-10.00. Applicable à la personne salariée régulière FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLÈGES LE CONGÉ SANS TRAITEMENT Article 7-10.00 Applicable à la personne salariée régulière

Plus en détail

Document de base 2013 USAGES

Document de base 2013 USAGES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la sécurité et de l économie Office cantonal de l inspection et des relations du travail Document de base 2013 USAGES MÉTALLURGIE DU BÂTIMENT Ferblanterie

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part :

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part : ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC et d autre part : LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LA CONFÉDÉRATION DES SYNDICATS NATIONAUX (CSN) LA FÉDÉRATION

Plus en détail

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2015 GUIDE www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de faciliter la compréhension des modalités relatives au calcul du versement périodique. Il n a aucune valeur juridique et ne

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement GUIDE ADMINISTRATIF Classification et rémunération du personnel d encadrement En vigueur du 1 er avril 2007 au 31 mars 2010 Contenu et rédaction Association québécoise des centres de la petite enfance

Plus en détail

Caractéristiques et Règlement du Régime

Caractéristiques et Règlement du Régime Caractéristiques et Règlement du Régime En tout temps, les dispositions du Régime ainsi que celles de la Loi ont préséance sur toute information contenue dans le présent document. Il vous est possible

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

CCNT Hôtellerie & Restauration

CCNT Hôtellerie & Restauration CCNT Hôtellerie & Restauration Expertise succincte concernant l application de la CCNT Hôtellerie & Restauration dans les institutions membres d INSOS Suisse Cette expertise a été réalisée et mise à disposition

Plus en détail

Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25)

Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25) PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25) Loi concernant les unités de négociation dans le secteur des affaires sociales et modifiant la Loi sur le régime de

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel En tant que salarié à part entière, l assistant maternel a droit aux congés payés et aux jours fériés dans le respect de la législation en

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Politiques de gestion des conditions de travail des cadres. Direction des ressources humaines

Politiques de gestion des conditions de travail des cadres. Direction des ressources humaines Politiques de gestion des conditions de travail des cadres Direction des ressources humaines Décembre 2006 Table des matières Dispositions générales... 3 Politiques de gestion des conditions de travail

Plus en détail

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs Commission scolaire des Draveurs GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat Au service de la réussite de chacun N.B. Dans le présent texte, le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Ensemble des secteurs

Ensemble des secteurs Le ralentissement se confirme en 15 L année 14 marque la deuxième année de repli de l activité dans la construction assujettie à la Loi R-. Le volume de travail s établit à 152 millions d heures travaillées,

Plus en détail

Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage

Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage ASSURANCE-EMPLOI Guide sur le Programme de prestations supplémentaires de chômage Guide à l intention des employeurs qui offrent à leurs employés des prestations supplémentaires de chômage Publication

Plus en détail

Politique relative au personnel

Politique relative au personnel Politique relative au personnel Date de mise en œuvre : le 23 mars 1985 Dates de modification : novembre 1987, novembre 1988, novembre 1989, novembre 1990, novembre 1999 (N o E99.16S), novembre 2000 (N

Plus en détail

Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP

Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP Améliorations aux trois conventions collectives de l ACEP En 1967, les premières conventions collectives dans la fonction publique fédérale donnaient aux employés droit à quatre semaines de vacances, pas

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L ÉCHELON

DÉTERMINATION DE L ÉCHELON FÉDÉRATION DU PERSONNEL SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES DÉTERMINATION DE L ÉCHELON Articles 6-1.00, 6-2.00, 6-3.00 et 6-4.00 Avertissement

Plus en détail

Bâtiment et génie civil Carrières minima

Bâtiment et génie civil Carrières minima Bâtiment et génie civil Carrières minima UNE PUBLICATION DU LCGB l 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG l TÉL.: 49 94 24 l INFO@LCGB.LU l BLOG.LCGB.LU 1 Avant-propos Nous avons constitué la présente

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Recueil des politiques de gestion Page: Vol. Ch. Suj. Pce. 6 1 1 11 Émise le: 1 2008-04-01 Pour information : Direction de la classification, secteur fonction publique Téléphone : 418 528-8196 C.T. 194603

Plus en détail

Le Personnel de Maison

Le Personnel de Maison Le Personnel de Maison ( Le guide de l employeur Tout ce qu il faut savoir pour l embauche de personnel de maison MISE À JOUR AVRIL 2013 3 bis, rue Mahabou. 97600 Mamoudzou / Tél. : 02 69 61 16 57 LES

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL SOMMAIRE DES DISPOSITIONS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 ADMISSIBILITÉ ET ADHÉSION AU RÉGIME... 4 COTISATIONS... 5 PARTICIPATION VOLONTAIRE...

Plus en détail

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011)

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011) Arrêté étendant le champ d application des conventions collectives de travail pour les métiers de la métallurgie du bâtiment soit : CCT pour le métier d installateur en chauffage, ventilation et climatisation,

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également

Plus en détail

ACCORD DU 7 AVRIL 2010

ACCORD DU 7 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ENTREPRISES DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE IMMOBILIER ACCORD DU 7 AVRIL 2010 RELATIF AUX DISPOSITIONS

Plus en détail

18e Congrès. Ensemble vers l avenir. Décembre 2013. Volume 8, numéro 2

18e Congrès. Ensemble vers l avenir. Décembre 2013. Volume 8, numéro 2 Décembre 2013 Volume 8, numéro 2 18 Congrès e Page 2 : Nouvelle direction au Conseil provincial (International) Le point sur les négos 2014-2017 Page 3 : En 2014, le Conseil provincial (International)

Plus en détail

Règlement du travail en équipes et des services de piquet

Règlement du travail en équipes et des services de piquet Règlement du travail en équipes et des services de piquet pour les collaborateurs d Axpo Etat : 1 er janvier 2015 Version 4.0 Table des matières Page 1 Champ d application 1 2 Notions et définitions 1

Plus en détail

Guide de calcul de l indemnité. de remplacement du revenu. pour les 14 premiers jours

Guide de calcul de l indemnité. de remplacement du revenu. pour les 14 premiers jours Guide de calcul de l indemnité de remplacement du revenu pour les 14 premiers jours Mise à jour : Mars 2006 Cette publication n a aucune valeur juridique et ne saurait remplacer les textes de lois et les

Plus en détail

LES NORMES DU TRAVAIL AU QUÉBEC

LES NORMES DU TRAVAIL AU QUÉBEC Août 009 LES NORMES DU TRAVAIL AU QUÉBEC Mieux les comprendre pour mieux s entendre Sommaire La Loi sur les normes du travail Conditions minimales de travail............................................................................

Plus en détail

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL Les relations de travail s exercent dans le cadre des conditions générales prévues par les textes en vigueur. Il s agit notamment du Nouveau

Plus en détail

LE GUIDE DE L'EMPLOYÉ(E)

LE GUIDE DE L'EMPLOYÉ(E) LE GUIDE DE L'EMPLOYÉ(E) A JOUR SEPTEMBRE 2015 Ce guide s adresse à toutes et tous les employés en entretien ménager. C est un outil simple et efficace qui répond aux principales questions concernant vos

Plus en détail

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur INFORMaTIONS administratives et législatives concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur Pôle sanitaire social < Ce document a été rédigé afin de vous donner une information

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnels, cadres et directeurs de service de l Université Laval Contrats numéros 54890 et 54892 Août 2010 À TOUS LES PROFESSIONNELS,

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Octobre 2006 ZONE VISÉE PAR LA POLITIQUE DE COMPENSATION

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

Par M e Marc-André Laroche, CRIA

Par M e Marc-André Laroche, CRIA CONTRAT DE TRAVAIL OU CONTRAT DE SERVICE? COMMENT DÉTERMINER LA VÉRITABLE NATURE D UNE RELATION CONTRACTUELLE ET SES CONSÉQUENCES Par M e Marc-André Laroche, CRIA lecorre.com Le 29 novembre 2013 PLAN DE

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE

CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE POUR L EMPLOI D UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) AGRÉÉ(E) Régi par les dispositions de la Convention Collective Nationale de travail des assistants maternels du particulier

Plus en détail

RECUEIL DE POLITIQUES

RECUEIL DE POLITIQUES 700, rue de Monseigneur-Panet Nicolet (Québec) J3T 1C6 Téléphone : 819-293-2068 Télécopieur : 819 293-2078 Z25.la.riveraine@csq.qc.net RECUEIL DE POLITIQUES Adopté lors de la séance du conseil d administration

Plus en détail

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé Partenariat avec Revenu Québec Pour permettre l application du nouveau mode de paiement de la prime d assurance instauré le 1 er janvier

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE LA VILLE DE GATINEAU Ci-après désignée «L Employeur» ou «La Ville» ET LE REGROUPEMENT DES PROFESSIONNELS DE LA VILLE DE GATINEAU Ci-après désigné «Le Regroupement»

Plus en détail

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ;

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ; DES MEMBRES DU CONSEIL EXÉCUTIF DU SECS Adopté au Conseil d administration 13 avril 4 1.0 Principes directeurs Ce protocole s inspire de la volonté du SECS-CSQ : a) d assurer le meilleur fonctionnement

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Introduction 1. Quelques définitions 2. Le régime en bref 4. Généralités sur le régime 7. Participation au régime 8. Cotisations 9

Introduction 1. Quelques définitions 2. Le régime en bref 4. Généralités sur le régime 7. Participation au régime 8. Cotisations 9 Le Régime de retraite des fonctionnaires de la Ville de Montréal Sommaire des dispositions à compter du 1 er janvier 2012 Le présent document décrit brièvement les dispositions du Régime de retraite des

Plus en détail

LEVI S VILLE DE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS. FSA-TRE-2012-034 Annexe I

LEVI S VILLE DE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS. FSA-TRE-2012-034 Annexe I FSA-TRE-2012-034 Annexe I VILLE DE LEVI S RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS Numéro d agrément en vertu de la Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Plus en détail