MODÉLISATION DE L ÉCOULEMENT DANS UN RÉACTEUR À EFFET VORTEX : ÉTUDE DU MÉLANGEAGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODÉLISATION DE L ÉCOULEMENT DANS UN RÉACTEUR À EFFET VORTEX : ÉTUDE DU MÉLANGEAGE"

Transcription

1 MODÉLISATION DE L ÉCOULEMENT DANS UN RÉACTEUR À EFFET VORTEX : ÉTUDE DU MÉLANGEAGE B. ZOPPÉ (1,), O. LEBAIGUE (), F. DUCROS (), M. BERTRAND (1) (1) CEA Valrho Marcoule DEN/DRCP/SCPS/LCA () CEA Grenoble DEN/DER/SSTH/LMDL 1-15 juin REACTEURS DANS L INDUSTRIE DU NUCLEAIRE Manipulation de matière radioactive à grande échelle développement de réacteurs spécifiques Mobiles d'agitation classiques en procédé pas adaptés Exemple : retraitement des combustibles irradiés réacteur de précipitation agité par un barreau magnétique sans chicane Procédé PUREX : Conversion du Pu en oxyde par précipitation oxalique 1/ TETE D'USINE / EXTRACTIONS 3/ PRODUITS FINIS Traitements Mécaniques Dissolution Clarification Séparation U/Pu Purification U PF Stockage U Purification Pu Conversion PuO Pièces de structure Produits de Fission PF 1-15 juin 007 1

2 Description du précipitateur Réacteur à Effet (REV) Particularités : Cuve cylindrique non chicanée Surface libre Formation d un vortex Mobile d agitation en fond de cuve Barreau magnétique (sans axe de rotation) Réactifs Réactifs Précipité Précipité 1-15 juin État de l art Le CEA a entamé depuis plusieurs années une démarche de modélisation de la précipitation : Modélisation des écoulements par combinaison de RPA Étude expérimentale mesures de distribution de temps de séjour tests de micromélange thèse INPL : Catherine Eysseric Acquisition des lois cinétiques de nucléation et de croissance cristalline Étude phénoménologique des mécanismes thèse INPL : Murielle Andrieu 1ère modélisation globale de la précipitation oxalique - Résolution du bilan de population (nucléation, croissance et agglomération) couplée à un code CFD - Hydrodynamique : approche moyennée (RANS) - modèle de turbulence k-ε - Chimie : PDF thèse INPL : Y. Sommer de Gélicourt 1-15 juin 007 4

3 Objectifs actuels Code de simulation de la précipitation oxalique de l oxalate de plutonium Pouvoir contrôler la formation et les caractéristiques du précipité Modélisation de la chimie (CEA Marcoule) : - Résolution du bilan de population (nucléation, croissance et agglomération) Modélisation hydrodynamique (CEA Grenoble) : - Prise en compte de la nature instationnaire des écoulements développés au sein du réacteur à effet vortex - Calcul des champs de vitesse instantanés avec Trio_U => approche par Simulation des Grandes Échelles (SGE ou LES) - Validation des simulations à partir de mesures expérimentales => Combinaison des modèles via une interface logiciel pour simuler la précipitation 1-15 juin Conditions de calcul Écoulement turbulent : Re a = ND²/ν = 6, Modélisation instationnaire : - Simulation des grandes échelles (SGE) - Turbulence sous maille : WALE Calcul diphasique : - liquide (eau) ρ=1000 kg/m 3 ν= 10-6 m²/s - gaz (air) ρ=1,9 kg/m 3 ν= 10-5 m²/s Maillage : éléments tétraédriques Simplifications du procédé : - pas de déversoir - pas de réactif H D T H i 1-15 juin

4 Conditions de calcul Conditions aux limites : - parois - sortie libre à pression constante Modélisation de l interface : - méthode de suivi d interface - maillage lagrangien indépendant - déplacement en fonction de l hydrodynamique de l écoulement Sortie pression constante interface Modélisation du module d agitation : - méthode d interface immergée - vitesse de déplacement imposée État initial : - fluide au repos - interface plane horizontale - module d agitation à N constante dès t=0s Frontière immergée Parois 1-15 juin Champ de vitesse Surface libre mobile : mouvement de précession du vortex Vitesse 1-15 juin

5 Visualisation des structures turbulentes Visualisation à l aide du critère Q (indicateur de turbulence) 1 Q = ( Ωij Sij) Ω ij et S ij Parties symétrique et antisymétrique du tenseur des gradients de vitesse Critère Q 1-15 juin Temps réaction chimique très faible Influence du champ de vitesse sur le mélange des réactifs sur la carte de sursaturation sur le bilan de population Calcul instantané Calcul moyenné 1-15 juin

6 Vitesse tangentielle moyenne Couche limite libre forcé libre Couche limite Vt* 0. rc* libre forcé Rayon critique : r* Nagata Le Lan r c r c Rea * =,11* Re Rea * =,7 * Re 0630 a a Présente étude ~0.6 Nagata Le Lan juin Vitesse radiale et axiale moyenne Vz* forcé r* Vitesse axiale moyenne Vitesse radiale moyenne r*=1,13 libre Vr* Refoulement de l agitateur forcé z* 1-15 juin

7 Géométrie du Nagata h = h = h h a a π π * ( r ) c * ( r ) c rc D Fr r r c D Fr r Pour 0 r r c Pour r c r T/ H i ha h t h* r* 1-15 juin Validation expérimentale Mesures par Laser Doppler Velocimetry (LDV) (CEA Grenoble) Acquisition des champs de vitesse de l écoulement 3 composantes de vitesse Ur, Ut, Uz ( parmi 3 en un même point au même instant) Imagerie par fluorescence résolue dans le temps (CEA Marcoule) Profil de concentration à partir d un fluorophore sur une maille ~10µm Identification des zones de mélange 1-15 juin

8 Conclusions Nouvelles approche numérique pour la simulation hydrodynamique Modélisation par Simulation des Grandes Échelles (SGE) - Observation de l écoulement instantané et non moyenné - Mise en évidence des structures turbulentes Q EVF Q E = Q EVF +Q EVL Q EVL Zone de vortex libre Q R = α Q E Q S Conséquences importantes à la fois sur le mélange des réactifs et la distribution des cristaux au sein du réacteur 1-15 juin Conclusions Premières validations du calcul très encourageantes Résultats en accord : - avec la théorie de Nagata (Forme du vortex et profil de vitesse tangentielle moyen) - avec les résultats expérimentaux (Profondeur du vortex et valeur du rayon critique) Applications actuelles Étude du déplacement d un champ de concentration dans l écoulement pour différentes positions de l alimentation Concentration 1-15 juin

9 Perspectives Hydrodynamique Amélioration de la discrétisation du maillage (Étude de sensibilité) Prise en compte de la géométrie complète (déversoir et alimentations) Validation du calcul Couplage hydrodynamique / chimie : Implantation d un module de chimie infiniment rapide dans le code hydrodynamique Trio_U (phénomènes de micromélange) Code de simulation de la précipitation oxalique complet avec prise en compte du mouvement propre des particules 1-15 juin

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

d e a u : S im u la t io n s à é c h e lle r é d u it e (C ETU P ô le V E)

d e a u : S im u la t io n s à é c h e lle r é d u it e (C ETU P ô le V E) S y s t è m e s f ix e s d a s p e r s io n d e a u : S im u la t io n s n u m é r iq u e s e t e x p é r im e n t a t io n à é c h e lle r é d u it e X. P o n t ic q (C ETU P ô le V E) L e s é t u d e

Plus en détail

Simulation numérique du transfert de chaleur dans un moteur-fusée à propergol liquide

Simulation numérique du transfert de chaleur dans un moteur-fusée à propergol liquide ISSN : 2335-1357 Mediterranean Journal of Modeling and Simulation MJMS 03 (2015) 073-079 M M J S Simulation numérique du transfert de chaleur dans un moteur-fusée à propergol liquide B. KHELIDJ a, S. HEMIS

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Génération de champ magnétique par effet dynamo : l expérience VKS

Génération de champ magnétique par effet dynamo : l expérience VKS Génération de champ magnétique par effet dynamo : l expérience VKS Nicolas Mordant Laboratoire de Physique Statistique 6 Novembre 2007 Compte-rendu de Luc Deike et Stéphanie Couvreur Introduction Les mouvements

Plus en détail

SERVICE DE SIMULATION EN THERMOHYDRAULIQUE

SERVICE DE SIMULATION EN THERMOHYDRAULIQUE - Grenoble Commissariat à l'energie Atomique SERVICE DE SIMULATION EN THERMOHYDRAULIQUE STAGES PROPOSES EN 2010 SUJET LABO. Responsable Tél. et E-mail Simulation de la thermohydraulique d'un bain de verre

Plus en détail

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile V.G. Chapin,, S. Jamme (ENSICA) B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Aérodynamique du voilier Analyser & optimiser les performances

Plus en détail

Les microréacteurs : Quelles opportunités pour les industries chimiques. Expérience IFP. IFP-Lyon 14 mars 2007

Les microréacteurs : Quelles opportunités pour les industries chimiques. Expérience IFP. IFP-Lyon 14 mars 2007 Les microréacteurs : Quelles opportunités pour les industries chimiques Expérience IFP C. Boyer P. Font IFP-Lyon 14 mars 2007 Les microréacteurs : quelles opportunités pour les industries chimiques, IFP-Lyon,

Plus en détail

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule :

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule : INTRODUCTION DU CFD Introduction A l inverse des calculs de force de construction, au moyen du software de Ansys ou Pro/E par exemple, les calculs de courant ne sont pas très connus. Ceci est une introduction

Plus en détail

BCPST 2, Lycée JB Say, Paris PHYSIQUE-CHIMIE CAHIER DE TEXTE 2012/2013

BCPST 2, Lycée JB Say, Paris PHYSIQUE-CHIMIE CAHIER DE TEXTE 2012/2013 PHYSIQUE-CHIMIE CAHIER DE TEXTE 2012/2013 1 Semaine 1 : du Mardi 4 au Vendredi 7 Septembre 2012 Jeudi 06/09 (2h de cours en classe entière) Accueil rentrée : présentation générale (0h40) Cours (1h20) :

Plus en détail

Cerea. Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique

Cerea. Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique Cerea Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique Laboratoire commun École des Ponts ParisTech / EDF R&D Université Paris-Est Le Cerea : une cinquantaine de chercheurs sur trois

Plus en détail

Parmi le large éventail des codes de calcul de l écoulement connus on peut citer : C3D, N3S, Fluent, CFX, Numeca, Star-CD, etc

Parmi le large éventail des codes de calcul de l écoulement connus on peut citer : C3D, N3S, Fluent, CFX, Numeca, Star-CD, etc Chapitre 5 Modélisation numérique 5.1. Introduction Depuis quelques années, l accroissement de la puissance des ordinateurs a permis de conduire des calculs tridimensionnels de l écoulement en turbomachines,

Plus en détail

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3.

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3. Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. / Texte inspiré d un article de journal régional relatant un accident de la route Le temps de réaction est la durée écoulée entre l instant où un conducteur

Plus en détail

Etude expérimentale du transport solide de grandes particules en conduite horizontale

Etude expérimentale du transport solide de grandes particules en conduite horizontale Etude expérimentale du transport solide de grandes particules en conduite horizontale F. Ravelet, A. Lemaire, F. Bakir Laboratoire DynFluid Arts et Métiers ParisTech Paris FRANCE 28 août 2011 DynFluid

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Cliquez pour modifier les styles du

Cliquez pour modifier les styles du 1986-2008....LEES 2008..2013...PRISME RISQUE EXPLOSIONS ET STRUCTURES 2008-2012 2012..2013 Equipe 19 permanents à Bourges Axes Combustion Explosions Cinquième Resp P Gillard niveau Dynamique des matériaux

Plus en détail

1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 3. EXEMPLES TYPES DE PRESTATIONS 4 4. EXEMPLES TYPES DE REALISATIONS 5

1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 3. EXEMPLES TYPES DE PRESTATIONS 4 4. EXEMPLES TYPES DE REALISATIONS 5 SOMMAIRE 1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 3. EXEMPLES TYPES DE PRESTATIONS 4 4. EXEMPLES TYPES DE REALISATIONS 5 5. TYPES DE LIVRABLES A REMETTRE PAR LE TITULAIRE 6 6. SAVOIR-FAIRE REQUIS 6 2

Plus en détail

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132 Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs ff p. 129 à 132 Fondamentaux Peut être organisé en intra-entreprise Introduction à la modélisation & la simulation des GMP & du contrôle 5 Jours

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Atelier GEDEPEON NICOLAS CAPELLAN

Atelier GEDEPEON NICOLAS CAPELLAN Atelier GEDEPEON NICOLAS CAPELLAN Le couplage Monte Carlo neutronique/thermo-hydraulique dans les réacteurs à combustibles solides et liquides Présentation des activités réalisées et prospectives au CNRS

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE A : ETAT DE L ART 6

INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE A : ETAT DE L ART 6 Table des Matières INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE A : ETAT DE L ART 6 1. INTRODUCTION DE LA PARTIE A--------------------------------------------------------------------------- 9 2. LE PROCÉDÉ DE COEXTRUSION:

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

TURBOPLASMA : Destruction de goudrons assistée par plasma thermique Bio-E 2009. C o l l o q u e B i o é n e r g i e s 9 e t 1 0 o c t o b r e 2 0 1 2

TURBOPLASMA : Destruction de goudrons assistée par plasma thermique Bio-E 2009. C o l l o q u e B i o é n e r g i e s 9 e t 1 0 o c t o b r e 2 0 1 2 TURBOPLASMA : Destruction de goudrons assistée par plasma thermique Bio-E 2009 Contexte Biomasse, déchets Gazéification Gaz de synthèse Goudrons, poussières Turboplasma Pouvoir énergétique de la torche

Plus en détail

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics Formation à la CFD, Ph Parnaudeau 1 Qu est-ce que la CFD? La simulation numérique d un écoulement fluide Considérer à présent comme une alternative «raisonnable»

Plus en détail

Quelques problèmes de dynamique des fluides stellaires: Convection dans les étoiles pulsantes Phases jeunes de l évolution stellaire. I.

Quelques problèmes de dynamique des fluides stellaires: Convection dans les étoiles pulsantes Phases jeunes de l évolution stellaire. I. Quelques problèmes de dynamique des fluides stellaires: Convection dans les étoiles pulsantes Phases jeunes de l évolution stellaire I. Baraffe Quelques propriétés des intérieurs stellaires: Structure

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Session 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 Le sujet comporte 8 pages numérotées

Plus en détail

SIMULATION D'IRM ANGIOGRAPHIQUE PAR EXTENSION DU LOGICIEL JEMRIS

SIMULATION D'IRM ANGIOGRAPHIQUE PAR EXTENSION DU LOGICIEL JEMRIS SIMULATION D'IRM ANGIOGRAPHIQUE PAR EXTENSION DU LOGICIEL JEMRIS Alexandre FORTIN Sous la directon d'emmanuel DURAND et Stéphanie SALMON Laboratoire de Mathématques de Reims Model : clipart-fr.com MOTIFS

Plus en détail

Utilisation et challenges de la CFD pour des simulations industrielles

Utilisation et challenges de la CFD pour des simulations industrielles Utilisation et challenges de la CFD pour des simulations industrielles Nicolas Perret 25/11/2014 R&I/ARTI/DIPT - AMT SOMMAIRE 1. Contexte / Attentes autour de la CFD 2. Focus sur la simulation multiéchelle

Plus en détail

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS Les universités membres de Plasma-Québec mettent à la disposition des étudiants de maîtrise et de doctorat une brochette de neuf cours avancés couvrant

Plus en détail

Simulations instationnaires: Effet de modèle (Cµ variable, schéma en temps)

Simulations instationnaires: Effet de modèle (Cµ variable, schéma en temps) Simulations instationnaires: Effet de modèle (Cµ variable, schéma en temps) Gabriel PETIT Thèse CIFRE Directeur de thèse: Azeddine KOURTA (IMFT) Tuteurs industriels: Jean-Pierre ROSENBLUM (DASSAULT) Jean-Claude

Plus en détail

Programme détaillé 2014-2015. Filière d Ingénieur MECANIQUE ENERGETIQUE

Programme détaillé 2014-2015. Filière d Ingénieur MECANIQUE ENERGETIQUE Libellé long UE Crédits ECTS PHYSIQUE ME I 10 Electronique de puissance Thermodynamique Ondes et Vibrations Mesure de PDNT TP de Physique I Optique MECANIQUE ME I Mécanique des Milieux continus Elasticité-RDM

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

PROSSIS. PROcédé de Stockage Solaire Inter-Saisonnier. Lingai LUO. LOCIE-CNRS-Université de Savoie. ANR-07-Stock-E-08

PROSSIS. PROcédé de Stockage Solaire Inter-Saisonnier. Lingai LUO. LOCIE-CNRS-Université de Savoie. ANR-07-Stock-E-08 PROSSIS PROcédé de Stockage Solaire Inter-Saisonnier ANR-07-Stock-E-08 Lingai LUO LOCIE-CNRS-Université de Savoie Le projet PROSSIS Titre : PROcédé pour le Stockage Solaire Inter Saison Partenaires : -

Plus en détail

Rencontre PNB - Entreprises

Rencontre PNB - Entreprises Rencontre PNB - Entreprises Cadarache Mercredi 11 février 2015 FUEL RESEARCH DEPARTMENT ISTP-SAWG, 1/10/2013 CEA/Nuclear Energy Division DEN-DEC-SA3C / G. Ducros Le LECA-STAR : maillon de la R&D du combustible

Plus en détail

3ème séance de Mécanique des fluides. Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait. 2 Écoulements potentiels

3ème séance de Mécanique des fluides. Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait. 2 Écoulements potentiels 3ème séance de Mécanique des fluides Rappels sur les premières séances Aujourd hui : le modèle du fluide parfait 1 Généralités 1.1 Introduction 1.2 Équation d Euler 1.3 Premier théorème de Bernoulli 1.4

Plus en détail

Validation d un modèle CFD Thermique pour un système de Double Embrayage à Sec.

Validation d un modèle CFD Thermique pour un système de Double Embrayage à Sec. Validation d un modèle CFD Thermique pour un système de Double Embrayage à Sec. Anthony LEVILLAIN 1,3,*, Pascale BRASSART 1, David DEMARE 2, Béatrice PATTE- ROULAND 3 1 VALEO Transmissions, Centre d'etudes

Plus en détail

Plasma et Fluides conducteurs

Plasma et Fluides conducteurs GdR 2489 DYCOEC DYnamique et COntrôle des Ensembles Complexes Thème Plasma et Fluides conducteurs Présentation de la thématique - milieux conducteurs interactions électromagnétiques, MHD - au laboratoire

Plus en détail

ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTÈMES D'INFORMATION L'OFFRE D'ALDEA SUR LES PROJETS GÉOGRAPHIQUES

ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTÈMES D'INFORMATION L'OFFRE D'ALDEA SUR LES PROJETS GÉOGRAPHIQUES ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTÈMES D'INFORMATION L'OFFRE D'ALDEA SUR LES PROJETS DE SYSTÈMES D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUES 30, Avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt + 33 (0)1 55 38

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Unité d hydrologie et d hydraulique agricole Génie rural et environnemental ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Notes de cours provisoires année académique 2010-2011 Aurore Degré Table des matières CHAPITRE

Plus en détail

Les outils de conception. 1. Comparaison aérodynamique aéronautique/automobile 2. Les outils expérimentaux 3. Les outils numériques

Les outils de conception. 1. Comparaison aérodynamique aéronautique/automobile 2. Les outils expérimentaux 3. Les outils numériques Les outils de conception 1 1. Comparaison aérodynamique aéronautique/automobile 2. Les outils expérimentaux 3. Les outils numériques Aérodynamique automobile/aéronautique 2 L Aérodynamique automobile est

Plus en détail

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS 1 ÉJECTEURS INTRODUCTION Les éjecteurs sont activés par la chaleur perdue ou la chaleur provenant de sources renouvelables. Ils sont actionnés directement

Plus en détail

Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals

Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals Pierre-Michel Guilcher, Olivier Payen, Aurélien Drouet, Erwan Jacquin Plan de l exposé Contexte général Définition

Plus en détail

SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN

SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN 28 JANVIER 2013 1 SIMULATION TORPILLE SOUS-MARINE 2 1. Introduction On a choisi d étudier la torpille chinoise ET36,

Plus en détail

intensification du procédé Pour un rendement optimal

intensification du procédé Pour un rendement optimal intensification du procédé Pour un rendement optimal Équipements, systèmes, services Notre expertise pour l intensification de votre procédé DE DIETRICH PROCESS SYSTEMS s appuie sur une synergie de compétences

Plus en détail

TC11 TC12 TC13 TC14 TC15- TC16- - Ecoulement des Fluides Visqueux TC16-2 - Thermodynamique et Matériaux inorganiques TC16-1

TC11 TC12 TC13 TC14 TC15- TC16- - Ecoulement des Fluides Visqueux TC16-2 - Thermodynamique et Matériaux inorganiques TC16-1 Plan d Etude du Mastère en Physique TC11 UNITES D ENSEIGNEMENT Cours TD TP Autres ECUE UE ECUE UE C.C. Mixte PROPRIETES MECANIQUES DES MATERIAUX (S. ZGHAL) 5 3 mixte PREMIER SEMESTRE : TRONC COMMUN TC12

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Hydraulique des terrains

Hydraulique des terrains Hydraulique des terrains Séance 3 : Hypothèses de l écoulement en conduite Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Cinématique d écoulement -Lignes caractéristiques -Vitesses et débits B. Hypothèse

Plus en détail

FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles

FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles FLUIDES EN ÉCOULEMENT Méthodes et modèles Jacques PADET Professeur Émérite à l Université de Reims Seconde édition revue et augmentée TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION Préface de la 1 ère édition Prologue

Plus en détail

SIMULATION D'UN FOUR A LIT COULANT POUR LA PRODUCTION DE TETRAFLUORURE D'URANIUM

SIMULATION D'UN FOUR A LIT COULANT POUR LA PRODUCTION DE TETRAFLUORURE D'URANIUM FR0202741 SIMULATION D'UN FOUR A LIT COULANT POUR LA PRODUCTION DE TETRAFLUORURE D'URANIUM B. Dussoubs \ F. Pâtisson ', J. Jourde 2, J.L. Houzelot 3, D. Ablitzer 1 1 Laboratoire de Science et Génie des

Plus en détail

Modèle d équilibre thermique urbain

Modèle d équilibre thermique urbain Modèle d équilibre thermique urbain Définition d un volume de contrôle V Choix de la variable du bilan Bilan global [Oke, 1987] enthalpie V dh(t) 1 4 2 dt 43 Watt i r i,transp. n r i Entrées/sorties du

Plus en détail

Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013)

Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013) Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013) Cenaero (http ://www.cenaero.be) est un centre de recherche appliqué dédicacé à la modélisation et la simulation

Plus en détail

Exemples d'usages et de besoins en calcul scientifique pour le génie des procédés

Exemples d'usages et de besoins en calcul scientifique pour le génie des procédés Séminaire d Ingénierie Mathématique Marie DEBACQ-LAPASSAT Exemples d'usages et de besoins en calcul scientifique pour le génie des procédés Plan de la présentation le génie des procédés définition, industries,

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD»

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» «Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» Par Nicolas COSTE, Société OPTIFLOW - 11/12/2002 OPTIFLOW: Bureau d études et de recherches en Mécanique des Fluides Créée en 1998 par un ensemble

Plus en détail

MODÉLISATION ET ÉTUDES NUMÉRIQUES DES INCENDIES

MODÉLISATION ET ÉTUDES NUMÉRIQUES DES INCENDIES MODÉLISATION ET ÉTUDES NUMÉRIQUES DES INCENDIES en milieu confiné et ventilé : le logiciel ISIS Fabrice BABIK, Céline LAPUERTA, Jean-Claude LATCHÉ, Sylvain SUARD, Didier VOLA Laboratoire d'étude de l'incendie

Plus en détail

MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements. Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free.

MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements. Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free. MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free.fr Partie 2 Visualisation des écoulements Visualisation pariétale Structure

Plus en détail

Motifs turbulent-laminaire dans l écoulement de Poiseuille plan

Motifs turbulent-laminaire dans l écoulement de Poiseuille plan rencontre du non-linéaire 2013 155 Motifs turbulent-laminaire dans l écoulement de Poiseuille plan Laurette S. Tuckerman PMMH-ESPCI-CNRS, 10 rue Vauquelin, 75005 Paris laurette@pmmh.espci.fr z streamwise

Plus en détail

Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie de Meftah

Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie de Meftah 10 ème Séminaire International sur la Physique Energétique 10 th International Meeting on Energetical Physics Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie

Plus en détail

Hélium superfluide. Applications aux procédés de Cryogénie. Physique des solides - 22 mai 2006 1

Hélium superfluide. Applications aux procédés de Cryogénie. Physique des solides - 22 mai 2006 1 Hélium superfluide Applications aux procédés de Cryogénie Physique des solides - 22 mai 2006 1 Introduction L Hélium Z = 2. Point de fusion très bas. Chimiquement inerte. Deux isotopes naturels Physique

Plus en détail

PROBLEMES POSES PAR LA MODELISATION et la SIMULATION D UN ENTREPOSAGE SOUTERRAIN DE DECHETS

PROBLEMES POSES PAR LA MODELISATION et la SIMULATION D UN ENTREPOSAGE SOUTERRAIN DE DECHETS PROBLEMES POSES PAR LA MODELISATION et la SIMULATION D UN ENTREPOSAGE SOUTERRAIN DE DECHETS Alain Bourgeat bourgeat@mcs.univ-lyon1.fr ( http://momas.univ-lyon1.fr/pageperso/bourgeat/index.htm) Ecole d

Plus en détail

THESE. en vue de l obtention du grade de. le 7 juillet 2008

THESE. en vue de l obtention du grade de. le 7 juillet 2008 THESE en vue de l obtention du grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE délivré par l INSA de Toulouse Spécialité : Génie des Procédés de l Environnement Présentée et soutenue par Angélique DELAFOSSE

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques De la seconde à la première S en sciences-physiques et chimiques programme pour une transition réussie La seconde La première Les TPE Évaluation diagnostic A vous de jouer Le site Les sciences au lycée

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé UE SCI, Valence Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés Université

Plus en détail

Modélisation. et simulation. des groupes

Modélisation. et simulation. des groupes 128 Moteurs - Lubrifiants - 2014 ALIMENTATION EN AIR, COMBUSTION ET DÉPOLLUTION CONCEPTION DE LA BASE ÉVOLUTION DES Modélisation CONTRÔLE et simulation PHYSICO-CHIMIE DES LUBRIFIANTS ET THÉORIE DE LA des

Plus en détail

PHENOMENOLOGIE ET MODELISATION DES TRANSFERTS DE POLLUANTS DANS L ATMOSPHERE : APPLICATION AUX BESOINS DU CEA DE CADARACHE

PHENOMENOLOGIE ET MODELISATION DES TRANSFERTS DE POLLUANTS DANS L ATMOSPHERE : APPLICATION AUX BESOINS DU CEA DE CADARACHE PHENOMENOLOGIE ET MODELISATION DES TRANSFERTS DE POLLUANTS DANS L ATMOSPHERE : APPLICATION AUX BESOINS DU CEA DE CADARACHE Franck JOURDAIN (franck.jourdain@cea.fr) CEA Cadarache Département de Technologie

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

Caractérisation expérimentale d un écoulement proche paroi dans lequel des bulles sont produites électrochimiquement

Caractérisation expérimentale d un écoulement proche paroi dans lequel des bulles sont produites électrochimiquement Caractérisation expérimentale d un écoulement proche paroi dans lequel des bulles sont produites électrochimiquement F. Tomasoni, M. Riethmuller, J. van Beeck Institut von Karman de Dynamique des Fluides,

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé Ateliers de l information Bibliothèque Universitaire, Grenoble Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT

Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT olivier.boiron@centrale-marseille.fr Septembre 2015 3A FETES Introduction à l'utilisation du logiciel de simulation numérique

Plus en détail

Le cyclotron ARRONAX

Le cyclotron ARRONAX Le cyclotron ARRONAX Un accélérateur pour la recherche en radiochimie et en oncologie à Nantes-Atlantique Séminaire généraliste 20/10/2005 François GAUCHÉ Objectifs du cyclotron La médecine nucléaire Utilise

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

REACTEURS A EAU PRESSURISEE

REACTEURS A EAU PRESSURISEE REACTEURS A EAU PRESSURISEE Stage LIESSE Durée : 3 jours Date : 19,20 et 21 mai 2008 Lieu : Cherbourg Ecole des applications militaires de l énergie atomique ( E.A.M.E.A. ) BP19 50115 CHERBOURG ARMEES

Plus en détail

Corrosion des matériaux de structure par l alliage Pb-Bi

Corrosion des matériaux de structure par l alliage Pb-Bi Corrosion des matériaux de structure par l alliage Pb-Bi F. Balbaud-Célérier, L. Martinelli CEA/DEN/DPC/SCCME/LECNA 17/1/27 1 Applications et matériaux Alliage Pb-Li : couverture tritigène des réacteurs

Plus en détail

Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr. Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1

Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr. Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1 Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1 Ondes de surface: observations Figures de: Stein and Wysession TUE415 2 Pourquoi étudier

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude.

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Objectifs du Chapitre Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Adil Ridha (Université de Caen) Analyse Dimensionnelle et Similitude 2009-2010 1 / 31

Plus en détail

Haut-médoc. Château Bertrand Braneyre 1998

Haut-médoc. Château Bertrand Braneyre 1998 Château Bertrand Braneyre 1998 Château Bertrand Braneyre 1999 Château Bertrand Braneyre 2000 Château Bertrand Braneyre 2001 Château Bertrand Braneyre 2002 Château Bertrand Braneyre 2006 Château Bertrand

Plus en détail

Apport de la microscopie confocale à l étude de diffuseurs thermiques diphasiques.

Apport de la microscopie confocale à l étude de diffuseurs thermiques diphasiques. Apport de la microscopie confocale à l étude de diffuseurs thermiques diphasiques. Stéphane LIPS, Frédéric LEFEVRE *, Romuald RULLIERE, Jocelyn BONJOUR CETHIL, UMR 5008 CNRS-INSA-Univ. Lyon 1, INSA-Lyon,

Plus en détail

ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES

ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES Julien Schaguene, Olivier Bertrand, Eric David Sogreah Consultants

Plus en détail

IMAGERIE PAR TOMOGRAPHIE ÉLECTRIQUE RÉSISTIVE DE LA DISTRIBUTION DES PHASES DANS UNE COLONNE À BULLES

IMAGERIE PAR TOMOGRAPHIE ÉLECTRIQUE RÉSISTIVE DE LA DISTRIBUTION DES PHASES DANS UNE COLONNE À BULLES IMAGERIE PAR TOMOGRAPHIE ÉLECTRIQUE RÉSISTIVE DE LA DISTRIBUTION DES PHASES DANS UNE COLONNE À BULLES E. Fransolet, M. Crine, G. L Homme, Laboratoires de Génie Chimique, P. Marchot, D. Toye. Université

Plus en détail

CONGRÈS FRANCOPHONE DE TECHNIQUES LASER (CFTL2014)

CONGRÈS FRANCOPHONE DE TECHNIQUES LASER (CFTL2014) 14EME (CFTL2014) CARACTERISATION DE L'ECOULEMENT INSTATIONNAIRE DANS UN STATOREACTEUR DE RECHERCHE PAR P.I.V. ET VISUALISATIONS OH* A HAUTE CADENCE SIMULTANEES Arnaud Ristori a,*, Christophe Brossard a,

Plus en détail

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008 Simulation de la propagation de fissures dans les lentilles du Laser Méga Joule : de la physique des matériaux au calcul haute performance en passant par l'algorithmique, la visualisation et le pilotage

Plus en détail

Chapitre 1 : propriétés physiques des fluides. Mécanique des fluides Christophe Ancey

Chapitre 1 : propriétés physiques des fluides. Mécanique des fluides Christophe Ancey Chapitre 1 : propriétés physiques des fluides Mécanique des fluides Christophe Ancey Chapitre 1 : propriétés physiques des fluides Définition physique d un fluide Définition rhéologique d un fluide Propriétés

Plus en détail

OPENFOAM. Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent

OPENFOAM. Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent OPENFOAM Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent Tutorials crées par Rajesh Bhaskaran sous fluent et adaptés par Bence Somogyi sous OF. Cas Laminaire Conduite de 20 cm de diamètre et 8 mètres

Plus en détail

Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique

Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique Si chaib amel #1, Aliane Khaled *2, Sari Hassoun Zakaria #3 # Laboratoire MECACOMP, Université d Aboubekr Bekaid Tlemcen Université

Plus en détail

Mécanique des Fluides

Mécanique des Fluides Mécanique des Fluides Franck Nicoud I3M franck.nicoud@univ-montp2.fr MKFLU - MI4 1 Plan général 1. Rappels 2. Quelques solutions analytiques 3. Notion de turbulence 4. Aérothermique 5. Interaction fluide-structure

Plus en détail

MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE

MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE ET ENVIRONNEMENT Coordinateur du Mastère : JAMEL CHAHED ENIT, Département Génie Civil, Laboratoire LMHE BP 37, Le Belvédère, 1002-Tunis jamel.chahed@enit.rnu.tn 1. Le

Plus en détail

Etudes Numériques et Expérimentales Comparatives du Jet Plan Anisotherme en Régime de Convection Mixte Favorable

Etudes Numériques et Expérimentales Comparatives du Jet Plan Anisotherme en Régime de Convection Mixte Favorable Rev. Energ. Ren. : 11 èmes Journées Internationales de Thermique(2003)119-126 Etudes Numériques et Expérimentales Comparatives du Jet Plan Anisotherme en Régime de Convection Mixte Favorable A. Benkhelifa,

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

Objectifs du cours Modélisation de la Turbulence M2 - EE

Objectifs du cours Modélisation de la Turbulence M2 - EE Objectifs du cours Modélisation de la Turbulence M2 - EE Gomez Thomas Institut Jean Le Rond d Alembert Caractériser et classifier les écoulements turbulents. Introduire les outils mathématiques. Introduire

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

Convention entre l'université Libanaise et l'université de Nantes

Convention entre l'université Libanaise et l'université de Nantes Convention entre l'université Libanaise et l'université de Nantes Etude de l écoulement turbulent dans un canal courbe représentant un échangeur multi-jets pour le refroidissement du point de contact meule

Plus en détail

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique Christian Seigneur Cerea Plan Dispersions lagrangienne et eulérienne Modèles gaussiens Modèles lagrangiens Modèles eulériens

Plus en détail

1 8. machine énergétique

1 8. machine énergétique machine énergétique 1 8. T G T S a m p l i f i c a t e u r c o nve rt i s s e u r g é n é r a t e u r m o t e u r Machine constituée d un ensemble d organes dont la fonction principale peut

Plus en détail